L organisation du développement: apprentissage et résilience

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "L organisation du développement: apprentissage et résilience"

Transcription

1 Conférence L organisation du développement: apprentissage et résilience Paul Prévost UN REGARD STRATÉGIQUE SUR LE DÉVELOPPEMENT D UNE COLLECTIVITÉ LOCALE: APPRENTISSAGE ET RÉSILIENCE Paul Prévost Ph.D. Dans le cadre de la CN 2013 de SRQ 1

2 LE DÉVELOPPEMENT LOCAL LE DÉVELOPPEMENT LOCAL EST UN PROCESSUS «ENDOGÈNE» D'ACCROISSEMENT DURABLE DU BIEN-ÊTRE D'UNE COMMUNAUTÉ LE DÉVELOPPEMENT LOCAL UN PHÉNOMÈNE HUMAIN CENTRÉ SUR L'ACTION VALORISANT LE PARTENARIAT (RÉSEAUX) L'ESPRIT D'ENTREPRISE Dans le cadre de la CN 2013 de SRQ 2

3 LES OBJECTIFS DU DÉVELOPPEMENT LOCAL L objectif ultime d une stratégie ou d un projet de développement local (DL) est : Non seulement la création immédiate d emploi ou la réinsertion des groupes marginalisés; Mais aussi l accroissement du patrimoine collectif d une communauté; Et l inscription durable de cette dernière sur une trajectoire de développement. LE DÉVELOPPEMENT D UNE COLLECTIVITÉ LOCALE Un phénomène humain et complexe Ce sont des personnes qui font les changements et ce sont ces mêmes personnes qui sont l objet de ces changements. Il faudra donc allier quantitatif et qualitatif pour identifier les forces susceptibles de porter le changement. Le développement deviendra en quelque sorte un processus d éducation des adultes, un système d apprentissage. Dans le cadre de la CN 2013 de SRQ 3

4 LE DÉVELOPPEMENT D UNE COLLECTIVITÉ LOCALE Ça prend du temps Développement versus croissance?? Un temps relatif à chaque collectivité.. Les résultats ne peuvent se mesurer uniquement avec des indicateurs quantitatifs simplistes et axés seulement sur le court terme. LE DÉVELOPPEMENT D UNE COLLECTIVITÉ LOCALE Il n y a pas de recettes Les modèles à succès ne se répliquent pas, pas plus que les théories existantes dans la littérature peuvent permettre de prédire avec justesses les résultats escomptés. Ils peuvent tout au plus être inspirant, c est beaucoup.. Le développement local, c est d abord une stratégie qui repose plus sur des méthodologies et des pratiques que sur une ou des théories particulières. Dans le cadre de la CN 2013 de SRQ 4

5 S il n y a pas de recettes, peut-on tout de même conceptualiser un cadre de référence Qui tient compte des réflexions précédentes; Qui est susceptible de nous aider à organiser nos actions et réflexions, à questionner nos pratiques, à apprendre. Voici une tentative LES COLLECTIVITÉS LOCALES SONT DES SYSTÈMES SOCIAUX EN ÉVOLUTION Les collectivités locales, comme système, évolueront naturellement au gré d évènements et de projets qui viendront au cours de l histoire modifier leurs trajectoires positivement ou négativement. On s intérressera le plus souvent au développement local seulement lorsqu on voudra délibérément interférer dans cette dynamique naturelle. Dans le cadre de la CN 2013 de SRQ 5

6 LES COLLECTIVITÉS LOCALES: DES SYSTÈMES SOCIAUX EN ÉVOLUTION Dynamiques locales PATRIMOINE D UNE COLLECTIVITÉ (période1) Initiatives, projets et évènements PATRIMOINE D UNE COLLECTIVITÉ (période n) COMPARAISON (période1 vs période n) Développement Stagnation Dévitalisation FACE AUX TRANSFORMATIONS QUI LA TOUCHENT, UNE COLLECTIVITÉ PEUT AVOIR TROIS COMPORTEMENTS: ATTENDRE RÉAGIR AGIR OU GÉRER SON DÉVELOPPEMENT Dans le cadre de la CN 2013 de SRQ 6

7 GÉRER LE DÉVELOPPEMENT LOCAL VERS UNE VÉRITABLE INGÉNIERIE DU DÉVELOPPEMENT DE LA COLLECTIVITÉ 1. IDENTIFIER LES FORCES SUSCEPTIBLES DE PORTER LE CHANGEMENT 2. METTRE EN PLACE UNE GOUVERNANCE REPRÉSENTATIVE ET DYNAMIQUE 3. SUSCITER ET ACCOMPAGNER DES PROJETS DE DÉVELOPPEMENT STRUCTURANTS 4. QUESTIONNER CONTINUELLEMENT LES RÉSULTATS GÉRER LE DÉVELOPPEMENT D UNE COLLECTIVITÉ CHOCS Opportunités Menaces Crises GOUVERNANCE P1 Capital stratégique Mobilisation Politique Dynamiques locales Projets Réflexion Organisation Pn Capital stratégique COMPARAISON (période1 vs période n) Résultats variés Capacités diverses Dans le cadre de la CN 2013 de SRQ 7

8 LA GESTION DU DÉVELOPPEMENT LOCAL VERS UNE VÉRITABLE INGÉNIERIE DU DÉVELOPPEMENT DE LA COLLECTIVITÉ 1. IDENTIFIER LES FORCES SUSCEPTIBLES DE PORTER LE CHANGEMENT 2. METTRE EN PLACE UNE GOUVERNANCE REPRÉSENTATIVE ET DYNAMIQUE 3. SUSCITER ET ACCOMPAGNER DES PROJETS DE DÉVELOPPEMENT STRUCTURANTS 4. QUESTIONNER CONTINUELLEMENT LES RÉSULTATS Capital humain Capital social Capital stratégique Capital physique Capital économique Dans le cadre de la CN 2013 de SRQ 8

9 ATOUTS STRATÉGIQUES Atouts particuliers d une collectivité Plus tangibles, ils se référent : Un patrimoine naturel, bâti et économique offrant un potentiel remarquable de développement. Il peut s agir d infrastructures de loisirs, de ressources naturelles, d un paysage d exception, de la présence d épargnes ou de fonds pour investir dans des projets, etc. À Sherbrooke, le pôle universitaire et une concentration de sociétés-conseil et d'organismes œuvrant en R & D constituent un actif formidable en terme d innovation. POTENTIEL D INTERVENTION Regroupe des éléments d ordre humain et social et caractérise les capacités de gestion d une communauté telles : Les capacités de prendre ou d influencer localement des décisions d orientations, de programmation et de réalisation On y retrouve Des leaders, des entrepreneurs et des promoteurs La gouvernance La capacité citoyenne Les réseaux de la collectivité Il se matérialise dans Des entreprises et institutions Des groupes intermédiaires Des lieux de concertation et de participation Dans le cadre de la CN 2013 de SRQ 9

10 POTENTIEL DE CHANGEMENT Regroupe les valeurs et comportements de développement d une communauté ainsi que les compétences collectives et individuelles de la population. Il comprend les dimensions suivantes : Le leadership L entrepreneurship Le savoir-faire individuel et collectif La culture d innovation L ouverture sur et au monde Le sentiment d appartenance La cohésion, la coopération, la solidarité sociale Le pragmatisme politique LA GESTION DU DÉVELOPPEMENT LOCAL VERS UNE VÉRITABLE INGÉNIERIE DU DÉVELOPPEMENT DE LA COLLECTIVITÉ 1. IDENTIFIER LES FORCES SUSCEPTIBLES DE PORTER LE CHANGEMENT 2. METTRE EN PLACE UNE GOUVERNANCE REPRÉSENTATIVE ET DYNAMIQUE 3. SE DONNER UNE VISION STRATÉGIQUE DE LA RÉALITÉ 4. SUSCITER ET ACCOMPAGNER DES PROJETS DE DÉVELOPPEMENT STRUCTURANTS 5. QUESTIONNER CONTINUELLEMENT LES RÉSULTATS Dans le cadre de la CN 2013 de SRQ 10

11 POUR QUELS RÉSULTATS?? Vos actions permettront d améliorer : La capacité de maintenir ou d améliorer le cadre de vie, le niveau de vie et le milieu de vie de la collectivité; Le maintien ou l amélioration de la capacité citoyenne de la collectivité; La capacité d accéder aux ressources de l État; La capacité de prendre des décisions localement, de changer; L efficacité du dispositif de gouvernance et d intervention utilisé pour accompagner les efforts de développement; La capacité de résilience face à l adversité. CONCLUSION: Dans le cadre de la CN 2013 de SRQ 11

12 LE DÉVELOPPEMENT D UNE COLLECTIVITÉ LOCALE Le modèle présenté plus haut est exploratoire et ne permet pas: D expliquer la réalité ou de prédire des comportements. Il permet plutôt: De questionner votre réalité de façon organisée; D apprendre. En ce sens, c est un système d apprentissage. Ainsi, si le modèle permet de critiquer vos pratiques, celles-ci feront de même pour le modèle qui pourra évoluer au gré de vos apprentissages. GÉRER LE DÉVELOPPEMENT D UNE COLLECTIVITÉ CHOCS Opportunités Menaces Crises GOUVERNANCE P1 Capital stratégique Mobilisation Politique Dynamiques locales Projets Réflexion Organisation Pn Capital stratégique COMPARAISON (période1 vs période n) Résultats variés Capacités diverses Dans le cadre de la CN 2013 de SRQ 12

COMITE DIRECTEUR DE LA CULTURE, DU PATRIMOINE ET DU PAYSAGE (CDCPP)

COMITE DIRECTEUR DE LA CULTURE, DU PATRIMOINE ET DU PAYSAGE (CDCPP) COMITE DIRECTEUR DE LA CULTURE, DU PATRIMOINE ET DU PAYSAGE (CDCPP) CDCPP (2012) 9 le 20 mars 2012 lère Session Plénière Strasbourg, 14-16 mai 2012 CONVENTION EUROPEENNE DU PAYSAGE 10e Réunion du Conseil

Plus en détail

PROFIL DE COMPÉTENCES

PROFIL DE COMPÉTENCES PROFIL DE COMPÉTENCES Direction et direction adjointe à la gestion d un établissement scolaire Bureau du recrutement, des stages et du développement des compétences Service de la gestion des personnes

Plus en détail

1. LES OBJECTIFS PRIORITAIRES DE L EPRT

1. LES OBJECTIFS PRIORITAIRES DE L EPRT Dernière mise à jour : 12 novembre 2013 ENTENTE DE PARTENARIAT RÉGIONAL EN TOURISME DE CHARLEVOIX 2013-2015 Catégorie FESTIVALS ET ÉVÉNEMENTS L EPRT de Charlevoix partenaire du développement touristique

Plus en détail

Comité régional d économie sociale

Comité régional d économie sociale Comité régional d économie sociale 2 GUIDE DE REDACTION D UN PLAN D AFFAIRE D UNE ENTREPRISE COLLECTIVE 1.1 À QUOI CORRESPOND UNE ENTREPRISE COLLECTIVE? Une entreprise d économie sociale est une entité

Plus en détail

Activités entrepreneuriales. Primaire. Primaire 2 ième Cycle

Activités entrepreneuriales. Primaire. Primaire 2 ième Cycle Activités entrepreneuriales Primaire Primaire 2 ième Cycle Mot d introduction Chers enseignantes et enseignants, C est avec grand plaisir que nous vous proposons cette offre de service pour la réalisation

Plus en détail

Description des différents comités et fonds liés au développement local et entrepreneurial

Description des différents comités et fonds liés au développement local et entrepreneurial SERVICE DE DÉVELOPPEMENT LOCAL ET ENTREPRENEURIAL (SDLE) Description des différents comités et fonds liés au développement local et entrepreneurial 28 septembre 2015 1 Mise en contexte À la suite de l

Plus en détail

Activités entrepreneuriales. Professionnel et Collégial

Activités entrepreneuriales. Professionnel et Collégial Activités entrepreneuriales entrepreneuriales Activités Professionnel et Collégial Activités entrepreneuriales offertes aux : Centre de formation générale des adultes Centre de formation professionnelle

Plus en détail

L école de la Morelle souhaite rendre cet engagement explicite dans une charte d éducation à l environnement et au développement durable.

L école de la Morelle souhaite rendre cet engagement explicite dans une charte d éducation à l environnement et au développement durable. Préambule 1 De plus en plus d organisations s engagent dans une démarche concertée d éducation à l environnement et au développement durable tout en rendant public leur engagement. L école de la Morelle

Plus en détail

Programme Stratégique Transversal

Programme Stratégique Transversal Programme Stratégique Transversal 2013-2018 Avant-propos Gérer, c est prévoir! Prévoir, c est se fixer des objectifs à atteindre bien évidemment avec les moyens mis à notre disposition! En effet, la crise

Plus en détail

Sommaire. Objectif de ce livret. Qui sommes-nous? Quels sont nos métiers? Un constat simple. Compréhension des enjeux et des défis

Sommaire. Objectif de ce livret. Qui sommes-nous? Quels sont nos métiers? Un constat simple. Compréhension des enjeux et des défis L entrepreneur face à ses choix patrimoniaux Sommaire Objectif de ce livret Qui sommesnous? Quels sont nos métiers? Un constat simple Compréhension des enjeux et des défis Suivi d un processus équitable

Plus en détail

Observations sur l avant-projet de loi, Loi sur l aménagement durable du territoire et l urbanisme

Observations sur l avant-projet de loi, Loi sur l aménagement durable du territoire et l urbanisme Observations sur l avant-projet de loi, Loi sur l aménagement durable du territoire et l urbanisme Déposé à la Commission de l aménagement du territoire de l Assemblée nationale du Québec Dans le cadre

Plus en détail

Le jeudi 25 septembre 2014 Pré-Congrès de l ACELF Halifax

Le jeudi 25 septembre 2014 Pré-Congrès de l ACELF Halifax Le jeudi 25 septembre 2014 Pré-Congrès de l ACELF Halifax 13 h 30 Accueil Horaire 13 h 40 Mise en contexte 13 h 50 Modèle de leadership en situation minoritaire 14 h 00 Définition du leadership (culturel)

Plus en détail

Philippe BANCE Président du Conseil scientifique international du CIRIEC CREAM Normandie Université (Univ. Rouen)

Philippe BANCE Président du Conseil scientifique international du CIRIEC CREAM Normandie Université (Univ. Rouen) 20 ème Congrès du CIRIEC International Buenos Aires, octobre 2014 Philippe BANCE Président du Conseil scientifique international du CIRIEC CREAM Normandie Université (Univ. Rouen) 1 Hétérodoxie versus

Plus en détail

Augmenter et partager le leadership pour mieux réussir en affaires

Augmenter et partager le leadership pour mieux réussir en affaires «L Avenir de l agriculture : l Agriculteur!» Le jeudi 10 novembre 2011 Augmenter et partager le leadership pour mieux réussir en affaires Edith Luc, Ph.D. Consultante et auteure en leadership des personnes

Plus en détail

Réunion du Conseil au niveau des ministres Paris, 25-26 mai 2011. Cadre pour une stratégie de l OCDE pour le développement

Réunion du Conseil au niveau des ministres Paris, 25-26 mai 2011. Cadre pour une stratégie de l OCDE pour le développement Réunion du Conseil au niveau des ministres Paris, 25-26 mai 2011 Cadre pour une stratégie de l OCDE pour le développement 1. La présente note d orientation a pour objet d exposer l approche plus vaste

Plus en détail

www.u-bordeaux3.fr Master professionnel Communication et générations

www.u-bordeaux3.fr Master professionnel Communication et générations www.u-bordeaux3.fr Master professionnel Communication et générations Une formation en communication spécialisée sur les publics Le master Communication et générations propose une spécialisation originale

Plus en détail

Les questions stratégiques pour La Poste aujourd hui

Les questions stratégiques pour La Poste aujourd hui Les questions stratégiques pour La Poste aujourd hui 1 Une entreprise singulière Une grande entreprise, présente dans la vie des Français, et dans l inconscient national Mais assez méconnue Forte dimension

Plus en détail

Cultiver le goût d entreprendre à l école

Cultiver le goût d entreprendre à l école DÉFI DE L ENTREPRENEURIAT JEUNESSE OFFRE DE SERVICE Cultiver le goût d entreprendre à l école Le Carrefour jeunesse-emploi de Shawinigan vous présente son Guide d ateliers pédagogiques pour les élèves

Plus en détail

Prise de position et réflexions. sur. le 6e programme d'action de l'ue pour. l'environnement

Prise de position et réflexions. sur. le 6e programme d'action de l'ue pour. l'environnement Prise de position et réflexions sur le 6e programme d'action de l'ue pour l'environnement 1. Importance générale de l'environnement dans les régions frontalières et transfrontalières 2. Nécessité d'un

Plus en détail

d action, auxquels s ajoutent des priorités territoriales identifiées par les parties prenantes :

d action, auxquels s ajoutent des priorités territoriales identifiées par les parties prenantes : Axes et priorités Les quatre enjeux deviennent les axes de développement à la base du plan d action, auxquels s ajoutent des priorités territoriales identifiées par les parties prenantes : Axe 1 - Agir

Plus en détail

Adoptée : 27 avril 2010 (CC-2010-199) En vigueur : 27 avril 2010. Section 07

Adoptée : 27 avril 2010 (CC-2010-199) En vigueur : 27 avril 2010. Section 07 Politique relative au développement durable Adoptée : 27 avril 2010 (CC-2010-199) En vigueur : 27 avril 2010 Recueil des règles de gestion Service des ressources matérielles 1. Préambule Cette politique

Plus en détail

Présenté devant la Commission des finances publiques du Québec Dans le cadre des consultations sur le Projet de loi 130

Présenté devant la Commission des finances publiques du Québec Dans le cadre des consultations sur le Projet de loi 130 POUR LE MAINTIEN DU CONSEIL DES AÎNÉS Présenté devant la Commission des finances publiques du Québec Dans le cadre des consultations sur le Projet de loi 130 1 er février 2011 Réseau FADOQ Responsables

Plus en détail

FICHE N 5 : LA RECHERCHE DES PARTENAIRES

FICHE N 5 : LA RECHERCHE DES PARTENAIRES FICHE N 5 : LA RECHERCHE DES PARTENAIRES La réalisation d un PCS doit être l occasion de travailler avec différents partenaires et de créer un réseau. L objectif est de faire en sorte de bien définir qui

Plus en détail

Initiative Internationale d Istanbul sur le Vieillissement Document de référence 4-6 Octobre 2013

Initiative Internationale d Istanbul sur le Vieillissement Document de référence 4-6 Octobre 2013 Initiative Internationale d Istanbul sur le Vieillissement Document de référence 4-6 Octobre 2013 INITIATIVE INTERNATIONALE D ISTANBUL SUR LE VIEILLISSEMENT DOCUMENT DE REFERENCE Au cours de la dernière

Plus en détail

La Vision de L'Égypte 2030 (Objectifs et Principaux Indicateurs de Performance)

La Vision de L'Égypte 2030 (Objectifs et Principaux Indicateurs de Performance) La Vision de L'Égypte 2030 (Objectifs et Principaux Indicateurs de Performance) Pour plus d'informations, veuillez visiter le site: http://www.mop.gov.eg/vision/egyptvision.aspx La culture La stratégie

Plus en détail

Compte rendu: Forum régional sur le développement des communautés «Leadership, mobilisation et développement» 29 mai 2010 (Lac Flavrian, Évain)

Compte rendu: Forum régional sur le développement des communautés «Leadership, mobilisation et développement» 29 mai 2010 (Lac Flavrian, Évain) Compte rendu: Forum régional sur le développement des communautés «Leadership, mobilisation et développement» 29 mai 2010 (Lac Flavrian, Évain) PRÉSENTATION PROGRAMMATION DU FORUM Le leadership et la mobilisation

Plus en détail

Deuxième Forum d apprentissage du programme ACCA, 25-29 octobre 2010, Dakar, Sénégal

Deuxième Forum d apprentissage du programme ACCA, 25-29 octobre 2010, Dakar, Sénégal Note d orientation Deuxième Forum d apprentissage du programme ACCA, 25-29 octobre 2010, Dakar, Sénégal Évaluer comment l adaptation aux changements climatiques contribue à la réduction de la pauvreté

Plus en détail

DOCUMENT DE PRÉSENTATION. processus collaboratif pour trouver des solutions à des problèmes sociaux complexes

DOCUMENT DE PRÉSENTATION. processus collaboratif pour trouver des solutions à des problèmes sociaux complexes DOCUMENT DE PRÉSENTATION 1 processus collaboratif pour trouver des solutions à des problèmes sociaux complexes 2 organisationnelle entrepreneuriale de services de processus ouverte sociale inversée de

Plus en détail

Schéma régional de développement du tourisme et des loisirs. [ pour un tourisme innovant et durable ]

Schéma régional de développement du tourisme et des loisirs. [ pour un tourisme innovant et durable ] Schéma régional de développement du tourisme et des loisirs [ pour un tourisme innovant et durable ] Sommaire Un véritable enjeu Construire un tourisme innovant et durable Engager une démarche participative

Plus en détail

Atelier forum participatif Concertation Leader 2014-2020 I Montlosier I 21 octobre 2014

Atelier forum participatif Concertation Leader 2014-2020 I Montlosier I 21 octobre 2014 Atelier forum participatif Concertation Leader 2014-2020 I Montlosier I 21 octobre 2014 DEROULE DE LA MATINEE : 9h30 : accueil et introduction par Bernard Delcros, Président du GAL Leader 1. Le programme

Plus en détail

Des formations expérientielles qui maximisent la rétention des messages clés

Des formations expérientielles qui maximisent la rétention des messages clés Des formations expérientielles qui maximisent la rétention des messages clés Saviez-vous que nous retenons 10 % de ce que l'on lit 20% de ce que l'on entend 30% de ce que l'on voit 90% de ce que l'on fait?

Plus en détail

Compte-rendu de l'atelier 5. http://jaga.afrique-gouvernance.net. Créer les conditions d une sécurité pour tous et d une paix durable

Compte-rendu de l'atelier 5. http://jaga.afrique-gouvernance.net. Créer les conditions d une sécurité pour tous et d une paix durable Compte-rendu de l'atelier 5 http://jaga.afrique-gouvernance.net Créer les conditions d une sécurité pour tous et d une paix durable Contexte et problématique Conformément aux termes de référence, l atelier

Plus en détail

SOMMAIRES. PROGRAMME DE FORMATION CHARLIE Sommaires des modules. Programme d accueil et d intégration intervenant

SOMMAIRES. PROGRAMME DE FORMATION CHARLIE Sommaires des modules. Programme d accueil et d intégration intervenant SOMMAIRES PROGRAMME DE FORMATION CHARLIE Sommaires des modules Programme d accueil et d intégration intervenant NOTE AUX LECTEURS Le présent document constitue une version préliminaire et partielle des

Plus en détail

Mettre la culture au cœur des politiques de développement durable

Mettre la culture au cœur des politiques de développement durable Déclaration de Hangzhou Mettre la culture au cœur des politiques de développement durable Adoptée à Hangzhou, République populaire de Chine, le 17 mai 2013 Nous, les participants réunis à Hangzhou à l

Plus en détail

Atelier de simulation APOLLO XIII

Atelier de simulation APOLLO XIII Atelier de simulation APOLLO XIII Les enjeux d une formation réussie Favoriser la participation, susciter l intérêt Enseigner les principes théoriques tout en l alliant à la pratique Motiver, impliquer,

Plus en détail

Projecto Un séminaire pour aimer et réussir vos projets

Projecto Un séminaire pour aimer et réussir vos projets Projecto Un séminaire pour aimer et réussir vos projets Rue Voltaire 1 CH-1006 Lausanne T 021 617 55 75 F 021 617 55 76 iteral@iteral.ch www.iteral.ch Projecto Un séminaire pour aimer et réussir vos projets

Plus en détail

Répertoire de bonnes pratiques de développement local et communautaire

Répertoire de bonnes pratiques de développement local et communautaire Répertoire de bonnes pratiques de développement local et communautaire Produit par IADL sous la Direction de Alioune NIANG MBAYE Quand les AVEC financent le développement économique Keur Mbouki est un

Plus en détail

PARCOURS MANAGEMENT RESSOURCES MANAGERS

PARCOURS MANAGEMENT RESSOURCES MANAGERS La transversalité des compétences managériales Un parcours sur 3 niveaux pour tous les managers du Groupe selon leur expérience dans la fonction. Cette segmentation a pour objectif de doter les managers

Plus en détail

Note de cadrage du projet de groupe de travail sur l entrepreneuriat en milieu rural (à l'issue des travaux de préfiguration)

Note de cadrage du projet de groupe de travail sur l entrepreneuriat en milieu rural (à l'issue des travaux de préfiguration) Note de cadrage du projet de groupe de travail sur l entrepreneuriat en milieu rural (à l'issue des travaux de préfiguration) Introduction : La proposition de créer un groupe de travail sur l entrepreneuriat

Plus en détail

Mon portrait Renseignements généraux Les renseignements généraux font état des principales caractéristiques du jeune. On y trouve quand, où et avec

Mon portrait Renseignements généraux Les renseignements généraux font état des principales caractéristiques du jeune. On y trouve quand, où et avec MON PORTRAIT Ce portrait, obtenu à partir du questionnaire en ligne, permet de structurer l échange avec le jeune en vue de planifier les actions à entreprendre. Il procure à celui-ci un bilan de ses réponses

Plus en détail

Gestion des écosystèmes

Gestion des écosystèmes Gestion des écosystèmes Programme des Nations Unies pour l environnement Aperçu Le bien-être dépend de la santé des écosystèmes. Un écosystème peut se définir comme un ensemble dynamique constitué de plantes,

Plus en détail

La Loi québécoise et la Stratégie gouvernementale de développement durable

La Loi québécoise et la Stratégie gouvernementale de développement durable La Loi québécoise et la Stratégie gouvernementale de développement durable Robert Lauzon, directeur Bureau de coordination du développement durable Association québécoise de vérification environnementale

Plus en détail

Charte «Éducation au Développement Durable» (EDD)

Charte «Éducation au Développement Durable» (EDD) Charte «Éducation au Développement Durable» (EDD) Le Cercle de c oopération des organisations non g ouvernementales de développement La Plateforme éducation à l environnement et au développement durable

Plus en détail

Formations pour Cadres et Collaborateurs 2015-2016. Faites. la différence

Formations pour Cadres et Collaborateurs 2015-2016. Faites. la différence Formations pour Cadres et Collaborateurs 2015-2016 Faites la différence Avec le CRPM, faites la différence... Un cours pour chaque besoin Management, communication, organisation, développement personnel

Plus en détail

Les compétences clés pout tous: le cadre de référence de l UE

Les compétences clés pout tous: le cadre de référence de l UE 4 ème journée de la conférence romande de la formation continue Jeudi 30 avril 2015, Paudex, Centre patronal Les compétences de base dans la nouvelle LFCo Les compétences clés pout tous: le cadre de référence

Plus en détail

Diagnostic DéVELOPPEMENT evénementiel et Territoire. strictement confidentiel

Diagnostic DéVELOPPEMENT evénementiel et Territoire. strictement confidentiel , Par définition, l évènement se caractérise par une transition, voire une rupture, dans le cours des choses. Il doit être ambitieux! Il véhicule une «image» il est donc un formidable outil de communication.

Plus en détail

Politique de soutien aux entreprises MRC de La Nouvelle Beauce

Politique de soutien aux entreprises MRC de La Nouvelle Beauce Politique de soutien aux entreprises MRC de La Nouvelle Beauce Préparé par : Pour : 1 Table des matières 1. FONDEMENT DE LA POLITIQUE... 2 2. CLIENTÈLES ADMISSIBLES... 2 3. LES SERVICES OFFERTS... 3 3.1

Plus en détail

Guide. méthodologique. Réduction des risques naturels en zone urbaine en Haïti

Guide. méthodologique. Réduction des risques naturels en zone urbaine en Haïti Guide méthodologique Réduction des risques naturels en zone urbaine en Haïti mieux prendre en compte le risque naturel dans l urbanisation et l aménagement du territoire Préface Monsieur Yves Germain

Plus en détail

MASTER SCIENCES SOCIALES - SPÉCIALITÉ : INGÉNIERIE DES RISQUES

MASTER SCIENCES SOCIALES - SPÉCIALITÉ : INGÉNIERIE DES RISQUES MASTER SCIENCES SOCIALES - SPÉCIALITÉ : INGÉNIERIE DES RISQUES RÉSUMÉ DE LA FORMATION Type de diplôme : Master (LMD) Domaine : Sciences humaines et sociales Mention : SCIENCES DE LA SOCIETE Spécialité

Plus en détail

Comment mieux évaluer les risques industriels par la mesure du capital immatériel???

Comment mieux évaluer les risques industriels par la mesure du capital immatériel??? Comment mieux évaluer les risques industriels par la mesure du capital immatériel??? GENERALI : Un acteur engagé et responsable FFSA 26/01/2010 " Le secteur de l assurance est concerné par tous les sujets

Plus en détail

FORMATIONS ET ÉDUCATION ARTISTIQUE ET CULTURELLE À L ESPÉ DE LYON TROIS DISPOSITIFS

FORMATIONS ET ÉDUCATION ARTISTIQUE ET CULTURELLE À L ESPÉ DE LYON TROIS DISPOSITIFS L ÉDUCATION ARTISTIQUE ET CULTURELLE À L ESPÉ DE L ACADÉMIE DE LYON FORMATIONS ET ÉDUCATION ARTISTIQUE ET CULTURELLE À L ESPÉ DE LYON TROIS DISPOSITIFS ESPACE DE STRUCTURATION DES PRATIQUES ARTISTIQUES

Plus en détail

L art de cultiver des savoirs des expériences des compétences et des talents CALENDRIER

L art de cultiver des savoirs des expériences des compétences et des talents CALENDRIER Centre d expertise des gestionnaires Programme de formation des gestionnaires des établissements de santé et de services sociaux de la Région de la Capitale-Nationale CALENDRIER 2014 2015 L art de cultiver

Plus en détail

Cycle professionnel «Développeurs Territoriaux» Octobre 2015-juin 2016

Cycle professionnel «Développeurs Territoriaux» Octobre 2015-juin 2016 Cycle professionnel «Développeurs Territoriaux» Octobre 2015-juin 2016 1 Les partis pris méthodologiques Privilégier la participation active pour une co-production Sont privilégiées les approches et méthodologies

Plus en détail

Sciences Humaines et Sociales. Toulouse, le 20 juin 2014

Sciences Humaines et Sociales. Toulouse, le 20 juin 2014 Sciences Humaines et Sociales Toulouse, le 20 juin 204 Sommaire. L intégration des SHS dans Horizon 2020 2. Le défi sociétal 6 «Sociétés inclusives» 3. Ou trouver l information? Intégration des SHS dans

Plus en détail

La démarche québécoise de développement durable. Comment le gestionnaire de parc immobilier est-il concerné?

La démarche québécoise de développement durable. Comment le gestionnaire de parc immobilier est-il concerné? La démarche québécoise de développement durable Comment le gestionnaire de parc immobilier est-il concerné? Visez vert des gestes durables AGPI Robert Lauzon, directeur Bureau de coordination du développement

Plus en détail

Contexte et mandat. Politique nationale de la ruralité 2007-2014 :

Contexte et mandat. Politique nationale de la ruralité 2007-2014 : Contexte et mandat Politique nationale de la ruralité 2007-2014 : mise en place du groupe de travail sur les communautés dévitalisées Mandat : Recenser l information existante et pertinente pour les communautés

Plus en détail

GROUPEMENT VOLONTAIRE POUR LE DÉVELOPPEMENT RURAL DURABLE NORD-SUD (GVDRD NORD-SUD) PLAN STRATÉGIQUE TRIENNAL D INTERVENTION : 2013-2015 AOÛT 2012

GROUPEMENT VOLONTAIRE POUR LE DÉVELOPPEMENT RURAL DURABLE NORD-SUD (GVDRD NORD-SUD) PLAN STRATÉGIQUE TRIENNAL D INTERVENTION : 2013-2015 AOÛT 2012 GROUPEMENT VOLONTAIRE POUR LE DÉVELOPPEMENT RURAL DURABLE NORD-SUD (GVDRD NORD-SUD) PLAN STRATÉGIQUE TRIENNAL D INTERVENTION : 2013-2015 AOÛT 2012 1 ÉNONCÉE DE LA PROBLÉMATIQUE ET MOTIVATION Dans certains

Plus en détail

Démarche Lean management

Démarche Lean management Démarche Lean management Vers une ville INTELLIGENTE au sein d un Service de loisirs 10 octobre 2013 Objectifs de la présentation 1) Partager l expérience du Lean management au sein de l administration

Plus en détail

Table ronde - L infirmier soignant : tradition et évolution des pratiques

Table ronde - L infirmier soignant : tradition et évolution des pratiques Table ronde - L infirmier soignant : tradition et évolution des pratiques Plaidoyer en faveur de la santé de la population : vers une pleine reconnaissance de la contribution infirmière unique Odette Roy,

Plus en détail

Les meilleures pratiques de promotion et de prévention en contexte scolaire québécois. Catherine Martin 14 mai 2009

Les meilleures pratiques de promotion et de prévention en contexte scolaire québécois. Catherine Martin 14 mai 2009 Les meilleures pratiques de promotion et de prévention en contexte scolaire québécois Catherine Martin 14 mai 2009 Sommaire de la présentation 1. Comment définir les meilleures pratiques et les inscrire

Plus en détail

PSADER du Haut-Bugey. du programme d actions. Comité PRADR Vendredi 7 janvier 2011

PSADER du Haut-Bugey. du programme d actions. Comité PRADR Vendredi 7 janvier 2011 PSADER du Haut-Bugey Présentation du programme d actions Comité PRADR Vendredi 7 janvier 2011 Territoire du Haut-Bugey Un bassin de 60 000 habitants (géographiquement très concentrés) Deux «capitales»

Plus en détail

Conclusions du Conseil sur la dimension stratégique du patrimoine culturel pour une Europe durable

Conclusions du Conseil sur la dimension stratégique du patrimoine culturel pour une Europe durable COSEIL DE L'UIO EUROPÉEE Conclusions du Conseil sur la dimension stratégique du patrimoine culturel pour une Europe durable Conseil ÉDUCATIO, JEUESSE, CULTURE ET SPORT Bruxelles, 21 mai 2014 Le Conseil

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES. Thématique de l appel à projets 2014. Favoriser les liens entre les générations pour lutter contre les solitudes

CAHIER DES CHARGES. Thématique de l appel à projets 2014. Favoriser les liens entre les générations pour lutter contre les solitudes CAHIER DES CHARGES Thématique de l appel à projets 2014 Favoriser les liens entre les générations pour lutter contre les solitudes Fondation Alsace Personnes Agées 4 rue de la Houblonnière 68000 COLMAR

Plus en détail

SOUTIEN AUX PROJETS D EDUCATION AU DEVELOPPEMENT DURABLE POUR LES COLLEGIENS DE LA MARTINIQUE REGLEMENT

SOUTIEN AUX PROJETS D EDUCATION AU DEVELOPPEMENT DURABLE POUR LES COLLEGIENS DE LA MARTINIQUE REGLEMENT SOUTIEN AUX PROJETS D EDUCATION AU DEVELOPPEMENT DURABLE POUR LES COLLEGIENS DE LA MARTINIQUE REGLEMENT REGLEMENT APPEL A PROJETS DEPARTEMENT MARTINIQUE 2015 1 CONTEXTE ET ENJEUX Depuis plus de dix ans,

Plus en détail

Vision, Leadership, opportunités Construction d une Vision Commune de Progrès

Vision, Leadership, opportunités Construction d une Vision Commune de Progrès Vision, Leadership, opportunités Construction d une Vision Commune de Progrès Qu est-ce que l accompagnement VLO? Les contextes auxquels cette démarche s applique et répond: L accompagnement «Vision, Leadership,Opportunité»

Plus en détail

Plan. stratégique 2015-2020

Plan. stratégique 2015-2020 Plan stratégique 2015-2020 Table des matières 1 2 3 5 Mot du recteur par intérim Mission Vision Valeurs Enjeu 1 Leadership et positionnement Enjeu 2 Études et formations distinctives 7 9 11 13 Enjeu 3

Plus en détail

STRATEGIE NATIONALE GESTION DU RISQUE INONDATION

STRATEGIE NATIONALE GESTION DU RISQUE INONDATION Contribution CCI de région PACA STRATEGIE NATIONALE GESTION DU RISQUE INONDATION L évaluation préliminaire nationale a montré l'impact économique majeur des inondations, sachant que les zones potentiellement

Plus en détail

TABLE DES MATIÈRES. TABLE DES MATIÈRES... ii. PRÉSENTATION DE L UNION DES MUNICIPALITÉS DU QUÉBEC...iii INTRODUCTION... 1

TABLE DES MATIÈRES. TABLE DES MATIÈRES... ii. PRÉSENTATION DE L UNION DES MUNICIPALITÉS DU QUÉBEC...iii INTRODUCTION... 1 MÉMOIRE Consultations sur le rétablissement de l équilibre fiscal au Canada Consultations sur le soutien financier immédiat et à long terme pour l infrastructure Présenté au Ministre des Finances et au

Plus en détail

Offre de la Caisse des Dépôts sur le développement économique des Quartiers Prioritaires de la Politique de la Ville. Août 2014

Offre de la Caisse des Dépôts sur le développement économique des Quartiers Prioritaires de la Politique de la Ville. Août 2014 Offre de la Caisse des Dépôts sur le développement économique des Quartiers Prioritaires de la Politique de la Ville Août 2014 2014, année de la nouvelle loi de programmation pour la ville et la cohésion

Plus en détail

Accompagner le personnel scolaire vers un engagement qui favorise le réinvestissement

Accompagner le personnel scolaire vers un engagement qui favorise le réinvestissement Accompagner le personnel scolaire vers un engagement qui favorise le réinvestissement Leadership et travail en équipe de collègues 2008 Louise Lafortune Université du Québec à Trois-Rivières Téléphone

Plus en détail

Analyse des pratiques de quatre enseignants spécialisés en arts plastiques en ce qui a trait au rôle de l élève dans le travail de l exposition

Analyse des pratiques de quatre enseignants spécialisés en arts plastiques en ce qui a trait au rôle de l élève dans le travail de l exposition Analyse des pratiques de quatre enseignants spécialisés en arts plastiques en ce qui a trait au rôle de l élève dans le travail de l exposition Laurence Sylvestre, Ph.D. 1 Université du Québec à Montréal

Plus en détail

La Caraïbe insulaire face à l économie verte: présentation des orientations stratégiques

La Caraïbe insulaire face à l économie verte: présentation des orientations stratégiques La Caraïbe insulaire face à l économie verte: présentation des orientations stratégiques Loïza Rauzduel, Chargée de projet Caribbean Natural Resources Institute (CANARI) Conférence ICFC, Espace Régional

Plus en détail

Les qualités s et les compétences requises des gestionnaires dans un contexte d ouvertured

Les qualités s et les compétences requises des gestionnaires dans un contexte d ouvertured Les qualités s et les compétences requises des gestionnaires dans un contexte d ouvertured Par Natalie Rinfret, Ph.D. Professeure Titulaire de la Chaire La Capitale en leadership dans le secteur public

Plus en détail

RCDR PLAN STRATÉGIQUE 2013-2016

RCDR PLAN STRATÉGIQUE 2013-2016 RCDR PLAN STRATÉGIQUE 2013-2016 MISSION Le Réseau canadien de documentation pour la recherche (RCDR) est un partenariat d universités canadiennes qui se consacre à étendre l accès au contenu numérique

Plus en détail

LE DÉVELOPPEMENT DE LA CULTURE ENTREPRENEURIALE : UN DÉFI DE SOCIÉTÉ

LE DÉVELOPPEMENT DE LA CULTURE ENTREPRENEURIALE : UN DÉFI DE SOCIÉTÉ LE DÉVELOPPEMENT DE LA CULTURE ENTREPRENEURIALE : UN DÉFI DE SOCIÉTÉ Conférence prononcée au Séminaire d automne À l Orangerie du Château de Montmirail, en Champagne Claude RUEL Directeur général Réseau

Plus en détail

Qu est-ce que la formation économique en entreprise?

Qu est-ce que la formation économique en entreprise? Volume 1, numéro 2 Qu est-ce que la formation économique en entreprise? Jean Sylvestre Directeur général, Fondation de la formation économique Fonds de solidarité FTQ Avec la collaboration de Michel Blondin

Plus en détail

D I S P O S I T I F D E F O R M A T I O N

D I S P O S I T I F D E F O R M A T I O N D I S P O S I T I F D E F O R M A T I O N 1 FONCTION CONCEPTION DE PROGRAMME - Réaliser un diagnostic global et concerté - Concevoir un programme de manière concertée - Réaliser l ingénierie financière

Plus en détail

La place des Sciences humaines et sociales (SHS) dans «Horizon 2020»

La place des Sciences humaines et sociales (SHS) dans «Horizon 2020» La place des Sciences humaines et sociales (SHS) dans «Horizon 2020» Isabella Eiselt, Chargée de mission secteur SHS, Service Stratégie de la Recherche et de l'innovation, DGRI, MENESR Ministère de la

Plus en détail

Rapport : Sondage sur la connaissance des pratiques entrepreneuriales de la ville de Shawinigan

Rapport : Sondage sur la connaissance des pratiques entrepreneuriales de la ville de Shawinigan Rapport : Sondage sur la connaissance des pratiques entrepreneuriales de la ville de Shawinigan Document préparé pour : La Communauté entrepreneuriale de Shawinigan Document préparé par : Joanie Rollin

Plus en détail

Appel-à-Contributions

Appel-à-Contributions Sous Le Haut Patronage de LA TUNISIEN Se tient La Deuxième Conférence du MENAPAR 2015 Sur le thème Le Rôle des Citoyens et des Organisations dans la Co-Construction de l Action Publique dans la Région

Plus en détail

Sondage sur la volonté d améliorer la gouvernance

Sondage sur la volonté d améliorer la gouvernance Sondage sur la volonté d améliorer la gouvernance Ce Sondage sur la volonté d améliorer la gouvernance a été adapté, avec la permission de Quantum Transformation Technologies, de son Governance & Managerial

Plus en détail

Impacts psychosociaux du dispositif Sac Ados

Impacts psychosociaux du dispositif Sac Ados Impacts psychosociaux du dispositif Sac Ados Aide au départ en autonomie des 16-25 ans Présentation des premiers résultats d étude Bilan Vacances Ouvertes en Aquitaine 19 janvier 2015 Sac Ados Pourquoi

Plus en détail

Compétences de gestion et leadership transformationnel : les incontournables liés au nouveau contexte environnemental

Compétences de gestion et leadership transformationnel : les incontournables liés au nouveau contexte environnemental Compétences de gestion et leadership transformationnel : les incontournables liés au nouveau contexte environnemental Natalie Rinfret, Ph.D. Colloque de l Association des directeurs généraux des services

Plus en détail

Conseil régional. Plan d action régional Outaouais 2014-2017

Conseil régional. Plan d action régional Outaouais 2014-2017 Conseil régional Plan d action régional Outaouais 2014-2017 Dans ce tableau, la numérotation est utilisée afin de faciliter le suivi de la présentation. Légende Palier N signifie national R signifie régional

Plus en détail

Suggestions de pistes pédagogiques pour une éducation financière à l école

Suggestions de pistes pédagogiques pour une éducation financière à l école Suggestions de pistes pédagogiques pour une éducation financière à l école La FSMA (l Autorité des services et marchés financiers) est un organisme public autonome. Parmi les missions qui lui ont été confiées

Plus en détail

Mémoire présenté par Co operators au Conseil canadien des responsables de la réglementation d assurance en réponse au document de discussion sur le

Mémoire présenté par Co operators au Conseil canadien des responsables de la réglementation d assurance en réponse au document de discussion sur le Mémoire présenté par Co operators au Conseil canadien des responsables de la réglementation d assurance en réponse au document de discussion sur le commerce électronique Le mercredi 28 mars 2012 Co-operators

Plus en détail

UNIVERSITÉ DU QUÉBEC À MONTRÉAL PROGRAMME D ÉDUCATION PRÉSCOLAIRE ET ENSEIGNEMENT PRIMAIRE ANALYSE RÉFLEXIVE

UNIVERSITÉ DU QUÉBEC À MONTRÉAL PROGRAMME D ÉDUCATION PRÉSCOLAIRE ET ENSEIGNEMENT PRIMAIRE ANALYSE RÉFLEXIVE UNIVERSITÉ DU QUÉBEC À MONTRÉAL PROGRAMME D ÉDUCATION PRÉSCOLAIRE ET ENSEIGNEMENT PRIMAIRE ANALYSE RÉFLEXIVE Travail remis à JEAN-CLAUDE LESSARD Dans le cadre du cours FPM1550-33 Sensibilisation à la réalité

Plus en détail

Savoir favoriser un rapport d influence. Québec 2014

Savoir favoriser un rapport d influence. Québec 2014 Savoir favoriser un rapport d influence Québec 2014 La période d incertitude actuelle va aller en s aggravant et fera appel de plus en plus à un nouveau leadership; Ce leadership va devoir nous amener

Plus en détail

Comité régional d économie sociale

Comité régional d économie sociale Comité régional d économie sociale LE CRÉS DU CENTRE-DU-QUÉBEC SE VEUT UN LIEU DE CONCERTATION ET D HARMONISATION, UN LIEU DE PLANIFICATION DU DÉVELOPPEMENT RÉGIONAL, UN LIEU D INTERFACE ET D ARRIMAGE

Plus en détail

Appréciation et perceptions à l égard des deux langues officielles du Canada. Sommaire de gestion. This report is also available in English.

Appréciation et perceptions à l égard des deux langues officielles du Canada. Sommaire de gestion. This report is also available in English. Appréciation et perceptions à l égard des deux langues officielles du Canada Sommaire de gestion Présenté au ministère du Patrimoine canadien Le 1er août 2012 par TNS Numéro du contrat : C1111-110947-001-CY

Plus en détail

Soutenir le développement durable des quartiers sensibles

Soutenir le développement durable des quartiers sensibles FONDS EUROPEEN DE DEVELOPPEMENT REGIONAL (FEDER) AQUITAINE PROGRAMME OPERATIONNEL REGIONAL 2007-2013 Soutenir le développement durable des quartiers sensibles Cahier des charges de l appel à projet régional

Plus en détail

Identifier des actions pédagogiques d'éducation à l'environnement et au développement durable dans une structure d'accueil collectif de mineurs

Identifier des actions pédagogiques d'éducation à l'environnement et au développement durable dans une structure d'accueil collectif de mineurs Identifier des actions pédagogiques d'éducation à l'environnement et au développement durable dans une structure d'accueil collectif de mineurs Des enjeux planétaires : Comprendre ce qu'est le développement

Plus en détail

La Norme humanitaire fondamentale et les standards essentiels Sphère. Analyse et comparaison. ProjetSphere.org/CHS

La Norme humanitaire fondamentale et les standards essentiels Sphère. Analyse et comparaison. ProjetSphere.org/CHS La Norme humanitaire fondamentale et les standards essentiels Sphère Analyse et comparaison Note d orientation provisoire, mars 2015 (version 2) ProjetSphere.org/CHS Sommaire Introduction... 3 La CHS et

Plus en détail

RENDRE NOS ENTREPRISES PLUS ATTRACTIVES

RENDRE NOS ENTREPRISES PLUS ATTRACTIVES 1 RENDRE NOS ENTREPRISES PLUS ATTRACTIVES 2 Plan Introduction : Attractivité qu est-ce? Pourquoi être attractif? Peut-on être attractif en France? Comment être attractif : Les leviers? Positionnement :

Plus en détail

MAITRISER LES FONDAMENTAUX DU MANAGEMENT

MAITRISER LES FONDAMENTAUX DU MANAGEMENT MAITRISER LES FONDAMENTAUX DU Niveau 1 Collaborateurs et managers d entreprise 1 150 HT/jour Développer ses compétences en management opérationnel Organiser son activité Motiver son équipe Apports théoriques

Plus en détail

f. & co OFFRE DE FORMATION faire et comprendre c

f. & co OFFRE DE FORMATION faire et comprendre c f. & co OFFRE DE FORMATION faire et comprendre c ARÈNE du latin arena, «sable» espace où se livraient les combats de gladiateurs AMPHITHÉÂTRE sphère d action du grec ancien ἀμφί-, amphi-, «autour, des

Plus en détail

Agent de prospection et de marketing, Milieux de travail

Agent de prospection et de marketing, Milieux de travail Agent de prospection et de marketing, Milieux de travail Supérieur hiérarchique : Type d emploi Emplacement : Clôture de l affichage : Directrice, Initiatives de prévention et de promotion Permanent, temps

Plus en détail

PROJETS D'ÉNERGIES RENOUVELABLES. Vents d Oc Énergies Renouvelables

PROJETS D'ÉNERGIES RENOUVELABLES. Vents d Oc Énergies Renouvelables PROJETS D'ÉNERGIES RENOUVELABLES Vents d Oc Énergies Renouvelables Chers lecteurs, En octobre 2014, l Assemblée nationale a adopté avec une large majorité le projet de loi sur la transition énergétique.

Plus en détail

Présentation du cursus Animateur de Cluster et de réseaux territoriaux Etat du 14 avril 2013

Présentation du cursus Animateur de Cluster et de réseaux territoriaux Etat du 14 avril 2013 MASTER ANIMATEUR DE CLUSTER ET DE RESEAUX TERRITORIAUX PRESENTATION DU DIPLOME FRANCO-ALLEMAND 1. OBJECTIFS DE LA FORMATION ET COMPETENCES A ACQUERIR: Former des animateurs de cluster et de réseaux territoriaux

Plus en détail

Parrainage. d une demande d aide financière pour le Fonds 12/17

Parrainage. d une demande d aide financière pour le Fonds 12/17 Fonds dédié aux projets citoyens initiés et portés par des jeunes de 12 à 17 ans dans la région de la Capitale-Nationale Parrainage d une demande d aide financière pour le Fonds 12/17 Une initiative de

Plus en détail