Développer une culture d efficience

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Développer une culture d efficience"

Transcription

1 point de vue services financiers Développer une culture d efficience dans les Back Offices

2 Hughes ROY Partner au sein de l'équipe Services Financiers de Sopra Consulting, Hughes Roy est porteur de l offre «efficacité opérationnelle». Il a conduit de nombreux projets d amélioration de la performance dans les Back Offices. Expert en conduite du changement, il accompagne régulièrement des dirigeants dans leur projet de transformation dans le cadre de fusion, de migration de système d information ou de développement. Il a dirigé par ailleurs la collection «richesses humaines» aux éditions Eyrolles et a contribué dans ce cadre à la publication d ouvrages sur le développement de la créativité, le e-learning ou le knowledge management. Contact :

3 L orientation client des Back Offices s accentue et nécéssite une nouvelle forme de culture d efficience Aujourd hui, le rythme de l intégration des innovations technologiques s accélère dans les Services Financiers impactant ainsi, les processus et les organisations qui ne cessent d évoluer. Les enjeux sont de taille pour les Back Offices : n Les banques et les établissements financiers cherchent à satisfaire sans relâche les exigences toujours croissantes de leurs clients quant à la qualité du service rendu, en somme, à continuer de «mériter» leur fidélité. n Les compagnies d assurances, structurées historiquement autour de plateaux de gestion spécialistes de la relation téléphonique, apprennent à gérer une montée en gamme des services proposés, mettent l'accent sur les ventes et développent le rebond commercial. Elles cherchent ainsi à donner un second souffle à la relation client. Ces enjeux sectoriels distincts sont liés à une problématique commune. Dans les Back Offices, la tendance à optimiser en permanence les processus et l organisation a en effet créé un paradoxe : banquiers et assureurs doivent proposer des solutions qui allient industrialisation et gestion des spécificités. Mais comment peut-on concilier, au niveau des Back Offices, centralisation des opérations et proximité avec le client? Expertise métier et orientation client? Baisse des coûts et sur-mesure? Le modèle des «usines de production» (monétique, crédit, retraite) et des «plateformes de relation client», présente, de ce point de vue, un certain nombre de limites. Pour ne pas s éloigner de la voix du client, les Back Offices doivent évoluer et s adapter plus rapidement en développant une nouvelle forme de «culture d efficience». Celle-ci se définit par la capacité à établir un cercle vertueux d amélioration continue combinant : n L usage des nouvelles technologies, n Le développement de pratiques managériales adaptées, n L évaluation permanente de la performance des activités. 1

4 Les Back Offices doivent s adapter plus rapidement aux nouvelles exigences de productivité et d immédiateté La tendance actuelle à l optimisation constante des organisations est directement liée à cet impératif d immédiateté. Les Back Offices bancaires, même s ils n interviennent pas ou peu sur des actes courants, doivent gérer des opérations de financement dont le client attend une maîtrise parfaite (par exemple : le client attend du traitement de son dossier qu'il se fasse de façon efficace). Dans de telles situations, performance, réactivité et fidélité sont étroitement associées. Ainsi, les banquiers et les assureurs cherchent à concilier, les gains de productivité, les meilleurs délais et surtout le respect des engagements pris vis-à-vis des clients. Dans un premier temps, les gains de productivité peuvent être réalisés pour une bonne part au niveau des interfaces Back Office/Front Office/Client. Trois changements importants peuvent être opérés à ce niveau : n L évaluation des flux entrants en Back Office, n La dématérialisation des flux, n Le partage des tâches avec le client en amont des Back Offices. Interfaces Back Office/Front Office/Client : leviers de gains de productivité Client Back Office Interfaces Front Office Changement n 1 : n Évaluation des processus métier Objectif : proposer en Back Office des solutions fondées sur l'évaluation et la prise en compte de l'exigence qualitative des flux entrants. Changement n 2 : n Dématérialisation des flux Objectif : s'adapter au fait que la proximité géographique n'est plus un impératif dans le traitement d'un dossier ou l'évaluation des travaux par le management. Changement n 3 : n Partage des tâches avec le client Objectif : faire réaliser par le client lui-même certaines opérations complètes (transfert bancaire) ou le faire contribuer à un processus de Back Office (scan de pièces justificatives par exemple). Résultats Performance Délais Qualité Satisfaction client 2

5 L amélioration de l efficience opérationnelle des Back Offices «nouvelle génération», obtenue avec la mise en place d une culture d efficience, permet de servir des intérêts plus globaux de l entreprise. Au final, une telle démarche a des répercussions vertueuses au-delà du périmètre du seul Back Office. Elle permet aussi au Front Office de bénéficier d une dynamique d optimisation de ses activités (amélioration de la relation client, retombées commerciales) et au client de percevoir une réelle amélioration de la qualité de service ce qui augmente le niveau de satisfaction et de fidélisation. La mise en place d une culture d efficience dans les Back Offices s appuie sur trois leviers indissociables L orientation client des Back Offices doit être accompagnée, pilotée et challengée, pour réussir à fidéliser le client via de nouveaux moyens. Par exemple, la bonne gestion d un sinistre assurance en Back Office contribue à limiter le phénomène d attrition. Elle doit être appropriée, efficace et conforme à la promesse client. La «culture d efficience», au sens où nous l avons définie préalablement, s appuie sur 3 leviers indissociables : n La mesure de l efficacité des processus métier et la mise à profit des nouvelles technologies, n L adaptation des pratiques managériales et le pilotage des activités, n La compréhension et l évolution des cultures et des comportements. Les 3 leviers de la culture d efficience dans les Back Offices Leviers Objectifs 3 Culture & Comportement n Pour développer de nouvelles compétences (la relation à distance, les services innovants ) et favoriser l'intelligence collective. n Pour mettre en place de nouveaux comportements fluidifiant les relations entre Front Office et Back Office. n Pour enclencher une dynamique d amélioration continue. 2 Management des activités n Pour favoriser une démarche participative, qui contribue à l accompagnement du changement auprès des clients (internes et externes). n Pour tirer profit du dispositif d amélioration continue et optimiser le pilotage des activités. 1 Processus & Nouvelles Technologies n Pour industrialiser, réduire les coûts et développer des économies d'échelle. n Pour partager directement les informations avec le client via internet ou en agence (simulations, dossiers ). 3

6 La culture d efficience au cœur de la transformation des Back Offices La démarche d efficience dans les Back Offices Cadrage Chantier 1 Chantier 2 Étape 1 Diagnostic, benchmark, 1 res orientations et principes directeurs Étape 2 Étape 3 Options Préparation d'organisation et mise en et de dimensionnement, œuvre organisation cible Alignement des processus sur les priorités client Mise sous contrôle et pilotage des activités Chantier 3 Conduite des changements La mise en place d une culture d efficience doit pouvoir s intégrer dans tous types de projets de transformation et d organisation d un Back Office : fusion et/ou centralisation de services, mise en place d une démarche de dématérialisation, réduction des coûts, etc. La démarche Sopra Consulting est structurée autour de 3 chantiers et met en œuvre les trois leviers précédemment cités. Chantier 1 : Alignement des processus sur les priorités client Le 1 er chantier est une déclinaison opérationnelle du levier «Processus & Nouvelles technologies». Le principe L intégration de nouvelles technologies dans les domaines de l assurance et des établissements financiers impacte les processus qui régissent les relations entre les organisations. Les processus doivent donc être alignés sur les exigences client et optimisés dans un objectif d amélioration de la performance du service rendu. L enjeu client n Intégration de la qualité attendue par le client tout au long des travaux. n Amélioration de la qualité globale perçue par le client. La méthode Appliquer les priorités d actions sur les processus à enjeux, en partant de la «voix du client» : cibler et animer uniquement les processus «prioritaires» (ceux qui ont un impact sur la qualité perçue par le client au sein du Back Office). Prendre en compte et anticiper l impact des nouvelles technologies sur les processus. Nos convictions n En phase de diagnostic : Mettre en avant les enjeux client forts (satisfaction du service, respect des délais, qualité de la relation ) pour définir les processus prioritaires à refondre ou à optimiser. n En phase de conception : Revoir les processus ciblés au regard d une méthode alternative type «Lean-6 Sigma». Illustration : Dans une banque mutualiste, une contrainte de réduction d effectifs a été transformée en opportunité d optimisation du fonctionnement du Back Office et de la qualité de service, en augmentant le niveau d exigence des flux «entrants» en provenance notamment du Front Office. L un des objectifs recherché était d apprendre à limiter les allers-retours de dossiers entre Front Office et Back Office, pour fluidifier les processus. Pour ce faire, de nouvelles normes ont été définies sur la base d un benchmark interne et un poste a été créé pour piloter la qualité des flux entrants. Les anomalies entrantes sont passées de 20 % à moins de 1 %. 4

7 Chantier 2 : Mise sous contrôle et pilotage des activités Le 2 e chantier est une déclinaison opérationnelle du levier «Management des activités». Le principe Le suivi de la production et de la performance de chaque processus et de chaque service enclenche une dynamique d amélioration continue. L enjeu client n Absence d impact du projet sur le quotidien du client. n Amélioration de la satisfaction perçue par le client. La méthode Mettre en place des reportings permettant d anticiper et de réagir efficacement, sans attendre que la situation soit critique, avec des moyens appropriés et au moindre coût. Nos convictions n Inclure dans le pilotage le niveau d exigence des flux entrants Front Office vers Back Office (exemple : niveau de qualité des dossiers réceptionnés du Front Office pour traitement en Back Office). n Accompagner les acteurs du changement et les responsables opérationnels dans la mise en place de dispositifs complets d amélioration continue impliquant l ensemble du processus «front to back» (pilotes de processus, projets Lean 6 Sigma ). n Se focaliser sur les informations pertinentes pour l émetteur et pour le récepteur. n Impliquer les collaborateurs concernés (par exemple à travers des réunions ponctuelles visant à identifier et à résoudre les points de blocage). Exemples d indicateurs clés n Délais attendus par le client. n Performance : résultats obtenus par le client et par l entreprise. n Qualité de service : satisfaction client. n Productivité : délais, révision des dossiers. n Risque : impact sur les objectifs du projet. Illustration : Au niveau de l'activité de gestion des contrats dans une compagnie d'assurance, de nouveaux indicateurs ont permis d anticiper les impacts RH entre les périodes de pic d activité et les périodes moins chargées. Les indicateurs de performance ont été définis en intégrant les attentes du client. Par exemple, le respect du délai annoncé par le Back Office a été considéré comme étant plus important pour le client, que le délai lui-même. Ce délai annoncé a été défini sur la base des échéances auxquelles est soumis le client et non plus basé sur des normes de délai internes trop globales. 5

8 Chantier 3 : Conduite des changements Le 3 e chantier est une déclinaison opérationnelle du levier «Culture & Comportement». Un accompagnement approprié des changements va permettre de développer de nouveaux comportements au sein des Back Offices. Le principe La conduite du changement est aussi importante que le changement lui-même. L enjeu client Mise en place d une culture client dans les Back Offices. Il s'agit de favoriser un ensemble de comportements au quotidien et développer des pratiques managériales qui favorisent ces comportements. La méthode Centrer l accompagnement du changement sur la mobilité et l accompagnement de l expertise, en intégrant l aspect culturel le plus en amont possible, dès le diagnostic. Trajectoire des changements Nos convictions Atteinte de l'objectif (100 %) Existant Vision cible Étape 3 Étape 2 Étape 1 n Étape 1 : assimilation des processus / outils : 6 mois n Étape 2 : adaptation des comportements (savoir-faire, savoir-être) : 6 mois à un an n Étape 3 : mise en place d'une réelle culture d'entreprise et client : un à deux ans n Ne pas sous estimer la dimension culturelle du changement. n Animer la culture client : Il faut savoir poser des questions au client : la qualité n est pas limitée à un processus, c est ce que le client perçoit au quotidien. n Bien gérer les problématiques RH majeures : mobilité fonctionnelle Back Office vers Front Office et Front Office vers Back Office (dans la phase de mise en œuvre) ; polyvalence versus spécialisation ; besoin d accompagnement permanent des équipes de Back Office face à la complexification de l offre (formation ). Illustration : Dans une banque internationale, les parcours des nouveaux embauchés ont été modifiés, faisant du Back Office un passage obligé. L objectif recherché est de donner de la visibilité aux collaborateurs sur chaque fonction et de faire disparaître la coupure Front Office Back Office. Le Back Office n étant plus la «voiture balai du Front Office», ses fonctions et ses postes se sont trouvés valorisés dans le cadre des mobilités fonctionnelles mises en place par la suite. 6

9 Le développement d'une culture d'efficience s'appuie sur un partage des rôles entre le Back Office et le Front Office La démarche que nous avons développée et que nous préconisons intègre sans détour le point de vue de la relation client. Le Front Office n a plus le monopole du contact client. Sous l'impulsion des nouvelles technologies, la multiplication des canaux modifie en profondeur la nature des interactions (banque «full-web», assurance direct ). Les opportunités de contact proviennent du Front Office mais aussi du Back Office. Elles prennent de nouvelles formes qui doivent être optimisées pour une meilleure efficacité. En parallèle, le Back Office voit sa relation avec le client évoluer. L enjeu actuel est d y intégrer la dimension multi-canal, avec autant de convictions et de moyens que ceux qui ont été mis en œuvre au niveau du Front Office. Ainsi, la culture d efficience peut favoriser l émergence de nouveaux métiers dans les Back Offices (Responsable de la qualité des flux entrants, Responsable de la qualité client, Webmaster sur les aspects multi-canaux) qui contiennent de vrais savoir-faire métiers. Les parcours professionels évoluent et les allers-retours Front Office/Back Office se normalisent. En conclusion, il faut comprendre que la clé du succès pour développer une culture d'efficience dans les Back Offices réside principalement dans la transformation des interfaces avec le Front Office et avec le Client. 7

10

11 Sopra Consulting dans les Services Financiers Nos consultants spécialisés dans les Services Financiers adressent, depuis plus de 30 ans, les enjeux des banques de détail, des compagnies d assurance et des acteurs de la protection sociale : n Efficacité opérationnelle n Maîtrise du risque n Stratégie de croissance n Atteinte de la taille critique Pour répondre à ces enjeux, nos équipes interviennent en étroite collaboration avec leur client sur 4 domaines : Distribution Adapter la présence physique des réseaux sur les territoires Arbitrer entre autonomisation et prise en charge des clients Maintenir et renforcer les compétences et la capacité de conseil des réseaux Accélérer la diversification des activités Réglementaire, Conformité et Contrôle Interne (RCCI) Anticiper et maitriser le risque réglementaire et de conformité Accompagner les clients dans la mise en œuvre des réformes en cours Manager les risques financiers et les risques opérationnels Efficacité des opérations Grands projets d optimisation et de réduction des coûts des Back Office mise en place de process optimisés et d usines en se focalisant sur certains process métiers Intégration des méthodologies lean / 6 sigma Intégration des leviers technologiques Transformation Conception, pilotage et mise en œuvre de grands projets de transformation et de partenariat mise en œuvre mais aussi missions en amont : cadrage de programmes complexes, étude d opportunité, business plan, choix du partenaire

12 Fort de 500 consultants, Sopra Consulting aide les directions des grandes entreprises, administrations et organismes publics à réussir leur transformation. Ses consultants interviennent dans la formalisation des stratégies et accompagnent les clients depuis la conception jusqu'à la mise en œuvre des programmes de transformation avec comme objectif : l'amélioration tangible et durable de la performance. Son approche des transformations se caractérise par l'appréhension simultanée des dimensions économique, technologique, humaine et culturelle indispensables à leur réussite Sopra Consulting Direction de la Communication Valérie Zahrai-Liot 9 bis rue de Presbourg Paris Tél.: +33 (1)

La conduite du changement

La conduite du changement point de vue stratégie et gouvernance des systèmes d'information La conduite du changement dans les projets SI 1 En préambule Devant les mutations économiques, sociales et technologiques engagées depuis

Plus en détail

LEAN SIX SIGMA Au service de l excellence opérationnelle

LEAN SIX SIGMA Au service de l excellence opérationnelle LEAN SIX SIGMA Au service de l excellence opérationnelle enjeux Comment accroître la qualité de vos services tout en maîtrisant vos coûts? Equinox Consulting vous accompagne aussi bien dans la définition

Plus en détail

CONSULTING, BANQUE & ASSURANCE. axiwell LE SENS DE L ESSENTIEL

CONSULTING, BANQUE & ASSURANCE. axiwell LE SENS DE L ESSENTIEL CONSULTING, BANQUE & ASSURANCE axiwell LE SENS DE L ESSENTIEL SOMMAIRE Édito... page 3 Axiwell Financial Services... Exemples de missions réalisées... Nos offres spécifiques... Risques / Conformité / Réglementaire...

Plus en détail

Tous droits réservés SELENIS

Tous droits réservés SELENIS 1. Objectifs 2. Etapes clefs 3. Notre proposition d accompagnement 4. Présentation de SELENIS 2 Un projet est une réalisation spécifique, dans un système de contraintes donné (organisation, ressources,

Plus en détail

Banque de détail. Dynamiser votre réseau de distribution et accroître son efficacité commerciale

Banque de détail. Dynamiser votre réseau de distribution et accroître son efficacité commerciale Banque de détail Dynamiser votre réseau de distribution et accroître son efficacité commerciale L évolution de l environnement et les enjeux dans la Banque de détail CENTRES D'APPELS Intensification du

Plus en détail

Améliorer l efficacité de votre fonction RH

Améliorer l efficacité de votre fonction RH Améliorer l efficacité de votre fonction RH Des tendances accentuées par un environnement économique et social en constante évolution La fonction RH doit répondre à des exigences croissantes en termes

Plus en détail

La dynamique d évolution des marchés

La dynamique d évolution des marchés R e n d e z - v o u s d E x p e r t PEA Consulting Aligner sa Supply Chain sur la stratégie de l entreprise Depuis plusieurs années, les entreprises ont consenti d importants efforts pour améliorer la

Plus en détail

Accompagnement RH des projets de transformation des organisations

Accompagnement RH des projets de transformation des organisations Accompagnement RH des projets de transformation des organisations La conduite d un projet de réorganisation : Un exercice complexe ET délicat! Confrontée à une dégradation continue de sa compétitivité,

Plus en détail

Impact sur l emploi, les métiers et les compétences Observatoire des Métiers de l Expertise comptable du Commissariat aux comptes et de l Audit

Impact sur l emploi, les métiers et les compétences Observatoire des Métiers de l Expertise comptable du Commissariat aux comptes et de l Audit EXPERTISE COMPTABLE (1/3) Les cabinets de grande taille sont affectés par des évolutions similaires à celles qui touchent les cabinets de petite taille. Cette page reprend la description donnée pour les

Plus en détail

de vue MANAGEMENT ET GESTION DES HOMMES Le rôle de la DRH dans la conduite du changement

de vue MANAGEMENT ET GESTION DES HOMMES Le rôle de la DRH dans la conduite du changement point de vue MANAGEMENT ET GESTION DES HOMMES Le rôle de la DRH dans la conduite du changement La conduite du changement est une dimension essentielle de tout grand projet de transformation des entreprises.

Plus en détail

CHARGE DE RELATION MS MDSI ATOS Consulting

CHARGE DE RELATION MS MDSI ATOS Consulting CHARGE DE RELATION MS MDSI ATOS Consulting Mathis BAKARY 11/01/2013 Sommaire I. Présentation... 3 1. Activités... 3 2. Objectifs... 4 3. Localisation en Europe... 4 4. Localisation en France... 5 II. Stratégie...

Plus en détail

Petit Déjeuner. Mutualisation interne (CSP) ou Externalisation des ressources?

Petit Déjeuner. Mutualisation interne (CSP) ou Externalisation des ressources? Petit Déjeuner Mutualisation interne (CSP) ou Externalisation des ressources? 29 Janvier 2004 Mutualisation ou Externalisation?!1- Problématique de création de valeur!2- Définitions CSP / Externalisation!3-

Plus en détail

Advisory, le conseil durable Conseil en Management. Améliorer votre performance, maîtriser vos risques, réussir vos projets de transformation*

Advisory, le conseil durable Conseil en Management. Améliorer votre performance, maîtriser vos risques, réussir vos projets de transformation* Advisory, le conseil durable Conseil en Management Améliorer votre performance, maîtriser vos risques, réussir vos projets de transformation* Une capacité unique à combiner compétences sectorielles et

Plus en détail

Altaïr Conseil. Gestion des risques et pilotage des projets informatiques

Altaïr Conseil. Gestion des risques et pilotage des projets informatiques Gestion des risques et pilotage des projets informatiques Altaïr Conseil 33, rue Vivienne 75 002 Paris - Tél. : 01 47 33 03 12 - Mail : contact@altairconseil.fr Constats Des projets de plus en plus nombreux

Plus en détail

TRADE. Yourcegid Trade Y2

TRADE. Yourcegid Trade Y2 TRADE Yourcegid Trade Y2 1800 Clients négociants plus de + de 10 langues + de 40 pays plus de 200 DE collaborateurs et experts Un réseau performant : 200 PRès de Distributeurs certifiés Parce que votre

Plus en détail

Les Systèmes d Information au service des Ressources Humaines

Les Systèmes d Information au service des Ressources Humaines Les Systèmes d Information au service des Ressources Humaines La DRH fait face à de nouveaux défis Quelle stratégie adopter pour que toutes les filiales acceptent de mettre en place un outil groupe? Comment

Plus en détail

Démarche d analyse stratégique

Démarche d analyse stratégique Démarche d analyse stratégique 0. Préambule 1. Approche et Démarche 2. Diagnostic stratégique 3. Scenarii d évolution 4. Positionnement cible 2 0. Préambule 3 L analyse stratégique repose sur une analyse

Plus en détail

Soyez plus réactifs que vos concurrents, optimisez votre chaîne logistique

Soyez plus réactifs que vos concurrents, optimisez votre chaîne logistique IBM Global Services Soyez plus réactifs que vos concurrents, optimisez votre chaîne logistique Supply Chain Management Services Supply Chain Mananagement Services Votre entreprise peut-elle s adapter au

Plus en détail

PROGRAMME DE FORMATION SAVOIR VENDRE AVEC EFFICACITÉ

PROGRAMME DE FORMATION SAVOIR VENDRE AVEC EFFICACITÉ CV315 SAVOIR VENDRE AVEC EFFICACITÉ 1. Identifier les objectifs commerciaux Les 4 objectifs clés du commercial L esprit de conquête, clé de la performance La psychologie du vendeur face à l acheteur 2.

Plus en détail

Contrôler, optimiser, anticiper : la Direction Financière au centre de l activité bancaire

Contrôler, optimiser, anticiper : la Direction Financière au centre de l activité bancaire Contrôler, optimiser, anticiper : la Direction Financière au centre de l activité bancaire Les turbulences financières actuelles, symptômes de mutations structurelles du système financier, Les évènements

Plus en détail

MAAF - DGPAAT. Evaluation du PRDAR de Provence-Alpes-Côte d Azur. Synthèse du rapport d évaluation

MAAF - DGPAAT. Evaluation du PRDAR de Provence-Alpes-Côte d Azur. Synthèse du rapport d évaluation MAAF - DGPAAT Evaluation du PRDAR de Provence-Alpes-Côte d Azur Synthèse du rapport d évaluation Octobre 2013 L évaluation d un programme régional de développement agricole et rural financé par le CASDAR

Plus en détail

Novembre 2013. Regard sur service desk

Novembre 2013. Regard sur service desk Novembre 2013 Regard sur service desk édito «reprenez le contrôle grâce à votre service desk!» Les attentes autour du service desk ont bien évolué. Fort de la riche expérience acquise dans l accompagnement

Plus en détail

deno DATA ENGINEERING AND OPERATIONAL WISDOM PERFORMANCE DES FLUX D INFORMATIONS, VALEUR DES SAVOIR-FAIRE

deno DATA ENGINEERING AND OPERATIONAL WISDOM PERFORMANCE DES FLUX D INFORMATIONS, VALEUR DES SAVOIR-FAIRE Que la stratégie soit belle est un fait, mais n oubliez pas de regarder le résultat. Winston Churchill PERFORMANCE DES FLUX D INFORMATIONS, VALEUR DES SAVOIR-FAIRE Conseil en Organisation, stratégie opérationnelle

Plus en détail

Vers l excellence opérationnelle de la DSI avec Lean Six Sigma

Vers l excellence opérationnelle de la DSI avec Lean Six Sigma Vers l excellence opérationnelle de la DSI avec Lean Six Sigma Dans le monde des services, Lean Six Sigma est en train de s imposer comme démarche d excellence opérationnelle et de progrès permanent. Au

Plus en détail

Contribution du Système d informationd à la valeur de l entreprisel

Contribution du Système d informationd à la valeur de l entreprisel Contribution du Système d informationd à la valeur de l entreprisel Etude de cas : Refondre une infrastructure de communication pour facilité la mobilité Pascal Trémong : 4tivity Pascal Bissey : Econocom

Plus en détail

manufacturing Yourcegid Manufacturing Y2 MANUFACTURING anufacturing

manufacturing Yourcegid Manufacturing Y2 MANUFACTURING anufacturing anufacturing Yourcegid Manufacturing Y2 MANUFACTURING manufacturing i-club Un club utilisateur de plus de 100 adhérents qui participent activement à la vie de nos produits plus de 2000 Clients industriels

Plus en détail

Actuate Customer Day

Actuate Customer Day Le conseil opérationnel par les processus Observatoire 2007/2008 Actuate Customer Day Romain Louzier Associé & Philippe Crabos Senior Manager louzier@audisoft-consultants.com 06 86 68 84 57 www.audisoft-consultants.com

Plus en détail

Enjeux et perspectives des Centres de Services Partagés. Nos convictions et notre approche

Enjeux et perspectives des Centres de Services Partagés. Nos convictions et notre approche Enjeux et perspectives des Centres de Services Partagés Nos convictions et notre approche Cédric Damiens Directeur - ALDEA ALDEA - www.aldea.fr Enjeux et perspectives des Centres de Services Partagés :

Plus en détail

RÉUSSIR vos Séminaires de Direction & vos Conventions d entreprise

RÉUSSIR vos Séminaires de Direction & vos Conventions d entreprise RÉUSSIR vos Séminaires de Direction & vos Conventions d entreprise Equinox vous aide à mobiliser les énergies qui feront de l évènement un jalon clé dans la vie de votre entreprise. Nous assurons une maîtrise

Plus en détail

Externaliser le système d information : un gain d efficacité et de moyens. Frédéric ELIEN

Externaliser le système d information : un gain d efficacité et de moyens. Frédéric ELIEN Externaliser le système d information : un gain d efficacité et de moyens Frédéric ELIEN SEPTEMBRE 2011 Sommaire Externaliser le système d information : un gain d efficacité et de moyens... 3 «Pourquoi?»...

Plus en détail

offre PoWER* *Project offer With Engagement And Results CONNECTING BUSINESS & TECHNOLOGY

offre PoWER* *Project offer With Engagement And Results CONNECTING BUSINESS & TECHNOLOGY offre PoWER* *Project offer With Engagement And Results CONNECTING BUSINESS & TECHNOLOGY P O W E R Présentation de l offre Des solutions technologiques sur-mesure pour vos projets l offre power regroupe

Plus en détail

Beyond business performance. Together. Accélération des délais de clôture

Beyond business performance. Together. Accélération des délais de clôture Beyond business performance. Together. Accélération des délais de clôture Enjeux L accélération des délais de clôture ou Fast Close s est tout d abord très largement répandu dans les grandes entreprises

Plus en détail

Le conseil autrement. La force de l engagement

Le conseil autrement. La force de l engagement Le conseil autrement La force de l engagement Conjuguer nos talents Forts d une expérience de plus de quinze ans de conseil en management et en technologies, nous avons résolument pris le parti de favoriser

Plus en détail

DÉMATÉRIALISATION DES DOCUMENTS ET AUTOMATISATION DES PROCESSUS UN PREMIER PAS VERS LA BANQUE SANS PAPIER

DÉMATÉRIALISATION DES DOCUMENTS ET AUTOMATISATION DES PROCESSUS UN PREMIER PAS VERS LA BANQUE SANS PAPIER DÉMATÉRIALISATION DES DOCUMENTS ET AUTOMATISATION DES PROCESSUS UN PREMIER PAS VERS LA BANQUE SANS PAPIER Pour les banques, le papier devrait servir à imprimer des billets ; pas à en garder la trace dans

Plus en détail

Présentation du cabinet

Présentation du cabinet Présentation du cabinet Depuis 2005, Selenis intervient aux côtés d acteurs de référence de l assurance. Ce qui nous caractérise fait aussi notre différence : Conseil métier, nous sommes spécialistes de

Plus en détail

Développer le potentiel de vos équipes

Développer le potentiel de vos équipes Développer le potentiel de vos équipes Notre mission : vous accompagner vers la réussite de vos objectifs Alter Ego RH vous aide à anticiper, développer et valoriser vos relations avec vos salariés et

Plus en détail

Développer son expertise en tant que Responsable Formation

Développer son expertise en tant que Responsable Formation 1 Développer son expertise en tant que Responsable Formation Environnement et fondamentaux de la formation professionnelle L environnement de la formation professionnelle revêt un caractère de plus en

Plus en détail

EXTRAIT. Les apports du BPM (gestion des processus métier) Le CXP, 2009 1

EXTRAIT. Les apports du BPM (gestion des processus métier) Le CXP, 2009 1 EXTRAIT EXTRAIT Les apports du BPM (gestion des processus métier) Le CXP, 2009 1 Le CXP, 2009 1 PRESENTATION DE L ETUDE ANALYSER LES OFFRES I RÉDIGER LE CAHIER DES CHARGES I APPROFONDIR LE DOMAINE I COMPRENDRE

Plus en détail

PEA Consulting Rendre l ingénierie d affaire plus compétitive

PEA Consulting Rendre l ingénierie d affaire plus compétitive R e n d e z - v o u s d E x p e r t PEA Consulting Rendre l ingénierie d affaire plus compétitive L ingénierie à l affaire est un secteur clef de l industrie française. L excellence de ses ingénieurs,

Plus en détail

La dimension humaine du changement

La dimension humaine du changement La dimension humaine du changement Un triptyque indissociable : Responsabilité Engagement Performance Créateur de performance La dimension humaine du changement et les défis de l entreprise Gérer une forte

Plus en détail

Quel contexte pour la gestion des ressources humaines?

Quel contexte pour la gestion des ressources humaines? Quel contexte pour la gestion des ressources humaines? Dans le contexte actuel, les PME-PMI subissent de nombreuses contraintes : la mondialisation et la concurrence internationale, la nécessité d être

Plus en détail

Piloter le contrôle permanent

Piloter le contrôle permanent Piloter le contrôle permanent Un cadre règlementaire en permanente évolution L évolution des réglementations oblige les institutions financières à revoir leur dispositif de contrôle Secteur bancaire CRBF

Plus en détail

Introduction. Pourquoi ce livre?

Introduction. Pourquoi ce livre? Introduction Pourquoi ce livre? La gestion de projet est un processus à la fois courant et complexe de nos organisations. Courant car la culture du travail en «mode projet» fait partie du vocabulaire et

Plus en détail

Vous accompagner dans votre fonction RH

Vous accompagner dans votre fonction RH Vous accompagner dans votre fonction RH Les entreprises sont de plus en plus confrontées à l évolution de leur organisation. Celle- ci peut être le fruit d une croissance organique ou externe (création

Plus en détail

Contexte. Objectif. Enjeu. Les 3 questions au cœur du Pilotage de la Performance :

Contexte. Objectif. Enjeu. Les 3 questions au cœur du Pilotage de la Performance : Contexte Il est naturel de construire et d adapter son système d information à son métier pour répondre aux besoins opérationnels et quotidiens. Facturation, production, gestion de stocks, ressources humaines,

Plus en détail

Présentation de l intervention d EMC et EUROGROUP CONSULTING

Présentation de l intervention d EMC et EUROGROUP CONSULTING Présentation de l intervention d EMC et EUROGROUP CONSULTING - EUROGROUP CONSULTING et EMC ont terminé leur travail d élaboration du plan stratégique intégré CNOPS mutuelles pour les années 2011 à 2014.

Plus en détail

Les projets d investissement en PME

Les projets d investissement en PME Le point sur Les projets d investissement en PME Concilier performance économique et conditions de travail L investissement reste un moment clé du développement d une entreprise. C est l occasion de repenser

Plus en détail

ALDEA ET SYSTEMES D INFORMATION

ALDEA ET SYSTEMES D INFORMATION ALDEA CONSEIL EN ORGANISATION ET SYSTEMES D INFORMATION Professionnalisation de la gestion de projet 30 avenue du Général Leclerc 92100 Boulogne-Billancourt Tel : +33 1 55 38 99 38 Fax : +33 1 55 38 99

Plus en détail

GLOBAL SAAS HR SOLUTION INTÉGRÉE DE GESTION DES TALENTS

GLOBAL SAAS HR SOLUTION INTÉGRÉE DE GESTION DES TALENTS GLOBAL SAAS HR SOLUTION INTÉGRÉE DE GESTION DES TALENTS GLOBALISATION ET TRANSFORMATION RH UNE RÉPONSE FACE À L EXIGENCE DE PERFORMANCE ET DE COMPÉTITIVITÉ La globalisation des entreprises, accélérée par

Plus en détail

La révision générale des politiques publiques

La révision générale des politiques publiques La révision générale des politiques publiques 1 François-Daniel MIGEON Directeur général de la modernisation de l Etat Forum des responsables de programme Jeudi 21 février 2008 Sommaire Point de situation

Plus en détail

Offre IDALYS. Le conseil couvrant tous les aspects métiers du commerce digital. Mai 2013

Offre IDALYS. Le conseil couvrant tous les aspects métiers du commerce digital. Mai 2013 Offre IDALYS Le conseil couvrant tous les aspects métiers du commerce digital Focus sur : 1. Équilibre entre CA et Fraude 2. Étude d opportunité e-wallets Mai 2013 IDALYS - Sommaire 1 Présentation d IDALYS

Plus en détail

Yphise FAIT AVANCER L INFORMATIQUE D ENTREPRISE

Yphise FAIT AVANCER L INFORMATIQUE D ENTREPRISE Pilotage des Projets Production Jeudi 19 Juin 2003 Rencontre WITO Laurent Ruyssen (Yphise) 6 rue Beaubourg 75004 PARIS www.yphise.fr - yphise@yphise.fr T 01 44 59 93 00 F 01 44 59 93 09 030619 WITO - 1

Plus en détail

Principales tendances touchant l activité des conseillers clientèle

Principales tendances touchant l activité des conseillers clientèle Principales tendances touchant l activité des conseillers clientèle UNE HAUSSE DU NIVEAU D EXIGENCE ENVERS LES CONSEILLERS CLIENTÈLES SUR LES SAVOIRS DE BASE Compétences relationnelles à l oral et à l

Plus en détail

Fonctions Informatiques et Supports Opérationnels

Fonctions Informatiques et Supports Opérationnels Fonctions Informatiques et Supports Opérationnels Nos métiers par activité Nos métiers de l informatique comprennent d une part un volet études et d autre part la gestion des infrastructures ; les fonctions

Plus en détail

libérales ou encore des particuliers. La société dispose ainsi d un portefeuille

libérales ou encore des particuliers. La société dispose ainsi d un portefeuille TEMOIGNAGE Temoignage Thierry Mazellier - APAVE Sudeurope Directeur Finance et Comptabilité Apave Sudeurope améliore la qualité de la gestion de son poste clients avec Igrec Au travers de son partenariat

Plus en détail

Présentation ORSYP. L Innovation au service de la Performance. Alexandra Sommer. Directeur Marketing ORSYP Labs

Présentation ORSYP. L Innovation au service de la Performance. Alexandra Sommer. Directeur Marketing ORSYP Labs Présentation ORSYP L Innovation au service de la Performance Alexandra Sommer Directeur Marketing ORSYP Labs 1 Le groupe ORSYP Au service de la Performance & de la Productivité des Opérations IT +25 ans

Plus en détail

Visez l excellence digitale

Visez l excellence digitale Visez l excellence digitale Repensez vos possibilités applicatives grâce à la redéfinition des modes de travail d Avanade. Applications : le nouvel eldorado de la compétitivité La consumérisation de l

Plus en détail

White Paper ADVANTYS. Workflow et Gestion de la Performance

White Paper ADVANTYS. Workflow et Gestion de la Performance White Paper Workflow et Gestion de la Performance Présentation L automatisation des process combinée à l informatique décisionnelle (Business Intelligence) offre une nouvelle plateforme de gestion pour

Plus en détail

Managers de la Banque, de l'assurance et de la Protection Sociale. 10 bonnes pratiques pour développer votre performance opérationnelle

Managers de la Banque, de l'assurance et de la Protection Sociale. 10 bonnes pratiques pour développer votre performance opérationnelle Managers de la Banque, de l'assurance et de la Protection Sociale 10 bonnes pratiques pour développer votre performance opérationnelle Pourquoi cette conférence? Le retour aux fondamentaux Le retour aux

Plus en détail

Le questionnement pertinent La méthode du Triangle de la découverte

Le questionnement pertinent La méthode du Triangle de la découverte Le questionnement pertinent La méthode du Triangle de la découverte Maitriser le questionnement à 360 Etre pertinent dans ses questions est au moins aussi important que de savoir maîtriser sa présentation

Plus en détail

Maîtriser l'information stratégique. Sécurisé. Altaïr Conseil. 33, rue Vivienne 75 002 Paris - Tél. : 01 47 33 03 12 - Mail : contact@altairconseil.

Maîtriser l'information stratégique. Sécurisé. Altaïr Conseil. 33, rue Vivienne 75 002 Paris - Tél. : 01 47 33 03 12 - Mail : contact@altairconseil. Maîtriser l'information stratégique Sécurisé Altaïr Conseil 33, rue Vivienne 75 002 Paris - Tél. : 01 47 33 03 12 - Mail : contact@altairconseil.fr Notre métier Depuis plus de 15 ans, Altaïr Conseil accompagne

Plus en détail

Rencontre avec Directeur Général Banque Privée

Rencontre avec Directeur Général Banque Privée Rencontre avec Directeur Général Banque Privée PARTAGE D OPPORTUNITES VENDREDI 03 JUILLET 2015 JEAN-PIERRE PLONQUET Les Assurances et les Banques Des métiers traversés par des oppositions profondes L assurance

Plus en détail

is built today Mot du Président

is built today Mot du Président Mot du Président En quelques années, CIEMS a relevé de nombreux défis, il est devenu aujourd'hui un acteur de référence en Intelligence Economique et Management Stratégique. f t re f t re is built today

Plus en détail

Pour une entreprise plus performante

Pour une entreprise plus performante Pour une entreprise plus performante Smart Technology Services Raison Sociale - Smart Technology Services llc Pôle d activités - Service et conseil dans la technologie de l information Pôle d activités

Plus en détail

Transformation IT de l entreprise GESTION ÉLECTRONIQUE DE DONNÉES ET DÉMATÉRIALISATION, LE TEMPS EST VENU DE SAUTER LE PAS

Transformation IT de l entreprise GESTION ÉLECTRONIQUE DE DONNÉES ET DÉMATÉRIALISATION, LE TEMPS EST VENU DE SAUTER LE PAS Transformation IT de l entreprise GESTION ÉLECTRONIQUE DE DONNÉES ET DÉMATÉRIALISATION, LE TEMPS EST VENU DE SAUTER LE PAS C omment fluidifier les échanges entre votre entreprise et ses clients? Comment

Plus en détail

Parcours développement stratégique commercial

Parcours développement stratégique commercial P01 Parcours professionnalisant de formation Parcours développement stratégique commercial Partenaires : Avec le soutien de : P02 Parcours professionnalisant de formation INTERVENANTS Sophie DESCHAMPS

Plus en détail

GESTION DES RESSOURCES HUMAINES

GESTION DES RESSOURCES HUMAINES INNOVATION TECHNOLOGIES AU SERVICE DES PME PMI ETI SOeMAN GESTION DES RESSOURCES HUMAINES La solution d'aide au pilotage et au management des Ressources Humaines Produit et service de la société Reflex

Plus en détail

Application du Lean dans le domaine des Services Introduction

Application du Lean dans le domaine des Services Introduction Introduction Le domaine des Services (vs. Industriel) comprend à la fois les organisations qui fournissent des services : Banque, Administration, etc. les fonctions supports de toutes les organisations

Plus en détail

Étude des métiers du contrôle dans la banque

Étude des métiers du contrôle dans la banque Observatoire des métiers, des qualifications et de l égalité professionnelle entre les femmes et les hommes dans la banque Étude des métiers du contrôle dans la banque Paris, le 15 décembre 2009 0 Table

Plus en détail

Associer nos savoir-faire

Associer nos savoir-faire MAC-ERCI International, cabinet spécialisé en recrutement, évaluation et gestion des compétences, a été créé début 2007. En croissance depuis notre création, nous n avons de cesse de nous remettre en question

Plus en détail

RESSOURCES HUMAINES. Yourcegid Ressources Humaines, des solutions pour les entreprises qui s investissent dans leur capital humain.

RESSOURCES HUMAINES. Yourcegid Ressources Humaines, des solutions pour les entreprises qui s investissent dans leur capital humain. Yourcegid Ressources Humaines, des solutions pour les entreprises qui s investissent dans leur capital humain. Solutions de gestion RESSOURCES HUMAINES Parce que votre entreprise est unique, parce que

Plus en détail

Conférence de Presse Groupama Banque

Conférence de Presse Groupama Banque Conférence de Presse Groupama Banque 22 mai 2014 Intervenants 2 Michel Lungart, Directeur Assurances, Banque et Services de Groupama Bernard Pouy, Directeur général de Groupama Banque Sommaire 3 Introduction

Plus en détail

LA RECONNAISSANCE DES CLIENTS

LA RECONNAISSANCE DES CLIENTS LA RECONNAISSANCE DES CLIENTS DANS LE MILIEU BANCAIRE ETAT DES LIEUX ET RECOMMANDATIONS Page 1/7 Stanwell Consulting SAS 2015, ne pas diffuser sans autorisation écrite Contexte de l étude Les comportements

Plus en détail

PRÉVENIR LES RISQUES DE DÉFAUT ET OPTIMISER VOTRE FILIERE RECOUVREMENT

PRÉVENIR LES RISQUES DE DÉFAUT ET OPTIMISER VOTRE FILIERE RECOUVREMENT PRÉVENIR LES RISQUES DE DÉFAUT ET OPTIMISER VOTRE FILIERE RECOUVREMENT DANS UN ENVIRONNEMENT ÉCONOMIQUE MARQUÉ PAR UNE FORTE MONTÉE DES RISQUES, LA CAPACITÉ À ANTICIPER ET À «METTRE SOUS TENSION» L ENSEMBLE

Plus en détail

Assistant Chargé de formation H/F

Assistant Chargé de formation H/F Assistant Chargé de formation H/F La fonction Technologies & Processus (ITP) regroupe plusieurs métiers dont le point commun est de venir en appui à tous les collaborateurs du Groupe, sur des problématiques

Plus en détail

Le partenaire des directions financières

Le partenaire des directions financières Le partenaire des directions financières IFRS due diligences transaction services direction financière fast close reporting controlling évaluation externalisation CSP business plan consolidation Notre

Plus en détail

Club Etablissements Financiers & Assurances

Club Etablissements Financiers & Assurances Club Etablissements Financiers & Assurances Enquête sur le thème «PME banque : vers une recomposition de l équilibre relationnel liée aux évolutions réglementaires Bâle III» Présentation des résultats,

Plus en détail

Au Service de la Performance IT. Retour d expérience sur la gestion des Incidents et des Problèmes autour du SI

Au Service de la Performance IT. Retour d expérience sur la gestion des Incidents et des Problèmes autour du SI Retour d expérience sur la gestion des Incidents et des Problèmes autour du SI Les priorités des DSI en 2009 Au Service de la Performance IT Les priorités des DSI : (source enquête IDC auprès de plus de

Plus en détail

GESTION DE PROJET. www.ziggourat.com - Tél : 01 44 61 96 00 N enregistrement formation : 11752861675

GESTION DE PROJET. www.ziggourat.com - Tél : 01 44 61 96 00 N enregistrement formation : 11752861675 GESTION DE PROJET www.ziggourat.com - Tél : 01 44 61 96 00 N enregistrement formation : 11752861675 Introduction à la Gestion de Projet... 3 Management de Projet... 4 Gestion de Projet informatique...

Plus en détail

Optimisez vos ressources maîtrisez vos coûts

Optimisez vos ressources maîtrisez vos coûts Optimisez vos ressources maîtrisez vos coûts Depuis sa création en 2004, Accolade se positionne comme un pure player offshore. Spécialiste incontesté sur son cœur de métier, Accolade privilégie les activités

Plus en détail

Contexte. Objectif. Enjeu. Les 3 questions au cœur du Pilotage de la Performance :

Contexte. Objectif. Enjeu. Les 3 questions au cœur du Pilotage de la Performance : Les 3 questions au cœur du Pilotage de la Performance : Contexte Il est naturel de construire et d adapter son système d information à son métier pour répondre aux besoins opérationnels et quotidiens.

Plus en détail

EXL GROUP FILIÈRE ERP - QUI SOMMES NOUS?

EXL GROUP FILIÈRE ERP - QUI SOMMES NOUS? EXL GROUP FILIÈRE ERP - QUI SOMMES NOUS? 94 Rue de Provence - 75009 Paris - Tél : +33 (0)1 53 32 21 40 - Fax : +33 (0)1 53 16 35 85 - www.exl Group.com EXL GROUP - Tous droits réservés SOMMAIRE 1. Présentation

Plus en détail

Placer la gestion des risques au cœur de la performance de l entreprise

Placer la gestion des risques au cœur de la performance de l entreprise Financial Services the way we do it Placer la gestion des risques au cœur de la performance de l entreprise Le risk management : une exigence réglementaire au service du pilotage de la performance de l

Plus en détail

Réussir la transformation. Ensemble. Les défis de l expérience client différenciante. Delivering Transformation. Together.

Réussir la transformation. Ensemble. Les défis de l expérience client différenciante. Delivering Transformation. Together. Réussir la transformation. Ensemble. Les défis de l expérience client différenciante Delivering Transformation. Together. Sopra Steria Consulting est l activité Conseil du Groupe Sopra Steria. Présent

Plus en détail

Présentation Capture. Instance Nationale de Concertation

Présentation Capture. Instance Nationale de Concertation Présentation Capture Instance Nationale de Concertation Sommaire Chantier Arc en ciel : présentation générale Capture : présentation générale Objectifs, enjeux Lancement du projet Réflexions et construction

Plus en détail

FORMATIONS. THL Business Consulting. Formations dirigeants Développement personnel et leadership Ressources humaines. www.thl-business-consulting.

FORMATIONS. THL Business Consulting. Formations dirigeants Développement personnel et leadership Ressources humaines. www.thl-business-consulting. THL Business Consulting Cabinet de Conseil en Management et Stratégie des Organisations CATALOGUE 2015-2016 FORMATIONS Formations dirigeants Développement personnel et leadership Ressources humaines www.thl-business-consulting.com

Plus en détail

E-Assurance 2009 22 et 23 octobre 2009 Quels modèles de développement rentables sur le Web?

E-Assurance 2009 22 et 23 octobre 2009 Quels modèles de développement rentables sur le Web? E-Assurance 2009 22 et 23 octobre 2009 Quels modèles de développement rentables sur le Web? [ Quels modèles de développement rentables sur le Web? ] Agenda 1 Quel business model pour quelle stratégie de

Plus en détail

Amélioration des Performances de vôtre fonction Achats & Contrats

Amélioration des Performances de vôtre fonction Achats & Contrats Conseils & Accompagnement Amélioration des Performances de vôtre fonction Achats & Contrats +33 676 600 208 ~ a.galtier@atm-managers.com www.atm-managers.com Notre filière Achats & Contrats = Une expertise

Plus en détail

La CRM au sein des BANQUES. Introduction à la CRM dans le secteur bancaire

La CRM au sein des BANQUES. Introduction à la CRM dans le secteur bancaire La CRM au sein s BANQUES Introduction à la CRM dans le secteur bancaire Historique CRM Étape 4 : développement s architectures multicanaux, développement s services Étape 3 : rationalisation s produits

Plus en détail

LE BON DISPOSITIF POUR NOTRE FO RCE DE VENTE

LE BON DISPOSITIF POUR NOTRE FO RCE DE VENTE LE BON DISPOSITIF POUR NOTRE FO RCE DE VENTE Journée Société Générale - 4 avril 2001 Jean Louis Patenotte Sommaire! Le réseau d agences de la Société Générale! Le groupe d Aix-en-Provence! Mon rôle de

Plus en détail

Conseil opérationnel en organisation, processus & système d Information. «Valorisation, Protection et Innovation de votre Patrimoine Numérique»

Conseil opérationnel en organisation, processus & système d Information. «Valorisation, Protection et Innovation de votre Patrimoine Numérique» "Innovation, Valorisation et Protection du Patrimoine Numérique!" Conseil opérationnel en organisation, processus & système d Information «Valorisation, Protection et Innovation de votre Patrimoine Numérique»

Plus en détail

Will Be Group. Performance et Gouvernance des Systèmes d Information. www.willbegroup.com

Will Be Group. Performance et Gouvernance des Systèmes d Information. www.willbegroup.com 1 Mars 2012 Will Be Group Performance et Gouvernance des Systèmes d Information Will Be Group aide les dirigeants à développer et à transformer leurs entreprises en actionnant tous les leviers de la stratégie

Plus en détail

Réinventons la relation client!

Réinventons la relation client! Réinventons la relation client! Digital & Relation Client / Conseiller Le marché évolue et les clients sont devenus de plus en plus exigeants, ce qui impacte fortement le métier du conseiller banque/assurance.

Plus en détail

PROCEDURES DE CONTROLE INTERNE RAPPORT CONTROLE INTERNE. Enjeux du Contrôle interne au sein du Groupe Cegedim

PROCEDURES DE CONTROLE INTERNE RAPPORT CONTROLE INTERNE. Enjeux du Contrôle interne au sein du Groupe Cegedim RAPPORT DU PRÉSIDENT DU CONSEIL D ADMINISTRATION SUR LES CONDITIONS DE PRÉPARATION ET D ORGANISATION DES TRAVAUX DU CONSEIL AINSI QUE SUR LES PROCÉDURES DE CONTRÔLE INTERNE MISES EN PLACE PAR LA SOCIÉTÉ

Plus en détail

La gestion des contrats ou prestations

La gestion des contrats ou prestations La gestion des contrats ou prestations Du produit au client, de la technique au service, un changement de culture 1 Présentation de l étude Méthodologie Portrait de famille Des organisations orientées

Plus en détail

Public cible : DRH et Responsables RH. Objectifs visés : jurisprudentielles les plus significatives, impactant la relation au travail.

Public cible : DRH et Responsables RH. Objectifs visés : jurisprudentielles les plus significatives, impactant la relation au travail. Public cible : DRH et Responsables RH. Objectifs visés : Identifier les apports des réformes législatives, règlementaires ainsi que les évolutions jurisprudentielles les plus significatives, impactant

Plus en détail

Comment lutter efficacement contre la fraude à l assurance

Comment lutter efficacement contre la fraude à l assurance Comment lutter efficacement contre la fraude à l assurance 1 En cette période de tension sur leur rentabilité et de pression sur les tarifs, les assureurs soulignent la nécessité de renforcer leur dispositif

Plus en détail

AL SolutionS Formation «déclaration d activité enregistrée sous le numéro 11 78 80429 78. Cet enregistrement ne vaut pas d agrément de l état.

AL SolutionS Formation «déclaration d activité enregistrée sous le numéro 11 78 80429 78. Cet enregistrement ne vaut pas d agrément de l état. Organisme de Formation enregistré sous le numéro d agrément de déclaration d activité Formation «déclaration d activité enregistrée sous le numéro 11 78 80429 78. Cet enregistrement ne vaut pas d agrément

Plus en détail

Présentation générale

Présentation générale Présentation générale Une offre intégrée de conseil et formation Quelques références CKS CKS consulting CKS consulting CKS Consulting couvre les principales problématiques Achats des grandes organisations

Plus en détail