Une étude sur : «La Supply Chain comme facteur clé de compétitivité» Jeudi 27 juin 2013 Au Grand Hôtel Opéra, Paris

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Une étude sur : «La Supply Chain comme facteur clé de compétitivité» Jeudi 27 juin 2013 Au Grand Hôtel Opéra, Paris"

Transcription

1 Jeudi 27 juin 2013 Au Grand Hôtel Opéra, Paris Une étude sur : «La Supply Chain comme facteur clé de compétitivité» A l'initiative de Réalisée par Pour le compte de

2 Une étude basée sur un nombre significatif de réponses 166 acteurs clés de la Supply Chain sollicités ont répondu à notre questionnaire sur l évolution et les enjeux de la Supply Chain Profil des participants à l étude Taille des entreprises par CA 2012 Implantation des entreprises Secteurs d activité 26% 11% 11% 22% 30% >5Md 1Md-5Md 500M-1Md 100M-500M <100M 45% 25% 30% France Europe Monde 13% 9% 15% 29% 34% Biens de consommation Distribution Industrie Sciences de la vie Télécoms et Services

3 SOMMAIRE Page 4... Synthèse des messages clés Page 6... Principal défi des Supply Chains Page 8... Un facteur de compétitivité Page Une fonction mieux perçue Page Les exigences des Directions Générales Page La flexibilité au coeur des exigences Page Les démarches de progrès Page Les principaux axes d amélioration Page Quelques entreprises modèles Page Conclusion Les défis auxquels la supply chain est confrontée continuent d évoluer de manière significative. Dans un marché toujours plus volatil, façonné par le multicanal et la digitalisation des échanges, les entreprises attendent de leur supply chain une contribution accrue à l atteinte de leurs objectifs majeurs. Une perception émerge : les directions générales considèrent de plus en plus la supply chain comme un facteur clé de compétitivité. Et ce glissement stratégique s accompagne d exigences plus fortes à son égard. Afin de mieux identifier ces enjeux pour les entreprises et pour la fonction supply chain, l Agora du Supply Chain Management a mené avec Accenture une étude spécifique «La supply chain comme facteur clé de compétitivité». Au sujet de l étude Réalisée par Accenture pour le compte de l Agora du Supply Chain Management auprès de 166 de ses membres, au 1er semestre 2013, cette étude se base sur un questionnaire de neuf questions sur l évolution et les enjeux de la supply chain auprès de différentes tailles et secteurs d entreprises. A l'initiative de Réalisée par Pour le compte de

4 Synthèse des messages clés Les principaux défis des supply chains? Nouvelles attentes des clients, sécuriser les marchés actuels, le multicanal et la volatilité Les défis futurs? l environnemental, les nouveaux marchés et toujours le multicanal La supply chain est clairement vue par les Directions Générales comme un facteur clé de compétitivité la perception en tant que «fonction support» a presque disparu pour les grands groupes Ce qui s accompagne d exigences plus fortes de la part des Directions Générales en termes de performances et de sa visibilité avec des indicateurs classiques (coûts, stocks, niveaux de service, délais) et la flexibilité qui est devenu un axe majeur Les techniques d amélioration différent en fonction de la taille de l entreprise: les grands groupes privilégient les programmes de transformation Les leviers principaux d amélioration: l excellence opérationnelle, la visibilité transverse et l amélioration de la flexibilité des opérations Les entreprise symbolisant le mieux la supply chain comme facteur clé de compétitivité : Amazon et Danone

5 L étude apporte aux directions générales et Supply Chain en particulier des enseignements précieux sur l évolution des attentes et la nature des enjeux que la fonction doit relever, en pointant des axes d amélioration précis. 1) La supply chain est clairement perçue comme un facteur clé de compétitivité, ce qui s accompagne d exigences plus fortes de la part des directions générales. C est sans doute le principal enseignement de cette étude : la perception de la supply chain en tant que simple fonction support est devenue marginale. La supply chain est clairement considérée comme un vecteur de compétitivité par les directions des entreprises. Cette perception renforce ainsi les attentes des directions générales en termes de niveau et de suivi de la performance notamment. 2) Les directeurs Supply Chain doivent relever des défis toujours plus élevés. Les défis auxquels les directeurs Supply Chain doivent faire face se multiplient. Attentes nouvelles de la part des clients, transformation de la distribution (avec un fort développement du multicanal), volatilité du prix des matières premières, exigences environnementales émergentes À ces défis s ajoutent les exigences des directions générales. En considérant la supply chain comme un facteur majeur de compétitivité, celles-ci accordent une importance accrue aux performances de l organisation supply chain sur des aspects «classiques» de réduction des coûts logistiques, d amélioration du niveau de service et de réduction des stocks mais aussi évolution récente de flexibilité et de réactivité de cette organisation. 3) Des axes d amélioration se dégagent. Face à cette pression qui augmente de la part des directions générales et des clients, l étude identifie les principaux leviers de progrès. Outre la plus forte flexibilité des opérations, l excellence opérationnelle est vue comme le levier majeur, ainsi que les aspects planification des opérations (S&OP) et la visibilité transverse sur la supply chain pour la majorité des secteurs industriels. A l'initiative de Réalisée par Pour le compte de 5

6 Les principaux défis des supply chains? Nouvelles attentes des clients, sécuriser les marchés actuels, le multicanal et la volatilité Les défis à relever pour les Supply Chains d aujourd hui Facteurs poussant à améliorer la performance de sa Supply Chain* Répondre aux nouvelles attentes des clients Soutenir la croissance dans les marchés actuels 52% Répondre aux attentes et contraintes du multicanal 44% Répondre à la volatilité croissante des marchés 43% 62% Evolution des facteurs à horizon 2016** -10% -0% 0% - 10% 10% - 20% +2% -3% +4% 0% Développer de nouvelles activités / produits 41% Faire face à la crise 40% -4% Capturer de nouveaux marchés 35% Améliorer l impact environnemental 27% +14% +19% * % d entreprises ayant cité le facteur ** Evolution du % d entreprises ayant cité le facteur

7 PRINCIPAL DÉFI DES SUPPLY CHAINS : SAVOIR RÉPONDRE AUX NOUVELLES ATTENTES DES CLIENTS Dans leur quasi-totalité, les principaux facteurs évoqués par les répondants correspondent aux bouleversements en cours dans le monde de la supply chain. Nouvelles attentes des clients, mutation des canaux de distribution, volatilité croissante du marché Autant de facteurs qui montrent un contexte en mouvement, face auquel la nécessité de s adapter est capitale. Derrière le premier défi cité, «Répondre aux nouvelles attentes des clients», il faut percevoir tous les enjeux ici sous-tendus. Outre la flexibilité et la réactivité des opérations, les donneurs d ordre attendent désormais de la supply chain qu elle offre le même niveau de service et d interaction en mode B to B qu en B to C. Autre attente forte, leur objectif de réduction des coûts passe aujourd hui par la recherche de business models et de partenariats à caractère innovant. Enfin, il faut gérer le paradoxe de clients demandant à la supply chain un niveau de service élevé, alors qu ils ne disposent eux-mêmes que d une visibilité toujours plus réduite sur leur activité future En revanche, contrairement au bruit médiatique autour des impératifs environnementaux, en particulier du green supply, l étude révèle que ce sujet n est considéré aujourd hui comme une contrainte majeure que par un quart des répondants, à la 8ème place des défis à relever. Sur le moyen- terme cependant, il est attendu que ce sujet devienne significatif. A l'initiative de Réalisée par Pour le compte de 7

8 La supply chain est clairement vue par les Directions Générales comme un facteur clé de compétitivité Perception par les DG de la fonction Supply Chain* Facteur clé de compétitivité 44% Facteur clé de réduction des coûts opérationnels 30% Service support aux activités commerciales 20% Service logistique 6% Comme les autres fonctions 5% * % d entreprises ayant cité la réponse

9 LES DIRECTIONS GÉNÉRALES PERÇOIVENT LA SUPPLY CHAIN COMME UN FACTEUR CLE DE COMPÉTITIVITÉ C est probablement l un des enseignements les plus précieux de cette étude. Les directions générales perçoivent avant tout la fonction supply chain comme un facteur clé de compétitivité pour leur entreprise. Ainsi, la supply chain est perçue comme une fonction qui se place au service de la croissance de l entreprise et de l amélioration de ses marges, pas uniquement pour assurer la disponibilité des produits au coût le plus bas possible. Dans un monde toujours plus concurrentiel, la performance de la supply chain apporte un atout fondamental de différenciation et crée de la valeur, en particulier en sécurisant la mise à disposition de nouveaux produits sur le marché à un rythme toujours plus soutenu, ainsi qu en optimisant les flux de liquidités et d investissement. A l'initiative de Réalisée par Pour le compte de 9

10 La perception de la Supply Chain en tant que «fonction support» a presque disparu pour les grands groupes Focus par segments d entreprises* (en Chiffre d affaires annuel): - <500 M M / 5 Md - - >5Md - Facteur clé de compétitivité 50% Facteur clé de compétitivité 35% Facteur clé de compétitivité 47% Service support aux activités commerciales 24% Facteur clé de réduction des coûts opérationnels 29% Facteur clé de réduction des coûts opérationnels 47% Facteur clé de réduction des coûts opérationnels 24% Service support aux activités commerciales 24% Service support aux activités commerciales 6% Comme les autres fonctions 7% Service logistique 9% Service logistique 6% Service logistique 5% Comme les autres fonctions 5% Comme les autres fonctions 3% * % d entreprises ayant cité la réponse

11 LA SUPPLY CHAIN N EST (PRESQUE) PLUS PERÇUE COMME UNE SIMPLE FONCTION SUPPORT La perception qu ont les directions générales de la fonction évolue clairement, avec toutefois des différences selon la taille de l entreprise. Ainsi, pour les grands groupes (CA supérieur à 5 Mrd ), il ne fait plus aucun doute que la supply chain, perçue par moins de 6% de celles-ci comme une simple fonction support, participe de la compétitivité globale de l entreprise. Cette perception est moindre pour les groupes dont le chiffre d affaires est compris entre 5 Md et 500 M. A noter : pour les entreprises au CA inférieur à 500 M, l idée que la supply chain est un service support aux activités commerciales remonte en 2ème position. Cette différence de perception tient probablement à la plus grande maturité de la part des grandes organisations de ce que la fonction supply chain peut apporter. A l'initiative de Réalisée par Pour le compte de 11

12 Considérer la Supply Chain comme un facteur clé de compétitivité s accompagne d exigences plus fortes des Directions Générales Evolution du niveau d attente des DG sur la Supply Chain* A augmenté significativement 73% A augmenté légèrement 19% Le même qu avant 7% A baissé légèrement 0.5% A baissé significativement 0.5% Focus par secteur* Biens de consommation A augmenté significativement 74% A augmenté légèrement 21% Le même qu avant 5% Distribution A augmenté significativement 79% A augmenté légèrement 15% Le même qu avant 4% A baissé légèrement 2% Industrie A augmenté significativement 68% A augmenté légèrement 16% Le même qu avant 12% A baissé significativement 4% Sciences de la vie A augmenté significativement 67% A augmenté légèrement 27% Le même qu avant 6% Télécoms et Services A augmenté significativement 68% A augmenté légèrement Le même qu avant 23% 9% * % d entreprises ayant cité le facteur

13 LES EXIGENCES DES DIRECTIONS GENERALES VIS-A-VIS DE LA SUPPLY CHAIN ONT SIGNIFICATIVEMENT AUGMENTE La réponse est claire et nette : pour 73 % des personnes interrogées, la prise en compte de la supply chain comme facteur de compétitivité s accompagne de façon significative d exigences plus fortes de la part des directions générales. Cette proportion est à peu près stable selon les secteurs d activité. À noter toutefois qu elle s élève à près de 80 % pour le secteur de la distribution. A l'initiative de Réalisée par Pour le compte de 13

14 Les Directions Générales sont particulièrement attentives aux coûts logistiques, niveaux de stocks et niveaux de service Client Visibilité et niveau de suivi par les Directions Générales* Critères suivis par les Directions Générales** Réduction des coûts logistiques 78% A augmenté significativement 56% A augmenté légèrement 30% Le même qu avant 13% Optimisation des niveaux de stocks 69% Augmentation du service au Client Amélioration de la disponibilité des produits 64% Augmentation de la flexibilité 53% 64% A baissé légèrement 1% Réduction des délais Variabilisation des coûts liés à la Supply Chain 38% 50% Accélération de la mise sur le marché des produits 34% * % d entreprises ayant cité le niveau de suivi ** % d entreprises ayant cité le critère

15 LES DIRECTIONS GENERALES ATTENTIVES A DIFFERENTS CRITERES, DONT L AUGMENTATION DE LA FLEXIBILITE L augmentation des exigences vis-à-vis de la supply chain génère de nombreuses conséquences concrètes. Cela signifie que les directions générales suivent plus intensément le niveau de performance de leur supply chain. À la clé, elles souhaitent disposer de tableaux de bord et de reportings plus fréquents sur les performances obtenues. Les quatre premiers indicateurs qui sont évoqués pour ce suivi demeurent relativement classiques (réduction des coûts logistiques, optimisation des niveaux de stocks, augmentation du service au client, amélioration de la disponibilité des produits). En revanche, le 5ème indicateur (augmentation de la flexibilité) dénote une impulsion nouvelle. Ce critère de suivi se range donc désormais parmi les tous premiers indicateurs des performances de la supply chain. A l'initiative de Réalisée par Pour le compte de 15

16 L amélioration continue et les programmes de transformation (pour les entreprises de taille plus importante) sont les principales démarches de progrès de la Supply Chain Focus par segments d entreprises* (en Chiffre d affaires annuel): Les leviers d amélioration de la performance* - <500 M M / 5 Md - - >5Md - Amélioration continue 60% Programmes de transformation 29% Projets sur des sujets ciblés 24% «Business as usual» 2% Amélioration continue 41% Programmes de transformation 36% Projets sur des sujets ciblés 29% «Business as usual» 8% Programmes de transformation 44% Amélioration continue 38% Projets sur des sujets ciblés 35% «Business as usual» 3% Les entreprises de grande taille privilégient principalement les programmes de transformation comme levier de transformation quand celles de taille moyenne ou plus petite se focalisent sur l amélioration continue Le peu de projets ciblés suggère une volonté de ne pas transformer des aspects ponctuels de la supply chain mais d en privilégier une vision plus intégrée * % d entreprises ayant cité le levier

17 PRINCIPALES DEMARCHES DE PROGRES : L AMELIORATION CONTINUE ET LES PROGRAMMES DE TRANSFORMATION (POUR LES ENTREPRISES DE TAILLE PLUS IMPORTANTE) Les leviers d amélioration de la performance diffèrent sensiblement selon la taille de l entreprise. Ainsi, les sociétés de grande taille privilégient principalement les programmes de transformation, alors que celles de taille moyenne ou petite se focalisent sur l amélioration continue. Le peu de projets ciblés suggère une volonté de ne pas transformer des aspects ponctuels de la supply chain mais plutôt d en privilégier une vision plus intégrée. Cela s explique en grande partie par le niveau élevé d interdépendance des différents sujets à traiter (planning, réseaux logistiques ). A l'initiative de Réalisée par Pour le compte de 17

18 Les démarches de progrès se concentrent sur l excellence opérationnelle, la visibilité transverse et la flexibilité Les axes d améliorations de la Supply Chain* Excellence opérationnelle (Lean) 76% Planification des opérations (S&OP) 66% Flexibilité des opérations 60% Transport 54% Visibilité transverse sur la Supply Chain 49% Réseau logistique 47% Relations fournisseurs 43% Outils et systèmes d information 41% Localisation des Opérations 33% Supply chain différenciée par segment de Clients 28% Logistique des retours 28% Entreposage 27% Focus par secteur* Biens de consommation Excellence opérationnelle (Lean) 78% Planification des opérations (S&OP) 71% Flexibilité des opérations 64% Distribution Excellence opérationnelle (Lean) 76% Transport 63% Réseau logistique 61% Industrie Excellence opérationnelle (Lean) 88% Planification des opérations (S&OP) 79% Flexibilité des opérations 75% Sciences de la vie Flexibilité des opérations 69% Excellence opérationnelle (Lean) 62% Planification des opérations (S&OP) 54% Télécoms et Services Excellence opérationnelle (Lean) 64% Planification des opérations (S&OP) 59% Visibilite transverse 50% * % d entreprises ayant cité l axe d amélioration

19 TROIS AXES D AMELIORATION DOMINENT : EXCELLENCE OPERATIONNELLE, VISIBILITE TRANSVERSE SUR LA SUPPLY CHAIN, FLEXIBILITE DES OPERATIONS Le résultat obtenu montre une certaine homogénéité des axes d amélioration visés, quel que soit le secteur d activité. En tête se positionnent les trois axes d amélioration essentiels : excellence opérationnelle, planification des opérations, flexibilité. Seule différence notable : le secteur de la distribution a tendance à se focaliser sur les axes «transport» et «logistique», 2ème et 3ème en ordre d importance après l excellence opérationnelle. Un résultat logique compte-tenu des contraintes propres à la distribution. A l'initiative de Réalisée par Pour le compte de 19

20 Quelques entreprises apparaissent clairement comme des modèles de Supply Chain comme un facteur clé de compétitivité Perception des entreprises leader en Supply Chain Management* Quelques challengers** Quelles entreprises représentent pour vous des modèles d utilisation de la Supply Chain comme facteur clé de compétitivité? 28% 13% 7% 7% 7% * % de répondants citant l entreprise comme modèle ** Entreprises citées par plus de 4% des répondants

21 AMAZON ET DANONE, LES DEUX PREMIERES ENTREPRISES CITEES EN EXEMPLE Ce palmarès des entreprises citées comme exemples à suivre dans l utilisation de la supply chain comme facteur de compétitivité apporte quelques surprises. Si la première place obtenue par Amazon était attendue, la proportion élevée des répondants (28 %) citant cette entreprise en premier est frappante. Seconde surprise : le classement de Danone au 2ème rang de ce palmarès. En effet, Danone n est pas une entreprise que l on retrouve souvent citée dans des études de cas ou des publications, alors que c est bien plus le cas des autres sociétés de ce palmarès telles que Zara ou encore Ikea. Ce classement est d autant plus remarquable qu en étudiant le profil des répondants, on voit que les personnes qui citent Danone ne sont pas nécessairement des distributeurs au contact de la marque, ce qui signifie que les performances supply chain de la marque sont très bien perçues par ses pairs en général. A l'initiative de Réalisée par Pour le compte de 21

22 CONCLUSION

23 QUELQUES ANALYSES PLUS DETAILLEES SUR LES AXES DE TRANSFORMATION L étude Agora/Accenture fait également ressortir quelques données plus fines. Plusieurs enseignements peuvent en être tirés : Les systèmes d information ne sont considérés comme un levier de transformation majeure que par les entreprises de petite taille. En effet, 51 % de cette catégorie d entreprise ont cité ce levier, contre 39 % et 29 % respectivement pour les entreprises de taille moyenne et de grande taille. Ce résultat débouche nécessairement sur quelques interrogations : les entreprises de moyenne et grande taille considèrent-elles avoir réalisé assez de progrès dans ce domaine ou bien au contraire y a-t-il un désenchantement de leur part vis-à-vis des investissements passés? La flexibilité n est considérée comme un levier majeur de transformation que par les entreprises de petite et moyenne taille (61 % et 66 %), tandis que les sociétés de plus de 5 Md de chiffre d affaires ne sont que 44 % à être de cet avis. Ce résultat peut être interprété comme le fait que ces dernières estiment avoir déjà fait le chemin nécessaire sur ce sujet ou bien reflète-t-il la difficulté à rendre agile des grands groupes. A l'initiative de Réalisée par Pour le compte de 23

24

Etude des stratégies de distribution multi-canal des assureurs français

Etude des stratégies de distribution multi-canal des assureurs français Etude des stratégies de distribution multi-canal des assureurs français Copyright Copyright 2010 2010 Accenture All Rights All Rights Reserved. Accenture, its logo, and High Performance Delivered are trademarks

Plus en détail

Comment concevoir une Supply Chain robuste et flexible à l échelle mondiale?

Comment concevoir une Supply Chain robuste et flexible à l échelle mondiale? Comment concevoir une Supply Chain robuste et flexible à l échelle mondiale? Forum d été Supply Chain Magazine 10 Juillet 2012 Transform to the power of digital Les impacts de la globalisation sur la Supply

Plus en détail

Novembre 2013. Regard sur service desk

Novembre 2013. Regard sur service desk Novembre 2013 Regard sur service desk édito «reprenez le contrôle grâce à votre service desk!» Les attentes autour du service desk ont bien évolué. Fort de la riche expérience acquise dans l accompagnement

Plus en détail

dans les entreprises en pays de la loire Réalité, besoins & perspectives

dans les entreprises en pays de la loire Réalité, besoins & perspectives Les USAGES DES TIC dans les entreprises en pays de la loire Réalité, besoins & perspectives é d i t i o n 2 0 0 9 1 Des ÉQUIPEMENTS qui se sont généralisés Une informatisation qui a atteint un seuil L

Plus en détail

Malgré une image des banques entachée par la crise, les Français restent très attachés à leur agence bancaire

Malgré une image des banques entachée par la crise, les Français restent très attachés à leur agence bancaire Résultats de l enquête Ifop/Wincor sur les relations des Français à leur agence bancaire Malgré une image des banques entachée par la crise, les Français restent très attachés à leur agence bancaire -

Plus en détail

Optimiser la maintenance des applications informatiques nouvelles technologies. Les 11 facteurs clés de succès qui génèrent des économies

Optimiser la maintenance des applications informatiques nouvelles technologies. Les 11 facteurs clés de succès qui génèrent des économies Application Services France the way we do it Optimiser la maintenance des applications informatiques nouvelles technologies Les 11 facteurs clés de succès qui génèrent des économies Chaque direction informatique

Plus en détail

LES CONDITIONS D ACCÈS AUX SERVICES BANCAIRES DES MÉNAGES VIVANT SOUS LE SEUIL DE PAUVRETÉ

LES CONDITIONS D ACCÈS AUX SERVICES BANCAIRES DES MÉNAGES VIVANT SOUS LE SEUIL DE PAUVRETÉ 3. Les crédits 3.1 Les crédits en cours 3.1.1 Les ménages ayant au moins un crédit en cours Un peu plus du quart, 31%, des ménages en situation de déclarent avoir au moins un crédit en cours. Il s agit

Plus en détail

L ouverture des marchés de l électricité et du gaz naturel pour les clients résidentiels

L ouverture des marchés de l électricité et du gaz naturel pour les clients résidentiels L ouverture des marchés de l électricité et du gaz naturel pour les clients résidentiels Baromètre annuel vague Septembre 2011 Baromètre annuel vague - 1 - PRESENTATION DE L ETUDE Baromètre annuel vague

Plus en détail

BAROMÈTRE ACTINEO/CSA 2013 SUR LA

BAROMÈTRE ACTINEO/CSA 2013 SUR LA BAROMÈTRE ACTINEO/CSA 2013 SUR LA QUALITÉ DE VIE AU BUREAU - Synthèse de l Institut CSA Contacts Pôle Opinion Corporate Laurence Bedeau Directrice du Pôle (laurence.bedeau@csa.eu) Baptiste Foulquier Chargé

Plus en détail

Supply Chain. Quels KPIs pour les managers en 2014-15?

Supply Chain. Quels KPIs pour les managers en 2014-15? Supply Chain Quels KPIs pour les managers en 2014-15? Rapport d'étude Novembre 2013 A propos de Kurt Salmon Kurt Salmon est un cabinet de conseil en transformation des entreprises. La vocation des 1400

Plus en détail

PERSPECTIVES. Hedge funds. Approche en matière d ESG

PERSPECTIVES. Hedge funds. Approche en matière d ESG PERSPECTIVES Adoption des critères environnementaux, sociaux et de gouvernance par les gérants de hedge funds et de private assets : une enquête d Unigestion Avril 2015 Il est de plus en plus admis que

Plus en détail

LOGICIELS SCM : SONT-ILS À LA HAUTEUR DES ENJEUX?

LOGICIELS SCM : SONT-ILS À LA HAUTEUR DES ENJEUX? LOGICIELS SCM : SONT-ILS À LA HAUTEUR DES ENJEUX? Réalisé par Dominique Dupuis Directrice de la Recherche, le CXP En partenariat avec Copyright le CXP, 2014 1 Date d SOMMAIRE 1 - INTRODUCTION 2 2 - EN

Plus en détail

Comment réussir son projet de Master Data Management?

Comment réussir son projet de Master Data Management? Comment réussir son projet MDM? Table des matières Comment réussir son projet de Master Data Management?...... 2 Un marché en croissance..... 2 Les démarches qui réussissent... 2 A quels projets métiers

Plus en détail

WHY CONSULTING. Performance Commerciale en B2B

WHY CONSULTING. Performance Commerciale en B2B É t u d e WHY CONSULTING Performance Commerciale en B2B La performance commerciale d une entreprise est un sujet complexe qui emprunte des chemins différents selon les organisations et les marchés, car

Plus en détail

Performances de Sage ERP X3. étude réalisée par Ernst & Young Advisory auprès de moyennes et grandes entreprises

Performances de Sage ERP X3. étude réalisée par Ernst & Young Advisory auprès de moyennes et grandes entreprises Performances de Sage ERP X3 étude réalisée par Ernst & Young Advisory auprès de moyennes et grandes entreprises Edito En tant qu acteur majeur du marché du conseil, nous nous devons de tenir informés nos

Plus en détail

Maîtriser les mutations

Maîtriser les mutations Maîtriser les mutations Avec UNE Supply chain AGILE La réflexion porte ses fruits www.cereza.fr TALAN Group Notre savoir-faire : maîtriser les mutations et en faire une force pour l entreprise Cereza,

Plus en détail

ENQUETE QUALITE AUPRES DES DIRIGEANTS PME / PMI. Contribuer à la performance de l entreprise. Novembre 1999. GT015-rev octobre 2002

ENQUETE QUALITE AUPRES DES DIRIGEANTS PME / PMI. Contribuer à la performance de l entreprise. Novembre 1999. GT015-rev octobre 2002 GT015-rev octobre 2002 ENQUETE QUALITE AUPRES DES DIRIGEANTS PME / PMI Enquête IPSOS Novembre 1999 Contribuer à la performance de l entreprise 153 rue de Courcelles 75817 Paris cedex 17 Tél. 01 44 15 60

Plus en détail

Les micro-entrepreneurs, les travailleurs non-salariés, la crise et l assurance

Les micro-entrepreneurs, les travailleurs non-salariés, la crise et l assurance Septembre 2013 Contact: Frédéric Dabi 01 45 84 14 44 Frederic.dabi@ifop.com Les micro-entrepreneurs, les travailleurs non-salariés, la crise et l assurance pour Note méthodologique Etude réalisée pour:

Plus en détail

USAGE ET PERCEPTION DE L ADMINISTRATION ELECTRONIQUE EN LIGNE PAR LES PROFESSIONNELS

USAGE ET PERCEPTION DE L ADMINISTRATION ELECTRONIQUE EN LIGNE PAR LES PROFESSIONNELS USAGE ET PERCEPTION DE L ADMINISTRATION ELECTRONIQUE EN LIGNE PAR LES PROFESSIONNELS - Sondage de l'institut CSA - N 0501353 Novembre 22, rue du 4 Septembre BP 6571 75065 Paris cedex 02 Tél. (33) 01 44

Plus en détail

Stratégies gagnantes pour la fabrication industrielle : le cloud computing vu par les dirigeants Dossier à l attention des dirigeants

Stratégies gagnantes pour la fabrication industrielle : le cloud computing vu par les dirigeants Dossier à l attention des dirigeants Stratégies gagnantes pour la fabrication industrielle : Dossier à l attention des dirigeants Centres d évaluation de la technologie inc. Stratégies gagnantes pour l industrie : Synthèse Jusqu ici, les

Plus en détail

La Supply Chain. vers un seul objectif... la productivité. Guy ELIEN

La Supply Chain. vers un seul objectif... la productivité. Guy ELIEN La Supply Chain vers un seul objectif... la productivité Guy ELIEN juin 2007 Sommaire Le contexte... 3 le concept de «chaîne de valeur»... 3 Le concept de la Supply Chain... 5 Conclusion... 7 2 La Supply

Plus en détail

Agile Learning Comment faire face aux changements organisationnels? Une étude internationale réalisée par Lumesse

Agile Learning Comment faire face aux changements organisationnels? Une étude internationale réalisée par Lumesse Comment faire face aux changements organisationnels? Une étude internationale réalisée par Lumesse Introduction Le monde du travail est plus que familier avec la notion de changement. Synonyme d innovation

Plus en détail

Du benchmarking logistique au choix d une nouvelle stratégie d organisation

Du benchmarking logistique au choix d une nouvelle stratégie d organisation Du benchmarking logistique au choix d une nouvelle stratégie d organisation Thomas H. Abbot Vice President Operations Planning, LUCENT TECHNOLOGIES, États-Unis. Lucent Technologies, un des leaders des

Plus en détail

La RSE au service de la stratégie de l entreprise et de la création de valeur

La RSE au service de la stratégie de l entreprise et de la création de valeur La RSE au service de la stratégie de l entreprise et de la création de valeur La RSE est aujourd hui un enjeu de première importance pour les entreprises : il reflète la prise de conscience grandissante

Plus en détail

Baromètre européen du rapport aux paiements - Vague 1

Baromètre européen du rapport aux paiements - Vague 1 Baromètre européen du rapport aux paiements - Vague Des pratiques uniformisées en Europe? Septembre 04 Rapport rédigé par : Jean-Daniel Lévy, Directeur du Département Politique Opinion Marine Rey, Chargée

Plus en détail

Les enjeux et clés de succès des entreprises familiales. kpmg.fr

Les enjeux et clés de succès des entreprises familiales. kpmg.fr Les enjeux et clés de succès des entreprises familiales kpmg.fr 1 Les enjeux et clés de succès des entreprises familiales Les enjeux et clés de succès des entreprises familiales 2 La gestion de la trésorerie,

Plus en détail

Stratégie Tier 2 : Quels avantages pour votre entreprise?

Stratégie Tier 2 : Quels avantages pour votre entreprise? Stratégie Tier 2 : Quels avantages pour votre entreprise? Les décideurs ont beaucoup à gagner de l intégration des données de gestion externes et internes, afin d assurer la disponibilité des informations

Plus en détail

A. RAPPEL DES OBJECTIFS ET DE LA DEMARCHE DU PROJET

A. RAPPEL DES OBJECTIFS ET DE LA DEMARCHE DU PROJET Cette étude est cofinancée par l Union européenne. L Europe s engage en Ile-de- France avec le Fonds européen de développement régional. Synthèse de l Etude «Innovation dans les entreprises de services

Plus en détail

6ème édition du Baromètre des investissements informatiques en France

6ème édition du Baromètre des investissements informatiques en France 6ème édition du Baromètre des investissements informatiques en France Objectifs Baromètre des investissements informatiques en France avec pour objectifs : de suivre l évolution de l opinion des responsables

Plus en détail

les travailleurs non-salari

les travailleurs non-salari Septembre 2013 Contact: Frédéric Dabi 01 45 84 14 44 Frederic.dabi@ifop.com Les micro-entrepreneurs, les travailleurs non-salari salariés, s, la crise et l assurancel pour Note méthodologique Etude réalisée

Plus en détail

Enquête sur les perspectives des entreprises

Enquête sur les perspectives des entreprises Enquête sur les perspectives des entreprises Résultats de l enquête de l été 214 Vol. 11.2 7 juillet 214 L enquête menée cet été fait encore ressortir des signes encourageants en ce qui concerne les perspectives

Plus en détail

Développer une culture d efficience

Développer une culture d efficience point de vue services financiers Développer une culture d efficience dans les Back Offices Hughes ROY Partner au sein de l'équipe Services Financiers de Sopra Consulting, Hughes Roy est porteur de l offre

Plus en détail

Etude 2014 sur l évaluation de la performance dans le WCM Résumé

Etude 2014 sur l évaluation de la performance dans le WCM Résumé Etude 2014 sur l évaluation de la performance dans le WCM Résumé Introduction Centre de recherche à l Université de Saint Gall Définition Working Capital Supply Chain Finance-Lab de la Poste L étude sur

Plus en détail

GESTION DE LA RELATION CLIENT (CRM) Etat actuel et perspectives du marché suisse en 2002

GESTION DE LA RELATION CLIENT (CRM) Etat actuel et perspectives du marché suisse en 2002 GESTION DE LA RELATION CLIENT (CRM) Etat actuel et perspectives du marché suisse en 2002 CONSULTING KPMG Consulting SA La «gestion de la relation client» (ou, en anglais, Customer Relationship Management,

Plus en détail

Un climat des affaires incertain

Un climat des affaires incertain AVRIL 2015 Un climat des affaires incertain Au premier trimestre, 39 % des TPE-PME rhônalpines ont observé une baisse de chiffre d affaires par rapport à la même période de 2014 et seulement 24 % une hausse.

Plus en détail

PRATIQUES ET USAGES DU NUMÉRIQUE DANS LES PME ET TPE

PRATIQUES ET USAGES DU NUMÉRIQUE DANS LES PME ET TPE PRATIQUES ET USAGES DU NUMÉRIQUE DANS LES PME ET TPE ETUDE RHÔNE Septembre 2015 CCI LYON - DIRECTION DÉVELOPPEMENT INDUSTRIEL ET TERRITORIAL Page 1 I CCI DDIT Page 2 I CCI DDIT ommaire Avant-propos page

Plus en détail

Performance 2010. Eléments clés de l étude

Performance 2010. Eléments clés de l étude Advisory, le conseil durable Consulting / Operations Performance 2010 Eléments clés de l étude Ces entreprises qui réalisent deux fois plus de croissance. Une enquête sur les fonctions ventes et marketing.

Plus en détail

5. Filière «GESTION ET VALORISATION DES DECHETS»

5. Filière «GESTION ET VALORISATION DES DECHETS» 5. Filière «GESTION ET VALORISATION DES DECHETS» Le marché du recyclage est en croissance constante depuis 2002 en France et a atteint un chiffre d affaires de 13 Mds, avec 30 000 personnes employées en

Plus en détail

Tour Franklin, 100-101 Terrasse Boieldieu, La Défense 8 92042 Paris La Défense Cedex Tél. : 01 49 03 25 00 Fax. : 01 49 03 25 01 www.solucom.

Tour Franklin, 100-101 Terrasse Boieldieu, La Défense 8 92042 Paris La Défense Cedex Tél. : 01 49 03 25 00 Fax. : 01 49 03 25 01 www.solucom. Tour Franklin, 00-0 Terrasse Boieldieu, La Défense 8 92042 Paris La Défense Cedex Tél. : 0 49 03 25 00 Fax. : 0 49 03 25 0 www.solucom.fr Tous droits réservés - crédits photos : Fotolia - ISBN 978-2-98872-00-9

Plus en détail

Les dirigeants face à l innovation

Les dirigeants face à l innovation Les dirigeants face à l innovation Vague 2 FACD N 111164 Contact Ifop : Flore-Aline Colmet Daâge Directrice d Etudes Département Opinion et Stratégies d'entreprise flore-aline.colmet-daage@ifop.com Mai

Plus en détail

Gemalto publie son chiffre d affaires du 1 er trimestre 2010

Gemalto publie son chiffre d affaires du 1 er trimestre 2010 Gemalto publie son chiffre d affaires du 1 er trimestre Chiffre d affaires en hausse à 390 millions d euros Croissance de la Téléphonie Mobile, portée par les logiciels et services Amélioration du mix

Plus en détail

Sondage 2012 auprès des leaders d opinion pour le compte de CBC/Radio-Canada

Sondage 2012 auprès des leaders d opinion pour le compte de CBC/Radio-Canada Sondage 2012 auprès des leaders d opinion pour le compte de CBC/Radio-Canada Faits saillants de la recherche Ce rapport sommaire présente quelques-uns des résultats du sondage en ligne mené par Phoenix

Plus en détail

QUELLE VISION ONT LES TPE-PME DE L ECONOMIE CIRCULAIRE?

QUELLE VISION ONT LES TPE-PME DE L ECONOMIE CIRCULAIRE? QUELLE VISION ONT LES TPE-PME DE L ECONOMIE CIRCULAIRE? Découvrez les résultats de l enquête de l observatoire FUSION! L Observatoire FUSION, au service de l économie circulaire Le projet FUSION regroupe

Plus en détail

5. Information et accès aux moyens de paiement

5. Information et accès aux moyens de paiement 5. Information et accès aux moyens de paiement Cette dernière partie mobilise des méthodes d analyse des données, permettant de mieux comprendre comment s articulent d une part l accès aux différents services

Plus en détail

Enquête sur le financement des TPE-PME du MEDEF Situations, perspectives et outils de financement des TPE-PME en 2014

Enquête sur le financement des TPE-PME du MEDEF Situations, perspectives et outils de financement des TPE-PME en 2014 des TPE-PME du MEDEF Situations, perspectives et outils de financement des TPE-PME en 2014 MEDEF Actu-Eco semaine du 16 au 20 juin 2014 1 Introduction Contexte Le MEDEF suit avec une grande attention la

Plus en détail

La publication, au second

La publication, au second Les entreprises industrielles françaises de plus en plus impliquées dans les NTIC Malgré l adoption accélérée des différents outils des nouvelles technologies de l information et de la communication (NTIC)

Plus en détail

INNOVATION & SUPPLY CHAIN Quelques problématiques sur lesquelles la supply chain peut et doit innover et être créatrice de valeur

INNOVATION & SUPPLY CHAIN Quelques problématiques sur lesquelles la supply chain peut et doit innover et être créatrice de valeur INNOVATION & SUPPLY CHAIN Quelques problématiques sur lesquelles la supply chain peut et doit innover et être créatrice de valeur Yves DALLERY Professeur de Supply Chain à l Ecole Centrale Paris Associé

Plus en détail

Enquête sur les perspectives des entreprises

Enquête sur les perspectives des entreprises Enquête sur les perspectives des entreprises Résultats de l enquête de l été 15 Vol. 12.2 6 juillet 15 L enquête menée cet été laisse entrevoir des perspectives divergentes selon les régions. En effet,

Plus en détail

Newsletter. Éditorial. Janvier - février 2012 SOMMAIRE

Newsletter. Éditorial. Janvier - février 2012 SOMMAIRE Newsletter Janvier - février 2012 Éditorial Philippe-Pierre Dornier Président directeur général Alexandre de la Nézière Directeur général Yann Jaouën Manager L année 2012 a débuté pour chacun d entre vous

Plus en détail

TechnologyFast50 Baromètre des candidats et lauréats 2006-2012. Novembre 2012

TechnologyFast50 Baromètre des candidats et lauréats 2006-2012. Novembre 2012 TechnologyFast50 Baromètre des candidats et lauréats 2006-2012 Novembre 2012 Sommaire 3 7 9 12 14 19 25 27 31 Présentation du baromètre Profil des entreprises Contexte économique Ressources humaines Financement

Plus en détail

Position du CIGREF sur le Cloud computing

Position du CIGREF sur le Cloud computing Position du CIGREF sur le Cloud computing Septembre 2010 Cette position est le fruit d un groupe de réflexion ayant rassemblé les Directeurs des Systèmes d Information de grandes entreprises, au premier

Plus en détail

LA DISTRIBUTION MULTI-CANAL : QUELS IMPACTS SUR LES OPÉRATIONS

LA DISTRIBUTION MULTI-CANAL : QUELS IMPACTS SUR LES OPÉRATIONS LA DISTRIBUTION MULTI-CANAL : QUELS IMPACTS SUR LES OPÉRATIONS 18.09.2012 INTRODUCTION 2 DES SERVICES & DES SOLUTIONS POUR OPTIMISER VOTRE SUPPLY CHAIN 37 ANS D EXPÉRIENCE AU SERVICE DE LA SUPPLY CHAIN

Plus en détail

Les chefs d entreprises de PME-PMI face à la propriété industrielle

Les chefs d entreprises de PME-PMI face à la propriété industrielle INSTITUT DE RECHERCHE EN PROPRIÉTÉ INTELLECTUELLE HENRI-DESBOIS Octobre 2005 Les chefs d entreprises de PME-PMI face à la propriété industrielle Dans un contexte de mondialisation, face à une compétitivité

Plus en détail

performance environnementale Synthèse Décembre 2013 Analyse de la demande de bureaux «verts» EN ile-de-france

performance environnementale Synthèse Décembre 2013 Analyse de la demande de bureaux «verts» EN ile-de-france Étude réalisée en partenariat avec Immobilier tertiaire et performance environnementale Analyse de la demande de bureaux «verts» EN ile-de-france Synthèse Décembre 2013 Ce document synthétise les principaux

Plus en détail

NOTORIETE DE L ECONOMIE SOCIALE SOLIDAIRE ET ATTENTES DE LA JEUNESSE

NOTORIETE DE L ECONOMIE SOCIALE SOLIDAIRE ET ATTENTES DE LA JEUNESSE NOTORIETE DE L ECONOMIE SOCIALE SOLIDAIRE ET ATTENTES DE LA JEUNESSE - Note de synthèse de l'institut CSA - N 1100760 Juin 2011 2, rue de Choiseul CS 70215 75086 Paris cedex 02 Tél. (33) 01 44 94 59 11

Plus en détail

ENQUÊTE SALARIÉS. VIAVOICE Mieux comprendre l opinion pour agir 178 rue de Courcelles 75 017 Paris + 33 (0)1 40 54 13 90 www.institut-viavoice.

ENQUÊTE SALARIÉS. VIAVOICE Mieux comprendre l opinion pour agir 178 rue de Courcelles 75 017 Paris + 33 (0)1 40 54 13 90 www.institut-viavoice. Délégation interministérielle à la Famille ENQUÊTE SALARIÉS Baromètre de l Observatoire de la parentalité en entreprise, en partenariat avec la Délégation interministérielle à la famille et l Union nationale

Plus en détail

L externalisation des activités bancaires en France et en Europe

L externalisation des activités bancaires en France et en Europe ÉTUDES L externalisation des activités bancaires en France et en Europe Si l externalisation des activités (outsourcing) est un phénomène courant au sein des entreprises non financières en Europe, comme

Plus en détail

Étude : Les PME à l heure du travail collaboratif et du nomadisme

Étude : Les PME à l heure du travail collaboratif et du nomadisme Étude : Les PME à l heure du travail collaboratif et du nomadisme Synthèse des principaux enseignements Octobre 2012 sfrbusinessteam.fr FICHE TECHNIQUE DE L ETUDE Echantillon : 300 entreprises de 20 à

Plus en détail

L ERP mobile répond aux challenges des entreprises! RP mobile. challenges

L ERP mobile répond aux challenges des entreprises! RP mobile. challenges L ERP mobile répond aux challenges des entreprises! RP mobile challenges L ERP mobile répond aux challenges des entreprises! Pour les moyennes et grandes entreprises, avoir un accès rapide, sécurisé et

Plus en détail

L innovation disruptive,

L innovation disruptive, Octobre 2013 une nécessité pour l industrie aéronautique Les constructeurs aéronautiques font face à une compétition technologique et commerciale toujours plus intense dans un environnement de complexité

Plus en détail

LE SUPPLY CHAIN MANAGEMENT

LE SUPPLY CHAIN MANAGEMENT LE SUPPLY CHAIN MANAGEMENT DEFINITION DE LA LOGISTIQUE La logistique est une fonction «dont la finalité est la satisfaction des besoins exprimés ou latents, aux meilleures conditions économiques pour l'entreprise

Plus en détail

27-31, avenue du Général Leclerc 94710 Maisons-Alfort cedex Tél. : 01 41 79 80 00

27-31, avenue du Général Leclerc 94710 Maisons-Alfort cedex Tél. : 01 41 79 80 00 27-31, avenue du Général Leclerc 94710 Maisons-Alfort cedex Tél. : 01 41 79 80 00 oc SYNTHÈSE 1 ACTIVITÉ 4-7 8-17 2 3 4 5 6 7 EMPLOI SITUATION FINANCIÈRE CROISSANCE INTERNE CROISSANCE EXTERNE FINANCEMENTS

Plus en détail

La supply chain: définition

La supply chain: définition SUPPLY CHAIN ET CREATION DE VALEUR Colloque de droit maritime Chine/France CPV Associes 41-43 Rue Périer 92120 MONTROUGE La supply chain: définition La Supply Chain : C est l ensemble des opérations nécessaires

Plus en détail

"DÉVELOPPER LA PERFORMANCE MANAGÉRIALE : CE QUE FONT VRAIMENT LES ENTREPRISES"

DÉVELOPPER LA PERFORMANCE MANAGÉRIALE : CE QUE FONT VRAIMENT LES ENTREPRISES "DÉVELOPPER LA PERFORMANCE MANAGÉRIALE : CE QUE FONT VRAIMENT LES ENTREPRISES" ENQUÊTE RÉALISÉE PAR HOMMES & PERFORMANCE ET EMLYON BUSINESS SCHOOL EN PARTENARIAT AVEC L'APEC Juin 2011 OBJECTIFS DE L ÉTUDE

Plus en détail

Gestion des. Des solutions informatiques enfin accessibles aux PME

Gestion des. Des solutions informatiques enfin accessibles aux PME Gestion des Des solutions informatiques enfin accessibles aux PME RH Gestion des temps Gestion du recrutement Gestion des emplois et des compétences Gestion de la Ce guide a été réalisé à l initiative

Plus en détail

La segmentation et le ciblage : principaux piliers de la stratégie Marketing de l entreprise Par M.B

La segmentation et le ciblage : principaux piliers de la stratégie Marketing de l entreprise Par M.B La segmentation et le ciblage : principaux piliers de la stratégie Marketing de l entreprise Par M.B Pour bien servir son marché, une entreprise doit mettre en œuvre une démarche en trois temps : segmentation,

Plus en détail

Rationalisez vos processus et gagnez en visibilité grâce au cloud

Rationalisez vos processus et gagnez en visibilité grâce au cloud Présentation de la solution SAP s SAP pour les PME SAP Business One Cloud Objectifs Rationalisez vos processus et gagnez en visibilité grâce au cloud Favorisez une croissance rentable simplement et à moindre

Plus en détail

Transport, logistique et chaînes productives durables : des enjeux communs

Transport, logistique et chaînes productives durables : des enjeux communs Transport, logistique et chaînes productives durables : des enjeux communs Corinne Blanquart (Inrets-Splot) 1 et Valentina Carbone (Esce et Escp-Eap) 2 L utilisation des modes alternatifs de transport

Plus en détail

Etude de marché. Idée de depart. Etude de l environnement et des offres existantes. Clients. actuels. Choix de la cible précise

Etude de marché. Idée de depart. Etude de l environnement et des offres existantes. Clients. actuels. Choix de la cible précise Etude de marché Selon l Agence Pour la Création d Entreprise (APCE), 70% des cas de défaillance ont pour origine la mauvaise qualité des études de marché, que celles-ci soient mal réalisées ou de manière

Plus en détail

Planning for growth. Focus Supply Chain

Planning for growth. Focus Supply Chain Planning for growth Focus Supply Chain Méthodologie L enquête Ernst & Young «Planning for growth» fait suite à deux vagues d enquêtes lancées en 2008 («Opportunités en temps de crise») et 2009 («Les leçons

Plus en détail

«Les rendez-vous du Tourisme» Proposé par la CCI de Meurthe-et-Moselle Véronique CHARPENET-BOUCHARD Conseil en Marketing & Communication Tous droits réservés OBJECTIFS Cette rencontre a pour objectifs

Plus en détail

Assurance automobile : défis et perspectives des compagnies d assurances

Assurance automobile : défis et perspectives des compagnies d assurances Assurance automobile : défis et perspectives des compagnies d assurances Une analyse de fond des forces en présence et des impacts en matière de développement pour les compagnies d assurances Un écosystème

Plus en détail

Comment évolue le Category

Comment évolue le Category Comment évolue le Category Management dans les enseignes multicanal? 5e rendez-vous du category management - paris 12-14 décembre 2012 Remerciements Florence Guittet et Serge Cogitore, enseignants du Master

Plus en détail

GLOBAL SUPPLY CHAIN MANAGEMENT & STRATEGIE LOGISTIQUE

GLOBAL SUPPLY CHAIN MANAGEMENT & STRATEGIE LOGISTIQUE GLOBAL SUPPLY CHAIN MANAGEMENT & STRATEGIE LOGISTIQUE La logistique représentait traditionnellement l activité allant de la mise à disposition des produits finis par l usine ou le négociant jusqu à la

Plus en détail

Etude relative aux rapports des présidents sur les procédures de contrôle interne et de gestion des risques pour l exercice 2011

Etude relative aux rapports des présidents sur les procédures de contrôle interne et de gestion des risques pour l exercice 2011 Etude relative aux rapports des présidents sur les procédures de contrôle interne et de gestion des risques pour l exercice 2011 SOMMAIRE Synthèse et Conclusion... 1 Introduction... 4 1. La description

Plus en détail

Baromètre 2012 de la conciliation entre vie professionnelle et vie familiale. - Résultats du Volet "salariés-parents" - 3 avril 2012

Baromètre 2012 de la conciliation entre vie professionnelle et vie familiale. - Résultats du Volet salariés-parents - 3 avril 2012 Baromètre 2012 de la conciliation entre vie professionnelle et vie familiale - Résultats du Volet "salariés-parents" - 3 avril 2012 Sommaire Note technique 3 Synthèse des enseignements 4 La conciliation

Plus en détail

Poussées par la croissance

Poussées par la croissance Le Cross-Canal, une étape de la transformation des modèles logistiques L ouverture d un site web pour les enseignes traditionnelles tout comme celle de magasins pour certains «Pure Players» sont les signes

Plus en détail

Stratégie Tier 2 : Quels avantages pour votre entreprise?

Stratégie Tier 2 : Quels avantages pour votre entreprise? Stratégie Tier 2 : Quels avantages pour votre entreprise? Les décideurs ont beaucoup à gagner de l intégration des données de gestion externes et internes, afin d assurer la disponibilité des informations

Plus en détail

OBSERVATOIRE UFF / IFOP DE LA CLIENTÈLE PATRIMONIALE

OBSERVATOIRE UFF / IFOP DE LA CLIENTÈLE PATRIMONIALE OBSERVATOIRE UFF / IFOP DE LA CLIENTÈLE PATRIMONIALE Edition 2013 Perception du risque et comportement d investissement (point 5) 16 octobre 2013 Pourquoi un Observatoire UFF/IFOP de la clientèle patrimoniale?

Plus en détail

Les politiques de rémunération des entreprises : diversification, individualisation et segmentation

Les politiques de rémunération des entreprises : diversification, individualisation et segmentation Les politiques de rémunération des entreprises : diversification, individualisation et segmentation Jocelyne Barreau, Delphine Brochard, LESSOR, Rennes 2 L exploitation de l enquête REPONSE que nous avons

Plus en détail

Préoccupations, attentes et prévoyance des travailleurs non salariés et des dirigeants de très petites entreprises

Préoccupations, attentes et prévoyance des travailleurs non salariés et des dirigeants de très petites entreprises Préoccupations, attentes et prévoyance des travailleurs non salariés et des dirigeants de très petites entreprises Institut CSA pour Metlife Novembre 2014 Sommaire Fiche technique 3 Profil de l échantillon

Plus en détail

Baromètre Gemalto - TNS Sofres. Les Français et les Américains exigent une amélioration de la sécurité et de la flexibilité du monde numérique

Baromètre Gemalto - TNS Sofres. Les Français et les Américains exigent une amélioration de la sécurité et de la flexibilité du monde numérique Baromètre Gemalto - TNS Sofres Les Français et les Américains exigent une amélioration de la sécurité et de la flexibilité du monde numérique Amsterdam, 12 mars 2008 Gemalto (Euronext NL0000400653 GTO),

Plus en détail

Baromètre CXP : l e-mail supplante le papier et ouvre la porte à la capture multicanal

Baromètre CXP : l e-mail supplante le papier et ouvre la porte à la capture multicanal Baromètre CXP : l e-mail supplante le papier et ouvre la porte à la capture multicanal Le CXP, en collaboration avec ITESOFT et Fujitsu, dévoile les résultats de l édition 2013 de son baromètre «Optimisation

Plus en détail

Le métier de Credit Manager

Le métier de Credit Manager Le métier de Credit Manager 2012 2 Enquête 2012 SUR LE METIER DE CREDIT MANAGER Cette note de synthèse est le résultat de l enquête menée conjointement par Robert Half, spécialiste du recrutement temporaire

Plus en détail

Les achats tendent vers la maturité

Les achats tendent vers la maturité Métier ::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::: Enquête Pour la seconde année consécutive, une enquête exclusive réalisée par Demos, en partenariat avec Décision Achats,

Plus en détail

Maîtrise et réduction des coûts SI. Auralor - Performance et accompagnement opérationnel

Maîtrise et réduction des coûts SI. Auralor - Performance et accompagnement opérationnel Maîtrise et réduction des coûts SI Auralor - Performance et accompagnement opérationnel Activer votre Performance - Augmenter vos Profits Rémi JANELLE Associé, fondateur, Auralor (France, 1965) rjanelle@auralor.com

Plus en détail

Une nouvelle enquête montre un lien entre l utilisation du Cloud Computing et une agilité accrue de l entreprise ainsi qu un avantage concurentiel.

Une nouvelle enquête montre un lien entre l utilisation du Cloud Computing et une agilité accrue de l entreprise ainsi qu un avantage concurentiel. un rapport des services d analyse de harvard business review L agilité de l entreprise dans le Cloud Une nouvelle enquête montre un lien entre l utilisation du Cloud Computing et une agilité accrue de

Plus en détail

Les Français et leur perception de l école maternelle et élémentaire avant la rentrée 2012

Les Français et leur perception de l école maternelle et élémentaire avant la rentrée 2012 NOTE DETAILLEE Les Français et leur perception de l école maternelle et élémentaire avant la rentrée 2012 Etude Harris Interactive pour le Syndicat National Unitaire des Instituteurs et Professeurs des

Plus en détail

L utilisation des TIC par le personnel enseignant. Marie-José Roy FRÉQUENCE D UTILISATION ET INTERNET

L utilisation des TIC par le personnel enseignant. Marie-José Roy FRÉQUENCE D UTILISATION ET INTERNET L utilisation des TIC par le personnel enseignant Marie-José Roy Depuis l apparition des micro-ordinateurs dans les années 1980, la tâche des enseignantes et enseignants s est vue modifiée à mesure que

Plus en détail

La certification dans les Organismes de Protection Sociale

La certification dans les Organismes de Protection Sociale La certification dans les Organismes de Protection Sociale Quelles certifications sont représentées dans le secteur? Quelles initiatives sont actuellement menées? Comment appréhende-t-on les certifications

Plus en détail

Étude sur les taux de revalorisation des contrats individuels d assurance vie au titre de 2013 n 26 mai 2014

Étude sur les taux de revalorisation des contrats individuels d assurance vie au titre de 2013 n 26 mai 2014 n 26 mai 2014 Étude sur les taux de revalorisation des contrats individuels d assurance vie au titre de 2013 Sommaire 1.INTRODUCTION 4 2.LE MARCHÉ DE L ASSURANCE VIE INDIVIDUELLE 6 2.1.La bancassurance

Plus en détail

Financement des Entreprises publiques locales. Avril 2015

Financement des Entreprises publiques locales. Avril 2015 Financement des Entreprises publiques locales Avril 2015 Sommaire Synthèse 3 Partie 1 Le financement des Epl 4 Repères 5 Partie 2 Le recours au marché bancaire en 2014 et perspectives 2015 6 Souscription

Plus en détail

Décrypter le code génétique des entreprises industrielles les plus performantes. Juillet 2014

Décrypter le code génétique des entreprises industrielles les plus performantes. Juillet 2014 Décrypter le code génétique des entreprises industrielles les plus performantes Juillet 2014 L ADN des entreprises industrielles fait référence à un ensemble de capacités appelées aptitudes et de nombreuses

Plus en détail

M2020 FRANCE. Résumé

M2020 FRANCE. Résumé M2020 FRANCE Résumé De l étude globale Marketing 2020 Thought Leadership 250+ interviews de CMOs 10,231 marketers dans 92 pays À M2020 France 387 participants de 24 entreprises françaises Objectif: Analyser

Plus en détail

«Gouvernance IT et rôle du CIO dans les entreprises luxembourgeoises : Etat des lieux et bonnes pratiques»

«Gouvernance IT et rôle du CIO dans les entreprises luxembourgeoises : Etat des lieux et bonnes pratiques» «Gouvernance IT et rôle du CIO dans les entreprises luxembourgeoises : Etat des lieux et bonnes pratiques» ENQUETE Juin 2009 Auteurs : Julien Ciccone Laurence Johannsen Une enquête réalisée en partenariat

Plus en détail

LIVRE BLANC AMÉLIOREZ VOS PERFORMANCES MARKETING ET COMMERCIALES GRÂCE À UNE GESTION DE LEADS OPTIMISÉE

LIVRE BLANC AMÉLIOREZ VOS PERFORMANCES MARKETING ET COMMERCIALES GRÂCE À UNE GESTION DE LEADS OPTIMISÉE AMÉLIOREZ VOS PERFORMANCES MARKETING ET COMMERCIALES GRÂCE À UNE GESTION DE LEADS OPTIMISÉE 2 A PROPOS Pourquoi la gestion des leads (lead management) est-elle devenue si importante de nos jours pour les

Plus en détail

PGE 2 Fall Semester 2015. Purchasing Track. Course Catalogue. Politique, Stratégie & Performance des Achats p. 2

PGE 2 Fall Semester 2015. Purchasing Track. Course Catalogue. Politique, Stratégie & Performance des Achats p. 2 PGE 2 Fall Semester 2015 Purchasing Track Course Catalogue Politique, Stratégie & Performance des Achats p. 2 Méthodes Outils associés au Processus Opérationnel des Achats p. 3 Gestion d un Projet Achat

Plus en détail

Focus. Lien entre rémunération du travail et allocation de chômage

Focus. Lien entre rémunération du travail et allocation de chômage Focus Lien entre rémunération du travail et allocation de chômage Introduction Le travailleur qui devient chômeur et qui est admissible sur base de prestations de travail se voit, en application du principe

Plus en détail

PRATIQUES ET USAGES DU NUMÉRIQUE DANS LES PME ET TPE

PRATIQUES ET USAGES DU NUMÉRIQUE DANS LES PME ET TPE PRATIQUES ET USAGES DU NUMÉRIQUE DANS LES PME ET TPE ETUDE RHÔNE Septembre 2015 CCI LYON - DIRECTION DÉVELOPPEMENT INDUSTRIEL ET TERRITORIAL Page 1 I CCI DDIT Page 2 I CCI DDIT ommaire Avant-propos page

Plus en détail

SKF DANS LE MONDE. 2007-11-20 SKF Slide 2 SKF [Communication] SKF (Communicat

SKF DANS LE MONDE. 2007-11-20 SKF Slide 2 SKF [Communication] SKF (Communicat SKF DANS LE MONDE 2007-11-20 SKF Slide 2 SKF [Communication] SKF (Communicat Implantation dans le monde Sites de fabrication Unités de ventes SKF est un groupe international avec des sociétés de vente

Plus en détail