SIMULER ET CONCEVOIR LE TRAVAIL FUTUR

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "SIMULER ET CONCEVOIR LE TRAVAIL FUTUR"

Transcription

1 SIMULER ET CONCEVOIR LE TRAVAIL FUTUR Utilisation du logigramme d activité dans un projet informatique, pour simuler les compétences futures, et évaluer la charge de travail.

2 OUTIL DE SIMULATION : logigramme, scénarios de fiche de fonction et tableau d évaluation de la charge de travail IMMOBIENS 1 - Description du projet de l entreprise ImmoBiens est une société gestionnaire de biens immobiliers (location et entretien) qui emploie 180 personnes. C est à l occasion d un vaste projet de réorganisation des départements pour améliorer sa performance et sa qualité de service auprès de ses mandataires que le département gestion locative a alerté la direction sur les dérives constatées depuis des années dans le traitement des flux d informations entre différents départements. Le cloisonnement ambiant et l empilement des procédures ont conduit à une augmentation forte de la charge administrative renforçant d autant plus le repli des départements les uns vis-à-vis des autres. Les conditions de travail et la performance des salariés concernés se sont fortement dégradées depuis 3 ans. Un chantier est ouvert pour améliorer dans un premier temps deux processus critiques : le traitement des factures (estimé à plus de /an), et l encaissement des chèques de loyers. L opportunité d utiliser la technologie du workflow, couplé à une GED (Gestion Electronique de Document) est prise très au sérieux. 2 - La démarche générale de conception dans laquelle s intègrent les étapes de simulation Il fut convenu par l entreprise que la démarche générale du projet «workflow» serait orientée «utilisateur», alors même que les projets de dématérialisation de processus laissent souvent croire à une standardisation des pratiques (déterminées par les bonnes pratiques du secteur). La réalité est tout autre dans la mesure où chaque entreprise dispose d un savoir-faire et de pratiques propres que le SI doit prendre en compte en tant qu outil facilitant. Plusieurs étapes ont été nécessaires avant de rentrer dans le volet informatique du projet : - 1- Validation du périmètre du projet par la direction Formation des membres de l équipe projet et des groupes de travail (un pour les factures et l autre pour les chèques) à la méthode d analyse des processus Analyse et formalisation des processus existants par regards croisés pour casser les représentations et les logiques de cloisonnement : la comptabilité a analysé l activité des techniciens qui autorisent les travaux, les techniciens ont analysés l activité des gestionnaires de biens - 4- Identification des besoins d amélioration à la fois organisationnels, fonctionnels, RH et validation de l opportunité et de la faisabilité d investir dans un système de workflow et GED pour appuyer la nouvelle organisation des flux de l entreprise. Formalisation avec les utilisateurs de l organisation et des processus cibles qui seront modélisés en partie par le futur système (simulation à partir des logigrammes d activité).

3 Parallèlement : rédaction du cahier des charges formalisant les besoins et permettant de lancer l appel d offres pour sélectionner éditeur et intégrateur des solutions workflow et GED Identification des compétences futures nécessaires au fonctionnement de la nouvelle organisation avec Workflow, et évaluation de la charge de travail Sélection de 5 puis de 2 éditeurs ou intégrateurs, avec participation des utilisateurs des groupes de travail (2 grilles de notation : informaticien et utilisateurs/encadrement) Test des 2 solutions en compétition, à partir de simulations avec les utilisateurs sur chacun des 2 prototypes. Choix de la solution Paramétrage/formation/ recettes et installation. La difficulté avec les projets informatiques, c est que l on travaille sur de l immatériel : des flux d informations et de communications. Aussi, pour permettre aux membres de l équipe projet Immobiens (utilisateurs comptables, techniciens, gestionnaire et concepteurs informaticiens) de repenser ensemble les processus il a été décidé d utiliser la méthode d analyse des processus, avec formalisation de l activité de travail existante et future sous forme de logigramme. Pour arriver à la formalisation et à la discussion des futurs processus sous forme de logigramme, l équipe projet a suivi la méthode à laquelle elle avait été formée par un consultant (6 étapes décrites ci-après). Celui-ci ayant ensuite accompagné l ensemble de la démarche. 1. Description de la méthode de simulation sur logigramme, en vue d une identification des compétences futures et d une estimation de la charge de travail Validation du périmètre du projet workflow : quels sont les processus prioritaires à dématérialiser? Après analyse des dysfonctionnements existants (avec effets sur performance, conditions de travail et qualité de services), la Direction a validé un premier périmètre de dématérialisation sur les processus : encaissement (traitement des chèques en provenance des locataires) et décaissement (traitement des factures fournisseurs) Pour chacun des processus (traitement des factures, et des chèques), un groupe de travail dédié remplit un tableau de cadrage d un processus. Le groupe de travail est constitué d au moins un

4 représentant de chaque métier concerné par le traitement d une facture (ex : courrier, assistante de département, comptable, techniciens bâtiment, gestionnaires, cadre signataire ), ou d un chèque Supervisé par le consultant externe, chaque membre de l équipe projet a participé à la description des activités de travail correspondant à une phase du processus (ex : arrivée et traitement au courrier, validation comptable ). Pour analyser les activités du processus, consultant et équipe projet ont réalisé des entretiens, des observations des situations de travail réelles, analysé des reportings et des procédures internes (identification des codifications, des types de travaux, volume et montant selon délégations de signatures ). Pour faciliter la consolidation des travaux, une grille commune de description a été utilisée Formalisation du logigramme existant en groupe de travail. Repérage des dysfonctionnements actuels et identification des premières pistes d amélioration. On s est aperçu, à cette étape, que le traitement d une facture pouvait parfois nécessiter jusqu à 50 activités (liées aux aléas, aux allers-retours entre services, à la confusion des règles )! Une fois l activité de travail représentée sur un support papier, ou un schéma sous Excel, les utilisateurs ont pu dépasser le cloisonnement actuel et partager une même représentation. L informaticien a également pu percevoir la nature des besoins liés à l activité de travail de chacun. Extrait de la formalisation du logigramme décrivant les activités réalisées pour traiter les factures à leur arrivée au sein du service comptable. Les croix rouge permettent de repérer les incidents actuels, les situations qui pourraient être améliorées dans le futur Formalisation du logigramme-cible et simulation des activités futures possibles (groupe de travail) Partant des logigrammes existants, le groupe de travail a pu passer à une représentation des processus futurs où le traitement des factures et des chèques est dématérialisé. Sur la base de scénarios de flux de factures ou de chèques, des simulations ont été réalisées à partir de logigrammes affichés sur paper board, et les utilisateurs du groupe pouvaient réagir, modifier des règles de gestion, de passage, de délégations.

5 Illustration d une solution organisationnelle simulée et discutée avec les utilisateurs, les informaticiens, les responsables métier gestionnaires/comptabilité/technicien, et le DRH Simuler la charge de travail et les compétences futures probables avec le DRH Une fois le processus cible stabilisé, le groupe de travail à intégrer le DRH pour discuter de la charge de travail futur nécessaire, ainsi que des compétences qui devront être mobilisées. Reprenant une à une les activités futures possibles, on a pu identifié une charge de travail associée au traitement d une facture selon la nature de la facture, selon les aléas rencontrés (ex : avec une estimation du nombre de courriers incomplets qui nécessitent une recherche). L avancée des travaux du point de vue RH a ainsi permis de mettre en évidence le besoin de : - transformer l organisation du courrier (avec nouvelles activités de saisies à la source, scannérisation de documents et besoins de formation associés), - et de créer une nouvelle entité chargée de la gestion des flux dématérialisés, nécessitant l acquisition de nouvelles compétences. Deux recrutements internes avec évolution de carrière ont ainsi pu être anticipés avant l arrivée des logiciels workflow et GED. 3 - Bénéfices obtenus sur le volet RH 3.1 Elaboration d un scénario de fiche de fonction pour un nouveau métier L organisation cible future repose sur un pôle de gestion des flux, chargé de l initialisation, de la qualification, du suivi et de l amélioration des flux entrants et sortants de chèques et de factures. Grâce au travail de simulation réalisé préalablement avec les différents métiers clients et fournisseurs de flux, le DRH a pu traduire les activités futures probables en compétences et savoirs faire attendus. Une fiche de poste pour le gestionnaire du pôle gestion des flux a ainsi pu être rédigée et discutée au sein de l équipe projet Workflow.

6 Un appel à recrutement interne pour ce poste de responsable à pu être lancé avant l installation opérationnelle du Workflow et de la GED, et permettre ainsi au salarié recruté de participer activement à la finalisation du projet ; et participer en amont à l aménagement de sa fonction. 1- Finalité du poste de gestionnaire des flux Le titulaire du poste, rattaché au responsable du pôle gestion des flux, se voit déléguer la responsabilité de : Déterminer les circuits d entrée des flux d évènements dans le circuit de workflow Administrer la circulation des évènements dans le workflow Administrer les référentiels nécessaires au bon fonctionnement de ces circuits Fonction de correspondant avec la comptabilité Organiser la mémorisation des évènements dans le système Participer à l amélioration des processus «encaissement/décaissement» 2- Description de l activité de gestionnaire du pôle gestion des flux Déterminer les circuits d entrée des flux d évènements dans le circuit de workflow : contrôle la conformité des factures, si non conforme celle ci est renvoyée à l expéditeur (en interne ou en externe) accompagné d un courrier (préparer et capturer les documents numérisés : selon organisation du courrier) identifier les factures par nature (factures travaux, contrats/abonnements et factures référencées sous SI gestion ) saisie, dans le système workflow, des champs relatifs à l identification d un document Administrer la circulation des évènements clients et fournisseurs, dans le workflow, il s agit : d identifier le bon destinataire du chèque ou de la facture (selon le document, et à partir de tables de correspondances à jour) et de lui envoyer de suivre le bon déroulement des opérations et de relancer le cas échéant les utilisateurs sur l exécution d une tâche de corriger/de réaffecter la circulation d un élément dans le workflow suite à une défaillance d établir le cas échéant un reporting des évènements pour le responsable du pôle gestion client fournisseur Fonction de correspondant avec la comptabilité, notamment dans le cadre du circuit client des encaissements : ( Effectuer le lettrage manuel sous SI gestion: selon organisation retenue à la gestion) Apurement du compte d attente Délettrage sur compte client

7 Organiser la mémorisation des évènements dans le système de gestion : Réaliser le lien avec le chemin d audit (archivage et classement) Administrer les référentiels nécessaires au bon fonctionnement des circuits, en lien avec l administrateur des systèmes : Maintenir et mettre à jour les tables de correspondances et bases de données nécessaires au bon fonctionnement des processus en workflow (mise à jour d une table de correspondance immeuble/gestionnaire/technicien/comptable, table des OS ). Participer, sous la responsabilité du responsable du pôle gestion des flux, à l amélioration des processus par des recommandations issues d une veille effectuée à partir des dysfonctionnements observés, de commentaires d utilisateurs. 3.2 Une évaluation de la charge de travail au sein du pôle gestion des flux En repartant là encore des résultats de l analyse de l activité future probable, formalisée en logigramme et en tableau, il a été possible d identifier ce qui serait de la responsabilité du pôle. Le groupe de travail, constitué du DRH et des utilisateurs représentants les différents métiers (comptabilité, technicien et gestionnaires) ont évalué et discuté des tâches et des temps nécessaires. Mais aussi de pouvoir mieux envisager l opportunité de sous traiter au service courrier une partie de l activité au regard de la charge de travail attendue et des ressources disponibles. SIMULATION DE L ACTIVITE ET DE LA CHARGE DE TRAVAIL DU POLE GESTION DES FLUX DANS LE CADRE DU CIRCUIT DECAISSEMENT (TRAITEMENT DES FACTURES) Simulation selon scénario d un périmètre sur 2 lots immobiliers (périmètre FUCURA/FUCOBA) : factures* en 2001/250 jours = 44 factures jours Simulation selon scénario d un périmètre sur 3 lots immobiliers FUCURA/FUCOBA + IMMOPIERRE : factures* IMMOPIERRE 2001/210 jours = 140 factures jours Simulation selon scénario d un périmètre sur 4 lots FUCURA/FUCOBA + IMMOPIERRE + autres : factures = soit 170 factures jours *Source : projection sur 12 mois à partir d une extraction des factures saisies sous SI gestion du 01/01/2006 au 03/10/2006. TABLEAU RECAPITULATIF DES ACTIVITES ET CHARGE DE TRAVAIL EN NUMERISATION, SAISIE ET ARCHIVAGE DES FACTURES : 1 - Liste des tâches 2 - Temps estimé 3 - Temps total /jour

8 par facture (base 170 factures) Préparation (sortir, déplier, dégrafée pour extraire la 15 s 42 mn/jour facture ) Numérisation 30 mn/jour Tri par société (200 sociétés) 1 h 00/jour ( activité optionnelle si classement chronologique) Contrôle de conformité : 15 s 42 mn/jour - erreur de domaines : - facture non conforme (manque référence OS, ou N immeuble/propriétaire) Si erreur d affectation (autre domaine) = renvoi de la 10 mn/jour facture au domaine concerné par courrier interne Facture non conforme mise de côté Edition et envoi d un courrier au fournisseur. En période test (à définir : environ 3 mois) = on effectue 20mn/jour puis 15 mn, puis 10mn tout de même une recherche puis numérisation et traitement de la facture, et on envoie un courrier informant de la non conformité. Après période test =simple numérisation de la facture pour archive, et renvoi de la facture au fournisseur avec un courrier. Saisie : 2 mn 5 h 40 mn/jour - reprise de la facture à l écran - saisie des champs - validation (contrôle automatique du N OS si base OS dans workflow) (contrôle automatique du tri par société) Classement dans les boîtes des originaux par société 30 mn/jour TOTAL de la charge de travail Environ 9 h 30 /jour Temps moyen de traitement d une facture 3 mn 30 s /jour Estimation de la charge de travail si sous traitance au courrier 8 h 20 mn/jour SIMULATION DE L ACTIVITE ET DE LA CHARGE E TRAVAIL DU POLE CLIENT FOURNISSEUR DANS LE CADRE DU CIRCUIT ENCAISSEMENT Simulation selon scénario d un périmètre du nombre de chèques sur périmètre FUCURA/FUCOBA : chèques Evaluation du nombre de chèques sur périmètre IMMOPIERRE : (selon base de 40 % de prélèvement) Estimation large d environ 5 % de chèques susceptibles de circuler en workflow (problèmes d affectation et dépôts de garanties) = soit environ 14 chèques par jour. une activité qui devrait décroître rapidement avec la mise en place progressive des prélèvements sur le périmètre FUCURA/FUCOBA. mais une diminution qui devrait être compensée par l intégration dans ces circuits du traitement des virements ayant un problème d affectation.

9 Temps estimé pour 14 chèques par jour : 1 - Liste des tâches 2 - Temps estimé par chèque 3 - Temps total /jour (base FUCURA/ FUCOBA) Numérisation 10 s 2,5 mn Recherche de l affectation et envoi 1 mn 14 mn Lettrage manuel 2,30 mn 35 mn (activité effectuée par le pôle client fournisseur ou par le gestionnaire lui même?) Délettrage (une dizaine par jour) 50 mn Total de la charge estimée pour activité Environ 1 h 40 «Encaissement» Total de la charge si le lettrage manuel est effectué par Environ 1 heure le gestionnaire 4. Mises en garde : précautions d usage, limites de la méthode de simulation sur les aspects RH L élaboration d un scénario de fiche de fonction permet de rendre plus lisible les attendus de la fonction avant mise en exploitation des nouveaux outils, mais cette fiche doit être ensuite revue avec le salarié occupant la fonction une fois la nouvelle organisation en place, afin de prendre en compte les aménagements en termes de tâches à réaliser, de répartition des responsabilités. La participation des autres métiers à l élaboration d une fonction nouvelle dans l entreprise est importante. En effet, on ne part jamais de rien, et bien que l outil workflow soit nouveau, le contenu de l activité de la fonction de gestionnaire des flux est constitué en grande partie de l assemblage d autres tâches réalisées avant par la comptabilité, les gestionnaires de biens L estimation de la charge de travail n est jamais qu une estimation. Une fois la nouvelle organisation en place, de nouveaux éléments sont venus modifier ces estimations, et inciter à ré-aménager la répartition des tâches. Néanmoins, la phase transitoire entre l organisation existante et le passage en workflow s est déroulée sereinement grâce à une bonne anticipation des besoins en absorber la charge de travail. ressources humaines pour ANACT, 2010 Le projet démarches et outils de simulation du travail est cofinancé[e] par l Union européenne. L Europe s engage en France avec le Fonds social européen

SIMULER ET CONCEVOIR LE TRAVAIL FUTUR

SIMULER ET CONCEVOIR LE TRAVAIL FUTUR SIMULER ET CONCEVOIR LE TRAVAIL FUTUR Utilisation du logigramme d activité dans un projet informatique WWW.ANACT.FR OUTILS DE SIMULATION : Logigramme d activité Utilisation du logigramme d activité dans

Plus en détail

Organisation d une simulation sur un prototype logiciel workflow et GED. ImmoBiens. 1 - Description du projet de l entreprise

Organisation d une simulation sur un prototype logiciel workflow et GED. ImmoBiens. 1 - Description du projet de l entreprise Organisation d une simulation sur un prototype logiciel workflow et GED ImmoBiens 1 - Description du projet de l entreprise ImmoBiens est une société gestionnaire de biens immobiliers (location et entretien)

Plus en détail

SIMULER ET CONCEVOIR LE TRAVAIL FUTUR. Anticiper et simuler les besoins de compétences futures dans un projet d automatisation WWW.ANACT.

SIMULER ET CONCEVOIR LE TRAVAIL FUTUR. Anticiper et simuler les besoins de compétences futures dans un projet d automatisation WWW.ANACT. SIMULER ET CONCEVOIR LE TRAVAIL FUTUR Anticiper et simuler les besoins de compétences futures dans un projet d automatisation WWW.ANACT.FR OUTIL DE SIMULATION : le référentiel d activités et de compétences

Plus en détail

Tous droits réservés SELENIS

Tous droits réservés SELENIS 1. Objectifs 2. Etapes clefs 3. Notre proposition d accompagnement 4. Présentation de SELENIS 2 Un projet est une réalisation spécifique, dans un système de contraintes donné (organisation, ressources,

Plus en détail

Les métiers de l assistanat Evolutions Compétences - Parcours

Les métiers de l assistanat Evolutions Compétences - Parcours Les métiers de l assistanat Evolutions Compétences - Parcours Neuf pôles d activité La majorité des assistantes ont des activités couvrant ces différents pôles, à des niveaux différents, à l exception

Plus en détail

Choisissez un pôle d activité ou un profil et cliquez

Choisissez un pôle d activité ou un profil et cliquez Organisation et planification des activités du service Gestion des ressources matérielles Gestion et coordination des informations Relations professionnelles Rédaction et mise en forme de documents professionnels

Plus en détail

Retour d expérience pour la mise en œuvre d un projet BPM. Emmanuel CARBENAY François VANDAELE

Retour d expérience pour la mise en œuvre d un projet BPM. Emmanuel CARBENAY François VANDAELE Retour d expérience pour la mise en œuvre d un projet BPM Emmanuel CARBENAY François VANDAELE Sommaire Description du projet Objectifs du projet Démarche suivie Solution mise en œuvre Résultats obtenus

Plus en détail

Bac Pro Gestion-Administration. Nice - Formation Académique des 10 et 17 février 2012 1

Bac Pro Gestion-Administration. Nice - Formation Académique des 10 et 17 février 2012 1 Bac Pro Gestion-Administration Nice - Formation Académique des 10 et 17 février 2012 1 Exemples de scénarios pédagogiques sur les trois années de formation D après l Académie de Toulouse 2 A partir des

Plus en détail

Votre expert en flux documentaires et logistiques. Prestations audit/conseils

Votre expert en flux documentaires et logistiques. Prestations audit/conseils Votre expert en flux documentaires et logistiques Prestations audit/conseils 1. ConseiL optimisation d exploitation courrier 2. Conseil Aménagements 3. Conseil en procédures de gestion courrier 4. Accompagnement

Plus en détail

Fiche de poste. Identification du poste : Etudes et Projets (SEP)

Fiche de poste. Identification du poste : Etudes et Projets (SEP) Fiche de poste Identification du poste : Intitulé : Chef de projets Applicatifs Affectation : Service Etudes et Projets Cadre d emploi : Ingénieur territorial Rattachement hiérarchique : Chef du service

Plus en détail

pour réussir Conseils vos projets de de dématérialisation de documents et processus Démarrez

pour réussir Conseils vos projets de de dématérialisation de documents et processus Démarrez pour réussir vos projets de de dématérialisation de documents et processus Conseils Démarrez 10 conseils pour réussir son projet 2 1. Faire une étude d opportunité 2. Définir le cadre de son projet 3.

Plus en détail

La conduite du projet de dématérialisation dans les EPS

La conduite du projet de dématérialisation dans les EPS La conduite du projet de dématérialisation dans les EPS Objet de la présente fiche La fiche vise à présenter le contexte organisationnel et informatique de la conduite d un projet de dématérialisation

Plus en détail

Les étapes clés d une Gestion Prévisionnelle des Emplois et des Compétences. 1. Définition d un projet GPEC. Dans les entreprises de taille moyenne

Les étapes clés d une Gestion Prévisionnelle des Emplois et des Compétences. 1. Définition d un projet GPEC. Dans les entreprises de taille moyenne Fiche méthode n 3 Les étapes clés d une Gestion Prévisionnelle des Emplois et des Compétences 1. Définition d un projet GPEC Une Gestion Prévisionnelle des Emplois et des Compétences est par définition,

Plus en détail

La mutualisation des fonctions supports

La mutualisation des fonctions supports La mutualisation des fonctions supports Rappel des objectifs des expérimentations de mutualisation Expérimenter un traitement mutualisé de l assistance technique à la gestion du SNV2, des achats, de la

Plus en détail

Les projets d investissement en PME

Les projets d investissement en PME Le point sur Les projets d investissement en PME Concilier performance économique et conditions de travail L investissement reste un moment clé du développement d une entreprise. C est l occasion de repenser

Plus en détail

Etude de cas «H» Doc Stagiaire Version 2

Etude de cas «H» Doc Stagiaire Version 2 Référentiel d activités et de compétences : Assurer la maintenance du parc informatique de l entreprise Assurer le support technique auprès des utilisateurs de l entreprise Participer à l évolution du

Plus en détail

de la réflexion r choix d un d

de la réflexion r choix d un d www.effigen.com Les étapes clés de la réflexion r au choix d un d ERP avec la présence du chef de Projet Grégoire Besson sur le stand Effigen Les grandes étapes pour un avant-déploiement réussir Le quarté

Plus en détail

LA GESTION DE LA RELATION CLIENT

LA GESTION DE LA RELATION CLIENT LA GESTION DE LA RELATION CLIENT 1 Présentation de Logial 2 Organigramme 3 La Gestion de la Relation Client 1 Présentation de Logial OPH créé en 1921, soumis à la comptabilité de commerce depuis sa transformation

Plus en détail

Démarche Système Global d Information

Démarche Système Global d Information Démarche Système Global d Information Alain Mayeur Quelle démarche pour le SI? UNR et UNT Espace Numérique de Travail PRES SYSTEME D INFORMATION Ministère LRU Modernisation Innovation Pédagogique Société

Plus en détail

DOSSIER SPÉCIAL TRAVAIL COLLABORATIF ET GESTION DE CONTENU COMMENT AMÉLIORER LA COLLABORATION ET LA COMMUNICATION AU SEIN DE VOTRE ORGANISME?

DOSSIER SPÉCIAL TRAVAIL COLLABORATIF ET GESTION DE CONTENU COMMENT AMÉLIORER LA COLLABORATION ET LA COMMUNICATION AU SEIN DE VOTRE ORGANISME? DOSSIER SPÉCIAL TRAVAIL COLLABORATIF ET GESTION DE CONTENU COMMENT AMÉLIORER LA COLLABORATION ET LA COMMUNICATION AU SEIN DE VOTRE ORGANISME? AUTEUR : HEFAIEDH MYRIAM DOSSIER TRAVAIL COLLABORATIF ET GESTION

Plus en détail

MAIRIE DE LA WANTZENAU MARCHE DE FOURNITURES PROCEDURE ADAPTEE CAHIER DES CHARGES

MAIRIE DE LA WANTZENAU MARCHE DE FOURNITURES PROCEDURE ADAPTEE CAHIER DES CHARGES MAIRIE DE LA WANTZENAU MARCHE DE FOURNITURES PROCEDURE ADAPTEE CAHIER DES CHARGES LOT 2 Fourniture et installation d un système de GED pour la Mairie de La Wantzenau. Fiche technique Cahier des Charges

Plus en détail

L entretien professionnel annuel

L entretien professionnel annuel L entretien professionnel annuel Informations-repères pour la mise en œuvre du décret du 17 septembre 2007 et de l arrêté du 10 avril 2008 portant sur l appréciation de la valeur professionnelle des fonctionnaires

Plus en détail

STAGE DE FORMATION ET DE RECYCLAGE SUR LES TECHNIQUES DOCUMENTAIRES ET LA GESTION ELECTRONIQUE DES DOCUMENTS. Organisé par

STAGE DE FORMATION ET DE RECYCLAGE SUR LES TECHNIQUES DOCUMENTAIRES ET LA GESTION ELECTRONIQUE DES DOCUMENTS. Organisé par NOM DE VOTRE INSTITUTION (Logo de l institution) STAGE DE FORMATION ET DE RECYCLAGE SUR LES TECHNIQUES DOCUMENTAIRES ET LA GESTION ELECTRONIQUE DES DOCUMENTS Organisé par L Association Francophone des

Plus en détail

deno DATA ENGINEERING AND OPERATIONAL WISDOM PERFORMANCE DES FLUX D INFORMATIONS, VALEUR DES SAVOIR-FAIRE

deno DATA ENGINEERING AND OPERATIONAL WISDOM PERFORMANCE DES FLUX D INFORMATIONS, VALEUR DES SAVOIR-FAIRE Que la stratégie soit belle est un fait, mais n oubliez pas de regarder le résultat. Winston Churchill PERFORMANCE DES FLUX D INFORMATIONS, VALEUR DES SAVOIR-FAIRE Conseil en Organisation, stratégie opérationnelle

Plus en détail

PRÉSENTATION DU RÉFÉRENTIEL PAR PÔLE

PRÉSENTATION DU RÉFÉRENTIEL PAR PÔLE Référentiel de certification du Baccalauréat professionnel GESTION ADMINISTRATION PRÉSENTATION DU RÉFÉRENTIEL PAR PÔLE 1 Le référentiel de certification du Baccalauréat GESTION ADMINISTRATION Architecture

Plus en détail

Ministère de l éducation nationale, de la jeunesse et de la vie associative

Ministère de l éducation nationale, de la jeunesse et de la vie associative Ministère de l éducation nationale, de la jeunesse et de la vie associative Secrétariat général Direction générale des ressources humaines Sous-direction du recrutement CONCOURS INTERNE COMMUN POUR LE

Plus en détail

Éditeur de logiciels Intégrateur de solutions Opérateur de services. www.orone.com

Éditeur de logiciels Intégrateur de solutions Opérateur de services. www.orone.com Éditeur de logiciels Intégrateur de solutions Opérateur de services www.orone.com VOUS ÊTES Une banque, un organisme de crédit, un acteur de l assurance ou de la protection sociale, une enseigne de la

Plus en détail

FICHE METIER. «Documentaliste» Documentaliste en radiodiffusion APPELLATION(S) DU METIER DEFINITION DU METIER

FICHE METIER. «Documentaliste» Documentaliste en radiodiffusion APPELLATION(S) DU METIER DEFINITION DU METIER Documentaliste radio «Documentaliste» APPELLATION(S) DU METIER Documentaliste en radiodiffusion DEFINITION DU METIER Le documentaliste radio exerce trois missions principales : > Il gère le fonds documentaire

Plus en détail

Piloter le contrôle permanent

Piloter le contrôle permanent Piloter le contrôle permanent Un cadre règlementaire en permanente évolution L évolution des réglementations oblige les institutions financières à revoir leur dispositif de contrôle Secteur bancaire CRBF

Plus en détail

Qu est-ce que la Gestion des Ressources Humaines?

Qu est-ce que la Gestion des Ressources Humaines? Qu est-ce que la Gestion des Ressources Humaines? Chapitre 1 La gestion des ressources humaines (GRH) peut être définie comme la gestion des hommes au travail dans des organisations (Martory et Crozet,

Plus en détail

Présentation Capture. Instance Nationale de Concertation

Présentation Capture. Instance Nationale de Concertation Présentation Capture Instance Nationale de Concertation Sommaire Chantier Arc en ciel : présentation générale Capture : présentation générale Objectifs, enjeux Lancement du projet Réflexions et construction

Plus en détail

lct:conseil Présentation et références 2009-2014

lct:conseil Présentation et références 2009-2014 lct:conseil Présentation et références 2009-2014 Notre vocation : - vous aider à formaliser votre vision stratégique et vous accompagner dans vos projets de modernisation et de transformation, - vous aider

Plus en détail

Solutions Gestion Electronique des Documents & Dématérialisation de Factures Les nouveaux services IGA

Solutions Gestion Electronique des Documents & Dématérialisation de Factures Les nouveaux services IGA Solutions Gestion Electronique des Documents & Dématérialisation de Factures Les nouveaux services IGA Offre de services La dématérialisation des pièces comptables (scanner) et autres documents administratifs

Plus en détail

Cas d application client B2V. Le groupe B2V développe sa stratégie de relation client avec SugarCRM

Cas d application client B2V. Le groupe B2V développe sa stratégie de relation client avec SugarCRM Cas d application client B2V Le groupe B2V développe sa stratégie de relation client avec SugarCRM CARRENET, partenaire de SugarCRM, permet à B2V de centraliser ses données clients et d automatiser ses

Plus en détail

PRESENTATION GENERALE DE L INRA...

PRESENTATION GENERALE DE L INRA... Marché à procédure adaptée (MAPA) pour l assistance à maîtrise d ouvrage afin d accompagner l Inra dans la phase de lancement de l instrumentation de ses processus sur le périmètre fonctionnel de la gestion

Plus en détail

DEMANDE D INFORMATION RFI (Request for information)

DEMANDE D INFORMATION RFI (Request for information) DIRECTION DE LA COMPTABILITE RFI Demande d information Dématérialisation des factures fournisseurs Réf. : RFI2011_DEMAFAC_V1.3_2011-05-04.docx Page 1/6 DEMANDE D INFORMATION RFI (Request for information)

Plus en détail

Sage Paie & RH V18.00

Sage Paie & RH V18.00 Sage Paie & RH V18.00 Une offre parfaitement adaptée à votre entreprise Sage Paie & RH Sage Paie Base Sage Paie Pack et Sage Paie Pack+ Sage Suite RH POUR LES PETITES ET MOYENNES ENTREPRISES Sage Paie

Plus en détail

La gestion de la documentation

La gestion de la documentation La gestion de la documentation Des aspects méthodologiques & organisationnels.vers la mise en œuvre d un outil de GED M S. CLERC JOSY 13 OCTOBRE 2015 PLAN Définition d un projet de gestion de la documentation

Plus en détail

Le Concept Swyna *L OUTIL D ENQUÊTE EN LIGNE SIMPLEMENT PUISSANT

Le Concept Swyna *L OUTIL D ENQUÊTE EN LIGNE SIMPLEMENT PUISSANT Le Concept Swyna *L OUTIL D ENQUÊTE EN LIGNE SIMPLEMENT PUISSANT Nous sommes à votre écoute : 04 72 85 08 14 info@swyna.fr Le Concept Swyna swyna est l outil idéal pour mener des enquêtes en ligne récurrentes

Plus en détail

94160 SAINT MANDE. Accord de Développement de l Emploi et des Compétences (ADEC) Plasturgie en Région Centre

94160 SAINT MANDE. Accord de Développement de l Emploi et des Compétences (ADEC) Plasturgie en Région Centre 5-7 AVENUE DU GENERAL DE GAULLE 94160 SAINT MANDE Accord de Développement de l Emploi et des Compétences (ADEC) Plasturgie en Région Centre - Actions individuelles : diagnostic RH et accompagnement des

Plus en détail

Fiches emplois communautaires. Réseau Cicas Version Collaborateurs 07/10/2015

Fiches emplois communautaires. Réseau Cicas Version Collaborateurs 07/10/2015 Fiches emplois communautaires Réseau Cicas Version Collaborateurs 07/10/2015 l[ NOTICE MÉTHODOLOGIQUE Utilisation des fiches emplois communautaires LES OBJECTIFS DES FICHES EMPLOIS COMMUNAUTAIRES Les fiches

Plus en détail

ETHIK, LA SOLUTION DE GESTION ET OPTIMISATION DE VOTRE MISSION HANDICAP

ETHIK, LA SOLUTION DE GESTION ET OPTIMISATION DE VOTRE MISSION HANDICAP ETHIK, LA SOLUTION DE GESTION ET OPTIMISATION DE VOTRE MISSION HANDICAP DOETH! Plaquette mise aux normes d'accessibilité RGAA ETHIK : AU CŒUR DE VOTRE STRATÉGIE D ENTREPRISE LA MISSION HANDICAP REFLÈTE

Plus en détail

LE BACCALAUREAT PROFESSIONNEL GESTION ADMINISTRATION Janvier 2012 Page 1

LE BACCALAUREAT PROFESSIONNEL GESTION ADMINISTRATION Janvier 2012 Page 1 LE BACCALAUREAT PROFESSIONNEL GESTION ADMINISTRATION Janvier 2012 Page 1 La rénovation de la voie professionnelle, filière du tertiaire administratif a conduit à la création du baccalauréat professionnel

Plus en détail

Salon Progiciels 2007 Conférence «La description visuelle des flux d information» Avec le témoignage de la société

Salon Progiciels 2007 Conférence «La description visuelle des flux d information» Avec le témoignage de la société Salon Progiciels 2007 Conférence «La description visuelle des flux d information» Avec le témoignage de la société Contexte et historique du projet S. Chambost Demain Planning Conférence - Bélier Associés

Plus en détail

PROGRAMME DE LA FORMATION

PROGRAMME DE LA FORMATION PROGRAMME DE LA FORMATION Compétences du domaine professionnel Gestion de la relation avec la clientèle 1 Recherche de clientèle et contact - Organisation de la prospection et prospection clientèle - Détection,

Plus en détail

La suite progiciel pour les sociétés de services

La suite progiciel pour les sociétés de services La suite progiciel pour les sociétés de services CRM/ERP - Gestion d affaire - Outil extra-comptable - Suite collaborative Intuitif Progessi propose un ensemble de fonctions intégrées et cohérentes pour

Plus en détail

PACMA006-2014 consultant GPEC Cahier des clauses techniques particulières

PACMA006-2014 consultant GPEC Cahier des clauses techniques particulières PACMA006-2014 consultant GPEC Cahier des clauses techniques particulières Nombre de pages : 4 y compris l annexe Annexe 1 informations à faire figurer dans le rapport de synthèse PACMA006-2014 consultant

Plus en détail

«Encadrant Technique des chantiers d insertion (mixtes et féminins)»

«Encadrant Technique des chantiers d insertion (mixtes et féminins)» FICHE DE POSTE «Encadrant Technique des chantiers d insertion (mixtes et féminins)» SIAE Adresse Secteur d activité Métiers du bâtiment : tout corps d état Confection: travail du tissu, décoration, confection

Plus en détail

IMPORTANTE SOCIETE DANS LE SECTEUR DU CAFE-CACAO RECHERCHE POUR LE PROJET D APPUI AU SECTEUR AGRICOLE (PSAC)

IMPORTANTE SOCIETE DANS LE SECTEUR DU CAFE-CACAO RECHERCHE POUR LE PROJET D APPUI AU SECTEUR AGRICOLE (PSAC) IMPORTANTE SOCIETE DANS LE SECTEUR DU CAFE-CACAO RECHERCHE POUR LE PROJET D APPUI AU SECTEUR AGRICOLE (PSAC) 1 Consultant chargé de la coordination technique et du suiviévaluation Mission : Sous la supervision

Plus en détail

Tout dossier client est affecté à un binôme leader 1 / assistante :

Tout dossier client est affecté à un binôme leader 1 / assistante : Assistance administrative et financière Intuitae vous propose de prendre en charge vos problématiques administratives, comptables et financières : collecte et classement de vos documents administratifs,

Plus en détail

FrontERM. Solution de Pilotage Global des Risques pour le secteur de l assurance Contexte : Solvabilité II

FrontERM. Solution de Pilotage Global des Risques pour le secteur de l assurance Contexte : Solvabilité II FrontERM Solution de Pilotage Global des Risques pour le secteur de l assurance Contexte : Solvabilité II efront - Présentation Nos valeurs CA en M SATISFACTION CLIENT 31% Croissance organique 37 48,0

Plus en détail

Gestion Administration

Gestion Administration Gestion Administration SCÉNARIO PÉDAGOGIQUE DU LYCÉE CLARET TOULON 1 ère étape Création d une activité commerciale Objets de décoration 1 ère réunion informelle de travail Problématique associée au lancement

Plus en détail

Systèmes et réseaux d information et de communication

Systèmes et réseaux d information et de communication 233 DIRECTEUR DES SYSTÈMES ET RÉSEAUX D INFORMATION ET DE COMMUNICATION Code : SIC01A Responsable des systèmes et réseaux d information FPESIC01 Il conduit la mise en œuvre des orientations stratégiques

Plus en détail

DOMAINE FONCTIONNEL RIME. Poste vacant Poste susceptible d être vacant Création. Direction de programme SIRHEN

DOMAINE FONCTIONNEL RIME. Poste vacant Poste susceptible d être vacant Création. Direction de programme SIRHEN MINISTÈRE DE L ÉDUCATION NATIONALE, DE L ENSEIGNEMENT SUPERIEUR ET DE LA RECHERCHE FICHE DU POSTE N PMO FINANCES IDENTIFICATION DU POSTE P SCHILLINGER INTITULE DU POSTE : RESPONSABLE DU PILOTAGE FINANCIER

Plus en détail

DOTELEC Courrier WEB

DOTELEC Courrier WEB DOTELEC Courrier WEB Modification de la Version 8.20-03/2015 Gestion de favoris pour les contacts. Ajout d'une recherche dans l'entête des colonnes des listes de courriers. Evolution dans la modification

Plus en détail

Altaïr Conseil. Gestion des risques et pilotage des projets informatiques

Altaïr Conseil. Gestion des risques et pilotage des projets informatiques Gestion des risques et pilotage des projets informatiques Altaïr Conseil 33, rue Vivienne 75 002 Paris - Tél. : 01 47 33 03 12 - Mail : contact@altairconseil.fr Constats Des projets de plus en plus nombreux

Plus en détail

CQP Animateur(trice) d équipe de logistique des industries chimiques. Référentiels d activités et de compétences Référentiel de certification

CQP Animateur(trice) d équipe de logistique des industries chimiques. Référentiels d activités et de compétences Référentiel de certification CQP Animateur(trice) d équipe de logistique des industries chimiques Référentiels d activités et de compétences Référentiel de certification Désignation du métier ou des composantes du métier en lien avec

Plus en détail

Le Projet Interdisciplinaire en Sciences de l'ingénieur IA IPR STI

Le Projet Interdisciplinaire en Sciences de l'ingénieur IA IPR STI Le Projet Interdisciplinaire en Sciences de l'ingénieur IA IPR STI Le projet en sciences de l'ingénieur : du PPE au PI Le projet interdisciplinaire en terminale scientifique pourrait être perçu par les

Plus en détail

REFERENTIEL DU CQPM. Les missions ou activités confiées au titulaire peuvent porter à titre d exemples non exhaustifs sur :

REFERENTIEL DU CQPM. Les missions ou activités confiées au titulaire peuvent porter à titre d exemples non exhaustifs sur : COMMISION PARITAIRE NATIONALE DE L EMPLOI DE LE METALLURGIE Qualification : Catégorie : D Dernière modification : 30/04/2015 REFERENTIEL DU CQPM TITRE DU CQPM : Responsable d affaires I OBJECTIF PROFESSIONNEL

Plus en détail

Directeur Secteur Applicatif : Philippe ARNAULT Chef de Projet : Ceydrick GENDRE

Directeur Secteur Applicatif : Philippe ARNAULT Chef de Projet : Ceydrick GENDRE Directeur Secteur Applicatif : Philippe ARNAULT Chef de Projet : Ceydrick GENDRE La dématérialisation c est quoi??? «C est la transformation de supports papiers entrants ou sortants en des fichiers informatiques

Plus en détail

Implémentation d une plate-forme de signature électronique sous EMC Documentum

Implémentation d une plate-forme de signature électronique sous EMC Documentum Implémentation d une plate-forme de signature euroscript Systems La Fleuriaye Espace Performance II Rue du Professeur Rouxel Bât. D2 BP 30738-44481 CARQUEFOU Cedex France Tél. : 33 (0)2 51 13 82 82 Fax

Plus en détail

Management par les processus les éléments structurants. Lionel Di Maggio Master 1 MIAGE

Management par les processus les éléments structurants. Lionel Di Maggio Master 1 MIAGE Management par les processus les éléments structurants Lionel Di Maggio Master 1 MIAGE 1 1. Objectifs et définitions 2. Le retour sur investissement des démarches 3. Les éléments structurants 4. Mise en

Plus en détail

Pôle Finance Exemples de réalisations

Pôle Finance Exemples de réalisations Pôle Finance Exemples de réalisations CONFIDENTIEL C PROPRIETE RENAULT Coûts de développement de l Ingénierie Mécanique: Réaliser une grille commune d analyse des coûts, et un benchmarking, puis proposer

Plus en détail

Fiche de Procedure FIN - REC - 01.02. Procédure de facturation recettes - Prestations internes (Hors interface PI*) - Application SIFAC

Fiche de Procedure FIN - REC - 01.02. Procédure de facturation recettes - Prestations internes (Hors interface PI*) - Application SIFAC Fiche de Procedure Carte d identité Référencement Intitulé du processus FIN - REC - 01.02 Procédure de facturation recettes - Prestations internes (Hors interface PI*) - Application SIFAC Pilote du processus

Plus en détail

Contribution du Système d informationd à la valeur de l entreprisel

Contribution du Système d informationd à la valeur de l entreprisel Contribution du Système d informationd à la valeur de l entreprisel Etude de cas : Déploiement d un ERP dans une entreprise internationale Malika Mir-Silber : Microsoft Pierre-Laurent Dugré : Adgil www.adgil.net

Plus en détail

UNE EXPERTISE UNIQUE : LA PAIE ET LES RESSOURCES HUMAINES

UNE EXPERTISE UNIQUE : LA PAIE ET LES RESSOURCES HUMAINES SOLUTIONS & SERVICES PAIE/RH POUR RÉPONDRE AUX BESOINS SPÉCIFIQUES DE L HABITAT SOCIAL UNE EXPERTISE UNIQUE : LA PAIE ET LES RESSOURCES HUMAINES 25 25 ANS D EXPÉRIENCE DES SOLUTIONS ET DES SERVICES SUR

Plus en détail

OBJECTIF. 2 RESULTATS. 2 INDICATEURS D IMPACT. 2 PRE-REQUIS. 2 ACTIVITES ET LIVRABLES. 2 PLANNING. 6 PRESTATAIRES. 6 PLAFOND DES CONTRIBUTIONS.

OBJECTIF. 2 RESULTATS. 2 INDICATEURS D IMPACT. 2 PRE-REQUIS. 2 ACTIVITES ET LIVRABLES. 2 PLANNING. 6 PRESTATAIRES. 6 PLAFOND DES CONTRIBUTIONS. Programme MOUSSANADA Axe : Système d information Action d assistance à la maîtrise d ouvrage pour l intégration d une solution informatique intégrée métier TERMES DE RÉFÉRENCE OBJECTIF... 2 RESULTATS...

Plus en détail

Avancement du projet de création de l institut national de formation. Instance Nationale de Concertation 16 avril 2015

Avancement du projet de création de l institut national de formation. Instance Nationale de Concertation 16 avril 2015 Avancement du projet de création de l institut national de formation Instance Nationale de Concertation 16 avril 2015 2013-2014 2015 1 er janv. 2016 Etat des lieux Création de l institut Définition organisation

Plus en détail

PRÉAVIS No 01/2015. du Comité de Direction. AU CONSEIL INTERCOMMUNAL de l Association «Sécurité dans l Ouest lausannois»

PRÉAVIS No 01/2015. du Comité de Direction. AU CONSEIL INTERCOMMUNAL de l Association «Sécurité dans l Ouest lausannois» PRÉAVIS No 01/2015 du Comité de Direction AU CONSEIL INTERCOMMUNAL de l Association «Sécurité dans l Ouest lausannois» Réaffectation du fonds de réserve "Fonds pour honoraires Shake Consulting" pour le

Plus en détail

Conférence CONECT du 24 janvier 2014. CAP TB 2012. Tous droits réservés

Conférence CONECT du 24 janvier 2014. CAP TB 2012. Tous droits réservés Conférence CONECT du 24 janvier 2014 CAP TB 2012. Tous droits réservés Présentation du Président Directeur Général Pascal COCHARD Après avoir été auditeur interne chez ARTHUR ANDERSEN, Pascal COCHARD entre

Plus en détail

Les rôles respectifs des acteurs et des Instances dans la conduite d un projet informatique

Les rôles respectifs des acteurs et des Instances dans la conduite d un projet informatique Les rôles respectifs des acteurs et des Instances dans la conduite d un projet informatique Conduite de projet dossier Le souci de maîtriser des projets informatiques a donné lieu à de multiples tentatives

Plus en détail

Réussir l externalisation de sa consolidation

Réussir l externalisation de sa consolidation Réussir l externalisation de sa consolidation PAR ERWAN LIRIN Associé Bellot Mullenbach et Associés (BMA), activité Consolidation et Reporting ET ALAIN NAULEAU Directeur associé Bellot Mullenbach et Associés

Plus en détail

Prendre la bonne décision, au bon moment, sur le bon sujet, sur la base des meilleures analyses, pour agir sur le bon indicateur.

Prendre la bonne décision, au bon moment, sur le bon sujet, sur la base des meilleures analyses, pour agir sur le bon indicateur. 2 Toute entreprise dispose d un capital informationnel qui, s il est efficacement géré, contribue à sa valeur et à sa performance. La société RHeport, propose une solution logicielle : RH&View, innovante,

Plus en détail

La gestion documentaire les bases d'un système de management de la qualité

La gestion documentaire les bases d'un système de management de la qualité La gestion documentaire les bases d'un système de management de la qualité 8 ème journée professionnelle de l ANTAB - 21 Octobre 2011 Fatima TOUBAIS Ingénieur qualité Accréditation des Laboratoires Direction

Plus en détail

TRAFFIC Dématérialisation des factures fournisseurs

TRAFFIC Dématérialisation des factures fournisseurs TRAFFIC Dématérialisation des factures fournisseurs Page 1 Convention Aareon du 10 juin 2010 Plan de la présentation Le projet TRAFFIC 3 Le calendrier et le déroulement du projet 9 Le déploiement 12 Conclusion

Plus en détail

EXPRESSION DES BESOINS

EXPRESSION DES BESOINS OUTIL DE GESTION DE PROJET EXPRESSION DES BESOINS Date : 18/11/2015 MISE EN ŒUVRE D UN OUTIL DE GESTION DE PROJET: Expression des besoins Page : 1/8 SOMMAIRE I. Contexte... 3 II. Rappels de l'existant...

Plus en détail

LIVRE BLANC. Dématérialisation des factures fournisseurs

LIVRE BLANC. Dématérialisation des factures fournisseurs LIVRE BLANC 25/03/2014 Dématérialisation des factures fournisseurs Ce livre blanc a été réalisé par la société KALPA Conseils, société créée en février 2003 par des managers issus de grandes entreprises

Plus en détail

du Commercial Profil d activités

du Commercial Profil d activités Activités des salariés permanents des agences d intérim Profil d activités du Commercial Activités type Développer et suivre le chiffre d affaire et la rentabilité du portefeuille confié par des actions

Plus en détail

ALDEA ET SYSTEMES D INFORMATION

ALDEA ET SYSTEMES D INFORMATION ALDEA CONSEIL EN ORGANISATION ET SYSTEMES D INFORMATION 30 avenue du Général Leclerc 92100 Boulogne-Billancourt Tel : +33 1 55 38 99 38 Fax : +33 1 55 38 99 39 www.aldea.fr Aldea - Conseil Organisation

Plus en détail

La conduite du changement

La conduite du changement point de vue stratégie et gouvernance des systèmes d'information La conduite du changement dans les projets SI 1 En préambule Devant les mutations économiques, sociales et technologiques engagées depuis

Plus en détail

La dématérialisation révolutionne la gestion du courrier

La dématérialisation révolutionne la gestion du courrier Communiqué de Presse Innovation Solutions Courriers La dématérialisation révolutionne la gestion du courrier DHL Global Mail : une offre complète de dématérialisation pour économiser du temps, de l argent

Plus en détail

BULLETIN OFFICIEL DU MINISTÈRE DE LA JUSTICE

BULLETIN OFFICIEL DU MINISTÈRE DE LA JUSTICE Direction interrégionale des services pénitentiaires Organigramme type Circulaire de la DAP 2007-SD2 du 19 décembre 2007 relative à l optimisation de l organigramme du siège des directions interrégionales

Plus en détail

(DOCUMENT DE BASE : FICHE CADRE DE LA VEILLE REGLEMENTAIRE ONP ET DICTIONNAIRE INTERMINISTERIEL DES COMPETENCES DES METIERS DE L ETAT)

(DOCUMENT DE BASE : FICHE CADRE DE LA VEILLE REGLEMENTAIRE ONP ET DICTIONNAIRE INTERMINISTERIEL DES COMPETENCES DES METIERS DE L ETAT) Adopté le 18 octobre 2012 Chargé de portefeuille de l activité «veille règlementaire» au sein du PNP REFERENTIEL INTERMINISTERIEL DE FORMATION CHARGE DE PORTEFEUILLES «VEILLE REGLEMENTAIRE» AU SEIN DU

Plus en détail

Les enjeux de la dématérialisation du courrier entrant

Les enjeux de la dématérialisation du courrier entrant Les enjeux de la dématérialisation du courrier entrant EMC Solutions for Digital MailRoom 1 Introduction à l Input Management 2 Une organisation dépendante des flux papier? Site 1 Gestionnaires Formulaires

Plus en détail

L ORGANISATION SOCIALE DE L ENTREPRISE

L ORGANISATION SOCIALE DE L ENTREPRISE 1 L ORGANISATION SOCIALE DE L ENTREPRISE Métiers opérationnels et fonctionnels Définition d une structure 2 «la structure de l organisation est la somme totale des moyens employés pour diviser le travail

Plus en détail

SYSTEMES D INFORMATION & CONCEPTION de BdD

SYSTEMES D INFORMATION & CONCEPTION de BdD SYSTEMES D INFORMATION & CONCEPTION de BdD PLAN CONCEPT DE SYSTEME D INFORMATION MODELISATION D UN SYSTEME D INFORMATION MODELISATION CONCEPTUELLE : les METHODES METHODE SYSTEMIQUE METHODE OBJET L3 Informatique

Plus en détail

RAPPORT DU PRESIDENT DU CONSEIL D ADMINISTRATION JOINT AU RAPPORT DE GESTION

RAPPORT DU PRESIDENT DU CONSEIL D ADMINISTRATION JOINT AU RAPPORT DE GESTION RAPPORT DU PRESIDENT DU CONSEIL D ADMINISTRATION JOINT AU RAPPORT DE GESTION rendant compte des conditions de préparation et d organisation des travaux du Conseil ainsi que des procédures de contrôle interne

Plus en détail

La conduite du changement. Cours SI CdG Dauphine C Bidallier Page n 104

La conduite du changement. Cours SI CdG Dauphine C Bidallier Page n 104 La conduite du changement Page n 104 ENJEUX - Changements portés par SAP/R3 (PGI) Un outil pour les ambitions de modernisation et compétitivité du Groupe Schéma de Gestion Doter le management d un système

Plus en détail

DE LA CARTOGRAPHIE DES METIERS DE L EDITION DU LIVRE. Octobre 2015

DE LA CARTOGRAPHIE DES METIERS DE L EDITION DU LIVRE. Octobre 2015 CPNE EDITION DU LIVRE CAHIER DES CHARGES POUR LA MISE A JOUR DE LA CARTOGRAPHIE DES METIERS DE L EDITION DU LIVRE Octobre 2015 OBJET DE L APPEL D OFFRE Le présent appel d offre est lancé par l Afdas pour

Plus en détail

METIER DU CYCLE DE VIE DES APPLICATIONS

METIER DU CYCLE DE VIE DES APPLICATIONS METIER DU CYCLE DE VIE DES APPLICATIONS Finalité : Répondre aux besoins des utilisateurs en mettant à leur disposition des solutions informatiques applicatives et techniques adaptées. Emplois génériques

Plus en détail

Il/Elle assiste le chef d entreprise dans la gestion au quotidien de l entreprise.

Il/Elle assiste le chef d entreprise dans la gestion au quotidien de l entreprise. FICHE MÉTIER ASSISTANT(E) ADMINISTRATIF(VE) POLYVALENTE CHARCUTIER-TRAITEUR Il/Elle assiste le chef d entreprise dans la gestion au quotidien de l entreprise. Que doit-il savoir-faire? Réaliser le secrétariat

Plus en détail

Software Asset Management Savoir optimiser vos coûts licensing

Software Asset Management Savoir optimiser vos coûts licensing Software Asset Management Savoir optimiser vos coûts licensing A propos d Insight Insight est le spécialiste en gestion des contrats de licences, en fourniture de logiciels et services associés. Nous accompagnons

Plus en détail

Les devis. Les principales fonctions:

Les devis. Les principales fonctions: Maçonnerie - Carrelage - Chauffage - Climatisation - Couverture - Plomberie - Zinguerie - Décoration - Electricité - Menuiserie - Charpente - Paysagiste - Peinture - Vitrerie - Plâtrerie - Terrassement

Plus en détail

PLAN CONDUITE DE PROJET

PLAN CONDUITE DE PROJET PLAN CONDUITE DE PROJET Ce guide complète le cours, il donne une marche à suivre qui peut être adaptée si vous choisissez une méthode particulière ETUDE PREALABLE ANALYSE FONCTIONNELLE ANALYSE DETAILLEE

Plus en détail

Qualiac et la dématérialisation des factures. Dématérialisation des factures fournisseurs

Qualiac et la dématérialisation des factures. Dématérialisation des factures fournisseurs Qualiac et la dématérialisation des factures Dématérialisation des factures fournisseurs Dématérialisation des factures Sommaire Les sources de la LAD (Lecture Automatique de Document) et Gestion Electronique

Plus en détail

La réponse aux enjeux des RH du 21 ème siècle

La réponse aux enjeux des RH du 21 ème siècle La réponse aux enjeux des RH du 21 ème siècle Comment répondre aux nouveaux enjeux des DRH du 21 ème siècle? Besoin n 1 : innover et développer de nouveaux usages métier en décloisonnant les différents

Plus en détail

Formations Méthode et conduite de projet

Formations Méthode et conduite de projet Formations Méthode et conduite de projet Présentation des formations Qualité et Conduite de projets Mettre en place et gérer un projet SI nécessite diverses compétences comme connaître les acteurs, gérer

Plus en détail

ANNEXE 1.4 SYSTEME DE GESTION DES COURRIERS

ANNEXE 1.4 SYSTEME DE GESTION DES COURRIERS ANNEXE 1.4 SYSTEME DE GESTION DES COURRIERS TABLES DES MATIERES 1 PRESENTATION GENERALE 3 1.1 LES PROCESSUS DE LA GESTION DES COURRIERS 3 1.2 COURRIERS ARRIVES 3 1.3 COURRIERS DEPART 3 1.4 COURRIERS INTERNE

Plus en détail

I- L état des lieux fait le constat global d une offre de formation continue en design balbutiante, peu lisible et peu accessible.

I- L état des lieux fait le constat global d une offre de formation continue en design balbutiante, peu lisible et peu accessible. Mars 2010 Synthèse de l étude de faisabilité sur la mise en place d une offre structurée de formation continue en matière de design, répondant aux besoins des entreprises I- L état des lieux fait le constat

Plus en détail

DÉPLOIEMENT D UN ERP. Cours dispensé pour les L3 MSI Elaboré par : Mehdi M tir 2013/2014 Chapitre 3 : Modélisation des besoins

DÉPLOIEMENT D UN ERP. Cours dispensé pour les L3 MSI Elaboré par : Mehdi M tir 2013/2014 Chapitre 3 : Modélisation des besoins 1 DÉPLOIEMENT D UN ERP Cours dispensé pour les L3 MSI Elaboré par : Mehdi M tir 2013/2014 Chapitre 3 : Modélisation des besoins LA CONDUITE D UN PROJET ERP La conduite d un projet d ERP est différente

Plus en détail