DEMANDE D INFORMATION RFI (Request for information)

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "DEMANDE D INFORMATION RFI (Request for information)"

Transcription

1 RFI Demande d information Page 1/9 DEMANDE D INFORMATION RFI (Request for information) Socle de Ged-Archivage

2 SOMMAIRE 1. OBJET DE LA DEMANDE D INFORMATION PÉRIMÈTRE DE L INFORMATION VOLUMÉTRIES PÉRIMÈTRE FONCTIONNEL ET TECHNIQUE Fonctions attendues Exigences générales Exigences particulières PÉRIMÈTRE DE L EXPLOITATION DÉVELOPPEMENT DURABLE RÉFÉRENCES RÉPONSES AUX QUESTIONS CONSTITUTION DES DOSSIERS DE PRÉSENTATION CONTACTS CHEZ LE POUVOIR ADJUDICATEUR DIVERS PROTECTION DES RÉPONSES RÉMUNÉRATION DES RÉPONSES... 9 RFI Socle-ged-archivage_V1-5.doc 2/9

3 La présente Demande d Information (DI) ne constitue ni une consultation, ni un appel d offres, ni un quelconque engagement de la Banque de France à lancer ultérieurement une opération sur le même objet. Réciproquement, les réponses à la DI ne constitueront pas des engagements contractuels ou précontractuels de la part de leurs auteurs. Pour des raisons de compréhension, il est dénommé «la société», ci-après dans la DI, les candidats y répondant. 1. Objet de la demande d information La présente demande d information (DI) se place dans le cadre d analyses préliminaires conduites par la Banque de France afin de mettre en place un socle de GED/Archivage. Après une étude d analyse des besoins, les services informatiques de la Banque de France ont identifié qu une dizaine de projets avaient exprimé des besoins en termes de gestion documentaire et de GED. Parmi ces projets potentiels, deux projets sont actuellement au plan de charge des services : - Le programme d évolution du Système d information du surendettement mené par la Direction des Grands Projets Entreprises et Particuliers (DGPEP) fait partie des grands projets de transformation de la Banque de France. Il vise à réexaminer le processus de traitement des dossiers de surendettement afin de proposer une solution applicative répondant aux attentes du métier (rendre le meilleur service à la communauté, améliorer l efficience, améliorer les conditions de travail), et fondée sur un socle technologique adapté à la future organisation du Réseau. Ce socle doit en particulier permettre un dépaysement 1 aisé des dossiers au travers de la dématérialisation des documents reçus et des échanges dématérialisés entre unités du Réseau (UR). Dans ce cadre, un outil de Gestion Électronique de Documents (GED) s avère pertinent pour stocker et mettre à disposition l ensemble des documents échangés dans les processus de dépôt de dossiers de surendettement (à la suite de la numérisation), de traitement des dossiers avec les créanciers, commissions, tribunaux et surendettés, et des envois de courriers à l initiative de la Banque. Ce grand projet est en phase d avant-projet, son business case est en cours d élaboration. - Un groupe de travail transversal animé par le Pôle Gestion et Archivage des Documents (PGAD) a réalisé un rapport sur la gestion et l archivage des documents au sein de la Banque de France. Le rapport recommandait une réorganisation de la fonction Gestion et Archivage des documents à la Banque reposant sur deux volets : o un volet organisationnel qui vise à refondre les textes réglementaires et à doter les unités de la Banque de référentiels de conservation fixant les règles de gestion et d'archivage des documents qu'elles produisent ou reçoivent. Ce volet a été engagé avec la parution de la circulaire et sa mise en œuvre a été inscrite dans le cadre de l objectif triennal d intéressement ; o un volet technique (projet JARCHIV) destiné à offrir une solution de gestion et d archivage des documents électroniques non structurés enregistrés sur les partages bureautiques. Du fait du nombre conséquent de projets souhaitant mettre en œuvre des fonctionnalités de GED et de la non couverture fonctionnelle des outils actuellement déployés au sein de la Banque de France, la mise en place d une plateforme mutualisée de GED et d Archivage est apparue pour servir ces projets. 1 Capacité à traiter un dossier dans une autre UR que celle en charge du rayon d action dans lequel habite le surendetté. Des expériences sont en cours actuellement, sur la base de dossiers papier RFI Socle-ged-archivage_V1-5.doc 3/9

4 Dans ce contexte, la Banque de France a choisi de lancer une demande d information afin de réunir les éléments nécessaires à la détermination des conditions générales de réalisation de cette prestation. La réponse à la demande d information permettra à la société de faire part de son expérience et de ses références dans des architectures similaires, au niveau national ou international, et notamment au bénéfice d autres banques ou administrations. 2. Périmètre de l information Afin de permettre une utilisation optimale des informations recueillies, la Banque de France souhaite que soit renseigné le tableau relatif aux exigences fonctionnelles et non fonctionnelles de tous les renseignements utiles à caractère technique, financier et juridique Volumétries - Périmètre utilisateurs : A terme, 9500 utilisateurs devront pouvoir se connecter à la GED. Ces 9500 utilisateurs représentant l ensemble des agents de la Banque de France équipé d outils informatiques. Il s agit donc d un nombre d utilisateurs cible, l objectif est d outiller pour 2016 o L ensemble des agents du service de surendettement soit 1800 agents o Un certain nombre d utilisateurs JARCHIV - Volumétries : Environ 40 To de données o La solution doit permettre de supporter les 20 millions de pages annuelles que représentent les dossiers de surendettement. Une évaluation volumétrique a été réalisée, ces dossiers représentant un volume maximum atteignant en 8 ans d environ 7,5 To d espace disque. o La volumétrie JARCHIV est évaluée à 20 To o Pour l ensemble des autres projets on estime la volumétrie à environ 5 To de données 2.2. Périmètre fonctionnel et technique La solution proposée doit pouvoir permettre : - d acquérir des documents issus aussi bien de la numérisation, d une solution d éditique, des espaces de partage que créés directement depuis la GED - d assurer un archivage compatible avec les exigences administratives et réglementaires qui s imposent à la Banque de France : La présente consultation est aussi l occasion pour la Banque de France d identifier les potentialités des outils en matière d archivage probant des données structurées issues notamment de l archivage des applications. Dans ce contexte, les sociétés pourront présenter les possibilités offertes par leur solution sur ce périmètre. Deux options peuvent être proposées dans la présente RFI : o Une première option prenant en compte le seul périmètre de l archivage non probant. Ainsi les documents portant une valeur probante seraient versés au moment de leur archivage dans la brique d archivage probant de la Banque de France. Cette brique est aujourd hui déployée sur les solutions de STS Group. Dans ce contexte, une instance de l application GED/ARCHIVAGE serait implémentée sur la brique STS. Lors du versement d archives vers l application STS, ces archives sont sécurisées à l aide de l outil de scellement proposé par STS. RFI Socle-ged-archivage_V1-5.doc 4/9

5 RFI Socle-ged-archivage_V1-5.doc 5/9 o Une seconde option consiste à disposer d un socle d archivage contenant des données structurées et non structurées à valeur probante et des documents non structurés à valeur plus informationnelle. La société devra expliquer les modalités selon lesquelles elle est en mesure de répondre à ces deux besoins et la manière dont elle est en mesure de prendre en compte les différents niveaux d archivage. Ce traitement différencié des flux devant être complément transparent pour un utilisateur final. Remarque : La Banque de France dispose aujourd hui d un EAI Axway Synchrony. Il s agit d un guichet qui centralise tous les traitements d échanges de fichiers. L ensemble des échanges entre les applications émettrices et le futur système d archivage électronique est centralisé sur une seule machine. La communication entre les applications métier et le SAE (pour ce qui concerne le périmètre des données structurées) ne sera possible qu au travers et avec la présence de ce guichet. - de maîtriser le cycle de vie des documents en termes de rédaction, de cycle d approbation, de publication et d archivage - de paramétrer à partir d un point d entrée unique le référentiel de conservation des documents non-structurés commun à la GED et à l archivage - de disposer de l historique de tous les événements sur chacun des documents (conception et usage) et d assurer la traçabilité des modifications et des consultations de ces derniers. - de disposer d outils de recherche performants - de disposer d un dispositif d alertes paramétrables sur des actions à effectuer sur des documents - d accélérer et d organiser le workflow lié au cycle de vie des documents - de contrôler les niveaux d accès et la confidentialité des documents - de disposer d outils permettant de gérer des rapports et des indicateurs pour une exploitation optimale des documents (versement des documents vivants en archivage, conversion dans des formats pérennes, purges et élimination, etc.) - La solution proposée devra parfaitement s intégrer dans l écosystème informatique de la Banque de France elle devra disposer d API lui permettant notamment de s interfacer avec : - l annuaire de la Banque - l offre de service éditique de la banque de France basé sur une solution OpenText - la brique BPM de la Banque de France - le coffre-fort de la Banque de France (Dictao) - un futur métamoteur de recherche de la Banque de France et devra dans ce contexte être compatible avec les standards Open Search pour permettre une recherche fédérée La solution devra être évolutive et devra à terme permettre de s interconnecter avec : - Une solution de parapheur électronique - Une solution de dématérialisation

6 La société détaillera dans son offre les possibilités techniques proposées pour permettre à la Banque de France à atteindre la cible à horizon Il est de plus important de rappeler que la Banque de France est un organisme public. A ce titre, elle a une obligation de verser certaines de ses séries documentaires aux archives nationales dans un objectif de conservation patrimoniale. De plus, certains métiers de la Banque doivent aussi verser un échantillon de leur production aux archives départementales. Dans ce contexte, l éditeur précisera dans sa réponse les modalités selon lesquelles il pourra permettre à la Banque de France de verser ses archives selon le protocole SEDA Fonctions attendues Le socle de GED/archivage devra permettre de répondre aux fonctionnalités suivantes (voir liste exhaustive en annexe) : - Acquisition de documents : Il s agira non seulement de permettre l injection de documents issus de la numérisation de masse mais aussi injecter les documents numérisés sur des scanners de bureautique avec dans ce cas des enregistrements unitaires. - Acquisition : La solution devra, de plus permettre aux utilisateurs d enregistrer directement des documents bureautiques dans la GED. Ils disposeront alors d une fonction depuis leurs suites Office et pourront par la suite gérer le cycle de validation et les modifications des documents directement depuis la GED - Versement d archives : La solution doit permettre aux utilisateurs d archiver les documents enregistrés aujourd hui sur les espaces de partage et les messageries. La solution devra dans ce contexte permettre aux services de verser des séries documentaires dans le dispositif cible. Il s agira alors de vérifier la qualité des métadonnées au regard des référentiels implémentés dans l outil et le format des fichiers et le cas échéant opérer des conversions. - Classement et indexation des documents : Il devra être possible de paramétrer les notices d indexation de chacune des filières documentaires. Ces notices devront permettre d intégrer des métadonnées de gestion, des métadonnées de description et des métadonnées de pérennisation. Les plans de classement seront organisés en fonction de ces métadonnées. Concernant les métadonnées de description, elles pourront s appuyer sur des référentiels externes de type thesaurii. - Recherche : Le moteur de recherche devra non seulement s appuyer sur l ensemble des métadonnées (il devra à ce titre être possible pour un utilisateur de paramétrer des formulaires de recherche) mais devra aussi être capable de faire de la recherche full text (scruter le contenu des documents). Le moteur de recherche devra être capable de rechercher sur une instance spécifique du socle de GED ou sur l ensemble des instances adossées sur la plateforme. - Stockage et accès : Il s agira pour la société d expliquer non seulement les modalités de stockage des documents, mais aussi de décrire les possibilités qu elle offre à la Banque pour gérer la durée de vie des documents, l horodatage, sa manière de gérer les éliminations, les niveaux de version, et les outils d audits. - Diffusion et mode déconnecté : Prise en compte de la confidentialité de certains types de documents. - Worklow : La solution devra être dotée d un moteur de workflow suffisamment puissant pour automatiser les tâches documentaires. La société détaillera dans son offre la nature de son moteur de worflow et les possibilités d interfacer la GED avec les outils de BPM de la Banque de France. RFI Socle-ged-archivage_V1-5.doc 6/9

7 - Gestion du cycle de vie du document : La solution doit permettre de gérer l ensemble du cycle de vie des documents depuis leur enregistrement en GED jusqu à leur archivage. La société décrira comment est tracé l ensemble des événements liés au cycle de vie du document dans ses journaux. - Gestion du référentiel d archivage : L ensemble des documents sera classé dans un plan de classement lié aux activités de la Banque de France. A chaque série documentaire, seront associées les durées de conservation des documents et leur sort final. Le mécanisme de classement des documents versés sera automatisé grâce à l analyse des métadonnées de ces versements au regard du référentiel d archivage Exigences générales - Gestion du cycle de vie de l application : o l outil doit permettre de gérer le cycle de vie d une application selon le principe suivant : développement et tests unitaires dans un environnement dédié ; recettes et tests généraux dans un environnement de recette puis d intégration ; mise à disposition dans un environnement de production ; o Le passage d un environnement à l autre doit pouvoir se faire de manière aisée par une interface homme-machine ; o Le passage d un environnement à l autre doit pouvoir se faire de manière automatisée, par script ; o L outil, qui doit permettre de construire rapidement une nouvelle application, doit également permettre de porter aisément cette application dans un environnement industrialisé ; o Versioning : l outil permet de déclarer des versions sur chaque élément constitutif d une application et permet de gérer ses versions (et en particulier, le retour sur une version précédente). - Sécurité : o La sécurité doit pouvoir reposer sur les comptes et groupes Active Directory (Windows 2003 et versions ultérieures) ; o La sécurité d un environnement doit pouvoir être migrée vers un autre de manière simple et fiable (i.e. la sécurité basée sur les utilisateurs et groupes de l environnement et domaine de développement doit pouvoir être appliquée à l identique sur les environnements et domaines d intégration et de production) ; o Les différents composants d une application doivent pouvoir faire l objet de permissions distinctes, sur la base de l appartenance à des groupes Active Directory (un groupe d utilisateurs aura accès à une série documentaire alors que le groupe voisin ne le pourra pas. Un utilisateur pourra restreindre l accès ou la modification d un ou plusieurs documents à un ou plusieurs utilisateurs. Enfin, dans le contexte présent «d archivage», l accès document n est pas posé sur un utilisateur spécifique mais sur la fonction de l utilisateur) ; - Performances : o L outil attendu est défini comme un socle unifié. Quelque soit son architecture fonctionnelle (assemblage de plusieurs outils ou outil unique), il doit permettre de couvrir l ensemble des exigences décrites dans le paragraphe précédent. C est sur la base de ce socle de GED/Archivage que seront accostés l ensemble des projets de GED de la Banque de France. Il devra en conséquence être en mesure de stocker de hautes volumétries de documents vivants et archivés et rendre ces documents accessibles aux utilisateurs dans des temps de réponse raisonnables (Moins de 5 secondes) ; RFI Socle-ged-archivage_V1-5.doc 7/9

8 o L outil attendu doit répondre aux exigences de performance quelque soit le nombre d utilisateurs simultanés (Maximum de 9500 utilisateurs simultanés) et être en mesure d intégrer au moins nouvelles pages par jour. o Scalabilité : l architecture de l outil doit permettre d adapter de manière linéaire les performances à l augmentation du nombre de requêtes-utilisateurs et à celle de la volumétrie Exigences particulières - Doit pouvoir s exécuter dans le contexte informatique de la Banque de France, à savoir : o Poste de travail : Windows XP et versions ultérieures o Navigateur web : Internet Explorer 8o o Serveur Windows 2008 Server R2; Linux Redhat Enterprise 6 Unix IBM AIX 6.1 o Formats : Bases de données Oracle 11gR2; Bases de données Microsoft SQL Server 2008 SP2;Fichiers bureautiques les plus courants (a minima Office 2007 et Office 2010) Si possible, des connecteurs vers les progiciels suivants : SAP, Oracle Application Périmètre de l exploitation - Sauvegarde par l outil de référence : TSM (Tivoli Storage Manager) 5R5 et versions ultérieures ; - Industrialisation : les fonctions de l outil doit pouvoir être scriptées, en particulier les fonctions d alimentation ; - Ordonnancement : Toutes les fonctions de l outil doivent être scriptables afin d être automatisées par l outil d ordonnancement de la Banque de France (CA-Autosys) Développement durable La Banque de France souhaite pouvoir disposer d informations permettant de mesurer la consommation électrique (et son équivalent CO 2 ) induite par l utilisation de l outil (par environnement, serveur et utilisateur) Références La Banque de France souhaite pouvoir disposer d une liste de références d entreprises présentant un contexte similaire au sien (plus de salariés, Banque Centrale ou industrie bancaire, etc.). Idéalement, la Banque de France souhaite pouvoir être mise en relation avec un nombre limité (deux ou trois) de références représentatives, en particulier où l outil a été entièrement mis à disposition des MOA ou des utilisateurs finaux. 3. Réponses aux questions La Banque de France attire l attention sur l importance de remplir l ensemble des volets du périmètre d information et de les retourner conformément aux indications contenues au paragraphe 3.1, cidessous. Les auteurs des réponses pourront éventuellement être invités à présenter oralement leurs réponses Constitution des dossiers de présentation Les dossiers de présentation doivent contenir : RFI Socle-ged-archivage_V1-5.doc 8/9

9 - Une plaquette(s) de/des auteurs répondant à la DI, présentant l activité principale et la dimension de l entreprise(s), ses partenaires et clients dans la mesure du possible ; - Les volets de réponses au périmètre de l information : La Banque de France accepte tout autre document qui pourrait présenter un intérêt pour la réalisation de son étude. Il est souhaitable que les sociétés rédigent en français leur réponse à cette DI. Les propositions, ainsi que toutes questions éventuelles, devront parvenir par courrier électronique adressé à la boîte 3.2. Contacts chez le pouvoir adjudicateur Pour toute information complémentaire à la présente DI veuillez contacter par courrier électronique : 4. Divers 4.1. Protection des réponses Il appartient à la société questionnée de mentionner le cas échéant les informations contenues dans sa réponse devant être protégées par le secret commercial Rémunération des réponses Les sociétés répondant à la DI ne peuvent prétendre à aucune rémunération pour les prestations réalisées pour l établissement de leurs réponses. RFI Socle-ged-archivage_V1-5.doc 9/9

DEMANDE D INFORMATION RFI (Request for information)

DEMANDE D INFORMATION RFI (Request for information) DIRECTION DE LA COMPTABILITE RFI Demande d information Dématérialisation des factures fournisseurs Réf. : RFI2011_DEMAFAC_V1.3_2011-05-04.docx Page 1/6 DEMANDE D INFORMATION RFI (Request for information)

Plus en détail

DEMANDE D INFORMATION RFI (Request for information)

DEMANDE D INFORMATION RFI (Request for information) DOD SEICAM RFI Demande d information EVDEC Réf. : RFI_EVDEC- GT5_Outil_reporting_BI_v4.doc Page 1/11 DEMANDE D INFORMATION RFI (Request for information) OUTIL INTÉGRÉ DE REPORTING ET D ANALYSE DÉCISIONNELLE

Plus en détail

DEMANDE D INFORMATIONS. (Request For Information) SOLUTIONS DE VEILLE AUTOMATISEE

DEMANDE D INFORMATIONS. (Request For Information) SOLUTIONS DE VEILLE AUTOMATISEE Demande d informations - SOLUTIONS DE VEILLE AUTOMATISÉE RFI_Veille_Automatisée.docx Nom de l entreprise DEMANDE D INFORMATIONS (Request For Information) - SOLUTIONS DE VEILLE AUTOMATISEE R F I S o l u

Plus en détail

DEMANDE D INFORMATIONS DEMATERIALISATION DES PROCEDURES DE MARCHES PUBLICS

DEMANDE D INFORMATIONS DEMATERIALISATION DES PROCEDURES DE MARCHES PUBLICS Demande d informations DEMAT RFI-2014-11 DA-SCQUAPA DEMANDE D INFORMATIONS DEMATERIALISATION DES PROCEDURES DE MARCHES PUBLICS Page 1 sur 6 Sommaire 1. OBJET DE LA DEMANDE D INFORMATIONS... 3 1.1. CONTEXTE

Plus en détail

DEMANDE D INFORMATION RFI (Request for information) Projet SERADIUS Nouveau Serveur Radius

DEMANDE D INFORMATION RFI (Request for information) Projet SERADIUS Nouveau Serveur Radius DIT-INFRA RFI Demande d information Projet SERDIUS Pour Nouveau Serveur Radius Réf. : RFI_SERADIUS.doc Page 1/8 DEMANDE D INFORMATION RFI (Request for information) Projet SERADIUS Nouveau Serveur Radius

Plus en détail

DEMANDE D INFORMATIONS RFI (Request For Information)

DEMANDE D INFORMATIONS RFI (Request For Information) Demande d informations MAINTENANCE SERVEURS RFI_MITI_Maintenance_Serveurs_v2.docx MITI DEMANDE D INFORMATIONS RFI (Request For Information) - MITI MAINTENANCE DE SERVEURS INFORMATIQUES RFI_MITI_Maintenance_Serveurs_v2.docx

Plus en détail

RFI REF : RFI20100007. Demande d Information

RFI REF : RFI20100007. Demande d Information Organisation et Informatique Document Demande d Information Modélisation Architecture & Urbanisme Réf. : RFI_MATUR.doc Page 1/12 RFI REF : RFI20100007 Demande d Information SOMMAIRE 1 OBJET DE LA DEMANDE

Plus en détail

DEMANDE D INFORMATION RFI (Request For Information)

DEMANDE D INFORMATION RFI (Request For Information) SG CEM DOD SDESS RFI Demande d information Infogérance de système d information Réf. : RFI201205_SIGB_CEM Page 1/5 DEMANDE D INFORMATION RFI (Request For Information) SOMMAIRE 1. OBJET DE LA DEMANDE D

Plus en détail

DEMANDE D INFORMATION RFI (Request For Information)

DEMANDE D INFORMATION RFI (Request For Information) DOD-SDESS RFI Demande d information SDESS-GestionContenus Réf. : RFI_SDESS-GestionContenus.doc Page 1/8 DEMANDE D INFORMATION RFI (Request For Information) SOMMAIRE 1. OBJET DE LA DEMANDE D INFORMATION...

Plus en détail

DEMANDE D INFORMATION RFI (Request for information)

DEMANDE D INFORMATION RFI (Request for information) MINISTÈRE DE LA DÉFENSE Secrétariat général pour l'administration DIRECTION DE LA MEMOIRE, DU PATRIMOINE ET DES ARCHIVES DEMANDE D INFORMATION RFI (Request for information) 60, boulevard du Général Martial

Plus en détail

NEXTDB Implémentation d un SGBD Open Source

NEXTDB Implémentation d un SGBD Open Source DIT - INFRA Demande d information (RFI) NEXTDB Implémentation d un SGBD Open Source Réf. : INFRA_NEXTDB_RFI.docx Page 1/8 Demande d information Projet NEXTDB Implémentation d un SGBD Open Source SOMMAIRE

Plus en détail

Demande d information

Demande d information RFI Demande d information Réf. : RFI_OMAT_final.doc DIT - SIAM Page 1/14 Request For Information - Outil de Modélisation des ArchiTectures SOMMAIRE 1. OBJET DE LA DEMANDE D INFORMATION... 3 2. PÉRIMÈTRE

Plus en détail

DEMANDE D INFORMATIONS MPCT (GMAO)

DEMANDE D INFORMATIONS MPCT (GMAO) Demande d informations MPCT (GMAO) Réf : MPCT_Demande-dinformation_RFI_T4.docx OI DIPRO - SPAI DEMANDE D INFORMATIONS MPCT (GMAO) Réf : MPCT_Demande-d-information_RFI_VF.docx Page 1 sur 5 Sommaire 1. OBJET

Plus en détail

Conservation des bulletins de salaire. L approche du Groupe Total

Conservation des bulletins de salaire. L approche du Groupe Total Conservation des bulletins de salaire L approche du Groupe Total DRHC/DS/DORS/DOM/ARM Service Archives et Records Management Contexte 2 - DRHC/DS/DORS/DOM/ARM 1 Contexte Ressources Humaines Système d Information

Plus en détail

RFI (Request For Information)

RFI (Request For Information) Lettre de Demande d Information Réf. : RFI_PANORAMA.doc SG - DIRCOM Page 0/6 RFI (Request For Information) Demande d Information concernant : Un panorama de presse \\intra\partages\ua1044_data\sdrp\pole_achats\aoe\aoe

Plus en détail

CIMAIL SOLUTION: EASYFOLDER SAE

CIMAIL SOLUTION: EASYFOLDER SAE 01100011 01101001 01101101 01100001 01101001 01 CIMAIL SOLUTION: EASYFOLDER SAE IRISLINK le 15 Février 2012 01100011 01101001 01101101 01100001 01101001 01101100 Un monde d informations en toute confiance

Plus en détail

Votre Infrastructure est-elle? La gestion de contenus d entreprise. mieux structurée et connectée

Votre Infrastructure est-elle? La gestion de contenus d entreprise. mieux structurée et connectée Votre Infrastructure est-elle? La gestion de contenus d entreprise mieux structurée et connectée Tous les contenus d entreprise à portée de main Aujourd hui, au sein de toutes les organisations, l information

Plus en détail

Migration et consolidation de systèmes d archivage de documents électroniques

Migration et consolidation de systèmes d archivage de documents électroniques Migration et consolidation de systèmes d archivage de documents électroniques 26/10/2013 Page 1 sur 8 Sommaire : Pourquoi décider de migrer les documents vers un système d archivage unique?... 3 Une migration

Plus en détail

SharePoint 2010, nouvelle donne pour l ECM? Gonzague Chastenet de Géry Ourouk

SharePoint 2010, nouvelle donne pour l ECM? Gonzague Chastenet de Géry Ourouk Gonzague Chastenet de Géry Ourouk Sommaire 2 ECM, un besoin à maturité La promesse SharePoint 2010 La réaction du marché Votre stratégie Une préoccupation commune des métiers et de la DSI. 3 Métiers Disposer

Plus en détail

Pérennisation des Informations Numériques

Pérennisation des Informations Numériques Pérennisation des Informations Numériques Besoins, Enjeux, Solutions. Ronald Moulanier Hubert Lalanne 28 juin 2005 Besoins et enjeux d une solution pérenne Contraintes légales Intégration des contraintes

Plus en détail

Votre référentiel documentaire. STS.net Solution de gestion et de conservation des actifs documentaires de l entreprise

Votre référentiel documentaire. STS.net Solution de gestion et de conservation des actifs documentaires de l entreprise Votre référentiel documentaire STS.net Solution de gestion et de conservation des actifs documentaires de l entreprise STS group le groupe STS Créé en 1984 Autonomie et stabilité financière Partenaire

Plus en détail

Mise en œuvre d un Serveur d Archivage Electronique pour les factures client. 28/01/2015 Sébastien Dufrene

Mise en œuvre d un Serveur d Archivage Electronique pour les factures client. 28/01/2015 Sébastien Dufrene Mise en œuvre d un Serveur d Archivage Electronique pour les factures client 28/01/2015 Sébastien Dufrene Lyonnaise des Eaux France Filiale du groupe Suez Environnement 2 ème distributeur d eau en France

Plus en détail

Demande d Information

Demande d Information Lettre de Demande d Information Réf. : RFI20100001_CRSP_BSC_final.docx SG - CRSP Page 1/20 SOMMAIRE 1. OBJET DE LA DEMANDE D INFORMATION... 3 2. PÉRIMÈTRE DE L INFORMATION... 3 2.1. UTILISATEURS DE L APPLICATION...

Plus en détail

DOCSaaS Cloud Computing Solutions

DOCSaaS Cloud Computing Solutions DOCSaaS Cloud Computing Solutions LA Plateforme Multiservices Documentaires spécialisée dans le document d entreprise www.docsaas.fr Gagnez en sérénité Mettez du «SMART» dans votre gestion documentaire.

Plus en détail

REPUBLIQUE ISLAMIQUE DE MAURITANIE HONNEUR FRATERNITE JUSTICE INSPECTION GENERALE D'ÉTAT TERMES DE REFERENCE

REPUBLIQUE ISLAMIQUE DE MAURITANIE HONNEUR FRATERNITE JUSTICE INSPECTION GENERALE D'ÉTAT TERMES DE REFERENCE REPUBLIQUE ISLAMIQUE DE MAURITANIE HONNEUR FRATERNITE JUSTICE INSPECTION GENERALE D'ÉTAT TERMES DE REFERENCE POUR LA MISE EN PLACE D UN SYSTEME DE GESTION DES MISSIONS DE L IGE Liste des abréviations IGE

Plus en détail

Déjeuner EIM 360 - Enterprise Information Management. Mardi 16 novembre 2010 Restaurant l Amourette Montreuil Thomas Dechilly CTO Sollan

Déjeuner EIM 360 - Enterprise Information Management. Mardi 16 novembre 2010 Restaurant l Amourette Montreuil Thomas Dechilly CTO Sollan Déjeuner EIM 360 - Enterprise Information Management Mardi 16 novembre 2010 Restaurant l Amourette Montreuil Thomas Dechilly CTO Sollan (Extract du livre blanc) Introduction... 2 Continuité des pratiques

Plus en détail

La présentation qui suit respecte la charte graphique de l entreprise GMF

La présentation qui suit respecte la charte graphique de l entreprise GMF La présentation qui suit respecte la charte graphique de l entreprise GMF Approche du Groupe GMF Besoins d archivage de la messagerie d entreprise Introduction Présentation du Groupe GMF Secteur : assurance

Plus en détail

RFI (Request For Information)

RFI (Request For Information) Lettre de Demande d Information Réf. : EVOGTS_RFI_VF.docx DAP-ASIRH / DOD-SPAI Page 1/13 RFI (Request For Information) EVOGTS ÉVOlution de la Solution de Gestion des TempS de présence à la Banque de France

Plus en détail

Retour d expérience pour la mise en œuvre d un projet BPM. Emmanuel CARBENAY François VANDAELE

Retour d expérience pour la mise en œuvre d un projet BPM. Emmanuel CARBENAY François VANDAELE Retour d expérience pour la mise en œuvre d un projet BPM Emmanuel CARBENAY François VANDAELE Sommaire Description du projet Objectifs du projet Démarche suivie Solution mise en œuvre Résultats obtenus

Plus en détail

http://www.alfresco.com/fr/community/register/?source=docs Extensions, Documentation, Tutoriels, Astuces

http://www.alfresco.com/fr/community/register/?source=docs Extensions, Documentation, Tutoriels, Astuces Maryem Rhanoui 2013 Alfresco Liens utiles Le site Alfresco : http://www.alfresco.com/fr/ Le Portail Content Community http://www.alfresco.com/fr/community/register/?source=docs Extensions, Documentation,

Plus en détail

GED, dématérialisation du courrier. Quelles solutions et quelle valeur ajoutée?

GED, dématérialisation du courrier. Quelles solutions et quelle valeur ajoutée? GED, dématérialisation du courrier Quelles solutions et quelle valeur ajoutée? Jeudi 2 avril 2015 Rencontre 2 avril 2015 GED, dématérialisation du courrier : Quelles solutions et quelle valeur ajoutée?

Plus en détail

La gestion des documents administratifs à la Bibliothèque nationale de France

La gestion des documents administratifs à la Bibliothèque nationale de France La gestion des documents administratifs à la Bibliothèque nationale de France en 12 diapos 1 La Bibliothèque nationale de France Missions Collecte du dépôt légal (livres, revues et Internet français) Valorisation

Plus en détail

GDD GESTION DOCUMENTAIRE DEPARTEMENTALE

GDD GESTION DOCUMENTAIRE DEPARTEMENTALE Gestion Documentaire Départementale Matinée Cercle de L Adminisration Numérique Janvier 2012 Organiser et partager l information Gérer le cycle de vie des documents Renforcer la sécurité des acteurs du

Plus en détail

informatique - BANQUE POPULAIRE Symposium Microsoft Présentation : Programme Archivage

informatique - BANQUE POPULAIRE Symposium Microsoft Présentation : Programme Archivage informatique - BANQUE POPULAIRE Symposium Microsoft Présentation : Programme Archivage Notre mission 17 Banques Populaires régionales 3 Crédits Maritimes Mutuels La Banque de Savoie Plus de 2 600 agences

Plus en détail

DEMANDE D INFORMATION RFI (Request for information)

DEMANDE D INFORMATION RFI (Request for information) RFI Réf. : SINUS2_RFI-V1.0.docx Demande d information DOD SCOPE DEVDE Page 1/13 DEMANDE D INFORMATION RFI (Request for information) SOMMAIRE 1. OBJET DE LA DEMANDE D INFORMATION... 3 2. PERIMETRE DE L

Plus en détail

Ce que dit la norme 2009

Ce que dit la norme 2009 Mettre en œuvre un système d archivage électronique : les apports de la norme révisée Ce que dit la norme 2009 Formation APROGED 2009 1 Domaine d application de la norme Politique et pratiques d archivage

Plus en détail

MAIRIE DE LA WANTZENAU MARCHE DE FOURNITURES PROCEDURE ADAPTEE CAHIER DES CHARGES

MAIRIE DE LA WANTZENAU MARCHE DE FOURNITURES PROCEDURE ADAPTEE CAHIER DES CHARGES MAIRIE DE LA WANTZENAU MARCHE DE FOURNITURES PROCEDURE ADAPTEE CAHIER DES CHARGES LOT 2 Fourniture et installation d un système de GED pour la Mairie de La Wantzenau. Fiche technique Cahier des Charges

Plus en détail

La gestion du cycle de vie des documents dans la banque de détail Société Générale : GED et Archivage électronique

La gestion du cycle de vie des documents dans la banque de détail Société Générale : GED et Archivage électronique Décembre 2007 JJ Mois Année La gestion du cycle vie s documents dans la banque détail Société Générale : GED et Archivage électronique 2 Sommaire Contexte : les projets GED et archivage électronique Constat

Plus en détail

MARCHE RELATIF A L ACQUISITION D UNE SOLUTION D ARCHIVAGE DEMATERIALISE DE DOCUMENTS

MARCHE RELATIF A L ACQUISITION D UNE SOLUTION D ARCHIVAGE DEMATERIALISE DE DOCUMENTS MARCHE RELATIF A L ACQUISITION D UNE SOLUTION D ARCHIVAGE DEMATERIALISE DE DOCUMENTS QUESTIONNAIRE DE LA CONSULTATION MEMOIRE TECHNIQUE Par la signature finale de ce document par une personne habilitée

Plus en détail

La gestion de la documentation

La gestion de la documentation La gestion de la documentation Des aspects méthodologiques & organisationnels.vers la mise en œuvre d un outil de GED M S. CLERC JOSY 13 OCTOBRE 2015 PLAN Définition d un projet de gestion de la documentation

Plus en détail

ARCHITECTURE TECHNIQUE DU SYSTEME

ARCHITECTURE TECHNIQUE DU SYSTEME Vers. : 02 Date : 26/03/2014 Page : 1/13 Agence ou Service : I&S Projet : SAEM ARCHITECTURE TECHNIQUE DU SYSTEME Rédigé par : Benjamin CATINOT Diffusé à : SAEM Approuvé par : Willyam GUILLERON GROUPE AKKA

Plus en détail

Cadre de réponse Acquisition et mise en œuvre du Logiciel d Administration et de Gestion du Service Militaire Adapté : LAGON

Cadre de réponse Acquisition et mise en œuvre du Logiciel d Administration et de Gestion du Service Militaire Adapté : LAGON Cadre de réponse Acquisition et mise en œuvre du Logiciel d Administration et de Gestion du Service Militaire Adapté : LAGON Projet «LAGON» 1 Sommaire 1 Objet du document 4 2 Compréhension du contexte

Plus en détail

Optimisez la gestion de l information dans votre entreprise

Optimisez la gestion de l information dans votre entreprise Optimisez la gestion de l information dans votre entreprise THEREFORE you can * * Bien sûr, vous pouvez L accès rapide à la bonne information permet Or, un employé passe plus de quatre heures Cela représente

Plus en détail

Le fonctionnement d un service d archives en entreprise. Le Service national des archives

Le fonctionnement d un service d archives en entreprise. Le Service national des archives L archivage électronique : Le fonctionnement d un service d archives en entreprise Le Service national des archives un module de du La système Poste d information du Service national des archives du Groupe

Plus en détail

OpenText Content Server v10 Cours 3-0126 (ex 215)

OpenText Content Server v10 Cours 3-0126 (ex 215) v10 Cours 3-0126 (ex 215) Administration système et indexation-recherche Durée : 5 jours Ce cours de 5 jours apprendra aux administrateurs, aux architectes système et aux services support comment installer,

Plus en détail

ELO Office / Pro Les avantages : Archivage et gestion documentaire

ELO Office / Pro Les avantages : Archivage et gestion documentaire Les avantages : Archivage et gestion documentaire ELO Office / Pro est une solution de Gestion Electronique de l information et des Documents d Entreprise (GEIDE) Dématérialiser le document Rendre accessibles,

Plus en détail

Forum panafricain sur le leadership et le management de l action gouvernementale. Forum des secrétaires généraux de gouvernement

Forum panafricain sur le leadership et le management de l action gouvernementale. Forum des secrétaires généraux de gouvernement Centre Africain de Formation et de Recherche Administratives pour le développement Fondation pour le Renforcement des Capacités en Afrique (ACBF) Forum panafricain sur le leadership et le management de

Plus en détail

1 OBJET DE LA CONSULTATION

1 OBJET DE LA CONSULTATION CONSULTATION DANS LE CADRE DE L ACQUISITION D UN LOGICIEL D ARCHIVAGE FONCTIONNANT SOUS UNIX AU CTIG (INRA DE JOUY EN JOSAS) 1 OBJET DE LA CONSULTATION Le CTIG a décidé de mettre à disposition de ses utilisateurs

Plus en détail

Bien comprendre les fonctionnalités d'une GED

Bien comprendre les fonctionnalités d'une GED Bien comprendre les fonctionnalités d'une GED StarXpert 2011 STARXPERT - Siège social : 100 rue des Fougères 69009 LYON SAS au capital de 40 000 - Siret : 449 436 732 00035 - NAF : 723Z Table des matières

Plus en détail

Guichet unique : Aperçu des nouvelles technologies au service du Citoyen (particulier et entreprise)

Guichet unique : Aperçu des nouvelles technologies au service du Citoyen (particulier et entreprise) Guichet unique : Aperçu des nouvelles technologies au service du Citoyen (particulier et entreprise) Développer la communication et le travail collaboratif pour mieux servir le citoyen Thomas Coustenoble

Plus en détail

Fourniture. d un système de gestion de messages électroniques. et d outils collaboratifs. d un système de protection anti-virus (en option)

Fourniture. d un système de gestion de messages électroniques. et d outils collaboratifs. d un système de protection anti-virus (en option) CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (C.C.T.P.) Fourniture d un système de gestion de messages électroniques et d outils collaboratifs d un système de protection anti-virus (en option) Pour le Centre

Plus en détail

Nos formations sont conçues pour vous permettre de gagner en autonomie sur ces thématiques au coeur de votre quotidien :

Nos formations sont conçues pour vous permettre de gagner en autonomie sur ces thématiques au coeur de votre quotidien : Nouvelles technologies, nouvelles pratiques, nouvelles normes dans un environnement de plus en plus complexe, se former pour maîtriser les concepts clés de l archivage physique, numérique et de la dématérialisation

Plus en détail

G.E.D. Gestion Électronique des Documents

G.E.D. Gestion Électronique des Documents G.E.D Gestion Électronique des Documents L externalisation de vos logiciels entreprises : une solution aux problèmes de coûts, de sécurités et de réactivités Que ce soit par la communication, par les échanges

Plus en détail

Sécuriser l accès aux applications et aux données. Charles Tostain, André Deville, Julien Bouyssou IBM Tivoli Sécurité

Sécuriser l accès aux applications et aux données. Charles Tostain, André Deville, Julien Bouyssou IBM Tivoli Sécurité Sécuriser l accès aux applications et aux données Charles Tostain, André Deville, Julien Bouyssou IBM Tivoli Sécurité 2 Agenda Gérer les identités : pourquoi et comment? Tivoli Identity Manager Express

Plus en détail

Conférence de presse

Conférence de presse Conférence de presse 1 er août 2011 Système intégré de gestion électronique des documents : vers une dématérialisation des flux d informations au sein de l Etat Page 1 Définition et concepts La gestion

Plus en détail

Agrément des Hébergeurs de données de Santé Exemple d Audit de conformité Sécurité et Technique «ASIP Santé»

Agrément des Hébergeurs de données de Santé Exemple d Audit de conformité Sécurité et Technique «ASIP Santé» Agrément des Hébergeurs de données de Santé Exemple d Audit de conformité Sécurité et Technique «ASIP Santé» Sommaire 1 Glossaire et abréviations... 3 1.1 Glossaire... 3 1.2 Abréviations... 3 2 Liminaire...

Plus en détail

www.qualios.com QUALIOS le logiciel au service du management et de la qualité Lauréat Prix France Qualité Performance 2014

www.qualios.com QUALIOS le logiciel au service du management et de la qualité Lauréat Prix France Qualité Performance 2014 www.qualios.com QUALIOS le logiciel au service du management et de la qualité Lauréat Prix France Qualité Performance 2014 Certifié ISO9001 depuis 2006 Les portails collaboratifs Les portails sont les

Plus en détail

Dream Report. Dream Report vs Reporting Services

Dream Report. Dream Report vs Reporting Services Dream Report Dream Report vs Reporting Services Date : Mars 2015 A propos de Dream Report Dream Report est le 1 er logiciel d édition de rapport prêt à l emploi offrant aux utilisateurs la possibilité

Plus en détail

ENTREPRISE CONTENT MANAGEMENT & RECORDS MANAGEMENT ECM & RM

ENTREPRISE CONTENT MANAGEMENT & RECORDS MANAGEMENT ECM & RM ENTREPRISE CONTENT MANAGEMENT & RECORDS MANAGEMENT PLAN Introduction Partie I : le records management Qu est ce que le RM? Les principes du RM Les objectifs du RM Les enjeux du RM Les étapes de la mise

Plus en détail

L archivage numérique

L archivage numérique L archivage numérique Françoise BANAT-BERGER Direction des Archives de France 01 40 27 62 65 francoise.banat-berger@culture.gouv.fr Jeudi 1 Archivage électronique - Nice La direction des Archives de France

Plus en détail

Place de Connaissances

Place de Connaissances Place de Connaissances Partage et capitalisation de savoirs en intranet / extranet Descriptif technique La gestion et le partage efficace de l information et de la connaissance constituent une préoccupation

Plus en détail

Refonte des infrastructures du Système d Information Cahier des Charges pour l évolution du réseau d interconnexion du Centre Hélène Borel

Refonte des infrastructures du Système d Information Cahier des Charges pour l évolution du réseau d interconnexion du Centre Hélène Borel Refonte des infrastructures du Système d Information Cahier des Charges pour l évolution du réseau d interconnexion du Centre Hélène Borel 1 Sommaire 1) Présentation du contexte technique...3 1.1) Des

Plus en détail

FONCTIONS CLEFS. Gestion documentaire. Chaîne de validation des documents. Espaces de travail collaboratif. Gestion des accès basée sur des rôles

FONCTIONS CLEFS. Gestion documentaire. Chaîne de validation des documents. Espaces de travail collaboratif. Gestion des accès basée sur des rôles Nuxeo Collaborative Portal Server 1 FONCTIONS CLEFS Gestion documentaire Chaîne de validation des documents Espaces de travail collaboratif Gestion des accès basée sur des rôles Sécurité Suivi des versions

Plus en détail

APX Solution de Consolidation de Sauvegarde, restauration et Archivage

APX Solution de Consolidation de Sauvegarde, restauration et Archivage APX Solution de Consolidation de Sauvegarde, restauration et Archivage APX vous accompagne de la Conception à l Exploitation de votre Système d Information. Ce savoir faire est décliné dans les 3 pôles

Plus en détail

Plan de formation Personnel de l UCE

Plan de formation Personnel de l UCE Plan de formation Personnel de l UCE Juin 2015 Sommaire Contexte Termes de référence du consultant Environnementales et Sociales Termes de référence pour l archivage électronique des documents Proposition

Plus en détail

PRIMAVERA P6 ENTERPRISE PROJECT PORTFOLIO MANAGEMENT WEB SERVICES

PRIMAVERA P6 ENTERPRISE PROJECT PORTFOLIO MANAGEMENT WEB SERVICES PRIMAVERA P6 ENTERPRISE PROJECT PORTFOLIO MANAGEMENT WEB SERVICES DÉCOUVREZ DES POSSIBILITÉS ILLIMITÉES GRÂCE A L INTÉGRATION À DES SYSTÈMES D ENTREPRISE EXISTANTS FONCTIONNALITÉS Connectivité des systèmes

Plus en détail

La SOA était une mode. Nous en avons fait un standard.

La SOA était une mode. Nous en avons fait un standard. La SOA était une mode. Nous en avons fait un standard. Agenda 1 Présentation 2 Les solutions it-toolbox 3 Notre valeur ajoutée 4 Le centre d excellence 5 Equipe et démarche 6 Références et plateformes

Plus en détail

Constat ERP 20% ECM 80% ERP (Enterprise Resource Planning) = PGI (Progiciel de Gestion Intégré)

Constat ERP 20% ECM 80% ERP (Enterprise Resource Planning) = PGI (Progiciel de Gestion Intégré) Constat Les études actuelles montrent que la proportion d'informations non structurées représente aujourd'hui plus de 80% des informations qui circulent dans une organisation. Devis, Contrats, Factures,

Plus en détail

Notre offre Système. systemes@arrabal-is.com

Notre offre Système. systemes@arrabal-is.com systemes@arrabal-is.com Généralités Généralités des systèmes Windows Les systèmes Microsoft sont au cœur du système d information de la majorité des entreprises, si bien qu environ 90% des postes utilisateurs

Plus en détail

Présentation du système MCAGED

Présentation du système MCAGED Sommaire Sommaire Présentation du système MCAGED... 3 Première Partie MCAGED Courrier... 4 Deuxième Partie MCAGED Archives... 7 Troisième partie MCAGED Pnumeris...10 Présentation du système MCAGED Le système

Plus en détail

La solution pour gérer vos connaissances techniques et scientifiques

La solution pour gérer vos connaissances techniques et scientifiques La solution pour gérer vos connaissances techniques et scientifiques La solution pour gérer, sécuriser et réutiliser vos connaissances techniques et scientifiques TEEXMA est le premier outil collaboratif

Plus en détail

NOTE DE CADRAGE DES SERVICES INTRANET / INTERNET D ETABLISSEMENTS SCOLAIRES ET D ECOLES

NOTE DE CADRAGE DES SERVICES INTRANET / INTERNET D ETABLISSEMENTS SCOLAIRES ET D ECOLES NOTE DE CADRAGE DES SERVICES INTRANET / INTERNET D ETABLISSEMENTS SCOLAIRES ET D ECOLES SDTICE/SDITE Version : 1.0 - Date création : 09/01/09 1. Périmètre des S2i2e Les S2i2e ont pour objectif principal

Plus en détail

LES PROCESSUS SUPPORT

LES PROCESSUS SUPPORT Manuel de management de la qualité Chapitre 3 : Approuvé par Guy MAZUREK Le 1/10/2014 Visa Page 2 / 11 SOMMAIRE 1 LA GESTION DES DOCUMENTS ET DONNEES DU SMQ... 4 1.1 Architecture de la documentation du

Plus en détail

INDUSTRIALISATION ET RATIONALISATION

INDUSTRIALISATION ET RATIONALISATION INDUSTRIALISATION ET RATIONALISATION A. LA PROBLEMATIQUE La mission de toute production informatique est de délivrer le service attendu par les utilisateurs. Ce service se compose de résultats de traitements

Plus en détail

IBM Tivoli Storage Manager

IBM Tivoli Storage Manager Maintenir la continuité des affaires grâce à une gestion efficace et performante du stockage IBM Tivoli Storage Manager POINTS FORTS Accroît la continuité des affaires en réduisant les temps de sauvegarde

Plus en détail

L Archivage des e-mails : quelles étapes?

L Archivage des e-mails : quelles étapes? COMMISSION ARCHIVES ELECTRONIQUES L Archivage des e-mails : quelles étapes? Groupe PIN Le 17 janvier 2011 DEFINITIONS D UN EMAIL Définition d un e-mail Un e-mail, c est d abord un protocole technique qui

Plus en détail

DRS. Donnez des Capacités à Votre Serveur d Impression d Entreprise. Distributeur exclusif de la gamme des logiciels Levi, Ray & Shoup, Inc.

DRS. Donnez des Capacités à Votre Serveur d Impression d Entreprise. Distributeur exclusif de la gamme des logiciels Levi, Ray & Shoup, Inc. DRS Donnez des Capacités à Votre Serveur d Impression d Entreprise Distributeur exclusif de la gamme des logiciels Levi, Ray & Shoup, Inc. Les documents les plus importants de votre entreprise sont issus

Plus en détail

PRÉSENTATION DU RÉFÉRENTIEL PAR PÔLE

PRÉSENTATION DU RÉFÉRENTIEL PAR PÔLE Référentiel de certification du Baccalauréat professionnel GESTION ADMINISTRATION PRÉSENTATION DU RÉFÉRENTIEL PAR PÔLE 1 Le référentiel de certification du Baccalauréat GESTION ADMINISTRATION Architecture

Plus en détail

Gestion Electronique d'informations et de Documents pour l'entreprise

Gestion Electronique d'informations et de Documents pour l'entreprise Gestion Electronique d'informations et de Documents pour l'entreprise DocuWare en quelques mots Une remarquable success story 24 ans d existence Plus de 10 000 clients 500 intégrateurs certifiés Utilisé

Plus en détail

Installation de Windows XP www.ofppt.info

Installation de Windows XP www.ofppt.info ROYAUME DU MAROC Office de la Formation Professionnelle et de la Promotion du Travail XP DIRECTION RECHERCHE ET INGENIERIE DE FORMATION SECTEUR NTIC XP Sommaire 1 Introduction... 2 2 Vérification de la

Plus en détail

Architecture technique

Architecture technique OPUS DRAC Architecture technique Projet OPUS DRAC Auteur Mathilde GUILLARME Chef de projet Klee Group «Créateurs de solutions e business» Centre d affaires de la Boursidière BP 5-92357 Le Plessis Robinson

Plus en détail

Messagerie collaborative et unifiée de l Inra

Messagerie collaborative et unifiée de l Inra Messagerie collaborative et unifiée de l Inra Prestation d expertise et d assistance à maitrise d ouvrage pour la conception d un nouveau service. Page 1 sur 7 SUIVI DES MODIFICATIONS Version Eléments

Plus en détail

Solutions de gestion de la sécurité Livre blanc

Solutions de gestion de la sécurité Livre blanc Solutions de gestion de la sécurité Livre blanc L intégration de la gestion des identités et des accès avec l authentification unique Objectif : Renforcer la politique de sécurité et améliorer la productivité

Plus en détail

La confiance au cœur de nos identités. PRéSENTATION CORPORATE

La confiance au cœur de nos identités. PRéSENTATION CORPORATE La confiance au cœur de nos identités PRéSENTATION CORPORATE 2013 2 La confiance au cœur de nos identités écosystème DE L IMPRIMERIE NATIONALE Face aux mutations numériques, l Imprimerie Nationale accompagne

Plus en détail

ECM. Solution complète de gestion des contenus d entreprise et des processus d affaires. Comarch ECM

ECM. Solution complète de gestion des contenus d entreprise et des processus d affaires. Comarch ECM ECM Solution complète de gestion des contenus d entreprise et des processus d affaires Comarch ECM Grâce à l automatisation de la capture des données et aux mécanismes d OCR, les entreprises peuvent traiter

Plus en détail

ORACLE PRIMAVERA PORTFOLIO MANAGEMENT

ORACLE PRIMAVERA PORTFOLIO MANAGEMENT ORACLE PRIMAVERA PORTFOLIO MANAGEMENT FONCTIONNALITÉS GESTION DE PORTEFEUILLE Stratégie d approche permettant de sélectionner les investissements les plus rentables et de créer de la valeur Paramètres

Plus en détail

COMMUNE D AVENCHES. Législature 2011-2016. Préavis municipal n 117 au Conseil communal

COMMUNE D AVENCHES. Législature 2011-2016. Préavis municipal n 117 au Conseil communal COMMUNE D AVENCHES Municipalité Législature 2011-2016 Préavis municipal n 117 au Conseil communal «Mise en place d un système de gestion électronique des documents au sein de l administration communale»

Plus en détail

www.digitech-sa.ch PRESENTATION 2009 L'ingénierie Documentaire

www.digitech-sa.ch PRESENTATION 2009 L'ingénierie Documentaire PRESENTATION 2009 L'ingénierie Documentaire 1 Historique 1992 Création de Digitech France 1993 Création de Digitech Suisse 1999 Rachat de la société DOC PLUS 2000 Rachat du département AIRS (gestion documentaire)

Plus en détail

Postes à pourvoir 2015

Postes à pourvoir 2015 Postes à pourvoir 2015 Paris, Niort www.bsc-france.com B.S.C. - Business Software Tour Montparnasse 33 Avenue du Maine 75015 Tel : +33(0)1 53 94 52 20 - Fax : +33(0)1 45 38 49 45 3 rue Archimède 79000

Plus en détail

Assistance à maîtrise d ouvrage pour le choix d un nouveau système de synchronisation

Assistance à maîtrise d ouvrage pour le choix d un nouveau système de synchronisation Assistance à maîtrise d ouvrage pour le choix d un nouveau système de synchronisation Cahier des charges Page 1 sur 6 Sommaire 1. Objectif et contexte de la consultation 3 1.1. Objectif de la consultation

Plus en détail

ERP Service Negoce. Pré-requis CEGID Business version 2008. sur Plate-forme Windows. Mise à jour Novembre 2009

ERP Service Negoce. Pré-requis CEGID Business version 2008. sur Plate-forme Windows. Mise à jour Novembre 2009 ERP Service Negoce Pré-requis CEGID Business version 2008 sur Plate-forme Windows Mise à jour Novembre 2009 Service d'assistance Téléphonique 0 825 070 025 Pré-requis Sommaire 1. PREAMBULE... 3 Précision

Plus en détail

IN SYSTEM. Préconisations techniques pour Sage 100 Windows, MAC/OS, et pour Sage 100 pour SQL Server V16. Objectif :

IN SYSTEM. Préconisations techniques pour Sage 100 Windows, MAC/OS, et pour Sage 100 pour SQL Server V16. Objectif : IN SYSTEM Préconisations techniques pour Sage 100 Windows, MAC/OS, et pour Sage 100 pour SQL V16 Objectif : En synthèse des manuels de référence de Sage Ligne 100, ce document vous présente les préconisations,

Plus en détail

Logiciel de capture et de gestion des flux de documents MOINS DE PAPIER, PLUS D EFFICACITÉ.

Logiciel de capture et de gestion des flux de documents MOINS DE PAPIER, PLUS D EFFICACITÉ. Logiciel de capture et de gestion des flux de documents MOINS DE PAPIER, PLUS D EFFICACITÉ. un FLUX DE TRAVAIL AUTOMATIQUEMENT AMÉLIORÉ. C est un fait, même si votre bureau est parfaitement organisé, les

Plus en détail

Mission Val de Loire 81 rue Colbert BP 4322 37043 TOURS CEDEX 1 Siret 254 503 048 00012. Cahier des charges MAINTENANCE INFORMATIQUE

Mission Val de Loire 81 rue Colbert BP 4322 37043 TOURS CEDEX 1 Siret 254 503 048 00012. Cahier des charges MAINTENANCE INFORMATIQUE Mission Val de Loire 81 rue Colbert BP 4322 37043 TOURS CEDEX 1 Siret 254 503 048 00012 Cahier des charges MAINTENANCE INFORMATIQUE Mai 2013 Table des matières Sommaire 1 Introduction... 3 1.1 Objectifs...

Plus en détail

Le modèle européen MoReq mars 2001

Le modèle européen MoReq mars 2001 Le modèle européen MoReq mars 2001 présentation de la version française Marie-Anne Chabin Réunion PIN 01/09/04 1 Model Requirements for the Management of Electronic Records Modèle d exigences pour l organisation

Plus en détail

Le partenaire tic de référence. Gestion de saisie des contrats dématérialisés et de consultation des états produits E-DOC

Le partenaire tic de référence. Gestion de saisie des contrats dématérialisés et de consultation des états produits E-DOC Le partenaire tic de référence Gestion de saisie des contrats dématérialisés et de consultation des états produits E-DOC Présentation Présentation E-DOC Objectifs Présentation Dans l objectif de centraliser

Plus en détail

Un audit de fonctionnement de PAC : Démarche et retour d expérience. Olivier Rouchon olivier.rouchon@cines.fr 21 janvier 2010 PIN

Un audit de fonctionnement de PAC : Démarche et retour d expérience. Olivier Rouchon olivier.rouchon@cines.fr 21 janvier 2010 PIN Un audit de fonctionnement de PAC : Démarche et retour d expérience Olivier Rouchon olivier.rouchon@cines.fr 21 janvier 2010 PIN Sommaire 1. LE CONTEXTE Rappel : la mission archivage du CINES Intérêt d

Plus en détail

Groupe PIN Paris le 28 juin 2005

Groupe PIN Paris le 28 juin 2005 Groupe PIN Paris le 28 juin 2005 Caractéristiques d un système d archivage Ouverture Le modèle OPETIS Pérennité Sécurité Évolutivité Intégrité Traçabilité Les fonctions couvertes par ARCSYS Interfaces

Plus en détail

Chapitre 2 : Comprendre l'architecture et organiser son espace SharePoi nt

Chapitre 2 : Comprendre l'architecture et organiser son espace SharePoi nt Chapitre 2 : Comprendre l'architecture et organiser son espace SharePoint 23 A. Partir de zéro? Chapitre 2 : Comprendre l'architecture et organiser son espace SharePoi nt Mettre en place et piloter un

Plus en détail

TEMBEC INC. MANDAT DU CONSEIL D ADMINISTRATION

TEMBEC INC. MANDAT DU CONSEIL D ADMINISTRATION 1 TEMBEC INC. MANDAT DU CONSEIL D ADMINISTRATION I. INTRODUCTION A. Objet et objectifs Le Conseil d administration (le «Conseil») de la société par actions Tembec Inc. (la «Société») est responsable de

Plus en détail