C ) Détail volets A, B, C, D et E. Hypothèses (facteurs externes au projet) Sources de vérification. Actions Objectifs Méthode, résultats

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "C ) Détail volets A, B, C, D et E. Hypothèses (facteurs externes au projet) Sources de vérification. Actions Objectifs Méthode, résultats"

Transcription

1 C ) Détail volets A, B, C, D et E Actions Objectifs Méthode, résultats VOLET A : JUMELAGE DE 18 MOIS Rapports d avancement du projet. Réorganisation de l administration fiscale Rapports des voyages d étude. A.0 Administration fiscale unique et gouvernance A1 Administration unique A.1.1 Planification de la fusion des directions de la TVA et des Revenus Préparation du travail des sous composantes A et B. Définir un plan pour la fusion du département des grandes entreprises en une réelle Administration Fiscale unique pour les grands contribuables. Décider d'une équipe projet et établir des sous unités. Établir un comité de pilotage pour la prise de décision. Proposer et définir les conditions et étapes d une évolution de la répartition des compétences en vue d accroître l efficacité de l administration fiscale Rapports des missions. Rapports de travail. Préparation sur place de l exécution des missions et coordination. Les Directions de la TVA et des Revenus sont fusionnées au niveau du département des grandes entreprises. Développement d un système de reporting destiné à l information des employés supérieurs. Etablissement d un cahier des charges de reporting des sous-unités vers l équipe centrale. Modèles de reporting. Définition du chemin critique d évolution de la répartition des compétences. Identification des cibles possibles Sources de vérification Les méthodes, préconisations et conclusions sont effectivement appliquées au quotidien. Rapport de mission. Directives de gouvernance établies. Hypothèses (facteurs externes au projet)

2 A.1.2 Révision du cadre juridique Adapter les textes pour créer un département unique des grandes entreprises Déterminer les moyens juridiques nécessaires et les étapes indispensables. Textes présentés au Ministre pour révision et aux élus pour accord. Projet de loi établi. A.1.3 Développer une mission, une vision et des valeurs A.1.4 Révision de l organisation Evaluer en fonction des scénariis proposés par la mission A1.1 et validés par la partie libanaise les modifications nécessaires aux lois fiscales pour une répartition des compétences la plus efficace dans le contexte libanais. Proposer une évolution par étapes adaptée à l amélioration de l efficacité et au contexte. Développer une charte unique portant sur les missions, vision et valeurs du département des grandes entreprises. Etablir une charte portant sur les missions, vision et valeurs pour chacune des directions TVA et recettes. Identifier les points communs. Comprendre les divergences. Recenser les organisations existantes spécifiquement dans le département des grandes entreprises. Apporter un soutien au recensement des points communs. Cartographier les organisations existantes dans les services centraux. Apporter un appui à un projet de révision de la structure des services centraux selon les conseils du FAD (Direction des Affaires Fiscales) au Centre d assistance technique régional du Moyen Orient (METAC) du FMI. Proposer des scénarios de révision des structures des services communs (RH, finances, planification). Apporter une assistance à l identification des fonctions qui seraient à créer dans le cadre d une évolution de la répartition des compétences. Apporter un appui au développement d un plan de décentralisation des opérations de TVA vers des structures Recueil des modifications nécessaires Matrice ou index référençant les modifications proposées et les textes législatifs correspondants à amender. Chartes affichées dans tous les bureaux. Chartes diffusées. Points communs valorisés. Proposition d actions pour réduire les divergences. Confirmation de la structure des services proposée pour le département des grandes entreprises. Identification des fonctions à créer. Identification des fonctions et structures qui peuvent évoluer rapidement pour plus d efficacité dans le cadre de synergie entre les deux directions. Charte établie. Etat des responsabilités respectives des services centraux et des unités opérationnelles. Schéma organisationnel.

3 A.1.5 Développer une gestion des processus «métier» A.1.6 Modéliser les exigences en matière de ressources humaines territoriales. Recenser les structures territoriales existantes. Apporter un appui afin de déterminer si les structures territoriales s accordent aux besoins de la nouvelle organisation. Estimer la justification des bureaux satellites. Réviser la législation pour créer des bureaux satellites, notamment la relation hiérarchique avec les bureaux régionaux et l administration fiscale intégrée. Matrice ou index référençant les changements proposés et les textes législatifs correspondants à modifier. Définir, concevoir, automatiser et documenter tous les process. Identifier les process du cœur de métier. Comparer les process de travail pour chaque domaine fonctionnel. Déterminer s il existe de meilleures pratiques et les adopter le cas échéant. Développer des process unifiés où cela est nécessaire. Identifier les nouvelles responsabilités là où aucun process n existe, par exemple l audit interne. Développer des procédures basées sur l état des responsabilités susmentionné. Développer des manuels de procédures pour le personnel. Apporter un appui au développement d un plan de migration vers les nouvelles procédures. Développer la description de la fonction et des responsabilités du chef du département des grandes entreprises. Evaluer les besoins de ce département unifié. Définir les conditions d adaptation aux besoins soit par recrutement soit par redéploiement interne. Evaluer les données démographiques des personnels Proposition de scénarios. Confirmation de la structure territoriale proposée. Examen des procédures, identification des points forts et faibles. Détermination des besoins en dotation pour le département des grandes entreprises. Détermination des besoins en dotation globale. Liste des procédures opérationnelles de support et gestion. Cartographie et documentation de ces procédures. Manuel et plan de migration vers les nouvelles procédures. Besoins en dotation globale évalués.

4 A.2 Voyage d étude existant pour déterminer la part possible des départs en retraite et mutations. Identifier les postes par unité dans les organisations existantes pour le département des grandes entreprises et globalement. Placer les positions existantes dans les nouvelles unités organisationnelles du département des grandes entreprises. Mettre à jour les descriptions de poste pour les fonctions existantes. Déterminer globalement les besoins en personnel. Identifier les postes d encadrement stratégiques du département des grandes entreprises où il existe à la fois des candidats d origine TVA et impôt sur le revenu. Développer un mécanisme d évaluation et de sélection des cadres. Réaliser un voyages d étude pour cinq personnes dans deux administration de l UE pour bénéficier de l expérience d administrations fusionnées. Mise à jour de la description des postes Projet de mécanisme d évaluation et de sélection des cadres. Observation sur place des organisations et structures, du fonctionnement et des process et procédures d une administration fiscale moderne fusionnée au niveau central et territorial. Rapports d étude.

5 Actions Objectifs Méthode, résultats VOLET B : Gouvernance fiscale Sources de vérification Hypothèses (facteurs externes au projet) B.1 Améliorer la gouvernance fiscale Amélioration de la gouvernance fiscale. Rapports d avancement du projet. Rapports des voyages d étude. B.1.1 Stratégie de gouvernance fiscale Définir une stratégie de gouvernance fiscale et définir les objectifs de l'administration en concordance avec cette stratégie. Rapports des missions. L ensemble des documents produits constituera le développement du plan d orientation stratégique. Développement du plan d orientation stratégique. B.1.2 Développer des procédures de qualité et performantes B.1.3 Développer l approche GRH Définir les points de vigilance des procédés, standardiser les procédés, établir des listes de contrôle, définir les procédures de traçabilité, définir les fonctions de supervision. Gérer efficacement les coûts. Concentrer les ressources pour les tâches clefs ; attribuer la charge de travail en fonction de la qualification. Rapprocher les nouveaux postes de ceux existants afin d'identifier les fonctions avec un double emploi (à la suite de la fusion) et celles qui ne sont pas pourvues. Documentation sur les points de contrôle clés et système de traçabilité.. Déterminer les méthodes pour une affectation adéquate des ressources Documentation rédigée. Guide d allocation des ressources. La table des emplois est fournie. B.1.4 Pilotage de la performance, établir et planifier les besoins en Concevoir un cadre de supervision et d'évaluation standard et pratique ainsi que des outils et normes pour soutenir la construction d'un système informatique de gestion. Développer un système de qualité doté de liens synergiques Préparer un cadre et des outils de contrôle et d évaluation. Développer un système d'information sur les résultats qui automatise les Cahier des charges du système informatique de gestion.

6 objectifs chiffrés entre collecte et transmission des données et analyse des commentaires. Développer un plan de travail et des objectifs spécifiques pour la MO. Préparer des objectifs clairs et en cohérence avec les cibles administratives afin de s'assurer qu'un objectif a été atteint. restitutions aux managers. B.1.5 Indicateurs clés de la performance Identifier les indicateurs clés de performance et des objectifs stratégiques et opérationnels. Analyser les domaines de réussite et échec et déterminer les causes. Maîtriser les délais opérationnels, l'utilisation des ressources et la qualité des travaux. Définir les différents domaines de performance et les mesures nécessaires (méthodes données). Système périodique de reporting et d évaluation. B.1.6 Evaluation de la performance Assigner des objectifs pour chaque mesure destinée à un niveau ou une fonction appropriée. Identifier les besoins du ministère en renforcement de ses capacités en vue d'adopter de nouvelles techniques de surveillance. Préparer et conduire des réunions d'analyse de la performance avec les services concernés. Discuter et expliquer les écarts, définir des plans d'action pour réduire les écarts à l'objectif. Définir des rapports de performance analytique. Manuel d analyse de la performance et modèles de rapport. B.1.7 Compte rendu d activité Contribuer à l élaboration des outils et des éléments nécessaires pour assurer une communication effective et efficace auprès des services des impôts concernés par la fusion au sein du département de grandes entreprises. Mettre en place un planning de transition et un soutien à court terme. Contribuer à l élaboration d outils et documents nécessaires à une communication interne efficace. Elaboration des plans de communication. Faire connaître les différentes formes de gestion administrative, leurs évolutions récentes et les bonnes

7 pratiques des administrations fiscales modernes réformes.. B.1.8 Informatique décisionnelle Développer un système d' information utile aux fonctionnaires et responsables pour améliorer les services et promouvoir des politiques actives. Comment améliorer en permanence la qualité de la production. Méthodes et outils de l informatique décisionnelle. B.1.9 Améliorer les flux de travail B.1.10 Développer le contrôle technique et analytique Déterminer le dispositif de documentation des flux et définir les méthodes et outils nécessaires. Enregistrer les données d activités (traçabilité), les analyser et maîtriser les flux de travail pour sécuriser l activité. Simplifier et organiser la gestion des flux. Comment prévenir les pannes d activité. Etablir le système de description des flux. Méthode et outils de traçabilité et supervision. B.2 Voyages d étude B.2.1 B.2.2 B.2.3 Réalisation de trois voyages d étude dans des pays de l UE pour quatre participants. Les participants bénéficieront de l expérience professionnelle des pays visités dans le pilotage de la performance. Réaliser des analyses comparatives en examinant les pratiques de chaque pays, identifiant les points forts et faibles et l intérêt d une adaptation au Liban. Rapports d étude.

8 VOLET C : Centre d appel Actions Objectifs Méthode, résultats Sources de vérification Hypothèses (facteurs externes au projet) C.0 Audit préalable C.1 Mise en place du service et définition des principales missions Etablir un diagnostic de faisabilité. Diagnostic de la situation. Rapport d audit. C.1.1 Mise en place du service et définition des principales missions du centre d appel C.1.2 Développer les process nécessaires, les procédures, règles et méthodes pour les prestations de consultation téléphonique C.1.3 Dimensionner le centre Définir les fonctions attendues du centre. Concevoir le schéma de fonctionnement du centre avec un modèle précis qui définira son statut, son organisation, les liens fonctionnels et les méthodes de contrôle des agents. Développer les règles et méthodes opérationnelles de travail pour le personnel s agissant d accueil téléphonique, préparer des directives méthodologiques et des kits d information à publier et à distribuer à ces personnels. Déterminer les personnels requis au regard de la description des emplois et des compétences attendues. Elaborer un modèle de fonctionnement du centre. Etablir des règles et procédés de travail pour les personnels et des guides méthodologiques et d information. Déterminer les besoins et les indicateurs utiles de mesure de l activité et de la qualité. Modèle de fonctionnement du centre. Process et procédures du centre d appel. Directives méthodologiques et kits d information. Description des emplois avec les qualifications

9 d appel en termes de ressources humaines C.1.4 Définir les spécifications techniques des matériels et logiciels du centre C.2 Superviser l installation du centre Définir un projet d indicateurs de performance pour l activité de prise en charge téléphonique des usagers. Les spécifications techniques sont définies au regard des besoins. nécessaires. Critères d évaluation de la performance. Liste des matériels et logiciels avec les spécifications techniques nécessaires pour un centre en état de fonctionnement. C.2.1 Superviser l installation du centre Superviser l installation du matériel et des logiciels en coordination avec le contractant et le bénéficiaire. Supervise l installation et les tests du matériel et des logiciels du centre. Le centre est installé et opérationnel. C.2.2 Superviser l ajustement des bases de données C.3 Définir un plan de communication interne Superviser le contrôle complet du bon fonctionnement du matériel et des logiciels en collaboration avec le bénéficiaire et le contractant pour obtenir la mise à disposition de téléservices réactifs et de qualité. Superviser l installation des bases de données et du système informatique du centre en coordination avec le contractant et le bénéficiaire. Superviser en coordination avec le contractant et le bénéficiaire l adaptation des bases de données et du système d information afin de les relier au centre. Etablir un plan de communication pour informer les contribuables et le personnel de l administration sur le centre d appel. Adaptation des bases de données et du système informatique afin de les relier au centre. Elaborer une campagne de sensibilisation. Les bases de données de l administration et le système d information sont compatibles. Plan de communication et supports de

10 et externe Préparer des kits d information pour les contribuables et les agents concernant le fonctionnement du centre. communication multi média y compris internet. C.4 Construire un système d évaluation de la performance du centre Concevoir et diffuser des documents supports de publicité sur les missions, les services, le fonctionnement et les horaires du centre et les diffuser aux usagers. Développer des systèmes pour la collecte, le stockage et la gestion des informations pour mesurer la performance et qualité de l assistance fournie aux usagers. Développer un système de suivi de la performance. Développer un système d évaluation de la performance du centre. Outils de suivi de la performance. Intégrer un dispositif de surveillance des flux et contrôle de l activité des agents qui permette de gérer la performance comme les conversations avec les usagers et les messages instantanés entre agents. Ainsi les chefs de service seront à même d identifier les mauvaises pratiques, de les corriger et d optimiser la productivité des agents. C.5 Voyages d étude C.5.1 C.5.2 C.5.3 Concevoir des rapports automatiques hebdomadaires et mensuels ou annuels qui retracent les flux (volume des appels) et leur traitement (réponse, abandon, occupation ). Réaliser trois voyages d étude pour quatre participants dans des administrations de l UE pour bénéficier de l expérience des pays visités en matière de centre d appel. Examen sur place du pilotage de l activité pour analyser les méthodes, les missions, les ressources, les résultats obtenus et l intérêt d une éventuelle adaptation aux besoins libanais. Rapports d étude.

11 Actions Objectifs Méthode, résultats Sources de vérification Hypothèses (facteurs externes au projet) VOLET D : Développer un plan de restauration informatique Fournir des spécifications techniques et documenter des procédures pour s assurer que l administration fiscale pourra restaurer ses fonctions informatiques en cas de sinistre avec le minimum d interruption d activité ou de dégradation significative dans le niveau des prestations offertes. D.1 Recenser la sécurité physique et les procédures Audit/évaluation de d urgence actuellement en vigueur dans les centres de l environnement données de l administration fiscale. informatique Recenser les ressources informatiques (serveur, réseaux ). Faire un état des lieux de l environnement informatique de l administration fiscale : système d exploitation, applications, procédures opérationnelles relatives à la disponibilité de ces applications. Identifier chaque faiblesse de l environnement de l administration fiscale et proposer des solutions de correction. Définir les indicateurs clés du plan de sauvegarde (PMDA) et de la durée maximale d indisponibilité admise pour toutes les applications critiques. Evaluer l environnement informatique. Inventaire des ressources informatiques. Indicateurs clés du plan de sauvegarde et des délais de restauration.

12 Contribuer à définir la meilleure stratégie de sauvegarde pour chaque application. Contribuer à localiser et à évaluer le niveau de sécurité d un site approprié à l intérieur de l infrastructure du ministère des finances. D.2 Développer un plan d action pour la protection des Définir le cahier des charges pour le plan de reprise d activité données en choisissant les modalités techniques (soit disques de sauvegarde, copie de données sur le site de reprise d activité en utilisant un SAN, soit par installation d applications de haute disponibilité qui sauvegardent et copient les données et les applications en dehors du site). Définir les recommandations et les besoins. Document de recommandations techniques. Recenser les besoins et y répondre en interrogeant les agents du ministère. Mettre en place un SAN à haute disponibilité et flexibilité qui sera en mesure d héberger les données de l administration dans un environnement centralisé avec une administration (DBA) minimale et une extensibilité maximale et qui intègre les données essentielles d infrastructures multiples et hétérogènes. Elaborer une stratégie pour la sauvegarde et la restauration qui assure une restitution cohérente et systématique de données diverses en environnements hétérogènes. Transmettre les meilleures pratiques et méthodes issues

13 du monde professionnel pour un plan de reprise d activité qui couvre les procédures informatiques de l administration fiscale. Identifier toutes les recommandations utiles aux actions futures. Définir le suivi du plan. D.3 Etablir les procédures pour limiter l impact des Développer les défaillances techniques pour tous les systèmes procédures du plan de informatiques audités sur les services et systèmes de restauration et l administration fiscale selon les niveaux de disponibilité sauvegarde déterminés et établis à l occasion du groupe de travail. Etablir les procédures pour restaurer, après incident, les principaux services et systèmes de l administration fiscale selon les évaluations et cotations déterminées à l occasion du groupe de travail. Etablir les procédures de restauration et de sauvegarde des données afin de permettre la récupération des applications et systèmes de l administration fiscale à un point de restauration antérieur. Etablir les procédures pour mettre à jour le plan de manière à suivre l évolution des besoins techniques et professionnels de l administration fiscale. Définir des procédures et des process pour gérer le plan en cas d incident. Assurer la continuité de l activité pendant et après les incidents. Plan de reprise d activité avec les process et procédures à suivre en cas d incident.

14 Définir des process utiles à la récupération des systèmes et au retour à une situation normale une fois que les problèmes ayant conduit au sinistre ont été détectés et résolus. Définition de processus pour évaluer les solutions de restauration prévues dans le plan de reprise d activité et des procédures de secours. D.4 Voyages d étude D.4.1 D.4.2 D.4.3 Définition des process pour évaluer régulièrement l efficacité de la procédure de récupération et la qualité du support de sauvegarde. Réaliser trois voyages d étude pour cinq participants dans une administration de l UE pour bénéficier de son expérience en matière de sécurité informatique. Examen sur place de : - l organisation, - l attribution des responsabilités, - les procédures et leur documentation, - les choix techniques, - le dispositif de contrôle, - le dispositif de suivi des incidents, - les éléments statistiques disponibles, - et le dispositif d amélioration et correction mis en œuvre Rapports d étude. ainsi que l intérêt d une éventuelle adaptation aux besoins libanais.

15 Actions Objectifs Méthode, résultats Sources de vérification Hypothèses (facteurs externes au projet) VOLET E : Soutien, accompagnement et supervision de tous les achats de fournitures Supervision des procédures d appel d offres de deux projets d acquisition : a) équipement du centre d appel et b) équipement du centre de formation. Travail de conseil pour préparer la procédure d appel d offres et évaluer les offres. Participer comme observateur à la procédure d appel d offres. Les caractéristiques techniques des matériels sont définies. Les documents d évaluation des offres sont préparés pour les comités d évaluation (centre d appel et centre de formation). E.a Equipement du centre d appel Cette aide à l acquisition vient en complément des conditions et activités mentionnées au paragraphe C cidessus. Accompagnement de l administration dans l élaboration des spécifications techniques concernant l appel d offres. Délivrance de conseils technique concernant la procédure Les rapports des comités d évaluation sont préparés (centre d appel et centre de formation). Examen réalisé des spécifications techniques. Rapport technique sur la procédure d évaluation à

16 E.b Equipement du centre de formation Sous ce programme de jumelage STR3, l UE fournit l expertise et les matériels pour équiper et construire un centre de formation moderne et opérationnel au ministère des finances. Une mise à niveau du centre de formation permettra de disposer de locaux de formation adéquats et assurera le succès des réformes administratives engagées et l introduction d un impôt sur le revenu efficace. Les équipements comprendront : des systèmes d éclairage et de son, un système de discussion et de traduction simultanée, etc. d évaluation des offres et la réception provisoire des équipements. Participation en tant qu observateur au comité d évaluation et à la réception provisoire des équipements. Examen des spécifications des équipements techniques de l appel d offres. Délivrance de conseils techniques concernant la procédure d évaluation des offres et la réception provisoire des équipements. Participation en tant qu observateur au comité d évaluation et à la réception provisoire des équipements. destination du comité d évaluation. Rapport technique sur la réception provisoire des équipements. Examen réalisé des spécifications des équipements techniques. Rapport technique sur la procédure d évaluation à destination du comité d évaluation. Rapport technique sur la réception provisoire des équipements.

Coordinateur Finances et Ressources Humaines

Coordinateur Finances et Ressources Humaines Coordinateur Finances et Ressources Humaines L ASSOCIATION ALIMA ALIMA (the Alliance For International Medical Action) fête ses 4 ans d existence en 2013. Depuis sa création, l association a su se développer

Plus en détail

CQP Animateur(trice) d équipe de logistique des industries chimiques. Référentiels d activités et de compétences Référentiel de certification

CQP Animateur(trice) d équipe de logistique des industries chimiques. Référentiels d activités et de compétences Référentiel de certification CQP Animateur(trice) d équipe de logistique des industries chimiques Référentiels d activités et de compétences Référentiel de certification Désignation du métier ou des composantes du métier en lien avec

Plus en détail

du Commercial Profil d activités

du Commercial Profil d activités Activités des salariés permanents des agences d intérim Profil d activités du Commercial Activités type Développer et suivre le chiffre d affaire et la rentabilité du portefeuille confié par des actions

Plus en détail

Coordinateur Finances et Ressources Humaines

Coordinateur Finances et Ressources Humaines Coordinateur Finances et Ressources Humaines L ASSOCIATION ALIMA L association ALIMA (The Alliance for International Medical Action) a été créée en juin 2009 avec pour objectif de produire des secours

Plus en détail

Systèmes d information

Systèmes d information 11 Systèmes Cette famille rassemble des métiers dont la finalité est de concevoir, développer, exploiter et entretenir des solutions (logicielles et matérielles) répondant aux besoins collectifs et individuels

Plus en détail

Systèmes et réseaux d information et de communication

Systèmes et réseaux d information et de communication 233 DIRECTEUR DES SYSTÈMES ET RÉSEAUX D INFORMATION ET DE COMMUNICATION Code : SIC01A Responsable des systèmes et réseaux d information FPESIC01 Il conduit la mise en œuvre des orientations stratégiques

Plus en détail

OBJECTIF PROFESSIONNEL DE LA QUALIFICATION VALIDEE

OBJECTIF PROFESSIONNEL DE LA QUALIFICATION VALIDEE Commission paritaire nationale de l'emploi de la Métallurgie Qualification : MQ 2007 10 89 0264 FICHE D IDENTITE DE LA QUALIFICATION VALIDEE TITRE DE LA QUALIFICATION : Coordonnateur (trice) du développement

Plus en détail

Les métiers de l assistanat Evolutions Compétences - Parcours

Les métiers de l assistanat Evolutions Compétences - Parcours Les métiers de l assistanat Evolutions Compétences - Parcours Neuf pôles d activité La majorité des assistantes ont des activités couvrant ces différents pôles, à des niveaux différents, à l exception

Plus en détail

FICHE D IDENTITÉ DE LA QUALIFICATION VALIDÉE OBJECTIF PROFESSIONNEL DE LA QUALIFICATION VALIDEE

FICHE D IDENTITÉ DE LA QUALIFICATION VALIDÉE OBJECTIF PROFESSIONNEL DE LA QUALIFICATION VALIDEE COMMISSION PARITAIRE NATIONALE DE L'EMPLOI DE LA METALLURGIE Qualification : 2001 01 89 0195 (Cette fiche annule et remplace, à compter du 9 janvier 2007, la précédente fiche d identité) FICHE D IDENTITÉ

Plus en détail

M. Serge Bertrand, CRHA Président, Le Groupe Performa inc.

M. Serge Bertrand, CRHA Président, Le Groupe Performa inc. GESTION DES RESSOURCES HUMAINES 1. Gestion opérationnelles des RH 2. Audits GHR 3. Recrutement et dotation 4. Évaluation psychométrique 5. Consolidation et coaching 6. Transition de carrière 1. COMMENT

Plus en détail

RESPONSABLE DES RESSOURCES HUMAINES

RESPONSABLE DES RESSOURCES HUMAINES RESPONSABLE DES RESSOURCES HUMAINES FPEGRH01 RESPONSABLE DES RESSOURCES HUMAINES Définir et mettre en œuvre la politique de ressources humaines d une administration ou d un établissement public de l État.

Plus en détail

Tous droits réservés SELENIS

Tous droits réservés SELENIS 1. Objectifs 2. Etapes clefs 3. Notre proposition d accompagnement 4. Présentation de SELENIS 2 Un projet est une réalisation spécifique, dans un système de contraintes donné (organisation, ressources,

Plus en détail

POLITIQUE DE GOUVERNANCE N o : Le conseil d administration Le :

POLITIQUE DE GOUVERNANCE N o : Le conseil d administration Le : Destinataires : POLITIQUE DE GOUVERNANCE N o : Administrateurs, directeurs, gestionnaires, médecins, employés, bénévoles, stagiaires et fournisseurs Élaborée par : Le conseil d administration Le : Adoptée

Plus en détail

Intégrer un salarié dans l entreprise

Intégrer un salarié dans l entreprise L objectif de ce guide est d aider les managers à optimiser l accueil et l intégration des nouveaux salariés dans l entreprise. Un autre guide Fafsea «Assurer la fonction de tuteur» est à la disposition

Plus en détail

Microsoft IT Operation Consulting

Microsoft IT Operation Consulting Microsoft IT Operation Consulting Des offres de services qui vous permettent : D améliorer l agilité et l alignement de votre IT aux besoins métier de votre entreprise. De maîtriser votre informatique

Plus en détail

Livret de suivi du candidat(outil B)

Livret de suivi du candidat(outil B) A chaque étape du parcours CQP, son outil : Branche de la Miroiterie, Transformation et Négoce du Verre CQP Animateur d équipe de 1 er niveau Livret de suivi du candidat(outil B) Document à remplir par

Plus en détail

Intégrer un salarié dans l entreprise

Intégrer un salarié dans l entreprise L objectif de ce guide est d aider les managers à optimiser l accueil et l intégration des nouveaux salariés dans l entreprise. Un autre guide Fafsea «Assurer la fonction de tuteur» est à la disposition

Plus en détail

FICHE FONCTION RESPONSABLE SERVICE ENTRETIEN ET TRAVAUX NEUFS

FICHE FONCTION RESPONSABLE SERVICE ENTRETIEN ET TRAVAUX NEUFS POUR CANDIDATER : Mariane.Colmant@dupont.com ETAT SIGNALETIQUE SERVICE : MAINTENANCE SITE : SASSENAGE (38) Intitulé du poste : Responsable Service Entretien et Travaux Neufs Cette fiche fonction sera révisée

Plus en détail

Certification ISO 9001 v2000 afin :

Certification ISO 9001 v2000 afin : Objectif OBJECTIF d UNE CERTIFICATION ISO 9001 Certification ISO 9001 v2000 afin : de fiabiliser et d orienter l ensemble des processus de l entreprise vers la satisfaction de ses clients De mettre en

Plus en détail

Choisissez un pôle d activité ou un profil et cliquez

Choisissez un pôle d activité ou un profil et cliquez Organisation et planification des activités du service Gestion des ressources matérielles Gestion et coordination des informations Relations professionnelles Rédaction et mise en forme de documents professionnels

Plus en détail

«Il n y a de vent favorable que pour celui qui sait où il va.» Démarche GPEC

«Il n y a de vent favorable que pour celui qui sait où il va.» Démarche GPEC «Il n y a de vent favorable que pour celui qui sait où il va.» «La sécurité, c est la capacité de réagir à toute éventualité» Horemis Paris : 19 rue du Général Foy 75008 Paris - Tel: 33 (1) 55 06 01 51

Plus en détail

Ressources humaines Ministère de la Culture et de la Communication - 01/2012 223

Ressources humaines Ministère de la Culture et de la Communication - 01/2012 223 Ministère de la Culture et de la Communication - 01/2012 223 RESPONSABLE DE RESSOURCES HUMAINES Code : GRH01 Responsable de ressources humaines FPEGRH01 Il définit et met en œuvre la politique de ressources

Plus en détail

REFERENTIEL DU CQPM. Les missions ou activités confiées au titulaire peuvent porter à titre d exemples non exhaustifs sur :

REFERENTIEL DU CQPM. Les missions ou activités confiées au titulaire peuvent porter à titre d exemples non exhaustifs sur : COMMISION PARITAIRE NATIONALE DE L EMPLOI DE LE METALLURGIE Qualification : Catégorie : C* Dernière modification : 11/09/2008 REFERENTIEL DU CQPM TITRE DU CQPM : Management d équipe(s) autonome(s) I OBJECTIF

Plus en détail

Gouvernance et pilotage du Plan Autisme 2013-2016 Suivi de la mise en œuvre du Plan. Proposition commune des associations d usagers

Gouvernance et pilotage du Plan Autisme 2013-2016 Suivi de la mise en œuvre du Plan. Proposition commune des associations d usagers 1 Gouvernance et pilotage du Plan Autisme 2013-2016 Suivi de la mise en œuvre du Plan Proposition commune des associations d usagers (document élaboré sur la base de la note publique rédigée par Saïd Acef)

Plus en détail

ACCOMPAGNEMENT A LA CERTIFICATION ISO 9001 DE L AGENCE POUR LA RECHERCHE ET L INNOVATION EN CHAMPAGNE-ARDENNE - CARINNA

ACCOMPAGNEMENT A LA CERTIFICATION ISO 9001 DE L AGENCE POUR LA RECHERCHE ET L INNOVATION EN CHAMPAGNE-ARDENNE - CARINNA 1 APPEL D OFFRES ACCOMPAGNEMENT A LA CERTIFICATION ISO 9001 DE L AGENCE POUR LA RECHERCHE ET L INNOVATION EN CHAMPAGNE-ARDENNE - CARINNA JUILLET 2013 2 1. OBJET DE L APPEL D OFFRE Réalisation d un accompagnement

Plus en détail

REFERENTIEL DU CQPM. TITRE DU CQPM : Administrateur (trice) / Gestionnaire de systèmes et réseaux informatiques

REFERENTIEL DU CQPM. TITRE DU CQPM : Administrateur (trice) / Gestionnaire de systèmes et réseaux informatiques COMMISION PARITAIRE NATIONALE DE L EMPLOI DE LA METALLURGIE Qualification : Catégorie : C Dernière modification : 30/04/2015 REFERENTIEL DU CQPM TITRE DU CQPM : Administrateur (trice) / Gestionnaire de

Plus en détail

Fiche métier Responsable de la préparation des produits

Fiche métier Responsable de la préparation des produits Fiche métier Responsable de la préparation Il peut aussi s appeler > Chef/responsable de station de conditionnement. > Chef d entrepôt. Caractéristiques du métier > Le/la responsable de la préparation

Plus en détail

Architecte d infrastructures informatiques

Architecte d infrastructures informatiques Architecte d infrastructures informatiques E1C23 Infrastructures informatiques - IR L architecte d infrastructures informatiques pilote la conception, le déploiement et la mise en oeuvre d'architectures

Plus en détail

RESSOURCES HUMAINES. Yourcegid Ressources Humaines, des solutions pour les entreprises qui s investissent dans leur capital humain.

RESSOURCES HUMAINES. Yourcegid Ressources Humaines, des solutions pour les entreprises qui s investissent dans leur capital humain. Yourcegid Ressources Humaines, des solutions pour les entreprises qui s investissent dans leur capital humain. Solutions de gestion RESSOURCES HUMAINES Parce que votre entreprise est unique, parce que

Plus en détail

OBJECTIF. 2 RESULTATS. 2 INDICATEURS D IMPACT. 2 PRE-REQUIS. 2 ACTIVITES ET LIVRABLES. 2 PLANNING. 6 PRESTATAIRES. 6 PLAFOND DES CONTRIBUTIONS.

OBJECTIF. 2 RESULTATS. 2 INDICATEURS D IMPACT. 2 PRE-REQUIS. 2 ACTIVITES ET LIVRABLES. 2 PLANNING. 6 PRESTATAIRES. 6 PLAFOND DES CONTRIBUTIONS. Programme MOUSSANADA Axe : Système d information Action d assistance à la maîtrise d ouvrage pour l intégration d une solution informatique intégrée métier TERMES DE RÉFÉRENCE OBJECTIF... 2 RESULTATS...

Plus en détail

CONSEIL STRATÉGIQUE. Services professionnels. En bref

CONSEIL STRATÉGIQUE. Services professionnels. En bref Services professionnels CONSEIL STRATÉGIQUE En bref La bonne information, au bon moment, au bon endroit par l arrimage des technologies appropriées et des meilleures pratiques. Des solutions modernes adaptées

Plus en détail

CHARTE DE L AUDIT INTERNE

CHARTE DE L AUDIT INTERNE CHARTE DE L AUDIT INTERNE Septembre 2009 Introduction La présente charte définit la mission et le rôle de l audit interne de l Institut National du Cancer (INCa) ainsi que les modalités de sa gouvernance.

Plus en détail

REFERENTIEL ACTIVITES ET COMPETENCES

REFERENTIEL ACTIVITES ET COMPETENCES SEILLER EMPLOIV CONSEILLER EMPLOI FORMATION INSERTION REFERENTIEL ACTIVITES ET COMPETENCES FONCTION 1 : INTERVENTION AUPRÈS DES PERSONNES ÉLABORATION DE PROJETS ET ACCOMPAGNEMENT DE PARCOURS D INSERTION

Plus en détail

Campus TKPF. Centre de compétences. Synthèse du projet

Campus TKPF. Centre de compétences. Synthèse du projet Campus TKPF Centre de compétences Synthèse du projet 1 UN ESPACE D INFORMATION, D ORIENTATION, D ACCOMPAGNEMENT & DE VALORISATION DE SON PARCOURS PROFESSIONNEL UNE INGENIERIE INTEGREE DU SYSTEME FORMATION

Plus en détail

# 07 Charte de l audit interne

# 07 Charte de l audit interne Politiques et bonnes pratiques # 07 de l audit Direction générale fédérale Service Redevabilité & Qualité Janvier 2015 Approuvé par le Comité des audits Juin 2013 Approuvé par le Directoire fédéral Juillet

Plus en détail

FICHE METIER Responsable de service

FICHE METIER Responsable de service DOCUMENT DE TRAVAIL FICHE METIER Responsable de service METIER RESPONSABLE DE SERVICE Date de création/modification Janvier 2011 Définition du métier En relation et en cohérence avec les objectifs de la

Plus en détail

Livre Blanc. Optimiser la gestion et le pilotage des opérations. Août 2010

Livre Blanc. Optimiser la gestion et le pilotage des opérations. Août 2010 Livre Blanc Optimiser la gestion et le pilotage des opérations Août 2010 Un livre blanc édité par : NQI - Network Quality Intelligence Tél. : +33 4 92 96 24 90 E-mail : info@nqicorp.com Web : http://www.nqicorp.com

Plus en détail

JOURNÉE PORTES OUVERTES

JOURNÉE PORTES OUVERTES JOURNÉE PORTES OUVERTES Approfondir l utilisation d outils RH vers une gestion dynamique et prospective des RH 7 octobre 2014 Mission Conseils et Organisation RH Face aux contraintes d activités, l évolution

Plus en détail

Identification du module

Identification du module Identification du module Numéro de module 168 Titre Assister des processus métier au moyen d outils TIC Compétence Analyser des processus métier d un département de l entreprise et apporter un soutien

Plus en détail

GESTION DE PROJETS Coûts délais. 05/09/2007 V2.0 Gestion de Projets T. Fricheteau 1

GESTION DE PROJETS Coûts délais. 05/09/2007 V2.0 Gestion de Projets T. Fricheteau 1 GESTION DE PROJETS Coûts délais 05/09/2007 V2.0 Gestion de Projets T. Fricheteau 1 GESTION DE PROJETS Plan du cours: - Définitions, - Maîtrise des coûts et délais, - Gestion de l équipe projet, - Comité

Plus en détail

Programme détaillé BTS COMPTABILITE ET GESTION DES ORGANISATIONS. Objectifs de la formation. Les métiers DIPLÔME D ETAT

Programme détaillé BTS COMPTABILITE ET GESTION DES ORGANISATIONS. Objectifs de la formation. Les métiers DIPLÔME D ETAT Objectifs de la formation Le Brevet de Technicien Supérieur de Comptabilité et Gestion des Organisations est un diplôme national de l enseignement supérieur dont le titulaire, au sein des services administratifs,

Plus en détail

REFERENTIEL DU CQPM. Les missions ou activités confiées au titulaire peuvent porter à titre d exemples non exhaustifs sur :

REFERENTIEL DU CQPM. Les missions ou activités confiées au titulaire peuvent porter à titre d exemples non exhaustifs sur : COMMISION PARITAIRE NATIONALE DE L EMPLOI DE LE METALLURGIE Qualification : Catégorie : D Dernière modification : 30/04/2015 REFERENTIEL DU CQPM TITRE DU CQPM : Responsable d affaires I OBJECTIF PROFESSIONNEL

Plus en détail

FILIÈRE METHODOLOGIE & PROJET

FILIÈRE METHODOLOGIE & PROJET FILIÈRE METHODOLOGIE & PROJET 109 Gestion de projet METHODOLOGIE ET PROJET Durée 3 jours Conduite de projet COND-PRO s Intégrer les conditions de réussite d une démarche de management par projet. Impliquer

Plus en détail

Manuel Qualité. Toutes les activités de l ICEDD sont dans le domaine d application du référentiel ISO 9001 :2000.

Manuel Qualité. Toutes les activités de l ICEDD sont dans le domaine d application du référentiel ISO 9001 :2000. Manuel 1 Objectif Décrire brièvement l organisation du système mis en place à l ICEDD afin de démontrer le respect des exigences de la norme ISO 9001 : 2000. Accessoirement, cela peut faciliter la recherche

Plus en détail

Bâtiments - Infrastructures

Bâtiments - Infrastructures 93 CONCEPTEUR D OUVRAGE ET D ÉQUIPEMENT Code : INF01 Concepteur d ouvrage et d équipement FPEINF01 Il conduit ou participe à des opérations d infrastructures dans le cadre de la réalisation d opérations

Plus en détail

Politique relative à l emploi et à la qualité de la langue française

Politique relative à l emploi et à la qualité de la langue française Politique relative à l emploi et à la qualité de la langue française Direction des études Août 2009 Préambule Fondé en 1917, le Collège Bart est un établissement d enseignement collégial privé autorisé

Plus en détail

Public cible : DRH et Responsables RH. Objectifs visés : jurisprudentielles les plus significatives, impactant la relation au travail.

Public cible : DRH et Responsables RH. Objectifs visés : jurisprudentielles les plus significatives, impactant la relation au travail. Public cible : DRH et Responsables RH. Objectifs visés : Identifier les apports des réformes législatives, règlementaires ainsi que les évolutions jurisprudentielles les plus significatives, impactant

Plus en détail

TERMES DE REFERENCE Mission n 13INI133

TERMES DE REFERENCE Mission n 13INI133 TERMES DE REFERENCE Mission n 13INI133 I. Informations générales Intitulé de la mission Composante Thématique(s) Bénéficiaire(s) Pays Durée totale des jours prévus Elaboration d un manuel des procédures

Plus en détail

APX Solution de Consolidation de Sauvegarde, restauration et Archivage

APX Solution de Consolidation de Sauvegarde, restauration et Archivage APX Solution de Consolidation de Sauvegarde, restauration et Archivage APX vous accompagne de la Conception à l Exploitation de votre Système d Information. Ce savoir faire est décliné dans les 3 pôles

Plus en détail

Ministère du travail, de l emploi, de la formation professionnelle et du dialogue social CAHIER DES CHARGES DU CONSULTANT

Ministère du travail, de l emploi, de la formation professionnelle et du dialogue social CAHIER DES CHARGES DU CONSULTANT Ministère du travail, de l emploi, de la formation professionnelle et du dialogue social CAHIER DES CHARGES DU CONSULTANT APPUI CONSEIL «GESTION DES AGES» dans le cadre du Contrat de génération Le présent

Plus en détail

REFERENTIEL D EVALUATION DES ACQUIS DE L EXPERIENCE POUR LE DIPLOME CAFERUIS

REFERENTIEL D EVALUATION DES ACQUIS DE L EXPERIENCE POUR LE DIPLOME CAFERUIS REFERENTIEL D EVALUATION DES ACQUIS DE L EXPERIENCE POUR LE DIPLOME CAFERUIS Référentiel d activités Le référentiel d activités décline les activités rattachées aux six fonctions exercées par l encadrement

Plus en détail

MANUEL DE GESTION DE CYCLE DE PROJET DU SP/CONEDD

MANUEL DE GESTION DE CYCLE DE PROJET DU SP/CONEDD 1 MINISTERE DE L ENVIRONNEMENT ET DU DEVELOPPEMENT DURABLE SECRETRARIAT PERMANENT DU CONSEIL NATIONAL POUR L ENVIRONNEMENT ET LE DEVELOPPEMENT DURABLE MANUEL DE GESTION DE CYCLE DE PROJET DU SP/CONEDD

Plus en détail

OBJECTIF DU POSTE : CONTEXTE : TÂCHES ET RESPONSABILITÉS : 1. Leadership et Supervision

OBJECTIF DU POSTE : CONTEXTE : TÂCHES ET RESPONSABILITÉS : 1. Leadership et Supervision DESCRIPTION DU POSTE Titre : Agent du service aux donateurs Département : Collecte de fonds Supérieur hiérarchique : Directeur de la collecte de fonds Supervision : Personnel et bénévoles du service aux

Plus en détail

RECUEIL DES RÈGLES DE GESTION

RECUEIL DES RÈGLES DE GESTION RECUEIL DES RÈGLES DE GESTION POLITIQUE RELATIVE À L APPRÉCIATION DU PERSONNEL PROFESSIONNEL ET DUPERSONNEL DE SOUTIEN (PO 13) RECUEIL DES RÈGLES DE GESTION POLITIQUE RELATIVE À L APPRÉCIATION DU PERSONNEL

Plus en détail

L achat de formation en 3 étapes :

L achat de formation en 3 étapes : L achat de formation en 3 étapes : 1- La définition du besoin de formation L origine du besoin en formation peut avoir 4 sources : Une évolution des choix stratégiques de l entreprise (nouveau métier,

Plus en détail

INGENIEUR SPECIALITE GESTION ET PREVENTION DES RISQUES DIPLOMÉ DE ARTS ET METIERS PARISTECH EN PARTENARIAT AVEC ITII 2 SAVOIES

INGENIEUR SPECIALITE GESTION ET PREVENTION DES RISQUES DIPLOMÉ DE ARTS ET METIERS PARISTECH EN PARTENARIAT AVEC ITII 2 SAVOIES INGENIEUR SPECIALITE GESTION ET PREVENTION DES RISQUES DIPLOMÉ DE ARTS ET METIERS PARISTECH EN PARTENARIAT AVEC ITII 2 SAVOIES RÉFÉRENTIEL D ACTIVITÉS ET RÉFÉRENTIEL DE CERTIFICATION ACTIVITE et TACHES

Plus en détail

POLITIQUE INSTITUTIONNELLE DE DÉVELOPPEMENT ET DE GESTION DES PROGRAMMES D ÉTUDES (PIDGP)

POLITIQUE INSTITUTIONNELLE DE DÉVELOPPEMENT ET DE GESTION DES PROGRAMMES D ÉTUDES (PIDGP) POLITIQUE INSTITUTIONNELLE DE DÉVELOPPEMENT ET DE GESTION DES PROGRAMMES D ÉTUDES (PIDGP) Adoptée par le conseil d administration le 27 novembre 2003 Direction des études Table des matières 1. BUT...

Plus en détail

Cartographie de compétences d un entrepreneur

Cartographie de compétences d un entrepreneur Cartographie de compétences d un entrepreneur Mission générale L entrepreneur définit la stratégie générale de l entreprise et supervise sa mise en œuvre Principales activités L entrepreneur fixe les objectifs

Plus en détail

CQP Animateur(trice) d équipe de logistique des industries chimiques

CQP Animateur(trice) d équipe de logistique des industries chimiques CQP Animateur(trice) d équipe de logistique des industries chimiques Livret de suivi du parcours de développement des compétences Ce livret est obligatoire pour les contrats de professionnalisation conclus

Plus en détail

Banque européenne d investissement. Charte de l Audit interne

Banque européenne d investissement. Charte de l Audit interne Charte de l Audit interne Juin 2013 Juin 2013 page 1 / 6 Juin 2013 page 2 / 6 1. Politique L Audit interne est une fonction essentielle dans la gestion de la Banque. Il aide la Banque en produisant des

Plus en détail

Mieux guider les entreprises dans la gestion de leurs ressources en intervenant en amont des restructurations et des phases de mutations

Mieux guider les entreprises dans la gestion de leurs ressources en intervenant en amont des restructurations et des phases de mutations nos métiers Optimisation des Politiques RH Améliorer la performance de l entreprise par l optimisation des Ressources Humaines Accompagnement des réorganisations Mieux guider les entreprises dans la gestion

Plus en détail

Responsable du département. Production / Infrastructures

Responsable du département. Production / Infrastructures Page 1 sur 9 Nom Fonction REDACTEUR VERIFICATEUR APPROBATEUR Martine Véniard Directeur du système d information Directeur du personnel Direction générale Date 1/01/2016 Signature Sources : Répertoire des

Plus en détail

Programme de formations

Programme de formations Programme de formations Member of Group LES DEFIS DE LA QUALITE Pourquoi mettre en place un Système de Management de la Qualité? Faire évoluer les comportements, les méthodes de travail et les moyens pour

Plus en détail

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n 3085 Convention collective nationale IDCC : 16. TRANSPORTS ROUTIERS ET ACTIVITÉS

Plus en détail

SERVICES RELATIFS A L EXPLOITATION DE RESEAUX DE TELECOMMUNICATIONS (Terrestres et satellitaires)

SERVICES RELATIFS A L EXPLOITATION DE RESEAUX DE TELECOMMUNICATIONS (Terrestres et satellitaires) PROBLEMATIQUE - L APPROCHE JADE Telecom L exploitation de réseaux de télécommunications implique pour les entreprises la prise en compte de différents points importants : La mise en place de personnel

Plus en détail

REPUBLIQUE FRANCAISE. Un secrétariat général, trois directions, un service et trois missions lui sont directement rattachés.

REPUBLIQUE FRANCAISE. Un secrétariat général, trois directions, un service et trois missions lui sont directement rattachés. REPUBLIQUE FRANCAISE Décision n 2014.0019/DP/SG du 30 avril 2014 du président de la Haute Autorité de santé portant organisation générale des services de la Haute Autorité de santé Le président de la Haute

Plus en détail

V 1 Février Mars Avril

V 1 Février Mars Avril Brevet de Technicien Supérieur Assistant de gestion PME-PMI A1.1 Recherche de clientèle et contacts Définir et mettre en place une méthode de prospection Repérer et qualifier les prospects Veiller à la

Plus en détail

ECOLE DU MANAGEMENT - Niveau 3 Cycle Supérieur Industriel

ECOLE DU MANAGEMENT - Niveau 3 Cycle Supérieur Industriel Responsables opérationnels débutants ou expérimentés en lien direct avec le comité de direction. Responsables d unités de production. Responsables de projet (technique, organisation, industrialisation).

Plus en détail

POUR DIFFUSION AUX AGENTS. CONSEILLER EN HYGIENE ET PROPRETE (h/f) B- TECHNICIEN TERRITORIAL C- AGENT DE MAITRISE C- ADJOINT TECHNIQUE BOBIGNY

POUR DIFFUSION AUX AGENTS. CONSEILLER EN HYGIENE ET PROPRETE (h/f) B- TECHNICIEN TERRITORIAL C- AGENT DE MAITRISE C- ADJOINT TECHNIQUE BOBIGNY MESDAMES ET MESSIEURS LES DIRECTEURS ET CHEFS DE SERVICE PPRS/DGP/ERH4/CP/FG/DEJ/N 13-21( 1 bis) Equipe RH 4 01 43 93 89 45 POUR DIFFUSION AUX AGENTS POSTE A POURVOIR : DIRECTION ET SERVICE : CATEGORIE

Plus en détail

L approche processus c est quoi?

L approche processus c est quoi? L approche processus c est quoi? D après FD X50-176 Management des processus (2005) AC X50-178 Management des processus, Bonnes pratiques et retours d expérience (2002) Introduction Termes et définitions

Plus en détail

Diagnostics Accompagnements Entreprises du tourisme, de l hôtellerie, la restauration et des activités de loisirs

Diagnostics Accompagnements Entreprises du tourisme, de l hôtellerie, la restauration et des activités de loisirs Diagnostics Accompagnements Entreprises du tourisme, de l hôtellerie, la restauration et des activités de loisirs Mai 2015 Date limite de réponse : 20 juin 2015 Cahier des charges Pour accompagner les

Plus en détail

LES DISPOSITIFS DE MOBILITE INTERNE ET DE REDEPLOIEMENT DANS LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE. Les dispositifs statutaires de mobilité interne

LES DISPOSITIFS DE MOBILITE INTERNE ET DE REDEPLOIEMENT DANS LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE. Les dispositifs statutaires de mobilité interne LES DISPOSITIFS DE MOBILITE INTERNE ET DE REDEPLOIEMENT DANS LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE La loi n 2009-972 du 3 août 2009 relative à la mobilité et aux parcours professionnels dans la fonction publique

Plus en détail

Textes de référence : articles 313-53-2 à 313-60, articles 318-38 à 318-43 et 314-3-2 du règlement général de l AMF

Textes de référence : articles 313-53-2 à 313-60, articles 318-38 à 318-43 et 314-3-2 du règlement général de l AMF Instruction AMF n 2012-01 Organisation de l activité de gestion de placements collectifs et du service d investissement de gestion de portefeuille pour le compte de tiers en matière de gestion des Textes

Plus en détail

L'approche Iso27001 au sein du Gie Systalians de Réunica Bayard

L'approche Iso27001 au sein du Gie Systalians de Réunica Bayard L'approche Iso27001 au sein du Gie Systalians de Réunica Bayard Club Iso 27001 - Emmanuel GARNIER 21 novembre 2007 L approche Iso 27001 au sein du GIE Systalians SOMMAIRE Systalians : le Gie de Réunica

Plus en détail

PROGRAMME ET PLANNING PREVISIONNEL 2003

PROGRAMME ET PLANNING PREVISIONNEL 2003 PROGRAMME ET PLANNING PREVISIONNEL 2003 Les propositions et les programmes des différentes manifestations vous seront adressés par mail ou par courrier au plus tard un mois avant le début de la formation.

Plus en détail

ECOLE DU MANAGEMENT - Niveau 3 Cycle Supérieur Industriel

ECOLE DU MANAGEMENT - Niveau 3 Cycle Supérieur Industriel Responsables opérationnels débutants ou expérimentés en lien direct avec le comité de direction. Responsables d unités de production. Responsables de projet (technique, organisation, industrialisation).

Plus en détail

Association ESSONNE CADRES

Association ESSONNE CADRES Association ESSONNE CADRES 10 avenue du Noyer Lambert - 91300 MASSY : 01 60 12 01 45 Email : competences91@essonnecadres.org Site web : www.essonnecadres.org Besoin d un Professionnel pour une situation

Plus en détail

D après FD X50-176 Management des processus (2005) AC X50-178 Management des processus, Bonnes pratiques et retours d expérience (2002)

D après FD X50-176 Management des processus (2005) AC X50-178 Management des processus, Bonnes pratiques et retours d expérience (2002) L'approche processus D après FD X50-176 Management des processus (2005) AC X50-178 Management des processus, Bonnes pratiques et retours d expérience (2002) Diaporama : Marie-Hélène Gentil (Maître de Conférences,

Plus en détail

Le tableau de bord de la DSI : un outil pour mieux piloter son informatique.

Le tableau de bord de la DSI : un outil pour mieux piloter son informatique. Le tableau de bord de la DSI : un outil pour mieux piloter son informatique. Introduction Face à l évolution constante des besoins fonctionnels et des outils informatiques, il est devenu essentiel pour

Plus en détail

Les épreuves professionnelles du BTS Communication

Les épreuves professionnelles du BTS Communication Les épreuves professionnelles du BTS Communication EPREUVE E4 COEFFICIENT 4 Contrôle continu (CCF) + Oral EPREUVE E6 COEFFICIENT 4 Contrôle continu (CCF) + Oral EPREUVE E5 COEFFICIENT 4 Ecrit EPREUVES

Plus en détail

Politique d emploi. des personnes. handicapées : le diagnosticconseil

Politique d emploi. des personnes. handicapées : le diagnosticconseil Politique d emploi des personnes handicapées : le diagnosticconseil Ce document s adresse particulièrement aux établissements, entreprises et groupes de plus de 250 salariés qui souhaitent s engager dans

Plus en détail

Plan PME - ENVIRONNEMENT ACCES Rhône-Alpes- CAP ENERGIE. CONSULTATION EXPERTS en Efficacité énergétique des sites industriels et des procédés

Plan PME - ENVIRONNEMENT ACCES Rhône-Alpes- CAP ENERGIE. CONSULTATION EXPERTS en Efficacité énergétique des sites industriels et des procédés Consultation de sociétés d Expert en Efficacité énergétique des sites industriels et des procédés, pour la réalisation d interventions auprès des PME/PMI dans le cadre du programme CAP ENERGIE Contexte

Plus en détail

asah alpha consulting Prog o ram a m m e e de d e fo f r o mat a i t on o n 2 01 0 5

asah alpha consulting Prog o ram a m m e e de d e fo f r o mat a i t on o n 2 01 0 5 AUDIT 1 1.1 Evaluation et appréciation du contrôle Auditeurs internes, contrôleurs de gestion Responsables administratifs et financiers ; Durée : 03 jours Maitriser la démarche d évaluation interne Mettre

Plus en détail

CHARTE DE L AUDIT INTERNE DU CMF

CHARTE DE L AUDIT INTERNE DU CMF CHARTE DE L AUDIT INTERNE DU CMF Approuvée par le Collège du CMF en date du 3 juillet 2013 1 La présente charte définit officiellement les missions, les pouvoirs et les responsabilités de la structure

Plus en détail

Les fondamentaux des Ressources Humaines

Les fondamentaux des Ressources Humaines Les fondamentaux des Ressources Humaines Référence GRH-01 JOUR 1 Les grands principes de la fonction RH Acquérir une vision globale de la gestion des ressources humaines dans l'entreprise. Maîtriser les

Plus en détail

INSTITUT INTERNATIONAL DE MANAGEMENT INSIM BEJAIA MANAGEMENT

INSTITUT INTERNATIONAL DE MANAGEMENT INSIM BEJAIA MANAGEMENT INSTITUT INTERNATIONAL DE MANAGEMENT INSIM BEJAIA MANAGEMENT INSIM BEJAIA, tour géni sider 3eme étage, rue de la liberté 06000 BEJAIA ALGÉRIE Tel/Fax: +213 (0) 34 220 200/ +213 (0) 34 229 506 E-mail: commercial@insimbejaia-dz.org

Plus en détail

Chef du service qualité, relations aux usagers et contrôle de gestion au sein de la Direction de l Environnement et de l énergie

Chef du service qualité, relations aux usagers et contrôle de gestion au sein de la Direction de l Environnement et de l énergie Chef du service qualité, relations aux usagers et contrôle de gestion au sein de la Direction de l Environnement et de l énergie Communauté d agglomération du Pays Ajaccien 1. La collectivité La Communauté

Plus en détail

I OBJECTIF PROFESSIONNEL DU CQPM

I OBJECTIF PROFESSIONNEL DU CQPM COMMISSION PARITAIRE NATIONALE DE L'EMPLOI DE LA METALLURGIE Qualification : 1997 03 42 69 0156 Catégorie : C* Dernière modification : 10/09/2009 REFERENTIEL DU CQPM TITRE DU CQPM : Chargé (e) de travaux

Plus en détail

Taux global de nomination préférentielle

Taux global de nomination préférentielle 6.2 MESURES DE REDRESSEMENT 1 Taux global de nomination préférentielle Les mesures de redressement d un programme d accès à l égalité ont pour but d augmenter la représentation de chaque groupe visé afin

Plus en détail

Les Jeudis de la Reprise. Programme de Formation

Les Jeudis de la Reprise. Programme de Formation Les Jeudis de la Reprise Programme de Formation 1. Les objectifs : L'objectif fondamental de ce dispositif est d'aider un repreneur potentiel à reprendre une. Ce dispositif s'engage à accroître la capacité

Plus en détail

RÉPUBLIQUE DE GUINÉE MINISTÈRE DES MINES ET DE LA GÉOLOGIE (MMG) PROJET D APPUI À LA GOUVERNANCE DANS LE SECTEUR MINIER (PAGSEM) GUINÉE

RÉPUBLIQUE DE GUINÉE MINISTÈRE DES MINES ET DE LA GÉOLOGIE (MMG) PROJET D APPUI À LA GOUVERNANCE DANS LE SECTEUR MINIER (PAGSEM) GUINÉE RÉPUBLIQUE DE GUINÉE MINISTÈRE DES MINES ET DE LA GÉOLOGIE (MMG) PROJET D APPUI À LA GOUVERNANCE DANS LE SECTEUR MINIER (PAGSEM) GUINÉE Financement: IDA N H 8040-GN TERMES DE REFERENCE FORMATION EN PLANIFICATION

Plus en détail

CQP Inter-branches Technicien de la Qualité

CQP Inter-branches Technicien de la Qualité CQP Inter-branches Technicien de la Qualité Référentiels d activités et de compétences Référentiel de certification OBSERVATOIRE DES INDUSTRIES CHIMIQUES Désignation du métier ou des composantes du métier

Plus en détail

Organisation et qualité

Organisation et qualité 12 Organisation Cette famille rassemble des métiers dont la finalité est d améliorer la qualité de service aux clients et l efficience de l entreprise, par la conduite de projets ou de démarches contribuant

Plus en détail

JEUX D'HIVER DU CANADA DE 2015. Responsable de l exploitation des sites

JEUX D'HIVER DU CANADA DE 2015. Responsable de l exploitation des sites JEUX D'HIVER DU CANADA DE 2015 Titre du poste : Responsable de l exploitation des sites Secteurs de responsabilité : 40 Exploitation des sites 44 Aménagement des sites 88 Services essentiels [déneigement]

Plus en détail

POL-24 Politique d évaluation du personnel enseignant à la formation continue. Adoptée par le Conseil d administration le 12 décembre 2005.

POL-24 Politique d évaluation du personnel enseignant à la formation continue. Adoptée par le Conseil d administration le 12 décembre 2005. POL-24 Politique d évaluation du personnel enseignant à la formation continue Adoptée par le Conseil d administration le 12 décembre 2005. POLITIQUE D ÉVALUATION DU PERSONNEL ENSEIGNANT À LA FORMATION

Plus en détail

S5 - MANAGEMENT. 511 L organisation notion d organisation modèles organisationnels

S5 - MANAGEMENT. 511 L organisation notion d organisation modèles organisationnels S5 - MANAGEMENT Le Management est un élément central de la formation. C est d ailleurs la fonction n 1 du référentiel des activités professionnelles. Il mobilise non seulement des savoirs issus de la psychologie,

Plus en détail

UE 5 Management des systèmes d informations. Le programme

UE 5 Management des systèmes d informations. Le programme UE 5 Management des systèmes d informations Le programme Légende : Modifications de l arrêté du 8 mars 2010 Suppressions de l arrêté du 8 mars 2010 Partie inchangée par rapport au programme antérieur 1.

Plus en détail

PROCEDURE D ACCUEIL. 1 Introduction

PROCEDURE D ACCUEIL. 1 Introduction PROCEDURE D ACCUEIL 1 Introduction Le processus d accueil d un nouvel arrivant est un processus clé du département des ressources humaines et qui malheureusement est souvent sous-estimé par ce dernier.

Plus en détail

Référentiel de certification

Référentiel de certification Référentiel de certification Compétences Fonctions Capacités Compétences terminales F1, F2, F3 C1 Analyser F3, F4 C2 Concevoir F2, F4 C3 Réaliser Toutes fonctions Toutes fonctions C4 S informer, informer,

Plus en détail

I OBJECTIF PROFESSIONNEL DU CQPM

I OBJECTIF PROFESSIONNEL DU CQPM COMMISSION PARITAIRE NATIONALE DE L'EMPLOI DE LA METALLURGIE Qualification : 2012 07 31 0297 Catégorie : C* Dernière modification : 31/07/2012 REFERENTIEL DU CQPM TITRE DU CQPM : Gestionnaire de configuration

Plus en détail