Sondage auprès des employés du réseau de la santé et des services sociaux du Québec - Rapport sommaire -

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Sondage auprès des employés du réseau de la santé et des services sociaux du Québec - Rapport sommaire -"

Transcription

1 Sondage auprès des employés du réseau de la santé et des services sociaux du Québec - Rapport sommaire - Juin

2 Objectifs Réalisée par CROP pour le compte de l Association québécoise d établissements de santé et de services sociaux (AQESSS), cette étude auprès des employés du réseau avait pour principaux objectifs : d étudier les perceptions et l engagement du personnel du réseau de la santé et des services sociaux face à leur emploi; de comparer les employés du réseau à la population active du Québec; d identifier de e les opportunités tés et les menaces en termes es de gestion du capital humain. 2

3 Méthodologie Le sondage a été réalisé en ligne auprès d un dun échantillon représentatif d employés demployés du réseau de la santé et des services sociaux. 14 établissements ont été sélectionnés aléatoirement à travers la province (15 au départ 1 désistement). Environ employés ont été invités par la poste à répondre au questionnaire en ligne (un rappel postal leur a été envoyé une semaine après l invitation initiale). Au total, 798 employés ont complété une entrevue (le taux de réponse est estimé à 30 %). Le sondage s est tenu du 16 avril au 10 mai La durée du questionnaire était de 23 minutes. Outre les questions relatives à la satisfaction au travail et à la perception du réseau, le questionnaire comportait 50 items du 3SC de CROP visant à établir le profil des valeurs des employés et à le comparer à l ensemble de la population active québécoise 3

4 Faits saillants Le réseau comparé à la population active du Québec La satisfaction globale des employés du réseau de la santé et des services sociaux à l égard de leur travail (42 % sont très ou assez satisfaits) est largement inférieure à celle de l ensemble de la population active du Québec (62 % sont très ou assez satisfaits). Les facteurs d insatisfaction les plus importants sont : la charge de travail (46 % en sont très ou assez insatisfaits comparativement à 21 % pour l ensemble de la main-d œuvre active du Québec); la situation de travail en général (30 % vs 12 % pour le Québec). Le personnel de soins est celui présentant le plus haut taux d insatisfaction parmi l ensemble des employés du réseau. Leur insatisfaction est principalement alimentée par la charge de travail (50 % en sont insatisfaits) et la possibilité d une conciliation travail-famille (44 %). 4

5 Comparaison avec la population active Satisfaction à l endroit de son travail Charge de travail 29% 56% -27pts Contribution à l'entreprise 44% 66% -22pts Satisfaction 42% 62% -20pts Équilibre 40% 60% -20pts Moyens pour s'améliorer 29% 48% -19pts Réseau Utilisation des compétences 48% 64% -16pts Québec Défis 48% 59% -11pts Autonomie 57% 67% -10pts Fidélité à l'employeur 56% 61% -5pts Possibilités d'apprendre 43% 46% -3pts 0% 10% 20% 30% 40% 50% 60% 70% 80% 5

6 Satisfaction au travail Notes de 4 & 5 sur une échelle variant de 0 à 5 Total Soins Soutien Cadre n = 798 n = 232 n = 241 n = 325 Charge de travail 29% 24% 46% 25% Contribution ti à l institution 44% 41% 49% 63% Satisfaction générale 42% 38% 49% 55% Équilibre travail / famille 40% 34% 56% 33% Moyens pour s améliorer 29% 25% 33% 53% Q9. Sur une échelle de 0 à 5, où 0 signifie pas du tout satisfait(e) et 5 très satisfait(e), veuillez indiquer dans quelle mesure vous êtes satisfait(e) des divers aspects suivants de votre travail: 6

7 Satisfaction au travail Notes de 4 & 5 sur une échelle variant de 0 à 5 Total Soins Soutien Cadre n = 798 n = 232 n = 241 n = 325 Utilisation des compétences 48% 47% 47% 66% Défis 48% 48% 43% 75% Autonomie 57% 53% 64% 73% Fidélité à l employeur 56% 54% 60% 55% Possibilités d apprendre 43% 43% 40% 69% Q9. Sur une échelle de 0 à 5, où 0 signifie pas du tout satisfait(e) et 5 très satisfait(e), veuillez indiquer dans quelle mesure vous êtes satisfait(e) des divers aspects suivants de votre travail: 7

8 Faits saillants Raisons pour travailler dans le réseau Bien avant les conditions de travail ou les horaires de travail, c est la nature même du travail (pour 95 % des employés) et la possibilité de se réaliser sur le plan professionnel (81 %) qui ont contribué à amener les employés à travailler dans le réseau de la santé. La majorité des répondants ont par ailleurs indiqué être tout à fait d accord avec l idée qu ils avaient «... le rêve de mieux répondre aux besoins des gens et des clients en matière de santé et de services sociaux». On observe également un sentiment de fierté parmi les employés du réseau : presque tous ont le sentiment de mettre toutes leurs compétences (99 %) et tout leur cœur (100 %) dans le cadre de leur travail. Malgré les défis et les difficultés que représente une carrière dans le réseau de la santé et des services sociaux, il est intéressant de constater que la vaste majorité des employés (78 %) recommanderaient néanmoins à leurs proches de travailler dans ce domaine. Malgré la grande insatisfaction des employés, force est de constater qu ils éprouvent malgré tout une très grande fierté et un dévouement à leur travail, ce qui constitue une force et un atout indéniables pour le réseau. 8

9 Raisons de travailler dans le réseau Contribution de certains éléments à la décision de travailler dans le réseau Nature du travail 65% 30% 95% Se réaliser sur le plan professionnel 37% 44% 81% Travail d'équipe 31% 41% 72% Conditions de travail 19% 40% 59% Beaucoup Assez Horaires de travail 19% 27% 46% 0% 20% 40% 60% 80% 100% 9

10 Raisons pour travailler dans le réseau (% beaucoup + assez) Total Soins Soutien Cadre n = 798 n = 232 n = 241 n = 325 Nature du travail 95% 97% 89% 99% Se réaliser sur le plan professionnel 81% 86% 67% 97% Travail d équipe 72% 75% 62% 82% Conditions de travail 59% 49% 85% 68% Horaires de travail 46% 38% 68% 49% Q3. Dans quelle mesure les éléments suivants ont-ils contribué à votre décision de travailler dans le réseau de la santé au Québec? 10

11 Rôle comme employé du réseau Un sentiment de fierté habite le personnel évoluant dans le réseau de la santé. Ils sentent qu ils mettent toutes leurs compétences à l œuvre et que leurs efforts permettent un travail d équipe. Les facteurs suivants viennent confirmer que ces employés sont davantage motivés à intégrer le réseau par une certaine forme de vocation : Je mets toute ma compétence dans mon travail (tout à fait d accord 82 % / plutôt d accord 16 %); Je mets tout mon cœur dans mon travail (tout à fait d accord 74 %, plutôt d accord 25 %); Je contribue fortement au travail d équipe (tout à fait d accord 61 %/ plutôt d accord 31 %); Je suis fier de travailler dans le réseau de la santé et des services sociaux (tout à fait d accord 49 %, plutôt d accord : 41 %); Dans ce travail, j avais le rêve de répondre le mieux possible aux besoins des gens et des clients (totalement en accord : 52 %). Cette fierté se traduit par ailleurs par le fait que 78 % des employés encourageraient avec ou sans hésitation leurs proches, parents ou amis à travailler dans le réseau de la santé et des services sociaux du Québec. Notons à ce chapitre que les employés de soins sont un peu moins nombreux à partager ce point de vue (personnel de soins : 74 %; personnel de soutien : 86 % ; cadres : 88 %), ce qui est probablement le fruit d une insatisfaction un peu plus grande que parmi les autres groupes 11

12 Encouragements à faire carrière dans le réseau Total n = 798 Soins n = 232 Soutien n = 241 Cadres n = 325 Oui, sans hésitation 34% 29% 45% 41% Oui, avec hésitation 44% 45% 41% 47% Non, avec hésitation 7% 9% 4% 5% Non sans hésitation 15% 18% 9% 7% Oui 78% 74% 86% 88% Non 22% 26% 14% 12% Q6A. Est-ce que vous encourageriez votre fils, votre fille, un neveu, une nièce, des voisins ou amis à faire carrière dans le réseau québécois de la santé et des services sociaux? 12

13 Faits saillants La perception du réseau Compte tenu de ces résultats, il n est pas étonnant de constater que la perception du réseau est plutôt mitigée : 60 % le jugent très (3 %) ou assez (57 %) satisfaisant contre 40 % qui le jugent insatisfaisant. L insatisfaction est faut-il s en surprendre plus élevée auprès des employés de soins (45 % d insatisfaction comparativement à 32 % parmi les employés de soutien et 24 % parmi les cadres). Cependant, les employés évaluent plutôt positivement la compétence, l expertise et l engagement du personnel, mais sont plus critiques à l endroit de l organisation du travail, de l accès au réseau et de la motivation des employés. La majorité des employés du réseau ont par ailleurs l impression d avoir une mauvaise image publique, ce qui peut possiblement contribuer à l insatisfaction générale face à son travail : au total, 52 % estiment que l image du réseau dans l opinion publique est passable ou médiocre; pour ce qui est de l image du réseau dans les médias, 60 % estiment qu elle et passable ou médiocre. 13

14 Évaluation du réseau Évaluation de différents éléments du réseau Compétence du personnel 12% 52% 64% Respectdelaclientèle clientèle 15% 47% 61% Engagement du personnel 15% 44% 59% Expertise clinique 13% 43% 56% Variété des services 18% 36% 54% Organisation du travail 2% 18% 20% Motivation du personnel 2% 15% 16% Accessibilité des services Image publique 2% 12% 1% 7% 8% 15% Excellent Très bon Image dans les médias 0%5% 6% 0% 10% 20% 30% 40% 50% 60% 70% 14

15 Évaluation de différents éléments du réseau de la santé et des services sociaux L'organisation du travail au sein de votre établissement Total Soins Soutien Cadres n = 798 n = 232 n = 241 n = 325 Excellent 2% 1% 4% 2% Très bon 18% 18% 17% 22% Bon 38% 35% 45% 51% Passable 29% 32% 22% 22% Médiocre 14% 15% 13% 3% Excellent / Très bon 20% 19% 21% 24% Passable / Médiocre 42% 46% 35% 25% Q2G. Comment évaluez-vous chacun des éléments suivants du réseau de la santé et des services sociaux? 15

16 Évaluation de différents éléments du réseau de la santé et des services sociaux La motivation du personnel Total Soins Soutien Cadres n = 798 n = 232 n = 241 n = 325 Excellent 2% 2% 1% 0% Très bon 15% 14% 17% 15% Bon 48% 49% 44% 46% Passable 26% 25% 26% 32% Médiocre 10% 10% 12% 7% Excellent / Très bon 16% 15% 18% 15% Passable / Médiocre 36% 35% 38% 39% Q2H. Comment évaluez-vous chacun des éléments suivants du réseau de la santé et des services sociaux? 16

17 Profil socioculturel Sur le plan de leurs valeurs personnelles, les employés du réseau de la santé et des services sociaux du Québec sont très caractérisés lorsqu on les compare à l ensemble de la population active du Québec. Ce sont des gens qui valorisent beaucoup la créativité. Il est important pour eux de se sentir créatifs dans leur vie de tous les jours, mais également de se dépasser et de relever des défis, et ce, dans un esprit de développement personnel. Ils veulent découvrir, apprendre, se dépasser. Ils aiment par ailleurs être en mesure d exercer dexercer une certaine emprise sur leur vie, sur leur travail. Ils ont besoin de se sentir en contrôle et de se sentir autonomes. Ils ont le sentiment d avoir des ressources et du potentiel qu ils aiment pouvoir mettre à profit dans leur vie de tous les jours et au travail. Ils sont très dynamiques et manifestent beaucoup de vitalité. Ce dynamisme se traduit aussi par un besoin de vie intense, un besoin de vivre des expériences nouvelles, de relever des défis pour se développer et se réaliser personnellement. On peut faire l hypothèse qu ils apprécient jusqu à un certain point le dynamisme et l intensité iéde la vie au travail il( (pas de routine). ¹ On peut lire en annexe la définition exacte de chacun des courants socioculturels 17

18 Profil socioculturel Plutôt altruistes, ils sont très ouverts sur les autres et sur la diversité, très sensibles aux autres en plus d être engagés socialement. Ils aiment aider leur prochain et rendre service autant dans leur travail que dans leur vie de tous les jours. C est sans doute une des raisons qui les amène à faire le métier qu ils font et c est également pourquoi on parle de cette idée de vocation. Pour eux, le travail c est bien plus une façon de se réaliser, de se développer et de s accomplir personnellement qu une source de revenu. Peut-être à cause de la nature de leur travail, du fait qu ils y sont depuis longtemps et que la situation ne semble pas avoir beaucoup changé au cours des dernières années (peut-être a-t-elle même empiré), on note qu ils sont plutôt cyniques et ne font pas très confiance aux leaders politiques ou d affaires. Dans leur milieu de travail, cela signifie sans doute que leur premier réflexe sera de ne pas croire à ce qu on leur dit et à ce qu on leur promet ils veulent des preuves et du concret. 18

19 Satisfaction au travail Malgré un niveau de satisfaction nettement inférieur à la moyenne de la population active du Québec sur leur situation en général, il est intéressant de constater que l intention de fidélité à l employeur est somme toute comparable. Plus de la moitié (56 %) des employés du réseau sont d accord pour affirmer qu ils ont l intention de continuer à travailler pour leur employeur pendant plusieurs années encore, comparativement à 61 % pour l ensemble de la population active. Le personnel de soins présente un taux de satisfaction plus faible que les autres catégories à l égard de la plupart des facteurs mesurés. Les principaux facteurs d insatisfaction sont la charge de travail et la possibilité d équilibre travail-famille. À l opposé, on observe que les cadres sont généralement plus satisfaits de leur situation de travail de façon générale (55 % comparativement à 49 % pour les employés de soutien et 42 % pour les employés de soins) de même que sur plusieurs éléments spécifiques (contribution, mise à jour et utilisation des compétences, défis, autonomie et possibilité d apprendre). 19

20 Conclusions et implications Une formidable vitalité à harnacher! 20

21 La satisfaction au travail Conclusions et implications Les employés du réseau de la santé et des services sociaux au Québec sont peu satisfaits de leur travail. La satisfaction est bien moindre aussi lorsque comparée à la main-d œuvre active québécoise. La charge de travail et la conciliation travail / famille sont les aspects qui présentent les pires indices de satisfaction. On observe également un faible sentiment de contribution i au développement de son organisation. On travaille fort mais on a l impression d avoir peu d impact sur le développement de l organisation organisation. Est-ce vain, ce que l on fait pour son institution? Malgré les efforts, les employés ont le sentiment d avoir peu d emprise Il y a un besoin d empowerment au niveau local, dans les organisations. 21

22 L évaluation du réseau Conclusions et implications Globalement, les employés font une très bonne évaluation du réseau de la santé au Québec, mais jugent qu il y a certainement place à l amélioration. La compétence, l expertise et l engagement du personnel sont très bien évalués. Par contre, l organisation du travail, la motivation générale des employés, l accès au réseau et son image publique sont jugés très sévèrement. 22

23 Les motivations à travailler dans le réseau Conclusions et implications On aime son travail, on l aime laime même beaucoup! On y met toute sa compétence et tout son «cœur»! On éprouve beaucoup de fierté. On veut contribuer à améliorer le sort des gens, des patients. Les employés du réseau ont en quelque sorte la vocation! «Avec cœur et compétence» disaient i les infirmières iè lors de la Semaine de l infirmière du 10 au 16 mai! 23

Étude de référence sur la satisfaction de la clientèle : consommateurs à domicile

Étude de référence sur la satisfaction de la clientèle : consommateurs à domicile Résumé du rapport Étude de référence sur la satisfaction de la clientèle : consommateurs à domicile Numéro de contrat : 90030-121581/001/CY Contrat attribué le : 2013-01-18 Préparé pour : Office national

Plus en détail

FOTO - L OMNIBUS MENSUEL DE CROP LE NOUVEAU CROP-EXPRESS

FOTO - L OMNIBUS MENSUEL DE CROP LE NOUVEAU CROP-EXPRESS FOTO - L OMNIBUS MENSUEL DE CROP LE NOUVEAU CROP-EXPRESS 550, RUE SHERBROOKE OUEST MONTRÉAL (QUÉBEC) H3A 1B9 BUREAU 900 TOUR EST T 514 849-8086, POSTE 3064 Réflexions méthodologiques Depuis des années,

Plus en détail

DU RAPATRIEMENT DE LA CONSTITUTION PRÉSENTÉE PAR CROP. de la vie aux idées

DU RAPATRIEMENT DE LA CONSTITUTION PRÉSENTÉE PAR CROP. de la vie aux idées ÉTUDE À e ANNIVERSAIRE DU RAPATRIEMENT DE LA CONSTITUTION PRÉSENTÉE PAR CROP de la vie aux idées TABLE DES MATIÈRES CONTEXTE ET OBJECTIFS 3 NOTORIÉTÉ DU RAPATRIEMENT DE LA CONSTITUTION CANADIENNE 4 DE

Plus en détail

environics research group

environics research group environics research group Sommaire Sondage en ligne sur les perceptions du public concernant le développement de carrière et le milieu de travail Janvier 2011 Préparé pour : Parrainé en partie par : 33,

Plus en détail

MODÈLE CROP DE CALIBRATION DES PANELS WEB

MODÈLE CROP DE CALIBRATION DES PANELS WEB MODÈLE CROP DE CALIBRATION DES PANELS WEB 550, RUE SHERBROOKE OUEST MONTRÉAL (QUÉBEC) H3A 1B9 BUREAU 900 TOUR EST T 514 849-8086, POSTE 3064 WWW.CROP.CA Le Protocole CROP de calibration des panels en ligne

Plus en détail

OFFICE DE LA PROTECTION DU CONSOMMATEUR

OFFICE DE LA PROTECTION DU CONSOMMATEUR OFFICE DE LA PROTECTION DU CONSOMMATEUR Rapport de sondage Présenté à : Monsieur André Lortie Service des communications Office de la protection du consommateur Évaluation de l impact de la brochure «Vos

Plus en détail

Date de diffusion publique : 4 septembre, 2012

Date de diffusion publique : 4 septembre, 2012 En règle générale, les Canadiens sont confiants de pouvoir reconnaître les signes d une urgence médicale, mais ils sont moins certains d avoir les compétences nécessaires pour intervenir. Quatre Canadiens

Plus en détail

Sondage 2012 auprès des leaders d opinion pour le compte de CBC/Radio-Canada

Sondage 2012 auprès des leaders d opinion pour le compte de CBC/Radio-Canada Sondage 2012 auprès des leaders d opinion pour le compte de CBC/Radio-Canada Faits saillants de la recherche Ce rapport sommaire présente quelques-uns des résultats du sondage en ligne mené par Phoenix

Plus en détail

Santé et relations humaines au travail Sommes-nous prêts à être plus performants?

Santé et relations humaines au travail Sommes-nous prêts à être plus performants? Santé et relations humaines au Sommes-nous prêts à être plus performants? Principaux enseignements de l enquête Mesure Management Santé chez les entrepreneurs de CroissancePlus Les traits d'identité constitutifs

Plus en détail

Montréal Québec Toronto Ottawa Edmonton Philadelphie Denver Tampa. www.legermarketing.com

Montréal Québec Toronto Ottawa Edmonton Philadelphie Denver Tampa. www.legermarketing.com Montréal Québec Toronto Ottawa Edmonton Philadelphie Denver Tampa www.legermarketing.com Méthodologie À l aide d une méthode d échantillonnage sophistiquée répliquant les conditions d un échantillon aléatoire

Plus en détail

Panorama sur les femmes entrepreneures et l assurance

Panorama sur les femmes entrepreneures et l assurance Panorama sur les femmes entrepreneures et l assurance 2013 Objectifs et méthodologie L'objectif de ce panorama est de mettre en évidence les différences de postures, de comportements et d'image entre hommes

Plus en détail

1. Satisfaction Satisfaction Globale

1. Satisfaction Satisfaction Globale Evaluation de la Rencontre Régionale Appui à l émergence et la structuration d une dynamique associative de développement local et régional Quelles perspectives communes de travail? Le 28 février 09 -

Plus en détail

La Banque Postale / CNP Assurances

La Banque Postale / CNP Assurances La Banque Postale / CNP Assurances Baromètre Prévoyance Vague 1 Santé Contacts TNS Sofres Département Finance Frédéric CHASSAGNE / Fabienne CADENAT / Michaël PERGAMENT 01.40.92. 45.37 / 31.17 / 46.72 42IG98

Plus en détail

L utilisation des TIC par le personnel enseignant. Marie-José Roy FRÉQUENCE D UTILISATION ET INTERNET

L utilisation des TIC par le personnel enseignant. Marie-José Roy FRÉQUENCE D UTILISATION ET INTERNET L utilisation des TIC par le personnel enseignant Marie-José Roy Depuis l apparition des micro-ordinateurs dans les années 1980, la tâche des enseignantes et enseignants s est vue modifiée à mesure que

Plus en détail

Étude sur la compétitivité des administrations cantonales

Étude sur la compétitivité des administrations cantonales Étude sur la compétitivité des administrations cantonales réalisée pour les Chambres de commerce latines Avril 2015 2 1. Descriptif de la recherche Contexte et méthodologie 3 La 7 ème vague de l étude

Plus en détail

Pour diffusion immédiate. Nouveau sondage CROP : LES AIRES PROTÉGÉES, UNE PRIORITÉ SELON LES QUÉBÉCOIS

Pour diffusion immédiate. Nouveau sondage CROP : LES AIRES PROTÉGÉES, UNE PRIORITÉ SELON LES QUÉBÉCOIS COMMUNIQUÉ Pour diffusion immédiate Nouveau sondage CROP : LES AIRES PROTÉGÉES, UNE PRIORITÉ SELON LES QUÉBÉCOIS Montréal, le 6 mars 2007 Un sondage réalisé du 28 février au 4 mars 2007 par la maison CROP

Plus en détail

Les lieux de travail d hier, d aujourd hui et de demain, vus par les salariés

Les lieux de travail d hier, d aujourd hui et de demain, vus par les salariés COMMUNIQUE DE PRESSE Les lieux de travail d hier, d aujourd hui et de demain, vus par les salariés Sondage Harris Interactive pour Gecina Enquête réalisée en ligne du 5 au 11 mai 2011. Echantillon représentatif

Plus en détail

Les préoccupations des enseignants en 2014

Les préoccupations des enseignants en 2014 Les préoccupations des enseignants en 204 Une profession en quête de valorisation Date Rapport rédigé par : Jean-Daniel Lévy, Directeur du Département Politique Opinion Magalie Gérard, Directrice de clientèle

Plus en détail

Faits saillants INDICE CPQ-LÉGER MARKETING DE CONFIANCE DANS L ÉCONOMIE QUÉBÉCOISE. Constats. Consommateurs. Entreprises.

Faits saillants INDICE CPQ-LÉGER MARKETING DE CONFIANCE DANS L ÉCONOMIE QUÉBÉCOISE. Constats. Consommateurs. Entreprises. Faits saillants INDICE CPQ-LÉGER MARKETING DE CONFIANCE DANS L ÉCONOMIE QUÉBÉCOISE Avril 2003 Constats L indice CPQ-Léger Marketing de confiance des consommateurs et des entreprises dans l économie québécoise

Plus en détail

Information, confiance et cohésion sociale dans un conflit environnemental lié à un projet de parc éolien au Québec

Information, confiance et cohésion sociale dans un conflit environnemental lié à un projet de parc éolien au Québec Information, confiance et cohésion sociale dans un conflit environnemental lié à un projet de parc éolien au Québec Résumé des résultats et conclusions de la recherche Marie-Ève Maillé, Ph. D. Centre de

Plus en détail

SONDAGE DES MEMBRES DE L APIGQ RÉSULTATS ET ANALYSE

SONDAGE DES MEMBRES DE L APIGQ RÉSULTATS ET ANALYSE SONDAGE DES MEMBRES DE L APIGQ RÉSULTATS ET ANALYSE SEPTEMBRE 2008 TABLE DES MATIÈRES INTRODUCTION... 3 SONDAGE ET ÉCHANTILLONNAGE... 3 SONDAGE... 3 ÉCHANTILLONNAGE... 4 COMPILATION DES RÉSULTATS... 4

Plus en détail

Sondage public 2012 sur les services policiers

Sondage public 2012 sur les services policiers Sondage public 2012 sur les services policiers 2 Sixième sondage public depuis 1995. Le sondage est conçu pour faire comprendre les perceptions des citoyens sur la criminalité i et la sécurité et mesurer

Plus en détail

Etude nationale sur l audition Résultats

Etude nationale sur l audition Résultats Etude nationale sur l audition Résultats 18 février 2013 Partenaires de l étude: Contenu Résumé Introduction Objectif Méthodologie de l étude Raisons pour lesquelles aucun appareil auditif n a été porté

Plus en détail

Sondage d opinion auprès des Canadiens Perception à l égard des couples de même sexe PROJET 12717-014

Sondage d opinion auprès des Canadiens Perception à l égard des couples de même sexe PROJET 12717-014 Sondage d opinion auprès des Canadiens Perception à l égard des couples de même sexe PROJET 12717-014 Table des matières Contexte et objectifs... 6 Méthodologie... 8 Résultats détaillés 1. Perception

Plus en détail

Enquête bien-être au travail des salariés

Enquête bien-être au travail des salariés Présentation petit déjeuner RH & Com Linking http://labrh.opinion-way.com Enquête bien-être au travail des salariés Décembre 2012 Note méthodologique Echantillon représentatif de 1014 salariés français

Plus en détail

Sondage sur le phénomène de la cyberintimidation en milieu scolaire. Rapport présenté à la

Sondage sur le phénomène de la cyberintimidation en milieu scolaire. Rapport présenté à la Sondage sur le phénomène de la cyberintimidation en milieu scolaire Rapport présenté à la Mars 2008 Tables des matières Contexte et objectifs.... 2 Page Méthodologie.3 Profil des répondants...6 Faits saillants..10

Plus en détail

«Expatriates in France : Tell us about your life» - Vague 1

«Expatriates in France : Tell us about your life» - Vague 1 «Expatriates in France : Tell us about your life» - Vague 1 Enquête réalisée par www.paris21.tv en partenariat avec la Société de Banque et d Expansion et de Paris Développement 17 Septembre 2014 www.netsbe.fr

Plus en détail

Nobody s Unpredictable

Nobody s Unpredictable Connaissance qu a le public de la Banque du Canada (Comparaison des résultats de l enquête téléphonique et de l enquête en ligne) Enquête de décembre 2010 commandée par la Banque du Canada Nobody s Unpredictable

Plus en détail

Image des infirmiers et des infirmières

Image des infirmiers et des infirmières Image des infirmiers et des infirmières Sondage réalisé par pour Publié le 12 mai 2015 dans le Parisien-Aujourd hui en France Méthodologie Recueil Enquête réalisée auprès d un échantillon de Français interrogés

Plus en détail

RAPPORT SUR LA CONFIANCE DES INVESTISSEURS DE PLACEMENTS MONDIAUX SUN LIFE

RAPPORT SUR LA CONFIANCE DES INVESTISSEURS DE PLACEMENTS MONDIAUX SUN LIFE 2 0 1 5 RAPPORT SUR LA CONFIANCE DES INVESTISSEURS DE PLACEMENTS MONDIAUX SUN LIFE 2 Le premier rapport sur la confiance des investisseurs (fondé sur un sondage mené auprès de 1 502 Canadiens ayant au

Plus en détail

! " # $ % & '! % & & # # # # % & (

!  # $ % & '! % & & # # # # % & ( ! " # $ % & '! % & & # # # # % & ( ' # $ " # # ) * ( + %, ' " # # # $ " '. / # #! 0 " $ ' # " # # " 1 $ " 1 " 1 # " / " 2 3 # $ " 2 3 1 4 # Information des instances Communication auprès du personnel

Plus en détail

I. L étude Usages & Attitudes

I. L étude Usages & Attitudes I. L étude Usages & Attitudes 1. Historique En 1997, entreprise leader de la distribution de boissons sur le marché hors domicile, France Boissons souhaite réaliser un état des lieux de son secteur d activité

Plus en détail

Rapport Lille. Sondage National de Satisfaction de la CNAV auprès des entreprises

Rapport Lille. Sondage National de Satisfaction de la CNAV auprès des entreprises Sondage National de Satisfaction de la CNAV auprès des entreprises Rapport Sommaire Présentation de l'étude Satisfaction globale La réalisation des DADS salaires Les contacts avec la CARSAT, CGSS ou CNAV

Plus en détail

ENQUÊTE DE SATISFACTION

ENQUÊTE DE SATISFACTION Département CRM ENQUÊTE DE SATISFACTION 3 QUI SOMMES-NOUS? CUSTOMER RELATIONSHIP MANAGEMENT (CRM) Ensemble de mesures prises pour optimiser la relation et la fidélisation client dans le but d augmenter

Plus en détail

Description du marché de l interim management

Description du marché de l interim management Description du marché de l interim management en Belgique Etude réalisée à la demande de a division of Septembre 2008 Market Probe Europe guy.morre@askbmi.com Sommaire 1. Objectifs de l étude 2. Méthodologie

Plus en détail

Les Français et l assurance santé

Les Français et l assurance santé Mai 2013 Contacts : 01 45 84 14 44 Jérôme Fourquet Magalie Gérard prénom.nom@ifop.com Les Français et l assurance santé pour Note méthodologique Etude réalisée pour : Groupama Assurances Echantillon :

Plus en détail

Les raisons d entreprendre une Vae

Les raisons d entreprendre une Vae Comité de Coordination Régional de l Emploi et de la Formation Professionnelle Les raisons Résultats d une enquête réalisée en mai 2012 Les certificateurs publics (Direccte, Draaf, Drjscs, Rectorat) présents

Plus en détail

- Santé Protection Sociale 2006 de l IRDES,

- Santé Protection Sociale 2006 de l IRDES, CFDT 2008 Enquête Santé L enquête CFDT sur la santé des français s est déroulée dans 4 régions (Ile de France, Lorraine, Pays de la Loire, et Bretagne) entre mars et septembre 2008, auprès d un échantillon

Plus en détail

Sondage 2010 des ACVM sur la retraite et les placements

Sondage 2010 des ACVM sur la retraite et les placements Sondage 2010 des ACVM sur la retraite et les placements Réalisé pour les Autorités canadiennes en valeurs mobilières Résumé le 28 septembre 2010 www.ipsos.ca TABLE DES MATIÈRES RÉSUMÉ... 1 Principales

Plus en détail

Les Français, les hôteliers et les sites de réservation d hébergement en ligne

Les Français, les hôteliers et les sites de réservation d hébergement en ligne Les Français, les hôteliers et les sites de réservation d hébergement en ligne Rapport rédigé par : Jean-Daniel Lévy, Directeur du Département Politique Opinion Magalie Gérard, Directrice de clientèle

Plus en détail

Re c h e r c h e e t É v a l u a t i o n

Re c h e r c h e e t É v a l u a t i o n Portrait d un processus d intégration D i f f i c u l t é s r e n c o n t r é e s e t r e s s o u r c e s m i s e s à p r o f i t p a r l e s n o u v e a u x a r r i v a n t s a u c o u r s d e s q u a

Plus en détail

INDICE CPQ-LÉGER MARKETING DE CONFIANCE DANS L ÉCONOMIE QUÉBÉCOISE

INDICE CPQ-LÉGER MARKETING DE CONFIANCE DANS L ÉCONOMIE QUÉBÉCOISE INDICE CPQ-LÉGER MARKETING DE CONFIANCE DANS L ÉCONOMIE QUÉBÉCOISE Juin 2003 Constats L indice CPQ-Léger Marketing de confiance des consommateurs et des entreprises dans l économie québécoise enregistre

Plus en détail

Les Français ais et l assurance l

Les Français ais et l assurance l Mai 2013 Contacts: 01 45 84 14 44 Jérôme Fourquet Magalie Gérard prénom.nom@ifop.com Les Français ais et l assurance l santé pour Note méthodologique Etude réalisée pour : Groupama Assurances Echantillon

Plus en détail

L ACCÈS AU CRÉDIT ET LES ATTITUDES DES QUÉBÉCOIS QUANT À L ENDETTEMENT UN SONDAGE RÉALISÉ POUR JECOMPRENDS.CA. de la vie aux idées

L ACCÈS AU CRÉDIT ET LES ATTITUDES DES QUÉBÉCOIS QUANT À L ENDETTEMENT UN SONDAGE RÉALISÉ POUR JECOMPRENDS.CA. de la vie aux idées L ACCÈS AU CRÉDIT ET LES ATTITUDES DES QUÉBÉCOIS QUANT À L ENDETTEMENT UN SONDAGE RÉALISÉ POUR JECOMPRENDS.CA de la vie aux idées L accès au crédit et les attitudes des Québécois quant à l endettement

Plus en détail

Sondage web sur la démocratie et la participation citoyenne

Sondage web sur la démocratie et la participation citoyenne Sondage web sur la démocratie et la participation citoyenne Sondage web sur la démocratie et la participation citoyenne Rapport d analyse des résultats Présenté à l'institut du Nouveau Monde 22 mai 2012

Plus en détail

CONJONCTURE ET STRATÉGIES PROFESSIONNELLES DES CADRES BAROMÈTRE SEMESTRIEL N 6

CONJONCTURE ET STRATÉGIES PROFESSIONNELLES DES CADRES BAROMÈTRE SEMESTRIEL N 6 CONJONCTURE ET STRATÉGIES PROFESSIONNELLES DES CADRES BAROMÈTRE SEMESTRIEL N 6 Juillet 11 OBJECTIF DE L ENQUÊTE Tous les six mois, l Apec interroge un échantillon représentatif de 1 cadres du secteur privé

Plus en détail

LES PROFESSIONNELS DE SANTE ET LE TIERS PAYANT COMPLEMENTAIRE Enquête Mut Santé/TNS Healthcare auprès de 150 pharmaciens

LES PROFESSIONNELS DE SANTE ET LE TIERS PAYANT COMPLEMENTAIRE Enquête Mut Santé/TNS Healthcare auprès de 150 pharmaciens LES PROFESSIONNELS DE SANTE ET LE TIERS PAYANT COMPLEMENTAIRE Enquête Mut Santé/TNS Healthcare auprès de 150 pharmaciens Nouvel opérateur de la gestion du Tiers Payant Complémentaire, Mut Santé a souhaité

Plus en détail

Groupe Alain Guiboud

Groupe Alain Guiboud Groupe Alain Guiboud A chacun ses objectifs, A chacun son opportunité. Frédéric M, Leader depuis 25 ans en vente directe dans le secteur des Produits de Beauté Naturels, du bien-être, des Parfums et des

Plus en détail

Satisfaction à l égard des cours de francisation suivis au cégep

Satisfaction à l égard des cours de francisation suivis au cégep Satisfaction à l égard des cours de francisation suivis au cégep Synthèse du rapport de recherche Janvier 2012 CONTEXTE ET OBJECTIFS 6 MÉTHODOLOGIE 8 PROFIL DES RÉPONDANTS 10 ANALYSE DÉTAILLÉE DES RÉSULTATS

Plus en détail

Qualité de vie des résidents en EMS: Perspectives croisées

Qualité de vie des résidents en EMS: Perspectives croisées PIHET Sandrine ETTER Stéphanie Qualité de vie des résidents en EMS: Perspectives croisées JOURNÉE DE RÉFLEXION DE L AFIPA 10.09.2014 UNE ENQUÊTE DE PLUS? 4 domaines couverts en 6 à 8 points: Autonomie

Plus en détail

FD/YMC N 1-5961 Contacts IFOP : Frédéric Dabi / Yves-Marie Cann POUR

FD/YMC N 1-5961 Contacts IFOP : Frédéric Dabi / Yves-Marie Cann POUR FD/YMC N 1-5961 Contacts IFOP : Frédéric Dabi / Yves-Marie Cann POUR Enquête sur la responsabilité sociale du scientifique Résultats détaillés Février 2007 Annexes La publication des données qui fondent

Plus en détail

Les entreprises familiales vues par les actifs Français.

Les entreprises familiales vues par les actifs Français. Les entreprises familiales vues par les actifs Français. Janvier 2014 Chaire Entrepreneuriat Familial et Société entre pérennité et changement Contacts : Noémie Lagueste Chargée d études Chaire Entrepreneuriat

Plus en détail

BAROMÈTRE EMPLOI VAGUE 2

BAROMÈTRE EMPLOI VAGUE 2 BAROMÈTRE EMPLOI VAGUE 2 Juillet 2014 CONTACT TADDEO 137, rue de l Université 75007 Paris Méthodologie Enquête réalisée par TNS Sofres, en ligne auprès d un échantillon de 502 cadres du secteur privé,

Plus en détail

Appréciation et perceptions à l égard des deux langues officielles du Canada. Sommaire de gestion. This report is also available in English.

Appréciation et perceptions à l égard des deux langues officielles du Canada. Sommaire de gestion. This report is also available in English. Appréciation et perceptions à l égard des deux langues officielles du Canada Sommaire de gestion Présenté au ministère du Patrimoine canadien Le 1er août 2012 par TNS Numéro du contrat : C1111-110947-001-CY

Plus en détail

Produits laitiers de ferme

Produits laitiers de ferme Produits laitiers de ferme Produits laitiers de ferme CRIOC, novembre 2008 Agenda 1. Objectifs 2. Méthodologie 3. Consommation de produits laitiers de ferme 4. Perception des produits laitiers de ferme

Plus en détail

Écoutez ce qui se dit sur l épargne-retraite au Canada

Écoutez ce qui se dit sur l épargne-retraite au Canada MARS 2014 ÉCHEC ET MAT! LES RÉGIMES D ÉPARGNE EN MILIEU DE TRAVAIL : UNE SOLUTION GAGNANTE POUR LES CANADIENS EN VUE DE LA RETRAITE Notre 6 e sondage annuel Indice canadien de report de la retraite montre

Plus en détail

Institut économique de Montréal. Rapport d un sondage omnibus. Juin 2005

Institut économique de Montréal. Rapport d un sondage omnibus. Juin 2005 Institut économique de Montréal Rapport d un sondage omnibus Juin 2005 Opinion des Québécois à l égard du jugement de la Cour suprême du Canada relatif à l interdiction aux citoyens de payer pour des soins

Plus en détail

ENQUÊTE SALARIÉS. VIAVOICE Mieux comprendre l opinion pour agir 178 rue de Courcelles 75 017 Paris + 33 (0)1 40 54 13 90 www.institut-viavoice.

ENQUÊTE SALARIÉS. VIAVOICE Mieux comprendre l opinion pour agir 178 rue de Courcelles 75 017 Paris + 33 (0)1 40 54 13 90 www.institut-viavoice. Délégation interministérielle à la Famille ENQUÊTE SALARIÉS Baromètre de l Observatoire de la parentalité en entreprise, en partenariat avec la Délégation interministérielle à la famille et l Union nationale

Plus en détail

Lorsqu une personne chère vit avec la SLA. Guide à l intention des enfants

Lorsqu une personne chère vit avec la SLA. Guide à l intention des enfants Lorsqu une personne chère vit avec la SLA Guide à l intention des enfants 2 SLA Société canadienne de la SLA 3000, avenue Steeles Est, bureau 200, Markham, Ontario L3R 4T9 Sans frais : 1-800-267-4257 Téléphone

Plus en détail

Les Français et les complémentaires santé

Les Français et les complémentaires santé Les Français et les complémentaires santé Sondage Ifop pour Lecomparateurassurance.com Contact Ifop : Romain Bendavid Directeur de clientèle Département Opinion et Stratégies d Entreprise 01 45 84 14 44

Plus en détail

«Le Leadership en Suisse»

«Le Leadership en Suisse» «Le Leadership en Suisse» Table des matières «Le Leadership en Suisse» Une étude sur les valeurs, les devoirs et l efficacité de la direction 03 04 05 06 07 08 09 11 12 13 14 «Le Leadership en Suisse»

Plus en détail

Compétences de gestion et leadership transformationnel : les incontournables liés au nouveau contexte environnemental

Compétences de gestion et leadership transformationnel : les incontournables liés au nouveau contexte environnemental Compétences de gestion et leadership transformationnel : les incontournables liés au nouveau contexte environnemental Natalie Rinfret, Ph.D. Colloque de l Association des directeurs généraux des services

Plus en détail

Étude 2013 sur la. reconnaissance des bénévoles. Contenu. Comment les bénévoles canadiens souhaitent-ils que leurs contributions soient reconnues?

Étude 2013 sur la. reconnaissance des bénévoles. Contenu. Comment les bénévoles canadiens souhaitent-ils que leurs contributions soient reconnues? Étude 2013 sur la reconnaissance des bénévoles Contenu Objectifs et méthodologie de la 2 recherche 3 Principaux résultats 4 Engagement bénévole Reconnaissance des bénévoles 6 Comment les bénévoles canadiens

Plus en détail

Comment jongler avec les enfants, le travail et les loisirs?

Comment jongler avec les enfants, le travail et les loisirs? Comment jongler avec les enfants, le travail et les loisirs? Les parents belges cherchent à mieux combiner travail et vie de famille 89 % veut consacrer plus de tempsà sa famille 82 %se sent souvent sous

Plus en détail

Etudiants et jeunes diplômés : les aspirations professionnelles

Etudiants et jeunes diplômés : les aspirations professionnelles et jeunes diplômés : les aspirations professionnelles Sondage de l Institut CSA pour LinkedIn Février 203 Sommaire Fiche technique du sondage p 3 Des jeunes optimistes pour eux-mêmes malgré un contexte

Plus en détail

Guide d exploration de métiers et de professions. Approche orientante

Guide d exploration de métiers et de professions. Approche orientante Guide d exploration de métiers et de professions Approche orientante Document rédigé par Yves Jutras Direction régionale d Emploi-Québec de l Île-de-Montréal, 2012 Exploration de métiers et de professions

Plus en détail

Mon argent pour la vie

Mon argent pour la vie Mon argent pour la vie Bâtir son épargne. Protéger ses avoirs. Prendre sa retraite en toute confiance. QUESTIONNAIRE SUR LE STYLE DE VIE À LA RETRAITE NAME DATE CURRENT AGE AGE YOU HOPE TO RETIRE La vie

Plus en détail

Sondage d opinion sur les livres, les longs métrages, les périodiques canadiens et les œuvres musicales

Sondage d opinion sur les livres, les longs métrages, les périodiques canadiens et les œuvres musicales Sondage d opinion sur les livres, les longs métrages, les périodiques canadiens et les œuvres musicales Sommaire exécutif Préparé pour le ministère du Patrimoine canadien 4 septembre 2012 Date d attribution

Plus en détail

Questionnaire sur la conciliation famille TRAVAIL

Questionnaire sur la conciliation famille TRAVAIL Questionnaire sur la conciliation famille TRAVAIL BLOC 1 : LA FAMILLE ET LES CHARGES FAMILIALES 1. Avez vous des enfants à votre charge au quotidien?, avec moi en garde à temps plein, en garde partagée,

Plus en détail

Décembre 2009. Enquête nationale Officiel du Handicap/Deloitte

Décembre 2009. Enquête nationale Officiel du Handicap/Deloitte Décembre 2009 Enquête nationale Officiel du Handicap/Deloitte Sommaire Introduction La loi handicap Enquête nationale Officiel du Handicap/Deloitte Résultats de l enquête nationale Recrutement, sous-traitance,

Plus en détail

Etat d esprit et pouvoir d achat des jeunes enseignants du public

Etat d esprit et pouvoir d achat des jeunes enseignants du public Etat d esprit et pouvoir d achat des jeunes enseignants du public Juillet 2013 Etude réalisée par l institut OpinionWay pour la MAIF, conduite en ligne du 3 au 29 juillet 2013 auprès d un échantillon représentatif

Plus en détail

«LE COMPORTEMENT DE L INVESTISSEUR TUNISIEN»

«LE COMPORTEMENT DE L INVESTISSEUR TUNISIEN» CONSEIL DU MARCHE FINANCIER DEPARTEMENT DES ETUDES ET DES STATISTIQUES «LE COMPORTEMENT DE L INVESTISSEUR TUNISIEN» SONDAGE REALISE AUPRES DES SOUSCRIPTEURS A L OCCASION DE L OPV SOTRAPIL Etude menée par

Plus en détail

DP: N 18980 Contact IFOP : Damien Philippot. pour

DP: N 18980 Contact IFOP : Damien Philippot. pour DP: N 18980 Contact IFOP : Damien Philippot pour Perceptions et attentes des recruteurs sur les formations en management Vague 4 Résultats détaillés Novembre 2010 Sommaire Pages - 1 - La méthodologie...

Plus en détail

Regards croisés sur l intérim

Regards croisés sur l intérim octobre 2012 Les dossiers de l Observatoire des Métiers et de l Emploi Regards croisés sur l intérim Regards croisés sur l intérim L Observatoire des Métiers et de l Emploi s est vu confier, depuis 2008,

Plus en détail

médicale canadienne, l Institut canadien d information sur la santé, Santé Canada et le Collège royal des médecins et chirurgiens du Canada.

médicale canadienne, l Institut canadien d information sur la santé, Santé Canada et le Collège royal des médecins et chirurgiens du Canada. DEPUIS PLUSIEURS ANNÉES, la Fédération des médecins omnipraticiens du Québec (FMOQ) interroge ses membres sur plusieurs aspects touchant leur pratique professionnelle à l aide de sondages, de groupes de

Plus en détail

Étude auprès de la génération X. Le paiement virtuel et la gestion des finances personnelles

Étude auprès de la génération X. Le paiement virtuel et la gestion des finances personnelles Étude auprès de la génération X Le paiement virtuel et la gestion des finances Rapport Présenté à Madame Martine Robergeau Agente de Développement et des Communications 11 octobre 2011 Réf. : 1855_201109/EL/cp

Plus en détail

«J aime ma boîte» Etude auprès des salariés français. Septembre 2014

«J aime ma boîte» Etude auprès des salariés français. Septembre 2014 «J aime ma boîte» Etude auprès des français Septembre 2014 A Méthodologie 2 Méthodologie ü Echantillon de 938, issus d un échantillon de 2055 personnes, représentatif de la population française âgée de

Plus en détail

Les artisans et leur banque

Les artisans et leur banque Chambre de métiers et de l artisanat de Région Nord - Pas de Calais Les artisans et leur banque Analyse des relations entre les artisans et leur banquier Enquête réalisée en août et septembre 2013 Octobre

Plus en détail

L expérience des services financiers et la connaissance de l ACFC - le point de vue du public

L expérience des services financiers et la connaissance de l ACFC - le point de vue du public L expérience des services financiers et la connaissance de l ACFC - le point de vue du public 5R000-040048/001/CY Présenté à : L Agence de la consommation en matière financière du Canada 24 mars 2005 Table

Plus en détail

BAROMÈTRE DE LA PROTECTION SOCIALE DES AGENTS TERRITORIAUX

BAROMÈTRE DE LA PROTECTION SOCIALE DES AGENTS TERRITORIAUX BAROMÈTRE DE LA PROTECTION SOCIALE DES AGENTS TERRITORIAUX Avril 2009 SOMMAIRE 1. La méthodologie 3 A. L évolution du système de protection sociale 5 B. Les pratiques en matière de protection sociale 9

Plus en détail

L évaluation du transfert des apprentissages suite à un programme de perfectionnement

L évaluation du transfert des apprentissages suite à un programme de perfectionnement L évaluation du transfert des apprentissages suite à un programme de perfectionnement Johann Jacob, M.A.P. et Richard Marceau, Ph. D. Centre de recherche et d expertise en évaluation (CREXE) Colloque annuel

Plus en détail

RÉPONDRE AUX BESOINS DU MARCHÉ DU TRAVAIL : LA CONTRIBUTION DU DÉVELOPPEMENT DE CARRIÈRE

RÉPONDRE AUX BESOINS DU MARCHÉ DU TRAVAIL : LA CONTRIBUTION DU DÉVELOPPEMENT DE CARRIÈRE RÉPONDRE AUX BESOINS DU MARCHÉ DU TRAVAIL : LA CONTRIBUTION DU DÉVELOPPEMENT DE CARRIÈRE RAPPORT 1 Rapport synthèse Un projet du Groupe de recherche canadien sur la pratique en développement de carrière

Plus en détail

Est-ce que les parents ont toujours raison? Épisode 49

Est-ce que les parents ont toujours raison? Épisode 49 Est-ce que les parents ont toujours raison? Épisode 49 Fiche pédagogique Le thème du 49 e épisode dirige l attention sur une question fondamentale lorsqu il s agit de développer la pensée des enfants,

Plus en détail

RAPPORT DES QUESTIONNAIRES ENTREPRISES ET ETUDIANTS EDITION 2008

RAPPORT DES QUESTIONNAIRES ENTREPRISES ET ETUDIANTS EDITION 2008 RAPPORT DES QUESTIONNAIRES ENTREPRISES ET ETUDIANTS EDITION 2008 Version non définitive um Etudiants Entreprises de l UTC 1 Sommaire Introduction... 4 1. Point de vue des étudiants... 4 1.1. Nombre d étudiants...

Plus en détail

SOMMAIRE. AVRIL 2013 TECHNOLOGIE ÉTUDE POINTS DE VUE BDC Recherche et intelligence de marché de BDC TABLE DES MATIÈRES

SOMMAIRE. AVRIL 2013 TECHNOLOGIE ÉTUDE POINTS DE VUE BDC Recherche et intelligence de marché de BDC TABLE DES MATIÈRES AVRIL 2013 TECHNOLOGIE ÉTUDE POINTS DE VUE BDC Recherche et intelligence de marché de BDC TABLE DES MATIÈRES Faits saillants du sondage 2 Contexte et méthode de sondage 3 Profil des répondants 3 Investissements

Plus en détail

Un autre signe est de blâmer «une colère ouverte qui débute par le mot TU».

Un autre signe est de blâmer «une colère ouverte qui débute par le mot TU». Le besoin de contrôler Le comportement compulsif de tout vouloir contrôler n est pas mauvais ou honteux, c est souvent un besoin d avoir plus de pouvoir. Il s agit aussi d un signe de détresse; les choses

Plus en détail

L image de la presse professionnelle auprès des actifs de catégories moyennes et supérieures

L image de la presse professionnelle auprès des actifs de catégories moyennes et supérieures L image de la presse professionnelle auprès des actifs de catégories moyennes et supérieures Sondage Ifop pour la Fédération nationale de la presse spécialisée Contacts Ifop : Frédéric Dabi / Guillaume

Plus en détail

Ville d Ottawa Sondage de 2007 auprès des résidents rapport 17 mai 2007

Ville d Ottawa Sondage de 2007 auprès des résidents rapport 17 mai 2007 Ville d Ottawa Sondage de 2007 auprès des résidents rapport 17 mai 2007 Avertissement d exclusivité L information contenue dans ce document est la propriété exclusive de la Ville d Ottawa et ne peut être

Plus en détail

Résultats du sondage sur la collaboration entre les CSSS et la première ligne médicale hors établissement

Résultats du sondage sur la collaboration entre les CSSS et la première ligne médicale hors établissement Résultats du sondage sur la collaboration entre les CSSS et la première ligne médicale hors établissement Janvier 2015 Contributions Équipe de travail Réal Cloutier, Hôpital Rivière-des-Prairies Louise

Plus en détail

LETTRE DE PRÉSENTATION

LETTRE DE PRÉSENTATION LETTRE DE PRÉSENTATION 100 Portsmouth Avenue Kingston, ON K7L 5A6 (613) 545-3949 Ext. 1674 employmentservice.sl.on.ca KINGSTON KINGSTON OTTAWA OTTAWA SHARBOT LAKE Services d emploi 785 Midpark Drive 71

Plus en détail

Perception de l'emploi associatif. Le Mouvement Associatif. Novembre 2014. Perception de l'emploi associatif TNS 2014 48UK60

Perception de l'emploi associatif. Le Mouvement Associatif. Novembre 2014. Perception de l'emploi associatif TNS 2014 48UK60 Le Mouvement Associatif Novembre 2014 1 Présentation de l enquête Méthodologie Echantillon Mode de recueil Dates de terrain Enquête en miroir : 501 jeunes représentatif des personnes âgées de 18 à 24 ans

Plus en détail

Faits saillants du Sondage sur l importance de l épargne-retraite individuelle et collective pour les travailleurs québécois

Faits saillants du Sondage sur l importance de l épargne-retraite individuelle et collective pour les travailleurs québécois 2009 Faits saillants du Sondage sur l importance de l épargne-retraite individuelle et collective pour les travailleurs québécois Service des statistiques et des sondages Rédaction Mise en page Francis

Plus en détail

QUESTIONS ET RÉPONSES. DEMANDE DE PROPOSITION (DP) Numéro de référence : 1000152168

QUESTIONS ET RÉPONSES. DEMANDE DE PROPOSITION (DP) Numéro de référence : 1000152168 QUESTIONS ET RÉPONSES DEMANDE DE PROPOSITION (DP) Numéro de référence : 1000152168 TITRE DU PROJET : Campagne de marketing de sensibilisation à la cessation du tabac intitulée Je te laisse / Break it Off

Plus en détail

BVA / Orange / Forum d Avignon. Les Français et la culture numérique

BVA / Orange / Forum d Avignon. Les Français et la culture numérique Octobre 2010 BVA / Orange / Forum d Avignon Les Français et la culture numérique Ce sondage est réalisé par pour et le et sera présenté lors du du 4 au 6 novembre Contact BVA : Céline Bracq Directrice

Plus en détail

Malgré une image des banques entachée par la crise, les Français restent très attachés à leur agence bancaire

Malgré une image des banques entachée par la crise, les Français restent très attachés à leur agence bancaire Résultats de l enquête Ifop/Wincor sur les relations des Français à leur agence bancaire Malgré une image des banques entachée par la crise, les Français restent très attachés à leur agence bancaire -

Plus en détail

La situation financière des Canadiens

La situation financière des Canadiens La situation financière des Canadiens 1 Approche client Microsoft Advertising Hiver 2015 LA SITUATION FINANCIÈRE DES CANADIENS 2 Des décisions financières difficiles et importantes doivent être prises

Plus en détail

marque employeur la perception est réalité

marque employeur la perception est réalité marque employeur la perception est réalité Veuillez noter que cette présentation vous est transmise à titre informatif. Ce document reste la propriété exclusive de Randstad et ne devra en aucun cas être

Plus en détail

4. Les relations avec les banques : difficultés rencontrées et mobilisation des dispositifs

4. Les relations avec les banques : difficultés rencontrées et mobilisation des dispositifs 4. Les relations avec les banques : difficultés rencontrées et mobilisation des dispositifs 4.1 Les contacts avec la banque et la connaissance du fonctionnement bancaire 4.1.1 Les contacts avec la banque

Plus en détail

Regards de Français sur les objets connectés dans le domaine de l assurance

Regards de Français sur les objets connectés dans le domaine de l assurance Regards de Français sur les objets connectés dans le domaine de l assurance Sondage Ifop pour AILANCY 4 juin 2015 N 113049 Contacts Ifop : Frédéric Dabi - Directeur Général Adjoint Alexandre Bourgine Chargé

Plus en détail