Sondage auprès des employés du réseau de la santé et des services sociaux du Québec - Rapport sommaire -

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Sondage auprès des employés du réseau de la santé et des services sociaux du Québec - Rapport sommaire -"

Transcription

1 Sondage auprès des employés du réseau de la santé et des services sociaux du Québec - Rapport sommaire - Juin

2 Objectifs Réalisée par CROP pour le compte de l Association québécoise d établissements de santé et de services sociaux (AQESSS), cette étude auprès des employés du réseau avait pour principaux objectifs : d étudier les perceptions et l engagement du personnel du réseau de la santé et des services sociaux face à leur emploi; de comparer les employés du réseau à la population active du Québec; d identifier de e les opportunités tés et les menaces en termes es de gestion du capital humain. 2

3 Méthodologie Le sondage a été réalisé en ligne auprès d un dun échantillon représentatif d employés demployés du réseau de la santé et des services sociaux. 14 établissements ont été sélectionnés aléatoirement à travers la province (15 au départ 1 désistement). Environ employés ont été invités par la poste à répondre au questionnaire en ligne (un rappel postal leur a été envoyé une semaine après l invitation initiale). Au total, 798 employés ont complété une entrevue (le taux de réponse est estimé à 30 %). Le sondage s est tenu du 16 avril au 10 mai La durée du questionnaire était de 23 minutes. Outre les questions relatives à la satisfaction au travail et à la perception du réseau, le questionnaire comportait 50 items du 3SC de CROP visant à établir le profil des valeurs des employés et à le comparer à l ensemble de la population active québécoise 3

4 Faits saillants Le réseau comparé à la population active du Québec La satisfaction globale des employés du réseau de la santé et des services sociaux à l égard de leur travail (42 % sont très ou assez satisfaits) est largement inférieure à celle de l ensemble de la population active du Québec (62 % sont très ou assez satisfaits). Les facteurs d insatisfaction les plus importants sont : la charge de travail (46 % en sont très ou assez insatisfaits comparativement à 21 % pour l ensemble de la main-d œuvre active du Québec); la situation de travail en général (30 % vs 12 % pour le Québec). Le personnel de soins est celui présentant le plus haut taux d insatisfaction parmi l ensemble des employés du réseau. Leur insatisfaction est principalement alimentée par la charge de travail (50 % en sont insatisfaits) et la possibilité d une conciliation travail-famille (44 %). 4

5 Comparaison avec la population active Satisfaction à l endroit de son travail Charge de travail 29% 56% -27pts Contribution à l'entreprise 44% 66% -22pts Satisfaction 42% 62% -20pts Équilibre 40% 60% -20pts Moyens pour s'améliorer 29% 48% -19pts Réseau Utilisation des compétences 48% 64% -16pts Québec Défis 48% 59% -11pts Autonomie 57% 67% -10pts Fidélité à l'employeur 56% 61% -5pts Possibilités d'apprendre 43% 46% -3pts 0% 10% 20% 30% 40% 50% 60% 70% 80% 5

6 Satisfaction au travail Notes de 4 & 5 sur une échelle variant de 0 à 5 Total Soins Soutien Cadre n = 798 n = 232 n = 241 n = 325 Charge de travail 29% 24% 46% 25% Contribution ti à l institution 44% 41% 49% 63% Satisfaction générale 42% 38% 49% 55% Équilibre travail / famille 40% 34% 56% 33% Moyens pour s améliorer 29% 25% 33% 53% Q9. Sur une échelle de 0 à 5, où 0 signifie pas du tout satisfait(e) et 5 très satisfait(e), veuillez indiquer dans quelle mesure vous êtes satisfait(e) des divers aspects suivants de votre travail: 6

7 Satisfaction au travail Notes de 4 & 5 sur une échelle variant de 0 à 5 Total Soins Soutien Cadre n = 798 n = 232 n = 241 n = 325 Utilisation des compétences 48% 47% 47% 66% Défis 48% 48% 43% 75% Autonomie 57% 53% 64% 73% Fidélité à l employeur 56% 54% 60% 55% Possibilités d apprendre 43% 43% 40% 69% Q9. Sur une échelle de 0 à 5, où 0 signifie pas du tout satisfait(e) et 5 très satisfait(e), veuillez indiquer dans quelle mesure vous êtes satisfait(e) des divers aspects suivants de votre travail: 7

8 Faits saillants Raisons pour travailler dans le réseau Bien avant les conditions de travail ou les horaires de travail, c est la nature même du travail (pour 95 % des employés) et la possibilité de se réaliser sur le plan professionnel (81 %) qui ont contribué à amener les employés à travailler dans le réseau de la santé. La majorité des répondants ont par ailleurs indiqué être tout à fait d accord avec l idée qu ils avaient «... le rêve de mieux répondre aux besoins des gens et des clients en matière de santé et de services sociaux». On observe également un sentiment de fierté parmi les employés du réseau : presque tous ont le sentiment de mettre toutes leurs compétences (99 %) et tout leur cœur (100 %) dans le cadre de leur travail. Malgré les défis et les difficultés que représente une carrière dans le réseau de la santé et des services sociaux, il est intéressant de constater que la vaste majorité des employés (78 %) recommanderaient néanmoins à leurs proches de travailler dans ce domaine. Malgré la grande insatisfaction des employés, force est de constater qu ils éprouvent malgré tout une très grande fierté et un dévouement à leur travail, ce qui constitue une force et un atout indéniables pour le réseau. 8

9 Raisons de travailler dans le réseau Contribution de certains éléments à la décision de travailler dans le réseau Nature du travail 65% 30% 95% Se réaliser sur le plan professionnel 37% 44% 81% Travail d'équipe 31% 41% 72% Conditions de travail 19% 40% 59% Beaucoup Assez Horaires de travail 19% 27% 46% 0% 20% 40% 60% 80% 100% 9

10 Raisons pour travailler dans le réseau (% beaucoup + assez) Total Soins Soutien Cadre n = 798 n = 232 n = 241 n = 325 Nature du travail 95% 97% 89% 99% Se réaliser sur le plan professionnel 81% 86% 67% 97% Travail d équipe 72% 75% 62% 82% Conditions de travail 59% 49% 85% 68% Horaires de travail 46% 38% 68% 49% Q3. Dans quelle mesure les éléments suivants ont-ils contribué à votre décision de travailler dans le réseau de la santé au Québec? 10

11 Rôle comme employé du réseau Un sentiment de fierté habite le personnel évoluant dans le réseau de la santé. Ils sentent qu ils mettent toutes leurs compétences à l œuvre et que leurs efforts permettent un travail d équipe. Les facteurs suivants viennent confirmer que ces employés sont davantage motivés à intégrer le réseau par une certaine forme de vocation : Je mets toute ma compétence dans mon travail (tout à fait d accord 82 % / plutôt d accord 16 %); Je mets tout mon cœur dans mon travail (tout à fait d accord 74 %, plutôt d accord 25 %); Je contribue fortement au travail d équipe (tout à fait d accord 61 %/ plutôt d accord 31 %); Je suis fier de travailler dans le réseau de la santé et des services sociaux (tout à fait d accord 49 %, plutôt d accord : 41 %); Dans ce travail, j avais le rêve de répondre le mieux possible aux besoins des gens et des clients (totalement en accord : 52 %). Cette fierté se traduit par ailleurs par le fait que 78 % des employés encourageraient avec ou sans hésitation leurs proches, parents ou amis à travailler dans le réseau de la santé et des services sociaux du Québec. Notons à ce chapitre que les employés de soins sont un peu moins nombreux à partager ce point de vue (personnel de soins : 74 %; personnel de soutien : 86 % ; cadres : 88 %), ce qui est probablement le fruit d une insatisfaction un peu plus grande que parmi les autres groupes 11

12 Encouragements à faire carrière dans le réseau Total n = 798 Soins n = 232 Soutien n = 241 Cadres n = 325 Oui, sans hésitation 34% 29% 45% 41% Oui, avec hésitation 44% 45% 41% 47% Non, avec hésitation 7% 9% 4% 5% Non sans hésitation 15% 18% 9% 7% Oui 78% 74% 86% 88% Non 22% 26% 14% 12% Q6A. Est-ce que vous encourageriez votre fils, votre fille, un neveu, une nièce, des voisins ou amis à faire carrière dans le réseau québécois de la santé et des services sociaux? 12

13 Faits saillants La perception du réseau Compte tenu de ces résultats, il n est pas étonnant de constater que la perception du réseau est plutôt mitigée : 60 % le jugent très (3 %) ou assez (57 %) satisfaisant contre 40 % qui le jugent insatisfaisant. L insatisfaction est faut-il s en surprendre plus élevée auprès des employés de soins (45 % d insatisfaction comparativement à 32 % parmi les employés de soutien et 24 % parmi les cadres). Cependant, les employés évaluent plutôt positivement la compétence, l expertise et l engagement du personnel, mais sont plus critiques à l endroit de l organisation du travail, de l accès au réseau et de la motivation des employés. La majorité des employés du réseau ont par ailleurs l impression d avoir une mauvaise image publique, ce qui peut possiblement contribuer à l insatisfaction générale face à son travail : au total, 52 % estiment que l image du réseau dans l opinion publique est passable ou médiocre; pour ce qui est de l image du réseau dans les médias, 60 % estiment qu elle et passable ou médiocre. 13

14 Évaluation du réseau Évaluation de différents éléments du réseau Compétence du personnel 12% 52% 64% Respectdelaclientèle clientèle 15% 47% 61% Engagement du personnel 15% 44% 59% Expertise clinique 13% 43% 56% Variété des services 18% 36% 54% Organisation du travail 2% 18% 20% Motivation du personnel 2% 15% 16% Accessibilité des services Image publique 2% 12% 1% 7% 8% 15% Excellent Très bon Image dans les médias 0%5% 6% 0% 10% 20% 30% 40% 50% 60% 70% 14

15 Évaluation de différents éléments du réseau de la santé et des services sociaux L'organisation du travail au sein de votre établissement Total Soins Soutien Cadres n = 798 n = 232 n = 241 n = 325 Excellent 2% 1% 4% 2% Très bon 18% 18% 17% 22% Bon 38% 35% 45% 51% Passable 29% 32% 22% 22% Médiocre 14% 15% 13% 3% Excellent / Très bon 20% 19% 21% 24% Passable / Médiocre 42% 46% 35% 25% Q2G. Comment évaluez-vous chacun des éléments suivants du réseau de la santé et des services sociaux? 15

16 Évaluation de différents éléments du réseau de la santé et des services sociaux La motivation du personnel Total Soins Soutien Cadres n = 798 n = 232 n = 241 n = 325 Excellent 2% 2% 1% 0% Très bon 15% 14% 17% 15% Bon 48% 49% 44% 46% Passable 26% 25% 26% 32% Médiocre 10% 10% 12% 7% Excellent / Très bon 16% 15% 18% 15% Passable / Médiocre 36% 35% 38% 39% Q2H. Comment évaluez-vous chacun des éléments suivants du réseau de la santé et des services sociaux? 16

17 Profil socioculturel Sur le plan de leurs valeurs personnelles, les employés du réseau de la santé et des services sociaux du Québec sont très caractérisés lorsqu on les compare à l ensemble de la population active du Québec. Ce sont des gens qui valorisent beaucoup la créativité. Il est important pour eux de se sentir créatifs dans leur vie de tous les jours, mais également de se dépasser et de relever des défis, et ce, dans un esprit de développement personnel. Ils veulent découvrir, apprendre, se dépasser. Ils aiment par ailleurs être en mesure d exercer dexercer une certaine emprise sur leur vie, sur leur travail. Ils ont besoin de se sentir en contrôle et de se sentir autonomes. Ils ont le sentiment d avoir des ressources et du potentiel qu ils aiment pouvoir mettre à profit dans leur vie de tous les jours et au travail. Ils sont très dynamiques et manifestent beaucoup de vitalité. Ce dynamisme se traduit aussi par un besoin de vie intense, un besoin de vivre des expériences nouvelles, de relever des défis pour se développer et se réaliser personnellement. On peut faire l hypothèse qu ils apprécient jusqu à un certain point le dynamisme et l intensité iéde la vie au travail il( (pas de routine). ¹ On peut lire en annexe la définition exacte de chacun des courants socioculturels 17

18 Profil socioculturel Plutôt altruistes, ils sont très ouverts sur les autres et sur la diversité, très sensibles aux autres en plus d être engagés socialement. Ils aiment aider leur prochain et rendre service autant dans leur travail que dans leur vie de tous les jours. C est sans doute une des raisons qui les amène à faire le métier qu ils font et c est également pourquoi on parle de cette idée de vocation. Pour eux, le travail c est bien plus une façon de se réaliser, de se développer et de s accomplir personnellement qu une source de revenu. Peut-être à cause de la nature de leur travail, du fait qu ils y sont depuis longtemps et que la situation ne semble pas avoir beaucoup changé au cours des dernières années (peut-être a-t-elle même empiré), on note qu ils sont plutôt cyniques et ne font pas très confiance aux leaders politiques ou d affaires. Dans leur milieu de travail, cela signifie sans doute que leur premier réflexe sera de ne pas croire à ce qu on leur dit et à ce qu on leur promet ils veulent des preuves et du concret. 18

19 Satisfaction au travail Malgré un niveau de satisfaction nettement inférieur à la moyenne de la population active du Québec sur leur situation en général, il est intéressant de constater que l intention de fidélité à l employeur est somme toute comparable. Plus de la moitié (56 %) des employés du réseau sont d accord pour affirmer qu ils ont l intention de continuer à travailler pour leur employeur pendant plusieurs années encore, comparativement à 61 % pour l ensemble de la population active. Le personnel de soins présente un taux de satisfaction plus faible que les autres catégories à l égard de la plupart des facteurs mesurés. Les principaux facteurs d insatisfaction sont la charge de travail et la possibilité d équilibre travail-famille. À l opposé, on observe que les cadres sont généralement plus satisfaits de leur situation de travail de façon générale (55 % comparativement à 49 % pour les employés de soutien et 42 % pour les employés de soins) de même que sur plusieurs éléments spécifiques (contribution, mise à jour et utilisation des compétences, défis, autonomie et possibilité d apprendre). 19

20 Conclusions et implications Une formidable vitalité à harnacher! 20

21 La satisfaction au travail Conclusions et implications Les employés du réseau de la santé et des services sociaux au Québec sont peu satisfaits de leur travail. La satisfaction est bien moindre aussi lorsque comparée à la main-d œuvre active québécoise. La charge de travail et la conciliation travail / famille sont les aspects qui présentent les pires indices de satisfaction. On observe également un faible sentiment de contribution i au développement de son organisation. On travaille fort mais on a l impression d avoir peu d impact sur le développement de l organisation organisation. Est-ce vain, ce que l on fait pour son institution? Malgré les efforts, les employés ont le sentiment d avoir peu d emprise Il y a un besoin d empowerment au niveau local, dans les organisations. 21

22 L évaluation du réseau Conclusions et implications Globalement, les employés font une très bonne évaluation du réseau de la santé au Québec, mais jugent qu il y a certainement place à l amélioration. La compétence, l expertise et l engagement du personnel sont très bien évalués. Par contre, l organisation du travail, la motivation générale des employés, l accès au réseau et son image publique sont jugés très sévèrement. 22

23 Les motivations à travailler dans le réseau Conclusions et implications On aime son travail, on l aime laime même beaucoup! On y met toute sa compétence et tout son «cœur»! On éprouve beaucoup de fierté. On veut contribuer à améliorer le sort des gens, des patients. Les employés du réseau ont en quelque sorte la vocation! «Avec cœur et compétence» disaient i les infirmières iè lors de la Semaine de l infirmière du 10 au 16 mai! 23

LA PRESSE. Rapport. Sondage : Ce que les femmes du Québec pensent du féminisme, de leur vie personnelle et professionnelle. 5 mars 2009.

LA PRESSE. Rapport. Sondage : Ce que les femmes du Québec pensent du féminisme, de leur vie personnelle et professionnelle. 5 mars 2009. LA PRESSE Rapport Sondage : Ce que les femmes du Québec pensent du féminisme, de leur vie personnelle et professionnelle 5 mars 2009 P a g e 1 TABLE DES MATIÈRES 1. MÉTHODOLOGIE... 3 2. FAITS SAILLANTS...

Plus en détail

ORDRE DES CONSEILLERS EN RESSOURCES HUMAINES AGRÉÉS. de la vie aux idées ENQUÊTE AUPRÈS DES TRAVAILLEURS QUÉBÉCOIS AVRIL 2014

ORDRE DES CONSEILLERS EN RESSOURCES HUMAINES AGRÉÉS. de la vie aux idées ENQUÊTE AUPRÈS DES TRAVAILLEURS QUÉBÉCOIS AVRIL 2014 ORDRE DES CONSEILLERS EN RESSOURCES HUMAINES AGRÉÉS ENQUÊTE AUPRÈS DES TRAVAILLEURS QUÉBÉCOIS AVRIL 2014 de la vie aux idées TABLE DES MATIÈRES CONTEXTE ET OBJECTIFS 3 À QUI A-T-ON PARLÉ? 5 MÉTHODOLOGIE

Plus en détail

Regard des entreprises au Québec sur les politiques publiques

Regard des entreprises au Québec sur les politiques publiques Montréal Québec Toronto Ottawa Edmonton Philadelphie Denver Tampa Regard des entreprises au Québec sur les politiques publiques Janvier 2010 www.legermarketing.com Table des matières Contexte, objectifs

Plus en détail

Les Canadiens et le bilinguisme

Les Canadiens et le bilinguisme Les Canadiens et le bilinguisme Rapport final Présenté à La Société Radio-Canada Recherche, Grille et Diffusion Décembre 2006 07-5517rap-final-complet Table des matières Méthodologie 3 Notes de lecture..

Plus en détail

Les Canadiens et l héritage politique de Jean Chrétien

Les Canadiens et l héritage politique de Jean Chrétien PRESSE CANADIENNE / LÉGER MARKETING Les Canadiens et l héritage politique de Jean Chrétien Rapport 507, place d Armes, bureau 700, Montréal (Québec) H2Y 2W8 Tél. : 514-982-2464 Télec. : 514-987-1960 www.legermarketing.com

Plus en détail

Montréal Québec Toronto Ottawa Calgary Edmonton Philadelphie Denver Tampa. www.legermarketing.com

Montréal Québec Toronto Ottawa Calgary Edmonton Philadelphie Denver Tampa. www.legermarketing.com Montréal Québec Toronto Ottawa Calgary Edmonton Philadelphie Denver Tampa www.legermarketing.com Table des matières 3 4 6 7 8 9 10 11 12 14 17 18 21 Présentation et méthodologie Principaux constats Résultats

Plus en détail

La profession médicale : vers un nouveau contrat social? 13468-009 Avril 2015

La profession médicale : vers un nouveau contrat social? 13468-009 Avril 2015 La profession médicale : vers un nouveau contrat social? 13468-009 Avril 2015 Contexte et objectifs Contexte et objectifs La profession médicale connaît de profondes mutations. Il semble que la manière

Plus en détail

Étude de référence sur la satisfaction de la clientèle : consommateurs à domicile

Étude de référence sur la satisfaction de la clientèle : consommateurs à domicile Résumé du rapport Étude de référence sur la satisfaction de la clientèle : consommateurs à domicile Numéro de contrat : 90030-121581/001/CY Contrat attribué le : 2013-01-18 Préparé pour : Office national

Plus en détail

DU RAPATRIEMENT DE LA CONSTITUTION PRÉSENTÉE PAR CROP. de la vie aux idées

DU RAPATRIEMENT DE LA CONSTITUTION PRÉSENTÉE PAR CROP. de la vie aux idées ÉTUDE À e ANNIVERSAIRE DU RAPATRIEMENT DE LA CONSTITUTION PRÉSENTÉE PAR CROP de la vie aux idées TABLE DES MATIÈRES CONTEXTE ET OBJECTIFS 3 NOTORIÉTÉ DU RAPATRIEMENT DE LA CONSTITUTION CANADIENNE 4 DE

Plus en détail

FOTO - L OMNIBUS MENSUEL DE CROP LE NOUVEAU CROP-EXPRESS

FOTO - L OMNIBUS MENSUEL DE CROP LE NOUVEAU CROP-EXPRESS FOTO - L OMNIBUS MENSUEL DE CROP LE NOUVEAU CROP-EXPRESS 550, RUE SHERBROOKE OUEST MONTRÉAL (QUÉBEC) H3A 1B9 BUREAU 900 TOUR EST T 514 849-8086, POSTE 3064 Réflexions méthodologiques Depuis des années,

Plus en détail

environics research group

environics research group environics research group Sommaire Sondage en ligne sur les perceptions du public concernant le développement de carrière et le milieu de travail Janvier 2011 Préparé pour : Parrainé en partie par : 33,

Plus en détail

Quel climat social chez les assistantes en 2012? Enquête menée auprès de plus de 1 000 assistantes en février/mars 2012

Quel climat social chez les assistantes en 2012? Enquête menée auprès de plus de 1 000 assistantes en février/mars 2012 Une enquête de l Observatoire Cegos Quel climat social chez les assistantes en 2012? Enquête menée auprès de plus de 1 000 assistantes en février/mars 2012 Méthodologie de l enquête 2 - L Observatoire

Plus en détail

Sondage sur la satisfaction de la clientèle qui communique avec la Régie par téléphone. Service des statistiques et des sondages

Sondage sur la satisfaction de la clientèle qui communique avec la Régie par téléphone. Service des statistiques et des sondages 2010 Sondage sur la satisfaction de la clientèle qui communique avec la Régie par téléphone Service des statistiques et des sondages Rédaction Mise en page Révision linguistique Graphisme Martine Pelletier

Plus en détail

AQESSS - ÉTUDE AUPRÈS DES QUÉBÉCOIS É SUR L INFORMATISATION CLINIQUE LA SANTÉ ÉLECTRONIQUE. De la vie aux idées 4 OCTOBRE 2011

AQESSS - ÉTUDE AUPRÈS DES QUÉBÉCOIS É SUR L INFORMATISATION CLINIQUE LA SANTÉ ÉLECTRONIQUE. De la vie aux idées 4 OCTOBRE 2011 AQESSS - ÉTUDE AUPRÈS DES QUÉBÉCOIS É SUR L INFORMATISATION CLINIQUE COLLOQUE EXPOSITION LA SANTÉ ÉLECTRONIQUE 4 OCTOBRE 2011 De la vie aux idées TABLE DES MATIÈRES CONTEXTE ET OBJECTIFS 3 FAITS SAILLANTS

Plus en détail

MODÈLE CROP DE CALIBRATION DES PANELS WEB

MODÈLE CROP DE CALIBRATION DES PANELS WEB MODÈLE CROP DE CALIBRATION DES PANELS WEB 550, RUE SHERBROOKE OUEST MONTRÉAL (QUÉBEC) H3A 1B9 BUREAU 900 TOUR EST T 514 849-8086, POSTE 3064 WWW.CROP.CA Le Protocole CROP de calibration des panels en ligne

Plus en détail

Les femmes et la création d entreprise

Les femmes et la création d entreprise Les femmes et la création d entreprise Un sondage exclusif mené par OpinionWay pour 30/01/12 - Sondage «Les femmes & la création d entreprise» mené par pour l APCE, CERFRANCE et le Salon des Entrepreneurs

Plus en détail

et d observation Nom :... Groupe :.. École :..

et d observation Nom :... Groupe :.. École :.. arnet C MON d activités d information et d observation et d observation Nom :... Groupe :.. École :.. Après mon 1 activité d expérimentation Introduction Dans ce carnet, tu pourras inscrire toutes tes

Plus en détail

Perceptions du grand public par rapport au gouvernement actuel et certains enjeux liés aux entreprises

Perceptions du grand public par rapport au gouvernement actuel et certains enjeux liés aux entreprises Montréal Québec Toronto Ottawa Edmonton Philadelphie Denver Tampa Perceptions du grand public par rapport au gouvernement actuel et certains enjeux liés aux entreprises 13574-008 Novembre 2009 www.legermarketing.com

Plus en détail

L ouverture des marchés de l électricité et du gaz naturel pour les clients professionnels Baromètre annuel vague 6 Septembre 2010

L ouverture des marchés de l électricité et du gaz naturel pour les clients professionnels Baromètre annuel vague 6 Septembre 2010 L ouverture des marchés de l électricité et du gaz naturel pour les clients professionnels Baromètre annuel vague 6 Septembre 2010 Baromètre annuel vague 6-1 - PRESENTATION DE L ETUDE Baromètre annuel

Plus en détail

Taux de recommandation net ou le ressenti des clients

Taux de recommandation net ou le ressenti des clients Cet article provient de la banque des meilleures pratiques de la Fondation européenne de la qualité. Taux de recommandation net ou le ressenti des clients Introduction Le taux de recommandation net est-il

Plus en détail

CLIMAT 2012 N 2013-04

CLIMAT 2012 N 2013-04 Enquête CLIMAT LES ÉTUDES DE L EMPLOI CADRE N 2013-04 FÉVRIER 2013 Enquête auprès de 3000 cadres en emploi dans le secteur privé (terrain : juillet ) En, les niveaux de satisfaction des cadres en emploi

Plus en détail

REPÈRES MÉTHODOLOGIQUES MINISTÈRE DU TOURISME

REPÈRES MÉTHODOLOGIQUES MINISTÈRE DU TOURISME REPÈRES MÉTHODOLOGIQUES MINISTÈRE DU TOURISME Étude de provenance et de l importance touristique de l achalandage IMPORTANT : Pour être recevable, l étude doit respecter tous les repères méthodologiques

Plus en détail

LES COMPORTEMENTS D ACHAT DES QUÉBÉCOIS SONDAGE TÉLÉPHONIQUE

LES COMPORTEMENTS D ACHAT DES QUÉBÉCOIS SONDAGE TÉLÉPHONIQUE LES COMPORTEMENTS D ACHAT DES QUÉBÉCOIS SONDAGE TÉLÉPHONIQUE Octobre 2012 En collaboration avec 2 Les comportements d achat des Québécois - 2012 1 2 3 4 5 Perception de la situation économique Intentions

Plus en détail

L ouverture des marchés de l électricité et du gaz naturel pour les clients professionnels Baromètre annuel vague 4 Décembre 2008

L ouverture des marchés de l électricité et du gaz naturel pour les clients professionnels Baromètre annuel vague 4 Décembre 2008 L ouverture des marchés de l électricité et du gaz naturel pour les clients professionnels Baromètre annuel vague 4 Décembre 2008 Baromètre annuel vague 4-1 - PRESENTATION DE L ETUDE Baromètre annuel vague

Plus en détail

LA MOBILITÉ INTERNE DES CADRES

LA MOBILITÉ INTERNE DES CADRES LA MOBILITÉ INTERNE DES CADRES LES ÉTUDES DE L EMPLOI CADRE N 2015-04 JANVIER 2015 Les circonstances du changement de poste dans l entreprise Les changements observés entre les deux postes Perception de

Plus en détail

Consultation des avocats de Paris

Consultation des avocats de Paris Consultation des avocats de Paris Sondage Ifop pour l Ordre des avocats de Paris Contacts Ifop : Frédéric Dabi / Jean-Philippe Dubrulle Département Opinion et Stratégies d Entreprise 01 45 84 14 44 prenom.nom@ifop.com

Plus en détail

Les bourreaux de travail et leur perception du temps par Leslie-Anne Keown

Les bourreaux de travail et leur perception du temps par Leslie-Anne Keown Les bourreaux de travail et leur perception du temps par Leslie-Anne Keown «Work is more fun than fun» (Je m amuse plus en travaillant qu en m amusant) Noel Coward Le travail, peu importe la définition

Plus en détail

Les artisans et l esprit d entreprise Novembre 2011

Les artisans et l esprit d entreprise Novembre 2011 Les artisans et l esprit d entreprise Novembre 2011 15, place de la République, 75003 Paris Tél : 01.78.94.89.87 http://www.opinion-way.com Méthodologie Méthodologie Étude réalisée auprès d un échantillon

Plus en détail

Pour diffusion immédiate. Nouveau sondage CROP : LES AIRES PROTÉGÉES, UNE PRIORITÉ SELON LES QUÉBÉCOIS

Pour diffusion immédiate. Nouveau sondage CROP : LES AIRES PROTÉGÉES, UNE PRIORITÉ SELON LES QUÉBÉCOIS COMMUNIQUÉ Pour diffusion immédiate Nouveau sondage CROP : LES AIRES PROTÉGÉES, UNE PRIORITÉ SELON LES QUÉBÉCOIS Montréal, le 6 mars 2007 Un sondage réalisé du 28 février au 4 mars 2007 par la maison CROP

Plus en détail

Enquête globale sur la perception des clients dans l assurance

Enquête globale sur la perception des clients dans l assurance Enquête globale sur la perception des clients dans l assurance Le moment pour les assureurs de repenser leur relation client Forum International de l'assurance Casablanca 18 avril 2013 Enquête globale

Plus en détail

Date de diffusion publique : 4 septembre, 2012

Date de diffusion publique : 4 septembre, 2012 En règle générale, les Canadiens sont confiants de pouvoir reconnaître les signes d une urgence médicale, mais ils sont moins certains d avoir les compétences nécessaires pour intervenir. Quatre Canadiens

Plus en détail

des hôpitaux des Territoires du Nord-Ouest

des hôpitaux des Territoires du Nord-Ouest Questionnaire sur la satisfaction du service des hôpitaux des Territoires du Nord-Ouest Fort Smith Mars 5 TABLE DES MATIÈRES APERÇU..................................................... 2 MÉTHODOLOGIE

Plus en détail

Résultats descriptifs de l enquête auprès des membres CSN des caisses Desjardins

Résultats descriptifs de l enquête auprès des membres CSN des caisses Desjardins Résultats descriptifs de l enquête auprès des membres CSN des caisses Desjardins présentés au Groupe de travail sur l avenir des syndicats chez Desjardins Christian Lévesque (HEC Montréal) Gregor Murray

Plus en détail

PERCEPTIONS DES PRATIQUES RH EN ENTREPRISE

PERCEPTIONS DES PRATIQUES RH EN ENTREPRISE PERCEPTIONS DES PRATIQUES RH EN ENTREPRISE LES ÉTUDES DE L EMPLOI CADRE N 2015-55 AVRIL 2015 SYNTHÈSE Ce document présente les principaux résultats d une enquête sur les politiques de gestion des ressources

Plus en détail

* Agnès Heller : L Homme de la Renaissance, Budapest, 1967 CROP 2

* Agnès Heller : L Homme de la Renaissance, Budapest, 1967 CROP 2 L APOGÉE D UN NOUVEL HOMME DE LA RENAISSANCE (et de sa fiancée) OU COMMENT S ADAPTER AU CONSOMMATEUR-CITOYEN D AUJOURD HUI Par ALAIN GIGUÈRE, PRÉSIDENT, CROP inc. de la vie aux idées L homme nouveau, l

Plus en détail

La question RH du mois «Le bien-être des salariés»

La question RH du mois «Le bien-être des salariés» La question RH du mois Octobre 2015 Embargo : Vendredi 22 octobre 12h 15 place de la République 75003 Paris Laurent Bernelas Directeur de l activité Corporate & Management 15, place de la République 75003

Plus en détail

Sondage 2012 auprès des leaders d opinion pour le compte de CBC/Radio-Canada

Sondage 2012 auprès des leaders d opinion pour le compte de CBC/Radio-Canada Sondage 2012 auprès des leaders d opinion pour le compte de CBC/Radio-Canada Faits saillants de la recherche Ce rapport sommaire présente quelques-uns des résultats du sondage en ligne mené par Phoenix

Plus en détail

Montréal Québec Toronto Ottawa Edmonton Philadelphie Denver Tampa. www.legermarketing.com

Montréal Québec Toronto Ottawa Edmonton Philadelphie Denver Tampa. www.legermarketing.com Montréal Québec Toronto Ottawa Edmonton Philadelphie Denver Tampa www.legermarketing.com Méthodologie À l aide d une méthode d échantillonnage sophistiquée répliquant les conditions d un échantillon aléatoire

Plus en détail

Opinion des Québécois à l égard des services publics et des PPP. Mai 2005

Opinion des Québécois à l égard des services publics et des PPP. Mai 2005 Opinion des Québécois à l égard des services publics et des PPP Mai 2005 2 Quand on affronte les défis de demain avec les méthodes d hier, on a les problèmes d aujourd hui Jean-Marc Léger, Léger Marketing

Plus en détail

Enquête de satisfaction. Consulat Général de France à Londres Octobre 2015

Enquête de satisfaction. Consulat Général de France à Londres Octobre 2015 Enquête de satisfaction Consulat Général de France à Londres Octobre 2015 Tendances générales Dans une perspective de mesure de la qualité du service et d amélioration des prestations offertes aux usagers,

Plus en détail

La satisfaction à l égard des gares et des trains, en France et en Europe. Julien Damon Professeur associé à Sciences Po (Master Urbanisme)

La satisfaction à l égard des gares et des trains, en France et en Europe. Julien Damon Professeur associé à Sciences Po (Master Urbanisme) La satisfaction à l égard des gares et des trains, en France et en Europe Julien Damon Professeur associé à Sciences Po (Master Urbanisme) Une multitude de sondages ponctuels et d études mesure les niveaux

Plus en détail

Grand sondage 2010 sur la satisfaction de la clientèle. Service des statistiques et des sondages

Grand sondage 2010 sur la satisfaction de la clientèle. Service des statistiques et des sondages Grand sondage 2010 sur la satisfaction de la clientèle Service des statistiques et des sondages Rédaction Collaboration Graphisme Mise en page Francis Bernier Nathalie Madore Nicholas Grenier Christine

Plus en détail

Observatoire sociétal «Les Français et la qualité des soins»

Observatoire sociétal «Les Français et la qualité des soins» Observatoire sociétal «Les Français et la qualité des soins» Deuxième édition Septembre 2010 Nobody s Unpredictable Fiche technique Sondage effectué pour : Générale de Santé Echantillon : 967 personnes,

Plus en détail

Sondage d opinion auprès des Canadiens Perception à l égard des couples de même sexe PROJET 12717-014

Sondage d opinion auprès des Canadiens Perception à l égard des couples de même sexe PROJET 12717-014 Sondage d opinion auprès des Canadiens Perception à l égard des couples de même sexe PROJET 12717-014 Table des matières Contexte et objectifs... 6 Méthodologie... 8 Résultats détaillés 1. Perception

Plus en détail

L intimidation au Québec. 19 novembre 2012

L intimidation au Québec. 19 novembre 2012 L intimidation au Québec 19 novembre 2012 2 La présente étude a été réalisée par Internet auprès de 652 personnes de plus de 18 ans, réparties dans toutes les régions du Québec. Les entrevues ont été réalisées

Plus en détail

Panel en ligne Points de vue :

Panel en ligne Points de vue : Panel en ligne Points de vue : Opinion des entrepreneurs canadiens sur la situation économique actuelle Mai 2009 1 Méthodologie du sondage > Nous avons effectué ce sondage auprès d entrepreneurs membres

Plus en détail

DOCUMENT D INFORMATION

DOCUMENT D INFORMATION DOCUMENT D INFORMATION Devenir citoyens : sondage d opinion auprès des Canadiens et des Canadiennes Commandé par la Fondation Pierre Elliott Trudeau en collaboration avec l Université Dalhousie Objet :

Plus en détail

Les préoccupations des enseignants en 2014

Les préoccupations des enseignants en 2014 Les préoccupations des enseignants en 204 Une profession en quête de valorisation Date Rapport rédigé par : Jean-Daniel Lévy, Directeur du Département Politique Opinion Magalie Gérard, Directrice de clientèle

Plus en détail

Le programme d assurance-emploi (a.-e.)1 offre

Le programme d assurance-emploi (a.-e.)1 offre Lori M. Stratychuk Les réitérants de l assurance-emploi Le programme d assurance-emploi (a.-e.)1 offre diverses prestations de soutien de revenu aux particuliers admissibles. Dans la plupart des cas, l

Plus en détail

Analyse des résultats du sondage

Analyse des résultats du sondage Comité des États Généraux de l Association du Jeune Barreau de Montréal Analyse des résultats du sondage Par Marianne St-Pierre-Plamondon Présidente du Comité Le 1 er mai 2009 Le Comité des États Généraux

Plus en détail

Diriger une association dans le secteur culturel

Diriger une association dans le secteur culturel Diriger une association dans le secteur culturel une affaire de compétence et d'engagement Les faits saillants du résultat de l analyse de la profession Dirigeante ou dirigeant d association Avec la collaboration

Plus en détail

Enquête Apec - Université Paris-Dauphine

Enquête Apec - Université Paris-Dauphine Enquête Apec - Université Paris-Dauphine L insertion professionnelle des diplômés de la Promotion 2008 de Masters 2 et Licence Professionnelle Jeudi 12 mai 2011 Pierre LAMBLIN - Directeur du Département

Plus en détail

Planète Pilote. Connaître les visiteurs de

Planète Pilote. Connaître les visiteurs de Connaître les visiteurs de Planète Pilote Etude réalisée du 1 er juillet au 29 août 2010 auprès de visiteurs du musée de l Air et de l Espace ayant assisté à une séance de Planète Pilote 1 Introduction

Plus en détail

Opinion des Québécois quant à l autonomie des directeurs et directrices d écoles

Opinion des Québécois quant à l autonomie des directeurs et directrices d écoles Institut Économique de Montréal Rapport de recherche Octobre 2007 Opinion des Québécois quant à l autonomie des directeurs et directrices d écoles Octobre 2007 13026-016 507, Place d Armes, bureau 700,

Plus en détail

Contexte et objectifs

Contexte et objectifs Contexte et objectifs L arrivée massive des «baby-boomers» à la retraite est, depuis quelques années, au coeur des préoccupations de la société québécoise. Dans ce contexte, les personnes aînées sont souvent

Plus en détail

FD/AM N 1-18325 Contacts IFOP : Frédéric Dabi / Adeline Merceron Tél : 01 45 84 14 44 adeline.merceron@ifop.com. pour

FD/AM N 1-18325 Contacts IFOP : Frédéric Dabi / Adeline Merceron Tél : 01 45 84 14 44 adeline.merceron@ifop.com. pour FD/AM N 1-18325 Contacts IFOP : Frédéric Dabi / Adeline Merceron Tél : 01 45 84 14 44 adeline.merceron@ifop.com pour Les Français et leur de santé Résultats détaillés Février 2010 Sommaire - 1 - La méthodologie...

Plus en détail

OFFICE DE LA PROTECTION DU CONSOMMATEUR

OFFICE DE LA PROTECTION DU CONSOMMATEUR OFFICE DE LA PROTECTION DU CONSOMMATEUR Rapport de sondage Présenté à : Monsieur André Lortie Service des communications Office de la protection du consommateur Évaluation de l impact de la brochure «Vos

Plus en détail

Sondage 2015 auprès des finissants en génie Rapport sur l Ouest du Canada* Réalisé par Ipsos Reid pour Ingénieurs Canada

Sondage 2015 auprès des finissants en génie Rapport sur l Ouest du Canada* Réalisé par Ipsos Reid pour Ingénieurs Canada Sondage 2015 auprès des finissants en génie Rapport sur l Ouest du Canada* Réalisé par Ipsos Reid pour Ingénieurs Canada Août 2015 *Colombie-Britannique, Alberta, Saskatchewan et Manitoba Table des matières

Plus en détail

Les entreprises familiales vues par les dirigeants.

Les entreprises familiales vues par les dirigeants. Les entreprises familiales vues par les dirigeants. Janvier 2014 Chaire Entrepreneuriat Familial et Société, entre pérennité et changement Contact : Noémie Lagueste Chargée d études Chaire Entrepreneuriat

Plus en détail

Santé et relations humaines au travail Sommes-nous prêts à être plus performants?

Santé et relations humaines au travail Sommes-nous prêts à être plus performants? Santé et relations humaines au Sommes-nous prêts à être plus performants? Principaux enseignements de l enquête Mesure Management Santé chez les entrepreneurs de CroissancePlus Les traits d'identité constitutifs

Plus en détail

Rapport d un sondage omnibus sur l opinion des Québécois à l égard de la privatisation du commerce de l alcool

Rapport d un sondage omnibus sur l opinion des Québécois à l égard de la privatisation du commerce de l alcool Institut économique de Montréal Les Québécois et la privatisation du commerce de l alcool -Résultats d un sondage Omnibus- -Rapport d analyse- Rapport d un sondage omnibus sur l opinion des Québécois à

Plus en détail

Un défi actuel pour les entreprises québécoises

Un défi actuel pour les entreprises québécoises La conciliation travail-famille: Un défi actuel pour les entreprises québécoises Présenté par: Janic Allard, M.B.A. Marie-Claude Girard-Jauvin, M.B.A. Chefs d entreprise // Consultantes en CTF www.consilia.ca

Plus en détail

Sondage sur les compétences financières des internautes québécois

Sondage sur les compétences financières des internautes québécois www.som.ca MONTRÉAL 1180, rue Drummond Bureau 620 Montréal (Québec) H3G 2S1 T 514 878-9825 QUÉBEC 2136, chemin Sainte-Foy Bureau 200 Québec (Québec) G1V 1R8 T 418 687-8025 Sondage sur les compétences financières

Plus en détail

Image des infirmiers et des infirmières

Image des infirmiers et des infirmières Image des infirmiers et des infirmières Sondage réalisé par pour Publié le 12 mai 2015 dans le Parisien-Aujourd hui en France Méthodologie Recueil Enquête réalisée auprès d un échantillon de Français interrogés

Plus en détail

Perception des Québécois à l égard de la rémunération des enseignants. Août 2011 Projet: 13026-023

Perception des Québécois à l égard de la rémunération des enseignants. Août 2011 Projet: 13026-023 Perception des Québécois à l égard de la rémunération des enseignants Août 2011 Projet: 13026-023 Contexte et objectif Méthodologie Faits saillants Analyse détaillée des résultats 6 8 10 12 Opinion

Plus en détail

Étude de NCP. Perceptions des consommateurs sur la publicité 2015

Étude de NCP. Perceptions des consommateurs sur la publicité 2015 Étude de NCP Perceptions des consommateurs sur la publicité 2015 2 Étude de NCP Étude de NCP 3 Table des matières Aperçu 4 Faits saillants 5 1 2 3 Les Canadiens perçoivent la publicité de manière favorable

Plus en détail

SONDAGE DES MEMBRES DE L APIGQ RÉSULTATS ET ANALYSE

SONDAGE DES MEMBRES DE L APIGQ RÉSULTATS ET ANALYSE SONDAGE DES MEMBRES DE L APIGQ RÉSULTATS ET ANALYSE SEPTEMBRE 2008 TABLE DES MATIÈRES INTRODUCTION... 3 SONDAGE ET ÉCHANTILLONNAGE... 3 SONDAGE... 3 ÉCHANTILLONNAGE... 4 COMPILATION DES RÉSULTATS... 4

Plus en détail

Indice canadien de report de la retraite Sun Life

Indice canadien de report de la retraite Sun Life Indice canadien de report de la retraite Sun Life 2013 Rapport sur l Indice canadien de report de la retraite Sun Life La vie est plus radieuse sous le soleil Table des matières L Indice canadien de report

Plus en détail

Isabelle Meilleur, M.O.A., orthophoniste Agente de planification, programmation et recherche Membre clinicienne du CRIR

Isabelle Meilleur, M.O.A., orthophoniste Agente de planification, programmation et recherche Membre clinicienne du CRIR Mesure de la satisfaction et des effets suscités par les ateliers d information adressés aux parents d enfants dysphasiques débutant un processus de réadaptation Isabelle Meilleur, M.O.A., orthophoniste

Plus en détail

La Banque Postale / CNP Assurances

La Banque Postale / CNP Assurances La Banque Postale / CNP Assurances Baromètre Prévoyance Vague 1 Santé Contacts TNS Sofres Département Finance Frédéric CHASSAGNE / Fabienne CADENAT / Michaël PERGAMENT 01.40.92. 45.37 / 31.17 / 46.72 42IG98

Plus en détail

Les pratiques de conciliation travail et vie personnelle :

Les pratiques de conciliation travail et vie personnelle : Colloque en assurance collective Les pratiques de conciliation travail et vie personnelle : un outil pour atténuer la détresse psychologique Maude Boulet, Ph.D. Analyste en statistique du travail Institut

Plus en détail

LES COMPORTEMENTS D ACHAT DES MONTRÉALAIS SONDAGE TÉLÉPHONIQUE

LES COMPORTEMENTS D ACHAT DES MONTRÉALAIS SONDAGE TÉLÉPHONIQUE LES COMPORTEMENTS D ACHAT DES MONTRÉALAIS SONDAGE TÉLÉPHONIQUE Octobre 2013 En collaboration avec Les comportements d achat des Montréalais - 2012 1 2 3 4 Perception de la situation économique Intentions

Plus en détail

Situation de l activité entrepreneuriale au Québec : les résultats du Global Entrepreneurship Monitor (GEM) de 2013. Éditorial

Situation de l activité entrepreneuriale au Québec : les résultats du Global Entrepreneurship Monitor (GEM) de 2013. Éditorial VOLUME 14 NUMÉRO 2Mai 2014 Éditorial Situation de l activité entrepreneuriale au Québec : les résultats du Global Entrepreneurship Monitor (GEM) de 2013 Le Global Entrepreneurship Monitor, communément

Plus en détail

ÉCOLE PUBLIQUE DE LA SALLE - CENTRE DE DOUANCE

ÉCOLE PUBLIQUE DE LA SALLE - CENTRE DE DOUANCE ÉCOLE PUBLIQUE DE LA SALLE - CENTRE DE DOUANCE QUESTIONNAIRE À COMPLÉTER PAR L ENSEIGNANT.E DE L ÉLÈVE* (GRILLE DE RENZULLI/HARTMAN) Nom de l élève : École : Date de naissance de l élève : Niveau : Nom

Plus en détail

L utilisation des TIC par le personnel enseignant. Marie-José Roy FRÉQUENCE D UTILISATION ET INTERNET

L utilisation des TIC par le personnel enseignant. Marie-José Roy FRÉQUENCE D UTILISATION ET INTERNET L utilisation des TIC par le personnel enseignant Marie-José Roy Depuis l apparition des micro-ordinateurs dans les années 1980, la tâche des enseignantes et enseignants s est vue modifiée à mesure que

Plus en détail

1. Satisfaction Satisfaction Globale

1. Satisfaction Satisfaction Globale Evaluation de la Rencontre Régionale Appui à l émergence et la structuration d une dynamique associative de développement local et régional Quelles perspectives communes de travail? Le 28 février 09 -

Plus en détail

Information, confiance et cohésion sociale dans un conflit environnemental lié à un projet de parc éolien au Québec

Information, confiance et cohésion sociale dans un conflit environnemental lié à un projet de parc éolien au Québec Information, confiance et cohésion sociale dans un conflit environnemental lié à un projet de parc éolien au Québec Résumé des résultats et conclusions de la recherche Marie-Ève Maillé, Ph. D. Centre de

Plus en détail

Habitudes et pratiques des élèves québécois de 10 ans au regard de la lecture

Habitudes et pratiques des élèves québécois de 10 ans au regard de la lecture Habitudes et pratiques des élèves québécois de 10 ans au regard de la lecture Document synthèse Par Geneviève Rodrigue, en collaboration avec Alain Carpentier, Joanne Munn, Valérie Saysset et Christian

Plus en détail

Table des matières. 1. Introduction... 1

Table des matières. 1. Introduction... 1 Table des matières 1. Introduction... 1 2. Plan échantillonal... 2 2.1. Marché saisonnier rural... 2 2.2. Marché saisonnier urbain... 2 2.3. Marché permanent urbain (2 collectes été et hiver)... 3 3. Questionnaire

Plus en détail

CONSULTATIONS AUPRÈS DU SECTEUR DE L ASSURANCE-VIE (CSAV) 2013-14

CONSULTATIONS AUPRÈS DU SECTEUR DE L ASSURANCE-VIE (CSAV) 2013-14 CONSULTATIONS AUPRÈS DU SECTEUR DE L ASSURANCE-VIE (CSAV) 2013-14 SOMMAIRE A. Contexte et objectifs de recherche L enquête visait principalement à recueillir les impressions laissées par le BSIF lors de

Plus en détail

Les seniors et les réseaux sociaux. Rapport d étude. www.lh2.fr

Les seniors et les réseaux sociaux. Rapport d étude. www.lh2.fr Les seniors et les réseaux sociaux Anne-Laure GALLAY Directrice de clientèle Département Opinion Institutionnel 01 55 33 20 90 anne-laure.gallay@lh2.fr Rapport d étude Domitille HERMITE Chef de groupe

Plus en détail

I. L étude Usages & Attitudes

I. L étude Usages & Attitudes I. L étude Usages & Attitudes 1. Historique En 1997, entreprise leader de la distribution de boissons sur le marché hors domicile, France Boissons souhaite réaliser un état des lieux de son secteur d activité

Plus en détail

LETTRE DE PRÉSENTATION

LETTRE DE PRÉSENTATION LETTRE DE PRÉSENTATION 100 Portsmouth Avenue Kingston, ON K7L 5A6 (613) 545-3949 Ext. 1674 employmentservice.sl.on.ca KINGSTON KINGSTON OTTAWA OTTAWA SHARBOT LAKE Services d emploi 785 Midpark Drive 71

Plus en détail

Les Belges sont satisfaits de leur médecin Transparence et coûts restent cependant à améliorer

Les Belges sont satisfaits de leur médecin Transparence et coûts restent cependant à améliorer Les Belges sont satisfaits de leur médecin Transparence et coûts restent cependant à améliorer Annexe À l occasion du 50 ème anniversaire de l assurance soins de santé et indemnités, la MC a mené une enquête

Plus en détail

Regard des entreprises sur le réseau universitaire québécois. Un sondage de la : Réalisé en partenariat avec :

Regard des entreprises sur le réseau universitaire québécois. Un sondage de la : Réalisé en partenariat avec : Regard des entreprises sur le réseau universitaire québécois Un sondage de la : Réalisé en partenariat avec : Ce sondage de la Chambre de commerce du Montréal métropolitain a été réalisé en partenariat

Plus en détail

Sondage 2010 des ACVM sur la retraite et les placements

Sondage 2010 des ACVM sur la retraite et les placements Sondage 2010 des ACVM sur la retraite et les placements Réalisé pour les Autorités canadiennes en valeurs mobilières Résumé le 28 septembre 2010 www.ipsos.ca TABLE DES MATIÈRES RÉSUMÉ... 1 Principales

Plus en détail

Finances et trésorerie : Étude Points de vue de BDC

Finances et trésorerie : Étude Points de vue de BDC Finances et trésorerie : Étude Points de vue de BDC Décembre 2011 Intelligence de marchés (Marketing) à BDC Sommaire Financement collectif Processus de planification Dette et incertitude économique Moins

Plus en détail

Les dossiers de l Observatoire des Métiers et de l Emploi. juin 2013. Regards croisés sur l intérim

Les dossiers de l Observatoire des Métiers et de l Emploi. juin 2013. Regards croisés sur l intérim Les dossiers de l Observatoire des Métiers et de l Emploi juin 2013 Regards croisés sur l intérim regards croisés sur l intérim L Observatoire des Métiers et de l Emploi s est vu confier, depuis 2008,

Plus en détail

TOLÉRANCE À L ÉGARD DE L HOMOSEXUALITÉ EN MILIEU DE TRAVAIL

TOLÉRANCE À L ÉGARD DE L HOMOSEXUALITÉ EN MILIEU DE TRAVAIL TOLÉRANCE À L ÉGARD DE L HOMOSEXUALITÉ EN MILIEU DE TRAVAIL Sondage d opinion auprès des Québécois (Travailleurs salariés) Pour L Ordre des conseillers en ressources humaines et en relations industrielles

Plus en détail

9 èmes Rencontres de l Épargne Salariale

9 èmes Rencontres de l Épargne Salariale Assemblée Nationale 9 èmes Rencontres de l Épargne Salariale 7 Novembre 2011 9 èmes Rencontres de l Épargne Salariale Assemblée Nationale 7 Novembre 2011 Assemblée Nationale 9 èmes Rencontres de l Épargne

Plus en détail

Baromètre des PME et TPE du Conseil Supérieur de l Ordre des Experts-Comptables

Baromètre des PME et TPE du Conseil Supérieur de l Ordre des Experts-Comptables Baromètre des PME et TPE du Conseil Supérieur de l Ordre des Experts-Comptables Présentation des principaux résultats 5 décembre 2006 1. Les questions barométriques 1.1 La perception de la situation économique

Plus en détail

Analyse des faits saillants du sondage sur la consommation des produits biologiques au Québec

Analyse des faits saillants du sondage sur la consommation des produits biologiques au Québec Analyse des faits saillants du sondage sur la consommation des produits biologiques au Québec Préparé par Filière biologique du Québec À l intention du Comité tripartite sur la valorisation Lévis (Québec)

Plus en détail

Comment jongler avec les enfants, le travail et les loisirs?

Comment jongler avec les enfants, le travail et les loisirs? Comment jongler avec les enfants, le travail et les loisirs? Les parents belges cherchent à mieux combiner travail et vie de famille 89 % veut consacrer plus de tempsà sa famille 82 %se sent souvent sous

Plus en détail

ÉTUDE DU NIVEAU DE MATURITÉ MARKETING DES ENTREPRISES ( OU... LE MARKETING, CE GRAND INCOMPRIS! )

ÉTUDE DU NIVEAU DE MATURITÉ MARKETING DES ENTREPRISES ( OU... LE MARKETING, CE GRAND INCOMPRIS! ) ÉTUDE DU NIVEAU DE MATURITÉ MARKETING DES ENTREPRISES ( OU... LE MARKETING, CE GRAND INCOMPRIS! ) Pourquoi faire une étude sur la maturité 1- Chercher à comprendre des pratiques marketing? http://www.flickr.com/photos/zach_manchester/2240798953/sizes/o/

Plus en détail

Enquête auprès de salariés de TPE

Enquête auprès de salariés de TPE Enquête auprès de salariés de TPE Rapport rédigé par : Jean-Daniel Lévy, Directeur du Département Politique Opinion Marion Desreumaux, Chef de groupe au Département Politique Opinion Marine Rey, Chargée

Plus en détail

INDICE CPQ-LÉGER MARKETING DE CONFIANCE DANS L ÉCONOMIE QUÉBÉCOISE

INDICE CPQ-LÉGER MARKETING DE CONFIANCE DANS L ÉCONOMIE QUÉBÉCOISE INDICE CPQ-LÉGER MARKETING DE CONFIANCE DANS L ÉCONOMIE QUÉBÉCOISE Juin 2003 Constats L indice CPQ-Léger Marketing de confiance des consommateurs et des entreprises dans l économie québécoise enregistre

Plus en détail

Recherche effectuée pour la. Mars 2009. Chantal Bourbonnais

Recherche effectuée pour la. Mars 2009. Chantal Bourbonnais RESSOURCES HUMAIINES: RÉPERTOIIRE DES PRATIIQUES EN RÉSEAUTAGE Recherche effectuée pour la Mars 2009 Chantal Bourbonnais Introduction Le réseautage est la rencontre officielle et informelle de deux personnes

Plus en détail

Club de lecture d été de la Banque TD. Rapport national de statistiques du programme pour Bibliothèque et Archives Canada

Club de lecture d été de la Banque TD. Rapport national de statistiques du programme pour Bibliothèque et Archives Canada Club de lecture d été de la Banque TD Rapport national de statistiques du programme pour Bibliothèque et Archives Canada Octobre 2005 Avertissement de propriété exclusive Les renseignements contenus dans

Plus en détail

Panorama sur les femmes entrepreneures et l assurance

Panorama sur les femmes entrepreneures et l assurance Panorama sur les femmes entrepreneures et l assurance 2013 Objectifs et méthodologie L'objectif de ce panorama est de mettre en évidence les différences de postures, de comportements et d'image entre hommes

Plus en détail

Sondage «J aime ma boîte, Le Parisien Economie, RTL»

Sondage «J aime ma boîte, Le Parisien Economie, RTL» SOUS EMBARGO Contact : OpinionWay 15 place de la République 75003 Paris 01 78 94 90 00 http://www.opinion-way.com jusqu au 1 er octobre 2015 4h30 Sondage «J aime ma boîte, Le Parisien Economie, RTL» Etude

Plus en détail