La situation financière des Canadiens

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "La situation financière des Canadiens"

Transcription

1 La situation financière des Canadiens 1 Approche client Microsoft Advertising Hiver 2015

2 LA SITUATION FINANCIÈRE DES CANADIENS 2 Des décisions financières difficiles et importantes doivent être prises Quand j étais jeune, je croyais que l argent était ce qu il y a de plus important dans la vie. Maintenant que je suis vieux, je le sais. Oscar Wilde Plus que jamais, les Canadiens ont l embarras du choix quand vient le temps d épargner ou d investir leur argent, et les options d investissements qui s offrent à eux sont de plus en plus complexes. Même s il est avantageux d avoir du choix, ça peut parfois devenir déroutant. C est sans compter la longévité croissante de la population, l élimination des pensions de retraite et le très grand nombre de facteurs financiers qui sont en jeu. À moins d avoir une boule de cristal pour prédire l avenir, les gens ont peine à identifier leurs besoins, à comprendre leurs options et à faire les bons choix pour demain.

3 LA SITUATION FINANCIÈRE DES CANADIENS 3 Méthodologie Pour examiner la façon dont les Canadiens gèrent leurs finances aujourd hui, nous avons adopté une approche à plusieurs volets... Volet quantitatif Un sondage de 25 minutes en ligne réalisé en anglais et en français répondants (échantillon représentatif sur le plan national) Le travail sur le terrain a eu lieu en septembre et octobre 2014 Volet qualitatif La tenue d un journal en ligne sur la planification financière et l approche quotidienne des transactions Des entrevues approfondies

4 Au Canada, la planification prudente règne et l épargne est une préoccupation généralisée «J admire les gens qui semblent pouvoir prendre des risques dans le but de faire fructifier leur argent. Je suis trop frileux pour le faire.» [homme de 44 ans] «J ai peur de perdre. Investir, c est comme une partie de poker. Je suis prudent. J ai grandi pendant cette fichue récession.» [homme de 27 ans] >

5 LA SITUATION FINANCIÈRE DES CANADIENS 5 Il s agit d être responsable, en s assurant d avoir un plan et en pensant à long terme. C est toutefois plus facile à dire qu à faire. Plus de la moitié des Canadiens ont un plan d épargne ou d investissement et les deux tiers se décrivent comme étant prudents et réticents à prendre des risques. Les personnes ayant des salaires plus élevés planifient davantage, mais sont aussi légèrement plus audacieuses (sans doute parce qu elles peuvent se le permettre). Deux consommateurs sur trois affirment ne pas pouvoir épargner autant qu ils le souhaitent. Moins de la moitié disent posséder des connaissances suffisantes en finance. 35 % ne savent pas par où commencer. Aidez les Canadiens à bâtir une vision de leurs besoins futurs. Utilisez des messages à caractère émotif qui démontrent toute l importance d une bonne planification. Définissez des objectifs et des domaines d épargne précis. Orientez les consommateurs à l aide d indicateurs personnalisés.

6 Jongler avec plusieurs objectifs différents (et parfois contradictoires) >

7 LA SITUATION FINANCIÈRE DES CANADIENS 7 Il ne suffit pas de définir un objectif et de se lancer l établissement des priorités est essentiel 38 % des Canadiens ont de la difficulté à prioriser tous leurs objectifs financiers. 39 % sont dépassés par la planification de leur avenir. Plus de la moitié aimeraient être meilleurs dans la gestion de leur argent. Les consommateurs ont en moyenne de trois à quatre objectifs principaux. Les jeunes ont moins d objectifs (2,9), mais peinent à planifier en raison de leur manque d expérience. Ils seraient ravis de recevoir des conseils. Les parents ont davantage d objectifs (4,2) et probablement moins de revenus disponibles. Le problème, c est qu ils doivent jongler avec plusieurs objectifs. La définition d objectifs précis va de pair avec une plus grande confiance en la capacité de les réaliser. La clarté favorise la confiance. Les consommateurs ont besoin de renseignements liés à des situations personnelles et à des objectifs quantifiables. Ils veulent recevoir des conseils, des trucs et des astuces sur les éléments à prioriser et savoir à quel moment ils doivent s en occuper, et ce, pour différentes étapes de leur vie. Les fournisseurs peuvent aider en définissant des objectifs et des domaines d épargne précis et en guidant les consommateurs à l aide d indicateurs personnalisés.

8 La technologie joue un rôle majeur «J aimerais qu il y ait une sorte de loi ou de règlement qui impose aux entreprises cotées en bourse d avoir une application mobile. Je pourrais ainsi avoir à tout moment sa valeur en temps réel au bout des doigts.» [homme de 44 ans] «Grâce à des sites comme Mint et aux services bancaires en ligne, la technologie nous permet de voir en temps réel ce qui se passe avec notre argent.» [femme de 20 ans] >

9 LA SITUATION FINANCIÈRE DES CANADIENS 9 L utilisation de la technologie est déjà bien intégrée à la planification financière, et une plus grande utilisation serait bienvenue Les services bancaires en ligne sont les services bancaires les plus populaires (60 % des Canadiens utilisent ces services au moins une fois par semaine). 62 % des citoyens aimeraient pouvoir gérer tous leurs comptes et leurs produits financiers au même endroit. De plus, les consommateurs soutiennent que des outils permettant de vérifier le rendement et la valeur, des outils de planification et de l information globale leur seraient utiles. De nouveaux outils attirent tout le monde, mais en particulier les personnes de 18 à 34 ans qui souhaitent obtenir de l aide pour planifier leurs finances. En effet, les consommateurs de ce groupe sont conscients de leur manque de connaissances dans ce domaine. Ils veulent donc de l aide et des conseils qui leur permettront de prendre des décisions éclairées. Les fournisseurs doivent proposer aux Canadiens des outils qui les aideront à apprendre et à agir par eux-mêmes. En proposant de l information globale, des connaissances et des mesures concrètes, ces outils donnent aux consommateurs le sentiment d être en contrôle de leurs finances.

10 Toutefois, les banques doivent aussi bonifier leur offre de services et d outils numériques «Environ trois ou quatre fois par mois, je suis témoin d un manque d intégration entre les principales banques canadiennes au niveau de la plateforme logicielle. Je peux virer des fonds entre mes différents comptes (chèques, épargne, carte de crédit et ligne de crédit), mais seulement s ils sont au sein d une même banque.» [homme de 44 ans] «J aimerais profiter d une technologie plus suggestive et plus autonome. Les systèmes actuellement en place ne font qu afficher des données. C est à nous de les analyser, puis d accomplir une action. Ce serait formidable si les sites ou les applications bancaires évoluaient au point de suggérer une action visant à améliorer nos finances ou au point d accomplir une action en fonction de nos habitudes.» [homme de 28 ans] >

11 LA SITUATION FINANCIÈRE DES CANADIENS 11 Comme ils ont facilement accès à une multitude de technologies exceptionnelles, les consommateurs ressentent de la frustration devant tout désagrément et souhaitent vivre une expérience bancaire adaptée à leurs besoins Qu est-ce que votre banque a fait pour vous récemment? Certaines personnes qui utilisent le libreservice bancaire et les services bancaires en ligne ont l impression de tout faire elles-mêmes. 49 % des Canadiens affirment que la technologie a amélioré leur relation avec leur banque. Cependant, 44 % des Canadiens ont l impression d effectuer la plupart de leurs opérations bancaires eux-mêmes et que l institution bancaire n a pas vraiment d importance. La moitié des citoyens veulent une banque qui offre une approche personnelle (en particulier les personnes de 25 à 34 ans et les nouveaux immigrants). Les offres intéressantes sont importantes (surtout pour les consommateurs avertis et plus aventureux), mais de l information précise et personnalisée est essentielle. Cela s applique particulièrement aux consommateurs les moins et les plus âgés, sans doute en raison d un manque d expérience ou de connaissances au sujet des outils numériques offerts. La technologie peut être proactive et aider les banques à offrir des services spécialisés, assurant ainsi leur pertinence. Pour offrir des expériences plus personnalisées, les données autorisées sont essentielles. Les banques peuvent prouver leur utilité en proposant des services sur mesure, y compris des conseils aux jeunes et des offres intéressantes aux plus âgés.

12 La compréhension et le contrôle sont des éléments cruciaux «Ce serait formidable si la technologie me permettait de faire de l argent plutôt que de permettre à tout le monde de suivre ma trace dans leur propre intérêt. Je saurais alors exactement dans quoi je m embarque. On suivrait peut-être ma trace, mais au moins j en tirerais des avantages.» [homme de 27 ans] «[...] la sécurité doit être améliorée pour les besoins des services bancaires personnels et pour prévenir l usurpation d identité et les virus qui nuisent au fonctionnement de votre ordinateur. Pour que les applications puissent réellement être pratiques, la sécurité doit être améliorée également.» [femme de 28 ans] >

13 LA SITUATION FINANCIÈRE DES CANADIENS 13 La technologie est appréciée, mais une bonne compréhension de la nature des renseignements recueillis et un contrôle de ces renseignements sont des éléments cruciaux pour tout le monde Pour le moment, les utilisateurs des services financiers n ont pas l impression de bénéficier d une juste valeur d échange pour leurs renseignements personnels. Bien que la majorité d entre eux croient que le contrôle et la visibilité des renseignements sont essentiels, la plupart sont d avis qu il y a des lacunes à ce niveau. Pour eux, il est important de connaître les avantages qu ils tireront. Cependant, savoir qui ou quoi utilisera leurs renseignements personnels et à quel escient le sont encore plus. Des taux et des tarifs peu élevés sont intéressants, mais les offres proposées en échange de renseignements sont généralement peu attrayantes. Il est donc essentiel d aider les consommateurs à contrôler leurs renseignements personnels et à comprendre comment ils sont utilisés. La bonne nouvelle? Les gens font déjà relativement confiance aux banques pour ce qui est de leurs renseignements personnels et financiers. Le contrôle est un sentiment intense. Les consommateurs sont prêts à divulguer des renseignements personnels à leur sujet, mais selon LEURS propres conditions. Pour gagner la confiance des consommateurs, les banques doivent faire preuve de clarté et de transparence au sujet de l utilisation des données des clients, et offrir à ces derniers des récompenses claires, comme des taux améliorés, des options personnalisées, des alertes et des primes en échange de leurs renseignements.

14 Le règne de l argent comptant tire à sa fin de nouvelles approches en matière de paiements exercent un attrait majeur >

15 LA SITUATION FINANCIÈRE DES CANADIENS 15 Confiance et commodité favorisent l adoption de nouvelles technologies Même si les Canadiens affirment que l argent a toujours sa place et ses avantages, la moitié d entre eux en ont rarement en leur possession et le tiers espèrent un avenir sans argent (cette proportion est plus élevée chez les 25 à 34 ans et chez les personnes ayant des salaires plus élevés). Même si on reconnaît les avantages des nouvelles technologies, on demeure méfiant : 59 % des Canadiens ont l impression que les nouvelles façons d effectuer des paiements faciliteront leur vie et 68 % affirment qu ils ont besoin d un certain temps avant d avoir confiance en de nouvelles manières de payer Les paiements effectués par simple toucher ont suscité beaucoup d intérêt, tandis que les paiements mobiles et le Bitcoin tirent encore de l arrière. Le manque de connaissances freine le progrès des technologies mobiles et des autres nouvelles technologies. Pour ceux qui les utilisent, sachez qu en matière de confiance et de sécurité, les portefeuilles mobiles sont tout près des paiements effectués par simple toucher. L idée est d unir la commodité et la confiance. L éducation améliorera l adoption de nouvelles méthodes et les banques sont bien placées pour prendre cette responsabilité. En effet, comme les banques et les fournisseurs de cartes de crédit ont gagné la confiance des consommateurs, ils sont très bien placés pour instaurer de nouveaux types de paiements fiables.

16 Principaux points à retenir >

17 LA SITUATION FINANCIÈRE DES CANADIENS 17 PRINCIPAUX POINTS À RETENIR Un monde financier complexe a besoin de la technologie Les Canadiens sont de prudents planificateurs qui désirent mieux gérer leurs finances, ce qui n est pas toujours facile. Alors que la mise en place d un bon plan est primordiale pour combattre l inertie, le doute et le mécontentement, la complexité des décisions financières fait en sorte qu une aide est nécessaire. Les consommateurs désirent des renseignements personnalisés qui les aideront à prioriser leurs nombreux objectifs et à avoir une meilleure vue d ensemble. Avec l adoption massive des opérations bancaires et des outils en ligne, l art de la gestion financière est prêt à recevoir un coup de pouce technologique. Les consommateurs qui adoptent les nouvelles technologies apprécient la commodité et la souplesse qu elles leur offrent. De plus en plus, les fournisseurs doivent utiliser ces outils pour susciter l intérêt des consommateurs et les mettre en confiance. Les planificateurs règnent et l épargne est une préoccupation généralisée. On doit jongler avec plusieurs objectifs différents simultanément. Avec ces nombreux objectifs dont on doit tenir compte, une aide est toujours appréciée. La technologie joue un grand rôle.

18 LA SITUATION FINANCIÈRE DES CANADIENS. 18 PRINCIPAUX POINTS À RETENIR La technologie a ses avantages, mais attention Avec l augmentation de l adoption des outils et des technologies numériques, les banques doivent déployer plus d efforts pour aider les consommateurs à contrôler leurs renseignements et à décider de leur avenir. Dans le monde actuel où le libre-service bancaire en ligne occupe une place importante et où les paiements numériques évoluent rapidement, les fournisseurs doivent prouver leur utilité en offrant des conseils et une valeur d échange claire à leurs clients. Alors que les avantages des nouvelles approches en matière de paiements sont évidents pour plusieurs, la méfiance envers l inconnu subsiste. Le manque de connaissances freine le progrès des nouvelles plateformes de paiements et devises, mais comme les consommateurs font naturellement confiance aux banques et aux sociétés de cartes de crédit en ce qui concerne leurs renseignements, ces institutions sont très bien placées pour renforcer la crédibilité des nouvelles technologies. Les individus de la génération Y sont plus ouverts à recevoir de l aide et des conseils, mais désirent également utiliser de nouvelles approches. La technologie signifie que les banques doivent bonifier leur offre. Aider les consommateurs à contrôler leurs renseignements personnels et à comprendre comment ils sont utilisés est essentiel. Le règne de l argent comptant tire à sa fin de nouvelles approches en matière de paiements exercent un attrait majeur.

19 19 advertising.microsoft.com/fr Des questions? Écrivez à l adresse Microsoft Corporation, Tous droits réservés. Microsoft, Windows, Windows Vista et les autres noms de produits sont ou peuvent être des marques déposées ou des marques de commerce aux États-Unis ou dans d autres pays. Les renseignements ci-inclus sont fournis à titre informatif uniquement et représentent le point de vue de Microsoft Corporation à la date de cette présentation. Microsoft étant soumise aux fluctuations des conditions du marché, ces renseignements ne doivent pas être interprétés comme étant un engagement de la part de Microsoft; Microsoft ne peut garantir l exactitude des renseignements fournis après la date de cette présentation. MICROSOFT EXCLUT TOUTE GARANTIE, EXPRESSE, IMPLICITE OU LÉGALE, EN CE QUI CONCERNE L INFORMATION CONTENUE DANS CETTE PRÉSENTATION.

RAPPORT FINAL. Étude sur la littératie financière chez les jeunes POR # 441-07

RAPPORT FINAL. Étude sur la littératie financière chez les jeunes POR # 441-07 POR # 441-07 RAPPORT FINAL Étude sur la littératie financière chez les jeunes Préparé pour : L Agence de la consommation en matière financière du Canada Date du rapport : Août 2008 This report is also

Plus en détail

Faits saillants du Sondage sur les travailleurs québécois de 25 à 44 ans et l épargne

Faits saillants du Sondage sur les travailleurs québécois de 25 à 44 ans et l épargne 2011 Faits saillants du Sondage sur les travailleurs québécois de 25 à 44 ans et l épargne Rédaction Marc-Olivier Robert Lambert Collaboration Francis Picotte Mise en page Nathalie Cloutier Révision linguistique

Plus en détail

Bienvenue. J ai le grand plaisir aujourd hui d approfondir un sujet que nous avons commencé à explorer l année dernière. L an passé, Manuvie s est

Bienvenue. J ai le grand plaisir aujourd hui d approfondir un sujet que nous avons commencé à explorer l année dernière. L an passé, Manuvie s est Bienvenue. J ai le grand plaisir aujourd hui d approfondir un sujet que nous avons commencé à explorer l année dernière. L an passé, Manuvie s est penchée ce que nous pourrions faire pour aider nos clients

Plus en détail

Notes d allocution au Comité permanent des banques et commerce du Sénat

Notes d allocution au Comité permanent des banques et commerce du Sénat Notes d allocution au Comité permanent des banques et commerce du Sénat Étude de la capacité des particuliers à se prévaloir d'un régime enregistré d'épargne-invalidité (REEI) Ryan Fontaine Conseiller

Plus en détail

Bonjour, Vous trouverez ensuite une lettre que j ai envoyée à certains politiciens fédéraux en 2008, pour leur demander d examiner cette idée.

Bonjour, Vous trouverez ensuite une lettre que j ai envoyée à certains politiciens fédéraux en 2008, pour leur demander d examiner cette idée. De : Bill Strautman Date : Le 12 août 2011 5:28 PM Pour : ~Finance/Finances Cc : Sujet : LA POPULATION CANADIENNE EST INVITÉE À FAIRE CONNAÎTRE SES PRIORITÉS POUR LE BUDGET FÉDÉRAL 2012 Bonjour, On a porté

Plus en détail

RAPPORT SUR LA CONFIANCE DES INVESTISSEURS DE PLACEMENTS MONDIAUX SUN LIFE

RAPPORT SUR LA CONFIANCE DES INVESTISSEURS DE PLACEMENTS MONDIAUX SUN LIFE 2 0 1 5 RAPPORT SUR LA CONFIANCE DES INVESTISSEURS DE PLACEMENTS MONDIAUX SUN LIFE 2 Le premier rapport sur la confiance des investisseurs (fondé sur un sondage mené auprès de 1 502 Canadiens ayant au

Plus en détail

RÉSUMÉ ÉTAPES DE LA VIE FINANCIÈRE DES CANADIENS ÂGÉS COMMISSION DES VALEURS MOBILIÈRES DE L ONTARIO

RÉSUMÉ ÉTAPES DE LA VIE FINANCIÈRE DES CANADIENS ÂGÉS COMMISSION DES VALEURS MOBILIÈRES DE L ONTARIO RÉSUMÉ ÉTAPES DE LA VIE FINANCIÈRE DES CANADIENS ÂGÉS COMMISSION DES VALEURS MOBILIÈRES DE L ONTARIO RÉSUMÉ La présente recherche décrit les principales préoccupations financières des Canadiens âgés, dans

Plus en détail

ENQUÊTE AUPRÈS DES ACCÉDANTS À LA PROPRIÉTÉ

ENQUÊTE AUPRÈS DES ACCÉDANTS À LA PROPRIÉTÉ 2015 ENQUÊTE AUPRÈS DES ACCÉDANTS À LA PROPRIÉTÉ La clé qui ouvre de nouvelles portes AU CŒUR DE L HABITATION ENQUÊTE 2015 AUPRÈS DES ACCÉDANTS À LA PROPRIÉTÉ ENQUÊTE 2015 AUPRÈS DES ACCÉDANTS À LA PROPRIÉTÉ

Plus en détail

Sondage sur l endettement mené par la Banque Manuvie

Sondage sur l endettement mené par la Banque Manuvie Sondage sur l endettement mené par la Banque Manuvie 12 septembre 2011 Le sondage Le sondage effectué pour le compte de la Banque Manuvie du Canada a été mené auprès de 1 000 propriétaires canadiens âgés

Plus en détail

environics research group

environics research group environics research group Sommaire Sondage en ligne sur les perceptions du public concernant le développement de carrière et le milieu de travail Janvier 2011 Préparé pour : Parrainé en partie par : 33,

Plus en détail

Nobody s Unpredictable

Nobody s Unpredictable Connaissance qu a le public de la Banque du Canada (Comparaison des résultats de l enquête téléphonique et de l enquête en ligne) Enquête de décembre 2010 commandée par la Banque du Canada Nobody s Unpredictable

Plus en détail

RISQUE, COMPORTEMENT ET CONVICTIONS DES INVESTISSEURS RÉSUMÉ

RISQUE, COMPORTEMENT ET CONVICTIONS DES INVESTISSEURS RÉSUMÉ RISQUE, COMPORTEMENT ET CONVICTIONS DES INVESTISSEURS RÉSUMÉ Rédigé par Edwin L. Weinstein, Ph.D., C.Psych. The Brondesbury Group Résumé Le présent sondage a pour objectif premier de cerner les facteurs

Plus en détail

L influence des medias sociaux auprès des entreprises dans le choix d un partenaire financier. réalisée par

L influence des medias sociaux auprès des entreprises dans le choix d un partenaire financier. réalisée par L influence des medias sociaux auprès des entreprises dans le choix d un partenaire financier Etude réalisée par Médias sociaux L influence des médias sociaux auprès des entreprises dans le choix d un

Plus en détail

Français, 9 e année (FRA1D) Introduction aux affaires, 9 e et 10 e année (BBI10/BBI20) 2 périodes de 70 minutes

Français, 9 e année (FRA1D) Introduction aux affaires, 9 e et 10 e année (BBI10/BBI20) 2 périodes de 70 minutes Niveau 9 Dans la présente leçon, les élèves seront amenés à mieux comprendre les rôles des institutions financières au moyen de l analyse de publicités bancaires. Après avoir effectué une recherche sur

Plus en détail

Vous avez besoin d argent?

Vous avez besoin d argent? Vous avez besoin d argent? Voici un système qui vous permet d acquérir un revenu récurrent d environ 1500 euros sans trop d effort! Laissez- moi compléter votre lignée pour vous! Du bureau de Joseph Edward

Plus en détail

France 2010 - DIVJEUSEIN10. Arguments. pour convaincre. TOUTES LES BONNES RAISONS de participer au dépistage organisé du cancer du sein

France 2010 - DIVJEUSEIN10. Arguments. pour convaincre. TOUTES LES BONNES RAISONS de participer au dépistage organisé du cancer du sein France 2010 - DIVJEUSEIN10 Arguments pour convaincre TOUTES LES BONNES RAISONS de participer au dépistage organisé du cancer du sein Arguments pour convaincre Le cancer du sein touche autour de 50 000

Plus en détail

Étude auprès de la génération X. Le paiement virtuel et la gestion des finances personnelles

Étude auprès de la génération X. Le paiement virtuel et la gestion des finances personnelles Étude auprès de la génération X Le paiement virtuel et la gestion des finances Rapport Présenté à Madame Martine Robergeau Agente de Développement et des Communications 11 octobre 2011 Réf. : 1855_201109/EL/cp

Plus en détail

Votre profil d investisseur

Votre profil d investisseur ÉPARGNE ET RETRAITE INDIVIDUELLES Votre profil d investisseur Placements La répartition de vos placements constitue le cœur de votre stratégie financière. Il est donc important, avant de choisir la répartition

Plus en détail

Financer la croissance des PME

Financer la croissance des PME Financer la croissance des PME Allocution de Marion G. Wrobel Vice-président, Politiques et opérations Association des banquiers canadiens (ABC) Prononcée devant le Comité sénatorial permanent des banques

Plus en détail

RÉSUMÉ DE LA RÉPONSE DE LA DIRECTION ÉVALUATION DES PRIX ET DES BOURSES SPÉCIALES DU CRSH

RÉSUMÉ DE LA RÉPONSE DE LA DIRECTION ÉVALUATION DES PRIX ET DES BOURSES SPÉCIALES DU CRSH RÉSUMÉ DE LA RÉPONSE DE LA DIRECTION ÉVALUATION DES PRIX ET DES BOURSES SPÉCIALES DU CRSH Juillet 2012 Contexte Les prix et les bourses spéciales du Conseil de recherches en sciences humaines (CRSH) forment

Plus en détail

Sondage France Alzheimer / Opinion Way Paroles de personnes malades Principaux résultats Septembre 2015

Sondage France Alzheimer / Opinion Way Paroles de personnes malades Principaux résultats Septembre 2015 Synthèse Sondage Sondage France Alzheimer / Opinion Way Paroles de personnes malades Principaux résultats Septembre 2015 Préambule Donner la parole aux personnes malades, ne pas s exprimer à leur place,

Plus en détail

Étude sur la monnaie numérique

Étude sur la monnaie numérique Étude sur la monnaie numérique Allocution de Darren Hannah Vice-président intérimaire, Politiques et Opérations Association des banquiers canadiens Prononcée devant le Comité sénatorial des banques et

Plus en détail

Faits saillants du Sondage sur l importance de l épargne-retraite individuelle et collective pour les travailleurs québécois

Faits saillants du Sondage sur l importance de l épargne-retraite individuelle et collective pour les travailleurs québécois 2009 Faits saillants du Sondage sur l importance de l épargne-retraite individuelle et collective pour les travailleurs québécois Service des statistiques et des sondages Rédaction Mise en page Francis

Plus en détail

Comment utiliser ce que vous POSSÉDEZ pour réduire ce que vous DEVEZ

Comment utiliser ce que vous POSSÉDEZ pour réduire ce que vous DEVEZ Comment utiliser ce que vous POSSÉDEZ pour réduire ce que vous DEVEZ Survol du compte Manuvie Un La majorité des Canadiens gèrent leurs finances comme suit : 1. Ils déposent leur revenu et autres actifs

Plus en détail

L heure de la retraite

L heure de la retraite L heure de la retraite NE SONNE PAS TOUJOURS à 65 ANS une solution souple en matière de revenu Jean et Sylvie ont respectivement 52 et 50 ans. Agriculteurs de profession, ils cultivent du soya sur leur

Plus en détail

Enquête 2014 de Manuvie / Ipsos Reid sur la prospérité et la santé

Enquête 2014 de Manuvie / Ipsos Reid sur la prospérité et la santé Enquête 2014 de Manuvie / Ipsos Reid sur la prospérité et la santé Introduction Des employés engagés et productifs ont à cœur la réussite de leur employeur. Par leur attitude et leur confiance en eux,

Plus en détail

Document d information n o 1 sur les pensions

Document d information n o 1 sur les pensions Document d information n o 1 sur les pensions Importance des pensions Partie 1 de la série La série complète des documents d information sur les pensions se trouve dans Pensions Manual, 4 e édition, que

Plus en détail

L assurance vie universelle

L assurance vie universelle L assurance vie universelle ASSURANCE VIE UNIVERSELLE L assurance vie universelle vise deux objectifs. Protéger au moyen d une assurance à long terme le patrimoine que vous créez à l intention des personnes

Plus en détail

Services de placement et de gestion de patrimoine pour chaque étape de la vie

Services de placement et de gestion de patrimoine pour chaque étape de la vie Services de placement et de gestion de patrimoine pour chaque étape de la vie Pourquoi choisir la TD pour vos besoins en gestion de patrimoine? Vos occasions se multiplient avec la croissance de votre

Plus en détail

Frais bancaires Troisième rapport annuel. 20 février 2001 http://carrefourdesconsommateurs.ic.gc.ca

Frais bancaires Troisième rapport annuel. 20 février 2001 http://carrefourdesconsommateurs.ic.gc.ca Frais bancaires Troisième rapport annuel 20 février 2001 http://carrefourdesconsommateurs.ic.gc.ca Aperçu Cette année, le rapport annuel porte sur : 1. L attitude des Canadiens à l égard des frais bancaires

Plus en détail

Savoir reconnaître et prévenir l exploitation financière

Savoir reconnaître et prévenir l exploitation financière Savoir reconnaître et prévenir l exploitation financière Guide pour les personnes âgées du Manitoba Selon des recherches canadiennes, près de 10 % des personnes âgées du Manitoba seront victimes d une

Plus en détail

2014 Sondage d AGF sur les perspectives des investisseurs. Revoir la notion des placements

2014 Sondage d AGF sur les perspectives des investisseurs. Revoir la notion des placements 2014 Sondage d AGF sur les perspectives des investisseurs Revoir la notion des placements Un message de Blake C. Goldring, m.s.m., ll.d., cfa PRÉSIDENT DU CONSEIL ET CHEF DE LA DIRECTION, LA SOCIÉTÉ DE

Plus en détail

Sémiologie de l image fonctionnelle. Le phénomène de la retouche photographique. Travail présenté à. Monsieur Luc Saint-Hilaire.

Sémiologie de l image fonctionnelle. Le phénomène de la retouche photographique. Travail présenté à. Monsieur Luc Saint-Hilaire. Sémiologie de l image fonctionnelle Le phénomène de la retouche photographique Travail présenté à Monsieur Luc Saint-Hilaire Par Stéphanie Messervier Université Laval École des arts visuels Le 26 novembre

Plus en détail

Ce que tous les Canadiens âgés devraient savoir au sujet de la. planification financière. planification financière ISSD-043(1)-05-10

Ce que tous les Canadiens âgés devraient savoir au sujet de la. planification financière. planification financière ISSD-043(1)-05-10 Ce que tous les Canadiens âgés devraient savoir au sujet de la planification financière 1 planification financière ISSD-043(1)-05-10 Préparer un plan financier est une façon de prendre en main votre avenir

Plus en détail

Une étude pour les membres d OCLC

Une étude pour les membres d OCLC Perceptions des bibliothèques 2010 Contexte et communauté Une étude pour les membres d OCLC Études pour les membres 2003 2005 2007 2009 2010 Le consommateur d information - 2005 1. Pour les jeunes, c est

Plus en détail

Étude sur les attitudes des consommateurs de téléphonie cellulaire 2011

Étude sur les attitudes des consommateurs de téléphonie cellulaire 2011 Étude sur les attitudes des consommateurs de téléphonie cellulaire 2011 Préparée pour le compte de l ACTS Le 29 avril 2011 Copyright 2009-2012 Le groupe conseil Quorus Ltée OBJECTIFS DE LA RECHERCHE Déterminer

Plus en détail

OBTENIR LE FONDS DE ROULEMENT DONT VOUS AVEZ BESOIN

OBTENIR LE FONDS DE ROULEMENT DONT VOUS AVEZ BESOIN OBTENIR LE FONDS DE ROULEMENT DONT VOUS AVEZ BESOIN Vous avez conclu la transaction, mais il vous faut maintenant des liquidités pour démarrer la production. C est alors que votre crédibilité est en jeu.

Plus en détail

FAIRE COMPTER LES VOTES DANS NOS MILIEUX DE VIE

FAIRE COMPTER LES VOTES DANS NOS MILIEUX DE VIE FAIRE COMPTER LES VOTES DANS NOS MILIEUX DE VIE Que vous puissiez voter ou non, vous pouvez contribuer à façonner l avenir de notre pays : Dites aux autres pourquoi il est important de voter. Organisez

Plus en détail

Définissez vos attentes. Établissez vos objectifs.

Définissez vos attentes. Établissez vos objectifs. Définissez vos attentes. Établissez vos objectifs. En tant qu investisseur, vous êtes unique. Vos objectifs financiers, votre situation financière actuelle, votre expérience en matière de placement et

Plus en détail

Les Principes et les Bonnes Pratiques Relatifs à la Sensibilisation et l Education Financières

Les Principes et les Bonnes Pratiques Relatifs à la Sensibilisation et l Education Financières DIRECTORATE FOR FINANCIAL AND ENTERPRISE AFFAIRS Les Principes et les Bonnes Pratiques Relatifs à la Sensibilisation et l Education Financières RECOMMANDATION DU CONSEIL Ces Principes et Bonnes Pratiques

Plus en détail

À L INTENTION DE VOTRE FAMILLE

À L INTENTION DE VOTRE FAMILLE À L INTENTION DE VOTRE FAMILLE Votre conjoint ou vos proches auront de nombreuses décisions à prendre au moment de votre décès. Nous espérons que la présente brochure leur facilitera la tâche lorsque

Plus en détail

Maîtriser son endettement

Maîtriser son endettement DÉCEMBRE 2013 N 8 CRÉDIT LES MINI-GUIDES BANCAIRES www.lesclesdelabanque.com Le site pédagogique sur la banque et l argent Maîtriser son endettement Ce mini-guide vous est offert par : SOMMAIRE Pour toute

Plus en détail

Sondage sur l endettement et la retraite mené pour le compte de la Banque Manuvie

Sondage sur l endettement et la retraite mené pour le compte de la Banque Manuvie Sondage sur l endettement et la retraite mené pour le compte de la Banque Manuvie 15 mai 2012 #dettes #retraite Le sondage Le sondage effectué pour le compte de la Banque Manuvie du Canada a été mené auprès

Plus en détail

Écoutez ce qui se dit sur l épargne-retraite au Canada

Écoutez ce qui se dit sur l épargne-retraite au Canada MARS 2014 ÉCHEC ET MAT! LES RÉGIMES D ÉPARGNE EN MILIEU DE TRAVAIL : UNE SOLUTION GAGNANTE POUR LES CANADIENS EN VUE DE LA RETRAITE Notre 6 e sondage annuel Indice canadien de report de la retraite montre

Plus en détail

«Le Leadership en Suisse»

«Le Leadership en Suisse» «Le Leadership en Suisse» Table des matières «Le Leadership en Suisse» Une étude sur les valeurs, les devoirs et l efficacité de la direction 03 04 05 06 07 08 09 11 12 13 14 «Le Leadership en Suisse»

Plus en détail

Guide pratique : Les coûts d emprunt d argent

Guide pratique : Les coûts d emprunt d argent QUESTION Guide pratique : Les coûts d emprunt Commanditaire fondateur ABC Alpha pour la vie Canada Guide pratique Question : Les coûts d emprunt Faire l épicerie coûte de l argent. Les vêtements coûtent

Plus en détail

LE MANQUE DE PRÉPARATION À LA RETRAITE LAISSE PRÉSAGER UNE CATASTROPHE, SELON UNE ÉTUDE DE HSBC ASSURANCES

LE MANQUE DE PRÉPARATION À LA RETRAITE LAISSE PRÉSAGER UNE CATASTROPHE, SELON UNE ÉTUDE DE HSBC ASSURANCES abc Le 10 juin 2009 LE MANQUE DE PRÉPARATION À LA RETRAITE LAISSE PRÉSAGER UNE CATASTROPHE, SELON UNE ÉTUDE DE HSBC ASSURANCES Une conjonction parfaite de facteurs démographiques, individuels et financiers

Plus en détail

La protection de vos revenus à votre pension est d une

La protection de vos revenus à votre pension est d une AVEZ-VOUS PROTÉGÉ La pension est certainement le souci majeur de beaucoup d entre vous. C est en tout cas ce que nous avons pu constater de la grande enquête de Vivium réalisée en collaboration avec Moneytalk.

Plus en détail

Votre aide-mémoire pour RBC Banque en direct

Votre aide-mémoire pour RBC Banque en direct Banque en Direct Votre aide-mémoire pour RBC Banque en direct La commodité et la sécurité pour gérer tous vos besoins bancaires quotidiens Un moyen pratique et sécuritaire de faire ses opérations bancaires

Plus en détail

À L INTENTION DE VOTRE FAMILLE

À L INTENTION DE VOTRE FAMILLE À L INTENTION DE VOTRE FAMILLE Votre conjoint ou vos proches auront de nombreuses décisions à prendre au moment de votre décès. Nous espérons que la présente brochure leur facilitera la tâche lorsque

Plus en détail

Où les Canadiens envisagent-ils de vivre à leur retraite et pourquoi?

Où les Canadiens envisagent-ils de vivre à leur retraite et pourquoi? Où les Canadiens envisagent-ils de vivre à leur retraite et pourquoi? L Institut Info-Patrimoine offre de l information et propose des stratégies relatives à la planification du patrimoine et aux décisions

Plus en détail

Services bancaires pour nouveaux arrivants Ce que vous devez savoir

Services bancaires pour nouveaux arrivants Ce que vous devez savoir 03 Services bancaires pour nouveaux arrivants Ce que vous devez savoir Toutes les grandes banques offrent une multitude de renseignements et d outils, notamment des listes de vérification, de l information

Plus en détail

Une meilleure approche aux services bancaires, la façon de faire des caisses populaires

Une meilleure approche aux services bancaires, la façon de faire des caisses populaires Une meilleure approche aux services bancaires, la façon de faire des caisses populaires À la caisse populaire, nos membres sont notre priorité absolue. Quand il est question de déposer et de gérer votre

Plus en détail

Taux fixe, taux variable ou les deux : Comment choisir le type de taux hypothécaire qui vous convient?

Taux fixe, taux variable ou les deux : Comment choisir le type de taux hypothécaire qui vous convient? Financement immobilier Taux fixe, taux variable ou les deux : Comment choisir le type de taux hypothécaire qui vous convient? L une des décisions les plus importantes que doivent prendre les propriétaires

Plus en détail

Guide pour les investisseurs

Guide pour les investisseurs 19 octobre 2012 Guide pour les investisseurs Qu est-ce que l AEMF? L AEMF est l Autorité européenne des marchés financiers. Il s agit d une autorité de régulation indépendante de l Union européenne dont

Plus en détail

LES FRANÇAIS, LEUR BANQUE ET LEUR MOBILE Novembre 2011. BVA Opinion 01 71 16 88 34 Céline BRACQ Directrice adjointe Pierre ALBERT Chargé d études

LES FRANÇAIS, LEUR BANQUE ET LEUR MOBILE Novembre 2011. BVA Opinion 01 71 16 88 34 Céline BRACQ Directrice adjointe Pierre ALBERT Chargé d études LES FRANÇAIS, LEUR BANQUE ET LEUR MOBILE Novembre 2011 BVA Opinion 01 71 16 88 34 Céline BRACQ Directrice adjointe Pierre ALBERT Chargé d études Méthodologie Recueil Enquête réalisée par l Institut BVA

Plus en détail

Éducation Financière pour un BonDébut au Canada

Éducation Financière pour un BonDébut au Canada Éducation Financière pour un BonDébut au Canada 1 L essentiel des services bancaires 2 Comptes-chèques et comptes d épargne Compte-chèques Un endroit pour garder l argent dont vous aurez besoin Retrait

Plus en détail

ÉPARGNER POUR UN PROJET FUTUR

ÉPARGNER POUR UN PROJET FUTUR Activités éducatives pour les 8 à 9 ans ÉPARGNER POUR UN PROJET FUTUR HABILETÉS FINANCIÈRES ÉPARGNER UTILISER UN COMPTE DANS UNE INSTITUTION FINANCIÈRE FAIRE UN BUDGET SOMMAIRE DE L ACTIVITÉ Apprendre

Plus en détail

Viridian LA SOUPLESSE À VOTRE FAÇON

Viridian LA SOUPLESSE À VOTRE FAÇON Viridian LA SOUPLESSE À VOTRE FAÇON VOTRE COMPTE VIRIDIAN DÉCOUVREZ LA DIFFÉRENCE Votre compte à honoraires Viridian est un compte de premier ordre de conseils de pleins exercices, offert par Raymond James

Plus en détail

Étude de NCP. Perceptions des consommateurs sur la publicité 2015

Étude de NCP. Perceptions des consommateurs sur la publicité 2015 Étude de NCP Perceptions des consommateurs sur la publicité 2015 2 Étude de NCP Étude de NCP 3 Table des matières Aperçu 4 Faits saillants 5 1 2 3 Les Canadiens perçoivent la publicité de manière favorable

Plus en détail

«ETRE MANAGER AU QUOTIDIEN»

«ETRE MANAGER AU QUOTIDIEN» ATELIER 1 FORMATION-ACTION «ETRE MANAGER AU QUOTIDIEN» 20-10 -2014 Formatrice : Myriam GAYOT myriam.gayot@mg-rh.fr MGRH - «être Manager au quotidien» 1 20/10/2014 Objectifs de l atelier 1 Visualiser le

Plus en détail

PROGRAMME D ANALYSE DES INCIDENTS ET DE SENSIBILISATION DU PUBLIC

PROGRAMME D ANALYSE DES INCIDENTS ET DE SENSIBILISATION DU PUBLIC PROGRAMME D ANALYSE DES INCIDENTS ET DE SENSIBILISATION DU PUBLIC Janvier 2014 AVANT-PROPOS Dans un service de sécurité incendie, il y a de nombreuses mesures par lesquelles nous pouvons évaluer l efficacité

Plus en détail

COMMENT TRAVAILLER EFFICACEMENT?

COMMENT TRAVAILLER EFFICACEMENT? COMMENT TRAVAILLER EFFICACEMENT? Afin de vous éviter de vains efforts et pour vous épargner de précieuses heures de travail, voici quelques conseils qui guideront votre préparation. Travailler avec régularité

Plus en détail

Bienvenue dans l univers de We Group

Bienvenue dans l univers de We Group Bienvenue dans l univers de We Group Le 19 mai 2005 Laurent Jaquier fonde la société We Group SA avec son siège social à Bulle. We Group SA est une société indépendante soumise au secret professionnel

Plus en détail

L éducation financière. Manuel du participant Les notions de base du crédit

L éducation financière. Manuel du participant Les notions de base du crédit L éducation financière Manuel du participant Les notions de base du crédit 2 Contenu DOCUMENT 6-1 Les types de crédit Type de crédit Prêteur Usages Modalités Crédit renouvelable Carte de crédit (garantie

Plus en détail

Un seul compte pour votre retraite. M a n u v i e u n

Un seul compte pour votre retraite. M a n u v i e u n Un seul compte pour votre retraite M a n u v i e u n Avant de prendre leur retraite, la plupart des Canadiens prennent les mesures qui s imposent pour se garantir un revenu mensuel stable. Ils peuvent

Plus en détail

2015 ENQUÊTE AUPRÈS DES EMPRUNTEURS HYPOTHÉCAIRES

2015 ENQUÊTE AUPRÈS DES EMPRUNTEURS HYPOTHÉCAIRES 2015 ENQUÊTE AUPRÈS DES EMPRUNTEURS HYPOTHÉCAIRES La clé qui ouvre de nouvelles portes AU CŒUR DE L HABITATION ENQUÊTE 2015 AUPRÈS DES EMPRUNTEURS HYPOTHÉCAIRES ENQUÊTE 2015 AUPRÈS DES EMPRUNTEURS HYPOTHÉCAIRES

Plus en détail

ABC DES CARTES DE DÉBIT

ABC DES CARTES DE DÉBIT GUIDES FINANCIERS PRATIQUES ABC DES CARTES DE DÉBIT Ce que vous devez savoir sur l utilisation de votre carte de débit UN ACCÈS À VOS FONDS Si une carte de crédit vous permet de «payer plus tard», une

Plus en détail

Profils. COMPÉTENCE de COMMUNICATION ÉBAUCHE. ébauche ébauche ébauche ébauche ébauche ébauche

Profils. COMPÉTENCE de COMMUNICATION ÉBAUCHE. ébauche ébauche ébauche ébauche ébauche ébauche C Profils COMPÉTENCE de COMMUNICATION ÉBAUCHE ébauche ébauche ébauche ébauche ébauche ébauche C Profils COMPÉTENCE de COMMUNICATION APERÇU La compétence de communication englobe l ensemble des aptitudes

Plus en détail

Coaching, Une méthode scientifique

Coaching, Une méthode scientifique Coaching, Une méthode scientifique ROSELYNE KATTAR Tout le monde parle de coaching sans savoir exactement de quoi il s agit. Afin de clarifier cette approche selon moi, je vous propose de répondre à 3

Plus en détail

Sondage 2010 des ACVM sur la retraite et les placements

Sondage 2010 des ACVM sur la retraite et les placements Sondage 2010 des ACVM sur la retraite et les placements Réalisé pour les Autorités canadiennes en valeurs mobilières Résumé le 28 septembre 2010 www.ipsos.ca TABLE DES MATIÈRES RÉSUMÉ... 1 Principales

Plus en détail

Vos commentaires sur la pertinence de ce cours dans le programme

Vos commentaires sur la pertinence de ce cours dans le programme Évaluation de l enseignement COMMENTAIRES Activité : GSF-6008-S (82526) Finance corporative Enseignant : Jean-François Guimond Session : Automne 2012 Méthode d évaluation : Papier Date de l évaluation

Plus en détail

Secrets de la réussite des PME

Secrets de la réussite des PME Secrets de la réussite des PME Avril 2015 Si vous êtes l un des nombreux propriétaires de PME qui cherchent des façons d accroître leur profit, le moment est peut-être idéal pour croître. Un récent sondage

Plus en détail

Vous êtes coach, thérapeute, professionnel de la relation d aide, du bien-être ou du

Vous êtes coach, thérapeute, professionnel de la relation d aide, du bien-être ou du Vous êtes coach, thérapeute, professionnel de la relation d aide, du bien-être ou du développement personnel, vous avez lancé votre activité il y a quelques semaines ou quelques mois et vous aimeriez la

Plus en détail

ENQUÊTE 2013 AUPRÈS DES ACCÉDANTS À LA PROPRIÉTÉ

ENQUÊTE 2013 AUPRÈS DES ACCÉDANTS À LA PROPRIÉTÉ ENQUÊTE 2013 AUPRÈS DES ACCÉDANTS À LA PROPRIÉTÉ La clé qui ouvre de nouvelles portes AU CŒUR DE L HABITATION À propos de l enquête La SCHL est heureuse de publier les constatations de son Enquête auprès

Plus en détail

Martine St-Onge, directrice générale Bianca Nugent, agente en communications et en relations publiques. 21 novembre 2012

Martine St-Onge, directrice générale Bianca Nugent, agente en communications et en relations publiques. 21 novembre 2012 L AVENIR DE LA PROFESSION D ÉDUCATRICE ET D ÉDUCATEUR EN ESE, UN STATUT À VALORISER, À PROTÉGER ON S EN OCCUPE Martine St-Onge, directrice générale Bianca Nugent, agente en communications et en relations

Plus en détail

Manuvie. vous souhaite la bienvenue! Le fournisseur de services de votre programme de retraite collectif de Cargill

Manuvie. vous souhaite la bienvenue! Le fournisseur de services de votre programme de retraite collectif de Cargill Manuvie vous souhaite la bienvenue! Le fournisseur de services de votre programme de retraite collectif de Cargill Cargill a choisi Manuvie à titre de nouveau fournisseur de services pour son programme

Plus en détail

CONSULTATIONS COMMUNAUTAIRES 2014-2015

CONSULTATIONS COMMUNAUTAIRES 2014-2015 CONSULTATIONS COMMUNAUTAIRES 2014-2015 RAPPORT DE SYNTHÈSE Est de Terre-Neuve Ouest de Terre-Neuve Labrador TABLE DES MATIERES 1. Introduction... 3 2. Portrait de la population répondante... 4 3. Les avis

Plus en détail

Banques nouvelle génération : les Français sont-ils prêts pour le tout digital?

Banques nouvelle génération : les Français sont-ils prêts pour le tout digital? Observatoire Orange Terrafemina vague 15 Banques nouvelle génération : les Français sont-ils prêts pour le tout digital? Sondage de l institut CSA Fiche technique du sondage L institut CSA a réalisé pour

Plus en détail

(613) 889-9491 (819) 243-6497 x 3421 Lucie.malette@groupeinvestors.com

(613) 889-9491 (819) 243-6497 x 3421 Lucie.malette@groupeinvestors.com Vos options pour votre indemnité Research council employees association Association des employés du conseil de recherche (613) 889-9491 (819) 243-6497 x 3421 Lucie.malette@groupeinvestors.com Lucie Malette,

Plus en détail

Profil de l entreprise

Profil de l entreprise Profil de l entreprise Caron, Trépanier & associés inc., firme d experts comptables ayant sa place d affaires à Sherbrooke depuis plus de 25 ans, a pour mission : D offrir à sa clientèle, composée de petites

Plus en détail

INTRODUCTION. OCTOBRE 2012 «BILAN DE SANTÉ» Prise VI ÉTUDE POINTS DE VUE BDC Recherche et intelligence de marché de BDC TABLE DES MATIÈRES

INTRODUCTION. OCTOBRE 2012 «BILAN DE SANTÉ» Prise VI ÉTUDE POINTS DE VUE BDC Recherche et intelligence de marché de BDC TABLE DES MATIÈRES OCTOBRE 2012 «BILAN DE SANTÉ» Prise VI ÉTUDE POINTS DE VUE BDC Recherche et intelligence de marché de BDC TABLE DES MATIÈRES Faits saillants du sondage 2 Méthode de sondage 3 Profil des répondants 3 Santé

Plus en détail

Plein de bonnes raisons d épargner pour la retraite QU EST-CE QU UN RVER? ET SURTOUT POUR DES RAISONS FINANCIÈRE SUN LIFE POUR DES RAISONS FINANCIÈRES

Plein de bonnes raisons d épargner pour la retraite QU EST-CE QU UN RVER? ET SURTOUT POUR DES RAISONS FINANCIÈRE SUN LIFE POUR DES RAISONS FINANCIÈRES G UI D E EMPL YÉ POUR DES RAISONS FINANCIÈRES Plein de bonnes raisons d épargner pour la retraite Dans certaines grandes entreprises, des milliers de Québécois participent déjà à un régime d épargneretraite

Plus en détail

Argent : ce qu il faut faire

Argent : ce qu il faut faire GÉRARD HUGUENIN Argent : ce qu il faut faire Et que vous ne savez pas Éditions Eyrolles, 2005 ISBN : 2-7081-3082-X 2 Économiser L essentiel 1. Constituer son épargne progressivement et sans efforts. 2.

Plus en détail

JInvestors. Groupe. Imagine. Consultation relative à l offre d assurance par internet au Québec. Objet: Madame, A. Commentaires généraux

JInvestors. Groupe. Imagine. Consultation relative à l offre d assurance par internet au Québec. Objet: Madame, A. Commentaires généraux Groupe JInvestors Le 23 mai 2012 Anne-Marie Beaudoin Secrétaire générale Autorité des marchés financiers 800, square Victoria, 22e étage C.P. 246, tour de la Bourse Montréal (Québec) H4Z 1G3 Télécopieur:

Plus en détail

Comité permanent des finances de la Chambre des communes Consultations prébudgétaires de 2015

Comité permanent des finances de la Chambre des communes Consultations prébudgétaires de 2015 Comité permanent des finances de la Chambre des communes Consultations prébudgétaires de 2015 Mémoire de l'alliance canadienne des associations étudiantes Résumé Depuis 2008, le gouvernement du Canada

Plus en détail

SONDAGE INTERNE MENÉ EN NOVEMBRE 2002 SUR LES BESOINS DES CONSEILS ET LES MOYENS D Y RÉPONDRE SYNTHÈSE DU SONDAGE ET RECOMMANDATIONS

SONDAGE INTERNE MENÉ EN NOVEMBRE 2002 SUR LES BESOINS DES CONSEILS ET LES MOYENS D Y RÉPONDRE SYNTHÈSE DU SONDAGE ET RECOMMANDATIONS SONDAGE INTERNE MENÉ EN NOVEMBRE 2002 SUR LES BESOINS DES CONSEILS ET LES MOYENS D Y RÉPONDRE SYNTHÈSE DU SONDAGE ET RECOMMANDATIONS Le 2 juin 2003 Landal inc. SONDAGE INTERNE MENÉ EN NOVEMBRE 2002 SUR

Plus en détail

Message du président du conseil

Message du président du conseil 17 Messages du président du conseil et du président et chef de la direction 18 Message du président du conseil Le conseil d administration de la Caisse se réjouit des solides rendements obtenus durant

Plus en détail

conseils de gestion budgétaire tout simples pour vous aider à améliorer votre situation financière

conseils de gestion budgétaire tout simples pour vous aider à améliorer votre situation financière Prenez vos finances en main DIX conseils de gestion budgétaire tout simples pour vous aider à améliorer votre situation financière Si vous vous sentez dépassé à l idée de prendre vos finances en main pour

Plus en détail

Caractéristiques démographiques des utilisateurs du système d évaluation du crédit

Caractéristiques démographiques des utilisateurs du système d évaluation du crédit Sommaire Dans ce rapport, on examine l expérience des consommateurs en matière d évaluation du crédit. Les agences d évaluation du crédit sont des sociétés privées qui collectent et organisent l information

Plus en détail

Littératie financière : un investissement dans l avenir

Littératie financière : un investissement dans l avenir Littératie financière : un investissement dans l avenir Allocution de Terry Campbell Président Association des banquiers canadiens Prononcée devant La Conférence de Montréal Le 12 juin 2012 Montréal SEUL

Plus en détail

Protéger les familles. Protéger les personnes.

Protéger les familles. Protéger les personnes. Solutions de placement Protéger les familles. Protéger les personnes. Amorcez dès maintenant votre planification à long terme; n attendez pas à demain Une approche stratégique de placement pour l avenir

Plus en détail

Pour bâtir votre avenir financier. Groupe Lavoie Bergeron Racette

Pour bâtir votre avenir financier. Groupe Lavoie Bergeron Racette Pour bâtir votre avenir financier Groupe Lavoie Bergeron Racette Notre équipe Martin Lavoie, B.A.A Conseiller en placement et directeur de succursale Compte une quinzaine d années dans le domaine du placement

Plus en détail

NEGOCIER SES FRAIS BANCAIRES

NEGOCIER SES FRAIS BANCAIRES NEGOCIER SES FRAIS BANCAIRES Obtenez plus en osant demander C est plus simple qu il n y parait Avertissement : Toute reproduction, intégrale ou partielle, ou toute diffusion, par quelque procédé que ce

Plus en détail

Sondage sur le site Web du BSIF de 2014

Sondage sur le site Web du BSIF de 2014 1 Sondage sur le site Web du BSIF de 2014 Sommaire Le 31 mars 2014 Préparé pour le Bureau du surintendant des institutions financières information@osfi-bsif.gc.ca This summary is also available in English.

Plus en détail

3. QUELS SONT VOS OBJECTIFS DE PLACEMENT?

3. QUELS SONT VOS OBJECTIFS DE PLACEMENT? Quels sont vos objectifs de placement? 2 3. QUELS SONT VOS OBJECTIFS DE PLACEMENT? Les facteurs à prendre en compte Ils dépendent de votre personnalité, de votre âge, de votre situation de famille et de

Plus en détail

E-PARTICIPATION AND THE FUTURE OF DEMOCRACY

E-PARTICIPATION AND THE FUTURE OF DEMOCRACY E-PARTICIPATION AND THE FUTURE OF DEMOCRACY par Andrew Acland Résumé version longue L auteur estime que les imperfections de la démocratie citées le plus fréquemment sont entre autres le faible taux de

Plus en détail

Choisir le bon compte-chèques et forfait bancaire

Choisir le bon compte-chèques et forfait bancaire OPÉRATIONS BANCAIRES Choisir le bon compte-chèques et forfait bancaire Pour la plupart des gens, un compte-chèques est un bon moyen de gérer leurs opérations bancaires courantes. Les banques, les coopératives

Plus en détail

desjardinssecuritefinanciere.com

desjardinssecuritefinanciere.com Assurance collective efficaces simples sécurisés desjardinssecuritefinanciere.com Votre régime entre vos mains Les services en ligne offerts par Desjardins Sécurité financière vous permettent de prendre

Plus en détail

LA FACTURATION FONDÉE SUR LA CAPACITÉ ET CE QU'ELLE SIGNIFIE POUR LE CONSOMMATEUR CANADIEN

LA FACTURATION FONDÉE SUR LA CAPACITÉ ET CE QU'ELLE SIGNIFIE POUR LE CONSOMMATEUR CANADIEN LA FACTURATION FONDÉE SUR LA CAPACITÉ ET CE QU'ELLE SIGNIFIE POUR LE CONSOMMATEUR CANADIEN TABLE DES MATIÈRES Introduction La facturation fondée sur la capacité arrive au Canada Pourquoi les gens utilisent-ils

Plus en détail