Assemblée publique annuelle novembre 2011 Trois-Rivières, QC. allocutions de

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Assemblée publique annuelle 2011 3 novembre 2011 Trois-Rivières, QC. allocutions de"

Transcription

1 1 Assemblée publique annuelle novembre 2011 Trois-Rivières, QC allocutions de Bryan P. Davies Président du conseil d administration Société d assurance-dépôts du Canada et Michèle Bourque Présidente et première dirigeante Société d assurance-dépôts du Canada - Le texte prononcé fait foi -

2 2 Bryan P. Davies : Monsieur Aubin, Monsieur Lévesque, Monsieur Therrien et chers invités : Bonjour et bienvenue à l assemblée publique annuelle de la SADC. Je suis très heureux de tenir cette assemblée au nom de notre conseil d administration. La SADC et la Chambre ont un atout en commun, en la personne de Monsieur Éric Pronovost. Éric est un membre de notre conseil d administration, et il est ici avec nous aujourd hui levez vous Éric! Je suis ravi de tenir cette assemblée au nom du conseil d administration de la SADC. Même si la SADC a son siège social à Ottawa, nous protégeons les épargnes de tous les Canadiens, dans l ensemble du pays. C est avec plaisir que nous tenons une assemblée publique chaque année. C est l occasion pour vous, le public, de nous poser des questions et, pour nous, de vous répondre ouvertement et de rendre des comptes.

3 3 La SADC peut compter sur une équipe d experts très motivée au sein de son conseil d administration. L un d entre eux, Éric, a été président de votre organisme à deux reprises. Éric est président de notre Comité de vérification. Merci d être présent parmi nous aujourd hui, Éric, et de représenter le conseil d administration de la SADC! Et merci de nous avoir aidés à venir à la rencontre des résidents de Trois-Rivières et des membres de la communauté d affaires de la ville. Nous apprécions énormément. Que fait la SADC? C est simple. La SADC est une société d État fédérale qui protège les dépôts des Canadiens en cas de faillite de leur banque ou autre institution membre de la SADC. De par cette protection automatique, la SADC donne confiance au public dans le système financier canadien.

4 4 La SADC travaille en étroite collaboration avec les quatre autres organismes qui composent le filet de sécurité financier. Ces organismes qui, avec la SADC, concourent à la protection de notre robuste système financier, sont : la Banque du Canada le Bureau du surintendant des institutions financières le ministère des Finances l Agence de la consommation en matière financière du Canada Chacun de ces organismes est représenté au sein de notre conseil d administration. Nous comptons en outre 5 administrateurs issus du secteur privé, dont Éric Pronovost ; ces administrateurs viennent de partout au Canada. Le conseil veille à la réalisation du mandat de la SADC et des importantes activités qui en découlent. Je laisse à Michèle Bourque, présidente et première dirigeante de la SADC, le soin de vous parler de ces activités.

5 5 Michèle est présidente de la SADC depuis l année dernière et travaille à la Société depuis près de 20 ans. Ses connaissances approfondies du secteur financier, de l assurance-dépôts et de l évaluation des risques forment l essence de son leadership. Sous sa direction, la SADC est en de très bonnes mains... Michèle.

6 6 MICHÈLE BOURQUE : Merci Bryan. Monsieur Aubin, Monsieur Lévesque, M. Therrien, et chers invités : J aimerais moi aussi vous remercier de votre présence. Et aussi remercier la Chambre de commerce et d industries de Trois-Rivières de s être associée à la SADC à l occasion de son assemblée publique annuelle. Nous accordons beaucoup d importance à ces assemblées. Elles sont pour nous l occasion d engager un dialogue avec vous, et de répondre aux questions qu on peut avoir à notre sujet. Étant née et ayant grandi au Québec, j ai eu l occasion, à plusieurs reprises, de faire de la randonnée dans votre beau parc de la Mauricie. Je dois dire que je suis ravie d être de retour dans votre ville dynamique. Je constate aussi avec plaisir que cinq de nos institutions membres sont également membres de la Chambre de commerce. Elles contribuent, par le même fait, à la croissance soutenue de l économie locale par le biais de leurs succursales.

7 7 Comme l a dit Bryan, la SADC protège les épargnes des déposants en cas de faillite de leur banque ou de leur société de fiducie, par exemple. Nous ne protégeons pas les clients des caisses populaires. Au Québec, c est l Autorité des marchés financiers qui protège les épargnes confiées aux caisses populaires. À quoi repère-t-on une institution membre de la SADC? À l avis d adhésion qu elle affiche à l entrée de ses succursales, comme celui que vous voyez à l écran. On peut aussi vérifier en consultant la liste de nos membres sur notre site Web. Nos membres sont essentiellement les banques à charte, les sociétés de fiducie et les sociétés de prêt. Nous comptons actuellement 85 membres et nous assurons des épargnes qui dépassent le demi-billion de dollars, soit 620 milliards de dollars. Cette assurance ne coûte rien aux déposants ; ce sont nos institutions membres qui versent des primes à la SADC. Il faut savoir que la SADC ne protège pas tous les comptes ou produits financiers.

8 8 Tout d abord, la SADC protège les épargnes en dollars canadiens. Les comptes en devises étrangères, comme par exemple les comptes en dollars américains, ne sont pas couverts, même si le dépôt est fait ici, au Canada. Ensuite, nous protégeons vos épargnes si elles se trouvent dans des comptes et des produits financiers ASSURABLES, comme par exemple dans : - des comptes d épargne et des comptes de chèques ; - et des certificats de placement garantis (CPG) et d autres dépôts à terme. Pour ce qui est du montant couvert par la SADC, le chiffre magique à retenir c est dollars. C est le montant maximal que la SADC protège par déposant, par institution membre. Si vous êtes titulaire de deux comptes ou produits assurables auprès de deux succursales d une même banque membre de la SADC, le plafond d assurance-dépôts de dollars s applique à la somme des deux comptes et non à chaque compte séparément.

9 9 Par contre, si vous faites affaire avec plusieurs institutions membres de la SADC, vous pouvez bénéficier d une protection supérieure à dollars. De plus, à chaque institution membre, vos épargnes sont protégées SÉPARÉMENT jusqu à concurrence de dollars dans sept catégories différentes de comptes et produits financiers, comme notamment les épargnes détenues à votre nom seulement ; les épargnes détenues en commun avec une autre personne ; ou encore celles détenues dans un REER ou dans un FERR. Vous vous demandez peut-être ce qui n est pas protégé par la SADC? Eh bien, la SADC n assure pas les fonds communs de placement, ni les actions et les dépôts dont le terme dépasse 5 ans.

10 10 La SADC protège les dépôts assurables effectués au nom d un déposant, qu il s agisse d un particulier, d une personne morale, d un gouvernement ou d une association de personnes, notamment un partenariat, un syndicat, un club de services civiques ou une congrégation religieuse. Toutefois, une entreprise à propriétaire unique, par exemple un particulier qui exerce ses activités sous un nom commercial, est assimilée au particulier pour les besoins de l assurance-dépôts. Voilà. J ai fait un survol bien rapide de notre régime d assurance-dépôts dont tous les détails se retrouvent sur notre site Web. Mais vous voyez déjà que la protection d assurance-dépôts au Canada est excellente et qu elle a une double utilité : 1) Elle protège adéquatement les épargnes des Canadiens ; 2) Et elle encourage la confiance dans notre système financier et contribue à la stabilité de celui-ci. Comme vous le savez, le système bancaire canadien a bien résisté à la tourmente économique de Mais il y a eu des faillites dans le passé.

11 11 Cela va peut-être vous surprendre. Mais depuis 1967, la SADC s est occupée de 43 faillites d institutions membres et a protégé plus de 25 milliards de dollars en dépôts assurés. Quelque 2 millions de déposants étaient concernés et je peux vous dire qu ils étaient soulagés de pouvoir compter sur la protection offerte par la SADC. Bien des déposants québécois ont reçu un remboursement d assurancedépôts de la SADC dans le cadre de certaines faillites. Qu on pense, par exemple, à la faillite de la Compagnie Trust Prenor, en Trust Prenor avait des succursales au Québec. En tout, la SADC a remboursé plus de 800 millions de dollars aux déposants de cette institution, dont plusieurs étaient résidents du Québec. Comme nous n avons pas eu à nous occuper de faillite depuis 1996, nous suivons de très près l évolution de nos institutions membres. C est là notre priorité première.

12 12 Nous nous tenons aussi informés des nouveaux enjeux dans le secteur financier. Et nous nous appuyons, dans notre travail, sur une étroite collaboration avec le Bureau du surintendant des institutions financières, et avec l Autorité des marchés financiers pour ce qui est de nos institutions membres incorporées au Québec. Pour être prêts à intervenir à tout moment, nous tenons nos systèmes à jour et nous assurons que nos employés sont formés et toujours sur un pied d alerte, un peu comme le sont les pompiers. Par exemple, pour nous assurer d être prêts à rembourser rapidement les déposants nous menons régulièrement, depuis 2003, des simulations de faillite. Nous consacrons des ressources importantes à ces exercices de simulation afin de mettre à l épreuve toutes les étapes du processus, depuis le téléchargement de données fictives de l institution dans nos systèmes jusqu à la préparation de nos communications avec les déposants.

13 13 Grâce à ces simulations, la SADC a considérablement accéléré sa capacité de remboursement des dépôts assurables. Ce qui lui prenait autrefois 8 semaines en prend aujourd hui moins de 2. Depuis la crise, les instances internationales ont proposé un programme de réformes du système financier pour éviter une nouvelle crise de l ampleur de celle que nous avons vécue. Ce programme touche notamment les normes de fonds propres et de liquidités que doivent respecter les institutions financières. Par ailleurs, le cadre de règlement des faillites va être renforcé pour résoudre plus rapidement une faillite bancaire, sans déstabiliser le système financier. Cela demande une coopération entre les états où les institutions exercent leurs activités et un renforcement des régimes d assurance-dépôts. La SADC respecte les normes internationales en matière d assurancedépôts : elle a un mandat clair celui de protéger les déposants et d encourager la stabilité du système financier. Elle dispose des pouvoirs nécessaires et de l accès aux fonds requis pour le règlement d une institution membre insolvable.

14 14 De plus, elle fait en sorte que les Canadiens sachent que l assurancedépôts existe. Récemment, la SADC a reçu du Parlement des nouveaux pouvoirs qui doivent lui permettre d être plus apte à régler la faillite d une institution membre, quelle que soit sa taille. Un de ces pouvoirs est la possibilité de créer une institution-relais, qui permet de préserver les fonctions essentielles de l institution en faillite, tout en continuant à donner aux déposants l accès à leur argent. C est une solution rapide, qui se fait en douceur. Mais qui dit règlement de faillite, dit besoin de financement. À cet égard, la capacité d emprunt de la SADC auprès du gouvernement fédéral est passée de 6 milliards à 17 milliards de dollars. Au besoin, nous pourrions aussi emprunter des fonds supplémentaires en vertu d une loi de crédit approuvée par le Parlement. Je tiens à préciser que toute somme empruntée au gouvernement fédéral est remboursée, intérêts compris, à même les primes versées par nos institutions membres.

15 15 En 2009, nous avons mené notre plus importante campagne de sensibilisation du public. Un régime d assurance-dépôts perd en efficacité si les gens ne savent pas qu il existe. Pour nous, un consommateur averti contribue à la stabilité du système financier. C est pourquoi nous continuons nos campagnes publicitaires. Vous avez d ailleurs peut-être vu notre annonce télévisée ces dernières semaines. Notre objectif est simple : aider les consommateurs à prendre des décisions éclairées au sujet de leurs épargnes, et les sensibiliser au fait que certains types d épargnes ou de placements ne sont pas protégés par l assurance-dépôts. La SADC a changé au cours des années. Aujourd hui, nous sommes mieux équipés que jamais pour régler la faillite d une de nos institutions membres. Nous disposons d outils et de systèmes plus rapides et plus sophistiqués. Si, à tout jamais, une de nos institutions membres devait faire faillite, la SADC est prête à intervenir.

16 16 J aimerais, pour terminer, dire que la SADC ne pourrait pas accomplir son mandat sans l excellent travail de ses employés. Laissez-moi d ailleurs vous présenter les cadres supérieurs de notre équipe de direction, qui voudront bien se lever lorsque je les nommerai : Jeff Johnson premier vice-président, Assurance et Évaluation des risques Tom Vice vice-président, Finances et Administration et directeur financier, et vice-président, Règlements complexes et Plans d urgence Claudia Morrow vice-présidente, Affaires générales, conseillère générale et secrétaire de la Société J espère que ce que nous vous avons présenté vous a donné un bon aperçu de ce que fait la SADC, et en quoi cela peut vous concerner. Si vous souhaitez en savoir davantage sur le fonctionnement de la SADC, sur nos résultats financiers ou les défis que nous relevons, vous pouvez consulter notre dernier rapport annuel, qui a été publié récemment.

17 17 Vous pouvez le consulter en ligne, sur notre site Web, ou nous en demander un exemplaire. Nous en avons à notre kiosque d information ce matin et nous ferons un plaisir de vous en offrir un. Je vous remercie d être venus, ce matin. Ce fut un plaisir de m adresser à vous. Merci beaucoup!

L ASSURANCE-DÉPÔTS UNE PROTECTION POUR VOS ÉCONOMIES

L ASSURANCE-DÉPÔTS UNE PROTECTION POUR VOS ÉCONOMIES en collaboration avec L ASSURANCE-DÉPÔTS UNE PROTECTION POUR VOS ÉCONOMIES Le supplément L assurance-dépôts: une protection pour vos économies a été réalisé par Option consommateurs en partenariat avec

Plus en détail

PROTECTION DE VOS DÉPÔTS. De 1 $ jusqu à 100 000 $

PROTECTION DE VOS DÉPÔTS. De 1 $ jusqu à 100 000 $ PROTECTION DE VOS DÉPÔTS De 1 jusqu à 100 000 La Société d assurance-dépôts du Canada (SADC) est une société d État fédérale créée en 1967 pour protéger l argent que vous déposez dans les institutions

Plus en détail

Notes d allocution de la présidente et première dirigeante de la SADC, Michèle Bourque

Notes d allocution de la présidente et première dirigeante de la SADC, Michèle Bourque 1 Notes d allocution de la présidente et première dirigeante de la SADC, Michèle Bourque Autorité de règlement de faillite : le nouveau rôle de la SADC CD Howe Institute 9 juin 2014 INTRODUCTION Bonjour,

Plus en détail

SADC. protection de vos dépôts. De 1 $ jusqu à 100 000 $

SADC. protection de vos dépôts. De 1 $ jusqu à 100 000 $ protection de vos dépôts De 1 $ jusqu à 100 000 $ La Société d assurance-dépôts du Canada (SADC) est une société d État fédérale créée en 1967 pour protéger l argent que vous déposez dans les institutions

Plus en détail

RAPPORT ANNUEL 2 010. Une protection sur laquelle les Canadiens peuvent compter

RAPPORT ANNUEL 2 010. Une protection sur laquelle les Canadiens peuvent compter RAPPORT ANNUEL 2 010 Une protection sur laquelle les Canadiens peuvent compter Plafond d assurance-dépôts de 100 000 dollars Quels dépôts sont protégés? La SADC protège chacun des dépôts assurables définis

Plus en détail

SADC Document de référence

SADC Document de référence SADC Document de référence Protection des épargnes Donnez à vos clients toutes les pièces du casse-tête En donnant à vos clients toutes les pièces du cassetête concernant l assurance-dépôts de la SADC,

Plus en détail

Gouvernance de la Société

Gouvernance de la Société PARTIE trois Gouvernance de la Société PARTIE trois La SADC dispose d un solide cadre de gouvernance et s engage à continuer dans cette voie. La présente partie de notre rapport annuel renseigne sur le

Plus en détail

PROTECTION DE VOS DÉPÔTS. De 1 $ jusqu à 100 000 $

PROTECTION DE VOS DÉPÔTS. De 1 $ jusqu à 100 000 $ PROTECTION DE VOS DÉPÔTS De 1 jusqu à 100 000 La Société d assurance-dépôts du Canada (SADC) est une société d État fédérale créée en 1967 pour protéger l argent que vous déposez dans les institutions

Plus en détail

Discours d ouverture de Michèle Bourque présidente et première dirigeante Société d assurance-dépôts du Canada Ottawa mercredi 6 février 2013

Discours d ouverture de Michèle Bourque présidente et première dirigeante Société d assurance-dépôts du Canada Ottawa mercredi 6 février 2013 1 Première conférence du Comité régional de l AIAD (Association internationale des assureurs-dépôts) pour l Amérique du Nord sur les règlements transfrontières et les institutions-relais Discours d ouverture

Plus en détail

PROTECTION DES DÉPÔTS ASSURABLES DE VOS CLIENTS DE 1 $ À 100 000 $

PROTECTION DES DÉPÔTS ASSURABLES DE VOS CLIENTS DE 1 $ À 100 000 $ COURS GRATUIT DE FORMATION CONTINUE POUR LES CONSEILLERS EN SERVICES FINANCIERS PROTECTION DES DÉPÔTS ASSURABLES DE VOS CLIENTS DE 1 $ À 100 000 $ Module de formation continue OBJECTIF Bien des investisseurs

Plus en détail

Le statut des coopératives au Canada

Le statut des coopératives au Canada Le statut des coopératives au Canada Allocution de Marion Wrobel Vice-président, Politique et opérations Association des banquiers canadiens Devant le Comité spécial sur les coopératives de la Chambre

Plus en détail

Vos dépôts sont protégés, c est garanti! Au Québec, l Autorité des marchés financiers protège vos dépôts jusqu à 100 000 $

Vos dépôts sont protégés, c est garanti! Au Québec, l Autorité des marchés financiers protège vos dépôts jusqu à 100 000 $ Vos dépôts sont protégés, c est garanti! Au Québec, l Autorité des marchés financiers protège vos dépôts jusqu à La garantie de base sur vos dépôts Quels dépôts sont garantis par l assurance-dépôts? L

Plus en détail

Avis en vertu du Règlement sur la communication en cas de prorogation (Coopératives de crédit fédérales)

Avis en vertu du Règlement sur la communication en cas de prorogation (Coopératives de crédit fédérales) Avis en vertu du Règlement sur la communication en cas de prorogation (Coopératives de crédit fédérales) Destinataires : Membres de Caisse populaire Acadie Ltée, Caisse populaire Beauséjour Ltée, Caisse

Plus en détail

Assurer la stabilité financière à l ère du «trop grand pour faire faillite»

Assurer la stabilité financière à l ère du «trop grand pour faire faillite» Page 1 Assurer la stabilité financière à l ère du «trop grand pour faire faillite» Notes d allocution Michèle Bourque, présidente et première dirigeante ECONOMIC CLUB OF CANADA 23 OCTOBRE, OTTAWA Introduction

Plus en détail

Groupe Banque Scotia Liste des produits de dépôt

Groupe Banque Scotia Liste des produits de dépôt Groupe Banque Scotia Liste des produits de dépôt Le Groupe Banque Scotia compte cinq institutions membres de la SADC, dont chacune offre une protection distincte au titre de la SADC. La Banque de Nouvelle-Écosse

Plus en détail

Notes d allocution au Comité permanent des banques et commerce du Sénat

Notes d allocution au Comité permanent des banques et commerce du Sénat Notes d allocution au Comité permanent des banques et commerce du Sénat Étude de la capacité des particuliers à se prévaloir d'un régime enregistré d'épargne-invalidité (REEI) Anna Hardy Directrice régionale

Plus en détail

Réception de Montréal Secteur des valeurs mobilières. Discours d ouverture

Réception de Montréal Secteur des valeurs mobilières. Discours d ouverture Réception de Montréal Secteur des valeurs mobilières Discours d ouverture Andrew J. Kriegler Président et chef de la direction Organisme canadien de réglementation du commerce des valeurs mobilières 25

Plus en détail

Protection et CELI. Accueil Info Qui Taux Sur mesure Plan du site. Accueil» Finance, Produits. 20 mai 2009 Aucun commentaire

Protection et CELI. Accueil Info Qui Taux Sur mesure Plan du site. Accueil» Finance, Produits. 20 mai 2009 Aucun commentaire 1 of 12 6/30/2009 11:52 AM Accueil Info Qui Taux Sur mesure Plan du site Accueil» Finance, Produits Protection et CELI 20 mai 2009 Aucun commentaire 2 of 12 6/30/2009 11:52 AM Il va de soi que la sécurité

Plus en détail

Groupe Banque Scotia Liste des produits de dépôt

Groupe Banque Scotia Liste des produits de dépôt Groupe Banque Scotia Liste des produits de dépôt Les membres du Groupe Banque Scotia indiqués ci-dessous sont également des institutions membres de la SADC. Chaque institution possède sa propre liste de

Plus en détail

Groupe de la Banque Scotia Liste des produits de dépôt

Groupe de la Banque Scotia Liste des produits de dépôt Groupe de la Banque Scotia Liste des produits de dépôt Les membres du groupe de la Banque Scotia indiqués ci-dessous sont également des institutions membres de la SADC. Chaque institution possède sa propre

Plus en détail

La trousse financière pour les nouveaux arrivants. Feuilles de travail

La trousse financière pour les nouveaux arrivants. Feuilles de travail La trousse financière pour les nouveaux arrivants Investissements Feuilles de travail Ottawa Community Loan Fund Fonds d emprunt Communautaire d Ottawa 22 O Meara St., Causeway Work Centre, Ottawa, ON

Plus en détail

L investissement responsable une démarche fondée sur le risque et le rendement

L investissement responsable une démarche fondée sur le risque et le rendement L investissement responsable une démarche fondée sur le risque et le rendement Lancement canadien du Carbon Disclosure Project Galerie de la Bourse de Toronto Le 4 octobre 2006 David Denison Président

Plus en détail

Financer la croissance des PME

Financer la croissance des PME Financer la croissance des PME Allocution de Marion G. Wrobel Vice-président, Politiques et opérations Association des banquiers canadiens (ABC) Prononcée devant le Comité sénatorial permanent des banques

Plus en détail

Document d information n o 4 sur les pensions

Document d information n o 4 sur les pensions Document d information n o 4 sur les pensions Épargnes privées de retraite Partie 4 de la série La série complète des documents d information sur les pensions se trouve dans Pensions Manual, 4 e édition,

Plus en détail

Résumé du PLAN. 2015-2016 à 2019-2020

Résumé du PLAN. 2015-2016 à 2019-2020 Résumé du PLAN d entreprise 2015-2016 à 2019-2020 comprenant un résumé du budget d exploitation, du budget des investissements et du plan d emprunt 2015-2016 Grandes lignes du plan quinquennal de la SADC

Plus en détail

Notes d allocution au Comité permanent des banques et commerce du Sénat

Notes d allocution au Comité permanent des banques et commerce du Sénat Notes d allocution au Comité permanent des banques et commerce du Sénat Étude de la capacité des particuliers à se prévaloir d'un régime enregistré d'épargne-invalidité (REEI) Ryan Fontaine Conseiller

Plus en détail

Notes pour une allocution prononcée par

Notes pour une allocution prononcée par Notes pour une allocution prononcée par M e Louis Morisset Président-directeur général de l Autorité des marchés financiers Conférencier et invité d honneur Choisir la prospérité Congrès 2013 de l assurance

Plus en détail

M. Godin fait partie des bâtisseurs de l industrie des technologies de l information. Il a pavé la voie pour de nombreux autres entrepreneurs

M. Godin fait partie des bâtisseurs de l industrie des technologies de l information. Il a pavé la voie pour de nombreux autres entrepreneurs Monsieur l Ambassadeur, Monsieur le Délégué général, Monsieur Maynard - Président la Chambre de commerce France-Canada, Monsieur Godin, Distingués invités, Mesdames et Messieurs, Mon nom est Eric Lemieux,

Plus en détail

Rôle réglementaire de l OCRCVM : mesures pour prévenir la faillite des sociétés de courtage

Rôle réglementaire de l OCRCVM : mesures pour prévenir la faillite des sociétés de courtage Alerte aux investisseurs : information à l intention des clients des sociétés réglementées par l OCRCVM si jamais une société de courtage devait mettre fin à ses activités Compte tenu de la turbulence

Plus en détail

plan d entreprise Résumé du Renseignez-vous. Protégez vos épargnes. 2011-2012 à 2015-2016

plan d entreprise Résumé du Renseignez-vous. Protégez vos épargnes. 2011-2012 à 2015-2016 Résumé du plan d entreprise Renseignez-vous. Protégez vos épargnes. 2011-2012 à 2015-2016 Comprenant un résumé du budget d exploitation, du budget des investissements et du plan d emprunt 2011-2012 Grandes

Plus en détail

Systèmes de protection des dépôts dans les pays membres du Comité de Bâle

Systèmes de protection des dépôts dans les pays membres du Comité de Bâle Systèmes de protection des dépôts dans les pays membres du Comité de Bâle (Juin 1998) Introduction Le Comité de Bâle n a pas publié de recommandations sur les systèmes de protection des dépôts en ce qui

Plus en détail

ALLOCUTION DONNÉE LORS DE L'ASSEMBLÉE ANNUELLE. Discours de STEVE RODER VICE-PRÉSIDENT DIRECTEUR PRINCIPAL ET CHEF DES FINANCES

ALLOCUTION DONNÉE LORS DE L'ASSEMBLÉE ANNUELLE. Discours de STEVE RODER VICE-PRÉSIDENT DIRECTEUR PRINCIPAL ET CHEF DES FINANCES ALLOCUTION DONNÉE LORS DE L'ASSEMBLÉE ANNUELLE Discours de STEVE RODER VICE-PRÉSIDENT DIRECTEUR PRINCIPAL ET CHEF DES FINANCES ASSEMBLÉE ANNUELLE Jeudi 7 mai 2015 200 Bloor Street Toronto Merci, Monsieur

Plus en détail

Littératie financière : un investissement dans l avenir

Littératie financière : un investissement dans l avenir Littératie financière : un investissement dans l avenir Allocution de Terry Campbell Président Association des banquiers canadiens Prononcée devant La Conférence de Montréal Le 12 juin 2012 Montréal SEUL

Plus en détail

Bulletin de l'autorité des marchés financiers 3.8. Autres décisions. .. 15 mai 2014 - Vol. 11, n 19 182

Bulletin de l'autorité des marchés financiers 3.8. Autres décisions. .. 15 mai 2014 - Vol. 11, n 19 182 3.8 Autres décisions.. 15 mai 2014 - Vol. 11, n 19 182 3.8 AUTRES DÉCISIONS 3.8.1 Dispenses DÉCISION N : 2014-SACD-10009062 Le 7 février 2014 DANS L AFFAIRE DE LA LÉGISLATION EN VALEURS MOBILIÈRES DU QUÉBEC

Plus en détail

LE CERCLE CANADIEN DE MONTRÉAL. Le Fonds de solidarité FTQ : son impact sur la société et sur l économie

LE CERCLE CANADIEN DE MONTRÉAL. Le Fonds de solidarité FTQ : son impact sur la société et sur l économie LE CERCLE CANADIEN DE MONTRÉAL Le Fonds de solidarité FTQ : son impact sur la société et sur l économie Allocution de M. Yvon Bolduc, Président-directeur général Fonds de solidarité FTQ Montréal, le lundi

Plus en détail

Table des matières Message du président du conseil 4 Message de la présidente et première dirigeante 6 1. Rapport de gestion 8 Contexte d exploitation de la SADC 9 Gouvernance et gestion des risques 10

Plus en détail

Canada. Extrait de : Statistiques bancaires de l'ocde : Notes méthodologiques par pays 2010

Canada. Extrait de : Statistiques bancaires de l'ocde : Notes méthodologiques par pays 2010 Extrait de : Statistiques bancaires de l'ocde : Notes méthodologiques par pays 2010 Accéder à cette publication : http://dx.doi.org/10.1787/bank_country-200-fr Canada Merci de citer ce chapitre comme suit

Plus en détail

Banque de développement du Canada Examen décennal

Banque de développement du Canada Examen décennal Banque de développement du Canada Examen décennal Allocution de Terry Campbell Vice-président, Politiques Association des banquiers canadiens Prononcée devant Le Comité sénatorial permanent des banques

Plus en détail

Étude sur les jeunes agriculteurs et l avenir de l agriculture

Étude sur les jeunes agriculteurs et l avenir de l agriculture Étude sur les jeunes agriculteurs et l avenir de l agriculture Allocution de Marion G. Wrobel Directeur, Évolution des marchés et de la réglementation Association des banquiers canadiens (ABC) Prononcée

Plus en détail

Concurrence, choix et innovation dans le secteur bancaire, à l avantage des clients

Concurrence, choix et innovation dans le secteur bancaire, à l avantage des clients Concurrence, choix et innovation dans le secteur bancaire, à l avantage des clients Allocution de Nathalie Clark Chef du contentieux et Secrétaire générale Association des banquiers canadiens Prononcée

Plus en détail

Étude sur la monnaie numérique

Étude sur la monnaie numérique Étude sur la monnaie numérique Allocution de Darren Hannah Vice-président intérimaire, Politiques et Opérations Association des banquiers canadiens Prononcée devant le Comité sénatorial des banques et

Plus en détail

Ottawa (Ontario) Le mardi 27 mars 2007 LE TEXTE PRONONCÉ FAIT FOI. Personne-ressource :

Ottawa (Ontario) Le mardi 27 mars 2007 LE TEXTE PRONONCÉ FAIT FOI. Personne-ressource : Allocution de Julie Dickson, surintendant intérimaire Bureau du surintendant des institutions financières Canada (BSIF) adressée au Comité permanent de la Chambre des communes sur les finances Ottawa (Ontario)

Plus en détail

Coup d œil sur l assurance prêt hypothécaire de la SCHL

Coup d œil sur l assurance prêt hypothécaire de la SCHL Coup d œil sur l assurance prêt hypothécaire de la SCHL Au Canada, en vertu de la loi, les prêteurs assujettis à la réglementation fédérale et la plupart des institutions financières assujetties à une

Plus en détail

Étude sur les efforts de recherche et d'innovation dans le secteur agricole

Étude sur les efforts de recherche et d'innovation dans le secteur agricole Étude sur les efforts de recherche et d'innovation dans le secteur agricole Allocution d Alex Ciappara Directeur, Analyses économiques Association des banquiers canadiens Prononcée devant Le Comité sénatorial

Plus en détail

Ce document a été produit par la Surintendance de l encadrement de la solvabilité de l Autorité des marchés financiers.

Ce document a été produit par la Surintendance de l encadrement de la solvabilité de l Autorité des marchés financiers. GUIDE DE PRÉSENTATION D UNE DEMANDE DE CONSTITUTION D UNE COMPAGNIE D ASSURANCE À CHARTE QUÉBÉCOISE Mars 2008 Ce document a été produit par la Surintendance de l encadrement de la solvabilité de l Autorité

Plus en détail

Adapter la sécurité sociale aux changements démographiques de manière durable. Le Cap, Afrique du Sud Le mercredi 1 er décembre 2010 L ÉNONCÉ FAIT FOI

Adapter la sécurité sociale aux changements démographiques de manière durable. Le Cap, Afrique du Sud Le mercredi 1 er décembre 2010 L ÉNONCÉ FAIT FOI Allocution de monsieur Jean-Claude Ménard, actuaire en chef Bureau de l actuaire en Chef Bureau du surintendant des institutions financières (BSIF), Canada à l occasion du Forum mondial de la sécurité

Plus en détail

DOCUMENT D INFORMATION BILLETS À ORDRE À COURT TERME

DOCUMENT D INFORMATION BILLETS À ORDRE À COURT TERME DOCUMENT D INFORMATION BILLETS À ORDRE À COURT TERME Le présent document d information ne constitue pas ni ne doit en aucun cas être interprété comme constituant une offre de vente des billets à ordre

Plus en détail

RÈGLEMENTS DE LA CAISSE NATIONALE DE GRÈVE

RÈGLEMENTS DE LA CAISSE NATIONALE DE GRÈVE Décembre 2013 RÈGLEMENTS DE LA CAISSE NATIONALE DE GRÈVE Article Page 1 Gestion financière de la Caisse nationale de grève...1 2 Définition du terme «grève»...1 3 Droit aux indemnités de la Caisse nationale

Plus en détail

Coup d œil sur l assurance prêt hypothécaire de la SCHL

Coup d œil sur l assurance prêt hypothécaire de la SCHL Coup d œil sur l assurance prêt hypothécaire de la SCHL Au Canada, en vertu de la loi, les prêteurs assujettis à la réglementation fédérale et la plupart des institutions financières assujetties à une

Plus en détail

CHARTE DU COMITÉ DE GESTION DES RISQUES

CHARTE DU COMITÉ DE GESTION DES RISQUES CHARTE DU COMITÉ DE GESTION DES RISQUES MANDAT Le Comité de gestion des risques (le «Comité») du Conseil d administration (le «Conseil») a pour mandat d assister le Conseil de la Société canadienne d hypothèques

Plus en détail

Tendances de l insolvabilité au Canada

Tendances de l insolvabilité au Canada Tendances de l insolvabilité au Canada Ginette Trahan Directeur général, Services des relations externes Bureau du surintendant des faillites Le 16 novembre 2011 Association canadienne de la gestion de

Plus en détail

Notes d allocution. Michael P. Mueller, Président du conseil d administration. Office d investissement des régimes de pensions du secteur public

Notes d allocution. Michael P. Mueller, Président du conseil d administration. Office d investissement des régimes de pensions du secteur public Notes d allocution Michael P. Mueller, Président du conseil d administration Office d investissement des régimes de pensions du secteur public Assemblée publique annuelle Le 20 novembre 2014 Ottawa, Ontario

Plus en détail

SUR LA PROPOSITION DE, IL EST RÉSOLU :

SUR LA PROPOSITION DE, IL EST RÉSOLU : EXTRAIT du procès-verbal d une séance ordinaire du Conseil d administration du CENTRE DE SANTÉ ET DE SERVICES SOCIAUX DE BORDEAUX-CARTIERVILLE-SAINT-LAURENT tenue à le à compter de heures et à laquelle

Plus en détail

Guide du Compte d épargne libre d impôt

Guide du Compte d épargne libre d impôt PLACEMENTS Compte d épargne libre d impôt Guide du Compte d épargne libre d impôt L épargne est un élément important de tout plan financier. L atteinte de vos objectifs en dépend, qu il s agisse d objectifs

Plus en détail

CAMPAGNE DE FINANCEMENT DU PROGRAMME PROTECTION & SÉCURITÉ

CAMPAGNE DE FINANCEMENT DU PROGRAMME PROTECTION & SÉCURITÉ CAMPAGNE DE FINANCEMENT DU PROGRAMME PROTECTION & SÉCURITÉ AUX PROFITS DES ÉQUIPES DE FOOTBALL DES ASSOCIATIONS ET INSTITUTIONS DU QUÉBEC : En collaboration avec : INVITATION AUX DIRIGEANTS ET ADMINISTRATEURS

Plus en détail

VOTRE ENTREPRISE. VOTRE VIE. SIMPLEMENT. VOTRE CONSEILLER SFL : PARCE QUE TOUT EST POSSIBLE.

VOTRE ENTREPRISE. VOTRE VIE. SIMPLEMENT. VOTRE CONSEILLER SFL : PARCE QUE TOUT EST POSSIBLE. VOTRE ENTREPRISE. VOTRE VIE. SIMPLEMENT. VOTRE CONSEILLER SFL : PARCE QUE TOUT EST POSSIBLE. Ce matin, tout va encore plus vite que d habitude. Un client vous demande de devancer sa livraison. Mais votre

Plus en détail

RAPPORT ANNUEL 2010-2011

RAPPORT ANNUEL 2010-2011 RAPPORT ANNUEL 2010-2011 8 juin 2011 TABLE DES MATIÈRES Mission... 3 Rapport du président... 4 Conseil d'administration 2010-2011... 7 Rapport du trésorier... 8 Rapport de la vérificatrice... 9 Rapport

Plus en détail

l Assemblée générale annuelle du Conseil des gouverneurs de la Fédération des enseignantes et des enseignants de l Ontario

l Assemblée générale annuelle du Conseil des gouverneurs de la Fédération des enseignantes et des enseignants de l Ontario Allocution prononcée à l occasion de l Assemblée générale annuelle du Conseil des gouverneurs de la Fédération des enseignantes et des enseignants de l Ontario par Eileen Mercier Présidente du conseil

Plus en détail

TESTEZ CONNAISSANCES VOS. Quelles sont vos connaissances en matière de placement? Guide pratique pour en savoir plus au sujet des placements

TESTEZ CONNAISSANCES VOS. Quelles sont vos connaissances en matière de placement? Guide pratique pour en savoir plus au sujet des placements Quelles sont vos connaissances en matière de placement? L OCRCVM vous invite à évaluer votre compréhension des principes fondamentaux liés aux placements. Répondez au questionnaire ci-joint les questions

Plus en détail

CHARTE DU COMITÉ DES RESSOURCES HUMAINES DE LA BANQUE DE MONTRÉAL

CHARTE DU COMITÉ DES RESSOURCES HUMAINES DE LA BANQUE DE MONTRÉAL Approuvée par le Conseil d administration le 28 août 2012 CHARTE DU COMITÉ DES RESSOURCES HUMAINES DE LA BANQUE DE MONTRÉAL Le Comité est chargé d aider le Conseil à s acquitter de ses responsabilités

Plus en détail

Programme de prêts REER Brochure. Réservé à l usage exclusif des conseillers

Programme de prêts REER Brochure. Réservé à l usage exclusif des conseillers Programme de prêts REER Brochure Réservé à l usage exclusif des conseillers À propos de B2B Trust Un chef de file canadien parmi les fournisseurs de prêts investissement et REER offerts aux tiers. Fournit

Plus en détail

GUIDE DE PRÉSENTATION D UNE DEMANDE INITIALE DE PERMIS D ASSUREUR À CHARTE AUTRE QUE QUÉBÉCOISE

GUIDE DE PRÉSENTATION D UNE DEMANDE INITIALE DE PERMIS D ASSUREUR À CHARTE AUTRE QUE QUÉBÉCOISE GUIDE DE PRÉSENTATION D UNE DEMANDE INITIALE DE PERMIS D ASSUREUR À CHARTE AUTRE QUE QUÉBÉCOISE Mars 2008 Ce document a été produit par la Surintendance de l encadrement de la solvabilité de l Autorité

Plus en détail

Cultivons l avenir 2 (Entreprises compétitives)

Cultivons l avenir 2 (Entreprises compétitives) Cultivons l avenir 2 (Entreprises compétitives) Allocution de Marion G. Wrobel Vice-président, Politiques et opérations Association des banquiers canadiens (ABC) Prononcée devant le Comité permanent de

Plus en détail

Régime de protection des contribuables et de recapitalisation des banques: une réponse canadienne à la désignation «trop grandes pour faire faillite»

Régime de protection des contribuables et de recapitalisation des banques: une réponse canadienne à la désignation «trop grandes pour faire faillite» Régime de protection des contribuables et de recapitalisation des banques: une réponse canadienne à la désignation «trop grandes pour faire faillite» Association des économistes québécois Le 22 mai 2015

Plus en détail

PRÉSENTATION DU DEVANT LE COMITÉ SÉNATORIAL DES TRANSPORTS ET DES COMMUNICATIONS

PRÉSENTATION DU DEVANT LE COMITÉ SÉNATORIAL DES TRANSPORTS ET DES COMMUNICATIONS PRÉSENTATION DU DEVANT LE COMITÉ SÉNATORIAL DES TRANSPORTS ET DES COMMUNICATIONS DANS LE CADRE DE L EXAMEN DES DÉFIS QUE DOIT RELEVER LA SOCIÉTÉ RADIO-CANADA EN MATIÈRE D ÉVOLUTION DU MILIEU DE LA RADIODIFFUSION

Plus en détail

Bienvenue chez desjardins. le premier groupe financier coopératif au canada

Bienvenue chez desjardins. le premier groupe financier coopératif au canada Bienvenue chez desjardins le premier groupe financier coopératif au canada 04 Vous accueillir. Vous accompagner. Vous simplifier la vie. desjardins souhaite faciliter votre intégration au pays. dans cette

Plus en détail

Déclaration d opérations douteuses

Déclaration d opérations douteuses Centre d analyse des opérations Financial Transactions and et déclarations financières du Canada Reports Analysis Centre of Canada Déclaration d opérations douteuses Si vous avez les moyens techniques

Plus en détail

Comprendre les frais de carte de crédit. Cartes de crédit à vous de choisir

Comprendre les frais de carte de crédit. Cartes de crédit à vous de choisir Comprendre les frais de carte de crédit Cartes de crédit à vous de choisir À propos de l Agence de la consommation en matière financière du Canada (ACFC) À l aide de ses ressources éducatives et de ses

Plus en détail

NE/NCF Secteur d activité. Titre de la personne-ressource. Titre Nom Prénom. Envoyez le courrier à l adresse légale

NE/NCF Secteur d activité. Titre de la personne-ressource. Titre Nom Prénom. Envoyez le courrier à l adresse légale BMO Ligne d action Demande d ouverture d un compte d entreprise, de fiducie, de succession ou d un autre compte ne visant pas un particulier POUR ACCÉLÉRER LE SERVICE veuillez remplir toutes les sections

Plus en détail

En toute sécurité Comment protéger votre carte de crédit et vos antécédents en matière de crédit

En toute sécurité Comment protéger votre carte de crédit et vos antécédents en matière de crédit En toute sécurité Comment protéger votre carte de crédit et vos antécédents en matière de crédit Si vous voulez savoir Comment comprendre vos antécédents en matière de crédit Comment faire corriger des

Plus en détail

ATTENDU qu il y a lieu de déterminer les personnes autorisées à effectuer et à approuver ce type d opérations ;

ATTENDU qu il y a lieu de déterminer les personnes autorisées à effectuer et à approuver ce type d opérations ; CODIFICATION ADMINISTRATIVE DU RÈGLEMENT R-139 (tel que modifié par le R-139-2) RÈGLEMENT DÉLÉGUANT À CERTAINS EMPLOYÉS LE POUVOIR D EFFECTUER DES OPÉRATIONS DE TRÉSORERIE ET DE SIGNER TOUT DOCUMENT REQUIS

Plus en détail

Carte MasterCard BMO pour voyage prépayé La carte de paiement pour vos voyages

Carte MasterCard BMO pour voyage prépayé La carte de paiement pour vos voyages GUIDE DES AVANTAGES Carte MasterCard BMO pour voyage prépayé La carte de paiement pour vos voyages BIENVENUE! PRÉPAREZ-VOUS À UTILISER VOTRE CARTE AVEC UNE PARFAITE TRANQUILLITÉ D ESPRIT. Vous venez de

Plus en détail

Stratégie visant le fonds de réserve d assurance-dépôts

Stratégie visant le fonds de réserve d assurance-dépôts Stratégie visant le fonds de réserve d assurance-dépôts Septembre 2013 Table des matières Résumé exécutif... 2 Introduction... 3 Contexte... 4 Objet du fonds de réserve... 5 Situation courante... 6 Accroissement

Plus en détail

Programme de prêts REER

Programme de prêts REER Brochure Programme de prêts REER Réservé aux conseillers à titre d information Page 1 de 10 À propos de B2B Banque Un chef de file canadien parmi les fournisseurs de prêts investissement et REER offerts

Plus en détail

Loi modifiant la Loi sur l Autorité des marchés financiers et d autres dispositions législatives

Loi modifiant la Loi sur l Autorité des marchés financiers et d autres dispositions législatives PREMIÈRE SESSION TRENTE-HUITIÈME LÉGISLATURE Projet de loi n o 64 Loi modifiant la Loi sur l Autorité des marchés financiers et d autres dispositions législatives Présentation Présenté par Madame Monique

Plus en détail

BANQUE ZAG TROISIÈME PILIER DE BÂLE II et III EXIGENCES DE DIVULGATION. 31 décembre 2014

BANQUE ZAG TROISIÈME PILIER DE BÂLE II et III EXIGENCES DE DIVULGATION. 31 décembre 2014 BANQUE ZAG TROISIÈME PILIER DE BÂLE II et III EXIGENCES DE DIVULGATION 31 décembre 2014 Le présent document présente les informations au titre du troisième pilier que la Banque Zag (la «Banque») doit communiquer

Plus en détail

GUIDE DE PRÉSENTATION DES DEMANDES DE RÈGLEMENT

GUIDE DE PRÉSENTATION DES DEMANDES DE RÈGLEMENT GUIDE DE PRÉSENTATION DES DEMANDES DE RÈGLEMENT GUIDE DE PRÉSENTATION DES DEMANDES DE RÈGLEMENT À l aide de Compagnie française d assurance pour le commerce extérieur succursale canadienne, vous bénéficiez

Plus en détail

Sections communautaires d Unifor

Sections communautaires d Unifor Sections communautaires d Unifor Guide des membres potentiels Unifor offre une nouvelle manière d aider les travailleuses et travailleurs à améliorer leur vie par l action collective. Sections communautaires

Plus en détail

MOT DE LA PRÉSIDENTE. Séance du conseil d administration du RTL, le 5 février 2015. Le texte lu fait foi.

MOT DE LA PRÉSIDENTE. Séance du conseil d administration du RTL, le 5 février 2015. Le texte lu fait foi. MOT DE LA PRÉSIDENTE Séance du conseil d administration du RTL, le 5 février 2015 Le texte lu fait foi. 1 Bonjour à toutes et à tous, Voilà plus d un an que nous formons l actuel conseil d administration

Plus en détail

Mémoire présenté au Comité sénatorial permanent des finances nationales concernant le Programme de péréquation

Mémoire présenté au Comité sénatorial permanent des finances nationales concernant le Programme de péréquation Mémoire présenté au Comité sénatorial permanent des finances nationales concernant le Programme de péréquation M. Peter Mesheau Ministre des Finances Gouvernement du Nouveau-Brunswick Le 17 octobre 2001

Plus en détail

Cartes de crédit à vous de choisir. Choisir la carte de crédit qui vous convient

Cartes de crédit à vous de choisir. Choisir la carte de crédit qui vous convient Cartes de crédit à vous de choisir Choisir la carte de crédit qui vous convient À propos de l Agence de la consommation en matière financière du Canada (ACFC) À l aide de ses ressources éducatives et de

Plus en détail

Loi sur les compagnies de prêt et de fiducie

Loi sur les compagnies de prêt et de fiducie Loi sur les compagnies de prêt et de fiducie Province du Nouveau-Brunswick RÉSUMÉ Le document qui suit résume les diverses obligations des compagnies extraprovinciales de prêt ou de fiducie titulaires

Plus en détail

Administration de l aéroport international d Ottawa Assemblée publique annuelle le 9 mai 2013 Hilton Garden Inn, Ottawa

Administration de l aéroport international d Ottawa Assemblée publique annuelle le 9 mai 2013 Hilton Garden Inn, Ottawa Revue de 2012 le 9 mai 2013 Hilton Garden Inn, Ottawa Allocution de Gilles Lalonde Président du Conseil d administration VERSION NON DÉFINITIVE Bonjour, Bienvenue à l de l Administration de l aéroport

Plus en détail

Comptes d épargne CHOISIR LE COMPTE D ÉPARGNE QUI RÉPOND À VOS BESOINS

Comptes d épargne CHOISIR LE COMPTE D ÉPARGNE QUI RÉPOND À VOS BESOINS Comptes d épargne CHOISIR LE COMPTE D ÉPARGNE QUI RÉPOND À VOS BESOINS ISBN 978-0-662-08550-8 N o du catalogue : FC5-10/2008F-PDF Table des matières Introduction 2 Qu est-ce qu un compte d épargne? 2 Quelle

Plus en détail

La monnaie, les banques et les taux d intérêt

La monnaie, les banques et les taux d intérêt Chapitre 10 La monnaie, les banques et les taux d intérêt 1 Objectifs Définir ce qu est la monnaie et décrire ses fonctions Expliquer les fonctions économiques des banques canadiennes et des autres intermédiaires

Plus en détail

Brochure. À propos des prêts hypothécaires de B2B Banque LA BANQUE AU SERVICE DES COURTIERS

Brochure. À propos des prêts hypothécaires de B2B Banque LA BANQUE AU SERVICE DES COURTIERS Brochure Réservé aux courtiers en prêts hypothécaires à titre d information À propos des prêts hypothécaires de B2B Banque LA BANQUE AU SERVICE DES COURTIERS La Banque au service des courtiers. À propos

Plus en détail

La monnaie, les banques et les taux d intérêt

La monnaie, les banques et les taux d intérêt Chapitre 1 Objectifs Définir ce qu est la monnaie et décrire ses fonctions La monnaie, les banques et les taux Expliquer les fonctions économiques des banques canadiennes et des autres intermédiaires financiers

Plus en détail

Régime enregistré d épargne-études (REEE) Le REEE, un jeu d enfant

Régime enregistré d épargne-études (REEE) Le REEE, un jeu d enfant Régime enregistré d épargne-études (REEE) Le REEE, un jeu d enfant Pour un avenir de classe Conçu pour vous aider à financer des études postsecondaires à temps plein ou à temps partiel, le REEE vous donne

Plus en détail

devant le Conseil de surveillance de la normalisation comptable

devant le Conseil de surveillance de la normalisation comptable VERSION DÉFINITIVE Allocution prononcée par Anthony Ariganello, CGA Président-directeur général CGA-Canada devant le Conseil de surveillance de la normalisation comptable Toronto (Ontario) Le 20 octobre

Plus en détail

04/08/2011. Questionnaire concernant les élections fédérales 2011

04/08/2011. Questionnaire concernant les élections fédérales 2011 04/08/2011 Questionnaire concernant les élections fédérales 2011 1) Comment votre parti compte-t-il ramener les transferts pour l éducation au niveau de 1993-1994, un écart évalué à 3,5 milliards de dollars?

Plus en détail

Choisir le bon compte d épargne

Choisir le bon compte d épargne OPÉRATIONS BANCAIRES Choisir le bon compte d épargne Un compte d épargne est un bon moyen de mettre de l argent de côté pour atteindre des objectifs à court terme ou constituer un fonds d urgence pour

Plus en détail

Outaouais & Cie. Démarrage de mon entreprise. Boîte à outils

Outaouais & Cie. Démarrage de mon entreprise. Boîte à outils Démarrage de mon entreprise Boîte à outils Table des matières Page Formes juridiques d une entreprise 4-5 Formulaires légaux requis 6 Le plan d affaires 7 Produits et services 8 à 10 Réussite en affaires

Plus en détail

La protection. contre les. incendies, l assurance. habitati n. vous

La protection. contre les. incendies, l assurance. habitati n. vous La protection contre les incendies, l assurance habitati n vous et Il est rentable d être préparé. Vous serez confronté à un défi de taille en essayant de vous rappeler tout ce qui a été détruit dans l

Plus en détail

L éduca onfinancière. Manuelduparticipant Servicesbancairesetfinanciers. Unedivisionde

L éduca onfinancière. Manuelduparticipant Servicesbancairesetfinanciers. Unedivisionde L éduca onfinancière Manuelduparticipant Servicesbancairesetfinanciers Unedivisionde Document 4-1 Banques et caisses populaires ou coopératives de crédit 1 Les banques et caisses populaires ou coopératives

Plus en détail

Projet de loi C-31 Loi de mise en œuvre de l accord Canada États-Unis pour un meilleur échange de renseignements fiscaux

Projet de loi C-31 Loi de mise en œuvre de l accord Canada États-Unis pour un meilleur échange de renseignements fiscaux Projet de loi C-31 Loi de mise en œuvre de l accord Canada États-Unis pour un meilleur échange de renseignements fiscaux Allocution de Darren Hannah Vice-président intérimaire, Politiques et opérations

Plus en détail

Survol de l entreprise

Survol de l entreprise Survol de l entreprise Votre partenaire de confiance. www.inalco.com PAGE SUIVANTE L Industrielle Alliance en bref Valeurs de l entreprise Produits et services L entreprise en chiffres Outils d analyse

Plus en détail

GROUPE DE TRAVAIL INTERNATIONAL SOUS LE THÈME. «Management stratégique dans les banques centrales» ALLOCUTION DE Monsieur le Directeur Général

GROUPE DE TRAVAIL INTERNATIONAL SOUS LE THÈME. «Management stratégique dans les banques centrales» ALLOCUTION DE Monsieur le Directeur Général GROUPE DE TRAVAIL INTERNATIONAL SOUS LE THÈME «Management stratégique dans les banques centrales» ALLOCUTION DE Monsieur le Directeur Général Rabat Lundi 4 mai 2015 Mesdames, Messieurs, C est pour moi

Plus en détail

L expérience des services financiers et la connaissance de l ACFC - le point de vue du public

L expérience des services financiers et la connaissance de l ACFC - le point de vue du public L expérience des services financiers et la connaissance de l ACFC - le point de vue du public 5R000-040048/001/CY Présenté à : L Agence de la consommation en matière financière du Canada 24 mars 2005 Table

Plus en détail

Colloque Le marché boursier canadien : évolution, concurrence et perspectives Présenté par l OCRCVM et la CVMO

Colloque Le marché boursier canadien : évolution, concurrence et perspectives Présenté par l OCRCVM et la CVMO Colloque Le marché boursier canadien : évolution, concurrence et perspectives Présenté par l OCRCVM et la CVMO Susan Wolburgh Jenah Présidente et chef de la direction Organisme canadien de réglementation

Plus en détail

Services bancaires pour nouveaux arrivants au Canada Ce que vous devez savoir

Services bancaires pour nouveaux arrivants au Canada Ce que vous devez savoir 07 Services bancaires pour nouveaux arrivants au Canada Ce que vous devez savoir Toutes les grandes banques offrent une multitude de renseignements et d outils, notamment des listes de vérification, de

Plus en détail