Service des arts visuels Consultations sur le soutien aux organismes artistiques

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Service des arts visuels Consultations sur le soutien aux organismes artistiques"

Transcription

1 Service des arts visuels Consultations sur le soutien aux organismes artistiques En 2013, le Conseil des arts du Canada a publié le Document d'information : Révision des programmes de subventions de fonctionnement du Conseil des arts du Canada, et a lancé une première série de consultations par discipline, dans le cadre de l examen de ses programmes de subventions de fonctionnement. Le processus d examen a débuté en octobre 2011 en réponse aux pressions exercées sur le Conseil pour que ses programmes restent pertinents considérant les importants changements démographiques, technologiques et économiques au sein de la communauté artistique. Le document met en lumière le fait que près des deux tiers du budget du Conseil sont alloués aux subventions de fonctionnement, qui ont longtemps joué un rôle essentiel dans l établissement et le soutien de la pratique artistique au Canada. La croissance du secteur artistique est beaucoup plus rapide que celle des ressources du Conseil. Il est impératif pour le Conseil de maintenir la pertinence de ses investissements et d en assurer une incidence bénéfique. Cinq objectifs visant à revitaliser le soutien aux arts sont présentés dans le Document d'information : Révision des programmes de subventions de fonctionnement du Conseil des arts du Canada : Une approche plus globale de son soutien au secteur artistique Un système de financement stratégique, pertinent et plus durable Une souplesse en réponse aux changements qui surviennent dans le milieu des arts et dans chaque discipline artistique soutenue par le Conseil, y compris l interdisciplinarité et la multidisciplinarité Une souplesse dans les mouvements de fonds par le biais de processus décisionnels transparents et compétitifs Une meilleure capacité à mesurer les résultats des programmes Le Service des arts visuels consulte donc la communauté dans ce contexte, pour s assurer que ses programmes de soutien s adaptent aux changements qui surviennent dans le milieu des arts visuels. Quelle est l essence de la consultation? Le secteur des arts visuels évolue avec les changements qui surviennent et le service veut déterminer les meilleurs moyens pour adapter son soutien à ces changements. Le Service des arts visuels estime qu il est important de consulter l ensemble des intervenants du milieu afin de mieux comprendre les difficultés et les conjonctures ayant une incidence sur tout le secteur. Les consultations réuniront des personnes

2 d intérêts divers, et divergents, afin d étudier la dynamique du secteur. Le service encouragera des discussions productives et significatives pouvant aiguiller ses orientations et ses stratégies pour les années à venir. La présente étape de consultation comportera deux volets : Une série d ateliers menés dans 11 villes qui réuniront de nombreux intervenants dans le cadre d une discussion structurée sur la situation actuelle du secteur des arts visuels et sur les programmes de financement du Conseil. Un sondage national en ligne, qui sera lancé en novembre, permettra de compléter l information recueillie dans le cadre des ateliers et de joindre les personnes que le Service des arts visuels ne peut rencontrer. Les ateliers régionaux se tiendront à Toronto, Winnipeg, Calgary, Vancouver, Saskatoon, Montréal, Québec, St. John s, Halifax, Fredericton et Ottawa. Vingt participants seront invités à chacun des ateliers, dont des directeurs d organismes et de collectifs subventionnés et non subventionnés, des artistes, ainsi que des représentants d organismes de soutien et de bailleurs de fonds. Les données recueillies dans le cadre des ateliers et du sondage permettront de dégager les grandes tendances qui façonneront les orientations futures du soutien qu apportera le Service des arts visuels à la communauté. Objectif du service Établir un dialogue ouvert, productif et stimulant avec la communauté des arts visuels axé sur l évolution de l ensemble du secteur. Les consultations permettront de favoriser une compréhension commune de l évolution du milieu des arts visuels et de son incidence sur les artistes, les organismes artistiques, les publics et les bailleurs de fonds. Idéalement elles dégageront clairement les aspirations de la communauté des arts visuels. Un processus de consultation concluant permettra au Service de prendre des décisions éclairées fondées sur une connaissance approfondie du secteur actuel dans le but de le soutenir dans la réalisation de ses aspirations. Principes directeurs Voici les principes qui guideront la consultation auprès de la communauté des arts visuels : Consultation centrée sur les artistes le service convient que les artistes et leur démarche sont au cœur du secteur des arts visuels Consultation axée sur les organismes artistiques le service est conscient que les organismes artistiques permettent la rencontre du public, des artistes et de leurs œuvres. Consultation transparente le service tient à un échange d idées transparent Consultation inclusive le service cherche à obtenir une diversité de points de vue de l ensemble de la communauté des arts visuels par le biais des ateliers et du sondage en ligne Consultation habilitante le service souhaite une discussion productive sur les changements qui permettront à la communauté artistique de créer de nouvelles possibilités

3 Consultation centrée sur le secteur le service souhaite par ses interventions stimuler un secteur des arts visuels dynamique et diversifié Consultation axée sur l avenir le service se tourne vers les besoins et les aspirations de la communauté des arts visuels Ce que le service a accompli à ce jour Au cours des années 2012 et 2013, le Service des arts visuels a communiqué les raisons de l examen de ses programmes de fonctionnement et la nécessité d une plus grande souplesse des mouvements de fonds. La nouvelle Politique d ajustements réguliers et la Politique d avis raisonnable ont été mises en œuvre pour assurer une plus grande souplesse d affectation des fonds dans le cadre de nos programmes pluriannuels actuels. En novembre 2013, le Service des arts visuels a réuni une génération émergente d artistes, d architectes, de commissaires et d enseignants afin de cerner les pratiques actuelles et les tendances qui façonneront le secteur à moyen et à long terme. Les points suivants sont ressortis de la discussion : la nature de plus en plus interdisciplinaire de la pratique artistique (décloisonnement, correspondance, fluidité et croisement des pratiques) la notion de modèle de «développement durable» plutôt que des modèles de croissance ou des paradigmes de stabilité de nouveaux échanges entre différentes pratiques considérées en marge des arts visuels les nouvelles façons de s associer et de vivre des artistes : travail en collaboration, établissement de relations, partage des ressources et des réseaux Cette discussion visait à comprendre comment les artistes structurent leurs activités en tant qu organismes et aussi à mieux saisir l évolution de leurs attentes envers les organismes artistiques. Ce que le service a constaté Nous assistons à une croissance soutenue du nombre d artistes et de la diversité des pratiques, à une multiplication des façons de travailler, de produire et de diffuser les œuvres, ainsi qu à une plus grande diversité d organismes artistiques, de structures et de modèles organisationnels. Les sources de financement et de revenus sont de plus en plus diversifiées et l incidence du soutien financier du Conseil s atténue. Le changement technologique remet en question les modèles organisationnels en offrant de nouvelles façons de travailler aux artistes et aux organismes artistiques : de nouvelles façons de regrouper des communautés de pratique, d atteindre des publics de plus en plus diversifiés et d interagir avec eux. Les défis du service Les interventions du service ne peuvent plus soutenir la croissance du secteur tel qu imaginé dans le passé. Malgré une hausse de l aide financière du Conseil au secteur des arts visuels au cours des 15 dernières années, de nombreux artistes ont du mal à maintenir leur pratique et beaucoup d organismes artistiques

4 recevant des subventions de fonctionnement restent dans un état précaire et parviennent difficilement à réaliser pleinement leurs objectifs. Une part importante du budget du Service des arts visuels est consacrée à deux programmes de subventions pluriannuels, créant une dichotomie entre ceux- ci et les programmes axés sur les projets. Un grand bassin d organismes ne reçoit que quelques petites subventions en raison de la proportion relativement faible de fonds consacrés au soutien de projets. Les programmes du service sont de moins en moins adaptés à la diversité des pratiques, aux modèles organisationnels et aux projets opportuns ambitieux ayant une grande portée. Ce que le service veut savoir Le service souhaite comprendre comment le secteur des arts visuels se perçoit dans le contexte actuel. Quelles sont les préoccupations et les aspirations des artistes et des organismes artistiques? Compte tenu des moyens de financement dont dispose le service, quelle pourrait être la meilleure façon d aider le secteur à l avenir? On propose aux participants des ateliers et aux répondants du sondage de se pencher sur les questions suivantes : 1. Quels changements dans votre milieu ont une incidence sur votre travail? 2. Comment vous adaptez- vous à ces changements? 3. Quelles orientations désirez- vous prendre dans le futur? Quelles sont vos aspirations? De quoi avez- vous besoin pour les réaliser? 4. Comment le Conseil peut- il mieux servir le secteur des arts visuels en tant qu organisme national de soutien aux arts? De quelle façon le Conseil peut- il intervenir efficacement dans l intérêt de l ensemble du secteur dans les années à venir? Dans le cadre de quelles activités? Quand? 5. Existe- t- il d autres domaines ou moyens d intervention que le Conseil n a pas encore envisagés? Aidez- nous à vous aider Le Service des arts visuels souhaite une discussion créative avec la communauté qui, en définitive, l aidera à être : Plus stratégique afin d inscrire le soutien du Service des arts visuels dans une vision d ensemble du secteur et d avoir des attentes réalistes sur ce qu il est possible d accomplir afin de mieux connaître et communiquer l incidence de son soutien afin de mieux s adapter aux initiatives dynamiques de l art contemporain, quelques soient leurs formes Plus souple afin de s adapter aux changements du secteur des arts visuels dans la répartition des fonds

5 afin de respecter l autodétermination des organismes artistiques Plus orienté vers l avenir afin d envisager la faisabilité d une série d options de financement au delà de la structure actuelle des programmes afin d examiner de nouvelles façons de travailler Qu adviendra- t- il après les consultations afin de s assurer que les interventions du service s exercent dans l intérêt de l ensemble du secteur des arts visuels? Le service analysera les données recueillies dans le cadre des ateliers et du sondage afin de déterminer les éléments qui requièrent son attention, incluant les éléments moins évidents et les possibilités sur lesquels se pencher. Il rédigera et publiera un rapport sur les résultats des consultations, qui serviront de fondement aux changements proposés aux programmes de financement. Il communiquera de nouveau avec la communauté avant de modifier les programmes.

Plan d entreprise 2011-2016 RÉSUMÉ. Corporate Plan Summary 2011 16 2

Plan d entreprise 2011-2016 RÉSUMÉ. Corporate Plan Summary 2011 16 2 Plan d entreprise 2011-2016 RÉSUMÉ Corporate Plan Summary 2011 16 2 Plan d entreprise 2011-2016 Résumé 350 rue Albert CP 1047 Ottawa ON K1P 5V8 1-800-263-5588 ou 613-566-4414 info@conseildesarts.ca conseildesarts.ca

Plus en détail

Consultation du Bureau Inter-arts 2013. Document d information

Consultation du Bureau Inter-arts 2013. Document d information Consultation du Bureau Inter-arts 2013 Document d information - orte-unit (Doors of Opportunity) (2013), par Tiphaine Girault (Gatineau, Québec) commentaire visuel commandé par le Bureau Inter-arts pour

Plus en détail

RCDR PLAN STRATÉGIQUE 2013-2016

RCDR PLAN STRATÉGIQUE 2013-2016 RCDR PLAN STRATÉGIQUE 2013-2016 MISSION Le Réseau canadien de documentation pour la recherche (RCDR) est un partenariat d universités canadiennes qui se consacre à étendre l accès au contenu numérique

Plus en détail

desjardinssecuritefinanciere.com

desjardinssecuritefinanciere.com Assurance collective efficaces simples sécurisés desjardinssecuritefinanciere.com Votre régime entre vos mains Les services en ligne offerts par Desjardins Sécurité financière vous permettent de prendre

Plus en détail

Intégrez la puissance du. «Où» dans votre entreprise. Obtenez de meilleurs résultats grâce à Esri Location Analytics

Intégrez la puissance du. «Où» dans votre entreprise. Obtenez de meilleurs résultats grâce à Esri Location Analytics Intégrez la puissance du «Où» dans votre entreprise Obtenez de meilleurs résultats grâce à Esri Location Analytics Quand la question est «Quoi», la réponse est «Où» Dans le contexte actuel d explosion

Plus en détail

Le talent redéfini en fonction de l économie mondiale. Points de vue sur la situation des talents en finances au Canada. kpmg.ca/lafonctionfinances

Le talent redéfini en fonction de l économie mondiale. Points de vue sur la situation des talents en finances au Canada. kpmg.ca/lafonctionfinances Le talent redéfini en fonction de l économie mondiale Points de vue sur la situation des talents en finances au Canada kpmg.ca/lafonctionfinances Le talent redéfini en fonction de l économie mondiale

Plus en détail

PLACEMENTS AGF. Une envergure mondiale

PLACEMENTS AGF. Une envergure mondiale Une envergure mondiale La Société de Gestion AGF Limitée un aperçu Depuis plus d un demi-siècle, AGF offre des services de gestion de placements à des particuliers et à une clientèle institutionnelle du

Plus en détail

CONSULTATION DU FÉDÉRAL SUR LES RÉGIMES DE RETRAITE À PRESTATIONS CIBLES

CONSULTATION DU FÉDÉRAL SUR LES RÉGIMES DE RETRAITE À PRESTATIONS CIBLES Le 25 avril 2014 CONSULTATION DU FÉDÉRAL SUR LES RÉGIMES DE RETRAITE À PRESTATIONS CIBLES Le 24 avril 2014, le ministère des Finances du Canada a publié un document de consultation intitulé Innover en

Plus en détail

Plan. stratégique 2015-2020

Plan. stratégique 2015-2020 Plan stratégique 2015-2020 Table des matières 1 2 3 5 Mot du recteur par intérim Mission Vision Valeurs Enjeu 1 Leadership et positionnement Enjeu 2 Études et formations distinctives 7 9 11 13 Enjeu 3

Plus en détail

PROFIL DES COMPÉTENCES REQUISES DU CONSEIL D ADMINISTRATION RÉVISION 2 (forme abrégée) APPROUVÉE PAR LE CONSEIL le 30 mars 2009

PROFIL DES COMPÉTENCES REQUISES DU CONSEIL D ADMINISTRATION RÉVISION 2 (forme abrégée) APPROUVÉE PAR LE CONSEIL le 30 mars 2009 CONSTRUCTION DE DÉFENSE (1951) LIMITÉE PROFIL DES COMPÉTENCES REQUISES DU CONSEIL D ADMINISTRATION RÉVISION 2 (forme abrégée) APPROUVÉE PAR LE CONSEIL le 30 mars 2009 (Modifie et abrège le profil en date

Plus en détail

FONDATION POUR LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE SUR LA SP (FRSSP)

FONDATION POUR LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE SUR LA SP (FRSSP) FONDATION POUR LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE SUR LA SP (FRSSP) SUBVENTION D ÉQUIPE POUR DES TRAVAUX DE RECHERCHE COOPÉRATIFS MULTICENTRIQUES (subvention d équipe) GUIDE SUR LE PROGRAMME Document révisé en

Plus en détail

Flash économique. Agglomération de Montréal. Faits saillants. Septembre 2011

Flash économique. Agglomération de Montréal. Faits saillants. Septembre 2011 Septembre 2011 Faits saillants Selon les données émises par la Chambre immobilière du Grand Montréal, la revente de résidences dans l agglomération de Montréal a atteint les 16 609 transactions en 2010,

Plus en détail

Soutenir sa croissance en misant sur ses compétences clés

Soutenir sa croissance en misant sur ses compétences clés C E R C L E C A N A D I E N D E M O N T R É A L - 27 avril 2015 François Olivier Président et chef de la direction TC Transcontinental Soutenir sa croissance en misant sur ses compétences clés Information

Plus en détail

MODÈLES ET ENJEUX DU PARTENARIAT MÉDICO-ADMINISTRATIF : ÉTAT DES CONNAISSANCES

MODÈLES ET ENJEUX DU PARTENARIAT MÉDICO-ADMINISTRATIF : ÉTAT DES CONNAISSANCES MODÈLES ET ENJEUX DU PARTENARIAT MÉDICO-ADMINISTRATIF : ÉTAT DES CONNAISSANCES Sommaire exécutif Février 2012 AVANT-PROPOS En 2012, l Association québécoise d établissements de santé et de services sociaux

Plus en détail

Des assises solides pour assurer votre sécurité financière

Des assises solides pour assurer votre sécurité financière Des assises solides pour assurer votre sécurité financière Édition 2011 Desjardins Sécurité financière Une compagnie d assurance de personnes aux assises solides Desjardins Sécurité financière offre une

Plus en détail

ENJEUX PRIORITAIRES DU RÉSEAU COLLÉGIAL PUBLIC. Rencontre thématique Sommet sur l enseignement supérieur. Contribution de la Fédération des cégeps

ENJEUX PRIORITAIRES DU RÉSEAU COLLÉGIAL PUBLIC. Rencontre thématique Sommet sur l enseignement supérieur. Contribution de la Fédération des cégeps ENJEUX PRIORITAIRES DU RÉSEAU COLLÉGIAL PUBLIC Rencontre thématique Sommet sur l enseignement supérieur Contribution de la Fédération des cégeps Février 2013 Fédération des cégeps 500, boul. Crémazie Est

Plus en détail

Plan de développement global de la communauté francophone de Terre-Neuve-et-Labrador 2014-2019

Plan de développement global de la communauté francophone de Terre-Neuve-et-Labrador 2014-2019 Plan de développement global de la communauté francophone de Terre-Neuve-et-Labrador 2014-2019 Janvier 2015 Table des matières Contexte... 3 Méthodologie... 3 États des lieux... 4 Hier : de grandes réalisations...

Plus en détail

STRATÉGIE RÉGIONALE D EXAMEN Présentation à la Société canadienne d évaluation Charlottetown, 5 juin 2006 Daniel Gagnon, Gestionnaire int.

STRATÉGIE RÉGIONALE D EXAMEN Présentation à la Société canadienne d évaluation Charlottetown, 5 juin 2006 Daniel Gagnon, Gestionnaire int. STRATÉGIE RÉGIONALE D EXAMEN Présentation à la Société canadienne d évaluation Charlottetown, 5 juin 2006 Daniel Gagnon, Gestionnaire int. planification et examen Plan de la présentation Introduction Contexte

Plus en détail

disponible sur divers supports Rapport sur la conformité relative aux communications auxiliaires

disponible sur divers supports Rapport sur la conformité relative aux communications auxiliaires disponible sur divers supports Rapport sur la conformité relative aux communications auxiliaires Ce document ainsi que les autres publications de l Office des transports du Canada sont disponibles sur

Plus en détail

EXAMEN DE LA LOI SUR LES CONDOMINIUMS DE L ONTARIO Rapport sur les commentaires recueillis à l Étape 3. Résumé

EXAMEN DE LA LOI SUR LES CONDOMINIUMS DE L ONTARIO Rapport sur les commentaires recueillis à l Étape 3. Résumé EXAMEN DE LA LOI SUR LES CONDOMINIUMS DE L ONTARIO Rapport sur les commentaires recueillis à l Étape 3 Résumé INTRODUCTION Le marché des condominiums en Ontario a connu une croissance considérable depuis

Plus en détail

ÉDUCATION. Étude de cas Des élèves développent des habiletés de recherche en environnement à l aide d ArcGIS.com

ÉDUCATION. Étude de cas Des élèves développent des habiletés de recherche en environnement à l aide d ArcGIS.com ÉDUCATION Étude de cas Des élèves développent des habiletés de recherche en environnement à l aide d ArcGIS.com Un SIG dans le nuage aide des élèves à analyser les effets environnementaux et économiques

Plus en détail

Choix concurrentiels 2014 Rapport spécial Pleins feux sur la fiscalité

Choix concurrentiels 2014 Rapport spécial Pleins feux sur la fiscalité Choix concurrentiels 2014 Rapport spécial Pleins feux sur la fiscalité Le rapport Pleins feux sur la fiscalité est un supplément à l édition 2014 de l étude Choix concurrentiels, rapport mondial publié

Plus en détail

Plan de fidélisation des familles 2014-2017. Soutenir les familles tout au long de leur parcours résidentiel

Plan de fidélisation des familles 2014-2017. Soutenir les familles tout au long de leur parcours résidentiel Plan de fidélisation des familles 2014-2017 Soutenir les familles tout au long de leur parcours résidentiel Montréalaises, Montréalais, Notre ville est riche de près de 300 000 familles sur son territoire,

Plus en détail

Lorsque vous pensez à Nanos, pensez qualité, service et expertise

Lorsque vous pensez à Nanos, pensez qualité, service et expertise Une des firmes de recherche sur le marketing et sur l opinion publique les plus connues en Amérique du Nord, nous proposons aux décideurs des stratégies d affaires intelligentes. Depuis 1987, des gestionnaires

Plus en détail

Énoncé de mission du Théâtre de la Ville

Énoncé de mission du Théâtre de la Ville Énoncé de mission du Théâtre de la Ville Août 2006 Théâtre de la Ville août 2006 page 1 1. ENONCE DE MISSION DU TDLV VERSION 2006 1.1 Les idées maîtresses L énoncé de mission d une organisation devrait

Plus en détail

Rapport annuel au Parlement 2007-2008

Rapport annuel au Parlement 2007-2008 Rapport annuel au Parlement 2007-2008 L administration de la Loi sur la protection des renseignements personnels RC4415-1 Avant-propos Le présent rapport annuel au Parlement a été rédigé sous l autorité

Plus en détail

PLAN STRATÉGIQUE 2013-2016. Institut de la gestion financière du Canada (igf*fmi)

PLAN STRATÉGIQUE 2013-2016. Institut de la gestion financière du Canada (igf*fmi) PLAN STRATÉGIQUE 2013-2016 Institut de la gestion financière du Canada (igf*fmi) Ce rapport a été préparé par : 205, rue Catherine, Suite 300 Ottawa, Ontario K2P 1C3 Tél. : 613.230.6424 Fax : 613.567.1504

Plus en détail

du tourisme au Canada:

du tourisme au Canada: MARS 2012 À L INTÉRIEUR: Le présent rapport contient la dernière mise à jour du projet portant sur l offre et la demande de main-d œuvre en tourisme. des tendances démographiques et économiques à long

Plus en détail

ÉNONCÉ DE DIVULGATION DES CONFLITS D INTÉRÊTS DOMAINE INVESTISSEMENTS DE MERCER JUIN 2014

ÉNONCÉ DE DIVULGATION DES CONFLITS D INTÉRÊTS DOMAINE INVESTISSEMENTS DE MERCER JUIN 2014 ÉNONCÉ DE DIVULGATION DES CONFLITS D INTÉRÊTS DOMAINE INVESTISSEMENTS DE MERCER JUIN 2014 TABLE DES MATIÈRES 1. INTRODUCTION... 1 2. SENSIBILISATION AUX CONFLITS... 1 3. CONFLITS ENTRE MERCER ET SES CLIENTS...

Plus en détail

LA COLLABORATION INTERPROFESSIONNELLE

LA COLLABORATION INTERPROFESSIONNELLE Dans ce document, les mots de genre féminin appliqués aux personnes désignent les femmes et les hommes, et vice-versa, si le contexte s y prête. LA COLLABORATION INTERPROFESSIONNELLE POSITION DE L AIIC

Plus en détail

Les investissements municipaux au titre de la culture de cinq grandes villes du Canada : Sommaire

Les investissements municipaux au titre de la culture de cinq grandes villes du Canada : Sommaire Les investissements municipaux au titre de la culture de cinq grandes villes du Canada : Sommaire Étude préparée pour les villes de Vancouver, Calgary, Toronto, Ottawa et Montréal Par Kelly Hill, Hill

Plus en détail

POLITIQUE DE REMBOURSEMENT DES FRAIS DE RÉUNION ET DE DÉPLACEMENT

POLITIQUE DE REMBOURSEMENT DES FRAIS DE RÉUNION ET DE DÉPLACEMENT POLITIQUE DE REMBOURSEMENT DES FRAIS DE RÉUNION ET DE DÉPLACEMENT http://www.actuaires.ca/members/agreements/expense_claim_form_f.pdf Document 206024 1. Généralités L Institut encourage les présidents

Plus en détail

Sondage 2013 de Fasken Martineau sur l utilisation des médias sociaux dans le cadre des fusions et acquisitions

Sondage 2013 de Fasken Martineau sur l utilisation des médias sociaux dans le cadre des fusions et acquisitions 29 mai 2013 Sondage 2013 de Fasken Martineau sur l utilisation des médias sociaux dans le cadre des fusions et acquisitions Le 3 juillet 2012, Reed Hastings, président-directeur général de Netflix, a publié

Plus en détail

FONDS ÉMERGENCE. Financement. Conditions et admissibilité

FONDS ÉMERGENCE. Financement. Conditions et admissibilité FONDS ÉMERGENCE FÉ Le Fonds émergence vise à soutenir la préparation de projets d entreprise ou les activités nécessaires à la concrétisation de projets afin de diversifier et développer l économie locale.

Plus en détail

Programme pilote. Tisser des liens artistiques pour faire rayonner la Communauté métropolitaine de Montréal

Programme pilote. Tisser des liens artistiques pour faire rayonner la Communauté métropolitaine de Montréal Programme pilote Tisser des liens artistiques pour faire rayonner la Communauté métropolitaine de Montréal Une initiative du Conseil des arts de Montréal et de Culture Montréal en collaboration avec le

Plus en détail

Pour une pratique durable!

Pour une pratique durable! LE DÉVELOPPEMENT INTÉGRÉ DES COMMUNAUTÉS : JUSQU OÙ PEUT-ON RÉALISTEMENT ALLER? Atelier de réflexion dans le cadre du colloque du RQIIAC Pour une pratique durable! Alain Meunier et Sonia Racine, conseillers

Plus en détail

PROJET DE LOI 27 DU NOUVEAU BRUNSWICK LOI SUR L ASSURANCE MÉDICAMENTS SUR ORDONNANCE ET MÉDICAMENTS ONÉREUX

PROJET DE LOI 27 DU NOUVEAU BRUNSWICK LOI SUR L ASSURANCE MÉDICAMENTS SUR ORDONNANCE ET MÉDICAMENTS ONÉREUX Le 16 décembre 2013 PROJET DE LOI 27 DU NOUVEAU BRUNSWICK LOI SUR L ASSURANCE MÉDICAMENTS SUR ORDONNANCE ET MÉDICAMENTS ONÉREUX Le 10 décembre 2013, le projet de loi 27, la Loi sur l assurance médicaments

Plus en détail

PLANIFICATION STRATÉGIQUE 2013-2016

PLANIFICATION STRATÉGIQUE 2013-2016 PLANIFICATION STRATÉGIQUE 2013-2016 Etienne G. Juneau Wojtek Winnicki MOT DU PRÉSIDENT ET DU DIRECTEUR GÉNÉRAL Depuis plusieurs années, le système éducatif québécois s est résolument tourné vers l international,

Plus en détail

Compte rendu sur l état de préparation de la CCSN en vue de réglementer des projets proposant l utilisation de petits réacteurs modulaires (PRM)

Compte rendu sur l état de préparation de la CCSN en vue de réglementer des projets proposant l utilisation de petits réacteurs modulaires (PRM) Compte rendu sur l état de préparation de la CCSN en vue de réglementer des projets proposant l utilisation de petits réacteurs modulaires (PRM) K. Lee et M. de Vos Groupe de travail de la CCSN sur les

Plus en détail

Mise en œuvre de PSMT

Mise en œuvre de PSMT Mise en œuvre de PSMT Il y a cinq étapes à franchir avant de pouvoir commencer la mise en œuvre de PSMT dans votre milieu de travail. Il est important de suivre ces étapes dans l ordre car elles vous permettront

Plus en détail

ORIENTATIONS POLITIQUES STRATEGIE DE RENFORCEMENT DES RESSOURCES HUMAINES : MIEUX ANTICIPER ET GERER LE CHANGEMENT 8 octobre 2013

ORIENTATIONS POLITIQUES STRATEGIE DE RENFORCEMENT DES RESSOURCES HUMAINES : MIEUX ANTICIPER ET GERER LE CHANGEMENT 8 octobre 2013 Introduction : ORIENTATIONS POLITIQUES STRATEGIE DE RENFORCEMENT DES RESSOURCES HUMAINES : MIEUX ANTICIPER ET GERER LE CHANGEMENT 8 octobre 2013 1. Dans sa réponse au Livre vert de la Commission européenne

Plus en détail

Lorsque vous pensez à SES, pensez qualité, service et expertise

Lorsque vous pensez à SES, pensez qualité, service et expertise Fondée en 1987, SES Research est une des principales firmes de recherche d'opinion publique et d'étude de marché en Amérique du Nord. Les décideurs d'entreprises peuvent compter sur la qualité des données

Plus en détail

LA CITÉ PLAN STRATÉGIQUE 2013-2018 AN 3 MISSION VISION 2018 PERTINENCE + QUALITÉ INNOVATION + COLLABORATION RÉUSSITE ÉTUDIANTE PÉRENNITÉ + VITALITÉ

LA CITÉ PLAN STRATÉGIQUE 2013-2018 AN 3 MISSION VISION 2018 PERTINENCE + QUALITÉ INNOVATION + COLLABORATION RÉUSSITE ÉTUDIANTE PÉRENNITÉ + VITALITÉ LA CITÉ PLAN STRATÉGIQUE 2013-2018 AN 3 MISSION de La Cité Dans un milieu de vie francophone, La Cité forme une main-d œuvre compétente, engagée et créative, capable de contribuer au développement économique,

Plus en détail

Cinq stratégies pour faire face aux marchés difficiles

Cinq stratégies pour faire face aux marchés difficiles Quand les marchés sont volatils, il est tout à fait normal de s inquiéter de l incidence sur votre portefeuille. Et quand vous vous inquiétez, vous voulez agir. Cinq stratégies pour faire face aux marchés

Plus en détail

Orientations révisées sur l utilisation des ressources du Fonds international pour la diversité culturelle (FIDC)

Orientations révisées sur l utilisation des ressources du Fonds international pour la diversité culturelle (FIDC) Orientations révisées sur l utilisation des ressources du Fonds international pour la diversité culturelle (FIDC) Considérations stratégiques et objectifs 1. L objet du Fonds international pour la diversité

Plus en détail

L évaluation au CRDI. Version de juillet 2013. Division de la stratégie générale et de l évaluation

L évaluation au CRDI. Version de juillet 2013. Division de la stratégie générale et de l évaluation L évaluation au CRDI Version de juillet 2013 Division de la stratégie générale et de l évaluation La démarche du CRDI en matière d évaluation Le CRDI appuie le recours à la recherche, par les pays en développement,

Plus en détail

ART. FUTUR. CHANGEMENT.

ART. FUTUR. CHANGEMENT. ART. FUTUR. CHANGEMENT. Étude des dimensions d u c h a n g e m e n t d a n s l e s a r t s v i s u e l s a u Canada 10 février 2015 Préparé pour le Conseil des arts du Canada par Helen Kerr 3 INTRODUCTION

Plus en détail

Des Canadiens qui ont la bougeotte

Des Canadiens qui ont la bougeotte Des Canadiens qui ont la bougeotte Aperçu de la leçon : Les élèves examinent la notion de recensement ainsi que les tendances de la migration intérieure au Canada. Niveau ciblé : 4 e année Durée : De 30

Plus en détail

37.0% 35.0% 30.0% 12.0% 10.0% 10.0% 10.1% 4.0% 6.0% 6.8%

37.0% 35.0% 30.0% 12.0% 10.0% 10.0% 10.1% 4.0% 6.0% 6.8% Intentions de vote Le 21 mars 2011 Conservateurs 39, Libéraux 28 MÉTHODOLOGIE Dans le cadre d un sondage téléphonique par échantillons aléatoires réalisé du 12 mars au 15 mars, la firme Nanos Research

Plus en détail

Vos stratégies d attraction et de rétention vous permettent-elles d attirer et de fidéliser les meilleurs talents?

Vos stratégies d attraction et de rétention vous permettent-elles d attirer et de fidéliser les meilleurs talents? > pour un meilleur rendement des organisations et des personnes Vos stratégies d attraction et de rétention vous permettent-elles d attirer et de fidéliser les meilleurs talents? L optimisation du capital

Plus en détail

Comité aviseur sur les mesures de performance en médias numériques À DES FINS DE DISCUSSION

Comité aviseur sur les mesures de performance en médias numériques À DES FINS DE DISCUSSION FONDS DES MÉDIAS DU CANADA Comité aviseur sur les mesures de performance en médias numériques Date : Le 28 juin 2011 Présentatrices : C. Briceno et J. Look À DES FINS DE DISCUSSION OBJET : Indicateurs

Plus en détail

Profil du projet. Extreme Group. Fournites de bureau Mobilier de bureau Impression et documents Fournitures d entretien Technologie

Profil du projet. Extreme Group. Fournites de bureau Mobilier de bureau Impression et documents Fournitures d entretien Technologie Profil du projet Extreme Group Fournites de bureau Mobilier de bureau Impression et documents Fournitures d entretien Technologie The défi L agence de publicité Extreme Group croit qu une bonne culture

Plus en détail

Cadre de référence pour soutenir la gestion et la revue diligente des projets en ressources informationnelles

Cadre de référence pour soutenir la gestion et la revue diligente des projets en ressources informationnelles Cadre de référence pour soutenir la gestion et la revue diligente des projets en ressources informationnelles Document d orientation aux organismes publics Annexe A Rôles et responsabilités détaillés des

Plus en détail

Présentation 2012 au Comité permanent de la Chambre des communes sur les finances. 1. Reprise économique et croissance

Présentation 2012 au Comité permanent de la Chambre des communes sur les finances. 1. Reprise économique et croissance Présentation 2012 au Comité permanent de la Chambre des communes sur les finances 1. Reprise économique et croissance Compte tenu du climat d austérité budgétaire actuel au sein du gouvernement fédéral

Plus en détail

Les transports en commun, moteur de la croissance économique Mémoire prébudgétaire 2011

Les transports en commun, moteur de la croissance économique Mémoire prébudgétaire 2011 Les transports en commun, moteur de la croissance économique Mémoire prébudgétaire 2011 Présenté au Comité permanent des finances de la Chambre des communes par l Association canadienne du transport urbain

Plus en détail

Objet : Réponse à la lettre et pétition reçues le 5 avril 2013 des professionnels du SAD membres de l APTS

Objet : Réponse à la lettre et pétition reçues le 5 avril 2013 des professionnels du SAD membres de l APTS Le 2 mai 2013 Aux professionnels du SAD membres de l APTS, Objet : Réponse à la lettre et pétition reçues le 5 avril 2013 des professionnels du SAD membres de l APTS Madame, Monsieur, Nous accusons réception

Plus en détail

Personnalisez votre. régime d assurance collective. avec le Compte de dépenses de frais de santé de Desjardins Sécurité financière

Personnalisez votre. régime d assurance collective. avec le Compte de dépenses de frais de santé de Desjardins Sécurité financière Personnalisez votre régime d assurance collective avec le Compte de dépenses de frais de santé de Desjardins Sécurité financière Quels sont les frais admissibles? Les CDFS comportent une foule de frais

Plus en détail

Politique de formation continue

Politique de formation continue Politique de formation continue Adoptée le 31 mars 2006 Table des matières Introduction 3 Contexte 3 Engagements d Arrimage (principes directeurs) 4 Objectifs 5 Clientèle visée et champs de formation 6

Plus en détail

POLITIQUE DE FORMATION CONTINUE du Regroupement québécois de la danse pour le secteur de la danse professionnelle au Québec

POLITIQUE DE FORMATION CONTINUE du Regroupement québécois de la danse pour le secteur de la danse professionnelle au Québec POLITIQUE DE FORMATION CONTINUE du Regroupement québécois de la danse pour le secteur de la danse professionnelle au Québec 1. PRÉSENTATION DE LA POLITIQUE DE FORMATION CONTINUE En avril 2005, le Regroupement

Plus en détail

Politique de soutien financier pour les organismes reconnus

Politique de soutien financier pour les organismes reconnus Politique de soutien financier pour les organismes reconnus 2015-2017 Division de la culture, du loisir et de la vie communautaire Table des matières 1. Contexte... 1 2. Le fondement... 3 2.1. Le Cadre

Plus en détail

Le long métrage documentaire canadien

Le long métrage documentaire canadien Le long métrage documentaire canadien Comparution au Comité permanent du patrimoine canadien de la Chambre des communes Examen de l industrie canadienne du long métrage Présenté par M. Claude Joli-Coeur

Plus en détail

Mobilisation des ressources 45. Définition et composantes

Mobilisation des ressources 45. Définition et composantes vec l ouverture du Maroc sur l environnement international et sur les mécanismes et les enjeux planétaires du développement et de la coopération socioéconomique, ainsi qu avec le développement du mouvement

Plus en détail

- DOSSIER RESSOURCE -

- DOSSIER RESSOURCE - COREPS - Groupe de travail n 1 CRÉATION / PRODUCTION / DIFFUSION Réunion n 1-16 décembre 2011 - DRAC de Basse-Normandie - DOSSIER RESSOURCE - Documents en lien avec la réflexion sur la thématique Charte

Plus en détail

POSSIBILITÉS DE COMMANDITE

POSSIBILITÉS DE COMMANDITE Conférence sur la Diversité en Ingénierie 2015: POSSIBILITÉS DE COMMANDITE 13-16 Novembre 2015 Algorithmes du Succès Lettre de la présidente L a le plaisir d accueillir la première Conférence sur la Diversité

Plus en détail

MIEUX ANTICIPER ET GÉRER LE CHANGEMENT

MIEUX ANTICIPER ET GÉRER LE CHANGEMENT EUPAE AISBL / European Public Administration Employers TUNED Trade Union s National and European Delegation ORIENTATIONS POLITIQUES STRATÉGIES DE RENFORCEMENT DES RESSOURCES HUMAINES MIEUX ANTICIPER ET

Plus en détail

L'Autonomie des Jeunes en question. Youg People's autonomy / Junge leute autonomie. Contact / Contact / Berührung

L'Autonomie des Jeunes en question. Youg People's autonomy / Junge leute autonomie. Contact / Contact / Berührung Ján Figel Commissaire européen en charge de l Education, de la Formation, de la Culture et du Multilinguisme Bruxelles p. 2 L'Autonomie des Jeunes en question Youg People's autonomy / Junge leute autonomie

Plus en détail

Revoir votre stratégie d investissement. Investir dans les fonds communs de placement

Revoir votre stratégie d investissement. Investir dans les fonds communs de placement Revoir votre stratégie d investissement Investir dans les fonds communs de placement AGF INVESTMENTS Quels sont vos rêves sur le plan fi nancier? Nous avons tous des rêves différents qu il s agisse de

Plus en détail

Rapport sur la méthodologie

Rapport sur la méthodologie Sondage des votants et des non-votants 2002 Rapport sur la méthodologie Établi pour : Élections Canada Date : Juin 2002 Centre de recherche Décima, 2002 Table des matières Introduction...1 Méthodologie

Plus en détail

L investissement fiscalement avantageux à son meilleur

L investissement fiscalement avantageux à son meilleur L investissement fiscalement avantageux à son meilleur Payer des impôts, ça vous plaît? Si vous investissez à l extérieur d un régime enregistré, les distributions et les transactions pourraient créer

Plus en détail

DOCUMENT DE PRÉSENTATION. processus collaboratif pour trouver des solutions à des problèmes sociaux complexes

DOCUMENT DE PRÉSENTATION. processus collaboratif pour trouver des solutions à des problèmes sociaux complexes DOCUMENT DE PRÉSENTATION 1 processus collaboratif pour trouver des solutions à des problèmes sociaux complexes 2 organisationnelle entrepreneuriale de services de processus ouverte sociale inversée de

Plus en détail

Politique de placement de la FCO

Politique de placement de la FCO Politique de placement de la FCO FONDATION COMMUNAUTAIRE D OTTAWA POLITIQUE POLITIQUE DE PLACEMENT La Fondation communautaire d Ottawa (FCO) est une fondation publique ayant pour mandat de subventionner

Plus en détail

QUÉBEC PUBLIE UN NOUVEAU PROJET DE RÈGLEMENT SUR DES MESURES D ALLÉGEMENT DE LA CAPITALISATION DES RÉGIMES DE RETRAITE

QUÉBEC PUBLIE UN NOUVEAU PROJET DE RÈGLEMENT SUR DES MESURES D ALLÉGEMENT DE LA CAPITALISATION DES RÉGIMES DE RETRAITE Le 22 juillet 2013 QUÉBEC PUBLIE UN NOUVEAU PROJET DE RÈGLEMENT SUR DES MESURES D ALLÉGEMENT DE LA CAPITALISATION DES RÉGIMES DE RETRAITE Québec a publié un projet de règlement prévoyant des mesures d

Plus en détail

Préoccupations en matière de retour au travail chez les personnes confrontées à un cancer et les personnes qui leur prodiguent des soins

Préoccupations en matière de retour au travail chez les personnes confrontées à un cancer et les personnes qui leur prodiguent des soins Préoccupations en matière de retour au travail chez les personnes confrontées à un cancer et les personnes qui leur prodiguent des soins Sommaire de gestion À la demande du Groupe de travail national sur

Plus en détail

PERSPECTIVES IMMOBILIÈRES

PERSPECTIVES IMMOBILIÈRES 2015 PERSPECTIVES IMMOBILIÈRES PERSPECTIVES IMMOBILIÈRES 2015 DE RE/MAX TABLE DES MATIÈRES 3 APERÇU AU CANADA 5 QUÉBEC 5 Grande région de Montréal 6 Ville de Québec CONTACTS: CONTACTS NATIONAUX Jessica

Plus en détail

Service de Transport des élèves Windsor-Essex student transportation services PLAN STRATÉGIQUE. Septembre 2010. 1 P age

Service de Transport des élèves Windsor-Essex student transportation services PLAN STRATÉGIQUE. Septembre 2010. 1 P age Service de Transport des élèves Windsor-Essex student transportation services PLAN STRATÉGIQUE Septembre 2010 1 P age 1.0 INTRODUCTION Le Plan stratégique du Service de Transport des élèves Windsor Essex

Plus en détail

Gestionnaires. Parcoursd apprentissage

Gestionnaires. Parcoursd apprentissage Gestionnaires Parcoursd apprentissage V2 VOTRE PARTENAIRE EN APPRENTISSAGE L École de la fonction publique du Canada offre des produits d apprentissage et de formation qui contribuent au renouvellement

Plus en détail

Dépliant explicatif et critères d attribution

Dépliant explicatif et critères d attribution Dépliant explicatif et critères d attribution Dépôt de candidatures jusqu au Le Fonds de développement culturel s adresse aux organismes culturels, artistes, artisans et établissements d éducation portcartois.

Plus en détail

UN PROGRAMME DE Placements AGF

UN PROGRAMME DE Placements AGF investir intelligemment UN PROGRAMME DE Placements AGF LA DÉMARCHE DE RÉPARTITION DE L ACTIF DU PROGRAMME Harmony : UNE GESTION COMPLÈTE DU RISQUE Wilshire Associates formule ses recommandations à l égard

Plus en détail

LES CLÉS D UNE RETRAITE PLUS SÛRE

LES CLÉS D UNE RETRAITE PLUS SÛRE LES CLÉS D UNE RETRAITE PLUS SÛRE CFA Institute est à l avant-garde du comportement éthique dans les marchés d investissement et une source de connaissances respectée au sein de la communauté financière

Plus en détail

FONDATION COMMUNAUTAIRE D OTTAWA POLITIQUE

FONDATION COMMUNAUTAIRE D OTTAWA POLITIQUE FONDATION COMMUNAUTAIRE D OTTAWA POLITIQUE POLITIQUE : PLACEMENT La Fondation communautaire d Ottawa (FCO) est une fondation publique établie dans le but de subventionner un vaste éventail d activités

Plus en détail

POLITIQUE DE REMBOURSEMENT DES FRAIS DE RÉUNION ET DE DÉPLACEMENT

POLITIQUE DE REMBOURSEMENT DES FRAIS DE RÉUNION ET DE DÉPLACEMENT POLITIQUE DE REMBOURSEMENT DES FRAIS DE RÉUNION ET DE DÉPLACEMENT 1. GÉNÉRALITÉS Document 207004 L Institut encourage les présidents des directions, commissions et groupes de travail à faire preuve de

Plus en détail

TRIUMF ACCÉLÉRER LA CROISSANCE DES ENTREPRISES CANADIENNES GRÂCE AUX SCIENCES ET À L INNOVATION. Consultations prébudgétaires 2014

TRIUMF ACCÉLÉRER LA CROISSANCE DES ENTREPRISES CANADIENNES GRÂCE AUX SCIENCES ET À L INNOVATION. Consultations prébudgétaires 2014 Canada s national laboratory for particle and nuclear physics Laboratoire national canadien pour la recherche en physique nucléaire et en physique des particules TRIUMF ACCÉLÉRER LA CROISSANCE DES ENTREPRISES

Plus en détail

Revaloriser les métiers au service des missions de l Université

Revaloriser les métiers au service des missions de l Université Revaloriser les métiers au service des missions de l Université PREAMBULE Le capital humain est notre richesse première. La force de l Université tient à la qualité de ses universitaires et à celle de

Plus en détail

ADOPTION DE LA LOI SUR L ASSURANCE MÉDICAMENTS SUR ORDONNANCE ET MÉDICAMENTS ONÉREUX

ADOPTION DE LA LOI SUR L ASSURANCE MÉDICAMENTS SUR ORDONNANCE ET MÉDICAMENTS ONÉREUX Le 24 avril 2014 ADOPTION DE LA LOI SUR L ASSURANCE MÉDICAMENTS SUR ORDONNANCE ET MÉDICAMENTS ONÉREUX Le 26 mars 2014, le projet de loi 27, la Loi sur l assurance médicaments sur ordonnance et médicaments

Plus en détail

SERENDIP HOME Créateur d'espaces à vivre

SERENDIP HOME Créateur d'espaces à vivre De l'idée à la réalité Avec la 3D C'est simple et efficace Confort, espace, énergie, luminosité : Les modes de vie changent... Vos besoins évoluent... Pour un habitat qui vous ressemble : Nous repensons

Plus en détail

Processus de promotion candidature au niveau de juge international

Processus de promotion candidature au niveau de juge international Processus de promotion candidature au niveau de juge international Renseignements généraux Le présent document donne un aperçu du processus de demande pour la candidature à l ISU en vue de la promotion

Plus en détail

1 Fiche d'information Projet de Plan de développement de Montréal

1 Fiche d'information Projet de Plan de développement de Montréal 1 LES CHANGEMENTS SOCIODÉMOGRAPHIQUES DE MONTRÉAL Fiche d'information Projet de Plan de développement de Montréal Au cours des dernières décennies, la population montréalaise a subi d importantes transformations.

Plus en détail

LE CODE D ÉTHIQUE DU CSSS DE LA MITIS

LE CODE D ÉTHIQUE DU CSSS DE LA MITIS LE CODE D ÉTHIQUE DU CSSS DE LA MITIS Toute prise de décision implique un risque d erreur : elle exige donc le «courage de la responsabilité» nourri par la certitude que l engagement éthique est la marque

Plus en détail

Loi sur la protection des renseignements personnels

Loi sur la protection des renseignements personnels Loi sur la protection des renseignements personnels Diversification de l économie de l Ouest Canada Du 1 er avril 2011 au 31 mars 2012 Diversification de l économie de l Ouest Canada 2011 2012 [Year]

Plus en détail

VÉRIFICATEUR GÉNÉRAL DU NOUVEAU-BRUNSWICK PLAN STRATÉGIQUE 2014-2020

VÉRIFICATEUR GÉNÉRAL DU NOUVEAU-BRUNSWICK PLAN STRATÉGIQUE 2014-2020 VÉRIFICATEUR GÉNÉRAL DU NOUVEAU-BRUNSWICK PLAN STRATÉGIQUE 2014-2020 Plan stratégique 2014-2020 En décembre 2010, M me Kim MacPherson a été nommée vérificatrice générale de la province du Nouveau-Brunswick

Plus en détail

Examen de compétence en physiothérapie Guide d inscription à l examen 2015 (mis à jour en juillet 2015)

Examen de compétence en physiothérapie Guide d inscription à l examen 2015 (mis à jour en juillet 2015) Examen de compétence en physiothérapie Guide d inscription à l examen 2015 (mis à jour en juillet 2015) Guide d inscription à l ECP 2015_150703 Page 1 Table des matières 1. Dates de l examen... 3 2. Frais

Plus en détail

Sommaire des consultations nationales en matière d immigration francophone. Sessions avec les intervenants communautaires Février-mars 2015

Sommaire des consultations nationales en matière d immigration francophone. Sessions avec les intervenants communautaires Février-mars 2015 Sommaire des consultations nationales en matière d immigration francophone Sessions avec les intervenants communautaires Février-mars 2015 Table des matières Contexte...3 Thème 1 : Sensibilisation des

Plus en détail

Tableau de bord de l expédition

Tableau de bord de l expédition 2003-2006 Octobre 2004 COMMISSION SCOLAIRE DES HAUTS-BOIS-DE L OUTAOUAIS UNE GRANDE EXPÉDITION 2003-2006 INTRODUCTION GÉNÉRALE 2003-2006 Quelques constats préliminaires Le taux de redoublement a diminué

Plus en détail

Qu est-ce qu un avis éthique pour le Comité d éthique de santé publique? sa structure, sa portée

Qu est-ce qu un avis éthique pour le Comité d éthique de santé publique? sa structure, sa portée Qu est-ce qu un avis éthique pour le Comité d éthique de santé publique? sa structure, sa portée Septembre 2003 Analyse et rédaction Lynda Bouthillier Agente de recherche et de planification socioéconomique

Plus en détail

PROFIL DU CONSEIL D ADMINISTRATION APPROUVÉ PAR LE CONSEIL D ADMINISTRATION DE CDC LE 8 DÉCEMBRE 2015 (Modifie le profil en date du 30 mars 2009)

PROFIL DU CONSEIL D ADMINISTRATION APPROUVÉ PAR LE CONSEIL D ADMINISTRATION DE CDC LE 8 DÉCEMBRE 2015 (Modifie le profil en date du 30 mars 2009) CONSTRUCTION DE DÉFENSE (1951) LIMITÉE PROFIL DU CONSEIL D ADMINISTRATION APPROUVÉ PAR LE CONSEIL D ADMINISTRATION DE CDC LE 8 DÉCEMBRE 2015 (Modifie le profil en date du 30 mars 2009) Mission de la Société

Plus en détail

Politique de gestion des ressources humaines

Politique de gestion des ressources humaines Politique de gestion des ressources humaines Adopté au conseil d administration le 18 octobre 2005 Résolution numéro 2068 Amendé le 16 avril 2013 par le conseil d administration Résolution numéro 2592

Plus en détail

Montréal, le 14 septembre 2015. Monsieur John Traversy Secrétaire général CRTC Ottawa (Ontario) K1A 0N2. Par le formulaire du CRTC

Montréal, le 14 septembre 2015. Monsieur John Traversy Secrétaire général CRTC Ottawa (Ontario) K1A 0N2. Par le formulaire du CRTC Montréal, le 14 septembre 2015 Monsieur John Traversy Secrétaire général CRTC Ottawa (Ontario) K1A 0N2 Par le formulaire du CRTC Objet : Appel aux observations sur une révision du cadre réglementaire relatif

Plus en détail

Un audit mieux informé Comment transformer l audit interne par l analytique de données

Un audit mieux informé Comment transformer l audit interne par l analytique de données Un audit mieux informé Comment transformer l audit interne par l analytique de données Tables des matières Pourquoi l analytique et pourquoi maintenant?.............. 1 Les avantages de l analytique d

Plus en détail

Comité tripartite Document constitutif révisé suite au Sommet sur l éducation 2012

Comité tripartite Document constitutif révisé suite au Sommet sur l éducation 2012 Comité tripartite Document constitutif révisé suite au Sommet sur l éducation 2012 Objet Ce document établit la raison d être, la composition et le mode de fonctionnement du Comité tripartite, créé le

Plus en détail

La solution intelligente pour votre régime flexible

La solution intelligente pour votre régime flexible Assurance collective La solution intelligente pour votre régime flexible La solution intelligente pour votre régime flexible Vous souhaitez exercer un certain contrôle sur vos coûts tout en offrant à vos

Plus en détail