DESCRIPTION DE POSTE. Directeur, Intégrité des programmes (IP)

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "DESCRIPTION DE POSTE. Directeur, Intégrité des programmes (IP)"

Transcription

1 DESCRIPTION DE POSTE Titre du poste Directeur, Intégrité des programmes (IP) Composante organisationnelle Finances, gestion du risque et administration et bureau du Dirigeant principal des finances Titre du supérieur hiérarchique Vice-président, Finances, gestion du risque et administration et bureau du Dirigeant principal des finances Classification du poste PPP-06 Date de clôture 10 Juin 2014 RESPONSABILITÉS GÉNÉRALES Responsable de garantir que les éléments du programme financier respectent les normes dans leur conception et dans leur efficacité, surtout dans l analyse des structures et des processus du programme, dans les contrôles et les vérifications internes, dans l analyse de l investissement pour la trésorerie et pour les immobilisations, dans l examen des projets et des recommandations à l égard des approbations pour le Fonds PPP Canada et dans l administration des réserves de trésorerie de la Société. ACTIVITÉS PRINCIPALES 1. Offrir une vigilance analytique de la cohésion et de l efficacité opérationnelle de l unité Finances, gestion du risque et administration; examiner la capacité et l application de la gouvernance interne; formuler des recommandations et proposer des améliorations de processus qui renforcent la prestation générale des services et l intégrité financière de la Société. 2. S appuyer sur la capacité de développement des connaissances de l unité et de la Société, en mettant l accent sur l analyse des activités liées au paiement suivant la réception provisoire et à la période de concession; partager ses connaissances et son analyse au Comité de gestion de projet à des fins d examen, de validation et d avancement. 3. Diriger le travail de l Agent d intégrité des programmes auprès des représentants des divisions du Développement de projets et des Investissements pour élaborer des projets à être soumis pour approbation dans le cadre du Fonds PPP Canada. Examiner et concevoir des ententes de financement visant à promouvoir de solides ententes de financement et collaborer avec les directeurs du Développement de projets et des Investissements lors des négociations du contenu des ententes de financement conditionnelles. 4. Accroître les dispositifs concernant les normes de qualité dans l application des modalités du Fonds PPP Canada et des ententes de financement; fournir des instructions et des explications au personnel de la Société; offrir des conseils et des changements au contenu de l entente; évaluer l adéquation et la structure des ententes, recommander les mesures à prendre et la démarche permettant d améliorer les transactions commerciales représentant des millions de dollars. 5. Élaborer les stratégies d établissement des prix et de recouvrement des coûts pour le secteur d activité fédérale; effectuer des recherches et analyser plusieurs facteurs affectant les principes et les pratiques concernant le recouvrement des coûts; tester la version préliminaire d un modèle et analyser les résultats; rédiger la politique sur l établissement des coûts et la présenter è la

2 direction à des fins d approbation. Surveiller la fonction de recouvrement des coûts afin de rendre compte de l état. 6. Fournir des modèles et des pratiques optionnels afin de saisir des renseignements sur le rendement et d en faire l analyse; élaborer des indicateurs de rendement devant être atteints et collaborer avec les vice-présidents et avec les directeurs en vue d obtenir une participation active dans la surveillance permanente du rendement d un projet. Examiner toutes les structures de programme (Fonds et hors Fonds) qui comprennent un élément financier afin de protéger la crédibilité de la Société. S assurer que la conception facilite le respect des normes et des obligations, y compris le fait d avoir des mesures de rendement, des contrôles et d évaluer leur pertinence, leur transparence et leur efficacité. 7. Responsable de la qualité de la préparation et de l administration générale des obligations de la division Finances, gestion du risque et administration, qui sont liées aux protocoles d entente avec les ministères fédéraux pour la fourniture de services recouvrables. 8. Fournir une évaluation sommaire de la faisabilité financière, de la conformité et de la valeur stratégique des projets en PPP proposés et formuler une recommandation au Vice-président, Finances, gestion du risque et administration et Dirigeant principal des finances sur la question à savoir s il y a lieu pour le Conseil d administration d approuver ces projets dans le cadre du Fonds PPP Canada. Au cours de la phase suivant la signature de l entente, gérer les aspects liés aux paiements et surveiller l évolution des projets pour veiller à la conformité avec les modalités de financement, les règlements et les politiques de nature financière. 9. Gérer l investissement d importantes réserves de trésorerie de la Société en vue de maximiser le rendement tout en assurant la disponibilité des fonds destinés aux décaissements pour les projets en PPP approuvés. 10. À titre de représentant de la Société, renforcer les relations de travail avec les organismes externes, avec le Bureau du contrôleur général (BCG) sur l élaboration de politiques dans le cadre de Fonds PPP Canada, avec le Bureau du vérificateur général du Canada (BVG) sur des questions d investissement, avec le Conseil du Trésor (CT) sur les présentations, avec le ministère des Finances sur l approbation des projets en PPP et avec les sociétés d État pour partager l information relativement aux questions de gestion de risques d entreprise.

3 Énoncé de qualités Titre du poste : Composante organisationnelle : Niveau de poste : Directeur, Intégrité des programmes Vice-président, Finances, gestion du risque et administration et dirigeant principal des finances PPP-06 Exigences de base : Formation : Un diplôme universitaire dans une discipline connexe comme en finance, en comptabilité, en commerce ou en administration des affaires ou en administration publique. Une accréditation comptable professionnelle (CPA) en règle. Exigences linguistiques : Parfaitement bilingue Expérience : 10 à 15 ans d expérience à diriger des analyses de structures de programmes et de processus financiers, des contrôles et des vérifications internes, des analyses d investissements liés à la trésorerie et aux immobilisations. Une expérience à négocier des ententes de financement pour des programmes gouvernementaux de transfert de paiements, y compris l assurance du respect des termes et des conditions du programme de transfert de paiements. Une expérience avec la machine gouvernementale, la fonction publique fédérale, les organismes centraux et le secteur privé. Une expérience dans d autres domaines de la gestion d entreprise constitue un atout. Exigences cotées : Connaissances requises : Une connaissance des théories, des principes et des pratiques en administration des affaires ou en administration publique; une connaissance de la gestion financière et de la gestion du risque, de la comptabilité, de la vérification, de la gouvernance et des contrôles internes, du processus budgétaire et de la présentation de rapports pour une société d État ainsi qu une connaissance de la protection des actifs.

4 Une connaissance des processus pour l élaboration de programmes internes, pour l application des normes et des règlements, et les principes et les pratiques pour l évaluation de programmes. Une connaissance des principes de la gestion et du développement de projets, des méthodologies d évaluation et des processus d approbation. Une connaissance des principes et des pratiques liés aux activités bancaires et aux placements en trésorerie. Une connaissance des méthodes, des techniques et des pratiques de recherche, d analyse et de statistiques afin de suivre les activités et de contribuer au développement et au partage des connaissances. Capacités requises : Analyser et interpréter un langage juridique et contractuel. Négocier les termes et les conditions d ententes financières qui appuient les engagements financiers des programmes gouvernementaux de transfert de paiements. Synthétiser et interpréter une vaste gamme de renseignements et de politiques, de normes et de lignes directrices. Des compétences en résolution de problèmes et en analyse afin d élaborer des solutions à des problèmes complexes. Travailler efficacement sous pression et accomplir avec exactitude les tâches dans les délais prescrits. Diriger et gérer efficacement des équipes. Excellentes aptitudes pour la communication orale et écrite. Compétences comportementales : Une attention aux détails, une capacité analytique et un bon jugement. D excellentes aptitudes interpersonnelles, notamment un pouvoir de persuasion, du tact et de la discrétion. Démontrer une adaptabilité et une créativité dans l atteinte des objectifs. Travail d équipe, collaboration et coordination. Excellentes aptitudes en résolution de problèmes. Sens de l initiative et de l intervention rapide.

5 Adaptabilité Définition La capacité à changer de comportement, de style ou de méthode lorsque cela est nécessaire pour atteindre un objectif; à adapter son style à la situation en tenant compte des circonstances internes et externes. Répondre aux changements avec une attitude positive et une volonté d apprendre de nouvelles façons d accomplir les activités et d atteindre les objectifs.professionnels. DEGRÉ DE COMPÉTENCE : 4 Degré IV Mène des initiatives de changement saisit les occasions et tire profit des nouvelles méthodologies au nom de l organisation Préconise et gère les changements visant à améliorer les opérations déjà établies, donnant l exemple, afin de guider la Société vers la croissance et l amélioration Reconnaît et réagit rapidement aux occasions et risques changeants; anticipe les problèmes et les enjeux et élabore des solutions pour assurer l alignement des décisions et des pratiques opérationnelles Recherche des expériences stimulantes au-delà du rôle ou du domaine d expertise habituel et entreprend un programme d apprentissage continu aligné avec les objectifs de la Société Mène le changement, soutient les autres à l adaptation, peut expliquer les raisons du changement et favorise l engagement aux initiatives de changement Le Directeur, Intégrité des programmes, doit posséder un haut degré d adaptabilité afin de veiller à ce que les éléments financiers du programme respectent les normes; il doit aussi fournir son expertise en gestion des risques à la haute direction, effectuer l examen des projets et faire des recommandations sur les approbations du Fonds PPP Canada et sur l administration des réserves de liquidité de la Société. Il doit continuellement analyser l environnement externe et assurer un contrôle interne dans ces domaines pour déterminer les occasions ou les enjeux ainsi que les approches et les méthodologies nouvellement élaborées en vue d initier et de gérer les processus de changements permettant de renforcer ou de faire progresser les activités et les plans stratégiques déjà en place. Il faut pouvoir élaborer un plan pour ces changements ou ces modifications, assurer qu ils correspondent à l orientation et aux plans organisationnels actuels, présenter et justifier leurs objectifs ou leurs intentions, mettre en œuvre et surveiller leur efficacité et offrir une orientation et un encadrement; il faut aussi se faire le champion des bénéfices. Il faut pouvoir se tenir au courant des résultats des recherches, des développements, des précédents, des processus de mise en œuvre et des meilleures pratiques couvrant les domaines comme la gestion du financement et des risques, la comptabilité, la vérification, la gestion des risques d entreprise (GRE), la gestion du rendement, les opérations bancaires, les investissements et les lois pertinentes du gouvernement fédéral ainsi que les lignes directrices liées aux activités financières des sociétés d État. Un haut degré d adaptabilité est nécessaire pour gérer des demandes concurrentes de la haute direction et du Conseil d administration

6 relativement aux avis en matière de gestion des risques; un haut degré d adaptabilité est également nécessaire pour gérer et respecter les délais très serrés de présentation des rapports, pour gérer efficacement et administrer des réserves importantes de liquidité et pour représenter la Société dans les discussions concernant les politiques en PPP et d autres questions financières. Raisonnement analytique et résolution de problèmes La capacité de prendre des décisions appropriées et en temps opportun, afin de résoudre et de prévenir les problèmes, et ce, en se basant sur la compréhension et l analyse de la situation actuelle, sur l environnement extérieur et sur les risques futurs. DEGRÉ DE COMPÉTENCE : 4 Degré IV Élabore des solutions dans un environnement caractérisé par le risque et l ambiguïté Synthétise les informations provenant de multiples sources diverses, présélectionne efficacement ce qui est pertinent et juge lorsqu il y a suffisamment d informations de qualité permettant de prendre des décisions et de formuler des recommandations Évalue une multitude de facteurs interreliés pour lesquels l information peut être incomplète et contradictoire; distingue les répercussions de priorités concurrentes Les décisions peuvent créer un précédent ou nécessiter la modification de pratiques existantes et la simplification des modèles À titre de responsable pour respecter les normes des éléments du programme financier, particulièrement l infrastructure de gestion du risque, au sein de l organisation, la personne occupant ce poste doit analyser les activités qui comportent des risques et de l ambiguïté. Cela nécessite un haut degré de raisonnement analytique pour déterminer et évaluer les risques, recueillir et synthétiser les données pertinentes, quantifier et évaluer leur importance et élaborer des solutions innovatrices pour surmonter les obstacles tout en protégeant l intégrité des activités, des programmes et des ressources de la Société. Ces connaissances sont requises pour évaluer la conception et l efficacité des programmes comprenant des éléments financiers, pour faire le suivi du cadre de gestion des risques; elles sont également requises pour évaluer le système de GRE afin de garantir la pertinence et l efficacité de l infrastructure de gestion du risque. Il faut pouvoir définir les changements nécessaires pour améliorer les programmes à mesure que les objectifs d affaires et les priorités changent et pour assurer que le cadre de GRE continue d être appliqué de façon uniforme. Un raisonnement analytique est une exigence dans plusieurs domaines de compétences. Des évaluations quantitatives et qualitatives sont nécessaires pour atténuer les risques liés aux investissements du Fonds, aux ententes de partenariat, à la planification et à l analyse des projets, à des considérations politiques et à de multiples autres facteurs, chacun pouvant nuire à la réussite du projet. Un raisonnement analytique est aussi nécessaire pour assurer que la Société mène ses affaires correctement c est-à-dire qu elle respecte

7 de bonnes pratiques d affaires ainsi que les principes et les règlements liés à la gestion comptable et financière, et que ses activités sont effectuées selon les normes les plus élevées en ce qui concerne la conduite et les responsabilités. Un raisonnement analytique est également nécessaire pour conseiller le Dirigeant principal des finances sur l approbation des projets, pour faire des recommandations sur la faisabilité financière, la conformité et la valeur stratégique. Il faut aussi pouvoir analyser et donner des observations constructives sur la conception des documents financiers des projets afin d assurer de solides ententes financières; de plus, il faut pouvoir collaborer à la position de négociation. En outre, il faut pouvoir gérer efficacement les réserves de liquidité de la Société, en optimisant le rendement sur les investissements tout en garantissant la disponibilité des fonds à être déboursés pour des projets en PPP. Communication La capacité de comprendre et de transmettre des renseignements, sous forme écrite et orale, de façon claire, adéquate et en temps utile, afin qu ils soient bien compris par toutes les parties. DEGRÉ DE COMPÉTENCE : 4 Degré IV Communique stratégiquement pour la persuasion dans des situations complexes, délicates ou très politiques Anticipe les réactions, comprend les sous-entendus, les indices non verbaux et les messages cachés et les règles de manière proactive Gère les situations complexes au fur et à mesure Adapte le style et le message durant la communication en fonction des circonstances, de l auditoire et des questions Présente des arguments qui répondent aux préoccupations et aux questions les plus importantes des autres Le Directeur, Intégrité des programmes, doit posséder d excellentes qualités de communication pour transmettre des avis stratégiques et des informations d importance capitale relativement aux pratiques, aux processus et aux systèmes de gestion du risque. Il faut pouvoir promouvoir une compréhension mutuelle des domaines en cours de discussion ou d examen et élaborer un langage commun en gestion du risque au sein de la Société et ce, à tous les niveaux. Cet engagement favorise des communications claires parmi le personnel de PPP Canada ainsi qu avec les soumissionnaires des projets et avec les clients. Il faut pouvoir communiquer des informations sur les finances et sur les risques dans un langage clair, exact et compréhensible aux membres du personnel qui ne sont pas des spécialistes financiers ou des stratèges en gestion du risque. Il faut s employer activement à présenter des informations, à comprendre le public ciblé, à répondre à leurs besoins, à leurs intérêts et à des questions possibles; il faut aussi s employer activement à ajuster le style ou le mode de présentation et à adapter le contenu pour

8 maximiser les résultats. Les situations ou les environnements sont souvent de nature complexe, délicate ou explosive. Il faut pouvoir développer des arguments et des motifs complets et substantiels pour présenter et justifier les points de vue; ceci démontre un mode d engagement tout en assurant que les destinataires de l information constatent que leurs préoccupations et leurs questions sont traitées. Il faut pouvoir rédiger le cadre de gestion du risque d entreprise ainsi que les améliorations ou les changements, les documents de politique, les plans de mise en œuvre de la gestion du risque et les stratégies d atténuation; il faut pouvoir également produire les rapports et les évaluations techniques. Il faut pouvoir présenter les options recommandées et défendre les décisions liées à la gestion du risque ou aux investissements auprès de la haute direction et du Conseil d administration. Il faut pouvoir élaborer une série de politiques de nature financière et non financière, puis de les communiquer au personnel et de guider le personnel dans leur application. Il faut pouvoir fournir des avis stratégiques et des analyses techniques, résoudre des problèmes liés au langage contractuel ou documentaire et persuader ses collègues de suivre les mesures recommandées. Établissement de relations externes La capacité de développer, maintenir et renforcer les relations formelles et informelles avec les autres à l extérieur de PPP Canada dans l intérêt mutuel; de fournir des informations, de l aide et du soutien; de faciliter les processus et les interactions de travail; de modéliser les valeurs éthiques de PPP Canada et d améliorer la réputation de la Société. DEGRÉ DE COMPÉTENCE : 3 Degré III Gère des partenariats de travail collaboratif et mutuellement avantageux Travaille stratégiquement avec plusieurs partenaires, tenant compte de leurs forces, questions et interrelations et des répercussions des décisions prises sur les autres partenaires/parties prenantes Reconnait l expertise des clients et les contraintes de leur situation; sollicite les opinions, les conseils, la collaboration et l appui des clients ou des experts en la matière avec différents points de vue ou domaines d expertise Est un modèle d honnêteté et d intégrité avec les clients offre des conseils réalistes et respecte ses engagements; communique les mauvaises nouvelles rapidement; s engage à faire évoluer les enjeux d un client ou d un partenaire; et résout ou corrige les problèmes Recherche un compromis lorsque c est possible et approprié À titre de représentant sénior de la Société, la personne occupant ce poste doit maintenir et renforcer les relations de travail collaboratives avec une multitude de partenaires externes dans

9 différents contextes et ayant divers intérêts, diverses priorités, divers programmes et divers domaines d expertise ou de connaissances. Ces relations sont essentielles pour offrir efficacement et de façon informée une expertise en gestion du risque ainsi que des conseils au personnel, à la haute direction, au Conseil d administration et aux intervenants ou aux clients. Il faut pouvoir établir un niveau de confiance pour discuter de questions d intérêt mutuel, partager des informations essentielles et détaillées, échanger des points de vue, demander des opinions ou des conseils, obtenir la coopération ou un accord et faire progresser les programmes, les enjeux ou les développements. Il faut pouvoir s impliquer auprès des clients de façon à ce que les interactions soient caractérisées par l honnêteté, l intégrité, la fourniture de conseils pratiques et concrets et le suivi de questions litigieuses, délicates ou polarisantes. Il faut pouvoir évaluer les situations et les circonstances qui permettent un compromis comme moyen de faire avancer les processus décisionnels ou les ententes. Il faut pouvoir collaborer avec le Bureau du contrôleur général (BCG), le Bureau du vérificateur général du Canada (BVG), le Secrétariat du Conseil du Trésor (SCT), le ministère des Finances et avec d autres sociétés d État. Il s agit de travailler avec des organismes centraux sur l élaboration de politiques, sur des questions d investissement et avec des cabinets ministériels pour faciliter les approbations de projets ou d investissements y compris les négociations sur le contenu des documents ou sur l échéancier. Il faut pouvoir collaborer avec des organismes externes pour travailler sur des politiques en PPP ou sur d autres initiatives qui augmentent la visibilité et la crédibilité de PPP Canada dans la communauté fédérale des PPP. Travail d'équipe interne Leadership de collaboration La capacité et la volonté de travailler vers un but commun en collaboration avec des collègues de PPP Canada ou d autres employés. DEGRÉ DE COMPÉTENCE : 3 Degré III Travaille à l amélioration et au renforcement du rendement des autres. Engage ceux qui sont touchés par les processus décisionnels et ceux qui ont des vues divergentes afin d obtenir un consensus et de résoudre les conflits Communique clairement l orientation, les attentes en matière de rendement, et les enjeux à ceux qui sont concernés, peu importe si la personne dirige de façon verticale ou horizontale Facilite le perfectionnement des compétences en offrant une rétroaction sur le rendement qui est claire et précise en matière de comportement; fait ou provoque des suggestions précises à des fins d amélioration de manière à inspirer confiance et à offrir une perspective équilibrée pour l auto-examen Tire profit des occasions pour permettre aux membres de l équipe de réussir

10 Le Directeur, Intégrité des programmes, a un rôle stratégique dans le développement et le renforcement d un environnement de travail où l on travaille de façon collaborative et coopérative dans l intérêt commun et ce, dans toutes les divisions et dans tous les groupes de travail. Cela est nécessaire pour diriger la mise en œuvre d un système de GRE au sein de la Société et pour intégrer la gestion du risque dans toutes les activités et dans tous les processus. Il faut alors pouvoir coordonner les efforts avec le personnel dans toutes les divisions et dans toutes les fonctions, établir des objectifs clairement définis, orienter et encadrer les processus de mise en œuvre, évaluer les résultats par rapport aux livrables du projet, offrir des observations pertinentes sur le rendement et déterminer quand et comment apporter des améliorations. Les questions et les solutions de gestion du risque sont communiquées au Dirigeant principal des finances, aux vice-présidents et au Premier dirigeant pour obtenir des informations, une orientation et pour faire un suivi. Il faut pouvoir établir des réseaux au sein de la Société afin de promouvoir la cohérence dans les approches de gestion du risque auprès des gestionnaires et des employés et de favoriser l utilisation d un langage commun à l égard des risques à tous les niveaux. Il faut pouvoir diriger l élaboration du cadre d évaluation des programmes, développer un modèle logique et des mesures de rendement, évaluer l efficacité du cadre, l ajuster au besoin et informer le personnel des changements ou des ajustements. Il faut pouvoir collaborer avec les membres du comité d investissement interdivisionnaire sur des projets de développement en PPP y compris les exigences des documents financiers, l examen des évaluations approfondies, l identification des zones nécessitant une évaluation plus approfondie et la détermination des enjeux ou des préoccupations relativement à la GRE. La personne occupant ce poste gère l Officier, Intégrité des programmes, établit les plans de travail, fournit une expertise technique, ajuste la charge de travail, évalue le rendement et recommande la formation. Compréhension organisationnelle et orientation stratégique La compréhension de la vision, la mission et le mandat de la Société et le contexte dans lequel travaille PPP Canada, sa structure et sa culture, les demandes internes et externes sur la Société, et les questions politiques, sociales et économiques et les facteurs qui affectent ses activités. DEGRÉ DE COMPÉTENCE : 4

11 Degré IV Modèle les structures organisationnelles en fonction des influences internes ou externes Démontre la capacité de changer et d aligner l orientation et le travail de la Société compte tenu du contexte plus large de l environnement externe des PPP Démontre sa capacité à anticiper et à influencer les processus ou les systèmes internes et externes ainsi que les relations Possède la capacité d influencer et de façonner l évolution du comportement organisationnel, des occasions et des forces politiques En tant que membre de l équipe de haute direction, la personne occupant ce poste doit offrir des commentaires, des avis et des plans sur l orientation stratégique de la Société relativement aux éléments du programme financier et à la gestion du risque. Cette contribution est fondée sur une compréhension des facteurs internes et externes touchant les activités de l organisation, des répercussions anticipées, du besoin d améliorations et de la définition de nouvelles structures de programmes ou de systèmes comprenant des éléments financiers; cette contribution est également fondée sur une compréhension des changements aux plans ou aux stratégies de l infrastructure de gestion du risque. Il s agit aussi d établir que la conception de la structure des programmes respecte les normes et les obligations notamment les mesures de rendement, les contrôles nécessaires et la détermination de la pertinence, de la transparence et de l efficacité. En tant que spécialiste en gestion du risque qui collabore avec toutes les divisions et à tous les niveaux de l organisation, cette compétence facilite la capacité d influencer et d orienter le personnel quant à la sensibilisation aux risques, la façon dont ils sont définis et la responsabilité individuelle et celle de la Société en vue d encourager le personnel à participer à atténuer ou à éliminer les risques. Cela se fait grâce à l adhérence aux processus et aux pratiques établis ainsi qu à la contribution de suggestions sur les améliorations ou les changements ou sur le développement de nouvelles initiatives ou de nouveaux plans. Il faut pouvoir administrer d importantes réserves de liquidité, anticiper et assurer la disponibilité des déboursements du financement des projets à des étapes clés et maximiser le rendement des investissements. Il faut aussi gérer les modalités de paiement après la signature de l entente. Il faut pouvoir collaborer avec des partenaires externes en vue d influencer et de formuler l élaboration et la mise en place de politiques en matière de PPP, ayant ainsi une incidence sur l orientation interne de la mise en œuvre des politiques et de leur adoption. Fiabilité/Leadership Assume ses responsabilités, obtient des résultats, est fiable; fixe des objectifs stimulants, concentrant ses efforts à les atteindre ou à les dépasser.

12 DEGRÉ DE COMPÉTENCE : 4 Degré IV Établit la norme pour l organisation Endosse la créativité et l innovation; motive le personnel Démontre la capacité de définir et de communiques les engagements de la Société; tient le personnel responsable et concentré sur la progression du travail et sur les résultats Définit, communique et exemplifie de manière constante les idéaux, les valeurs et l éthique de la Société S assure que des normes et des protections sont en place afin de sauvegarder l intégrité de la Société (p. ex. des normes professionnelles pour les rapports financiers et l intégrité ou la sécurité des systèmes d information) En tant que spécialiste en gestion du risque au sein de la Société, la personne occupant ce poste est sollicitée pour ses conseils judicieux et son expertise concernant l infrastructure de la gestion du risque de la Société et de son intégration dans tous les aspects des activités de l organisation. Pour cela, il faut faire preuve de leadership afin d assurer que le personnel est pleinement informé de tous les aspects du processus et des systèmes en vue de garantir une cohérence dans toute l organisation et l élimination ou l atténuation des questions et des facteurs de risques qui pourraient avoir une incidence sur l intégrité des activités ou des ressources de la Société ainsi que sur sa visibilité dans le cadre national des PPP. Il faut pouvoir gérer constamment le système de GRE dans toutes les divisions et dans toutes les fonctions pour appuyer une bonne planification et une gestion responsable des ressources; il faut aussi aider l organisation à comprendre les risques. Il faut pouvoir examiner toutes les structures de programmes qui comprennent un élément financier, veiller à ce que la conception encourage le respect des normes et des obligations et satisfait aux principes de pertinence, de transparence et d efficacité. Il faut pouvoir établir des points de référence clairement définis pour atteindre les objectifs d entreprise, assurer une compréhension commune du but et des exigences, tenir le personnel à tous les niveaux responsable des résultats et fournir régulièrement des résultats de l évaluation et des observations constructives comme moyen d encourager et de renforcer la progression et les améliorations. On se fie sur la personne occupant ce poste pour gérer l investissement des réserves de liquidité de la Société, pour garantir la disponibilité de financement de projets au moment opportun et pour maximiser le rendement afin d accroître les ressources de financement. Il faut pouvoir superviser le cadre de gestion du rendement, assurer des examens réguliers et en rendre compte à la haute direction. Il faut pouvoir gérer le plan de vérification axé sur le risque de PPP Canada; ce plan comprend les fonctions de vérification et d évaluation notamment la vérification interne des activités financières, encourageant le bien-fondé et la robustesse de la manipulation des ressources financières et confirmant la réputation de la Société pour son intégrité financière.

13 Élaboration des dossiers d'affaires Un dossier d affaires pour un PPP implique la conceptualisation d un projet constitué de différentes composantes qui corroborent les avantages escomptés. Le développement et l analyse d un dossier d affaires bien structuré impliquent l utilisation d approches et de méthodologies différentes afin d assurer l exhaustivité et la cohérence. Un dossier d affaires convaincant présente efficacement les caractéristiques à la fois quantifiables et non quantifiables d un projet proposé. DEGRÉ DE COMPÉTENCE : 3 Degré lll Démontre la connaissance des interrelations et interdépendances des composantes d un dossier d affaires Analyse les dossiers d affaires selon la méthodologie PPP appliquée à la structure du projet quant à sa pertinence pour l administration responsable Comprend la structure du dossier d affaires; évalue l approche et la méthodologie du taux d actualisation afin de déterminer si l interrelation entre les composantes est correcte, cohérente et logique Analyse les composantes individuelles ou uniques afin de déterminer les secteurs vulnérables ou problématiques Fournit des commentaires ou de la rétroaction au client au sujet des composantes Cette compétence technique est nécessaire pour apporter une expertise en matière de financement et de risques aux équipes de développement de projets et d investissements dans toute l organisation. Cette compétence est nécessaire pour faire des observations constructives sur la documentation des projets impliquant les éléments financiers afin d assurer de solides structures financières ainsi que de bonnes modalités et une valeur stratégique. Il faut pouvoir donner son avis sur les projets à l étude sur la base de l évaluation de leur bien-fondé et l identification des zones de vulnérabilité relativement aux risques financiers inhérents à la structure du dossier d affaires. Ces importantes évaluations exigent une analyse du dossier d affaires dans un cadre plus large, tout en comprenant les interrelations et les interdépendances entre les différents éléments. Il faut pouvoir déterminer les caractéristiques, plus particulièrement les aspects financiers qui structurent un solide dossier d affaires. Il faut pouvoir évaluer la méthodologie utilisée en matière de PPP, déterminer la pertinence de l approche utilisée et la méthodologie choisie pour le taux d actualisation; il faut aussi veiller à ce que le dossier d affaires soit bien construit et que l analyse des éléments assure que les interrelations sont exactes, cohérentes et logiques. Il faut pouvoir évaluer le contenu de la partie narrative et faire des recommandations sur la formulation pour atténuer les zones de préoccupation ou de risques de nature financière. Ces commentaires aident à traiter les domaines qui nécessitent davantage d attention ou un renforcement, garantissant une compréhension de ce qui est nécessaire et la façon dont le dossier d affaires ou les éléments financiers peuvent être améliorés. Cette compétence est nécessaire pour fournir une analyse des éléments financiers d un dossier d affaires, pour donner des avis constructifs et informés à

14 ses collègues et aux clients, pour faire des recommandations sur des modifications et pour rendre compte des conclusions, et les justifier, auprès du Dirigeant principal des finances, des vice-présidents et du Premier dirigeant. Connaissance des PPP C est la connaissance des PPP et leur application en fonction de la situation du marché. Il s agit de la connaissance du marché des infrastructures et de l ensemble des connaissances relatives aux PPP. DEGRÉ DE COMPÉTENCE : 3 Degré III Démontre une connaissance détaillée des PPP et des conditions de marché nécessaires à la réussite Démontre qu il possède une connaissance de la structure des PPP, de la gestion du risque et du financement et de l échéancier et des calendriers du projet qui sont réalisables Comprend les besoins en infrastructure du marché des PPP, ses lacunes, ses priorités, les ressources des agences en approvisionnement, l historique récent et les principales personnes-ressources Influence et dirige le développement du marché; identifie les occasions et organise des ateliers pour éduquer et stimuler l intérêt Offre des consultations sur la pertinence de l approvisionnement par un PPP; souligne les limites et les options potentielles Démontre qu il possède la connaissance des approches et stratégies de développement du marché La connaissance des PPP constitue la base pour comprendre les activités de la Société. La personne occupant ce poste doit posséder des connaissances détaillées des PPP pour fournir des services consultatifs d expert aux équipes de développement de projets en PPP et aux équipes d investissement relativement aux approbations du Fonds PPP Canada. Il faut posséder des compétences pour faire des observations analytiques sur les projets proposés notamment sur leur structure, sur la détermination et la gestion des risques et du financement. Il faut posséder des connaissances détaillées des secteurs d activité fédéraux et des critères d évaluation du Fonds PPP Canada, des cadres et des lignes directrices afin de fournir des consultations et des observations constructives à ses collègues. Cette connaissance du contexte facilite la capacité de participer efficacement avec les hauts fonctionnaires des ministères fédéraux dans des discussions relatives à la stratégie fédérale. Ces connaissances

15 fournissent également un cadre pour offrir une formation interne et externe. Cela comprend des séances de formation pour les ministères fédéraux, mettant un accent particulier sur la gestion du risque et la relation avec le Secrétariat du Conseil du Trésor. Cette base de connaissances aide également à la prestation de services consultatifs auprès des équipes de développement de projets ou des équipes d investissement; cela aide aussi à la faisabilité financière d un projet en PPP, à la définition des limites potentielles et à la recommandation de solutions ou d options. En résumé, cette compétence technique représente les connaissances détaillées des PPP et du marché afin d offrir des analyses techniques et des services consultatifs sur les éléments ou les aspects financiers des projets, ce qui garantit une utilisation optimale et adéquate du Fonds PPP Canada. Approvisionnement en PPP Concerne le processus d acquisition impliquant les secteurs public et privé pour la construction de projets d infrastructure. Cela comporte un certain nombre d étapes et de processus de mise en œuvre de différentes approches, méthodologies et meilleures pratiques et couvre le cycle de vie du projet ou de l actif. DEGRÉ DE COMPÉTENCE : 3 Degré III Démontre une connaissance de l évaluation des processus d approvisionnement et des pratiques de réalisation Est en mesure d évaluer ou de critiquer la qualité des ententes de partenariats, les appels d offres et les appels de qualification en rapport à leur intégralité et conformité aux meilleures pratiques Comprend les différences dans les exigences des appels d offres, des appels de qualification et des ententes de partenariat pour les différentes administrations Est familier avec les processus d approvisionnement en PPP; détermine la pertinence des structures de gouvernance et de la logique sous-jacente Comprend les vulnérabilités du modèle de gouvernance; consulte au sujet des processus tout au long de la phase opérationnelle du projet Applique un cadre analytique dans l analyse des ententes de partenariat et des procédures d achèvement pour leur structure et exactitude; évalue l ancrage des tableaux d attribution des risques Cette compétence est essentielle pour ce poste ainsi que pour les activités de la Société et entraîne la capacité d effectuer des analyses détaillées des documents d approvisionnement, des processus d approvisionnement et des pratiques de réalisation afin de déterminer les vulnérabilités ou les risques de nature financière. Ces documents comprennent les ententes de partenariat, les appels d offres et les demandes de qualification en vue d en assurer la qualité, la rigueur et la cohérence par rapport aux cadres et aux meilleures pratiques en matière d approvisionnement. Il faut pouvoir garantir que toutes les recommandations des projets sont conformes aux modalités du Fonds PPP Canada. Il faut pouvoir évaluer les modalités de

16 financement, les ententes de financement conditionnelles et les ententes de financement en ce qui concerne la formulation, l exactitude et l identification des enjeux ou des risques. Il faut pouvoir détecter les éléments ou les aspects manquants qui nécessitent des mesures d atténuation ou davantage d attention et fournir la consultation dans ces principaux domaines. Il faut pouvoir analyser les structures financières des projets, les instruments financiers, les modèles de tarification et les modèles financiers. Ces connaissances encouragent l apport d expertise sur la structure de transactions en PPP et sur la formulation et la négociation de solides programmes financiers contenus dans les modalités de financement et dans les ententes de financement y compris des échéances clairement délimitées. Ces connaissances aident à déterminer la conception optimale pour les documents contractuels des projets proposés et à donner des commentaires sur la gestion courante de l entente de financement des projets de collaboration. Ces connaissances facilitent la gestion des modalités de paiement après la signature de l entente; elles facilitent également la surveillance des processus de vérification et l assurance de la conformité avec les modalités, l attribution adéquate des fonds ainsi qu avec les politiques et les règlements de nature financière. Ces connaissances sont utilisées pour analyser les processus et les résultats financiers des projets et pour présenter les conclusions à la haute direction afin de les aider à prendre de meilleures décisions sur les approbations de projets ultérieurs. Gestion de programmes en PPP Lié à l expérience en matière de gestion de programmes et de processus en PPP, sur la manière dont les projets, les applications et les étapes des PPP sont réalisés afin d atteindre la réussite. Cela comprend les compétences pour gérer des cadres systémiques, des points décisionnels et dans la navigation de facteurs politiques et économiques, de diriger pour atteindre la réalisation de résultats ou de produits de qualité dans les contrats en PPP et pour offrir des conseils en tant que centre d expertise. DEGRÉ DE COMPÉTENCE : 4 Degré lv Fournit une direction et un encadrement pour les processus et les influences internes/externes sur l organisation Offre des services consultatifs sur les besoins d infrastructure, les priorités, les politiques et les processus ou contraintes liés à la prise de décision des participants des secteurs public et privé, les relations intergouvernementales et les décideurs clés Fournit des conseils sur l approbation, les restrictions, les enjeux et les problèmes liés aux immobilisations Fournit de l encadrement sur les sensibilités liées aux processus et priorités politiques Identifie et gère les politiques internes et externes qui ont une incidence sur le travail de l organisation Définit et gère les processus de changement pour faire évoluer les programmes et les projets Évalue les processus de projet, identifie les problèmes systémiques et formule des leçons apprises Présente et explique les mises à jour de projet et de programme à la haute direction

17 En tant que spécialiste de la gestion du risque, un niveau élevé de connaissances sur la gestion de programmes en PPP est nécessaire pour gérer et surveiller l infrastructure de gestion du risque de la Société, englobant une gamme de programmes, de processus et de systèmes relatifs aux PPP. Il faut posséder des connaissances et des compétences pour offrir un leadership, une orientation et un encadrement sur les divers programmes, les processus, les systèmes et les meilleures pratiques. Il faut pouvoir décrire les influences externes touchant l organisation comme le ministre ou le ministère des Finances, le BVG, le BCG, le SCT, les secteurs public et privé et d autres paliers de gouvernement, leurs politiques, leurs règlements et leurs lois qui sont appropriés, leurs processus décisionnels ou leurs processus d approbation. Il s agit aussi de connaître les principales personnes-ressources et les décideurs ainsi que les sensibilités liées à leurs dynamiques et à leurs politiques internes. Des compétences en gestion de programmes en PPP sont essentielles pour évaluer les systèmes de GRE et de gestion du rendement ainsi que le cadre d évaluation des programmes; en outre, elles sont nécessaires pour définir les changements, les ajustements ou les améliorations possibles ainsi que les leçons apprises. Ces connaissances facilitent la capacité de veiller à ce que les programmes comprenant des éléments financiers respectent les normes dans la conception et dans l efficacité; elles aident aussi à fournir une expertise dans la gestion du risque et dans l évaluation des programmes à la haute direction. Ces connaissances facilitent également la capacité d éduquer le personnel, les membres des comités et la haute direction sur les mises à jour des projets et des programmes notamment sur les changements ou les améliorations; elles favorisent aussi la recommandation de nouvelles initiatives, de nouvelles approches ou de nouvelles stratégies. Une expérience en gestion de programmes en PPP aide la Société relativement à atteindre ses objectifs touchant l élaboration et la mise en place d un programme solide, conforme et efficace. Valeur ajoutée Considère si la structure d approvisionnement à l étude offre un coût global inférieur (en valeur actuelle) par rapport à une estimation des coûts ajustés au risque si le secteur public réalisait le projet lui-même (communément appelé le comparateur public ou le CSP). En termes simples, cet outil évalue si les avantages dépassent les coûts. DEGRÉ DE COMPÉTENCE : 3

18 Degré lll Démontre la connaissance de l application des modèles en valeur ajoutée, de leurs analyses, de leurs conclusions et de leurs résultats Évalue la méthodologie, son acceptabilité et la logique globale du modèle financier Possède la capacité de poser des questions pertinentes, de répondre à des questions complexes et de justifier les résultats Comprend les analyses de sensibilité, évalue les risques, probabilités, impacts, extrants et résultats et évalue les résultats selon les normes de l industrie Prépare les évaluations quantitatives et qualitatives; analyse et justifie les conclusions Dirige des ateliers sur le risque pour des projets complexes, développe des matrices de risque, identifie les risques et quantifie leur impact sous différents modes de réalisation Produit des analyses du flux de trésorerie, y compris le financement, l inflation/l augmentation des coûts et les taux d intérêt projetés et les frais d utilisation Possède la capacité de manipuler les modèles, de mener des analyses de sensibilité complexes, de réparer les modèles brisés et de développer des solutions de rechange pour les modèles La personne occupant ce poste doit posséder un solide niveau de connaissances et de compétences en analyse de valeur ajoutée afin de fournir des commentaires sur les analyses et les résultats de projets ainsi que pour offrir des conseils sur l examen des projets et faire des recommandations concernant la contribution financière du Fonds PPP Canada. Ces connaissances sont nécessaires pour examiner, en collaboration avec ses collègues, leurs conclusions ou leurs résultats, de donner des conseils sur les sujets de préoccupation et de justifier les résultats d analyse par une méthode claire et rationnelle. Ces connaissances comprennent la capacité d évaluer la méthodologie choisie, son admissibilité, la logique et la robustesse globale du modèle financier incorporé et la détermination des sujets de préoccupation ou de risques. Il faut pouvoir effectuer les évaluations, chercher des informations supplémentaires, analyser et valider les résultats, présenter et justifier les conclusions à ses collègues, au Dirigeant principal des finances et à la haute direction. Ces connaissances facilitent la consultation sur la conception d ateliers de risques et contribuent à déterminer, à catégoriser et à quantifier les divers risques connexes particulièrement ceux qui sont de nature financière. Ces connaissances facilitent la capacité d examiner les analyses de flux de trésorerie notamment le financement, les coûts d inflation et d indexation, les taux d intérêt ou les frais d utilisation projetés ainsi que les risques connexes; ces connaissances facilitent également la capacité de donner des conseils sur ces analyses. Cela comprend la capacité de donner des conseils sur la manière dont les enjeux et les risques peuvent être atténués ou minimisés. Ces connaissances entraînent des évaluations de l analyse en valeur ajoutée notamment la faisabilité financière du projet, la conformité et la valeur stratégique en tant que PPP et si le Principal doit obtenir l approbation d une contribution financière auprès du Dirigeant principal des finances et subséquemment auprès du Conseil d administration.

Impartition réussie du soutien d entrepôts de données

Impartition réussie du soutien d entrepôts de données La force de l engagement MD POINT DE VUE Impartition réussie du soutien d entrepôts de données Adopter une approche globale pour la gestion des TI, accroître la valeur commerciale et réduire le coût des

Plus en détail

1. Identifier et reconnaître le potentiel et les compétences de chaque employé(e).

1. Identifier et reconnaître le potentiel et les compétences de chaque employé(e). Grille d évaluation Identification de l employé(e) Nom : Prénom : Fonction : Date de l évaluation Objectifs de l évaluation 1. Identifier et reconnaître le potentiel et les compétences de chaque employé(e).

Plus en détail

Conseil de recherches en sciences humaines du Canada

Conseil de recherches en sciences humaines du Canada Conseil de recherches en sciences humaines du Canada Annexe à la Déclaration de responsabilité de la direction englobant le contrôle interne en matière de rapports financiers (non vérifiée) Exercice 2011-2012

Plus en détail

BUREAU DU CONSEIL PRIVÉ. Vérification de la sécurité des technologies de l information (TI) Rapport final

BUREAU DU CONSEIL PRIVÉ. Vérification de la sécurité des technologies de l information (TI) Rapport final Il y a un astérisque quand des renseignements sensibles ont été enlevés aux termes de la Loi sur l'accès à l'information et de la Loi sur la protection des renseignements personnels. BUREAU DU CONSEIL

Plus en détail

Bureau du Conseil privé Examen de l assurance de la gestion des voyages et des frais d accueil

Bureau du Conseil privé Examen de l assurance de la gestion des voyages et des frais d accueil Bureau du Conseil privé Examen de l assurance de la gestion des voyages et des frais d accueil Division de la vérification et de l évaluation Rapport final Le 4 mars 2011 Table des matières Sommaire...

Plus en détail

Secrétariat du Conseil du Trésor du Canada Améliorations recommandées pour étude

Secrétariat du Conseil du Trésor du Canada Améliorations recommandées pour étude Secrétariat du Conseil du Trésor du Canada Améliorations recommandées pour étude Rapport d inspection des pratiques professionnelles Date : le 16 janvier 2012 Table des matières DÉCLARATION DU VALIDATEUR

Plus en détail

Bureau du surintendant des institutions financières. Audit interne des Services intégrés : Services de la sécurité et de l administration

Bureau du surintendant des institutions financières. Audit interne des Services intégrés : Services de la sécurité et de l administration Bureau du surintendant des institutions financières Audit interne des Services intégrés : Services de la sécurité et de l administration Avril 2014 Table des matières 1. Contexte... 3 2. Objectif, délimitation

Plus en détail

BUREAU DU CONSEIL PRIVÉ. Vérification de la gouvernance ministérielle. Rapport final

BUREAU DU CONSEIL PRIVÉ. Vérification de la gouvernance ministérielle. Rapport final BUREAU DU CONSEIL PRIVÉ Vérification de la gouvernance ministérielle Division de la vérification et de l évaluation Rapport final Le 27 juin 2012 Table des matières Sommaire... i Énoncé d assurance...iii

Plus en détail

Fonds pour la recherche en Ontario

Fonds pour la recherche en Ontario Chapitre 4 Section 4.10 Ministère de la Recherche et de l Innovation Fonds pour la recherche en Ontario Suivi des vérifications de l optimisation des ressources, section 3.10 du Rapport annuel 2009 Contexte

Plus en détail

Vérification des procédures en fin d exercice

Vérification des procédures en fin d exercice Vérification des procédures en fin d exercice DIVERSIFICATION DE L ÉCONOMIE DE L OUEST CANADA Direction générale de la vérification et de l évaluation Décembre 2011 Table des matières 1.0 Résumé 1 2.0

Plus en détail

Rapport sur l audit interne de la gouvernance de la gestion de l information et des technologies de l information

Rapport sur l audit interne de la gouvernance de la gestion de l information et des technologies de l information Rapport sur l audit interne de la gouvernance de la gestion de l information et des technologies de l information Bureau du surintendant des institutions financières Novembre 2012 Table des matières 1.

Plus en détail

ASSOCIATION DES COMPTABLES GÉNÉRAUX ACCRÉDITÉS DU CANADA. Norme de formation Professionnelle continue Version 1.1

ASSOCIATION DES COMPTABLES GÉNÉRAUX ACCRÉDITÉS DU CANADA. Norme de formation Professionnelle continue Version 1.1 ASSOCIATION DES COMPTABLES GÉNÉRAUX ACCRÉDITÉS DU CANADA Norme de formation Professionnelle continue Version 1.1 Association des comptables généraux accrédités du Canada 100 4200 North Fraser Way Burnaby

Plus en détail

NORME INTERNATIONALE D AUDIT 620 UTILISATION DES TRAVAUX D UN EXPERT DESIGNE PAR L AUDITEUR

NORME INTERNATIONALE D AUDIT 620 UTILISATION DES TRAVAUX D UN EXPERT DESIGNE PAR L AUDITEUR NORME INTERNATIONALE D AUDIT 620 UTILISATION DES TRAVAUX D UN EXPERT DESIGNE PAR L AUDITEUR Introduction (Applicable aux audits d états financiers pour les périodes ouvertes à compter du 15 décembre 2009)

Plus en détail

Agence canadienne de développement international 200, promenade du Portage Gatineau (Québec) K1A 0G4 Tél. : (819) 997-5006 Sans frais :

Agence canadienne de développement international 200, promenade du Portage Gatineau (Québec) K1A 0G4 Tél. : (819) 997-5006 Sans frais : Agence canadienne de développement international 200, promenade du Portage Gatineau (Québec) K1A 0G4 Tél. : (819) 997-5006 Sans frais : 1-800-230-6349 Télécopieur : (819) 953-6088 (Pour les malentendants

Plus en détail

Rapport annuel au Parlement 2007-2008

Rapport annuel au Parlement 2007-2008 Rapport annuel au Parlement 2007-2008 L administration de la Loi sur la protection des renseignements personnels RC4415-1 Avant-propos Le présent rapport annuel au Parlement a été rédigé sous l autorité

Plus en détail

COMMISSARIAT À LA PROTECTION DE LA VIE PRIVÉE DU CANADA. Vérification de la gestion des ressources humaines

COMMISSARIAT À LA PROTECTION DE LA VIE PRIVÉE DU CANADA. Vérification de la gestion des ressources humaines COMMISSARIAT À LA PROTECTION DE LA VIE PRIVÉE DU CANADA Vérification de la gestion des ressources humaines 13 mai 2010 Préparée par le Centre de gestion publique Inc. TABLE DES MATIÈRES 1.0 Sommaire...

Plus en détail

Bureau du surintendant des institutions financières. Rapport de vérification interne sur le Groupe de l assurance-vie Conglomérats

Bureau du surintendant des institutions financières. Rapport de vérification interne sur le Groupe de l assurance-vie Conglomérats Bureau du surintendant des institutions financières Groupe de l assurance-vie Conglomérats Juin 2012 Table des matières 1. Contexte... 2 2. Objectif, portée et méthodologie... 3 3. Conclusion... 4 4. Réponse

Plus en détail

Affaires autochtones et Développement du Nord Canada. Rapport de vérification interne

Affaires autochtones et Développement du Nord Canada. Rapport de vérification interne Affaires autochtones et Développement du Nord Canada Rapport de vérification interne Vérification de la délégation des pouvoirs, de la conception organisationnelle et de la classification Préparé par la

Plus en détail

Plan de cours Programme de leadership en entreprise pour les conseillers juridiques d entreprise

Plan de cours Programme de leadership en entreprise pour les conseillers juridiques d entreprise Plan de cours Programme de leadership en entreprise pour les conseillers juridiques d entreprise Un juriste typique qui assume un rôle de juriste d entreprise est armé d une solide formation et expérience

Plus en détail

Restaurant Brands International Inc. Conseil d administration Lignes directrices sur la gouvernance. Adoptées le 11 décembre 2014

Restaurant Brands International Inc. Conseil d administration Lignes directrices sur la gouvernance. Adoptées le 11 décembre 2014 Restaurant Brands International Inc. Conseil d administration Lignes directrices sur la gouvernance Adoptées le 11 décembre 2014 Le conseil d administration (le «conseil») de Restaurant Brands International

Plus en détail

Formulaire d évaluation du stage d expérience pratique - cheminement CPA, CGA

Formulaire d évaluation du stage d expérience pratique - cheminement CPA, CGA 5, Place Ville Marie, bureau 800 Montréal (Québec) H3B 2G2 T. 514 288.3256 1 800 363.4688 Téléc. 514 843.8375 www.cpaquebec.ca Formulaire d évaluation du stage d expérience pratique - cheminement CPA,

Plus en détail

F150. Gestion du risque pour professionnels des finances MANUEL DU PARTICIPANT. Ébauche 18 février 2013 Version 6

F150. Gestion du risque pour professionnels des finances MANUEL DU PARTICIPANT. Ébauche 18 février 2013 Version 6 F150 Gestion du risque pour professionnels des finances MANUEL DU PARTICIPANT Ébauche 18 février 2013 Version 6 École de la fonction publique du Canada (2013) École de la fonction publique du Canada http://www.monecole.gc.ca/

Plus en détail

CFC 450 PROGRAMME DES CADRES DIRIGEANTS SYLLABUS

CFC 450 PROGRAMME DES CADRES DIRIGEANTS SYLLABUS CFC 450 PROGRAMME DES CADRES DIRIGEANTS SYLLABUS AVANT-PROPOS 1. Le Programme des cadres dirigeants (PCD) est un programme de séminaire en résidence de quatre jours et demi à l intention des officiers

Plus en détail

Compétences de gestion et leadership transformationnel : les incontournables liés au nouveau contexte environnemental

Compétences de gestion et leadership transformationnel : les incontournables liés au nouveau contexte environnemental Compétences de gestion et leadership transformationnel : les incontournables liés au nouveau contexte environnemental Natalie Rinfret, Ph.D. Colloque de l Association des directeurs généraux des services

Plus en détail

VÉRIFICATION DU PROCESSUS DE PRÉPARATION DES ÉTATS FINANCIERS ANNUELS ET DES RAPPORT DE VÉRIFICATION NO DE PROJET 12/13 01-03

VÉRIFICATION DU PROCESSUS DE PRÉPARATION DES ÉTATS FINANCIERS ANNUELS ET DES RAPPORT DE VÉRIFICATION NO DE PROJET 12/13 01-03 ET DES RAPPORTS FINANCIERS TRIMESTRIELS DE L AGENCE SPATIALE CANADIENNE RAPPORT DE VÉRIFICATION NO DE PROJET 12/13 01-03 MARS 2013 Table des matières 1.0 SOMMAIRE... 5 1.1 OBJECTIF DE LA VÉRIFICATION...

Plus en détail

Faits saillants du Cadre des profils de compétences en TIC

Faits saillants du Cadre des profils de compétences en TIC Développer aujourd hui la main-d œuvre de demain Information and Communications Technology Council Conseil des technologies de l information et des communications Faits saillants du Cadre des profils de

Plus en détail

SECTION VI OUTILS DE GESTION DU RENDEMENT POUR DES FAMILLES D EMPLOIS COMMUNES POUR LES COMPÉTENCES COMPORTEMENTALES

SECTION VI OUTILS DE GESTION DU RENDEMENT POUR DES FAMILLES D EMPLOIS COMMUNES POUR LES COMPÉTENCES COMPORTEMENTALES Compétences pour les intervenants canadiens en toxicomanie SECTION VI OUTILS DE GESTION DU RENDEMENT POUR DES FAMILLES D EMPLOIS COMMUNES POUR LES COMPÉTENCES COMPORTEMENTALES Cette documentation est publiée

Plus en détail

2013-2014 RAPPORT DE SÉCURITÉ DE LA SOCIÉTÉ

2013-2014 RAPPORT DE SÉCURITÉ DE LA SOCIÉTÉ 2013-2014 RAPPORT DE SÉCURITÉ DE LA SOCIÉTÉ NOVEMBRE 2014 Table des matières RAPPORT DE SÉCURITÉ DE LA SOCIÉTÉ 2013-2014 Introduction du président et chef de la direction...ii Buts en matière de sécurité

Plus en détail

Guide de travail pour l auto-évaluation:

Guide de travail pour l auto-évaluation: Guide de travail pour l auto-évaluation: Gouvernance d entreprise comité d audit Mars 2015 This document is also available in English. Conditions d application Le Guide de travail pour l auto-évaluation

Plus en détail

Administration canadienne de la sûreté du transport aérien

Administration canadienne de la sûreté du transport aérien Administration canadienne de la sûreté du transport aérien Norme relative au système de gestion des fournisseurs de services de contrôle de l ACSTA Octobre 2009 La présente norme est assujettie aux demandes

Plus en détail

1. Administration et exécution des opérations financières du programme

1. Administration et exécution des opérations financières du programme UNITED NATIONS ENTITY FOR GENDER EQUALITY AND THE EMPOWERMENT OF WOMEN DESCRIPTION DE POSTE I. Information sur le poste Titre du poste: Assistant(e) aux Opérations Type de Contrat : Contrat de Service

Plus en détail

Déclaration ministérielle sur l assurance de la qualité des programmes d enseignement menant à des grades au Canada

Déclaration ministérielle sur l assurance de la qualité des programmes d enseignement menant à des grades au Canada Déclaration ministérielle sur l assurance de la qualité des programmes d enseignement menant à des grades au Canada 2007 Déclaration ministérielle sur l assurance de la qualité des programmes d enseignement

Plus en détail

Titre du Poste Jeune Expert Associé Unité Bureau Exécutif du PNUE Emplacement Nairobi Durée 2 ans (possibilité d extension pour une troisième année)

Titre du Poste Jeune Expert Associé Unité Bureau Exécutif du PNUE Emplacement Nairobi Durée 2 ans (possibilité d extension pour une troisième année) FICHE DE POSTE DE JEA FRANÇAIS AU PNUE POUR L EQUIPE POST-2015 TEAM/ BUREAU EXECUTIF Information Générale Titre du Poste Jeune Expert Associé Unité Bureau Exécutif du PNUE Emplacement Nairobi Durée 2 ans

Plus en détail

Modernisation et gestion de portefeuilles d applications bancaires

Modernisation et gestion de portefeuilles d applications bancaires Modernisation et gestion de portefeuilles d applications bancaires Principaux défis et facteurs de réussite Dans le cadre de leurs plans stratégiques à long terme, les banques cherchent à tirer profit

Plus en détail

Non-Operational Reporting and Analytics (NORA) Mettre à profit l information potentielle aux centres de santé communautaire

Non-Operational Reporting and Analytics (NORA) Mettre à profit l information potentielle aux centres de santé communautaire Non-Operational Reporting and Analytics (NORA) Mettre à profit l information potentielle aux centres de santé communautaire Association des centres de santé de l Ontario Bureau de la direction des projets

Plus en détail

Sondage sur la volonté d améliorer la gouvernance

Sondage sur la volonté d améliorer la gouvernance Sondage sur la volonté d améliorer la gouvernance Ce Sondage sur la volonté d améliorer la gouvernance a été adapté, avec la permission de Quantum Transformation Technologies, de son Governance & Managerial

Plus en détail

Programme des Nations Unies pour l'environnement

Programme des Nations Unies pour l'environnement NATIONS UNIES EP Programme des Nations Unies pour l'environnement Distr. GÉNÉRALE UNEP/OzL.Pro/ExCom/68/12 2 novembre 2012 FRANÇAIS ORIGINAL : ANGLAIS COMITÉ EXÉCUTIF DU FONDS MULTILATÉRAL AUX FINS D APPLICATION

Plus en détail

NOTE D INFORMATION. Conseils sur l autoévaluation en matière de cybersécurité

NOTE D INFORMATION. Conseils sur l autoévaluation en matière de cybersécurité Date : Le 28 octobre 2013 NOTE D INFORMATION Destinataires : Institutions financières fédérales Objet : Conseils sur l autoévaluation en matière de cybersécurité Les cyberattaques sont de plus en plus

Plus en détail

Services de travail temporaire

Services de travail temporaire Chapitre 4 Section 4.14 Ministère des Services gouvernementaux Services de travail temporaire Suivi des vérifications de l optimisation des ressources, section 3.14 du Rapport annuel 2005 Chapitre 4 Section

Plus en détail

Poste : AGENT AUX ACHATS. Conditions d accès à la profession : Tâches : ACHATS

Poste : AGENT AUX ACHATS. Conditions d accès à la profession : Tâches : ACHATS Norme professionnelle (Pour décrire des emplois de la chaîne d'approvisionnement, réaliser des évaluations du rendement, élaborer des plans de carrière, etc.) Description du poste (selon la définition

Plus en détail

COMMUNIQUÉ. Lignes directrices relatives à la gouvernance des technologies de l information (TI)

COMMUNIQUÉ. Lignes directrices relatives à la gouvernance des technologies de l information (TI) COMMUNIQUÉ 14-COM-002 14 juillet 2014 Lignes directrices relatives à la gouvernance des technologies de l information (TI) L Association des superviseurs prudentiels des caisses (ASPC) a créé un groupe

Plus en détail

DIRIGEZ MIEUX. AMÉLIOREZ VOTRE COACHING AUPRÈS DES LEADERS. INSTAUREZ UNE MEILLEURE CULTURE DE LEADERSHIP.

DIRIGEZ MIEUX. AMÉLIOREZ VOTRE COACHING AUPRÈS DES LEADERS. INSTAUREZ UNE MEILLEURE CULTURE DE LEADERSHIP. DIRIGEZ MIEUX. AMÉLIOREZ VOTRE COACHING AUPRÈS DES LEADERS. INSTAUREZ UNE MEILLEURE CULTURE DE LEADERSHIP. MOBILIS PERFORMA PRÉSENTE LE PROGRAMME DE FORMATION PROFESSIONNELLE EN, UNE FORMATION ÉLABORÉE

Plus en détail

Bureau du surintendant des institutions financières

Bureau du surintendant des institutions financières Bureau du surintendant des institutions financières Rapport de la Vérification interne sur le Groupe des assurances multirisques (GAM), Secteur de la surveillance Juin 2013 Table des matières 1. Contexte...

Plus en détail

MINISTÈRE DE LA JUSTICE CANADA RAPPORT D AUDIT SUR LA DÉLÉGATION DES POUVOIRS FINANCIERS

MINISTÈRE DE LA JUSTICE CANADA RAPPORT D AUDIT SUR LA DÉLÉGATION DES POUVOIRS FINANCIERS MINISTÈRE DE LA JUSTICE CANADA RAPPORT D AUDIT SUR LA DÉLÉGATION DES POUVOIRS FINANCIERS Février 2014 Le contenu de cette publication ou de ce produit peut être reproduit en tout ou en partie, par quelque

Plus en détail

Comité de la réglementation des assurance de l AAI Le rôle de l actuaire dans le contrôle prudentiel des sociétés d assurances

Comité de la réglementation des assurance de l AAI Le rôle de l actuaire dans le contrôle prudentiel des sociétés d assurances Le rôle de l actuaire dans le contrôle prudentiel Introduction Cette note a pour but d établir la position de l AAI sur le rôle que les actuaires devraient jouer dans le contrôle prudentiel des sociétés

Plus en détail

Vérification des contrats et processus propres au Service du parc automobile. Déposé devant le Comité de la vérification le 12 mars 2015

Vérification des contrats et processus propres au Service du parc automobile. Déposé devant le Comité de la vérification le 12 mars 2015 Bureau du vérificateur général Vérification des contrats et processus propres Résumé Déposé devant le Comité de la vérification le 12 mars 2015 Cette page a été intentionnellement laissée en blanc. Vérification

Plus en détail

MÉTHODOLOGIE DE L ASSESSMENT CENTRE L INSTRUMENT LE PLUS ADÉQUAT POUR : DES SÉLECTIONS DE QUALITÉ DES CONSEILS DE DÉVELOPPEMENT FONDÉS

MÉTHODOLOGIE DE L ASSESSMENT CENTRE L INSTRUMENT LE PLUS ADÉQUAT POUR : DES SÉLECTIONS DE QUALITÉ DES CONSEILS DE DÉVELOPPEMENT FONDÉS MÉTHODOLOGIE DE L ASSESSMENT CENTRE L INSTRUMENT LE PLUS ADÉQUAT POUR : DES SÉLECTIONS DE QUALITÉ ET DES CONSEILS DE DÉVELOPPEMENT FONDÉS 1. Introduction Placer la «bonne personne au bon endroit» représente

Plus en détail

DOSSIER SOLUTION CA Service Assurance Mai 2010. assurez la qualité et la disponibilité des services fournis à vos clients

DOSSIER SOLUTION CA Service Assurance Mai 2010. assurez la qualité et la disponibilité des services fournis à vos clients DOSSIER SOLUTION CA Service Assurance Mai 2010 assurez la qualité et la disponibilité des services fournis à vos clients est un portefeuille de solutions de gestion matures et intégrées, qui contribue

Plus en détail

Grands Magasins et Magasins Multi-Commerces

Grands Magasins et Magasins Multi-Commerces Famille professionnelle de l, Secrétaire / Assistant Assistant, assistant administratif Le secrétaire aide à la planification et à l organisation des activités afin de faciliter la gestion de l information.

Plus en détail

RÉFÉRENTIEL DE COMPÉTENCES. DU GESTIONNAIRE-LEADER de la fonction publique québécoise

RÉFÉRENTIEL DE COMPÉTENCES. DU GESTIONNAIRE-LEADER de la fonction publique québécoise RÉFÉRENTIEL DE COMPÉTENCES DU GESTIONNAIRE-LEADER de la fonction publique québécoise RÉFÉRENTIEL DE COMPÉTENCES DU GESTIONNAIRE-LEADER de la fonction publique québécoise Papier 30 % fibres recyclées postconsommation,

Plus en détail

ITIL V3. Transition des services : Principes et politiques

ITIL V3. Transition des services : Principes et politiques ITIL V3 Transition des services : Principes et politiques Création : janvier 2008 Mise à jour : août 2009 A propos A propos du document Ce document de référence sur le référentiel ITIL V3 a été réalisé

Plus en détail

Série «Connaissances et employabilité» Préparation au milieu de travail, 8 e et 9 e années

Série «Connaissances et employabilité» Préparation au milieu de travail, 8 e et 9 e années Série «Connaissances et employabilité» Préparation au milieu de travail, 8 e et 9 e années Les cours de la série «Connaissances et employabilité» du secondaire premier cycle sont axés sur l exploration.

Plus en détail

VÉRIFICATION DES PRÊTS À L AFFECTATION. 31 janvier 2001. Direction de la vérification (SIV)

VÉRIFICATION DES PRÊTS À L AFFECTATION. 31 janvier 2001. Direction de la vérification (SIV) Contenu archivé L'information archivée sur le Web est disponible à des fins de consultation, de recherche ou de tenue de dossiers seulement. Elle n a été ni modifiée ni mise à jour depuis sa date d archivage.

Plus en détail

Norme ISA 620, Utilisation par l auditeur des travaux d un expert de son choix

Norme ISA 620, Utilisation par l auditeur des travaux d un expert de son choix IFAC Board Prise de position définitive 2009 Norme internationale d audit (ISA) Norme ISA 620, Utilisation par l auditeur des travaux d un expert de son choix Le présent document a été élaboré et approuvé

Plus en détail

Rapport de surveillance des politiques de Limites des pouvoirs de la direction

Rapport de surveillance des politiques de Limites des pouvoirs de la direction Rapport de surveillance des politiques de Limites des pouvoirs de la direction Période de référence : Septembre à décembre 2014 Période de référence précédente : 30 septembre 2014 Nom de l auteur : K.

Plus en détail

Normes de mise en œuvre des programmes et applications concrètes. En vigueur à compter du 1 er janvier 2014

Normes de mise en œuvre des programmes et applications concrètes. En vigueur à compter du 1 er janvier 2014 Normes de mise en œuvre des programmes et applications concrètes En vigueur à compter du 1 er janvier 2014 Normes de mise en œuvre des programmes et applications concrètes En vigueur à compter du 1 er

Plus en détail

La gestion de la sécurité chez NAV CANADA

La gestion de la sécurité chez NAV CANADA Présentation pour la séance d information de Transports Canada sur le SMS La gestion de la sécurité chez NAV CANADA Heather Henderson Gestionnaire, Formation et communications Bureau de gestion de la sécurité

Plus en détail

C ) Détail volets A, B, C, D et E. Hypothèses (facteurs externes au projet) Sources de vérification. Actions Objectifs Méthode, résultats

C ) Détail volets A, B, C, D et E. Hypothèses (facteurs externes au projet) Sources de vérification. Actions Objectifs Méthode, résultats C ) Détail volets A, B, C, D et E Actions Objectifs Méthode, résultats VOLET A : JUMELAGE DE 18 MOIS Rapports d avancement du projet. Réorganisation de l administration fiscale Rapports des voyages d étude.

Plus en détail

Vingt-cinq questions posées lors d une entrevue

Vingt-cinq questions posées lors d une entrevue Vingt-cinq questions posées lors d une entrevue Cette section vous propose une synthèse des questions les plus susceptibles d être posées en entrevue de sélection. Cette section peut vous aider lors de

Plus en détail

i) Types de questions Voici les lignes directrices pour chaque type de question ainsi que la pondération approximative pour chaque type :

i) Types de questions Voici les lignes directrices pour chaque type de question ainsi que la pondération approximative pour chaque type : Raison d être Plan des examens Audit interne et contrôles internes [MU1] 2011-2012 Les examens Audit interne et contrôles internes [MU1] ont été élaborés à l aide d un plan d examen. Le plan d examen,

Plus en détail

Comité des griefs des Forces canadiennes. Pour la période 2010-2011 à 2012-2013. Rapport sur les plans et les priorités

Comité des griefs des Forces canadiennes. Pour la période 2010-2011 à 2012-2013. Rapport sur les plans et les priorités Comité des griefs des Forces canadiennes Pour la période 2010-2011 à 2012-2013 Rapport sur les plans et les priorités L'honorable Peter Gordon MacKay Ministre de la Défense nationale Table des matières

Plus en détail

Résumé du plan d entreprise. 2010 2011 à 2014 2015

Résumé du plan d entreprise. 2010 2011 à 2014 2015 Résumé du plan d entreprise 2010 2011 à 2014 2015 Comprenant les budgets d exploitation et d immobilisations pour 2010-2011 CONSTRUCTION DE DÉFENSE CANADA Table des matières Résumé...1 Plan d étaillé du

Plus en détail

Poste à temps plein permanent Selon l échelle salariale de la CDRHPNQ en vigueur

Poste à temps plein permanent Selon l échelle salariale de la CDRHPNQ en vigueur AFFICHAGE DE POSTE 2 e affichage Titre du poste : Département : Gestionnaire : Lieu de travail : Catégorie : Salaire : Employés sous gestion : Priorité d embauche : Directeur des Services de soutien Services

Plus en détail

Enseignement au cycle primaire (première partie)

Enseignement au cycle primaire (première partie) Ligne directrice du cours menant à une qualification additionnelle Enseignement au cycle primaire (première partie) Annexe D Règlement 184/97 Qualifications requises pour enseigner Normes d exercice de

Plus en détail

Guide pour réussir l implantation et l utilisation des indicateurs de gestion municipaux comme outil de prise de décision

Guide pour réussir l implantation et l utilisation des indicateurs de gestion municipaux comme outil de prise de décision Guide pour réussir l implantation et l utilisation des indicateurs de gestion municipaux comme outil de prise de décision Rédaction : Yves Gagnon, FCGA, OMA Consultant en gestion municipale Décembre 2008

Plus en détail

Appendice 2. (normative) Structure de niveau supérieur, texte de base identique, termes et définitions de base communs

Appendice 2. (normative) Structure de niveau supérieur, texte de base identique, termes et définitions de base communs Appendice 2 (normative) Structure de niveau supérieur, texte de base identique, termes et définitions de base communs NOTE Dans les propositions de Texte identique, XXX désigne un qualificatif de norme

Plus en détail

Audit du cadre de gestion du programme de développement de technologies d exploration avancée (1.2.2.3)

Audit du cadre de gestion du programme de développement de technologies d exploration avancée (1.2.2.3) Audit du cadre de gestion du programme de développement de technologies d exploration avancée (1.2.2.3) RAPPORT D AUDIT Projet # 12/13 01 06 préparé par la Direction, vérification et évaluation NOVEMBRE

Plus en détail

Ligne directrice du cours de perfectionnement pour les directrices et directeurs d école

Ligne directrice du cours de perfectionnement pour les directrices et directeurs d école Ligne directrice du cours de perfectionnement pour les directrices et directeurs d école Règlement 184/97 Qualifications requises pour enseigner Janvier 2005 This document is available in English under

Plus en détail

L expérience à votre service. Guide du Crédit lié à la gestion de risques d ENCON

L expérience à votre service. Guide du Crédit lié à la gestion de risques d ENCON L expérience à votre service Guide du Crédit lié à la gestion de risques d ENCON Table des matières Introduction Contexte Condition «fondamentale» : Entente écrite 1 2 3 Condition n o 1 : Sous-condition

Plus en détail

ÉTUDES PROFESSIONNELLES ET TECHNOLOGIQUES

ÉTUDES PROFESSIONNELLES ET TECHNOLOGIQUES ÉTUDES PROFESSIONNELLES ET TECHNOLOGIQUES RAISON D ÊTRE ET PHILOSOPHIE DU PROGRAMME Par son programme d Études professionnelles et technologiques (ÉPT), l enseignement au secondaire en Alberta relève de

Plus en détail

Analytique prévisionnelle des projets. Votre projet sera-t-il gagnant?

Analytique prévisionnelle des projets. Votre projet sera-t-il gagnant? Analytique prévisionnelle des projets Votre projet sera-t-il gagnant? Table des matières Une nouvelle démarche pour réduire les risques liés à un projet... 1 Analyse comparative de projets gagnants...

Plus en détail

Gestion du capital Rapport de vérification final Rapport n o 13/13 17 février 2014

Gestion du capital Rapport de vérification final Rapport n o 13/13 17 février 2014 Gestion du capital Rapport de vérification final Rapport n o 13/13 17 février 2014 Diffusion Destinataires : Président et chef de la direction Premier vice-président et chef de la direction financière

Plus en détail

Cohésion d Equipe - Team Building

Cohésion d Equipe - Team Building Public concerné : Cadres et cadres supérieurs. Cohésion d Equipe - Team Building Objectifs : Comprendre les mécanismes de fonctionnement d une équipe. Comprendre les rôles de chacun et le rôle de l encadreur.

Plus en détail

ANNEXE A LA CIRCULAIRE SUR LE CONTROLE INTERNE ET L AUDIT INTERNE TABLE DES MATIERES

ANNEXE A LA CIRCULAIRE SUR LE CONTROLE INTERNE ET L AUDIT INTERNE TABLE DES MATIERES PPB-2006-8-1-CPA ANNEXE A LA CIRCULAIRE SUR LE CONTROLE INTERNE ET L AUDIT INTERNE TABLE DES MATIERES Introduction 0. Base légale 1. Le contrôle interne 1.1. Définition et éléments constitutifs 1.2. Mesures

Plus en détail

Services technologiques mondiaux IBM Canada Services de personnel d appoint. Catalogue des fonctions techniques

Services technologiques mondiaux IBM Canada Services de personnel d appoint. Catalogue des fonctions techniques technologiques mondiaux IBM Canada de personnel d appoint Catalogue des fonctions techniques de personnel d appoint Catalogue des postes techniques de personnel d appoint Postes techniques Table des matières

Plus en détail

Ministère des Richesses naturelles de l Ontario Direction de l application des règlements

Ministère des Richesses naturelles de l Ontario Direction de l application des règlements Ministère des Richesses naturelles de l Ontario Direction de l application des règlements Rapport annuel sur les éloges et les plaintes du public 1 Table des matières Message du responsable de la gouvernance

Plus en détail

La planification des RH et la dotation en personnel : comment sont-elles reliées?

La planification des RH et la dotation en personnel : comment sont-elles reliées? La planification des RH et la dotation en personnel : comment sont-elles reliées? Contexte Nous entendons dire : «La planification des RH constitue le fondement de la dotation en personnel sous la nouvelle

Plus en détail

Gérez vos coûts de projet intelligemment

Gérez vos coûts de projet intelligemment Gérez vos coûts de projet intelligemment À propos de De nos jours, les projets en immobilisation sont de plus en plus gros, de plus en plus complexes. Sans une analyse exhaustive de la valeur acquise,

Plus en détail

Chapitre 7 Ministère du Développement des ressources humaines / Andersen Consulting

Chapitre 7 Ministère du Développement des ressources humaines / Andersen Consulting Ministère du Développement des ressources humaines / Andersen Consulting Contenu Contexte................................................................ 101 Examen du contrat........................................................

Plus en détail

Fonctionnaire chargé de la collecte de fonds/de la visibilité (P-3) 68,661

Fonctionnaire chargé de la collecte de fonds/de la visibilité (P-3) 68,661 Initulé de poste et classe : Avis de vacance de poste n : Fonctionnaire chargé de la collecte de fonds/de la visibilité (P-3) 5027FE-RE Date limite de dépôt des candidatures : 10.06.2015 Unité administrative

Plus en détail

Diplôme d Etat d infirmier Référentiel de compétences

Diplôme d Etat d infirmier Référentiel de compétences Annexe II Diplôme d Etat d infirmier Référentiel de compétences Les référentiels d activités et de compétences du métier d infirmier diplômé d Etat ne se substituent pas au cadre réglementaire. En effet,

Plus en détail

E-COMMERCE VERS UNE DÉFINITION INTERNATIONALE ET DES INDICATEURS STATISTIQUES COMPARABLES AU NIVEAU INTERNATIONAL

E-COMMERCE VERS UNE DÉFINITION INTERNATIONALE ET DES INDICATEURS STATISTIQUES COMPARABLES AU NIVEAU INTERNATIONAL E-COMMERCE VERS UNE DÉFINITION INTERNATIONALE ET DES INDICATEURS STATISTIQUES COMPARABLES AU NIVEAU INTERNATIONAL Bill Pattinson Division de la politique de l information, de l informatique et de la communication

Plus en détail

Chapitre 5 Ministère des Finances Gestion de la trésorerie

Chapitre 5 Ministère des Finances Gestion de la trésorerie Ministère des Finances Gestion de la trésorerie Contenu Contexte................................................................. 75 Étendue..................................................................

Plus en détail

Lignes directrices à l intention des praticiens

Lignes directrices à l intention des praticiens Janvier 2005 Lignes directrices à l intention des praticiens Visiter notre site Web : www.cga-pdnet.org/fr-ca Le praticien exerçant seul ou au sein d un petit cabinet et l indépendance Le Code des principes

Plus en détail

Le Conseil canadien des consultants en immigration du Canada États financiers Pour la période du 18 février 2011 (date de création) au 30 juin 2011

Le Conseil canadien des consultants en immigration du Canada États financiers Pour la période du 18 février 2011 (date de création) au 30 juin 2011 Le Conseil canadien des consultants États financiers Pour la période du 18 février 2011 (date de création) au 30 juin 2011 Contenu Rapport d un vérificateur indépendant 2 États financiers Bilan 3 État

Plus en détail

Modèles de profils de poste et de termes de référence pour les principales tâches de suivi-évaluation

Modèles de profils de poste et de termes de référence pour les principales tâches de suivi-évaluation Annexe E Modèles de profils de poste et de termes de référence pour les principales tâches de suivi-évaluation Pour une gestion orientée vers l'impact Guide pratique de S&E des projets Table des matières

Plus en détail

Gestionnaires. Parcoursd apprentissage

Gestionnaires. Parcoursd apprentissage Gestionnaires Parcoursd apprentissage V2 VOTRE PARTENAIRE EN APPRENTISSAGE L École de la fonction publique du Canada offre des produits d apprentissage et de formation qui contribuent au renouvellement

Plus en détail

Le contenu de cette publication a été préparé par le ministère des Transports.

Le contenu de cette publication a été préparé par le ministère des Transports. Le contenu de cette publication a été préparé par le ministère des Transports. Cette publication a été produite par la Direction du soutien aux opérations Ministère des Transports 700, boul. René-Lévesque

Plus en détail

ACTIVITÉS DE COMMUNICATION LANGAGIÈRE ET STRATÉGIES

ACTIVITÉS DE COMMUNICATION LANGAGIÈRE ET STRATÉGIES référence pour les langues ACTIVITÉS DE COMMUNICATION LANGAGIÈRE ET STRATÉGIES Activités de production et stratégies PRODUCTION ORALE GÉNÉRALE MONOLOGUE SUIVI : décrire l'expérience MONOLOGUE SUIVI : argumenter

Plus en détail

Processus de validation des coûts à l appui de l attestation par l DPF

Processus de validation des coûts à l appui de l attestation par l DPF ASSISTANT DEPUTY MINISTER (FINANCE AND CORPORATE SERVICES) SOUS-MINISTRE ADJOINT (FINANCES ET SERVICES DU MINISTÈRE) Processus de validation des coûts à l appui de l attestation par l DPF Allan Weldon!

Plus en détail

vérificatrice générale du Canada à la Chambre des communes

vérificatrice générale du Canada à la Chambre des communes 2010 Rapport de la vérificatrice générale du Canada à la Chambre des communes AUTOMNE Chapitre 1 Le Plan d action économique du Canada Bureau du vérificateur général du Canada Le Rapport d automne 2010

Plus en détail

Analyse structurée de solutions pour BMC Remedy IT Service Management v 7

Analyse structurée de solutions pour BMC Remedy IT Service Management v 7 LIVRE BLANC SUR LES PRATIQUES ITIL Analyse structurée de solutions pour BMC Remedy IT Service Management v 7 Exploiter le potentiel des pratiques ITIL grâce aux ateliers d analyse de solutions organisés

Plus en détail

LE CONTRÔLE INTERNE GUIDE DE PROCÉDURES

LE CONTRÔLE INTERNE GUIDE DE PROCÉDURES LE CONTRÔLE INTERNE GUIDE DE PROCÉDURES Direction du développement des entreprises Préparé par Jacques Villeneuve, c.a. Conseiller en gestion Publié par la Direction des communications : janvier 1995 Réédité

Plus en détail

COMMANDITÉ DE BROOKFIELD RENEWABLE ENERGY PARTNERS L.P. CHARTE DU COMITÉ D AUDIT

COMMANDITÉ DE BROOKFIELD RENEWABLE ENERGY PARTNERS L.P. CHARTE DU COMITÉ D AUDIT COMMANDITÉ DE BROOKFIELD RENEWABLE ENERGY PARTNERS L.P. CHARTE DU COMITÉ D AUDIT Février 2015 Un comité du conseil d administration (le «conseil») du commandité (le «commandité») de Brookfield Renewable

Plus en détail

Pas d installations ou d équipement particuliers.

Pas d installations ou d équipement particuliers. COURS MAM1010 : Niveau : Préalable : Description : Paramètres : MARKÉTING ET GESTION Débutant Aucun L élève acquiert des notions de base en gestion et en markéting et donne des indications sur les meilleures

Plus en détail

Le système d accréditation n est pas un système basé sur la conformité à la. de ce fait, il se différencie

Le système d accréditation n est pas un système basé sur la conformité à la. de ce fait, il se différencie Système d accreditation des organismes de formation Origine, objectifs et méthodologie du système d accréditation Carlos Capela Coordinateur du projet INOFOR - Institut pour l innovation dans la formation

Plus en détail

Vérification du projet de développement d un système électronique commun de gestion de l information (SÉCGI)

Vérification du projet de développement d un système électronique commun de gestion de l information (SÉCGI) Vérification du projet de développement d un système électronique commun de gestion de l information (SÉCGI) Décembre 2004 Table des matières Sommaire Introduction 1 Objet, portée et moment de la vérification

Plus en détail

LIGNE DIRECTRICE SUR LA GESTION DE LA CONTINUITÉ DES ACTIVITÉS

LIGNE DIRECTRICE SUR LA GESTION DE LA CONTINUITÉ DES ACTIVITÉS LIGNE DIRECTRICE SUR LA GESTION DE LA CONTINUITÉ DES ACTIVITÉS Avril 2010 Table des matières Préambule...3 Introduction...4 Champ d application...5 Entrée en vigueur et processus de mise à jour...6 1.

Plus en détail