Le contenu de cette publication a été préparé par le ministère des Transports.

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Le contenu de cette publication a été préparé par le ministère des Transports."

Transcription

1

2

3

4 Le contenu de cette publication a été préparé par le ministère des Transports. Cette publication a été produite par la Direction du soutien aux opérations Ministère des Transports 700, boul. René-Lévesque Est, 22 e étage Québec (Québec) G1R 5H1 Pour tout renseignement supplémentaire ou commentaire concernant le présent guide, vous pouvez communiquer avec la Direction du soutien aux opérations, au Service de la gestion des projets routiers, par téléphone au Gouvernement du Québec ISBN (PDF) Dépôt légal - Bibliothèque et Archives nationales du Québec, 2011 Dépôt légal - Bibliothèque et Archives Canada, 2011

5 Préface Le ministère des Transports accorde annuellement plusieurs centaines de contrats de construction visant la conservation, l amélioration et le développement du réseau routier québécois. Sa planification quinquennale contient quelques milliers de projets en préparation, répartis dans l ensemble de ses directions territoriales. En plus des éléments techniques, économiques et environnementaux, le Ministère doit composer avec des facteurs culturels, sociaux et économiques qui influencent la préparation et la réalisation d un projet routier. En raison de la quantité de projets à gérer et du nombre important de facteurs à considérer, il devenait nécessaire pour le Ministère de définir un ensemble spécifique de processus visant à assurer une maîtrise efficace des divers éléments du projet. L intégration des processus de gestion de projet dans les étapes d un projet routier permet d établir des liens clairs et solides entre ces processus et les éléments techniques de réalisation d un projet routier. Pour soutenir cette intégration, le Ministère a précisé les rôles et les responsabilités des différents intervenants, et ce, en relation avec le modèle opérationnel de réalisation de projet et la structure fonctionnelle de l organisation. De plus, les biens livrables de gestion de projet ont été définis et adaptés à l expérience du Ministère, et des outils de soutien ont été mis à la disposition des intervenants, notamment l outil informatisé en gestion de projet MS Project de Microsoft, qui permet l élaboration, la mise en commun et l accessibilité des données de planification et de suivi d un projet routier. Par la production de ce guide, le Ministère veut s assurer de la compréhension partagée des concepts de gestion de projet et de l application dans la réalisation des projets routiers, de connaissances, d outils et de méthodes reconnus internationalement. Anne-Marie Leclerc, ing., M. Ing. Sous-ministre adjointe Direction générale des infrastructures et des technologies i

6

7 Table des matières 1. Introduction Les principales notions Notion de projet Notion de programme Notion de portefeuille Les processus Cycle de gestion d un projet Les neuf domaines de gestion Gestion de l intégration Gestion du contenu Gestion des délais Gestion des coûts Gestion de la qualité Gestion des ressources humaines Gestion des communications Gestion des risques Gestion des approvisionnements Les cinq groupes de processus «Démarrage» «Planification» «Exécution» «Suivi et maîtrise» «Fermeture» Vue d ensemble des processus Cycle de vie d un projet routier (Cheminement ministériel de réalisation de projets routiers) Phase «Étude d opportunité» Étape «Étude des besoins» Étape «Étude des solutions» Phase «Conception» Étape «Avant-projet préliminaire» Étape «Avant-projet définitif» Phase «Préparation des plans et devis et libération des emprises» Étape «Plans et devis préliminaires» Étape «Plans et devis définitifs» Phase «Construction» Étape «Avant travaux» Étape «Travaux» Phase «Évaluation» Étape «Évaluation» Points de contrôle Point de contrôle n 0 (PC-0) Point de contrôle n 1 (PC-1) Point de contrôle n 2 (PC-2) Point de contrôle n 3 (PC-3)...18 iii

8 Point de contrôle n 4 (PC-4) Point de contrôle n 5 (PC-5) Point de contrôle n 6 (PC-6) Point de contrôle n 7 (PC-7) Biens livrables et information en rapport avec la réalisation d un projet routier Liens entre le cycle de vie d un projet routier et le cycle de gestion de projet Les ressources humaines Principaux intervenants Directeur territorial Comité de gestion de portefeuille Comité de décision et de points de contrôle Chef de service Coordonnateur Gérant de projet Adjoint au gérant de projet Chargé d activités Partenaires Équipe de projet Intervenants externes Modèle opérationnel de réalisation de projets routiers Projection dans la structure organisationnelle du Ministère Biens livrables de la gestion de projet Charte de projet Énoncé de contenu Prédominance d un domaine de gestion dans un projet Réunion de démarrage Structure de découpage du projet (SDP) Lots de réalisation et programme de projets Lots de travail Réunion de planification Échéancier d un projet Le chemin critique Analyse de l échéancier par le gérant de projet Tableau des responsabilités Budget Tableau d identification des risques Plan de gestion de projet Réunions et rapports d avancement Rapport d avancement Registres des changements et des points de suivi Enregistrements qualité, registre de suivi des non-conformités Réunion et rapport de fermeture Outil informatisé de gestion de projet (MS Project)...42 iv

9 Liste des annexes Annexe A1 Annexe A2 Annexe A3 Annexe A4 Annexe A5 Annexe A6 Annexe A7 Annexe A8 Annexe A9 Charte de projet... A1 Énoncé de contenu... A2 Tableau des responsabilités... A3 Tableau d identification des risques... A4 Registre des changements... A5 Registre des points de suivi... A6 Registre de suivi des non-conformités... A7 Fiche synthèse du point de contrôle... A8 Lexique de la gestion de projets routiers... A9 Liste des figures Figure 1 Figure 2 Figure 3 Figure 4 Figure 5 Figure 6 Figure 7 Figure 8 Figure 9 Figure 10 Figure 11 Figure 12 Figure 13 Figure 14 Domaines de gestion...4 Cycle de gestion de projet...6 Cycle de vie d un projet routier...11 Démarche d élaboration de la solution dans le cheminement ministériel...13 Concept de points de contrôle...17 Cheminement ministériel de réalisation de projets routiers...21 Relation entre le cycle de vie d un projet routier et le cycle de gestion de projet..22 Modèle opérationnel type pour la réalisation de projets routiers...27 Les biens livrables de la gestion de projet...28 Interrelation des principaux domaines de gestion...31 Exemple d une structure de découpage de projet...33 Exemple d un diagramme de Gantt...36 Schéma d application de la méthode de calcul du chemin critique...38 Schéma d utilisation de l outil informatisé MS Project...42 Liste des tableaux Tableau 1.0 Tableau 2.0 Présentation des neuf domaines de gestion...3 Vue d ensemble des processus de gestion...9 v

10

11 1. Introduction La réalisation des projets routiers au ministère des Transports du Québec fait appel à un ensemble d activités de plus en plus nombreuses et complexes qui demandent des efforts importants et soutenus en matière de gestion de projet, notamment au chapitre de la maîtrise du contenu, des délais, des coûts et de la qualité. En soutien à ces efforts, le au ministère des Transports du Québec a été préparé dans le but de présenter la démarche en gestion de projet entreprise au Ministère et de rassembler les bonnes pratiques en la matière en les mettant en relation avec les façons de faire et l expertise unique développées au sein même du Ministère. Il s adresse à tous les intervenants concernés par la réalisation de projets routiers. Ce guide présente les étapes de réalisation d un projet routier (cycle de vie d un projet routier) en se référant aux guides et aux normes qui s appliquent. Il présente aussi l intégration des principes de gestion de projet (cycle de gestion de projet), réalisée sur la base des cinq groupes de processus et des neuf domaines de connaissances du Guide du Corpus des connaissances en management de projet Troisième édition (Guide PMBOK), diffusé par le Project Management Institute (PMI). Le présent guide précise également les rôles et les responsabilités des principaux intervenants et présente les biens livrables ainsi que les outils de soutien à la gestion de projet. Il intègre et remplace le Guide de référence du cheminement ministériel de réalisation de projets routiers (2006) et le Guide de gestion de projet routiers (2006). 1

12 2. Les principales notions 2.1 Notion de projet Pour le Ministère, un projet est défini comme étant un ensemble d activités à réaliser en vue d une intervention sur une ou plusieurs infrastructures de transport existantes ou à construire. En raison de la nature même d un projet, cette intervention est unique et planifiée dans le temps (date de début et date de fin). Un projet routier débute dès que le besoin a été reconnu et qu il est convenu que celui-ci relève du Ministère. Il se termine lorsque l ouvrage est construit et que celui-ci a été évalué en fonction des objectifs qui ont motivé son amorce. 2.2 Notion de programme Un programme est un ensemble de projets qui sont gérés de façon interdépendante dans l objectif d en tirer des bénéfices qui sont de nature synergique. Il peut convenir, en cours de réalisation d un projet, de se questionner sur la nécessité de transformer le projet en un programme ou groupe de projets afin d assurer une meilleure maîtrise du coût et de l échéancier. Les objectifs et les bénéfices recherchés par ces regroupements doivent être clairement établis. 2.3 Notion de portefeuille Un portefeuille est l ensemble des projets, des programmes qui sont mis en œuvre par une organisation pour atteindre les objectifs stratégiques qu elle s est fixés en relation avec sa mission. En ce sens, les projets de chaque direction territoriale constituent un portefeuille et est inclus dans le portefeuille du Ministère. Chaque direction territoriale met donc en œuvre des projets et des programmes de projets pour réaliser ses objectifs. Un lexique des autres termes employés dans ce guide est joint en annexe. 2

13 3. Les processus 3.1 Cycle de gestion de projet La réalisation d un projet demande l application d un cycle de gestion qui assure une maîtrise efficace du contenu, des délais, des coûts et de la qualité d un projet, et ce, du moment de sa recevabilité (début du projet) jusqu à son évaluation finale (fin du projet). Les bonnes pratiques font référence à un cycle de gestion qui fait interagir, entre le début et la fin d un projet, plus de 40 processus. Ceux-ci sont regroupés en domaines de gestion selon leur finalité dans le projet et en groupes de processus qui les identifient à l une des séquences de réalisation d un projet, d une phase ou d une étape de celui-ci, et doivent être itératifs. Les processus de gestion de projet se traduisent par des tâches et des biens livrables qui permettent d assurer une gestion efficace d un projet Les neuf domaines de gestion Afin d organiser et de préciser la mise en œuvre des processus de gestion de projet, ceux-ci sont regroupés en domaines de gestion qui font référence à un champ d expertise spécifique lié à leur finalité dans le cadre de la gestion d un projet. Ces domaines présentés sommairement au tableau 1.0 sont : Intégration, Contenu, Délais, Coûts, Qualité, Ressources humaines, Communications, Risques et Approvisionnements. Tableau 1.0 Présentation des neuf domaines de gestion Domaines de gestion Gestion de l intégration Gestion du contenu Gestion des délais Gestion des coûts Gestion de la qualité Gestion des ressources humaines Gestion des communications Gestion des risques Gestion des approvisionnements Finalité Intégration de tous les éléments du projet Définition des objectifs, des besoins, des spécifications et des biens livrables Planification : échéanciers, activités et suivi des délais Estimation et budgétisation Suivi de la qualité : contrôle, assurance qualité et satisfaction de la population Affectation et coordination Diffusion de l information aux parties prenantes Détermination des risques : probabilité, impacts et mesures de mitigation Achat et suivi des contrats (produits et services) 3

14 Les domaines de gestion peuvent être représentés de la façon suivante (voir figure 1) en considérant que : ± ± le contenu est composé de l ensemble des livrables du projet; ± ± les coûts, les délais et la qualité sont les paramètres utilisés pour mesurer la performance du projet en matière de gestion; ± ± les communications, les ressources humaines, les risques et les approvisionnements appuient la gestion et la réalisation du projet; ± ± l intégration permet de lier l ensemble des domaines de gestion. Intégration Communications Approvisionnements Délais Coûts Contenu Qualité Ressources humaines Risques Figure 1 Domaines de gestion Gestion de l intégration La gestion de l intégration est un domaine lié au rôle de gérant de projet (voir section 3). Le gérant de projet doit avoir une vision d ensemble de tous les domaines de gestion, dans le but de gérer efficacement le projet et de prévoir les répercussions des changements. L objectif est d assurer la bonne interrelation des différentes activités de gestion de projet, afin de permettre une action coordonnée de tous les intervenants engagés dans la réalisation d un projet. Elle s effectue à l aide de la charte de projet, du plan de gestion de projet, des demandes de changements, des rapports d avancement et du rapport de fermeture du projet qui sont présentés plus en détail à la section 4 du présent document Gestion du contenu La gestion du contenu regroupe les processus nécessaires pour s assurer que le projet contient tout le travail requis pour mener à sa réussite (atteinte des objectifs) et uniquement ce travail. Ce domaine permet d établir un référentiel de base du contenu du projet et, par le fait même, de contrôler l ajout de biens livrables et de limiter les «tant qu à y être». 4

15 Gestion des délais L objectif de la gestion des délais est d assurer la réalisation des processus permettant de planifier, dans le temps et en fonction des ressources disponibles, la réalisation des activités du projet. Elle permet notamment de faire ressortir les activités critiques qui déterminent sa durée. Cette gestion assure aussi la maîtrise de l échéancier afin d achever le projet dans les délais fixés, cela en tenant compte des développements en cours du projet Gestion des coûts La gestion des coûts regroupe les processus requis pour la réalisation de l estimation des coûts, la budgétisation ainsi que la mise en œuvre des activités nécessaires pour assurer le suivi des coûts, cela dans le but de vérifier s il y a des écarts entre la réalité et le plan de gestion de projet. Un coût, en gestion de projet, est une dépense consentie en vue de la réalisation d une activité, d un projet, ou la valeur des prestations nécessaires à la réalisation d un projet. Les coûts constituent un domaine sensible continuellement soumis à des pressions internes et externes Gestion de la qualité La gestion de la qualité regroupe les processus de contrôle et d assurance de la qualité. Les processus de contrôle de la qualité sont en relation avec des normes et s appliquent à un produit, à un matériau, à un service ou à un bien livrable du projet. Les processus d assurance de la qualité permettent quant à eux de déterminer les causes des résultats insatisfaisants, de mettre en place les mesures correctives et préventives, et de garantir que les mécanismes d évaluation de la performance du projet sont adéquats et réalisés Gestion des ressources humaines L objectif de ce domaine de gestion est d assurer la planification des ressources humaines, la formation de l équipe de projet et son développement. L affectation des ressources à une équipe de projet est une tâche complexe qui nécessite une bonne coordination des effectifs disponibles. Cela est d autant plus vrai considérant que ces effectifs sont souvent appelés à réaliser différents mandats en parallèle, touchant plusieurs projets, et qu ils peuvent être affectés à plus d une équipe de projet Gestion des communications La gestion des communications regroupe les processus permettant d assurer, en temps voulu et de façon appropriée, la production, la collecte, la diffusion aux intervenants engagés dans le projet, ainsi que l archivage, la récupération et le traitement final des données du projet. Notamment, ce domaine de gestion permet de définir qui doit avoir l information, quand et comment la leur transmettre Gestion des risques L objectif de la gestion des risques est d évaluer la probabilité d occurrence et les répercussions d un évènement incertain qui affecteraient l atteinte des objectifs du projet. En plus, il s agit de prévoir la mise en place des moyens d atténuation des effets négatifs sur le projet. Il faut donc déterminer et analyser les risques puis prévoir les mesures de mitigation appropriées et leurs contingences. Les risques sont présents à toutes les étapes du projet, ils sont évolutifs et peuvent apparaître ou disparaître au cours du projet. Ils doivent donc faire l objet d une étroite surveillance. 5

16 Gestion des approvisionnements La gestion des approvisionnements regroupe les processus permettant de définir les besoins en matière de ressources matérielles et humaines extérieures à l équipe de projet et nécessaires pour exécuter le travail requis afin de répondre aux objectifs du projet. Ce domaine de gestion doit aussi assurer, notamment, la réalisation et le suivi des appels d offres, l attribution des contrats associés aux achats de matériaux, aux recours aux services professionnels et à la construction Les cinq groupes de processus Le cycle de gestion est composé de cinq groupes de processus : Démarrage, Planification, Exécution, Suivi et maîtrise et Fermeture. Ces groupes permettent de réunir les processus selon une séquence de réalisation du projet, d une de ses phases ou étapes et sont itératifs. La fin d un groupe de processus n est pas le préalable au début d un autre. Les processus débutent et se terminent à des moments différents et peuvent même se chevaucher à un certain moment. À titre d exemple, un processus du groupe Démarrage peut être complété après le lancement du groupe Planification. Un autre exemple est le groupe Suivi et maîtrise qui est appelé à chevaucher les autres groupes de processus Démarrage, Planification, Exécution et Fermeture. Le contenu et la précision des biens livrables de chaque groupe de processus évoluent au cours du projet, puisque celui-ci se précise au fur et à mesure qu il progresse dans le temps. Le cycle de gestion est représenté à la figure Démarrage 4. Suivi et maîtrise 2. Planification 3. Exécution 5. Fermeture Réalisation du projet, de la phase, de l étape, de l activité... Figure 2 Cycle de gestion de projet Les groupes de processus du cycle de gestion de projet ne représentent pas les phases du cycle de vie du projet. Par contre, le cycle de gestion se répète d une phase à l autre. 6

17 «Démarrage» But : Définir les objectifs, la portée et les grands paramètres de même qu autoriser le projet, une phase ou une étape du projet. Le démarrage vise d abord et avant tout à permettre à l organisation de s engager en toute connaissance de cause dans un projet. Il a pour objet de définir le projet, notamment en matière de contenu (ce que le projet fera et ne fera pas), de coûts et de délais. Bien qu exprimés plus en détail pour la phase ou l étape en cours, ces mêmes objectifs et paramètres sont en premier lieu exprimés pour l ensemble du projet. À chacune des phases ou des étapes, le démarrage est l occasion de prendre connaissance des conclusions et des décisions prises lors des phases ou des étapes précédentes et de confirmer les orientations du projet, en référence aux objectifs initiaux «Planification» But : Définir les principaux biens livrables et planifier leur réalisation, en relation avec les objectifs pour lesquels le projet a été entrepris. La planification permet d énoncer les grandes lignes de l ensemble du projet (biens livrables, échéances, etc.) et d élaborer un plan de projet ayant pour objet de déterminer ce qui doit être fait et par qui. Il s agit donc de planifier la réalisation du projet en mettant l accent sur les objectifs, le contenu et le respect des délais et des coûts. Les paramètres issus du démarrage sont ainsi raffinés et détaillés afin d assurer un niveau de compréhension suffisant et partagé par tous les intervenants du projet. Ce groupe de processus doit permettre la mise en commun des visions et de l expérience des membres de l équipe de projet afin de définir les activités du projet et de les organiser à l intérieur d une structure de mise en œuvre efficace «Exécution» But : Réaliser les biens livrables et les activités prévus à la planification du projet. L exécution vise essentiellement à assurer la mise en œuvre et l accomplissement de la planification établie pour réaliser la phase et, conséquemment, le projet. L exécution couvre l ensemble des biens livrables du projet. Du point de vue de la gestion de projet, et sans s y limiter, les processus du groupe «Exécution» permettent principalement : ± ± de mettre en place l équipe de projet; ± ± d obtenir et de gérer les ressources externes faisant partie de l équipe de projet; ± ± de coordonner les ressources pour la réalisation des activités du projet conformément au plan de gestion de projet; ± ± de mettre en œuvre les modifications au contenu qui ont été approuvées; ± ± de diffuser l information requise au sujet du projet à l équipe de projet et aux différents intervenants. 7

18 «Suivi et maîtrise» But : Mesurer et surveiller régulièrement la progression et la conformité du projet. Les processus du groupe «Suivi et maîtrise» permettent l observation de l exécution du projet dans le but de relever les écarts par rapport au plan de gestion du projet et d assurer la bonne intégration des modifications ou changements approuvés dans le cadre du projet. Ce groupe de processus peut par exemple comprendre : ± ± la surveillance des activités en cours par rapport au plan de gestion de projet, notamment sur le plan du contenu, des délais et des coûts; ± ± la vérification de la conformité des biens livrables par rapport aux normes applicables et aux objectifs du projet; ± ± le suivi des modifications et la maîtrise de celles-ci afin que seules les modifications approuvées soient mises en œuvre; ± ± l élaboration des rapports d avancement et leur diffusion aux intervenants concernés. Cette surveillance continue apporte une vision sur l évolution du projet et permet généralement de ramener le projet en conformité avec sa planification. Lorsque les écarts sont trop importants, le groupe «Suivi et maîtrise» peut conduire à recommander la mise à jour du plan de gestion de projet. Les processus du groupe «Suivi et maîtrise» sont effectués tout au long du projet. Les activités qui en découlent s appliquent donc à travers les quatre autres groupes de processus du cycle de gestion de projet : Démarrage, Planification, Exécution et Fermeture «Fermeture» But : Formaliser l acceptation du projet, d une phase ou d une étape et conclure de manière ordonnée. Les processus liés au groupe «Fermeture» servent principalement à constituer, à rassembler, à approuver et à diffuser les données qui formalisent l achèvement du projet, de ses phases et de ses étapes. Lors de la fermeture, un bilan est notamment réalisé pour départager les écarts causés par des changements de contenu et ceux associés aux estimations et les planifications initiales. Le bilan d une phase ou d une étape qui se termine est le principal intrant au démarrage de la phase ou de l étape suivante. Il faut voir dans la fermeture une occasion d assurer la continuité du projet Vue d ensemble des processus Le tableau 2.0 présente une vue d ensemble des processus de la gestion de projet, comme définis dans le Guide du Corpus des connaissances en management de projet (Guide PMBOK). Ceux-ci représentent les processus généralement reconnus de bonne pratique en gestion de projet. Ils sont réunis selon les groupes de processus et les domaines de gestion de projet. 8

19 Tableau 2.0 Vue d ensemble des processus de gestion Gestion de l intégration Groupes de processus de gestion de projet Démarrage Planification Exécution Suivi et maîtrise Fermeture 1. Élaboration de la charte du projet 3. Élaboration du plan de gestion de projet 25. Diriger et piloter l exécution du projet 32. Suivi et maîtrise du travail du projet 33. Maîtrise intégrée des modifications 44. Fermeture du projet Gestion du contenu 2. Élaboration de l énoncé de contenu 4. Mise à jour de l énoncé de contenu 5. Création de la structure de découpage du projet 34. Vérification du contenu 35. Maîtrise du contenu Gestion des délais 6. Élaboration du plan de gestion des délais 7. Identification des activités 8. Séquencement des activités 9. Estimation des ressources nécessaires aux activités 10. Estimation de la durée des activités 11. Élaboration de l échéancier 36. Maîtrise de l échéancier Domaines de gestion de projet Gestion des coûts Gestion de la qualité Gestion des ressources humaines Gestion des communications 12. Élaboration du plan de gestion des coûts 13. Estimation des coûts 14. Budgétisation 15. Élaboration du plan de gestion de la qualité 16. Élaboration du plan de gestion des ressources humaines 17. Élaboration du plan de gestion des communications 26. Mise en œuvre de l assurance qualité 27. Mise sur pied de l équipe de projet 28. Développement de l équipe de projet 29. Diffusion de l information 37. Maîtrise des coûts 38. Mise en œuvre du contrôle qualité 39. Direction de l équipe de projet 40. Établissement du rapport d avancement 41. Gestion des communications avec les parties prenantes Gestion des risques 18. Élaboration du plan de gestion des risques 19. Identification des risques 20. Analyse qualitative des risques 21. Analyse quantitative des risques 22. Planification de la réponse aux risques 42. Suivi et maîtrise des risques Gestion des approvisionnements 23. Élaboration du plan de gestion des approvisionnements 24. Planification des contrats 30. Sollicitation des offres ou des propositions 31. Choix des fournisseurs 43. Administration du contrat 45. Fermeture du contrat 9

20 3.2 Cycle de vie d un projet routier (Cheminement ministériel de réalisation de projets routiers) Le ministère des Transports du Québec a défini un ensemble spécifique de phases à réaliser dans un projet afin d en assurer une meilleure maîtrise. Ce cycle de vie du projet est représenté au Ministère par le Cheminement ministériel de réalisation de projets routiers. Ce cheminement établit et décrit les phases et les étapes approuvées et reconnues du processus de réalisation des projets routiers. Il met l accent sur les biens livrables à produire plutôt que sur les activités à réaliser. En précisant les biens livrables associés à chacune des phases, il donne l occasion au gérant de projet de sélectionner ceux qui sont pertinents au projet et de planifier les activités qui en découlent. Le cycle de vie d un projet routier passe par trois stades : la préparation, la mise en œuvre et le bilan du projet. La préparation du projet vise à déterminer et à concevoir la réponse la mieux appropriée aux besoins d origine. Ce sont ces besoins qui justifient l amorce, donc l existence, du projet. Quant à la mise en œuvre du projet, elle vise à concrétiser la solution retenue. Le troisième stade, le bilan du projet, met formellement fin à toutes les activités du projet et permet d évaluer l adéquation de cette solution avec les besoins d origine. La réalisation d un projet routier s effectue en cinq phases : «Étude d opportunité», «Conception», «Préparation des plans et devis et libération des emprises», «Construction» et «Évaluation». Certaines des phases se scindent en deux étapes. C est le cas de la phase «Étude d opportunité», qui inclut les étapes «Étude des besoins» et «Étude des solutions». La phase «Conception» comprend l étape «Avant-projet préliminaire» et l étape «Avantprojet définitif». La phase «Plans et devis et libération des emprises» contient quant à elle les étapes «Plans et devis préliminaires» et «Plans et devis définitifs». Enfin, la phase «Construction» compte les deux étapes «Avant travaux» et «Travaux». La phase «Évaluation» comprend une seule étape qui porte le même nom. Le cycle de vie d un projet routier est jalonné de sept points de contrôle (PC), qui sont l occasion de faire le point dans le dossier, d autoriser la poursuite du projet et de déterminer la marche à suivre pour les étapes subséquentes. La figure 3 présente les grandes lignes de ce cheminement. Les phases et les points de contrôle du cheminement représentent les principaux ancrages du processus de gestion de projet routiers. Chaque début de phase ou d étape du projet est l occasion de réaliser un point d arrêt afin de vérifier si les orientations données au projet respectent les objectifs initiaux. C est aussi l occasion de mettre à jour le plan de projet et d incorporer des éléments d information nouvellement produits. Ainsi, l ensemble du projet est planifié avec une plus grande précision, chaque phase et chaque étape contribuant à définir un peu plus précisément le contenu du projet. 10

REFERENTIEL DU CQPM. Les missions ou activités confiées au titulaire peuvent porter à titre d exemples non exhaustifs sur :

REFERENTIEL DU CQPM. Les missions ou activités confiées au titulaire peuvent porter à titre d exemples non exhaustifs sur : COMMISION PARITAIRE NATIONALE DE L EMPLOI DE LE METALLURGIE Qualification : Catégorie : D Dernière modification : 30/04/2015 REFERENTIEL DU CQPM TITRE DU CQPM : Responsable d affaires I OBJECTIF PROFESSIONNEL

Plus en détail

Cadre de référence pour soutenir la gestion et la revue diligente des projets en ressources informationnelles

Cadre de référence pour soutenir la gestion et la revue diligente des projets en ressources informationnelles Cadre de référence pour soutenir la gestion et la revue diligente des projets en ressources informationnelles Document d orientation aux organismes publics Annexe A Rôles et responsabilités détaillés des

Plus en détail

DIRECTIVE DIRECTIVE SUR LA GESTION DES PROJETS MAJEURS D INFRASTRUCTURE PUBLIQUE SUR LA GESTION DES PROJETS MAJEURS D INFRASTRUCTURE PUBLIQUE

DIRECTIVE DIRECTIVE SUR LA GESTION DES PROJETS MAJEURS D INFRASTRUCTURE PUBLIQUE SUR LA GESTION DES PROJETS MAJEURS D INFRASTRUCTURE PUBLIQUE DIRECTIVE SUR LA GESTION DES PROJETS MAJEURS D INFRASTRUCTURE PUBLIQUE DIRECTIVE SUR LA GESTION DES PROJETS MAJEURS D INFRASTRUCTURE PUBLIQUE Avis au lecteur sur l accessibilité : Ce document est conforme

Plus en détail

Habilitation des organismes évaluateurs pour le référencement selon l ordonnance n 2005-1516. Recueil d exigences

Habilitation des organismes évaluateurs pour le référencement selon l ordonnance n 2005-1516. Recueil d exigences Recueil d exigences Version 1.1 Page 1/13 Historique des versions Date Version Évolutions du document 17/12/2010 1.01 Première version. 29/02/2012 1.1 Prise en compte de la date de la publication de l

Plus en détail

DIRECTIVE DU COMMISSAIRE

DIRECTIVE DU COMMISSAIRE DIRECTIVE DU COMMISSAIRE SUJET: PROCESSUS INTERNE DE RÈGLEMENT DES DIFFÉRENDS N O: DC-12 DATE DE PUBLICATION: 10 AVRIL 2013 DATE D ENTRÉE EN VIGUEUR : 2 SEPTEMBRE 2013 INTRODUCTION Le gouvernement du Canada

Plus en détail

POLITIQUE DE GOUVERNANCE N o : Le conseil d administration Le :

POLITIQUE DE GOUVERNANCE N o : Le conseil d administration Le : Destinataires : POLITIQUE DE GOUVERNANCE N o : Administrateurs, directeurs, gestionnaires, médecins, employés, bénévoles, stagiaires et fournisseurs Élaborée par : Le conseil d administration Le : Adoptée

Plus en détail

BIBLIOTHÈQUE ET ARCHIVES CANADA PLAN D ÉVALUATION 2008-2009

BIBLIOTHÈQUE ET ARCHIVES CANADA PLAN D ÉVALUATION 2008-2009 BIBLIOTHÈQUE ET ARCHIVES CANADA PLAN D ÉVALUATION 2008-2009 Division du rendement et de l information institutionnels Direction générale de la gestion intégrée Présenté au : Comité d évaluation de Bibliothèque

Plus en détail

# 07 Charte de l audit interne

# 07 Charte de l audit interne Politiques et bonnes pratiques # 07 de l audit Direction générale fédérale Service Redevabilité & Qualité Janvier 2015 Approuvé par le Comité des audits Juin 2013 Approuvé par le Directoire fédéral Juillet

Plus en détail

TP 14693F (05/2007) Aviation civile. Norme du Système de gestion intégrée TC-1002302 *TC 1002302*

TP 14693F (05/2007) Aviation civile. Norme du Système de gestion intégrée TC-1002302 *TC 1002302* Transports Canada Transport Canada TP 14693F (05/2007) Aviation civile Norme du Système de gestion intégrée TC-1002302 *TC 1002302* Imprimé au Canada Veuillez acheminer vos commentaires, vos commandes

Plus en détail

Tous droits réservés SELENIS

Tous droits réservés SELENIS 1. Objectifs 2. Etapes clefs 3. Notre proposition d accompagnement 4. Présentation de SELENIS 2 Un projet est une réalisation spécifique, dans un système de contraintes donné (organisation, ressources,

Plus en détail

Systèmes et réseaux d information et de communication

Systèmes et réseaux d information et de communication 233 DIRECTEUR DES SYSTÈMES ET RÉSEAUX D INFORMATION ET DE COMMUNICATION Code : SIC01A Responsable des systèmes et réseaux d information FPESIC01 Il conduit la mise en œuvre des orientations stratégiques

Plus en détail

MANUEL DE POLITIQUES ET PROCÉDURES PROVENANCE : NUMÉRO : DRH-006. Direction des ressources humaines OBJET : EN VIGUEUR :

MANUEL DE POLITIQUES ET PROCÉDURES PROVENANCE : NUMÉRO : DRH-006. Direction des ressources humaines OBJET : EN VIGUEUR : MANUEL DE POLITIQUES ET PROCÉDURES PROVENANCE : Direction des ressources humaines OBJET : Formation et développement des ressources humaines (excluant le personnel cadre) NUMÉRO : DRH-006 EN VIGUEUR :

Plus en détail

RÈGLEMENT DE CERTIFICATION

RÈGLEMENT DE CERTIFICATION QSE_DOC_015 V4.0 RÈGLEMENT DE CERTIFICATION Systèmes de management Tél. : 01 41 98 09 49 - Fax : 01 41 98 09 48 certification@socotec.com Sommaire Introduction 1. Déroulé d une prestation de certification

Plus en détail

CADRE DE GESTION SUR L UTILISATION DE LA VIDÉOSURVEILLANCE

CADRE DE GESTION SUR L UTILISATION DE LA VIDÉOSURVEILLANCE Direction de la gestion des espaces et des services auxiliaires CADRE DE GESTION SUR L UTILISATION DE LA VIDÉOSURVEILLANCE 1. OBJECTIF Le présent cadre de gestion a pour objet de définir des règles minimales

Plus en détail

OBJECTIF PROFESSIONNEL DE LA QUALIFICATION VALIDEE

OBJECTIF PROFESSIONNEL DE LA QUALIFICATION VALIDEE Commission paritaire nationale de l'emploi de la Métallurgie Qualification : MQ 2007 10 89 0264 FICHE D IDENTITE DE LA QUALIFICATION VALIDEE TITRE DE LA QUALIFICATION : Coordonnateur (trice) du développement

Plus en détail

Guide pour la réalisation de projets de cyberadministration

Guide pour la réalisation de projets de cyberadministration Comment Guide pour la réalisation de projets de cyberadministration dans les communes Six étapes pour réussir les projets de cyberadministration dans des petites et moyennes communes avec la méthode de

Plus en détail

BATIMENT TRAVAUX PUBLIC S.A.S au Capital de 500 000. Tél : 04 90 60 00 94 - Fax : 04 90 63 05 01. Manuel Qualité

BATIMENT TRAVAUX PUBLIC S.A.S au Capital de 500 000. Tél : 04 90 60 00 94 - Fax : 04 90 63 05 01. Manuel Qualité BATIMENT TRAVAUX PUBLIC S.A.S au Capital de 500 000 Tél : 04 90 60 00 94 - Fax : 04 90 63 05 01 Manuel Qualité Préambule La note ci jointe décrit les engagements de la société vis-à-vis des procédures

Plus en détail

Rapport de suivi de 2007 sur la vérification de la technologie de l information de janvier 2005

Rapport de suivi de 2007 sur la vérification de la technologie de l information de janvier 2005 Rapport de suivi de 2007 sur la vérification de la technologie de l information de janvier 2005 Conseil de recherches en sciences naturelles et en génie du Canada et Conseil de recherches en sciences humaines

Plus en détail

Le projet technique industriel en BTS Électrotechnique

Le projet technique industriel en BTS Électrotechnique Le projet technique industriel en BTS Électrotechnique Le projet technique industriel fait partie intégrante de la formation et de l examen du BTS Electrotechnique par apprentissage. Il consiste, en 192

Plus en détail

Profil de compétences Directeur de projets SECTEUR BANCAIRE

Profil de compétences Directeur de projets SECTEUR BANCAIRE Profil de compétences Directeur de projets SECTEUR BANCAIRE PENSÉE ET VISION STRATÉGIQUE Avoir une perspective globale des enjeux actuels et futurs du client ainsi que de définir des orientations visant

Plus en détail

Politique de gestion intégrée des risques

Politique de gestion intégrée des risques 5, Place Ville Marie, bureau 800, Montréal (Québec) H3B 2G2 T. 514 288.3256 1 800 363.4688 Téléc. 514 843.8375 www.cpaquebec.ca Politique de gestion intégrée des risques Émise par la Direction, Gestion

Plus en détail

La gestion intégrée du risque, de la planification et du rendement au ministère des Finances Canada

La gestion intégrée du risque, de la planification et du rendement au ministère des Finances Canada La gestion intégrée du risque, de la planification et du rendement au ministère des Finances Canada IGF Québec : Journée thématique sur la gestion des risques Philippe Lajeunesse, Directeur principal Planification

Plus en détail

Politique de soutien aux étudiants en situation de handicap

Politique de soutien aux étudiants en situation de handicap SECRÉTARIAT GÉNÉRAL Règlements, directives, politiques et procédures Politique de soutien aux étudiants en situation de handicap Adoption Instance/Autorité Date Résolution(s) Conseil d administration 14

Plus en détail

Politique de gestion des plaintes et des commentaires

Politique de gestion des plaintes et des commentaires Politique de gestion des plaintes et des commentaires 03.01.0 Page 1 de 6 DATE DE LA MISE À JOUR 2010-11-03 RÉSUMÉ Cette politique vise à encadrer et harmoniser la gestion des plaintes et des commentaires

Plus en détail

ACCOMPAGNEMENT A LA CERTIFICATION ISO 9001 DE L AGENCE POUR LA RECHERCHE ET L INNOVATION EN CHAMPAGNE-ARDENNE - CARINNA

ACCOMPAGNEMENT A LA CERTIFICATION ISO 9001 DE L AGENCE POUR LA RECHERCHE ET L INNOVATION EN CHAMPAGNE-ARDENNE - CARINNA 1 APPEL D OFFRES ACCOMPAGNEMENT A LA CERTIFICATION ISO 9001 DE L AGENCE POUR LA RECHERCHE ET L INNOVATION EN CHAMPAGNE-ARDENNE - CARINNA JUILLET 2013 2 1. OBJET DE L APPEL D OFFRE Réalisation d un accompagnement

Plus en détail

L achat de formation en 3 étapes :

L achat de formation en 3 étapes : L achat de formation en 3 étapes : 1- La définition du besoin de formation L origine du besoin en formation peut avoir 4 sources : Une évolution des choix stratégiques de l entreprise (nouveau métier,

Plus en détail

Bureau du vérificateur général du Canada. Rapport sur la revue des pratiques d audit de performance

Bureau du vérificateur général du Canada. Rapport sur la revue des pratiques d audit de performance Bureau du vérificateur général du Canada Rapport sur la revue des pratiques d audit de performance Revues des pratiques effectuées au cours de l exercice 2011-2012 Juillet 2012 Revue des pratiques et audit

Plus en détail

Partage des connaissances

Partage des connaissances Nations Unies Département des opérations de maintien de la paix Département de l appui aux missions Réf. 2009.4 Directive Partage des connaissances Approbation de : Alain Le Roy, SGA aux opérations de

Plus en détail

TEMBEC INC. MANDAT DU CONSEIL D ADMINISTRATION

TEMBEC INC. MANDAT DU CONSEIL D ADMINISTRATION 1 TEMBEC INC. MANDAT DU CONSEIL D ADMINISTRATION I. INTRODUCTION A. Objet et objectifs Le Conseil d administration (le «Conseil») de la société par actions Tembec Inc. (la «Société») est responsable de

Plus en détail

Politique relative à l attribution des contrats et à la gestion contractuelle du Groupe d approvisionnement en commun de l Est du Québec

Politique relative à l attribution des contrats et à la gestion contractuelle du Groupe d approvisionnement en commun de l Est du Québec Politique relative à l attribution des contrats et à la gestion contractuelle du Groupe d approvisionnement en commun de l Est du Québec Document diffusé au réseau de la santé et des services sociaux du

Plus en détail

PLAN D ACTION 2013-2015 DE L AGENCE DE LA SANTÉ ET DES SERVICES SOCIAUX DE MONTRÉAL À L ÉGARD DES PERSONNES HANDICAPÉES

PLAN D ACTION 2013-2015 DE L AGENCE DE LA SANTÉ ET DES SERVICES SOCIAUX DE MONTRÉAL À L ÉGARD DES PERSONNES HANDICAPÉES PLAN D ACTION 2013-2015 DE L AGENCE DE LA SANTÉ ET DES SERVICES SOCIAUX DE MONTRÉAL À L ÉGARD DES PERSONNES HANDICAPÉES Période du 1 er avril 2013 au 31 mars 2015 PLAN D ACTION 2013-2015 DE L AGENCE DE

Plus en détail

MANUEL DE MANAGEMENT DE LA QUALITE. «Votre satisfaction est notre objectif, chacun de son poste est le garant de son application»

MANUEL DE MANAGEMENT DE LA QUALITE. «Votre satisfaction est notre objectif, chacun de son poste est le garant de son application» MANUEL DE MANAGEMENT DE LA QUALITE «Votre satisfaction est notre objectif, chacun de son poste est le garant de son application» SOMMAIRE 1. INTRODUCTION... 4 1.1. Généralités... 4 1.2. Domaine d application...

Plus en détail

LES OUTILS DE LA GESTION DE PROJET

LES OUTILS DE LA GESTION DE PROJET LES OUTILS DE LA GESTION DE PROJET PROJET : «ensemble des actions à entreprendre afin de répondre à un besoin défini dans des délais fixés». Délimité dans le temps avec un début et une fin, mobilisant

Plus en détail

PROGRAMME DE FINANCEMENT DE PLANS DIRECTEURS RÉGIONAUX DES ÉQUIPEMENTS ET TECHNOLOGIES DE TRAITEMENT DES MATIÈRES ORGANIQUES ET DES RÉSIDUS ULTIMES

PROGRAMME DE FINANCEMENT DE PLANS DIRECTEURS RÉGIONAUX DES ÉQUIPEMENTS ET TECHNOLOGIES DE TRAITEMENT DES MATIÈRES ORGANIQUES ET DES RÉSIDUS ULTIMES PROGRAMME DE FINANCEMENT DE PLANS DIRECTEURS RÉGIONAUX DES ÉQUIPEMENTS ET TECHNOLOGIES DE TRAITEMENT DES MATIÈRES ORGANIQUES ET DES RÉSIDUS ULTIMES DANS UNE PERSPECTIVE D AUTONOMIE RÉGIONALE JANVIER 2008

Plus en détail

MANDAT DU CONSEIL D ADMINISTRATION

MANDAT DU CONSEIL D ADMINISTRATION DIAGNOCURE INC. (la «Société») MANDAT DU CONSEIL D ADMINISTRATION (le «Conseil») Le rôle du Conseil consiste à superviser la gestion des affaires et les activités commerciales de la Société afin d en assurer

Plus en détail

6 février 2009. Renouvellement des politiques : Directive sur la gestion des technologies de l information

6 février 2009. Renouvellement des politiques : Directive sur la gestion des technologies de l information 6 février 2009 Renouvellement des politiques : Directive sur la gestion des technologies de l information Facteurs déterminants du changement : Examens du GC Examens stratégiques, horizontaux et examens

Plus en détail

Quelques conseils pour le choix des indicateurs

Quelques conseils pour le choix des indicateurs IDENTIFIER LES INDICATEURS ET LES CIBLES Pourquoi se doter d indicateurs de suivi Étant donné l aspect dynamique du contexte dans lequel s inscrit votre projet, il est important de mesurer de façon continue

Plus en détail

CHARTE DU COMITÉ DE GESTION DES RISQUES

CHARTE DU COMITÉ DE GESTION DES RISQUES CHARTE DU COMITÉ DE GESTION DES RISQUES MANDAT Le Comité de gestion des risques (le «Comité») du Conseil d administration (le «Conseil») a pour mandat d assister le Conseil de la Société canadienne d hypothèques

Plus en détail

REGLEMENT SUR LE SERVICE D AUDIT INTERNE DE LA SOCIETE ANONYME «COMPAGNIE NATIONALE «ASTAN EXPO-2017»

REGLEMENT SUR LE SERVICE D AUDIT INTERNE DE LA SOCIETE ANONYME «COMPAGNIE NATIONALE «ASTAN EXPO-2017» «Approuvé» Par la décision du Conseil des Directeurs de la SA «CN «Astana EXPO-2017» du 29 août 2013 Protocole N 6 avec des amendements introduits par la décision du Conseil des Directeurs de la SA «CN

Plus en détail

Fiche Contenu 18-1 : Exigences organisationnelles pour un système de gestion de la qualité

Fiche Contenu 18-1 : Exigences organisationnelles pour un système de gestion de la qualité Fiche Contenu 18-1 : Exigences organisationnelles pour un système de gestion de la qualité Définition Le terme organisation dans le contexte d un modèle de gestion de la qualité est utilisé pour indiquer

Plus en détail

I OBJECTIF PROFESSIONNEL DU CQPM

I OBJECTIF PROFESSIONNEL DU CQPM COMMISSION PARITAIRE NATIONALE DE L'EMPLOI DE LA METALLURGIE Qualification : 2007 07 89 0262 Catégorie : C* REFERENTIEL DU CQPM TITRE DU CQPM : Développement de la démarche innovation I OBJECTIF PROFESSIONNEL

Plus en détail

POLITIQUE DE GESTION DES PROGRAMMES D ÉTUDES

POLITIQUE DE GESTION DES PROGRAMMES D ÉTUDES RÈGLEMENTS POLITIQUES PROCÉDURES POLITIQUE DE GESTION DES PROGRAMMES D ÉTUDES PRÉAMBULE La politique de gestion des programmes d études propose une démarche intégrée des différentes actions du Collège

Plus en détail

Convention sur la lutte contre la désertification

Convention sur la lutte contre la désertification NATIONS UNIES Convention sur la lutte contre la désertification Distr. GÉNÉRALE 29 juillet 2008 FRANÇAIS Original: ANGLAIS COMITÉ CHARGÉ DE L EXAMEN DE LA MISE EN ŒUVRE DE LA CONVENTION Septième session

Plus en détail

Guide d auto-évaluation

Guide d auto-évaluation REPUBLIQUE DU SENEGAL Un Peuple Un But Une Foi MINISTERE DE L ENSEIGNEMENT SUPERIEUR ET DE LA RECHERCHE ----------- Autorité nationale d Assurance Qualité de l Enseignement supérieur ANAQ-Sup Guide d auto-évaluation

Plus en détail

CADRE D AGRÉMENT APPROCHE STANDARD DU RISQUE OPÉRATIONNEL

CADRE D AGRÉMENT APPROCHE STANDARD DU RISQUE OPÉRATIONNEL CADRE D AGRÉMENT APPROCHE STANDARD DU RISQUE OPÉRATIONNEL Coopératives de services financiers Publication initiale : Décembre 2007 Mise à jour : TABLE DES MATIÈRES 1. Introduction... 3 2. Principes généraux...

Plus en détail

CHARTE DE L AUDIT INTERNE

CHARTE DE L AUDIT INTERNE CHARTE DE L AUDIT INTERNE Septembre 2009 Introduction La présente charte définit la mission et le rôle de l audit interne de l Institut National du Cancer (INCa) ainsi que les modalités de sa gouvernance.

Plus en détail

Certification de groupe au titre de PEFC Système français de certification de la gestion forestière durable GUIDE D INTERPRETATION

Certification de groupe au titre de PEFC Système français de certification de la gestion forestière durable GUIDE D INTERPRETATION TM PEFC/10-1-1 Certification de groupe au titre de PEFC Système français de certification de la gestion forestière durable GUIDE D INTERPRETATION Document validé en Assemblée Générale de PEFC-France le

Plus en détail

COMMUNIQUÉ. Lignes directrices relatives à la gouvernance des technologies de l information (TI)

COMMUNIQUÉ. Lignes directrices relatives à la gouvernance des technologies de l information (TI) COMMUNIQUÉ 14-COM-002 14 juillet 2014 Lignes directrices relatives à la gouvernance des technologies de l information (TI) L Association des superviseurs prudentiels des caisses (ASPC) a créé un groupe

Plus en détail

GESTION DE PROJETS UNE GESTION DE PROJETS EFFICACE OFFRE UN POTENTIEL DE GAINS IMPORTANTS

GESTION DE PROJETS UNE GESTION DE PROJETS EFFICACE OFFRE UN POTENTIEL DE GAINS IMPORTANTS GESTION DE PROJETS UNE GESTION DE PROJETS EFFICACE OFFRE UN POTENTIEL DE GAINS IMPORTANTS GESTION PERFORMANCE GESTION PROJETS GESTION RESSOURCES HUMAINES GESTION PErFOrMANCE gestion projets GESTION ressources

Plus en détail

Charte de l audit interne de la Direction Générale de la Dette

Charte de l audit interne de la Direction Générale de la Dette MINISTÈRE DE L ECONOMIE ET DE LA PROSPECTIVE RÉPUBLIQUE GABONAISE Union-Travail-Justice ------------ -------- SECRETARIAT GENERAL ------------ ------------ DIRECTION DE L AUDIT ET DU CONTROLE ------------

Plus en détail

Préambule. Claude Sicard Vice-président au partenariat et à l expertise-conseil 2 LE CADRE D INTERVENTION EN PRÉVENTION-INSPECTION

Préambule. Claude Sicard Vice-président au partenariat et à l expertise-conseil 2 LE CADRE D INTERVENTION EN PRÉVENTION-INSPECTION Préambule Le présent guide d application du cadre d intervention s adresse aux inspecteurs, aux chefs d équipe et aux directeurs en santé et sécurité en prévention-inspection de la CSST de même qu aux

Plus en détail

Direction de l audit de Ressources naturelles Canada. Rapport sur l inspection des pratiques. Le 5 décembre 2013

Direction de l audit de Ressources naturelles Canada. Rapport sur l inspection des pratiques. Le 5 décembre 2013 Direction de l audit de Ressources naturelles Canada Rapport sur l inspection des pratiques Le 5 décembre 2013 Ressources naturelles Canada Rapport sur l inspection des pratiques BUT Le présent document

Plus en détail

Les métiers de l assistanat Evolutions Compétences - Parcours

Les métiers de l assistanat Evolutions Compétences - Parcours Les métiers de l assistanat Evolutions Compétences - Parcours Neuf pôles d activité La majorité des assistantes ont des activités couvrant ces différents pôles, à des niveaux différents, à l exception

Plus en détail

Joël Darius Eloge ZODJIHOUE

Joël Darius Eloge ZODJIHOUE La gestion axée sur la Performance et les Résultats appliquée à la gestion des Finances Publiques: Préparation et Mise en place du Budget axée sur la performance et les résultats Joël Darius Eloge ZODJIHOUE

Plus en détail

POLITIQUE SUR LA FORMATION ET SUR LE DÉVELOPPEMENT DES RESSOURCES HUMAINES

POLITIQUE SUR LA FORMATION ET SUR LE DÉVELOPPEMENT DES RESSOURCES HUMAINES POLITIQUE SUR LA FORMATION ET SUR LE DÉVELOPPEMENT DES RESSOURCES HUMAINES Politique adoptée par la Résolution CA-2013-2014-7 du conseil d administration du Conservatoire à sa 26 e séance ordinaire tenue

Plus en détail

POLITIQUE DE GESTION DES RISQUES ADOPTÉE 329-CA-3476 (23-04-2013)

POLITIQUE DE GESTION DES RISQUES ADOPTÉE 329-CA-3476 (23-04-2013) POLITIQUE DE GESTION DES RISQUES ADOPTÉE 329-CA-3476 (23-04-2013) (NOTE : Dans le présent document, le genre masculin est utilisé à titre épicène dans le but d alléger le texte.) TABLE DES MATIÈRES 1.

Plus en détail

L'étape de planification de votre projet technologique

L'étape de planification de votre projet technologique L'étape de planification de votre projet technologique Résumé : Pour gérer l ensemble des contraintes de votre projet - humaines, matérielles, temporelles et surtout financières et accroître ses chances

Plus en détail

Comptabilité, finance et gestion des affaires

Comptabilité, finance et gestion des affaires Comptabilité, finance et gestion des affaires LCA.AX Information : (514) 376-1620, poste 388 Programme de formation Type de sanction Attestation d études collégiales permettant de cumuler 40 unités 1/3.

Plus en détail

CQP Animateur(trice) d équipe de logistique des industries chimiques. Référentiels d activités et de compétences Référentiel de certification

CQP Animateur(trice) d équipe de logistique des industries chimiques. Référentiels d activités et de compétences Référentiel de certification CQP Animateur(trice) d équipe de logistique des industries chimiques Référentiels d activités et de compétences Référentiel de certification Désignation du métier ou des composantes du métier en lien avec

Plus en détail

Bureau du vérificateur général du Canada. Rapport de la revue des pratiques de vérification annuelle. Revues des pratiques effectuées en 2010-2011

Bureau du vérificateur général du Canada. Rapport de la revue des pratiques de vérification annuelle. Revues des pratiques effectuées en 2010-2011 Bureau du vérificateur général du Canada Rapport de la revue des pratiques de vérification annuelle Revues des pratiques effectuées en 2010-2011 Janvier 2011 Revue des pratiques et vérification interne

Plus en détail

Politique no 49. Politique institutionnelle de recrutement. Secrétariat général

Politique no 49. Politique institutionnelle de recrutement. Secrétariat général Secrétariat général Le texte que vous consultez est une codification administrative des Politiques de l'uqam. Leur version officielle est contenue dans les résolutions adoptées par le Conseil d'administration

Plus en détail

Phase 1: Planifier. Les principes. Les principaux référentiels. R Collomp - D Qualité II.2. Cer5f ISO 9001

Phase 1: Planifier. Les principes. Les principaux référentiels. R Collomp - D Qualité II.2. Cer5f ISO 9001 Phase 1: Planifier Les principes Les principaux référentiels 1 Phase 1: Planifier Les principaux référentiels Principes des certifications - accréditations Certification HAS Certification ISO 9001 Certification

Plus en détail

La procédure de demande de travaux immobiliers

La procédure de demande de travaux immobiliers La procédure de demande de travaux immobiliers Introduction L'Administration du Patrimoine Immobilier et des Infrastructures (en abrégé ADPI) assure la gestion, au sens large, du patrimoine immobilier

Plus en détail

Rapport de vérification interne. Cadre de gestion et de contrôle des demandes d agrément. de la Division des régimes de retraite privés

Rapport de vérification interne. Cadre de gestion et de contrôle des demandes d agrément. de la Division des régimes de retraite privés Rapport de vérification interne du Cadre de gestion et de contrôle des demandes d agrément de la Division des régimes de retraite privés du Bureau du surintendant des institutions financières Novembre

Plus en détail

Proposition. Obtenir l approbation du conseil concernant les modifications proposées à la charte du Comité d audit

Proposition. Obtenir l approbation du conseil concernant les modifications proposées à la charte du Comité d audit Proposition N o : 2015-S05f Au : Conseil d administration Pour : DÉCISION Date : 2015-04-22 1. TITRE Modifications à la charte du Comité d audit 2. BUT DE LA PROPOSITION Obtenir l approbation du conseil

Plus en détail

MANDAT DU COMITÉ DES RESSOURCES HUMAINES

MANDAT DU COMITÉ DES RESSOURCES HUMAINES 1. Constitution MANDAT DU COMITÉ DES RESSOURCES HUMAINES Est constitué un comité du conseil d administration appelé comité des ressources humaines. (art. 13.3) 2. Composition Le comité est composé des

Plus en détail

GOUVERNEMENT DU YUKON

GOUVERNEMENT DU YUKON GOUVERNEMENT DU YUKON Politique 1.7 MANUEL D ADMINISTRATION GÉNÉRALE VOLUME 1 : POLITIQUES MINISTÉRIELLES GÉNÉRALES TITRE : POLITIQUE SUR LES SERVICES EN FRANÇAIS ENTRÉE EN VIGUEUR: 12 mai 1994 DERNIÈRE

Plus en détail

Questions de révision Gestion de projet Janvier- février 2010

Questions de révision Gestion de projet Janvier- février 2010 CHAPITRE 1 1. Quel est le rôle du promoteur? Le promoteur est celui qui veut que le projet se réalise. C est lui qui conçoit l idée et qui détermine les paramètres clés du projet. Il doit aussi déterminer

Plus en détail

OBJECTIF. 2 RESULTATS. 2 INDICATEURS D IMPACT. 2 PRE-REQUIS. 2 ACTIVITES ET LIVRABLES. 2 PLANNING. 6 PRESTATAIRES. 6 PLAFOND DES CONTRIBUTIONS.

OBJECTIF. 2 RESULTATS. 2 INDICATEURS D IMPACT. 2 PRE-REQUIS. 2 ACTIVITES ET LIVRABLES. 2 PLANNING. 6 PRESTATAIRES. 6 PLAFOND DES CONTRIBUTIONS. Programme MOUSSANADA Axe : Système d information Action d assistance à la maîtrise d ouvrage pour l intégration d une solution informatique intégrée métier TERMES DE RÉFÉRENCE OBJECTIF... 2 RESULTATS...

Plus en détail

Charte de l'audit informatique du Groupe

Charte de l'audit informatique du Groupe Direction de la Sécurité Globale du Groupe Destinataires Tous services Contact Hervé Molina Tél : 01.55.44.15.11 Fax : E-mail : herve.molina@laposte.fr Date de validité A partir du 23/07/2012 Annulation

Plus en détail

Demande de propositions (DP) 13-1415. Services de recrutement d un ou d une cadre de direction. La Société du Paysage de Grand- Pré

Demande de propositions (DP) 13-1415. Services de recrutement d un ou d une cadre de direction. La Société du Paysage de Grand- Pré La Société du Paysage de Grand- Pré Demande de propositions (DP) 13-1415 Services de recrutement d un ou d une cadre de direction Page 1 de 8 Page 2 de 8 Demande de propositions pour des services de recrutement

Plus en détail

Organisation de l aviation civile internationale RÉUNION RÉGIONALE SPÉCIALE DE NAVIGATION AÉRIENNE (RAN) AFRIQUE-OCÉAN INDIEN (AFI)

Organisation de l aviation civile internationale RÉUNION RÉGIONALE SPÉCIALE DE NAVIGATION AÉRIENNE (RAN) AFRIQUE-OCÉAN INDIEN (AFI) Organisation de l aviation civile internationale NOTE DE TRAVAIL SP AFI/08-WP/45 17/10/08 RÉUNION RÉGIONALE SPÉCIALE DE NAVIGATION AÉRIENNE (RAN) AFRIQUE-OCÉAN INDIEN (AFI) Durban (Afrique du Sud), 24

Plus en détail

Politiques des équipements et des infrastructures

Politiques des équipements et des infrastructures POLITIQUE DES ÉQUIPEMENTS ET DES INFRASTRUCTURES Le conseil municipal, le conseil d agglomération, les conseils d arrondissement et le comité exécutif de Montréal, à titre d administrateurs de fonds publics

Plus en détail

Présentation des demandes de projet aux responsables de la recherche à l IRD

Présentation des demandes de projet aux responsables de la recherche à l IRD Présentation des demandes de projet aux responsables de la recherche à l IRD Le présent document vise à éclaircir le processus de présentation d une demande de projet présentée aux responsables de la recherche

Plus en détail

Méthode de tests MODE D EMPLOI POINTS IMPORTANTS

Méthode de tests MODE D EMPLOI POINTS IMPORTANTS Méthode de tests MODE D EMPLOI Cette première partie est destinée à ceux qui débutent en tests et permet une approche progressive et simple de la méthodologie des tests. L introduction vous aura permis

Plus en détail

II. Modalités de mise en œuvre du CCF pour l épreuve E4 et E6 du BTS TC

II. Modalités de mise en œuvre du CCF pour l épreuve E4 et E6 du BTS TC 1. RECOMMANDATIONS pour l épreuve E4 en CCF II. Modalités de mise en œuvre du CCF pour l épreuve E4 et E6 du BTS TC E4 : Négociation technico-commerciale (coef 4) SITUATION 1 SITUATION 2 Compétences C111

Plus en détail

CORPORATION CANADIENNE DE COMPENSATION DE PRODUITS DÉRIVÉS (la «société») CHARTE DU CONSEIL

CORPORATION CANADIENNE DE COMPENSATION DE PRODUITS DÉRIVÉS (la «société») CHARTE DU CONSEIL CORPORATION CANADIENNE DE COMPENSATION DE PRODUITS DÉRIVÉS (la «société») 1. Généralités CHARTE DU CONSEIL Le conseil d administration de la société (le «conseil») a pour principale responsabilité la gouvernance

Plus en détail

STRATÉGIE DE SURVEILLANCE

STRATÉGIE DE SURVEILLANCE STRATÉGIE DE SURVEILLANCE Décembre 2013 SOMMAIRE OBJET page 3 OBJECTIFS DE LA SURVEILLANCE page 3 PRINCIPES D ÉLABORATION DU PROGRAMME page 4 PROGRAMME 2014 page 5 RESSOURCES page 6 PERSPECTIVES 2015/2016

Plus en détail

Livre Blanc. Optimiser la gestion et le pilotage des opérations. Août 2010

Livre Blanc. Optimiser la gestion et le pilotage des opérations. Août 2010 Livre Blanc Optimiser la gestion et le pilotage des opérations Août 2010 Un livre blanc édité par : NQI - Network Quality Intelligence Tél. : +33 4 92 96 24 90 E-mail : info@nqicorp.com Web : http://www.nqicorp.com

Plus en détail

Copyright 2006 Rockwell Automation, Inc. Tous droits réservés. Imprimé aux Etats-Unis.

Copyright 2006 Rockwell Automation, Inc. Tous droits réservés. Imprimé aux Etats-Unis. Publication EMSE00-BR371A-FR-E Avril 2006 Copyright 2006 Rockwell Automation, Inc. Tous droits réservés. Imprimé aux Etats-Unis. EXPERTISE EN GESTION DE PROJET VOUS POUVEZ COMPTER SUR DES SERVICES DE GESTION

Plus en détail

PROGRAMME PROGRAMME DE DÉVELOPPEMENT ET D ÉVALUATION FORMATIVE DU PERSONNEL PROFESSIONNEL

PROGRAMME PROGRAMME DE DÉVELOPPEMENT ET D ÉVALUATION FORMATIVE DU PERSONNEL PROFESSIONNEL PROGRAMME PROGRAMME DE DÉVELOPPEMENT ET D ÉVALUATION FORMATIVE DU PERSONNEL PROFESSIONNEL DATE : 1 er juillet 2013 SECTION : Programme NUMÉRO : PG301 PAGES : 6 RESPONSABLE : Direction des ressources humaines

Plus en détail

RÈGLES du CONSEIL D ADMINISTRATION (les «règles») de YELLOW MÉDIA LIMITÉE (la «Société»)

RÈGLES du CONSEIL D ADMINISTRATION (les «règles») de YELLOW MÉDIA LIMITÉE (la «Société») RÈGLES du CONSEIL D ADMINISTRATION (les «règles») de YELLOW MÉDIA LIMITÉE (la «Société») AUTORITÉ Le conseil d administration de la Société (le «conseil») établit les politiques générales de la Société,

Plus en détail

TERMES DE REFERENCE POUR LE RECRUTEMENT D UN SPECIALISTE EN PASSATION DES MARCHES

TERMES DE REFERENCE POUR LE RECRUTEMENT D UN SPECIALISTE EN PASSATION DES MARCHES BURKINA FASO ----------------------------- MINISTERE DE LA JEUNESSE, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DE L EMPLOI PROJET EMPLOIS DES JEUNES ET DEVELOPPEMENT DES COMPETENCES AU BURKINA FASO (PEJEDEC/BF)

Plus en détail

ADMINISTRATION DES CONTRATS DE RECHERCHE, Numéro : 6 DE CONSULTATION ET DES ESSAIS INDUSTRIELS Date : 2011-04-21 Page : 1 de 7

ADMINISTRATION DES CONTRATS DE RECHERCHE, Numéro : 6 DE CONSULTATION ET DES ESSAIS INDUSTRIELS Date : 2011-04-21 Page : 1 de 7 Page : 1 de 7 BUT DÉFINITIONS Déterminer la marche à suivre pour l administration des contrats de recherche, de consultation professionnelle et d essais industriels. Contrat de recherche Projet de recherche

Plus en détail

LA GESTION DE PROJETS. Regroupement CPE des régions 03 et 12 Session 1 27 octobre 2011

LA GESTION DE PROJETS. Regroupement CPE des régions 03 et 12 Session 1 27 octobre 2011 LA GESTION DE PROJETS Regroupement CPE des régions 03 et 12 Session 1 27 octobre 2011 2 Présentations Présentation de la formatrice Présentation des participantes et leurs attentes 3 Attentes du formatrice

Plus en détail

GROUPE TMX LIMITÉE. (anciennement la Corporation d Acquisition Groupe Maple) (la «société») MANDAT DU CONSEIL

GROUPE TMX LIMITÉE. (anciennement la Corporation d Acquisition Groupe Maple) (la «société») MANDAT DU CONSEIL 1. Généralités GROUPE TMX LIMITÉE (anciennement la Corporation d Acquisition Groupe Maple) (la «société») MANDAT DU CONSEIL Le conseil d administration de la société (le «conseil») a pour principale responsabilité

Plus en détail

SOMMAIRE DE LA RÉPONSE DE LA DIRECTION

SOMMAIRE DE LA RÉPONSE DE LA DIRECTION SOMMAIRE DE LA RÉPONSE DE LA DIRECTION Rapport d évaluation final de l Initiative de la nouvelle économie (INÉ) Date : le 17 mars 2010 Programme de l INÉ : contexte Dans le cadre du plan du gouvernement

Plus en détail

PROCESSUS ADMINISTRATIF DE SUIVI ET DE TRAITEMENT D UNE DEMANDE OBJECTIF DU PROCESSUS ADMINISTRATIF DE SUIVI ET DE TRAITEMENT D UNE DEMANDE

PROCESSUS ADMINISTRATIF DE SUIVI ET DE TRAITEMENT D UNE DEMANDE OBJECTIF DU PROCESSUS ADMINISTRATIF DE SUIVI ET DE TRAITEMENT D UNE DEMANDE PROCESSUS ADMINISTRATIF DE SUIVI ET DE TRAITEMENT D UNE DEMANDE OBJECTIF DU PROCESSUS ADMINISTRATIF DE SUIVI ET DE TRAITEMENT D UNE DEMANDE Le processus administratif de suivi et de traitement d une demande

Plus en détail

MINISTÈRE DE L ÉDUCATION LIGNE DIRECTRICE RELATIVE À L EXAMEN DES INSTALLATIONS DESTINÉES AUX ÉLÈVES (Révisé en juin 2009)

MINISTÈRE DE L ÉDUCATION LIGNE DIRECTRICE RELATIVE À L EXAMEN DES INSTALLATIONS DESTINÉES AUX ÉLÈVES (Révisé en juin 2009) MINISTÈRE DE L ÉDUCATION LIGNE DIRECTRICE RELATIVE À L EXAMEN DES INSTALLATIONS DESTINÉES AUX ÉLÈVES (Révisé en juin 2009) OBJET La Ligne directrice relative à l examen des installations destinées aux

Plus en détail

Révisions ISO. ISO Revisions. ISO 9001 Livre blanc. Comprendre les changements. Aborder le changement

Révisions ISO. ISO Revisions. ISO 9001 Livre blanc. Comprendre les changements. Aborder le changement Révisions ISO ISO 9001 Livre blanc Comprendre les changements Aborder le changement ISO 9001 en bref Comment fonctionne ISO 9001? ISO 9001 peut s appliquer à tous les types et tailles d organisations et

Plus en détail

Recruter et sélectionner son personnel avec Emploi-Québec

Recruter et sélectionner son personnel avec Emploi-Québec Recruter et sélectionner son personnel avec Emploi-Québec Coordination Direction des mesures et services aux entreprises et du placement Ministère de l Emploi et de la Solidarité sociale Rédaction Direction

Plus en détail

QMS-QUA-03 Mesures correctives et préventives

QMS-QUA-03 Mesures correctives et préventives 1 Domaine et application 1.1 Objectif QMS-QUA-03 Mesures correctives et préventives Fournir une méthode efficace et uniforme d aborder les problèmes, les plaintes, les suggestions et les anomalies concernant

Plus en détail

Politique de gestion des plaintes. La CSST place la satisfaction de sa clientèle au coeur de ses priorités

Politique de gestion des plaintes. La CSST place la satisfaction de sa clientèle au coeur de ses priorités Politique de gestion des plaintes La CSST place la satisfaction de sa clientèle au coeur de ses priorités PRÉAMBULE L administration gouvernementale québécoise place au cœur de ses priorités la qualité

Plus en détail

Rapports du Corps commun d inspection

Rapports du Corps commun d inspection COMITÉ DU PROGRAMME, DU BUDGET ET DE L ADMINISTRATION DU CONSEIL EXÉCUTIF Vingt et unième réunion Point 3.5 de l ordre du jour provisoire EBPBAC21/6 31 octobre 2014 Rapports du Corps commun d inspection

Plus en détail

Règlement sur les normes d accessibilité intégrées

Règlement sur les normes d accessibilité intégrées sur les normes d accessibilité intégrées s de chaque conseil scolaire Date d entrée 2013 Établissement de politiques en matière d accessibilité Le conseil élabore, met en œuvre et tient à jour des politiques

Plus en détail

Ministère des Finances Projet Initiative Pauvreté-Environnement-phase 3

Ministère des Finances Projet Initiative Pauvreté-Environnement-phase 3 Ministère des Finances Projet Initiative Pauvreté-Environnement-phase 3 Termes de Référence Recrutement d un bureau d études Assistance technique pour la formulation et la prise en compte dans le Budget

Plus en détail

www.managementpourtous.com

www.managementpourtous.com www.managementpourtous.com OFFRE DE FORMATION EN GESTION DE PROJET PMP (Project Management Professional) Formation complète en gestion de Projet (Préparation à la certification PMP) DU 03 FEVRIER AU 30

Plus en détail

CHARTE DU COMITÉ D AUDIT

CHARTE DU COMITÉ D AUDIT CHARTE DU COMITÉ D AUDIT I. OBJECTIF GÉNÉRAL ET PRINCIPAL MANDAT Le comité d audit (le «comité») est établi par le conseil d administration (le «conseil») d Ovivo Inc. (la «Société») pour l aider à s acquitter

Plus en détail

les outils de la gestion de projet

les outils de la gestion de projet les outils de la gestion de projet Sommaire Objectifs de la gestion de projet Les étapes du projet Les outils de gestion de projets Paramétrage de l outil PROJET : «ensemble des actions à entreprendre

Plus en détail

ATELIERS «MISE EN ŒUVRE DE L ENTRETIEN PROFESSIONNEL» MARDI 15 ET JEUDI 17 SEPTEMBRE 2015 SYNTHESE

ATELIERS «MISE EN ŒUVRE DE L ENTRETIEN PROFESSIONNEL» MARDI 15 ET JEUDI 17 SEPTEMBRE 2015 SYNTHESE ATELIERS «MISE EN ŒUVRE DE L ENTRETIEN PROFESSIONNEL» MARDI 15 ET JEUDI 17 SEPTEMBRE 2015 SYNTHESE I. PRESENTATION GENERALE DES ATELIERS II. SYNTHESE DE CHAQUE ATELIER (identification des idées fortes)

Plus en détail