Présentation des éléments constitutifs d un plan de relève et de transmission d une entreprise

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Présentation des éléments constitutifs d un plan de relève et de transmission d une entreprise"

Transcription

1 I. INTRODUCTION COACHING JRT 35, rue LeGuerrier Blainville (Québec) J7E 4H Présentation des éléments constitutifs d un plan de relève et de transmission d une entreprise La transmission de la direction et de la propriété est un moment crucial dans la vie d une entreprise. Malheureusement, les études et l expérience révèlent que peu d entrepreneurs s y préparent. Il faut envisager la transmission comme un processus qui s étale sur plusieurs années et non comme une action ponctuelle unique. Idéalement, elle se prépare et se réalise selon une séquence que l on a déterminée, puis elle se savoure après coup. Toutefois, pour que cela soit le cas, il faut y penser longtemps d avance. Cette présentation résume les principaux éléments d un plan de relève et de transmission d entreprise. 1. Le rôle du coach de gestion en transition d entreprise Le coach de gestion en transition d entreprise est une ressource externe à l entreprise qui accompagne les dirigeants à partir du moment où ils amorcent la réflexion sur l avenir de l entreprise jusqu à la planification et la réalisation de la transition. Au temps opportun et selon le besoin, il saura aviser les dirigeants quand inviter les experts requis à participer au processus (fiscaliste, conseiller juridique, etc.). Son rôle principal est de voir à ce que le processus se fasse avec rigueur, sans stagner. Il connaît l ensemble des étapes du processus de manière à guider les dirigeants dans chacune d elles. 2. La durée du processus Un processus de relève et de transfert d entreprise à l intérieur de la famille se réalise généralement sur une période de quatre à cinq années. C est une transition importante dans la vie d une entreprise. Elle doit se faire avec précaution. Une transmission externe à la famille peut se réaliser plus rapidement 3. Les deux aspects de la transmission d entreprise Il y a deux aspects à la transmission qu il faut bien préparer : La transmission de la direction : qui dirigera l entreprise et comment préparer le nouveau dirigeant? (section II) La transmission de la propriété : qui assumera la propriété et sous quelle forme? (section III) Les sections suivantes décrivent brièvement chacune des étapes reliées à ces deux aspects du processus de transition. 4. Deux éléments complémentaires Ensuite viennent deux aspects complémentaires : Le plan de retraite du dirigeant actuel (le cédant) (section IV) Le plan de communication (section V)

2 II. LA TRANSMISSION DE LA DIRECTION 1. Période d exploration et de préparatifs A. Réflexion C est une période de réflexion sur les différents scénarios possibles. Ce n est pas le temps des choix, c est celui de l exploration, du recensement des idées et des options. On constate ce qui peut ou pourrait être fait. Plus la réflexion est amorcée tôt, mieux les options seront évaluées. B. Élaboration des hypothèses Pendant cette période, on développe les grandes lignes des scénarios acceptables pour le dirigeant. Il s agit de dessiner à grands traits ce qui peut être fait pour mieux décider de l option à retenir. C. Choix Nous voilà au moment où un choix peut être arrêté parmi les hypothèses contemplées. Le dirigeant peut affirmer «Voici comment je souhaite réaliser la transition». D. Plan d action L hypothèse de transmission ayant été choisie, il s agit maintenant de préciser le plan d action, incluant les objectifs, les actions, les moyens, les acteurs, les échéances, etc. 2. Préparation de la relève A. Préciser les critères qui guideront le choix Il faudra préciser les critères qui vont guider le choix du ou des candidats pour la relève : a. Critères de formation b. Critères d expérience c. Critères personnels d. Autres critères jugés pertinents B. Choix du ou des candidats Une fois les critères précisés, le temps est venu de faire le choix. C. Préparation du ou des candidats Le choix du ou des candidats est suivi d une période de préparation. Il importe d amorcer assez tôt le processus pour permettre aux candidats de se préparer adéquatement selon les critères spécifiés. a. Élaboration d un plan de préparation Il faut maintenant préparer un plan de formation adapté à chaque situation afin de rendre la relève apte à prendre en charge l entreprise en temps voulu : i. Formation collégiale ou universitaire ii. Préparation professionnelle iii. Acquisition de l expérience requise iv. Autres préparations requises b. Mise en œuvre La mise en œuvre du plan de formation sera plus ou moins longue selon la préparation déjà réalisée par le ou les candidats. Page 2 sur 5

3 3. Période de transition et d intégration A. Partage des responsabilités de direction Si le plan de transmission prévoit un transfert graduel des responsabilités de direction selon un échéancier préétabli, l entreprise entre ici dans une période pendant laquelle le dirigeant actuel et le ou les candidats à la relève partageront la direction. C est l occasion de transférer les connaissances pratiques sur l entreprise et le savoir-faire informel adapté à la réalité de cette entreprise, ainsi que de parachever la préparation du candidat. B. La passation des pouvoirs (l installation) Enfin vient le temps où il faut transmettre la direction à la personne qui assurera la direction de l entreprise. Il faut prévoir une cérémonie de passation qui sera le point de référence entre «l avant» et «l après». Cette cérémonie peut être simple ou élaborée. Ce qui importe, c est que toutes les personnes affectées de près ou de loin par ce changement sachent que la transmission de la direction a bel et bien eu lieu. La passation des pouvoirs doit être communiquée publiquement. 4. L après-transmission A. Le nouveau rôle de l ancien dirigeant Il faut aussi déterminer quel lien l ancien dirigeant maintiendra avec l entreprise et la nouvelle direction. Celui de conseiller, de mentor ou autre? Sera-t-il complètement absent de l entreprise? S engagera-t-il dans de nouvelles fonctions comme le développement d un nouveau secteur ou dans les relations publiques? III. LA TRANSMISSION DE LA PROPRIÉTÉ DE L ENTREPRISE 1. Période d exploration et de préparatifs Tout comme on l a fait à l occasion de la réflexion sur la transition de la direction (section II.1), il faut ici réfléchir au transfert de la propriété. Quoiqu ici il s agisse de déterminer comment se fera la transmission de la propriété de l entreprise plutôt que de déterminer qui en prendra la direction, les étapes du processus de réflexion sont similaires. On peut les réexaminer en se référant à l étape II.1 plus haut. 2. Diagnostic de l entreprise (établir sa juste valeur) Le diagnostic de l entreprise est la première étape dans l établissement de sa juste valeur. Il porte sur la vision et la position stratégique, sur la rentabilité et sur la solvabilité de l entreprise. Les résultats serviront à communiquer clairement avec les membres de la famille, à faire les correctifs nécessaires pour améliorer la situation de l entreprise et à choisir les scénarios les mieux adaptés sur le plan fiscal. L aide d un expert en diagnostic et en évaluation d entreprise se justifie tant par la complexité de cette démarche que par la crédibilité qu elle apporte au processus. 3. Établir les stratégies de transmissions Lors de la planification du transfert d une entreprise, il importe de prendre en considération et d analyser les options qui s offrent à l entreprise quant à la fiscalité, au financement et aux Page 3 sur 5

4 aspects légaux de la transition. Il faut déterminer la juste valeur de l entreprise, explorer les méthodes de transmission, prévoir la convention entre actionnaires, déterminer les sources ou les partenaires financiers (banques ou autres) ainsi que les ratios de participation, etc. 4. Le temps des choix Les réflexions et les analyses visent essentiellement à se préparer à faire des choix réfléchis et mieux adaptés à la réussite de la transition. Lorsque les moments de décision se présentent, le dirigeant sortant et le futur dirigeant peuvent dire d un commun accord «Voici comment nous souhaitons réaliser la transition». 5. La mise en œuvre C est le point culminant de tout ce processus, le moment où l entreprise s achemine vers un nouveau chapitre de son existence sous une nouvelle gouverne. IV. LE PLAN DE RETRAITE DE L ANCIEN DIRIGEANT (le cédant) 1. Quelle sera la stratégie de désengagement? Il faut prévoir comment se fera le désengagement des activités de l entreprise, si le processus sera graduel ou radical, quel sera l échéancier, comment seront transférées les connaissances et compétences, etc. 2. Questions financières Cette question est déterminante tant pour le vendeur que pour l entreprise. En effet, si la sécurité financière de l ancien dirigeant continue à dépendre des résultats de l entreprise, il aura beaucoup de difficultés à se libérer de la gestion courante. Il lui faut donc planifier pour s assurer une situation financière confortable. 3. Assurances Il faut établir les besoins en assurance du cédant et prendre les actions nécessaires. 4. Nouvelles activités Comment l ancien dirigeant, actif jusqu ici, occupera-t-il son temps maintenant que l entreprise n est plus sous sa gouverne? Ne pas y réfléchir à l avance risque d avoir un impact autant sur l entreprise qu il vient de léguer que sur sa propre qualité de vie. A. Loisirs B. Affaires C. Activités connexes D. Famille E. Etc. Page 4 sur 5

5 V. LA COMMUNICATION DU PROCESSUS DE TRANSMISSION Tôt dans le processus, il est important de préparer un plan de communication par lequel on prévoit communiquer les informations pertinentes au bon moment et aux bonnes personnes. Un plan de communication prévoit quand et comment informer les employés, les clients, les fournisseurs et tout autre partenaire sur la transition qui se prépare. L ignorance quant à l avenir de l entreprise peut produire de l incertitude nuisible. Page 5 sur 5

Comment bien préparer le transfert de votre entreprise Guide pratique

Comment bien préparer le transfert de votre entreprise Guide pratique Comment bien préparer le transfert de votre entreprise Guide pratique 370, rue des Forges, bureau 100 Trois-Rivières (Québec) G9A 2H1 Téléphone : 819 374-4061 Télécopieur : 819 373-6511 Courriel : info@idetr.com

Plus en détail

Guide de planification de la transition d entreprise

Guide de planification de la transition d entreprise Guide de planification de la transition d entreprise Votre conseiller de confiance Depuis plus de 100 ans, des générations de Canadiens comptent sur le savoir-faire des conseillers PME CIBC pour gérer

Plus en détail

PROFIL DE COMPÉTENCES DU GROUPE DE SOUTIEN ADMINISTRATIF

PROFIL DE COMPÉTENCES DU GROUPE DE SOUTIEN ADMINISTRATIF PROFIL DE COMPÉTENCES DU GROUPE DE SOUTIEN ADMINISTRATIF 00 Introduction Qu est-ce qu un profil de compétences? Les compétences sont des manifestations comportementales spécifiques des connaissances, des

Plus en détail

Planification financière. Maîtriser votre avenir financier. www.bcn.ch

Planification financière. Maîtriser votre avenir financier. www.bcn.ch Planification financière Maîtriser votre avenir financier www.bcn.ch Qu est-ce que la planification financière? Une planification financière consiste à dresser le bilan de votre situation globale actuelle

Plus en détail

MANDAT DU CONSEIL D ADMINISTRATION

MANDAT DU CONSEIL D ADMINISTRATION MANDAT DU CONSEIL D ADMINISTRATION Transcontinental inc. (la Société) est une société dont les valeurs sous-tendent une saine gestion d entreprise. Son conseil d administration (le conseil) a pour mission

Plus en détail

GUIDE DE PORTFOLIO APPROCHE INTÉGRÉE DES COMPÉTENCES DIRECTION DES SERVICES MULTIDISCIPLINAIRES

GUIDE DE PORTFOLIO APPROCHE INTÉGRÉE DES COMPÉTENCES DIRECTION DES SERVICES MULTIDISCIPLINAIRES GUIDE DE PORTFOLIO APPROCHE INTÉGRÉE DES COMPÉTENCES DIRECTION DES SERVICES MULTIDISCIPLINAIRES FÉVRIER 2014 DÉFINITION Le portfolio professionnel est un outil permettant de documenter l évolution des

Plus en détail

Objectif de la présentation

Objectif de la présentation Comment planifier son transfert 30 ans 25 ans 15 ans - 10 ans 5 ans à l avance? Pierre Desrosiers, agronome Coordonnateur Réseau Agriconseils Montérégie-Ouest Objectif de la présentation Vous fournir une

Plus en détail

I. Faire le point sur son projet, ses motivations. Se poser les bonnes questions CHAPITRE 1

I. Faire le point sur son projet, ses motivations. Se poser les bonnes questions CHAPITRE 1 Se poser les bonnes questions CHAPITRE 1 Se poser les bonnes questions Cette toute première phase de réflexion, pas forcément simple ni évidente, devra se faire en deux temps. Ainsi, vous serez d abord

Plus en détail

TOUT CE QUE VOUS DEVEZ SAVOIR ET FAIRE POUR VOUS CONFORMER AUX EXIGENCES DU RÈGLEMENT D ICI LE 31 MARS 2013!

TOUT CE QUE VOUS DEVEZ SAVOIR ET FAIRE POUR VOUS CONFORMER AUX EXIGENCES DU RÈGLEMENT D ICI LE 31 MARS 2013! TOUT CE QUE VOUS DEVEZ SAVOIR ET FAIRE POUR VOUS CONFORMER AUX EXIGENCES DU RÈGLEMENT D ICI LE 31 MARS 2013! Règlement sur la formation continue Principales obligations Gestion de vos Mesures de contrôle

Plus en détail

Liste usuelle des conseillers Les buts de cet outil sont de : Instructions :

Liste usuelle des conseillers Les buts de cet outil sont de : Instructions : Outil Liste usuelle des conseillers L outil Liste usuelle des conseillers vous aidera à faire du transfert de votre entreprise un projet collectif et favorisera le travail d équipe entre vos différents

Plus en détail

Guide de soutien pour l élaboration des normes et modalités d évaluation des écoles primaires.

Guide de soutien pour l élaboration des normes et modalités d évaluation des écoles primaires. Guide de soutien pour l élaboration des normes et modalités d évaluation des écoles primaires. Mise à jour actualisée en fonction des modifications au Régime pédagogique entrant en vigueur le 1 er juillet

Plus en détail

L essentiel. de nos solutions

L essentiel. de nos solutions L essentiel vous propose des solutions globales de conseil en développement des ressources humaines. Notre équipe, de consultants seniors, seniors met ses compétences au service de vos ambitions avec un

Plus en détail

NOUS CRÉONS LES LIENS ENTREPRENEURS D AUJOURD HUI ET DE DEMAIN

NOUS CRÉONS LES LIENS ENTREPRENEURS D AUJOURD HUI ET DE DEMAIN NOUS CRÉONS LES LIENS ENTREPRENEURS D AUJOURD HUI ET DE DEMAIN 2 3 UNE MISSION CENTRÉE SUR LA RELÈVE DES DIRIGEANTS, CONCENTRÉE SUR LES BESOINS DES ENTREPRENEURS Le (CTEQ) a pour mission de traiter l enjeu

Plus en détail

Schéma du plan d affaires

Schéma du plan d affaires Plan d affaires Schéma du plan d affaires SOMMAIRE EXÉCUTIF DESCRIPTION DU PROJET OBJECTIFS FORME JURIDIQUE ÉQUIPE DIRIGEANTE MARKETING PRODUCTION SOUTIEN ADMINISTRATIF ANALYSE MARCHÉ ANALYSE MARKETING

Plus en détail

Liste usuelle des conseillers Les buts de cet outil sont de : Instructions :

Liste usuelle des conseillers Les buts de cet outil sont de : Instructions : Outil Liste usuelle des conseillers L outil Liste usuelle des conseillers vous aidera à faire du transfert de votre entreprise un projet collectif et favorisera le travail d équipe entre vos différents

Plus en détail

Profil de leadership des gestionnaires

Profil de leadership des gestionnaires Profil de leadership des gestionnaires Apprentissage et développement Chambre des communes Quelques notions pour faciliter la consultation du Profil. INTRODUCTION DÉFINITIONS Profil de compétences : Liste

Plus en détail

Ligne directrice du cours de perfectionnement pour les directrices et directeurs d école

Ligne directrice du cours de perfectionnement pour les directrices et directeurs d école Ligne directrice du cours de perfectionnement pour les directrices et directeurs d école Règlement 184/97 Qualifications requises pour enseigner Janvier 2005 This document is available in English under

Plus en détail

La politique de gestion contractuelle a préséance sur la présente politique d achat.

La politique de gestion contractuelle a préséance sur la présente politique d achat. POLITIQUE D ACHAT Date d émission : 4 octobre 2011 Date d entrée en vigueur : 4 octobre 2011 Service émetteur : Service de la trésorerie Numéro de référence : 01.221 / J-77-2C INTRODUCTION En 1995, la

Plus en détail

Cadre de référence pour soutenir la gestion et la revue diligente des projets en ressources informationnelles

Cadre de référence pour soutenir la gestion et la revue diligente des projets en ressources informationnelles Cadre de référence pour soutenir la gestion et la revue diligente des projets en ressources informationnelles Document d orientation aux organismes publics Annexe A Rôles et responsabilités détaillés des

Plus en détail

LISTE DES FORMATIONS. Mai 2015

LISTE DES FORMATIONS. Mai 2015 Gestion de projet Analyse d affaires Formation Évaluation de performance +1.514.826.5534 info@lcgsolution.com www.lcgsolution.com LCG Solution se distingue par la qualité du matériel de formation, la qualité

Plus en détail

5.6 Concertation pour l emploi

5.6 Concertation pour l emploi 5.6 Concertation pour l emploi Soutien à la gestion des ressources humaines 5.6 CONCERTATION POUR L EMPLOI 2012-07-12 Table des matières Section 4 : p. 2 sur 13 Table des matières RÉFÉRENCE Table des matières...

Plus en détail

Politique institutionnelle d évaluation des programmes (PIEP) Cégep de Saint-Jérôme. Recommandée par la Commission des études le 18 mai 2011

Politique institutionnelle d évaluation des programmes (PIEP) Cégep de Saint-Jérôme. Recommandée par la Commission des études le 18 mai 2011 Politique institutionnelle d évaluation des programmes (PIEP) Cégep de Saint-Jérôme Recommandée par la Commission des études le 18 mai 2011 Adoptée à la réunion du Conseil d administration le 21 juin 2011

Plus en détail

La transmission d entreprises

La transmission d entreprises La transmission d entreprises www.interface-entreprises.com Janvier 2013 Plan 1 2 3 4 5 1 Contexte et enjeux de la transmission d entreprises 2 Les motivations de la transmission 3 Les points clés du processus

Plus en détail

UE 6 Finance d entreprise Le programme

UE 6 Finance d entreprise Le programme UE 6 Finance d entreprise Le programme Légende : Modifications de l arrêté du 8 mars 2010 Suppressions de l arrêté du 8 mars 2010 Partie inchangée par rapport au programme antérieur 1. La valeur (15 heures)

Plus en détail

Elaborer un projet d action

Elaborer un projet d action FICHE PRATI QUE Elaborer un projet d action Un projet n est pas le fruit du hasard mais le résultat d une situation que l on juge insatisfaisante et que l on souhaite changer. On pourrait dans ce sens

Plus en détail

MODALITÉS DEMANDES DE BOURSES D ÉTUDES EMPLOYÉS DU MOUVEMENT DESJARDINS

MODALITÉS DEMANDES DE BOURSES D ÉTUDES EMPLOYÉS DU MOUVEMENT DESJARDINS MODALITÉS DEMANDES DE BOURSES D ÉTUDES EMPLOYÉS DU MOUVEMENT DESJARDINS Objectifs du programme de bourses de la Fondation Desjardins Les bourses aux employés s'adressent à ceux poursuivant des études à

Plus en détail

De l entreprise individuelle à la société. Faire le bon choix, au bon moment

De l entreprise individuelle à la société. Faire le bon choix, au bon moment De l entreprise individuelle à la société Faire le bon choix, au bon moment De l entreprise individuelle à la société De l entreprise individuelle à la société De l entreprise individuelle à la société

Plus en détail

Présentation du «Guide de planification stratégique»

Présentation du «Guide de planification stratégique» Commission de développement économique des Premières Nations du Québec et du Labrador Présentation du «Guide de planification stratégique» Préparé par Raymond Chabot Grant Thornton Août 2011 Mise en contexte

Plus en détail

Services Financiers Dominique Leblanc inc.

Services Financiers Dominique Leblanc inc. OFFRE DE SERVICES POUR LES PERSONNES EN AFFAIRES S il y a un élément pour lequel vous vous êtes investis au maximum, c est bien l entreprise que vous dirigez aujourd hui. Nos solutions peuvent vous aider

Plus en détail

Maîtrise en ingénierie profil professionnel (1709) GUIDE DE STAGE

Maîtrise en ingénierie profil professionnel (1709) GUIDE DE STAGE PROGRAMMES DE CYCLES SUPÉRIEURS EN INGÉNIERIE Maîtrise en ingénierie profil professionnel (1709) Projet d intervention en entreprise (6MIG890) GUIDE DE STAGE Version février 2015 DÉPARTEMENT DES SCIENCES

Plus en détail

Conditions gagnantes pour démarrer sa transition Agile

Conditions gagnantes pour démarrer sa transition Agile Conditions gagnantes pour démarrer sa transition Agile 1 4 Les De plus en plus d organisations voient l Agilité comme une piste de solution aux problèmes auxquels elles sont confrontées. Par ailleurs,

Plus en détail

POLITIQUE SUR LA FORMATION ET SUR LE DÉVELOPPEMENT DES RESSOURCES HUMAINES

POLITIQUE SUR LA FORMATION ET SUR LE DÉVELOPPEMENT DES RESSOURCES HUMAINES POLITIQUE SUR LA FORMATION ET SUR LE DÉVELOPPEMENT DES RESSOURCES HUMAINES Politique adoptée par la Résolution CA-2013-2014-7 du conseil d administration du Conservatoire à sa 26 e séance ordinaire tenue

Plus en détail

CHARTE DU CONSEIL D ADMINISTRATION

CHARTE DU CONSEIL D ADMINISTRATION CHARTE DU CONSEIL D ADMINISTRATION I. RAISON D ÊTRE La présente charte décrit le rôle du conseil d administration (le «conseil») d Aimia Inc. (la «Société»). La présente charte est assujettie aux dispositions

Plus en détail

Guide sur le perfectionnement et le développement professionnel ACEP

Guide sur le perfectionnement et le développement professionnel ACEP Guide sur le perfectionnement et le développement professionnel ACEP Table des matières Chapitre I : Énoncé de principes : 1. Préambule. 3 2. Programme de perfectionnement et de développement carrière...

Plus en détail

OUVERTURE SUR LA DIVERSITÉ INNOVANTE

OUVERTURE SUR LA DIVERSITÉ INNOVANTE OUVERTURE SUR LA DIVERSITÉ INNOVANTE OUVERTURE SUR LA DIVERSITÉ INNOVANTE Cette fi che est un outil d introduction au concept de la gestion interculturelle. Elle est destinée aux gestionnaires de PME afi

Plus en détail

Planification de la transition d une entreprise

Planification de la transition d une entreprise Planification de la transition d une entreprise Le processus de planification de la transition d une entreprise Créer une entreprise et la faire prospérer n est pas chose facile. Effectuer la transition

Plus en détail

CERTIFICATION ET COMPTABILITÉ COMPARAISON DES NORMES IFRS ET DES PCGR DU CANADA Édition n 14 : Paiements à base d actions

CERTIFICATION ET COMPTABILITÉ COMPARAISON DES NORMES IFRS ET DES PCGR DU CANADA Édition n 14 : Paiements à base d actions WWW.BDO.CA CERTIFICATION ET COMPTABILITÉ COMPARAISON DES NORMES IFRS ET DES PCGR DU CANADA Édition n 14 : Paiements à base d actions Les normes IFRS et les PCGR du Canada constituent des cadres fondés

Plus en détail

Conseiller implantation de logiciel Milieu de la santé Supérieur immédiat : Vice-président opérations

Conseiller implantation de logiciel Milieu de la santé Supérieur immédiat : Vice-président opérations Poste En bref : En tant que Conseiller implantation de logiciel chez Gestion Portail Santé, vous pourrez contribuer à la croissance d une entreprise reconnue pour moderniser les résidences de personnes

Plus en détail

RÉUSSIR VOTRE TRANSFERT DE FERME GUIDE D ACCOMPAGNEMENT RÉGION DE LA CHAUDIÈRE-APPALACHES

RÉUSSIR VOTRE TRANSFERT DE FERME GUIDE D ACCOMPAGNEMENT RÉGION DE LA CHAUDIÈRE-APPALACHES RÉUSSIR VOTRE TRANSFERT DE FERME GUIDE D ACCOMPAGNEMENT RÉGION DE LA CHAUDIÈRE-APPALACHES RÉUSSIR VOTRE TRANSFERT DE FERME GUIDE D ACCOMPAGNEMENT Région de la Chaudière-Appalaches Juin 2007 Note : C

Plus en détail

GUIDE D IMPLANTATION D UN PROGRAMME D APPRENTISSAGE EN MILIEU DE TRAVAIL (PAMT)

GUIDE D IMPLANTATION D UN PROGRAMME D APPRENTISSAGE EN MILIEU DE TRAVAIL (PAMT) GUIDE D IMPLANTATION D UN PROGRAMME D APPRENTISSAGE EN MILIEU DE TRAVAIL (PAMT) MARS 2011 Conseil québécois des ressources humaines en tourisme 1 AVANT-PROPOS Ce guide d implantation s adresse spécifiquement

Plus en détail

L E N T R E P R I S E P R O A C T I V E

L E N T R E P R I S E P R O A C T I V E L E N T R E P R I S E P R O A C T I V E Développer de nouvelles compétences Améliorer vos habilités de gestionnaire 6 formations interactives de groupe chacune + 2 heures en coaching en groupe Objectif

Plus en détail

Susan Gerrett, Pl. Fin. Maurice Gosselin, DBA, CA, FCMA Carl Thibeault, CMA, MBA

Susan Gerrett, Pl. Fin. Maurice Gosselin, DBA, CA, FCMA Carl Thibeault, CMA, MBA Susan Gerrett, Pl. Fin. Maurice Gosselin, DBA, CA, FCMA Carl Thibeault, CMA, MBA 1 L ensemble des concepts élaborés n ont pas pour but de remplacer l expertise de vos professionnels dont votre fiscaliste.

Plus en détail

LES ETAPES DE LA CESSION

LES ETAPES DE LA CESSION NOTICE LES ETAPES DE LA CESSION Janvier 2014-1 - - 1 - La cession d une entreprise est un cap difficile à passer pour le dirigeant : pas toujours évident en effet de laisser, entre les mains d un tiers,

Plus en détail

Procède à la codification de la paie pour l ensemble du personnel du Centre André-Boudreau.

Procède à la codification de la paie pour l ensemble du personnel du Centre André-Boudreau. DESCRIPTION DE POSTE Titre : Technicienne en administration Numéro : 220 Page : 1 de 4 Supérieur immédiat : Chef du service des ressources financières et informationnelles Poste : Permanent temps complet

Plus en détail

Stratégies pour développer et appuyer les échanges axés sur l apprentissage

Stratégies pour développer et appuyer les échanges axés sur l apprentissage Stratégies pour développer et appuyer les échanges axés sur l apprentissage Nicole de Korte et Armand Gagné Direction des politiques et des normes en matière d enseignement Objectifs de la séance d aujourd

Plus en détail

Améliorer les régimes publics : une solution efficiente pour assurer une couverture adéquate

Améliorer les régimes publics : une solution efficiente pour assurer une couverture adéquate Améliorer les régimes publics : une solution efficiente pour assurer une couverture adéquate Colloque sur l état des régimes de retraite Conseil du patronat du Québec Le 12 juin 2012 Marie-Josée Naud Conseillère

Plus en détail

Recruter Chercher Intégrer Évaluer les coûts Retenir Soutien additionnel

Recruter Chercher Intégrer Évaluer les coûts Retenir Soutien additionnel Recruter Chercher Intégrer Évaluer les coûts Retenir Soutien additionnel OBJECTIFS Les Clés du recrutement d Emploi-Québec de l Île-de-Montréal ont pour objectif de renforcer la capacité des PME à élaborer,

Plus en détail

Lignes directrices de pratique - Personnel de soutien

Lignes directrices de pratique - Personnel de soutien Lignes directrices de pratique - Personnel de soutien O r d r e d e s e r g o t h é r a p e u t e s d e l O n t a r i o Sept 2004 Introduction La position de l Ordre sur le personnel de soutien L Ordre

Plus en détail

PAR UN ASSUREUR TITULAIRE D'UN PERMIS AU QUÉBEC. Mars 2008. Autorité des marchés financiers

PAR UN ASSUREUR TITULAIRE D'UN PERMIS AU QUÉBEC. Mars 2008. Autorité des marchés financiers GUIDE DE PRÉSENTATION PORTANT SUR LA CONFORMITÉ D UNE CESSION D ENTREPRISE PAR UN ASSUREUR TITULAIRE D'UN PERMIS AU QUÉBEC Mars 2008 Autorité des marchés financiers Ce document a été produit par la Surintendance

Plus en détail

PROGRAMME DE FORMATION DES GESTIONNAIRES DE L UNIVERSITÉ LAVAL

PROGRAMME DE FORMATION DES GESTIONNAIRES DE L UNIVERSITÉ LAVAL PROGRAMME DE FORMATION DES GESTIONNAIRES DE L UNIVERSITÉ LAVAL Contenu VOUS TROUVEREZ DANS CE DOCUMENT Contexte Personnel visé Admissibilité au programme Orientation du programme Compétences clés de gestion

Plus en détail

transition for success management

transition for success management transition management Manager de transition est un métier qui ne s improvise pas. Les conditions qui garantissent le succès du changement sont multiples et complexes. Fontenay Managers a contribué à développer

Plus en détail

M. Serge Bertrand, CRHA Président, Le Groupe Performa inc.

M. Serge Bertrand, CRHA Président, Le Groupe Performa inc. GESTION DES RESSOURCES HUMAINES 1. Gestion opérationnelles des RH 2. Audits GHR 3. Recrutement et dotation 4. Évaluation psychométrique 5. Consolidation et coaching 6. Transition de carrière 1. COMMENT

Plus en détail

MANUEL DU COMITÉ LOCAL. Module 5. Gestion financière

MANUEL DU COMITÉ LOCAL. Module 5. Gestion financière MANUEL DU COMITÉ LOCAL Module 5 Gestion financière TABLE DE CONTENU Introduction p. 2 Questions financières p. 2 Comptes bancaires p. 3 Rôle de la trésorière ou du trésorier p. 3 Budget annuel p. 4 Tenue

Plus en détail

Utiliser une analyse de compétences pour développer une offre de formation Un guide à l intention des éducateurs et des formateurs

Utiliser une analyse de compétences pour développer une offre de formation Un guide à l intention des éducateurs et des formateurs Utiliser une analyse de compétences pour développer une offre de formation Un guide à l intention des éducateurs et des formateurs Utiliser une analyse de compétences pour développer une offre de formation

Plus en détail

Mieux vous connaître pour mieux vous accompagner

Mieux vous connaître pour mieux vous accompagner Mieux vous connaître pour mieux vous accompagner 2 cours Monseigneur Roméro - CS 50135 91004 EVRY Cedex Tel: 01.60.79.91.29- Fax : 01.64.97.94.98 Mel : crea-911 Page @essonne.cci.fr 0 www.essonne.cci.fr

Plus en détail

Politique de gestion intégrée des risques

Politique de gestion intégrée des risques 5, Place Ville Marie, bureau 800, Montréal (Québec) H3B 2G2 T. 514 288.3256 1 800 363.4688 Téléc. 514 843.8375 www.cpaquebec.ca Politique de gestion intégrée des risques Émise par la Direction, Gestion

Plus en détail

GUIDE DE L'ENSEIGNANT ASSOCIÉ

GUIDE DE L'ENSEIGNANT ASSOCIÉ Baccalauréat en Enseignement Secondaire Concentration Mathématiques GUIDE DE L'ENSEIGNANT ASSOCIÉ ESM 2155 Stage II Session Automne 2011 INTRODUCTION Ce document a été élaboré à l'intention des enseignants

Plus en détail

Adapter. son domicile C EST POSSIBLE

Adapter. son domicile C EST POSSIBLE Adapter son domicile C EST POSSIBLE Adapter son domicile, c est possible. Vous avez été victime d un accident de la route et vous êtes resté avec une incapacité physique qui vous empêche d accéder à votre

Plus en détail

LA RELÈVE D ENTREPRISE

LA RELÈVE D ENTREPRISE LA RELÈVE D ENTREPRISE TABLE DES MATIÈRES La planification, une étape essentielle 3 La transmission de l entreprise à un membre de la famille 4 La transmission de l entreprise à un associé, à l équipe

Plus en détail

PRODUITS FORESTIERS RÉSOLU INC. RÈGLES DU COMITÉ DES RESSOURCES HUMAINES ET DE LA RÉMUNÉRATION/ DES CANDIDATURES ET DE LA GOUVERNANCE

PRODUITS FORESTIERS RÉSOLU INC. RÈGLES DU COMITÉ DES RESSOURCES HUMAINES ET DE LA RÉMUNÉRATION/ DES CANDIDATURES ET DE LA GOUVERNANCE PRODUITS FORESTIERS RÉSOLU INC. RÈGLES DU COMITÉ DES RESSOURCES HUMAINES ET DE LA RÉMUNÉRATION/ DES CANDIDATURES ET DE LA GOUVERNANCE En vigueur en date du 1er avril 2014 1. Objet Le comité des ressources

Plus en détail

Ce document a été produit par la Surintendance de l encadrement de la solvabilité de l Autorité des marchés financiers.

Ce document a été produit par la Surintendance de l encadrement de la solvabilité de l Autorité des marchés financiers. GUIDE DE PRÉSENTATION D UNE DEMANDE DE CONSTITUTION D UNE COMPAGNIE D ASSURANCE À CHARTE QUÉBÉCOISE Mars 2008 Ce document a été produit par la Surintendance de l encadrement de la solvabilité de l Autorité

Plus en détail

ACHAT DE PRESTATION 2014:

ACHAT DE PRESTATION 2014: ACHAT DE PRESTATION 2014: OBJET DE L ACHAT DE PRESTATION : Étape 3 du parcours d émergence : Découverte de l environnement de mon projet Dispositif: «Groupement de Créateurs» ATELIER : Parcours de la création

Plus en détail

LA GESTION DE PROJETS. Regroupement CPE des régions 03 et 12 Session 2 1 décembre 2011

LA GESTION DE PROJETS. Regroupement CPE des régions 03 et 12 Session 2 1 décembre 2011 LA GESTION DE PROJETS Regroupement CPE des régions 03 et 12 Session 2 1 décembre 2011 2 Objectifs de la formation Permettre à chacun d entre vous: d acquérir des connaissances sur le sujet de recevoir

Plus en détail

de l assurance-santé au Canada Juin 2014

de l assurance-santé au Canada Juin 2014 Étude de cas GUIDE SUR LA FISCALITÉ de l assurance-santé au Canada Juin 2014 Assurance maladies graves détenue par une entreprise La vie est plus radieuse sous le soleil La Sun Life du Canada, compagnie

Plus en détail

PROGRAMME DE MENTORAT

PROGRAMME DE MENTORAT CONSEIL SCOLAIRE ACADIEN PROVINCIAL PROGRAMME DE MENTORAT ÉNONCÉ PRATIQUE Le Conseil scolaire acadien provincial désire promouvoir un programme de mentorat qui servira de soutien et d entraide auprès des

Plus en détail

1.1. QUELLE EST LA DIFFÉRENCE ENTRE UNE ASSURANCE GROUPE ET UN EIP?

1.1. QUELLE EST LA DIFFÉRENCE ENTRE UNE ASSURANCE GROUPE ET UN EIP? 1. Généralités 1.1. QUELLE EST LA DIFFÉRENCE ENTRE UNE ASSURANCE GROUPE ET UN EIP? EIP. Un engagement individuel de pension est un contrat d assurance-vie souscrit par une société au profit d un dirigeant

Plus en détail

Programmes en formation pratique intégrée

Programmes en formation pratique intégrée Programmes en formation pratique intégrée Premier cycle : Baccalauréat en génie informatique Avril 2012 L emploi du générique masculin dans ce document est utilisé sans aucune discrimination et uniquement

Plus en détail

UE 6 - FINANCE D ENTREPRISE Niveau L : 150 heures - 12 ECTS. 1. La valeur (15 heures) 2. Le diagnostic financier des comptes sociaux (40 heures)

UE 6 - FINANCE D ENTREPRISE Niveau L : 150 heures - 12 ECTS. 1. La valeur (15 heures) 2. Le diagnostic financier des comptes sociaux (40 heures) UE 6 - FINANCE D ENTREPRISE Niveau L : 150 heures - 12 ECTS 1. La valeur (15 heures) Il s agit de prendre conscience, à partir du concept de valeur, de mécanismes fondamentaux en finance en excluant tout

Plus en détail

L approche orientante en support à l émergence d aspirations scolaires et professionnelles. Motivation-Persévérance-Réussite

L approche orientante en support à l émergence d aspirations scolaires et professionnelles. Motivation-Persévérance-Réussite L approche orientante en support à l émergence d aspirations scolaires et professionnelles Motivation-Persévérance-Réussite Réalisations pour soutenir l émergence d aspirations scolaires et professionnelles

Plus en détail

L accompagnement professionnel par le mentorat, le coaching et le codéveloppement Ginette Bégin M. A.

L accompagnement professionnel par le mentorat, le coaching et le codéveloppement Ginette Bégin M. A. L accompagnement professionnel par le mentorat, le coaching et le codéveloppement Ginette Bégin M. A. Consultante, 10 mai 2012, ginettebegin10@videotron.ca 1 Intention de l 'atelier: Susciter la réflexion

Plus en détail

l assurance vie, les entreprises privées et les dividendes en capital

l assurance vie, les entreprises privées et les dividendes en capital Solutions de protection Tout sur l assurance vie, les entreprises privées et les dividendes en capital avec la Standard Life À l intention du représentant en assurance. Bonjour. La Loi de l impôt sur le

Plus en détail

CONTENU DES SÉMINAIRES HEC MONTRÉAL

CONTENU DES SÉMINAIRES HEC MONTRÉAL CONTENU DES SÉMINAIRES HEC MONTRÉAL Programme de formation des professionnels, cadres et dirigeants année 2015 Partenariat Et L Ordre National des Médecins du Sénégal Organisé par : Le Cabinet AOB Consulting,

Plus en détail

SERVICES DE CONSULTATION. Allez de l avant en toute confiance TRANSITION D ENTREPRISE

SERVICES DE CONSULTATION. Allez de l avant en toute confiance TRANSITION D ENTREPRISE SERVICES DE CONSULTATION FINANCEMENT Allez de l avant en toute confiance TRANSITION D ENTREPRISE 9 2 QUELLE EST VOTRE FEUILLe DE ROUTE? Les trois options de départ les plus fréquentes pour un entrepreneur

Plus en détail

Segment : Tous segments des IAA Module : Poste de travail et gestion de production TERMES DE RÉFÉRENCE

Segment : Tous segments des IAA Module : Poste de travail et gestion de production TERMES DE RÉFÉRENCE Segment : Tous segments des IAA Module : Poste de travail et gestion de production TERMES DE RÉFÉRENCE OBJECTIF... 2 RESULTAT... 2 INDICATEURS D IMPACT... 2 POPULATIONS CONCERNEES... 3 PRE-REQUIS... 3

Plus en détail

Le leader d Ingénieurs Canada

Le leader d Ingénieurs Canada Le leader d Ingénieurs Canada Sommaire Ingénieurs Canada existe pour fournir du soutien et du leadership à l échelle nationale au nom des organismes de réglementation du génie, afin de promouvoir et de

Plus en détail

L accompagnement à 360 avec Rhesoe!

L accompagnement à 360 avec Rhesoe! L accompagnement à 360 avec Rhesoe! L Accompagnement professionnel Groupe d échange et de développement des Talents Prévention et gestion des risques psychosociaux L Accompagnement au recrutement Communication

Plus en détail

Politique de gestion de la dette à long terme

Politique de gestion de la dette à long terme Politique de gestion de la dette à long terme Ville de Waterloo Mise en vigueur 16 septembre 2013 1 POLITIQUE D UNE SAINE GESTION DE LA DETTE PRÉAMBULE : Le conseil municipal, le comité des finances et

Plus en détail

Chronique Gouvernance et Économie Hugues Lacroix, CA, MBA, IAS.A LA GESTION DES RISQUES 1. DES EXEMPLES QUI FRAPPENT

Chronique Gouvernance et Économie Hugues Lacroix, CA, MBA, IAS.A LA GESTION DES RISQUES 1. DES EXEMPLES QUI FRAPPENT Chronique Gouvernance et Économie Hugues Lacroix, CA, MBA, IAS.A LA GESTION DES RISQUES 1. DES EXEMPLES QUI FRAPPENT Spécial catastrophe ou simple malheur! Ce ne sont pas les exemples d évènements inusités

Plus en détail

banque privée Planification Patrimoniale

banque privée Planification Patrimoniale FR banque privée Planification Patrimoniale Planification Patrimoniale La planification patrimoniale : un service exclusif adapté à vos besoins. Vous donner une vision claire de votre patrimoine, de sa

Plus en détail

Améliorer la communication Transmettre l information Mener une politique d évaluation

Améliorer la communication Transmettre l information Mener une politique d évaluation Anne Kolasinski Coach de Vie certifiée Améliorer la communication Transmettre l information Mener une politique d évaluation Prendre vos fonctions Atteindre vos objectifs Améliorer vos performances Renforcer

Plus en détail

(RIC, RID, RÉER-COOP)

(RIC, RID, RÉER-COOP) Plan de présentation 1. Définition et Modèle 2. Objectifs (Capitalisation et Relève PME) 3. Avantages 4. Obligations légales 5. Conditions de succès 6. Entreprise type - future 7. Démarche d implantation

Plus en détail

Comment réussir vos dîners d entreprise? En 5 idées-clés

Comment réussir vos dîners d entreprise? En 5 idées-clés Comment réussir vos dîners d entreprise? En 5 idées-clés Un guide Le COAM, rédigé par Yann Rousselin www.lecoam.eu Le dîner d entreprise, voilà un grand classique des évènements professionnels! Partager

Plus en détail

DIRIGEZ MIEUX. AMÉLIOREZ VOTRE COACHING AUPRÈS DES LEADERS. INSTAUREZ UNE MEILLEURE CULTURE DE LEADERSHIP.

DIRIGEZ MIEUX. AMÉLIOREZ VOTRE COACHING AUPRÈS DES LEADERS. INSTAUREZ UNE MEILLEURE CULTURE DE LEADERSHIP. DIRIGEZ MIEUX. AMÉLIOREZ VOTRE COACHING AUPRÈS DES LEADERS. INSTAUREZ UNE MEILLEURE CULTURE DE LEADERSHIP. MOBILIS PERFORMA PRÉSENTE LE PROGRAMME DE FORMATION PROFESSIONNELLE EN, UNE FORMATION ÉLABORÉE

Plus en détail

Direction de la Protection de la Famille de l Enfance et des personnes Agées

Direction de la Protection de la Famille de l Enfance et des personnes Agées Direction de la Protection de la Famille de l Enfance et des personnes Agées Fonds des Nations Unies pour la Population Termes de référence pour le recrutement d un consultant chargé d accompagner le Ministère

Plus en détail

PROTECTION COLLABORATEURS UNE STRATÉGIE DE POURSUITE DES AFFAIRES FAISANT APPEL À L ASSURANCE-VIE ET À L ASSURANCE MALADIES GRAVES

PROTECTION COLLABORATEURS UNE STRATÉGIE DE POURSUITE DES AFFAIRES FAISANT APPEL À L ASSURANCE-VIE ET À L ASSURANCE MALADIES GRAVES PROTECTION COLLABORATEURS UNE STRATÉGIE DE POURSUITE DES AFFAIRES FAISANT APPEL À L ASSURANCE-VIE ET À L ASSURANCE MALADIES GRAVES Aidez vos clients à protéger leur entreprise contre les frais imprévus.

Plus en détail

Un crédit d impôt pour l avenir du Québec

Un crédit d impôt pour l avenir du Québec Un crédit d impôt pour l avenir du Québec Mémoire présenté à la Commission d examen sur la fiscalité québécoise Par l Association canadienne de l enseignement coopératif, comité Québec (ACDEC-Québec) En

Plus en détail

Comprendre le financement des placements par emprunt PRÊTS PLACEMENT

Comprendre le financement des placements par emprunt PRÊTS PLACEMENT Comprendre le financement des placements par emprunt PRÊTS PLACEMENT 1 Comprendre le financement des placements par emprunt Le financement des placements par emprunt consiste simplement à emprunter pour

Plus en détail

TERMES DE REFERENCES ACTION : FORMATION EN MANAGEMENT DES PROJETS

TERMES DE REFERENCES ACTION : FORMATION EN MANAGEMENT DES PROJETS REPUBLIQUE TUNISIENNE Ministère de l Enseignement Supérieur de la Recherche Scientifique et de la Technologie Université de la Manouba Université de la Manouba Partenaire du Programme d Appui à la Qualité

Plus en détail

PROJET DE LOI 10 : LES IMPACTS POSSIBLES SUR VOTRE SITUATION PROFESSIONNELLE

PROJET DE LOI 10 : LES IMPACTS POSSIBLES SUR VOTRE SITUATION PROFESSIONNELLE PROJET DE LOI 10 : LES IMPACTS POSSIBLES SUR VOTRE SITUATION PROFESSIONNELLE Service des ressources humaines et affaires juridiques 20 octobre 2014 TABLE DES MATIÈRES Contenu Introduction 1 Les dispositions

Plus en détail

Le contenu de cette publication a été préparé par le ministère des Transports.

Le contenu de cette publication a été préparé par le ministère des Transports. Le contenu de cette publication a été préparé par le ministère des Transports. Cette publication a été produite par la Direction du soutien aux opérations Ministère des Transports 700, boul. René-Lévesque

Plus en détail

Fiche de pointage du FMV : Projets d immobilisations dans le secteur des matières résiduelles

Fiche de pointage du FMV : Projets d immobilisations dans le secteur des matières résiduelles : Projets d immobilisations dans le secteur des matières résiduelles Au sujet de la fiche de pointage Les demandes de financement pour les projets d immobilisations dans les secteurs de l énergie, des

Plus en détail

CIRCULAIRE N o 61-1 AUX BANQUES COMMERCIALES AUX BANQUES D ÉPARGNE ET DE LOGEMENT

CIRCULAIRE N o 61-1 AUX BANQUES COMMERCIALES AUX BANQUES D ÉPARGNE ET DE LOGEMENT Banque de la République d Haïti CIRCULAIRE N o 61-1 AUX BANQUES COMMERCIALES AUX BANQUES D ÉPARGNE ET DE LOGEMENT Les banques et leurs vérificateurs indépendants doivent respecter les dispositions suivantes

Plus en détail

Formation et perfectionnement du personnel administratif, technique et de service de garde (membres de l APPA)

Formation et perfectionnement du personnel administratif, technique et de service de garde (membres de l APPA) 1 Cahier des orientations, normes et procédures du Comité paritaire de perfectionnement CSDM-APPA Formation et perfectionnement du personnel administratif, technique et de service de garde (membres de

Plus en détail

Conseil d administration Genève, novembre 2006 PFA/ICTS POUR INFORMATION. Système intégré d information sur les ressources (IRIS) Introduction

Conseil d administration Genève, novembre 2006 PFA/ICTS POUR INFORMATION. Système intégré d information sur les ressources (IRIS) Introduction BUREAU INTERNATIONAL DU TRAVAIL GB.297/PFA/ICTS/2 297 e session Conseil d administration Genève, novembre 2006 Sous-comité des technologies de l'information et de la communication PFA/ICTS POUR INFORMATION

Plus en détail

Segment : Tous segments des IAA Module : Maintenance équipements de production TERMES DE RÉFÉRENCE

Segment : Tous segments des IAA Module : Maintenance équipements de production TERMES DE RÉFÉRENCE Segment : Tous segments des IAA Module : Maintenance équipements de production TERMES DE RÉFÉRENCE OBJECTIF... 2 RESULTATS... 2 INDICATEURS D IMPACT... 2 POPULATIONS CONCERNEES... 3 PRE-REQUIS... 3 ACTIVITES

Plus en détail

CAC/GL 62-2007 Page 1 de 5

CAC/GL 62-2007 Page 1 de 5 CAC/GL 62-2007 Page 1 de 5 PRINCIPES DE TRAVAIL POUR L ANALYSE DES RISQUES EN MATIÈRE DE SÉCURITÉ SANITAIRE DES ALIMENTS DESTINÉS À ÊTRE APPLIQUÉS PAR LES GOUVERNEMENTS CAC/GL 62-2007 CHAMP D APPLICATION

Plus en détail

Sommaire. Dossier. Relations commerciales. Force de vente. Administratif. Formalisme. Formalités d entreprise

Sommaire. Dossier. Relations commerciales. Force de vente. Administratif. Formalisme. Formalités d entreprise Sommaire Relations commerciales Force de vente 1. Combien de temps suis-je lié par mon offre commerciale?...1 2. Quelles sont mes obligations en matière de conditions générales de vente envers des clients

Plus en détail

DIRECTIVE DU COMMISSAIRE

DIRECTIVE DU COMMISSAIRE DIRECTIVE DU COMMISSAIRE SUJET: PROCESSUS INTERNE DE RÈGLEMENT DES DIFFÉRENDS N O: DC-12 DATE DE PUBLICATION: 10 AVRIL 2013 DATE D ENTRÉE EN VIGUEUR : 2 SEPTEMBRE 2013 INTRODUCTION Le gouvernement du Canada

Plus en détail

Fonctionnement du gel successoral

Fonctionnement du gel successoral Planification de la relève Deuxième partie : La génération qui suit par LORI MATHISON Voici le deuxième d une série de trois articles rédigés par Lori Mathison sur les aspects fiscaux de la succession

Plus en détail