PROJET DE LOI 10 : LES IMPACTS POSSIBLES SUR VOTRE SITUATION PROFESSIONNELLE

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "PROJET DE LOI 10 : LES IMPACTS POSSIBLES SUR VOTRE SITUATION PROFESSIONNELLE"

Transcription

1 PROJET DE LOI 10 : LES IMPACTS POSSIBLES SUR VOTRE SITUATION PROFESSIONNELLE Service des ressources humaines et affaires juridiques 20 octobre 2014

2 TABLE DES MATIÈRES Contenu Introduction 1 Les dispositions pertinentes du projet de loi 10 2 La création d établissements régionaux et suprarégionaux... 2 Les dispositions particulières relatives au personnel d encadrement... 2 Suite à l adoption du projet de loi 10 : les étapes d une réorganisation administrative 3 La fusion... 3 L avis d intention de procéder à une réorganisation administrative... 3 La période de réajustement des effectifs... 3 L avis d abolition de poste et le choix d option... 5 L option du replacement dans le secteur... 5 L option du départ du secteur - l indemnité de fin d emploi... 6 L option du départ du secteur - le congé de préretraite et la retraite... 7 Les situations particulières 8 Si vous êtes présentement en période de probation... 8 Si vous êtes déjà en période de replacement... 8 Si vous êtes en période d invalidité... 8 Si vous bénéficiez ou envisagez bénéficier d une entente de préretraite progressive... 9 Si vous êtes en congé de maternité... 9 Conclusion 10

3 INTRODUCTION Introduction Le 25 septembre 2014, le MSSS déposait le projet de loi 10 intitulé la «Loi modifiant l organisation et la gouvernance du réseau de la santé et des services sociaux notamment l abolition des agences régionales». Ce projet de loi vise plusieurs objectifs dont notamment : La création, pour chaque région, d un établissement régional issu de la fusion de l agence de la santé et des services sociaux et de l ensemble des établissements publics de la région, sauf pour la région de Montréal où le nombre d établissements régionaux prévu est de cinq; L identification de quatre établissements suprarégionaux; L instauration d une nouvelle gouvernance pour les établissements régionaux et suprarégionaux, notamment en précisant la composition de leur conseil d administration; L octroi de nouveaux pouvoirs au ministre à l égard des établissements régionaux et suprarégionaux, notamment le pouvoir de prescrire des règles relatives à la structure organisationnelle de leur direction. Conscients que ce projet de loi suscite beaucoup de questions et d insécurité, nous souhaitons vous transmettre des informations concernant ledit projet de loi, de même que l impact possible de ce projet de loi à la lumière de vos conditions de travail. AVERTISSEMENT Les informations contenues dans le présent document tiennent compte des dispositions actuelles du projet de loi 10 et du Règlement sur certaines conditions de travail applicables aux cadres des agences et des établissements de santé et de services sociaux (ci-après appelé le décret ). Ainsi, considérant que les modalités prévues à l un ou l autre de ces textes de lois peuvent être sujettes à des modifications, les informations contenues dans le présent document pourraient devoir être adaptées en conséquence. Si vous avez des questions ou commentaires à la suite de la lecture du présent document, nous vous invitons à nous en faire part par courriel à Page 1

4 LES DISPOSITIONS PERTINENTES DU PROJET DE LOI 10 Les dispositions pertinentes du projet de loi 10 LA CRÉATION D ÉTABLISSEMENTS RÉGIONAUX ET SUPRARÉGIONAUX Les articles 4 à 6 édictent la création d un établissement régional issu de la fusion des établissements actuels et de l agence de la région qui sera désigné sous le nom «centre intégré de santé et de services sociaux» (ci-après appelé CISSS). Pour la région de Montréal, l article 7 prévoit 5 établissements régionaux. De plus, des établissements suprarégionaux seront identifiés, soit : le Centre hospitalier de l Université de Montréal, le Centre hospitalier universitaire Sainte-Justine, le Centre universitaire de santé McGill et l Institut de cardiologie de Montréal. LES DISPOSITIONS PARTICULIÈRES RELATIVES AU PERSONNEL D ENCADREMENT L article 118 prévoit que la loi constitue l avis de fusion prévu à l article 81 du décret À cet égard, veuillez noter que la référence à l article 81 est incorrecte. Le projet devrait être amendé afin de référer à l article 86 dudit décret. Ainsi, il n y aura pas d autre avis d intention de fusion. La loi constitue l avis de fusion, laquelle devrait prendre effet le 1 er avril L article 119 précise qu un cadre pourra bénéficier des mesures de stabilité d emploi prévues au chapitre 5 du décret Toutefois, il est mentionné que l ensemble desdites mesures ne pourra excéder 36 mois. Les articles 143 et 144 prévoient que les employés des agences et des établissements deviennent des employés du CISSS. Les conditions de travail de tous les employés (syndiqués, syndicables non syndiqués, cadres et hors cadres) continueront de s appliquer. De plus, un maximum de 10% du personnel des agences pourront devenir des employés du ministère de la Santé et des Services sociaux, après recommandation du ministre. À noter que le dépôt du projet de loi est une étape qui sera notamment suivie d une consultation auprès de différentes organisations. À ce sujet, l AGESSS a demandé à être entendue lors de cette consultation et a envoyé officiellement une demande en ce sens en date du 2 octobre Ainsi, la Commission de la santé et des services sociaux amorcera ses travaux parlementaires le 20 octobre 2014 et entendra quelque 70 groupes et individus, dont notre Association, le 5 novembre prochain. Page 2

5 SUITE A L ADOPTION DU PROJET DE LOI 10 : LES ETAPES D UNE REORGANISATION ADMINISTRATIVE Suite à l adoption du projet de loi 10 : les étapes d une réorganisation administrative LA FUSION En vertu des articles 118 et 165 du projet de loi 10, la date de la fusion sera réputée être le 1 er avril 2015, correspondant à la date confirmant l existence juridique du CISSS. Prenez note que vous ne recevrez pas d avis écrit pour confirmer la fusion des établissements. À cet égard, vous devriez être maintenu et nommé au poste que vous occupiez avant la fusion. Vous serez alors un cadre du CISSS. Il faut donc comprendre que votre poste ne sera pas aboli à cette étape. Lorsque le nouveau plan d organisation du CISSS sera adopté, l employeur pourra alors procéder à une réorganisation administrative conformément à l article 92 du décret , en respectant les étapes suivantes : L AVIS D INTENTION DE PROCÉDER À UNE RÉORGANISATION ADMINISTRATIVE D entrée de jeu, veuillez noter que les seules conditions afin de bénéficier des mesures de stabilité d emploi sont : être titulaire d un poste (nomination permanente et non en intérim) et avoir complété sa période de probation. Par l entremise d un écrit et au moins 120 jours à l avance, l employeur avise les cadres dont les postes sont touchés par le nouveau plan d organisation, de son intention de procéder à une réorganisation administrative. Cet avis est transmis : a) à l association de cadres concernée ; b) au représentant local de l association ; d) au cadre visé. LA PÉRIODE DE RÉAJUSTEMENT DES EFFECTIFS Suite à la réception de l avis d intention de réorganisation administrative, vous continuez à assumer vos fonctions. Toutefois, si vos tâches ne sont plus disponibles, l employeur devrait vous permettre de débuter les activités du programme de transition de carrière et vous libérer avec solde. Pendant cette période, l employeur a deux (2) obligations à respecter : 1. L employeur a l obligation de consulter les cadres concernés sur les mesures à prendre afin de réduire ou d éviter les abolitions de postes. Lors de cette consultation, nous vous suggérons de demander à l employeur de vous fournir le nouvel organigramme, le profil des nouveaux postes conformément à la politique locale de gestion sur la dotation des postes en vigueur à l établissement, de même que la description de tâches de chaque poste. Page 3

6 SUITE A L ADOPTION DU PROJET DE LOI 10 : LES ETAPES D UNE REORGANISATION ADMINISTRATIVE 2. L employeur a également l obligation de replacer le ou les cadres concernés sur un poste de cadre correspondant aux critères suivants : l expérience, la formation, les exigences normales du poste à combler et la prestation hebdomadaire de travail au moins égale à celle du poste d origine. Dès la réception de l avis d intention de réorganisation administrative, l employeur peut, à tout moment, vous replacer sur un poste qui répond aux critères ci-haut mentionnés. Contrairement à la croyance populaire, l employeur n a pas à attendre la fin de la période de 120 jours pour vous replacer. L employeur devrait procéder à la dotation des postes selon la politique locale de gestion en vigueur. Il peut également proposer directement un poste à un cadre. La façon de procéder à la dotation des postes pourrait d ailleurs faire l objet de discussions dans le cadre du processus de consultation ci-haut mentionné. Sachez que vous disposez d un délai de 15 jours pour rendre votre décision à votre employeur à l effet d accepter ou de refuser un tel poste. Dans un tel cas, nous vous invitons à consulter un conseiller en ressources humaines de l AGESSS avant de transmettre votre décision à votre employeur. Advenant le cas où le poste proposé par l employeur correspond aux critères mentionnés précédemment, vous ne pouvez le refuser. À cet égard, veuillez noter que la classe salariale du poste offert n est pas un motif de refus. Vous pouvez refuser d être replacé à un poste non cadre, c est-à-dire un poste syndiqué ou syndicable non syndiqué, ou à un poste de cadre comportant une prestation de travail inférieure à celle que vous occupiez. Les modalités suivantes s appliquent lorsque vous êtes replacé : Lors de votre replacement (nomination sur votre nouveau poste au sein du CISSS), l employeur devrait : Vous confirmer par écrit vos conditions de travail, à savoir le titre d emploi, la date d entrée en fonction, de même que la classe salariale dudit poste. Advenant le cas où la classe salariale n était pas déterminée à la date de votre nomination, l employeur devrait vous confirmer par écrit une classe salariale temporaire avec la mention «en cours de révision», de même que préciser qu au terme du processus de révision, la nouvelle classe salariale s appliquera rétroactivement à la date de votre nomination. À cet égard, nous vous rappelons que tout poste de cadre intermédiaire comportant une classe salariale de 16 et plus doit avoir fait l objet d une validation par le MSSS. Ainsi, vous nous suggérons de demander à votre employeur s il a procédé à cette validation et demander une copie de la lettre du MSSS confirmant la classe salariale du poste. Si le poste sur lequel vous êtes replacé est un poste de classe salariale moindre, l article du décret prévoit le versement d un montant forfaitaire représentant la totalité de la différence salariale durant 36 mois à compter du replacement, les 2/3 la quatrième année, et le 1/3, la cinquième année. Également, il est important de rappeler que le montant forfaitaire est considéré à titre de salaire admissible aux fins du calcul de la rente de retraite, conformément aux dispositions prévues au régime de retraite du personnel d encadrement (RRPE). Vous remettre une description de tâches à jour et signée par le supérieur immédiat. Suite à votre replacement, votre ancien poste serait réputé aboli. Page 4

7 SUITE A L ADOPTION DU PROJET DE LOI 10 : LES ETAPES D UNE REORGANISATION ADMINISTRATIVE L AVIS D ABOLITION DE POSTE ET LE CHOIX D OPTION Au terme du processus ci-haut décrit et uniquement si vous n êtes pas replacé, l employeur devrait vous envoyer un avis d abolition de poste conformément à l article 94 du décret , et ce, au minimum quatre-vingt-dix (90) jours suivant l envoi de l avis d intention de réorganisation administrative. À la réception de l avis d abolition, vous aurez alors trente (30) jours pour faire un choix d option entre : Le replacement dans le secteur; L indemnité de fin d emploi; Le congé de préretraite et retraite. Vous devrez signifier votre choix d option par écrit à votre employeur, sinon, vous serez présumé avoir choisi le replacement dans le secteur. Le choix d option retenu prend effet à la date prévue d abolition de votre poste. L OPTION DU REPLACEMENT DANS LE SECTEUR Si vous choisissiez cette option, vous bénéficierez des dispositions suivantes: Vous maintiendrez votre statut de cadre, votre salaire évolutif et l ensemble de vos conditions de travail de cadre pour une période équivalente à trente-six (36) mois. À moins de raisons valables, vous devrez accepter de fournir les services demandés par votre employeur dans des fonctions qui tiennent compte de votre formation, de votre expérience et, le cas échéant, de votre plan de replacement. Vous devrez vous engager dans la recherche d un poste où vous replacer. Vous aurez accès à des services professionnels en transition de carrière comprenant notamment des activités d accueil, d aide-conseil, d évaluation de potentiel, de soutien à l élaboration de votre plan de replacement, à la recherche d emploi et à l orientation vers des postes disponibles. Ces services sont offerts par une firme externe et sont aux frais de l employeur. Vous devrez établir, dans les trois (3) mois de la date d abolition de votre poste, votre plan de replacement et le soumettre pour approbation à votre employeur. Ce dernier doit rendre une décision dans les vingt (20) jours de la réception du plan de replacement ou demander, par écrit, une prolongation de ce délai pour une période maximale de quarante (40) jours. Ce plan peut notamment comprendre : des sessions de formation et des stages d études, des prêts de service chez un autre employeur, le replacement à un poste de syndiqué ou de syndicable non syndiqué et des périodes congés sans solde. Vous devrez prendre les vacances que vous avez accumulées au cours de la période de référence précédente, à défaut de quoi elles seront présumées écoulées. Page 5

8 SUITE A L ADOPTION DU PROJET DE LOI 10 : LES ETAPES D UNE REORGANISATION ADMINISTRATIVE En tout temps pendant la période de replacement, vous devrez accepter un poste de cadre offert par votre employeur s il comporte une prestation hebdomadaire de travail qui n est pas inférieure à celle du poste que vous occupiez, et si ce poste correspond bien sûr à votre formation, à votre expérience et à votre plan de replacement. Advenant le cas où vous étiez replacé à un poste de cadre de classe supérieure chez votre employeur, vous pourriez être retourné en replacement si, pendant la période des six (6) mois qui suit votre replacement, votre employeur constatait qu'il n'était plus opportun de retenir vos services dans ce poste. Si vous étiez replacé chez un autre employeur, vous pourriez être soumis à une période d essai d au plus douze (12) mois (à ne pas confondre avec une période de probation). Vous aurez la possibilité, à n importe quel moment pendant votre période de replacement, de modifier votre choix et d opter pour «l indemnité de fin d emploi» ou «le congé de préretraite et retraite». L OPTION DU DÉPART DU SECTEUR L INDEMNITÉ DE FIN D EMPLOI Si vous choisissiez cette option, vous bénéficierez des dispositions suivantes : Vous recevrez une indemnité dont le montant équivaut à quatre (4) mois de salaire par année de service continu, incluant le service à titre de cadre, de hors-cadre, de syndiqué ou de syndicable non syndiqué, chez un ou plusieurs employeurs des secteurs public et parapublic. Toutefois, le minimum de cette indemnité est de six (6) mois de salaire et le maximum est de vingt-quatre (24) mois de salaire. La base du calcul de cette indemnité est le salaire que vous receviez à la date de l abolition de votre poste ou de votre changement de choix. La séquence de versement sera la suivante : 1) Elle est d abord versée sous forme d une allocation de retraite transférable dans un instrument de retraite (REER), payable dans les trente (30) jours de la date de départ. Ainsi, vous pourrez transférer un montant correspondant à $ par année de service effectuée avant ) Le solde résiduel de l indemnité est ensuite versé sous forme de cotisation obligatoire à votre régime de retraite pour compenser la réduction actuarielle, advenant qu une telle réduction vous était applicable. Dans un tel cas, la compensation est versée afin de permettre une rente de retraite sans réduction actuarielle. 3) L excédent est enfin versé sous forme d allocation de retraite additionnelle en deux (2) versements égaux : le premier dans les trente (30) jours de la date de départ et le second le quinze (15) janvier de l année suivante, sous réserve d une entente contraire entre les parties. Page 6

9 SUITE A L ADOPTION DU PROJET DE LOI 10 : LES ETAPES D UNE REORGANISATION ADMINISTRATIVE Pour bénéficier de cette indemnité, vous devrez vous engager, par écrit, à ne pas occuper de poste dans les secteurs public et parapublic pendant une période deux (2) fois plus longue que la durée à laquelle correspond l indemnité de fin d emploi. Puisqu il y a rupture du lien d emploi entre vous et votre employeur dès l abolition de votre poste, vous cesserez de cotiser à vos régimes collectifs d assurance et de retraite. Vous aurez droit au remboursement des vacances annuelles accumulées et de toute autre banque de congés, le tout en surplus de l indemnité de fin d emploi. L OPTION DU DÉPART DU SECTEUR LE CONGÉ DE PRÉRETRAITE ET LA RETRAITE Pour avoir droit à ce choix d option, vous devrez être âgé d au moins cinquante (50) ans. Si vous choisissiez cette option, vous bénéficierez des dispositions suivantes : Vous aurez droit à un congé de préretraite correspondant à vingt-quatre (24) mois de salaire et au terme duquel vous prendrez votre retraite. Vous pourriez retarder d au plus douze (12) mois le début de votre congé de préretraite par le biais d une période «d avant préretraite» à l intérieur de laquelle vous aurez à établir avec votre employeur un plan d utilisation. Ainsi, cette voie vous permettrait de bénéficier au total de trentesix (36) mois de salaire. Pendant la période d'avant préretraite, vous devrez écouler les vacances que vous auriez accumulées pendant la période de référence précédente. Les vacances que vous auriez accumulées pendant votre année d'utilisation vous seraient versées lors de votre départ à la retraite. Durant votre congé de préretraite, vous maintiendrez votre participation à votre régime de retraite et aux régimes collectifs d assurance. Toutefois, vous n aurez plus droit aux régimes d assurance salaire. Pour bénéficier de cette option, vous devrez vous engager, par écrit, à ne pas occuper un autre poste dans les secteurs public et parapublic pendant toute la durée de votre congé de préretraite, de même que pendant les vingt-quatre (24) mois suivant la date de votre prise de retraite. Page 7

10 LES SITUATIONS PARTICULIERES Les situations particulières La présente section vise à vous transmettre des informations sur les impacts du projet de loi 10 à la lumière de certaines situations particulières. Ainsi, advenant que vous soyez dans l une de ces situations lors de l adoption du projet de loi 10, les modalités décrites ci-dessous s appliqueront. SI VOUS ÊTES PRÉSENTEMENT EN PÉRIODE DE PROBATION Advenant le cas où vous êtes présentement en période de probation, nous vous invitons à discuter avec votre employeur de la possibilité de réduire la durée de votre probation et de vous confirmer en poste le plus rapidement possible. Il est important de se rappeler que la période de probation est la période au cours de laquelle l employeur vérifie si vous faites preuve de compétence et d adaptation dans l exercice de vos fonctions. Bien que votre employeur n est pas tenu de vous confirmer sur votre poste, nous vous réitérons que vous devez avoir complété votre période de probation afin de bénéficier des mesures de stabilité d emploi. Ainsi, un employeur peut mettre fin au lien d emploi d un cadre en procédant à la fin de sa probation selon la procédure prévue à l article du décret Veuillez noter que le cadre n a pas de recours pour contester une fin de probation et n a droit à aucune compensation, ni indemnité, sous réserve du respect de la procédure précitée. SI VOUS ÊTES DÉJÀ EN PÉRIODE DE REPLACEMENT Si votre poste a déjà été aboli dans le cadre d une réorganisation administrative précédant l adoption du projet de loi 10, veuillez noter que vos mesures de stabilité d emploi continueront à s appliquer de façon intégrale et de la manière prévue à la date de l abolition de votre poste. Toute entente de congé sans solde ou de prêt de service conclue dans ce contexte continuera de s appliquer. SI VOUS ÊTES EN PÉRIODE D INVALIDITÉ Si vous êtes en invalidité, prenez note que vos droits doivent être respectés. Ainsi, votre employeur devrait vous informer, en temps opportun, de toutes modifications concernant votre situation professionnelle. Page 8

11 LES SITUATIONS PARTICULIERES SI VOUS BÉNÉFICIEZ OU ENVISAGEZ BÉNÉFICIER D UNE ENTENTE DE PRERETRAITE PROGRESSIVE Si vous bénéficiez déjà d une entente de préretraite progressive et que votre poste devait être aboli, sachez que votre entente continue de s'appliquer et que vous n aurez pas accès aux mesures de stabilité d'emploi (art du décret ). Ainsi, pour la période résiduelle de votre entente, vous devrez convenir d un plan d utilisation avec votre employeur sur des mandats d encadrement répondant à votre formation et à votre expérience. Advenant que votre employeur n ait pas de mandat à vous confier, vous serez considéré en congé rémunéré non travaillé et en attente d instructions de votre employeur. Si vous envisagez demander à votre employeur de bénéficier d un régime de préretraite progressive, nous vous suggérons d attendre de connaître les impacts du projet de loi 10 sur votre situation professionnelle et d éviter toute décision hâtive ou précipitée considérant les impacts ci-haut mentionnés. SI VOUS ÊTES EN CONGÉ DE MATERNITÉ Si vous êtes en congé de maternité ou en congé parental, prenez note que vos droits doivent être respectés. Ainsi, votre employeur devrait vous informer, en temps opportun, de toutes modifications concernant votre situation professionnelle. Page 9

12 CONCLUSION Conclusion À tout événement, si votre situation professionnelle nécessitait une prise de décision, nous vous suggérons de demander à votre employeur un temps de réflexion, ne prenez aucune décision et consultez rapidement les conseillers en ressources humaines de l Association. Page 10

LES MESURES DE STABILITÉ D EMPLOI

LES MESURES DE STABILITÉ D EMPLOI LES MESURES DE STABILITÉ D EMPLOI Service des affaires juridiques, ressources humaines et formation 26 mars 2015 TABLE DES MATIÈRES La fusion... 3 L abolition de votre poste et le choix d option... 4 L

Plus en détail

Abolition de certains postes d encadrement au 31 mars 2015 et application de certaines dispositions entourant la stabilité d emploi

Abolition de certains postes d encadrement au 31 mars 2015 et application de certaines dispositions entourant la stabilité d emploi Volume 1, numéro 4 Février 2015 Ce bulletin vise à fournir de l information sur l avancement des travaux liés à la mise en oeuvre de la Loi modifiant l organisation et la gouvernance du réseau de la santé

Plus en détail

LES PRESTATIONS D ASSURANCE TRAITEMENT (Pour une invalidité de 104 semaines et moins)

LES PRESTATIONS D ASSURANCE TRAITEMENT (Pour une invalidité de 104 semaines et moins) FÉDÉRATION DU PERSONNEL DE SOUTIEN DE L ENSEIGNEMENT SUPÉRIEUR GUIDE POUR LES MEMBRES DU PERSONNEL DE SOUTIEN DES COLLEGES LES PRESTATIONS D ASSURANCE TRAITEMENT (Pour une invalidité de 104 semaines et

Plus en détail

Régime québécois d assurance parentale

Régime québécois d assurance parentale Régime québécois d assurance parentale Table des matières 1. Caractéristiques du RQAP 3 2. Conditions d admissibilité 4 3. Types de prestations offerts 4 4. Moment pour faire une demande de prestations

Plus en détail

LE CONGÉ SANS TRAITEMENT. Article 7-10.00. Applicable à la personne salariée régulière

LE CONGÉ SANS TRAITEMENT. Article 7-10.00. Applicable à la personne salariée régulière FÉDÉRATION DU PERSONNEL DE SOUTIEN DE L ENSEIGNEMENT SUPÉRIEUR GUIDE POUR LES MEMBRES DU PERSONNEL DE SOUTIEN DES COLLÈGES LE CONGÉ SANS TRAITEMENT Article 7-10.00 Applicable à la personne salariée régulière

Plus en détail

La Régie des rentes du Québec

La Régie des rentes du Québec La Régie des rentes du Québec La Régie des rentes du Québec est chargée d appliquer la Loi sur le régime de rentes du Québec et la Loi sur les régimes complémentaires de retraite. De plus, elle administre

Plus en détail

Politique de rémunération des cadres

Politique de rémunération des cadres Politique de rémunération des cadres Adoptée par le comité exécutif le 29 septembre 2010 Résolution CE10 1546 Amendée par le directeur général le 15 novembre 2011 Décision DG110395004 Amendée par le directeur

Plus en détail

Section soutien des Patriotes SALARIÉE ET SALARIÉ À L ESSAI

Section soutien des Patriotes SALARIÉE ET SALARIÉ À L ESSAI DE-02-03-03 Section soutien des Patriotes SALARIÉE ET SALARIÉ À L ESSAI La convention collective et les arrangements locaux S3 2000-2002 Fédération du personnel de soutien scolaire - CSQ en résumé... Ce

Plus en détail

Régime de rentes du Québec

Régime de rentes du Québec RETRAITE QUÉBEC Guide du bénéficiaire Régime de rentes du Québec Pour connaître vos droits et vos obligations Tout sur le Web Les renseignements contenus dans ce document se trouvent également sur notre

Plus en détail

Projet de loi n o 58 (2015, chapitre 20)

Projet de loi n o 58 (2015, chapitre 20) PREMIÈrE SESSION QUARANTE ET UNièmE LéGISLATURE Projet de loi n o 58 (2015, chapitre 20) Loi regroupant la Commission administrative des régimes de retraite et d assurances et la Régie des rentes du Québec

Plus en détail

Québec LETTRE D INTENTION RELATIVE AU RÉGIME DE RETRAITE DES EMPLOYÉS DU GOUVERNEMENT ET DES ORGANISMES PUBLICS POUR:

Québec LETTRE D INTENTION RELATIVE AU RÉGIME DE RETRAITE DES EMPLOYÉS DU GOUVERNEMENT ET DES ORGANISMES PUBLICS POUR: POUR: Québec POUR LE COMPTE DES GROUPES SYNDICAUX QU ILS REPRÉSENTENT LE SECRÉTARIAT INTERSYNDICAL DES SERVICES PUBLICS (SISP) AU RÉGIME DE RETRAITE DES EMPLOYÉS DU GOUVERNEMENT LA FÉDÉRATION DES TRAVAILLEURS

Plus en détail

LA RETRAITE PROGRESSIVE

LA RETRAITE PROGRESSIVE FÉDÉRATION DU PERSONNEL DE SOUTIEN DE L ENSEIGNEMENT SUPÉRIEUR GUIDE POUR LES MEMBRES DU PERSONNEL DE SOUTIEN DES COLLÈGES LA RETRAITE PROGRESSIVE Article 7-18.00 Applicable à la personne salariée régulière

Plus en détail

LE COMPTE EPARGNE TEMPS

LE COMPTE EPARGNE TEMPS STATUT LE COMPTE EPARGNE TEMPS Références : Décret 2004-878 du 26 août 2004, modifié par le décret 2010-531 du 20 mai 2010 ; Circulaire ministérielle N10-007135-D du 31 mai 2010 (annexe 1). Les règles

Plus en détail

Régime d assurance collective du secteur soutien scolaire FEESP (CSN)

Régime d assurance collective du secteur soutien scolaire FEESP (CSN) d assurance collective du secteur soutien scolaire FEESP (CSN) Tableau synthèse de gestion de situations d assurance à compter du 1 er janvier 2010 Structure du régime RÉGIME Assurance Maladie Assurance

Plus en détail

DIRECTIVES DE RÉMUNÉRATION ET D ÉVALUATION DES MEMBRES DE LA HAUTE DIRECTION (ENSEIGNEMENT ET RECHERCHE)

DIRECTIVES DE RÉMUNÉRATION ET D ÉVALUATION DES MEMBRES DE LA HAUTE DIRECTION (ENSEIGNEMENT ET RECHERCHE) Date d entrée en vigueur : 7 juin 2013 Remplace/amende : s. o. Origine : Ressources humaines et vice-rectorat exécutif aux affaires académiques Numéro de référence : HR-40 Remarque : Le masculin est utilisé

Plus en détail

Sommaire des dispositions

Sommaire des dispositions Sommaire des dispositions INFORMATION GÉNÉRALE Mise en place du régime Le 1 er février 1989 Texte refondu Entrée en vigueur le 1 er avril 2007 Législations applicables Loi sur les régimes complémentaires

Plus en détail

Régime québécois d assurance parentale

Régime québécois d assurance parentale Régime québécois d assurance parentale Le Québec dispose d un ensemble de mesures permettant aux parents de mieux concilier leurs responsabilités familiales et professionnelles, dont les congés parentaux.

Plus en détail

Les rachats de service

Les rachats de service Les rachats de service Table des matières 3 3 5 7 8 9 10 11 12 13 Qu est-ce qu une proposition de rachat? Avez-vous vraiment besoin de racheter du service? Est-ce financièrement avantageux pour vous d

Plus en détail

ENTENTE D ACCÈS AU CENTRE D ÉCHANGE D INFORMATION DE L INTERNATIONAL FUEL TAX ASSOCIATION, INC. POUR MEMBRE NON PARTICIPANT

ENTENTE D ACCÈS AU CENTRE D ÉCHANGE D INFORMATION DE L INTERNATIONAL FUEL TAX ASSOCIATION, INC. POUR MEMBRE NON PARTICIPANT ENTENTE D ACCÈS AU CENTRE D ÉCHANGE D INFORMATION DE L INTERNATIONAL FUEL TAX ASSOCIATION, INC. POUR MEMBRE NON PARTICIPANT 1. Parties La présente entente (ci-après «l Entente») est conclue entre le gouvernement

Plus en détail

Projet de loi n o 34 (2015, chapitre 7)

Projet de loi n o 34 (2015, chapitre 7) PREMIÈrE SESSION QUARANTE ET UNièmE LéGISLATURE Projet de loi n o 34 (2015, chapitre 7) Loi modifiant la Loi sur les régimes complémentaires de retraite relativement au financement et à la restructuration

Plus en détail

LICENCIEMENT D UN AGENT NON TITULAIRE DE DROIT PUBLIC

LICENCIEMENT D UN AGENT NON TITULAIRE DE DROIT PUBLIC F I C H E P R A T I Q U E C D G 5 0 LICENCIEMENT D UN AGENT NON TITULAIRE DE DROIT PUBLIC Les fiches consacrées aux agents non titulaires de droit public ne concernent que les actes de recrutement (contrats

Plus en détail

Le guide de la travailleuse enceinte secteur des centres de la petite enfance (CPE)

Le guide de la travailleuse enceinte secteur des centres de la petite enfance (CPE) Le guide de la travailleuse enceinte secteur des centres de la petite enfance (CPE) Le retrait préventif Pour appuyer vos démarches visant à obtenir un retrait préventif, un congé de maternité ou les prestations

Plus en détail

Information de base concernant la pension pour les membres de l APEQ

Information de base concernant la pension pour les membres de l APEQ QUEBEC PROVINCIAL ASSOCIATION OF TEACHERS L ASSOCIATION PROVINCIALE DES ENSEIGNANTES ET ENSEIGNANTS DU QUÉBEC Information de base concernant la pension pour les membres de l APEQ QUEBEC PROVINCIAL ASSOCIATION

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL Ordonnance n o 2015-380 du 2 avril 2015 relative au portage salarial

Plus en détail

Guide. d administration

Guide. d administration Guide d administration Mai 2007 Cette publication a été préparée par le Service des communications. La forme masculine utilisée à certains endroits désigne aussi bien les femmes que les hommes. Dépôt légal

Plus en détail

Rachat de services passés Enrichir votre pension

Rachat de services passés Enrichir votre pension Que trouve-t-on dans ce feuillet d information? Ce feuillet d information explique le rachat de services et donne des exemples de situations de rachat. Pour en savoir davantage, communiquez avec le Service

Plus en détail

Guide d application de la convention collective du personnel de soutien des collèges

Guide d application de la convention collective du personnel de soutien des collèges Guide d application de la convention collective du personnel de soutien des collèges Les indemnités de la CSST ou de l Employeur Clause 7-14.33 Comparaison des droits d accident du travail vs régime d

Plus en détail

COMMUNIQUÉ. Montréal, le 27 septembre 2010 NO 27. AUX AGENTES ET AGENTS DE PROTECTION DE LA FAUNE «Pour affichage»

COMMUNIQUÉ. Montréal, le 27 septembre 2010 NO 27. AUX AGENTES ET AGENTS DE PROTECTION DE LA FAUNE «Pour affichage» COMMUNIQUÉ Montréal, le 27 septembre 2010 NO 27 AUX AGENTES ET AGENTS DE PROTECTION DE LA FAUNE «Pour affichage» Chères consoeurs, Chers confrères, MODIFICATIONS AU RÉGIME DE RETRAITE (RREGOP) Le 22 septembre

Plus en détail

Caractéristiques et Règlement du Régime

Caractéristiques et Règlement du Régime Caractéristiques et Règlement du Régime En tout temps, les dispositions du Régime ainsi que celles de la Loi ont préséance sur toute information contenue dans le présent document. Il vous est possible

Plus en détail

Un changement important s appliquera à votre rente à vos 65 ans

Un changement important s appliquera à votre rente à vos 65 ans À quel moment la coordination au RRQ prend-elle effet? À votre retraite, la coordination au RRQ prendra effet le mois suivant l atteinte de vos 65 ans, âge auquel la rente du RRQ devient payable sans réduction.

Plus en détail

Projet de loi n o 103 (2005, chapitre 17) Loi modifiant la Loi sur la justice administrative et d autres dispositions législatives

Projet de loi n o 103 (2005, chapitre 17) Loi modifiant la Loi sur la justice administrative et d autres dispositions législatives PREMIÈRE SESSION TRENTE-SEPTIÈME LÉGISLATURE Projet de loi n o 103 (2005, chapitre 17) Loi modifiant la Loi sur la justice administrative et d autres dispositions législatives Présenté le 26 avril 2005

Plus en détail

RREGOP Session d information

RREGOP Session d information Notre régime de retraite RREGOP Session d information 8 avril 2015 Par Gaétan Guérard et Marc Séguin Plan de la session Le RREGOP La CARRA La cotisation au RREGOP La coordination Le RRQ PSVC Le relevé

Plus en détail

Projet de loi n o 58. Loi regroupant la Commission administrative des régimes de retraite et d assurances et la Régie des rentes du Québec

Projet de loi n o 58. Loi regroupant la Commission administrative des régimes de retraite et d assurances et la Régie des rentes du Québec PREMIÈrE SESSION QUARANTE ET UNièmE LéGISLATURE Projet de loi n o 58 Loi regroupant la Commission administrative des régimes de retraite et d assurances et la Régie des rentes du Québec Présentation Présenté

Plus en détail

Le Québec et l Ontario adoptent l entente de l ACOR sur les régimes de retraite relevant de plus d une autorité gouvernementale

Le Québec et l Ontario adoptent l entente de l ACOR sur les régimes de retraite relevant de plus d une autorité gouvernementale Communiqué Juin 2011 Le Québec et l Ontario adoptent l entente de l ACOR sur les régimes de retraite relevant de plus d une autorité gouvernementale Les provinces du Québec et de l Ontario ont adopté l

Plus en détail

a) d assurer le meilleur fonctionnement possible de l organisation ;

a) d assurer le meilleur fonctionnement possible de l organisation ; DES MEMBRES DU CONSEIL EXÉCUTIF DU SECS Adopté au Conseil d administration 13 avril 4 1.0 Principes directeurs Ce protocole s inspire de la volonté du SECS-CSQ : a) d assurer le meilleur fonctionnement

Plus en détail

DÉCISION DU TRIBUNAL DE LA SÉCURITÉ SOCIALE Division générale Assurance-emploi

DÉCISION DU TRIBUNAL DE LA SÉCURITÉ SOCIALE Division générale Assurance-emploi Citation : N. P. c. Commission de l assurance-emploi du Canada, 2014 TSSDGAE 83 Appel n o : GE-14-352 ENTRE : N. P. Appelant Prestataire et Commission de l assurance-emploi du Canada Intimée DÉCISION DU

Plus en détail

Le 15 décembre 2014 ADOPTION DE LA LOI FAVORISANT LA SANTÉ FINANCIÈRE ET LA SUIVEZ RETRAITESAI SUR. Numéro 14-22

Le 15 décembre 2014 ADOPTION DE LA LOI FAVORISANT LA SANTÉ FINANCIÈRE ET LA SUIVEZ RETRAITESAI SUR. Numéro 14-22 SOMMAIRE Restructuration obligatoire pour tous les régimes Processus de restructuration Autres dispositions Tableau des principaux amendements depuis le 12 juin 2014 ADOPTION DE LA LOI FAVORISANT LA SANTÉ

Plus en détail

MODIFICATIONS ENVISAGÉES À L ÉGARD DU RÉGIME DE RETRAITE DU PERSONNEL D ENCADREMENT. DOCUMENT DE CONSULTATION Le 5 décembre 2011

MODIFICATIONS ENVISAGÉES À L ÉGARD DU RÉGIME DE RETRAITE DU PERSONNEL D ENCADREMENT. DOCUMENT DE CONSULTATION Le 5 décembre 2011 Sous-secrétariat aux politiques de rémunération et à la coordination intersectorielle des négociations MODIFICATIONS ENVISAGÉES À L ÉGARD DU RÉGIME DE RETRAITE DU PERSONNEL D ENCADREMENT DOCUMENT DE CONSULTATION

Plus en détail

État civil. Je certifie ne pas avoir de conjoint répondant à la définition du règlement du Régime de retraite de l Université du Québec.

État civil. Je certifie ne pas avoir de conjoint répondant à la définition du règlement du Régime de retraite de l Université du Québec. Demande de rente 1. Renseignements généraux Établissement Nom Téléphone résidence ( ) travail ( ) poste Nom à la naissance (si différent) Prénom Adresse Code postal Sexe F M Date de naissance État civil

Plus en détail

Note relative au reclassement pour inaptitude physique à l attention des membres de la CAP

Note relative au reclassement pour inaptitude physique à l attention des membres de la CAP Note relative au reclassement pour inaptitude physique à l attention des membres de la CAP REFERENCES : - Loi n 84-53 du 26 janvier 1984 modifiée portant dispositions statutaires relatives à la fonction

Plus en détail

POLITIQUE DE DOTATION DES RESSOURCES HUMAINES

POLITIQUE DE DOTATION DES RESSOURCES HUMAINES POLITIQUE DE DOTATION DES RESSOURCES HUMAINES Présentée au conseil d administration le 29 novembre 2007 PRODUCTION Monsieur Stanley Smith Service des ressources humaines AUTRES COLLABORATEURS Comité de

Plus en détail

Prestations pour invalidité

Prestations pour invalidité Prestations pour invalidité Régime de rentes du Québec Pour connaître vos droits et vos obligations Tout sur le Web Les renseignements contenus dans ce document se trouvent également sur notre site Web.

Plus en détail

MANDAT DU COMITÉ DES RESSOURCES HUMAINES DU CONSEIL D ADMINISTRATION

MANDAT DU COMITÉ DES RESSOURCES HUMAINES DU CONSEIL D ADMINISTRATION MANDAT DU COMITÉ DES RESSOURCES HUMAINES DU CONSEIL D ADMINISTRATION 1. Formation du Comité des ressources humaines Un Comité des ressources humaines (le «comité») du conseil d administration (le «conseil»)

Plus en détail

LISTE DES RECOMMANDATIONS

LISTE DES RECOMMANDATIONS LISTE DES RECOMMANDATIONS Recommandation 1 Le Comité recommande la présentation en 2005 d un projet de loi qui créerait une nouvelle entité de l État appelée la Commission de l assurance-emploi. Cette

Plus en détail

RREGOP Notions de base

RREGOP Notions de base Document 2 RREGOP Notions de base Années de services Aux fins d admissibilité Toutes les années reconnues aux fins de calcul Tout le service ajouté depuis 1987 Aux fins de calcul Années cotisées Périodes

Plus en détail

MANDAT PAGE : 1 DE : 8 ENTRÉE EN VIGUEUR : 2014-06-12 REMPLACE : 2013-06-14 APPROUVÉ PAR : CONSEIL D'ADMINISTRATION APPROUVÉ LE : 2014-06-12

MANDAT PAGE : 1 DE : 8 ENTRÉE EN VIGUEUR : 2014-06-12 REMPLACE : 2013-06-14 APPROUVÉ PAR : CONSEIL D'ADMINISTRATION APPROUVÉ LE : 2014-06-12 MANDAT PAGE : 1 DE : 8 ENTRÉE EN VIGUEUR : 2014-06-12 REMPLACE : 2013-06-14 APPROUVÉ PAR : CONSEIL D'ADMINISTRATION APPROUVÉ LE : 2014-06-12 MANDAT DU COMITÉ DE GOUVERNANCE, DES RESSOURCES HUMAINES ET

Plus en détail

CHARTE DU COMITÉ DES RESSOURCES HUMAINES

CHARTE DU COMITÉ DES RESSOURCES HUMAINES 1. INTERPRÉTATION ET OBJECTIFS La présente charte doit être interprétée et appliquée conjointement avec les autres chartes et les politiques de gouvernance adoptées par le Conseil. La présente charte énonce

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTÉ Décret n o 2012-1366 du 6 décembre 2012 modifiant certaines dispositions relatives au compte épargne-temps et

Plus en détail

Régimes de retraite des fonctionnaires municipaux de la Ville de Montréal et de la Communauté urbaine de Montréal

Régimes de retraite des fonctionnaires municipaux de la Ville de Montréal et de la Communauté urbaine de Montréal Régimes de retraite des fonctionnaires municipaux de la Ville de Montréal et de la Communauté urbaine de Montréal Brochure à l intention des membres préparée par le Syndicat des fonctionnaires municipaux

Plus en détail

RÉPUBLIQUE FRANÇAISE. Ministère des affaires sociales et de la santé

RÉPUBLIQUE FRANÇAISE. Ministère des affaires sociales et de la santé RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Ministère des affaires sociales et de la santé Décret n Relatif à la procédure de mise en concurrence des organismes dans le cadre de la recommandation prévue par l article L. 912-1

Plus en détail

Questions de retraite

Questions de retraite Questions de retraite Vous entreprenez une nouvelle étape de votre vie : la retraite. Elle sera, nous l espérons, des plus enrichissantes et remplie de nouvelles expériences. Pour cela, il vous faut la

Plus en détail

RÈGLEMENT 2575-011. Conseil d administration Résolution : CA-2012-09-24-16. Conseil d administration Résolution : CA-2015-03-23-22 TABLE DES MATIÈRES

RÈGLEMENT 2575-011. Conseil d administration Résolution : CA-2012-09-24-16. Conseil d administration Résolution : CA-2015-03-23-22 TABLE DES MATIÈRES RÈGLEMENT 2575-011 TITRE : Règlement régissant les conditions de travail des membres du personnel non couverts par une convention collective, un protocole d entente, un autre règlement ou une directive

Plus en détail

R E G L E M E N T D U C O M P T E E P A R G N E T E M P S

R E G L E M E N T D U C O M P T E E P A R G N E T E M P S R E G L E M E N T D U C O M P T E E P A R G N E T E M P S Modifié par : Loi du 3 août 2009 relative à la mobilité et aux parcours professionnels dans la fonction publique Décret du 20 mai 2010 modifiant

Plus en détail

LE QUÉBEC ADOPTE LA LOI SUR LES RÉGIMES VOLONTAIRES D ÉPARGNE-RETRAITE

LE QUÉBEC ADOPTE LA LOI SUR LES RÉGIMES VOLONTAIRES D ÉPARGNE-RETRAITE Le 17 janvier 2014 LE QUÉBEC ADOPTE LA LOI SUR LES RÉGIMES VOLONTAIRES D ÉPARGNE-RETRAITE La Loi sur les régimes volontaires d'épargne-retraite (la «Loi») a été adoptée par l'assemblée nationale du Québec

Plus en détail

Banque Canadienne Impériale de Commerce Mandat du conseil d administration 1

Banque Canadienne Impériale de Commerce Mandat du conseil d administration 1 1 1. OBJET (1) Les membres du conseil d administration ont le devoir de surveiller la gestion des affaires tant commerciales qu internes de la Banque CIBC. Le conseil d administration donne, à la fois

Plus en détail

NOTE D INFORMATION du 5 avril 2012. LES CONDITIONS DE RECRUTEMENT et LA GESTION DES AGENTS CONTRACTUELS DANS LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE

NOTE D INFORMATION du 5 avril 2012. LES CONDITIONS DE RECRUTEMENT et LA GESTION DES AGENTS CONTRACTUELS DANS LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE NOTE D INFORMATION du 5 avril 2012 LES CONDITIONS DE RECRUTEMENT et LA GESTION DES AGENTS CONTRACTUELS DANS LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE Loi n 2012-347 du 12 mars 2012 Textes de référence : - Loi

Plus en détail

MORNEAU SHEPELL INC. CHARTE DE LA RÉMUNÉRATION, DE LA NOMINATION ET DE LA GOUVERNANCE D ENTREPRISE

MORNEAU SHEPELL INC. CHARTE DE LA RÉMUNÉRATION, DE LA NOMINATION ET DE LA GOUVERNANCE D ENTREPRISE MORNEAU SHEPELL INC. CHARTE DE LA RÉMUNÉRATION, DE LA NOMINATION ET DE LA GOUVERNANCE D ENTREPRISE La présente Charte de la rémunération, de la nomination et de la gouvernance d entreprise a été adoptée

Plus en détail

Programme de réduction volontaire du temps de travail

Programme de réduction volontaire du temps de travail Gestion du temps Programme de réduction volontaire du temps de travail des membres du Syndicat des employés et employées de l Université Laval (SEUL) et du personnel de soutien non syndiqué Présentation

Plus en détail

Service des ressources humaines et financières. Le sommaire Régime de retraite des employées et employés de l'université de Sherbrooke

Service des ressources humaines et financières. Le sommaire Régime de retraite des employées et employés de l'université de Sherbrooke Service des ressources humaines et financières Le sommaire Régime de retraite des employées et employés de l'université de Sherbrooke Votre régime de retraite à l Université de Sherbrooke Modes de prestations

Plus en détail

Employés. Table des matières

Employés. Table des matières Table des matières 1. Introduction 2 2. Recrutement 2 3. Administration de la paie et des congés 5 3.1 Administration de la paie 5 3.2 Administration des congés 8 4. Avantages sociaux 11 5. Programme d

Plus en détail

PROCESSUS ADMINISTRATIF DE SUIVI ET DE TRAITEMENT D UNE DEMANDE OBJECTIF DU PROCESSUS ADMINISTRATIF DE SUIVI ET DE TRAITEMENT D UNE DEMANDE

PROCESSUS ADMINISTRATIF DE SUIVI ET DE TRAITEMENT D UNE DEMANDE OBJECTIF DU PROCESSUS ADMINISTRATIF DE SUIVI ET DE TRAITEMENT D UNE DEMANDE PROCESSUS ADMINISTRATIF DE SUIVI ET DE TRAITEMENT D UNE DEMANDE OBJECTIF DU PROCESSUS ADMINISTRATIF DE SUIVI ET DE TRAITEMENT D UNE DEMANDE Le processus administratif de suivi et de traitement d une demande

Plus en détail

GUIDE DE DÉTERMINATION DE L ÉCHELON SALARIAL

GUIDE DE DÉTERMINATION DE L ÉCHELON SALARIAL GUIDE DE DÉTERMINATIONN DE L ÉCHELON SALARIAL CALCUL DE L EXPÉRIENCEE ET DE LA SCOLARITÉ AVANCEMENT D ÉCHELON EN «PROGRESSION NORMALE» ET EN «PROGRESSION ACCÉLÉRÉE» CONVENTION 2010-2015 JANVIER 2012 Rédaction

Plus en détail

Foire aux questions. 1. Comment savoir quels ajustements s appliquent aux trois fonctions suivantes :

Foire aux questions. 1. Comment savoir quels ajustements s appliquent aux trois fonctions suivantes : Foire aux questions Mise à jour le 5 janvier 2011 Liste des questions 1. Comment savoir quels ajustements s appliquent aux trois fonctions suivantes : Technicien / Technicienne en coordination du travail

Plus en détail

ENTENTE DE RETRAITE PROGRESSIVE «QUESTIONS RÉPONSES»

ENTENTE DE RETRAITE PROGRESSIVE «QUESTIONS RÉPONSES» ENTENTE DE RETRAITE PROGRESSIVE «QUESTIONS RÉPONSES» Vous songez à signer une entente de retraite progressive ou vous bénéficiez déjà d une entente. Il est important de connaître les avantages de cette

Plus en détail

Guide Le départ à la retraite Questions fréquentes sur le régime de retraite des employés du gouvernement et des organismes publics (RREGOP et RRPE)

Guide Le départ à la retraite Questions fréquentes sur le régime de retraite des employés du gouvernement et des organismes publics (RREGOP et RRPE) Service PRASE Édifice 500, rue Murray, bureau 500 Sherbrooke, Québec J1G 2K6 Téléphone : 819 780-2200, poste 47777 Sans frais : 1 855 780-2220, poste 47777 Télécopie : 819 780-1821 Site web : www.csss-iugs.ca/prase

Plus en détail

NOUVEAU RÉGIME D ASSURANCE COLLECTIVE

NOUVEAU RÉGIME D ASSURANCE COLLECTIVE RENSEIGNEMENTS GÉNÉRAUX NOUVEAU RÉGIME D ASSURANCE COLLECTIVE FSSS FP (CSN) au 1 er avril 2009 RESTRUCTURATION DES RÉGIMES D ASSURANCE MALADIE ET DE SOINS DENTAIRES Régime d assurance santé CAMPAGNE D

Plus en détail

Guide Le départ à la retraite Questions fréquentes sur le régime de retraite des employés du gouvernement et des organismes publics (RREGOP et RRPE)

Guide Le départ à la retraite Questions fréquentes sur le régime de retraite des employés du gouvernement et des organismes publics (RREGOP et RRPE) Paie, rémunération, avantages sociaux Estrie Guide Le départ à la retraite Questions fréquentes sur le régime de retraite des employés du gouvernement et des organismes publics (RREGOP et RRPE) Service

Plus en détail

RESPONSABILITÉ DGA SG

RESPONSABILITÉ DGA SG RÈGLEMENT DE LÉGATION DE FONCTIONS ET DE POUVOIRS GÉNÉRAL - DROITS, POUVOIRS ET OBLIGATIONS 1. Adoption de toute mesure jugée appropriée pour pallier temporairement toute situation d urgence et rapport

Plus en détail

- 39 - TABLEAU COMPARATIF. Texte du projet de loi. Proposition de loi visant à organiser le recours aux stages. Article 1 er

- 39 - TABLEAU COMPARATIF. Texte du projet de loi. Proposition de loi visant à organiser le recours aux stages. Article 1 er - 39 - TABLEAU COMPARATIF Code de l éducation TROISIÈME PARTIE Les enseignements supérieurs LIVRE VI L organisation des enseignements supérieurs TITRE I ER L organisation générale des enseignements Proposition

Plus en détail

BAC + 0 année d expérience OU. DEC + 0 année d expérience. BAC + 2 années d expérience OU DEC + 4 années d expérience DEC + 4 années d expérience OU

BAC + 0 année d expérience OU. DEC + 0 année d expérience. BAC + 2 années d expérience OU DEC + 4 années d expérience DEC + 4 années d expérience OU Section 3 - Salaire 133. Le salaire d un membre du personnel professionnel est établi sur une base annuelle. Il peut cependant être calculé sur une base horaire pour des besoins particuliers (heures supplémentaires

Plus en détail

STATUTS DU RÉGIME DE PENSION COMPLÉMENTAIRE DE LA BANQUE DU CANADA. (RÈGLEMENT ADMINISTRATIF N o 18)

STATUTS DU RÉGIME DE PENSION COMPLÉMENTAIRE DE LA BANQUE DU CANADA. (RÈGLEMENT ADMINISTRATIF N o 18) STATUTS DU RÉGIME DE PENSION COMPLÉMENTAIRE DE LA BANQUE DU CANADA (RÈGLEMENT ADMINISTRATIF N o 18) Le présent document est une version refondue des Statuts du Régime de pension complémentaire de la Banque

Plus en détail

STATUTS DU RÉGIME DE PENSION COMPLÉMENTAIRE DE LA BANQUE DU CANADA. (RÈGLEMENT ADMINISTRATIF N o 18)

STATUTS DU RÉGIME DE PENSION COMPLÉMENTAIRE DE LA BANQUE DU CANADA. (RÈGLEMENT ADMINISTRATIF N o 18) STATUTS DU RÉGIME DE PENSION COMPLÉMENTAIRE DE LA BANQUE DU CANADA (RÈGLEMENT ADMINISTRATIF N o 18) Le présent document est une version refondue des Statuts du Régime de pension complémentaire de la Banque

Plus en détail

CHARTE DU COMITÉ DES RESSOURCES HUMAINES ET DE LA RÉMUNÉRATION

CHARTE DU COMITÉ DES RESSOURCES HUMAINES ET DE LA RÉMUNÉRATION CHARTE CORPORATIVE Date de publication 2005-11-17 Date de révision 2014-06-10 Émise et approuvée par Conseil d administration de Uni-Sélect inc. CHARTE DU COMITÉ DES RESSOURCES HUMAINES ET DE LA RÉMUNÉRATION

Plus en détail

GUIDE D ACCOMPAGNEMENT DE LA TRAVAILLEUSE ENCEINTE OU QUI ALLAITE ET DU GESTIONNAIRE

GUIDE D ACCOMPAGNEMENT DE LA TRAVAILLEUSE ENCEINTE OU QUI ALLAITE ET DU GESTIONNAIRE GUIDE D ACCOMPAGNEMENT DE LA TRAVAILLEUSE ENCEINTE OU QUI ALLAITE ET DU GESTIONNAIRE PROGRAMME POUR UNE MATERNITÉ SANS DANGER SERVICE DE SANTÉ DIRECTION DU DÉVELOPPEMENT ORGANISATIONNEL ET DES RESSOURCES

Plus en détail

Politique sur les vacances et les congés

Politique sur les vacances et les congés Approuvée par le conseil d administration le 20 mars 2008 Politique sur les vacances et les congés INTRODUCTION Tous les employés * de Génome Canada ont droit à une période de vacances et à d autres types

Plus en détail

COMMENT ET POURQUOI Y CONTRIBUER? Régime de retraite des chargés de cours de l Université du Québec

COMMENT ET POURQUOI Y CONTRIBUER? Régime de retraite des chargés de cours de l Université du Québec COMMENT ET POURQUOI Y CONTRIBUER? Régime de retraite des chargés de cours de l Université du Québec Édition 2015-2016 Le présent document a pour but de vous faire connaître le Régime de retraite des chargés

Plus en détail

INSCRIPTION AU TABLEAU ET MISE À JOUR DES RENSEIGNEMENTS 2014 2015 FOIRE AUX QUESTIONS

INSCRIPTION AU TABLEAU ET MISE À JOUR DES RENSEIGNEMENTS 2014 2015 FOIRE AUX QUESTIONS INSCRIPTION AU TABLEAU ET MISE À JOUR DES RENSEIGNEMENTS 2014 2015 FOIRE AUX QUESTIONS Exercice de la profession d ergothérapeute Q. Qu est-ce que l exercice de la profession pour l Ordre? R. L Ordre définit

Plus en détail

Quand la famille grandit

Quand la famille grandit Quand la famille grandit Congé de maternité ou d adoption et congé parental Votre famille s agrandit? Félicitations! L'arrivée d'un nouveau bébé est un événement heureux. En tant que participant(e) du

Plus en détail

APERÇU DES MODIFICATIONS APPORTÉES AUX PROTOCOLES D ENTENTE, AUX FINS D ÉCLAIRCISSEMENT

APERÇU DES MODIFICATIONS APPORTÉES AUX PROTOCOLES D ENTENTE, AUX FINS D ÉCLAIRCISSEMENT Ministry of Education Office of the ADM Business & Finance Division 20 th Floor, Mowat Block Queen s Park Toronto, ON M7A 1L2 Ministère de l'éducation Bureau du sous-ministre adjoint Division des opérations

Plus en détail

Régime de retraite des chargés de cours Comment et pourquoi y contribuer?

Régime de retraite des chargés de cours Comment et pourquoi y contribuer? Régime de retraite des chargés de cours Comment et pourquoi y contribuer? Le présent document a pour but de vous faire connaître le Régime de retraite des chargés de cours de l Université du Québec (RRCCUQ)

Plus en détail

VERSION ADMINISTRATIVE

VERSION ADMINISTRATIVE VERSION ADMINISTRATIVE RÈGLES CONCERNANT LA RÉMUNÉRATION ET LES AUTRES CONDITIONS DE TRAVAIL DES TITULAIRES D UN EMPLOI SUPÉRIEUR À TEMPS PLEIN (Décret no 450-2007 du 20 juin 2007 modifié par les décrets

Plus en détail

Règlement numéro 2010-153 Abrogeant le Règlement numéro 2009-139

Règlement numéro 2010-153 Abrogeant le Règlement numéro 2009-139 Sainte-Martine, le 2 février 2010 PROVINCE DE QUÉBEC MRC DE BEAUHARNOIS-SALABERRY MUNICIPALITÉ DE SAINTE-MARTINE Règlement numéro 2010-153 Abrogeant le Règlement numéro 2009-139 Règlement constituant un

Plus en détail

ENTENTE EN MATIERE DE SÉCURITÉ SOCIALE ENTRE LE QUEBEC ET LE ROYAUME DU MAROC. Demande de prestations du Régime de rentes du Québec.

ENTENTE EN MATIERE DE SÉCURITÉ SOCIALE ENTRE LE QUEBEC ET LE ROYAUME DU MAROC. Demande de prestations du Régime de rentes du Québec. MAR / QUE 3 ENTENTE EN MATIERE DE SÉCURITÉ SOCIALE ENTRE LE QUEBEC ET LE ROYAUME DU MAROC Demande de prestations du Régime de rentes du Québec Rente de retraite Q-114-RET (10-12) IMPORTANT Aucune prestation

Plus en détail

Quand arrive la retraite

Quand arrive la retraite Quand arrive la retraite Régime de rentes du Québec La rente de retraite du Régime de rentes du Québec et les autres sources de revenu à la retraite Ce document n a pas force de loi. En cas de conflit

Plus en détail

Règlement pour la mise en œuvre du compte épargne temps à compter du 15 décembre 2010

Règlement pour la mise en œuvre du compte épargne temps à compter du 15 décembre 2010 Règlement pour la mise en œuvre du compte épargne temps à compter du 15 décembre 2010 Préambule : La mise en œuvre du compte épargne-temps correspond à l application de l article 1 er du décret 2004-878

Plus en détail

FORMULAIRE STANDARD DE LA GARANTIE, COMPAGNIE D ASSURANCE DE L AMÉRIQUE DU NORD ENTENTE SUR LES MESURES D ATTÉNUATION

FORMULAIRE STANDARD DE LA GARANTIE, COMPAGNIE D ASSURANCE DE L AMÉRIQUE DU NORD ENTENTE SUR LES MESURES D ATTÉNUATION CAUTIONNEMENTS FORMULAIRE STANDARD DE LA GARANTIE, COMPAGNIE D ASSURANCE DE L AMÉRIQUE DU NORD ENTENTE SUR LES MESURES D ATTÉNUATION À UTILISER AVEC LE DOCUMENT INTITULÉ CAUTIONNEMENT D EXÉCUTION HEADSTART

Plus en détail

POLITIQUE DE REMBOURSEMENT DES FRAIS DE DÉPLACEMENT ET DE SÉJOUR

POLITIQUE DE REMBOURSEMENT DES FRAIS DE DÉPLACEMENT ET DE SÉJOUR POLITIQUE DE REMBOURSEMENT DES FRAIS DE DÉPLACEMENT ET DE SÉJOUR ADOPTÉE PAR LE CONSEIL D ADMINISTRATION LE 14 FÉVRIER 2012 Production : Denis Bernier Directeur des services administratifs Collaboration

Plus en détail

PAR COURRIEL Granby, le 26 juin 2012. Objet : Vos droits pendant la période estivale

PAR COURRIEL Granby, le 26 juin 2012. Objet : Vos droits pendant la période estivale PAR COURRIEL Granby, le 26 juin 2012 Aux enseignantes et aux enseignants à temps partiel, à la leçon et à taux horaire Mesdames, Messieurs, Objet : Vos droits pendant la période estivale Avant de vous

Plus en détail

RÈGLEMENT NUMÉRO 2012-212. Règlement constituant un REER collectif pour les employé(e)s de la Municipalité de Sainte-Martine

RÈGLEMENT NUMÉRO 2012-212. Règlement constituant un REER collectif pour les employé(e)s de la Municipalité de Sainte-Martine Sainte-Martine, le 3 juillet 2012 PROVINCE DE QUÉBEC MRC DE BEAUHARNOIS-SALABERRY MUNICIPALITÉ DE SAINTE-MARTINE RÈGLEMENT NUMÉRO 2012-212 Règlement constituant un REER collectif pour les employé(e)s de

Plus en détail

RÈGLES DÉONTOLOGIQUES APPLICABLES AUX MEMBRES DU PERSONNEL DES DÉPUTÉS ET DES CABINETS DE L ASSEMBLÉE NATIONALE

RÈGLES DÉONTOLOGIQUES APPLICABLES AUX MEMBRES DU PERSONNEL DES DÉPUTÉS ET DES CABINETS DE L ASSEMBLÉE NATIONALE RÈGLES DÉONTOLOGIQUES APPLICABLES AUX MEMBRES DU PERSONNEL DES DÉPUTÉS ET DES CABINETS DE L ASSEMBLÉE NATIONALE Loi sur l Assemblée nationale (chapitre A-23.1, a. 124.3) CHAPITRE I APPLICATION 1. Les présentes

Plus en détail

EXPORTATION ET DÉVELOPPEMENT CANADA MANDAT DU COMITÉ DE LA VÉRIFICATION DU CONSEIL D ADMINISTRATION

EXPORTATION ET DÉVELOPPEMENT CANADA MANDAT DU COMITÉ DE LA VÉRIFICATION DU CONSEIL D ADMINISTRATION EXPORTATION ET DÉVELOPPEMENT CANADA MANDAT DU COMITÉ DE LA VÉRIFICATION DU CONSEIL D ADMINISTRATION I. COMPOSITION ET FONCTIONNEMENT DU COMITÉ DE LA VÉRIFICATION 1. Le Comité de la vérification (le «comité»)

Plus en détail

MANDAT DU CONSEIL D ADMINISTRATION Approuvé par le conseil d administration le 13 novembre 2014

MANDAT DU CONSEIL D ADMINISTRATION Approuvé par le conseil d administration le 13 novembre 2014 OFFICE D INVESTISSEMENT DES RÉGIMES DE PENSION («INVESTISSEMENTS PSP») Approuvé par le conseil d administration le 13 novembre 2014 13 novembre 2014 PSP-Legal 1633578-1 Page 2 INTRODUCTION Le conseil d

Plus en détail

LE COMPTE EPARGNE-TEMPS

LE COMPTE EPARGNE-TEMPS CENTRE DE GESTION DE LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE DES PYRENEES-ATLANTIQUES Maison des Communes - B.P. 609 64006 PAU CEDEX Tél : 05 59 84 40 40 Télécopie : 05 59 84 11 98 Internet : www.cdg-64.fr GA/2/10/MLO

Plus en détail

Arrangement administratif. relatif aux modalités d application de la convention. entre la République Tchèque et le Grand-Duché de Luxembourg

Arrangement administratif. relatif aux modalités d application de la convention. entre la République Tchèque et le Grand-Duché de Luxembourg Arrangement administratif relatif aux modalités d application de la convention entre la République Tchèque et le Grand-Duché de Luxembourg sur la sécurité sociale En application du paragraphe (2), a) de

Plus en détail

Cotisations Volontaires

Cotisations Volontaires Cotisations Volontaires Document d information à l intention des participants Direction du Régime de retraite des chargés de cours printemps 2011 Introduction Le Régime de retraite des chargés de cours

Plus en détail

CONSEIL D ADMINISTRATION MANDAT

CONSEIL D ADMINISTRATION MANDAT Décembre 2014 CONSEIL D ADMINISTRATION MANDAT 1. CRÉATION Le Conseil d administration de la Banque du Canada (le «Conseil») est constitué en vertu de l article 5 de la Loi sur la Banque du Canada (la «Loi»).

Plus en détail

POLITIQUE LOCALE DE GESTION CONCERNANT LE PERSONNEL CADRE

POLITIQUE LOCALE DE GESTION CONCERNANT LE PERSONNEL CADRE DOCUMENT OFFICIEL POLITIQUE LOCALE DE GESTION CONCERNANT LE PERSONNEL CADRE Adoptée le 26 juin 2012 N o C-196-06-12 Service des ressources humaines www.csp.qc.ca TABLE DES MATIÈRES TABLE DES MATIÈRES...

Plus en détail

Le Contrat de Sécurisation Professionnelle

Le Contrat de Sécurisation Professionnelle 13/02/2015 Le Contrat de Sécurisation Professionnelle Le contrat de sécurisation professionnelle (CSP) est destiné aux salariés des entreprises de moins de 1 000 salariés visées par une procédure de licenciement

Plus en détail

Compte épargne-temps (à compter du 22 mai 2010)

Compte épargne-temps (à compter du 22 mai 2010) Le 16 octobre 2013 Compte épargne-temps (à compter du 22 mai 2010) Référence :. Décret n 2004-878 du 26 août 2004 relatif au compte épargne-temps dans la fonction publique territoriale modifié par le décret

Plus en détail

ACCORD SUR LA CREATION D UN COMPTE EPARGNE TEMPS (CET)

ACCORD SUR LA CREATION D UN COMPTE EPARGNE TEMPS (CET) ACCORD SUR LA CREATION D UN COMPTE EPARGNE TEMPS (CET) ENTRE LES SOUSSIGNES : L'Office International de l'eau, Association loi 1901, dont le siège social est situé 21 rue de Madrid 75008 PARIS, immatriculée

Plus en détail