Cahier des charges pour la réalisation d un audit externe du programme GUS / OFS

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Cahier des charges pour la réalisation d un audit externe du programme GUS / OFS"

Transcription

1 Département fédéral de l intérieur (DFI) Office Fédéral de la Statistique OFS Etat-major Cahier des charges pour la réalisation d un audit externe du programme GUS / OFS

2 Table des matières 1 Généralités 3 2 But du document 3 3 Présentation du programme GUS Vision et mission de l Office fédéral de la Statistique Portrait du programme GUS Objectifs du programme GUS Bref historique du programme GUS Etat actuel 4 5 Objectifs 4 6 Dimensions et critères de l audit 6 7 Planification de l audit 6 8 Réalisation de l audit 6 9 Cahier des charges Critères nécessaires Construction de l offre Modalités administratives Renseignements sur le cahier des charges Adresse du donneur d ordre Evaluation des offres Dispositions générales 9 Annexe 1 : liste des critères d audit 10 2/11

3 1 Généralités Le programme général de la statistique des entreprises (GUS) vise la mise en place d un système intégré de la statistique des entreprises, à l Office Fédérale de la Statistique (OFS). Ce programme se terminant fin 2012, le service Qualité&Processus de l Etat-major de direction de l OFS a reçu le mandat de définir et coordonner la réalisation d un audit par une entreprise externe à ce sujet. Les chapitres suivants expliquent dans ses grandes lignes le programme GUS ainsi que les objectifs, les critères d évaluation et la planification de cet audit. Le présent document règle également la procédure et la forme de l appel d offre et a pour base les conditions contractuelles générales de la confédération (CGC) pour les mandats de prestations de service, comme définit au chapitre But du document Le présent document sert aux entreprises intéressées à répondre à ce cahier des charges pour l'établissement d'une offre. Il décrit les objectifs, les exigences et les attentes de l OFS et informe sur la procédure à suivre et sur la forme de l offre. 3 Présentation du programme GUS 3.1 Vision et mission de l Office fédéral de la Statistique La vision de l OFS est de fournir des informations servant à la formation de l'opinion publique, à la prise de décisions politiques et à l'évaluation de l'action de l'etat, notamment en vue de mettre en évidence les problématiques futures. 1 La mission de l OFS est de diriger et coordonner le système de la statistique publique suisse. Elle produit principalement des informations statistiques importantes sur l'état et l'évolution de la population, de l'économie, de la société, du territoire et de l'environnement. Ces informations sont complétées par des analyses transversales et des systèmes d'indicateurs permettant d'appréhender les phénomènes complexes. 2 Dans le but d améliorer continuellement la qualité de ses prestations, elle est régulièrement amenée à optimiser ses processus de production, donnant lieu à la mise en place de projets ou de programme de révision ou de création de nouvelles productions statistiques. Le programme GUS s inscrit dans cette démarche et vise la mise en place d un système cohérent et intégré de la statistique des entreprises, une des principales thématiques de l OFS. 3.2 Portrait du programme GUS Aujourd hui, la statistique des entreprises doit faire face à de nouveaux défis. D une part, les clients attendent plus d informations économiques (en plus grande quantité et dans des délais de plus en plus courts). D autre part, elle doit tenir compte des exigences actuelles qui consistent à décharger les entités interrogées (établissements et entreprises) et à rationaliser les coûts. La statistique des entreprises doit également répondre aux normes européennes. Pour pouvoir remplir toutes ces conditions, la statistique des entreprises a donc été fondamentalement révisée et, dans sa nouvelle conception, a été construite dans le cadre d un système global. 1 extrait de la la page internet de l OFS : 2 Idem, note de base de page no1. 3/11

4 3.3 Objectifs du programme GUS Ce programme vise à réformer la statistique des entreprises et à développer un système cohérent et intégré d enquêtes auprès des entreprises, notamment : en s assurant que les informations statistiques produites répondent bien à la demande des clients (tant nationaux qu internationaux) et aux normes légales en vigueur, et qu elles remplissent les conditions-cadre de la statistique des entreprises ; en renforçant l utilisation des données secondaires (administratives ou de registres) pour la récolte de données et en mettant à disposition de nouvelles techniques, afin de diminuer la charge administrative des fournisseurs de données et de réduire les coûts de production des statistiques ; en mettant en place un système harmonisé de production entre toutes les activités statistiques permettant d optimiser les processus de production ; en produisant des informations, résultats et analyses adaptés aux demandes spécifiques des différents groupes de clients. 3.4 Bref historique du programme GUS 2004 : premières réflexions concernant le programme GUS et acceptation de la proposition de projet ; 2006 : rédaction et acceptation de la conception générale ; 2007 : rédaction et acceptation du rapport intermédiaire GUS ; 2008 : rédaction et acceptation de la conception détaillée et mise en place des premiers travaux de réalisation ; : mise en place et réalisation des projets du programme GUS ; La fin du programme GUS est planifiée pour fin Pour plus d informations sur le programme GUS, veuillez vous référer à sa page Internet : 4 Etat actuel Le programme GUS contient une trentaine de projets, de différents types. Une vingtaine d entre eux ont trait à des relevés de données et des productions statistiques, d autres sont de nature IT ou concernent le support et le pilotage du futur système. On comprend qu au vu de l ampleur du programme et des ressources humaines engagées, il est important de s assurer de l adéquation entre les attentes initiales et la concrétisation du programme. Cette concrétisation est d autant plus réelle que la réalisation de bon nombre de projets est en train de se faire ou se fera en L équipe de programme GUS rédige un bilan concernant le déroulement du programme et il devrait être disponible aux alentours de fin juin Ce rapport évaluera d une part l état des lieux de chacun des projets et d autre part apportera une vision d ensemble sur le programme. Ce bilan doit être pris en compte comme source d information lors de l audit. 5 Objectifs Comme nous l avons déjà mentionné, l objectif principal de cet audit est l évaluation de l atteinte des objectifs du programme GUS. Les résultats de l audit devront être consolidés dans un rapport d audit intégrant les observations de l auditeur mais également les points d amélioration et les leçons apprises qu il aura identifiés. 4/11

5 Plus concrètement, cet audit doit pouvoir satisfaire les objectifs suivants : 1. Priorités de la Direction La Direction de l OFS désire disposer d un regard extérieur et neutre sur le programme GUS et pouvoir ainsi tirer un bilan objectif sur le développement de ce dernier. 2. Atteinte des objectifs Il faut s assurer de manière pragmatique que le programme GUS réponde aux objectifs fixés, mentionnés au point Evaluation des risques possibles du programme GUS pour l OFS Les risques possibles identifiés par le service QP sont les suivants : l utilisation des données secondaires ne permet pas de décharger les fournisseurs de données ni de réduire les coûts de productions des statistiques ; les informations statistiques ne répondent pas aux exigences des clients et des normes légales ; l harmonisation du système de production n a pas généré une optimisation des processus ; 4. Identification de leçons apprises au cours du programme Il faut également s assurer que l expérience vécue par les collaborateurs lors de la réalisation du programme permette l identification des principales leçons apprises à ce sujet, de sorte à faciliter et optimiser le déroulement de futurs projets ou programmes à l OFS. Afin d atteindre les objectifs mentionnés ci-dessus, l audit doit mettre un accent particulier sur les thématiques suivantes : 1. gestion du programme GUS ; 2. satisfaction des clients ; 3. optimisation des processus ; 4. améliorations à mettre en place pour optimiser le système et leçons apprises ; 5/11

6 6 Dimensions et critères de l audit Afin de mesurer les objectifs cités au chapitre 5, les dimensions proposées pour l audit sont les suivantes : Thématique 1 : gestion du programme GUS Gestion du programme ; Utilisation des ressources ; Thématique 2 : satisfaction des clients Déchargement des entreprises ; Utilisation de données secondaires ; Offre en information ; Satisfaction des utilisateurs des informations statistiques ; Adéquation avec les normes européennes ; Thématique 3 : optimisation des processus Diminution des coûts et optimisation des processus de production ; Qualité des données ; Thématique 4 : améliorations à mettre en place pour optimiser le système et leçons apprises Propositions d amélioration et développements futurs ; Leçons apprises pour de futurs projets à l OFS ; Les critères d évaluation des dimensions de l audit sont définis en annexe 1. 7 Planification de l audit La planification souhaitée par l OFS prévoit que le déroulement de l audit se passe essentiellement entre les mois de juillet à novembre (phase de clôture y compris). Rapport final du chef de projet GUS Janvier Février Mars Avril Mai Juin Juillet Août Septembre Octobre Novembre Décembre Appel d offre pour le choix d un partenaire externe Evaluation des offres et choix du partenaire externe Mise en place de l audit en discussion avec le partenaire externe Réalisation de l audit Clôture de l audit 8 Réalisation de l audit Après le choix et l acceptation par l OFS du mandataire, ce dernier s occupera dès ce moment des différents aspects de l audit : 1. Déclenchement de l audit (juillet 2012) Nomination de l équipe d audit Détermination de la faisabilité de l audit Constitution de l équipe d audit 6/11

7 Établissement du premier contact avec l audité 2. Réalisation de la revue des documents (juillet 2012) Revue des documents pertinents y compris le bilan rédigé par l équipe du programme GUS Evaluation de leur adéquation par rapport aux critères d audit définis 3. Préparation des activités d audit (juillet 2012) Préparation du plan d audit en fonction du cahier des charges Attribution des tâches au sein de l équipe d audit Préparation des documents de travail 4. Réalisation des activités d audit (août-octobre 2012) Réunion d ouverture Communication pendant l audit Rôle & responsabilité des guides et des observateurs Recueil et vérification des informations Constats d audit Préparation des conclusions d audit Réunion de clôture 5. Préparation, approbation et diffusion du rapport d audit (novembre 2012) Préparation du rapport d audit Présentation à la direction du rapport d audit Approbation et diffusion du rapport Définition de la suite des travaux 6. Clôture de l audit GUS (novembre 2012) Proposition pour la priorisation des actions d amélioration Proposition d une planification 9 Cahier des charges 9.1 Critères nécessaires Expérience dans la réalisation d audits de programmes (ou de grands projets) : - organisationnels ; - informatiques ; - relatifs à l optimisation de processus et de système de gestion de la qualité ; Connaissance en gestion de grands projets transversaux ; Connaissances générales de l OFS et de ses principales activités ainsi que de l administration fédérale ; Excellentes connaissances en allemand et en français de chaque personne de l équipe d audit ; Connaissances des lignes directrices pour l audit des systèmes de management de la norme ISO : 2002 ; 9.2 Construction de l offre En vue d examiner de manière comparable les offres des soumissionnaires, l offre doit contenir des informations au moins sur les éléments suivants : indications concernant l entreprise (nom, adresse, activité, prospectus détaillé, intervenants et responsables) ; preuve d expérience dans le secteur des audits pour les domaines énoncés, liste de réalisations dans ces domaines ; 7/11

8 présentation de l'équipe de projet (qualifications, expérience professionnelle dans le domaine de l audit) ; proposition d approche pour le chapitre 6 et l annexe 1 ; planification des travaux (jalons et livrables intermédiaires) ; établissement du budget détaillé. Le budget a été évalué lors d une première estimation à CHF 80' Les montants sont en francs suisses (y compris la TVA). L offre doit contenir un récapitulatif des coûts et prendra en compte également les frais et autres dépenses éventuellement liées. Par ailleurs, l offre doit être soumise en allemand ou en français. 10 Modalités administratives 10.1 Renseignements sur le cahier des charges Nous demandons aux soumissionnaires de soumettre leurs questions au donneur d'ordre par jusqu au Les réponses seront données au plus tard le , avec copie à tous les autres soumissionnaires. Il ne sera répondu à aucun appel téléphonique Adresse du donneur d ordre L'offre doit être soumise par écrit (signée par des personnes autorisées) jusqu'au (cachet de la poste faisant foi) à : Office Fédéral de la Statistique Milos Schaer Etat-major, service Qualité et Processus Espace de l Europe 10 CH-2010 Neuchâtel En même temps, l'offre sous forme électronique doit être envoyée au donneur d'ordre Evaluation des offres Les critères d évaluation sont : La qualité de l offre, soit la compréhension et le respect du cahier des charges, l approche, les procédures et la planification proposées (40%) ; L'organisation et la qualification de l'équipe de projet (30%) ; Le rapport entre coûts et prestation offerte (20%) ; L impression globale de l offre (10%) ; L attribution de l offre se fera au plus tard le et le soumissionnaire retenu sera informé par écrit. Si nécessaire et en vue de compléter son opinion sur le soumissionnaire et sa capacité à mener à bien cet audit, l OFS se réserve la possibilité de le rencontrer et ce, avant toute acceptation de l offre. 8/11

9 11 Dispositions générales Le mandat est soumis aux conditions contractuelles générales de la confédération (CGC) pour des contrats de prestation de service. Celles-ci peuvent être téléchargées à l adresse : en allemand et en français. Les conditions générales de l entreprise qui répond à l appel d offre ne sont pas applicables. Nous vous prions donc de ne pas joindre vos conditions générales à votre réponse. Aucune indemnisation ne sera accordée pour l établissement des offres. Le donneur d ordre effectue les paiements dus dans un délai de trente jours après réception de la facture. Le paiement a lieu en francs suisses. Tous les soumissionnaires seront informés par le demandeur d offre s ils ont été retenus ou non. Il n y a pas de recours possible contre la décision d adjudication (procédure de soumission). 9/11

10 Annexe 1 : liste des critères d audit Les critères d évaluation des dimensions de l audit sont les suivants : No Critères 1 Gestion du programme 1.1 Respect des délais : -quelle était la planification initiale du programme? -quels sont les grands jalons du programme? -est-ce que cette planification a pu être respectée? si non, quelles ont été les causes des déviations? 1.2 Priorisation des tâches : -quels étaient les développements prioritaires initialement prévus? -pourquoi l accent a-t-il été mis sur ces priorités? -comment a été gérée la priorisation des tâches? -est-ce que les développements prévus on pu être mis en place? 1.3 Gestion du savoir-faire : est-ce que les processus de production et de management du futur système, l expérience acquise (lessons learned) et les connaissances des collaborateurs sont documentés proprement et facilement accessibles par tous? 1.4 Communication interne et externe -par quel canal, à quelle fréquence et sur quelles thématiques s est fait la communication vers les équipes de projet? -par quel canal, à quelle fréquence et sur quelles thématiques s est fait la communication vers la direction de l OFS? -par quel canal, à quelle fréquence et sur quelles thématiques s est fait la communication externe, en particulier vers les médias, les livreurs de données et les instances politiques potentiellement concernées? 1.5 Passage vers les activités courantes : comment est-ce que les collaborateurs ont été préparés pour le passage de programme à activité courante? 2 Utilisation des ressources 2.1 Ressources humaines : -quelles étaient les ressources humaines initialement planifiées (internes et externes)? -combien de ressources ont été finalement utilisées? Comment expliquer cette différence? -comment (sur quelles activités) ont été allouées les ressources humaines? 2.2 Ressources budgétaires : -quelles étaient les ressources budgétaires initialement planifiées? -combien de ressources ont été finalement utilisées? Comment expliquer cette différence? -comment (sur quelles activités) ont été allouées les ressources budgétaires? 3 Déchargement des entreprises 3.1 Quelle était la situation avant le programme? Peut-on quantifier cette situation? 3.2 Quel était l objectif mesurable visé par le programme (ex. réduction de 10% du nombre d entreprises interrogées)? 3.3 Quelle est la situation actuellement? Est-ce que cet objectif est atteint? Peut-on le mesurer? 3.4 Que disent les entreprises à ce sujet? Sont-elles satisfaites? 4 Utilisation de données secondaires 4.1 Quelle était la situation avant le programme? Peut-on quantifier cette situation? 4.2 Quel était l objectif mesurable visé par le programme? 4.3 Quelle est la situation actuellement? Est-ce que cet objectif est atteint? Peut-on le mesurer? 5 Offre en information 5.1 Quelle était la situation en termes d offres de services et de produits avant le programme? Peut-on quantifier cette situation? 5.2 Quel était l objectif mesurable visé par le programme (ex. publication de variables supplémentaires, nouveaux services à la demande, publication plus rapide)? 5.3 Quelle est la situation actuellement? Est-ce que cet objectif est atteint? Peut-on le mesurer? 10/11

11 6 Satisfaction des utilisateurs des informations statistiques 6.1 Quel était le niveau de satisfaction des clients (en interne et en externe) avant le programme? 6.2 Quel était l objectif mesurable visé par le programme (ex. augmentation de 10% du taux de satisfaction des clients)? 6.3 Quelle est la situation actuellement? Est-ce que cet objectif est atteint? Peut-on le mesurer? 7 Adéquation avec les normes européennes 7.1 Quelle était la situation avant le programme concernant les exigences d Eurostat? Quel était l écart entre l output produit par l OFS à l époque et ce qui était demandé par Eurostat? 7.2 Quel était l objectif mesurable visé par le programme (ex. intégration de certaines nouvelles variables, fréquence des publications plus rapide, etc.)? 7.3 Quelle est la situation actuellement? Est-ce que cet objectif est atteint? Peut-on le mesurer? 8 Diminution des coûts et optimisation des processus de production 8.1 Quels étaient les moyens financiers et les ressources utilisés avant le programme GUS? Quels étaient les processus les plus coûteux ou demandant le plus de ressources? 8.2 Quel était l objectif mesurable visé par le programme (ex. diminution de 10% des ressources à disposition)? Quels étaient les processus et les productions statistiques principalement visés? 8.3 Quelle est la situation actuellement? Est-ce que cet objectif est atteint? Peut-on le mesurer? 9 Qualité des données 9.1 Quelle était la qualité des données avant le programme GUS? Quels étaient les principaux problèmes de qualité en termes d input (fiabilité des données, problèmes de plausibilisation, de correction ou d imputation des données, etc.) et d output (cohérence, fiabilité, représentativité de l objet d étude, etc.)? 9.2 Quel était l objectif mesurable du programme GUS à ce sujet? 9.3 Quelle est la situation actuelle? Est-ce que l objectif est atteint? Peut-on le mesurer? 10 Propositions d amélioration et développements futurs 10.1 En fonction du niveau d atteinte des objectifs, quels sont les aspects du programme qui doivent être encore améliorés ou développés, particulièrement en termes de processus et de productions statistiques? Comment ces derniers seront-ils gérés? 11 Leçons apprises 11.1 Quelles sont les principales leçons apprises durant la réalisation du programme? Quels sont les points et les conditions-cadres auxquels il faudra être particulièrement attentif lors de prochains projets / programmes relatifs aux statistiques des entreprises ou pour d autres statistiques? 11/11

Appel à candidatures. Audit de l organisation, de la planification et du pilotage des systèmes d information

Appel à candidatures. Audit de l organisation, de la planification et du pilotage des systèmes d information Appel à candidatures Audit de l organisation, de la planification et du pilotage des systèmes d information Version 0.6 20 mars 2015 Statut Validé 1 Introduction 1.1 Présentation de l Agence universitaire

Plus en détail

Annexe - document CA 118/9. Termes de référence. Audit fonctionnel et organisationnel de l OTIF

Annexe - document CA 118/9. Termes de référence. Audit fonctionnel et organisationnel de l OTIF Annexe - document CA 118/9 Termes de référence Audit fonctionnel et organisationnel de l OTIF Index 1 Description de l organisation... 3 2 Contexte de la mission... 4 3 Objet de la mission... 4 3.1 Objectif

Plus en détail

REFERENTIEL DU CQPM. Les missions ou activités confiées au titulaire peuvent porter à titre d exemples non exhaustifs sur :

REFERENTIEL DU CQPM. Les missions ou activités confiées au titulaire peuvent porter à titre d exemples non exhaustifs sur : COMMISION PARITAIRE NATIONALE DE L EMPLOI DE LE METALLURGIE Qualification : Catégorie : D Dernière modification : 30/04/2015 REFERENTIEL DU CQPM TITRE DU CQPM : Responsable d affaires I OBJECTIF PROFESSIONNEL

Plus en détail

LE MANAGEMENT PUBLIC : NOUVELLES APPROCHES, MÉTHODES ET TECHNIQUES. Sous la direction des Professeurs Martial Pasquier et Jean-Patrick Villeneuve

LE MANAGEMENT PUBLIC : NOUVELLES APPROCHES, MÉTHODES ET TECHNIQUES. Sous la direction des Professeurs Martial Pasquier et Jean-Patrick Villeneuve MASTER OF Ouvert aux participant-e-s extérieur-e-s MPAPUBLIC ADMINISTRATION LE MANAGEMENT PUBLIC : NOUVELLES APPROCHES, MÉTHODES ET TECHNIQUES Sous la direction des Professeurs Martial Pasquier et Jean-Patrick

Plus en détail

Directives du Conseil fédéral concernant les projets informatiques de l administration fédérale et le portefeuille informatique de la Confédération

Directives du Conseil fédéral concernant les projets informatiques de l administration fédérale et le portefeuille informatique de la Confédération Directives du Conseil fédéral concernant les projets informatiques de l administration du 1 er juillet 2015 Le Conseil fédéral suisse édicte les directives suivantes: 1 Dispositions générales 1.1 Objet

Plus en détail

GESTION DE PROJET. www.ziggourat.com - Tél : 01 44 61 96 00 N enregistrement formation : 11752861675

GESTION DE PROJET. www.ziggourat.com - Tél : 01 44 61 96 00 N enregistrement formation : 11752861675 GESTION DE PROJET www.ziggourat.com - Tél : 01 44 61 96 00 N enregistrement formation : 11752861675 Introduction à la Gestion de Projet... 3 Management de Projet... 4 Gestion de Projet informatique...

Plus en détail

EVALUATION DES SERVICES GUIDE A L INTENTION DE LA CHEFFE OU DU CHEF DE SERVICE ET DE SES COLLABORATRICES ET COLLABORATEURS

EVALUATION DES SERVICES GUIDE A L INTENTION DE LA CHEFFE OU DU CHEF DE SERVICE ET DE SES COLLABORATRICES ET COLLABORATEURS EVALUATION DES SERVICES GUIDE A L INTENTION DE LA CHEFFE OU DU CHEF DE SERVICE ET DE SES COLLABORATRICES ET COLLABORATEURS Ce document présente la procédure d évaluation des services centraux de l UNIL

Plus en détail

Cahier des Clauses Techniques (CCT) Appel d offres Ouvert. Relatif aux prestations de Commissariat aux comptes

Cahier des Clauses Techniques (CCT) Appel d offres Ouvert. Relatif aux prestations de Commissariat aux comptes Cahier des Clauses Techniques (CCT) Appel d offres Ouvert Relatif aux prestations de Commissariat aux comptes DATE ET HEURE LIMITE DE REMISE DES OFFRES : 11/05/2011 à 12H00 Appel d offres Ouvert CAC mars

Plus en détail

ACCOMPAGNEMENT A LA CERTIFICATION ISO 9001 DE L AGENCE POUR LA RECHERCHE ET L INNOVATION EN CHAMPAGNE-ARDENNE - CARINNA

ACCOMPAGNEMENT A LA CERTIFICATION ISO 9001 DE L AGENCE POUR LA RECHERCHE ET L INNOVATION EN CHAMPAGNE-ARDENNE - CARINNA 1 APPEL D OFFRES ACCOMPAGNEMENT A LA CERTIFICATION ISO 9001 DE L AGENCE POUR LA RECHERCHE ET L INNOVATION EN CHAMPAGNE-ARDENNE - CARINNA JUILLET 2013 2 1. OBJET DE L APPEL D OFFRE Réalisation d un accompagnement

Plus en détail

Appendice 2. (normative) Structure de niveau supérieur, texte de base identique, termes et définitions de base communs

Appendice 2. (normative) Structure de niveau supérieur, texte de base identique, termes et définitions de base communs Appendice 2 (normative) Structure de niveau supérieur, texte de base identique, termes et définitions de base communs NOTE Dans les propositions de Texte identique, XXX désigne un qualificatif de norme

Plus en détail

Processus Gestion de Projet

Processus Gestion de Projet Processus Gestion de Projet 1 / 11 Contenu 1 Introduction... 3 2 Le cycle de vie du projet... 4 2.1 Présentation... 4 2.2 Cycle de vie d un projet... 5 2.3 Les livrables... 5 3 Les étapes du management

Plus en détail

Nom-Projet MODELE PLAN DE MANAGEMENT DE PROJET

Nom-Projet MODELE PLAN DE MANAGEMENT DE PROJET Nom-Projet MODELE PLAN DE MANAGEMENT DE PROJET Glossaire La terminologie propre au projet, ainsi que les abréviations et sigles utilisés sont définis dans le Glossaire. Approbation Décision formelle, donnée

Plus en détail

Tremplins de la Qualité. Tome 1

Tremplins de la Qualité. Tome 1 Tome 1 CET OUVRAGE EST UN GUIDE D INTERPRETATION DE LA NORME NF EN ISO 9001 VERSION 2000 AVANT-PROPOS Ce guide d aide à la rédaction du Manuel de Management de la Qualité a été rédigé par la Fédération

Plus en détail

Réussir la Démarche de Management

Réussir la Démarche de Management Formation à la norme ISO 9001, V 2008 Formateur Dr Mohammed Yousfi Formateur Auditeur Consultant QSE Réussir la Démarche de Management Réussir le Projet ISO 9001, Version 2008 1 Programme Introduction

Plus en détail

De la publication jusqu'au début de la construction / de l'exécution

De la publication jusqu'au début de la construction / de l'exécution DTE Département Technique et d Economie d entreprise Check-liste des soumissions De la publication jusqu'au début de la construction / de l'exécution Appréciations du projet de construction, spécifiques

Plus en détail

GESTION DE PROJET. Starting Workshop AWP 2012 Environnement Bangui, 22 24 Mai 2012

GESTION DE PROJET. Starting Workshop AWP 2012 Environnement Bangui, 22 24 Mai 2012 GESTION DE PROJET Starting Workshop AWP 2012 Environnement Bangui, 22 24 Mai 2012 1 GESTION DE PROJET 2 PREMIERE PARTIE 1. Méthode 2. Procédures 3. Techniques 4. Outils 3 20% des s atteignent les objectifs

Plus en détail

CADRE D AGRÉMENT APPROCHE STANDARD DU RISQUE OPÉRATIONNEL

CADRE D AGRÉMENT APPROCHE STANDARD DU RISQUE OPÉRATIONNEL CADRE D AGRÉMENT APPROCHE STANDARD DU RISQUE OPÉRATIONNEL Coopératives de services financiers Publication initiale : Décembre 2007 Mise à jour : TABLE DES MATIÈRES 1. Introduction... 3 2. Principes généraux...

Plus en détail

SCARM Direction de l approvisionnement Ville de Montréal Mars 2013

SCARM Direction de l approvisionnement Ville de Montréal Mars 2013 SCARM Direction de l approvisionnement Ville de Montréal Mars 2013 Table des matières Politique d approvisionnement... 5 Politique de gestion contractuelle... 6 Des biens et des services... 7 Fichier

Plus en détail

CERTIFICAT D ACCREDITATION ET DOMAINE D APPLICATION D UNE ACCREDITATION : Lignes directrices générales pour la formulation et l évaluation

CERTIFICAT D ACCREDITATION ET DOMAINE D APPLICATION D UNE ACCREDITATION : Lignes directrices générales pour la formulation et l évaluation BELAC 2-002 Rev 2-2014 CERTIFICAT D ACCREDITATION ET DOMAINE D APPLICATION D UNE ACCREDITATION : Lignes directrices générales pour la formulation et l évaluation Les dispositions de la présente procédure

Plus en détail

Cadre de référence pour soutenir la gestion et la revue diligente des projets en ressources informationnelles

Cadre de référence pour soutenir la gestion et la revue diligente des projets en ressources informationnelles Cadre de référence pour soutenir la gestion et la revue diligente des projets en ressources informationnelles Document d orientation aux organismes publics Annexe A Rôles et responsabilités détaillés des

Plus en détail

Ouverture de l appel : 04 Septembre 2015 Clôture de l appel : 18 Septembre 2015 ---------- AMI N 33.2015

Ouverture de l appel : 04 Septembre 2015 Clôture de l appel : 18 Septembre 2015 ---------- AMI N 33.2015 Conseil Ouest et Centre Africain pour la Recherche et le Développement Agricoles West and Central African Council for Agricultural Research and Development APPEL A MANIFESTATION D INTERET ------------------------

Plus en détail

DIANE-SPIRALE. Rôle du PMP

DIANE-SPIRALE. Rôle du PMP DIANE-SPIRALE V1 Rôle du PMP Copyright Michel ANDRE Page 1 sur 8 02/12/2005 1. PRESENTATION : 3 2. OBJECTIFS : 3 3. MAQ A DISPOSITION : 4 4. CONTENU : 4 5. UTILISATION : 6 6. PILOTAGE : 6 7. GUIDES & AIDES

Plus en détail

Annexe sur la maîtrise de la qualité

Annexe sur la maîtrise de la qualité Version du 09/07/08 Annexe sur la maîtrise de la qualité La présente annexe précise les modalités d'application, en matière de maîtrise de la qualité, de la circulaire du 7 janvier 2008 fixant les modalités

Plus en détail

COMMISSION EUROPÉENNE EuropeAid Office de Coopération Affaires générales Evaluation. Manuel. Gestion du Cycle de Projet. Programmation.

COMMISSION EUROPÉENNE EuropeAid Office de Coopération Affaires générales Evaluation. Manuel. Gestion du Cycle de Projet. Programmation. COMMISSION EUROPÉENNE EuropeAid Office de Coopération Affaires générales Evaluation Manuel Gestion du Cycle de Projet Programmation Evaluation Identification Mise en œuvre Instruction Financement Mars

Plus en détail

Plan de mise en œuvre du concept national maladies rares

Plan de mise en œuvre du concept national maladies rares Département fédéral de l'intérieur DFI Office fédéral de la santé publique OFSP Unité de direction Assurance maladie et accidents Etat 4 mai 2015 Plan de mise en œuvre du concept national maladies rares

Plus en détail

Audit interne. Audit interne

Audit interne. Audit interne Définition de l'audit interne L'Audit Interne est une activité indépendante et objective qui donne à une organisation une assurance sur le degré de maîtrise de ses opérations, lui apporte ses conseils

Plus en détail

CNAC. Appel à commentaires. Missions d examen. préparé par le Conseil des normes d audit et de certification

CNAC. Appel à commentaires. Missions d examen. préparé par le Conseil des normes d audit et de certification Appel à commentaires Missions d examen préparé par le Conseil des normes d audit et de certification Date limite de réception des commentaires : le 11 avril 2011 CNAC APPEL À COMMENTAIRES MISSIONS D EXAMEN

Plus en détail

Fiche méthodologique Rédiger un cahier des charges

Fiche méthodologique Rédiger un cahier des charges Fiche méthodologique Rédiger un cahier des charges Plan de la fiche : 1 : Présentation de la fiche 2 : Introduction : les grands principes 3 : Contenu, 1 : positionnement et objectifs du projet 4 : Contenu,

Plus en détail

MARCHE PUBLIC DE SERVICES

MARCHE PUBLIC DE SERVICES Commune de 01280 PREVESSIN-MOENS AVIS D'APPEL PUBLIC A LA CONCURRENCE Appel d offres ouvert MARCHE PUBLIC DE SERVICES Service d'assurance SECTION I : POUVOIR ADJUDICATEUR I.1) NOM, ADRESSES ET POINT(S)

Plus en détail

PROGRAMME ROCARE DES SUBVENTIONS POUR LA REHCERCHE EN EDUCATION, 9 ième EDITION OU EDITION 2014 : Appel à propositions et termes de référence

PROGRAMME ROCARE DES SUBVENTIONS POUR LA REHCERCHE EN EDUCATION, 9 ième EDITION OU EDITION 2014 : Appel à propositions et termes de référence Réseau Ouest et Centre Africain de Recherche en Education Educational Research Network for West and Central Africa PROGRAMME ROCARE DES SUBVENTIONS POUR LA REHCERCHE EN EDUCATION, 9 ième EDITION OU EDITION

Plus en détail

Association ESSONNE CADRES

Association ESSONNE CADRES Association ESSONNE CADRES 10 avenue du Noyer Lambert - 91300 MASSY : 01 60 12 01 45 Email : competences91@essonnecadres.org Site web : www.essonnecadres.org Besoin d un Professionnel pour une situation

Plus en détail

COMMUNE DE VILLERS SUR MER

COMMUNE DE VILLERS SUR MER COMMUNE DE VILLERS SUR MER Commune de Villers-sur-Mer, 7 rue du Général de Gaulle, Hôtel de ville, à l'attention de M. le Maire de Villers-sur-Mer -14640 Villers-sur-Mer. Tél. 02.31.14.65.20. E-mail :

Plus en détail

Date d ouverture de l appel à projets : 07/05/2015. Date de clôture de l appel à propositions 09 juillet 2015 à 13h00 (heure de Paris)

Date d ouverture de l appel à projets : 07/05/2015. Date de clôture de l appel à propositions 09 juillet 2015 à 13h00 (heure de Paris) Date d ouverture de l appel à projets : 07/05/2015 PLAN D ACTION 2015 CONSTRUCTION DE L ESPACE EUROPEEN DE LA RECHERCHE ET ATTRACTIVITE INTERNATIONALE MONTAGE DE RESEAUX SCIENTIFIQUES () Date de clôture

Plus en détail

Plan de travail du Bureau de l audit et de la surveillance du FIDA pour 2011

Plan de travail du Bureau de l audit et de la surveillance du FIDA pour 2011 Cote du document: EB 2010/101/R.41 Point de l'ordre du jour: 17 b) Date: 9 novembre 2010 Distribution: Publique Original: Anglais F Plan de travail du Bureau de l audit et de la surveillance du FIDA pour

Plus en détail

Enquête 2014 de rémunération globale sur les emplois en TIC

Enquête 2014 de rémunération globale sur les emplois en TIC Enquête 2014 de rémunération globale sur les emplois en TIC Enquête 2014 de rémunération globale sur les emplois en TIC Les emplois repères de cette enquête sont disponibles selon les trois blocs suivants

Plus en détail

Fiche de l'awt Rédiger un cahier des charges

Fiche de l'awt Rédiger un cahier des charges Fiche de l'awt Rédiger un cahier des charges Quels sont les éléments principaux dont il faut tenir compte pour la rédaction d'un cahier des charges dans le cadre d'un projet lié aux TIC (technologies de

Plus en détail

Format d Évaluation et Dossier Type. Évaluation des Propositions de Première Étape

Format d Évaluation et Dossier Type. Évaluation des Propositions de Première Étape Format d Évaluation et Dossier Type Évaluation des Propositions de Première Étape Édition d Essai Septembre 2011 PRÉFACE Le présent Format d'évaluation et le dossier type ont été préparés par la Banque

Plus en détail

Le contenu de cette publication a été préparé par le ministère des Transports.

Le contenu de cette publication a été préparé par le ministère des Transports. Le contenu de cette publication a été préparé par le ministère des Transports. Cette publication a été produite par la Direction du soutien aux opérations Ministère des Transports 700, boul. René-Lévesque

Plus en détail

Ministère de la Culture et de la Communication Département de l'information et de la Communication

Ministère de la Culture et de la Communication Département de l'information et de la Communication Ministère de la Culture et de la Communication Département de l'information et de la Communication CAHIER DES CLAUSES ADMINISTRATIVES PARTICULIERES Mise à disposition d une plateforme de veille sur Internet

Plus en détail

Expérience de la certification selon RQPH Laurence Cingria

Expérience de la certification selon RQPH Laurence Cingria Expérience de la certification selon RQPH Laurence Cingria DESS en pharmacie hospitalière Séminaires Assurance Qualité Sion, le 21 juin 2005 Plan Définitions Historique SMQ Pharmacie des HUG Utilité RQPH

Plus en détail

Fiche de projet pour les institutions publiques

Fiche de projet pour les institutions publiques POLITIQUE SCIENTIFIQUE FEDERALE rue de la Science 8 B-1000 BRUXELLES Tél. 02 238 34 11 Fax 02 230 59 12 www.belspo.be Fiche de projet pour les institutions publiques Cette fiche est remplie par une institution

Plus en détail

CERTIFICATION DES INSTITUTIONS APPLIQUANT LE CASE MANAGEMENT CRITÈRES DE QUALITÉ ET INDICATEURS DE CONTRÔLE

CERTIFICATION DES INSTITUTIONS APPLIQUANT LE CASE MANAGEMENT CRITÈRES DE QUALITÉ ET INDICATEURS DE CONTRÔLE CERTIFICATION DES INSTITUTIONS APPLIQUANT LE CASE MANAGEMENT CRITÈRES DE QUALITÉ ET INDICATEURS DE CONTRÔLE 1 INTRODUCTION Le présent document a été rédigé par le groupe de travail «Certification» du Réseau

Plus en détail

Désignation d un commissaire aux comptes pour la période 2014-2019 de Lyon Tourisme & Congrès. Dossier de consultation

Désignation d un commissaire aux comptes pour la période 2014-2019 de Lyon Tourisme & Congrès. Dossier de consultation Désignation d un commissaire aux comptes pour la période 2014-2019 de Lyon Tourisme & Congrès Dossier de consultation Le dossier de consultation est constitué de 5 parties : 1. Règlement de la consultation..

Plus en détail

GUIDE POUR L ÉLABORATION D UN CAHIER DES CHARGES

GUIDE POUR L ÉLABORATION D UN CAHIER DES CHARGES GUIDE POUR L ÉLABORATION D UN CAHIER DES CHARGES Direction du développement des entreprises et des affaires Préparé par Michel Coutu, F.Adm.A., CMC Conseiller en gestion Publié par la Direction des communications

Plus en détail

Montrer que la gestion des risques en sécurité de l information est liée au métier

Montrer que la gestion des risques en sécurité de l information est liée au métier Montrer que la gestion des risques en sécurité de l information est liée au métier Missions de l entreprise Risques métier Solutions pragmatiques et adaptées Savoir gérer la différence Adapter à la norme

Plus en détail

Programme de bourses de recherche de l UEFA Edition 2014

Programme de bourses de recherche de l UEFA Edition 2014 Programme de bourses de recherche de l UEFA Edition 2014 Règlement Règlement du Programme de bourses de recherche de l UEFA 1. Conditions de participation Tout candidat à ce programme doit: posséder un

Plus en détail

Orientations de l ANSI pour le Management de la Sécurité des Systèmes d information. Awatef HOMRI,

Orientations de l ANSI pour le Management de la Sécurité des Systèmes d information. Awatef HOMRI, Orientations de l ANSI pour le Management de la Sécurité des Systèmes d information Awatef HOMRI, ISO27001 Lead Auditor, ITIL Ingénieur en chef, ANSI Awatef.homri@ansi.tn 1 Agenda Management de la Sécurité

Plus en détail

STATUTS. «swisscleantech Association»

STATUTS. «swisscleantech Association» STATUTS de l'association économique «swisscleantech Association» I. Nom, siège et but Art. 1 «swisscleantech Association» est une association aussi bien neutre au niveau politique que confessionnel créée

Plus en détail

MISSION D APPUI AU COMITE DE PILOTAGE DU PROJET D ENQUÊTE SUR L INCLUSION FINANCIERE AU BURUNDI

MISSION D APPUI AU COMITE DE PILOTAGE DU PROJET D ENQUÊTE SUR L INCLUSION FINANCIERE AU BURUNDI BANQUE DE LA REPUBLIQUE DU BURUNDI MISSION D APPUI AU COMITE DE PILOTAGE DU PROJET D ENQUÊTE SUR L INCLUSION FINANCIERE AU BURUNDI TERMES DE REFERENCE DE LA MISSION I. CONTEXTE DE LA MISSION Le Burundi,

Plus en détail

GUIDE POUR LE SUIVI DES PROJETS, L ÉTABLISSEMENT DE RAPPORTS, LA RÉVISION ET LA PROLONGATION DE PROJETS

GUIDE POUR LE SUIVI DES PROJETS, L ÉTABLISSEMENT DE RAPPORTS, LA RÉVISION ET LA PROLONGATION DE PROJETS GUIDE POUR LE SUIVI DES PROJETS, L ÉTABLISSEMENT DE RAPPORTS, LA RÉVISION ET LA PROLONGATION DE PROJETS Pour tous les modèles de rapports, veuillez visiter le site du FNUD : http://www.un.org/democracyfund/information-grantees

Plus en détail

Système Qualité Pharmaceutique (ICH Q10)

Système Qualité Pharmaceutique (ICH Q10) 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 Système Qualité Pharmaceutique (ICH Q10) Le document ICH Q10 sur le

Plus en détail

STRUCTURE DU PLAN D AFFAIRES

STRUCTURE DU PLAN D AFFAIRES LIGNES DIRECTRICES RELATIVES AUX PLANS D'ENTREPRISE FONDS POUR LES PROJETS PILOTES D'INNOVATION (FPPI) Le Fonds pour les projets pilotes d innovation (FPPI) est un programme régi par le Ministère du Développement

Plus en détail

Les audits de projets, pourquoi?

Les audits de projets, pourquoi? Les audits de projets, pourquoi? Par Benoît Lalonde, MGP, MBA, PMP, CPM, OPM3 6 juin 2008 1 Pourtant! Airbus 380 Métro de Laval Eurotunnel Projet des armes à feu GIRES Hibernia Dcartes Vente et perception

Plus en détail

L AUTO-ÉVALUATION HAP : KIT METHODOLOGIQUE PARTIE 2 : OUTILS D AUTO-ÉVALUATION

L AUTO-ÉVALUATION HAP : KIT METHODOLOGIQUE PARTIE 2 : OUTILS D AUTO-ÉVALUATION L AUTO-ÉVALUATION HAP : KIT METHODOLOGIQUE PARTIE 2 : OUTILS D AUTO-ÉVALUATION À L USAGE DES ORGANISATIONS HUMANITAIRES ET DE DEVELOPPEMENT REALISANT UNE AUTO-EVALUATION SUR LA BASE DE LA NORME HAP 2010

Plus en détail

Avis de marché. Services. Directive 2004/18/CE. Section I : Pouvoir adjudicateur

Avis de marché. Services. Directive 2004/18/CE. Section I : Pouvoir adjudicateur Avis de marché Services Directive 2004/18/CE. Section I : Pouvoir adjudicateur I.1) Nom, adresses et point(s) de contact : Communauté d'agglomération Caen la mer, 8 rue du Colonel Rémy B.P. 26182, à l'attention

Plus en détail

1. QU'EST CE QUE LE TABLEAU DE BORD D UN PROJET?

1. QU'EST CE QUE LE TABLEAU DE BORD D UN PROJET? 1. QU'EST CE QUE LE TABLEAU DE BORD D UN PROJET?... 1 2. LES TABLEAUX DE BORD, OUTILS DE PILOTAGE... 2 3. LES TABLEAUX DE BORD : OUTILS DE DIALOGUE A L'INTERIEUR DE L'ORGANISATION... 3 4. LA PRESENTATION

Plus en détail

UE 4 Comptabilité et audit 2 Identification du candidat (prénom, nom) : 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10

UE 4 Comptabilité et audit 2 Identification du candidat (prénom, nom) : 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 Diplôme Supérieur de Comptabilité et de Gestion DSCG D é c r e t N 2 0 0 6-1 7 0 6 d u 2 2 d é c e m b r e 2 0 0 6 - A r r ê t é d u 8 m a r s 2 0 1 0 Validation des Acquis de l Expérience VAE R é f é

Plus en détail

Sans cet agrément, il est interdit de pratiquer l assurance, en Suisse ou à partir de la Suisse (art. 87 LSA).

Sans cet agrément, il est interdit de pratiquer l assurance, en Suisse ou à partir de la Suisse (art. 87 LSA). Département fédéral des finances DFF Office fédéral des assurances privées OFAP Conditions d octroi de l agrément pour l exercice de l activité d assurance Institution d assurance sur la vie avec siège

Plus en détail

Présentation des demandes de projet aux responsables de la recherche à l IRD

Présentation des demandes de projet aux responsables de la recherche à l IRD Présentation des demandes de projet aux responsables de la recherche à l IRD Le présent document vise à éclaircir le processus de présentation d une demande de projet présentée aux responsables de la recherche

Plus en détail

CONSULTANT EXTÉRIEUR POUR LES ÉTUDES DE GÉNIE CIVIL HORS LHC. M. Poehler. Abstract

CONSULTANT EXTÉRIEUR POUR LES ÉTUDES DE GÉNIE CIVIL HORS LHC. M. Poehler. Abstract CONSULTANT EXTÉRIEUR POUR LES ÉTUDES DE GÉNIE CIVIL HORS LHC M. Poehler Abstract Un des mandats de la division ST est la réalisation de travaux de génie civil pour la construction, la rénovation et l adaptation

Plus en détail

M2S. Formation Gestion de projet. formation

M2S. Formation Gestion de projet. formation Formation Gestion de projet M2S formation Conduire et gérer un projet Construire et rédiger un chahier des charges de projet Conduite de projet informatiques Découpage et planification de projet Les méthodes

Plus en détail

Lignes directrices de 2004 pour des sondages sur la satisfaction des demandeurs dans le cadre de l assurance-automobile

Lignes directrices de 2004 pour des sondages sur la satisfaction des demandeurs dans le cadre de l assurance-automobile Financial Services Commission of Ontario Commission des services financiers de l Ontario Lignes directrices de 2004 pour des sondages sur la satisfaction des demandeurs dans le cadre de l assurance-automobile

Plus en détail

Tremplins de la Qualité. Tome 2

Tremplins de la Qualité. Tome 2 Tome 2 CET OUVRAGE EST UN GUIDE D INTERPRETATION DE LA NORME NF EN ISO 9001 VERSION 2000 AVANTPROPOS Ce guide d aide à la rédaction du Manuel de Management de la Qualité a été rédigé par la Fédération

Plus en détail

1. ANTÉCÉDENTS ET JUSTIFICATION

1. ANTÉCÉDENTS ET JUSTIFICATION REPUBLIQUE DU NIGER MINISTERE DE LA SANTE PUBLIQUE SECRETARIAT GENERAL DIRECTION DES ARCHIVES INFORMATION DOCUMENTATION ET RELATIONS PUBLIQUES TERMES DE RÉFÉRENCE POUR LE RECRUTEMENT D UN ASSISTANT TECHNIQUE

Plus en détail

Questionnaire de vérification pour l implantation de la norme ISO 14001 dans une entreprise

Questionnaire de vérification pour l implantation de la norme ISO 14001 dans une entreprise Questionnaire de vérification pour l implantation de la norme ISO 14001 dans une entreprise Questionnaire de vérification pour l implantation de la norme ISO 14001 dans une entreprise La politique environnementale

Plus en détail

Organiser la sécurité: une tâche primordiale pour chaque entreprise

Organiser la sécurité: une tâche primordiale pour chaque entreprise Organiser la sécurité: une tâche primordiale pour chaque entreprise En tant que chef, vous devez organiser votre entreprise de manière à y assurer la sécurité et la protection de la santé. La présente

Plus en détail

FAQ Conditions de candidature... 2 Procédure de candidature et remise de prix... 2 Le dossier de candidature... 3

FAQ Conditions de candidature... 2 Procédure de candidature et remise de prix... 2 Le dossier de candidature... 3 FAQ Conditions de candidature... 2 Peut-on poser sa candidature si on a achevé ses études entre le 01/09/2014 et le 31/08/2015 et si la remise du diplôme a lieu seulement après la clôture des dépôts de

Plus en détail

Conseillère/ - lers en relations publiques avec diplôme fédéral DF

Conseillère/ - lers en relations publiques avec diplôme fédéral DF Spécialiste en relations publiques avec brevet fédéral BF Conseillère/ - lers en relations publiques avec diplôme fédéral DF Spécialiste en relations publiques avec brevet fédéral BF Le ou la spécialiste

Plus en détail

BUREAU DU CONSEIL PRIVÉ. Vérification de la sécurité des technologies de l information (TI) Rapport final

BUREAU DU CONSEIL PRIVÉ. Vérification de la sécurité des technologies de l information (TI) Rapport final Il y a un astérisque quand des renseignements sensibles ont été enlevés aux termes de la Loi sur l'accès à l'information et de la Loi sur la protection des renseignements personnels. BUREAU DU CONSEIL

Plus en détail

REALISATION DES PRESTATIONS

REALISATION DES PRESTATIONS Manuel de management de la qualité Chapitre 4 : REALISATION DES PRESTATIONS Approuvé par Guy MAZUREK Le 1/10/2014 Visa Page 2 / 13 SOMMAIRE 1 PROCESSUS GENERAL DE REALISATION D'UNE AFFAIRE... 4 2 LA PROSPECTION...

Plus en détail

Etude de mise en place d un système de contrôle de gestion et d évaluation des performances des agences des bassins hydrauliques (ABH) au Maroc

Etude de mise en place d un système de contrôle de gestion et d évaluation des performances des agences des bassins hydrauliques (ABH) au Maroc Etude de mise en place d un système de contrôle de gestion et d évaluation des performances des agences des bassins hydrauliques (ABH) au Maroc Atelier de travail sur les Systèmes d Information de Gestion

Plus en détail

1 EVALUATION DES OFFRES ET NEGOCIATIONS

1 EVALUATION DES OFFRES ET NEGOCIATIONS CERN LIBRARIES, GENEVA CM-P00090679 1 EXTRAIT DU REGLEMENT INTERNE APPLIQUE PAR L'ADMINISTRATION DANS L'ATTRIBUTION DES MARCHES DU CERN 1 EVALUATION DES OFFRES ET NEGOCIATIONS 1.0 Ouverture et évaluation

Plus en détail

Rapport standard analyse des risques/stratégie d audit. Sommaire

Rapport standard analyse des risques/stratégie d audit. Sommaire Projet de mise en consultation du 9 septembre 2003 Circ.-CFB 0 / Annexe 1: Rapport standard analyse des risques/stratégie d audit Rapport standard analyse des risques/stratégie d audit Les sociétés d audit

Plus en détail

APPLICABLES À PARTIR DE JANVIER 2012

APPLICABLES À PARTIR DE JANVIER 2012 Documents comptables Nouvelles formalités de dépôt APPLICABLES À PARTIR DE JANVIER 2012 Adresse postale: L-2961 Luxembourg Tél (+352) 26 428-1 Fax (+352) 26 42 85 55 www.rcsl.lu RCSL G.I.E. R.C.S. Luxembourg

Plus en détail

La rationalisation Moderniser l organisation pour dynamiser l entreprise

La rationalisation Moderniser l organisation pour dynamiser l entreprise La rationalisation Moderniser l organisation pour dynamiser l entreprise - la transformation en marche - 1 Les enjeux de la rationalisation Qu est ce que c est? Pour qui? Etymologie : du latin ratio, calcul,

Plus en détail

Evaluation de l organisation interne

Evaluation de l organisation interne Module 1 Module Evaluation de l organisation interne Table des matières SECTION 1 Mission et valeurs 34 SECTION 2 Gestion 1 40 SECTION 3 Gestion 2 46 T E A R F U N D 2 0 0 3 33 Module 1 Section 1 Mission

Plus en détail

Référentiel Qualité INRA ALIMENTATION AGRICULTURE ENVIRONNEMENT

Référentiel Qualité INRA ALIMENTATION AGRICULTURE ENVIRONNEMENT Référentiel Qualité INRA ALIMENTATION AGRICULTURE ENVIRONNEMENT Sommaire 1 Domaine d application... 1 1.1 Généralités... 1 1.2 Périmètre d application... 1 2 Management de la Qualité et responsabilité

Plus en détail

Lettre de mission. Services de consultant pour une évaluation à mi-parcours de la Stratégie de l UIP 2012-2017

Lettre de mission. Services de consultant pour une évaluation à mi-parcours de la Stratégie de l UIP 2012-2017 UNION INTERPARLEMENTAIRE INTER-PARLIAMENTARY UNION 5, CHEMIN DU POMMIER CASE POSTALE 330 1218 LE GRAND-SACONNEX / GENÈVE (SUISSE) Lettre de mission Services de consultant pour une évaluation à mi-parcours

Plus en détail

ISO/CEI 27001. Technologies de l information Techniques de sécurité Systèmes de management de la sécurité de l information Exigences

ISO/CEI 27001. Technologies de l information Techniques de sécurité Systèmes de management de la sécurité de l information Exigences NORME INTERNATIONALE ISO/CEI 27001 Deuxième édition 2013-10-01 Technologies de l information Techniques de sécurité Systèmes de management de la sécurité de l information Exigences Information technology

Plus en détail

DOSSIER CONSULTATION. Marché de prestations de service en restauration collective. du Restaurant de l EHPAD Lasserre

DOSSIER CONSULTATION. Marché de prestations de service en restauration collective. du Restaurant de l EHPAD Lasserre DOSSIER CONSULTATION APPEL D OFFRE OUVERT EUROPEEN Marché de prestations de service en restauration collective du Restaurant de l Fourniture de repas aux résidents et aux personnels, préparation des repas

Plus en détail

COMMANDITÉ DE BROOKFIELD RENEWABLE ENERGY PARTNERS L.P. CHARTE DU COMITÉ D AUDIT

COMMANDITÉ DE BROOKFIELD RENEWABLE ENERGY PARTNERS L.P. CHARTE DU COMITÉ D AUDIT COMMANDITÉ DE BROOKFIELD RENEWABLE ENERGY PARTNERS L.P. CHARTE DU COMITÉ D AUDIT Février 2015 Un comité du conseil d administration (le «conseil») du commandité (le «commandité») de Brookfield Renewable

Plus en détail

4.4 Fiches d input et d output du domaine Immobilier du DDPS

4.4 Fiches d input et d output du domaine Immobilier du DDPS Département fédéral de la défense, de la protection de la population et des sports DDPS Manuel pour l immobilier au DDPS Registre 4 Processus dans la gestion immobilière 4.4 Fiches d input et d output

Plus en détail

Plan d assurance qualité

Plan d assurance qualité Plan d assurance qualité Exemple de PAQ C3rb Informatique PLAN D ASSURANCE QUALITE (PAQ) C3RB - XXX 2014 Date 22 mai 2014 Version 1 Rédacteur C3rb Informatique SOMMAIRE 1. Suivi des modifications de ce

Plus en détail

Centre de Gestion de l'isère

Centre de Gestion de l'isère Centre de Gestion de l'isère Contrats d'assurance à adhésion facultative pour les agents affiliés CNRACL et IRCANTEC des collectivités et établissements publics du département de l'isère I.1) NOM, ADRESSES

Plus en détail

20 Place Stéphanie Localité/Ville: Bruxelles Code postal: 1050. thi-achatsmp@thalys.com

20 Place Stéphanie Localité/Ville: Bruxelles Code postal: 1050. thi-achatsmp@thalys.com 1/ 11 BE001 26/01/2015 - Numéro BDA: 2015-501859 Formulaire standard 5 - FR Bulletin des Adjudications Publication du Service Fédéral e-procurement SPF P&O - 51, rue de la Loi B-1040 Bruxelles +32 27905200

Plus en détail

Processus informatiques de l'administration fédérale Organisation fonctionnelle de l'informatique

Processus informatiques de l'administration fédérale Organisation fonctionnelle de l'informatique Processus informatiques de l'administration fédérale Organisation fonctionnelle de l'informatique Unité de stratégie informatique de la Confédération USIC Friedheimweg 14, 3003 Berne Téléphone 031 32 245

Plus en détail

PREAVIS DE LA MUNICIPALITE AU CONSEIL COMMUNAL

PREAVIS DE LA MUNICIPALITE AU CONSEIL COMMUNAL PREAVIS DE LA MUNICIPALITE AU CONSEIL COMMUNAL N 35/6.13 DEMANDE D'UN CREDIT DE CHF 35'000.00 POUR LA MISE EN PLACE DU LOGICIEL DE RESER- VATION DE SALLES, DE CHF 34'000.00 POUR LA MISE EN PLACE DU LOGICIEL

Plus en détail

SYSTÈME DE MANAGEMENT ENVIRONNEMENTAL

SYSTÈME DE MANAGEMENT ENVIRONNEMENTAL 15 e École d été en évaluation environnementale Évaluation de la durabilité du développement urbain et industriel : outils d analyse de l empreinte écologique et des impacts sociaux et sanitaires Douala,Hôtel

Plus en détail

Fiche conseil n 16 Audit

Fiche conseil n 16 Audit AUDIT 1. Ce qu exigent les référentiels Environnement ISO 14001 4.5.5 : Audit interne EMAS Article 3 : Participation à l'emas, 2.b Annexe I.-A.5.4 : Audit du système de management environnemental SST OHSAS

Plus en détail

Génie Logiciel LA QUALITE 1/5 LA QUALITE 3/5 LA QUALITE 2/5 LA QUALITE 4/5 LA QUALITE 5/5

Génie Logiciel LA QUALITE 1/5 LA QUALITE 3/5 LA QUALITE 2/5 LA QUALITE 4/5 LA QUALITE 5/5 Noël NOVELLI ; Université d Aix-Marseille; LIF et Département d Informatique Case 901 ; 163 avenue de Luminy 13 288 MARSEILLE cedex 9 Génie Logiciel LA QUALITE 1/5 La gestion de la qualité Enjeux de la

Plus en détail

APPEL D'OFFRES n 201004

APPEL D'OFFRES n 201004 APPEL D'OFFRES n 201004 CAHIER DES CHARGES POUR LA SOUS-TRAITANCE RELATIVE À L'EXPERTISE EXTERNE PROJET : «Dialogue social européen : Bilan et perspectives» 1. Objet du contrat. La CES souhaite lancer

Plus en détail

Evaluation de l expérience tunisienne dans le domaine de l audit de la sécurité des systèmes d information

Evaluation de l expérience tunisienne dans le domaine de l audit de la sécurité des systèmes d information Evaluation de l expérience tunisienne dans le domaine de l audit de la sécurité des systèmes d information Ali GHRIB Directeur Général ali.ghrib@ansi.tn Sommaire 1 2 Présentation de l agence nationale

Plus en détail

Cette Annexe fait intégralement partie du Contrat d accès avec la référence : [ ].

Cette Annexe fait intégralement partie du Contrat d accès avec la référence : [ ]. Annexe 14: Règles entre Elia et le Gestionnaire du Réseau Fermé de Distribution raccordé au Réseau Elia, pour organiser l accèsdes Utilisateurs de ce Réseau Fermé de Distribution Cette Annexe fait intégralement

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES DE LA FORMATION OUVERTURE D ACTION. Certificat de Qualification Professionnelle des Services de l Automobile

CAHIER DES CHARGES DE LA FORMATION OUVERTURE D ACTION. Certificat de Qualification Professionnelle des Services de l Automobile CAHIER DES CHARGES DE LA FORMATION OUVERTURE D ACTION Certificat de Qualification Professionnelle des Services de l Automobile A.N.F.A. Département Ingénierie et Compétences Mars 2013 SOMMAIRE INFORMATIONS

Plus en détail

Cahier des charges. pour la réalisation d une étude. Articulation des programmations nationale et communautaire en faveur de la R&D

Cahier des charges. pour la réalisation d une étude. Articulation des programmations nationale et communautaire en faveur de la R&D Cahier des charges pour la réalisation d une étude Articulation des programmations nationale et communautaire en faveur de la R&D Sommaire Sommaire...2 Article 1 Objet du marché...3 Article 2 Contexte...3

Plus en détail

F-Gif-Sur-Yvette: Matériel informatique 2009/S 187-269218 AVIS DE MARCHÉ. Fournitures

F-Gif-Sur-Yvette: Matériel informatique 2009/S 187-269218 AVIS DE MARCHÉ. Fournitures 1/6 F-Gif-Sur-Yvette: Matériel informatique 2009/S 187-269218 AVIS DE MARCHÉ Fournitures SECTION I: POUVOIR ADJUDICATEUR I.1) NOM, ADRESSES ET POINT(S) DE CONTACT: Synchrotron Soleil, L'Orme des Merisiers

Plus en détail

P RO - enfance. Plateforme Romande pour l accueil de l enfance

P RO - enfance. Plateforme Romande pour l accueil de l enfance P RO - enfance Plateforme Romande pour l accueil de l enfance Rapport de la phase d analyse 1. Résumé Le présent document contient la description du déroulement et des résultats de la phase d analyse des

Plus en détail