i) Types de questions Voici les lignes directrices pour chaque type de question ainsi que la pondération approximative pour chaque type :

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "i) Types de questions Voici les lignes directrices pour chaque type de question ainsi que la pondération approximative pour chaque type :"

Transcription

1 Raison d être Plan des examens Audit interne et contrôles internes [MU1] Les examens Audit interne et contrôles internes [MU1] ont été élaborés à l aide d un plan d examen. Le plan d examen, que l on nomme parfois «spécifications d évaluation», présente la matière par l examen et la pondération liée à chaque matière. Il donne les sujets traités et les niveaux de connaissance pour chaque sujet général, ainsi que les objectifs d apprentissage connexes. Les objectifs d apprentissage ont été conçus de façon à ce que les candidats acquièrent les s correspondantes. De plus, le plan contient de l information sur la proportion des examens accordée à chaque type de questions (c.-à-d. choix multiple, problèmes quantitatifs, etc.). Utilisation Les candidats devraient utiliser le plan d examen dans le cadre de leur préparation à l examen. Il se peut que le plan d examen ne contienne pas tous les sujets compris dans le matériel didactique. Toutefois, les candidats ont la responsabilité d acquérir une connaissance générale de tous les sujets qui ne font pas partie du plan d examen, car ces sujets seront évalués dans les travaux pratiques et les documents de révision. En outre, l étude des sujets qui ne font pas partie du plan d examen permettra aux candidats de mieux comprendre les concepts de la vérification de gestion. Objectif de l examen Cet examen de portée globale d une durée de 4 heures a pour objectif d évaluer les connaissances préalables aux cours PA1 et PA2 que doivent posséder les candidats au titre de CGA. Lignes directrices pour les questions d examen i) Types de questions Voici les lignes directrices pour chaque type de question ainsi que la pondération approximative pour chaque type : Question Questions à choix multiple Questions à court développement et/ou courtes études de cas de nature qualitative et quantitative Description Les questions peuvent porter sur des concepts de la vérification de gestion ou peuvent exiger des candidats qu ils fassent preuve d aptitudes analytiques pour obtenir la bonne réponse. Les questions peuvent se concentrer sur les aspects techniques ou analytiques de la matière. De courtes études de cas de synthèse sont parfois utilisées pour rassembler plusieurs sujets. Par exemple, dans un problème, on peut demander aux candidats de présenter des solutions de rechange et d appuyer leurs recommandations au moyen d une analyse numérique. Pondération en pourcentage 20 % 30 % 70 % 80 % ii) Contenu des questions Le tableau suivant est structuré selon la matière par l examen et contient de l information sur les sujets, les objectifs d apprentissage, la pondération, les s et les niveaux de. Les s rattachées à une leçon particulière sont présentées d une façon indépendante des objectifs d apprentissage. Sessions d examen : décembre 2011; mars 2012; juin 2012 Page 1 de 20

2 Tableau 1. Plan des examens Audit interne et contrôles internes [MU1] Matière Compétences comprises dans le module Pondération 1. Une introduction à l audit interne 4 % - 7 % 1.1 La définition de l audit interne 1.2 L étendue de l audit interne 1.3 Les fonctions de la gestion 1.4 Le risque d exploitation 1.5 Le rôle de l auditeur interne 1.6 Les types de missions d audit interne 1.7 La mesure de la performance 1.8 Le climat éthique 1.9 Les considérations d ordre éthique 1.10 Une introduction aux études de cas Définir l audit interne et expliquer les principaux termes utilisés dans la définition Décrire les trois éléments de l étendue de l audit interne Expliquer les principales fonctions de la gestion et leur relation au contrôle Définir le risque et le risque d exploitation et expliquer leur relation au concept de contrôle Expliquer le rôle de l auditeur interne dans l organisation et le comparer à celui de l auditeur externe Décrire les types d audits effectués par l auditeur interne Comparer l audit interne à la mesure de la performance Donner les grandes lignes du rôle de l auditeur interne dans la promotion d une culture et de normes éthiques au sein de l organisation Porter des jugements d ordre éthique lors de l exécution du travail d audit interne Préparer un rapport d étude de cas à partir de l information fournie sur un problème d audit interne Sessions d examen : décembre 2011; mars 2012; juin 2012 Page 2 de 20 CP:CERT:01 : Évalue les besoins de l organisation en matière de communication interne et externe de l information de même que les exigences connexes en matière de certification, et consulte à ce sujet (niveau de certification voulu : mission d attestation ou mission d appréciation directe; mission d audit, d examen ou de compilation; missions d audit spéciales) PR:OPP:01 : Prévoit les besoins et les attentes des parties prenantes internes et externes, et veille à les satisfaire (acquiert une compréhension approfondie de l organisation et de son contexte commercial, détermine quelles sont les informations dont ont besoin les différentes parties prenantes, obtient de la rétro-information des différentes parties prenantes et fournit en temps opportun une information pertinente pour la prise de décisions) LEAD:EO:02 : Conçoit et évalue les systèmes de contrôle interne et transmet les résultats de cette évaluation afin d assurer l efficacité organisationnelle LEAD:EO:03 : Formule des recommandations relatives aux questions de gouvernance d entreprise (indépendance du comité d audit, rémunération des cadres supérieurs, responsabilité des administrateurs, obligation de rendre compte du conseil d administration) CP:CERT:03 : Détermine l étendue de la mission ou de l audit de gestion (contenu de la lettre de mission, attentes du client, limitation du travail, calendrier, approbations) CP:ENV:07 : Élabore et évalue la politique et les processus de l organisation en matière de gestion des risques, et formule des recommandations en la matière CP:ENV:10 : Formule des recommandations sur la structure organisationnelle (niveaux de responsabilité et de délégation des pouvoirs) CP:ENV:06 : Détermine, analyse et évalue les facteurs liés au risque d entreprise (risque de marché, risque juridique, risque en matière d environnement, risque technologique, risque opérationnel)

3 Compétences comprises dans le module CP:CERT:11 : Élabore un plan de détection des fraudes et formule des recommandations en la matière (fraude salariale, fraude de facturation, fraude informatique, procédures d enquête judiciaire) CP:CERT:13 : Évalue les programmes en ayant recours à l audit intégré (audits d optimisation des ressources, évaluations de programmes gouvernementaux, audits opérationnels) et transmet les résultats CP:CERT:14 : Évalue l incidence des activités de l organisation sur l environnement et transmet les résultats (respect de la réglementation relative à la protection de l environnement et des normes comptables pertinentes) CP:COMPGEST:01 : Conçoit et évalue le système d évaluation de la performance de l organisation, formule des recommandations pour l harmoniser avec la stratégie de l entreprise et, au besoin, recommande des modifications (indicateurs clés de performance et tableaux de bord) LEAD:EE:01 : Forme et motive des employés et des équipes de haute performance qui se consacrent à la réalisation des buts et des objectifs fixés (s occupe du recrutement de candidats très prometteurs, apprécie la valeur de la collaboration au sein d équipes diversifiées et interfonctionnelles, et appuie cette collaboration) LEAD:EE:08 : Gère les conflits entre les employés et au sein de l équipe (résout les conflits, encourage une conduite professionnelle) PR:EC:01 : Respecte les normes d éthique professionnelle (comprend et respecte la lettre et l esprit du Code des principes d éthique et règles de conduite de CGA-Canada et prend les mesures qui s imposent dans les situations qui enfreignent les principes d éthique de la profession) PR:EC:03 : Maintient son objectivité et son indépendance en apparence et dans les faits (évite les conflits d intérêts et toute apparence de conflit d intérêts) PR:EC:06 : S assure que l information relative aux parties prenantes demeure confidentielle (protège les renseignements de nature exclusive) PR:COMM:02 : Prépare l information sous une forme qui convient à l usage auquel elle est destinée (rapport de l auditeur, note, lettre de Pondération Sessions d examen : décembre 2011; mars 2012; juin 2012 Page 3 de 20

4 Compétences comprises dans le module recommandation, rapport de conseil, rapport financier) PR:PI:01 : Compile les informations provenant de diverses sources et représentant différents points de vue pour évaluer l incidence des problèmes sur l organisation (recueille des opinions diverses dans l évaluation de questions litigieuses et concilie ces opinions) PR:RP:02 : Collige, sélectionne, vérifie et évalue l information se rapportant au problème PR:RP:04 : Envisage et évalue diverses solutions possibles PR:RP:05 : Formule des recommandations finales comprenant un plan d action Pondération Sessions d examen : décembre 2011; mars 2012; juin 2012 Page 4 de 20

5 Compétences comprises dans le module Pondération 2. Les normes d audit interne 6 % - 10 % 2.1 Un aperçu 2.2 La mission, les pouvoirs et les responsabilités 2.3 L indépendance et l objectivité 2.4 La et la diligence 2.5 Le recours aux services de fournisseurs externes pour le travail d audit interne 2.6 La gestion du service d audit interne Décrire les normes de qualification et les normes de fonctionnement qui régissent l audit interne ainsi que les principales dispositions de la loi Sarbanes-Oxley Déterminer les objectifs et le contenu de la charte d audit interne Expliquer l importance de l indépendance et de l objectivité en audit interne et la manière dont elles s obtiennent Identifier les principales normes de et de diligence en audit interne Donner les grandes lignes des principales exigences à remplir lorsqu on recourt à l impartition en audit interne. Énoncer les normes à appliquer pour une saine gestion du service d audit interne, notamment celles qui portent sur l assurance de la qualité Sessions d examen : décembre 2011; mars 2012; juin 2012 Page 5 de 20 CP:CERT:06 : Élabore et/ou modifie les procédures à utiliser pour la mission ou l audit de gestion (prépare les procédures d examen ou d audit, modifie les procédures d audit en présence de facteurs de risque de fraude ou d erreurs connues) CP:CERT:03 : Détermine l étendue de la mission ou de l audit de gestion (contenu de la lettre de mission, attentes du client, limitation du travail, calendrier, approbations) CP:ENV:10 : Formule des recommandations sur la structure organisationnelle (niveaux de responsabilité et de délégation des pouvoirs) PR:EC:04 : Protège le public (respecte et promeut les règles d éthique de la profession et les normes professionnelles de comptabilité) PR:EC:03 : Maintient son objectivité et son indépendance en apparence et dans les faits (évite les conflits d intérêts et toute apparence de conflit d intérêts) PR:EC:01 : Respecte les normes d éthique professionnelle (comprend et respecte la lettre et l esprit du Code des principes d éthique et règles de conduite de CGA-Canada et prend les mesures qui s imposent dans les situations qui enfreignent les principes d éthique de la profession) PR:EC:05 : Planifie et exerce un contrôle diligent (planifie un contrôle diligent et dresse une liste de contrôles à cette fin pour les projets de fusion et d acquisition ou les projets d introduction en Bourse; procède à l étude des états financiers et aux contrôles financiers préalables; fait preuve de diligence dans la réalisation et la gestion des transactions) PR:AP:01 : Exerce uniquement les activités qui relèvent de sa sphère de professionnelle (ne tente pas de formuler un avis d expert dans des domaines spécialisés qui sortent de son champ de et pour lesquels il n est pas qualifié) LEAD:EE:01 : Forme et motive des employés et des équipes de haute performance qui se consacrent à la réalisation des buts et des objectifs fixés (s occupe du recrutement de

6 Compétences comprises dans le module candidats très prometteurs, apprécie la valeur de la collaboration au sein d équipes diversifiées et interfonctionnelles, et appuie cette collaboration) PR:AP:02 : Sait quand et comment recourir à d autres professionnels et experts (cherche conseil ou renvoie ses clients à des experts dans des domaines comme le droit, les TI, les instruments financiers, le commerce international) CP:CERT:05 : Élabore un plan pour la mission ou l audit de gestion (affectation du personnel, spécialistes, durée, outils technologiques, calendrier de la mission, calendrier de l audit de gestion) CP:CERT:07 : Exécute la mission ou l audit de gestion conformément aux normes professionnelles (saisit l objectif des procédures retenues, applique les procédures d audit selon le plan établi) Pondération Sessions d examen : décembre 2011; mars 2012; juin 2012 Page 6 de 20

7 Compétences comprises dans le module Pondération 3. La gestion des risques, les modèles de contrôle et la gouvernance 8 % - 11 % 3.1 La gestion des risques 3.2 Le rôle de l auditeur interne 3.3 Le processus d évaluation des risques 3.4 Les modèles de contrôle 3.5 L audit à l aide de modèles de contrôle 3.6 L autoévaluation du contrôle 3.7 La gouvernance 3.8 Le rôle du comité d audit 3.9 La gouvernance d entreprise Expliquer ce qu est la gestion du risque d exploitation et la manière dont les modèles de risque peuvent aider à identifier des risques particuliers et à fixer des seuils de tolérance appropriés Expliquer le rôle de l auditeur interne dans le processus de gestion des risques et la manière dont ce rôle change lorsque l organisation n a pas établi de processus de gestion des risques Expliquer comment les auditeurs se servent de l évaluation des risques pour la planification de leur audit et comparer cette stratégie avec les stratégies traditionnelles d audit interne Expliquer la définition et la nature du contrôle, les limites inhérentes au contrôle et les critères de contrôle énoncés par le CCC et comparer le modèle de contrôle du COSO et à d autres modèles Décrire les conséquences de l élaboration des modèles de contrôle sur l audit interne et donner les grandes lignes des étapes de l utilisation d un modèle de contrôle pour évaluer le contrôle dans une organisation Expliquer le processus d autoévaluation du contrôle et en donner les avantages et les inconvénients Donner les grandes lignes des normes de fonctionnement de l IIA en matière de gouvernance, les responsabilités du conseil d administration ou de son équivalent dans le secteur privé en ce qui a trait à la gouvernance et le rôle de l audit interne dans le contexte du gouvernement d entreprise Expliquer le rôle du comité d audit du conseil d administration Interpréter la loi Sarbanes-Oxley de 2002 et expliquer son incidence sur le processus de Sessions d examen : décembre 2011; mars 2012; juin 2012 Page 7 de 20 Niveaux 1 et 2 Niveaux 1 et 2 CP:ENV:06 : Détermine, analyse et évalue les facteurs liés au risque d entreprise (risque de marché, risque juridique, risque en matière d environnement, risque technologique, risque opérationnel) CP:ENV:07 : Élabore et évalue la politique et les processus de l organisation en matière de gestion des risques, et formule des recommandations en la matière CP:ENV:08 : Met en place des mesures visant à réduire le risque d entreprise et formule des recommandations en la matière (collabore avec la direction à l élaboration d une matrice de gestion des risques) CP:CERT:04 : Évalue les risques et les enjeux (nature de l organisation, environnement de contrôle) afin de déterminer leur incidence sur la mission ou sur l audit de gestion (étendue, seuil de signification, nature et calendrier de la mission) LEAD:EO:02 : Conçoit et évalue les systèmes de contrôle interne et transmet les résultats de cette évaluation afin d assurer l efficacité organisationnelle CP:CERT:08 : Étudie et évalue le système de contrôle interne, formule des recommandations en la matière et renseigne l échelon approprié de l organisation sur les faiblesses observées (instance d approbation en matière de finance, contrôle du crédit, division des tâches, évaluation des facteurs de risque de fraude) CP:CERT:09 : Formule des recommandations quant à la conception et à la mise en place de contrôles internes nouveaux ou améliorés (pour renforcer les systèmes et les contrôles opérationnels, pour réduire l exposition aux risques d entreprise, pour améliorer l efficacité opérationnelle, pour respecter la réglementation) LEAD:EE:06 : Communique le besoin d apporter des modifications au mode de fonctionnement (encourage l innovation, explique les raisons des modifications organisationnelles ou fonctionnelles planifiées, mobilise les employés et les équipes à l appui de ces modifications)

8 gouvernance d entreprise Compétences comprises dans le module LEAD:EO:01 : Analyse et évalue l information et les résultats liés aux activités et aux processus de l organisation par rapport aux objectifs visés et aux points de repère, et formule des recommandations relatives aux mesures à prendre (procède à une analyse des écarts et en transmet les résultats) LEAD:EO:03 : Formule des recommandations relatives aux questions de gouvernance d entreprise (indépendance du comité d audit, rémunération des cadres supérieurs, responsabilité des administrateurs, obligation de rendre compte du conseil d administration) PR:EC:04 : Protège le public (respecte et promeut les règles d éthique de la profession et les normes professionnelles de comptabilité) Pondération Sessions d examen : décembre 2011; mars 2012; juin 2012 Page 8 de 20

9 Compétences comprises dans le module Pondération 4. La planification de l audit interne 8 % - 10 % 4.1 Le processus d audit interne 4.2 Le processus de planification de l audit interne 4.3 Un aperçu du processus de planification à long terme 4.4 La planification à long terme Grille d évaluation du risque 4.5 La planification à long terme Une étude de cas 4.6 La planification de l audit à court terme 4.7 La planification de la mission 4.8 La planification d une mission Une étude de cas détaillée Identifier les phases principales du processus d audit interne et les buts; expliquer la manière dont les considérations d ordre éthique sont intégrées à ce processus Donner les grandes lignes des étapes de l élaboration des différents types de plans au cours de la phase de la planification de l audit interne Expliquer les étapes de l élaboration d un plan d audit à long terme, notamment la définition du périmètre d audit et les facteurs qui peuvent avoir un effet sur l évaluation du risque global Expliquer comment l auditeur utilise une grille d évaluation du risque dans le cadre de la planification à long terme de l audit Donner les grandes lignes du processus d élaboration d un plan d audit à long terme Expliquer comment l auditeur élabore un plan d audit à court terme (annuel) Concevoir le plan d une mission d audit particulière (en déterminant l étendue, les objectifs et les critères de l audit) et énumérer les sept étapes d élaboration dont l auditeur doit tenir compte Concevoir le plan d une mission d audit particulière, à partir des renseignements fournis dans l énoncé d une étude de cas Sessions d examen : décembre 2011; mars 2012; juin 2012 Page 9 de 20 CP:CERT:05 : Élabore un plan pour la mission ou l audit de gestion (affectation du personnel, spécialistes, durée, outils technologiques, calendrier de la mission, calendrier de l audit de gestion) CP:CERT:07 : Exécute la mission ou l audit de gestion conformément aux normes professionnelles (saisit l objectif des procédures retenues, applique les procédures d audit selon le plan établi) CP:CERT:12 : Fait la synthèse des conclusions et prépare un rapport, une lettre ou une note (rapport de mission d examen ou rapport de l auditeur approprié, lettre de recommandation, lettre d accord présumé, lettre d affirmation, note à l associé, entrevue de fin de mission, rapport d audit interne) PR:EC:01 : Respecte les normes d éthique professionnelle (comprend et respecte la lettre et l esprit du Code des principes d éthique et règles de conduite de CGA-Canada et prend les mesures qui s imposent dans les situations qui enfreignent les principes d éthique de la profession) LEAD:SO:06 : Élabore, met en œuvre et met à jour le plan opérationnel de l organisation en l alignant sur le plan stratégique (plans d affaires, plans financier et informatique; stratégies relatives aux prix et aux parts de marché; satisfaction de la clientèle; contrôle de la qualité; création de nouveaux produits) CP:CERT:03 : Détermine l étendue de la mission ou de l audit de gestion (contenu de la lettre de mission, attentes du client, limitation du travail, calendrier, approbations) CP:CERT:04 : Évalue les risques et les enjeux (nature de l organisation, environnement de contrôle) afin de déterminer leur incidence sur la mission ou sur l audit de gestion (étendue, seuil de signification, nature et calendrier de la mission) PR:PI:03 : Évalue les conséquences et établit la pertinence des solutions au-delà de l immédiat ou du court terme (analyse l incidence potentielle des décisions prises sur d autres systèmes et processus, comme le contrôle interne, sur d autres services ou sur d autres domaines fonctionnels) CP:ENV:06 : Détermine, analyse et évalue les

10 Compétences comprises dans le module facteurs liés au risque d entreprise (risque de marché, risque juridique, risque en matière d environnement, risque technologique, risque opérationnel) CP:TI:02 : Sélectionne et utilise les outils informatiques appropriés sur les lieux de travail (tableurs, logiciels fiscaux, logiciels d audit généraux, bases de connaissances en ligne) CP:CERT:06 : Élabore et/ou modifie les procédures à utiliser pour la mission ou l audit de gestion (prépare les procédures d examen ou d audit, modifie les procédures d audit en présence de facteurs de risque de fraude ou d erreurs connues) Pondération Sessions d examen : décembre 2011; mars 2012; juin 2012 Page 10 de 20

11 Compétences comprises dans le module Pondération 5. La phase de l exécution des travaux de l audit interne 18 % - 25 % 5.1 Un aperçu de la phase de l exécution des travaux 5.2 La préparation du programme de travail 5.3 Les tests et les éléments probants 5.4 La définition de critères d audit et l élaboration d un programme d audit Une étude de cas 5.5 Les techniques d audit assistées par ordinateur 5.6 Les logiciels d audit généraux 5.7 L évaluation des résultats de l audit 5.8 La constitution et la révision des dossiers d audit 5.9 L audit interne et les fraudes 5.10 L exécution d une enquête sur une fraude Identifier les principales étapes de la phase de l exécution des travaux d un audit interne Identifier le but du programme d audit interne et expliquer les composantes et la structure de ce programme Illustrer la manière dont les éléments probants sont réunis, choisis et évalués ainsi que l importance des décisions prises dans le cadre de ce processus Élaborer des critères appropriés et préparer un programme d audit pour un audit fondé sur le risque Faire la distinction entre les techniques d audit assistées par ordinateur (TAAO) axées sur les systèmes et les TAAO axées sur les données Illustrer la manière dont les données sont analysées à l aide de logiciels d audit généraux comme ACL Évaluer la situation d une unité faisant l objet d un audit selon les critères établis et analyser les causes et les effets des déficiences constatées Expliquer les normes qui régissent la constitution du dossier d audit et l importance du rôle de l auditeur interne dans la supervision de la mission Identifier les rôles et les responsabilités de la direction et de l auditeur interne dans la prévention et la détection des fraudes Identifier les principales étapes d une enquête sur une fraude et la responsabilité de l auditeur quant au suivi des résultats de cette enquête Sessions d examen : décembre 2011; mars 2012; juin 2012 Page 11 de 20 CP:CERT:10 : Analyse et consigne en dossier les éléments probants et les résultats de la mission ou de l audit de gestion afin de formuler des conclusions (prépare des feuilles de travail qui comportent suffisamment de détails et qui sont suffisamment claires pour étayer les conclusions) CP:CERT:06 : Élabore et/ou modifie les procédures à utiliser pour la mission ou l audit de gestion (prépare les procédures d examen ou d audit, modifie les procédures d audit en présence de facteurs de risque de fraude ou d erreurs connues) PR:RP:02 : Collige, sélectionne, vérifie et évalue l information se rapportant au problème PR:RP:03 : Intègre les données et les analyse afin de déceler les profils, les relations et les tendances CP:CERT:04 : Évalue les risques et les enjeux (nature de l organisation, environnement de contrôle) afin de déterminer leur incidence sur la mission ou sur l audit de gestion (étendue, seuil de signification, nature et calendrier de la mission) CP:TI:02 : Sélectionne et utilise les outils informatiques appropriés sur les lieux de travail (tableurs, logiciels fiscaux, logiciels d audit généraux, bases de connaissances en ligne) CP:CERT:07 : Exécute la mission ou l audit de gestion conformément aux normes professionnelles (saisit l objectif des procédures retenues, applique les procédures d audit selon le plan établi) LEAD:EO:01 : Analyse et évalue l information et les résultats liés aux activités et aux processus de l organisation par rapport aux objectifs visés et aux points de repère, et formule des recommandations relatives aux mesures à prendre (procède à une analyse des écarts et en transmet les résultats) CP:CERT:08 : Étudie et évalue le système de contrôle interne, formule des recommandations en la matière et renseigne l échelon approprié de l organisation sur les faiblesses observées (instance d approbation en matière de finance,

12 5.11 La fraude dans un cadre Identifier les fraudes informatiques et donner Niveaux 1 et 2 technologique un aperçu des pratiques auxquelles l auditeur interne a recours dans ce domaine; examiner la manière dont l auditeur peut se servir d ACL pour enquêter sur une fraude salariale Compétences comprises dans le module contrôle du crédit, division des tâches, évaluation des facteurs de risque de fraude) CP:CERT:09 : Formule des recommandations quant à la conception et à la mise en place de contrôles internes nouveaux ou améliorés (pour renforcer les systèmes et les contrôles opérationnels, pour réduire l exposition aux risques d entreprise, pour améliorer l efficacité opérationnelle, pour respecter la réglementation) CP:CERT:11 : Élabore un plan de détection des fraudes et formule des recommandations en la matière (fraude salariale, fraude de facturation, fraude informatique, procédures d enquête judiciaire) PR:AP:03 : Conserve un esprit critique (fait preuve de discernement et demeure à l affût des anomalies possibles, se demande où les problèmes sont susceptibles de survenir et contrôle ces points de vulnérabilité) CP:CERT:12 : Fait la synthèse des conclusions et prépare un rapport, une lettre ou une note (rapport de mission d examen ou rapport de l auditeur approprié, lettre de recommandation, lettre d accord présumé, lettre d affirmation, note à l associé, entrevue de fin de mission, rapport d audit interne) CP:TI:04 : Évalue l incidence des nouvelles technologies sur les processus administratifs et formule des recommandations en la matière (commerce électronique, Internet, intranet, extranet, biométrie) Pondération Sessions d examen : décembre 2011; mars 2012; juin 2012 Page 12 de 20

13 Compétences comprises dans le module Pondération 6. La communication dans le cadre de l audit interne et la production du rapport 10 % - 18 % 6.1 Les techniques d entretien 6.2 Le but et les fonctions du rapport d audit interne 6.3 Les normes de communication des résultats de l audit interne 6.4 Le contenu du rapport d audit interne 6.5 La présentation du rapport d audit interne 6.6 Le suivi des recommandations 6.7 Le rapport d audit interne Une étude de cas Expliquer l importance de techniques d entretien efficaces en audit interne et décrire la démarche recommandée pour gérer les conflits qui se présentent au cours d un audit Identifier le but du rapport d audit interne et ses objectifs Indiquer les normes et directives de l IIA en ce qui a trait au rapport d audit interne Préparer l information à présenter dans un rapport d audit interne, notamment les principaux facteurs dont l auditeur interne doit tenir compte lorsqu il élabore ses recommandations, et expliquer pourquoi le rapport (y compris les recommandations) doit être examiné avec la direction avant d être diffusé Rédiger un rapport d audit interne Expliquer pourquoi il est important que les auditeurs internes fassent le suivi de leurs recommandations, et déterminer les étapes d un programme de suivi Communiquer les constatations tirées de l information présentée dans une étude de cas Sessions d examen : décembre 2011; mars 2012; juin 2012 Page 13 de 20 Niveaux 1 et 2 LEAD:EE:08 : Gère les conflits entre les employés et au sein de l équipe (résout les conflits, encourage une conduite professionnelle) PR:COMM:05 : Assure le suivi afin de veiller à ce que l information communiquée soit bien comprise (au sein de l organisation aussi bien qu à l extérieur de l organisation) PR:RP:02 : Collige, sélectionne, vérifie et évalue l information se rapportant au problème CP:CERT:12 : Fait la synthèse des conclusions et prépare un rapport, une lettre ou une note (rapport de mission d examen ou rapport de l auditeur approprié, lettre de recommandation, lettre d accord présumé, lettre d affirmation, note à l associé, entrevue de fin de mission, rapport d audit interne) PR:COMM:02 : Prépare l information sous une forme qui convient à l usage auquel elle est destinée (rapport de l auditeur, note, lettre de recommandation, rapport de conseil, rapport financier) CP:CERT:09 : Formule des recommandations quant à la conception et à la mise en place de contrôles internes nouveaux ou améliorés (pour renforcer les systèmes et les contrôles opérationnels, pour réduire l exposition aux risques d entreprise, pour améliorer l efficacité opérationnelle, pour respecter la réglementation) PR:EC:07 : Fait preuve de courtoisie professionnelle (communique avec un autre cabinet lorsque le travail de ce dernier pose problème) PR:COMM:03 : Communique l information en temps opportun, de manière claire et concise (explique l information quantitative et qualitative en adaptant le niveau de langue aux diverses parties prenantes) PR:EC:05 : Planifie et exerce un contrôle diligent (planifie un contrôle diligent et dresse une liste de contrôles à cette fin pour les projets de fusion et d acquisition ou les projets d introduction en Bourse; procède à l étude des états financiers et aux contrôles financiers

Formulaire d évaluation du stage d expérience pratique - cheminement CPA, CGA

Formulaire d évaluation du stage d expérience pratique - cheminement CPA, CGA 5, Place Ville Marie, bureau 800 Montréal (Québec) H3B 2G2 T. 514 288.3256 1 800 363.4688 Téléc. 514 843.8375 www.cpaquebec.ca Formulaire d évaluation du stage d expérience pratique - cheminement CPA,

Plus en détail

NORME INTERNATIONALE D AUDIT 620 UTILISATION DES TRAVAUX D UN EXPERT DESIGNE PAR L AUDITEUR

NORME INTERNATIONALE D AUDIT 620 UTILISATION DES TRAVAUX D UN EXPERT DESIGNE PAR L AUDITEUR NORME INTERNATIONALE D AUDIT 620 UTILISATION DES TRAVAUX D UN EXPERT DESIGNE PAR L AUDITEUR Introduction (Applicable aux audits d états financiers pour les périodes ouvertes à compter du 15 décembre 2009)

Plus en détail

Restaurant Brands International Inc. Conseil d administration Lignes directrices sur la gouvernance. Adoptées le 11 décembre 2014

Restaurant Brands International Inc. Conseil d administration Lignes directrices sur la gouvernance. Adoptées le 11 décembre 2014 Restaurant Brands International Inc. Conseil d administration Lignes directrices sur la gouvernance Adoptées le 11 décembre 2014 Le conseil d administration (le «conseil») de Restaurant Brands International

Plus en détail

Plaisir, le 19 Décembre 2011 Rapport sur le contrôle interne et le gouvernement d entreprise.

Plaisir, le 19 Décembre 2011 Rapport sur le contrôle interne et le gouvernement d entreprise. Plaisir, le 19 Décembre 2011 Rapport sur le contrôle interne et le gouvernement d entreprise. LES DISPOSITIFS DE GESTION DES RISQUES ET DE CONTRÔLE INTERNE L objet de ce rapport est de rendre compte aux

Plus en détail

COMMANDITÉ DE BROOKFIELD RENEWABLE ENERGY PARTNERS L.P. CHARTE DU COMITÉ D AUDIT

COMMANDITÉ DE BROOKFIELD RENEWABLE ENERGY PARTNERS L.P. CHARTE DU COMITÉ D AUDIT COMMANDITÉ DE BROOKFIELD RENEWABLE ENERGY PARTNERS L.P. CHARTE DU COMITÉ D AUDIT Février 2015 Un comité du conseil d administration (le «conseil») du commandité (le «commandité») de Brookfield Renewable

Plus en détail

Guide de travail pour l auto-évaluation:

Guide de travail pour l auto-évaluation: Guide de travail pour l auto-évaluation: Gouvernance d entreprise comité d audit Mars 2015 This document is also available in English. Conditions d application Le Guide de travail pour l auto-évaluation

Plus en détail

Bureau du surintendant des institutions financières. Audit interne des Services intégrés : Services de la sécurité et de l administration

Bureau du surintendant des institutions financières. Audit interne des Services intégrés : Services de la sécurité et de l administration Bureau du surintendant des institutions financières Audit interne des Services intégrés : Services de la sécurité et de l administration Avril 2014 Table des matières 1. Contexte... 3 2. Objectif, délimitation

Plus en détail

ECAP : Le niveau Accréditation du programme d études des comptables généraux accrédités

ECAP : Le niveau Accréditation du programme d études des comptables généraux accrédités ECAP : Le niveau Accréditation du programme d études des comptables généraux accrédités Les connaissances comptables et financières, le professionnalisme et le leadership pour les besoins d aujourd hui

Plus en détail

Lignes directrices à l intention des praticiens

Lignes directrices à l intention des praticiens Janvier 2005 Lignes directrices à l intention des praticiens Visiter notre site Web : www.cga-pdnet.org/fr-ca Le praticien exerçant seul ou au sein d un petit cabinet et l indépendance Le Code des principes

Plus en détail

Bureau du surintendant des institutions financières

Bureau du surintendant des institutions financières Bureau du surintendant des institutions financières Rapport de la Vérification interne sur le Groupe des assurances multirisques (GAM), Secteur de la surveillance Juin 2013 Table des matières 1. Contexte...

Plus en détail

Rapport de surveillance des politiques de Limites des pouvoirs de la direction

Rapport de surveillance des politiques de Limites des pouvoirs de la direction Rapport de surveillance des politiques de Limites des pouvoirs de la direction Période de référence : Septembre à décembre 2014 Période de référence précédente : 30 septembre 2014 Nom de l auteur : K.

Plus en détail

Alerte audit et certification

Alerte audit et certification Alerte audit et certification NCA FÉVRIER 2015 NCA 610 : Recours à l assistance directe des auditeurs internes dans le cadre de l audit Le présent bulletin Alerte audit et certification vise à faire mieux

Plus en détail

NOTE D INFORMATION. Conseils sur l autoévaluation en matière de cybersécurité

NOTE D INFORMATION. Conseils sur l autoévaluation en matière de cybersécurité Date : Le 28 octobre 2013 NOTE D INFORMATION Destinataires : Institutions financières fédérales Objet : Conseils sur l autoévaluation en matière de cybersécurité Les cyberattaques sont de plus en plus

Plus en détail

COMMISSARIAT À LA PROTECTION DE LA VIE PRIVÉE DU CANADA. Vérification de la gestion des ressources humaines

COMMISSARIAT À LA PROTECTION DE LA VIE PRIVÉE DU CANADA. Vérification de la gestion des ressources humaines COMMISSARIAT À LA PROTECTION DE LA VIE PRIVÉE DU CANADA Vérification de la gestion des ressources humaines 13 mai 2010 Préparée par le Centre de gestion publique Inc. TABLE DES MATIÈRES 1.0 Sommaire...

Plus en détail

Cadre de gestion du risque de fraude Rapport d audit Rapport n o 5/14 2 septembre 2014

Cadre de gestion du risque de fraude Rapport d audit Rapport n o 5/14 2 septembre 2014 Diffusion : Cadre de gestion du risque de fraude Rapport d audit Rapport n o 5/14 2 septembre 2014 Destinataires : Président et chef de la direction Premier vice-président et chef de la direction financière

Plus en détail

Faits saillants du Cadre des profils de compétences en TIC

Faits saillants du Cadre des profils de compétences en TIC Développer aujourd hui la main-d œuvre de demain Information and Communications Technology Council Conseil des technologies de l information et des communications Faits saillants du Cadre des profils de

Plus en détail

Grands Magasins et Magasins Multi-Commerces

Grands Magasins et Magasins Multi-Commerces Famille professionnelle de l, Secrétaire / Assistant Assistant, assistant administratif Le secrétaire aide à la planification et à l organisation des activités afin de faciliter la gestion de l information.

Plus en détail

RÉFÉRENTIEL MISSIONS DE COMPILATION TABLE DES MATIÈRES. Page INTRODUCTION

RÉFÉRENTIEL MISSIONS DE COMPILATION TABLE DES MATIÈRES. Page INTRODUCTION INTRODUCTION 1 Le référentiel... 1 2 Structure du Manuel de l ICCA Certification... 2 3 Structure et contenu de la section Autres normes canadiennes (ANC) applicable aux missions de compilation... 5 4

Plus en détail

Norme ISA 260, Communication avec les responsables de la gouvernance

Norme ISA 260, Communication avec les responsables de la gouvernance IFAC Board Prise de position définitive 2009 Norme internationale d audit (ISA) Norme ISA 260, Communication avec les responsables de la gouvernance Le présent document a été élaboré et approuvé par le

Plus en détail

Politique de gestion des risques

Politique de gestion des risques Objectif de la politique La gestion efficace des risques vise à assurer la continuité des opérations, le maintien de la qualité des services et la protection des actifs des organisations. Plus formellement,

Plus en détail

COMMUNIQUÉ. Lignes directrices relatives à la gouvernance des technologies de l information (TI)

COMMUNIQUÉ. Lignes directrices relatives à la gouvernance des technologies de l information (TI) COMMUNIQUÉ 14-COM-002 14 juillet 2014 Lignes directrices relatives à la gouvernance des technologies de l information (TI) L Association des superviseurs prudentiels des caisses (ASPC) a créé un groupe

Plus en détail

Affaires autochtones et Développement du Nord Canada. Rapport de vérification interne

Affaires autochtones et Développement du Nord Canada. Rapport de vérification interne Affaires autochtones et Développement du Nord Canada Rapport de vérification interne Vérification de la délégation des pouvoirs, de la conception organisationnelle et de la classification Préparé par la

Plus en détail

Norme ISA 620, Utilisation par l auditeur des travaux d un expert de son choix

Norme ISA 620, Utilisation par l auditeur des travaux d un expert de son choix IFAC Board Prise de position définitive 2009 Norme internationale d audit (ISA) Norme ISA 620, Utilisation par l auditeur des travaux d un expert de son choix Le présent document a été élaboré et approuvé

Plus en détail

CNAC. Appel à commentaires. Missions d examen. préparé par le Conseil des normes d audit et de certification

CNAC. Appel à commentaires. Missions d examen. préparé par le Conseil des normes d audit et de certification Appel à commentaires Missions d examen préparé par le Conseil des normes d audit et de certification Date limite de réception des commentaires : le 11 avril 2011 CNAC APPEL À COMMENTAIRES MISSIONS D EXAMEN

Plus en détail

CHARTE DU COMITÉ D AUDIT. FORAGE ORBIT GARANT INC. (Orbit Garant ou la Société)

CHARTE DU COMITÉ D AUDIT. FORAGE ORBIT GARANT INC. (Orbit Garant ou la Société) CHARTE DU COMITÉ D AUDIT FORAGE ORBIT GARANT INC. (Orbit Garant ou la Société) 1. Objectifs Le comité aidera le Conseil d administration à s acquitter de ses responsabilités de supervision, en particulier

Plus en détail

Master Audit Contrôle Finance d Entreprise en apprentissage. Organisation de la formation

Master Audit Contrôle Finance d Entreprise en apprentissage. Organisation de la formation Master Audit Contrôle Finance d Entreprise en apprentissage Organisation de la formation Ce document a pour objet de présenter le contenu des cours des deux années du Master Audit Contrôle Finance d entreprise

Plus en détail

Exigences en matière d expérience pratique des CPA

Exigences en matière d expérience pratique des CPA Exigences en matière d expérience pratique des CPA Mon emploi est-il admissible aux fins du stage avec vérification de l expérience? La période d acquisition de l expérience pratique admissible peut commencer

Plus en détail

Administration canadienne de la sûreté du transport aérien

Administration canadienne de la sûreté du transport aérien Administration canadienne de la sûreté du transport aérien Norme relative au système de gestion des fournisseurs de services de contrôle de l ACSTA Octobre 2009 La présente norme est assujettie aux demandes

Plus en détail

Guide des connaissances connexes à la Grille de compétences des cpa

Guide des connaissances connexes à la Grille de compétences des cpa Guide des connaissances connexes à la Grille de compétences des cpa Catalogage avant publication de Bibliothèque et Archives Canada données de catalogage disponibles à Bibliothèque et archives canada Guide

Plus en détail

Normes d admissibilité des agents en hypothèques (NAAH) Droits d auteur Imprimeur de la Reine pour l Ontario

Normes d admissibilité des agents en hypothèques (NAAH) Droits d auteur Imprimeur de la Reine pour l Ontario A. Applications A1. Analyser le cadre contextuel des opérations hypothécaires en Ontario. A1.1 Expliquer le rôle des divers participants au sein de l industrie du courtage hypothécaire. A1. Débattre des

Plus en détail

Alerte audit et certification

Alerte audit et certification Alerte audit et certification AUDIT DES COMPTES D UN CANDIDAT À UNE ÉLECTION FÉDÉRALE AOÛT 2015 Modèle de lettre de mission d audit, modèle de lettre d acceptation et modèle de rapport de l auditeur indépendant

Plus en détail

Directives sur la sélection, la surveillance et l approbation de contrepartistes

Directives sur la sélection, la surveillance et l approbation de contrepartistes New Brunswick Investment Management Corporation / Société de gestion des placements NB Directives sur la sélection, la surveillance et l approbation de contrepartistes Révision : 4 novembre 2013 NB Investment

Plus en détail

Ce document a été produit par la Surintendance de l encadrement de la solvabilité de l Autorité des marchés financiers.

Ce document a été produit par la Surintendance de l encadrement de la solvabilité de l Autorité des marchés financiers. GUIDE DE PRÉSENTATION D UNE DEMANDE DE CONSTITUTION D UNE COMPAGNIE D ASSURANCE À CHARTE QUÉBÉCOISE Mars 2008 Ce document a été produit par la Surintendance de l encadrement de la solvabilité de l Autorité

Plus en détail

PROFIL DES COMPÉTENCES AGENT EN ASSURANCE DE DOMMAGES COURTIER EN ASSURANCE DE DOMMAGES EXPERTS EN SINISTRE GESTIONNAIRE

PROFIL DES COMPÉTENCES AGENT EN ASSURANCE DE DOMMAGES COURTIER EN ASSURANCE DE DOMMAGES EXPERTS EN SINISTRE GESTIONNAIRE PROFIL DES COMPÉTENCES AGENT EN ASSURANCE DE DOMMAGES COURTIER EN ASSURANCE DE DOMMAGES EXPERTS EN SINISTRE GESTIONNAIRE Juillet 2010 ADMINISTRATION... 4 MANAGEMENT... 4 Initiation à l organisation...

Plus en détail

Secrétariat du Conseil du Trésor du Canada Améliorations recommandées pour étude

Secrétariat du Conseil du Trésor du Canada Améliorations recommandées pour étude Secrétariat du Conseil du Trésor du Canada Améliorations recommandées pour étude Rapport d inspection des pratiques professionnelles Date : le 16 janvier 2012 Table des matières DÉCLARATION DU VALIDATEUR

Plus en détail

CHARTE DU COMITÉ DES RESSOURCES HUMAINES ET DE RÉMUNÉRATION DU CONSEIL D ADMINISTRATION DE TIM HORTONS INC.

CHARTE DU COMITÉ DES RESSOURCES HUMAINES ET DE RÉMUNÉRATION DU CONSEIL D ADMINISTRATION DE TIM HORTONS INC. CHARTE DU COMITÉ DES RESSOURCES HUMAINES ET DE RÉMUNÉRATION DU CONSEIL D ADMINISTRATION DE TIM HORTONS INC. Adoptée le 28 septembre 2009 (Modification la plus récente : novembre 2013) La présente charte

Plus en détail

DOSSIER MODÈLE D'AUDIT NAGR OSBL DU SECTEUR PRIVÉ TABLE DES MATIÈRES GÉNÉRALE PARTIE 1 NOTIONS THÉORIQUES PARTICULARITÉS POUR LES OSBL.

DOSSIER MODÈLE D'AUDIT NAGR OSBL DU SECTEUR PRIVÉ TABLE DES MATIÈRES GÉNÉRALE PARTIE 1 NOTIONS THÉORIQUES PARTICULARITÉS POUR LES OSBL. DOSSIER MODÈLE D'AUDIT NAGR OSBL DU SECTEUR PRIVÉ GÉNÉRALE PARTIE 1 NOTIONS THÉORIQUES PARTICULARITÉS POUR LES OSBL Introduction Module 1 Contrôle de la qualité et documentation Module 2 Acceptation de

Plus en détail

3.2. RAPPORT DU PRÉSIDENT DU CONSEIL D ADMINISTRATION (ARTICLE L. 225-37 DU CODE DE COMMERCE)

3.2. RAPPORT DU PRÉSIDENT DU CONSEIL D ADMINISTRATION (ARTICLE L. 225-37 DU CODE DE COMMERCE) 3 3.2. RAPPORT DU PRÉSIDENT DU CONSEIL D ADMINISTRATION (ARTICLE L. 225-37 DU CODE DE COMMERCE) Pour l élaboration du présent rapport, le Président a consulté le Vice-Président Exécutif, Directeur Financier

Plus en détail

Rapport sur l audit interne de la gouvernance de la gestion de l information et des technologies de l information

Rapport sur l audit interne de la gouvernance de la gestion de l information et des technologies de l information Rapport sur l audit interne de la gouvernance de la gestion de l information et des technologies de l information Bureau du surintendant des institutions financières Novembre 2012 Table des matières 1.

Plus en détail

Guide du Tuteur Banque et Assurance

Guide du Tuteur Banque et Assurance Guide du Tuteur Banque et Assurance QU EST-CE QUE LE BTS MANAGEMENT DES UNITES COMMERCIALES? Il s agit d une formation en 2 ans proposée aux titulaires d un baccalauréat technologique ou général. Elle

Plus en détail

UE 4 Comptabilité et audit 2 Identification du candidat (prénom, nom) : 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10

UE 4 Comptabilité et audit 2 Identification du candidat (prénom, nom) : 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 Diplôme Supérieur de Comptabilité et de Gestion DSCG D é c r e t N 2 0 0 6-1 7 0 6 d u 2 2 d é c e m b r e 2 0 0 6 - A r r ê t é d u 8 m a r s 2 0 1 0 Validation des Acquis de l Expérience VAE R é f é

Plus en détail

Charte de l'audit informatique du Groupe

Charte de l'audit informatique du Groupe Direction de la Sécurité Globale du Groupe Destinataires Tous services Contact Hervé Molina Tél : 01.55.44.15.11 Fax : E-mail : herve.molina@laposte.fr Date de validité A partir du 23/07/2012 Annulation

Plus en détail

ASSOCIATION DES COMPTABLES GÉNÉRAUX ACCRÉDITÉS DU CANADA. Norme sur l indépendance Version 2.1

ASSOCIATION DES COMPTABLES GÉNÉRAUX ACCRÉDITÉS DU CANADA. Norme sur l indépendance Version 2.1 ASSOCIATION DES COMPTABLES GÉNÉRAUX ACCRÉDITÉS DU CANADA Version 2.1 Association des comptables généraux accrédités du Canada 100 4200 North Fraser Way Burnaby (Colombie-Britannique) Canada V5J 5K7 CGA-Canada,

Plus en détail

THEORIE ET CAS PRATIQUES

THEORIE ET CAS PRATIQUES THEORIE ET CAS PRATIQUES A DEFINIR 8/28/2012 Option AUDIT 1 INTRODUCTION L informatique : omniprésente et indispensable Développement des S.I. accroissement des risques Le SI = Système Nerveux de l entreprise

Plus en détail

NORME INTERNATIONALE D AUDIT 330 PROCÉDURES A METTRE EN ŒUVRE PAR L'AUDITEUR EN FONCTION DE SON ÉVALUATION DES RISQUES

NORME INTERNATIONALE D AUDIT 330 PROCÉDURES A METTRE EN ŒUVRE PAR L'AUDITEUR EN FONCTION DE SON ÉVALUATION DES RISQUES NORME INTERNATIONALE D AUDIT 330 PROCÉDURES A METTRE EN ŒUVRE PAR L'AUDITEUR EN FONCTION DE SON ÉVALUATION DES RISQUES SOMMAIRE Paragraphes Introduction... 1-3 Réponses globales... 4-6 Procédures d'audit

Plus en détail

Guide de l évaluateur pour les bourses de recherche des IRSC

Guide de l évaluateur pour les bourses de recherche des IRSC Guide de l évaluateur pour les bourses de recherche des IRSC Juin 2015 Table des matières INTRODUCTION... 3 ÉVALUATION PAR LES PAIRS AUX IRSC... 3 RÉSUMÉ DU PROCESSUS D ÉVALUATION PAR LES PAIRS... 3 PHASE

Plus en détail

Etude relative aux rapports des présidents sur les procédures de contrôle interne et de gestion des risques pour l exercice 2011

Etude relative aux rapports des présidents sur les procédures de contrôle interne et de gestion des risques pour l exercice 2011 Etude relative aux rapports des présidents sur les procédures de contrôle interne et de gestion des risques pour l exercice 2011 SOMMAIRE Synthèse et Conclusion... 1 Introduction... 4 1. La description

Plus en détail

Excellence. Technicité. Sagesse

Excellence. Technicité. Sagesse 2014 Excellence Technicité Sagesse Audit Conseil ATHENA est un cabinet de services créé en 2007 et spécialisé dans les domaines de la sécurité informatique et la gouvernance. De part son expertise, ATHENA

Plus en détail

Contrôles généraux des technologies de l information

Contrôles généraux des technologies de l information Rapport du Vérificateur général du Québec à l Assemblée nationale pour l année 2012-2013 Vérification de l information financière et autres travaux connexes Hiver 2013 Contrôles généraux des technologies

Plus en détail

EXPORTATION ET DÉVELOPPEMENT CANADA MANDAT DU COMITÉ DE LA VÉRIFICATION DU CONSEIL D ADMINISTRATION

EXPORTATION ET DÉVELOPPEMENT CANADA MANDAT DU COMITÉ DE LA VÉRIFICATION DU CONSEIL D ADMINISTRATION EXPORTATION ET DÉVELOPPEMENT CANADA MANDAT DU COMITÉ DE LA VÉRIFICATION DU CONSEIL D ADMINISTRATION I. COMPOSITION ET FONCTIONNEMENT DU COMITÉ DE LA VÉRIFICATION 1. Le Comité de la vérification (le «comité»)

Plus en détail

Appendice 2. (normative) Structure de niveau supérieur, texte de base identique, termes et définitions de base communs

Appendice 2. (normative) Structure de niveau supérieur, texte de base identique, termes et définitions de base communs Appendice 2 (normative) Structure de niveau supérieur, texte de base identique, termes et définitions de base communs NOTE Dans les propositions de Texte identique, XXX désigne un qualificatif de norme

Plus en détail

ASSOCIATION DES COMPTABLES GÉNÉRAUX ACCRÉDITÉS DU CANADA. Norme de formation Professionnelle continue Version 1.1

ASSOCIATION DES COMPTABLES GÉNÉRAUX ACCRÉDITÉS DU CANADA. Norme de formation Professionnelle continue Version 1.1 ASSOCIATION DES COMPTABLES GÉNÉRAUX ACCRÉDITÉS DU CANADA Norme de formation Professionnelle continue Version 1.1 Association des comptables généraux accrédités du Canada 100 4200 North Fraser Way Burnaby

Plus en détail

Le rapport d audit Modifications apportées par la version révisée de la norme ISA 700 applicable à partir du 31/12/2006

Le rapport d audit Modifications apportées par la version révisée de la norme ISA 700 applicable à partir du 31/12/2006 Le rapport d audit Modifications apportées par la version révisée de la norme ISA 700 applicable à partir du 31/12/2006 Introduction : Dans le but d accroître la transparence et la comparabilité des rapports

Plus en détail

Ouvrage conçu et coordonné par HERVÉ HUTIN TOUTE LA FINANCE. Éditions d Organisation, 1998, 2002, 2005 ISBN : 2-7081-3239-3

Ouvrage conçu et coordonné par HERVÉ HUTIN TOUTE LA FINANCE. Éditions d Organisation, 1998, 2002, 2005 ISBN : 2-7081-3239-3 Ouvrage conçu et coordonné par HERVÉ HUTIN TOUTE LA FINANCE, 1998, 2002, 2005 ISBN : 2-7081-3239-3 SOMMAIRE DÉTAILLÉ INTRODUCTION : L évolution de l environnement a transformé les métiers de la finance

Plus en détail

RAPPORT DE TRANSPARENCE

RAPPORT DE TRANSPARENCE RAPPORT DE TRANSPARENCE 2013 21, rue de Sarre B.P 75857 57078 METZ CEDEX 03 En application des dispositions de l article 40 de la directive 2006/43/CE du Parlement Européen et du conseil du 17 mai 2006

Plus en détail

Éléments hors bilan Rapport de vérification final Rapport N o 20/12 18 février 2013

Éléments hors bilan Rapport de vérification final Rapport N o 20/12 18 février 2013 Éléments hors bilan Rapport de vérification final Rapport N o 20/12 18 février 2013 Diffusion : Destinataires : Président et chef de la direction Premier vice-président et chef de la direction financière

Plus en détail

Audits de TI : informatique en nuage et services SaaS

Audits de TI : informatique en nuage et services SaaS Audits de TI : informatique en nuage et services SaaS Tommie W. Singleton, Ph. D., CISA, CITP, CMA, CPA La loi de Moore, qui s applique depuis des décennies et ne semble pas encore avoir atteint ses limites,

Plus en détail

BUREAU DU CONSEIL PRIVÉ. Vérification de la gouvernance ministérielle. Rapport final

BUREAU DU CONSEIL PRIVÉ. Vérification de la gouvernance ministérielle. Rapport final BUREAU DU CONSEIL PRIVÉ Vérification de la gouvernance ministérielle Division de la vérification et de l évaluation Rapport final Le 27 juin 2012 Table des matières Sommaire... i Énoncé d assurance...iii

Plus en détail

États financiers de La Fondation canadienne du rein. 31 décembre 2013

États financiers de La Fondation canadienne du rein. 31 décembre 2013 États financiers de La Fondation canadienne du rein Rapport de l auditeur indépendant... 1-2 État des résultats... 3 État de l évolution des soldes de fonds... 4 État de la situation financière... 5 État

Plus en détail

ASSOCIATION DES COMPTABLES GÉNÉRAUX ACCRÉDITÉS DU CANADA. Code des principes d éthique et règles de conduite Version 2.14

ASSOCIATION DES COMPTABLES GÉNÉRAUX ACCRÉDITÉS DU CANADA. Code des principes d éthique et règles de conduite Version 2.14 ASSOCIATION DES COMPTABLES GÉNÉRAUX ACCRÉDITÉS DU CANADA Code des principes d éthique et règles de conduite Version 2.14 ISBN : 1-55219-024-2 On peut se procurer des exemplaires supplémentaires du présent

Plus en détail

NORME INTERNATIONAL D AUDIT 550 PARTIES LIEES

NORME INTERNATIONAL D AUDIT 550 PARTIES LIEES Introduction NORME INTERNATIONAL D AUDIT 550 PARTIES LIEES (Applicable aux audits d états financiers pour les périodes ouvertes à compter du 15 décembre 2009) SOMMAIRE Paragraphe Champ d application de

Plus en détail

Bureau du surintendant des institutions financières. Rapport de vérification interne sur le Groupe de l assurance-vie Conglomérats

Bureau du surintendant des institutions financières. Rapport de vérification interne sur le Groupe de l assurance-vie Conglomérats Bureau du surintendant des institutions financières Groupe de l assurance-vie Conglomérats Juin 2012 Table des matières 1. Contexte... 2 2. Objectif, portée et méthodologie... 3 3. Conclusion... 4 4. Réponse

Plus en détail

Administration de l établissement. (Ressources humaines)

Administration de l établissement. (Ressources humaines) Administration de l établissement (Ressources humaines) Chapitre 3 Administration de l établissement (Ressources humaines) Section Sujet traité Page 3000 Résumé... 3-2 3100 Qualité de la gestion. 3-3 3101

Plus en détail

Plan de travail du Bureau de l audit et de la surveillance du FIDA pour 2011

Plan de travail du Bureau de l audit et de la surveillance du FIDA pour 2011 Cote du document: EB 2010/101/R.41 Point de l'ordre du jour: 17 b) Date: 9 novembre 2010 Distribution: Publique Original: Anglais F Plan de travail du Bureau de l audit et de la surveillance du FIDA pour

Plus en détail

Le management des risques de l entreprise Cadre de Référence. Synthèse

Le management des risques de l entreprise Cadre de Référence. Synthèse Le management des risques de l entreprise Cadre de Référence Synthèse SYNTHESE L incertitude est une donnée intrinsèque à la vie de toute organisation. Aussi l un des principaux défis pour la direction

Plus en détail

APERÇU DES OBLIGATIONS

APERÇU DES OBLIGATIONS Avis sur les règles Note d orientation Règles des courtiers membres Destinataires à l'interne : Affaires juridiques et conformité Détail Formation Haute direction Institutions Vérification interne Personne-ressource

Plus en détail

Banque Zag. Troisième pilier de Bâle II et III Exigences de divulgation. 31 décembre 2013

Banque Zag. Troisième pilier de Bâle II et III Exigences de divulgation. 31 décembre 2013 Banque Zag Troisième pilier de Bâle II et III Exigences de divulgation 31 décembre 2013 Le présent document présente les informations au titre du troisième pilier que la Banque Zag (la «Banque») doit communiquer

Plus en détail

QUOTIUM TECHNOLOGIES

QUOTIUM TECHNOLOGIES QUOTIUM TECHNOLOGIES Société anonyme au capital de 2 019 024 uros Siège social : 84-88, boulevard de la Mission Marchand (92400) Courbevoie 322 548 355 R.C.S. NANTERRE --ooooo-- RAPPORT DU PRESIDENT DU

Plus en détail

Réussir la Démarche de Management

Réussir la Démarche de Management Formation à la norme ISO 9001, V 2008 Formateur Dr Mohammed Yousfi Formateur Auditeur Consultant QSE Réussir la Démarche de Management Réussir le Projet ISO 9001, Version 2008 1 Programme Introduction

Plus en détail

REFERENTIEL EMPLOI ACTIVITES COMPETENCES DU TITRE PROFESSIONNEL. Assistant(e) Ressources Humaines. Niveau III

REFERENTIEL EMPLOI ACTIVITES COMPETENCES DU TITRE PROFESSIONNEL. Assistant(e) Ressources Humaines. Niveau III REFERENTIEL EMPLOI ACTIVITES COMPETENCES DU TITRE PROFESSIONNEL Assistant(e) Ressources Humaines Niveau III Site : http://www.emploi.gouv.fr SOMMAIRE Pages Présentation de l évolution du Titre Professionnel...5

Plus en détail

INFORMATION À COMMUNIQUER EN MATIÈRE DE RÉMUNÉRATION EN APPLICATION DU TROISIÈME PILIER

INFORMATION À COMMUNIQUER EN MATIÈRE DE RÉMUNÉRATION EN APPLICATION DU TROISIÈME PILIER INFORMATION À COMMUNIQUER EN MATIÈRE DE RÉMUNÉRATION EN APPLICATION DU TROISIÈME PILIER Les renseignements, communiqués dans le présent document, au sujet de La Great-West, compagnie d assurance-vie («la

Plus en détail

Politique de sécurité de l information

Politique de sécurité de l information 5, Place Ville Marie, bureau 800, Montréal (Québec) H3B 2G2 T. 514 288.3256 1 800 363.4688 Téléc. 514 843.8375 www.cpaquebec.ca Politique de sécurité de l information Émise par la Direction, Gestion des

Plus en détail

Gestion commerciale LCA.8Z. Information : (514) 376-1620, poste 419

Gestion commerciale LCA.8Z. Information : (514) 376-1620, poste 419 Gestion LCA.8Z Information : (514) 376-1620, poste 419 Programme de formation Type de sanction Attestation d études collégiales permettant de cumuler 35 unités 1/3. Buts généraux du programme Ce programme

Plus en détail

Planification stratégique chez RCGT

Planification stratégique chez RCGT Planification stratégique chez RCGT 1 2 3 4 «Où sommes-nous?» «Où voulons-nous être?» «Comment s y rendre?» du plan stratégique Environnement Marchés et clients Concurrence Avantage concurrentiel Performance

Plus en détail

BUREAU DU CONSEIL PRIVÉ. Vérification de la sécurité des technologies de l information (TI) Rapport final

BUREAU DU CONSEIL PRIVÉ. Vérification de la sécurité des technologies de l information (TI) Rapport final Il y a un astérisque quand des renseignements sensibles ont été enlevés aux termes de la Loi sur l'accès à l'information et de la Loi sur la protection des renseignements personnels. BUREAU DU CONSEIL

Plus en détail

Gestion du capital Rapport de vérification final Rapport n o 13/13 17 février 2014

Gestion du capital Rapport de vérification final Rapport n o 13/13 17 février 2014 Gestion du capital Rapport de vérification final Rapport n o 13/13 17 février 2014 Diffusion Destinataires : Président et chef de la direction Premier vice-président et chef de la direction financière

Plus en détail

Guide à l intention des auditeurs d associations de circonscription enregistrées nommés en vertu de la Loi électorale du Canada.

Guide à l intention des auditeurs d associations de circonscription enregistrées nommés en vertu de la Loi électorale du Canada. <place image here> Guide à l intention des auditeurs d associations de circonscription enregistrées nommés en vertu de la Loi électorale du Canada Guide à l intention des auditeurs d associations de circonscription

Plus en détail

N o : D-1A Version initiale : décembre 1997 Révision : juillet 2010

N o : D-1A Version initiale : décembre 1997 Révision : juillet 2010 Ligne directrice Objet : (entreprises d assurance-vie) Catégorie : Comptabilité N o : D-1A Version initiale : décembre 1997 Révision : juillet 2010 Introduction La présente ligne directrice énonce les

Plus en détail

CIRCULAIRE AUX ETABLISSEMENTS DE CREDIT N 2011-06. Objet : Renforcement des règles de bonne gouvernance dans les établissements de crédit.

CIRCULAIRE AUX ETABLISSEMENTS DE CREDIT N 2011-06. Objet : Renforcement des règles de bonne gouvernance dans les établissements de crédit. Tunis, le 20 mai 2011 CIRCULAIRE AUX ETABLISSEMENTS DE CREDIT N 2011-06 Objet : Renforcement des règles de bonne gouvernance dans les établissements de crédit. Le Gouverneur de la Banque Centrale de Tunisie,

Plus en détail

L ASSOCIATION DES COMPTABLES GÉNÉRAUX ACCRÉDITÉS DU CANADA. Normes d accès à l exercice en cabinet privé et de maintien du statut Version 2.

L ASSOCIATION DES COMPTABLES GÉNÉRAUX ACCRÉDITÉS DU CANADA. Normes d accès à l exercice en cabinet privé et de maintien du statut Version 2. L ASSOCIATION DES COMPTABLES GÉNÉRAUX ACCRÉDITÉS DU CANADA Normes d accès à l exercice en cabinet privé et de maintien du statut Version 2.1 Association des comptables généraux accrédités du Canada 100

Plus en détail

Norme ISA 540, Audit des estimations comptables, y compris les estimations comptables en juste valeur, et des informations y afférentes à fournir

Norme ISA 540, Audit des estimations comptables, y compris les estimations comptables en juste valeur, et des informations y afférentes à fournir IFAC Board Prise de position définitive 2009 Norme internationale d audit (ISA) Norme ISA 540, Audit des estimations comptables, y compris les estimations comptables en juste valeur, et des informations

Plus en détail

Norme ISA 200, Objectifs généraux de l auditeur indépendant et réalisation d un audit conforme aux Normes internationales d audit

Norme ISA 200, Objectifs généraux de l auditeur indépendant et réalisation d un audit conforme aux Normes internationales d audit IFAC Board Prise de position définitive 2009 Norme internationale d audit (ISA) Norme ISA 200, Objectifs généraux de l auditeur indépendant et réalisation d un audit conforme aux Normes internationales

Plus en détail

Gestion de la sécurité de l information par la haute direction

Gestion de la sécurité de l information par la haute direction Étude technique Gestion de la sécurité de l information par la haute direction _la force de l engagement MC Groupe CGI inc. 2004, 2010. Tous droits réservés. Aucune partie de cette publication ne peut

Plus en détail

MANUEL DE POLITIQUES ET PROCÉDURES PROVENANCE : NUMÉRO : DRH-006. Direction des ressources humaines OBJET : EN VIGUEUR :

MANUEL DE POLITIQUES ET PROCÉDURES PROVENANCE : NUMÉRO : DRH-006. Direction des ressources humaines OBJET : EN VIGUEUR : MANUEL DE POLITIQUES ET PROCÉDURES PROVENANCE : Direction des ressources humaines OBJET : Formation et développement des ressources humaines (excluant le personnel cadre) NUMÉRO : DRH-006 EN VIGUEUR :

Plus en détail

www.ifec.fr Septembre 2008 OUTIL PRATIQUE DE L INSTITUT FRANÇAIS DES EXPERTS-COMPTABLES ET DES COMMISSAIRES AUX COMPTES Copyright IFEC

www.ifec.fr Septembre 2008 OUTIL PRATIQUE DE L INSTITUT FRANÇAIS DES EXPERTS-COMPTABLES ET DES COMMISSAIRES AUX COMPTES Copyright IFEC www.ifec.fr Septembre 2008 OUTIL PRATIQUE DE L INSTITUT FRANÇAIS DES EXPERTS-COMPTABLES ET DES COMMISSAIRES AUX COMPTES Copyright IFEC IFEC - La démarche générale d audit et les nouvelles normes - septembre

Plus en détail

BTS MANAGEMENT DES UNITES COMMERCIALES GUIDE DU TUTEUR

BTS MANAGEMENT DES UNITES COMMERCIALES GUIDE DU TUTEUR BTS MANAGEMENT DES UNITES COMMERCIALES GUIDE DU TUTEUR Vous êtes tuteur d un étudiant en BTS management des unités commerciales. Ce guide vous est destiné : il facilite votre préparation de l arrivée du

Plus en détail

Bureau du Conseil privé Examen de l assurance de la gestion des voyages et des frais d accueil

Bureau du Conseil privé Examen de l assurance de la gestion des voyages et des frais d accueil Bureau du Conseil privé Examen de l assurance de la gestion des voyages et des frais d accueil Division de la vérification et de l évaluation Rapport final Le 4 mars 2011 Table des matières Sommaire...

Plus en détail

Ligne directrice du cours menant à une qualification additionnelle. Musique instrumentale (deuxième partie)

Ligne directrice du cours menant à une qualification additionnelle. Musique instrumentale (deuxième partie) Ligne directrice du cours menant à une qualification additionnelle Musique instrumentale (deuxième partie) Annexe D Règlement 184/97 Qualifications requises pour enseigner Mai 2005 This document is available

Plus en détail

Opérations entre apparentés

Opérations entre apparentés exposé-sondage CONSEIL SUR LA COMPTABILITÉ DANS LE SECTEUR PUBLIC PROJET DE NORMES COMPTABLES Opérations entre apparentés Septembre 2012 DATE LIMITE DE RÉCEPTION DES COMMENTAIRES : LE 21 NOVEMBRE 2012

Plus en détail

Charte d audit du groupe Dexia

Charte d audit du groupe Dexia Janvier 2013 Charte d audit du groupe Dexia La présente charte énonce les principes fondamentaux qui gouvernent la fonction d Audit interne dans le groupe Dexia en décrivant ses missions, sa place dans

Plus en détail

Norme ISA 330, Réponses de l auditeur à l évaluation des risques

Norme ISA 330, Réponses de l auditeur à l évaluation des risques IFAC Board Prise de position définitive 2009 Norme internationale d audit (ISA) Norme ISA 330, Réponses de l auditeur à l évaluation des risques Le présent document a été élaboré et approuvé par le Conseil

Plus en détail

Programme détaillé MASTER DE MANAGEMENT ET DE STRATEGIE D ENTREPRISE. Objectifs de la formation. Les métiers. Niveau et durée de la formation

Programme détaillé MASTER DE MANAGEMENT ET DE STRATEGIE D ENTREPRISE. Objectifs de la formation. Les métiers. Niveau et durée de la formation Objectifs de la formation Les métiers Ce Master valide votre qualification professionnelle et votre aptitude à tenir les emplois de cadres et futurs cadres supérieurs dans les professions industrielles

Plus en détail

GROUPE GIROUX MÉNARD. Roger Giroux, CPA, CA Associé fondateur. Éric Laprés, CPA, CA Associé fondateur. Josée Charbonneau, CPA, CA Associée fondatrice

GROUPE GIROUX MÉNARD. Roger Giroux, CPA, CA Associé fondateur. Éric Laprés, CPA, CA Associé fondateur. Josée Charbonneau, CPA, CA Associée fondatrice GROUPE GIROUX MÉNARD Le Groupe Giroux Ménard vous offre des services en certification, en fiscalité et en financement ainsi que des services-conseils. La firme peut également vous conseiller en matière

Plus en détail

1. COMPOSITION ET CONDITIONS DE PREPARATION ET D ORGANISATION DES TRAVAUX DU CONSEIL D ADMINISTRATION

1. COMPOSITION ET CONDITIONS DE PREPARATION ET D ORGANISATION DES TRAVAUX DU CONSEIL D ADMINISTRATION RAPPORT DU PRESIDENT DU CONSEIL D ADMINISTRATION PREVU A L ARTICLE L. 225-37 DU CODE DE COMMERCE SUR LES CONDITIONS DE PREPARATION ET D ORGANISATION DES TRAVAUX DU CONSEIL ET SUR LES PROCEDURES DE CONTROLE

Plus en détail

Plan de cours Programme de leadership en entreprise pour les conseillers juridiques d entreprise

Plan de cours Programme de leadership en entreprise pour les conseillers juridiques d entreprise Plan de cours Programme de leadership en entreprise pour les conseillers juridiques d entreprise Un juriste typique qui assume un rôle de juriste d entreprise est armé d une solide formation et expérience

Plus en détail

La gestion des risques en entreprise de nouvelles dimensions

La gestion des risques en entreprise de nouvelles dimensions La gestion des risques en entreprise de nouvelles dimensions Octobre 2006 La pratique de la gestion des risques en entreprise devient plus cruciale et plus complexe de jour en jour. Les entreprises doivent

Plus en détail

NORME INTERNATIONALE D AUDIT 330 REPONSES DE L AUDITEUR AUX RISQUES EVALUES

NORME INTERNATIONALE D AUDIT 330 REPONSES DE L AUDITEUR AUX RISQUES EVALUES NORME INTERNATIONALE D AUDIT 330 REPONSES DE L AUDITEUR AUX RISQUES EVALUES Introduction (Applicable aux audits d états financiers pour les périodes ouvertes à compter du 15 décembre 2009) SOMMAIRE Paragraphe

Plus en détail

Norme ISA 510, Audit initial Soldes d ouverture

Norme ISA 510, Audit initial Soldes d ouverture IFAC Board Prise de position définitive 2009 Norme internationale d audit (ISA) Norme ISA 510, Audit initial Soldes d ouverture Le présent document a été élaboré et approuvé par le Conseil des normes internationales

Plus en détail

F150. Gestion du risque pour professionnels des finances MANUEL DU PARTICIPANT. Ébauche 18 février 2013 Version 6

F150. Gestion du risque pour professionnels des finances MANUEL DU PARTICIPANT. Ébauche 18 février 2013 Version 6 F150 Gestion du risque pour professionnels des finances MANUEL DU PARTICIPANT Ébauche 18 février 2013 Version 6 École de la fonction publique du Canada (2013) École de la fonction publique du Canada http://www.monecole.gc.ca/

Plus en détail

Rapport standard analyse des risques/stratégie d audit. Sommaire

Rapport standard analyse des risques/stratégie d audit. Sommaire Projet de mise en consultation du 9 septembre 2003 Circ.-CFB 0 / Annexe 1: Rapport standard analyse des risques/stratégie d audit Rapport standard analyse des risques/stratégie d audit Les sociétés d audit

Plus en détail