Programme des courtiers directeurs Compétences et programme de formation

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Programme des courtiers directeurs Compétences et programme de formation"

Transcription

1 Programme des courtiers directeurs Compétences et programme de formation Le Conseil canadien des autorités de réglementation des courtiers hypothécaires (CCARCH) entend définir des normes nationales touchant le programme de formation et le contenu des cours conduisant à la délivrance des permis. Dans ce but, le CCARCH a adopté une approche fondée sur les compétences pour l élaboration des cours de formation conduisant à l obtention du permis de courtage hypothécaire à l échelle du pays. Le CCARCH a procédé à la définition des compétences fondamentales dans le secteur du courtage hypothécaire. Ces compétences fondamentales et les résultats d apprentissage connexes forment le contenu de base requis des cours permettant d obtenir le permis. Le CCARCH amorce des consultations auprès des parties prenantes au sujet de son document intitulé Programme des courtiers directeurs Compétences et programme de formation. Ce document expose le contenu requis des cours devant conduire à l obtention du permis dans le cas des courtiers directeurs en définissant les compétences fondamentales que l on doit posséder pour diriger une maison de courtage d hypothèques. Il est destiné aux fournisseurs de cours, qui pourront l utiliser à titre de plan directeur du programme de formation aux fins de la préparation de leurs cours. Données de base Le CCARCH est une association intergouvernementale constituée de cadres supérieurs représentant des gouvernements et des organismes de réglementation dont la tâche est de réglementer le secteur du courtage hypothécaire et d assurer l application des lois régissant le courtage hypothécaire dans leurs administrations respectives au Canada. Le mandat du CCARCH consiste notamment à améliorer et à promouvoir l harmonisation des pratiques de réglementation applicables aux courtiers hypothécaires afin de servir l intérêt public. Les membres du Conseil collaborent entre eux ainsi qu avec d autres parties prenantes afin de déterminer les tendances et de donner suite aux enjeux communs touchant la réglementation, en misant sur la promotion de solutions nationales qui contribuent à la protection du public ainsi qu à l ouverture et à l équité du marché La définition de normes nationales applicables au programme de formation et aux cours conduisant à l obtention des permis devrait permettre d améliorer la protection du public, et plus particulièrement des personnes qui font appel à des services de courtage hypothécaire, et également de rehausser le professionnalisme à l échelle du secteur. De telles normes nationales viendront aussi soutenir les efforts constants que déploient les administrations fédérale, provinciales et territoriales pour éliminer les obstacles aux échanges commerciaux interprovinciaux et à la mobilité de la main-d œuvre.

2 Enjeu Le CCARCH a opté pour un cadre de formation en deux volets dans le contexte de la détermination des compétences fondamentales dans le secteur du courtage hypothécaire. Plus précisément, on subdivise le secteur en faisant une distinction entre deux ensembles d activités professionnelles, selon que l on travaille dans le secteur du courtage hypothécaire ou que l on dirige des activités de courtage hypothécaire 1. Le premier volet correspond aux compétences fondamentales requises pour être associé hypothécaire. Le CCARCH a mis la dernière main à son document intitulé Programme d associés hypothécaires Compétences et programme de formation en décembre Le document Programme des courtiers directeurs Compétences et programme de formation, qui fait l objet des présentes consultations, vise le second volet. Il porte sur les compétences qu il faut posséder pour diriger une maison de courtage. Pris conjointement, les deux documents exposant les compétences fondamentales et le programme de formation énoncent les compétences de base qui sont absolument requises dans le secteur du courtage hypothécaire. Le document Programme des courtiers directeurs Compétences et programme de formation qui est mis de l avant définit sept compétences fondamentales ainsi que des résultats d apprentissage associés à chacune d entre elles. Ces compétences ont été mises en lumière à partir des activités et des responsabilités des courtiers directeurs ainsi que des exigences de formation en vigueur pour obtenir un permis de courtier directeur. Il y a à la fois des compétences axées sur la conformité et des compétences opérationnelles, le but étant de refléter l éventail des compétences qui doivent posséder les courtiers directeurs au Canada. Consultations Thèmes Le CCARCH aimerait que les parties prenantes lui soumettent leurs commentaires sur les thèmes suivants : Le caractère exhaustif des compétences mises de l avant et des résultats d apprentissage connexes; La pondération des résultats d apprentissage et des différents sujets; L utilité d englober à la fois des compétences axées sur la conformité et des compétences opérationnelles; La prise en compte de compétences opérationnelles, de résultats d apprentissage et de sujets coïncidant avec des exigences réglementaires à titre d éléments pouvant être abordés lors d un examen pour l obtention d un permis (éléments assortis du coefficient de pondération 2 dans le document Programme des courtiers directeurs Compétences et 1 Tout dépendant de la province, le premier volet comprendra les activités des agents, des courtiers et des associés, y compris les «submortgage brokers». Aux fins du présent document, on parlera d «associés hypothécaires» pour désigner ce volet. Le second volet englobe les activités des courtiers directeurs, des courtiers principaux et des dirigeants de maisons de courtage (dans le présent document, les «courtiers principaux»).

3 programme de formation). Le CCARCH envisage cette approche plutôt que de se limiter aux éléments pouvant être soumis à un test et qui sont rattachés aux exigences de conformité. Les parties prenantes qui souhaitent présenter des commentaires sont priées de les faire parvenir à l adresse suivante, et ce, d ici le 13 janvier 2014 : ou Secrétariat du CCARCH 5160, rue Yonge 16 e étage, case 85 Toronto (Ontario) M2N 6L9

4 PROGRAMME DES COURTIERS DIRECTEURS COMPÉTENCES ET PROGRAMME DE FORMATION

5 Préface Le Conseil canadien des autorités de réglementation des courtiers hypothécaires (CCARCH) est une association intergouvernementale constituée de cadres supérieurs représentant des gouvernements et des organismes d autoréglementation dont la tâche est d assurer l application des lois régissant le courtage hypothécaire dans leurs administrations respectives. Les activités du CCARCH visent à améliorer et à promouvoir l harmonisation des pratiques de réglementation applicables aux courtiers hypothécaires afin de servir l intérêt public, ce qui comprend l élaboration de normes de pratique ainsi que l établissement de normes de formation de base ou de canevas de programmes de formation pour étayer la préparation des cours. Documents sur les compétences et sur l établissement d un programme de formation Le CCARCH œuvre à l établissement d une approche nationale de formation conduisant à la délivrance du permis de courtier hypothécaire. L un des éléments clés à cet égard consiste à élaborer des normes nationales touchant le programme de formation et le contenu des cours conduisant à l obtention du permis. Des cours efficaces et au contenu judicieux permettront aux personnes qui les suivent d acquérir les compétences nécessaires à l exercice de la profession. Le présent document, qui traite des compétences fondamentales et du programme de formation, expose le contenu et les exigences de formation de base aux fins des cours conduisant à l obtention des permis à l échelle du pays. Il énonce des normes relatives au programme de formation à la lumière des compétences fondamentales que doivent posséder les professionnels du courtage hypothécaire au Canada. Un document cadre sur le programme de formation et les compétences fondamentales constitue en principe une étape préliminaire en vue d établir un plan de formation. Un tel document sert de plan directeur et d assise pour l élaboration du programme de formation, et il établit la norme de référence pour l évaluation des programmes de formation. Un tel document n'expose pas en détail le programme de formation; il met plutôt l'accent sur les éléments d'apprentissage qui constituent l'essentiel des connaissances et des aptitudes à acquérir. Dans le contexte de la préparation du présent document, le CCARCH fait une distinction entre deux volets d activités professionnelles dans le domaine du courtage hypothécaire, selon que l on travaille dans le secteur du courtage hypothécaire ou que l on dirige des activités de courtage hypothécaire. Cette distinction est fondée sur les rôles particuliers a) des courtiers et associés hypothécaires, et b) des courtiers directeurs, des courtiers principaux et des dirigeants de maisons de courtage d hypothèques. Le CCARCH a mis la dernière main à son document intitulé Programme d associés hypothécaires Compétences et programme de formation en décembre Ce document porte sur les compétences fondamentales que doit posséder un associé hypothécaire. Le présent document est axé sur le second volet, c est-à-dire sur les compétences nécessaires pour diriger une maison de courtage Programme des courtiers directeurs Page 2

6 d hypothèques. Ces deux documents fournissent conjointement un exposé exhaustif des compétences essentielles dans le secteur canadien du courtage hypothécaire. Le présent document reflète les compétences professionnelles qui sont essentielles aux fins de diriger une maison de courtage d hypothèques. Il énonce les exigences de base touchant le contenu des cours qui permettent à une personne d obtenir le permis requis pour diriger une maison de courtage. De ce fait, ce document devrait servir de plan directeur pour de tels cours. Les sept compétences fondamentales mises de l avant et les résultats d apprentissage rattachés à chacune de ces compétences forment l assise du contenu des cours et du programme de formation. Les compétences en question ont été mises en lumière à la suite d un examen des cours existants qui conduisent à l obtention d un permis de courtier directeur et de l évaluation des connaissances, des aptitudes et des compétences professionnelles que doit posséder un courtier directeur. Le CCARCH sait qu il peut exister des différences au niveau des exigences réglementaires et des conditions influant sur le secteur du courtage hypothécaire d une province à l autre. Il faut garder à l esprit que le présent document expose les exigences de base concernant le contenu des cours et le programme de formation. Les fournisseurs de cours dans chaque province devraient élaborer leurs cours à partir des compétences fondamentales, et s assurer que les résultats d apprentissage concordent avec les conditions ou les exigences propres aux différentes provinces. Il peut être nécessaire d accorder plus d attention à certains éléments ou d ajouter des éléments ou des thèmes relativement à des compétences données. Compétences fondamentales Sur le marché du travail actuel, les membres du secteur doivent composer avec des situations complexes, et ils doivent posséder les compétences clés qui leur permettront de satisfaire aux exigences liées aux activités hypothécaires. Les organismes de réglementation et les formateurs doivent offrir un enseignement permettant d acquérir des compétences adaptées aux exigences qui sont imposées aux membres du secteur. Traditionnellement, les cours inculquent aux apprenants les connaissances et certaines compétences qui leur sont nécessaires pour remplir les tâches liées aux différentes fonctions. À la fin des cours, des tests permettent de vérifier dans quelle mesure les apprenants ont assimilé les concepts et principes enseignés. Toutefois, la formation traditionnelle n est pas vraiment efficace si elle vise à former des personnes pour l'exécution de tâches précises liées à leur travail, mais que les apprenants n ont pas à exécuter ces tâches dans le cadre de la formation. Dans un programme de formation fondé sur les compétences, les apprenants reçoivent un enseignement axé sur les compétences nécessaires à l'exercice de leurs fonctions. On peut définir une compétence fondamentale comme étant un critère qui sert à évaluer l atteinte d un résultat ainsi qu à déterminer les conditions entourant cette évaluation. La détermination des compétences qu'un membre du secteur doit posséder pour offrir des services professionnels de courtage hypothécaire est essentielle afin d'établir un programme de formation de qualité. Les Programme des courtiers directeurs Page 3

7 compétences à acquérir sont minutieusement répertoriées, vérifiées et rendues publiques. Les compétences fondamentales ne sont pas déterminées sur la base de décisions arbitraires concernant les connaissances et les aptitudes requises pour travailler dans le secteur du courtage hypothécaire. Dans une situation d'apprentissage idéale, non seulement l'apprenant acquiert-il des connaissances et des habiletés adaptées à sa situation, mais son apprentissage est évalué en fonction des compétences ciblées. Cela ne sera pas toujours possible dans la pratique, tout dépendant des ressources et de l'expertise rattachées au programme de formation, mais la première chose à faire pour y arriver consiste à déterminer les compétences, puis à évaluer au mieux le rendement de l'apprenant en fonction de celles-ci. Des exercices de simulation ou des mises en situation pourraient servir à évaluer le rendement de l'apprenant. Pour ce faire, on peut miser sur l'utilisation efficace de matériel didactique électronique pour l enseignement des concepts essentiels et pour les activités de perfectionnement, qui représentent les piliers du perfectionnement des compétences. Il demeure toutefois que ce sont dans les situations réelles que les compétences de l'apprenant peuvent être véritablement évaluées. Les programmes de stage et de mentorat peuvent permettre d évaluer véritablement les compétences dans la pratique. Voici quelques-unes des caractéristiques qui sous-tendent les compétences fondamentales : Un cadre constitué de compétences interreliées selon une approche intégrée. Bon nombre d'experts s'accordent à dire qu'un perfectionnement plus efficace des capacités est nécessaire afin de relever les défis actuels et d'accomplir des opérations mentales complexes qui vont bien au-delà de la simple application des connaissances acquises. Les compétences fondamentales font intervenir à la fois des aptitudes cognitives et pratiques, des capacités créatrices et d autres aspects psychosociaux, comme l attitude, la motivation et les valeurs. La capacité de réfléchir et d agir de façon réfléchie constitue l un des éléments du cadre envisagé. La réflexion fait appel à des processus mentaux relativement complexes, et le sujet de la réflexion doit finir par constituer l objet de celle-ci. La personne possédant cette aptitude pourra mettre en pratique ou en application les fruits d une telle réflexion. Une situation ou un objectif donné pourra nécessiter l utilisation de différentes compétences, et celles-ci peuvent se manifester de différentes manières selon les circonstances. Caractéristiques communes de l enseignement axé sur les compétences : Les compétences attendues sont énoncées explicitement et sont clairement harmonisées. L enseignement repose sur des critères, sur des repères d imputabilité et, ultimement, sur la compétence. L enseignement est fondé sur des situations correspondant à la réalité et sur des contextes professionnels. L enseignement est axé sur l apprenant, ce qui inclut sa capacité d évaluer lui-même ses compétences et les éléments propres à des situations données. Programme des courtiers directeurs Page 4

8 L enseignement est personnalisé, pour favoriser l apprentissage autonome. Lien entre les compétences et la conception du programme de formation Les compétences sont définies de manière à favoriser l aptitude au travail des futurs membres du secteur du courtage hypothécaire. À cette fin, il faut posséder certaines compétences de base au terme d un programme menant à la délivrance du permis. Ce sont les compétences requises qui déterminent les résultats d apprentissage du programme, le plan pédagogique segmentant les aptitudes connexes en unités et en sessions d apprentissage. Les sept compétences fondamentales sont les suivantes : 1. Pratique moderne du courtage hypothécaire 2. Mettre sur pied une maison de courtage d hypothèques 3. Embaucher du personnel, des associés et des courtiers 4. Gérer le personnel, les associés et les courtiers 5. Gérer l entreprise et les ressources 6. Conformité et éthique 7. Veiller à ce que les services soient offerts au public de façon compétente Pondération des résultats d apprentissage (1, 2 ou 3) Chaque compétence fondamentale est assortie d une pondération globale et de précisions relatives aux aptitudes connexes, aux résultats d apprentissage et aux sujets pertinents. Chaque sujet associé à une compétence est également pondéré, ce qui sert à la pondération globale de la compétence. Voici une description de chaque coefficient de pondération (1, 2 et 3). (1) Dénote le contenu essentiel. L apprenant doit posséder cette connaissance pour que ses activités de courtage hypothécaire soient conformes aux lois provinciales et fédérales, de même que pour acquérir les compétences que devrait posséder un courtier directeur. Le contenu essentiel fait l objet d une évaluation. (2) Dénote le contenu important qui est associé aux exigences réglementaires. L apprenant doit posséder cette connaissance pour être plus au fait des interrelations entre les pratiques professionnelles et les obligations réglementaires ainsi que d autres facteurs Programme des courtiers directeurs Page 5

9 qui influent sur ses activités de courtier directeur. Le contenu important fait l objet d une évaluation lorsqu il est associé à des exigences réglementaires. (3) Dénote le contenu complémentaire. Cette information aidera l apprenant à approfondir sa connaissance du secteur du courtage hypothécaire et à améliorer ses activités à titre de courtier directeur. Le contenu complémentaire ne fait pas l objet d une évaluation. Programme des courtiers directeurs Page 6

10 Compétence 1 Pratique moderne du courtage hypothécaire Aptitudes connexes : Décrire les principaux aspects d une maison de courtage d hypothèques, les tendances récentes entourant les activités des maisons de courtage ainsi que les possibilités et les réalités rattachées aux maisons de courtage d hypothèques Résultats d apprentissage Activités et pratiques modernes des maisons de courtage d hypothèques (pondération globale : 2) Pouvoir décrire les principaux aspects des maisons de courtage d hypothèques Pouvoir décrire les risques opérationnels couramment associés aux maisons de courtage d hypothèques Pouvoir expliquer les principaux facteurs qui influent sur la rentabilité des maisons de courtage d hypothèques Pouvoir décrire l incidence de la technologie sur les activités de courtage hypothécaire Pouvoir discuter des options de franchise envisageables pour les maisons de courtage d hypothèques Pouvoir expliquer les tendances récentes touchant les activités de courtage hypothécaire Démontrer sa connaissance de la valeur associée à la position sur le marché et aux créneaux de marché Sujets Viabilité des maisons de courtage d hypothèques (2) Aperçu (2) Les maisons de courtage d hypothèques selon le nombre de courtiers inscrits (3) Nombre total de courtiers inscrits selon la taille de la maison de courtage d hypothèques (3) Activités des maisons de courtage : risque et rendement (2) Rentabilité (2) Commissions, droits et frais (2) Incidence de la technologie (2) Modèle relationnel activités et représentation des maisons de courtage d hypothèques (1) Programme des courtiers directeurs Page 7

11 Sujets Tendances récentes entourant les activités des maisons de courtage d hypothèques (2) Monde virtuel et monde réel (2) Courtiers inscrits menant leurs activités à partir de leur domicile (2) Équipes (2) Sujets Possibilités et réalités opérationnelles (3) Établir sa position sur le marché (3) Étudier les possibilités d alliance ou d affiliation (3) Chercher des créneaux de marché (3) Examiner les possibilités sous l angle de la fidélité à la marque de commerce (3) Engendrer une synergie (3) Possibilités d expansion au moyen de franchises (3) Programme des courtiers directeurs Page 8

12 Compétence 2 Mettre sur pied une maison de courtage d hypothèques Aptitudes connexes : Planifier et effectuer la mise sur pied d une maison de courtage d hypothèques Résultats d apprentissage Mettre sur pied une maison de courtage d hypothèques (pondération globale : 2) Pouvoir analyser, évaluer et interpréter les données du marché Pouvoir établir un plan d entreprise Pouvoir déterminer les besoins au chapitre des ressources financières et autres Pouvoir établir un budget et planifier l utilisation des ressources Pouvoir déterminer les structures de propriété envisageables et décrire les exigences juridiques et financières associées à chacune Pouvoir décrire les exigences d inscription Pouvoir élaborer un plan stratégique ainsi que des politiques et des procédures Sujets Établir un plan d entreprise (2) Analyser le marché (2) Évaluer les emplacements (disponibilité, lois et règlements en vigueur) (2) Établir et mettre en œuvre un plan d entreprise (1) Sujets Exigences financières (2) Établir des projections commerciales (2) Déterminer les ressources financières requises (2) Établir les solutions d assurances et leurs avantages respectifs (1) Déterminer les sources de financement (institutions financières, programmes gouvernementaux) (2) Obtenir des capitaux (2) Programme des courtiers directeurs Page 9

13 Sujets Mettre sur pied l entreprise (1) Déterminer les ressources et le matériel nécessaires (2) Établir les structures juridiques envisageables (entreprise à propriétaire unique, société de personnes, société) (2) Déterminer la structure juridique et la structure opérationnelle appropriées (2) Établir un plan opérationnel et des plans d action (2) Définir une orientation stratégique et des modalités de gestion stratégique (1) Définir les objectifs, la mission, la vision, les valeurs, la philosophie et les buts (1) Procéder à une planification stratégique (2) Établir un plan de marketing (2) Organiser les activités de la maison de courtage (1) Sujets Processus de constitution et d inscription (2) Dénomination sociale (2) Exigences d inscription (2) Modifications et renouvellements (2) Exigences prévues par la loi (2) Documents constitutifs (règlements administratifs, résolutions, sceau social, registre des procès-verbaux, documents financiers) (2) Gestion de l entreprise (2) Actions de la société (2) Convention d actionnaires (2) Sujets Essor de l entreprise (2) Examiner les options envisageables pour assurer l essor de la maison de courtage d hypothèques (améliorations des services, expansion du marché, diversification) (3) Procéder à une analyse portant sur la concurrence (3) Planifier une expansion des succursales (2) Faire l acquisition d une maison de courtage existante (2) Programme des courtiers directeurs Page 10

14 Compétence 3 Embaucher du personnel, des associés et des courtiers Aptitudes connexes : Embaucher le personnel de la maison de courtage d hypothèques en fonction des besoins de celle-ci et en conformité avec les normes du travail et les lois applicables Résultats d apprentissage Recruter, tenir des entrevues et embaucher du personnel, des associés et des courtiers pour la maison de courtage d hypothèques (pondération globale : 1) Pouvoir déterminer les besoins au chapitre de la dotation Pouvoir établir un plan de recrutement afin de répondre à ces besoins Pouvoir décrire les normes du travail et les exigences législatives applicables Savoir sélectionner du personnel, des associés et des courtiers qualifiés Pouvoir déterminer ou élaborer des contrats de travail appropriés Sujets Recrutement (2) Établir les besoins en matière de ressources humaines (2) Descriptions de travail (2) Mesures incitatives aux fins de recrutement et plans de rémunération (2) Établir une stratégie de recrutement (2) Politiques internes touchant la main-d œuvre et la rémunération (1) Sujets Processus de présélection et de sélection (1) Évaluer les candidatures (1) Recourir à des techniques d entrevue adéquates (1) Procéder à la présélection et à l évaluation des postulants (1) Programme des courtiers directeurs Page 11

15 Expliquer les formules de rémunération offertes (1) Sélectionner des associés et des courtiers à la lumière des exigences relatives aux permis (1) Procéder à la vérification des références (1) Sujets Travail du personnel, des associés et des courtiers (2) Normes et lois en matière de travail (2) Lois en matière de santé et de sécurité au travail (2) Lois sur les droits de la personne (2) Lois sur l accessibilité à l égard des personnes handicapées (2) Contrats de travail (1) Situation des employés Connaissance des rôles au sein du secteur et des liens avec la maison de courtage d hypothèques (2) Assistants détenant ou non un permis (1) Entrepreneurs indépendants (1) Guides de l employé et manuels sur les politiques (1) Orientation (2) Sujets Procédure de cessation d emploi (1) Connaître le cycle de gestion depuis l embauche jusqu à la cessation d emploi (1) Renouvellements, cessations d emploi, transferts (1) Considérations d ordre juridique (congédiements injustifiés) (1) Entrevues de fin d emploi (3) Programme des courtiers directeurs Page 12

16 Compétence 4 Gérer le personnel, les associés et les courtiers Aptitudes connexes : Superviser et évaluer le personnel, les associés et les courtiers de la maison de courtage d hypothèques, et appuyer leur perfectionnement professionnel Résultats d apprentissage Superviser et évaluer le personnel, les associés et les courtiers, et appuyer leur perfectionnement (pondération globale : 1) Pouvoir évaluer les transactions et les dossiers Pouvoir établir que les transactions ont été soumises et exécutées comme il se doit Pouvoir résoudre les problèmes rattachés à des transactions Pouvoir détecter les activités frauduleuses ou contraires à l éthique Pouvoir déterminer les mesures à prendre en cas d activités frauduleuses ou contraires à l éthique Pouvoir discuter des méthodes permettant d exercer une surveillance adéquate du rendement Pouvoir définir et mettre en application des processus d évaluation du rendement Pouvoir créer un programme de perfectionnement professionnel Sujets Supervision des opérations (1) Analyser les transactions et les documents des associés (1) Exercer une surveillance à l égard des demandes soumises (1) Superviser les associés et les courtiers à des fins de conformité (1) Résoudre les problèmes reliés aux transactions (1) Vérifier l information relative aux hypothèques et la conformité des dossiers (1) Repérer les activités frauduleuses (1) Détecter les activités contraires à l éthique et déterminer les mesures à prendre (1) Veiller à disposer de renseignements adéquats concernant les dossiers (1) Programme des courtiers directeurs Page 13

17 Soumettre les demandes en concordance avec les exigences des prêteurs (1) Les demandes soumises permettent aux prêteurs de prendre des décisions éclairées (1) Caractère approprié de la source du prêt (1) Caractère approprié du produit hypothécaire pour les prêteurs et les investisseurs, et exigences de divulgation à l endroit du client (1) Sujets Rendement des associés et des courtiers (1) Processus d évaluation de la productivité et du rendement (1) Objectifs de rendement (activités axées sur le rendement) (1) Surveillance du rendement (1) Évaluation des courtiers et des agents sous l angle de la conformité (1) Prix et reconnaissance (1) Mesures correctives (1) Sujets Formation et perfectionnement des associés et des courtiers (1) Aider les associés ou les courtiers à établir un plan d entreprise (1) Déterminer les objectifs des associés ou des courtiers ainsi que les méthodes à adopter pour atteindre ces objectifs (1) Déterminer les possibilités de perfectionnement professionnel (1) Offrir de la formation (1) Sources de perfectionnement professionnel à l intérieur du secteur (1) Plans de formation pour enrichir les compétences et hausser le rendement (1) Pratiques de mentorat et d encadrement (1) Programme des courtiers directeurs Page 14

18 Compétence 5 Gérer l entreprise et les ressources Aptitudes connexes : Gérer efficacement la maison de courtage d hypothèques et ses ressources Résultats d apprentissage Être un gestionnaire et un dirigeant efficace, définir et gérer les besoins financiers de la maison de courtage d hypothèques, et gérer les activités de cette dernière (pondération globale : 1) Pouvoir gérer les finances de la maison de courtage d hypothèques en conformité avec les lois et les règlements applicables Pouvoir décrire les états financiers courants Posséder les connaissances relatives aux besoins financiers d une maison de courtage d hypothèques Pouvoir mettre en application les principes comptables de base Pouvoir décrire les obligations des fonds en fiducie Pouvoir discuter des exigences fiscales applicables Pouvoir gérer les activités courantes de la maison de courtage d hypothèques Pouvoir commenter les approches de gestion et de leadership Pouvoir décrire les méthodes permettant d instaurer une structure de travail solide et un milieu de travail positif Sujets Gestion d une maison de courtage d hypothèques et leadership (1) Gestion et leadership (1) Erreurs courantes en matière de gestion (1) Instaurer un environnement professionnel et un milieu de travail positifs (1) Instaurer une culture fondée sur le professionnalisme (1) Responsabilisation (1) Contrôler les activités de la maison de courtage d hypothèques (1) Communication (1) Communiquer la vision et les valeurs (1) Programme des courtiers directeurs Page 15

19 Présenter les objectifs, les résultats et les attentes (1) Mobiliser le personnel en vue de l atteinte des objectifs (1) Délégation de pouvoirs (1) Courtiers délégués Exigences de qualification (1) Courtiers délégués Ententes et exigences de divulgation (1) Direction Transition (1) Conseiller sur les pratiques professionnelles (1) Gestion d une équipe (1) Sujets Gestion financière (1) Gestion financière (1) Exigences comptables/conformité de la comptabilité (1) Méthode comptable de base (1) Système comptable (1) Budgétisation et planification des ressources financières (1) Tenue de comptes (1) États financiers (1) Bilan (1) État des résultats (1) État des flux de trésorerie (1) Application des ratios financiers (1) Gestion financière et fiscalité (1) Taxe sur les produits et services (1) Impôt sur le revenu (2) Déduction pour amortissement (2) Gains en capital (2) Transferts électroniques de fonds (1) Processus d enregistrement des transactions hypothécaires (1) Programme des courtiers directeurs Page 16

20 Sujets Fonds en fiducie (1) Obligations (1) Établissement et tenue à jour d un compte en fiducie (1) Compte en fiducie Rapprochement (1) Sujets Gestion du bureau (2) Distribution équitable des tâches et des dossiers (2) Examen des rapports de gestion à la lumière des pratiques exemplaires et des plans en vigueur (1) Systèmes de soutien administratif (2) Logiciels de marketing et de promotion (2) Gestion des conflits entre membres du personnel (2) Travail sous pression (2) Programme des courtiers directeurs Page 17

PROFIL DES COMPÉTENCES AGENT EN ASSURANCE DE DOMMAGES COURTIER EN ASSURANCE DE DOMMAGES EXPERTS EN SINISTRE GESTIONNAIRE

PROFIL DES COMPÉTENCES AGENT EN ASSURANCE DE DOMMAGES COURTIER EN ASSURANCE DE DOMMAGES EXPERTS EN SINISTRE GESTIONNAIRE PROFIL DES COMPÉTENCES AGENT EN ASSURANCE DE DOMMAGES COURTIER EN ASSURANCE DE DOMMAGES EXPERTS EN SINISTRE GESTIONNAIRE Juillet 2010 ADMINISTRATION... 4 MANAGEMENT... 4 Initiation à l organisation...

Plus en détail

Information et sensibilisation des consommateurs à l égard des risques importants liés aux produits hypothécaires

Information et sensibilisation des consommateurs à l égard des risques importants liés aux produits hypothécaires Information et sensibilisation des consommateurs à l égard des risques importants liés aux produits hypothécaires Le Conseil canadien des autorités de réglementation des courtiers hypothécaires (CCARCH)

Plus en détail

Enseignement au cycle primaire (première partie)

Enseignement au cycle primaire (première partie) Ligne directrice du cours menant à une qualification additionnelle Enseignement au cycle primaire (première partie) Annexe D Règlement 184/97 Qualifications requises pour enseigner Normes d exercice de

Plus en détail

Éducation permanente obligatoire pour le secteur des courtiers en hypothèques de l Ontario : Une proposition pour consultation

Éducation permanente obligatoire pour le secteur des courtiers en hypothèques de l Ontario : Une proposition pour consultation Éducation permanente obligatoire pour le secteur des courtiers en hypothèques de l Ontario : Une proposition pour consultation Commission des services financiers de l Ontario Le 17 décembre 2010 Table

Plus en détail

Normes d admissibilité des agents en hypothèques (NAAH) Droits d auteur Imprimeur de la Reine pour l Ontario

Normes d admissibilité des agents en hypothèques (NAAH) Droits d auteur Imprimeur de la Reine pour l Ontario A. Applications A1. Analyser le cadre contextuel des opérations hypothécaires en Ontario. A1.1 Expliquer le rôle des divers participants au sein de l industrie du courtage hypothécaire. A1. Débattre des

Plus en détail

Formation continue obligatoire

Formation continue obligatoire Formation continue obligatoire POLITIQUE (Organismes) Version décembre 2010 S E R V I C E D U D É V E L O P P E M E N T P R O F E S S I O N N E L Table des matières Section 1 : Information générale 3 1.

Plus en détail

ASSOCIATION DES COMPTABLES GÉNÉRAUX ACCRÉDITÉS DU CANADA. Norme de formation Professionnelle continue Version 1.1

ASSOCIATION DES COMPTABLES GÉNÉRAUX ACCRÉDITÉS DU CANADA. Norme de formation Professionnelle continue Version 1.1 ASSOCIATION DES COMPTABLES GÉNÉRAUX ACCRÉDITÉS DU CANADA Norme de formation Professionnelle continue Version 1.1 Association des comptables généraux accrédités du Canada 100 4200 North Fraser Way Burnaby

Plus en détail

Gestion commerciale LCA.8Z. Information : (514) 376-1620, poste 419

Gestion commerciale LCA.8Z. Information : (514) 376-1620, poste 419 Gestion LCA.8Z Information : (514) 376-1620, poste 419 Programme de formation Type de sanction Attestation d études collégiales permettant de cumuler 35 unités 1/3. Buts généraux du programme Ce programme

Plus en détail

Cadre de travail sur les relations avec les gouvernements et la défense des droits. Société canadienne de la sclérose en plaques

Cadre de travail sur les relations avec les gouvernements et la défense des droits. Société canadienne de la sclérose en plaques Cadre de travail sur les relations avec les gouvernements Société canadienne de la sclérose en plaques Juin 2009 Table des matières Contexte... 3 1.0 Mission de la Société canadienne de la sclérose en

Plus en détail

ASSOCIATION CANADIENNE DES COURTIERS DE FONDS MUTUELS

ASSOCIATION CANADIENNE DES COURTIERS DE FONDS MUTUELS Le 12 septembre 2013 Introduction ASSOCIATION CANADIENNE DES COURTIERS DE FONDS MUTUELS PRINCIPE DIRECTEUR N O 2 DE L ACFM NORMES MINIMALES DE SURVEILLANCE DES COMPTES Le présent Principe directeur fixe

Plus en détail

LES SIGNAUX D ALARME : CE QU IL FAUT SURVEILLER 6

LES SIGNAUX D ALARME : CE QU IL FAUT SURVEILLER 6 LES SIGNAUX D ALARME : CE QU IL FAUT SURVEILLER 6 6. LES SIGNAUX D ALARME : CE QU IL FAUT SURVEILLER Les erreurs de gouvernance commises par les administrateurs de fondation sont rares au Canada. Celles

Plus en détail

STRUCTURE DU PLAN D AFFAIRES

STRUCTURE DU PLAN D AFFAIRES LIGNES DIRECTRICES RELATIVES AUX PLANS D'ENTREPRISE FONDS POUR LES PROJETS PILOTES D'INNOVATION (FPPI) Le Fonds pour les projets pilotes d innovation (FPPI) est un programme régi par le Ministère du Développement

Plus en détail

Les points d appui des prêts-levier

Les points d appui des prêts-levier Les points d appui des prêts-levier Déductibilité des frais d intérêt et diversification rapide du portefeuille sont les deux grands piliers sur lesquels s appuie le prêt-levier. Étendant le concept de

Plus en détail

Ligne directrice du cours de perfectionnement pour les directrices et directeurs d école

Ligne directrice du cours de perfectionnement pour les directrices et directeurs d école Ligne directrice du cours de perfectionnement pour les directrices et directeurs d école Règlement 184/97 Qualifications requises pour enseigner Janvier 2005 This document is available in English under

Plus en détail

Devenir un gestionnaire de personnes

Devenir un gestionnaire de personnes Devenir un gestionnaire de personnes SÉRIE PARTENAIRES EN AFFAIRES Déterminer vos besoins Trouver les bonnes personnes Conserver les bons employés SÉRIE PARTENAIRES EN AFFAIRES Le passage de personne d

Plus en détail

AVIS DE RÉGLEMENTATION AUX MEMBRES RÔLES DE LA CONFORMITÉ ET DE LA SURVEILLANCE

AVIS DE RÉGLEMENTATION AUX MEMBRES RÔLES DE LA CONFORMITÉ ET DE LA SURVEILLANCE Personne-ressource : Paige Ward Avocate générale et vice-présidente, Politiques Téléphone : 416-943-5838 Courriel : pward@mfda.ca RM-0057 5 décembre 2006 (révisé le 6 février 2013) Introduction AVIS DE

Plus en détail

Fonds pour la recherche en Ontario

Fonds pour la recherche en Ontario Chapitre 4 Section 4.10 Ministère de la Recherche et de l Innovation Fonds pour la recherche en Ontario Suivi des vérifications de l optimisation des ressources, section 3.10 du Rapport annuel 2009 Contexte

Plus en détail

Ce document a été produit par la Surintendance de l encadrement de la solvabilité de l Autorité des marchés financiers.

Ce document a été produit par la Surintendance de l encadrement de la solvabilité de l Autorité des marchés financiers. GUIDE DE PRÉSENTATION D UNE DEMANDE DE CONSTITUTION D UNE COMPAGNIE D ASSURANCE À CHARTE QUÉBÉCOISE Mars 2008 Ce document a été produit par la Surintendance de l encadrement de la solvabilité de l Autorité

Plus en détail

Services de travail temporaire

Services de travail temporaire Chapitre 4 Section 4.14 Ministère des Services gouvernementaux Services de travail temporaire Suivi des vérifications de l optimisation des ressources, section 3.14 du Rapport annuel 2005 Chapitre 4 Section

Plus en détail

Ligne directrice du cours menant à une qualification additionnelle. Musique instrumentale (deuxième partie)

Ligne directrice du cours menant à une qualification additionnelle. Musique instrumentale (deuxième partie) Ligne directrice du cours menant à une qualification additionnelle Musique instrumentale (deuxième partie) Annexe D Règlement 184/97 Qualifications requises pour enseigner Mai 2005 This document is available

Plus en détail

Exigences en matière d expérience pratique des CPA

Exigences en matière d expérience pratique des CPA Exigences en matière d expérience pratique des CPA Mon emploi est-il admissible aux fins du stage avec vérification de l expérience? La période d acquisition de l expérience pratique admissible peut commencer

Plus en détail

Bulletin des services aux personnes ayant une déficience intellectuelle Ministère des Services sociaux et communautaires

Bulletin des services aux personnes ayant une déficience intellectuelle Ministère des Services sociaux et communautaires Point de mire: la réorganisation Bulletin des services aux personnes ayant une déficience intellectuelle Ministère des Services sociaux et communautaires Réseaux communautaires de soins spécialisés Les

Plus en détail

Guide de travail pour l auto-évaluation:

Guide de travail pour l auto-évaluation: Guide de travail pour l auto-évaluation: Gouvernance d entreprise comité d audit Mars 2015 This document is also available in English. Conditions d application Le Guide de travail pour l auto-évaluation

Plus en détail

5.6 Concertation pour l emploi

5.6 Concertation pour l emploi 5.6 Concertation pour l emploi Soutien à la gestion des ressources humaines 5.6 CONCERTATION POUR L EMPLOI 2012-07-12 Table des matières Section 4 : p. 2 sur 13 Table des matières RÉFÉRENCE Table des matières...

Plus en détail

RÈGLEMENT SUR LA GOUVERNANCE DE LA SOCIÉTÉ DE L'ASSURANCE AUTOMOBILE DU QUÉBEC ET DU FONDS D ASSURANCE AUTOMOBILE DU QUÉBEC

RÈGLEMENT SUR LA GOUVERNANCE DE LA SOCIÉTÉ DE L'ASSURANCE AUTOMOBILE DU QUÉBEC ET DU FONDS D ASSURANCE AUTOMOBILE DU QUÉBEC RÈGLEMENT SUR LA GOUVERNANCE DE LA SOCIÉTÉ DE L'ASSURANCE AUTOMOBILE DU QUÉBEC ET DU FONDS D ASSURANCE AUTOMOBILE DU QUÉBEC Loi sur la Société de l assurance automobile du Québec (chapitre S-11.011) Le

Plus en détail

Bureau du surintendant des institutions financières

Bureau du surintendant des institutions financières Bureau du surintendant des institutions financières Rapport de la Vérification interne sur le Groupe des assurances multirisques (GAM), Secteur de la surveillance Juin 2013 Table des matières 1. Contexte...

Plus en détail

PRINCIPES ET VALEURS EN MATIÈRE DE PLACEMENTS. Régime de pension de l Université d Ottawa (1965)

PRINCIPES ET VALEURS EN MATIÈRE DE PLACEMENTS. Régime de pension de l Université d Ottawa (1965) PRINCIPES ET VALEURS EN MATIÈRE DE PLACEMENTS Régime de pension de l Université d Ottawa (1965) Objectif du fonds Réalisation de l objectif Continuité de l exploitation Rôles et responsabilités L objectif

Plus en détail

Loi de 2005 sur l accessibilité pour les personnes handicapées de l Ontario et Règlement «Normes d accessibilité pour les services à la clientèle»

Loi de 2005 sur l accessibilité pour les personnes handicapées de l Ontario et Règlement «Normes d accessibilité pour les services à la clientèle» Loi de 2005 sur l accessibilité pour les personnes handicapées de l Ontario et Règlement «Normes d accessibilité pour les services à la clientèle» Ontario East Municipal Conference, le 16 septembre 2009

Plus en détail

BUREAU DU CONSEIL PRIVÉ. Vérification de la gouvernance ministérielle. Rapport final

BUREAU DU CONSEIL PRIVÉ. Vérification de la gouvernance ministérielle. Rapport final BUREAU DU CONSEIL PRIVÉ Vérification de la gouvernance ministérielle Division de la vérification et de l évaluation Rapport final Le 27 juin 2012 Table des matières Sommaire... i Énoncé d assurance...iii

Plus en détail

Votre Énoncé de politique de placement. exemple. Date : 21/03/10. Téléphone : (123) 456-7890. Téléphone : (123) 456-7890

Votre Énoncé de politique de placement. exemple. Date : 21/03/10. Téléphone : (123) 456-7890. Téléphone : (123) 456-7890 Votre Énoncé de politique de placement Date : 21/03/10 Préparé pour : Adresse : Province : Code postal : Jean Untel 123, rue Untel Ontario A1B 2C3 Téléphone : (123) 456-7890 Préparé par : Adresse : Province

Plus en détail

RECUEIL DES POLITIQUES EED01-DA ÉDUCATION DE L ENFANCE EN DIFFICULTÉ Protocole de collaboration pour la prestation de services auprès des élèves

RECUEIL DES POLITIQUES EED01-DA ÉDUCATION DE L ENFANCE EN DIFFICULTÉ Protocole de collaboration pour la prestation de services auprès des élèves RÉSOLUTION : 245-10 Date d adoption : 23 novembre 2010 En vigueur : 23 novembre 2010 À réviser avant : Directives administratives et date d entrée en vigueur : EED-DA1 23 novembre 2010 RECUEIL DES POLITIQUES

Plus en détail

PROGRAMME DE MENTORAT

PROGRAMME DE MENTORAT CONSEIL SCOLAIRE ACADIEN PROVINCIAL PROGRAMME DE MENTORAT ÉNONCÉ PRATIQUE Le Conseil scolaire acadien provincial désire promouvoir un programme de mentorat qui servira de soutien et d entraide auprès des

Plus en détail

SECTION VI OUTILS DE GESTION DU RENDEMENT POUR DES FAMILLES D EMPLOIS COMMUNES POUR LES COMPÉTENCES COMPORTEMENTALES

SECTION VI OUTILS DE GESTION DU RENDEMENT POUR DES FAMILLES D EMPLOIS COMMUNES POUR LES COMPÉTENCES COMPORTEMENTALES Compétences pour les intervenants canadiens en toxicomanie SECTION VI OUTILS DE GESTION DU RENDEMENT POUR DES FAMILLES D EMPLOIS COMMUNES POUR LES COMPÉTENCES COMPORTEMENTALES Cette documentation est publiée

Plus en détail

Faits saillants du Cadre des profils de compétences en TIC

Faits saillants du Cadre des profils de compétences en TIC Développer aujourd hui la main-d œuvre de demain Information and Communications Technology Council Conseil des technologies de l information et des communications Faits saillants du Cadre des profils de

Plus en détail

APERÇU DES OBLIGATIONS

APERÇU DES OBLIGATIONS Avis sur les règles Note d orientation Règles des courtiers membres Destinataires à l'interne : Affaires juridiques et conformité Détail Formation Haute direction Institutions Vérification interne Personne-ressource

Plus en détail

Secrétariat du Conseil du Trésor du Canada Améliorations recommandées pour étude

Secrétariat du Conseil du Trésor du Canada Améliorations recommandées pour étude Secrétariat du Conseil du Trésor du Canada Améliorations recommandées pour étude Rapport d inspection des pratiques professionnelles Date : le 16 janvier 2012 Table des matières DÉCLARATION DU VALIDATEUR

Plus en détail

L ASSOCIATION DES COMPTABLES GÉNÉRAUX ACCRÉDITÉS DU CANADA. Normes d accès à l exercice en cabinet privé et de maintien du statut Version 2.

L ASSOCIATION DES COMPTABLES GÉNÉRAUX ACCRÉDITÉS DU CANADA. Normes d accès à l exercice en cabinet privé et de maintien du statut Version 2. L ASSOCIATION DES COMPTABLES GÉNÉRAUX ACCRÉDITÉS DU CANADA Normes d accès à l exercice en cabinet privé et de maintien du statut Version 2.1 Association des comptables généraux accrédités du Canada 100

Plus en détail

La permission de diffuser est accordée. Prière de mentionner l Association des infirmières et infirmiers du Canada.

La permission de diffuser est accordée. Prière de mentionner l Association des infirmières et infirmiers du Canada. Énoncé de position LA PLANIFICATION NATIONALE DES RESSOURCES HUMAINES DE LA SANTÉ POSITION DE L AIIC L AIIC croit qu une planification réussie des ressources humaines de la santé au Canada passe par un

Plus en détail

INTRODUCTION AU PROGRAMME D ASSURANCE DE LA QUALITÉ

INTRODUCTION AU PROGRAMME D ASSURANCE DE LA QUALITÉ JUIN 2009 INTRODUCTION AU PROGRAMME D ASSURANCE DE LA QUALITÉ Placez dans l onglet no 5 de votre classeur des ressources des membres Le programme d assurance de la qualité de l Ordre des ergothérapeutes

Plus en détail

Politique des stages. Direction des études

Politique des stages. Direction des études Direction des études Service des programmes et de la réussite scolaire Politique des stages Recommandée par la Commission des études du 6 décembre 2011 Adoptée par le conseil d administration du 15 mai

Plus en détail

>> TECHNIQUES DE COMPTABILITÉ ET DE GESTION 410.B0

>> TECHNIQUES DE COMPTABILITÉ ET DE GESTION 410.B0 Pondération : le 1 er chiffre représente le nombre d heures de théorie, le 2 e chiffre représente le nombre d heures de laboratoire et le 3 e chiffre représente le nombre d heures de travail personnel.

Plus en détail

Appel de mises en candidature et d inscriptions

Appel de mises en candidature et d inscriptions www.csae.com Prix Leadership 2013 Appel de mises en candidature et d inscriptions Prix Pinnacle Prix Griner Prix de membre honoraire à vie Prix Donna Mary Shaw Prix «Les associations, sources d un Canada

Plus en détail

Restaurant Brands International Inc. Conseil d administration Lignes directrices sur la gouvernance. Adoptées le 11 décembre 2014

Restaurant Brands International Inc. Conseil d administration Lignes directrices sur la gouvernance. Adoptées le 11 décembre 2014 Restaurant Brands International Inc. Conseil d administration Lignes directrices sur la gouvernance Adoptées le 11 décembre 2014 Le conseil d administration (le «conseil») de Restaurant Brands International

Plus en détail

La Loi canadienne anti-pourriel. Séance d information 2014

La Loi canadienne anti-pourriel. Séance d information 2014 La Loi canadienne anti-pourriel Séance d information 2014 Avis Cette présentation a été préparée par le personnel de la Commission dans le but de fournir des informations générales à l égard de la Loi

Plus en détail

Gestionnaires. Parcoursd apprentissage

Gestionnaires. Parcoursd apprentissage Gestionnaires Parcoursd apprentissage V2 VOTRE PARTENAIRE EN APPRENTISSAGE L École de la fonction publique du Canada offre des produits d apprentissage et de formation qui contribuent au renouvellement

Plus en détail

RÉGIME COMPLÉMENTAIRE DE RETRAITE DES EMPLOYÉS DES OFFICES MUNICIPAUX D HABITATION DU QUÉBEC

RÉGIME COMPLÉMENTAIRE DE RETRAITE DES EMPLOYÉS DES OFFICES MUNICIPAUX D HABITATION DU QUÉBEC RÉGIME COMPLÉMENTAIRE DE RETRAITE DES EMPLOYÉS DES OFFICES MUNICIPAUX D HABITATION DU QUÉBEC POLITIQUE DE PLACEMENT RELATIVE AUX ACTIFS DU RÉGIME DE RETRAITE Février 1998 Mise à jour : Revue en septembre

Plus en détail

Obtenir le titre de prêteur. agréé. La clé qui ouvre de nouvelles portes AU CŒUR DE L HABITATION

Obtenir le titre de prêteur. agréé. La clé qui ouvre de nouvelles portes AU CŒUR DE L HABITATION Obtenir le titre de prêteur agréé La clé qui ouvre de nouvelles portes AU CŒUR DE L HABITATION La SCHL aide les Canadiens à répondre à leurs besoins en matière de logement. En tant qu autorité en matière

Plus en détail

Ouvrir un compte personnel

Ouvrir un compte personnel www.iiroc.ca 1 877 442-4322 Organisme canadien de réglementation du commerce des valeurs mobilières Ouvrir un compte personnel Ce que votre société de courtage doit apprendre sur vous et pourquoi Investment

Plus en détail

Formulaire d évaluation du stage d expérience pratique - cheminement CPA, CGA

Formulaire d évaluation du stage d expérience pratique - cheminement CPA, CGA 5, Place Ville Marie, bureau 800 Montréal (Québec) H3B 2G2 T. 514 288.3256 1 800 363.4688 Téléc. 514 843.8375 www.cpaquebec.ca Formulaire d évaluation du stage d expérience pratique - cheminement CPA,

Plus en détail

Le 6 août 2014. Comité permanent des finances Parlement du Canada Chambre des communes 131, rue Queen, 6 e étage Ottawa (Ontario) K1A 0A6

Le 6 août 2014. Comité permanent des finances Parlement du Canada Chambre des communes 131, rue Queen, 6 e étage Ottawa (Ontario) K1A 0A6 Le 6 août 2014 Comité permanent des finances Parlement du Canada Chambre des communes 131, rue Queen, 6 e étage Ottawa (Ontario) K1A 0A6 Mesdames et Messieurs les membres du Comité permanent des finances,

Plus en détail

Administration de l établissement. (Ressources humaines)

Administration de l établissement. (Ressources humaines) Administration de l établissement (Ressources humaines) Chapitre 3 Administration de l établissement (Ressources humaines) Section Sujet traité Page 3000 Résumé... 3-2 3100 Qualité de la gestion. 3-3 3101

Plus en détail

Rapport intermédiaire de la direction sur le rendement du Fonds Pour la période de six mois close le 30 septembre 2013

Rapport intermédiaire de la direction sur le rendement du Fonds Pour la période de six mois close le 30 septembre 2013 Rapport intermédiaire de la direction sur le rendement du Fonds Pour la période de six mois close le 30 septembre 2013 Le présent rapport intermédiaire de la direction sur le rendement du Fonds renferme

Plus en détail

Poste à temps plein permanent Selon l échelle salariale de la CDRHPNQ en vigueur

Poste à temps plein permanent Selon l échelle salariale de la CDRHPNQ en vigueur AFFICHAGE DE POSTE 2 e affichage Titre du poste : Département : Gestionnaire : Lieu de travail : Catégorie : Salaire : Employés sous gestion : Priorité d embauche : Directeur des Services de soutien Services

Plus en détail

CNAC. Appel à commentaires. Missions d examen. préparé par le Conseil des normes d audit et de certification

CNAC. Appel à commentaires. Missions d examen. préparé par le Conseil des normes d audit et de certification Appel à commentaires Missions d examen préparé par le Conseil des normes d audit et de certification Date limite de réception des commentaires : le 11 avril 2011 CNAC APPEL À COMMENTAIRES MISSIONS D EXAMEN

Plus en détail

Étapes suivantes du plan d action du Manitoba

Étapes suivantes du plan d action du Manitoba Juillet 2005 Pour aller de l avant : L apprentissage et la garde des jeunes enfants Étapes suivantes du plan d action du Manitoba Introduction En novembre 1999, le gouvernement du Manitoba a confirmé son

Plus en détail

DIRIGEZ MIEUX. AMÉLIOREZ VOTRE COACHING AUPRÈS DES LEADERS. INSTAUREZ UNE MEILLEURE CULTURE DE LEADERSHIP.

DIRIGEZ MIEUX. AMÉLIOREZ VOTRE COACHING AUPRÈS DES LEADERS. INSTAUREZ UNE MEILLEURE CULTURE DE LEADERSHIP. DIRIGEZ MIEUX. AMÉLIOREZ VOTRE COACHING AUPRÈS DES LEADERS. INSTAUREZ UNE MEILLEURE CULTURE DE LEADERSHIP. MOBILIS PERFORMA PRÉSENTE LE PROGRAMME DE FORMATION PROFESSIONNELLE EN, UNE FORMATION ÉLABORÉE

Plus en détail

Administration canadienne de la sûreté du transport aérien

Administration canadienne de la sûreté du transport aérien Administration canadienne de la sûreté du transport aérien Norme relative au système de gestion des fournisseurs de services de contrôle de l ACSTA Octobre 2009 La présente norme est assujettie aux demandes

Plus en détail

RAPPORT INTERMÉDIAIRE DE LA DIRECTION SUR LE RENDEMENT DU FONDS. Analyse du rendement par la direction

RAPPORT INTERMÉDIAIRE DE LA DIRECTION SUR LE RENDEMENT DU FONDS. Analyse du rendement par la direction RAPPORT INTERMÉDIAIRE DE LA DIRECTION SUR LE RENDEMENT DU FONDS Fonds diversifiés Fonds de répartition d'actifs Banque Nationale Pour la période terminée le 30 juin 2015 Le présent rapport intermédiaire

Plus en détail

Les investissements étrangers dans l immobilier canadien

Les investissements étrangers dans l immobilier canadien Les investissements étrangers dans l immobilier canadien La compréhension des principaux enjeux sous-jacents à l acquisition, à la location, au financement ou à l aménagement d un immeuble au Canada permettra

Plus en détail

VALENER INC. (la «Société») POLITIQUE RELATIVE À LA NÉGOCIATION RESTREINTE

VALENER INC. (la «Société») POLITIQUE RELATIVE À LA NÉGOCIATION RESTREINTE VALENER INC. (la «Société») POLITIQUE RELATIVE À LA NÉGOCIATION RESTREINTE Politique approuvée par le Conseil d administration le 29 septembre 2010 1. ÉNONCÉ DE POLITIQUE La législation en valeurs mobilières

Plus en détail

LIGNE DIRECTRICE SUR LA CONFORMITÉ

LIGNE DIRECTRICE SUR LA CONFORMITÉ LIGNE DIRECTRICE SUR LA CONFORMITÉ Avril 2009 Table des matières Préambule... 3 Introduction... 4 Champ d application... 5 Entrée en vigueur et processus de mise à jour... 6 1. Cadre de gestion de la conformité...

Plus en détail

Grands Magasins et Magasins Multi-Commerces

Grands Magasins et Magasins Multi-Commerces Famille professionnelle de l, Secrétaire / Assistant Assistant, assistant administratif Le secrétaire aide à la planification et à l organisation des activités afin de faciliter la gestion de l information.

Plus en détail

i) Types de questions Voici les lignes directrices pour chaque type de question ainsi que la pondération approximative pour chaque type :

i) Types de questions Voici les lignes directrices pour chaque type de question ainsi que la pondération approximative pour chaque type : Raison d être Plan des examens Audit interne et contrôles internes [MU1] 2011-2012 Les examens Audit interne et contrôles internes [MU1] ont été élaborés à l aide d un plan d examen. Le plan d examen,

Plus en détail

PLAN STRATÉGIQUE 2013-2016. Institut de la gestion financière du Canada (igf*fmi)

PLAN STRATÉGIQUE 2013-2016. Institut de la gestion financière du Canada (igf*fmi) PLAN STRATÉGIQUE 2013-2016 Institut de la gestion financière du Canada (igf*fmi) Ce rapport a été préparé par : 205, rue Catherine, Suite 300 Ottawa, Ontario K2P 1C3 Tél. : 613.230.6424 Fax : 613.567.1504

Plus en détail

Schéma du plan d affaires

Schéma du plan d affaires Plan d affaires Schéma du plan d affaires SOMMAIRE EXÉCUTIF DESCRIPTION DU PROJET OBJECTIFS FORME JURIDIQUE ÉQUIPE DIRIGEANTE MARKETING PRODUCTION SOUTIEN ADMINISTRATIF ANALYSE MARCHÉ ANALYSE MARKETING

Plus en détail

Lignes directrices à l intention des praticiens

Lignes directrices à l intention des praticiens Janvier 2005 Lignes directrices à l intention des praticiens Visiter notre site Web : www.cga-pdnet.org/fr-ca Le praticien exerçant seul ou au sein d un petit cabinet et l indépendance Le Code des principes

Plus en détail

Financement d une entreprise étrangère qui exerce des activités au Canada

Financement d une entreprise étrangère qui exerce des activités au Canada Financement d une entreprise étrangère qui exerce des activités au Canada Le Canada offre des occasions d affaire à ceux qui souhaitent financer une entreprise étrangère au pays et présente tout un éventail

Plus en détail

Outil d évaluation de la FC pour les CIM MD

Outil d évaluation de la FC pour les CIM MD Façon d utiliser le présent document Cet outil est fourni pour aider les candidats aspirant au titre de (CIM MD ) à évaluer la pertinence de leurs activités de formation continue en ce qui a trait aux

Plus en détail

Affaires autochtones et Développement du Nord Canada. Rapport de vérification interne

Affaires autochtones et Développement du Nord Canada. Rapport de vérification interne Affaires autochtones et Développement du Nord Canada Rapport de vérification interne Vérification de la délégation des pouvoirs, de la conception organisationnelle et de la classification Préparé par la

Plus en détail

Plan Stratégique 2008-2013

Plan Stratégique 2008-2013 Plan Stratégique 2008-2013 Version finale Adopté le 26 septembre par le Conseil d administration Septembre 2008 Mission La Société Santé en français est un chef de file national qui assure, en étroite

Plus en détail

DEMANDE DE COMMENTAIRES

DEMANDE DE COMMENTAIRES DEMANDE DE COMMENTAIRES Avis et demande de commentaires Publication du projet de Règle MB 001 sur la délivrance de permis et obligations continues des courtiers en hypothèque et du projet de Règle MB 002

Plus en détail

Le Réseau de conciliation du secteur financier Un cadre pour la collaboration Le 10 Août, 2007

Le Réseau de conciliation du secteur financier Un cadre pour la collaboration Le 10 Août, 2007 Le Réseau de conciliation du secteur financier Un cadre pour la collaboration Le 10 Août, 2007 Page 1 sur 15 NOTE La présente note et les documents joints décrivent un cadre pour la collaboration continue

Plus en détail

Assurer la compétence des juristes

Assurer la compétence des juristes BARREAU DU HAUT -CANADA Assurer la compétence des juristes The Law Society of Upper Canada LET RIGHT PREVAIL Barreau du Haut-Canada La Loi sur le Barreau exige du Barreau qu il veille à ce que la population

Plus en détail

Parallèlement, la Société a prévu des procédures visant la soumission confidentielle et anonyme de telles plaintes. 3. NATURE DE LA PLAINTE

Parallèlement, la Société a prévu des procédures visant la soumission confidentielle et anonyme de telles plaintes. 3. NATURE DE LA PLAINTE Politique et procédures à suivre pour la soumission de plaintes concernant la comptabilité, les contrôles comptables internes, l audit, l environnement et d autres questions 1. OBJECTIFS ET PORTÉE Groupe

Plus en détail

L immobilier en tant que profession : Comment devenir un agent immobilier agréé au Nouveau-Brunswick

L immobilier en tant que profession : Comment devenir un agent immobilier agréé au Nouveau-Brunswick L immobilier en tant que profession : Comment devenir un agent immobilier agréé au Nouveau-Brunswick Janvier 2015 Qu est-ce que l AAINB? L Association des agents immobiliers du Nouveau-Brunswick (AAINB)

Plus en détail

Opérations entre apparentés

Opérations entre apparentés exposé-sondage CONSEIL SUR LA COMPTABILITÉ DANS LE SECTEUR PUBLIC PROJET DE NORMES COMPTABLES Opérations entre apparentés Septembre 2012 DATE LIMITE DE RÉCEPTION DES COMMENTAIRES : LE 21 NOVEMBRE 2012

Plus en détail

Consultez-nous. Traiter votre plainte par la résolution locale

Consultez-nous. Traiter votre plainte par la résolution locale Consultez-nous Traiter votre plainte par la résolution locale 2 Table des matières Qu est-ce que le Bureau du directeur indépendant de l examen de la police?...3 Qu est-ce que la résolution locale?...

Plus en détail

1. IMPORTANCE D UN PROGRAMME DE SÉCURITÉ ET DE SANTÉ

1. IMPORTANCE D UN PROGRAMME DE SÉCURITÉ ET DE SANTÉ Importance d un programme de sécurité et de santé 1. IMPORTANCE D UN PROGRAMME DE SÉCURITÉ ET DE SANTÉ Raison d être d un programme de sécurité et de santé Un bon programme de sécurité et de santé dans

Plus en détail

Fonds de capital-risque étranger ou de capital-investissement important Formulaire de demande pour investisseur admissible

Fonds de capital-risque étranger ou de capital-investissement important Formulaire de demande pour investisseur admissible 393, avenue University, bureau 1701, 17 e étage, Toronto (Ontario) M5G 1E6 Fonds ontarien de développement des technologies émergentes Fonds de capital-risque étranger ou de capital-investissement important

Plus en détail

CHARTE DU COMITÉ DES RESSOURCES HUMAINES ET DE RÉMUNÉRATION DU CONSEIL D ADMINISTRATION DE TIM HORTONS INC.

CHARTE DU COMITÉ DES RESSOURCES HUMAINES ET DE RÉMUNÉRATION DU CONSEIL D ADMINISTRATION DE TIM HORTONS INC. CHARTE DU COMITÉ DES RESSOURCES HUMAINES ET DE RÉMUNÉRATION DU CONSEIL D ADMINISTRATION DE TIM HORTONS INC. Adoptée le 28 septembre 2009 (Modification la plus récente : novembre 2013) La présente charte

Plus en détail

Liste de vérification de la mise en œuvre d une équipe de santé familiale

Liste de vérification de la mise en œuvre d une équipe de santé familiale Équipes de santé familiale Améliorer les soins de santé familiale Liste de vérification de la mise en œuvre d une équipe de santé familiale Juillet 2009 Version 2.0 Table des matières Introduction...3

Plus en détail

Un meilleur système pour protéger la santé et la sécurité des Canadiens. Projet de règlement sur la salubrité des aliments au Canada

Un meilleur système pour protéger la santé et la sécurité des Canadiens. Projet de règlement sur la salubrité des aliments au Canada Un meilleur système pour protéger la santé et la sécurité des Canadiens Projet de règlement sur la salubrité des aliments au Canada La transformation de l ACIA Raison d être o Mondialisation et concentration

Plus en détail

Pas d installations ou d équipement particuliers.

Pas d installations ou d équipement particuliers. COURS MAM1010 : Niveau : Préalable : Description : Paramètres : MARKÉTING ET GESTION Débutant Aucun L élève acquiert des notions de base en gestion et en markéting et donne des indications sur les meilleures

Plus en détail

CADRE DE RÉFÉRENCES POUR LA RÉDACTION DE PLAN D AFFAIRES

CADRE DE RÉFÉRENCES POUR LA RÉDACTION DE PLAN D AFFAIRES CADRE DE RÉFÉRENCES POUR LA RÉDACTION DE PLAN D AFFAIRES Préambule Le cadre de références pour la rédaction de plan d'affaires est un document de travail qui a pour but de vous guider dans la rédaction

Plus en détail

Le cadre de référence de la Fondation des maladies du cœur et de l AVC : La conduite responsable de la recherche

Le cadre de référence de la Fondation des maladies du cœur et de l AVC : La conduite responsable de la recherche Le cadre de référence de la Fondation des maladies du cœur et de l AVC : La conduite responsable de la recherche Juin 2013 LE CADRE DE RÉFÉRENCE DE LA FONDATION DES MALADIES DU CŒUR ET DE L AVC : LA CONDUITE

Plus en détail

Courtage immobilier résidentiel - EEC.1Y

Courtage immobilier résidentiel - EEC.1Y Attestation d études collégiales Courtage immobilier résidentiel - EEC.1Y Le programme d attestation d études collégiales (AEC) Courtage immobilier résidentiel est d une durée de 570 heures L'objectif

Plus en détail

OUVERTURE SUR LA DIVERSITÉ INNOVANTE

OUVERTURE SUR LA DIVERSITÉ INNOVANTE OUVERTURE SUR LA DIVERSITÉ INNOVANTE OUVERTURE SUR LA DIVERSITÉ INNOVANTE Cette fi che est un outil d introduction au concept de la gestion interculturelle. Elle est destinée aux gestionnaires de PME afi

Plus en détail

ÉNONCÉ DE PRINCIPES LE COMMERCE ÉLECTRONIQUE DES PRODUITS D ASSURANCE

ÉNONCÉ DE PRINCIPES LE COMMERCE ÉLECTRONIQUE DES PRODUITS D ASSURANCE ÉNONCÉ DE PRINCIPES LE COMMERCE ÉLECTRONIQUE DES PRODUITS D ASSURANCE Le présent document reflète le travail d organismes de réglementation membres du CCRRA. Les opinions qui y sont exprimées ne doivent

Plus en détail

Réglementation des jeux de casino

Réglementation des jeux de casino Chapitre 4 Section 4.01 Commission des alcools et des jeux de l Ontario Réglementation des jeux de casino Suivi des vérifications de l optimisation des ressources, section 3.01 du Rapport annuel 2010 Contexte

Plus en détail

Standards d accès, de continuité, de qualité, d efficacité et d efficience

Standards d accès, de continuité, de qualité, d efficacité et d efficience Standards d accès, de continuité, de qualité, d efficacité et d efficience Ligne provinciale d intervention téléphonique en prévention du suicide 1 866 APPELLE Octobre 2014 Table des matières Contexte...

Plus en détail

OUVRIR UN COMPTE PERSONNEL

OUVRIR UN COMPTE PERSONNEL OUVRIR UN COMPTE PERSONNEL Renseignements et documents exigés Novembre 2008 Ouvrir un compte personnel TABLE DES MATIÈRES I. À PROPOS DE L OCRCVM 1 II. OUVERTURE D UN COMPTE 1 III. DEMANDE D OUVERTURE

Plus en détail

«Identifier et définir le besoin en recrutement»

«Identifier et définir le besoin en recrutement» «Identifier et définir le besoin en recrutement» LES ETAPES DU RECRUTEMENT Le recrutement est une démarche structurée qui comporte plusieurs étapes aux quelles il faut attacher de l importance. La majorité

Plus en détail

Chez Co-operators, la prestation des services d assurance repose sur quatre principes fondamentaux :

Chez Co-operators, la prestation des services d assurance repose sur quatre principes fondamentaux : The Co-operators Group Limited Groupe Co-operators limitée Le mercredi 29 août 2012 Groupe de travail antifraude de l assurance-automobile de l Ontario Unité des politiques applicables aux compagnies d

Plus en détail

CFC 450 PROGRAMME DES CADRES DIRIGEANTS SYLLABUS

CFC 450 PROGRAMME DES CADRES DIRIGEANTS SYLLABUS CFC 450 PROGRAMME DES CADRES DIRIGEANTS SYLLABUS AVANT-PROPOS 1. Le Programme des cadres dirigeants (PCD) est un programme de séminaire en résidence de quatre jours et demi à l intention des officiers

Plus en détail

INFORMATION À COMMUNIQUER EN MATIÈRE DE RÉMUNÉRATION EN APPLICATION DU TROISIÈME PILIER

INFORMATION À COMMUNIQUER EN MATIÈRE DE RÉMUNÉRATION EN APPLICATION DU TROISIÈME PILIER INFORMATION À COMMUNIQUER EN MATIÈRE DE RÉMUNÉRATION EN APPLICATION DU TROISIÈME PILIER Les renseignements, communiqués dans le présent document, au sujet de La Great-West, compagnie d assurance-vie («la

Plus en détail

NORME 5 NORMES ET PROCÉDURE D AUTO-ACCRÉDITATION

NORME 5 NORMES ET PROCÉDURE D AUTO-ACCRÉDITATION NORME 5 NORME ET PROCÉDURE D AUTO-ACCRÉDITATION Bien que cette Norme apparaisse dans le Code canadien de sécurité pour les transporteurs routiers, il est important de noter qu'elle s'applique à tous les

Plus en détail

Gestion de la sécurité de l information par la haute direction

Gestion de la sécurité de l information par la haute direction Étude technique Gestion de la sécurité de l information par la haute direction _la force de l engagement MC Groupe CGI inc. 2004, 2010. Tous droits réservés. Aucune partie de cette publication ne peut

Plus en détail

Plan de formation pour le profil de compétences pour les dirigeants d entreprise Comité de formation et Comité relève et mentorat

Plan de formation pour le profil de compétences pour les dirigeants d entreprise Comité de formation et Comité relève et mentorat pour le profil de compétences pour les dirigeants d entreprise Comité de formation et Comité relève et mentorat Présenté par : Percy Grégoire Coordonnateur à la formation Laval, le 6 août 2009 Afin d aider

Plus en détail

Politique de conformité relative à la lutte contre la corruption et la Loi sur les manœuvres frauduleuses étrangères

Politique de conformité relative à la lutte contre la corruption et la Loi sur les manœuvres frauduleuses étrangères Politique de conformité relative à la lutte contre la corruption et la Loi sur les manœuvres frauduleuses étrangères Crawford & Compagnie et toutes ses filiales à travers le monde sont soumises à certaines

Plus en détail

SOUMISSION DE LA CHAMBRE DE LA SÉCURITÉ FINANCIÈRE

SOUMISSION DE LA CHAMBRE DE LA SÉCURITÉ FINANCIÈRE SOUMISSION DE LA CHAMBRE DE LA SÉCURITÉ FINANCIÈRE AU CONSEIL CANADIEN DES RESPONSABLES DE LA RÉGLEMENTATION D ASSURANCE ET LES ORGANISMES DE RÉGLEMENTATION DES SERVICES D ASSURANCE AU CANADA (CISRO) COMITÉ

Plus en détail