Programme des courtiers directeurs Compétences et programme de formation

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Programme des courtiers directeurs Compétences et programme de formation"

Transcription

1 Programme des courtiers directeurs Compétences et programme de formation Le Conseil canadien des autorités de réglementation des courtiers hypothécaires (CCARCH) entend définir des normes nationales touchant le programme de formation et le contenu des cours conduisant à la délivrance des permis. Dans ce but, le CCARCH a adopté une approche fondée sur les compétences pour l élaboration des cours de formation conduisant à l obtention du permis de courtage hypothécaire à l échelle du pays. Le CCARCH a procédé à la définition des compétences fondamentales dans le secteur du courtage hypothécaire. Ces compétences fondamentales et les résultats d apprentissage connexes forment le contenu de base requis des cours permettant d obtenir le permis. Le CCARCH amorce des consultations auprès des parties prenantes au sujet de son document intitulé Programme des courtiers directeurs Compétences et programme de formation. Ce document expose le contenu requis des cours devant conduire à l obtention du permis dans le cas des courtiers directeurs en définissant les compétences fondamentales que l on doit posséder pour diriger une maison de courtage d hypothèques. Il est destiné aux fournisseurs de cours, qui pourront l utiliser à titre de plan directeur du programme de formation aux fins de la préparation de leurs cours. Données de base Le CCARCH est une association intergouvernementale constituée de cadres supérieurs représentant des gouvernements et des organismes de réglementation dont la tâche est de réglementer le secteur du courtage hypothécaire et d assurer l application des lois régissant le courtage hypothécaire dans leurs administrations respectives au Canada. Le mandat du CCARCH consiste notamment à améliorer et à promouvoir l harmonisation des pratiques de réglementation applicables aux courtiers hypothécaires afin de servir l intérêt public. Les membres du Conseil collaborent entre eux ainsi qu avec d autres parties prenantes afin de déterminer les tendances et de donner suite aux enjeux communs touchant la réglementation, en misant sur la promotion de solutions nationales qui contribuent à la protection du public ainsi qu à l ouverture et à l équité du marché La définition de normes nationales applicables au programme de formation et aux cours conduisant à l obtention des permis devrait permettre d améliorer la protection du public, et plus particulièrement des personnes qui font appel à des services de courtage hypothécaire, et également de rehausser le professionnalisme à l échelle du secteur. De telles normes nationales viendront aussi soutenir les efforts constants que déploient les administrations fédérale, provinciales et territoriales pour éliminer les obstacles aux échanges commerciaux interprovinciaux et à la mobilité de la main-d œuvre.

2 Enjeu Le CCARCH a opté pour un cadre de formation en deux volets dans le contexte de la détermination des compétences fondamentales dans le secteur du courtage hypothécaire. Plus précisément, on subdivise le secteur en faisant une distinction entre deux ensembles d activités professionnelles, selon que l on travaille dans le secteur du courtage hypothécaire ou que l on dirige des activités de courtage hypothécaire 1. Le premier volet correspond aux compétences fondamentales requises pour être associé hypothécaire. Le CCARCH a mis la dernière main à son document intitulé Programme d associés hypothécaires Compétences et programme de formation en décembre Le document Programme des courtiers directeurs Compétences et programme de formation, qui fait l objet des présentes consultations, vise le second volet. Il porte sur les compétences qu il faut posséder pour diriger une maison de courtage. Pris conjointement, les deux documents exposant les compétences fondamentales et le programme de formation énoncent les compétences de base qui sont absolument requises dans le secteur du courtage hypothécaire. Le document Programme des courtiers directeurs Compétences et programme de formation qui est mis de l avant définit sept compétences fondamentales ainsi que des résultats d apprentissage associés à chacune d entre elles. Ces compétences ont été mises en lumière à partir des activités et des responsabilités des courtiers directeurs ainsi que des exigences de formation en vigueur pour obtenir un permis de courtier directeur. Il y a à la fois des compétences axées sur la conformité et des compétences opérationnelles, le but étant de refléter l éventail des compétences qui doivent posséder les courtiers directeurs au Canada. Consultations Thèmes Le CCARCH aimerait que les parties prenantes lui soumettent leurs commentaires sur les thèmes suivants : Le caractère exhaustif des compétences mises de l avant et des résultats d apprentissage connexes; La pondération des résultats d apprentissage et des différents sujets; L utilité d englober à la fois des compétences axées sur la conformité et des compétences opérationnelles; La prise en compte de compétences opérationnelles, de résultats d apprentissage et de sujets coïncidant avec des exigences réglementaires à titre d éléments pouvant être abordés lors d un examen pour l obtention d un permis (éléments assortis du coefficient de pondération 2 dans le document Programme des courtiers directeurs Compétences et 1 Tout dépendant de la province, le premier volet comprendra les activités des agents, des courtiers et des associés, y compris les «submortgage brokers». Aux fins du présent document, on parlera d «associés hypothécaires» pour désigner ce volet. Le second volet englobe les activités des courtiers directeurs, des courtiers principaux et des dirigeants de maisons de courtage (dans le présent document, les «courtiers principaux»).

3 programme de formation). Le CCARCH envisage cette approche plutôt que de se limiter aux éléments pouvant être soumis à un test et qui sont rattachés aux exigences de conformité. Les parties prenantes qui souhaitent présenter des commentaires sont priées de les faire parvenir à l adresse suivante, et ce, d ici le 13 janvier 2014 : ou Secrétariat du CCARCH 5160, rue Yonge 16 e étage, case 85 Toronto (Ontario) M2N 6L9

4 PROGRAMME DES COURTIERS DIRECTEURS COMPÉTENCES ET PROGRAMME DE FORMATION

5 Préface Le Conseil canadien des autorités de réglementation des courtiers hypothécaires (CCARCH) est une association intergouvernementale constituée de cadres supérieurs représentant des gouvernements et des organismes d autoréglementation dont la tâche est d assurer l application des lois régissant le courtage hypothécaire dans leurs administrations respectives. Les activités du CCARCH visent à améliorer et à promouvoir l harmonisation des pratiques de réglementation applicables aux courtiers hypothécaires afin de servir l intérêt public, ce qui comprend l élaboration de normes de pratique ainsi que l établissement de normes de formation de base ou de canevas de programmes de formation pour étayer la préparation des cours. Documents sur les compétences et sur l établissement d un programme de formation Le CCARCH œuvre à l établissement d une approche nationale de formation conduisant à la délivrance du permis de courtier hypothécaire. L un des éléments clés à cet égard consiste à élaborer des normes nationales touchant le programme de formation et le contenu des cours conduisant à l obtention du permis. Des cours efficaces et au contenu judicieux permettront aux personnes qui les suivent d acquérir les compétences nécessaires à l exercice de la profession. Le présent document, qui traite des compétences fondamentales et du programme de formation, expose le contenu et les exigences de formation de base aux fins des cours conduisant à l obtention des permis à l échelle du pays. Il énonce des normes relatives au programme de formation à la lumière des compétences fondamentales que doivent posséder les professionnels du courtage hypothécaire au Canada. Un document cadre sur le programme de formation et les compétences fondamentales constitue en principe une étape préliminaire en vue d établir un plan de formation. Un tel document sert de plan directeur et d assise pour l élaboration du programme de formation, et il établit la norme de référence pour l évaluation des programmes de formation. Un tel document n'expose pas en détail le programme de formation; il met plutôt l'accent sur les éléments d'apprentissage qui constituent l'essentiel des connaissances et des aptitudes à acquérir. Dans le contexte de la préparation du présent document, le CCARCH fait une distinction entre deux volets d activités professionnelles dans le domaine du courtage hypothécaire, selon que l on travaille dans le secteur du courtage hypothécaire ou que l on dirige des activités de courtage hypothécaire. Cette distinction est fondée sur les rôles particuliers a) des courtiers et associés hypothécaires, et b) des courtiers directeurs, des courtiers principaux et des dirigeants de maisons de courtage d hypothèques. Le CCARCH a mis la dernière main à son document intitulé Programme d associés hypothécaires Compétences et programme de formation en décembre Ce document porte sur les compétences fondamentales que doit posséder un associé hypothécaire. Le présent document est axé sur le second volet, c est-à-dire sur les compétences nécessaires pour diriger une maison de courtage Programme des courtiers directeurs Page 2

6 d hypothèques. Ces deux documents fournissent conjointement un exposé exhaustif des compétences essentielles dans le secteur canadien du courtage hypothécaire. Le présent document reflète les compétences professionnelles qui sont essentielles aux fins de diriger une maison de courtage d hypothèques. Il énonce les exigences de base touchant le contenu des cours qui permettent à une personne d obtenir le permis requis pour diriger une maison de courtage. De ce fait, ce document devrait servir de plan directeur pour de tels cours. Les sept compétences fondamentales mises de l avant et les résultats d apprentissage rattachés à chacune de ces compétences forment l assise du contenu des cours et du programme de formation. Les compétences en question ont été mises en lumière à la suite d un examen des cours existants qui conduisent à l obtention d un permis de courtier directeur et de l évaluation des connaissances, des aptitudes et des compétences professionnelles que doit posséder un courtier directeur. Le CCARCH sait qu il peut exister des différences au niveau des exigences réglementaires et des conditions influant sur le secteur du courtage hypothécaire d une province à l autre. Il faut garder à l esprit que le présent document expose les exigences de base concernant le contenu des cours et le programme de formation. Les fournisseurs de cours dans chaque province devraient élaborer leurs cours à partir des compétences fondamentales, et s assurer que les résultats d apprentissage concordent avec les conditions ou les exigences propres aux différentes provinces. Il peut être nécessaire d accorder plus d attention à certains éléments ou d ajouter des éléments ou des thèmes relativement à des compétences données. Compétences fondamentales Sur le marché du travail actuel, les membres du secteur doivent composer avec des situations complexes, et ils doivent posséder les compétences clés qui leur permettront de satisfaire aux exigences liées aux activités hypothécaires. Les organismes de réglementation et les formateurs doivent offrir un enseignement permettant d acquérir des compétences adaptées aux exigences qui sont imposées aux membres du secteur. Traditionnellement, les cours inculquent aux apprenants les connaissances et certaines compétences qui leur sont nécessaires pour remplir les tâches liées aux différentes fonctions. À la fin des cours, des tests permettent de vérifier dans quelle mesure les apprenants ont assimilé les concepts et principes enseignés. Toutefois, la formation traditionnelle n est pas vraiment efficace si elle vise à former des personnes pour l'exécution de tâches précises liées à leur travail, mais que les apprenants n ont pas à exécuter ces tâches dans le cadre de la formation. Dans un programme de formation fondé sur les compétences, les apprenants reçoivent un enseignement axé sur les compétences nécessaires à l'exercice de leurs fonctions. On peut définir une compétence fondamentale comme étant un critère qui sert à évaluer l atteinte d un résultat ainsi qu à déterminer les conditions entourant cette évaluation. La détermination des compétences qu'un membre du secteur doit posséder pour offrir des services professionnels de courtage hypothécaire est essentielle afin d'établir un programme de formation de qualité. Les Programme des courtiers directeurs Page 3

7 compétences à acquérir sont minutieusement répertoriées, vérifiées et rendues publiques. Les compétences fondamentales ne sont pas déterminées sur la base de décisions arbitraires concernant les connaissances et les aptitudes requises pour travailler dans le secteur du courtage hypothécaire. Dans une situation d'apprentissage idéale, non seulement l'apprenant acquiert-il des connaissances et des habiletés adaptées à sa situation, mais son apprentissage est évalué en fonction des compétences ciblées. Cela ne sera pas toujours possible dans la pratique, tout dépendant des ressources et de l'expertise rattachées au programme de formation, mais la première chose à faire pour y arriver consiste à déterminer les compétences, puis à évaluer au mieux le rendement de l'apprenant en fonction de celles-ci. Des exercices de simulation ou des mises en situation pourraient servir à évaluer le rendement de l'apprenant. Pour ce faire, on peut miser sur l'utilisation efficace de matériel didactique électronique pour l enseignement des concepts essentiels et pour les activités de perfectionnement, qui représentent les piliers du perfectionnement des compétences. Il demeure toutefois que ce sont dans les situations réelles que les compétences de l'apprenant peuvent être véritablement évaluées. Les programmes de stage et de mentorat peuvent permettre d évaluer véritablement les compétences dans la pratique. Voici quelques-unes des caractéristiques qui sous-tendent les compétences fondamentales : Un cadre constitué de compétences interreliées selon une approche intégrée. Bon nombre d'experts s'accordent à dire qu'un perfectionnement plus efficace des capacités est nécessaire afin de relever les défis actuels et d'accomplir des opérations mentales complexes qui vont bien au-delà de la simple application des connaissances acquises. Les compétences fondamentales font intervenir à la fois des aptitudes cognitives et pratiques, des capacités créatrices et d autres aspects psychosociaux, comme l attitude, la motivation et les valeurs. La capacité de réfléchir et d agir de façon réfléchie constitue l un des éléments du cadre envisagé. La réflexion fait appel à des processus mentaux relativement complexes, et le sujet de la réflexion doit finir par constituer l objet de celle-ci. La personne possédant cette aptitude pourra mettre en pratique ou en application les fruits d une telle réflexion. Une situation ou un objectif donné pourra nécessiter l utilisation de différentes compétences, et celles-ci peuvent se manifester de différentes manières selon les circonstances. Caractéristiques communes de l enseignement axé sur les compétences : Les compétences attendues sont énoncées explicitement et sont clairement harmonisées. L enseignement repose sur des critères, sur des repères d imputabilité et, ultimement, sur la compétence. L enseignement est fondé sur des situations correspondant à la réalité et sur des contextes professionnels. L enseignement est axé sur l apprenant, ce qui inclut sa capacité d évaluer lui-même ses compétences et les éléments propres à des situations données. Programme des courtiers directeurs Page 4

8 L enseignement est personnalisé, pour favoriser l apprentissage autonome. Lien entre les compétences et la conception du programme de formation Les compétences sont définies de manière à favoriser l aptitude au travail des futurs membres du secteur du courtage hypothécaire. À cette fin, il faut posséder certaines compétences de base au terme d un programme menant à la délivrance du permis. Ce sont les compétences requises qui déterminent les résultats d apprentissage du programme, le plan pédagogique segmentant les aptitudes connexes en unités et en sessions d apprentissage. Les sept compétences fondamentales sont les suivantes : 1. Pratique moderne du courtage hypothécaire 2. Mettre sur pied une maison de courtage d hypothèques 3. Embaucher du personnel, des associés et des courtiers 4. Gérer le personnel, les associés et les courtiers 5. Gérer l entreprise et les ressources 6. Conformité et éthique 7. Veiller à ce que les services soient offerts au public de façon compétente Pondération des résultats d apprentissage (1, 2 ou 3) Chaque compétence fondamentale est assortie d une pondération globale et de précisions relatives aux aptitudes connexes, aux résultats d apprentissage et aux sujets pertinents. Chaque sujet associé à une compétence est également pondéré, ce qui sert à la pondération globale de la compétence. Voici une description de chaque coefficient de pondération (1, 2 et 3). (1) Dénote le contenu essentiel. L apprenant doit posséder cette connaissance pour que ses activités de courtage hypothécaire soient conformes aux lois provinciales et fédérales, de même que pour acquérir les compétences que devrait posséder un courtier directeur. Le contenu essentiel fait l objet d une évaluation. (2) Dénote le contenu important qui est associé aux exigences réglementaires. L apprenant doit posséder cette connaissance pour être plus au fait des interrelations entre les pratiques professionnelles et les obligations réglementaires ainsi que d autres facteurs Programme des courtiers directeurs Page 5

9 qui influent sur ses activités de courtier directeur. Le contenu important fait l objet d une évaluation lorsqu il est associé à des exigences réglementaires. (3) Dénote le contenu complémentaire. Cette information aidera l apprenant à approfondir sa connaissance du secteur du courtage hypothécaire et à améliorer ses activités à titre de courtier directeur. Le contenu complémentaire ne fait pas l objet d une évaluation. Programme des courtiers directeurs Page 6

10 Compétence 1 Pratique moderne du courtage hypothécaire Aptitudes connexes : Décrire les principaux aspects d une maison de courtage d hypothèques, les tendances récentes entourant les activités des maisons de courtage ainsi que les possibilités et les réalités rattachées aux maisons de courtage d hypothèques Résultats d apprentissage Activités et pratiques modernes des maisons de courtage d hypothèques (pondération globale : 2) Pouvoir décrire les principaux aspects des maisons de courtage d hypothèques Pouvoir décrire les risques opérationnels couramment associés aux maisons de courtage d hypothèques Pouvoir expliquer les principaux facteurs qui influent sur la rentabilité des maisons de courtage d hypothèques Pouvoir décrire l incidence de la technologie sur les activités de courtage hypothécaire Pouvoir discuter des options de franchise envisageables pour les maisons de courtage d hypothèques Pouvoir expliquer les tendances récentes touchant les activités de courtage hypothécaire Démontrer sa connaissance de la valeur associée à la position sur le marché et aux créneaux de marché Sujets Viabilité des maisons de courtage d hypothèques (2) Aperçu (2) Les maisons de courtage d hypothèques selon le nombre de courtiers inscrits (3) Nombre total de courtiers inscrits selon la taille de la maison de courtage d hypothèques (3) Activités des maisons de courtage : risque et rendement (2) Rentabilité (2) Commissions, droits et frais (2) Incidence de la technologie (2) Modèle relationnel activités et représentation des maisons de courtage d hypothèques (1) Programme des courtiers directeurs Page 7

11 Sujets Tendances récentes entourant les activités des maisons de courtage d hypothèques (2) Monde virtuel et monde réel (2) Courtiers inscrits menant leurs activités à partir de leur domicile (2) Équipes (2) Sujets Possibilités et réalités opérationnelles (3) Établir sa position sur le marché (3) Étudier les possibilités d alliance ou d affiliation (3) Chercher des créneaux de marché (3) Examiner les possibilités sous l angle de la fidélité à la marque de commerce (3) Engendrer une synergie (3) Possibilités d expansion au moyen de franchises (3) Programme des courtiers directeurs Page 8

12 Compétence 2 Mettre sur pied une maison de courtage d hypothèques Aptitudes connexes : Planifier et effectuer la mise sur pied d une maison de courtage d hypothèques Résultats d apprentissage Mettre sur pied une maison de courtage d hypothèques (pondération globale : 2) Pouvoir analyser, évaluer et interpréter les données du marché Pouvoir établir un plan d entreprise Pouvoir déterminer les besoins au chapitre des ressources financières et autres Pouvoir établir un budget et planifier l utilisation des ressources Pouvoir déterminer les structures de propriété envisageables et décrire les exigences juridiques et financières associées à chacune Pouvoir décrire les exigences d inscription Pouvoir élaborer un plan stratégique ainsi que des politiques et des procédures Sujets Établir un plan d entreprise (2) Analyser le marché (2) Évaluer les emplacements (disponibilité, lois et règlements en vigueur) (2) Établir et mettre en œuvre un plan d entreprise (1) Sujets Exigences financières (2) Établir des projections commerciales (2) Déterminer les ressources financières requises (2) Établir les solutions d assurances et leurs avantages respectifs (1) Déterminer les sources de financement (institutions financières, programmes gouvernementaux) (2) Obtenir des capitaux (2) Programme des courtiers directeurs Page 9

13 Sujets Mettre sur pied l entreprise (1) Déterminer les ressources et le matériel nécessaires (2) Établir les structures juridiques envisageables (entreprise à propriétaire unique, société de personnes, société) (2) Déterminer la structure juridique et la structure opérationnelle appropriées (2) Établir un plan opérationnel et des plans d action (2) Définir une orientation stratégique et des modalités de gestion stratégique (1) Définir les objectifs, la mission, la vision, les valeurs, la philosophie et les buts (1) Procéder à une planification stratégique (2) Établir un plan de marketing (2) Organiser les activités de la maison de courtage (1) Sujets Processus de constitution et d inscription (2) Dénomination sociale (2) Exigences d inscription (2) Modifications et renouvellements (2) Exigences prévues par la loi (2) Documents constitutifs (règlements administratifs, résolutions, sceau social, registre des procès-verbaux, documents financiers) (2) Gestion de l entreprise (2) Actions de la société (2) Convention d actionnaires (2) Sujets Essor de l entreprise (2) Examiner les options envisageables pour assurer l essor de la maison de courtage d hypothèques (améliorations des services, expansion du marché, diversification) (3) Procéder à une analyse portant sur la concurrence (3) Planifier une expansion des succursales (2) Faire l acquisition d une maison de courtage existante (2) Programme des courtiers directeurs Page 10

14 Compétence 3 Embaucher du personnel, des associés et des courtiers Aptitudes connexes : Embaucher le personnel de la maison de courtage d hypothèques en fonction des besoins de celle-ci et en conformité avec les normes du travail et les lois applicables Résultats d apprentissage Recruter, tenir des entrevues et embaucher du personnel, des associés et des courtiers pour la maison de courtage d hypothèques (pondération globale : 1) Pouvoir déterminer les besoins au chapitre de la dotation Pouvoir établir un plan de recrutement afin de répondre à ces besoins Pouvoir décrire les normes du travail et les exigences législatives applicables Savoir sélectionner du personnel, des associés et des courtiers qualifiés Pouvoir déterminer ou élaborer des contrats de travail appropriés Sujets Recrutement (2) Établir les besoins en matière de ressources humaines (2) Descriptions de travail (2) Mesures incitatives aux fins de recrutement et plans de rémunération (2) Établir une stratégie de recrutement (2) Politiques internes touchant la main-d œuvre et la rémunération (1) Sujets Processus de présélection et de sélection (1) Évaluer les candidatures (1) Recourir à des techniques d entrevue adéquates (1) Procéder à la présélection et à l évaluation des postulants (1) Programme des courtiers directeurs Page 11

15 Expliquer les formules de rémunération offertes (1) Sélectionner des associés et des courtiers à la lumière des exigences relatives aux permis (1) Procéder à la vérification des références (1) Sujets Travail du personnel, des associés et des courtiers (2) Normes et lois en matière de travail (2) Lois en matière de santé et de sécurité au travail (2) Lois sur les droits de la personne (2) Lois sur l accessibilité à l égard des personnes handicapées (2) Contrats de travail (1) Situation des employés Connaissance des rôles au sein du secteur et des liens avec la maison de courtage d hypothèques (2) Assistants détenant ou non un permis (1) Entrepreneurs indépendants (1) Guides de l employé et manuels sur les politiques (1) Orientation (2) Sujets Procédure de cessation d emploi (1) Connaître le cycle de gestion depuis l embauche jusqu à la cessation d emploi (1) Renouvellements, cessations d emploi, transferts (1) Considérations d ordre juridique (congédiements injustifiés) (1) Entrevues de fin d emploi (3) Programme des courtiers directeurs Page 12

16 Compétence 4 Gérer le personnel, les associés et les courtiers Aptitudes connexes : Superviser et évaluer le personnel, les associés et les courtiers de la maison de courtage d hypothèques, et appuyer leur perfectionnement professionnel Résultats d apprentissage Superviser et évaluer le personnel, les associés et les courtiers, et appuyer leur perfectionnement (pondération globale : 1) Pouvoir évaluer les transactions et les dossiers Pouvoir établir que les transactions ont été soumises et exécutées comme il se doit Pouvoir résoudre les problèmes rattachés à des transactions Pouvoir détecter les activités frauduleuses ou contraires à l éthique Pouvoir déterminer les mesures à prendre en cas d activités frauduleuses ou contraires à l éthique Pouvoir discuter des méthodes permettant d exercer une surveillance adéquate du rendement Pouvoir définir et mettre en application des processus d évaluation du rendement Pouvoir créer un programme de perfectionnement professionnel Sujets Supervision des opérations (1) Analyser les transactions et les documents des associés (1) Exercer une surveillance à l égard des demandes soumises (1) Superviser les associés et les courtiers à des fins de conformité (1) Résoudre les problèmes reliés aux transactions (1) Vérifier l information relative aux hypothèques et la conformité des dossiers (1) Repérer les activités frauduleuses (1) Détecter les activités contraires à l éthique et déterminer les mesures à prendre (1) Veiller à disposer de renseignements adéquats concernant les dossiers (1) Programme des courtiers directeurs Page 13

17 Soumettre les demandes en concordance avec les exigences des prêteurs (1) Les demandes soumises permettent aux prêteurs de prendre des décisions éclairées (1) Caractère approprié de la source du prêt (1) Caractère approprié du produit hypothécaire pour les prêteurs et les investisseurs, et exigences de divulgation à l endroit du client (1) Sujets Rendement des associés et des courtiers (1) Processus d évaluation de la productivité et du rendement (1) Objectifs de rendement (activités axées sur le rendement) (1) Surveillance du rendement (1) Évaluation des courtiers et des agents sous l angle de la conformité (1) Prix et reconnaissance (1) Mesures correctives (1) Sujets Formation et perfectionnement des associés et des courtiers (1) Aider les associés ou les courtiers à établir un plan d entreprise (1) Déterminer les objectifs des associés ou des courtiers ainsi que les méthodes à adopter pour atteindre ces objectifs (1) Déterminer les possibilités de perfectionnement professionnel (1) Offrir de la formation (1) Sources de perfectionnement professionnel à l intérieur du secteur (1) Plans de formation pour enrichir les compétences et hausser le rendement (1) Pratiques de mentorat et d encadrement (1) Programme des courtiers directeurs Page 14

18 Compétence 5 Gérer l entreprise et les ressources Aptitudes connexes : Gérer efficacement la maison de courtage d hypothèques et ses ressources Résultats d apprentissage Être un gestionnaire et un dirigeant efficace, définir et gérer les besoins financiers de la maison de courtage d hypothèques, et gérer les activités de cette dernière (pondération globale : 1) Pouvoir gérer les finances de la maison de courtage d hypothèques en conformité avec les lois et les règlements applicables Pouvoir décrire les états financiers courants Posséder les connaissances relatives aux besoins financiers d une maison de courtage d hypothèques Pouvoir mettre en application les principes comptables de base Pouvoir décrire les obligations des fonds en fiducie Pouvoir discuter des exigences fiscales applicables Pouvoir gérer les activités courantes de la maison de courtage d hypothèques Pouvoir commenter les approches de gestion et de leadership Pouvoir décrire les méthodes permettant d instaurer une structure de travail solide et un milieu de travail positif Sujets Gestion d une maison de courtage d hypothèques et leadership (1) Gestion et leadership (1) Erreurs courantes en matière de gestion (1) Instaurer un environnement professionnel et un milieu de travail positifs (1) Instaurer une culture fondée sur le professionnalisme (1) Responsabilisation (1) Contrôler les activités de la maison de courtage d hypothèques (1) Communication (1) Communiquer la vision et les valeurs (1) Programme des courtiers directeurs Page 15

19 Présenter les objectifs, les résultats et les attentes (1) Mobiliser le personnel en vue de l atteinte des objectifs (1) Délégation de pouvoirs (1) Courtiers délégués Exigences de qualification (1) Courtiers délégués Ententes et exigences de divulgation (1) Direction Transition (1) Conseiller sur les pratiques professionnelles (1) Gestion d une équipe (1) Sujets Gestion financière (1) Gestion financière (1) Exigences comptables/conformité de la comptabilité (1) Méthode comptable de base (1) Système comptable (1) Budgétisation et planification des ressources financières (1) Tenue de comptes (1) États financiers (1) Bilan (1) État des résultats (1) État des flux de trésorerie (1) Application des ratios financiers (1) Gestion financière et fiscalité (1) Taxe sur les produits et services (1) Impôt sur le revenu (2) Déduction pour amortissement (2) Gains en capital (2) Transferts électroniques de fonds (1) Processus d enregistrement des transactions hypothécaires (1) Programme des courtiers directeurs Page 16

20 Sujets Fonds en fiducie (1) Obligations (1) Établissement et tenue à jour d un compte en fiducie (1) Compte en fiducie Rapprochement (1) Sujets Gestion du bureau (2) Distribution équitable des tâches et des dossiers (2) Examen des rapports de gestion à la lumière des pratiques exemplaires et des plans en vigueur (1) Systèmes de soutien administratif (2) Logiciels de marketing et de promotion (2) Gestion des conflits entre membres du personnel (2) Travail sous pression (2) Programme des courtiers directeurs Page 17

Tous droits réservés. Règles Du Conseil D administration

Tous droits réservés. Règles Du Conseil D administration Règles Du Conseil D administration Table des Matières I. OBJECTIFS... 3 II. FONCTIONS ET RESPONSABILITÉS DU CONSEIL... 3 A. Stratégie et budget... 3 B. Gouvernance... 3 C. Membres du Conseil et des comités...

Plus en détail

PROFIL DES COMPÉTENCES AGENT EN ASSURANCE DE DOMMAGES COURTIER EN ASSURANCE DE DOMMAGES EXPERTS EN SINISTRE GESTIONNAIRE

PROFIL DES COMPÉTENCES AGENT EN ASSURANCE DE DOMMAGES COURTIER EN ASSURANCE DE DOMMAGES EXPERTS EN SINISTRE GESTIONNAIRE PROFIL DES COMPÉTENCES AGENT EN ASSURANCE DE DOMMAGES COURTIER EN ASSURANCE DE DOMMAGES EXPERTS EN SINISTRE GESTIONNAIRE Juillet 2010 ADMINISTRATION... 4 MANAGEMENT... 4 Initiation à l organisation...

Plus en détail

MANDAT DU COMITÉ DES PENSIONS BANQUE DU CANADA

MANDAT DU COMITÉ DES PENSIONS BANQUE DU CANADA 23 septembre 2014 MANDAT DU COMITÉ DES PENSIONS BANQUE DU CANADA 1. Introduction La Banque du Canada (la «Banque») est l administrateur du Régime de pension de la Banque du Canada (le «Régime de pension»)

Plus en détail

BCE INC. CHARTE DU CONSEIL D ADMINISTRATION (Y COMPRIS LA DESCRIPTION DES FONCTIONS DU PRÉSIDENT DU CONSEIL)

BCE INC. CHARTE DU CONSEIL D ADMINISTRATION (Y COMPRIS LA DESCRIPTION DES FONCTIONS DU PRÉSIDENT DU CONSEIL) BCE INC. CHARTE DU CONSEIL D ADMINISTRATION (Y COMPRIS LA DESCRIPTION DES FONCTIONS DU PRÉSIDENT DU CONSEIL) Conseil d administration I. Mandat Le conseil d administration (le «conseil») de BCE Inc. (la

Plus en détail

TEMBEC INC. MANDAT DU CONSEIL D ADMINISTRATION

TEMBEC INC. MANDAT DU CONSEIL D ADMINISTRATION 1 TEMBEC INC. MANDAT DU CONSEIL D ADMINISTRATION I. INTRODUCTION A. Objet et objectifs Le Conseil d administration (le «Conseil») de la société par actions Tembec Inc. (la «Société») est responsable de

Plus en détail

FONDATION FIDUCIAIRE CANADIENNE DE BOURSES D ÉTUDES. Mandats des comités du conseil d administration 2.4

FONDATION FIDUCIAIRE CANADIENNE DE BOURSES D ÉTUDES. Mandats des comités du conseil d administration 2.4 FONDATION FIDUCIAIRE CANADIENNE DE BOURSES D ÉTUDES Mandats des comités du conseil d administration 2.4 2.4.2 Comité de vérification et de la gestion des risques 1. Mandat Le Comité de vérification et

Plus en détail

GROUPE TMX LIMITÉE. (anciennement la Corporation d Acquisition Groupe Maple) (la «société») MANDAT DU CONSEIL

GROUPE TMX LIMITÉE. (anciennement la Corporation d Acquisition Groupe Maple) (la «société») MANDAT DU CONSEIL 1. Généralités GROUPE TMX LIMITÉE (anciennement la Corporation d Acquisition Groupe Maple) (la «société») MANDAT DU CONSEIL Le conseil d administration de la société (le «conseil») a pour principale responsabilité

Plus en détail

RÈGLES du CONSEIL D ADMINISTRATION (les «règles») de YELLOW MÉDIA LIMITÉE (la «Société»)

RÈGLES du CONSEIL D ADMINISTRATION (les «règles») de YELLOW MÉDIA LIMITÉE (la «Société») RÈGLES du CONSEIL D ADMINISTRATION (les «règles») de YELLOW MÉDIA LIMITÉE (la «Société») AUTORITÉ Le conseil d administration de la Société (le «conseil») établit les politiques générales de la Société,

Plus en détail

CHARTE DU COMITÉ DES RESSOURCES HUMAINES DU CONSEIL D ADMINISTRATION DE LA BANQUE TORONTO-DOMINION

CHARTE DU COMITÉ DES RESSOURCES HUMAINES DU CONSEIL D ADMINISTRATION DE LA BANQUE TORONTO-DOMINION CHARTE DU COMITÉ DES RESSOURCES HUMAINES DU CONSEIL D ADMINISTRATION DE LA BANQUE TORONTO-DOMINION Principales responsabilités ~~ Être responsable de l évaluation du rendement, de la rémunération et de

Plus en détail

MANDAT DU COMITÉ DE GOUVERNANCE ET DE RESSOURCES HUMAINES

MANDAT DU COMITÉ DE GOUVERNANCE ET DE RESSOURCES HUMAINES MANDAT DU COMITÉ DE GOUVERNANCE ET DE RESSOURCES HUMAINES Objet Le comité de gouvernance et de ressources humaines du conseil d administration est établi par la Société d évaluation foncière des municipalités

Plus en détail

MANDAT DU CONSEIL D ADMINISTRATION LES COMPAGNIES LOBLAW LIMITÉE

MANDAT DU CONSEIL D ADMINISTRATION LES COMPAGNIES LOBLAW LIMITÉE MANDAT DU CONSEIL D ADMINISTRATION de LES COMPAGNIES LOBLAW LIMITÉE LES COMPAGNIES LOBLAW LIMITÉE MANDAT DU CONSEIL D ADMINISTRATION 1. RÔLE DU CONSEIL Le rôle du conseil est d assumer la responsabilité

Plus en détail

Mandat du Comité sur la gouvernance, le risque et la stratégie VIA Rail Canada inc.

Mandat du Comité sur la gouvernance, le risque et la stratégie VIA Rail Canada inc. Mandat du Comité sur la gouvernance, le risque et la stratégie VIA Rail Canada inc. 1. OBJET Le conseil d administration a délégué au Comité sur la gouvernance, le risque et la stratégie les fonctions

Plus en détail

MANDAT DU CONSEIL D ADMINISTRATION Approuvé par le conseil d administration le 13 novembre 2014

MANDAT DU CONSEIL D ADMINISTRATION Approuvé par le conseil d administration le 13 novembre 2014 OFFICE D INVESTISSEMENT DES RÉGIMES DE PENSION («INVESTISSEMENTS PSP») Approuvé par le conseil d administration le 13 novembre 2014 13 novembre 2014 PSP-Legal 1633578-1 Page 2 INTRODUCTION Le conseil d

Plus en détail

CHARTE DU CONSEIL D ADMINISTRATION

CHARTE DU CONSEIL D ADMINISTRATION CHARTE DU CONSEIL D ADMINISTRATION I. RAISON D ÊTRE La présente charte décrit le rôle du conseil d administration (le «conseil») d Aimia Inc. (la «Société»). La présente charte est assujettie aux dispositions

Plus en détail

EXPORTATION ET DÉVELOPPEMENT CANADA MANDAT DU COMITÉ DE LA VÉRIFICATION DU CONSEIL D ADMINISTRATION

EXPORTATION ET DÉVELOPPEMENT CANADA MANDAT DU COMITÉ DE LA VÉRIFICATION DU CONSEIL D ADMINISTRATION EXPORTATION ET DÉVELOPPEMENT CANADA MANDAT DU COMITÉ DE LA VÉRIFICATION DU CONSEIL D ADMINISTRATION I. COMPOSITION ET FONCTIONNEMENT DU COMITÉ DE LA VÉRIFICATION 1. Le Comité de la vérification (le «comité»)

Plus en détail

MANDAT DU CONSEIL D ADMINISTRATION

MANDAT DU CONSEIL D ADMINISTRATION DIAGNOCURE INC. (la «Société») MANDAT DU CONSEIL D ADMINISTRATION (le «Conseil») Le rôle du Conseil consiste à superviser la gestion des affaires et les activités commerciales de la Société afin d en assurer

Plus en détail

MANDAT DU CONSEIL D ADMINISTRATION

MANDAT DU CONSEIL D ADMINISTRATION MANDAT DU CONSEIL D ADMINISTRATION Le conseil d administration (le «conseil») rend compte à l actionnaire et relève du Parlement par l intermédiaire du ministre de l Industrie. Le conseil assume la responsabilité

Plus en détail

Cadre de travail sur les relations avec les gouvernements et la défense des droits. Société canadienne de la sclérose en plaques

Cadre de travail sur les relations avec les gouvernements et la défense des droits. Société canadienne de la sclérose en plaques Cadre de travail sur les relations avec les gouvernements Société canadienne de la sclérose en plaques Juin 2009 Table des matières Contexte... 3 1.0 Mission de la Société canadienne de la sclérose en

Plus en détail

CHARTE DU COMITÉ DE GESTION DES RISQUES

CHARTE DU COMITÉ DE GESTION DES RISQUES CHARTE DU COMITÉ DE GESTION DES RISQUES MANDAT Le Comité de gestion des risques (le «Comité») du Conseil d administration (le «Conseil») a pour mandat d assister le Conseil de la Société canadienne d hypothèques

Plus en détail

Principes et pratiques relatifs à la vente de produits. et services par les courtiers en assurance de dommages

Principes et pratiques relatifs à la vente de produits. et services par les courtiers en assurance de dommages Principes et pratiques relatifs à la vente de produits La déclaration intitulée Principes et pratiques relatifs à la vente de produits et services par les courtiers en assurance de dommages a été élaborée

Plus en détail

La gestion intégrée du risque, de la planification et du rendement au ministère des Finances Canada

La gestion intégrée du risque, de la planification et du rendement au ministère des Finances Canada La gestion intégrée du risque, de la planification et du rendement au ministère des Finances Canada IGF Québec : Journée thématique sur la gestion des risques Philippe Lajeunesse, Directeur principal Planification

Plus en détail

MANDAT DU COMITÉ DE RÉGIE D ENTREPRISE ET DES RESSOURCES HUMAINES

MANDAT DU COMITÉ DE RÉGIE D ENTREPRISE ET DES RESSOURCES HUMAINES MANDAT DU COMITÉ DE RÉGIE D ENTREPRISE ET DES RESSOURCES HUMAINES 1. Interprétation «administrateur indépendant» désigne un administrateur qui n entretient pas avec la Compagnie ou avec une entité reliée,

Plus en détail

CHARTE DU CONSEIL D ADMINISTRATION

CHARTE DU CONSEIL D ADMINISTRATION CHARTE DU CONSEIL D ADMINISTRATION La présente Charte établit le rôle du Conseil d administration (le «Conseil») d Innergex énergie renouvelable inc. (la «Société») et est assujettie aux dispositions des

Plus en détail

CORPORATION CANADIENNE DE COMPENSATION DE PRODUITS DÉRIVÉS (la «société») CHARTE DU CONSEIL

CORPORATION CANADIENNE DE COMPENSATION DE PRODUITS DÉRIVÉS (la «société») CHARTE DU CONSEIL CORPORATION CANADIENNE DE COMPENSATION DE PRODUITS DÉRIVÉS (la «société») 1. Généralités CHARTE DU CONSEIL Le conseil d administration de la société (le «conseil») a pour principale responsabilité la gouvernance

Plus en détail

CONSEIL D ADMINISTRATION MANDAT

CONSEIL D ADMINISTRATION MANDAT Décembre 2014 CONSEIL D ADMINISTRATION MANDAT 1. CRÉATION Le Conseil d administration de la Banque du Canada (le «Conseil») est constitué en vertu de l article 5 de la Loi sur la Banque du Canada (la «Loi»).

Plus en détail

Proposition. Obtenir l approbation du conseil concernant les modifications proposées à la charte du Comité d audit

Proposition. Obtenir l approbation du conseil concernant les modifications proposées à la charte du Comité d audit Proposition N o : 2015-S05f Au : Conseil d administration Pour : DÉCISION Date : 2015-04-22 1. TITRE Modifications à la charte du Comité d audit 2. BUT DE LA PROPOSITION Obtenir l approbation du conseil

Plus en détail

CHARTE DU COMITÉ D AUDIT

CHARTE DU COMITÉ D AUDIT CHARTE DU COMITÉ D AUDIT Comité d audit 1.1 Membres et quorom Au moins quatre administrateurs, qui seront tous indépendants. Tous les membres du comité d audit doivent posséder des compétences financières

Plus en détail

Ligne directrice du cours menant à une qualification additionnelle. Affaires et commerce Comptabilité (première partie)

Ligne directrice du cours menant à une qualification additionnelle. Affaires et commerce Comptabilité (première partie) Ligne directrice du cours menant à une qualification additionnelle Affaires et commerce Comptabilité (première partie) Annexe D Règlement sur les qualifications requises pour enseigner Mai 2005 (Révisée

Plus en détail

Groupe SNC-Lavalin inc. Rév. 6 août 2015 Page 1 MANDAT DU COMITÉ DE GOUVERNANCE ET D ÉTHIQUE

Groupe SNC-Lavalin inc. Rév. 6 août 2015 Page 1 MANDAT DU COMITÉ DE GOUVERNANCE ET D ÉTHIQUE Page 1 MANDAT DU COMITÉ DE GOUVERNANCE ET D ÉTHIQUE Le comité de gouvernance et d éthique («comité») est un comité du conseil d administration de Groupe SNC-Lavalin inc. («Société») qui aide le conseil

Plus en détail

Comptabilité, finance et gestion des affaires

Comptabilité, finance et gestion des affaires Comptabilité, finance et gestion des affaires LCA.AX Information : (514) 376-1620, poste 388 Programme de formation Type de sanction Attestation d études collégiales permettant de cumuler 40 unités 1/3.

Plus en détail

LIGNE DIRECTRICE SUR LA CONFORMITÉ

LIGNE DIRECTRICE SUR LA CONFORMITÉ LIGNE DIRECTRICE SUR LA CONFORMITÉ Avril 2009 Table des matières Préambule... 3 Introduction... 4 Champ d application... 5 Entrée en vigueur et processus de mise à jour... 6 1. Cadre de gestion de la conformité...

Plus en détail

INSTRUCTION GÉNÉRALE 25-201 RELATIVE AUX INDICATIONS À L INTENTION DES AGENCES DE CONSEIL EN VOTE

INSTRUCTION GÉNÉRALE 25-201 RELATIVE AUX INDICATIONS À L INTENTION DES AGENCES DE CONSEIL EN VOTE INSTRUCTION GÉNÉRALE 25-201 RELATIVE AUX INDICATIONS À L INTENTION DES AGENCES DE CONSEIL EN VOTE CHAPITRE 1 OBJET ET CHAMP D APPLICATION 1.1. Objet Les Autorités canadiennes en valeurs mobilières (les

Plus en détail

Demande de propositions (DP) 13-1415. Services de recrutement d un ou d une cadre de direction. La Société du Paysage de Grand- Pré

Demande de propositions (DP) 13-1415. Services de recrutement d un ou d une cadre de direction. La Société du Paysage de Grand- Pré La Société du Paysage de Grand- Pré Demande de propositions (DP) 13-1415 Services de recrutement d un ou d une cadre de direction Page 1 de 8 Page 2 de 8 Demande de propositions pour des services de recrutement

Plus en détail

Ligne directrice du cours de perfectionnement pour les directrices et directeurs d école

Ligne directrice du cours de perfectionnement pour les directrices et directeurs d école Ligne directrice du cours de perfectionnement pour les directrices et directeurs d école Règlement 184/97 Qualifications requises pour enseigner Janvier 2005 This document is available in English under

Plus en détail

Outil d évaluation de la FC pour les CIM MD

Outil d évaluation de la FC pour les CIM MD Façon d utiliser le présent document Cet outil est fourni pour aider les candidats aspirant au titre de (CIM MD ) à évaluer la pertinence de leurs activités de formation continue en ce qui a trait aux

Plus en détail

Groupe SNC-Lavalin inc. Rév. 6 août 2015 Page 1 MANDAT DU COMITÉ DES RISQUES ASSOCIÉS À LA SÉCURITÉ, AU MILIEU DE TRAVAIL ET AUX PROJETS

Groupe SNC-Lavalin inc. Rév. 6 août 2015 Page 1 MANDAT DU COMITÉ DES RISQUES ASSOCIÉS À LA SÉCURITÉ, AU MILIEU DE TRAVAIL ET AUX PROJETS Page 1 MANDAT DU COMITÉ DES RISQUES ASSOCIÉS À LA SÉCURITÉ, AU MILIEU DE TRAVAIL ET AUX PROJETS Le comité des risques associés à la sécurité, au milieu de travail et aux projets («comité») est un comité

Plus en détail

CHARTE DU COMITÉ D AUDIT

CHARTE DU COMITÉ D AUDIT CHARTE DU COMITÉ D AUDIT I. OBJECTIF GÉNÉRAL ET PRINCIPAL MANDAT Le comité d audit (le «comité») est établi par le conseil d administration (le «conseil») d Ovivo Inc. (la «Société») pour l aider à s acquitter

Plus en détail

Norme relative au système de gestion des fournisseurs de services de contrôle de l ACSTA (2009)

Norme relative au système de gestion des fournisseurs de services de contrôle de l ACSTA (2009) Public Works and Travaux publics et Government Services Services gouvernementaux Canada Canada Canadian General Standards Board Office des normes générales du Canada Norme relative au système de gestion

Plus en détail

Liste usuelle des conseillers Les buts de cet outil sont de : Instructions :

Liste usuelle des conseillers Les buts de cet outil sont de : Instructions : Outil Liste usuelle des conseillers L outil Liste usuelle des conseillers vous aidera à faire du transfert de votre entreprise un projet collectif et favorisera le travail d équipe entre vos différents

Plus en détail

Poste à temps plein permanent Selon l échelle salariale de la CDRHPNQ en vigueur

Poste à temps plein permanent Selon l échelle salariale de la CDRHPNQ en vigueur AFFICHAGE DE POSTE 2 e affichage Titre du poste : Département : Gestionnaire : Lieu de travail : Catégorie : Salaire : Employés sous gestion : Priorité d embauche : Directeur des Services de soutien Services

Plus en détail

ORGANISME CANADIEN DE RÉGLEMENTATION DU COMMERCE DES VALEURS MOBILIÈRES (OCRCVM)

ORGANISME CANADIEN DE RÉGLEMENTATION DU COMMERCE DES VALEURS MOBILIÈRES (OCRCVM) 1 ORGANISME CANADIEN DE RÉGLEMENTATION DU COMMERCE DES VALEURS MOBILIÈRES (OCRCVM) CHARTE DU COMITÉ DES FINANCES, DE L AUDIT COMPTABLE ET DE LA GESTION DES RISQUES Mandat Le Comité des finances, de l audit

Plus en détail

Rapport de suivi de 2007 sur la vérification de la technologie de l information de janvier 2005

Rapport de suivi de 2007 sur la vérification de la technologie de l information de janvier 2005 Rapport de suivi de 2007 sur la vérification de la technologie de l information de janvier 2005 Conseil de recherches en sciences naturelles et en génie du Canada et Conseil de recherches en sciences humaines

Plus en détail

TP 14693F (05/2007) Aviation civile. Norme du Système de gestion intégrée TC-1002302 *TC 1002302*

TP 14693F (05/2007) Aviation civile. Norme du Système de gestion intégrée TC-1002302 *TC 1002302* Transports Canada Transport Canada TP 14693F (05/2007) Aviation civile Norme du Système de gestion intégrée TC-1002302 *TC 1002302* Imprimé au Canada Veuillez acheminer vos commentaires, vos commandes

Plus en détail

Politique de sécurité de l information. Adoptée par le Conseil d administration

Politique de sécurité de l information. Adoptée par le Conseil d administration Politique de sécurité de l information Adoptée par le Conseil d administration Le 10 novembre 2011 Table des matières PRÉAMBULE 1. GÉNÉRALITÉS... 3 2. RÔLES ET RESPONSABILITÉS... 4 3. DÉFINITIONS... 8

Plus en détail

DIRECTIVE DU COMMISSAIRE

DIRECTIVE DU COMMISSAIRE DIRECTIVE DU COMMISSAIRE SUJET: PROCESSUS INTERNE DE RÈGLEMENT DES DIFFÉRENDS N O: DC-12 DATE DE PUBLICATION: 10 AVRIL 2013 DATE D ENTRÉE EN VIGUEUR : 2 SEPTEMBRE 2013 INTRODUCTION Le gouvernement du Canada

Plus en détail

RECUEIL DES POLITIQUES EED01-DA ÉDUCATION DE L ENFANCE EN DIFFICULTÉ Protocole de collaboration pour la prestation de services auprès des élèves

RECUEIL DES POLITIQUES EED01-DA ÉDUCATION DE L ENFANCE EN DIFFICULTÉ Protocole de collaboration pour la prestation de services auprès des élèves RÉSOLUTION : 245-10 Date d adoption : 23 novembre 2010 En vigueur : 23 novembre 2010 À réviser avant : Directives administratives et date d entrée en vigueur : EED-DA1 23 novembre 2010 RECUEIL DES POLITIQUES

Plus en détail

Gestion commerciale LCA.8Z. Information : (514) 376-1620, poste 419

Gestion commerciale LCA.8Z. Information : (514) 376-1620, poste 419 Gestion LCA.8Z Information : (514) 376-1620, poste 419 Programme de formation Type de sanction Attestation d études collégiales permettant de cumuler 35 unités 1/3. Buts généraux du programme Ce programme

Plus en détail

Audit des contrôles de base du Centre canadien d hygiène et de sécurité au travail

Audit des contrôles de base du Centre canadien d hygiène et de sécurité au travail Audit des contrôles de base du Centre canadien d hygiène et de sécurité au travail Janvier 2015 Bureau du contrôleur général Pourquoi est-ce important Aux termes de la Loi sur la gestion des finances publiques,

Plus en détail

MANDAT DU COMITÉ DE LA GESTION DES RESSOURCES EN PERSONNEL DE DIRECTION ET DE LA RÉMUNÉRATION

MANDAT DU COMITÉ DE LA GESTION DES RESSOURCES EN PERSONNEL DE DIRECTION ET DE LA RÉMUNÉRATION MANDAT DU COMITÉ DE LA GESTION DES RESSOURCES EN PERSONNEL DE DIRECTION ET DE LA RÉMUNÉRATION Le conseil d administration a mis sur pied le comité de la gestion des ressources en personnel de direction

Plus en détail

CHARTE DU COMITÉ DES RESSOURCES HUMAINES ET DE LA RÉMUNÉRATION

CHARTE DU COMITÉ DES RESSOURCES HUMAINES ET DE LA RÉMUNÉRATION CHARTE DU COMITÉ DES RESSOURCES HUMAINES ET DE LA RÉMUNÉRATION 1. COMPOSITION ET QUORUM Le Comité des ressources humaines et de la rémunération (le «Comité») est composé d au moins trois administrateurs,

Plus en détail

MANDAT DU COMITÉ DE VÉRIFICATION

MANDAT DU COMITÉ DE VÉRIFICATION MANDAT DU COMITÉ DE VÉRIFICATION Les règles du comité de vérification qui suivent ont été mises à jour en juin 2009 après un examen annuel de toutes les règles des comités du conseil. I. OBJET Le comité

Plus en détail

PROFIL DES COMPÉTENCES REQUISES DU CONSEIL D ADMINISTRATION RÉVISION 2 (forme abrégée) APPROUVÉE PAR LE CONSEIL le 30 mars 2009

PROFIL DES COMPÉTENCES REQUISES DU CONSEIL D ADMINISTRATION RÉVISION 2 (forme abrégée) APPROUVÉE PAR LE CONSEIL le 30 mars 2009 CONSTRUCTION DE DÉFENSE (1951) LIMITÉE PROFIL DES COMPÉTENCES REQUISES DU CONSEIL D ADMINISTRATION RÉVISION 2 (forme abrégée) APPROUVÉE PAR LE CONSEIL le 30 mars 2009 (Modifie et abrège le profil en date

Plus en détail

Exigences en matière d expérience pratique des CPA

Exigences en matière d expérience pratique des CPA Exigences en matière d expérience pratique des CPA Mon emploi est-il admissible aux fins du stage avec vérification de l expérience? La période d acquisition de l expérience pratique admissible peut commencer

Plus en détail

CO 2 SOLUTIONS INC. MANDAT DU COMITÉ DE GOUVERNANCE ET DES RESSOURCES HUMAINES

CO 2 SOLUTIONS INC. MANDAT DU COMITÉ DE GOUVERNANCE ET DES RESSOURCES HUMAINES CO 2 SOLUTIONS INC. MANDAT DU COMITÉ DE GOUVERNANCE ET DES RESSOURCES HUMAINES 1. OBJET Le Comité de gouvernance et de rémunération (le «Comité») est un comité permanent du Conseil d administration de

Plus en détail

Décision du Haut Conseil du Commissariat aux Comptes

Décision du Haut Conseil du Commissariat aux Comptes DECISION 2009-02 Décision du Haut Conseil du Commissariat aux Comptes Relative aux contrôles périodiques auxquels sont soumis les commissaires aux comptes Principes directeurs du système des contrôles

Plus en détail

Normes d admissibilité des agents en hypothèques (NAAH)

Normes d admissibilité des agents en hypothèques (NAAH) A Demandes A1 Analyser le cadre contextuel dans lequel les opérations hypothécaires sont exécutées en Ontario. A1.1 Expliquer les rôles des divers participants de l industrie du courtage d hypothèques.

Plus en détail

Rapport sur les examens de la conformité des maisons de courtage d hypothèques menés par la CSFO de 2010 à 2014

Rapport sur les examens de la conformité des maisons de courtage d hypothèques menés par la CSFO de 2010 à 2014 Rapport sur les examens de la conformité des maisons de courtage d hypothèques menés par la CSFO de 2010 à 2014 Commission des services financiers de l Ontario Division de la délivrance des permis et de

Plus en détail

Enseignement au cycle primaire (première partie)

Enseignement au cycle primaire (première partie) Ligne directrice du cours menant à une qualification additionnelle Enseignement au cycle primaire (première partie) Annexe D Règlement 184/97 Qualifications requises pour enseigner Normes d exercice de

Plus en détail

Les formes d organisation de l entreprise au Canada

Les formes d organisation de l entreprise au Canada Les formes d organisation de l entreprise au Canada Plusieurs formes d organisation de l entreprise peuvent être mises à contribution pour gérer une entreprise au Canada, chacune comportant ses propres

Plus en détail

APERÇU DES OBLIGATIONS

APERÇU DES OBLIGATIONS Avis sur les règles Note d orientation Règles des courtiers membres Destinataires à l'interne : Affaires juridiques et conformité Détail Formation Haute direction Institutions Vérification interne Personne-ressource

Plus en détail

POLITIQUE RELATIVE AU DÉVELOPPEMENT DES RESSOURCES HUMAINES À L INTENTION DES PROFESSEURS ET DU PERSONNEL PROFESSIONNEL ET DE SOUTIEN

POLITIQUE RELATIVE AU DÉVELOPPEMENT DES RESSOURCES HUMAINES À L INTENTION DES PROFESSEURS ET DU PERSONNEL PROFESSIONNEL ET DE SOUTIEN Recueil de gestion POLITIQUE Code : 1361-00-16 Nombre de pages : 8 POLITIQUE RELATIVE AU DÉVELOPPEMENT DES RESSOURCES HUMAINES À L INTENTION DES PROFESSEURS ET DU PERSONNEL PROFESSIONNEL ET DE SOUTIEN

Plus en détail

Activité de mobilisation de l industrie

Activité de mobilisation de l industrie Activité de mobilisation de l industrie CONSULTATION SUR LES SOLUTIONS D INFORMATIQUE EN NUAGE EN578 151297/A Le 13 novembre 2014 Hôtel Delta, Ottawa. Règles d exonération Cette présentation contient de

Plus en détail

PAMAQC COMPARAISON DES CRITÈRES (2006-2011), DES CRITÈRES (2011-2015) ET DES NORMES (2015)

PAMAQC COMPARAISON DES CRITÈRES (2006-2011), DES CRITÈRES (2011-2015) ET DES NORMES (2015) PAMAQC COMPARAISON DES CRITÈRES (2006-2011), DES CRITÈRES (2011-2015) ET DES NORMES (2015) Normes (2015) Critères (2011-2015) Critères (2006-2011) 1. SYSTÈME DE GESTION DE LA QUALITÉ DES PROGRAMMES 6.

Plus en détail

Pas d installations ou d équipement particuliers.

Pas d installations ou d équipement particuliers. COURS FIN1010 : Niveau : Préalable : Description : Paramètres : INFORMATION FINANCIÈRE PERSONNELLE Débutant Aucun L élève explore les concepts qui touchent aux finances des particuliers, y compris le code

Plus en détail

LOIS SUR LES INVESTISSEMENTS ÉTRANGERS

LOIS SUR LES INVESTISSEMENTS ÉTRANGERS Lois sur les investissements étrangers 13 LOIS SUR LES INVESTISSEMENTS ÉTRANGERS La Loi sur Investissement Canada (LIC) est la seule loi fédérale sur les investissements étrangers d application générale.

Plus en détail

GUIDE POUR LE DÉVELOPPEMENT DE COMPÉTENCES PROFESSIONNELLES (CP) POUR LE 3 ème STAGE

GUIDE POUR LE DÉVELOPPEMENT DE COMPÉTENCES PROFESSIONNELLES (CP) POUR LE 3 ème STAGE 1 GUIDE POUR LE DÉVELOPPEMENT DE COMPÉTENCES PROFESSIONNELLES (CP) POUR LE 3 ème DOMAINES: FONDEMENTS COMPÉTENCE 1: Agir en tant que professionnelle ou professionnel héritier, critique et interprète d

Plus en détail

PARCOURS DE FORMATION DES CHA NON-COURTIERS

PARCOURS DE FORMATION DES CHA NON-COURTIERS Utilisez les résumés ci-dessous pour évaluer votre niveau de connaissances dans chaque champ de compétences. Les questions de l examen de compétence national sont basées sur ces thèmes et sous-thèmes.

Plus en détail

Tous droits réservés. Règles Du Comité De Gouvernance, Des Ressources Humaines Et De La Rémunération

Tous droits réservés. Règles Du Comité De Gouvernance, Des Ressources Humaines Et De La Rémunération Règles Du Comité De Gouvernance, Des Ressources Humaines Et De La Rémunération Table des Matières I. OBJECTIFS... 3 II. FONCTIONS ET RESPONSABILITÉS... 3 A. Membres du Conseil, principes de gouvernance

Plus en détail

Conseiller, Ressources humaines

Conseiller, Ressources humaines Conseiller, Ressources humaines Supérieur hiérarchique : Directeur, Ressources humaines Type d emploi : Permanent, temps plein Lieu de travail : Ottawa, Ontario Nombre heures par semaine : 37.5 Clôture

Plus en détail

POLITIQUE DE RECRUTEMENT, DE SÉLECTION ET D ENGAGEMENT DES RESSOURCES HUMAINES

POLITIQUE DE RECRUTEMENT, DE SÉLECTION ET D ENGAGEMENT DES RESSOURCES HUMAINES RÈGLEMENT POLITIQUE PROCÉDURE POLITIQUE DE RECRUTEMENT, DE SÉLECTION ET D ENGAGEMENT DES RESSOURCES HUMAINES Adoptée par le conseil d'administration du Collège Le 24 novembre 2004 La direction des services

Plus en détail

Contenu du profil de compétences. Le profil de compétences des gestionnaires immobiliers membres de l Ordre des évaluateurs agréés du Québec

Contenu du profil de compétences. Le profil de compétences des gestionnaires immobiliers membres de l Ordre des évaluateurs agréés du Québec Le profil de compétences des gestionnaires immobiliers membres de l Ordre des évaluateurs agréés du Québec Près de 15 % des membres de l Ordre des évaluateurs agréés du Québec pratiquent en gestion immobilière,

Plus en détail

POLITIQUE DE RECONNAISSANCE ET DE SOUTIEN AUX ORGANISMES DE LOISIRS DE LA VILLE DE BROMONT

POLITIQUE DE RECONNAISSANCE ET DE SOUTIEN AUX ORGANISMES DE LOISIRS DE LA VILLE DE BROMONT POLITIQUE DE RECONNAISSANCE ET DE SOUTIEN AUX ORGANISMES DE LOISIRS DE LA VILLE DE BROMONT 1. MISSION ET PHILOSOPHIE D INTERVENTION DU SLCVC En vue de l amélioration de la qualité de vie de tous les Bromontois

Plus en détail

M. Serge Bertrand, CRHA Président, Le Groupe Performa inc.

M. Serge Bertrand, CRHA Président, Le Groupe Performa inc. GESTION DES RESSOURCES HUMAINES 1. Gestion opérationnelles des RH 2. Audits GHR 3. Recrutement et dotation 4. Évaluation psychométrique 5. Consolidation et coaching 6. Transition de carrière 1. COMMENT

Plus en détail

MANDAT DU COMITÉ D AUDIT

MANDAT DU COMITÉ D AUDIT MANDAT DU COMITÉ D AUDIT 1. Constitution Le comité d audit (le «comité») est constitué par le conseil d administration de la Banque afin d appuyer le conseil dans l exercice de ses fonctions en matière

Plus en détail

TECSYS INC. ÉNONCÉ DES PRATIQUES EN MATIÈRE DE GOUVERNANCE D ENTREPRISE

TECSYS INC. ÉNONCÉ DES PRATIQUES EN MATIÈRE DE GOUVERNANCE D ENTREPRISE TECSYS INC. ÉNONCÉ DES PRATIQUES EN MATIÈRE DE GOUVERNANCE D ENTREPRISE En date du 30 juin 2005, les autorités canadiennes en valeurs mobilières ont adopté le Règlement 58-101 et l Instruction générale

Plus en détail

ORGANISME CANADIEN DE RÉGLEMENTATION DU COMMERCE DES VALEURS MOBILIÈRES («OCRCVM») MANDAT DU CONSEIL

ORGANISME CANADIEN DE RÉGLEMENTATION DU COMMERCE DES VALEURS MOBILIÈRES («OCRCVM») MANDAT DU CONSEIL ORGANISME CANADIEN DE RÉGLEMENTATION DU COMMERCE DES VALEURS MOBILIÈRES («OCRCVM») MANDAT DU CONSEIL Introduction Le mandat de l OCRCVM est d agir en tant qu organisme d autoréglementation pour le compte

Plus en détail

CHARTE DU COMITÉ DE VÉRIFICATION

CHARTE DU COMITÉ DE VÉRIFICATION CHARTE DU COMITÉ DE VÉRIFICATION MANDAT Le Comité de vérification (le «Comité») du Conseil d'administration (le «Conseil») de la Société canadienne d'hypothèques et de logement (la «Société») a pour mandat

Plus en détail

Direction des services communautaires d apprentissage pour adultes. Programme de contrôle de la qualité: Outil d auto-évaluation de la qualité

Direction des services communautaires d apprentissage pour adultes. Programme de contrôle de la qualité: Outil d auto-évaluation de la qualité Direction des services communautaires d apprentissage pour adultes Programme de contrôle de la qualité: Outil d auto-évaluation de la qualité Direction des services communautaires d apprentissage pour

Plus en détail

CHARTE DU COMITÉ DE LA GOUVERNANCE D ENTREPRISE, DES RESSOURCES HUMAINES, DES MISES EN CANDIDATURE ET NOMINATIONS ET DE LA RÉMUNÉRATION

CHARTE DU COMITÉ DE LA GOUVERNANCE D ENTREPRISE, DES RESSOURCES HUMAINES, DES MISES EN CANDIDATURE ET NOMINATIONS ET DE LA RÉMUNÉRATION CHARTE DU COMITÉ DE LA GOUVERNANCE D ENTREPRISE, DES RESSOURCES HUMAINES, DES MISES EN CANDIDATURE ET NOMINATIONS ET DE LA RÉMUNÉRATION de GEORGE WESTON LIMITÉE TABLE DES MATIÈRES 1. RESPONSABILITÉS DU

Plus en détail

DÉCLARATION DE PRINCIPES SUR LE SYSTÈME ONTARIEN DE TRANSFERT DES CRÉDITS 2011

DÉCLARATION DE PRINCIPES SUR LE SYSTÈME ONTARIEN DE TRANSFERT DES CRÉDITS 2011 DÉCLARATION DE PRINCIPES SUR LE SYSTÈME ONTARIEN DE TRANSFERT DES CRÉDITS 2011 VISION De nos jours, l éducation postsecondaire offre plus de choix et de possibilités qu auparavant. En outre, les besoins

Plus en détail

GROUPE GIROUX MÉNARD. Roger Giroux, CPA, CA Associé fondateur. Éric Laprés, CPA, CA Associé fondateur. Josée Charbonneau, CPA, CA Associée fondatrice

GROUPE GIROUX MÉNARD. Roger Giroux, CPA, CA Associé fondateur. Éric Laprés, CPA, CA Associé fondateur. Josée Charbonneau, CPA, CA Associée fondatrice GROUPE GIROUX MÉNARD Le Groupe Giroux Ménard vous offre des services en certification, en fiscalité et en financement ainsi que des services-conseils. La firme peut également vous conseiller en matière

Plus en détail

MANDAT DU COMITÉ DE GOUVERNANCE DE LA SOCIÉTÉ CANADIAN TIRE LIMITÉE

MANDAT DU COMITÉ DE GOUVERNANCE DE LA SOCIÉTÉ CANADIAN TIRE LIMITÉE Le 26 février 2015 MANDAT DU COMITÉ DE GOUVERNANCE DE LA SOCIÉTÉ CANADIAN TIRE LIMITÉE Le conseil d administration (le «conseil») est responsable de la gérance de La Société Canadian Tire Limitée (la «Société»).

Plus en détail

CHARTE DU COMITÉ DES RESSOURCES HUMAINES DE LA BANQUE DE MONTRÉAL

CHARTE DU COMITÉ DES RESSOURCES HUMAINES DE LA BANQUE DE MONTRÉAL Approuvée par le Conseil d administration le 28 août 2012 CHARTE DU COMITÉ DES RESSOURCES HUMAINES DE LA BANQUE DE MONTRÉAL Le Comité est chargé d aider le Conseil à s acquitter de ses responsabilités

Plus en détail

Association canadienne pour la santé mentale SECTION D OTTAWA

Association canadienne pour la santé mentale SECTION D OTTAWA DESCRIPTION DU POSTE D INTERVENANT-PIVOT Association canadienne pour la santé mentale SECTION D OTTAWA Titre : Intervenant-pivotRelève du : Gestionnaire du programme Programme : Services de soutien communautaireapprouvé

Plus en détail

AVIS DU PERSONNEL DE L ACFM ACTIVITÉS PROFESSIONNELLES EXTÉRIEURES

AVIS DU PERSONNEL DE L ACFM ACTIVITÉS PROFESSIONNELLES EXTÉRIEURES Personne-ressource : Paige Ward Avocate générale et vice-présidente, Politiques Téléphone : 416 943-5838 Courriel : pward@mfda.ca APA-0040 Le 20 mai 2005 AVIS DU PERSONNEL DE L ACFM ACTIVITÉS PROFESSIONNELLES

Plus en détail

Principaux domaines d'expertise

Principaux domaines d'expertise Principaux domaines d'expertise Élaborer des stratégies, programmes, plans et indicateurs de durabilité Politiques, procédures et plans environnementaux et/ou de durabilité de la société Les règlements

Plus en détail

MORNEAU SHEPELL INC. CHARTE DE LA RÉMUNÉRATION, DE LA NOMINATION ET DE LA GOUVERNANCE D ENTREPRISE

MORNEAU SHEPELL INC. CHARTE DE LA RÉMUNÉRATION, DE LA NOMINATION ET DE LA GOUVERNANCE D ENTREPRISE MORNEAU SHEPELL INC. CHARTE DE LA RÉMUNÉRATION, DE LA NOMINATION ET DE LA GOUVERNANCE D ENTREPRISE La présente Charte de la rémunération, de la nomination et de la gouvernance d entreprise a été adoptée

Plus en détail

1.8.1 Compétences du personnel Introduction

1.8.1 Compétences du personnel Introduction Page 1 de 7 1.8.1 Compétences du personnel Introduction La présente section vise à garantir la transparence et l équité du processus d embauche pour tous les postes. Elle s applique aux offices de services

Plus en détail

Banque Canadienne Impériale de Commerce Mandat du conseil d administration 1

Banque Canadienne Impériale de Commerce Mandat du conseil d administration 1 1 1. OBJET (1) Les membres du conseil d administration ont le devoir de surveiller la gestion des affaires tant commerciales qu internes de la Banque CIBC. Le conseil d administration donne, à la fois

Plus en détail

PAR UN ASSUREUR TITULAIRE D'UN PERMIS AU QUÉBEC. Mars 2008. Autorité des marchés financiers

PAR UN ASSUREUR TITULAIRE D'UN PERMIS AU QUÉBEC. Mars 2008. Autorité des marchés financiers GUIDE DE PRÉSENTATION PORTANT SUR LA CONFORMITÉ D UNE CESSION D ENTREPRISE PAR UN ASSUREUR TITULAIRE D'UN PERMIS AU QUÉBEC Mars 2008 Autorité des marchés financiers Ce document a été produit par la Surintendance

Plus en détail

Représentant national 1

Représentant national 1 Représentant national 1 Lieu de travail : Supérieur immédiat : Statut : REMARQUE : Échelle salariale : Exigences linguistiques : Yaounde, Cameroun Chef des programmes pour l Afrique centrale et occidentale

Plus en détail

MANDAT DU CONSEIL D ADMINISTRATION

MANDAT DU CONSEIL D ADMINISTRATION MANDAT DU CONSEIL D ADMINISTRATION Transcontinental inc. (la Société) est une société dont les valeurs sous-tendent une saine gestion d entreprise. Son conseil d administration (le conseil) a pour mission

Plus en détail

CHARTE DU COMITÉ D AUDIT DU CONSEIL D ADMINISTRATION DE LA BANQUE TORONTO-DOMINION

CHARTE DU COMITÉ D AUDIT DU CONSEIL D ADMINISTRATION DE LA BANQUE TORONTO-DOMINION CHARTE DU COMITÉ D AUDIT DU CONSEIL D ADMINISTRATION DE LA BANQUE TORONTO-DOMINION ~ ~ Superviser la qualité et l intégrité de l information financière de la Banque ~ ~ Principales responsabilités Assurer

Plus en détail

FINANCE CRITÈRES D ÉVALUATION (Les critères d évaluation doivent être pris en compte de pair avec le Cadre de surveillance du BSIF)

FINANCE CRITÈRES D ÉVALUATION (Les critères d évaluation doivent être pris en compte de pair avec le Cadre de surveillance du BSIF) RÔLE DE LA FONCTION Finance est une fonction autonome qui rend compte avec exactitude et en temps utile du rendement des unités opérationnelles (y compris les secteurs d activité) de l institution financière

Plus en détail

OBJECTIF DU POSTE : CONTEXTE : TÂCHES ET RESPONSABILITÉS : 1. Leadership et Supervision

OBJECTIF DU POSTE : CONTEXTE : TÂCHES ET RESPONSABILITÉS : 1. Leadership et Supervision DESCRIPTION DU POSTE Titre : Agent du service aux donateurs Département : Collecte de fonds Supérieur hiérarchique : Directeur de la collecte de fonds Supervision : Personnel et bénévoles du service aux

Plus en détail

Normes d admissibilité des agents en hypothèques (NAAH) Droits d auteur Imprimeur de la Reine pour l Ontario

Normes d admissibilité des agents en hypothèques (NAAH) Droits d auteur Imprimeur de la Reine pour l Ontario A. Applications A1. Analyser le cadre contextuel des opérations hypothécaires en Ontario. A1.1 Expliquer le rôle des divers participants au sein de l industrie du courtage hypothécaire. A1. Débattre des

Plus en détail

CHARTE D AUDIT INTERNE

CHARTE D AUDIT INTERNE CHARTE D AUDIT INTERNE adoptée par le Conseil des gouverneurs le 26 mars 2013 Centre de recherches pour le développement international Ottawa, Canada Assurances et conseils afin de soutenir le développement

Plus en détail

Programme de recrutement et dotation

Programme de recrutement et dotation Programme de recrutement et dotation Adopté le 13 juin 2006 par le conseil d administration (255 e assemblée résolution n o 2139) Amendé le 16 avril 2013 par le conseil d administration Résolution numéro

Plus en détail

PRODUITS FORESTIERS RÉSOLU INC. RÈGLES DU COMITÉ DES RESSOURCES HUMAINES ET DE LA RÉMUNÉRATION/ DES CANDIDATURES ET DE LA GOUVERNANCE

PRODUITS FORESTIERS RÉSOLU INC. RÈGLES DU COMITÉ DES RESSOURCES HUMAINES ET DE LA RÉMUNÉRATION/ DES CANDIDATURES ET DE LA GOUVERNANCE PRODUITS FORESTIERS RÉSOLU INC. RÈGLES DU COMITÉ DES RESSOURCES HUMAINES ET DE LA RÉMUNÉRATION/ DES CANDIDATURES ET DE LA GOUVERNANCE En vigueur en date du 1er avril 2014 1. Objet Le comité des ressources

Plus en détail

PROCESSUS D ACCRÉDITATION GÉNÉRAL D ACTIVITÉS DE FORMATION SUPPLÉMENTAIRE

PROCESSUS D ACCRÉDITATION GÉNÉRAL D ACTIVITÉS DE FORMATION SUPPLÉMENTAIRE PROCESSUS D ACCRÉDITATION GÉNÉRAL D ACTIVITÉS DE FORMATION SUPPLÉMENTAIRE INTRODUCTION Afin de continuer de remplir leurs devoirs et obligations, compte tenu de l évolution des pratiques professionnelles

Plus en détail