Profil des compétences du CFP professionnel

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Profil des compétences du CFP professionnel"

Transcription

1 Profil des compétences du CFP professionnel 1

2 Publié par le Conseil des normes de planification financière (FPSC ) Déni de responsabilité : Le FPSC ne fournit pas de services professionnels de planification financière, de services juridiques ou d autres services d experts-conseils. Si de tels services sont requis, il convient de retenir les services d un professionnel compétent dans le domaine requis. Cette publication est vendue et distribuée en sachant que les créateurs et les développeurs de l œuvre ne peuvent être tenus responsables d aucune mesure prise en se basant sur les renseignements contenus dans l œuvre. L éditeur, les créateurs et les développeurs de l œuvre dénient expressément toute responsabilité envers une personne quelconque relativement à la totalité ou une partie de la publication. Conseil des normes de planification financière, 2015 Tous droits réservés. Aucune partie de cette œuvre ne peut être reproduite ou copiée sous quelque forme ou par quelque moyen que ce soit graphique, électronique ou mécanique, y compris la photocopie, l enregistrement, le balayage ou le recours à tout système d information et d extraction sans la permission écrite de l éditeur. Profil des compétences du CFP professionnel Version 2.1 Conseil des normes de planification financière , avenue University Toronto (Ontario) M5G 2J5 Imprimé et relié au Canada 2 PROFIL DES COMPÉTENCES DU CFP PROFESSIONNEL

3 Table des matières Introduction 1 Élaboration du Profil de compétences 2 Application du Profil de compétences 3 Structure du Profil de compétences 4 Éléments de la compétence 8 Pratiques fondamentales en matière de planification financière 10 Finances 12 Placements 16 Assurance et gestion des risques 20 Fiscalité 24 Retraite 27 Successions (inclus les aspects légaux) 30 Annexe A Habiletés professionnelles 33 Annexe B Connaissances techniques 38 Glossaire 42 3

4

5 Introduction Le Conseil des normes de planification financière (FPSC ) définit la planification financière comme un processus en plusieurs étapes qui consiste à évaluer de façon rigoureuse la situation financière personnelle d un individu et à la comparer à la situation souhaitée dans le futur, puis à élaborer des stratégies adaptées à ses besoins et à ses priorités qui lui permettront d atteindre ses objectifs tout en visant l allocation optimale de ses ressources. Il faut tenir compte de l interdépendance des différents domaines d intervention en planification financière dans la formulation des stratégies appropriées. Les domaines d intervention possibles sont les finances, l assurance et la gestion des risques, les placements, la retraite, la fiscalité, les successions et les aspects légaux. La planification financière est un processus continu qui comprend un examen régulier des progrès réalisés par une personne dans l atteinte de ses objectifs, besoins et priorités personnels, une réévaluation des stratégies financières en place et des mises à jour recommandées, le cas échéant. La désignation de CFP est la désignation la plus reconnue dans le domaine de la planification financière au Canada et dans plus de 20 pays du monde entier. Les marques CFP désignent des praticiens qui respectent les normes les plus strictes en matière de compétence, de comportement éthique et de professionnalisme. Le FPSC exige que les CFP professionnels satisfassent certaines normes en matière de planification financière : qu ils aient terminé des études rigoureuses et pertinentes; qu ils réussissent deux examens de certification nationaux; qu ils satisfassent aux exigences spécifiques en matière d expérience de travail; et Qu ils acceptent de respecter les Normes de responsabilité professionnelle pour les CFP professionnels et les Certificants de niveau 1 en planification financière FPSC, ce qui inclut le Code de déontologie du FPSC, les Règles de conduite du FPSC, les Normes d aptitude du FPSC et les Normes de pratique en matière de planification financière du FPSC. Pour conserver leur certification, les CFP professionnels doivent maintenir leur compétence tous les ans grâce à un engagement continu envers la formation permanente. Les besoins d un client en matière de planification financière peuvent englober un grand nombre d objectifs et d éléments à envisager, ce qui nécessite la maîtrise de plusieurs domaines. Les CFP professionnels possèdent les habiletés nécessaires pour aborder la planification financière dans le contexte de la situation financière complète du client, afin d aborder les besoins d aujourd hui et ceux de demain, tout en étant tenus de respecter les principes et les normes établis par le FPSC. Ces habiletés et ces obligations sont ce qui distinguent les CFP professionnels des autres fournisseurs de conseils financiers. L obligation la plus fondamentale est le respect du Code de déontologie du FPSC et des Règles de conduite du FPSC, qui procurent une norme éthique qui décrit ce que les clients peuvent attendre et qui fournit des lignes directrices au CFP professionnel. Les Normes d aptitude du FPSC établissent les attentes plus larges en matière de caractère du FPSC vis-à-vis des CFP professionnels, afin de protéger tant l intégrité de la profession que les clients. De plus, parce que PROFIL DES COMPÉTENCES DU CFP PROFESSIONNEL 1

6 le travail avec les clients peut être complexe et nécessiter l intégration de nombreux éléments de la planification financière, les CFP professionnels doivent suivre des processus logiques et bien définis afin de s acquitter de leurs tâches de façon efficace. Ces processus sont détaillés dans les Normes de pratique en matière de planification financière du FPSC. Les CFP professionnels peuvent être tenus d adapter leurs pratiques en fonction des besoins de leurs clients et de leurs employeurs. Il est donc essentiel que les CFP professionnels possèdent un ensemble d aptitudes et d habiletés qui leur permet de se montrer efficaces dans n importe quelle situation. Ces fonctions fondamentales et communes de la profession aident les CFP professionnels (et les autres intervenants) à établir les attentes et à mesurer la réussite. Ces fonctions constituent également les bases du Profil des compétences du CFP professionnel (ci-après appelé le «Profil de compétences»). Élaboration du Profil de compétences Le Profil de compétences est basé sur l analyse détaillée de la profession de planificateur financier effectuée par le FPSC. La version actuelle est basée sur la version précédente du Profil de compétences publiée par le FPSC en 2006, sur le Financial Planner Competency Profile international publié par Financial Planning Standards Board Ltd. en 2007, et sur un grand nombre de commentaires faits par des membres de l industrie. Tous les cinq ans, le FPSC réévalue le Profil de compétences afin de s assurer qu il est pertinent et qu il reflète les exigences imposées aux planificateurs financiers qui travaillent dans le secteur. Pour achever cette révision récente, le FPSC a retenu les services d un groupe de travail national de CFP professionnels afin de perfectionner et de mettre à jour le texte, d identifier les compétences manquantes, de tenir compte des compétences inutiles, et de réviser la liste des connaissances techniques sous-jacentes. En plus du travail de ce groupe de travail, une enquête a eu lieu auprès de la communauté des CFP professionnels pour aider à reconnaître les énoncés de compétence et les éléments des connaissances qui devaient être conservés dans cette version. Plutôt que de se concentrer exclusivement sur la pratique historique et le statu quo, le Profil de compétences reflète ce que fait un CFP professionnel aujourd hui et les attentes pour la profession au cours des prochaines années. Il établit la norme pour les personnes qui aspirent à devenir des professionnels CFP à l avenir. En cela, il vise à mener la profession, et non à la suivre. Le Profil de compétences détermine les connaissances, les aptitudes et les habiletés de base qui sont requises pour la pratique compétente de la planification financière. Il ne s agit pas d une liste exhaustive de tous les éléments possibles dans toutes les variations de la pratique, mais plutôt de ceux que tous les CFP professionnels doivent posséder. 2 PROFIL DES COMPÉTENCES DU CFP PROFESSIONNEL

7 Application du Profil de compétences Le Profil de compétences définit, sur le plan pratique, ce que font réellement les CFP professionnels. Il peut constituer une ressource utile pour aider à définir la profession et les attentes de ses membres. Le Profil de compétences a quatre applications directes spécifiques pour le FPSC : élaboration des examens, approbation du programme de base et des cours de synthèse, évaluation de l expérience de travail et exigences relatives à la formation continue. Bien que d autres applications possibles du Profil de compétences puissent être importantes, ces quatre applications sont les plus pertinentes aux activités continues du FPSC. Pour tous les intervenants, le Profil de compétences établit l ensemble distinct de connaissances, d aptitudes et d habiletés que doivent posséder les CFP professionnels, et énonce donc la proposition de valeur de la planification financière. Spécifiquement, le Profil de compétences sert à plusieurs auditoires différents : i. Les CFP professionnels peuvent avoir recours au Profil de compétences pour confirmer leurs aptitudes et leurs habiletés et exprimer leur valeur en tant que CFP professionnel auprès de leurs clients et d autres intervenants. Il sert également de document source qui permet aux professionnels de déterminer en quoi consiste un perfectionnement professionnel continu approprié. ii. Les candidats à la certification peuvent avoir recours au Profil de compétences pour comprendre la portée des compétences qui sont requises pour les composantes de l examen de certification en tant que CFP professionnel. Spécifiquement, le Profil de compétences constitue la base des plans pour chacun des examens de certification du FPSC. Le Profil de compétences constitue la principale mesure de ce qui sera considéré comme étant acceptable dans le cadre de l exigence d expérience de travail pour la certification en tant que CFP professionnel. iii. Les fournisseurs de programmes d études peuvent avoir recours au Profil de compétences pour guider l élaboration d un programme d études en planification financière afin de veiller à ce que leurs clients acquièrent les connaissances, les aptitudes et les habiletés dont ils auront besoin pour être efficaces et compétents et pour travailler dans le vrai monde. Le Profil de compétences est utilisé par le FPSC pour déterminer quels programmes d études répondent aux exigences du FPSC en matière de programme de base et de cours de synthèse. iv. Les employeurs peuvent avoir recours au Profil de compétences pour mieux comprendre la valeur de l embauche d un CFP professionnel et pour apprécier les connaissances, les aptitudes et les habiletés que leur apportent les CFP professionnels. v. Les Canadiens peuvent avoir recours au Profil de compétences pour mieux comprendre la proposition de valeur de la planification financière et le rôle qu un CFP professionnel peut jouer pour les aider à réaliser leurs objectifs de vie. Le Profil de compétences procure également au public un résumé des domaines de la planification avec lesquels les CFP professionnels sont bien familiarisés. Les énoncés de compétences ainsi que les habiletés professionnelles énumérées dans ce Profil ne devraient pas changer au cours des cinq prochaines années. La liste des connaissances techniques devrait être mise à jour plus souvent; les intervenants devraient se rendre à l adresse www. fpsc.ca pour télécharger la version la plus à jour du présent document. PROFIL DES COMPÉTENCES DU CFP PROFESSIONNEL 3

8 Structure du Profil de compétences En quoi consiste une «compétence»? La capacité d exécuter une tâche spécifique liée à l emploi est une «compétence». Toutefois, une compétence n est pas simplement une tâche professionnelle. Il s agit de l application intégrée des connaissances, des aptitudes, des attitudes et des jugements requis pour s acquitter de fonctions clés de l emploi au niveau attendu. Le Profil de compétences a été créé pour aider à décrire les compétences qui définissent les attentes relatives aux CFP professionnels. Les compétences sont le point central des connaissances et des aptitudes de base des CFP professionnels. En plus de respecter un code de déontologie dans la pratique, l exécution de ces compétences par les CFP professionnels représentera le facteur déterminant le plus important de l expérience vécue par leurs clients en matière de planification financière. Les compétences des CFP professionnels sont une combinaison d activités, d aptitudes et de connaissances techniques. Les activités peuvent être décrites collectivement comme les éléments «fonctionnels» d une compétence. Ces éléments constituent les moteurs des tâches que doivent réellement exécuter les CFP professionnels lorsqu ils parcourent le processus de planification financière. Les aptitudes et les connaissances techniques peuvent être décrites collectivement comme les éléments «de base» d une compétence. En définissant ainsi les compétences, nous reconnaissons l importance des éléments sous-jacents, tout en reconnaissant qu un CFP professionnel doit combiner ces éléments de façon efficace pour mettre en pratique une compétence spécifique. Moteurs fonctionnels des compétences Les moteurs fonctionnels des compétences présentées dans ce Profil de compétences comprennent deux éléments principaux. Les domaines d intervention en planification financière définissent les domaines de concentration à l intérieur desquels le CFP professionnel répondra à différents objectifs et différents problèmes financiers du client. Les fonctions de la planification financière sont des activités générales, définies de manière large, qui sont communes à toutes les domaines d intervention en planification financière. Domaines d intervention en planification financière Les six domaines d intervention suivants, de concert avec les pratiques fondamentales de la planification financière, constituent la totalité de la planification financière : Finances Placements Assurance et gestion des risques Fiscalité Retraite Successions (inclus les aspects légaux) En examinant le Profil de compétences, il est important de reconnaître que chaque élément de la compétence n apparaît qu une seule fois et qu il sera associé à un domaine d intervention spécifique dans le cadre d une fonction spécifique. De nombreuses compétences pourraient se trouver à l intérieur de multiples domaines d intervention, mais on les associe à celle qui est la plus représentative. Par exemple, une compétence qui est présentée comme un élément de la collecte de renseignements pour la planification successorale peut également s appliquer à la collecte pour la gestion des placements. La planification financière est intégrative par nature. Un domaine d intervention ne peut être pris en considération indépendamment des autres dans le cadre de la pratique professionnelle de la planification financière. Pour chacun des domaines d intervention individuels de la planification financière, le CFP professionnel devra probablement recourir à des éléments 4 PROFIL DES COMPÉTENCES DU CFP PROFESSIONNEL

9 de la compétence tirés des autres domaines. C est au CFP professionnel qu il incombe de tirer parti de tous les éléments de la compétence, le cas échéant, lors de tout mandat de planification financière. Les pratiques fondamentales en matière de planification financière représentent les compétences générales qui sont omniprésentes dans tous les domaines d intervention en planification financière. Ces compétences se rapportent à l intégration des domaines d intervention en planification financière et aux interrelations entre celles-ci. Lors de chaque mandat du client, il est présumé que les pratiques fondamentales en matière de planification financière sont des éléments essentiels auxquelles le CFP professionnel ajoutera d autres domaines, selon la nature précise du mandat. Fonctions de la planification financière Au niveau le plus général, la planification financière se compose de trois fonctions de base : 1. Collecte de donneés Rassembler les renseignements du client. La collecte de données comprend l obtention des renseignements quantitatifs et qualitatifs relatifs au client, l identification des faits pertinents et la documentation afférente ainsi que la préparation et l organisation de l information d une façon qui permette l analyse. 2. Analyse Évaluer la situation du client, identifier et évaluer les stratégies appropriées. Les compétences en matière d analyse comprennent l identification des enjeux et des opportunités, l habileté d effectuer les calculs nécessaires, l élaboration de projections ainsi que la préparation et l évaluation des renseignements ainsi produits afin de déterminer et d analyser les stratégies appropriées. 3. Recommandations Élaborer un ensemble de recommandations qui vise l optimisation de la situation du client. Les compétences en matière de recommandation concernent l élaboration de recommandations qui répondent aux objectifs, besoins et priorités du client en visant l optimisation de sa situation. HABILETÉS PROFESSIONNELLES Un soutien de base clé de la compétence est représenté par les habiletés professionnelles. Ces habiletés décrivent la capacité du CFP professionnel à agir d une manière qui est constructive, coopérative et sensible aux besoins des clients et des collègues. Le Profil de compétences identifie habiletés professionnelles suivantes : Capacités cognitives et jugement (inclus la responsabilité professionnelle, la pratique, et les habiletés cognitives) Communication Les habiletés professionnelles décrites dans le Profil de compétences font référence à la capacité et à l engagement des CFP professionnels à agir d une manière professionnelle avec les clients et les collègues et à leur responsabilité envers la profession de planificateur financier. Les habiletés professionnelles sont inhérentes à l exécution de chacune des compétences; ces habiletés professionnelles constituent les qualifications fondamentales qui définissent le véritable professionnel et qui constituent les fondements de la profession de planificateur financier. En démontrant chacun des éléments de la compétence, le CFP professionnel peut mettre en pratique les habiletés professionnelles, que ce soit une seule ou plusieurs d entre elles à la fois. La liste complète des habiletés professionnelles se trouve dans l annexe A. PROFIL DES COMPÉTENCES DU CFP PROFESSIONNEL 5

10 Connaissances techniques Les connaissances techniques sont un autre soutien de base clé des compétences et sont essentielles pour démontrer sa compétence. Sans des niveaux appropriés de connaissances techniques, il est impossible de démontrer sa compétence. Les connaissances techniques décrivent le niveau de compréhension de sujets spécifiques de la planification financière par les CFP professionnels et les interrelations entre ces sujets en ce qui concerne les mandats des clients. Les connaissances proviennent de sources très variées, y compris les études formelles, la formation continue, les interactions avec les collègues, le travail avec les clients, les revues professionnelles, et la presse spécialisée quotidienne. Pour être efficaces, les CFP professionnels doivent maintenir (et continuer à développer) leurs connaissances. Les connaissances techniques que l on retrouve dans le présent document sont à ce jour exhaustives et présentent une portée étendue, mais elles ne sont aucunement statiques. La liste sera mise à jour de temps à autre, le cas échéant. Rendez-vous à l adresse pour obtenir les mises à jour à la liste des connaissances techniques au fur et à mesure de leur publication. Bien que les connaissances qui sont nécessaires pour exécuter les compétences puissent changer pendant la vie du Profil de compétences, l annexe B fournit des lignes directrices relativement aux connaissances que les CFP professionnels doivent posséder pour s acquitter de leurs tâches avec compétence. Les catégories principales, ou domaines, des connaissances techniques sont les suivantes : 100. Impôts 200. Assurance 300. Investissements 400. Régimes de retraite, d épargne et de revenus 500. Droit 600. Analyse financière 700. Contexte économique et réglementaire 800. Normes et éthique 900. Endettement Régimes d avantages sociaux du gouvernement Finance comportementale 6 PROFIL DES COMPÉTENCES DU CFP PROFESSIONNEL

11 Les CFP professionnels doivent s y connaître en matière d affaires financières afin de servir les clients de façon efficace. Les six domaines d intervention en planification financière définissent une large gamme de sujets et d enjeux que les CFP professionnels doivent être en mesure d aborder, mais il n est pas prévu qu ils possèdent des connaissances d expert sur tous les sujets. Il est donc important de définir les niveaux de connaissances techniques que doivent posséder les CFP professionnels comme éléments de base de la compétence. Les niveaux sont définis comme suit : Sensibilisation Un CFP professionnel doit savoir que le sujet existe et être conscient qu il peut avoir un impact sur le client et qu il ne doit pas être ignoré lors de la prise de décisions, mais il ne sera pas nécessairement en mesure de donner une description détaillée du sujet ou d effectuer des analyses dans ce domaine. Le CFP professionnel sera conscient des limites de ses connaissances et des situations où il doit consulter un autre professionnel. Compréhension Un CFP professionnel doit avoir une connaissance de base du sujet, de ses ramifications générales et de son impact de base sur d autres domaines de la planification financière, mais il ne sera pas nécessairement en mesure de faire des recommandations spécifiques au client. Il sera conscient des limites de ses connaissances et des situations où il doit consulter un autre professionnel. Détaillé Un CFP professionnel doit posséder de bonnes connaissances de travail sur le sujet et la plupart de ses ramifications afin de pouvoir analyser de façon efficace tous les renseignements pertinents sur le client, soupeser les différentes options et faire la synthèse des renseignements afin de faire des recommandations spécifiques au client. Il pourra tirer des conclusions et expliquer les impacts clés des stratégies et des recommandations sur les autres objectifs du client. Il sera conscient des limites de ses connaissances et des situations où il doit consulter un autre professionnel. Expert Un CFP professionnel doit posséder une connaissance approfondie du sujet et de toutes ses ramifications afin de pouvoir analyser la totalité de la situation particulière du client, soupeser toutes les options pertinentes, y compris les stratégies les plus sophistiquées et les détails les plus obscurs, et faire la synthèse de tous les renseignements afin de faire des recommandations spécifiques au client. Il pourra tirer des conclusions et expliquer tous les impacts des stratégies et des recommandations sur les autres objectifs du client. PROFIL DES COMPÉTENCES DU CFP PROFESSIONNEL 7

12 Éléments de la compétence La capacité d intégrer tous les moteurs fonctionnels et les soutiens fondamentaux de la compétence est ce qui permet aux CFP professionnels de s acquitter des tâches spécifiques qu on attend d eux. Ces tâches dépendent des processus et des méthodes que les CFP professionnels utilisent pour répondre aux exigences quotidiennes de la planification financière. Les tableaux qui figurent aux pages 10 à 32 énumèrent les éléments de la compétence associés à chaque domaine d intervention en planification financière, ainsi que les pratiques fondamentales de la planification financière. Chaque tableau fournit également une brève description des éléments de la compétence et des exemples de la manière dont les CFP professionnels peuvent les mettre en pratique. Les descriptions ne sont pas conçues pour décrire les éléments de la compétence de façon détaillée. Elles ne doivent pas être interprétées comme étant exhaustives ou normatives; elles doivent plutôt constituer des lignes directrices pour ceux qui cherchent à préciser l intention de chaque énoncé relatif aux compétences. Elles sont accompagnées d une représentation graphique. Ce diagramme illustre le concept selon lequel les éléments de la compétence sont le point central de touts les domaines d intervention en planification financière, le résultat final de l exécution des fonctions de planification financière par les CFP professionnels, de leurs habiletés professionnelles et de la démonstration de leurs connaissances techniques. 8 PROFIL DES COMPÉTENCES DU CFP PROFESSIONNEL

13 COMPÉTENCES PROFESSIONNELLES Succession et aspects légaux Fiscalité COLLECTE Rassembler des renseignements quantitatifs Élaborer un ensemble de recommandations qui vise l optimisation de la situation du client Finance Pratiques fondamentales de la planification financière Retraite Rassembler des renseignements qualitatifs Assurance et gestion des risques Placements Domaines d intervention en planification financière Identifier et évaluer les stratégies Évaluer la situation du client COMPÉTENCES PROFESSIONNELLES ANALYSE RECOMMANDATION CONNAISSANCES TECHNIQUES COMPÉTENCES PROFESSIONNELLES PROFIL DES COMPÉTENCES DU CFP PROFESSIONNEL 9

14 Pratiques fondamentales de la planification financière Les CFP professionnels doivent appliquer les pratiques fondamentales de la planification financière aux six domaines d intervention en planification financière. Ces éléments concernent l intégration et les interrelations entre touts les domaines et sont la clé de tous les mandats de planification financière. Par exemple, pour qu un CFP professionnel puisse fournir des conseils et une planification significatifs, il doit comprendre l ensemble des objectifs du client, ses interdépendances, les contraintes globales et les occasions afin d élaborer des stratégies financières appropriées et prioriser ses recommandations dans le but d optimiser la situation globale du client. 1 Collecte : Rassembler les renseignements du client Identifier les objectifs, les besoins et les valeurs du client qui ont une incidence financière Identifier les renseignements nécessaires pour établir le plan financier Identifier les questions d ordre juridique aux quelles fait face le client et qui affectent son plan financier Déterminer le niveau de sophistication financière du client Identifier les changements importants relatifs à la situation personnelle et financière du client Préparer les renseignements permettant d effectuer l analyse Le CFP professionnel identifie les objectifs financiers globaux du client, dans des termes qui sont spécifiques et mesurables, les autres considérations qualitatives pertinentes concernant la famille, l entreprise ou d autres questions, ainsi que les attitudes du client concernant la planification financière. Par exemple, le CFP professionnel pourrait découvrir la tendance générale du client à se montrer prudent lorsqu il prend des décisions, ou l importance de subvenir aux besoins d un enfant qui a des besoins spéciaux, ou encore des préoccupations concernant la protection des intérêts commerciaux. Le CFP professionnel détermine la documentation requise pour élaborer un plan financier, y compris les renseignements concernant les actifs et les passifs et le revenu et les dépenses actuels et prévus, en plus de l existence de testaments, de procurations et d autres contrats légaux. Le CFP professionnel peut demander tout document à l appui qui ne lui a pas déjà été fourni, et peut conseiller le client sur la manière d obtenir des documents qui ne sont pas immédiatement disponibles. En se basant sur les renseignements recueillis précédemment, le CFP professionnel détermine les questions juridiques actuelles et potentielles qui pourraient affecter la situation juridique du client et sa capacité à réaliser ses objectifs financiers. Les questions juridiques peuvent concerner les obligations ou les droits en matière d entretien d un conjoint ou de pension alimentaire pour enfants, des testaments périmés ou invalides, une vérification fiscale antérieure par l Agence du revenu du Canada ou toute autre procédure légale dans laquelle le client pourrait être impliqué. Le CFP professionnel évalue le degré de connaissances du client concernant les finances. Le CFP professionnel cherche à comprendre dans quelle mesure le client est familiarisé avec la planification financière et ses attentes à ce sujet. Par exemple, le CFP professionnel pourrait voir si le client avait déjà fait élaborer un plan financier; il pourrait également évaluer les plans actuellement en place pour réaliser les objectifs du client. Un client qui a un plan de retraite et d investissement bien structuré et une fiducie familiale en place pour les enfants peut être considéré comme possédant au moins un niveau raisonnable de sophistication financière. En utilisant les renseignements déjà recueillis, le CFP professionnel identifie tout changement important relatif à la situation personnelle ou financière du client qui pourrait avoir un impact sur la réalisation des objectifs financiers. Parmi ceux-ci, on peut citer un changement d emploi, d état matrimonial ou du nombre d enfants; de nouveaux intérêts commerciaux ou de nouvelles obligations professionnelles; la vente d actifs, des héritages ou des problèmes de santé. Le CFP professionnel organise tous les renseignements recueillis afin de permettre leur analyse. Par exemple, il pourrait préparer des états de la valeur nette et du flux de trésorerie et un budget, un état de la valeur marchande et du prix de base rajusté des placements, une ventilation du revenu et des dépenses de location et un sommaire des assurances disponibles. 10 PROFIL DES COMPÉTENCES DU CFP PROFESSIONNEL

15 2 Analyse : Évaluer la situation du client, identifier et évaluer les stratégies appropriées Analyser les informations recueillies afin d établir les priorités des domaines d intervention en planification financière Identifier l interdépendance entre les domaines d intervention en planification financière Évaluer les occasions et les contraintes relatives aux domaines d intervention en planification financière Tenir compte de l impact de l environnement économique, politique et de réglementation Mesurer les progrès réalisés vers l atteinte des objectifs du plan financier En se basant sur une évaluation détaillée des renseignements recueillis, le CFP professionnel détermine la priorité relative de chaque domaines d intervention par rapport au plan global. Par exemple, le CFP professionnel pourrait prioriser la gestion des risques et la planification successorale pour un client qui n a ni assurances ni plan successoral en place, et qui a une famille jeune qui a besoin d une grande protection. Le CFP professionnel identifie et évalue les interrelations entre chacun des domaines d intervention en planification financière. Il pourrait tenir compte des demandes incompatibles sur les flux de trésorerie, ainsi que d occasions de mieux se servir des flux de trésorerie pour réaliser de multiples objectifs financiers. Par exemple, un client à revenu élevé qui souhaite prioriser la retraite peut maximiser les cotisations au REER et au CELI (retraite), ainsi que tirer parti de l occasion de partager son revenu de retraite avec sa conjointe à plus faible revenu en ouvrant un REER de conjoint, en faisant des cotisations au CELI de sa conjointe et en tirant parti du partage du revenu de pension et du RPC (fiscalité). Le CFP professionnel prend note des domaines où il existe des défis ou des occasions, dans le cadre desquels les ressources et les plans actuels du client peuvent aider ou nuire à la réalisation de ses objectifs financiers. Par exemple, un client dont les ressources sont limitées ne pourra peut-être pas consacrer de ressources suffisantes à son plan de retraite et à son plan d études pour lui permettre de réaliser les deux objectifs. Par conséquent, le CFP professionnel pourrait discuter de la question avec le client et l aider à établir ses priorités. Le CFP professionnel évalue la mesure dans laquelle la situation financière du client et les stratégies financières possibles pourraient être affectées par les facteurs économiques, politiques et de réglementation. Parmi les exemples, on peut citer l inflation, les taux d intérêt, la force relative du dollar canadien, les changements dans les lois sur l impôt et les questions de réglementation liées aux placements, les régimes de retraite, l assurance ou les autres domaines qui concernent le plan financier. Le CFP professionnel tient compte de la manière dont ces facteurs peuvent guider ou limiter les options du client en matière de planification financière. Le CFP professionnel évalue le niveau actuel des progrès vers la réalisation des objectifs financiers du client en comparant sa valeur nette projetée avec sa valeur nette actuelle, et en examinant les plans et les stratégies d épargne actuellement en place pour combler l écart. Par exemple, le CFP professionnel pourrait comparer la valeur des actifs de retraite actuels du client avec la valeur requise pour la retraite, ainsi que les plans en place visant à faire grandir et protéger les épargnes-retraite pendant les années de travail du client. PROFIL DES COMPÉTENCES DU CFP PROFESSIONNEL 11

16 3 Recommandations : Élaborer un ensemble de recommandations qui vise l optimisation de la situation du client Prioriser les recommandations émanant des composantes du plan financier afin d améliorer de façon optimale la situation du client Incorporer les recommandations et les actions requises pour générer un plan financier Déterminer le cycle de révision approprié pour le plan financier Déterminer s il devient nécessaire de réviser le plan financier Le CFP professionnel établit les priorités relatives de chaque recommandation en matière de planification financière afin de répondre le mieux possible aux besoins, aux objectifs, aux attitudes et aux valeurs du client. Par exemple, le CFP professionnel pourrait prioriser l achat d une assurance-vie et d une assurance-invalidité et la préparation d un testament pour un client qui vient de se marier et qui attend la naissance d un bébé. Le CFP professionnel pourrait également prioriser une analyse des dépenses prévues et la consolidation des dettes pour un client qui met en danger son avenir financier en raison de ses dépenses excessives. Le CFP professionnel inclut toutes les recommandations financières dans le plan financier, avec les mesures à prendre spécifiques. Les mesures à prendre peuvent comprendre un échéancier pour commencer, les références relatives aux comptes, les personnes ou les documents requis et les dates d achèvement. Le CFP professionnel prépare un calendrier pour les révisions régulières du plan financier, en tenant compte des pratiques d affaires normales, des préférences du client et de tout changement imprévu relatif à la situation du client ou à la situation extérieure qui pourrait affecter les prévisions élaborées et les recommandations faites. Dans le cadre du processus de révision du plan financier, le CFP professionnel évalue la nécessité d apporter des ajustements au plan. Parmi les déclencheurs possibles des ajustements, on peut citer les changements à la situation du client, comme un mariage ou un changement d emploi, les changements dans les priorités ou les attitudes, et les changements des facteurs externes comme les conditions économiques ou les lois sur l impôt. Des domaines qui peuvent nécessiter des ajustements comprennent les hypothèses relatives à l inflation, les taux d intérêt et la croissance des placements, la répartition d actifs basée sur une tolérance au risque changeante, l espérance de vie, les plans en matière de succession, et le montant et le type de la couverture d assurances. Les changements importants nécessiteront généralement une révision d une partie ou même de la totalité du plan financier. Finances Le domaine d intervention de la finance est axé sur la situation financière actuelle et future du client. La situation financière du client est caractérisée par son flux de trésorerie, son budget et sa valeur nette, et comprendra ses penchants à épargner, à dépenser et à emprunter. Il est important que le CFP professionnel tienne compte de l intégration de la gestion financière avec d autres domaines d intervention en planification financière, puisque les décisions prises dans ce domaine toucheront les autres objectifs et stratégies clés en matière de planification financière et seront touchées par ceux-ci. Par exemple, dans la mesure où le client souhaite subvenir aux études de ses enfants pendant les quatre prochaines années, prendre sa retraite dans 10 ans et léguer une succession importante, le budget devra tenir compte de ces différents objectifs. 12 PROFIL DES COMPÉTENCES DU CFP PROFESSIONNEL

17 1 Collecte : Rassembler les renseignements du client 1.1 Rassembler des renseignements quantitatif Recueillir les renseignements relatifs à l actif et au passif du client Recueillir les renseignements relatifs au flux de trésorerie du client Recueillir les renseignements nécessaires à la préparation d un budget Préparer les états financiers du client, ce qui comprend l avoir net, les disponibilités et le budget Le CFP professionnel détermine ce que le client possède et ce qu il doit. Parmi les renseignements clés sur les actifs qu il possède, on peut citer le type et la répartition des actifs, leur valeur marchande, leur propriétaire, leur base de coût, leurs rendements historiques et les désignations de bénéficiaires. Parmi les renseignements clés sur les passifs dus, on peut citer le type de dette, le solde à payer, le propriétaire, les échéances, les taux d intérêt, le montant, la fréquence des paiements et le but de la dette. Les documents à l appui peuvent comprendre les relevés de placement, les avis de taxes foncières, et les relevés de prêt hypothécaire, d emprunt, de marge de crédit et de carte de crédit. Le CFP professionnel obtient des renseignements sur les rentrées et les sorties d argent actuelles du client. Les renseignements clés comprennent la source, le montant, le moment, la fréquence, la régularité et le traitement fiscal des éléments. Les documents à l appui peuvent comprendre les relevés bancaires, les relevés de paie, les relevés d impôt, les avis de cotisation, les relevés des régimes de retraite individuels et gouvernementaux, les relevés de prêt hypothécaire, d emprunt et de carte de crédit, et les relevés d assurance. Le CFP professionnel détermine les rentrées et les sorties d argent estimées en se basant sur le revenu et les dépenses prévues au cours de la période de planification, qui s étend généralement dans le futur. En plus des montants du revenu et des dépenses réguliers, les revenus et les paiements en une somme globale seront également pris en considération, y compris les achats planifiés et les héritages potentiels. En se basant sur les renseignements obtenus concernant l actif et le passif du client et ses flux de trésorerie, le CFP professionnel prépare des états de la valeur nette, du flux de trésorerie et du budget, en tenant compte de toutes les données pertinentes qu il a recueillies. Ces états formeront la base des analyses du CFP professionnel, de ses stratégies proposées et des recommandations qu il fait pour aider le client à réaliser ses objectifs de gestion financière et tous ses autres objectifs financiers clés. 1.2 Rassembler des renseignements qualitatifs Déterminer dans quelle mesure le client souhaite épargner Déterminer comment le client prend ses décisions en matière de dépenses Déterminer les attitudes du client vis-àvis de l endettement Déterminer le mode de vie que souhaite avoir le client Le CFP professionnel détermine les attitudes du client en matière d épargnes en examinant la structure de ses épargnes, y compris la régularité, la fréquence et le niveau des épargnes. Le CFP professionnel peut également tenir compte des épargnes annuelles du client par rapport au revenu et du total des épargnes accumulées par rapport aux objectifs. Le CFP professionnel détermine la manière dont le client prend ses décisions en matière de dépenses en examinant la structure de ses dépenses, y compris le but des dépenses et le niveau des dépenses discrétionnaires et non discrétionnaires. Le CFP professionnel peut également tenir compte de la mesure dans laquelle le client fait des achats impulsifs ou établit un budget pour ses dépenses discrétionnaires, et dans quelle mesure il utilise le crédit. Le CFP professionnel détermine les attitudes du client en matière d emprunts en examinant la structure de ses emprunts, y compris le but et le type d emprunts. Le CFP professionnel peut également tenir compte du rapport entre les soldes des dettes et les limites de crédit, du fait que les paiements sont faits à temps ou pas et de la mesure dans laquelle l endettement est utilisé pour financer les achats. Le CFP professionnel détermine le niveau de vie que souhaite avoir le client en évaluant ses priorités en matière de mode de vie, y compris son logement, les activités qu il préfère, le type de voyages qu il effectue et qu il prévoit de faire à l avenir, et le type et le niveau des dépenses et des achats prévus. PROFIL DES COMPÉTENCES DU CFP PROFESSIONNEL 13

18 2 Analyse : Évaluer la situation du client, identifier et évaluer les stratégies appropriées 2.1 Évaluer la situation du client Déterminer si le client vit en fonction de ses moyens financiers Déterminer les questions qui touchent l actif et le passif du client Déterminer la capacité du client à maintenir une situation d urgence Tenir compte des stratégies potentielles de gestion de l argent Le CFP professionnel détermine les points forts et les lacunes dans la situation financière du client en calculant le niveau d excédents ou de déficits du flux de trésorerie et les ratios du service de la dette du client. En préparant un état du flux de trésorerie et un budget, le CFP professionnel peut prévoir la capacité du client à maintenir ses structures actuelles de dépenses et d épargnes et à réaliser ses objectifs financiers. Le CFP professionnel détermine les points forts et les défis associés à la valeur nette du client en examinant le niveau de la valeur nette, la mesure dans laquelle elle est positive ou négative, ses ratios d endettement, la source et la liquidité des actifs, et l efficacité des passifs sur le plan des coûts et de l impôt. Le CFP professionnel évalue la situation financière du client dans l éventualité d une dépense importante ou imprévue ou d une perte de revenu. Le CFP professionnel détermine le montant et la liquidité des actifs du client, la disponibilité et le coût du crédit, et ses droits à toucher un revenu supplémentaire, comme des prestations d assurance ou du gouvernement, le cas échéant. Les projections des flux de trésorerie et de la valeur nette peuvent être utilisées pour illustrer l impact d une urgence financière sur la situation financière du client. En se basant sur la situation et les objectifs financiers du client, le CFP professionnel détermine des stratégies possibles de gestion de l argent qui tiennent compte des lacunes et des objectifs reconnus. Parmi des exemples de solutions de rechange, on peut citer le financement d une nouvelle propriété au moyen d un prêt hypothécaire ou d une marge de crédit, ou encore l ouverture d un CELI ou d une marge de crédit, ou les deux, pour financer les urgences. 2.2 Identifier et évaluer des stratégies Évaluer l impact de changements potentiels affectant les revenus et les dépenses Identifier les demandes incompatibles sur les disponibilités Évaluer les solutions de rechange financières Le CFP professionnel détermine les excédents ou les déficits découlant de changements prévus ou possibles dans le revenu et les dépenses du client. Ces changements peuvent être en relation avec un changement d emploi, un nouvel enfant, un déménagement dans une maison plus grande, un plus grand nombre de voyages ou d autres activités; l acquisition des droits sur les options d achat d actions et l exercice de ces droits; ou l expansion d une entreprise ou d autres situations. Le CFP professionnel détermine les défis potentiels associés à de multiples demandes sur les flux de trésorerie du client, ce qui peut entraîner une analyse des compromis et des discussions avec le client afin de l aider à prioriser ses objectifs et à faire des choix appropriés. Les contraintes sur le flux de trésorerie deviennent plus apparentes lorsque les budgets révèlent des déficits relatifs aux flux de trésorerie. Le CFP professionnel évalue les pour et les contre des options en matière de gestion financière afin d aider à réaliser les objectifs du client. D autres solutions permettant d effectuer des épargnes pour les études des enfants peuvent comprendre un compte en fiducie et une fiducie officielle; ces options peuvent être évaluées en fonction, notamment, de leurs répercussions fiscales et du désir de contrôler les fonds manifesté par le client. D autres solutions de financement peuvent inclure un prêt hypothécaire, une marge de crédit ou un prêt à terme fixe. Ces solutions peuvent être évaluées en se basant sur leurs échéances, les coûts des intérêts et leur prévisibilité, les paiements requis et les répercussions fiscales potentielles. 14 PROFIL DES COMPÉTENCES DU CFP PROFESSIONNEL

19 3 Recommandations : Élaborer un ensemble de recommandations qui vise l optimisation de la situation du client 3.1 Élaborer un ensemble de recommandations qui vise l optimisation de la situation du client Mettre au point les stratégies de gestion placements Évaluer les avantages et les inconvénients de chacune des stratégies de gestion financière Utiliser les stratégies optimales pour faire des recommandations en matière de gestion financière Prioriser les démarches pour aider le client à mettre en pratique les recommandations proposées relatives à la gestion financière Le CFP professionnel élabore des stratégies de gestion financière en se basant sur son évaluation de chaque solution de rechange en matière de gestion financière. Par exemple, le CFP professionnel pourrait déterminer que le client devrait envisager un prêt hypothécaire conventionnel ou une marge de crédit pour financer sa nouvelle résidence. Des états des flux de trésorerie pro forma peuvent être utilisés pour illustrer l impact financier des stratégies élaborées. Le CFP professionnel évalue les avantages et les inconvénients des stratégies élaborées. Par exemple, dans le cas d un client qui possède d importants placements non enregistrés, le CFP professionnel pourrait proposer d en racheter une partie pour financer sa nouvelle résidence et d ouvrir une marge de crédit pour remplacer ces placements. Cette stratégie pourrait permettre de déduire les coûts d intérêt associés à la marge de crédit. Les inconvénients comprennent une augmentation possible des coûts d intérêt et la tentation d emprunter sur la marge de crédit après son remboursement. En se basant sur une évaluation des pour et des contre de chaque stratégie et sur sa compréhension du client, le CFP professionnel utilise son bon jugement pour recommander les stratégies qui sont les plus appropriées pour permettre au client de réaliser ses objectifs. Par exemple, en se basant sur la disponibilité des actifs liquides et du taux d imposition élevé du client, le CFP professionnel pourrait recommander d utiliser une partie des actifs de placement pour financer une nouvelle résidence et d emprunter pour remplacer les placements. Le CFP professionnel priorise les recommandations, en fonction des besoins et des objectifs financiers du client. Il est possible de créer un tableau qui énumère les recommandations par ordre d importance, avec les échéanciers requis pour l achèvement, les mesures à prendre proposées, et les personnes clés qui soutiendront la mise en œuvre. Lorsque la stratégie recommandée consiste à emprunter pour investir, le CFP professionnel pourrait recommander de consulter d abord un fiscaliste pour confirmer le caractère approprié de la stratégie puis, avec le conseiller en placement du client, discuter des actifs qui devraient être vendus et du moment de la vente. Le CFP professionnel pourrait alors proposer une rencontre avec un banquier personnel pour ouvrir une marge de crédit. PROFIL DES COMPÉTENCES DU CFP PROFESSIONNEL 15

20 Placements Le domaine d intervention des placements est axé sur la manière de gérer le mieux possible les actifs du client en se basant sur l expérience en matière de placements, les attitudes,les objectifs, l horizon temporel et la tolérance au risque. Elle tient également compte du portefeuille de placement actuel du client, ce qui comprend non seulement les actions, les obligations et les valeurs semblables, mais également l immobilier et les autres avoirs. Les décisions en matière de gestion des actifs toucheront la capacité du client à réaliser ses objectifs financiers relatifs à des achats majeurs, ainsi que ses objectifs en matière de retraite et de succession. Il existe également un lien important entre la gestion des actifs et la fiscalité, car les différentes classes d actif et les différents véhicules d investissement ont différents niveaux d efficacité fiscale. 1 Collecte : Rassembler les renseignements du client 1.1 Rassembler des renseignements quantitatif Recueillir les renseignements nécessaires à la préparation de l état détaillé des avoirs investis Déterminer la répartition actuelle d actifs du client Identifier les liquidités disponibles pour investir Le CFP professionnel recueille des renseignements concernant le portefeuille de placement du client. Les renseignements clés comprennent la répartition de l actif du client, sa valeur marchande et son prix de base, son propriétaire, ses rendements historiques, ses dates d échéance et ses désignations de bénéficiaires. Les documents à l appui peuvent inclure les relevés de placement, les confirmations de transactions, les déclarations de revenus et les avis de cotisation. Le CFP professionnel détermine la répartition d actifs du client dans ses régimes enregistrés et ses régimes non enregistrés, ainsi que le portefeuille global en établissant les proportions d argent liquide, de placements à revenu fixe, d actions, d immobilier et d autres placements spécialisés. Le CFP professionnel détermine également la devise des actifs et dans quels comptes les différents types d actifs sont détenus, car chacun peut être traité différemment sur le plan de l impôt. Le CFP professionnel détermine le montant d argent que le client peut engager pour des cotisations continues en placements. Cela facilitera les recommandations concernant les placements futurs afin de réaliser les objectifs en matière d études, de retraite, de succession et les autres objectifs financiers. 16 PROFIL DES COMPÉTENCES DU CFP PROFESSIONNEL

MANDAT DU CONSEIL D ADMINISTRATION Approuvé par le conseil d administration le 13 novembre 2014

MANDAT DU CONSEIL D ADMINISTRATION Approuvé par le conseil d administration le 13 novembre 2014 OFFICE D INVESTISSEMENT DES RÉGIMES DE PENSION («INVESTISSEMENTS PSP») Approuvé par le conseil d administration le 13 novembre 2014 13 novembre 2014 PSP-Legal 1633578-1 Page 2 INTRODUCTION Le conseil d

Plus en détail

TEMBEC INC. MANDAT DU CONSEIL D ADMINISTRATION

TEMBEC INC. MANDAT DU CONSEIL D ADMINISTRATION 1 TEMBEC INC. MANDAT DU CONSEIL D ADMINISTRATION I. INTRODUCTION A. Objet et objectifs Le Conseil d administration (le «Conseil») de la société par actions Tembec Inc. (la «Société») est responsable de

Plus en détail

Objet : Énonce de la politique de placement, Série Portefeuilles

Objet : Énonce de la politique de placement, Série Portefeuilles Objet : Énonce de la politique de placement, Série Portefeuilles J'ai le plaisir de vous faire parvenir votre énoncé de la politique de placement pour la Série Portefeuilles de revenu. Celui-ci vous servira

Plus en détail

ORGANISME CANADIEN DE RÉGLEMENTATION DU COMMERCE DES VALEURS MOBILIÈRES (OCRCVM)

ORGANISME CANADIEN DE RÉGLEMENTATION DU COMMERCE DES VALEURS MOBILIÈRES (OCRCVM) 1 ORGANISME CANADIEN DE RÉGLEMENTATION DU COMMERCE DES VALEURS MOBILIÈRES (OCRCVM) CHARTE DU COMITÉ DES FINANCES, DE L AUDIT COMPTABLE ET DE LA GESTION DES RISQUES Mandat Le Comité des finances, de l audit

Plus en détail

Transfert du patrimoine de l entreprise avec retrait en espèces :

Transfert du patrimoine de l entreprise avec retrait en espèces : Solutions d assurance-vie Produits Actifs Occasions Garanties Croissance Capital Protection Revenu Avantage Solutions Options Stabilité PLANIFIER AUJOURD HUI. ASSURER L AVENIR. Transfert du patrimoine

Plus en détail

Norme comptable internationale 26 Comptabilité et rapports financiers des régimes de retraite

Norme comptable internationale 26 Comptabilité et rapports financiers des régimes de retraite Norme comptable internationale 26 Comptabilité et rapports financiers des régimes de retraite Champ d application 1 La présente norme doit être appliquée aux états financiers présentés par les régimes

Plus en détail

TP 14693F (05/2007) Aviation civile. Norme du Système de gestion intégrée TC-1002302 *TC 1002302*

TP 14693F (05/2007) Aviation civile. Norme du Système de gestion intégrée TC-1002302 *TC 1002302* Transports Canada Transport Canada TP 14693F (05/2007) Aviation civile Norme du Système de gestion intégrée TC-1002302 *TC 1002302* Imprimé au Canada Veuillez acheminer vos commentaires, vos commandes

Plus en détail

Avez-vous rédigé un testament? Oui / Non. Dernière mise à jour : Diriez-vous que vous êtes convenablement assuré? Oui / Non. Dernière révision :

Avez-vous rédigé un testament? Oui / Non. Dernière mise à jour : Diriez-vous que vous êtes convenablement assuré? Oui / Non. Dernière révision : Que vous vous engagiez pour la première fois dans la planification de votre avenir financier ou que vous révisiez votre plan actuel, il est important de vous fixer des objectifs bien clairs, déterminer

Plus en détail

Notes complémentaires des états financiers 31 mars 2011

Notes complémentaires des états financiers 31 mars 2011 Notes complémentaires des états financiers 1. Nature de la Commission La Commission de l énergie de l Ontario (la «Commission») est l autorité de réglementation des industries du gaz naturel et de l électricité

Plus en détail

Cadre de travail sur les relations avec les gouvernements et la défense des droits. Société canadienne de la sclérose en plaques

Cadre de travail sur les relations avec les gouvernements et la défense des droits. Société canadienne de la sclérose en plaques Cadre de travail sur les relations avec les gouvernements Société canadienne de la sclérose en plaques Juin 2009 Table des matières Contexte... 3 1.0 Mission de la Société canadienne de la sclérose en

Plus en détail

CONSEIL D ADMINISTRATION MANDAT

CONSEIL D ADMINISTRATION MANDAT Décembre 2014 CONSEIL D ADMINISTRATION MANDAT 1. CRÉATION Le Conseil d administration de la Banque du Canada (le «Conseil») est constitué en vertu de l article 5 de la Loi sur la Banque du Canada (la «Loi»).

Plus en détail

GROUPE TMX LIMITÉE. (anciennement la Corporation d Acquisition Groupe Maple) (la «société») MANDAT DU CONSEIL

GROUPE TMX LIMITÉE. (anciennement la Corporation d Acquisition Groupe Maple) (la «société») MANDAT DU CONSEIL 1. Généralités GROUPE TMX LIMITÉE (anciennement la Corporation d Acquisition Groupe Maple) (la «société») MANDAT DU CONSEIL Le conseil d administration de la société (le «conseil») a pour principale responsabilité

Plus en détail

PROFIL DE RISQUE INTÉGRÉ DE RENTES DU MOUVEMENT DESJARDINS (RRMD)

PROFIL DE RISQUE INTÉGRÉ DE RENTES DU MOUVEMENT DESJARDINS (RRMD) PROFIL DE RISQUE INTÉGRÉ DU RÉGIME R DE RENTES DU MOUVEMENT DESJARDINS (RRMD) 1 ICA 15 avril 2008 Le RRMD en chiffres Plus de 500 employeurs 35 900 participants actifs 6 600 retraités 12 000 en 2014 5,5

Plus en détail

PROGRAMME DES PRESTATIONS D AIDE AU TRAVAIL INDÉPENDANT DE L ONTARIO (PATIO)

PROGRAMME DES PRESTATIONS D AIDE AU TRAVAIL INDÉPENDANT DE L ONTARIO (PATIO) PROGRAMME DES PRESTATIONS D AIDE AU TRAVAIL INDÉPENDANT DE L ONTARIO (PATIO) EXIGENCES EN MATIÈRE DE VÉRIFICATION ET DE RESPONSABILITÉ POUR LA PÉRIODE ALLANT DU 1ER AVRIL 2015 AU 31 MARS 2016 1 PROGRAMME

Plus en détail

MANDAT DU CONSEIL D ADMINISTRATION

MANDAT DU CONSEIL D ADMINISTRATION DIAGNOCURE INC. (la «Société») MANDAT DU CONSEIL D ADMINISTRATION (le «Conseil») Le rôle du Conseil consiste à superviser la gestion des affaires et les activités commerciales de la Société afin d en assurer

Plus en détail

Ligne directrice du cours menant à une qualification additionnelle. Affaires et commerce Comptabilité (première partie)

Ligne directrice du cours menant à une qualification additionnelle. Affaires et commerce Comptabilité (première partie) Ligne directrice du cours menant à une qualification additionnelle Affaires et commerce Comptabilité (première partie) Annexe D Règlement sur les qualifications requises pour enseigner Mai 2005 (Révisée

Plus en détail

Exigences en matière d expérience pratique des CPA

Exigences en matière d expérience pratique des CPA Exigences en matière d expérience pratique des CPA Mon emploi est-il admissible aux fins du stage avec vérification de l expérience? La période d acquisition de l expérience pratique admissible peut commencer

Plus en détail

Définissez vos attentes. Établissez vos objectifs.

Définissez vos attentes. Établissez vos objectifs. Définissez vos attentes. Établissez vos objectifs. En tant qu investisseur, vous êtes unique. Vos objectifs financiers, votre situation financière actuelle, votre expérience en matière de placement et

Plus en détail

Les Principes et les Bonnes Pratiques Relatifs à la Sensibilisation et l Education Financières

Les Principes et les Bonnes Pratiques Relatifs à la Sensibilisation et l Education Financières DIRECTORATE FOR FINANCIAL AND ENTERPRISE AFFAIRS Les Principes et les Bonnes Pratiques Relatifs à la Sensibilisation et l Education Financières RECOMMANDATION DU CONSEIL Ces Principes et Bonnes Pratiques

Plus en détail

Efficience de l actif de l entreprise

Efficience de l actif de l entreprise Solutions d assurance-vie Efficience de l actif de l entreprise Gérer. Profiter. Préserver. Une solution intelligente pour les professionnels : l assurance-vie permanente, un actif unique pouvant offrir

Plus en détail

MANDAT DU COMITÉ DES PENSIONS BANQUE DU CANADA

MANDAT DU COMITÉ DES PENSIONS BANQUE DU CANADA 23 septembre 2014 MANDAT DU COMITÉ DES PENSIONS BANQUE DU CANADA 1. Introduction La Banque du Canada (la «Banque») est l administrateur du Régime de pension de la Banque du Canada (le «Régime de pension»)

Plus en détail

Cas. Option 2 1 890 $ par mois avec pension de conjoint survivant de 75 %

Cas. Option 2 1 890 $ par mois avec pension de conjoint survivant de 75 % Cas James, un CFP professionnel, rencontre Todd et Nadine Paulson, qui sont tous deux âgés de 58 ans. Les deux conjoints travaillent pour ABC Financial, une institution financière fédérale, depuis de nombreuses

Plus en détail

Étude de cas. Protection du patrimoine. Guide sur la fiscalité de l assurance-santé au Canada

Étude de cas. Protection du patrimoine. Guide sur la fiscalité de l assurance-santé au Canada Étude de cas Guide sur la fiscalité de l assurance-santé au Canada grâce à l assurance maladies graves assortie d une garantie de remboursement des primes à la résiliation ou à l expiration Août 2012 La

Plus en détail

Rapport préparé pour M. Jean Assurance et Mme Marie Assurance. Préparé par François Forget Planiste

Rapport préparé pour M. Jean Assurance et Mme Marie Assurance. Préparé par François Forget Planiste Rapport préparé pour M. Jean Assurance et Mme Marie Assurance Préparé par François Forget Planiste Téléphone: (514) 328-4405 Télécopieur: (514) 328-1538 Courriel: frforget@strategieimpact.com Date: 2015-02-11

Plus en détail

Explication des principales obligations d information prévues dans les chapitres 3862 et 1532 du Manuel de l ICCA

Explication des principales obligations d information prévues dans les chapitres 3862 et 1532 du Manuel de l ICCA Explication des principales obligations d information prévues dans les chapitres 3862 et 1532 du Manuel de l ICCA Les paragraphes qui suivent présentent les principaux changements en ce qui a trait aux

Plus en détail

CHARTE DU COMITÉ DE GESTION DES RISQUES

CHARTE DU COMITÉ DE GESTION DES RISQUES CHARTE DU COMITÉ DE GESTION DES RISQUES MANDAT Le Comité de gestion des risques (le «Comité») du Conseil d administration (le «Conseil») a pour mandat d assister le Conseil de la Société canadienne d hypothèques

Plus en détail

CHARTE DU COMITÉ D AUDIT

CHARTE DU COMITÉ D AUDIT CHARTE DU COMITÉ D AUDIT Comité d audit 1.1 Membres et quorom Au moins quatre administrateurs, qui seront tous indépendants. Tous les membres du comité d audit doivent posséder des compétences financières

Plus en détail

CHARTE DU CONSEIL D ADMINISTRATION

CHARTE DU CONSEIL D ADMINISTRATION CHARTE DU CONSEIL D ADMINISTRATION I. RAISON D ÊTRE La présente charte décrit le rôle du conseil d administration (le «conseil») d Aimia Inc. (la «Société»). La présente charte est assujettie aux dispositions

Plus en détail

RÔLE ET IMPORTANCE DE LA PLANIFICATION FINANCIÈRE...

RÔLE ET IMPORTANCE DE LA PLANIFICATION FINANCIÈRE... INTRODUCTION MODULE I HISTORIQUE 2 RÔLE ET IMPORTANCE DE LA PLANIFICATION FINANCIÈRE... 2 3 HISTORIQUE QUÉBÉCOIS... 3 4 LA LOI 188 ET LA PLANIFICATION FINANCIÈRE... 4 4.1 Objectifs de la loi... 4 4.2 Le

Plus en détail

Pour les Canadiens atteints d un handicap

Pour les Canadiens atteints d un handicap BMO Fonds d investissement Régime enregistré d épargne-invalidité (REEI) Pour les Canadiens atteints d un handicap Le REEI met à la disposition des personnes handicapées un instrument d épargne et de placement

Plus en détail

Les mécanismes de retraite: une vision à modifier

Les mécanismes de retraite: une vision à modifier : une vision à modifier Prenons un pas de recul sur le but des mécanismes de retraite; Le besoin des gens: Besoins financiers pour arrêter de travailler à un certain âge; Ce besoin sera différent si :

Plus en détail

FONDS D AIDE À L EMPLOI POUR LES JEUNES (FAEJ)

FONDS D AIDE À L EMPLOI POUR LES JEUNES (FAEJ) FONDS D AIDE À L EMPLOI POUR LES JEUNES (FAEJ) EXIGENCES EN MATIÈRE DE VÉRIFICATION ET DE RESPONSABILITÉ APPLICABLES POUR LA PÉRIODE DU 1ER AVRIL 2015 AU 30 SEPTEMBRE 2015 Avril 2015 FONDS D AIDE À L EMPLOI

Plus en détail

POLITIQUE SUR LE PROCESSUS OFFICIEL D ADOPTION DE NORMES DE PRATIQUE

POLITIQUE SUR LE PROCESSUS OFFICIEL D ADOPTION DE NORMES DE PRATIQUE 15 MAI 2012 Document 212021 POLITIQUE SUR LE PROCESSUS OFFICIEL D ADOPTION DE NORMES DE PRATIQUE A. INTRODUCTION Le présent document énonce le processus et les critères définis par le Conseil des normes

Plus en détail

Un engagement envers la gestion exceptionnelle de nos portefeuilles

Un engagement envers la gestion exceptionnelle de nos portefeuilles Les processus de sélection et de surveillance des gestionnaires des portefeuilles de NEI : Un engagement envers la gestion exceptionnelle de nos portefeuilles LES FONDS COMMUNS VUS DIFFÉREMMENT..888.809.

Plus en détail

CHARTE DU COMITÉ D AUDIT

CHARTE DU COMITÉ D AUDIT CHARTE DU COMITÉ D AUDIT I. OBJECTIF GÉNÉRAL ET PRINCIPAL MANDAT Le comité d audit (le «comité») est établi par le conseil d administration (le «conseil») d Ovivo Inc. (la «Société») pour l aider à s acquitter

Plus en détail

Plan des examens Fiscalité avancée des particuliers et des sociétés [TX2] 2011-2012

Plan des examens Fiscalité avancée des particuliers et des sociétés [TX2] 2011-2012 Raison d être Plan des examens Fiscalité avancée des particuliers et des sociétés [TX2] 2011-2012 Les examens Fiscalité avancée des particuliers et des sociétés [TX2] ont été élaborés à l aide d un plan

Plus en détail

MANDAT DU COMITÉ DE PLACEMENT DU FONDS DE PENSION BANQUE DU CANADA

MANDAT DU COMITÉ DE PLACEMENT DU FONDS DE PENSION BANQUE DU CANADA 24 septembre 2013 MANDAT DU COMITÉ DE PLACEMENT DU FONDS DE PENSION BANQUE DU CANADA 1. Introduction La Banque du Canada (la «Banque») est l administrateur du Régime de pension de la Banque du Canada (le

Plus en détail

Compte du régime de pension des Forces canadiennes

Compte du régime de pension des Forces canadiennes 30 Rapport des vérificateurs Au conseil d administration du Compte du régime de pension de l Office d investissement des régimes de pensions du secteur public Nous avons vérifié le bilan et l état du portefeuille

Plus en détail

Pour les Canadiens atteints d un handicap. Régime enregistré d épargne-invalidité (REEI)

Pour les Canadiens atteints d un handicap. Régime enregistré d épargne-invalidité (REEI) Pour les Canadiens atteints d un handicap Régime enregistré d épargne-invalidité (REEI) Fonds d investissement BMO 1 Découvrez les avantages du REEI Le régime enregistré d épargne-invalidité (REEI) offre

Plus en détail

APERÇU DE L APPÉTIT POUR LE RISQUE

APERÇU DE L APPÉTIT POUR LE RISQUE OFFICE D'INVESTISSEMENT DES RÉGIMES DE PENSIONS DU SECTEUR PUBLIC (INVESTISSEMENTS PSP) APERÇU DE L APPÉTIT POUR LE RISQUE Le 13 novembre 2014 Introduction Le maintien d une culture axée sur la conscience

Plus en détail

Historique et fondement des conclusions Manuel de CPA Canada Comptabilité, Partie II

Historique et fondement des conclusions Manuel de CPA Canada Comptabilité, Partie II Améliorations 2014 des Normes comptables pour les entreprises à capital fermé Historique et fondement des conclusions Manuel de CPA Canada Comptabilité, Partie II Avant-propos En octobre 2014, le Conseil

Plus en détail

NORME INTERNATIONALE D AUDIT 320 CARACTERE SIGNIFICATIF LORS DE LA PLANIFICATION ET DE LA REALISATION D UN AUDIT

NORME INTERNATIONALE D AUDIT 320 CARACTERE SIGNIFICATIF LORS DE LA PLANIFICATION ET DE LA REALISATION D UN AUDIT NORME INTERNATIONALE D AUDIT 320 CARACTERE SIGNIFICATIF LORS DE LA PLANIFICATION Introduction (Applicable aux audits d états financiers pour les périodes ouvertes à compter du 15 décembre 2009) SOMMAIRE

Plus en détail

Voici les lignes directrices pour chaque type de question ainsi que la pondération approximative pour chaque type :

Voici les lignes directrices pour chaque type de question ainsi que la pondération approximative pour chaque type : Raison d être Plan des examens Finance d entreprise avancée [FN2] 2011-2012 Les examens Finance d entreprise avancée [FN2] ont été élaborés à l aide d un plan d examen. Le plan d examen, que l on nomme

Plus en détail

APERÇU DES OBLIGATIONS

APERÇU DES OBLIGATIONS Avis sur les règles Note d orientation Règles des courtiers membres Destinataires à l'interne : Affaires juridiques et conformité Détail Formation Haute direction Institutions Vérification interne Personne-ressource

Plus en détail

Bulletin de pratique professionnelle n o 3

Bulletin de pratique professionnelle n o 3 Bulletin de pratique professionnelle n o 3 INDICATIONS SUR LES DIVERS TYPES DE RAPPORT D ÉVALUATION 1. Les Normes d exercice 110 et 120 s appliquent à tout rapport d évaluation par lequel est transmise

Plus en détail

Le Conseil canadien des consultants en immigration du Canada États financiers Pour la période du 18 février 2011 (date de création) au 30 juin 2011

Le Conseil canadien des consultants en immigration du Canada États financiers Pour la période du 18 février 2011 (date de création) au 30 juin 2011 Le Conseil canadien des consultants États financiers Pour la période du 18 février 2011 (date de création) au 30 juin 2011 Contenu Rapport d un vérificateur indépendant 2 États financiers Bilan 3 État

Plus en détail

MANDAT DU COMITÉ DE GOUVERNANCE ET DE RESSOURCES HUMAINES

MANDAT DU COMITÉ DE GOUVERNANCE ET DE RESSOURCES HUMAINES MANDAT DU COMITÉ DE GOUVERNANCE ET DE RESSOURCES HUMAINES Objet Le comité de gouvernance et de ressources humaines du conseil d administration est établi par la Société d évaluation foncière des municipalités

Plus en détail

CURRICULUM PQAP MODULE : Assurance contre la maladie ou les accidents DURÉE DE L EXAMEN : 75 minutes - NOMBRE DE QUESTIONS : 30 questions

CURRICULUM PQAP MODULE : Assurance contre la maladie ou les accidents DURÉE DE L EXAMEN : 75 minutes - NOMBRE DE QUESTIONS : 30 questions CURRICULUM PQAP MODULE : DURÉE DE L EXAMEN : 75 minutes - NOMBRE DE QUESTIONS : 30 questions Compétence : Recommander des produits individuels et collectifs d assurance contre la maladie ou les accidents

Plus en détail

Préparez la retraite que vous voulez

Préparez la retraite que vous voulez Préparez la retraite que vous voulez Vous méritez une retraite agréable La retraite est l un des événements les plus importants de votre vie. Elle marque le passage vers une nouvelle étape merveilleuse

Plus en détail

Pas d installations ou d équipement particuliers.

Pas d installations ou d équipement particuliers. COURS FIN1010 : Niveau : Préalable : Description : Paramètres : INFORMATION FINANCIÈRE PERSONNELLE Débutant Aucun L élève explore les concepts qui touchent aux finances des particuliers, y compris le code

Plus en détail

CHARTE DU CONSEIL D ADMINISTRATION

CHARTE DU CONSEIL D ADMINISTRATION CHARTE DU CONSEIL D ADMINISTRATION La présente Charte établit le rôle du Conseil d administration (le «Conseil») d Innergex énergie renouvelable inc. (la «Société») et est assujettie aux dispositions des

Plus en détail

MANDAT DU CONSEIL D ADMINISTRATION

MANDAT DU CONSEIL D ADMINISTRATION MANDAT DU CONSEIL D ADMINISTRATION Le conseil d administration (le «conseil») rend compte à l actionnaire et relève du Parlement par l intermédiaire du ministre de l Industrie. Le conseil assume la responsabilité

Plus en détail

CHARTE DU COMITÉ DES RESSOURCES HUMAINES DU CONSEIL D ADMINISTRATION DE LA BANQUE TORONTO-DOMINION

CHARTE DU COMITÉ DES RESSOURCES HUMAINES DU CONSEIL D ADMINISTRATION DE LA BANQUE TORONTO-DOMINION CHARTE DU COMITÉ DES RESSOURCES HUMAINES DU CONSEIL D ADMINISTRATION DE LA BANQUE TORONTO-DOMINION Principales responsabilités ~~ Être responsable de l évaluation du rendement, de la rémunération et de

Plus en détail

Position AMF n 2013-02 Le recueil des informations relatives à la connaissance du client

Position AMF n 2013-02 Le recueil des informations relatives à la connaissance du client Position AMF n 2013-02 Le recueil des informations relatives à la connaissance du client Textes de référence : articles 314-44, 314-46, 314-47, 314-51 à 314-53 et 325-7 du règlement général de l AMF 1.

Plus en détail

La SOAD déterminera qu une caisse populaire a commis une faute grave de non-conformité au présent Règlement administratif si celle-ci :

La SOAD déterminera qu une caisse populaire a commis une faute grave de non-conformité au présent Règlement administratif si celle-ci : SOCIÉTÉ ONTARIENNE D ASSURANCE-DÉPÔTS RÈGLEMENT N o 5 NORMES DE SAINES PRATIQUES COMMERCIALES ET FINANCIÈRES Règlement administratif pris en vertu de l alinéa 264(1)g) de la Loi de 1994 sur les caisses

Plus en détail

Scott, un célibataire âgé de 33 ans, adhère au régime de retraite à prestations déterminées de son employeur,

Scott, un célibataire âgé de 33 ans, adhère au régime de retraite à prestations déterminées de son employeur, Table des Matières Question: 1 Scott, un célibataire âgé de 33 ans, adhère au régime de retraite à prestations déterminées de son employeur, mais il n a pas encore ouvert de REER. Il a retenu les services

Plus en détail

Mandat du Comité sur la gouvernance, le risque et la stratégie VIA Rail Canada inc.

Mandat du Comité sur la gouvernance, le risque et la stratégie VIA Rail Canada inc. Mandat du Comité sur la gouvernance, le risque et la stratégie VIA Rail Canada inc. 1. OBJET Le conseil d administration a délégué au Comité sur la gouvernance, le risque et la stratégie les fonctions

Plus en détail

Tous droits réservés. Règles Du Conseil D administration

Tous droits réservés. Règles Du Conseil D administration Règles Du Conseil D administration Table des Matières I. OBJECTIFS... 3 II. FONCTIONS ET RESPONSABILITÉS DU CONSEIL... 3 A. Stratégie et budget... 3 B. Gouvernance... 3 C. Membres du Conseil et des comités...

Plus en détail

BIBLIOTHÈQUE ET ARCHIVES CANADA PLAN D ÉVALUATION 2008-2009

BIBLIOTHÈQUE ET ARCHIVES CANADA PLAN D ÉVALUATION 2008-2009 BIBLIOTHÈQUE ET ARCHIVES CANADA PLAN D ÉVALUATION 2008-2009 Division du rendement et de l information institutionnels Direction générale de la gestion intégrée Présenté au : Comité d évaluation de Bibliothèque

Plus en détail

COMPTE DU RÉGIME DE PENSION DE LA GENDARMERIE ROYALE DU CANADA. Comptables agréés Toronto (Ontario) Le 29 avril 2005

COMPTE DU RÉGIME DE PENSION DE LA GENDARMERIE ROYALE DU CANADA. Comptables agréés Toronto (Ontario) Le 29 avril 2005 Rapport des vérificateurs Au conseil d administration de l Office d investissement des régimes de pensions du secteur public Compte du régime de pension de la Gendarmerie royale du Canada Nous avons vérifié

Plus en détail

Plein de bonnes raisons d épargner pour la retraite QU EST-CE QU UN RVER? ET SURTOUT POUR DES RAISONS FINANCIÈRE SUN LIFE POUR DES RAISONS FINANCIÈRES

Plein de bonnes raisons d épargner pour la retraite QU EST-CE QU UN RVER? ET SURTOUT POUR DES RAISONS FINANCIÈRE SUN LIFE POUR DES RAISONS FINANCIÈRES G UI D E EMPL YÉ POUR DES RAISONS FINANCIÈRES Plein de bonnes raisons d épargner pour la retraite Dans certaines grandes entreprises, des milliers de Québécois participent déjà à un régime d épargneretraite

Plus en détail

Banque Canadienne Impériale de Commerce Mandat du conseil d administration 1

Banque Canadienne Impériale de Commerce Mandat du conseil d administration 1 1 1. OBJET (1) Les membres du conseil d administration ont le devoir de surveiller la gestion des affaires tant commerciales qu internes de la Banque CIBC. Le conseil d administration donne, à la fois

Plus en détail

COMITÉ D AUDIT. minimum de cinq administrateurs nommés par le Conseil, dont obligatoirement le président du Comité des RH et de la rémunération;

COMITÉ D AUDIT. minimum de cinq administrateurs nommés par le Conseil, dont obligatoirement le président du Comité des RH et de la rémunération; COMITÉ D AUDIT 1. Composition et quorum minimum de cinq administrateurs nommés par le Conseil, dont obligatoirement le président du Comité des RH et de la rémunération; seuls des administrateurs indépendants,

Plus en détail

FINANCE CRITÈRES D ÉVALUATION (Les critères d évaluation doivent être pris en compte de pair avec le Cadre de surveillance du BSIF)

FINANCE CRITÈRES D ÉVALUATION (Les critères d évaluation doivent être pris en compte de pair avec le Cadre de surveillance du BSIF) RÔLE DE LA FONCTION Finance est une fonction autonome qui rend compte avec exactitude et en temps utile du rendement des unités opérationnelles (y compris les secteurs d activité) de l institution financière

Plus en détail

Outil d évaluation de la FC pour les CIM MD

Outil d évaluation de la FC pour les CIM MD Façon d utiliser le présent document Cet outil est fourni pour aider les candidats aspirant au titre de (CIM MD ) à évaluer la pertinence de leurs activités de formation continue en ce qui a trait aux

Plus en détail

Charte du conseil d administration de La Banque Toronto-Dominion

Charte du conseil d administration de La Banque Toronto-Dominion Charte du conseil d administration de La Banque Toronto-Dominion ~ ~ Superviser la gestion de l entreprise et des affaires de la Banque ~ ~ Principales responsabilités Nous assurons la surveillance nécessaire

Plus en détail

Stratégie de transfert du patrimoine de l entreprise

Stratégie de transfert du patrimoine de l entreprise Série Monarque de la Transamerica Guide du client Stratégie de transfert du patrimoine Série Monarque La logique à l appui de la solution Série Monarch Monarque Series La logique à l appui de la solution

Plus en détail

Document d information n o 4 sur les pensions

Document d information n o 4 sur les pensions Document d information n o 4 sur les pensions Épargnes privées de retraite Partie 4 de la série La série complète des documents d information sur les pensions se trouve dans Pensions Manual, 4 e édition,

Plus en détail

RÈGLES du CONSEIL D ADMINISTRATION (les «règles») de YELLOW MÉDIA LIMITÉE (la «Société»)

RÈGLES du CONSEIL D ADMINISTRATION (les «règles») de YELLOW MÉDIA LIMITÉE (la «Société») RÈGLES du CONSEIL D ADMINISTRATION (les «règles») de YELLOW MÉDIA LIMITÉE (la «Société») AUTORITÉ Le conseil d administration de la Société (le «conseil») établit les politiques générales de la Société,

Plus en détail

ENQUÊTE AUPRÈS DES ACCÉDANTS À LA PROPRIÉTÉ

ENQUÊTE AUPRÈS DES ACCÉDANTS À LA PROPRIÉTÉ 2015 ENQUÊTE AUPRÈS DES ACCÉDANTS À LA PROPRIÉTÉ La clé qui ouvre de nouvelles portes AU CŒUR DE L HABITATION ENQUÊTE 2015 AUPRÈS DES ACCÉDANTS À LA PROPRIÉTÉ ENQUÊTE 2015 AUPRÈS DES ACCÉDANTS À LA PROPRIÉTÉ

Plus en détail

Note éducative. Commission d indemnisation des accidents du travail. Septembre 2009. Document 209094

Note éducative. Commission d indemnisation des accidents du travail. Septembre 2009. Document 209094 Note éducative Prise en compte d une provision pour frais d administration dans les états financiers des régimes publics d assurance pour préjudices corporels Commission d indemnisation des accidents du

Plus en détail

Découvrez l avantage Raymond James

Découvrez l avantage Raymond James Découvrez l avantage Raymond James En choisissant Raymond James, vous obtenez davantage que des services d un conseiller financier d expérience. Son but : répondre à vos besoins. Vous bénéficiez aussi

Plus en détail

Note de mise en œuvre

Note de mise en œuvre Note de mise en œuvre Objet : appliquant l approche standard ou une AMA Catégorie : Fonds propres N o : A & A-1 Date : Mai 2006 I. Introduction L objectif de cette note de mise en œuvre est de présenter

Plus en détail

Table des matières. Chapitre 1

Table des matières. Chapitre 1 Table des matières Chapitre 1 Les objectifs de la planification financière et les objectifs de placement 1 Les objectifs de la planification financière personnelle 1 Premier objectif: atteindre un certain

Plus en détail

Rapport de surveillance des politiques de Limites des pouvoirs de la direction

Rapport de surveillance des politiques de Limites des pouvoirs de la direction Rapport de surveillance des politiques de Limites des pouvoirs de la direction Période de référence : Septembre à décembre 2014 Période de référence précédente : 30 septembre 2014 Nom de l auteur : K.

Plus en détail

PROFIL DES COMPÉTENCES REQUISES DU CONSEIL D ADMINISTRATION RÉVISION 2 (forme abrégée) APPROUVÉE PAR LE CONSEIL le 30 mars 2009

PROFIL DES COMPÉTENCES REQUISES DU CONSEIL D ADMINISTRATION RÉVISION 2 (forme abrégée) APPROUVÉE PAR LE CONSEIL le 30 mars 2009 CONSTRUCTION DE DÉFENSE (1951) LIMITÉE PROFIL DES COMPÉTENCES REQUISES DU CONSEIL D ADMINISTRATION RÉVISION 2 (forme abrégée) APPROUVÉE PAR LE CONSEIL le 30 mars 2009 (Modifie et abrège le profil en date

Plus en détail

MODULE 6 - États financiers

MODULE 6 - États financiers - Introduction. 103 Résultats visés. 104 Notes à l intention du formateur. 105 Qu est-ce que la comptabilité?. 105 L «équation comptable»... 106 Terminologie comptable 107 Actif 107 Passif.. 107 Avoir

Plus en détail

Fonds des médias du Canada/Canada Media Fund

Fonds des médias du Canada/Canada Media Fund Fonds des médias du Canada/Canada Media Fund Statuts du Comité d audit A. Mandat La fonction principale du Comité d audit (le «Comité») est d aider le Fonds des médias du Canada/Canada Media Fund (la «Société»)

Plus en détail

TIM HORTONS INC. POLITIQUE SUR LES CONTRÔLES ET PROCÉDURES DE COMMUNICATION DE L INFORMATION

TIM HORTONS INC. POLITIQUE SUR LES CONTRÔLES ET PROCÉDURES DE COMMUNICATION DE L INFORMATION A. Objet général TIM HORTONS INC. POLITIQUE SUR LES CONTRÔLES ET PROCÉDURES DE COMMUNICATION DE L INFORMATION Adoptée le 27 octobre 2009 (dernière mise à jour le 6 novembre 2013) L adoption de la présente

Plus en détail

INTRODUCTION AU PROGRAMME D ASSURANCE DE LA QUALITÉ

INTRODUCTION AU PROGRAMME D ASSURANCE DE LA QUALITÉ JUIN 2009 INTRODUCTION AU PROGRAMME D ASSURANCE DE LA QUALITÉ Placez dans l onglet no 5 de votre classeur des ressources des membres Le programme d assurance de la qualité de l Ordre des ergothérapeutes

Plus en détail

CORPORATION CANADIENNE DE COMPENSATION DE PRODUITS DÉRIVÉS (la «société») CHARTE DU CONSEIL

CORPORATION CANADIENNE DE COMPENSATION DE PRODUITS DÉRIVÉS (la «société») CHARTE DU CONSEIL CORPORATION CANADIENNE DE COMPENSATION DE PRODUITS DÉRIVÉS (la «société») 1. Généralités CHARTE DU CONSEIL Le conseil d administration de la société (le «conseil») a pour principale responsabilité la gouvernance

Plus en détail

MODIFICATION AU PLAN DE LA SOCIÉTÉ 2009-2013. Se rapprocher Faciliter Optimiser

MODIFICATION AU PLAN DE LA SOCIÉTÉ 2009-2013. Se rapprocher Faciliter Optimiser MODIFICATION AU PLAN DE LA SOCIÉTÉ 2009-2013 Se rapprocher Faciliter Optimiser Voici un résumé de la modification au Plan de la Société 2009-2013 approuvée par le Conseil d administration d EDC en mai

Plus en détail

Introduction des. comptes d épargne libre d impôt

Introduction des. comptes d épargne libre d impôt Introduction des comptes d épargne libre d impôt Comptes d épargne libre d impôt Une nouvelle façon d épargner Les comptes d épargne libre d impôt ont été introduits par le gouvernement fédéral dans le

Plus en détail

Aux fins du présent avis et uniquement afin d alléger le texte, le vocabulaire spécifique aux OPC est également utilisé pour les fonds distincts.

Aux fins du présent avis et uniquement afin d alléger le texte, le vocabulaire spécifique aux OPC est également utilisé pour les fonds distincts. AVIS DE L AUTORITÉ DES MARCHÉS FINANCIERS CONCERNANT LES PRÊTS À EFFET DE LEVIER LORS D ACHAT DE TITRES D ORGANISMES DE PLACEMENT COLLECTIF ET DE FONDS DISTINCTS Référence : Bulletin de l Autorité : 2009-10-09,

Plus en détail

Enseignement au cycle primaire (première partie)

Enseignement au cycle primaire (première partie) Ligne directrice du cours menant à une qualification additionnelle Enseignement au cycle primaire (première partie) Annexe D Règlement 184/97 Qualifications requises pour enseigner Normes d exercice de

Plus en détail

É T A T S F I N A N C I E RS du RÉGIME D ASSURANCE COLLECTIVE DES EMPLOYÉS DES FNP pour l année prenant fin le 31 MARS 2011

É T A T S F I N A N C I E RS du RÉGIME D ASSURANCE COLLECTIVE DES EMPLOYÉS DES FNP pour l année prenant fin le 31 MARS 2011 É T A T S F I N A N C I E RS du RÉGIME D ASSURANCE COLLECTIVE DES EMPLOYÉS DES FNP pour l année prenant fin le 31 MARS 2011 RAPPORT DES VÉRIFICATEURS Au conseil des Biens non publics Nous avons vérifié

Plus en détail

Divulgation des sources de bénéfices (sociétés d assurance-vie)

Divulgation des sources de bénéfices (sociétés d assurance-vie) Ligne directrice Objet : Catégorie : (sociétés d assurance-vie) Comptabilité N o : D-9 Version initiale : décembre 2004 Révision : juillet 2010 La présente ligne directrice s adresse aux sociétés d assurance-vie

Plus en détail

Pour bien préparer votre avenir financier, il faut suivre un processus discipliné qui identifie vos objectifs et explore des stratégies financières.

Pour bien préparer votre avenir financier, il faut suivre un processus discipliné qui identifie vos objectifs et explore des stratégies financières. Logiciel de planification financière Planification de votre avenir financier Pour bien préparer votre avenir financier, il faut suivre un processus discipliné qui identifie vos objectifs et explore des

Plus en détail

À L INTENTION DE VOTRE FAMILLE

À L INTENTION DE VOTRE FAMILLE À L INTENTION DE VOTRE FAMILLE Votre conjoint ou vos proches auront de nombreuses décisions à prendre au moment de votre décès. Nous espérons que la présente brochure leur facilitera la tâche lorsque

Plus en détail

Liste usuelle des conseillers Les buts de cet outil sont de : Instructions :

Liste usuelle des conseillers Les buts de cet outil sont de : Instructions : Outil Liste usuelle des conseillers L outil Liste usuelle des conseillers vous aidera à faire du transfert de votre entreprise un projet collectif et favorisera le travail d équipe entre vos différents

Plus en détail

Table des matières: Guidelines Fonds de Pensions

Table des matières: Guidelines Fonds de Pensions Table des matières: Guidelines Fonds de Pensions TABLE DES MATIERES... 1 INTRODUCTION... 2 1 FINANCEMENT ET FINANCEMENT MINIMUM... 3 1.1 FINANCEMENT... 3 1.2 FINANCEMENT DE PLAN... 3 1.3 FINANCEMENT MÉTHODE

Plus en détail

Le CGFPN propose des modifications à la LGF

Le CGFPN propose des modifications à la LGF 31 mars 2015 Volume 1 Numéro 1 Un bulletin d information du Conseil de Le Bilan gestion financière des Premières nations ÉDITION SPÉCIALE - PROPOSITIONS LIÉES À LA LOI SUR LA GESTION FINANCIÈRE DES PREMIÈRES

Plus en détail

GUIDE DU STAGE D EXPÉRIENCE PRATIQUE 2012

GUIDE DU STAGE D EXPÉRIENCE PRATIQUE 2012 2012 PRÉAMBULE Cette version 2012 du Guide du stage d expérience pratique vise non seulement à fournir toutes les informations dont un candidat a besoin afin de remplir avec succès les exigences relatives

Plus en détail

RAPPORTS D ÉVALUATION VISANT UNE ENTITÉ DE PLACEMENT NORMES ET RECOMMANDATIONS SUR LES INFORMATIONS À FOURNIR DANS LES RAPPORTS

RAPPORTS D ÉVALUATION VISANT UNE ENTITÉ DE PLACEMENT NORMES ET RECOMMANDATIONS SUR LES INFORMATIONS À FOURNIR DANS LES RAPPORTS Norme n o 610 RAPPORTS D ÉVALUATION VISANT UNE ENTITÉ DE PLACEMENT NORMES ET RECOMMANDATIONS SUR LES INFORMATIONS À FOURNIR DANS LES RAPPORTS 1. Les experts en évaluation d entreprises peuvent se voir

Plus en détail

MANDAT DU COMITÉ DE RÉGIE D ENTREPRISE ET DES RESSOURCES HUMAINES

MANDAT DU COMITÉ DE RÉGIE D ENTREPRISE ET DES RESSOURCES HUMAINES MANDAT DU COMITÉ DE RÉGIE D ENTREPRISE ET DES RESSOURCES HUMAINES 1. Interprétation «administrateur indépendant» désigne un administrateur qui n entretient pas avec la Compagnie ou avec une entité reliée,

Plus en détail

FONDS POUR L AMÉLIORATION DES INSTALLATIONS D APPRENTISSAGE (FAIA)

FONDS POUR L AMÉLIORATION DES INSTALLATIONS D APPRENTISSAGE (FAIA) FONDS POUR L AMÉLIORATION DES INSTALLATIONS D APPRENTISSAGE (FAIA) EXIGENCES EN MATIÈRE DE VÉRIFICATION ET DE RESPONSABILITÉ POUR LES BÉNÉFICIAIRES 2015-2016 Remarque : L état des revenus et des dépenses

Plus en détail

Mobilisation des ressources 45. Définition et composantes

Mobilisation des ressources 45. Définition et composantes vec l ouverture du Maroc sur l environnement international et sur les mécanismes et les enjeux planétaires du développement et de la coopération socioéconomique, ainsi qu avec le développement du mouvement

Plus en détail

BCE INC. CHARTE DU CONSEIL D ADMINISTRATION (Y COMPRIS LA DESCRIPTION DES FONCTIONS DU PRÉSIDENT DU CONSEIL)

BCE INC. CHARTE DU CONSEIL D ADMINISTRATION (Y COMPRIS LA DESCRIPTION DES FONCTIONS DU PRÉSIDENT DU CONSEIL) BCE INC. CHARTE DU CONSEIL D ADMINISTRATION (Y COMPRIS LA DESCRIPTION DES FONCTIONS DU PRÉSIDENT DU CONSEIL) Conseil d administration I. Mandat Le conseil d administration (le «conseil») de BCE Inc. (la

Plus en détail

Demande de propositions (DP) 13-1415. Services de recrutement d un ou d une cadre de direction. La Société du Paysage de Grand- Pré

Demande de propositions (DP) 13-1415. Services de recrutement d un ou d une cadre de direction. La Société du Paysage de Grand- Pré La Société du Paysage de Grand- Pré Demande de propositions (DP) 13-1415 Services de recrutement d un ou d une cadre de direction Page 1 de 8 Page 2 de 8 Demande de propositions pour des services de recrutement

Plus en détail

CHARTE DU COMITÉ DE LA GOUVERNANCE D ENTREPRISE, DES RESSOURCES HUMAINES, DES MISES EN CANDIDATURE ET NOMINATIONS ET DE LA RÉMUNÉRATION

CHARTE DU COMITÉ DE LA GOUVERNANCE D ENTREPRISE, DES RESSOURCES HUMAINES, DES MISES EN CANDIDATURE ET NOMINATIONS ET DE LA RÉMUNÉRATION CHARTE DU COMITÉ DE LA GOUVERNANCE D ENTREPRISE, DES RESSOURCES HUMAINES, DES MISES EN CANDIDATURE ET NOMINATIONS ET DE LA RÉMUNÉRATION de GEORGE WESTON LIMITÉE TABLE DES MATIÈRES 1. RESPONSABILITÉS DU

Plus en détail