Baromètre du paiement électronique Vague 2

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Baromètre du paiement électronique Vague 2"

Transcription

1 pour Baromètre du paiement électronique Vague 2 Frédéric Micheau Directeur adjoint Département Opinion et Stratégies d entreprise Janvier 2012 Laurent Houitte Directeur Marketing Marketing Director 1

2 Sommaire 1 - La méthodologie 2 - Les résultats de l'étude A Les moyens de paiement électroniques : équipement et usage B Sécurité et confiance dans les moyens de paiement électroniques C Les nouveaux moyens de paiement électroniques 2 2

3 1 La méthodologie 3 3 3

4 Note méthodologique Etude réalisée pour : WINCOR NIXDORF Echantillon : Echantillon de 1008 personnes, représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus. La représentativité de l échantillon a été assurée par la méthode des quotas (sexe, âge, profession de la personne interrogée) après stratification par région et catégorie d agglomération. Mode de recueil : Les interviews ont eu lieu par questionnaire auto-administré en ligne (CAWI - Computer Assisted Web Interviewing). Dates de terrain : Du 13 au 15 décembre

5 2 Les résultats de l étude 5 5 5

6 A Les moyens de paiement électroniques : équipement et usage 6 6 6

7 La possession de différents moyens de paiement Question : Vous personnellement, disposez-vous de chacun des moyens de paiement suivants? - Récapitulatif : Oui Les différents moyens de paiement non monétaires sont très largement répandus au sein de la population française, mais sont utilisés selon des fréquences variées. La quasi intégralité des Français a en sa possession un chéquier (95%). Pour effectuer leurs paiements, les personnes interrogées ont également largement recours au prélèvement automatique (89%) et aux virements bancaires (82%). La large diffusion de ces moyens de paiement ne signifie pas pour autant qu ils sont fréquemment utilisés par leurs détenteurs : à peine un interviewé sur dix affirme utiliser régulièrement son chéquier (11% «régulièrement») ou les prélèvements automatiques (9% «régulièrement»). En outre, la majorité des sondés estime ne se servir des virements bancaires que très occasionnellement (57% «moins souvent»). Moins répandues au sein de la population française, les cartes bancaires sont néanmoins beaucoup plus fréquemment utilisées. Une grande majorité des personnes interrogées déclare être équipée d une carte bancaire àdébit immédiat (67%) et un peu moins de la moitié des sondés dispose d une carte bancaire à débit différé (41%). Ces deux types de cartes bancaires constituent les moyens de paiements privilégiés des Français : ils signalent se servir très régulièrement, quoique moins souvent que l an dernier, des cartes bancaires àdébit immédiat (64%, 4 points) et des cartes àdébit différé (62%, 8 points). Plus précisément, près de la moitié des interviewés estime utiliser ces cartes plusieurs fois par semaine (48% pour la carte àdébit immédiat et 41% pour la carte àdébit différé) et une minorité conséquente les utilise même tous les jours ou presque (respectivement 16% et 21%). 7

8 Le nombre de cartes de paiements possédées Question : Combien de cartes de paiement possédez-vous? Question ouverte Réponses spontanées Moyenne Base : question posée uniquement aux personnes possédant chaque type de carte de paiement. 8 Parmi les détenteurs des cartes de crédits, seule une minorité affirme en posséder plus d une : en moyenne, les Français possèdent 1,2 cartes. Ainsi, en ce qui concerne les cartes bancaires à débit immédiat, 85% des sondés en utilisent une seule, 13% se servent de deux cartes de ce type et 2% seulement en possède trois. En matière de cartes bancaires àdébit différé, il est plus courant que les interviewés en possèdent deux (16%). Néanmoins, la majorité en utilise seulement une (82%) et une minorité négligeable déclare en avoir trois (2%). Alors que les cartes de paiement d une grande enseigne (39%) sont moins répandues, les détenteurs indiquent toutefois en posséder plusieurs : près d un cinquième des personnes interviewées indiquent en disposer de trois (18%). Globalement, l utilisation des cartes de paiement des grandes enseignes est très ponctuelle : 16% de leurs détenteurs déclarent les utiliser «régulièrement». Les comptes de transfert de fonds du type Paypal (36%, 6 points) et les titres de paiement comme les tickets restaurant (30%, +3 points) sont moins courants. Toutefois, les titres de paiement sont utilisés régulièrement (22%) puisque un cinquième des personnes en possédant déclare les utiliser plusieurs fois par semaine (15%) ou même tous les jours (7%). Inversement, seuls 3% des interviewés indiquent utiliser régulièrement leurs comptes de transfert de fonds. Moins répandues, les cartes d organismes de crédit se retrouvent plus rarement dans le portefeuille des Français (30%) et la quasi totalité des interviewés en possédant estime les utiliser rarement («moins souvent» (61%) ou même «jamais» (25%)). Enfin, une minorité indique posséder un porte monnaie électronique (12%). Il s agit même d un moyen de paiement peu utilisé (14% «régulièrement»). Dans le détail, la possession des différents moyens de paiement s accroît logiquement avec l âge. Les jeunes, qui détiennent généralement moins de moyens à leur disposition et dont la garantie bancaire dépend souvent encore des parents, favorisent davantage les modes de paiements qui ne permettent pas de dépasser les sommes dont ils disposent au moment du paiement. Ainsi, les jeunes de moins de 35 ans disposent de davantage de cartes bancaires àdébit immédiat (83%, soit un écart de 22 points), de titres de paiement (41% contre 26% des 35 ans et plus), de comptes de transfert de fonds (39%, écart de 5 points) et enfin, de porte monnaie électroniques (18%, écart de 8 points). Les jeunes utilisent particulièrement fréquemment les cartes à débit immédiat (65% des 18 à 24 ans contre 57 % des personnes âgées de plus de 65 ans) et les titres de paiement (26% des moins de 35 ans contre 13%). 8

9 La fréquence d utilisation de différents moyens de paiement Question : A quelle fréquence utilisez-vous...? - Récapitulatif : Régulièrement Base : question posée uniquement aux personnes possédant chaque moyen de paiement. 9 Dans les grandes zones d agglomération, les divers modes de paiements non monétaires existent plus fréquemment. Ceci s explique notamment par la présence élevée de grandes enseignes qui acceptent davantage leurs propres cartes de paiement, mais aussi les titres de paiement et les porte monnaie électroniques. Ainsi, les Parisiens indiquent disposer de davantage de cartes de paiement d une grande enseigne (48% des interviewés en agglomération parisienne l utilisent contre 32% dans les communes rurales) et de cartes bancaires àdébit différé (51%, soit un écart de 12 points avec les communes rurales). L équipement en moyens de paiement apparaît logiquement corrélé au niveau de revenus : à l exception des cartes bancaires à débit immédiat, plus les sondés sont aisés, plus ils indiquent être en possession de différents moyens de paiement ou même d en posséder plusieurs exemplaires. Le cas le plus marqué est celui des cartes bancaires à débit différé : les foyers disposant de plus de euros par mois sont deux fois plus nombreux à utiliser ce moyen de paiement que les foyers disposant de revenus inférieurs à1 500 euros (56% contre 25%). De même, 20% des revenus supérieurs contre 8% des revenus inférieurs indiquent posséder deux cartes de débit à débit différé et 4% indiquent même en posséder trois. Enfin, les cadres et professions libérales se servent plus fréquemment de leurs cartes bancaires àdébit immédiat (80%, soit un écart de 16 points avec la moyenne) et àdébit différé (75%, écart de 13 points). 9

10 Les avantages des moyens de paiement électroniques par rapport à l argent liquide Question : Quels sont selon vous les avantages des moyens de paiement électroniques par rapport à l argent liquide? Pour les interviewés, la rapidité (63%) et la simplicité (62%) s illustrent comme les principaux avantages des moyens de paiement électroniques. La traçabilité et la possibilité de vérifier a posteriori les opérations effectuées (52%), ainsi que la sécurité des paiements électroniques (42%) constituent également les atouts reconnus des moyens de paiements électroniques. La possibilité d effectuer des achats de montants plus importants (31%), la possibilité de débit différé (28%) et la disponibilité immédiate des fonds (27%) représentent des avantages d ordre secondaire aux yeux des sondés. Enfin, un cinquième d entre eux confèrent aux moyens de paiement électroniques l avantage de pouvoir mieux gérer le budget (20%). Sur cette question, peu de clivages apparaissent au sein de la population. Notons toutefois que les hommes valorisent davantage la traçabilité (56% contre 48% des femmes), la sécurité (47% contre 38%) et la possibilité de débit différé (32% contre 24% des femmes), tandis que les femmes évoquent davantage la possibilité d effectuer des achats de montants plus importants (35% contre 26% des hommes). 10

11 Question : Vous est-il déjà arrivé de...? L occurrence de diverses difficultés liées au paiement électronique 40% 33% 24% 18% 15% 11 Principale difficulté rencontrée : le refus de la carte bancaire, lors d un paiement alors qu ils disposaient des fonds suffisants, a été vécu par 40% des Français (dont 15% plusieurs fois). Un tiers des sondés indique s être déjà fait avaler sa carte bancaire dans un distributeur de billets (33% dont 12% plusieurs fois), un quart l avoir déjà perdu (24%) et 18% avoir été victimes de débits frauduleux sur leur compte bancaire. Enfin, plus d un Français sur dix s est déjà fait voler sa carte bancaire (15% dont 3% àplusieurs reprises). De manière plus détaillée, ces désagréments concernant les cartes bancaires semblent se produire plus fréquemment en agglomération parisienne. Ainsi, les débits frauduleux sur les comptes bancaires (26% en agglomération parisienne contre 18% en moyenne), les vols (23% contre 15%) et les pertes de cartes bancaires (29% contre 24%) sont plus souvent signalés en région parisienne qu en province et en zone rurale. 11

12 Le sentiment d information sur les démarches à suivre en cas d utilisation frauduleuse du compte bancaire Question : Vous sentez-vous bien ou mal informé sur les démarches à suivre en cas d utilisation frauduleuse de votre compte bancaire? 12 Deux tiers des Français se sentent suffisamment informés sur les démarches à suivre en cas d utilisation frauduleuse de leur compte bancaire (62%). Notons toutefois que la moitié des sondés se sent seulement «assez bien informée» et que seuls 12% se sentent «très bien informés». Inversement, 38% des personnes interrogées indiquent ne pas se sentir suffisamment informées (dont 7% «très mal informées»). Les hommes (66% contre 58% des femmes) et les personnes âgées de 35 ans et plus (66% contre 49% des jeunes générations) indiquent davantage bien connaître les démarches à suivre. Ceci est également le cas des artisans et des commerçants qui indiquent d ailleurs plus souvent avoir subi des débits frauduleux (84% contre 62% en moyenne, soit un écart de 22 points). En outre, le sentiment d information augmente avec le revenu ainsi qu avec la taille de la zone d habitation : 68% des foyers avec des revenus supérieurs (contre 52% des foyers avec euros ou moins) et 67% des sondés en agglomération parisienne (contre 58% en zone rurale) estiment bien connaître les démarches à suivre. 12

13 B Sécurité et confiance dans les moyens de paiement électroniques

14 La confiance accordée aux différents moyens de paiement Question : Faites-vous confiance à chacun des moyens de paiement suivants? - Récapitulatif : TOTAL Confiance A l exception des cartes d organismes de crédit, et malgré les diverses difficultés relevées auparavant, les différents moyens de paiement bénéficient d une confiance profonde au sein de la population française. La quasi totalité des interviewés fait confiance au virement bancaire (94%) et aux cartes bancaires àdébit immédiat (91%, 4 points). Une majorité des personnes interrogées indique également avoir confiance dans les titres de paiement, le prélèvement automatique (89% respectivement) et les chéquiers (88%, 3 points). De même, trois quarts des personnes interrogées ont confiance dans les cartes bancaires àdébit différé. En outre, le sentiment de confiance à l égard de ces différents moyens de paiement s avère très marqué, la moitié des répondants indiquant être «très confiants». En revanche, la confiance apparaît moins prononcée en ce qui concerne les cartes de paiement des grandes enseignes (59%), les porte monnaie électroniques (56%) et les comptes de transfert de fonds (56%). Enfin, une minorité relative des interviewés admet sa confiance envers les cartes d organismes de crédit (38% contre 27% de «pas du tout confiance»). Globalement, et bien que ces scores soient largement positifs, il convient toutefois de les nuancer en les comparant aux résultats de 2010 (publiés en janvier 2011): l ensemble des moyens de paiement soumis au jugement des Français lors de l enquête précédente a perdu des points de confiance. Ce phénomène s applique particulièrement aux trois derniers moyens cités : les porte monnaie électroniques ( 9 points), les cartes d organismes de crédit ( 9 points) et les comptes de transfert de fonds ( 8 points). Dans le détail, on constate que les seniors s avèrent plus cléments dans leurs jugements que les jeunes pour la plupart des moyens de paiements, à l exception des cartes bancaires àdébit immédiat et des titres de paiement qui constituent des moyens de paiements privilégiées par les moins de 35 ans. Alors que les jeunes font plus confiance aux titres de paiement (92% des 18 à 24 ans contre 81% des 65 ans et plus), les seniors font davantage confiance aux autres moyens de paiement. L écart de confiance est particulièrement visible pour les cartes bancaires àdébit différé (90% des plus de 65 ans contre 60% des ans), les cartes des grandes enseignes (69% contre 49%) et les cartes d organismes de crédit (48% contre 30%). Enfin, la confiance des Français dans ce domaine semble plus élevée en région parisienne et dans les catégories socioéconomiques supérieures (revenus supérieurs à3 000 euros). 14

15 La crainte à l égard du paiement sur Internet Question : Aujourd hui, craignez-vous d effectuer des paiements sur Internet? +6 27% 72% 21% 78% 15 Aujourd hui largement démocratisés, les achats sur Internet suscitent toutefois la crainte de plus d un quart des Français (27%). En un an, la méfiance vis à vis des paiements en ligne s est même accrue de manière significative (+6 points), même si une majorité des personnes interrogées indique toujours ne pas craindre d effectuer de paiement sur Internet (72%). Les femmes et les habitants de la région parisienne semblent davantage douter de la sûreté des achats en ligne (30% et 32% de «oui» respectivement). Le manque de confiance dans la sûreté des achats sur Internet et le niveau du revenu mensuel du foyer semblent corrélés : moins le revenu mensuel est élevé, plus les sondés affichent des craintes àcet égard. Ainsi, 36% des foyers disposant de revenus inférieurs à1 500 euros affirment ne pas avoir confiance dans les paiements sur Internet (contre 16% des foyers ayant des revenus supérieurs à euros). 15

16 Le moyen de paiement de substitution à la carte bancaire préféré sur Internet Question : Pour effectuer des paiements sur Internet, il existe d autres moyens que la carte bancaire. Parmi les moyens suivants, lequel souhaiteriez-vous utiliser en priorité? 16 Les cartes bancaires à usage unique constituent le mode de paiement de substitution privilégié des Français sur Internet (45%). Afin d éviter l utilisation d une carte bancaire, 29% des interviewés indiquent qu ils la remplaceraient par un porte monnaie virtuel et 12% par des cartes cadeaux. La possibilité d imputer ses achats sur la facture de son abonnement (7%) ou sur son abonnement téléphone (2%) constituent des moyens de paiement de substitution assez peu envisagés. Dans le détail, notons que les jeunes privilégient davantage les cartes cadeaux (23% contre 8% des 35 ans et plus) et que les générations plus âgées sélectionnent plus les cartes bancaires àusage unique (49% contre 36% des moins de 35 ans). 16

17 C Les nouveaux moyens de paiement électroniques

18 L approbation de différentes évolutions concernant les moyens de paiement ou de retrait d argent Question : Vous personnellement seriez-vous favorable ou opposé aux différentes évolutions suivantes concernant les moyens de paiement ou de retrait d argent? 69% 31% 36% 64% 25% 75% 18 Globalement, en ce qui concerne les évolutions technologiques dans le domaine du paiement, les Français se montrent assez réservés et ne se prononcent en faveur des changements que lorsqu ils ne mettent pas en péril, voire renforcent, la sécurité des transactions. Ainsi, ils se disent majoritairement favorables àla possibilité de remplacer le code de leur carte bancaire par la lecture de leur empreinte digitale (69% d avis favorables). Ils apparaissent en revanche plus réticents en ce qui concerne les nouvelles technologies sans contact qui permettent de régler les achats sans avoir à insérer leur carte de paiement (64% de voix opposées) et se disent opposés àla suppression complète des codes de carte pour les paiements inférieurs à 20 euros (75% d avis défavorables). Les femmes s avèrent particulièrement méfiantes à l égard des possibles évolutions en ce qui concerne les technologies sans contact (68% des femmes contre 60% des hommes) et sont moins disposées que les hommes à changer de portable à cette fin (24% contre 32% des hommes). 18

19 Les raisons de l opposition au remplacement du code de carte bancaire par l empreinte digitale Question : Pour quelle raison principale êtes-vous opposé à la possibilité de remplacer le code de votre carte bancaire par la lecture de votre empreinte digitale? Est-ce parce que Base : question posée uniquement aux personnes opposées au remplacement du code de carte bleue par l empreinte digitale, soit 31% de l échantillon 19 Parmi les raisons principales pour lesquelles les Français ne souhaiteraient pas substituer les codes de cartes bancaires par des empreintes digitales se trouve principalement le rejet de l idée d un fichier de données qui contiendrait ces empreintes. En effet, plus d un tiers des personnes qui s opposent à cette nouvelle possibilité indiquent ne pas souhaiter que leur empreinte digitale figure dans un fichier de données (35%). Le fait que le système actuel leur convienne parfaitement (30%) et la peur de potentielles agressions (13%) constituent également un frein important à cette évolution. La complexité présumée de cette évolution (8%) et l augmentation potentielle des risques de fraude (7%) ne constituent que des raisons secondaires au refus de la substitution du code par les empreintes digitales. Alors que les jeunes évoquent davantage la crainte de l enregistrement de leurs empreintes digitales (40% des moins de 35 ans contre 34% des générations plus âgées), les plus de 35 ans semblent simplement ne pas voir d intérêt au changement : 32% d entre eux affirment que le système actuel leur plaît. 19

20 La disposition à changer de téléphone portable pour pouvoir l utiliser comme moyen de paiement Question : Seriez-vous prêt à changer de modèle de téléphone portable pour pouvoir l utiliser comme moyen de paiement? Base : question posée uniquement aux personnes possédant un téléphone portable, soit 96% de l échantillon. 20 La réticence observée à l égard du paiement sans contact est confirmée par la méfiance des interviewés en ce qui concerne la possibilité de payer par l intermédiaire du téléphone portable. Ainsi, la majorité des interviewés ne changerait pas de portable pour pouvoir l utiliser comme moyen de paiement (72%). Ce sentiment est très intense parmi les personnes interrogées puisque 31% se montrent très certains de ne pas vouloir changer de portable dans ce but. Toutefois, près d un tiers des sondés se dit tout de même prêt àchanger de portable si cela lui permettait de l utiliser comme moyen de paiement (28%). 6% des interviewés affirment même qu ils changeraient «certainement» de modèle de téléphone pour bénéficier de cette option. 20

21 L adhésion à différentes innovations en matière de paiement Question : Souhaiteriez-vous disposer de chacun des services de paiement suivants? - Récapitulatif : TOTAL Oui * En janvier 2011, l item proposé était : «La possibilité de payer en donnant son numéro de téléphone au lieu de son numéro de carte de crédit» 21 La carte à usage unique domine nettement le classement des différentes innovations dont les Français souhaiteraient disposer. Ainsi, deux tiers des interviewés déclarent vouloir posséder une carte bancaire à usage unique (66%), un sentiment qui se renforce très nettement cette année (+14 points). Le concept des cartes prépayées rechargeables àtout moment plaît également à une part importante des sondés (45%), ainsi que les cartes bancaires sans contact (42%) et la possibilité de payer en monnaie virtuelle (41%). Un tiers des personnes interrogées exprime son intérêt pour la possibilité d envoyer un micro paiement via Twitter/Paypal (34%). En revanche, la possibilité de payer avec l abonnement de téléphone portable ou Internet (28%), les paiements via les codes barres 2D, en utilisant les portables pour scanner et payer leurs achats (28%), ainsi que la possibilité de retirer de l argent avec le portable (24%) constituent des souhaits plutôt secondaires. Enfin, les transferts d argent par portable (15%) et la possibilité de paiement par numéro de portable (14%) suscitent sensiblement moins d intérêt au sein de la population sondée. En comparaison avec l enquête précédente, on observe un plus grand intérêt pour les cartes renforçant la sécurité des transactions : les cartes bancaires à usage unique (+14 points) et les cartes bancaires prépayées (+11 points). En revanche, les interviewés sont plus méfiants envers les innovations impliquant le portable : la possibilité de payer avec leur portable ( 9 points) et la possibilité de retirer avec le portable ( 7 points) convainquent moins qu en De façon plus détaillée, les hommes, les artisans et commerçants semblent plus enthousiastes en ce qui concerne les différentes innovations. 21

22 Le jugement sur le paiement des amendes de stationnement sur Internet Question : Dans certaines villes, il est désormais possible de payer sur Internet avec une carte bancaire les amendes de stationnement. Diriez-vous que le paiement électronique des amendes est...? 22 La quasi totalité des sondés qualifie le paiement des amendes de stationnement sur Internet de «bonne chose» (81%). Moins d un cinquième des interviewés (19%) estime que c est une mauvaise idée, parmi lesquels seuls 7% affirment qu il s agit d une «très mauvaise chose». Cette option est particulièrement appréciée des femmes (83% contre 79% des hommes), des jeunes (88% des moins de 35 ans contre 79% des générations plus âgées) et des catégories socio économiques supérieures (85% des foyers avec des revenus supérieurs à3 000 euros contre 78% des revenus inférieurs). 22

23 Conclusion La deuxième vague du baromètre du paiement électronique réalisé par l Ifop pour Wincor Nixdorf permet de confirmer les observations de la première vague et révèle plusieurs évolutions : Les Français disposent d une multitude de moyens pour effectuer leurs paiements. Les moyens de paiement classiques comme le chéquier, les prélèvements automatiques, les virements et les cartes bancaires sont quasi universels. La possession et l utilisation fréquente des différents moyens de paiement sont fortement corrélées au type d agglomération et au niveau de revenu du sondé. Enfin, de manière attendue, les jeunes privilégient davantage les moyens de paiement sûrs qui ne leur permettent pas de dépasser le crédit disponible. En grande majorité, les Français possèdent une seule carte bancaire. En revanche, les cartes de paiement d une grande enseigne se retrouvent en plus grand nombre dans le portefeuille des Français : un sur cinq en possède trois. L utilisation de la carte bancaire est très régulière, tandis que les transferts de fonds et les virements bancaires sont des opérations moins fréquentes. En règle générale, les hommes disposent de davantage de moyens de paiement et s en servent plus régulièrement. Selon les Français, la rapidité et la simplicité constituent les principaux avantages des paiements électroniques, tandis que la disponibilité immédiate des fonds et la possibilité d effectuer des achats de montants plus importants semblent moins intéressantes aux yeux des sondés. A l exception des cartes d organismes de crédit, les différents moyens de paiement électroniques bénéficient d une confiance réelle au sein de la population française, notamment la carte bancaire et le virement bancaire. Malgré ce sentiment largement répandu, on constate néanmoins une légère perte de confiance par rapport à 2010 pour certains moyens de paiement, notamment les porte monnaie électroniques, les comptes de transfert et les cartes des grandes enseignes. Sur Internet, plus d un Français sur quatre estiment que les paiements ne sont pas suffisamment sécurisés, une proportion en hausse de 6 points par rapport àl an dernier. Pour parer aux risques de fraude, la carte bancaire àusage unique apparaît aux yeux des personnes interrogées comme le mode de paiement de substitution le plus adapté. Les Français se montrent très enthousiastes vis à vis des innovations qui offrent la promesse d une plus grande sécurité des transactions financières, mais apparaissent très réticents à l encontre des évolutions de moyens de paiement sans contact, notamment celles liées à l utilisation du téléphone portable. D une manière générale, les hommes semblent davantage intéressés par les possibles évolutions en ce qui concerne les nouvelles méthodes de paiement électroniques et seraient plus nombreux àêtre prêts àchanger de téléphone portable pour profiter de ces nouvelles technologies. En revanche, les femmes se montrent généralement plus méfiantes envers les moyens de paiement électroniques, les achats en ligne et les nouvelles technologies. 23

24 Pour en savoir plus sur l Ifop visitez nos sites web : et restez connecté avec nos publications : Alertes d actualité Facebook Twitter iphone 24

Malgré une image des banques entachée par la crise, les Français restent très attachés à leur agence bancaire

Malgré une image des banques entachée par la crise, les Français restent très attachés à leur agence bancaire Résultats de l enquête Ifop/Wincor sur les relations des Français à leur agence bancaire Malgré une image des banques entachée par la crise, les Français restent très attachés à leur agence bancaire -

Plus en détail

L image de la presse professionnelle auprès des actifs de catégories moyennes et supérieures

L image de la presse professionnelle auprès des actifs de catégories moyennes et supérieures L image de la presse professionnelle auprès des actifs de catégories moyennes et supérieures Sondage Ifop pour la Fédération nationale de la presse spécialisée Contacts Ifop : Frédéric Dabi / Guillaume

Plus en détail

Les Français et la confiance

Les Français et la confiance pour Les Français et la confiance Septembre 2011 Note méthodologique Etude réalisée pour : Cityzencar Echantillon : Echantillon de 1009 personnes, représentatif de la population française âgée de 18 ans

Plus en détail

Baromètre Allopass Le micro-paiement : quelle réalité aujourd hui?

Baromètre Allopass Le micro-paiement : quelle réalité aujourd hui? pour Baromètre Allopass Le micro-paiement : quelle réalité aujourd hui? Eric Giordano, Directeur Général Pôle Paiement Hi-media Yves-Marie Cann, Directeur d Etudes Ifop 22 octobre 2009 Section 1 : La méthodologie

Plus en détail

Les internautes et les comparateurs de prix

Les internautes et les comparateurs de prix FM N 19410 Contact L Atelier : Sandra Edouard Baraud Tél : 01 43 16 90 22 sandra.edouardbaraud@atelier.net, Contact Ifop : Frédéric Micheau Tél : 01 45 84 14 44 frederic.micheau@ifop.com pour Les internautes

Plus en détail

Sommaire. - 1 - La méthodologie... 1-2 - Les principaux enseignements de l étude... 4

Sommaire. - 1 - La méthodologie... 1-2 - Les principaux enseignements de l étude... 4 FM N 111256 Contact Ifop : Frédéric Micheau Département Opinion et Stratégies d'entreprise frederic.micheau@ifop.com 35 rue de la gare 75019 Paris Tél : 01 45 84 14 44 Fax : 01 45 85 59 39 pour Les attentes

Plus en détail

les travailleurs non-salari

les travailleurs non-salari Septembre 2013 Contact: Frédéric Dabi 01 45 84 14 44 Frederic.dabi@ifop.com Les micro-entrepreneurs, les travailleurs non-salari salariés, s, la crise et l assurancel pour Note méthodologique Etude réalisée

Plus en détail

Sommaire. - 1 - La méthodologie... 1. - 2 - Les résultats de l'étude... 4

Sommaire. - 1 - La méthodologie... 1. - 2 - Les résultats de l'étude... 4 FM N 111528 Contact Ifop : Frédéric Micheau Département Opinion et Stratégies d'entreprise frederic.micheau@ifop.com 35 rue de la gare 75019 Paris Tél : 01 45 84 14 44 Fax : 01 45 85 59 39 pour Les Français

Plus en détail

Les Français ais et l assurance l

Les Français ais et l assurance l Mai 2013 Contacts: 01 45 84 14 44 Jérôme Fourquet Magalie Gérard prénom.nom@ifop.com Les Français ais et l assurance l santé pour Note méthodologique Etude réalisée pour : Groupama Assurances Echantillon

Plus en détail

Les micro-entrepreneurs, les travailleurs non-salariés, la crise et l assurance

Les micro-entrepreneurs, les travailleurs non-salariés, la crise et l assurance Septembre 2013 Contact: Frédéric Dabi 01 45 84 14 44 Frederic.dabi@ifop.com Les micro-entrepreneurs, les travailleurs non-salariés, la crise et l assurance pour Note méthodologique Etude réalisée pour:

Plus en détail

FM/BS N 110157 Contact Ifop: Frédéric Micheau / Bénédicte Simon Département Opinion et Stratégies d'entreprise

FM/BS N 110157 Contact Ifop: Frédéric Micheau / Bénédicte Simon Département Opinion et Stratégies d'entreprise FM/BS N 110157 Contact Ifop: Frédéric Micheau / Bénédicte Simon Département Opinion et Stratégies d'entreprise 35 rue de la gare 75019 Paris Tél : 01 45 84 14 44 Fax : 01 45 85 59 39 pour Les Français

Plus en détail

Les Français et l assurance santé

Les Français et l assurance santé Mai 2013 Contacts : 01 45 84 14 44 Jérôme Fourquet Magalie Gérard prénom.nom@ifop.com Les Français et l assurance santé pour Note méthodologique Etude réalisée pour : Groupama Assurances Echantillon :

Plus en détail

Baromètre: les Français et la confiance numérique Vague 2

Baromètre: les Français et la confiance numérique Vague 2 Baromètre: les Français et la confiance numérique Vague 2 Juin 2014 Contact - BVA Opinion Erwan LESTROHAN, directeur d études erwan.lestrohan@bva.fr - 01 71 16 90 9 Victor CHAPUIS, chargé d études Victor.chapuis@bva.fr

Plus en détail

Les attentes des Français pour l avenir du secteur bancaire. Septembre 2013

Les attentes des Français pour l avenir du secteur bancaire. Septembre 2013 Les attentes des Français pour l avenir du secteur bancaire Septembre 2013 1 Note méthodologique Etude réalisée pour : Wincor Nixdorf Echantillon : Echantillon de 1001 personnes, représentatif de la population

Plus en détail

Conférence de Presse 25 mai 2011 2eme édition du baromètre «Les Français & l automobile» Guillaume Paoli Directeur Associé AramisAuto.

Conférence de Presse 25 mai 2011 2eme édition du baromètre «Les Français & l automobile» Guillaume Paoli Directeur Associé AramisAuto. Conférence de Presse 25 mai 2011 2eme édition du baromètre «Les Français & l automobile» Guillaume Paoli Directeur Associé AramisAuto.com QUI SOMMES NOUS? Un positionnement unique : le premier distributeur

Plus en détail

FM N 19011 Contact Ifop : Frédéric Micheau Tél : 01 45 84 14 44 frederic.micheau@ifop.com. pour

FM N 19011 Contact Ifop : Frédéric Micheau Tél : 01 45 84 14 44 frederic.micheau@ifop.com. pour FM N 19011 Contact Ifop : Frédéric Micheau Tél : 01 45 84 14 44 frederic.micheau@ifop.com pour Les Français et la géolocalisation Résultats détaillés Novembre 2010 Sommaire Pages - 1 - La méthodologie...

Plus en détail

Les Français et le libéralisme

Les Français et le libéralisme Les Français et le libéralisme Vague 2 Sondage Ifop pour L Opinion/Génération Libre/i>TELE Mai 2015 Contacts Ifop : Frédéric Dabi / Guillaume Marchal Département Opinion et Stratégies d Entreprise 01 45

Plus en détail

Les Français et la publicité sur Internet

Les Français et la publicité sur Internet Les Français et la publicité sur Internet Juin 2013 1 Note méthodologique Etude réalisée pour : Adyoulike Echantillon : Echantillon de 1010 personnes, représentatif de la population française âgée de 18

Plus en détail

Regards de Français sur les objets connectés dans le domaine de l assurance

Regards de Français sur les objets connectés dans le domaine de l assurance Regards de Français sur les objets connectés dans le domaine de l assurance Sondage Ifop pour AILANCY 4 juin 2015 N 113049 Contacts Ifop : Frédéric Dabi - Directeur Général Adjoint Alexandre Bourgine Chargé

Plus en détail

Le banquier idéal des Français et des Américains

Le banquier idéal des Français et des Américains pour Le banquier idéal des Français et des Américains Février 2011 1 La méthodologie 2 2 Note méthodologique Etude réalisée pour : Groupama Banque Echantillons : France : Echantillon de 1000 personnes,

Plus en détail

Préoccupations, attentes et prévoyance des travailleurs non salariés et des dirigeants de très petites entreprises

Préoccupations, attentes et prévoyance des travailleurs non salariés et des dirigeants de très petites entreprises Préoccupations, attentes et prévoyance des travailleurs non salariés et des dirigeants de très petites entreprises Institut CSA pour Metlife Novembre 2014 Sommaire Fiche technique 3 Profil de l échantillon

Plus en détail

pour Les Français et la géolocalisation

pour Les Français et la géolocalisation pour Les Français et la géolocalisation Novembre 2010 Sommaire 1 - La méthodologie 2 - Les résultats de l'étude A Les outils de géolocalisation B L utilisation de la géolocalisation 1 Note méthodologique

Plus en détail

Les Français et les retraites Volet 4 : la santé

Les Français et les retraites Volet 4 : la santé Les Français et les retraites Volet 4 : la santé Sondage réalisé par pour et Publié le jeudi 11 décembre 2014 Levée d embargo le mercredi 10 décembre 23H00 Méthodologie Recueil Enquête réalisée auprès

Plus en détail

Les salariés et les Jeux Olympiques de 2024 à Paris

Les salariés et les Jeux Olympiques de 2024 à Paris Les salariés et les Jeux Olympiques de 2024 à Paris Sondage Ifop pour la FFSE Contacts Ifop : Frédéric Dabi / Anne-Sophie Vautrey Département Opinion et Stratégies d Entreprise 01 45 84 14 44 prenom.nom@ifop.com

Plus en détail

Les Français et la dépendance au téléphone portable

Les Français et la dépendance au téléphone portable Les Français et la dépendance au téléphone portable Février 2013 1 1 La méthodologie 2 Note méthodologique Etude réalisée pour : ROOMn Echantillon: Echantillon de 995 personnes, représentatif de la population

Plus en détail

Banques nouvelle génération : les Français sont-ils prêts pour le tout digital?

Banques nouvelle génération : les Français sont-ils prêts pour le tout digital? Observatoire Orange Terrafemina vague 15 Banques nouvelle génération : les Français sont-ils prêts pour le tout digital? Sondage de l institut CSA Fiche technique du sondage L institut CSA a réalisé pour

Plus en détail

POUR. Contact Generix Group : Mike Hadjadj Directeur Marketing & Communication Tél. : 01 77 45 43 41 mhadjadj@generixgroup.com

POUR. Contact Generix Group : Mike Hadjadj Directeur Marketing & Communication Tél. : 01 77 45 43 41 mhadjadj@generixgroup.com FM/BS N 110461 Contact Ifop : Frédéric Micheau Département Opinion et Stratégies d'entreprise frederic.micheau@ifop.com 35 rue de la gare 75019 Paris Tél : 01 45 84 14 44 Fax : 01 45 85 59 39 Contact Generix

Plus en détail

Médicis, la mutuelle retraite des indépendants :

Médicis, la mutuelle retraite des indépendants : Le commerce en France : 750 000 entrepreneurs 2 millions de personnes 343 milliards d euros de chiffre d affaires Médicis, la mutuelle retraite des indépendants : 167 000 adhérents La plus grande organisation

Plus en détail

Le parcours d achat des Français

Le parcours d achat des Français Le parcours d achat des Français Juin 2014 1 La méthodologie 2 2 Note méthodologique Etude réalisée pour : Wincor Nixdorf Echantillon : Echantillon de 1000 personnes, représentatif de la population française

Plus en détail

Les dirigeants face à l innovation

Les dirigeants face à l innovation Les dirigeants face à l innovation Vague 2 FACD N 111164 Contact Ifop : Flore-Aline Colmet Daâge Directrice d Etudes Département Opinion et Stratégies d'entreprise flore-aline.colmet-daage@ifop.com Mai

Plus en détail

Les Français et la carte bancaire

Les Français et la carte bancaire Les Français et la carte bancaire Septembre 2013 1 Note méthodologique Etude réalisée pour : PayPlug Echantillon : Echantillon de 1001 personnes, représentatif de la population française âgée de 18 ans

Plus en détail

BVA / Orange / Forum d Avignon. Les Français et la culture numérique

BVA / Orange / Forum d Avignon. Les Français et la culture numérique Octobre 2010 BVA / Orange / Forum d Avignon Les Français et la culture numérique Ce sondage est réalisé par pour et le et sera présenté lors du du 4 au 6 novembre Contact BVA : Céline Bracq Directrice

Plus en détail

Les Français et le libéralisme

Les Français et le libéralisme Les Français et le libéralisme Vague 2 Sondage Ifop pour L Opinion/Génération Libre/i>TELE Mai 2015 Contacts Ifop : Frédéric Dabi / Guillaume Marchal Département Opinion et Stratégies d Entreprise 01 45

Plus en détail

Sommaire. 1 La méthodologie... 1. 2 Les principaux enseignements... 3. 3 Les résultats de l'étude... 11 A La promotion multi canal...

Sommaire. 1 La méthodologie... 1. 2 Les principaux enseignements... 3. 3 Les résultats de l'étude... 11 A La promotion multi canal... FM N 110522 Contact Ifop : Frédéric Micheau Directeur Adjoint Département Opinion et Stratégies d'entreprise frederic.micheau@ifop.com 35 rue de la gare 75019 Paris Tél : 01 45 84 14 44 Fax : 01 45 85

Plus en détail

Les jeunes et les métiers de l industrie

Les jeunes et les métiers de l industrie Novembre 2013 Institut Lilly N 111442 Contacts : Damien Philippot / Esteban Pratviel 01 45 84 14 44 jerome.fourquet@ifop.com Sommaire 1 - La méthodologie 2 - Les résultats de l étude A - B - C - D - Le

Plus en détail

Les Français et les moyens de paiement. Mai 2015. Présentation synthétique

Les Français et les moyens de paiement. Mai 2015. Présentation synthétique MINISTERE DES FINANCES ET DES COMPTES PUBLICS MINISTERE DE L ÉCONOMIE, DE L INDUSTRIE ET DU NUMÉRIQUE Les Français et les moyens de paiement Etude de l Institut CSA pour le Ministère des Finances et des

Plus en détail

LES FRANÇAIS, LEUR BANQUE ET LEUR MOBILE Novembre 2011. BVA Opinion 01 71 16 88 34 Céline BRACQ Directrice adjointe Pierre ALBERT Chargé d études

LES FRANÇAIS, LEUR BANQUE ET LEUR MOBILE Novembre 2011. BVA Opinion 01 71 16 88 34 Céline BRACQ Directrice adjointe Pierre ALBERT Chargé d études LES FRANÇAIS, LEUR BANQUE ET LEUR MOBILE Novembre 2011 BVA Opinion 01 71 16 88 34 Céline BRACQ Directrice adjointe Pierre ALBERT Chargé d études Méthodologie Recueil Enquête réalisée par l Institut BVA

Plus en détail

Les Français et la publicité sur les Réseaux Sociaux

Les Français et la publicité sur les Réseaux Sociaux Les Français et la publicité sur les Réseaux Sociaux Octobre 2013 1 1 La méthodologie 2 Note méthodologique Etude réalisée pour : Generix Echantillon : Echantillon de 1006 personnes représentatif de la

Plus en détail

FM N 18076 Contact Ifop : Frédéric Micheau Tél : 01 45 84 14 44 frederic.micheau@ifop.com. pour

FM N 18076 Contact Ifop : Frédéric Micheau Tél : 01 45 84 14 44 frederic.micheau@ifop.com. pour FM N 18076 Contact Ifop : Frédéric Micheau Tél : 01 45 84 14 44 frederic.micheau@ifop.com pour Les Internautes et la protection des informations personnelles sur les réseaux sociaux Résultats détaillés

Plus en détail

Baromètre européen du rapport aux paiements - Vague 1

Baromètre européen du rapport aux paiements - Vague 1 Baromètre européen du rapport aux paiements - Vague Des pratiques uniformisées en Europe? Septembre 04 Rapport rédigé par : Jean-Daniel Lévy, Directeur du Département Politique Opinion Marine Rey, Chargée

Plus en détail

LE DOSSIER PHARMACEUTIQUE

LE DOSSIER PHARMACEUTIQUE LE DOSSIER PHARMACEUTIQUE Septembre 2011 Arnaud ZEGIERMAN Amandine MESSINA www.institut-viavoice.com Viavoice Tel : +33(0)1 40 54 13 71 Mieux comprendre l opinion pour agir 9 rue Huysmans 75006 Paris +33

Plus en détail

L impact des pots d entreprise sur les risques routiers auprès des salariés et des chefs d entreprise

L impact des pots d entreprise sur les risques routiers auprès des salariés et des chefs d entreprise pour Département Opinion et Stratégies d Entreprise L impact des pots d entreprise sur les risques routiers auprès des salariés et des chefs d entreprise 18 décembre 2008 1 La méthodologie 2 Note méthodologique

Plus en détail

Les Français et le pouvoir d achat

Les Français et le pouvoir d achat Contacts CSA Pôle Opinion Corporate : Jérôme Sainte-Marie, Directeur général adjoint Yves-Marie Cann, Directeur d études Les Français et le pouvoir d achat Sondage CSA pour Cofidis Septembre 2012 Sommaire

Plus en détail

Baromètre CSA/Crédit agricole Les parents et l argent de poche des enfants

Baromètre CSA/Crédit agricole Les parents et l argent de poche des enfants Baromètre CSA/Crédit agricole Les parents et l argent de poche des enfants n 0900922 V3 Juillet 2009 2, rue de Choiseul CS 70215 75086 Paris Cedex 02 Tél. : (33) 01 44 94 40 00 Fax : (33) 01 44 94 40 01

Plus en détail

Les Français et leur relation aux enseignes traditionnelles et aux «pure players»

Les Français et leur relation aux enseignes traditionnelles et aux «pure players» Les Français et leur relation aux enseignes traditionnelles et aux «pure players» Janvier 2013 1 1 La méthodologie 2 Note méthodologique Etude réalisée pour : Bonial Echantillon : Echantillon de 1007 personnes,

Plus en détail

Les projets rêvés par les Français

Les projets rêvés par les Français pour Les projets rêvés par les Français Mars 2011 Sommaire 1 - La méthodologie 2 - Les résultats de l'étude A Les projets rêvés des Français B Le logement idéal des Français et l achat immobilier 2 1 La

Plus en détail

L arbre de décision d achat des Français

L arbre de décision d achat des Français L arbre de décision d achat des Français Avril 2014 1 La méthodologie 2 2 Note méthodologique Etude réalisée pour : Wincor Nixdorf Echantillon : Echantillon de 1000 personnes, représentatif de la population

Plus en détail

«Les propriétaires français et le logement chez l habitant» Résultats de l enquête Ifop pour Chambrealouer.com Réalisée du 4 au 22 juillet 2014

«Les propriétaires français et le logement chez l habitant» Résultats de l enquête Ifop pour Chambrealouer.com Réalisée du 4 au 22 juillet 2014 «Les propriétaires français et le logement chez l habitant» Résultats de l enquête Ifop pour Chambrealouer.com Réalisée du 4 au 22 juillet 2014 Sommaire Introduction P. 2 Profil des personnes interrogées

Plus en détail

Services Observatoire 2010 de l opinion sur l image des banques

Services Observatoire 2010 de l opinion sur l image des banques Observatoire 2010 de l opinion sur l image des banques - Juillet 2010 Méthodologie Méthodologie : Cette étude a été menée dans le cadre de l'omcapi, l'enquête périodique multi-clients de l'ifop, réalisée

Plus en détail

Tablette tactile : la nouvelle nounou?

Tablette tactile : la nouvelle nounou? Observatoire Orange - Terrafemina Tablette tactile : la nouvelle nounou? Sondage de l institut CSA Fiche technique du sondage L institut CSA a réalisé pour Orange et Terrafemina la 13 ème vague d un baromètre

Plus en détail

L OBSERVATOIRE LCL EN VILLE - RÉALISÉ PAR BVA L ÉCONOMIE DU PARTAGE, ZOOM SUR LES JEUNES URBAINS. Juin 2014

L OBSERVATOIRE LCL EN VILLE - RÉALISÉ PAR BVA L ÉCONOMIE DU PARTAGE, ZOOM SUR LES JEUNES URBAINS. Juin 2014 L OBSERVATOIRE LCL EN VILLE - RÉALISÉ PAR BVA L ÉCONOMIE DU PARTAGE, ZOOM SUR LES JEUNES URBAINS Juin 2014 Contacts BVA : Céline BRACQ Directrice BVA Opinion Lilas BRISAC Chargée d études 01 71 16 88 00

Plus en détail

JF/EP N 110670 Contacts IFOP : Jérôme Fourquet / Esteban Pratviel Tél : 01 45 84 14 44 jerome.fourquet@ifop.com. pour

JF/EP N 110670 Contacts IFOP : Jérôme Fourquet / Esteban Pratviel Tél : 01 45 84 14 44 jerome.fourquet@ifop.com. pour JF/EP N 110670 Contacts IFOP : Jérôme Fourquet / Esteban Pratviel Tél : 01 45 84 14 44 jerome.fourquet@ifop.com pour Les Français et la fin de vie Résultats détaillés Septembre 2012 Sommaire - 1 - La méthodologie...

Plus en détail

Les nouveaux modes de consommation : Attitudes et pratiques des Français. Résultats d enquête

Les nouveaux modes de consommation : Attitudes et pratiques des Français. Résultats d enquête Les nouveaux modes de consommation : Attitudes et pratiques des Français Résultats d enquête Tour Cristal 7 quai André Citroën 75 015 Paris 23 octobre 2014 Quelques mots sur la méthodologie de l enquête

Plus en détail

4. Les relations avec les banques : difficultés rencontrées et mobilisation des dispositifs

4. Les relations avec les banques : difficultés rencontrées et mobilisation des dispositifs 4. Les relations avec les banques : difficultés rencontrées et mobilisation des dispositifs 4.1 Les contacts avec la banque et la connaissance du fonctionnement bancaire 4.1.1 Les contacts avec la banque

Plus en détail

Observatoire Orange Terrafemina

Observatoire Orange Terrafemina Observatoire Orange Terrafemina Vague 7 M-Commerce : Quand le mobile réinvente le shopping n 1100905 Juillet 2011 Etude réalisée conformément à la norme internationale ISO 20252 2, rue de Choiseul CS 70215

Plus en détail

Les usages pédagogiques du numérique

Les usages pédagogiques du numérique Les usages pédagogiques du numérique Septembre 2013 Contact : Bruno Jeanbart Directeur Général adjoint Tel : 01 78 94 90 14 Email : bjeanbart@opinion-way.com Méthodologie Echantillon de 1004 étudiants

Plus en détail

LA PREVENTION ROUTIERE ET AREAS ASSURANCES. - Rapport d étude -

LA PREVENTION ROUTIERE ET AREAS ASSURANCES. - Rapport d étude - LA PREVENTION ROUTIERE ET AREAS ASSURANCES - Rapport d étude - LA METHODOLOGIE 2 LA METHODOLOGIE Cible : - Conducteurs principaux ou occasionnels d un véhicule à moteur (voiture, camion, deux-roues) parmi

Plus en détail

Étude auprès de la génération X. Le paiement virtuel et la gestion des finances personnelles

Étude auprès de la génération X. Le paiement virtuel et la gestion des finances personnelles Étude auprès de la génération X Le paiement virtuel et la gestion des finances Rapport Présenté à Madame Martine Robergeau Agente de Développement et des Communications 11 octobre 2011 Réf. : 1855_201109/EL/cp

Plus en détail

Les Français et la photo de profil pour les applications de rencontre

Les Français et la photo de profil pour les applications de rencontre Les Français et la photo de profil pour les applications de rencontre Contact : Frédéric Micheau Directeur des études d opinion Directeur de département 15, place de la République 75003 PARIS Tel : 01

Plus en détail

Le regard des Français sur le secret des échanges entre un avocat et son client. IFOP pour Ordre des avocats de Paris

Le regard des Français sur le secret des échanges entre un avocat et son client. IFOP pour Ordre des avocats de Paris Le regard des Français sur le secret des échanges entre un avocat et son client IFOP pour Ordre des avocats de Paris FD/MCP N 112477 Contacts Ifop : Frédéric Dabi / Marion Chasles-Parot Département Opinion

Plus en détail

- 1 - La méthodologie... 1. - 2 - Les principaux enseignements... 3. - 3 - Les résultats de l étude... 9

- 1 - La méthodologie... 1. - 2 - Les principaux enseignements... 3. - 3 - Les résultats de l étude... 9 FM N 110192 Contact Ifop : Frédéric Micheau / Anne-Sophie Vautrey Département Opinion et Stratégies d'entreprise frederic.micheau@ifop.com 35 rue de la gare 75019 Paris Tél : 01 45 84 14 44 Fax : 01 45

Plus en détail

Baromètre de l innovation Janvier 2015

Baromètre de l innovation Janvier 2015 Baromètre de l innovation Janvier 2015 Les pratiques culturelles des français et leurs usage s numériques Un baromètre BVA Syntec numérique Sondage réalisé par pour le Méthodologie Recueil Enquête réalisée

Plus en détail

LES e-donateurs en france

LES e-donateurs en france LES e-donateurs en france Baromètre 2014 4 e édition Étude réalisée par et 1. BENCHMARK Présence digitale de 103 associations françaises membres de France Générosités. SOMMAIRE 2. QUESTIONNAIRE AUX associations

Plus en détail

*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*

*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-* Note détaillée Baromètre européen du rapport aux paiements Des pratiques uniformisées en Europe? Sondage Harris Interactive pour Crédit Agricole Cards & Payments Enquête réalisée en ligne du 19 au 29 septembre

Plus en détail

Les arnaques sur Internet

Les arnaques sur Internet Contacts CSA Pôle Opinion-Corporate : Jérôme SAINTE-MARIE Directeur général-adjoint (jerome.sainte-marie@csa.eu) Yves-Marie CANN Directeur d études (yves-marie.cann@csa.eu) Nicolas FERT Chargé d études

Plus en détail

Observatoire Orange Terrafemina vague 14. La ville connectée. Sondage de l institut CSA

Observatoire Orange Terrafemina vague 14. La ville connectée. Sondage de l institut CSA Observatoire Orange Terrafemina vague 14 La ville connectée Sondage de l institut CSA Fiche technique du sondage L institut CSA a réalisé pour Orange et Terrafemina la 14 ème vague d un baromètre portant

Plus en détail

Du clic à la possession : Observatoire des attentes des e-consommateurs

Du clic à la possession : Observatoire des attentes des e-consommateurs Du clic à la possession : Observatoire des attentes des e-consommateurs Etude Ifop / Get it lab - Mars 2014 Delphine Mallet Directrice Générale Fabien Esnoult Co-Fondateur info@getitlab.com Mike Hadjadj

Plus en détail

Les Français et les complémentaires santé

Les Français et les complémentaires santé Les Français et les complémentaires santé Sondage Ifop pour Lecomparateurassurance.com Contact Ifop : Romain Bendavid Directeur de clientèle Département Opinion et Stratégies d Entreprise 01 45 84 14 44

Plus en détail

NOUVEAUX ENJEUX FAMILIAUX & GESTION DE PATRIMOINE Evolution des structures familiales, préparation au vieillissement & impacts de la crise

NOUVEAUX ENJEUX FAMILIAUX & GESTION DE PATRIMOINE Evolution des structures familiales, préparation au vieillissement & impacts de la crise NOUVEAUX ENJEUX FAMILIAUX & GESTION DE PATRIMOINE Evolution des structures familiales, préparation au vieillissement & impacts de la crise Frédéric ALBERT f.albert@institut-think www.institut-think.com

Plus en détail

Sondage sur l endettement chez les jeunes

Sondage sur l endettement chez les jeunes chez les jeunes Rapport préliminaire Présenté à Madame Caroline Toupin Agente de développement et des communications 13 octobre 2009 Réf. : 1666_200910/MO/jc (514) 282-0333 1-800-474-9493 www.observateur.qc.ca

Plus en détail

L ouverture des marchés de l électricité et du gaz naturel pour les clients résidentiels

L ouverture des marchés de l électricité et du gaz naturel pour les clients résidentiels L ouverture des marchés de l électricité et du gaz naturel pour les clients résidentiels Baromètre annuel vague Septembre 2011 Baromètre annuel vague - 1 - PRESENTATION DE L ETUDE Baromètre annuel vague

Plus en détail

Les Français et la fraude fiscale

Les Français et la fraude fiscale Les Français et la fraude fiscale Institut CSA pour Atlantico Mai 2013 Fiche technique Sondage exclusif CSA / Atlantico réalisé par Internet du 14 au 16 mai 2013. Echantillon national représentatif de

Plus en détail

Image de la carte bancaire auprès des porteurs - France

Image de la carte bancaire auprès des porteurs - France Image de la carte bancaire auprès des porteurs - France Rapport d étude 7 novembre 2005 Contacts TNS SOFRES : Florence de MARIEN 01.40.92.45.59 Benjamine DUROUCHOUX 01.40.92.45.14 BDX R_42GV07_01 Département

Plus en détail

BAROMÈTRE DE LA PROTECTION SOCIALE DES AGENTS TERRITORIAUX

BAROMÈTRE DE LA PROTECTION SOCIALE DES AGENTS TERRITORIAUX BAROMÈTRE DE LA PROTECTION SOCIALE DES AGENTS TERRITORIAUX Avril 2009 SOMMAIRE 1. La méthodologie 3 A. L évolution du système de protection sociale 5 B. Les pratiques en matière de protection sociale 9

Plus en détail

CECOP. Centre d études et de connaissances sur l opinion publique. Les Français, leur épargne et leur retraite

CECOP. Centre d études et de connaissances sur l opinion publique. Les Français, leur épargne et leur retraite CECOP Centre d études et de connaissances sur l opinion publique Les Français, leur épargne et leur retraite FD/EP N 113015 Contacts Ifop : Frédéric Dabi / Esteban Pratviel Département Opinion et Stratégies

Plus en détail

Les Français et la liberté de la presse. Ifop pour Metronews et Reporters sans frontières

Les Français et la liberté de la presse. Ifop pour Metronews et Reporters sans frontières Les Français et la liberté de la presse FD/GM N 113153 Contacts Ifop : Frédéric Dabi / Guillaume Marchal Département Opinion et Stratégies d'entreprise TEL : 01 45 84 14 44 prenom.nom@ifop.com JUIN 2015

Plus en détail

L utilisation d Internet par les femmes. Juin 2009

L utilisation d Internet par les femmes. Juin 2009 L utilisation d Internet par les femmes Juin 2009 Sommaire 1 - La méthodologie 2 - Les résultats de l'étude A- Les usages d Internet B- Les achats sur Internet Note méthodologique Etude réalisée par l'ifop

Plus en détail

Observatoire 2008 sur l image et la pratique des Français envers les banques

Observatoire 2008 sur l image et la pratique des Français envers les banques Shanghai Paris Toronto Buenos Aires Observatoire 2008 sur l image et la pratique des Français envers les banques - Auprès d un échantillon national représentatif de 950 individus âgés de 15 ans et plus

Plus en détail

Les Français et les nuisances sonores. Ifop pour Ministère de l Ecologie, du Développement Durable et de l Energie

Les Français et les nuisances sonores. Ifop pour Ministère de l Ecologie, du Développement Durable et de l Energie Les Français et les nuisances sonores Ifop pour Ministère de l Ecologie, du Développement Durable et de l Energie RB/MCP N 112427 Contacts Ifop : Romain Bendavid / Marion Chasles-Parot Département Opinion

Plus en détail

Préoccupations, attentes et prévoyance des travailleurs non salariés et des dirigeants de très petites entreprises

Préoccupations, attentes et prévoyance des travailleurs non salariés et des dirigeants de très petites entreprises Contacts CSA Pôle Opinion-Corporate : Jean-Bernard LAINÉ Co-Directeur du Pôle Banque Assurances Services Industrie / jean-bernard.laine@csa.eu / 01 44 94 59 43 Yves-Marie CANN Directeur d études au Pôle

Plus en détail

Se connecter à sa banque à l'heure du digital

Se connecter à sa banque à l'heure du digital Se connecter à sa banque à l'heure du digital 26 février 2013 Café ING Direct Opéra 2 études ING Direct TNS Sofres La population française Notre cœur de cible Échantillon national représentatif des gestionnaires

Plus en détail

Les Français et l assurance Prévoyance

Les Français et l assurance Prévoyance Les Français et l assurance Prévoyance Protection financière de leurs proches en cas de coup dur : les Français sont préoccupés mais ne passent pas à l acte Méthodologie Échantillon 959 individus âgés

Plus en détail

Sommaire. A Géographie et démographie de l Islam de France p. 3

Sommaire. A Géographie et démographie de l Islam de France p. 3 pour Département Opinion et Stratégies d Entreprise ANALYSE : 1989-2011 Enquête sur l implantation et l évolution de l Islam de France Contact Ifop : Jérôme Fourquet jerome.fourquet@ifop.com Juillet 2011

Plus en détail

«LES FRANÇAIS & LA PROTECTION DES DONNÉES PERSONNELLES» Etude de l Institut CSA pour Orange. Février 2014

«LES FRANÇAIS & LA PROTECTION DES DONNÉES PERSONNELLES» Etude de l Institut CSA pour Orange. Février 2014 «LES FRANÇAIS & LA PROTECTION DES DONNÉES PERSONNELLES» Etude de l Institut CSA pour Orange Février 2014 La fiche technique du sondage Echantillon de 1002 individus âgés de 18 ans et plus représentatif

Plus en détail

FM N 110529 Contact Ifop : Frédéric Micheau Tél : 01 45 84 14 44 frederic.micheau@ifop.com. pour

FM N 110529 Contact Ifop : Frédéric Micheau Tél : 01 45 84 14 44 frederic.micheau@ifop.com. pour FM N 110529 Contact Ifop : Frédéric Micheau Tél : 01 45 84 14 44 frederic.micheau@ifop.com pour Les Français et les points de vente connectés Les principaux enseignements Octobre 2012 Sommaire - 1 - La

Plus en détail

LES CONDITIONS D ACCÈS AUX SERVICES BANCAIRES DES MÉNAGES VIVANT SOUS LE SEUIL DE PAUVRETÉ

LES CONDITIONS D ACCÈS AUX SERVICES BANCAIRES DES MÉNAGES VIVANT SOUS LE SEUIL DE PAUVRETÉ 3. Les crédits 3.1 Les crédits en cours 3.1.1 Les ménages ayant au moins un crédit en cours Un peu plus du quart, 31%, des ménages en situation de déclarent avoir au moins un crédit en cours. Il s agit

Plus en détail

Baromètre Prévoyance Dépendance La Banque Postale Prévoyance La Croix Vague 5 : Dépendance

Baromètre Prévoyance Dépendance La Banque Postale Prévoyance La Croix Vague 5 : Dépendance Baromètre Prévoyance Dépendance La Banque Postale Prévoyance La Croix Vague 5 : Dépendance Sommaire 1 Contexte / préoccupations des Français 2 Des Français concernés par la dépendance des personnes âgées

Plus en détail

Les internautes français et la confiance numérique. Lundi 7 avril 2014

Les internautes français et la confiance numérique. Lundi 7 avril 2014 Les internautes français et la confiance numérique Lundi 7 avril 2014 Méthodologie Echantillon Mode de recueil Dates de terrain 1007 individus âgés de 15 ans et plus. La représentativité de l échantillon

Plus en détail

Les Français et les sites de rencontre

Les Français et les sites de rencontre 13 février 2012 Présentation des résultats N 110 080 Contacts : François Kraus francois.kraus@ifop.com 01 72 34 94 64 / 06 61 00 37 76 Les Français et les sites de rencontre Sondage réalisé à l occasion

Plus en détail

Baromètre sur le financement et l accès au crédit des PME

Baromètre sur le financement et l accès au crédit des PME Baromètre sur le financement et l accès au crédit des PME - Vague 22 - Sondage Ifop pour KPMG et CGPME Contact Ifop : Flore-Aline Colmet Daâge Directrice d Etudes Département Opinion et Stratégies d Entreprise

Plus en détail

LesFurets.com. Levée d embargo immédiate. Etude réalisée par. pour. Publiée le 13 octobre 2015

LesFurets.com. Levée d embargo immédiate. Etude réalisée par. pour. Publiée le 13 octobre 2015 LesFurets.com Etude réalisée par pour Publiée le 13 octobre 2015 Levée d embargo immédiate Méthodologie Recueil Enquête réalisée auprès d un échantillon de Français interrogés par Internet les 10 et 11

Plus en détail

pour Baromètre de la protection sociale des agents territoriaux

pour Baromètre de la protection sociale des agents territoriaux pour Baromètre de la protection sociale des agents territoriaux Avril 2009 Sommaire 1. La méthodologie 3 A. Les jugements sur le système de protection sociale 5 B. L affiliation et le choix de sa mutuelle

Plus en détail

Etude OpinionWay pour Axys Consultants Les Réseaux Sociaux d Entreprise : degré d appropriation & bénéfices perçus par les utilisateurs

Etude OpinionWay pour Axys Consultants Les Réseaux Sociaux d Entreprise : degré d appropriation & bénéfices perçus par les utilisateurs Octobre 2014 Etude OpinionWay pour Axys Consultants Les Réseaux Sociaux d Entreprise : degré d appropriation & bénéfices perçus par les utilisateurs Méthodologie de l étude Étude réalisée auprès d un échantillon

Plus en détail

CONFÉRENCE DE PRESSE

CONFÉRENCE DE PRESSE CONFÉRENCE DE PRESSE Marie-Claire Capobianco, Membre du Comité Exécutif de BNP Paribas et Directeur des Réseaux France Bernard Roy, Directeur de la Stratégie de La Banque Postale Laurent Goutard, Directeur

Plus en détail

BAROMÈTRE DE L ÉCONOMIE NUMÉRIQUE

BAROMÈTRE DE L ÉCONOMIE NUMÉRIQUE BAROMÈTRE DE L ÉCONOMIE NUMÉRIQUE Chaire Économie numérique de Paris-Dauphine Réalisé par Médiamétrie Cinquième édition 4 e trimestre 2012 Un outil : Initié par la chaire Économie numérique de l Université

Plus en détail

Observatoire Orange Terrafemina

Observatoire Orange Terrafemina Observatoire Orange Terrafemina Vague 8 Du 20 heures à Twitter : Les réseaux sociaux bousculent l info n 1101347 Octobre 2011 Etude réalisée conformément à la norme internationale ISO 20252 2, rue de Choiseul

Plus en détail

Observatoire de la Mobilité 2015

Observatoire de la Mobilité 2015 Observatoire de la Mobilité 2015 Septembre 2015 Contexte, objectifs et méthodologie de l étude Ce document présente les principaux résultats de l Observatoire de la Mobilité 2015 réalisée par l IFOP pour

Plus en détail

Les Français, leurs entrepreneurs et le crowdfunding

Les Français, leurs entrepreneurs et le crowdfunding Sondage exclusif Les Français, leurs entrepreneurs et le crowdfunding Un sondage exclusif mené par l Institut Think pour Sondage «Les Français, leurs entrepreneurs et le crowdfunding» mené par l Institut

Plus en détail

Etat d esprit et pouvoir d achat des jeunes enseignants du public

Etat d esprit et pouvoir d achat des jeunes enseignants du public Etat d esprit et pouvoir d achat des jeunes enseignants du public Juillet 2013 Etude réalisée par l institut OpinionWay pour la MAIF, conduite en ligne du 3 au 29 juillet 2013 auprès d un échantillon représentatif

Plus en détail