Description du marché de l interim management

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Description du marché de l interim management"

Transcription

1 Description du marché de l interim management en Belgique Etude réalisée à la demande de a division of Septembre 2008 Market Probe Europe

2 Sommaire 1. Objectifs de l étude 2. Méthodologie 3. Résultats 4. Conclusions

3 1. Objectifs de l étude 2. Méthodologie 3. Résultats 4. Conclusions

4 Objectifs de l étude Federgon regroupe les cabinets de recrutement, recherche et sélection de personnel, les cabinets d outplacement, les entreprises de travail intérimaire, les entreprises de projectsourcing, les sociétés de formation, les bureaux d interim management et les entreprises titres-services. Federgon est la fédération de tous les secteurs actifs dans le domaine de l utilisation optimale du Capital Humain Human Capital. Federgon Interim Management (FIM), en tant qu organisation professionnelle, représente les intérêts des bureaux (providers) spécialisés en interim management. L objectif de l étude de marché est de faire une radiographie du marché de l interim management en Belgique. Plus spécifiquement, FIM souhaite trouver une réponse aux questions suivantes qui sont au centre de l étude : Que représente le marché de l interim management d un point de vue quantitatif (nombre d entreprises qui y font ou non appel)? Pour quel type de missions et de fonctions recourt-on à des interim managers? Par quels canaux les entreprises contactent-elles t t les interim i managers et quelles sont les attentes vis-à-vis des interim mangement providers? Quelle image les utilisateurs et les non-utilisateurs ont-ils de l interim management et comment évaluent-ils l interim management? 4

5 1. Objectifs de l étude 2. Méthodologie 3. Résultats 4. Conclusions

6 Méthodologie 1. Première phase : étude préliminaire qualitative exploratoire 5 entretiens qualitatifs d environ 1 heure avec des clients de membres FIM 2. Deuxième phase : étude quantitative Interviews téléphoniques à l aide du système CATI (Computer Assisted Telephone Interviewing) Le questionnaire avait une durée moyenne de 18 minutes Deux groupes cibles ont été interrogés : 1. Un échantillon randomisé de n= 255 entreprises de plus de 100 travailleurs. Des quotas représentatifs ont été imposés pour les variables région et dimension. On a interrogé à chaque fois un membre du comité de direction, à savoir le directeur général, financier ou RH. 2. Un échantillon randomisé de n= 73 entreprises provenant des fichiers fournis par les membres FIM. On a interrogé la personne dont le nom figurait dans le fichier. Si le nom n était pas correct, on a interrogé le directeur général, financier ou RH. Le travail d enquête sur le terrain a eu lieu au cours de la période juillet-août

7 1. Objectifs de l étude 2. Méthodologie 3. Résultats 4. Conclusions

8 1 er constat 84% des entreprises interrogées sont (assez) familières du concept d «interim management» 34% des entreprises privées ont déjà fait appel à l interim management Les entreprises à Bruxelles font proportionnellement davantage appel à l interim management qu en Flandre et en Wallonie La notoriété de l interim i management est proportionnellement t plus faible dans les entreprises de 100 à 199 travailleurs, tandis que le recours à l interim management est proportionnellement plus important dans les entreprises de 500 travailleurs et plus

9 Situation actuelle sur le marché - récapitulatif Marché total des entreprises de plus de 100 travailleurs entreprises 84% connaît le concept d interim management Spontanément : 71% Avec aide :13% environ entreprises 16% ne sont pas du tout familières du concept d interim management 60% n ont encore jamais recouru à l interim i management 40% ont déjà fait appel à l interim i management environ 360 entreprises environ entreprises environ 750 entreprises = 34% du marché total = UNAWARE = NON USERS = USERS * Résultats basés sur l échantillon aléatoire d entreprises et extrapolés à l ensemble 9

10 Situation actuelle sur le marché - profil Région Taille Total Unaware Non users Users n = % n = % n = % n = % Flandre % % % % Bruxelles % 68 18% % % Wallonie % 70 19% % % < % % % % % 95 26% % % % 47 13% % % Total (n=) % significativement ifi t supérieur éi par rapport au totalt % significativement inférieur par rapport au total 10

11 Interim Management -Profil - Missions - Relation avec les providers - Image - Potentiel auprès des non-utilisateurs -FIM

12 Utilisateurs/non-utilisateurs - définition Nous comparons ici les résultats des entreprises qui ont déjà fait appel à l interim management (= utilisateurs) avec ceux des entreprises qui ne l ont pas encore fait mais qui sont familières du concept d interim management (= non-utilisateurs). Les deux échantillons (entreprises at random + clients des membres FIM) ont été regroupés et on a ainsi obtenu 2 groupes cibles à analyser : 155 utilisateurs 173 non-utilisateurs 12

13 Profil Base : tous Description du profil Users Non-users TOTA L n = Directeur général 8% 13% Fonction de la personne interrogée Directeur financier 16% 33% HR manager 73% 53% Autres 4% 1% Production 39% 30% Distribution : commerce de gros et de détail 13% 10% Services dans le secteur financier 5% 3% Autres services 18% 18% Ac tivité princ ipale de l'entreprise Secteur de la construction 4% 5% Secteur de la santé 6% 11% Secteur du transport 3% 6% Secteur social 1% 6% Loisirs, temps libre 1% 2% Autres 12% 11% 13

14 2 ème constat 1 entreprise sur 5 a fait appel pour la première fois à l interim management il y a moins d un an, tandis que 32% des utilisateurs y ont recouru pour la première fois il y a plus de 5 ans. Les principales raisons pour lesquelles les entreprises font ou feraient appel à des interim managers sont les suivantes : 1. pour garantir la continuité dans l entreprise (pendant l absence d un ou de plusieurs managers) 2. pour exécuter un projet ou programme spécifique (Project Management) 3. pour bénéficier d un savoir et d une expertise spécialisés. Ce sont surtout les départements financiers, HR et ICT qui font appel à des interim managers. Dans le groupe des utilisateurs, le recours futur à des interim managers dans d autres départements n est pas exclu.

15 Quand avez-vous fait appel pour la 1ère fois à l interim management? Utilisateurs (n=155) Base : utilisateurs Ne sait pas 3% Il y a moins d un an 19% 29% sont des utilisateurs récents Il y a plus de 5 ans 32% 1-2 ans 10% 4-5 ans 9% 2-3 ans 15% 3-4 ans 12% Q6. Quand votre entreprise a-t-elle fait appel pour la 1ère fois à l interim management? 15

16 Type de missions Utilisateurs (n=155) Non-utilisateurs (n=173) Base : tous Garantir la continuité pendant l absence d un ou de plusieurs managers % % Exécuter un projet ou programme spécifique (Project Management) Apporter un savoir et une expertise spécialisés qui ne relèvent pas de l activité traditionnelle de l organisation /qui ne sont pas disponibles dans la structure de l organisation Mener à bien des missions de changement et d amélioration (Change and Improvement Management) Contrôler la mise en oeuvre de la stratégie de l entreprise ou de la réorganisation de l entreprise (Corporate (re)development) Faire face à un manque temporaire de personnel 5 2 Autres missions 1 1 Q7. Pour quelles missions votre entreprise a-t-elle déjà fait appel à des interim managers? Etait-ce pour... Q10. Les entreprises peuvent faire appel à l interim management pour différentes raisons ou différents types de missions. Pour quelles missions parmi celles que je vais vous citer votre entreprise pourrait-elle envisager de faire appel le cas échéant à des interim managers dans l avenir? 16

17 Départements Département financier Utilisateurs (n=155) Non-utilisateurs (n=173) % % Base : tous Département RH Département ICT Logistique Production/opérations Achats/procurement Direction générale Marketing Département e t commercial c Engineering Autres utilisation utilisation + intention* Q8. Quel(s) département(s)/section(s) de votre entreprise a(ont) déjà fait appel à l interim management? Q9. Votre entreprise pourrait-elle envisager de faire appel dans l avenir à des interim managers au sein des départements suivants? Q11. Et dans quels départements votre entreprise pourrait-elle envisager, le cas échéant, de faire appel à des interim managers dans l avenir? *non-utilisateurs = intention 17

18 3ème constat 85% des utilisateurs s adressent (pour une part) à des interim management providers, tandis que 15% prennent eux-mêmes directement contact avec des interim managers. Les principaux motifs qui incitent à faire appel à un interim management provider sont les suivants : 1. ils connaissent l expertise et les qualités des candidats 2. ils peuvent trouver rapidement le candidat adéquat 3. ils ont un large réseau de candidats compétents

19 Canal Utilisateurs (n=155) Non-utilisateurs (n=173) Base : tous les deux 26% via les bureaux d'interim management 59% directement via les interim managers (sans faire appel à un bureau d'interim management) 15% 85% 75% les deux 22% via les bureaux d'interim management 53% directement via les interim managers (sans faire appel à un bureau d'interim management) 14% pas d'idée 11% Q12a. Votre entreprise fait-elle appel pour l interim management à un ou plusieurs bureaux d interim management ou bien prend-elle directement contact avec des interim managers qu elle connaît? Q12b. Supposez que votre entreprise fasse appel dans l avenir à des interim managers. Vous adresseriez-vous dans ce cadre à un ou plusieurs bureaux d interim management ou bien préféreriez-vous prendre directement contact avec des interim managers que vous connaissez? 19

20 Canal Bureaux d Interim Management les deux 26% via les bureaux d'interim management 59% Utilisateurs (n=155) directement via les interim managers (sans faire appel à un bureau d'interim management) 15% 85% 75% Non-utilisateurs les deux 22% via les bureaux d'interim management 53% (n=173) directement via les interim managers (sans faire appel à un bureau d'interim management) 14% pas d'idée 11% Base : tous Pourquoi? (n=131) Réponses spontanées Pourquoi? (n=129) Réponses spontanées expertise/connaissent les candidats/font eux-mêmes la sélection/ follow-up poste rapidement pourvu, continuité grande base de données/bcp de candidats disponibles/vaste réseau n ont pas eux-mêmes les connaissances, les relations, le temps compétences des candidats facilité expertise/connaissent les candidats/font eux-mêmes la sélection/ follow-up poste rapidement pourvu, continuité grande base de données/bcp de candidats disponibles/vaste réseau n ont pas eux-mêmes les connaissances, les relations, le temps compétences des candidats facilité Q13. Quelles sont (seraient) pour votre entreprise les deux principales raisons de faire appel à un bureau/provider d interim management? 20

21 4ème constat La principale attente des entreprises vis-à-vis des interim management providers a trait au screening et à la sélection des interim managers. Viennent ensuite les attentes suivantes : 1. assurer un follow-up adéquat pendant la mission 2. réagir rapidement (trouver le bon profil, apporter une solution rapide) 3. donner une description claire de la mission

22 Attentes Bureaux d Interim Management Utilisateurs Base : utilisateurs 85% des utilisateurs de l interim management font appel à des bureaux d interim management Attentes vis-à-vis d un interim management provider? % (n=131) Réponses spontanées Screening/sélection approfondi(e) des interim managers 67 Follow-up adéquat de l'interim manager pendant la mission 26 Trouver rapidement le bon profil / solution rapide 22 Une description claire de la mission 20 Fournir une assistance adéquate (technique/sur le fond) à l'interim manager 16 Bruxelles (31%) Concertation et évaluation régulières pendant la mission et/ou en fin de mission 14 Offre suffisante de bons candidats 14 Tarifs clairs 9 Intervention en cas de problème pendant la mission 7 Prix raisonnable, juste 4 autres : 17% ne sait pas : 1% Q21. Qu attendez-vous d un interim management provider? 22

23 5ème constat Les utilisateurs et les non-utilisateurs sont d accord sur les facteurs qui sont déterminants pour le succès d une mission d interim management : 1. le savoir et l expérience de l interim manager 2. sa personnalité doit cadrer avec l entreprise 3. définir clairement les objectifs au préalable et conclure des accords clairs àcesujet

24 Facteurs déterminants pour le succès d une mission (les 3 principaux facteurs) Réponses spontanées Utilisateurs (n=155) % % Non-utilisateurs (n=173) Base : tous savoir, expérience de l interim manager / qualités sa personnalité doit cadrer avec l entreprise objectifs, accords clairs flexibilité, aptitude à s adapter rapidement intégration dans l entreprise connaissance entr./secteur + compréhension culture d entreprise screening et sélection de qualité bon accompagnement tout au long de la mission 14 6 ouverture de l entreprise vis-à-vis de l interim manager période bien délimitée neutralité, objectivité 4 3 autres : 13% autres : 19% aucun facteur, rien, ne sait pas : 13% aucun facteur, rien, ne sait pas : 38% Q28. Quels sont, selon vous, les trois facteurs qui sont déterminants pour le succès d une mission d interim management? 24

25 Facteurs déterminants pour le succès d une mission (les 3 principaux facteurs) Réponses spontanées savoir, expérience de l interim manager / qualités Utilisateurs (n=155) % 60 entreprises at random (75%) clients membres FIM (32%) Base : tous sa personnalité doit cadrer avec l entreprise 40 clients membres FIM (52%) objectifs, accords clairs 38 Wallonie (76%) / clients membres FIM (46%) flexibilité, aptitude à s adapter rapidement intégration dans l entreprise connaissance entr./secteur + compréhension culture d entreprise > 200 travailleurs (7%) screening et sélection de qualité bon accompagnement tout au long de la mission Bruxelles (27%) ouverture de l entreprise vis-à-vis de l interim manager période bien délimitée neutralité, objectivité Wallonie (15%) autres : 13% aucun facteur, rien, ne sait pas : 13% Q28. Quels sont, selon vous, les trois facteurs qui sont déterminants pour le succès d une mission d interim management? 25

26 Facteurs déterminants pour le succès d une mission (les 3 principaux facteurs) Réponses spontanées Non-utilisateurs % (n=173) Base : tous savoir, expérience de l interim manager / qualités 54 sa personnalité doit cadrer avec l entreprise 35 objectifs, accords clairs flexibilité, aptitude à s adapter rapidement intégration dans l entreprise Connaissance entr./secteur + compréhension culture d entreprise < 200 travailleurs (16%) < 200 travailleurs (27%) screening et sélection de qualité 11 bon accompagnement tout au long de la mission 6 ouverture de l entreprise vis-à-vis de l interim manager 9 Flandre (15%) période bien délimitée 8 neutralité, objectivité 3 autres : 19% aucun facteur, rien, ne sait pas : 38% Q28. Quels sont, selon vous, les trois facteurs qui sont déterminants pour le succès d une mission d interim management? 26

27 6ème constat 70% des utilisateurs et 41% des non-utilisateurs ont une image positive de l interim management. L opinion des non-utilisateurs s écarte de celle des utilisateurs sur un certain nombre de points, à savoir : les interim managers sont souvent trop théoriques les interim managers sont souvent trop théoriques les entreprises ont généralement des expériences positives avec les interim managers faire appel à l interim management permet de gagner du temps une mission est rapidement considérée comme une mission de routine

28 Image générale de l interim management Utilisateurs (n=155) Non-utilisateurs (n=173) Base : tous % % très positive positive pas vraiment positive, pas vraiment négative négative très négative ne peut se prononcer Q16. Quelle image avez-vous de l interim management? Est-ce une image...? 28

29 Image générale Image positive - raisons Utilisateurs % (n=155) % Non-utilisateurs (n=173) Base : tous Pourquoi? (n=108) expériences positives (soi-même, collègues, médias) Réponses spontanées % tè très positive positive pas vraiment positive, pas vraiment négative négative très négative ne peut se prononcer 42 Pourquoi? (n=72) personnes compétentes, avec expertise - apporte une valeur ajoutée/de nouvelles idées Réponses spontanées % 39 personnes compétentes, avec expertise - apporte une valeur ajoutée/de nouvelles idées 34 expériences positives (soi-même, collègues, médias) 28 aide l'entreprise à se sortir de ses difficultés, répond aux besoins 12 aide l'entreprise à se sortir de ses difficultés, répond aux besoins 13 immédiatement opérationnel, flexible 11 immédiatement opérationnel, flexible 6 solution à court terme, temporaire autres : 2% 6 système qui s'est beaucoup développé ces dernières années, qui est entré dans les moeurs 4 solution à court terme, temporaire Q16. Quelle image avez-vous de l interim management? Est-ce une image...? Q17a. Pour quelles raisons avez-vous une image (très) positive de l interim management? 3 autres : 9% ne sait pas : 1% 29

30 Image générale Image négative - raisons Utilisateurs % (n=155) % Non-utilisateurs (n=173) Base : tous très positive positive pas vraiment positive, pas vraiment négative négative très négative ne peut se prononcer Pourquoi? (n=3) Réponses spontanées Pourquoi? (n=7) les interim managers n ont pas (suffisamment) une vision à long terme (n=2) la période d adaptation dure trop longtemps (n=1) les interim managers n ont pas (suffisamment) une vision à long terme (n=4) la période d adaptation dure trop longtemps (n=1) expérience insuffisante des candidats (n=1) coût (n=1) autre (n=1) Q16. Quelle image avez-vous de l interim management? Est-ce une image...? Q17b. Pour quelles raisons avez-vous une image (très) négative de l interim management? 30

31 Perception de l Interim Management Top 2 (%) (complètement d accord + plutôt d accord) Users (n=155) Non-users (n=173) Base : tous 1. L interim i management est bien accepté dans votre entreprise * 2. L interim management est en général bien accepté dans les entreprises 3. L interim management n est pas réservé aux seules grandes entreprises; les entreprises plus petites y recourent aussi 4. L interim management a le vent en poupe : de plus en plus d entreprises y font appel 5. L interim management a généralement une bonne réputation 6. Il y a beaucoup d interim managers, mais peu sont de qualité 7. L interim management implique bien davantage que faire appel à de hauts profils par le biais d une entreprise d intérim 8. Comme la demande est plus élevée que l offre sur le marché de l interim management, la qualité de l offre diminue Q15a/b. Pouvez-vous me dire dans quelle mesure vous êtes d accord avec ces énoncés? * Question posée aux utilisateurs uniquement 31 Ecart significatif

32 Evaluation de l Interim Management Top 2 (%) (complètement d accord + plutôt d accord) Users (n=155) Non-users (n=173) Base : tous 1. Contrairement aux consultants, les interim managers assument eux-mêmes la responsabilité opérationnelle des solutions qu ils proposent 2. En raison de leur objectivité, les interim managers peuvent mieux faire accepter certaines décisions par l entreprise/l organisation interne 3. Les interim managers peuvent aussi apporter le calme et la stabilité dans une organisation du fait qu ils prennent en charge une partie des problèmes/missions et doivent apporter des solutions 4. Les interim managers sont souvent trop théoriques dans leur approche et ne sentent pas suffisamment bien la réalité de l entreprise 5. Faire appel à l interim management procure un gain de temps appréciable 6. Faire appel à des interim managers permet au personnel de l entreprise de se concentrer sur ses tâches essentielles 7. Les interim managers qui ont déjà effectué de nombreuses missions considèrent vite une nouvelle mission comme une mission de routine et ne sont pas suffisamment attentifs à la culture et à la situation spécifiques de l entreprise 8. D après mes contacts et mes lectures, je peux conclure que la plupart des entreprises ont une expérience très positive de l interim management 9. Les providers et les interim managers sont très conscients de l importance de la confidentialité des missions 10. Parmi les bureaux d interim management, il y a à boire et à manger Random: 84% vs FIM: 57% Q20.. Pouvez-vous me dire dans quelle mesure vous êtes d accord avec ces énoncés? 32 Ecart significatif

33 7ème constat Les utilisateurs et les non-utilisateurs de l interim management, quand on les interroge sur les avantages de la formule, donnent des réponses parallèles. Les deux groupes pointent en premier lieu : 1. le savoir-faire, l expérience, la valeur ajoutée des interim managers 2. le fait qu ils sont rapidement disponibles et opérationnels 3. la flexibilité (le caractère temporaire de la mission). Le prix reste le principal obstacle au recours à l interim management, mais on épingle aussi le degré d implication moindre des interim managers (en raison du caractère temporaire) et leur manque de vision à long terme (et en particulier chez les non-utilisateurs, le fait que les interim managers auraient une connaissance limitée de l entreprise et du secteur).

34 Avantages de l Interim Management (les 3 principaux avantages) Utilisateurs (n=155) Non-utilisateurs (n=173) % Réponses spontanées % Réponses spontanées savoir-faire, expérience Base : tous disponibilité rapide flexibilité /caractère temporaire avis neutre/objectivité résultats rapides/adaptation rapide garantit la continuité de l entreprise, missions spécifiques (crise, ) prix/solution avantageux(se) 5 4 autres : 32% ne sait pas : 3% autres : 39% ne sait pas : 12% Q18a. Quels sont selon vous les trois principaux avantages de l interim management? Q18b. Quels pourraient être selon vous les trois principaux avantages de l interim management? 34

35 Inconvénients de l Interim Management (les 2 principaux inconvénients) Utilisateurs (n=155) Non-utilisateurs (n=173) % Réponses spontanées % Réponses spontanées le prix Base : tous connaissance insuffisante de l entreprise, du secteur, des produits temporaire/implication moindre/pas de vision à long terme/engagement moindre période d adaptation longue/perte de temps 8 21 pas d intégration/ opposition des travailleurs de l entreprise difficile de trouver un interim manager 14 8 compétent ; pas toujours le bon profil ne cadre pas avec (la culture de) l entreprise les savoirs disparaissent après (y compris les savoirs capitalisés dans l entreprise) convient uniquement pour certaines missions ou certains secteurs autres : 17% ne sait pas : 7% autres : 17% ne sait pas : 10% Q19. Quels sont selon vous les deux principaux inconvénients de l interim management? 35

36 8ème constat Le taux de satisfaction des utilisateurs à l égard de l interim management est très élevé : 83% indiquent que l interim management offre un bon rapport qualité/prix ( value for money ) 87% disent qu ils ont l intention de continuer à faire appel à l interim management dans l avenir 91% recommanderaient l interim management à des tiers.

37 Taux de satisfaction Utilisateurs (n=155) Top 2 Base : utilisateurs Bon rapport qualité/prix de l interim linterimmanagementmanagement % % sans aucun doute plutôt oui pas vraiment non A l intention de faire appel à l interim management dans l avenir % Raisons de l insatisfaction quant au rapport qualité/prix? (n=31) prix trop élevé (n=12) pas ou trop peu de résultats (n=5) connaissances, motivation insuffisantes (n=4) période d adaptation trop longue (n=4) autres (n=7) ne sait pas (n=2) oui probablement probablement pas non Recommanderait l interim management à des tiers % sans aucun doute plutôt oui pas vraiment non Q29a. En vous basant sur votre expérience de l interim management, diriez-vous que l interim management offre généralement un bon rapport qualité/prix? Q29b. Pour quelles raisons? Q30. Votre entreprise a-t-elle l intention de continuer à faire appel à l interim management dans l avenir? Q31. Dans quelle mesure recommanderiez-vous l interim management à des tiers? 37

38 9ème constat Chez les non-utilisateurs, les réticences à faire appel à l interim management restent assez fortes : Le thème de l interim management n a déjà été évoqué au Conseil D Administration ou au Comité de Direction que dans 25% des entreprises Peu de répondants connaissent dans leur réseau de relations professionnelles des entreprises qui ont déjà fait appel à l interim management La direction est ouverte à l interim management dans moins d une entreprise sur deux Moins de 10% des répondants estiment qu il y a une assez forte probabilité pour que leur entreprise fasse appel à l interim management dans un délai d un à deux ans

39 Potentiel Non-users (n=173) Base : non-utilisateurs % oui sujet déjà évoqué au Conseil d'administration 25 relations professionnelles qui font appel à l'interim management 39 Top 2 Direction ouverte à l interim management % % 25% dans les entreprises de 100 à 199 trav. 16% dans les entreprises de 200 à 499 trav. 29% dans les entreprises de 500 trav. et plus sans aucun doute plutôt oui pas vraiment non Recours à l interim dans un délai d un à deux ans très grande probabilité % assez grande probabilité Top 2 8% 4% dans les entreprises de 100 à 199 trav. 10% dans les entreprises de 200 à 499 trav. 11% dans les entreprises de 500 trav. et plus assez faible probabilité très faible probabilité Q4a. Le thème de l interim management a-t-il déjà été évoqué au Conseil d Administration ou au Comité de Direction? Q4b. Connaissez-vous au sein de votre réseau de relations professionnelles des entreprises qui font appel à l interim management? Q5. Diriez-vous que la direction de cette entreprise est ouverte à l interim management? Q32. Quel est, selon vous, le degré de probabilité pour que votre entreprise fasse appel à l interim management d ici un à deux ans? 39

40 1. Objectifs de l étude 2. Méthodologie 3. Résultats 4. Conclusions

41 Conclusions 1. Il reste encore de nombreuses opportunités de poursuivre la sensibilisation du marché à l «interim management» : 16% des entreprises (de 100 travailleurs et plus) ne sont pas du tout familières de l interim management ; 50% des entreprises n ont encore jamais fait appel à l interim management. 2. Aujourd hui, les utilisateurs comme les non-utilisateurs voient surtout le recours à des interim managers dans le département financier, dans le département RH et dans le département ICT. Mais, les utilisateurs voient aussi un potentiel de croissance dans les autres départements. 3. Les interim management providers sont le principal canal pour recourir à des interim managers: 85% des utilisateurs font (en partie) appel à des providers ; 15% prennent directement contact avec des interim managers (surtout pour une question de prix). 4. Les interim management providers apportent clairement une valeur ajoutée aux yeux des utilisateurs et des non-utilisateurs : non seulement avant (screening et sélection des candidats adéquats, poste rapidement pourvu, description claire de la mission), mais aussi pendant la mission : suivi en cours de mission, fourniture d une assistance adéquate, concertation régulière pendant et après la mission. 41

42 Conclusions 5. Les facteurs déterminants pour le succès d une mission d interim management se situent à la fois du côté de l interim manager (savoir, expérience, personnalité adéquate, flexibilité,...) et du côté de l interim management provider (candidats adéquats, accompagnement, formulation adéquate de la mission). 6. L image de l interim management est positive chez les utilisateurs, neutre à positive chez les nonutilisateurs. Très peu d utilisateurs et de non-utilisateurs ont une image négative de l interim management. 7. Le taux de satisfaction des utilisateurs de l interim management est très élevé : 1. L interim i management offre un bon rapport qualité/prix i (83%) 2. 87% continueront à faire appel à l interim management dans l avenir 3. 91% recommanderaient l interim management à des tiers. 42

VOUS RECHERCHEZ UN MANAGER QUI A FOI DANS LES FAITS ET NON DANS LES MOTS? NON OUI

VOUS RECHERCHEZ UN MANAGER QUI A FOI DANS LES FAITS ET NON DANS LES MOTS? NON OUI VOUS RECHERCHEZ UN MANAGER QUI A FOI DANS LES FAITS ET NON DANS LES MOTS? NON OUI Sommaire 2 4 5 5 6 6 7 9 Faire face à une croissance soudaine, remplacer temporairement un cadre supérieur, restructurer,

Plus en détail

«L Entreprise et le numérique : Qui influence Qui?»

«L Entreprise et le numérique : Qui influence Qui?» «L Entreprise et le numérique : Qui influence Qui?» 7 juin 2012 Note méthodologique Étude réalisée auprès de trois cibles : Un échantillon de 301 chefs représentatif de l ensemble des chefs français à

Plus en détail

L image de la presse professionnelle auprès des actifs de catégories moyennes et supérieures

L image de la presse professionnelle auprès des actifs de catégories moyennes et supérieures L image de la presse professionnelle auprès des actifs de catégories moyennes et supérieures Sondage Ifop pour la Fédération nationale de la presse spécialisée Contacts Ifop : Frédéric Dabi / Guillaume

Plus en détail

Médicis, la mutuelle retraite des indépendants :

Médicis, la mutuelle retraite des indépendants : Le commerce en France : 750 000 entrepreneurs 2 millions de personnes 343 milliards d euros de chiffre d affaires Médicis, la mutuelle retraite des indépendants : 167 000 adhérents La plus grande organisation

Plus en détail

Baromètre Allopass Le micro-paiement : quelle réalité aujourd hui?

Baromètre Allopass Le micro-paiement : quelle réalité aujourd hui? pour Baromètre Allopass Le micro-paiement : quelle réalité aujourd hui? Eric Giordano, Directeur Général Pôle Paiement Hi-media Yves-Marie Cann, Directeur d Etudes Ifop 22 octobre 2009 Section 1 : La méthodologie

Plus en détail

Contexte et Objectifs

Contexte et Objectifs Contexte et Objectifs Véritable phénomène de société, les réseaux sociaux prennent une place de plus en plus importante dans la vie personnelle des français. Face à l engouement suscité par ce type de

Plus en détail

Enquête internationale 2013 sur le Travail Flexible

Enquête internationale 2013 sur le Travail Flexible Enquête internationale 2013 sur le Travail Flexible En octobre 2013, BakkerElkhuizen a mené une enquête en ligne parmi les professionnels RH en Allemagne, en Angleterre, en Belgique et aux Pays-Bas portant

Plus en détail

Conférence de Presse 25 mai 2011 2eme édition du baromètre «Les Français & l automobile» Guillaume Paoli Directeur Associé AramisAuto.

Conférence de Presse 25 mai 2011 2eme édition du baromètre «Les Français & l automobile» Guillaume Paoli Directeur Associé AramisAuto. Conférence de Presse 25 mai 2011 2eme édition du baromètre «Les Français & l automobile» Guillaume Paoli Directeur Associé AramisAuto.com QUI SOMMES NOUS? Un positionnement unique : le premier distributeur

Plus en détail

Services Observatoire 2010 de l opinion sur l image des banques

Services Observatoire 2010 de l opinion sur l image des banques Observatoire 2010 de l opinion sur l image des banques - Juillet 2010 Méthodologie Méthodologie : Cette étude a été menée dans le cadre de l'omcapi, l'enquête périodique multi-clients de l'ifop, réalisée

Plus en détail

Les Français et les outils financiers responsables : notoriété, perception et intérêt

Les Français et les outils financiers responsables : notoriété, perception et intérêt Les Français et les outils financiers responsables : notoriété, perception et intérêt Pour : Arnaud de Bresson / Vanessa Mendez De : Jennifer Fuks / Charles-Henri d Auvigny chdauvigny@opinion-way.com Tél

Plus en détail

Résultats de l enquête Emploi & Réseau. Les réseaux sociaux sont-ils vraiment utiles pour les recruteurs et les candidats?

Résultats de l enquête Emploi & Réseau. Les réseaux sociaux sont-ils vraiment utiles pour les recruteurs et les candidats? Résultats de l enquête Emploi & Réseau ux sociaux Les réseaux sociaux sont-ils vraiment utiles pour les recruteurs et les candidats? Contexte et méthodologie Contexte Pourquoi cette enquête? Faire le point

Plus en détail

Les Français, les hôteliers et les sites de réservation d hébergement en ligne

Les Français, les hôteliers et les sites de réservation d hébergement en ligne Les Français, les hôteliers et les sites de réservation d hébergement en ligne Rapport rédigé par : Jean-Daniel Lévy, Directeur du Département Politique Opinion Magalie Gérard, Directrice de clientèle

Plus en détail

ESSEC MS MARKETING MANAGEMENT. Etude sur la «Trajectoire» des diplômés des MASTÈRES SPÉCIALISÉS. Monographie. Mars 2006

ESSEC MS MARKETING MANAGEMENT. Etude sur la «Trajectoire» des diplômés des MASTÈRES SPÉCIALISÉS. Monographie. Mars 2006 ESSEC Etude sur la «Trajectoire» des diplômés des MASTÈRES SPÉCIALISÉS Monographie MS MARKETING MANAGEMENT Mars 2006 Sommaire I. Objectifs de l étude II. Résultats Détaillés 1) Motivations à faire le MS

Plus en détail

ESSEC MS ASSURANCE - FINANCE. Etude sur la «Trajectoire» des diplômés des MASTÈRES SPÉCIALISÉS. Monographie. Mars 2006

ESSEC MS ASSURANCE - FINANCE. Etude sur la «Trajectoire» des diplômés des MASTÈRES SPÉCIALISÉS. Monographie. Mars 2006 ESSEC Etude sur la «Trajectoire» des diplômés des MASTÈRES SPÉCIALISÉS Monographie MS ASSURANCE - FINANCE Mars 2006 Sommaire I. Objectifs de l étude II. Résultats Détaillés 1) Motivations à faire le MS

Plus en détail

Fête des voisins et vos voisins de bureau?

Fête des voisins et vos voisins de bureau? Fête des voisins et vos voisins de bureau? Les résultats de l étude Contact : Laurent Bernelas Mai 2014 OpinionWay 15, place de la République, 75003 Paris Tél. : 01 78 94 89 87 Note méthodologique ü ü

Plus en détail

Les Français et la publicité sur Internet

Les Français et la publicité sur Internet Les Français et la publicité sur Internet Juin 2013 1 Note méthodologique Etude réalisée pour : Adyoulike Echantillon : Echantillon de 1010 personnes, représentatif de la population française âgée de 18

Plus en détail

Baromètre des courtiers de proximité

Baromètre des courtiers de proximité Edition 2013 Baromètre des courtiers de proximité Une profession qui ressent la crise mais fait preuve d adaptabilité courtiers restent optimistes malgré la crise Diriez-vous que la profession de courtier

Plus en détail

SONDAGE CVCI - CCIG LA CONSTRUCTION D UNE 3E VOIE D AUTOROUTE ENTRE LAUSANNE ET GENÈVE Phone Marketing Business SA Place de la Riponne 1 1000

SONDAGE CVCI - CCIG LA CONSTRUCTION D UNE 3E VOIE D AUTOROUTE ENTRE LAUSANNE ET GENÈVE Phone Marketing Business SA Place de la Riponne 1 1000 SONDAGE CVCI - CCIG LA CONSTRUCTION D UNE 3E VOIE D AUTOROUTE ENTRE LAUSANNE ET GENÈVE Phone Marketing Business SA Place de la Riponne 1 1000 Lausanne 17 021/ 317 07 07 Fabio Mulone février 2007 TABLE

Plus en détail

Centre d Analyse Stratégique

Centre d Analyse Stratégique Centre d Analyse Stratégique Choix d une complémentaire santé Le regard des Assurés et des Entreprises 7 juillet 2009 Centre d Analyse Stratégique Tristan KLEIN Perrine FREHAUT Contacts TNS Sofres Emmanuel

Plus en détail

BAROMÈTRE DE LA PROTECTION SOCIALE DES AGENTS TERRITORIAUX

BAROMÈTRE DE LA PROTECTION SOCIALE DES AGENTS TERRITORIAUX BAROMÈTRE DE LA PROTECTION SOCIALE DES AGENTS TERRITORIAUX Avril 2009 SOMMAIRE 1. La méthodologie 3 A. L évolution du système de protection sociale 5 B. Les pratiques en matière de protection sociale 9

Plus en détail

Observatoire des courtiers d assurance. Point 0 - Avril 2011

Observatoire des courtiers d assurance. Point 0 - Avril 2011 Observatoire des courtiers d assurance Point 0 - Avril 2011 APRIL Courtage Un réseau de 11 sociétés grossistes spécialistes. Une large gamme de plus de 140 produits sur tous les segments de marché et toutes

Plus en détail

Sondage auprès des employés du réseau de la santé et des services sociaux du Québec - Rapport sommaire -

Sondage auprès des employés du réseau de la santé et des services sociaux du Québec - Rapport sommaire - Sondage auprès des employés du réseau de la santé et des services sociaux du Québec - Rapport sommaire - Juin 2009 1 Objectifs Réalisée par CROP pour le compte de l Association québécoise d établissements

Plus en détail

Les entreprises et le big data

Les entreprises et le big data Les entreprises et le big data Méthodologie Interrogation réalisée du 9 au 24 avril 2015. Un échantillon de 500 dirigeants et managers d entreprises, membres du comité de direction, représentatif des entreprises

Plus en détail

ENQUÊTE SALARIÉS. VIAVOICE Mieux comprendre l opinion pour agir 178 rue de Courcelles 75 017 Paris + 33 (0)1 40 54 13 90 www.institut-viavoice.

ENQUÊTE SALARIÉS. VIAVOICE Mieux comprendre l opinion pour agir 178 rue de Courcelles 75 017 Paris + 33 (0)1 40 54 13 90 www.institut-viavoice. Délégation interministérielle à la Famille ENQUÊTE SALARIÉS Baromètre de l Observatoire de la parentalité en entreprise, en partenariat avec la Délégation interministérielle à la famille et l Union nationale

Plus en détail

Les Français et l assurance santé

Les Français et l assurance santé Mai 2013 Contacts : 01 45 84 14 44 Jérôme Fourquet Magalie Gérard prénom.nom@ifop.com Les Français et l assurance santé pour Note méthodologique Etude réalisée pour : Groupama Assurances Echantillon :

Plus en détail

Agile Learning Comment faire face aux changements organisationnels? Une étude internationale réalisée par Lumesse

Agile Learning Comment faire face aux changements organisationnels? Une étude internationale réalisée par Lumesse Comment faire face aux changements organisationnels? Une étude internationale réalisée par Lumesse Introduction Le monde du travail est plus que familier avec la notion de changement. Synonyme d innovation

Plus en détail

Les salariés du secteur privé face à la généralisation de la complémentaire santé collective

Les salariés du secteur privé face à la généralisation de la complémentaire santé collective Les salariés du secteur privé face à la généralisation de la santé collective Etude réalisée pour Swiss Life France Contact Ifop : Frédéric Dabi / François KRAUS Directeur d études d opinion 01 72 34 94

Plus en détail

Ça déménage chez demeco!

Ça déménage chez demeco! Ça déménage chez demeco! Paris, le 12 février 2015 Bienvenue Virginie Brunel Directrice générale NASSE DEMECO Stéphane Sardet Directeur des Réseaux Demeco Marion Lainé Chargée d études Géraldine Laurent

Plus en détail

Les Français ais et l assurance l

Les Français ais et l assurance l Mai 2013 Contacts: 01 45 84 14 44 Jérôme Fourquet Magalie Gérard prénom.nom@ifop.com Les Français ais et l assurance l santé pour Note méthodologique Etude réalisée pour : Groupama Assurances Echantillon

Plus en détail

les travailleurs non-salari

les travailleurs non-salari Septembre 2013 Contact: Frédéric Dabi 01 45 84 14 44 Frederic.dabi@ifop.com Les micro-entrepreneurs, les travailleurs non-salari salariés, s, la crise et l assurancel pour Note méthodologique Etude réalisée

Plus en détail

NOTORIETE DE L ECONOMIE SOCIALE SOLIDAIRE ET ATTENTES DE LA JEUNESSE

NOTORIETE DE L ECONOMIE SOCIALE SOLIDAIRE ET ATTENTES DE LA JEUNESSE NOTORIETE DE L ECONOMIE SOCIALE SOLIDAIRE ET ATTENTES DE LA JEUNESSE - Note de synthèse de l'institut CSA - N 1100760 Juin 2011 2, rue de Choiseul CS 70215 75086 Paris cedex 02 Tél. (33) 01 44 94 59 11

Plus en détail

Les projets rêvés par les Français

Les projets rêvés par les Français pour Les projets rêvés par les Français Mars 2011 Sommaire 1 - La méthodologie 2 - Les résultats de l'étude A Les projets rêvés des Français B Le logement idéal des Français et l achat immobilier 2 1 La

Plus en détail

Les micro-entrepreneurs, les travailleurs non-salariés, la crise et l assurance

Les micro-entrepreneurs, les travailleurs non-salariés, la crise et l assurance Septembre 2013 Contact: Frédéric Dabi 01 45 84 14 44 Frederic.dabi@ifop.com Les micro-entrepreneurs, les travailleurs non-salariés, la crise et l assurance pour Note méthodologique Etude réalisée pour:

Plus en détail

Enquête sur le financement des PME en Suisse. réalisée pour le Secrétariat d Etat à l économie (SECO)

Enquête sur le financement des PME en Suisse. réalisée pour le Secrétariat d Etat à l économie (SECO) Enquête sur le financement des PME en Suisse réalisée pour le Secrétariat d Etat à l économie (SECO) Mai 200 Table des matières 2 Page 1. Descriptif de la recherche 3 2. Profil et mode de financement des

Plus en détail

Le banquier idéal des Français et des Américains

Le banquier idéal des Français et des Américains pour Le banquier idéal des Français et des Américains Février 2011 1 La méthodologie 2 2 Note méthodologique Etude réalisée pour : Groupama Banque Echantillons : France : Echantillon de 1000 personnes,

Plus en détail

Enquête bien-être au travail des salariés

Enquête bien-être au travail des salariés Présentation petit déjeuner RH & Com Linking http://labrh.opinion-way.com Enquête bien-être au travail des salariés Décembre 2012 Note méthodologique Echantillon représentatif de 1014 salariés français

Plus en détail

Les Français et les délais de livraison

Les Français et les délais de livraison Les Français et les délais de livraison Mai 2015 Contact : Frédéric MICHEAU Directeur des études d opinion Tel : 01 78 94 90 00 Email : fmicheau@opinion-way.com 1 La méthodologie La méthodologie Echantillon

Plus en détail

pour Baromètre de la protection sociale des agents territoriaux

pour Baromètre de la protection sociale des agents territoriaux pour Baromètre de la protection sociale des agents territoriaux Avril 2009 Sommaire 1. La méthodologie 3 A. Les jugements sur le système de protection sociale 5 B. L affiliation et le choix de sa mutuelle

Plus en détail

LES CONDITIONS D ACCÈS AUX SERVICES BANCAIRES DES MÉNAGES VIVANT SOUS LE SEUIL DE PAUVRETÉ

LES CONDITIONS D ACCÈS AUX SERVICES BANCAIRES DES MÉNAGES VIVANT SOUS LE SEUIL DE PAUVRETÉ 3. Les crédits 3.1 Les crédits en cours 3.1.1 Les ménages ayant au moins un crédit en cours Un peu plus du quart, 31%, des ménages en situation de déclarent avoir au moins un crédit en cours. Il s agit

Plus en détail

Santé des TPE face à la crise

Santé des TPE face à la crise Santé des TPE face à la crise Etude quantitative RAPPORT - Juin 2012 Version n 1 De: Nadia Auzanneau et Stéphanie Chardron A : Sylvie du Cray-Patouillet et Delphine Eriau OpinionWay, 15 place de la République,

Plus en détail

Les préoccupations des enseignants en 2014

Les préoccupations des enseignants en 2014 Les préoccupations des enseignants en 204 Une profession en quête de valorisation Date Rapport rédigé par : Jean-Daniel Lévy, Directeur du Département Politique Opinion Magalie Gérard, Directrice de clientèle

Plus en détail

L impact des pots d entreprise sur les risques routiers auprès des salariés et des chefs d entreprise

L impact des pots d entreprise sur les risques routiers auprès des salariés et des chefs d entreprise pour Département Opinion et Stratégies d Entreprise L impact des pots d entreprise sur les risques routiers auprès des salariés et des chefs d entreprise 18 décembre 2008 1 La méthodologie 2 Note méthodologique

Plus en détail

Les Français et la dépendance au téléphone portable

Les Français et la dépendance au téléphone portable Les Français et la dépendance au téléphone portable Février 2013 1 1 La méthodologie 2 Note méthodologique Etude réalisée pour : ROOMn Echantillon: Echantillon de 995 personnes, représentatif de la population

Plus en détail

Nobody s Unpredictable

Nobody s Unpredictable Connaissance qu a le public de la Banque du Canada (Comparaison des résultats de l enquête téléphonique et de l enquête en ligne) Enquête de décembre 2010 commandée par la Banque du Canada Nobody s Unpredictable

Plus en détail

DP: N 18980 Contact IFOP : Damien Philippot. pour

DP: N 18980 Contact IFOP : Damien Philippot. pour DP: N 18980 Contact IFOP : Damien Philippot pour Perceptions et attentes des recruteurs sur les formations en management Vague 4 Résultats détaillés Novembre 2010 Sommaire Pages - 1 - La méthodologie...

Plus en détail

Les Français et le handicap visuel

Les Français et le handicap visuel Janvier 015 Enquête TNS Sofres pour la Fédération des Aveugles de France Rapport de résultats 48UA53 Rappel méthodologique Echantillon Enquête réalisée par téléphone auprès d un échantillon de 1005 personnes

Plus en détail

Observatoire UFF / IFOP de la clientèle patrimoniale Perception du risque et comportement d investissement 2011 (point 3)

Observatoire UFF / IFOP de la clientèle patrimoniale Perception du risque et comportement d investissement 2011 (point 3) Observatoire UFF / IFOP de la clientèle patrimoniale Perception du risque et comportement d investissement (point 3) 12 octobre 2010 Pourquoi un Observatoire UFF-IFOP de la Clientèle Patrimoniale? Parce

Plus en détail

Les Français et la remise en question

Les Français et la remise en question Les Français et la remise en question Contact : Bruno Jeanbart Directeur du département Opinion Tel : 01 78 94 89 87 Email : bjeanbart@opinion- way.com 15 place de la République 75003 Paris Mai 2013 A

Plus en détail

Sondage sur le phénomène de la cyberintimidation en milieu scolaire. Rapport présenté à la

Sondage sur le phénomène de la cyberintimidation en milieu scolaire. Rapport présenté à la Sondage sur le phénomène de la cyberintimidation en milieu scolaire Rapport présenté à la Mars 2008 Tables des matières Contexte et objectifs.... 2 Page Méthodologie.3 Profil des répondants...6 Faits saillants..10

Plus en détail

«Ne laissons pas le psoriasis s installer entre nous» Psoriasis : état des lieux des connaissances et représentations des Français

«Ne laissons pas le psoriasis s installer entre nous» Psoriasis : état des lieux des connaissances et représentations des Français «Ne laissons pas le psoriasis s installer entre nous» Psoriasis : état des lieux des connaissances et représentations des Français Résultats de l étude Enquête Ipsos - Juillet 011 Etude élaborée dans le

Plus en détail

L ouverture des marchés de l électricité et du gaz naturel pour les clients résidentiels

L ouverture des marchés de l électricité et du gaz naturel pour les clients résidentiels L ouverture des marchés de l électricité et du gaz naturel pour les clients résidentiels Baromètre annuel vague Septembre 2011 Baromètre annuel vague - 1 - PRESENTATION DE L ETUDE Baromètre annuel vague

Plus en détail

Trouver un job grâce au numérique : les défis du marché du recrutement en ligne

Trouver un job grâce au numérique : les défis du marché du recrutement en ligne Observatoire Orange - Terrafemina Trouver un job grâce au numérique : les défis du marché du recrutement en ligne Sondage de l institut CSA avec Fiche technique du sondage L institut CSA a réalisé pour

Plus en détail

Les Français et leur relation aux enseignes traditionnelles et aux «pure players»

Les Français et leur relation aux enseignes traditionnelles et aux «pure players» Les Français et leur relation aux enseignes traditionnelles et aux «pure players» Janvier 2013 1 1 La méthodologie 2 Note méthodologique Etude réalisée pour : Bonial Echantillon : Echantillon de 1007 personnes,

Plus en détail

ENQUETE QUALITE AUPRES DES DIRIGEANTS PME / PMI. Contribuer à la performance de l entreprise. Novembre 1999. GT015-rev octobre 2002

ENQUETE QUALITE AUPRES DES DIRIGEANTS PME / PMI. Contribuer à la performance de l entreprise. Novembre 1999. GT015-rev octobre 2002 GT015-rev octobre 2002 ENQUETE QUALITE AUPRES DES DIRIGEANTS PME / PMI Enquête IPSOS Novembre 1999 Contribuer à la performance de l entreprise 153 rue de Courcelles 75817 Paris cedex 17 Tél. 01 44 15 60

Plus en détail

Enquête Médecine prédictive

Enquête Médecine prédictive Enquête Médecine prédictive Mars 2015 Version n 1-BJ11234 Date : 12 mars 2015 From: Nadia AUZANNEAU/ Claire URBAN To: Karim OULD-KACI OpinionWay, 15 place de la République, 75003 Paris. Tél : 01 78 94

Plus en détail

Baromètre des courtiers de proximité APRIL/OpinionWay

Baromètre des courtiers de proximité APRIL/OpinionWay Baromètre des courtiers de proximité APRIL/OpinionWay Edition 2012 Toute publication, même partielle de cette étude, est soumise à autorisation de la part d APRIL Courtage Contactez Nathalie RAVET nravet@april.fr

Plus en détail

OBSERVATOIRE UFF / IFOP DE LA CLIENTÈLE PATRIMONIALE

OBSERVATOIRE UFF / IFOP DE LA CLIENTÈLE PATRIMONIALE OBSERVATOIRE UFF / IFOP DE LA CLIENTÈLE PATRIMONIALE Edition 2013 Perception du risque et comportement d investissement (point 5) 16 octobre 2013 Pourquoi un Observatoire UFF/IFOP de la clientèle patrimoniale?

Plus en détail

Entreprises, osez l'esat!

Entreprises, osez l'esat! Entreprises, osez l'esat! Baromètre Humanis de la sous-traitance avec le secteur protégé et adapté Sommaire Préambule P. 3 Avant-propos P. 4 Méthodologie P. 5 Résultats P. 6 Niveau de connaissance de ce

Plus en détail

Digital Trends Morocco 2015. Moroccan Digital Summit 2014 #MDSGAM - Décembre 2014

Digital Trends Morocco 2015. Moroccan Digital Summit 2014 #MDSGAM - Décembre 2014 Moroccan Digital Summit 2014 #MDSGAM - Décembre 2014 Sommaire 04 Objectifs de la démarche 07 Méthodologie 05 Parties prenantes 09 Résultats de l étude 06 Objectifs de l étude 37 Conclusion 02 Contexte

Plus en détail

Les Français et le don d organes

Les Français et le don d organes Les Français et le don d organes Rapport Version n 2 Date : 8 Février 2011 De: Nadia AUZANNEAU et Stéphanie CHARDRON A: Jean-Pierre SCOTTI et Saran SIDIBE OpinionWay, 15 place de la République, 75003 Paris.

Plus en détail

PROPOSITION D ETUDE ETUDE DU MARCHE BELGE DES SEMINAIRES ET CONFERENCES

PROPOSITION D ETUDE ETUDE DU MARCHE BELGE DES SEMINAIRES ET CONFERENCES PROPOSITION D ETUDE ETUDE DU MARCHE BELGE DES SEMINAIRES ET CONFERENCES MAI 2007 TABLE DE MATIERES 1. FICHE TECHNIQUE 3 1.1. Objet 3 1.2. Méthode 3 1.3. Questions et analyses exclusives 3 1.4. Rapport

Plus en détail

«Le Leadership en Suisse»

«Le Leadership en Suisse» «Le Leadership en Suisse» Table des matières «Le Leadership en Suisse» Une étude sur les valeurs, les devoirs et l efficacité de la direction 03 04 05 06 07 08 09 11 12 13 14 «Le Leadership en Suisse»

Plus en détail

LES FRANÇAIS ET LA COMPLEMENTAIRE SANTE

LES FRANÇAIS ET LA COMPLEMENTAIRE SANTE Centre de Recherche pour l Etude et l Observation des Conditions de Vie LES FRANÇAIS ET LA COMPLEMENTAIRE SANTE Anne LOONES Marie-Odile SIMON Août 2004 Département «Evaluation des Politiques Sociales»

Plus en détail

Les attentes des Français pour l avenir du secteur bancaire. Septembre 2013

Les attentes des Français pour l avenir du secteur bancaire. Septembre 2013 Les attentes des Français pour l avenir du secteur bancaire Septembre 2013 1 Note méthodologique Etude réalisée pour : Wincor Nixdorf Echantillon : Echantillon de 1001 personnes, représentatif de la population

Plus en détail

LE DOSSIER PHARMACEUTIQUE

LE DOSSIER PHARMACEUTIQUE LE DOSSIER PHARMACEUTIQUE Septembre 2011 Arnaud ZEGIERMAN Amandine MESSINA www.institut-viavoice.com Viavoice Tel : +33(0)1 40 54 13 71 Mieux comprendre l opinion pour agir 9 rue Huysmans 75006 Paris +33

Plus en détail

La Banque Postale / CNP Assurances

La Banque Postale / CNP Assurances La Banque Postale / CNP Assurances Baromètre Prévoyance Vague 1 Santé Contacts TNS Sofres Département Finance Frédéric CHASSAGNE / Fabienne CADENAT / Michaël PERGAMENT 01.40.92. 45.37 / 31.17 / 46.72 42IG98

Plus en détail

Étude de référence sur la satisfaction de la clientèle : consommateurs à domicile

Étude de référence sur la satisfaction de la clientèle : consommateurs à domicile Résumé du rapport Étude de référence sur la satisfaction de la clientèle : consommateurs à domicile Numéro de contrat : 90030-121581/001/CY Contrat attribué le : 2013-01-18 Préparé pour : Office national

Plus en détail

Les jeunes et les métiers de l industrie

Les jeunes et les métiers de l industrie Novembre 2013 Institut Lilly N 111442 Contacts : Damien Philippot / Esteban Pratviel 01 45 84 14 44 jerome.fourquet@ifop.com Sommaire 1 - La méthodologie 2 - Les résultats de l étude A - B - C - D - Le

Plus en détail

Observatoire de l Auto-Entrepreneur

Observatoire de l Auto-Entrepreneur Observatoire de l Auto-Entrepreneur La vision des Français sur l Auto-Entreprise 5 ème édition - Mai 2011 Nouveau Dispositif 2011/ 2012 Comprendre les auto-entrepreneurs comme un groupe social à part entière

Plus en détail

Etude quantitative sur la perception des Français des évolutions de l assurance maladie

Etude quantitative sur la perception des Français des évolutions de l assurance maladie Mieux comprendre l opinion pour agir Etude quantitative sur la perception des Français des évolutions de l assurance maladie Octobre 2008 Institut Viavoice Contact : Arnaud ZEGIERMAN LD : 01 40 54 13 71

Plus en détail

Enquête auprès des personnes favorables au don d organes

Enquête auprès des personnes favorables au don d organes Enquête auprès des personnes favorables au don d organes Cécile BAZIN - Jacques MALET Centre d étude et de recherche sur la Philanthropie Objectifs de l enquête L enquête s adresse exclusivement aux personnes

Plus en détail

La question RH du mois «Les salariés français, la charge et l addiction au travail»

La question RH du mois «Les salariés français, la charge et l addiction au travail» La question RH du mois «Les salariés français, la charge et l addiction au travail» Juillet 2015 Toute publication totale ou partielle doit impérativement utiliser la mention complète suivante : «Sondage

Plus en détail

CONJONCTURE ET STRATÉGIES PROFESSIONNELLES DES CADRES BAROMÈTRE SEMESTRIEL N 6

CONJONCTURE ET STRATÉGIES PROFESSIONNELLES DES CADRES BAROMÈTRE SEMESTRIEL N 6 CONJONCTURE ET STRATÉGIES PROFESSIONNELLES DES CADRES BAROMÈTRE SEMESTRIEL N 6 Juillet 11 OBJECTIF DE L ENQUÊTE Tous les six mois, l Apec interroge un échantillon représentatif de 1 cadres du secteur privé

Plus en détail

Les Français, l Ecole et le métier d enseignant

Les Français, l Ecole et le métier d enseignant Les Français, l Ecole et le métier d enseignant Quel regard aujourd hui? Date Rapport rédigé par : Jean-Daniel Lévy, Directeur du Département Politique Opinion Magalie Gérard, Directrice de clientèle au

Plus en détail

Sondage web sur la démocratie et la participation citoyenne

Sondage web sur la démocratie et la participation citoyenne Sondage web sur la démocratie et la participation citoyenne Sondage web sur la démocratie et la participation citoyenne Rapport d analyse des résultats Présenté à l'institut du Nouveau Monde 22 mai 2012

Plus en détail

Notoriété et perception de l IAE

Notoriété et perception de l IAE Sondage grand public Notoriété et perception de l IAE Avril 2009 Sondage AVISE réalisé par Opinionway pour le compte de la Caisse des dépôts, le CNAR IAE, le CNIAE et la DGEFP. Méthodologie L échantillon

Plus en détail

Les internautes et les comparateurs de prix

Les internautes et les comparateurs de prix FM N 19410 Contact L Atelier : Sandra Edouard Baraud Tél : 01 43 16 90 22 sandra.edouardbaraud@atelier.net, Contact Ifop : Frédéric Micheau Tél : 01 45 84 14 44 frederic.micheau@ifop.com pour Les internautes

Plus en détail

- Deuxième vague - 7 juin 2011

- Deuxième vague - 7 juin 2011 Le Baromètre e-commerce des petites entreprises - Deuxième vague - 7 juin 2011 Méthodologie Cible : L échantillon du «Baromètre e-commerce des petites entreprises» a été constitué selon la méthode des

Plus en détail

Comment partager sans se sur-exposer?

Comment partager sans se sur-exposer? Comment partager sans se sur-exposer? Conférence de presse Mercredi 12 décembre 2012 Méthodologie de l enquête 1 Echantillon Mode de recueil Dates de terrain 1554 individus âgés de 13 ans et plus Interrogation

Plus en détail

«Les propriétaires français et le logement chez l habitant» Résultats de l enquête Ifop pour Chambrealouer.com Réalisée du 4 au 22 juillet 2014

«Les propriétaires français et le logement chez l habitant» Résultats de l enquête Ifop pour Chambrealouer.com Réalisée du 4 au 22 juillet 2014 «Les propriétaires français et le logement chez l habitant» Résultats de l enquête Ifop pour Chambrealouer.com Réalisée du 4 au 22 juillet 2014 Sommaire Introduction P. 2 Profil des personnes interrogées

Plus en détail

B A R O M È T R E 2 0 0 9 Voyage d affaires :

B A R O M È T R E 2 0 0 9 Voyage d affaires : B A R O M È T R E 2 0 0 9 Voyage d affaires : l état des lieux après un an de crise Observation Le baromètre 2009 poursuit la mission engagée l an dernier, à savoir : «comprendre et mesurer les attentes

Plus en détail

Les compétences des permanents face à la nouvelle activité que constitue le recrutement en CDI et en CDD

Les compétences des permanents face à la nouvelle activité que constitue le recrutement en CDI et en CDD Les dossiers de l Obser vatoire du Travail Temporaire Juillet 2009 Les compétences des permanents face à la nouvelle activité que constitue le recrutement en CDI et en CDD Sommaire 1 Introduction 3 1.1

Plus en détail

Les Français et l assurance

Les Français et l assurance pour Les Français et l assurance résultats détaillés Contact : service presse de Carrefour 01 57 32 89 99 groupe@presse-carrefour.com Note Méthodologique Etude réalisée pour : Carrefour Assurances Echantillon

Plus en détail

La corruption à la Ville de Montréal II. Le Journal de Montréal Projet 11679-177

La corruption à la Ville de Montréal II. Le Journal de Montréal Projet 11679-177 La corruption à la Ville de Montréal II Le Journal de Montréal Projet 11679-177 1 er novembre 2012 2 La présente étude a été réalisée par le biais d un sondage Internet auprès de 629 Montréalais, âgés

Plus en détail

HOLLANDE UN AN APRES L ÉLECTION PRÉSIDENTIELLE DE 2012

HOLLANDE UN AN APRES L ÉLECTION PRÉSIDENTIELLE DE 2012 Ifop Fiducial / Europe 1 Bilan de l action de François Hollande un an après l élection présidentielle de 2012 BILAN DE L ACTION DE FRANÇOIS HOLLANDE UN AN APRES L ÉLECTION PRÉSIDENTIELLE DE 2012 La méthodologie

Plus en détail

«Quel Syndicalisme pour Demain?»

«Quel Syndicalisme pour Demain?» «Quel Syndicalisme pour Demain?» Février 2010 OpinionWay Mathieu Doiret - 15 place de la République 75003 Paris 01 78 94 90 00 Méthodologie page 2 Méthodologie Étude réalisée auprès d un échantillon représentatif

Plus en détail

Regards de Français sur les objets connectés dans le domaine de l assurance

Regards de Français sur les objets connectés dans le domaine de l assurance Regards de Français sur les objets connectés dans le domaine de l assurance Sondage Ifop pour AILANCY 4 juin 2015 N 113049 Contacts Ifop : Frédéric Dabi - Directeur Général Adjoint Alexandre Bourgine Chargé

Plus en détail

Les dirigeants face à l innovation

Les dirigeants face à l innovation Les dirigeants face à l innovation Vague 2 FACD N 111164 Contact Ifop : Flore-Aline Colmet Daâge Directrice d Etudes Département Opinion et Stratégies d'entreprise flore-aline.colmet-daage@ifop.com Mai

Plus en détail

Produits laitiers de ferme

Produits laitiers de ferme Produits laitiers de ferme Produits laitiers de ferme CRIOC, novembre 2008 Agenda 1. Objectifs 2. Méthodologie 3. Consommation de produits laitiers de ferme 4. Perception des produits laitiers de ferme

Plus en détail

Les lieux de travail d hier, d aujourd hui et de demain, vus par les salariés

Les lieux de travail d hier, d aujourd hui et de demain, vus par les salariés COMMUNIQUE DE PRESSE Les lieux de travail d hier, d aujourd hui et de demain, vus par les salariés Sondage Harris Interactive pour Gecina Enquête réalisée en ligne du 5 au 11 mai 2011. Echantillon représentatif

Plus en détail

Synthèse. Jeux d argent. Internet et jeux vidéo. Comparaison avec les apprentis

Synthèse. Jeux d argent. Internet et jeux vidéo. Comparaison avec les apprentis ENQUÊTE SUR LA PRATIQUE D INTERNET, DES JEUX VIDEO ET JEUX D ARGENT PAR DES COLLEGIENS PAS C AL E SCH AL B E T T E R, LIC.ES.SOC. C O L L AB O R AT R I C E S C I E N T I F I Q U E AD D I C T I O N VAL

Plus en détail

La perception de la complémentaire santé d entreprise par les dirigeants et les salariés. Résultats d étude. Mars 2012.

La perception de la complémentaire santé d entreprise par les dirigeants et les salariés. Résultats d étude. Mars 2012. La perception de la complémentaire santé d entreprise par les dirigeants et les Résultats d étude Mars 01 INSIGN / April Rappel méthodologique Echantillon Volets Echantillon de 00 dirigeants d entreprises

Plus en détail

Les enquêtes de l Observatoire Cegos. Les stratégies d externalisation des entreprises françaises

Les enquêtes de l Observatoire Cegos. Les stratégies d externalisation des entreprises françaises Les enquêtes de l Observatoire Cegos Les stratégies d externalisation des entreprises françaises Janvier 2011 Panel de l étude 2 L Observatoire Cegos a réalisé cette enquête en Septembre-Octobre 2010,

Plus en détail

Du clic à la possession : Observatoire des attentes des e-consommateurs

Du clic à la possession : Observatoire des attentes des e-consommateurs Du clic à la possession : Observatoire des attentes des e-consommateurs Etude Ifop / Get it lab - Mars 2014 Delphine Mallet Directrice Générale Fabien Esnoult Co-Fondateur info@getitlab.com Mike Hadjadj

Plus en détail

Tendance et développement des. de l e-commerce. TPE/PME / PME sur le marché. Novembre 2014. Novembre 2014

Tendance et développement des. de l e-commerce. TPE/PME / PME sur le marché. Novembre 2014. Novembre 2014 Tendance et développement des TPE/PME / PME sur le marché de l e-commerce Novembre 2014 Novembre 2014 Point de vue de l expert KPMG On constate une certaine frilosité des chefs d entreprise à vendre en

Plus en détail

OTT Observatoire du Travail Temporaire. L intérim dans le secteur du BTP

OTT Observatoire du Travail Temporaire. L intérim dans le secteur du BTP L intérim dans le secteur du BTP Septembre 2005 Sommaire Introduction page 3 I Données de cadrage du secteur du BTP page 4 A) Evolution du nombre de intérimaires et du taux de recours à l intérim pages

Plus en détail

Les Français, leurs entrepreneurs et le crowdfunding

Les Français, leurs entrepreneurs et le crowdfunding Sondage exclusif Les Français, leurs entrepreneurs et le crowdfunding Un sondage exclusif mené par l Institut Think pour Sondage «Les Français, leurs entrepreneurs et le crowdfunding» mené par l Institut

Plus en détail

CONFÉRENCE DE PRESSE

CONFÉRENCE DE PRESSE CONFÉRENCE DE PRESSE Marie-Claire Capobianco, Membre du Comité Exécutif de BNP Paribas et Directeur des Réseaux France Bernard Roy, Directeur de la Stratégie de La Banque Postale Laurent Goutard, Directeur

Plus en détail

Malgré une image des banques entachée par la crise, les Français restent très attachés à leur agence bancaire

Malgré une image des banques entachée par la crise, les Français restent très attachés à leur agence bancaire Résultats de l enquête Ifop/Wincor sur les relations des Français à leur agence bancaire Malgré une image des banques entachée par la crise, les Français restent très attachés à leur agence bancaire -

Plus en détail

ENQUÊTE DE SATISFACTION

ENQUÊTE DE SATISFACTION Département CRM ENQUÊTE DE SATISFACTION 3 QUI SOMMES-NOUS? CUSTOMER RELATIONSHIP MANAGEMENT (CRM) Ensemble de mesures prises pour optimiser la relation et la fidélisation client dans le but d augmenter

Plus en détail