Tendance et développement des. de l e-commerce. TPE/PME / PME sur le marché. Novembre Novembre 2014

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Tendance et développement des. de l e-commerce. TPE/PME / PME sur le marché. Novembre 2014. Novembre 2014"

Transcription

1 Tendance et développement des TPE/PME / PME sur le marché de l e-commerce Novembre 2014 Novembre 2014

2 Point de vue de l expert KPMG On constate une certaine frilosité des chefs d entreprise à vendre en ligne. Pour les petites structures, se positionner sur le e-commerce équivaut souvent à investir un marché à forte concurrence alors qu une stratégie cross-canal leur permettrait, au contraire, de dynamiser l emplacement physique et de réduire les coûts fixes. Si l on doit tirer des enseignements de cette étude, il semblerait que réussir son développement sur le e-commerce passe par : L analyse des points forts et faibles de l entreprise pour maîtriser sa nouvelle organisation, La mise en place d un cahier des charges afin de sélectionner sa future agence de marketing web, La réalisation d un business plan intégrant les spécificités des activités e-commerce, L importance accordée à un bon référencement, L interprétation et le suivi des données analytiques de son site pour mettre en place une politique de gestion de la clientèle rentable. 19

3 Sommaire Préambule 4 Entreprises non présentes sur le marché du e commerce 7 Entreprises déjà présentes sur le marché du e commerce 11 3

4 Préambule Le e-commerce, également appelé commerce électronique ou vente en ligne, désigne l'échange de biens et de services entre deux entités sur les réseaux informatiques, notamment Internet. En France, les professionnels du secteur sont rassemblés au sein de la Fédération du commerce Electronique et de la Vente A Distance (FEVAD). Le marché du e-commerce est en pleine expansion : la FEVAD a enregistré une croissance du montant des ventes par internet de 11 % au premier trimestre Les PME semblent largement bénéficier de cette dynamique. Le développement important des systèmes de retrait en magasin ("drive" et "point relais") pour les commandes passées sur Internet a contribué au développement du commerce en ligne, tout comme la progression des achats réalisés à partir du téléphone portable et des tablettes (le "m-commerce"). Méthodologie En 2012, KPMG avait commandé à l EDHEC Junior Etude une première étude et a souhaité cette année mesurer l évolution de ce marché. 294 chefs d entreprises de TPE ou de PME de moins de 50 salariés localisées dans le Nord - Pas-de-Calais et la Haute-Picardie ont ainsi été interrogés par téléphone entre juin et juillet L échantillon a été constitué sur la base des données Diane suivant la méthode des quotas selon deux critères : - le territoire géographique : Haute-Picardie, Littoral, Grand Lille, Grand Hainaut et Artois Douaisis - le type d activité : sections NAF 45, 46, 47, 55 et 56 4

5 Secteur d activité des entreprises interrogées 12 % des PME interrogées ont une clientèle professionnelle (B2B), tandis que 88 % ont une clientèle constituée de particuliers (B2C). Répartition de l échantillon observé par secteur d'activité Santé et Beauté 1% Produits culturels (CD, Livres, DVD, etc) 2% Mode & accessoires 4% Services 4% Maison (décorations d'intérieur, ameublement) 5% Informatique et électronique 3% Clientèle professionnelle 12% Autre 10% Auto-moto 16% Alimentation & Vins 43% 5

6 Une majorité d entreprises non présentes sur le e-commerce La majorité des PME du Nord - Pas-de-Calais et de Haute-Picardie ne sont pas présentes sur le marché du e-commerce. Seulement un peu plus d une entreprise sur quatre vend ses produits ou services sur la toile. Les principales raisons évoquées par les entreprises non présentes sur ce marché sont : - Des produits/services ou type de structure inadaptés à la vente en ligne (produits alimentaires périssables, automobile à noter que ce sont les secteurs les plus représentés dans l échantillon), - Importance du rapport au client, dela proximité, - Manque de temps, - Commerce de taille insuffisante / absence de moyens financiers ou de personnel, - Mauvaise maîtrise de l outil internet / complexité du système de vente par correspondance, Présence sur le marché du e-commerce 27% Non 73% Oui 6

7 Entreprises non présentes sur le marché du e-commerce 7

8 Leur perspective de développement sur le marché du e-commerce? Les entreprises non présentes sur la toile sont de moins en moins nombreuses à envisager de s y implanter. De 33 % de réponses positives lors de l étude de 2012, on passe à 22 % en Outre le gain de temps pour le consommateur et pour l entreprise, les principales motivations qui les encourageraient à recourir au e-commerce sont : - Développement du chiffre d affaires (42 % des citations) - Suivre la tendance (36% des citations), Cela afin de résister plus solidement à la pression de la concurrence et de moderniser leur image. Volonté de s'implanter sur la toile 22% oui non 78% 8

9 Malgré ces motivations, les entreprises citent un certain nombre de freins pour développer leur activité sur ce marché : - Produits/ services non adaptés à la vente en ligne, clientèle cible non utilisatrice d internet (personnes âgées principalement), - Manque de temps, de personnel compétent ou de moyens financiers pour lancer cette activité, - Mauvaise maîtrise de l outil internet (ancienne génération), - Concurrence accrue et dissuasive de la part d entreprises de plus grande taille, - Complexité concernant la gestion (méconnaissance des aspects juridiques de la vente en ligne, des paiements par internet). Pour certaines, l absence d activité en ligne résulte d un véritable choix : - Pas de besoin identifié (volonté de stabilité dans le volume d activité), - Valorisation de la proximité avec le client, - Méfiance envers internet (confidentialité, paiements, arnaques), - Coûts trop importants des dispositifs (hébergement serveur, personnel dédié). 9

10 Un développement possible à condition d être accompagné Parmi les répondants qui envisagent de se lancer sur le e-commerce, 84 % auraient volontiers recours à une structure extérieure en mesure de les accompagner. Toutefois, 37 % des chefs d entreprises intérrogés peinent à citer le type de structure vers lesquelles se tourner. Les structures les mieux identifiées sont les webmasters et les entreprises d informatiques (35 % des réponses positives). Quelle structure pourrait vous aider à vous lancer sur le e-commerce? Ne sait pas 37% Un informaticien Une entreprise d'informatique (création et gestion du site) Autre 11% 16% 19% Des proches Une CCI Ma banque Du personnel compétent Un cabinet de conseil 5% 4% 3% 3% 3% 10

11 Entreprises déjà présentes sur le marché du e-commerce 11

12 Une tendance à l accélération de la création de sites marchands Le e-commerce a commencé à fleurir il y a une vingtaine d années. Or, on constate que 42 % des entreprises ont investi la toile il y a moins de 3 ans. Cela laisse supposer qu il y a eu une accélération des créations de sites marchands. Depuis quand êtes vous présent sur internet? 70% 60% 50% 40% 30% 20% 10% 0% 15% 27% 58% Moins d'un an Entre 1 et 3 ans > 3 ans 12

13 Les motivations à l origine de la vente en ligne Ilressortquelaprincipaleattentedelaventeenligneestdetoucher plus de clients, d avoir plus de visibilité et donc de débouchés (surtout dans le cadre d un développement à l international). 22 % des entreprises ont vécu leur développement sur la toile comme un passage obligé. Elles sont même 11 % à parler d obligation vitale. Cela concerne les activités telles que l hôtellerie et la vente d occasion. Les TPE et PME connaissent une pression croissante de la concurrence, les poussant à être présentes sur le marché du e-commerce («s adapter» est un terme récurrent). Les motivations de la vente en ligne? Réaliser des économies 2% Mettre en valeur ses produits 4% Simplifier la gestion 5% Aller de l'avant, se développer 5% Suivre la concurrence 16% Passage obligé 22% Toucher plus de clients 46% 13

14 Quel impact les ventes en ligne ont-elles sur le chiffre d affaires? La part des ventes internet dans le chiffre d affaires total est très variable selon les entreprises interrogées. De même qu en 2012, il ressort que la majorité des TPE et PME (70 % en 2014) réalisent moins de la moitié de leur chiffre d affaires via le e- commerce. En moyenne en 2014, les entreprises de la région NPDC et Haute- Picardie réalisent 33 % de leur chiffre d affaires sur la toile. Seulement une entreprise sur sept réalise plus de 70 % de son chiffre d affaires sur internet. L outil internet peut donc encore être davantage exploité dans l activité économique des entreprises. Evolution de la part d'internet dans le CA entre 2012 et % 26% 22% 14% 16% 6% 35% 30% 16% 12% Moins de 10% Entre 10 et 30% Entre 30 et 50% Entre 50 et 70% Plus de 70%

15 Quelques freins au démarrage de l activité en ligne? Près de 30 % des entreprises sondées déclarent ne pas avoir rencontrédeproblèmemajeuraulancementdeleuractivitésur internet. Aucune difficulté ne se démarque bien que plusieurs obstacles soient cités de manière récurrente. Reviennent surtout des difficultés d ordre technique, parmi lesquelles : - La création et la tenue du site internet, - Les nouvelles pratiques imposées au personnel (organisation, gestion des stocks et commandes, frais de port, paiements en ligne). Les entreprises estiment d autre part qu il est difficile de se faire connaître et d obtenir de la visibilité sur la toile. La concurrence y est aussi plus forte du fait de l absence de critère géographique. Difficultés rencontrées lors du lancement en ligne Ne sait pas 5% Se faire connaître 18% Nouvelle logistique 23% Mise en ligne et gestion du site web 25% Pas de problème particulier 29% 15

16 Quel recours aux structures d accompagnement? En comparant les résultats de 2012 avec ceux obtenus cette année, on constate, avec une très grande netteté, le recours croissant à des structures d accompagnement au lancement sur internet. De 10 % en 2012, la proportion d entreprises ayant fait appel à des structures spécialisées pour les aider à s implanter sur le marché du e-commerce est passée à 56% en Une question plus précise sur la nature des structures les ayant accompagnées révèle qu il s agit dans plus de 70% des cas d entreprises informatiques ou de webmaster. Ce chiffre significatif témoigne de l importance accordée à l aspect technique et marketing de la création d une activité de e-commerce, c est-à-dire l élaboration et la maintenance du site. Avez-vous été aidé par une structure? En 2012 En % 44% 56% 90% Oui Non 16

17 Quelles problématiques pour les entreprises présentes sur le e-commerce? Quelles sont aujourd'hui vos problématiques? Vendre plus, se diversifier 41% Gagner en visibilité 11% Rentabiliser l'activité sur internet 11% Gérer la nouvelle logistique 8% Améliorer le site 4% Fidéliser les clients 3% Rien de particulier 22% Les problématiques les plus rencontrées par les entreprises présentes sur le e-commerce sont celles de tout commerce : vendre plus et se diversifier. En moyenne, les dirigeants de ces entreprises sont 22 % à ne relever aucune problématique particulière. Ce chiffre monte à 35% si l on regarde les entreprises installées sur le e-commerce depuis plus de trois ans. 17

18 Une présence sur le e-commerce vécue comme un atout Pensez-vous que votre activité en e-commerce est 4% On 15% constate un certain à priori dans le lancement de site marchand. Un atout Neutre Un handicap 81% Plus de 80% des entreprises sondées voient leur activité sur internet comme profitable. Avec 96% d entreprises neutres ou satisfaites de leur présence sur internet, on peut prédire que le e-commerce connaît de bonnes perspectives pour les années à venir. Cela signifie que même si peu de nouvelles entreprises investissent ce marché, on pourra s attendre à un renforcement de la présence des TPE et des PME déjà actives sur internet (développement de leur site internet, augmentation du volume de ventes, diversification, optimisation de la logistique et des paiements en ligne). 18

19 Point de vue de l expert KPMG On constate une certaine frilosité des chefs d entreprise à vendre en ligne. Pour les petites structures, se positionner sur le e-commerce équivaut souvent à investir un marché à forte concurrence alors qu une stratégie cross-canal leur permettrait, au contraire, de dynamiser l emplacement physique et de réduire les coûts fixes. Si l on doit tirer des enseignements de cette étude, il semblerait que réussir son développement sur le e-commerce passe par : L analyse des points forts et faibles de l entreprise pour maîtriser sa nouvelle organisation, La mise en place d un cahier des charges afin de sélectionner sa future agence de marketing web, La réalisation d un business plan intégrant les spécificités des activités e-commerce, L importance accordée à un bon référencement, L interprétation et le suivi des données analytiques de son site pour mettre en place une politique de gestion de la clientèle rentable. 19

20 Tendance et développement des TPE/PME sur le marché de l e-commerce Contacts Anthony Venuto Directeur Valenciennes Tél. : Mobile : KPMG région Nord 159 Avenue de la Marne CS Marcq en Baroeul Cedex Les informations contenues dans ce document sont d ordre général et ne sont pas destinées à traiter les particularités d une personne ou d une entité. Bien que nous fassions tout notre possible pour fournir des informations exactes et appropriées, nous ne pouvons garantir que ces informations seront toujours exactes à une date ultérieure. Elles ne peuvent ni ne doivent servir de support à des décisions sans validation par les professionnels ad hoc. KPMG S.A. est une société anonyme d expertise comptable et de commissariat aux comptes à directoire et conseil de surveillance au capital social de euros RCS Nanterre. Siège social : Immeuble Le Palatin, 3 cours du Triangle, Paris La Défense Cedex. KPMG S.A. est membre du reseau KPMG constitue de cabinets indépendants adhérents de KPMG International Cooperative ( KPMG International ), une entité de droit suisse. KPMG International ne propose pas de services aux clients. Aucun cabinet membre n a le droit d engager KPMG International où les autres cabinets membres visà-vis des tiers. KPMG International n a le droit d engager aucun cabinet membre KPMG S.A., sociéte anonyme d expertise comptable et de commissariat aux comptes, membre francais du réseau KPMG constitue de cabinets indépendants adhérents de KPMG International Cooperative, une entité de droit suisse. Tous droits reservés. Le nom KPMG, le logo et cutting throught complexity sont des marques deposées ou des marques de KPMG International. Imprimé en France Novembre 2014

L'export un vecteur de croissance : quel business model choisir? 25 mars 2015

L'export un vecteur de croissance : quel business model choisir? 25 mars 2015 L'export un vecteur de croissance : quel business model choisir? 25 mars 2015 Sommaire 1. Introduction et présentation du sujet 2. Témoignages 3. Questions 4. Conclusion 1 1. Introduction en Mds Données

Plus en détail

La Master Franchise. Filière Franchise et Réseaux

La Master Franchise. Filière Franchise et Réseaux La Master Franchise Filière Franchise et Réseaux 2015 Définition d une Master Franchise et d un Master Franchisé La Master Franchise : La Master Franchise est un contrat conférant à un entrepreneur ou

Plus en détail

La Franchise. Filière Franchise & Réseaux

La Franchise. Filière Franchise & Réseaux La Franchise Filière Franchise & Réseaux 2015 La Franchise et ses principes «La Franchise est un mode de collaboration entre deux entreprises juridiquement et financièrement indépendantes (Franchiseur

Plus en détail

La Concession. Filière Franchise & Réseaux

La Concession. Filière Franchise & Réseaux La Concession Filière Franchise & Réseaux 2015 La Concession Concédant La concession est un contrat conclu entre deux parties, dans lequel un fournisseur (le concédant) donne à un ou plusieurs commerçants

Plus en détail

Fédération des Chasseurs 35

Fédération des Chasseurs 35 Fédération des Chasseurs 35 Exercice clos au 30 juin 2014 Assemblée Générale du 18 Avril 2015. Le compte de résultat - Fédération Intitulés Réalisations Réalisations 2013-2014 2012-2013 Variations N/N-1

Plus en détail

La Franchise participative. Filière Franchise & Réseaux

La Franchise participative. Filière Franchise & Réseaux La Franchise participative Filière Franchise & Réseaux 2015 La Franchise Participative Le franchiseur détient des parts dans la société franchisée (jusqu à 50%) Cependant, il doit se limiter à une participation

Plus en détail

Le Code de Déontologie Européen de la Franchise. Filière Franchise & Réseaux

Le Code de Déontologie Européen de la Franchise. Filière Franchise & Réseaux Le Code de Déontologie Européen de la Franchise Filière Franchise & Réseaux 2015 Le Code de Déontologie Européen de la Franchise Code de déontologie européen de la franchise : http://www.franchise-fff.com/base-documentaire/finish/206/318.html

Plus en détail

La Franchise en Corner La Franchise en Shop in Shop. Filière Franchise & Réseaux

La Franchise en Corner La Franchise en Shop in Shop. Filière Franchise & Réseaux La Franchise en Corner La Franchise en Shop in Shop Filière Franchise & Réseaux 2015 La Franchise en Corner et en Shop in Shop La Franchise en Corner ou Shop in Shop : C est l installation d un espace

Plus en détail

Les différentes formes de commerce en réseau. Filière Franchise et Réseaux

Les différentes formes de commerce en réseau. Filière Franchise et Réseaux Les différentes formes de commerce en Filière Franchise et Réseaux 2015 Les différentes formes de commerce en isolé intégré associé organisé Indépendance totale; pas d affiliation à un Pilotage centralisé;

Plus en détail

Le contrat de Franchise. Filière Franchise & Réseaux

Le contrat de Franchise. Filière Franchise & Réseaux Le contrat de Franchise Filière Franchise & Réseaux 2015 Le contrat de Franchise Accord entre un franchiseur et un franchisé qui traduit la stratégie du réseau de franchise Définit les droits et obligations

Plus en détail

Maisons d édition : les chiffres 2013

Maisons d édition : les chiffres 2013 Maisons d édition : les chiffres 2013 Janvier 2015 9ème édition Joëlle Tubiana Associée Edito Pour cette 9 ème étude consécutive, nous avons apporté quelques modifications dans la classification des secteurs

Plus en détail

Vous accompagner tout au long de vos projets, pour votre café, hôtel, restaurant. Expertise comptable & conseil

Vous accompagner tout au long de vos projets, pour votre café, hôtel, restaurant. Expertise comptable & conseil Vous accompagner tout au long de vos projets, pour votre café, hôtel, restaurant Expertise comptable & conseil Vous accompagner tout au long de vos projets, pour votre café, hôtel, restaurant Depuis 1922,

Plus en détail

La Licence de marque. Filière Franchise & Réseaux

La Licence de marque. Filière Franchise & Réseaux La Licence de marque Filière Franchise & Réseaux 2015 La marque La marque commerciale constitue un actif essentiel de tout réseau de distribution (elle doit respecter la législation relative aux marques).

Plus en détail

Baromètre des chaînes

Baromètre des chaînes Baromètre des chaînes hôtelières françaises Résultats 2012 KPMG Real Estate & Hotels KPMG Real Estate & Hotels Une équipe de spécialistes pluridisciplinaires dédiée au secteur du Tourisme, de l Hôtellerie,

Plus en détail

Association des Producteurs de Leads sur Internet

Association des Producteurs de Leads sur Internet TECHNOLOGIES, MEDIAS & TELECOMMUNICATIONS Association des Producteurs de Leads sur Internet Baromètre 2014 de la génération de Leads sur Internet 10 septembre 2014 I. Présentation du baromètre Il s agit

Plus en détail

Organismes mutualistes Activités d assurance Relevons ensemble vos défis. kpmg.fr

Organismes mutualistes Activités d assurance Relevons ensemble vos défis. kpmg.fr Organismes mutualistes Activités d assurance Relevons ensemble vos défis kpmg.fr Les défis du futur Une réponse adaptée Les mutuelles du livre II du Code de la mutualité font face à de réelles mutations,

Plus en détail

Organismes mutualistes Activités d assurance Relevons ensemble vos défis. kpmg.fr

Organismes mutualistes Activités d assurance Relevons ensemble vos défis. kpmg.fr Organismes mutualistes Activités d assurance Relevons ensemble vos défis kpmg.fr Les défis du futur Une réponse adaptée Les mutuelles du livre II du Code de la mutualité font face à de réelles mutations,

Plus en détail

OptimHome. Proposition de mission Conseillers Optimhome. Octobre 2014

OptimHome. Proposition de mission Conseillers Optimhome. Octobre 2014 OptimHome Proposition de mission Conseillers Optimhome Octobre 2014 KPMG : Qui sommes nous? KPMG en bref Un réseau international Une présence nationale Une proximité régionale Premier groupe français d

Plus en détail

Les enjeux et clés de succès des entreprises familiales. kpmg.fr

Les enjeux et clés de succès des entreprises familiales. kpmg.fr Les enjeux et clés de succès des entreprises familiales kpmg.fr 1 Les enjeux et clés de succès des entreprises familiales Les enjeux et clés de succès des entreprises familiales 2 La gestion de la trésorerie,

Plus en détail

Communication des perspectives financières

Communication des perspectives financières Communication des perspectives financières Analyse portant sur les sociétés du CAC 0 Evolution 2010-2012 Janvier 201 Une étude basée sur les sociétés du CAC 0 * Le choix des groupes dans leur communication

Plus en détail

Fonds européens. Relevons ensemble vos défis

Fonds européens. Relevons ensemble vos défis Fonds européens Relevons ensemble vos défis Vos défis Une question de confiance Les fonds européens sont un levier majeur de financement de l activité des acteurs publics et privés qui œuvrent à une croissance

Plus en détail

Artisans et entreprises du bâtiment

Artisans et entreprises du bâtiment Artisans et entreprises du bâtiment Vous accompagner tout au long de vos projets Expertise comptable & conseil Artisans et entreprises du bâtiment - Vous accompagner tout au long de vos projets Gérer votre

Plus en détail

Votre Business Plan 3. Les frais relatifs à la création d une entreprise 7. Le choix de votre structure juridique 9. Votre entretien bancaire 12

Votre Business Plan 3. Les frais relatifs à la création d une entreprise 7. Le choix de votre structure juridique 9. Votre entretien bancaire 12 Guide Créateur Sommaire Votre Business Plan 3 Les frais relatifs à la création d une entreprise 7 Le choix de votre structure juridique 9 Votre entretien bancaire 12 1 Votre Business Plan Votre Business

Plus en détail

Les filiales de groupe, source de développement économique pour la Bourgogne Franche-Comté

Les filiales de groupe, source de développement économique pour la Bourgogne Franche-Comté FILIALES DE GROUPE Les filiales de groupe, source de développement économique pour la Bourgogne Franche-Comté KPMG Edito KPMG réalise régulièrement des études sur le tissu économique régional, dans le

Plus en détail

FRANCHISE. Franchiseurs, franchisés, KPMG vous accompagne

FRANCHISE. Franchiseurs, franchisés, KPMG vous accompagne FRANCHISE Franchiseurs, franchisés, KPMG vous accompagne kpmg ENTREPRISES KPMG en un regard Nos engagements KPMG est le 1 er cabinet français d audit, d expertise comptable et de conseil. * Il met à votre

Plus en détail

Vous accompagner dans la gestion et les projets de votre exploitation agricole EXPERTISE COMPTABLE & CONSEIL

Vous accompagner dans la gestion et les projets de votre exploitation agricole EXPERTISE COMPTABLE & CONSEIL Vous accompagner dans la gestion et les projets de votre exploitation agricole EXPERTISE COMPTABLE & CONSEIL Vous accompagner dans la gestion et les projets de votre exploitation agricole KPMG accompagne

Plus en détail

Observatoire du Transport Sanitaire 2011. kpmg.fr

Observatoire du Transport Sanitaire 2011. kpmg.fr Observatoire du Transport Sanitaire 2011 kpmg.fr Edito Observatoire du Transport Sanitaire 2011 1 Marc Basset Associé, Directeur Haute-Normandie Picardie-Maritime Dans la poursuite de nos travaux, nous

Plus en détail

Conférence Annuelle de l APDC

Conférence Annuelle de l APDC #GalaAPDC Conférence Annuelle de l APDC 9 octobre 2014 En partenariat avec La conférence est animée par : Isabelle GOUNIN LEVY Journaliste www.apdc-france.com Introduction Bernard MIRAILLES Président www.apdc-france.com

Plus en détail

Evidence and Discovery Management (EDM) kpmg.fr

Evidence and Discovery Management (EDM) kpmg.fr FORENSIC Evidence and Discovery Management (EDM) kpmg.fr EVIDENCE AND DISCOVERY MANAGEMENT Avec l explosion des moyens technologiques à notre disposition, ce sont plusieurs milliards de données qui sont

Plus en détail

Association de la Performance et du Lead sur Internet

Association de la Performance et du Lead sur Internet TECHNOLOGIES, MEDIAS & TELECOMMUNICATIONS Association de la Performance et du Lead sur Internet Baromètre 2015 de la génération de Leads sur Internet 5 novembre 2015 I. Présentation du Baromètre Il s agit

Plus en détail

Observatoire 2014 des Universités & Écoles. Observatoire 2014 des Universités & Écoles

Observatoire 2014 des Universités & Écoles. Observatoire 2014 des Universités & Écoles I Observatoire 2014 des Universités & Écoles Observatoire 2014 des Universités & Écoles Observatoire 2014 des Universités & Écoles 1 Sommaire Avant-propos 1. Méthodologie 2. Universités 2.1 Recettes 2.2

Plus en détail

Vous accompagner dans la transmission-reprise de votre entreprise

Vous accompagner dans la transmission-reprise de votre entreprise PETITES ENTREPRISES - PROFESSIONS LIBÉRALES Vous accompagner dans la transmission-reprise de votre entreprise kpmg ENTREPRISES KPMG en un regard Nos engagements KPMG est le 1 er cabinet français d audit,

Plus en détail

Votre Conseil patrimonial

Votre Conseil patrimonial Votre Conseil patrimonial KPMG à votre écoute pour...... vous conseiller dans la gestion financière et fiscale de votre patrimoine Vos questions > Comment développer mon patrimoine privé et professionnel

Plus en détail

Évaluation interne et externe des établissements sociaux et médico-sociaux : Une démarche indépendante, personnalisée et constructive

Évaluation interne et externe des établissements sociaux et médico-sociaux : Une démarche indépendante, personnalisée et constructive Évaluation interne et externe des établissements sociaux et médico-sociaux : Une démarche indépendante, personnalisée et constructive L évaluation des établissements et services sociaux et médico-sociaux

Plus en détail

Urbanisme et Habitat Social : relevons ensemble vos défis

Urbanisme et Habitat Social : relevons ensemble vos défis Urbanisme et Habitat Social : relevons ensemble vos défis Les défis du futur Les organismes de logement social sont des acteurs clés de la politique du logement en France. Dans le cadre de la Convention

Plus en détail

Sommaire L évolution de l activité Tour-Operating 2007/2006

Sommaire L évolution de l activité Tour-Operating 2007/2006 INFORMATION, COMMUNICATIONS & ENTERTAINMENT Les ratios d exploitation des Tour-Opérateurs mars 28 AUDIT Le CETO-Association de Tour-Opérateurs regroupe la majorité des Tour-Opérateurs (TO) français et

Plus en détail

Vous accompagner dans la gestion et les projets de votre entreprise de bâtiment

Vous accompagner dans la gestion et les projets de votre entreprise de bâtiment BÂTIMENT Vous accompagner dans la gestion et les projets de votre entreprise de bâtiment kpmg ENTREPRISES KPMG en un regard KPMG est le 1 er cabinet français d audit, d expertise comptable et de conseil.

Plus en détail

Vous conseiller à chaque moment de la vie de votre officine

Vous conseiller à chaque moment de la vie de votre officine PHARMACIES Vous conseiller à chaque moment de la vie de votre officine kpmg ENTREPRISES KPMG en un regard KPMG est le 1 er cabinet français d audit, d expertise comptable et de conseil. * Il met à votre

Plus en détail

Business Emergency Solutions (Team)

Business Emergency Solutions (Team) Business Emergency Solutions (Team) Situations non conformes kpmg.fr Des situations de plus en plus complexes et délicates dans des environnements souvent dégradés Les entreprises doivent de plus en plus

Plus en détail

Executive Placement Services. kpmg.fr

Executive Placement Services. kpmg.fr Executive Placement Services kpmg.fr Executive Placement Services I 3 > KPMG vous accompagne dans vos recrutements Savoir attirer des talents constitue plus que jamais un facteur décisif de la performance

Plus en détail

Le président, le conseil d administration, les adhérents et les bénévoles : quelles troupes pour faire vivre et évoluer l association?

Le président, le conseil d administration, les adhérents et les bénévoles : quelles troupes pour faire vivre et évoluer l association? Le président, le conseil d administration, les adhérents et les bénévoles : quelles troupes pour faire vivre et évoluer l association? KPMG S.A. Pierre Marcenac Associé Salons de France Amériques Lundi

Plus en détail

Observatoire des levées de fonds Internet. 1ère édition - octobre 2012. kpmg.fr

Observatoire des levées de fonds Internet. 1ère édition - octobre 2012. kpmg.fr Observatoire des levées de fonds Internet Observatoire des levées de fonds Internet 1ère édition - octobre 2012 kpmg.fr I Cette première édition de l Observatoire des levées de fonds Internet de KPMG a

Plus en détail

La formation des directeurs d établissements et de services

La formation des directeurs d établissements et de services KPMG Secteur non marchand La formation des directeurs d établissements et de services sociaux et médicaux m sociaux étude Direction(s) KPMG S.A. 1 Sommaire 0. Préambule 1. Niveau de diplôme des directeurs

Plus en détail

- Deuxième vague - 7 juin 2011

- Deuxième vague - 7 juin 2011 Le Baromètre e-commerce des petites entreprises - Deuxième vague - 7 juin 2011 Méthodologie Cible : L échantillon du «Baromètre e-commerce des petites entreprises» a été constitué selon la méthode des

Plus en détail

observatoire du Transport Sanitaire 2014 kpmg.fr

observatoire du Transport Sanitaire 2014 kpmg.fr observatoire du Transport Sanitaire 2014 kpmg.fr Edito Marc Basset, Associé, Responsable du secteur Transport sanitaire C est avec un grand plaisir que nous vous présentons l Observatoire du Transport

Plus en détail

réglementation bancaire

réglementation bancaire Ensemble, anticipons la réglementation bancaire KPMG met à votre service des professionnels expérimentés, disposant d une forte connaissance sectorielle, pour vous aider à répondre à vos enjeux réglementaires.

Plus en détail

Observatoire 2012 des Universités & Écoles

Observatoire 2012 des Universités & Écoles Observatoire 212 des Universités & Écoles Observatoire 212 des Universités & Écoles 1 Préambule KPMG a le plaisir de vous présenter les résultats de l observatoire 212 sur les établissements d enseignement

Plus en détail

PRATIQUES ET USAGES DU NUMÉRIQUE DANS LES PME ET TPE

PRATIQUES ET USAGES DU NUMÉRIQUE DANS LES PME ET TPE PRATIQUES ET USAGES DU NUMÉRIQUE DANS LES PME ET TPE ETUDE RHÔNE Septembre 2015 CCI LYON - DIRECTION DÉVELOPPEMENT INDUSTRIEL ET TERRITORIAL Page 1 I CCI DDIT Page 2 I CCI DDIT ommaire Avant-propos page

Plus en détail

MUTATIONS ECONOMIQUES

MUTATIONS ECONOMIQUES MUTATIONS ECONOMIQUES Pour un nouvel élan kpmg.fr Les Mutations Economiques, plus nombreuses, plus rapides, plus complexes, nous conduisent à changer notre perception de l environnement économique et

Plus en détail

Votre vision des métiers comptables en entreprise : aujourd hui vs 2045

Votre vision des métiers comptables en entreprise : aujourd hui vs 2045 Votre vision des métiers comptables en entreprise : aujourd hui vs 2045 A propos de l enquête Dans un contexte en perpétuelle mouvance, il nous est apparu nécessaire de faire le point sur l évolution de

Plus en détail

CONFÉRENCE ARRÊTÉ DES COMPTES

CONFÉRENCE ARRÊTÉ DES COMPTES CONFÉRENCE ARRÊTÉ DES COMPTES BANQUES & ASSURANCES PAVILLON GABRIEL - PARIS CONFÉRENCE ARRÊTÉ DES COMPTES BANQUES & ASSURANCES Votre rendez-vous incontournable pour décrypter, en une seule journée, l essentiel

Plus en détail

Le profil des acheteurs à distance et en ligne

Le profil des acheteurs à distance et en ligne Le profil des acheteurs à distance et en ligne Étude réalisée pour le compte de La FEVAD, La Poste, Reed Exhibitions, CCI Grand Lille 24 octobre 2012 Synthèse de l étude - 1 LES HABITUDES DE CONSOMMATION

Plus en détail

Le Baromètre e-commerce des petites entreprises

Le Baromètre e-commerce des petites entreprises Le Baromètre e-commerce des petites entreprises 4 ème vague Mai 2013 OpinionWay 15 place de la République 75003 Paris. Thomas Stokic, Emmanuel Kahn Introduction 1005 Entreprises moins d e 50 sal Représentativité

Plus en détail

Communauté de communes Haute Vallée de Chevreuse

Communauté de communes Haute Vallée de Chevreuse Présentation du rapport comprenant schéma de mutualisation Conseil municipal du 16 novembre 2015 Communauté de communes Haute Vallée de Chevreuse Elaboration d un projet de territoire avec mise en œuvre

Plus en détail

PME, Internet et e-learning

PME, Internet et e-learning PME, Internet et e-learning OpinionWay, 15 place de la République, 75003 Paris De : Alexandre Mutter, Thierry Chalumeau, Matthieu Cassan OpinionWay CGPME Novembre 2011 Sommaire Contexte et objectifs p3

Plus en détail

Les ratios d exploitation et les ratios bilanciels des Tour-Opérateurs

Les ratios d exploitation et les ratios bilanciels des Tour-Opérateurs Information, Communications & Entertainment Mars 211 Les ratios d exploitation et les ratios bilanciels des Tour-Opérateurs Edito Sommaire Le CETO - Association de Tour- Opérateurs (TO) regroupe l essentiel

Plus en détail

La visioconfé réncé dans lés PME Brétonnés én 2015

La visioconfé réncé dans lés PME Brétonnés én 2015 La visioconfé réncé dans lés PME Brétonnés én 2015 La visioconférence est un nouveau moyen de communication de plus en plus utilisé dans le monde professionnel. Les entreprises peuvent organiser des réunions

Plus en détail

Union Nationale des Entreprises Adaptées

Union Nationale des Entreprises Adaptées Union Nationale des Entreprises Adaptées Calcul du ROI Février 2014 Sommaire 1. Synthèse 2 2. Méthodologie 11 3. Détail des dépenses 17 4. Détail des recettes 29 1 Synthèse Synthèse L UNEA a demandé à

Plus en détail

dans les entreprises en pays de la loire Réalité, besoins & perspectives

dans les entreprises en pays de la loire Réalité, besoins & perspectives Les USAGES DES TIC dans les entreprises en pays de la loire Réalité, besoins & perspectives é d i t i o n 2 0 0 9 1 Des ÉQUIPEMENTS qui se sont généralisés Une informatisation qui a atteint un seuil L

Plus en détail

L image des banques auprès des TPE/PME

L image des banques auprès des TPE/PME Shanghai Paris Toronto Buenos Aires www.ifop.com L image des banques auprès des TPE/PME 1002 entreprises ont été interrogées en février 2008 : 377 micro-entreprises (0 à 5 salariés) 261 TPE (6 à 19 salariés)

Plus en détail

Prévention & Restructuration. KPMG Entreprises

Prévention & Restructuration. KPMG Entreprises Prévention & Restructuration La Fiducie : Un nouvel outil de gestion des difficultés Cas d application d une restructuration à un groupe de distribution réalisé au 3 ème trimestre 2009 KPMG Entreprises

Plus en détail

Observatoire Orange Terrafemina

Observatoire Orange Terrafemina Observatoire Orange Terrafemina Vague 7 M-Commerce : Quand le mobile réinvente le shopping n 1100905 Juillet 2011 Etude réalisée conformément à la norme internationale ISO 20252 2, rue de Choiseul CS 70215

Plus en détail

Baromètre 2014 de l offre de livres numériques en France. Mars 2014

Baromètre 2014 de l offre de livres numériques en France. Mars 2014 Baromètre 2014 de l offre de livres numériques en France Mars 2014 Edito Nous avions choisi l an passé de rester en veille sur l évolution de l offre numérique et de nous concentrer sur les chiffres du

Plus en détail

Crise économique, prélèvements fiscaux et sociaux, quels arbitrages pour la pérennité des PME et ETI? Janvier 2014

Crise économique, prélèvements fiscaux et sociaux, quels arbitrages pour la pérennité des PME et ETI? Janvier 2014 Crise économique, prélèvements fiscaux et sociaux, quels arbitrages pour la pérennité des PME et ETI? Janvier 2014 Introduction Comprendre le tissu des entreprises pour mieux les accompagner est un objectif

Plus en détail

Résultats de l enquête Atlant-Kis. l innovation»

Résultats de l enquête Atlant-Kis. l innovation» Résultats de l enquête Atlant-Kis «Innovation et services à l innovation» Le diagnostic du projet Atlant Kis Méthodologie proposée par la Navarre, coordinateur du projet Adaptable aux contextes régionaux

Plus en détail

LE COMMERCE DE DÉTAIL EN RÉGION NORD-PAS DE CALAIS Situation et Perspectives AVRIL 2015

LE COMMERCE DE DÉTAIL EN RÉGION NORD-PAS DE CALAIS Situation et Perspectives AVRIL 2015 LE COMMERCE DE DÉTAIL EN RÉGION NORD-PAS DE CALAIS Situation et Perspectives AVRIL 2015 LES ÉTABLISSEMENTS 31 748 COMMERCES EN REGION LE COMMERCE DE DÉTAIL, REPRÉSENTE 1/3 DES ÉTABLISSEMENTS DE LA RÉGION

Plus en détail

Baromètre des usages numériques professionnels

Baromètre des usages numériques professionnels Baromètre des usages numériques professionnels 3 ème édition Septembre 2013 OpinionWay 15 place de la République 75003 Paris. & Charline Launay, Matthieu Cassan, Emmanuel Kahn Méthodologie Méthodologie

Plus en détail

Scholè Marketing publie les résultats du Baromètre du Cloud Computing

Scholè Marketing publie les résultats du Baromètre du Cloud Computing % entreprise Communiqué de presse Montrouge, le 28/10/2013 Scholè Marketing publie les résultats du Baromètre du Cloud Computing L essor des services informatiques hébergés constitue une évolution majeure

Plus en détail

Le profil des acheteurs à distance et en ligne

Le profil des acheteurs à distance et en ligne Le profil des acheteurs à distance et en ligne Étude réalisée pour le compte de La FEVAD, La Poste, Reed Exhibitions, CCI Grand Lille 24 octobre 2012 Depuis 2008, 3 années de baisse du pouvoir d achat

Plus en détail

KPMG Audit 480, avenue du Prado 13272 Marseille cedex 08 France. Association ORTHORISQ. Rapport du commissaire aux comptes sur les comptes annuels

KPMG Audit 480, avenue du Prado 13272 Marseille cedex 08 France. Association ORTHORISQ. Rapport du commissaire aux comptes sur les comptes annuels ABCD KPMG Audit 480, avenue du Prado 13272 Marseille cedex 08 France Téléphone : +33 (0)4 96 20 54 54 Télécopie : +33 (0)4 96 20 54 55 Site internet : www.kpmg.fr Association ORTHORISQ Rapport du commissaire

Plus en détail

L ouverture des marchés de l électricité et du gaz naturel pour les clients professionnels Baromètre annuel vague 4 Décembre 2008

L ouverture des marchés de l électricité et du gaz naturel pour les clients professionnels Baromètre annuel vague 4 Décembre 2008 L ouverture des marchés de l électricité et du gaz naturel pour les clients professionnels Baromètre annuel vague 4 Décembre 2008 Baromètre annuel vague 4-1 - PRESENTATION DE L ETUDE Baromètre annuel vague

Plus en détail

Les constats. Notre approche. Notre méthodologie

Les constats. Notre approche. Notre méthodologie corruption investigationdefraude forensic Les constats Les conséquences pénales et financières des actes de corruption peuvent être particulièrement lourdes pour les dirigeants, tant pour les infractions

Plus en détail

Enquête PME 2015 : Tour d horizon numérique des PME bretonnes

Enquête PME 2015 : Tour d horizon numérique des PME bretonnes Enquête PME 15 : Tour d horizon numérique des PME bretonnes Nicolas DEPORTE Observatoire du GIS M@rsouin Au cours du premier trimestre 15, 1550 PME bretonnes ont répondu à l «Enquête PME 15» en ligne ou

Plus en détail

Regard/ Miroir des Entreprises Adaptées. Congrès de l UNEA Juin 2013 Nicolas Beaudouin

Regard/ Miroir des Entreprises Adaptées. Congrès de l UNEA Juin 2013 Nicolas Beaudouin Regard/ Miroir des Entreprises Adaptées Congrès de l UNEA Juin 2013 Nicolas Beaudouin Un succès en forme de croissance 750 700 650 600 550 500 Nombre d Entreprises Adaptées + 17,4% 2008 2009 2010 2011

Plus en détail

Comment s installer : Médecins

Comment s installer : Médecins KPMG S.A. Gilles DEFERT Directeur Régional DFA Alain ROGLIN Manager Le 17/06/2010 Avant de s installer : quand faut il s installer? Aspects juridiques. Les généralités: - Entreprise individuelle. (BNC)

Plus en détail

L innovation dans le commerce

L innovation dans le commerce L innovation dans le commerce Xavier Reif* Pour une entreprise commerciale, l innovation est un levier servant à consolider sa position par rapport à ses concurrentes. Elle contribue à conquérir de nouveaux

Plus en détail

Les ratios d exploitation et les ratios bilanciels des Tour -Opérateurs. Mars 2014. kpmg.fr

Les ratios d exploitation et les ratios bilanciels des Tour -Opérateurs. Mars 2014. kpmg.fr Les ratios d exploitation et les ratios bilanciels des Tour -Opérateurs Mars 2014 kpmg.fr 2 Sommaire Les participants et le périmètre de l étude 6 Les ratios d exploitation 8 Les coûts de distribution

Plus en détail

Analyse financière de la commune de Bassens. Présentation des résultats. 1 er juillet 2014

Analyse financière de la commune de Bassens. Présentation des résultats. 1 er juillet 2014 Analyse financière de la commune de Bassens Présentation des résultats 1 er juillet 2014 Sommaire Introduction 1. Analyse de l évolution des soldes de gestion retraités 2. Effort d investissement et choix

Plus en détail

Les ratios d exploitation et les ratios bilanciels des Tour -Opérateurs. Mars 2013. kpmg.fr

Les ratios d exploitation et les ratios bilanciels des Tour -Opérateurs. Mars 2013. kpmg.fr Les ratios d exploitation et les ratios bilanciels des Tour -Opérateurs Mars 213 kpmg.fr Sommaire 3 Les participants et le périmètre de l étude 6 Les ratios d exploitation Les coûts de distribution 1 Les

Plus en détail

6ème édition du Baromètre des investissements informatiques en France

6ème édition du Baromètre des investissements informatiques en France 6ème édition du Baromètre des investissements informatiques en France Objectifs Baromètre des investissements informatiques en France avec pour objectifs : de suivre l évolution de l opinion des responsables

Plus en détail

A la recherche de vents porteurs

A la recherche de vents porteurs OCTOBRE 2014 A la recherche de vents porteurs Le bilan d activité des TPE-PME pour le troisième trimestre s inscrit dans le prolongement des trimestres précédents. Après avoir été un peu plus favorable

Plus en détail

KPMG Audit 1, cours Valmy 92923 Paris La Défense Cedex France. Caisse Régionale du Crédit Agricole d Ile de France

KPMG Audit 1, cours Valmy 92923 Paris La Défense Cedex France. Caisse Régionale du Crédit Agricole d Ile de France KPMG Audit 1, cours Valmy 92923 Paris La Défense Cedex France Téléphone : +33 (0)1 55 68 68 68 Télécopie : +33 (0)1 55 68 73 00 Site internet : www.kpmg.fr Rapport de l organisme tiers indépendant sur

Plus en détail

LE PROFIL DU E-COMMERÇANT - Spécial TPE/PME

LE PROFIL DU E-COMMERÇANT - Spécial TPE/PME LE PROFIL DU E-COMMERÇANT - Spécial TPE/PME 2015 Oxatis KPMG CONTEXTE ET METHODOLOGIE Contexte et méthodologie Oxatis Leader européen des sites marchands pour Commerçants, TPE et PME en mode SaaS Créé

Plus en détail

Le Baromètre e-commerce des petites entreprises

Le Baromètre e-commerce des petites entreprises Le Baromètre e-commerce des petites entreprises - Première vague - 30 juin 2010 Méthodologie Étude réalisée auprès d un échantillon de 500 entreprises, représentatif des entreprises de moins de 50 salariés,

Plus en détail

Business Emergency Solutions. kpmg.fr

Business Emergency Solutions. kpmg.fr Business Emergency Solutions kpmg.fr Des situations de plus en plus complexes et délicates dans des environnements souvent dégradés Les entreprises doivent de plus en plus souvent faire face à des situations

Plus en détail

FAF.TT Groupe de travail paritaire «Services»

FAF.TT Groupe de travail paritaire «Services» Secteur non marchand FAF.TT Groupe de travail paritaire «Services» Comptes-rendus des groupes de travail du 15 septembre et 24 septembre 2009 KPMG Entreprises Isabelle Le Loroux Associée KPMG Entreprises

Plus en détail

Les dirigeants face aux enjeux environnementaux et de développement durable. Université de la Terre, les 18 et 19 octobre 2008

Les dirigeants face aux enjeux environnementaux et de développement durable. Université de la Terre, les 18 et 19 octobre 2008 Les dirigeants face aux enjeux environnementaux et de développement durable Sondage publié à l'occasion de l Universitl Université de la Terre, les 18 et 19 octobre 2008 Méthodologie Echantillon : Echantillon

Plus en détail

Entreprises & Ressources Humaines

Entreprises & Ressources Humaines Observatoire régional de l information économique des CCI des Pays de la Loire perspectives & en pays de la loire Entreprises & Ressources Humaines édition 2009 Les CCI, leader de l information économique

Plus en détail

Les grandes caractéristiques d'utilisation des TIC dans les entreprises interrogées. Synthèse Profils Entreprises

Les grandes caractéristiques d'utilisation des TIC dans les entreprises interrogées. Synthèse Profils Entreprises 1) Les grandes caractéristiques d'utilisation des TIC dans les entreprises interrogées Enquête menée par la CCI du Morbihan de mars à juin 2009 auprès de 1180 entreprises de commerce et de services aux

Plus en détail

Baromètre : Le bien être psychologique des salariés au travail. Septembre 2008 vague 2

Baromètre : Le bien être psychologique des salariés au travail. Septembre 2008 vague 2 Baromètre : Le bien être psychologique des au travail Septembre 2008 vague 2 Introduction 1 Le rappel du contexte Afin de favoriser, développer et promouvoir l amélioration du bien-être des personnes au

Plus en détail

Le Baromètre 2 de l accompagnement des PME en Afrique (2014)

Le Baromètre 2 de l accompagnement des PME en Afrique (2014) Le Baromètre 2 de l accompagnement des PME en Afrique (2014) Réalisé par l Union des Chambres de Commerce d Industrie et d Agriculture de l Union des Comores Avec la Conférence Permanente des Chambres

Plus en détail

Le secteur bancaire confronté au défi FATCA. Juillet 2013. kpmg.fr

Le secteur bancaire confronté au défi FATCA. Juillet 2013. kpmg.fr Le secteur bancaire confronté au défi FATCA Juillet 2013 kpmg.fr 1 Le secteur bancaire confronté au défi FATCA Sommaire Contexte et enjeux opérationnels de la réglementation FATCA... 2 Cinq grands chantiers

Plus en détail

L attractivité du Nord - Pas-de-Calais L avis des sociétés étrangères qui lui ont fait confiance. Octobre 2011

L attractivité du Nord - Pas-de-Calais L avis des sociétés étrangères qui lui ont fait confiance. Octobre 2011 L attractivité du Nord - Pas-de-Calais L avis des sociétés étrangères qui lui ont fait confiance Octobre 2011 Edito Pierre de Saintignon, Vice-Président du Conseil Régional du Nord - Pas-de-Calais L a

Plus en détail

Chambres de commerce et d industrie. Relevons ensemble vos défis

Chambres de commerce et d industrie. Relevons ensemble vos défis Chambres de commerce et d industrie Relevons ensemble vos défis Vos défis Les Chambres de commerce et d industrie (CCI), acteurs incontournables du développement économique des territoires, connaissent

Plus en détail

Enseignement supérieur : relevons ensemble vos défis

Enseignement supérieur : relevons ensemble vos défis Enseignement supérieur : relevons ensemble vos défis Les défis du futur Les établissements d enseignement supérieur sont au cœur de changements profonds, qu ils soient portés par la loi de programme pour

Plus en détail

Enquête trimestrielle auprès des entreprises sur leur accès au crédit en France

Enquête trimestrielle auprès des entreprises sur leur accès au crédit en France Enquête trimestrielle auprès des entreprises sur leur accès au crédit en France La Banque de France mène une enquête trimestrielle auprès des entreprises de l industrie, des services et du bâtiment sur

Plus en détail

Résultats du sondage réalisé par Sodie sur la mise en place du Conseil en Evolution Professionnelle (CEP) et du Compte Personnel de Formation (CPF)

Résultats du sondage réalisé par Sodie sur la mise en place du Conseil en Evolution Professionnelle (CEP) et du Compte Personnel de Formation (CPF) Résultats du sondage réalisé par Sodie sur la mise en place du Conseil en Evolution Professionnelle (CEP) et du Compte Personnel de Formation (CPF) Réalisé par le Service Etudes et Diagnostics de Sodie

Plus en détail