Enquête industrie Agroalimentaire

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Enquête industrie Agroalimentaire"

Transcription

1 [Texte] Enquête industrie Agroalimentaire La CCI de la Vendée a mené, courant 2013, une enquête auprès des entreprises industrielles vendéennes afin d analyser la structuration et l organisation de ces dernières en matière de filières et de marchés. Ce document présente les principaux résultats de l enquête réalisée auprès des industries Agroalimentaires. Sur les 165 établissements enquêtés, 127 ont répondu, soit un taux de retour de 77 %. Ce dernier atteint même 87 % pour les établissements de 100 et plus. En termes d effectifs, les entreprises ayant répondu à l enquête rassemblent 91 % des emplois du secteur. L échantillon recueilli est ainsi représentatif aussi bien en termes d activité qu au regard de la répartition géographique des entreprises sur le territoire vendéen (voir tableau des réponses à l enquête en fin de document). Éléments de structure de l industrie «Agroalimentaire» en Vendée 165 établissements, 9% des établissements industriels vendéens emplois, 31% des emplois industriels ÉTABLISSEMENTS En nombre < à à et + 47 TOTAL % 24% 28% 21% >= 100 sal. 30 à 99 sal. 10 à 29 sal. < 10 sal. vendéens. Évolution sur 10 ans : perte d une 20 aine d établissements (soit -8%) mais hausse des effectifs de +7%, pour un gain net de plus de emplois. EMPLOIS En nombre < à à et TOTAL % 1% 13% 82% >= 100 sal. 30 à 99 sal. 10 à 29 sal. < 10 sal. Localisation des emplois et des établissements de «l agroalimentaire» par commune EMPLOIS ÉTABLISSEMENTS CHAMBRE DE COMMERCE ET D INDUSTRIE DE LA VENDEE Département Attractivité des Territoires Mai

2 Répartition des emplois de l agroalimentaire par activité La fabrication de produits à base de viande (y compris l activité d abattage) est le secteur dominant en Vendée avec 39 % des établissements et 52 % des Fab. de produits à base de viande 51,6 % du total des emplois 8427 emplois de l industrie l agroalimentaire. La fabrication de produits de boulangerie-pâtisserie constitue la 2 ème activité la plus représentée (13 % des établissements et Fab. de produits de boulangerie-pâtisserie Fab. d'autres produits(*) 24,4 % ,7 % % des emplois). Notons également l importance de l activité «autres Fab. de produits laitiers 638 (3,9 %) produits» qui intègre notamment la fabrication de plats cuisinés ou élaborés dans laquelle sont Fab. de produits à base de produits de la mer 400 (2,4 %) comptabilisés plusieurs établissements de grands Fab. d'aliments pour animaux 321 (2,0 %) groupes vendéens comme Fleury Michon ou Sodebo. (* Fabrication d autres produits agroalimentaires : plats préparés, transformation et conservation de fruits et légumes, aliments homogénéisés et diététiques, transformation du thé et du café, fabrication de boissons, travail du grain (hors alimentation animale). Le siège de décision est vendéen pour près de 7 établissements sur 10 toutefois 44 % des emplois dépendent de groupes non vendéens 42 % des établissements sont indépendants et 31 % relèvent d un groupe vendéen Groupe français Groupe vendéen 23% Groupe étranger 31% 4% Entreprises indépendantes 42% Détention du capital : EN % des ÉTABLISSEMENTS Groupe français 40% Groupe étranger 4% 12% 44% Détention du capital : EN % des EMPLOIS Entreprises indépendantes Groupe vendéen 27 % des établissements dépendent d un groupe dont le siège est situé hors de notre département et ces derniers rassemblent 44 % des emplois de l industrie agroalimentaire vendéenne. L appartenance à un groupe* est corrélée à la taille de l établissement 74% 26% 44% 56% 36% 64% 15% 85% 40% 60% N'appartient pas à un groupe Appartient à un groupe (* têtes de groupe et établissements dont 33 % du capital au moins est détenu par une autre structure) Moins de à à et plus CHAMBRE DE COMMERCE ET D INDUSTRIE DE LA VENDEE Département Attractivité des Territoires Mai

3 Une dépendance au client principal globalement mesurée La dépendance vis-à-vis d un client est effective lorsque le chiffre d affaires réalisé avec ce dernier est supérieur à 25 %. Une diminution, ou un arrêt brutal, des commandes passées par ce dernier peut en effet fragiliser l entreprise avec des conséquences directes sur les emplois, voire sur sa pérennité. Le client principal représente plus de 25 % du chiffre d affaires pour seulement 17 % des établissements 15% 8% 4% 8% 3% 6% 15% 11% 19% Poids du client principal dans le chiffre d affaires 77% 81% 73% 97% 83% 50% et plus de 25 à 50 % inférieur à 25 % Moins de à à et plus La dépendance au client principal est un peu plus marquée pour les établissements inférieurs à 100 ; à l inverse, elle est quasi-inexistante au-delà. Les établissements qualifiés en «situation de dépendance au client principal» représentent 816 emplois, soit à peine 5 % de l ensemble des emplois de l agroalimentaire de notre département. Les 2 clients principaux génèrent plus de 50 % du chiffre d affaires pour 13 % des établissements Établissements pour lesquels le poids des 2 clients principaux excède 50 % du CA 23% 12% 19% 0% 13% Moins de à à et plus Le nombre d établissements pour lesquels le poids des 2 principaux clients dépasse 50% du chiffre d affaires est aussi globalement faible, à l exception toutefois de ceux de moins de 10 où l exposition au risque clients est un peu plus prononcée. CHAMBRE DE COMMERCE ET D INDUSTRIE DE LA VENDEE Département Attractivité des Territoires Mai

4 Activité à l export : Près de 7 établissements sur 10 ont exporté au cours des 2 dernières années Plus les établissements sont grands plus ils exportent 8% 33% 26% 73% 33% Avez-vous exporté au cours des 2 dernières années? 67% 74% 92% 67% NON OUI 27% Moins de à à et plus Alors que 27 % des moins de 10 travaillent à l international, ils sont 92 % pour les plus de 100. Parmi l ensemble des exportateurs, 72 % déclarent une activité export régulière et 28 % occasionnelle. Si tous les sous-secteurs de l agroalimentaire sont présents à l export, les établissements qui réalisent les parts les plus importantes de leur CA à l export se concentrent pour l essentiel dans les activités de découpe de viande et de volailles, et secondairement dans les activités de boulangerie industrielle. Des entreprises exportatrices plutôt correctement structurées* pour cette activité 62% 68% 33% 47% 47% 27% 5% 5% 5% Pas de service export Présence d'un service export Mission export sous-traitée Exporte Exporte occasionnellement Exporte régulièrement Parmi les établissements exportateurs, ceux de moins de 30 se révèlent les moins structurés (50% déclarent ne pas disposer d un service export) alors que dans ceux de taille plus importante, notamment les 100 et plus, cette mission est présente pour une très large majorité d entre eux. Notons également que, parmi ceux qui exportent régulièrement, 27 % des établissements ne sont toujours pas organisés pour cette mission spécifique. * Existence d un service composé au moins d une personne (hors chef d entreprise) dédié à cette mission. CHAMBRE DE COMMERCE ET D INDUSTRIE DE LA VENDEE Département Attractivité des Territoires Mai

5 La moitié des établissements dispose d un service «études/conception» et bénéficie ainsi d une offre à plus forte valeur ajoutée La présence de moyens d études en interne et/ou la possibilité de s appuyer sur des structures de recherche en externe constituent aujourd hui des éléments essentiels dans la compétitivité d une entreprise en lui permettant de proposer des savoir-faire innovants et à plus forte valeur ajoutée. Un service études présent dans 53 % des établissements 4% 5% 6% 4% 17% 42% 50% 53% 87% 78% 58% 45% 43% Mission service études sous-traitée Service études Pas de service études Moins de 10 6% 10 à à et plus Si les établissements de plus de 100 sont dotés à 87 % d un service «études/conception /industrialisation», il convient également de souligner une présence significative de telles fonctions dans la majorité des entreprises de taille moins importante, y compris les plus petites. Les produits brevetés concernent essentiellement les établissements les plus grands 93% 81% 92% 72% 84% Pas de produits brevetés Produits brevetés 7% 19% 8% 28% 16% Moins de à à et plus Plus l entreprise est importante, plus elle est structurée en matière de recherche et développement et plus elle est à même de breveter certains produits ou procédés. Pour autant, ces produits brevetés ne sont pas exclusivement réservés à ces plus grandes structures. CHAMBRE DE COMMERCE ET D INDUSTRIE DE LA VENDEE Département Attractivité des Territoires Mai

6 Types de production, gammes de produits, certifications 69 % des établissements fabriquent des produits élaborés 45% 38% 32% 13% 30% Produits de 1ère transformation 34% 46% 46% 64% 49% Produits élaborés 21% 15% 21% 23% 20% les 2 à la fois Moins de à à et plus La fabrication de produits élaborés concerne davantage les établissements de taille importante : 64 % de ceux de plus de 100 contre 34 % pour les moins de % des établissements proposent à la fois des produits de 1 ère transformation et des produits élaborés. Près de 60 % des établissements déclarent produire des gammes spécifiques de produits (biologiques et/ou labellisés et/ou halal) 40 % élaborent des produits biologiques 35 % des produits labellisés 20 % des produits halal Diffusion des certifications IFS et BRC* permettant la commercialisation de produits sous marques distributeurs 41 % des établissements enquêtés déclarent avoir obtenu la certification IFS 16 % la certification BRC Notons que ces certifications concernent essentiellement les grandes entreprises en raison certainement des contraintes inhérentes au référentiel et aux exigences nécessaires à leur mise en place (ex : chapitres du référentiel IFS : responsabilités de la direction, système de management de la qualité, gestion des ressources, process de fabrication, mesures-analysesaméliorations, protection de la chaîne alimentaire contre les actes malveillants). * IFS (International Food Standard), BRC (British Retail Consortium) : référentiels d'audit qui certifient les fournisseurs d'aliments des marques de distributeurs. CHAMBRE DE COMMERCE ET D INDUSTRIE DE LA VENDEE Département Attractivité des Territoires Mai

7 Les fournisseurs des industries Agroalimentaires (89 % des IAA vendéennes) L approvisionnement n est pas organisé en filière linéaire Les fournisseurs des industries agroalimentaires sont divers : 56 % des établissements ayant répondu à l enquête ont indiqué qu ils s approvisionnent en matières auprès d autres IAA (63/112 répondants), 52 % auprès de coopératives, 41 % auprès d agriculteurs, 36 % auprès d abattoirs et 35 % auprès de commerces de gros. Les ¾ des établissements ont cité au moins 2 types de fournisseurs différents. Industries agroalimentaires Coopératives Agriculteurs Abattoirs Commerce de gros Types de fournisseurs des IAA vendéennes Nombre d entreprises ayant cité ce type de fournisseur dont nombre d'entreprises ayant uniquement cité ce type de fournisseur En nombre de citations : la somme des citations est supérieure au nombre d IAA enquêtées puisque ces dernières peuvent avoir plusieurs types de fournisseurs. Types de fournisseurs des IAA selon la taille des établissements Il n existe pas de véritable corrélation entre la taille des établissements et le type de fournisseurs, à l exception peut-être de ceux de moins de 30 qui s approvisionnent davantage auprès du commerce de gros. Industries agroalimentaires Commerce de gros < à à et plus Abattoirs Coopératives Agriculteurs 16% 18% 14% 26% 28% 5% 14% 19% 33% 15% 33% 28% 25% 24% 15% 40% 45% 45% 33% 26% Types de fournisseurs des IAA selon leur localisation Près de la moitié des établissements indique travailler avec des fournisseurs étrangers. Ces derniers sont essentiellement d autres IAA, des commerces de gros ou des abattoirs. 65 % des établissements qui ont des fournisseurs à l étranger comptent 30 et plus. Agriculteurs Coopératives Abattoirs Commerce de gros Industries agroalimentaires Local Régional National International 9% 20% 25% 46% 37% 43% 9% 11% 22% 29% 28% 21% 15% 25% 13% 48% 13% 8% 31% 49% 6% 5% 33% 56% CHAMBRE DE COMMERCE ET D INDUSTRIE DE LA VENDEE Département Attractivité des Territoires Mai

8 Les clients des Industries Agroalimentaires (89 % des IAA vendéennes) Bien que la grande distribution demeure le client principal des IAA vendéennes, ces dernières sont aussi très présentes dans le B2B La plupart des IAA travaille aussi bien en B2B (Business to business, soit une clientèle d entreprises IAA, commerce de gros, restauration hors domicile) qu en B2C (Business to consumer, soit une clientèle de particuliers grande distribution, commerce de détail, vente directe aux particuliers) : respectivement 81 % et 91 %. En effet, les canaux de distribution sont variés : 83 % des établissements ayant répondu à l enquête ont comme client la grande distribution (93/112 répondants), 63 % la restauration hors domicile, 62 % le commerce de gros, 56 % d autres IAA, 34 % le commerce de détail et 27 % la vente directe aux particuliers. Canaux de distribution des IAA vendéennes Grande distribution Restauration hors domicile Commerce de gros Industrie agroalimentaire Commerce de détail Vente directe particulier Nombre d entreprises ayant cité ce type de client dont nombre d'entreprises ayant cité ce type de client comme le client principal. En nombre de citations : la somme des citations est supérieure au nombre d IAA enquêtées puisque ces dernières peuvent avoir plusieurs types de fournisseurs Malgré cette diversité, la grande distribution reste pour une majorité des entreprises (63%) le principal client (en volume de CA). Marchés par taille d établissements : - Les petites entreprises sont celles qui opèrent le plus sur la vente directe au particulier (¾ des citations pour ce marché). - A l inverse, les établissements plus importants s orientent préférentiellement vers les autres canaux de distribution (grande distribution et B2B). 70 % des IAA ont au moins 3 types de canaux de distribution Répartition des IAA vendéennes selon le nombre de canaux de distribution Quelle que soit la taille des établissements, les IAA vendéennes disposent d une variété de type de clients. 1 type de client 2 types de client 3 types de client et plus 100 et plus 10% 12% 78% 30 à 99 28% 8% 64% 10 à 29 14% 10% 76% Moins de 10 21% 17% 63% 17% 12% 71% CHAMBRE DE COMMERCE ET D INDUSTRIE DE LA VENDEE Département Attractivité des Territoires Mai

9 L orientation des marchés, dont le rayonnement dépasse largement le cadre local et régional, démontre que les entreprises sont organisées pour travailler à une échelle nationale, sinon internationale. Si en toute logique la vente directe aux particuliers et le commerce de détail correspondent à une clientèle majoritairement située dans un espace local ou régional, les autres marchés des IAA rayonnent très largement jusqu à des échelles nationales, voire internationales. Structure du rayonnement géographique des IAA selon le type de clients - Local = marché au rayonnement uniquement local - Régional = marché au rayonnement au mieux régional dans la filière considérée (donc potentiellement du local au régional) -... Grande distribution 8% Local Régional National International 14% 43% 34% Restauration hors domicile 8% 12% 68% 12% 49 % des IAA travaillent au moins sur l un de leur marché à l international Commerce de gros 3% 12% 55% 29% International 49% Local 8% Régional 12% Industrie agroalimentaire Commerce de détail Vente directe particulier 10% 14% 30% 52% 24% 74% 24% 38% 8% 11% 11% 4% National 31% Répartition des types de produits selon les types de clients Type d offres des IAA vendéennes selon le type de clients Produits de 1ère transformation Les 2 Produits élaborés 28% 32% 24% 27% 48% 41% Vente directe particulier Commerce de détail B2C 59% 22% 19% 16% 14% 70% Grande distribution 21% 14% 65% Restauration hors domicile 40% 11% 48% Commerce de gros B2B 55% 34% 43% 7% 50% Industrie agroalimentaire 11% CHAMBRE DE COMMERCE ET D INDUSTRIE DE LA VENDEE Département Attractivité des Territoires Mai

10 Annexe1 : Taux de réponse à l enquête selon la taille et les effectifs des établissements ÉTABLISSEMENTS Vendée Réponses enquête TAUX DE REPONSE < % 10 à % 30 à % 100 et % TOTAL % EMPLOIS Vendée Réponses enquête TAUX DE REPONSE < % 10 à % 30 à % 100 et % TOTAL % Annexe 2 : Taux de réponse à l enquête selon le type d alimentation humaine ou animale ÉTABLISSEMENTS Vendée Réponses enquête TAUX DE REPONSE Alimentation humaine % Alimentation animale % TOTAL % EMPLOIS Vendée Réponses enquête TAUX DE REPONSE Alimentation humaine % Alimentation animale % TOTAL % CHAMBRE DE COMMERCE ET D INDUSTRIE DE LA VENDEE Département Attractivité des Territoires Mai

11 CHAMBRE DE COMMERCE ET D INDUSTRIE DE LA VENDEE Département Attractivité des Territoires Mai

12 Retrouvez l ensemble des travaux réalisés dans le cadre de l Observatoire de l Industrie de la CCI Vendée à l adresse suivante : Chambre de Commerce et d Industrie de la Vendée CS rue Olivier de Clisson La Roche-sur-Yon Cedex Département Attractivité des Territoires Tel : CHAMBRE DE COMMERCE ET D INDUSTRIE DE LA VENDEE Département Attractivité des Territoires Mai

Projet AgroMed Quality. Partie 4. Études de cas des entreprises agroalimentaires

Projet AgroMed Quality. Partie 4. Études de cas des entreprises agroalimentaires Projet AgroMed Quality Partie Études de cas des entreprises agroalimentaires La présente section reprend la méthodologie et les résultats d une enquête effectuée auprès des entreprises agricoles et/ou

Plus en détail

Les ressources, l économie et les perspectives de la construction bois en France

Les ressources, l économie et les perspectives de la construction bois en France Les ressources, l économie et les perspectives de la construction bois en France C. Piquet 1 Les ressources, l économie et les perspectives de la construction bois en France Christian Piquet France Bois

Plus en détail

Agreste Pays de la Loire. Les Pays de la Loire deuxième région française pour les industries agroalimentaires

Agreste Pays de la Loire. Les Pays de la Loire deuxième région française pour les industries agroalimentaires Agreste Agreste Janvier 2013 Les deuxième région française pour les industries agroalimentaires Avec 12,7 milliards d euros de chiffre d affaires et 2,3 milliards de valeur ajoutée dans les industries

Plus en détail

LES BESOINS EN FORMATION DES ENTREPRISES ARDENNAISES

LES BESOINS EN FORMATION DES ENTREPRISES ARDENNAISES LES BESOINS EN FORMATION DES ENTREPRISES ARDENNAISES Enquêtes : AGEFOS-PME, CGPME, CCI des Ardennes Analyse : Observatoire économique - CCI des Ardennes Direction de la formation, des études économiques,

Plus en détail

La Bio en France : repères

La Bio en France : repères La Bio en France : repères Plus d un million d hectares engagés en bio fin 25 467 producteurs engagés en bio en et plus de 26 211 au 30 juin 2014 12 577 transformateurs, distributeurs et importateurs Evolution

Plus en détail

Enquête sur les perspectives d avenir des points de vente spécialisés dans la distribution de produits Bio en Bretagne

Enquête sur les perspectives d avenir des points de vente spécialisés dans la distribution de produits Bio en Bretagne Inter Bio Bretagne vous informe Enquête sur les perspectives d avenir des points de vente spécialisés dans la distribution de produits Bio en Bretagne - Synthèse des résultats - Début, Inter Bio Bretagne

Plus en détail

Observatoire Prospectif des Métiers et des Qualifications dans les Métiers de l'alimentation

Observatoire Prospectif des Métiers et des Qualifications dans les Métiers de l'alimentation Institut d Informations et de Conjonctures Professionnelles 11, rue Christophe-Colomb 75008 Paris Tél. 01 47 20 30 33 Fax 01 47 20 84 58 iplusc@iplusc.com.fr. Observatoire Prospectif des Métiers et des

Plus en détail

Enquête Constructeurs Bois en région Rhône-Alpes - 2009 COMPTE-RENDU. Contexte. Objectif. Conditions de l enquête

Enquête Constructeurs Bois en région Rhône-Alpes - 2009 COMPTE-RENDU. Contexte. Objectif. Conditions de l enquête Enquête Constructeurs Bois en région Rhône-Alpes - 2009 COMPTE-RENDU Rédaction FIBRA - Mai 2011 Contexte La construction bois et plus particulièrement la maison bois connaît un véritable essor depuis quelques

Plus en détail

DEUX-TIERS DE LA PRODUCTION FRANCILIENNE DE LEGUMES ET DE FRUITS COMMERCIALISES EN CIRCUIT COURT

DEUX-TIERS DE LA PRODUCTION FRANCILIENNE DE LEGUMES ET DE FRUITS COMMERCIALISES EN CIRCUIT COURT Numéro 117 - Février 2012 Île-de-France Recensement agricole 2010 : les circuits-courts en Île-de-France. DEUX-TIERS DE LA PRODUCTION FRANCILIENNE DE LEGUMES ET DE FRUITS COMMERCIALISES EN CIRCUIT COURT

Plus en détail

Achats publics dans les services : les PME font jeu égal avec les grandes entreprises

Achats publics dans les services : les PME font jeu égal avec les grandes entreprises Achats publics dans les services : les PME font jeu égal avec les grandes entreprises Yohan Baillieul* Lorsqu elles achètent des prestations de services, les administrations s adressent autant à des petites

Plus en détail

ÉTUDE SUR LA TRAÇABILITÉ DANS L INDUSTRIE DE LA TRANSFORMATION AGROALIMENTAIRE AU QUÉBEC - Les faits saillants -

ÉTUDE SUR LA TRAÇABILITÉ DANS L INDUSTRIE DE LA TRANSFORMATION AGROALIMENTAIRE AU QUÉBEC - Les faits saillants - ÉTUDE SUR LA TRAÇABILITÉ DANS L INDUSTRIE DE LA TRANSFORMATION AGROALIMENTAIRE AU QUÉBEC - Les faits saillants - La traçabilité a été et est encore aujourd hui au cœur des discussions au niveau provincial,

Plus en détail

CREDIT MANAGEMENT SURVEY 2015

CREDIT MANAGEMENT SURVEY 2015 2 CREDIT MANAGEMENT SURVEY 2015 L étude de la gestion du risque clients par secteur d activité MÉTHODOLOGIE DE L ÉTUDE OBJECTIFS DE L ÉTUDE Bon nombre de professionnels de la relation financière clients

Plus en détail

Étude sur la distribution de viande en Aveyron

Étude sur la distribution de viande en Aveyron Commercialisation: Étude sur la distribution de viande en Aveyron Une enquête a été réalisée en 2012 sur le fonctionnement de l aval de la filière viande aveyronnaise afin de mieux comprendre les attentes

Plus en détail

SOMMAIRE 1 LA CONSOMMATION... 5 1.1 L EVOLUTION DE LA CONSOMMATION... 5 1.2 LES TENDANCES DE CONSOMMATION... 8 2 LA PRODUCTION...

SOMMAIRE 1 LA CONSOMMATION... 5 1.1 L EVOLUTION DE LA CONSOMMATION... 5 1.2 LES TENDANCES DE CONSOMMATION... 8 2 LA PRODUCTION... SOMMAIRE 1 LA CONSOMMATION... 5 1.1 L EVOLUTION DE LA CONSOMMATION... 5 1.2 LES TENDANCES DE CONSOMMATION... 8 2 LA PRODUCTION... 13 2.1 L EVOLUTION DE LA PRODUCTION... 13 2.2 LES PRODUCTEURS BIOLOGIQUES...

Plus en détail

Résultats de l enquête Atlant-Kis. l innovation»

Résultats de l enquête Atlant-Kis. l innovation» Résultats de l enquête Atlant-Kis «Innovation et services à l innovation» Le diagnostic du projet Atlant Kis Méthodologie proposée par la Navarre, coordinateur du projet Adaptable aux contextes régionaux

Plus en détail

Votre implantation à l étranger

Votre implantation à l étranger Votre implantation à l étranger Afin de déterminer la forme de présence la plus adaptée à la commercialisation de vos produits et de vos services, un choix est nécessaire entre quelques grandes options

Plus en détail

Effectif salarié moyen

Effectif salarié moyen Panorama des entreprises agroalimentaires - Région Nord Pas de Calais PREFET DE LA REGION NORD PAS DE CALAIS http://panorama-iaa.alimentation.gouv.fr/index.php3 TABLEAU I CHIFFRES CLES EAE 2007 Les données

Plus en détail

Les métiers du gaz et de l électricité, des métiers d avenir

Les métiers du gaz et de l électricité, des métiers d avenir Les métiers du gaz et de l électricité, des métiers d avenir thermique à flamme hydraulique nucléaire gaz : réseaux de transport, stockages et terminaux méthaniers réseaux de transport électriques distribution

Plus en détail

Compétitivité internationale des industries françaises des filières animales

Compétitivité internationale des industries françaises des filières animales Compétitivité internationale des industries françaises des filières animales Carl Gaigné Directeur de Recherche INRA RMT Economie des filières animales Compétitivité des filières animales françaises 10/12/13

Plus en détail

Caractérisation du travail saisonnier lié à la fréquentation touristique en Provence-Alpes-Côte d Azur en 2003

Caractérisation du travail saisonnier lié à la fréquentation touristique en Provence-Alpes-Côte d Azur en 2003 Caractérisation du travail saisonnier lié à la fréquentation touristique en Provence-Alpes-Côte d Azur en 2003 PROVENCE-ALPES-CÔTE D'AZUR RAPPORT D'ÉTUDE Septembre 2006 N 8 Cette étude a été réalisée dans

Plus en détail

culture chiffres PRODUCTION, DIFFUSION ET MARCHÉS Les entreprises du commerce du marché de l art 2009-4 François Rouet *

culture chiffres PRODUCTION, DIFFUSION ET MARCHÉS Les entreprises du commerce du marché de l art 2009-4 François Rouet * culture Secrétariat général Délégation au développement et aux affaires internationales Département des études, de la prospective et des statistiques 182, rue Saint-Honoré, 75033 Paris cedex 01 01 40 15

Plus en détail

Synthèse de l enquête insertion 2012. Situation professionnelle des ingénieurs IAARC diplômés en 2010 et 2011

Synthèse de l enquête insertion 2012. Situation professionnelle des ingénieurs IAARC diplômés en 2010 et 2011 Document interne : ne pas diffuser Synthèse de l enquête insertion 2012 Situation professionnelle des ingénieurs IAARC diplômés en 2010 et 2011 Marie-Camille BUSSENAULT marie-camille.bussenault@supagro.inra.fr

Plus en détail

La visioconfé réncé dans lés PME Brétonnés én 2015

La visioconfé réncé dans lés PME Brétonnés én 2015 La visioconfé réncé dans lés PME Brétonnés én 2015 La visioconférence est un nouveau moyen de communication de plus en plus utilisé dans le monde professionnel. Les entreprises peuvent organiser des réunions

Plus en détail

Enquête industrie Textile - Habillement - Cuir

Enquête industrie Textile - Habillement - Cuir [Texte] Enquête industrie Textile - Habillement - Cuir La CCI de la Vendée a mené, courant 2013, une enquête auprès des entreprises industrielles vendéennes afin d analyser la structuration et l organisation

Plus en détail

Promocash drive ouvre à PONTIVY Mardi 6 mars 2012

Promocash drive ouvre à PONTIVY Mardi 6 mars 2012 Communiqué de presse Février 2012 Promocash drive ouvre à PONTIVY Mardi 6 mars 2012 Promocash inaugure lundi 5 mars un nouveau drive à PONTIVY dans le Morbihan. Ce service répond à l attente des professionnels

Plus en détail

Observatoire de l artisanat Les artisans en Poitou-Charentes au 30 juin 2012. Région Poitou-Charentes

Observatoire de l artisanat Les artisans en Poitou-Charentes au 30 juin 2012. Région Poitou-Charentes Observatoire de l artisanat Les artisans en Poitou-Charentes au 30 juin 2012 Région Poitou-Charentes Edito Avec les chiffres clés de l artisanat au 30 juin 2012, l observatoire économique régional de l

Plus en détail

Numéro 25 - avril 2015. Les entreprises agroalimentaires en 2012

Numéro 25 - avril 2015. Les entreprises agroalimentaires en 2012 Agreste Les Dossiers - n 25 - avril 215 Numéro 25 - avril 215 Télécharger les données de l ensemble du dossier au format tableur Agreste Les Dossiers - n 25 - avril 215 Les entreprises agroalimentaires

Plus en détail

Les principaux secteurs d activité haut-marnais

Les principaux secteurs d activité haut-marnais Les principaux secteurs d activité haut-marnais Situation 2011 Document réalisé en mars 2012 à partir des données : Contact : CCIT - Observatoire économique 9, rue de la Maladière 52 000 - CHAUMONT Tél.

Plus en détail

LES CONSORTIUMS D EXPORTATION

LES CONSORTIUMS D EXPORTATION LES CONSORTIUMS D EXPORTATION Un outil pour la promotion des exportations des PME ORGANISATION DES NATIONS UNIES POUR LE DÉVELOPPEMENT INDUSTRIEL Qu est-ce qu un consortium d exportation? Les petites et

Plus en détail

ENQUETE CONJONCTURE 1 ER SEMESTRE 2013

ENQUETE CONJONCTURE 1 ER SEMESTRE 2013 ENQUETE CONJONCTURE 1 ER SEMESTRE 2013 Enquête réalisée par mail sur la période du 6 au 13 juin 2013 Préambule : Depuis fin 2011, la Chambre de métiers et de l artisanat réalise une enquête de conjoncture

Plus en détail

Les usages et besoins TIC des entreprises d Indre et Loire en 2012

Les usages et besoins TIC des entreprises d Indre et Loire en 2012 Les usages et besoins TIC des entreprises d Indre et Loire en 2012 Laure BERTHELEMY Mars 2013 L enquête : Le développement de l usage des Technologies de l Information et de la Communication (TIC) au sein

Plus en détail

IMPORTEURS - EXPORTATEURS

IMPORTEURS - EXPORTATEURS Août 2013 IMPORTEURS - EXPORTATEURS Service Etudes CCI Indre Importateurs - Exportateurs Toute reproduction interdite sans l autorisation de l auteur Page 1 SOMMAIRE Page LES OPERATEURS DU COMMERCE INTERNATIONAL

Plus en détail

DU NORD-PAS DE CALAIS ET L INTERNATIONAL

DU NORD-PAS DE CALAIS ET L INTERNATIONAL / LES ENTREPRISES 2008 DU NORD-PAS DE CALAIS ET L INTERNATIONAL /////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////2008 Observatoire

Plus en détail

Observatoire Prospectif des Métiers et des Qualifications dans les Métiers de l'alimentation

Observatoire Prospectif des Métiers et des Qualifications dans les Métiers de l'alimentation Institut d Informations et de Conjonctures Professionnelles 11, rue Christophe-Colomb 75008 Paris Tél. 01 47 20 30 33 Fax 01 47 20 84 58 iplusc@iplusc.com.fr. Observatoire Prospectif des Métiers et des

Plus en détail

Janvier 2013. Un point culminant en 2009

Janvier 2013. Un point culminant en 2009 Janvier 2013 Claude MALLEMANCHE Depuis janvier 2009, près de dix mille demandes d immatriculation d auto-entreprise ont été déposées en Limousin. Trois créateurs sur quatre déclarent qu ils n auraient

Plus en détail

ENQUETE AGROALIMENTAIRE 2012. Philippe PAYET MEFPIE

ENQUETE AGROALIMENTAIRE 2012. Philippe PAYET MEFPIE ENQUETE AGROALIMENTAIRE 2012 Philippe PAYET MEFPIE Introduction... 3 L Entreprise et son dirigeant... 4 L entreprise et son marché... 6 L entreprise et son personnel... 9 Projets de recrutement... 11 En

Plus en détail

La consommation des produits biologiques

La consommation des produits biologiques La Bio en France La consommation des produits biologiques Un marché de l ordre de 4 milliards d euros avec : 3,75 milliards d euros d achats de produits bio pour la consommation à domicile en 2011 158

Plus en détail

Les signes de Qualité

Les signes de Qualité Les signes de Qualité C1-1. PRENDRE EN CHARGE la clientèle Les appellations, labels et sigles de qualité Définition des labels et signes de qualité : AOC, AOP, IGP, AB, Identifier les différents labels

Plus en détail

PANORAMA DE BRANCHE PARFUMERIE SELECTIVE. www.ffps.fr 2013 (données 2012)

PANORAMA DE BRANCHE PARFUMERIE SELECTIVE. www.ffps.fr 2013 (données 2012) PANORAMA DE BRANCHE PARFUMERIE SELECTIVE www.ffps.fr 2013 (données 2012) 1 SOMMAIRE Données économiques La Parfumerie Sélective p 3 Le marché de la Parfumerie Sélective p 3 L organisation du marché p 5

Plus en détail

ZOOM ETUDES L agroalimentaire. Auditorium de l Institut Français du Bénin 07 novembre 2015

ZOOM ETUDES L agroalimentaire. Auditorium de l Institut Français du Bénin 07 novembre 2015 ZOOM ETUDES L agroalimentaire Auditorium de l Institut Français du Bénin 07 novembre 2015 Agroalimentaire Un secteur dynamique et polyvalent Premier secteur industriel français en chiffre d affaires, le

Plus en détail

pde Plan de déplacements entreprise

pde Plan de déplacements entreprise pde pde Plan de déplacements entreprise Observatoire Principaux résultats des enquêtes Territoire d appartenance Diversité des entreprises enquêtées Parmi les 138 employeurs enquêtés, 82 % sont situés

Plus en détail

Communiqué de presse. Ouverture du nouveau magasin Promocash À SAINT LÔ Jeudi 12 juin

Communiqué de presse. Ouverture du nouveau magasin Promocash À SAINT LÔ Jeudi 12 juin Communiqué de presse Ouverture du nouveau magasin Promocash À SAINT LÔ Jeudi 12 juin Promocash ouvre son nouveau magasin à SAINT LÔ jeudi 12 juin Ce site a pour objectif d offrir à sa clientèle de professionnels

Plus en détail

Les PME à l international en région Centre-Val de Loire 27/01/15

Les PME à l international en région Centre-Val de Loire 27/01/15 Les PME à l international en région Centre-Val de Loire Le partenariat Une étude en partenariat avec Connaître les spécificités des PME exportatrices de la région Centre-Val de Loire 2 Le contexte éléments

Plus en détail

Résultats de l enquête de satisfaction de la revue de presse

Résultats de l enquête de satisfaction de la revue de presse Résultats de l enquête de satisfaction de la revue de presse Réalisée quotidiennement par la CCI de Quimper Cornouaille, la revue de presse a pour objectif de présenter l essentiel de l actualité économique

Plus en détail

Le réseau français des Grossistes Sanitaire-Chauffage

Le réseau français des Grossistes Sanitaire-Chauffage LES DONNEES DE MARCHÉ DE DEVELOPPEMENT CONSTRUCTION Le réseau français des Grossistes Sanitaire-Chauffage Données 2011 Espace Gallieni - 150 rue Gallieni - 92100 BOULOGNE-BILLANCOURT - France Tél : 33

Plus en détail

Master Marketing et développement commercial

Master Marketing et développement commercial Faculté des Sciences Economiques et de Gestion 27/28 Master Marketing et développement commercial Lieu de formation : Clermont Ferrand Références de l'enquête : 22 diplômés issus de la promotion 28 de

Plus en détail

UN RESEAU COOPERATIF COHERENT SOLIDAIRE ET DURABLE

UN RESEAU COOPERATIF COHERENT SOLIDAIRE ET DURABLE DOSSIER DE PRESSE ADOM'ETHIC MAI 2010 p 1 INTRODUCTION UN RESEAU COOPERATIF COHERENT SOLIDAIRE ET DURABLE Le secteur des services à la personne a connu une croissance rapide ces quatre dernières années,

Plus en détail

Licence professionnelle Management des relations commerciales

Licence professionnelle Management des relations commerciales Promotion 29/2 Site : Clermont-Ferrand Licence professionnelle Management des relations commerciales Objectifs de cette licence professionnelle : D'une part, former des étudiants destinés à intégrer le

Plus en détail

L AGROALIMENTAIRE DANS BROME-MISSISQUOI C EST: 124 ENTREPRISES PLUS DE 1000 EMPLOIS

L AGROALIMENTAIRE DANS BROME-MISSISQUOI C EST: 124 ENTREPRISES PLUS DE 1000 EMPLOIS FOCUS AGROALIMENTAIRE BROME-MISSISQUOI 2011 L AGROALIMENTAIRE DANS BROME-MISSISQUOI C EST: 124 ENTREPRISES UN CHIFFRE D AFFAIRE ANNUEL DE PRÈS DE 67MILLIONS PLUS DE 1000 EMPLOIS La transformation agroalimentaire

Plus en détail

les facilités d approvisionnement en matières premières la proximité du marché acheteur les infrastructures (ports, aéroports, routes, )

les facilités d approvisionnement en matières premières la proximité du marché acheteur les infrastructures (ports, aéroports, routes, ) Chap 12 : Les firmes multinationales dans l économie mondiale Les entreprises qui produisaient et se concurrençaient autrefois sur leur marché national agissent désormais au niveau mondial. La plupart

Plus en détail

Observatoire des SARL à libre capital à Paris

Observatoire des SARL à libre capital à Paris Observatoire des SARL à libre capital à Paris Bilan de juin 2005 Depuis août 2003, le greffe suit et analyse mensuellement l évolution des SARL à libre capital. Cet Observatoire, créé au lendemain de la

Plus en détail

A la recherche de vents porteurs

A la recherche de vents porteurs OCTOBRE 2014 A la recherche de vents porteurs Le bilan d activité des TPE-PME pour le troisième trimestre s inscrit dans le prolongement des trimestres précédents. Après avoir été un peu plus favorable

Plus en détail

Synthèse. Dynamique de l emploi. J0Z-Ouvriers non qualifiés de la manutention

Synthèse. Dynamique de l emploi. J0Z-Ouvriers non qualifiés de la manutention J0Z-Ouvriers non qualifiés de la manutention Synthèse Les ouvriers non qualifiés de la manutention assurent le chargement, le déchargement, le tri, l emballage et l expédition de marchandises. Ils sont

Plus en détail

METROPOLE DE LYON ET NOUVEAU RHONE

METROPOLE DE LYON ET NOUVEAU RHONE DIRECCTE Service ESE Février 2015 METROPOLE DE LYON ET NOUVEAU RHONE Situation socio-économique Direccte Service étude, statistique, évaluation Février 2015 DIRRECTE Service ESE Février 2015 Sommaire Bref

Plus en détail

NOTICE EXPLICATIVE DU BUSINESS PLAN PACA ÉMERGENCE

NOTICE EXPLICATIVE DU BUSINESS PLAN PACA ÉMERGENCE NOTICE EXPLICATIVE DU BUSINESS PLAN PACA ÉMERGENCE Préambule Le Business Plan (ou plan d affaire) est un document qui décrit le projet d activité, fixe des objectifs, définit les besoins en équipements,

Plus en détail

Légère reprise sur le premier trimestre: de premiers signes encourageants. Effectifs IAA

Légère reprise sur le premier trimestre: de premiers signes encourageants. Effectifs IAA Note de Conjoncture N 66 Page 1 Légère reprise sur le premier trimestre: de premiers signes encourageants Effectifs IAA 540 000 530 000 520 000 510 000 500 000 490 000 480 000 Source : Acoss, calculs ANIA

Plus en détail

DOSSIER : LE MARCHE Les produits surgelés

DOSSIER : LE MARCHE Les produits surgelés DOSSIER : LE MARCHE Les produits surgelés Sommaire -Définition, qu est ce qu un produit surgelé? -principe du surgelé -Politique produits et stratégie croissante -Les chiffres, parts de marché en tableau

Plus en détail

de France Bois Forêt

de France Bois Forêt Observatoire économique de France Bois Forêt Observatoire national de la 2012 es entreprises doivent disposer des informations stratégiques pour se développer sur leur marché. La collecte, l analyse, la

Plus en détail

Observatoire. de la Responsabilité Sociétale de l Entreprise (RSE) EDITION 2012

Observatoire. de la Responsabilité Sociétale de l Entreprise (RSE) EDITION 2012 Observatoire de la Responsabilité Sociétale de l Entreprise (RSE) EDITION 2012 ÉDITORIAL En 1987, la commission Bruntland donne la définition du développement durable «le développement durable répondrait

Plus en détail

34. Les activités commerciales

34. Les activités commerciales 66 34. Les activités commerciales Eléments de méthodologie La notion d offre commerciale (nombre, surfaces commerciales, emplois) Depuis 1995, la Chambre de Commerce et d Industrie de Morlaix dispose d

Plus en détail

Master Chef de projet en développement de produits pour la pharmacie

Master Chef de projet en développement de produits pour la pharmacie Faculté de pharmacie Master Chef de projet en développement de produits pour la pharmacie Lieu de formation : Clermont Ferrand 7/8 Références de l'enquête : diplômés issus de la promotion 8 de ce (9 femmes

Plus en détail

Innovation Investissement International Trésorerie Création Transmission oseo.fr

Innovation Investissement International Trésorerie Création Transmission oseo.fr OSEO et le soutien de l innovation Innovation Investissement International Trésorerie Création Transmission oseo.fr Notre mission Soutenir l innovation et la croissance des entreprises Par nos trois métiers

Plus en détail

L e conomie sociale et solidaire dans le de partement de la Loire en 2010

L e conomie sociale et solidaire dans le de partement de la Loire en 2010 L e conomie sociale et solidaire dans le de partement de la Loire en 2010 I. Chiffres généraux Année 2010 Nombre d'établissements Effectifs au 31/12 Nombre d'etp Rémunération brute annuelle en Associations

Plus en détail

Etude sur l équipement des TPE / PME. en complémentaire santé

Etude sur l équipement des TPE / PME. en complémentaire santé Département Évaluation des Politiques Sociales Etude sur l équipement des TPE / PME en complémentaire santé Synthèse des résultats Léopold GILLES Pauline JAUNEAU Juillet 2012 1 Contexte et objectifs Dans

Plus en détail

APPRENTISSAGE ÔTELLERIE RESTAURATION SANTÉ MANAGEMENT COMMERCE COMPTABILITÉ AGROALIMENTAIR. Notre mission : vous apprendre un métier

APPRENTISSAGE ÔTELLERIE RESTAURATION SANTÉ MANAGEMENT COMMERCE COMPTABILITÉ AGROALIMENTAIR. Notre mission : vous apprendre un métier PPR P APPRENTISSAGE ÔTELLERIE RESTAURATION SANTÉ MANAGEMENT COMMERCE COMPTABILITÉ AGROALIMENTAIR Notre mission : vous apprendre un métier Le Centre de Formation des Apprentis Régional de la Chambre de

Plus en détail

Observatoire du design en Rhône-Alpes

Observatoire du design en Rhône-Alpes Observatoire du design en Rhône-Alpes 2013 2014 Le codesign La région Rhône-Alpes, deuxième région française pour la concentration de designers et d entreprises utilisatrices de design, a structuré depuis

Plus en détail

Aperçu général IFS BRC

Aperçu général IFS BRC Aperçu général IFS BRC Il existe de très nombreux référentiels pour la maîtrise de la sécurité des denrées alimentaires DS3027 Aldi system Kraft food system ISO14001 EFSIS IFS Mc Donalds system AG9000

Plus en détail

Atelier Achat Responsable. 9 décembre 2014. Initiative Bio Bretagne

Atelier Achat Responsable. 9 décembre 2014. Initiative Bio Bretagne Atelier Achat Responsable 9 décembre 2014 Initiative Bio Bretagne Qu est ce qu Initiative Bio Bretagne? Initiative Bio Bretagne est une plate-forme, un réseau d'entreprises et d'acteurs bretons souhaitant

Plus en détail

ANCRÉ PAR NOS RESSOURCES

ANCRÉ PAR NOS RESSOURCES ANCRÉ PAR NOS RESSOURCES VOUS VOULEZ DIVERSIFIER VOS ACTIVITÉS? VOUS DÉSIREZ UN APPROVISIONNEMENT GARANTI POUR VOTRE ENTREPRISE? DÉVELOPPER DE PLUS GRANDS MARCHÉS ET DISCUSTER DIRECTEMENT AVEC LES CONSOMMATEURS?

Plus en détail

Avec 464 000 entreprises et un chiffre

Avec 464 000 entreprises et un chiffre 8.1 Chiffres clés de la construction Avec 464 entreprises et un chiffre d affaires de 272 milliards d euros en 211, la construction représente 16 % des entreprises et 7 % du chiffre d affaires de l ensemble

Plus en détail

Masters OBSER VATOIRE. Sciences / Technologies / Santé OBSERVATOIRE CARREFOUR DES ÉTUDIANTS. Université de Limoges

Masters OBSER VATOIRE. Sciences / Technologies / Santé OBSERVATOIRE CARREFOUR DES ÉTUDIANTS. Université de Limoges Université de Limoges Masters Sciences / Technologies / Santé L'insertion professionnelle des diplômés DE Masters à l'université de Limoges Résultats par mention et par spécialité (promotion 2005-2006)

Plus en détail

Enquête auprès des acteurs économiques de la Relation Client

Enquête auprès des acteurs économiques de la Relation Client Enquête auprès des acteurs économiques de la Relation Client Mission Nationale de la Relation Client / AGEFOS PME Avril 2011 Nobody s Unpredictable Fiche technique Etude et sondage effectués pour Observatoire

Plus en détail

Consommateurs & commerces drômois : comment ça fonctionne? Juin 2014. Service commerce Tel 04 75 75 70 34

Consommateurs & commerces drômois : comment ça fonctionne? Juin 2014. Service commerce Tel 04 75 75 70 34 Consommateurs & commerces drômois : comment ça fonctionne? Juin 2014 Service commerce Tel 04 75 75 70 34 L observatoire du commerce et de la consommation Objectifs : La connaissance de l offre commerciale

Plus en détail

production d eaux embouteillées boissons rafraîchissantes sans alcool bières filière Attaché commercial commercial marketing www.cpnef.

production d eaux embouteillées boissons rafraîchissantes sans alcool bières filière Attaché commercial commercial marketing www.cpnef. production d eaux embouteillées boissons rafraîchissantes sans alcool bières filière Attaché commercial commercial marketing www.cpnef.info CQP validé par la CPNE de la branche «Production d eaux embouteillées,

Plus en détail

Organisme Certificateur Associatif. la qualité a une origine

Organisme Certificateur Associatif. la qualité a une origine Organisme Certificateur Associatif la qualité a une origine Présentation de CERTIPAQ - Association Loi 1901, à but non lucratif, créée en 1997 - Spécialisée dans les filières agricoles et agroalimentaires

Plus en détail

Vos achats de formation. Synthèse

Vos achats de formation. Synthèse Centre pour le développement de l information sur la formation permanente Vos achats de formation Tendances d actualité : enquête auprès de 125 entreprises Synthèse Mars 2012 Enquête Centre Inffo, mars

Plus en détail

Communiqué de presse. Inauguration du nouveau magasin Promocash À CAEN-COLOMBELLES Mercredi 16 novembre à partir de 18h

Communiqué de presse. Inauguration du nouveau magasin Promocash À CAEN-COLOMBELLES Mercredi 16 novembre à partir de 18h Communiqué de presse Inauguration du nouveau magasin Promocash À CAEN-COLOMBELLES Mercredi 16 novembre à partir de 18h Promocash inaugure son nouveau magasin à Caen-Colombelles. Ce site remplace celui

Plus en détail

SYNTHESE DES RESULTATS «Les enjeux de la fonction immobilière des entreprises à l horizon 2017»

SYNTHESE DES RESULTATS «Les enjeux de la fonction immobilière des entreprises à l horizon 2017» SYNTHESE DES RESULTATS «Les enjeux de la fonction immobilière des entreprises à l horizon 2017» L OMI a réalisé en novembre 2014, en partenariat avec l ADI, l Association des Directeurs Immobiliers, une

Plus en détail

Synthèse. Dynamique de l emploi. L0Z-Secrétaires

Synthèse. Dynamique de l emploi. L0Z-Secrétaires L0Z-Secrétaires Synthèse En moyenne sur la période 2007-2009, 484 000 personnes exercent le métier de secrétaire, assurant des fonctions de support, de coordination, de gestion et de communication. Les

Plus en détail

Master Marketing et commercialisation parcours marketing, management et développement de projet

Master Marketing et commercialisation parcours marketing, management et développement de projet Faculté des Sciences Economiques et de Gestion Master Marketing et commercialisation parcours marketing, management et développement de projet 8/9 Lieu de formation : Clermont-Ferrand Références de l'enquête

Plus en détail

Licence. Professionnelle Distech

Licence. Professionnelle Distech Licence Professionnelle Distech Logistiue et commercialisation des boissons Formation alternée en apprentissage Formation universitaire en 1 an Gratuite et rémunérée LA FORMATION DEDIÉE AUX MÉTIERS DE

Plus en détail

Au service De l économie régionale

Au service De l économie régionale Au service De l économie régionale Enquête sur la participation des entreprises bretonnes aux projets européens Contexte BDI a précédemment mené deux enquêtes en 2005 et en 2010 sur la participation des

Plus en détail

Catalogue Audit & Conseil 2015

Catalogue Audit & Conseil 2015 Catalogue Audit & Conseil 2015 Because you care about CONSUMERS HEALTH HACCP Expertise, votre partenaire en sécurité des aliments Présentation du catalogue 3 solutions pour vous accompagner Audit : Mesure

Plus en détail

Financement des IAA et transmission des entreprises

Financement des IAA et transmission des entreprises Les industries agroalimentaires Financement des IAA et transmission des entreprises Quelques constats issus de la Mission conjointe CGAAER/IGF de mai 2012 Académie de l agriculture - 6 mai 2015 MINISTÈRE

Plus en détail

dans les entreprises en pays de la loire Réalité, besoins & perspectives

dans les entreprises en pays de la loire Réalité, besoins & perspectives Les USAGES DES TIC dans les entreprises en pays de la loire Réalité, besoins & perspectives é d i t i o n 2 0 0 9 1 Des ÉQUIPEMENTS qui se sont généralisés Une informatisation qui a atteint un seuil L

Plus en détail

P.1 LES FORMATIONS PRIORITAIRES : PLUS COURTES, ET S ADRESSANT PLUS QUE LES AUTRES FORMATIONS À DES DEMANDEURS D EMPLOI DE NIVEAU CAP/BEP

P.1 LES FORMATIONS PRIORITAIRES : PLUS COURTES, ET S ADRESSANT PLUS QUE LES AUTRES FORMATIONS À DES DEMANDEURS D EMPLOI DE NIVEAU CAP/BEP ÉCLAIRAGES ET SYNTHÈSES SEPTEMBRE 2015 N 17 SOMMAIRE P.1 LES FORMATIONS PRIORITAIRES : PLUS COURTES, ET S ADRESSANT PLUS QUE LES AUTRES FORMATIONS À DES DEMANDEURS D EMPLOI DE NIVEAU CAP/BEP P.3 6 PERSONNES

Plus en détail

NOM : PRENOM : CLASSE :

NOM : PRENOM : CLASSE : 3ENT1 S1C I - DEFINITION Une entreprise est un ensemble de moyens (personnel et capital) réunis et organisés destinés à produire des biens et/ou des services qui seront vendus pour réaliser des bénéfices.

Plus en détail

Le Baromètre 2 de l accompagnement des PME en Afrique (2014)

Le Baromètre 2 de l accompagnement des PME en Afrique (2014) Le Baromètre 2 de l accompagnement des PME en Afrique (2014) Réalisé par l Union des Chambres de Commerce d Industrie et d Agriculture de l Union des Comores Avec la Conférence Permanente des Chambres

Plus en détail

Un climat des affaires conforté

Un climat des affaires conforté JUILLET 2015 Un climat des affaires conforté Même si une part toujours importante de TPE/PME enregistre un recul du chiffre d affaires, le bilan du 2 e trimestre marque une amélioration sensible, confirmée

Plus en détail

Charnières et Verrouillages

Charnières et Verrouillages Toutes les solutions de et Verrouillages La société PINET propose, depuis 6 générations, des produits pour applications industrielles. Comptant parmi les leaders européens, la société investit dans des

Plus en détail

Les principaux secteurs d activité haut-marnais

Les principaux secteurs d activité haut-marnais Principaux secteurs d activité haut-marnais Bilan Les principaux secteurs d activité haut-marnais BILAN édition 2011 Document réalisé en partenariat avec Observatoire Economique de la Haute-Marne Principaux

Plus en détail

BAROMETRE SUR LE FINANCEMENT ET L ACCES AU CREDIT DES PME

BAROMETRE SUR LE FINANCEMENT ET L ACCES AU CREDIT DES PME pour BAROMETRE SUR LE FINANCEMENT ET L ACCES AU CREDIT DES PME - Vague 5 - Contacts : Frédéric Dabi / Flore-Aline Colmet Daâge Avril 2010 Note méthodologique Etude réalisée pour : KPMG et CGPME Echantillon

Plus en détail

M W Q O c t o b r e 2 0 1 0

M W Q O c t o b r e 2 0 1 0 Certification ISO 9001 Enquête «entrants» et «sortants» M W Q O c t o b r e 2 0 1 0 MWQ/MESURER/Enquêtes sur la certification/2010/iso 9001 1 1. Introduction Le document «Baromètre Qualité Bilan 2008»

Plus en détail

Observatoire des politiques publiques :

Observatoire des politiques publiques : Observatoire des politiques publiques : Les Français et l économie sociale et solidaire Sondage Ifop pour Acteurs Publics Contact Ifop : Damien Philippot Directeur des Etudes Politiques Département Opinion

Plus en détail

L emploi à temps partiel et les parcours professionnels des salariés dans la branche de la pharmacie d officine Synthèse

L emploi à temps partiel et les parcours professionnels des salariés dans la branche de la pharmacie d officine Synthèse L emploi à temps partiel et les parcours professionnels des salariés dans la branche de la pharmacie d officine Synthèse Observatoire des métiers des Professions Libérales 52-56 rue Kléber - 92309 LEVALLOIS-PERRET

Plus en détail

Transformation digitale et communication interne

Transformation digitale et communication interne Transformation digitale et communication interne Présentation des résultats de l enquête en ligne Novembre 2015 Sommaire 1 2 3 4 Profil des répondants et de leur organisation Position et rôle : perception

Plus en détail

Transmission / Reprise d entreprises et valorisation des savoir-faire. FISAC : Action n 4

Transmission / Reprise d entreprises et valorisation des savoir-faire. FISAC : Action n 4 Transmission / Reprise d entreprises et valorisation des savoir-faire FISAC : Action n 4 L Artisanat en Maurienne Quelques chiffres 1 152 entreprises artisanales (11,5% des entreprises artisanales de Savoie)

Plus en détail

Les entreprises exportatrices

Les entreprises exportatrices Chiffres & données 2006 Édition 2007 Observatoire régional de l information économique des CCI des Pays de la Loire Les entreprises exportatrices DES Pays de la Loire Réalité, besoins & perspectives Les

Plus en détail

L OMI, l Observatoire du management immobilier, créé

L OMI, l Observatoire du management immobilier, créé 48 4 MANAGEMENT IMMOBILIER : COMMENT LES ENTREPRISES GÈRENT LEUR SIÈGE SOCIAl Par Ingrid Nappi-Choulet, professeur à l ESSEC, fondatrice et responsable de l Observatoire du management immobilier. 4.1 /

Plus en détail