NOM PRÉNOM DATE EXTENSION D UNE GAMME DE PRODUIT

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "NOM PRÉNOM DATE EXTENSION D UNE GAMME DE PRODUIT"

Transcription

1 NOM PRÉNOM DATE EXTENSION D UNE GAMME DE PRODUIT

2 fonctions et les services. 1 " Pour fonctionner une a besoin à la fois de: dans le but de fabriquer des biens OU des services En vue de réaliser des bénéfices

3 2 ' Une entreprise peut produire des biens ou des services. - Un bien est un objet que l on peut voir, toucher, c est de la matière : ( exemples: voitures, meubles, vêtements..) - ( Un service est une action, c est quelque chose que l on ne peut pas toucher, un service est immatériel. ( exemples: coiffure, plomberie, assurance, banque, transport, soins..) % % $ Le capital est la somme d argent «apportée» par une ou plusieurs personnes à la création d une entreprise pour, par exemple, acheter ou louer des locaux, des machines, du matériel de transport % % % $ La raison sociale est le nom de l entreprise ( exemple: Electricité De France est la raison sociale de l entreprise qui «distribue» l électricité en France). ) % % * +, Il ne faut pas confondre bénéfice et chiffre d affaire. - Le Chiffre d affaire est la somme obtenue par la vente des produits ou services. - Le bénéfice est l argent restant après avoir ôté du chiffre d affaire tout ce que l entreprise a dû payer pour produire les produits ou services. Bénéfice = Chiffre d affaire Coûts ( matières premières, main d œuvre, locaux, machines...) Le bénéfice sert : - à rémunérer le ou les propriétaire(s) et éventuellement le ou les associé(s). - à financer le développement de l entreprise ( recherche de nouveaux produits, achat ou location de nouveaux locaux ou matériels )

4 fonctions et les services. & 3 "# $

5 fonctions et les services. 4 L entreprise vend des biens ou des services à des clients. L entreprise achète des matières premières à des fournisseurs. L entreprise emprunte et dépose de l argent auprès des banques. Les administrations accordent, quelquefois, des subventions à l entreprise, celle-ci paie des impôts et des taxes à l État. L entreprise paie des salaires à ses employés, en échange ceux-ci fournissent du travail. L entreprise étudie les produits concurrents, elle doit surveiller les nouveaux produits concurrents mis sur le marché et étudier les produits déjà existants ( prix, qualité), afin de rester compétitive. Une entreprise ( le donneur d ordre) utilise, quelquefois, les compétences d une entreprise de sous-traitance qui réalisera des produits. Exemple: L entreprise RENAULT ne réalise pas toutes les pièces des voitures qu elle produit, RENAULT réalise principalement du montage les différentes pièces sont donc réalisées par des sous-traitants. L avantage est que RENAULT n a pas besoin de posséder toutes les machines permettant la fabrication des différentes pièces nécessaires à la réalisation d une voiture. Le sous-traitant obéit aux directives du donneur d ordre et réalise les produits demandés selon un CAHIER DES CHARGES. Le Cahier des charges est un document qui regroupe toutes les spécificités du produit à fabriquer, il sert de contrat entre le donneur d ordre et le sous-traitant. Le donneur d ordre passe une commande de pièces à différents sous-traitants en joignant un cahier des charges précisant le détail des pièces Entreprise «donneur d ordre» (réalise le montage) Les différents soustraitants réalisent les pièces pour l entreprise «donneur d ordre» Pièces réalisées par différentes entreprises sous-traitantes

6 5 $% & On peut classer les entreprises selon plusieurs critères: La taille ( petite, moyenne, grande ou multinationale) Le secteur ( primaire, secondaire, tertiaire) l activité ( agricole, industrielle, artisanale, prestataires de services, commerciale) La forme juridique ( SA, SARL, EURL..) -., $% & $ $% % $$ Petite entreprise ( moins de 50 employés). Moyenne entreprise ( 50 à 500 employés). Grande entreprise ( plus de 500 employés). Multinationale : elles sont implantées dans plusieurs pays ( exemple: Mac Donald ) /., $% & $ $ ' $% ' & % : Il regroupe les entreprises utilisant des ressources naturelles. Ces entreprises sont des entreprises agricoles, de pêche ou d extraction. Exemples: (Bûcheron, extraction de pétrole, pêcheur, producteur de fruits et de légumes.) ' % : Il regroupe les entreprises qui produisent des biens. On distingue 2 types d entreprises appartenant au secteur secondaire: - Les entreprises industrielles qui achètent des matières premières pour fabriquer des produits. Il y a transformation de matières. Ces entreprises ne vendent pas directement au consommateur. Exemples: (Renault, Michelin, Moulinex, Vickers à Witry-Lès-Reims.)

7 6 - Les entreprises artisanales qui fabriquent des produits et les vendent directement au public. Exemples: (Menuisier, boulanger, poissonnier.) ' % Il regroupe les entreprises prestataires de services et commerciales. - Les entreprises prestataires de services: ce sont des entreprises qui n ont pas pour activité principale de vendre un produit mais de «rendre» un service. Exemples: (plombier, assureur, banquier, médecin, restaurateur, transporteur.) - Les entreprises commerciales: ce sont des entreprises qui achètent un produit pour le revendre sans qu il subisse de transformation. Exemples: (Carrefour, Castorama, Galeries Lafayette, Conforama.) Exemple : Exploitation Minière (Extraction du minerai de fer) Acierie (Transforma tion du minerai de fer en acier) Fabricants de pièces automobiles Usine Peugeot Concessionnaire Peugeot Secteur primaire Secteur secondaire Entreprises industrielles Secteur Tertiaire Entreprise commerciale

8 fonctions et les services. 7 /., $% & $ $% & 0' 1 ' On classe les entreprises en plusieurs types selon la nature de leur financement: - les coopératives - les entreprises publiques - les entreprises privées (individuelles ou sociétés) $ % : Plusieurs personnes ( les coopérateurs) s associent afin de créer une coopérative. Ils mettent en commun l argent nécessaire à la création de l entreprise et leur travail. Les coopératives ne sont pas des entreprises comme les autres, elles ne recherchent pas les bénéfices mais un idéal : «faire l éducation et la promotion sociale de leurs membres (les coopérateurs)» Exemple: Une coopérative viticole de Champagne : ( après les vendanges, tous les coopérateurs apportent leurs grappes de raisin à la coopérative, celle-ci va pressurer les grappes puis mettre en bouteille, les coopérateurs récupèrent les bouteilles. L avantage est que les différents viticulteurs n ont pas besoin de posséder leur propre matériel ( pressoir, appareil pour mettre en bouteilles... ) car ce matériel est très cher. $ ' 2 $1 ' : Le capital et le pouvoir appartiennent à l Etat ou à une collectivité publique ( département, commune..) Exemples: SEITA, EDF-GDF, SNCF, Hopitaux ) $ : le capital est apporté par une ou plusieurs personnes. Il existe 2 types d entreprises privées: - Les entreprises individuelles: le capital est apporté par une seule personne ( EI, EURL ) - Les sociétés: le capital est apporté par plusieurs personnes ( SNC, SARL, SA )

9 fonctions et les services. 8 Voici un tableau simplifié des principales entreprises privées Types d entreprise Nombre de propriétaire(s), associé(s) ou actionnaire(s) Capital minimum Dirigeant(s) Responsabilité financière en cas de faillite EI Entreprise Individuelle Une personne ( un propriétaire) 0 Le propriétaire Illimitée sur ses biens personnels EURL Entreprise Unipersonnelle à Responsabilité Limitée Une personne ( un sociétaire) 7500 Le sociétaire Limitée sur les capitaux apportés, illimitée sur ses biens personnels en cas de faute SNC Société en Nom Collectif Au moins 2 personnes ( 1 ou plusieurs gérant(s) et 1 ou plusieurs associé(s)) 0 Un ou plusieurs gérant(s) sous le contrôle du ou des associé(s) Illimitée sur tous les biens personnels des gérants et associés SARL Société À Responsabilité Limitée Au moins 2 Au plus Le(s) gérant(s) nommé(s) par les associés Illimitée sur tous les biens pour le(s) dirigeant(s), en cas de faute. Limitée sur les capitaux apportés pour les associés. SA Société Anonyme Au moins 7 actionnaires PDG (Président Directeur Général) 1 DG ( Directeur Général) sous le contrôle du CA (Conseil d Administration) Illimitée sur tous les biens pour le(s) dirigeant(s), en cas de faute. Limitée sur les capitaux apportés pour les associés.

10 fonctions et les services. % ' ' ' *$ $, 9 COMMERCIALE ACHATS VENTES MARKETING APRÈS-VENTE DIRECTION TECHNIQUE PUBLICITÉ-PROMOTION BUREAU D ÉTUDE BUREAU DES MÉTHODES La direction détermine la politique de l entreprise. La direction organise aussi la circulation des informations au sein de l entreprise et ses relations avec le milieu extérieur. ADMINISTRATIVE PRODUCTION QUALITÉ SÉCURITÉ MAINTENANCE FINANCIÈRE RELATIONS HUMAINES

11 10 TRAVAIL A FAIRE : Répondre aux questions en faisant des phrases correctes et complètes. Lire les fiches 1 et 2. 1 ) Recopie la phrase présentée sous forme de schéma (fiche 1). 2 ) Quelle est la différence entre biens et services? 3 ) Qu appelle t-on le capital? 4 ) Qu appelle t-on la raison sociale d une entreprise? 5 ) Qu appelle t-on le chiffre d affaire d une entreprise? 6 ) Qu est-ce que le bénéfice? A quoi sert-il? Lire les fiches 3 et 4. 7 ) Reproduire le schéma de la fiche 3 (sans les dessins) puis reporter sur les flèches les phrases suivantes : - achète des matières premières - vendent des matières premières - emprunte et dépose de l argent - prête de l argent - vend des biens ou des services - paie des biens ou des services - étudie les produits concurrents - accordent des subventions - paie des impôts et des taxes - fournissent du travail - paie des salaires - réalise des produits selon un cahier des charges - réalise une commande de produits selon un cahier des charges 8 ) Qu est-ce qu un cahier des charges? 9 ) Selon le texte ci-dessous, préciser qui est le donneur d ordre et qui est le sous-traitant. L entreprise TOUTENBOIS fabrique, entre autres, des armoires vitrées mais elle ne dispose pas de machines pour découper le verre, elle fait donc appel à une entreprise spécialisée VITRECLAIR qui lui fabrique les carreaux aux dimensions voulues selon un cahier des charges bien défini. Lire les fiches 5, ) Quels sont les différents types de classement des entreprises? 11 ) Compléter par des croix le premier tableau de la fiche élève n 1.

12 fonctions et les services. # $% & 11 Lire les fiches 7 et ) En quoi les coopératives sont-elles différentes des autres entreprises? ) A qui appartient le capital et le pouvoir des entreprises publiques? 14 ) Compléter les colonnes 1, 2 et 3 du deuxième tableau de la fiche élève n ) Monsieur DURAND veut créer sa propre entreprise de plomberie, il peut investir euros, mais il ne veut pas que l on puisse lui prendre ses biens personnels en cas de faillite, quel type d entreprise peut-il choisir? 16 ) Monsieur DUPONT veut créer sa propre entreprise de menuiserie, il n a pas de capitaux, quel type d entreprise peut-il choisir? 17 ) 10 personnes veulent créer une entreprise, ils disposent de euros mais ne veulent pas que l on puisse lui prendre leurs biens personnels, en cas de faillite, quel type d entreprise peuvent-ils choisir? Lire la fiche ) Compléter le schéma de la fiche élève n 2 et remplacer les pointillés par les phrases cidessous, elles correspondent aux rôles des différents services. ATTENTION: Les phrases ne sont pas dans le bon ordre. Pour la fonction commerciale: - Assurer le suivi des produits et gérer les réclamations des clients. - réaliser des études de marchés pour connaître les attentes des consommateurs. - enregistrer les commandes des clients pour les transmettre à la production. - Sélectionner les fournisseurs et veiller au bon approvisionnement en matières premières. - Organiser les campagnes de publicité dans les médias les actions de promotion. Pour la fonction technique: - Réaliser la fabrication des produits. - Concevoir les produits ( prototypes, essais.). - Entretenir et réparer les machines. - Organiser le bon déroulement de la fabrication. - Contrôler la qualité des produits afin de satisfaire les clients. - Vérifier la sécurité du personnel et les dispositifs de sécurité des machines. Pour la fonction administrative: - S occuper du recrutement, de la formation et assurer le respect des conditions de travail. - Payer les salaires et les fournisseurs, encaisser les règlements des clients et calculer le coût des produits fabriqués

13 3 " 4 (.- 12 Entreprises Produits Services SECTEURS Primaire Secondaire Tertiaire Agricole, extraction. Industrielle ACTIVITÉS Artisanale Prestataires De services Commerciales Fabricant de vêtements NIKE Supermarché CHAMPION Pêcheur en mer Usine PEUGEOT Usine MOULINEX Salon de coiffure EXPRESSION Boulangerie Station service Menuiserie Banque BNP DARTY Plombier SNCF Pharmacie Médecin Agriculteur LA REDOUTE Transporteur DURAND CLUB MED Brasserie KRONENBOURG Garagiste Types d entreprise Nb de propriétaire(s), associé(s) ou actionnaire(s) Capital minimum Dirigeant(s) Responsabilité financière en cas de faillite EI Le propriétaire Illimitée sur ses biens personnels EURL SNC SARL SA Le sociétaire Un ou plusieurs gérant(s) sous le contrôle du ou des associé(s) Le(s) gérant(s) nommé(s) par les associés 1 PDG (Président Directeur Général) 1 DG ( Directeur Général) sous le contrôle du CA (Conseil d Administration) Limitée sur les capitaux apportés, illimitée sur ses biens personnels en cas de faute Illimitée sur tous les biens personnels des gérants et associés Illimitée sur tous les biens pour le(s) dirigeant (s), en cas de faute. Limitée sur les capitaux apportés pour les associés. Illimitée sur tous les biens pour le(s) dirigeant (s), en cas de faute. Limitée sur les capitaux apportés pour les associés.

14 3 " 4 (./ LES FONCTIONS LES SERVICES LE RÔLE DES SERVICES Commerciale Achats Ventes Marketing Après-vente Administrative Publicité- Promotion DIRECTION Technique Bureau d étude Bureau des méthodes Production Qualité Sécurité Maintenance Financier Relations humaines

L entreprise industrielle (ou entreprise de production) achète des matières premières et les transforme en produits finis qui seront vendus.

L entreprise industrielle (ou entreprise de production) achète des matières premières et les transforme en produits finis qui seront vendus. CHAPITRE 1 L ENTREPRISE ET SA GESTION I. L ENTREPRISE ET SES FINALITES ECONOMIQUES A. Qu est ce qu une entreprise et quels sont ses objectifs? 1. Définition de l entreprise L entreprise est un ensemble

Plus en détail

PAROLES D ACTIFS. 1. Les personnes qui travaillent font partie LEÇON DU

PAROLES D ACTIFS. 1. Les personnes qui travaillent font partie LEÇON DU 1 Acteurs économiq PAROLES D ACTIFS 1. Les personnes qui travaillent font partie de la population active. a. Lisez la leçon du jour ci-contre. b. Dites si les affirmations suivantes sont vraies ou fausses.

Plus en détail

L'ENTREPRISE. Sommaire

L'ENTREPRISE. Sommaire Sommaire Cliquer sur une ligne de la table ci-dessous pour aller à l'article correspondant et sur pour Sommaire Sommaire... A Cycle de vie d'un produit...1 ORGANIGRAMME...2 CYCLE COMPLET...2 Cycle de vie

Plus en détail

C est quoi C est quoi une entreprise

C est quoi C est quoi une entreprise C EST C est QUOI quoi une entreprise? 2 3 sommaire Bienvenue dans l entreprise 3 Qu est-ce qu une entreprise? 4 Entreprises selon le nombre de salariés 6 Une entreprise, des métiers 8 Comment fonctionne

Plus en détail

B Qui sont les propriétaires et les gestionnaires des entreprises?

B Qui sont les propriétaires et les gestionnaires des entreprises? B Qui sont les propriétaires et les gestionnaires des entreprises? a) L entrepreneur individuel trepreneur individuel Nombre de propriétaires = 1 seul Responsabilité sur ses biens propres = illimitée Activités

Plus en détail

APS 4 : CREATION D'ENTREPRISE

APS 4 : CREATION D'ENTREPRISE APS 4 : CREATION D'ENTREPRISE ETABLISSEMENT LIMAYRAC DESCRIPTION Création d'une entreprise de service LOGICIELS NECESSAES Bureautique Internet NIVEAU Début 1 ère année pour des classes mixtes Bac généraux

Plus en détail

Ma première assurance auto. Je suis en contrôle!

Ma première assurance auto. Je suis en contrôle! Ma première assurance auto Je suis en contrôle! L assurance auto, c est obligatoire! Obligatoire L assurance auto sert d abord à couvrir les dommages que tu pourrais causer aux autres. Ça s appelle la

Plus en détail

Chapitre 1-Entreprise et production. Sous section 1- Qui produit des richesses? avec manuel Nathan 2010

Chapitre 1-Entreprise et production. Sous section 1- Qui produit des richesses? avec manuel Nathan 2010 Chapitre 1-Entreprise et production Sous section 1- Qui produit des richesses? avec manuel Nathan 2010 I) Qui produit des biens et des services? Illustrer par activité découverte :photos p41 et document1

Plus en détail

1 Exemple d organigramme d une entreprise : le Grand Garage Legagneur. M. Sturm. Chef du Service Personnel. Chef du Service Sécurité. M.

1 Exemple d organigramme d une entreprise : le Grand Garage Legagneur. M. Sturm. Chef du Service Personnel. Chef du Service Sécurité. M. 1 Exemple d organigramme d une entreprise : le Grand Garage Legagneur Président Directeur Général NIVEAU 1 Président Directeur Général M. Legagneur NIVEAU 2 Directeurs de services Mme Legal M. Ruys M.

Plus en détail

fonctionne quoi l entreprise ... comment? développement éveloppem qu u C est «%» 8l entreprise au cœur du? entreprise entrepris fonctionne qu une?

fonctionne quoi l entreprise ... comment? développement éveloppem qu u C est «%» 8l entreprise au cœur du? entreprise entrepris fonctionne qu une? Comment témoignages C est quoi uneentreprise... Comment 8 8l entreprise au cœur du développement durable le Medef témoignages comment avoir voyez-vous «%»... l entreprise % entreprise au cœur du 8 88 éveloppem

Plus en détail

Seconde Enseignement d Exploration

Seconde Enseignement d Exploration Seconde Enseignement d Exploration Principes fondamentaux de l économie et de la gestion Feuillets détachables Michèle BATANA JeanPaul MARGERIN PRÉSENTATION DE LA POCHETTE PARTIE 1 Les acteurs de l économie

Plus en détail

Aujourd hui vous franchissez un grand pas : vous êtes décidé, «vous créez votre entreprise»!

Aujourd hui vous franchissez un grand pas : vous êtes décidé, «vous créez votre entreprise»! 1 Aujourd hui vous franchissez un grand pas : vous êtes décidé, «vous créez votre entreprise»! La démarche rationnelle qui vise à élaborer un projet de création ou de reprise d entreprise doit se traduire

Plus en détail

comptable cours & Applications François Cartier Gep Éditions / Eyrolles Éducation, 2013 ISBN : 978-2-84425-943-1

comptable cours & Applications François Cartier Gep Éditions / Eyrolles Éducation, 2013 ISBN : 978-2-84425-943-1 Toutes formations Initiation comptable cours & Applications François Cartier Gep Éditions / Eyrolles Éducation, 2013 ISBN : 978-2-84425-943-1 2 Étude du bilan L origine des fonds d une entreprise et leur

Plus en détail

L État et la TVA SENS ET PORTÉE DE L ÉTUDE

L État et la TVA SENS ET PORTÉE DE L ÉTUDE L État et la TVA 25 C H A P I T R E8 SENS ET PORTÉE DE L ÉTUDE La TVA représente plus de 40 % des recettes de l État. Son importance justifie l étude de son fonctionnement pour lequel les entreprises jouent

Plus en détail

Prix Julie Mas DOSSIER DE CANDIDATURE PARTIE A : PRESENTATION DU PROJET ET DE LA CREATRICE. Entreprise / Projet

Prix Julie Mas DOSSIER DE CANDIDATURE PARTIE A : PRESENTATION DU PROJET ET DE LA CREATRICE. Entreprise / Projet DOSSIER DE CANDIDATURE PARTIE A : PRESENTATION DU PROJET ET DE LA CREATRICE Entreprise / Projet Nom CA Année 1 CA Année 2 CA Année 3 Effectif Année 1 Effectif Année 2 Effectif Année 3 Secteur d activité

Plus en détail

1. Peut-on comparer un compte courant à un compte bancaire?... 2. 2. Que comptabilise votre comptable sur votre compte courant?...

1. Peut-on comparer un compte courant à un compte bancaire?... 2. 2. Que comptabilise votre comptable sur votre compte courant?... Table des matières Avant-propos Partie 1. Qu est-ce qu un compte courant? 1. Peut-on comparer un compte courant à un compte bancaire?... 2 2. Que comptabilise votre comptable sur votre compte courant?...

Plus en détail

faites Pétiller vos idées

faites Pétiller vos idées Avec Chrysalis, faites Pétiller vos idées du 6 janvier au 14 février 2014 c o n c o u r s à la création d entreprise Dossier de candidature Renseignements : Tél : 05 65 43 63 63 - Email : chrysalis@cc-decazeville-aubin.fr

Plus en détail

Gestion présenté par Catherine Quelven Assurance présenté par Pierre Giffo International présenté par Emmanuelle Carriot

Gestion présenté par Catherine Quelven Assurance présenté par Pierre Giffo International présenté par Emmanuelle Carriot Gestion présenté par Catherine Quelven Assurance présenté par Pierre Giffo International présenté par Emmanuelle Carriot Catherine Quelven Société COGIRHA Conseil en optimisation de Gestion Co-pilote d

Plus en détail

AUTO ENTREPRENEURS NOUVEAUTES 2015

AUTO ENTREPRENEURS NOUVEAUTES 2015 AUTO ENTREPRENEURS NOUVEAUTES 2015 Introduction A compter du 1 er janvier 2015, certaines conditions de l auto entreprise changent : un seul statut unique immatriculation obligatoire aux chambres consulaires

Plus en détail

Gestion du budget familial-1

Gestion du budget familial-1 Gestion du budget familial-1 Qu est-ce qu un budget? A quoi cela sert-il? C est un plan prévisionnel qui nous sert à bien gérer notre argent dans le temps. Le budget est un tableau qui enregistre pour

Plus en détail

PROVINCE DE QUÉBEC VILLE DE RIMOUSKI RÈGLEMENT 171-2004 L IMPOSITION D UNE TAXE D AQUEDUC ET D ÉGOUT POUR L ANNÉE 2005

PROVINCE DE QUÉBEC VILLE DE RIMOUSKI RÈGLEMENT 171-2004 L IMPOSITION D UNE TAXE D AQUEDUC ET D ÉGOUT POUR L ANNÉE 2005 PROVINCE DE QUÉBEC VILLE DE RIMOUSKI RÈGLEMENT 171-2004 RÈGLEMENT CONCERNANT L IMPOSITION D UNE TAXE D AQUEDUC ET D ÉGOUT POUR L ANNÉE 2005 CONSIDÉRANT QUE le conseil de la Ville de Rimouski a adopté ses

Plus en détail

QUESTIONNAIRE D ASSURANCE RESPONSABILITE CIVILE DES ENTREPRISES INDUSTRIELLES ET COMMERCIALES

QUESTIONNAIRE D ASSURANCE RESPONSABILITE CIVILE DES ENTREPRISES INDUSTRIELLES ET COMMERCIALES QUESTIONNAIRE D ASSURANCE RESPONSABILITE CIVILE DES ENTREPRISES INDUSTRIELLES ET COMMERCIALES PROPOSANT : Code client.. Nom ou raison sociale Adresse du siège social (localisation).. Ville. Téléphone..

Plus en détail

VOUS VOTRE ENTREPRISE

VOUS VOTRE ENTREPRISE Enquête sur le rôle et la place de la santé dans l octroi de crédit aux TPE Ce questionnaire s inscrit dans une recherche doctoral et s adresse aux dirigeants de TPE ayant demandé ou qui sont entrain de

Plus en détail

les Contrats de mariage, les régimes matrimoniaux

les Contrats de mariage, les régimes matrimoniaux Personnes et familles Vie familiale / vie à deux les Contrats de mariage, les régimes matrimoniaux www.notaires.paris-idf.fr Vie familiale, vie à deux LES CONTRATS DE MARIAGE ET LES RÉGIMES MATRIMONIAUX

Plus en détail

DOSSIER DE CANDIDATURE PARTIE A : PRESENTATION DU PROJET ET DU(ES) CREATEUR(S)

DOSSIER DE CANDIDATURE PARTIE A : PRESENTATION DU PROJET ET DU(ES) CREATEUR(S) DOSSIER DE CANDIDATURE PARTIE A : PRESENTATION DU PROJET ET DU(ES) CREATEUR(S) Entreprise/Projet Nom CA Année 1 CA Année 2 CA Année 3 Effectif Année 1 Effectif Année 2 Effectif Année 3 Secteur d activité

Plus en détail

Statistiques Exercice 2011

Statistiques Exercice 2011 Statistiques Exercice 2011 Bénéfices Industriels et Commerciaux MISE EN GARDE AUX UTILISATEURS Les informations consignées dans ce fascicule sont communiquées à titre indicatif et ne peuvent être considérées,

Plus en détail

PLAN. I. Une activité industrielle II. Sol / Bâtiment / Plaques : Les articulations juridiques III. Exemples d'organisation

PLAN. I. Une activité industrielle II. Sol / Bâtiment / Plaques : Les articulations juridiques III. Exemples d'organisation UN CADRE REGLEMENTAIRE PERFORMANT POUR VOTRE PROJET PHOTOVOLTAIQUE VOUS ETES AGRICULTEUR. INSCRIVEZ VOTRE PROJET PHOTOVOLTAIQUE DANS UN CADRE JURIDIQUE, FISCAL, ET SOCIAL PERFORMANT PRESENTATION PAR CHRISTINE

Plus en détail

La Faculté de Droit Virtuelle est la plate-forme pédagogique de la Faculté de Droit de Lyon www.facdedroit-lyon3.com

La Faculté de Droit Virtuelle est la plate-forme pédagogique de la Faculté de Droit de Lyon www.facdedroit-lyon3.com La Faculté de Droit Virtuelle est la plate-forme pédagogique de la Faculté de Droit de Lyon www.facdedroit-lyon3.com Fiche à jour au 02/04/2009 FIICHE PEDAGOGIIQUE VIIRTUELLE Diplôme Licence en droit 3

Plus en détail

Chapitre 11 Gestion d une affaire

Chapitre 11 Gestion d une affaire Chapitre 11 Gestion d une affaire GENERALITES SUR LA GESTION D UNE AFFAIRE p. 2 1-PREPARATION DE L AFFAIRE A : Le cahier des charges p.2 Exercice 1 B : Le devis estimatif p.6 Exercice 2 C : Conception

Plus en détail

Démarrer son activité déco

Démarrer son activité déco Karine Mazeau Démarrer son activité déco Devis Factures Assurances Appels d offres Suivi de chantier Descriptifs 2013, Groupe Eyrolles ISBN : 978-2-212-13605-0 CHAPITRE 1 LE STATUT FISCAL Dans ce chapitre,

Plus en détail

PLAN DE FORMATION COMPTABLE NOVEMBRE 2013

PLAN DE FORMATION COMPTABLE NOVEMBRE 2013 PLAN DE FORMATION COMPTABLE NOVEMBRE 2013 I L ENTREPRISE ET LA FAMILLE La famille est une entreprise La famille dépend de l entreprise La famille et l entreprise se gèrent de la même manière mais indépendamment

Plus en détail

ENTREPRISE : MIDIART

ENTREPRISE : MIDIART Titech Jules 3ème RAPPORT DE STAGE ENTREPRISE : MIDIART Période du stage : du 22 au 26 Octobre 2012 Page 1 /15 SOMMAIRE I QUELLE ENTREPRISE 3 II LES DIFFERENTES FONCTIONS 5 DANS L'ENTREPRISE III ECONOMIE

Plus en détail

Le marquage CE est avant tout un principe de protection du consommateur

Le marquage CE est avant tout un principe de protection du consommateur Le marquage CE est avant tout un principe de protection du consommateur il ne faut pas le confondre avec les différentes obligations : les justificatifs pour crédits d impôts et pour les marchés publics

Plus en détail

ACTIONS ET OBLIGATIONS Les placements financiers en quelques mots

ACTIONS ET OBLIGATIONS Les placements financiers en quelques mots Aperçu des actions et des obligations Qu est-ce qu une action? Une action est une participation dans une entreprise. Quiconque détient une action est copropriétaire (actionnaire) de l entreprise (plus

Plus en détail

Livret destiné aux collégiens

Livret destiné aux collégiens PREPARER SA VISITE AUX «COULISSES DU BTP» Livret destiné aux collégiens Rendez-vous les Visite du chantier de Sommaire 1. Qu est-ce que le batiment?... 3 Qu entend-on concrètement par «bâtiment»?... 3

Plus en détail

l entreprise Comment présenter l entreprise aux jeunes?

l entreprise Comment présenter l entreprise aux jeunes? www.jeunesse-entreprises.com Découvrir les rouages de l entreprise Comment présenter l entreprise aux jeunes? ASSOCIATION JEUNESSE ET ENTREPRISES DECOUVRIR L ENTREPRISE Comment présenter l entreprise aux

Plus en détail

PREPARER SA VISITE AUX «COULISSES DU BATIMENT» Livret destiné aux collégiens et lycéens visitant les chantiers et ateliers

PREPARER SA VISITE AUX «COULISSES DU BATIMENT» Livret destiné aux collégiens et lycéens visitant les chantiers et ateliers PREPARER SA VISITE AUX «COULISSES DU BATIMENT» Livret destiné aux collégiens et lycéens visitant les chantiers et ateliers Rendez-vous le 11 octobre 2012 pour visiter le chantier GROUPE SCOLAIRE ILOT DE

Plus en détail

1er thème: comment les revenus et les prix influencent-ils les choix des consommateurs?

1er thème: comment les revenus et les prix influencent-ils les choix des consommateurs? Ménages et consommation 1er thème: comment les revenus et les prix influencent-ils les choix des consommateurs? question 1: comment le revenu des ménages est-il réparti? question 2: quelle est l influence

Plus en détail

Votre implantation à l étranger

Votre implantation à l étranger Votre implantation à l étranger Afin de déterminer la forme de présence la plus adaptée à la commercialisation de vos produits et de vos services, un choix est nécessaire entre quelques grandes options

Plus en détail

LE FRANÇAIS DU MONDE DU TRAVAIL

LE FRANÇAIS DU MONDE DU TRAVAIL Éliane Cloose LE FRANÇAIS DU MONDE DU TRAVAIL Approche spécifique de l économie et du monde des affaires Cinquième édition Presses universitaires de Grenoble Préface Le français du monde du travail, dont

Plus en détail

Revenus fonciers : comment déclarer votre feuille d imposition en 2013

Revenus fonciers : comment déclarer votre feuille d imposition en 2013 Revenus fonciers : comment déclarer votre feuille d imposition en 2013 Vous devez remplir la déclaration N 2044 en plus de votre déclaration sur le revenu si : - Vos revenus fonciers bruts perçus en 2012

Plus en détail

Finanzführerschäin. Maison des jeunes Am Quartier

Finanzführerschäin. Maison des jeunes Am Quartier Finanzführerschäin Maison des jeunes Am Quartier 17 mars 2015 Table des matières 1. Qu est-ce qu une transaction? Les notions de «bien» et «service»... 3 2. Qu est-ce qu une dépense? Les notions de besoins

Plus en détail

Le petit-déjeuner et développement durable

Le petit-déjeuner et développement durable Les repas Salle avec tableau 45 à 55 min. Le petit-déjeuner et développement durable Objectifs de l atelier : Sensibiliser les enfants sur la notion de développement durable en se référant aux étapes de

Plus en détail

PRÉSENTATION SOMMAIRE

PRÉSENTATION SOMMAIRE PRÉSENTATION SOMMAIRE Conçu spécifiquement pour les Représentants indépendants. Recherche et développement par l équipe multidisciplinaire de G.N.S. SERVICE inc. Utilisation simple, rapide et performante!

Plus en détail

VOTRE BILAN. VOTRE ACTIF Vous Votre conjoint. Liquidités Comptes chèques Comptes épargne Obligations d épargne Autres. Sous-total!

VOTRE BILAN. VOTRE ACTIF Vous Votre conjoint. Liquidités Comptes chèques Comptes épargne Obligations d épargne Autres. Sous-total! VOTRE BILAN 6455, rue Jean-Talon Est VOTRE ACTIF Vous Votre conjoint Liquidités Comptes chèques Comptes épargne Obligations d épargne REÉR et régimes de retraite Placements garantis Fonds d investissement

Plus en détail

Table des matières ETAPE 1 FAIRE LE POINT AVANT DE SE LANCER19

Table des matières ETAPE 1 FAIRE LE POINT AVANT DE SE LANCER19 Table des matières ETAPE 1 FAIRE LE POINT AVANT DE SE LANCER19 CHAPITRE 1 ÉTUDIER LA CLIENTÈLE. 21 1.1 Une phase indispensable...24 1.2 Comment s y prendre?...26 1.3 Exploitez vos résultats....32 CHAPITRE

Plus en détail

LISTE DES ENTREPRISES ARTISANALES A REPRENDRE EN CREUSE.

LISTE DES ENTREPRISES ARTISANALES A REPRENDRE EN CREUSE. LISTE DES ENTREPRISES ARTISANALES A REPRENDRE EN CREUSE. (Avec accord de diffusion sur le site de la CMA23) Pour plus de renseignements et connaître l ensemble des opportunités de reprise, votre contact

Plus en détail

FORMUM CREATION REPRISE 2011. Bien choisir son statut juridique. Les aspects juridiques Les aspects fiscaux, sociaux et comptables

FORMUM CREATION REPRISE 2011. Bien choisir son statut juridique. Les aspects juridiques Les aspects fiscaux, sociaux et comptables Ordre des Experts Comptables FORMUM CREATION REPRISE 2011 Avocats Barreau de Béziers Philippe Mignen Maître Vidal Maitre Baldy- Geslin Bien choisir son statut juridique Les aspects juridiques Les aspects

Plus en détail

Salon des Entrepreneurs Paris 2007-14ème Édition. Entreprise individuelle ou société? Gérant minoritaire ou majoritaire? Quel statut choisir?

Salon des Entrepreneurs Paris 2007-14ème Édition. Entreprise individuelle ou société? Gérant minoritaire ou majoritaire? Quel statut choisir? Salon des Entrepreneurs Paris 2007-14ème Édition Entreprise individuelle ou société? Gérant minoritaire ou majoritaire? Quel statut choisir? Intervenants Angèle CAMUS Expert-comptable Philippe SAUZE Gan

Plus en détail

FORUM PROFESSIONNEL. Fédération Nationale des Enseignants de Yoga. Syndicat National des Professeurs de Yoga

FORUM PROFESSIONNEL. Fédération Nationale des Enseignants de Yoga. Syndicat National des Professeurs de Yoga FORUM PROFESSIONNEL Fédération Nationale des Enseignants de Yoga Syndicat National des Professeurs de Yoga Divers statuts : I - Salarié (Association, Comité d entreprise, Société de portage, Entreprise

Plus en détail

Le revenu et le pouvoir d achat

Le revenu et le pouvoir d achat Le revenu et le pouvoir d achat Le revenu & le pouvoir d achat Le revenu d une personne est la somme d argent perçue en contrepartie du travail fourni, de ses placements, d un service rendu ou d une situation

Plus en détail

Statistiques Exercice 2012

Statistiques Exercice 2012 Statistiques Exercice 2012 Bénéfices Industriels et Commerciaux MISE EN GARDE AUX UTILISATEURS Les informations communiquées dans ce fascicule sont communiquées titre indicatif et ne peuvent être considérées,

Plus en détail

PARTIE 1 La diversité des entreprises

PARTIE 1 La diversité des entreprises PARTIE 1 La diversité des entreprises La diversité du tissu économique français Chapitre 1 La France compte 3 107 578 entreprises au 1 er janvier 2009 1, soit une entreprise pour vingt habitants. Si l

Plus en détail

MODÈLE DE PRÉSENTATION PLAN D AFFAIRES

MODÈLE DE PRÉSENTATION PLAN D AFFAIRES MODÈLE DE PRÉSENTATION PLAN D AFFAIRES (Nom de l entreprise) PRÉPARÉ PAR : (Nom du ou des promoteurs) EN COLLABORATION AVEC : CDEC ROSEMONT PETITE-PATRIE (Mois et année) POURQUOI UN PLAN D AFFAIRES? Le

Plus en détail

Lancement de l annuaire régional pour le réemploi

Lancement de l annuaire régional pour le réemploi DOSSIER DE PRESSE 25 septembre 2014 Lancement de l annuaire régional pour le réemploi Contacts presse: Magali Memponte : 01 40 13 40 72 / memponte@syctom-paris.fr Olivier Guillemain : 07 60 20 05 39 /

Plus en détail

Projet n 1 Création d une structure pour l agriculture durable et la production alimentaire artisanale

Projet n 1 Création d une structure pour l agriculture durable et la production alimentaire artisanale Projet n 1 Création d une structure pour l agriculture durable et la production alimentaire artisanale Résumé L intérêt et la motivation à tous les niveaux politiques en faveur du développement durable,

Plus en détail

Semaine de la finance pour les enfants et les jeunes Journées portes ouvertes du 10 au 14 mars 2014

Semaine de la finance pour les enfants et les jeunes Journées portes ouvertes du 10 au 14 mars 2014 Semaine de la finance pour les enfants et les jeunes Journées portes ouvertes du 10 au 14 mars 2014 La monnaie Les moyens de paiement La banque La bourse Qui protège l épargne et les dépôts du public dans

Plus en détail

Enquête industrie Agroalimentaire

Enquête industrie Agroalimentaire [Texte] Enquête industrie Agroalimentaire La CCI de la Vendée a mené, courant 2013, une enquête auprès des entreprises industrielles vendéennes afin d analyser la structuration et l organisation de ces

Plus en détail

2011 [GÉNÉRALITÉ SUR LES. DJIMBI TCHITEMBO Ariel STRUCTURES DES SOCIÉTÉS]

2011 [GÉNÉRALITÉ SUR LES. DJIMBI TCHITEMBO Ariel STRUCTURES DES SOCIÉTÉS] 2011 [GÉNÉRALITÉ SUR LES DJIMBI TCHITEMBO Ariel STRUCTURES DES SOCIÉTÉS] Généralité sur les structures des sociétés En France, il existe différentes forment qui ont pour but de s adapter à leur environnement

Plus en détail

La Commission de la concurrence (ci-après: Comco) a adopté le 21 octobre 2002 une

La Commission de la concurrence (ci-après: Comco) a adopté le 21 octobre 2002 une Wettbewerbskommission WEKO Commission de la concurrence COMCO Commissione della concorrenza COMCO Competition Commission COMCO Note explicative de la Commission de la concurrence se rapportant à la Communication

Plus en détail

LA METHODE DES COÛTS COMPLETS. Les coûts successifs dans une activité industrielle. Cas de synthèse sur la méthode des coûts complets.

LA METHODE DES COÛTS COMPLETS. Les coûts successifs dans une activité industrielle. Cas de synthèse sur la méthode des coûts complets. LA METHODE DES COÛTS COMPLETS Objectif(s) : o Pré requis : o Modalités : o Les coûts successifs dans une activité industrielle. Les principes de la comptabilité de gestion. Cas de synthèse sur la méthode

Plus en détail

www.btsag.com 31 Coûts complets

www.btsag.com 31 Coûts complets www.btsag.com 31 Coûts complets Claude Terrier btsag.com 1/24 11/10/2010 Pérennisation de l entreprise Auteur : C. Terrier; mailto:webmaster@btsag.com ; http://www.btsag.com Utilisation: Reproduction libre

Plus en détail

Utilisation d une automobile : incidences fiscales

Utilisation d une automobile : incidences fiscales Utilisation d une automobile : incidences fiscales Les frais engagés pour l utilisation d une automobile dans le cadre d un emploi ou d une entreprise présentent un élément d affaires justifiant leur déductibilité

Plus en détail

Partie I : Un siècle de transformations scientifiques, technologiques et sociales

Partie I : Un siècle de transformations scientifiques, technologiques et sociales Proposition de mise en œuvre des nouveaux programmes de troisième Partie I : Un siècle de transformations scientifiques, technologiques et sociales Thème 2 : L évolution du système de production et ses

Plus en détail

MODULE DE FORMATION SUR LA GESTION FINANCIERE & GESTION DES CREDITS

MODULE DE FORMATION SUR LA GESTION FINANCIERE & GESTION DES CREDITS UGAMA/Centre de Services aux Coopératives Tél : (00250)562096/562097 Fax : (00250)562251 E-mail :ugamacsc@rwanda1.com MODULE DE FORMATION SUR LA GESTION FINANCIERE & GESTION DES CREDITS Projet commun CSC/UGAMA-WBI-UNDP

Plus en détail

Les principales fonctions dans une entreprise

Les principales fonctions dans une entreprise Fiche d animation Compétence B3 Les principales fonctions dans une entreprise Objectif Montrer aux élèves que les entreprises ont des modes de fonctionnement communs, quel que soit leur secteur d activité.

Plus en détail

Une ambition, construire l avenir ensemble. Expertise comptable Commissariat aux comptes Conseil

Une ambition, construire l avenir ensemble. Expertise comptable Commissariat aux comptes Conseil Une ambition, construire l avenir ensemble. Expertise comptable Commissariat aux comptes Conseil 1 L EXPERTISE COMPTABLE : NOTRE COEUR DE MÉTIER Prise de connaissance de votre entreprise et proposition

Plus en détail

CONCEVOIR ET CRÉER DES PETITES VOITURES

CONCEVOIR ET CRÉER DES PETITES VOITURES CONCEVOIR ET CRÉER DES PETITES VOITURES Majorette est une entreprise spécialisée dans la conception et la fabrication industrielle de voitures miniatures destinées aux enfants. Les modèles sont conçus

Plus en détail

ÉPARGNE SALARIALE Cas de déblocage anticipé

ÉPARGNE SALARIALE Cas de déblocage anticipé ET INSTALLATION D UNE ACTIVITÉ NON SALARIÉE par l épargnant, son conjoint ou la personne qui lui est liée par un PACS ou l un de ses enfants majeurs caractéristiques Le déblocage, total ou partiel, intervient

Plus en détail

CRÉER UNE ENTREPRISE

CRÉER UNE ENTREPRISE CRÉER UNE ENTREPRISE QUELLES SONT LES ACTIVITES QUI RELEVENT DE LA CHAMBRE DE MÉTIERS ET DE L ARTISANAT? Les professions dans lesquelles sont exercées les activités suivantes font l objet d une inscription

Plus en détail

La protection sociale du travailleur indépendant

La protection sociale du travailleur indépendant La protection sociale du travailleur indépendant RSI Ile-de-France Centre 1.12.08 Alhambra L activité et la structure juridique Conditionnent la protection sociale L activité et la structure juridique

Plus en détail

Les affaires et le droit

Les affaires et le droit Les affaires et le droit Chapitre 13 Se lancer en affaires Me Micheline Montreuil 1 1 Contenu Se lancer en affaires La Loi sur la publicité légale des entreprises L entreprise individuelle Pages 315 à

Plus en détail

UN CONCEPT INÉDIT Concepteur et opérateur de services de Conciergerie d Entreprise et d Intendance depuis 2001, TO DO TODAY propose aujourd hui un

UN CONCEPT INÉDIT Concepteur et opérateur de services de Conciergerie d Entreprise et d Intendance depuis 2001, TO DO TODAY propose aujourd hui un Votre Concierge à deux pas de chez vous UN CONCEPT INÉDIT Concepteur et opérateur de services de Conciergerie d Entreprise et d Intendance depuis 2001, TO DO TODAY propose aujourd hui un nouveau service

Plus en détail

ÉPARGNE SALARIALE CAS DE DÉBLOCAGE ANTICIPÉ

ÉPARGNE SALARIALE CAS DE DÉBLOCAGE ANTICIPÉ CRÉATION OU REPRISE D UNE ENTREPRISE ET INSTALLATION D UNE ACTIVITÉ NON SALARIÉE par l épargnant, son conjoint ou la personne qui lui est liée par un PACS ou l un de ses enfants majeurs Dispositifs concernés

Plus en détail

Ce que les élus vont trouver dans la BDES

Ce que les élus vont trouver dans la BDES Ce que les élus vont trouver dans la BDES La BDES doit être le support de la consultation sur la stratégie de l entreprise. Elle doit réunir d ici fin 2016 toutes les informations soumises jusque-là de

Plus en détail

OUTIL «FICHE DE TRAVAIL : LES BESOINS» VERSION DECEMBRE 2012

OUTIL «FICHE DE TRAVAIL : LES BESOINS» VERSION DECEMBRE 2012 OUTIL «FICHE DE TRAVAIL : LES BESOINS» VERSION DECEMBRE 2012 MODE D UTILISATION : - Cet outil est utilisé pour les entretiens «Du projet au business plan» et l atelier «Marketing mix» - Dans le cadre des

Plus en détail

2. Pourquoi choisir l EURL?

2. Pourquoi choisir l EURL? Le capital peut être variable. Un commissaire aux comptes n est pas obligatoire dans les petites EURL. L EURL est soumise à l impôt sur le revenu avec la possibilité d opter pour l impôt sur les sociétés.

Plus en détail

Changements à venir au programme d interchange de MasterCard, en avril 2015.

Changements à venir au programme d interchange de MasterCard, en avril 2015. Le 18 novembre 2014 Changements à venir au programme d interchange de MasterCard, en avril 2015. En tant que commerçant partenaire de MasterCard, il est important que vous connaissiez le modèle économique

Plus en détail

Dossier de présentation en Comité d agrément de

Dossier de présentation en Comité d agrément de Dossier de présentation en Comité d agrément de Immeuble Consulaire du Puy Pinçon 19000 Tulle Tel : 05 55 18 94 42 Mail : initiativecorreze@correze.cci.fr De : Entreprise : Activité : Adresse de l entreprise

Plus en détail

La location de voitures courte durée, un moyen de déplacement dans l air du temps

La location de voitures courte durée, un moyen de déplacement dans l air du temps Dossier de Presse La location de voitures courte durée, un moyen de déplacement dans l air du temps Avril 2006 Contacts presse : HOPSCOTCH Elodie Brillaud Tél. : 01 58 65 00 68 E-mail : ebrillaud@hopscotch.fr

Plus en détail

Que faire après la 3 ème SEGPA ou ULIS?

Que faire après la 3 ème SEGPA ou ULIS? Que faire après la 3 ème SEGPA ou ULIS? Qu est ce qu un CAP? Où peut-on préparer un CAP? Quelles sont les spécialités de CAP? Comment obtenir une place en CAP? CAP Certificat d Aptitude Professionnelle

Plus en détail

Toitures agricoles solaires photovoltaïques : Quelles évolutions entre 2009 et 2014?

Toitures agricoles solaires photovoltaïques : Quelles évolutions entre 2009 et 2014? Rédacteur : Sylvain DESEAU, conseiller agro-équipements Chambre d Agriculture du Loiret Toitures agricoles solaires photovoltaïques : Quelles évolutions entre 2009 et 2014? Après une montée en puissance

Plus en détail

Anticipez et choisissez la forme juridique adaptée à votre projet

Anticipez et choisissez la forme juridique adaptée à votre projet Choisir votre statut juridique est une étape importante dans votre projet de création ou reprise d'entreprise. Anticipez et choisissez la forme juridique adaptée à votre projet Vaut-il mieux entreprendre

Plus en détail

LE CHOIX DE L ENTREPRISE INDIVIDUELLE COMME STRUCTURE JURIDIQUE

LE CHOIX DE L ENTREPRISE INDIVIDUELLE COMME STRUCTURE JURIDIQUE 1 LE CHOIX DE L ENTREPRISE INDIVIDUELLE COMME STRUCTURE JURIDIQUE 1. Pourquoi choisir l entreprise individuelle La création d une entreprise individuelle est simple : pas de capital social, pas de statuts,

Plus en détail

LES CONDITIONS JURIDIQUES D EXERCICE D UNE ACTIVITE COMMERCIALE

LES CONDITIONS JURIDIQUES D EXERCICE D UNE ACTIVITE COMMERCIALE LES CONDITIONS JURIDIQUES D EXERCICE D UNE ACTIVITE COMMERCIALE Hôtel Consulaire Nouveau-Port 20293 BASTIA Tél : 04.95.54.44.44 Fax : 04.95.54.44.47 DIRECTION DES SERVICES AUX ENTREPRISES CCI Bastia Haute

Plus en détail

P6C08 La cre ation d une entreprise

P6C08 La cre ation d une entreprise P6C08 La cre ation d une entreprise I. Les différentes formes de sociétés La création d une entreprise implique le choix de la structure juridique la mieux adaptée à la taille et à l activité de la future

Plus en détail

L approvisionnement De la restauration hors domicile Acte 3

L approvisionnement De la restauration hors domicile Acte 3 L approvisionnement De la restauration hors domicile Acte 3 Une 1ère expérimentation locale Dynamique engagée par l antenne de la Chambre d agriculture en Périgord Noir avec la communauté de communes de

Plus en détail

DOSSIER DE PRESENTATION

DOSSIER DE PRESENTATION N DOSSIER. 19 rue de Metz BP 50006 54150 BRIEY DOSSIER DE PRESENTATION (Nom de la personne ou de la structure et intitulé du projet) SOMMAIRE 1. PRESENTATION DU OU DES PORTEURS DE PROJET... 2 2. PRESENTATION

Plus en détail

Les 9, 10 et 11 octobre 2014

Les 9, 10 et 11 octobre 2014 Les 9, 10 et 11 octobre 2014 PREPARER SA VISITE AUX «COULISSES DU BATIMENT» Sommaire 1. QU EST CE QUE LE BATIMENT?... 3 Qu entend on concrètement par «Bâtiment»? Erreur! Signet non défini. Bâtiment ou

Plus en détail

Schéma du plan d affaires

Schéma du plan d affaires Plan d affaires Schéma du plan d affaires SOMMAIRE EXÉCUTIF DESCRIPTION DU PROJET OBJECTIFS FORME JURIDIQUE ÉQUIPE DIRIGEANTE MARKETING PRODUCTION SOUTIEN ADMINISTRATIF ANALYSE MARCHÉ ANALYSE MARKETING

Plus en détail

Organiser et réaliser la formation en interne

Organiser et réaliser la formation en interne Vous voulez favoriser le transfert de savoir-faire maison au sein de vos équipes. Certaines compétences sont spécifiques à votre entreprise et détenues par des salariés experts. Vous ne trouvez par sur

Plus en détail

Corrigé à l usage exclusif des experts

Corrigé à l usage exclusif des experts Procédure de qualification Assistant du commerce de détail AFP / ECONOMIE Série 2, 2012 Corrigé à l usage exclusif des experts Durée de l'épreuve : Moyens auxiliaires autorisés : 45 minutes machine à calculer

Plus en détail

GESTION CHAPITRE 1 : LES PARTENAIRES DE L ENTREPRISE. Particuliers, Entreprises, Scolaire, Malade Assis, Assistance.

GESTION CHAPITRE 1 : LES PARTENAIRES DE L ENTREPRISE. Particuliers, Entreprises, Scolaire, Malade Assis, Assistance. GESTION CHAPITRE 1 : LES PARTENAIRES DE L ENTREPRISE CLIENTS : - Particuliers, Entreprises, Scolaire, Malade Assis, Assistance. SALARIES : Participe au fonctionnement de l entreprise. Jamais Limité en

Plus en détail

Rédaction d un Plan d affaires

Rédaction d un Plan d affaires Rédaction d un Plan d affaires Catherine Raymond 2001 INTRODUCTION Raisons qui ont motivé la rédaction du plan d affaires Personnes ou organismes qui ont collaboré à l élaboration du plan d affaires Sommaire

Plus en détail

La location de son entreprise

La location de son entreprise La location de son entreprise La location-gérance permet à un dirigeant d une entreprise de mettre en location son entreprise. La location-gérance se fait pour un temps défini et permet au bailleur de

Plus en détail

QU EST-CE QUE LE DECISIONNEL?

QU EST-CE QUE LE DECISIONNEL? La plupart des entreprises disposent d une masse considérable d informations sur leurs clients, leurs produits, leurs ventes Toutefois ces données sont cloisonnées par les applications utilisées ou parce

Plus en détail

L APPROCHE PROCESSUS,

L APPROCHE PROCESSUS, Hans BRANDENBURG Jean-Pierre WOJTYNA L APPROCHE PROCESSUS, mode d emploi, 2003 ISBN : 2-7081-2888-4 Chapitre 1 IDENTIFIER ET DÉCRIRE LES PROCESSUS DE RÉALISATION Dans ce chapitre nous décrivons la première

Plus en détail

- Mathématiques - Niveau 3 ème. Fonctions

- Mathématiques - Niveau 3 ème. Fonctions - Mathématiques - Niveau 3 ème Fonctions Remerciements à Mesdames Hélène Clapier et Dominique Halperin, professeures de mathématiques de collège et Monsieur Gilles Damamme, maître de conférences à l université

Plus en détail

Le centre de gestion a le plaisir de vous adresser les statistiques professionnelles élaborées à partir des dossiers de gestion 2013.

Le centre de gestion a le plaisir de vous adresser les statistiques professionnelles élaborées à partir des dossiers de gestion 2013. Statistiques 2013 3, rue de Lyon B.P. 531 71010 MACON CEDEX Tél. 03.85.21.90.60 Télécopie 03.85.21.90.69 E-mail : contact@cgai-macon.fr Agrément de la Direction Régionale des Impôts n 1.02.710 du 6 mars

Plus en détail

VOULEZ-VOUS VOUS TORTURER UN PEU LES MENINGES? Alors voici quelques exemples d'utilisation de parts de SCPI

VOULEZ-VOUS VOUS TORTURER UN PEU LES MENINGES? Alors voici quelques exemples d'utilisation de parts de SCPI VOULEZ-VOUS VOUS TORTURER UN PEU LES MENINGES? Alors voici quelques exemples d'utilisation de parts de SCPI Hypothèse 1 : J'ai un contrat d'assurance Vie de 100 000 et je veux me constituer des revenus

Plus en détail