NOTE DE CONJONCTURE DE L ARTISANAT

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "NOTE DE CONJONCTURE DE L ARTISANAT"

Transcription

1 NOTE DE CONJONCTURE DE L ARTISANAT DES PAYS DE LA LOIRE 2nd semestre Edition Janvier 2014 Au cours du second semestre, l activité a été contrastée. Même si le nombre d artisans déclarant une hausse d activité a été plus important, la baisse d activité s est maintenue à un niveau élevé, entraînant une dégradation de la trésorerie. L emploi, quant à lui, a été très majoritairement préservé. Les dirigeants sont plus nombreux à juger la situation économique générale défavorable et expriment des inquiétudes grandissantes. Bien qu ils appréhendent une baisse d activité plus prononcée, une stabilisation de leur effectif est toutefois attendue. Une amélioration sensible du volume d activité est constatée sur ce semestre. Les artisans sont moins nombreux à déclarer une baisse d activité (notamment dans le Bâtiment) même s ils restent concernés pour plus d un tiers d entre eux. Les prévisions pour les mois à venir sont en revanche plus inquiétantes : les carnets de commande se remplissent moins bien ; le contexte économique est jugé défavorable par 78% des dirigeants interrogés. Près de quatre chefs d entreprise sur dix envisagent une baisse d activité (particulièrement dans les Services et le Bâtiment). Au global, plus de la moitié des artisans se déclarent inquiets voire pessimistes. Trois quarts des entreprises ont stabilisé leur effectif et elles ont été un peu plus nombreuses à embaucher (13% contre 10%). Cependant, des tensions inhabituelles apparaissent dans le secteur du Bâtiment, le fragilisant d autant plus. Pour les prochains mois, tous les secteurs d activité affichent davantage de perspectives de stabilité et les effectifs devraient se maintenir dans plus de huit entreprises sur dix. La proportion d entreprises ayant investi reste globalement limitée (29%). Les investissements se sont davantage concrétisés dans les métiers de bouche. Les réalisations sont destinées essentiellement à renouveler du matériel et/ou véhicule. La dégradation de la trésorerie reste préoccupante dans tous les secteurs d activité puisqu elle concerne encore plus de quatre entreprises sur dix au cours de ce dernier semestre. Pour les mois à venir, 16% des artisans envisagent d investir pour du renouvellement de matériel/véhicule et/ou pour l acquisition/agencement de locaux.

2 ALIMENTATION Le secteur de l'alimentation comprend les activités de la boulangerie pâtisserie confiserie, boucherie charcuterie, plats à emporter (crêpes, pizzas ) et poissonnerie. La baisse d activité observée depuis ces derniers mois persiste : le tiers des entreprises est concerné. Cette tendance affecte plus fortement les métiers de la boulangerie. Malgré cette conjoncture difficile, le nombre d entreprises qui déclarent une hausse d activité augmente (27% contre 19%). Pour la période à venir, même si un artisan sur deux se dit optimiste ou «juste confiant», l inquiétude continue de croître. La moitié des dirigeants se dit inquiète ou pessimiste. La situation économique actuelle reste perçue comme défavorable par les trois quarts des artisans. Les dirigeants qui envisagent une baisse de leur activité sont plus nombreux (32% contre 23% sur la période précédente). Sur la période écoulée, la part des entreprises ayant recruté a augmenté (21% contre 6% précédemment). Ces emplois ont concerné des contrats d Intérim et dans une moindre mesure des Contrats d apprentissage essentiellement pour développer l activité. Dans le même temps, 64% des entreprises ont stabilisé leur effectif. Pour le semestre à venir, les prévisions sont prudentes : les effectifs devraient rester stables pour près de huit entreprises sur dix. La part des entreprises ayant investi reste, au regard de la situation économique, assez élevée et relativement identique aux semestres précédents (autour de 40%). Ces investissements concernent le renouvellement ou l achat du matériel, de machines ou de véhicules. Dans les prochains mois, plus de la moitié des artisans ne prévoit pas d investir et près du quart l a programmé pour renouveler son parc machines ou véhicules. Au cours de ce semestre, la situation financière continue de se dégrader avec 46% des entreprises concernées (contre 39% sur la période précédente). Cette tendance touche davantage les métiers de la boulangerie (57%) que les métiers de la viande (41%).

3 BÂTIMENT Le secteur du Bâtiment comprend les activités de gros oeuvre (maçonnerie, charpente...) ; de second œuvre ou travaux de finition (peinture, plâtrerie, électricité, plomberie, chauffage...) ; de terrassement ; de génie civil ; etc. L année 2013 se conclut par des signes d amélioration. En effet, moins d entreprises que précédemment constatent une baisse de leur activité ; elles sont plus nombreuses à avoir connu une hausse. Si les artisans peintres sont les plus dynamiques, les carreleurs rencontrent davantage de difficultés. Les perspectives sont préoccupantes : les carnets de commande peinent à se remplir, la confiance des dirigeants est mise à mal pour la moitié d entre eux. Ils sont nettement plus nombreux à craindre une baisse d activité (38% contre 29% précédemment), en particulier dans les métiers du terrassement. Le contexte économique est à nouveau jugé défavorable par trois quarts des chefs d entreprise. Si l emploi était relativement préservé au premier semestre 2013, la situation s est davantage fragilisée en cours d année. Parmi les 16% d entreprises qui ont vu leur effectif baisser, la moitié concernait des salariés en Contrat à Durée Indéterminée (CDI). Les perspectives en matière d emploi sont peu dynamiques. Plus de huit entreprises sur dix envisagent de stabiliser leur effectif. Peu de changement en matière d investissement : 28% en ont réalisé dans les six derniers mois, soit pour renouveler les outils de production, le parc automobile soit pour acquérir du matériel informatique. Dans un contexte économique peu favorable, la situation financière des entreprises peine à s améliorer. Les dirigeants sont encore 40% à déclarer une trésorerie dégradée, en particulier les artisans menuisiers, serruriers et les électriciens. Les artisans restent prudents quant à d éventuels investissements : seulement 15% l envisagent concrètement.

4 PRODUCTION Le secteur de la Production comprend les activités de l'imprimerie et sérigraphie ; la métallurgie, chaudronnerie et le travail des métaux (mécanique générale et sous-traitance pour l'industrie de production) ; la fabrication et la finition de meubles ; la fabrication de machines ; la fabrication d'appareil médical ; etc. L activité est très contrastée : si la baisse d activité a concerné davantage d entreprises, parallèlement deux sur dix ont connu une hausse. De plus, les dirigeants sont désormais autant à déclarer un carnet de commande normal que «peu garni». Même si les prévisions d activité sont stables pour plus de la moitié des entreprises, 36% envisagent une baisse. La situation économique est perçue comme défavorable par huit dirigeants sur dix. Pour le semestre à venir, l optimisme des chefs d entreprise reste très faible ; ils sont principalement «juste confiants» voire inquiets. Malgré une conjoncture difficile, huit entreprises sur dix ont maintenu leur effectif et plus de une sur dix a recruté. Les recrutements, principalement des Contrats à Durée Indéterminée (CDI), ont permis de répondre au remplacement d une personne. Pour les six mois à venir, les prévisions sont prudentes : près de neuf entreprises sur dix envisagent une stabilité de leur effectif. Les investissements sont en légère baisse : 31% ont investi dans les six derniers mois contre 35% précédemment. Ils concernent principalement le renouvellement de matériel, machine ou véhicules. Le niveau de trésorerie reste stable pour près d une entreprise sur deux. Toutefois, la part des entreprises ayant une trésorerie dégradée est importante (autour de 40%). Pour les six mois à venir, les intentions d investissement sont au même niveau qu au semestre précédent (17%), avec toujours une priorité au renouvellement de matériel, machine ou véhicules mais aussi l acquisition ou l agencement de locaux.

5 RÉPARATION ET SERVICES Le secteur de la Réparation et des Services comprend la réparation et l'entretien de véhicules automobiles, cycles et motos, la réparation d'appareils électroménagers-tv-hifi, les retouches vestimentaires, la cordonnerie, les salons de coiffure et d'esthétique, les fleuristes, les blanchisseries pressings laveries, les taxis et ambulances,... Avec plus de quatre entreprises sur dix à avoir connu une baisse d activité au cours du second semestre 2013, l activité du secteur reste fragile ; d autant plus que la part de celles ayant constaté une hausse d activité continue de s amenuiser. Huit artisans sur dix jugent la situation économique défavorable. Ils restent majoritairement inquiets et pessimistes (52%).Près de six dirigeants sur dix déclarent toutefois avoir un carnet de commande normal à «bien garni». Les prévisions d activité pour la première partie de l année 2014 laissent entrevoir une évolution similaire et donc encore une baisse d activité prononcée, notamment dans les Services. Malgré une baisse d activité récurrente, les effectifs salariés ont été stables pour plus de huit entreprises sur dix. A noter que les prévisions pour les six prochains mois ne sont guère enthousiasmantes avec un taux de prévision d effectif à la hausse jamais aussi bas : 3%. Moins d une entreprise sur quatre déclare avoir investi au cours des six derniers mois. Le renouvellement des parcs matériels, machines et véhicules nécessaires au bon fonctionnement de l entreprise est de loin l investissement réalisé par le plus grand nombre d entreprises (44%). Vient ensuite l achat de matériel informatique-bureautique. Fin 2013, moins de la moitié des entreprises ont une situation financière stable. Elle s est plus fortement dégradée dans les Services. Plus de six artisans sur dix n envisagent pas d investir au cours du futur semestre. 15% envisagent toutefois de le faire, avec pour principal objectif de renouveler les parcs matériels, machines et véhicules.

6 Loire-Atlantique Malgré une conjoncture défavorable dans un département fortement impacté, les artisans ont été plus nombreux à déclarer une hausse de leur activité en fin d année Si l Alimentation constate des niveaux d activité très contrastés, le Bâtiment parvient à confirmer un timide élan ; la Réparation tend vers une plus large stabilité. La Production et les Services ont davantage de difficultés à sortir d un cycle économique morose. Les perspectives 2014 sont peu optimistes. En effet, si les Alimentaires sont les plus confiants, plus de 60% des artisans de la Production, des Services et de la Réparation sont inquiets pour les mois à venir. Globalement, les chefs d entreprise restent aussi nombreux à craindre une baisse de leur activité (42%). En matière d emploi, 86% des dirigeants espèrent stabiliser voire augmenter leur effectif. Néanmoins dans les Services, un artisan sur quatre craint de devoir se séparer de salarié(s). CMA de Loire-Atlantique Tél Courriel : Site : Mayenne Dans un contexte économique qui apparaît toujours délicat, on observe cependant au semestre dernier quelques points positifs : - davantage d entreprises ont enregistré une hausse d activité (22% contre 12%) ; - le moral des artisans remonte de quatre points (10% contre 6% d optimistes) ; - la moitié des entreprises artisanales voit sa trésorerie se stabiliser. Elle s est même s améliorée pour 10% d entre elles (contre 2% précédemment) ; - 75% des entreprises ont maintenu leur effectif. Pour le semestre à venir, la prudence reste évidemment de mise : les artisans comptent maintenir leur personnel, investir modérément (21%), et espèrent conserver une activité stable (voire en hausse pour 60% des artisans). CMA de la Mayenne Tél Courriel : Site : Sarthe Même si l activité demeure majoritairement stable, les entreprises connaissant une hausse sont plus nombreuses principalement pour l Alimentation et la Réparation. Cependant, pour les prochains mois, les prévisions de baisse d activité sont plus importantes (42% contre 30%). Les Services sont encore les plus concernés. La conjoncture économique est jugée défavorable pour plus de huit artisans sur dix principalement pour l Alimentation et les Services. Pour les mois à venir, les chefs d entreprise sont plus inquiets (46%). La trésorerie continue de se dégrader pour la moitié des entreprises, principalement pour les Services et l Alimentation. Malgré cette conjoncture, la stabilité de l emploi reste majoritaire et les entreprises sont plus nombreuses à avoir investi. CMA de la Sarthe Tél Courriel : Site : Vendée L activité des entreprises s est légèrement améliorée : davantage d artisans déclarent une hausse d activité (21%) - à l exception des Services - et les diminutions sont moins répandues (33%). Pour les mois à venir, deux artisans sur trois prévoient une stabilité voire une augmentation du volume d activité. Le regard porté sur le contexte économique s est encore assombri : désormais, 80% le jugent défavorable. La proportion d artisans inquiets ou pessimistes continue à progresser (53%). En matière d emploi, les réductions d effectifs ont été plus nombreuses. Traditionnellement stable, le Bâtiment subit plus de perturbations (une entreprise sur cinq envisage une réduction d effectif). Mais globalement, l emploi devrait être préservé dans plus de huit entreprises sur dix. Concernant la situation financière des entreprises, quelques signes d amélioration font leur apparition (notamment dans la Production) mais la trésorerie reste dégradée dans quatre entreprises sur dix. CMA de la Vendée Tél Courriel : : Site : Maine-et-Loire Au cours du second semestre 2013, si la moitié des entreprises a connu une activité stable, le tiers a vu son activité diminuer. Le Bâtiment est le moins touché par une baisse (28%) à l inverse des Services (36%) plus impactés qu auparavant. Dans ce contexte, les effectifs salariés ont été stables pour 76% des entreprises ; 12% ayant vu leur effectif augmenter et 12% baisser. Plus des trois quarts des artisans jugent la situation économique défavorable. Ils restent toutefois majoritairement «juste confiants», voire optimistes notamment les dirigeants de la Production. La tendance générale constatée ne semble pas s inverser dans les mois à venir : plus du tiers des artisans appréhendent une baisse d activité, ils sont même quatre dirigeants sur dix dans le Bâtiment. Signe positif, plus des trois quarts des entreprises de Production envisagent un maintien voire un développement de leur activité. CMA de Maine-et-Loire Tél Courriel : Site : Chambre Régionale de Métiers et de l'artisanat des Pays de la Loire 6, Boulevard des Pâtureaux SAINTE-LUCE-SUR-LOIRE CEDEX Tél Fax Courriel : Site : Rédacteurs : Audrey BEAUFORT (CRMA), Véronique CAREIL (CRMA), Fabienne JOUBREL (CMA 53), Philippe LAMOUR (CMA 49), Marion LE CORRE (CMA 44), Catherine LICOT (CMA 85) et Stéphane PENNETIER (CMA 72). Méthodologie : L'enquête a été réalisée en décembre 2013 auprès d'un échantillon d'entreprises artisanales représentatif par activité. Conception graphique : David LIZEE (CMA 49)

NOTE DE CONJONCTURE DE L ARTISANAT EN HAUTE-NORMANDIE SOMMAIRE. Décembre 2014 - N 6

NOTE DE CONJONCTURE DE L ARTISANAT EN HAUTE-NORMANDIE SOMMAIRE. Décembre 2014 - N 6 NOTE DE CONJONCTURE DE L ARTISANAT EN HAUTE-NORMANDIE Décembre 2014 - N 6 ENQUETE DU 2 nd SEMESTRE 2014 SOMMAIRE Tendance générale Tendance par département Tendance par grand secteur Focus sur les conjoints

Plus en détail

CHIFFRES-CLÉS CONJONCTURE

CHIFFRES-CLÉS CONJONCTURE CHIFFRES-CLÉS CONJONCTURE 2013 Val d Oise SOMMAIRE entreprises département Au 31 décembre 2012 138,1 entreprises artisanales pour 10 000 habitants 3 430 immatriculations Enregistrées par le Centre de Formalités

Plus en détail

CONJONCTURE ET STRATÉGIES PROFESSIONNELLES DES CADRES BAROMÈTRE SEMESTRIEL N 6

CONJONCTURE ET STRATÉGIES PROFESSIONNELLES DES CADRES BAROMÈTRE SEMESTRIEL N 6 CONJONCTURE ET STRATÉGIES PROFESSIONNELLES DES CADRES BAROMÈTRE SEMESTRIEL N 6 Juillet 11 OBJECTIF DE L ENQUÊTE Tous les six mois, l Apec interroge un échantillon représentatif de 1 cadres du secteur privé

Plus en détail

LES CHIFFRES CLÉS DE L ARTISANAT. Bilan des immatriculations / radiations d entreprises artisanales. Solde net 1 002 entreprises 74%

LES CHIFFRES CLÉS DE L ARTISANAT. Bilan des immatriculations / radiations d entreprises artisanales. Solde net 1 002 entreprises 74% n 6 - JANVIER 21 LES CHIFFRES CLÉS DE L ARTISANAT 23 629 c est * le nombre d entreprises 2 inscrites au Répertoire des métiers de l Essonne. dirigeants d entreprise artisanale ont été interrogés à la fin

Plus en détail

Artiscope. Les chiffres clés de l emploi dans l Artisanat en Région Centre Au 31 décembre 2013 (2ème Semestre 2013 - Année 2013)

Artiscope. Les chiffres clés de l emploi dans l Artisanat en Région Centre Au 31 décembre 2013 (2ème Semestre 2013 - Année 2013) Observatoire des Métiers et de l Artisanat Région Centre Juin 214 Artiscope Les chiffres clés de l emploi dans l Artisanat en Région Centre Au 31 décembre 213 (2ème Semestre 213 - Année 213) La révision

Plus en détail

CONJONCT URE. +1 point. Intentions de recrutements de cadres : entre prudence et reprise de confiance

CONJONCT URE. +1 point. Intentions de recrutements de cadres : entre prudence et reprise de confiance CONJONCT URE estre NOTE DE conjoncture TRIMESTRIELLE de L APEC N Intentions de recrutements de cadres : entre prudence et reprise de confiance Les recruteurs font toujours preuve de prudence dans leurs

Plus en détail

Un climat des affaires conforté

Un climat des affaires conforté JUILLET 2015 Un climat des affaires conforté Même si une part toujours importante de TPE/PME enregistre un recul du chiffre d affaires, le bilan du 2 e trimestre marque une amélioration sensible, confirmée

Plus en détail

27-31, avenue du Général Leclerc 94710 Maisons-Alfort cedex Tél. : 01 41 79 80 00

27-31, avenue du Général Leclerc 94710 Maisons-Alfort cedex Tél. : 01 41 79 80 00 27-31, avenue du Général Leclerc 94710 Maisons-Alfort cedex Tél. : 01 41 79 80 00 oc SYNTHÈSE 1 ACTIVITÉ 4-7 8-17 2 3 4 5 6 7 EMPLOI SITUATION FINANCIÈRE CROISSANCE INTERNE CROISSANCE EXTERNE FINANCEMENTS

Plus en détail

ACTIVITÉ DE L ARTISANAT DU BÂTIMENT : UN DÉBUT D ANNÉE DIFFICILE ET DES TRÉSORERIES ENCORE DÉGRADÉES

ACTIVITÉ DE L ARTISANAT DU BÂTIMENT : UN DÉBUT D ANNÉE DIFFICILE ET DES TRÉSORERIES ENCORE DÉGRADÉES LA LETTRE D INFORMATION HEBDOMADAIRE DU RÉSEAU Conjoncture du 1 er trimestre 215 Avril 215 ACTIVITÉ DE L ARTISANAT DU BÂTIMENT : UN DÉBUT D ANNÉE DIFFICILE ET DES TRÉSORERIES ENCORE DÉGRADÉES Au 1 er trimestre

Plus en détail

UN 1 ER SEMESTRE EN DEMI-TEINTE

UN 1 ER SEMESTRE EN DEMI-TEINTE 2015 UN 1 ER SEMESTRE EN DEMI-TEINTE Activité : reprise modérée Emploi : contraction des effectifs Contrairement à leurs prévisions de novembre dernier, les PME de la région anticipent un développement

Plus en détail

Baromètre de conjoncture de la Banque Nationale de Belgique

Baromètre de conjoncture de la Banque Nationale de Belgique BANQUE NATIONALE DE BELGIQUE ENQUETES SUR LA CONJONCTURE Baromètre de conjoncture de la Banque Nationale de Belgique Janvier 212 1 1 - -1-1 -2-2 -3-3 22 23 24 2 26 27 28 29 21 211 212 Série dessaisonalisée

Plus en détail

ETUDE THEMATIQUE. Parution janvier 2015 CHIFFRES CLEFS SOMMAIRE L ARTISANAT DE L ALIMENTATION EN HAUTE-NORMANDIE.

ETUDE THEMATIQUE. Parution janvier 2015 CHIFFRES CLEFS SOMMAIRE L ARTISANAT DE L ALIMENTATION EN HAUTE-NORMANDIE. ETUDE THEMATIQUE L ARTISANAT DE L ALIMENTATION EN HAUTE-NORMANDIE Parution janvier 2015 CHIFFRES CLEFS 3 311 entreprises 3 471 établissements 2 198 établissements employeurs 5 971 salariés 1 551 apprentis

Plus en détail

UN REGAIN D OPTIMISME

UN REGAIN D OPTIMISME 2015 UN REGAIN D OPTIMISME Activité : reprise en pente douce Emploi : renforcement des effectifs Comme pressenti en novembre dernier, les chefs d entreprise de la région Rhône- Alpes anticipent un développement

Plus en détail

Préoccupations, attentes et prévoyance des travailleurs non salariés et des dirigeants de très petites entreprises

Préoccupations, attentes et prévoyance des travailleurs non salariés et des dirigeants de très petites entreprises Préoccupations, attentes et prévoyance des travailleurs non salariés et des dirigeants de très petites entreprises Institut CSA pour Metlife Novembre 2014 Sommaire Fiche technique 3 Profil de l échantillon

Plus en détail

Un climat des affaires incertain

Un climat des affaires incertain AVRIL 2015 Un climat des affaires incertain Au premier trimestre, 39 % des TPE-PME rhônalpines ont observé une baisse de chiffre d affaires par rapport à la même période de 2014 et seulement 24 % une hausse.

Plus en détail

Baromètre de conjoncture de la Banque Nationale de Belgique

Baromètre de conjoncture de la Banque Nationale de Belgique BANQUE NATIONALE DE BELGIQUE ENQUETES SUR LA CONJONCTURE Baromètre de conjoncture de la Banque Nationale de Belgique Janvier 211 15 1 5-5 -1-15 -2 - -3-35 21 22 23 24 26 27 28 29 21 211 Série dessaisonalisée

Plus en détail

Un moyen de limiter les risques

Un moyen de limiter les risques du Bâtiment er Trimestre Aquitaine de votre Centre de Gestion Agréé édito Dans ce nouveau numéro de l Observatoire du bâtiment, votre Centre de gestion fait le point sur le nouveau régime d Entrepreneur

Plus en détail

Les Très Petites Entreprises du secteur Construction en Rhône-Alpes

Les Très Petites Entreprises du secteur Construction en Rhône-Alpes Les Très Petites Entreprises du secteur Construction en Rhône-Alpes Un tissu d entreprises en mutation Edition 2012 Septembre 2012 1 SOMMAIRE I. Caractéristiques des Très Petites Entreprises du BTP en

Plus en détail

OTT Observatoire du Travail Temporaire. L intérim dans le secteur du BTP

OTT Observatoire du Travail Temporaire. L intérim dans le secteur du BTP L intérim dans le secteur du BTP Septembre 2005 Sommaire Introduction page 3 I Données de cadrage du secteur du BTP page 4 A) Evolution du nombre de intérimaires et du taux de recours à l intérim pages

Plus en détail

ARTISANAT. 1 Résumé de l étude Insee sur les marges de progression pour l artisanat en Nord-Pas-de-Calais

ARTISANAT. 1 Résumé de l étude Insee sur les marges de progression pour l artisanat en Nord-Pas-de-Calais CPRDFP Document d orientation État 1/5 ARTISANAT 1 Résumé de l étude Insee sur les marges de progression pour l artisanat en Nord-Pas-de-Calais 1.1 Panorama des métiers de l artisanat Les coiffeurs, les

Plus en détail

Évolution du tissu artisanal en Bretagne

Évolution du tissu artisanal en Bretagne du tissu artisanal en Bretagne Alors que le nombre d entreprises artisanales bretonnes a baissé depuis 1990, 28 000 emplois salariés supplémentaires ont été créés dans le secteur en 14 ans. La taille des

Plus en détail

L ARTISANAT dans les Hauts-de-Seine

L ARTISANAT dans les Hauts-de-Seine L ARTISANAT dans les Hauts-de-Seine Statistiques Baromètre 2013 Réalisés par Avec le soutien financier de Président de la CMA92 Daniel GOUPILLAT 1 000 entreprises artisanales supplémentaires dans les Hauts-de-Seine!

Plus en détail

Atlas Artisanat. de Haute-Garonne. Chambre de Métiers et de l Artisanat Haute-Garonne. Janvier 2012. Etat des lieux et Perspectives

Atlas Artisanat. de Haute-Garonne. Chambre de Métiers et de l Artisanat Haute-Garonne. Janvier 2012. Etat des lieux et Perspectives Chambre de Métiers et de l Artisanat alimentation services bâtiment production Atlas Artisanat de Janvier 2012 Etat des lieux et Perspectives Réalisé par Karima BELKALEM Service Etudes Statistiques et

Plus en détail

Observatoire Prospectif des Métiers et des Qualifications dans les Métiers de l'alimentation

Observatoire Prospectif des Métiers et des Qualifications dans les Métiers de l'alimentation Institut d Informations et de Conjonctures Professionnelles 11, rue Christophe-Colomb 75008 Paris Tél. 01 47 20 30 33 Fax 01 47 20 84 58 iplusc@iplusc.com.fr. Observatoire Prospectif des Métiers et des

Plus en détail

Les micro-entrepreneurs, les travailleurs non-salariés, la crise et l assurance

Les micro-entrepreneurs, les travailleurs non-salariés, la crise et l assurance Septembre 2013 Contact: Frédéric Dabi 01 45 84 14 44 Frederic.dabi@ifop.com Les micro-entrepreneurs, les travailleurs non-salariés, la crise et l assurance pour Note méthodologique Etude réalisée pour:

Plus en détail

Les Besoins en Main-d'Oeuvre 2014 dans l arrondissement de Lille : Zoom sur l industrie

Les Besoins en Main-d'Oeuvre 2014 dans l arrondissement de Lille : Zoom sur l industrie Les Besoins en Main-d'Oeuvre 2014 dans l arrondissement de Lille : Zoom sur l industrie L'enquête Besoins en Main-d'Oeuvre (BMO) de Pôle emploi mesure les intentions de des employeurs pour l année à venir,

Plus en détail

Les artisans et leur banque

Les artisans et leur banque Chambre de métiers et de l artisanat de Région Nord - Pas de Calais Les artisans et leur banque Analyse des relations entre les artisans et leur banquier Enquête réalisée en août et septembre 2013 Octobre

Plus en détail

LA SECONDE PARTIE DE CARRIÈRE : COMPARAISON HOMMES/FEMMES

LA SECONDE PARTIE DE CARRIÈRE : COMPARAISON HOMMES/FEMMES LA SECONDE PARTIE DE CARRIÈRE : COMPARAISON HOMMES/FEMMES LES ÉTUDES DE L EMPLOI CADRE N 2014-11 MARS 2014 Situation professionnelle des femmes et des hommes cadres selon la génération Opinion des femmes

Plus en détail

Pratiques et besoins de financement des entreprises artisanales

Pratiques et besoins de financement des entreprises artisanales ÉTUDES et Recherches de l Institut Supérieur des Métiers Pratiques et besoins de financement des entreprises artisanales FÉVRIER 2014 Présentation des résultats Pratiques et besoins de financement des

Plus en détail

Observatoire de la performance des PME-ETI 16 ème édition avril 2012. OpinionWay Banque PALATINE Pour i>tele Challenges

Observatoire de la performance des PME-ETI 16 ème édition avril 2012. OpinionWay Banque PALATINE Pour i>tele Challenges Observatoire de la performance des PME-ETI 16 ème édition avril 2012 OpinionWay Banque PALATINE Pour i>tele Challenges OpinionWay, 15 place de la République, 75003 Paris. Méthodologie Étude quantitative

Plus en détail

REPRISE - CREATION D ENTREPRISE

REPRISE - CREATION D ENTREPRISE REPRISE - CREATION D ENTREPRISE Stage de préparation à l installation Une équipe de chargés de développement économique à votre écoute Vous souhaitez devenir chef d entreprise, la Chambre de Métiers et

Plus en détail

Baromètre local de conjoncture des arrondissements de Bar-sur-Aube et Chaumont N 4

Baromètre local de conjoncture des arrondissements de Bar-sur-Aube et Chaumont  N 4 N 4 Chiffres clés de l arrondissement de Source INSEE RGP 1999 Estimation CCI de Troyes et de l Aube Bar sur Aube Population 2007 : 29 427 hab. 9,8 % de la population auboise Superficie : 1 193 km2 Densité

Plus en détail

Q0Z-Employés de la banque et des assurances. Synthèse

Q0Z-Employés de la banque et des assurances. Synthèse Q0Z-Employés de la banque et des assurances Synthèse Après avoir baissé au cours de la première moitié des années 1990, les effectifs d employés de la banque et des assurances se sont ensuite stabilisés

Plus en détail

Synthèse. Dynamique de l emploi. L0Z-Secrétaires

Synthèse. Dynamique de l emploi. L0Z-Secrétaires L0Z-Secrétaires Synthèse En moyenne sur la période 2007-2009, 484 000 personnes exercent le métier de secrétaire, assurant des fonctions de support, de coordination, de gestion et de communication. Les

Plus en détail

Baromètre PME Wallonie Bruxelles : Quatrième trimestre 2013

Baromètre PME Wallonie Bruxelles : Quatrième trimestre 2013 Baromètre PME Wallonie Bruxelles : Quatrième trimestre 2013 L UCM a créé un indicateur de conjoncture pour les PME wallonnes et bruxelloises. Ce "baromètre" est réalisé chaque trimestre, sur base des réponses

Plus en détail

Les entreprises exportatrices en région Centre : dynamique et perspectives. CCI International Centre

Les entreprises exportatrices en région Centre : dynamique et perspectives. CCI International Centre CCI International Centre NUMÉRO 08 LE CAHIER SPÉCIAL DE L OBSERVATOIRE DES ENTREPRISES À L INTERNATIONAL 2015 Les entreprises exportatrices en région Centre : dynamique et perspectives Une publication

Plus en détail

les travailleurs non-salari

les travailleurs non-salari Septembre 2013 Contact: Frédéric Dabi 01 45 84 14 44 Frederic.dabi@ifop.com Les micro-entrepreneurs, les travailleurs non-salari salariés, s, la crise et l assurancel pour Note méthodologique Etude réalisée

Plus en détail

ENQUÊTE BMO 2007. Tout ce qu il faut savoir. sur les besoins en main-d œuvre des entreprises bas-normandes

ENQUÊTE BMO 2007. Tout ce qu il faut savoir. sur les besoins en main-d œuvre des entreprises bas-normandes ENQUÊTE BMO 2007 S E R V I C E E T U D E S & S T A T I S T I Q U E S I N S T I T U T I O N N E L S Tout ce qu il faut savoir sur les besoins en main-d œuvre des entreprises bas-normandes sommaire La Basse-

Plus en détail

Préoccupations, attentes et prévoyance des travailleurs non salariés et des dirigeants de très petites entreprises

Préoccupations, attentes et prévoyance des travailleurs non salariés et des dirigeants de très petites entreprises Contacts CSA Pôle Opinion-Corporate : Jean-Bernard LAINÉ Co-Directeur du Pôle Banque Assurances Services Industrie / jean-bernard.laine@csa.eu / 01 44 94 59 43 Yves-Marie CANN Directeur d études au Pôle

Plus en détail

ENQUETE BESOIN EN MAIN-D ŒUVRE 2012 Bassin de Vaulx Meyzieu. 2 429 projets de recrutement en 2012

ENQUETE BESOIN EN MAIN-D ŒUVRE 2012 Bassin de Vaulx Meyzieu. 2 429 projets de recrutement en 2012 ENQUETE BESOIN EN MAIN-D ŒUVRE 2012 Bassin de Vaulx Meyzieu 2 429 projets de recrutement en 2012 1 Sommaire 1 L ESSENTIEL 2 LES METIERS PORTEURS 3 LES METIERS NON SAISONNIERS 4 LES METIERS DIFFICILES 5

Plus en détail

Le guide des formalités

Le guide des formalités Le guide des formalités Tout au long la de votre vie, CMA 30 est là... Sommaire Quelques rappels importants permettant de faciliter la réalisation des formalités auprès du Service Formalités des Entreprises

Plus en détail

ÊTRE ARTISAN. Pourquoi pas Moi?

ÊTRE ARTISAN. Pourquoi pas Moi? ÊTRE ARTISAN Pourquoi pas Moi? l rtisanat, c est quoi? Des Métiers créatifs qui permettent de s exprimer et d évoluer Des Métiers ouverts qui concernent les secteurs les plus divers Des Métiers porteurs

Plus en détail

LE PASS-TRAVAUX. Edition 2008. Le prêt PASS-TRAVAUX concerne principalement les propriétaires, seuls 2% des bénéficiaires étaient locataires en 2007.

LE PASS-TRAVAUX. Edition 2008. Le prêt PASS-TRAVAUX concerne principalement les propriétaires, seuls 2% des bénéficiaires étaient locataires en 2007. Edition 2008 LE PASS-TRAVAUX Le prêt PASS-TRAVAUX concerne principalement les propriétaires, seuls 2% des bénéficiaires étaient locataires en 2007. A la demande de l ANPEEC, MV2 Conseil a réalisé, en 2007,

Plus en détail

ENQUETE AGROALIMENTAIRE 2012. Philippe PAYET MEFPIE

ENQUETE AGROALIMENTAIRE 2012. Philippe PAYET MEFPIE ENQUETE AGROALIMENTAIRE 2012 Philippe PAYET MEFPIE Introduction... 3 L Entreprise et son dirigeant... 4 L entreprise et son marché... 6 L entreprise et son personnel... 9 Projets de recrutement... 11 En

Plus en détail

L ARTISANAT dans les Hauts-de-Seine

L ARTISANAT dans les Hauts-de-Seine L ARTISANAT dans les Hauts-de-Seine Statistiques Baromètre 2012 Réalisés par Avec le soutien financier de Président de la CMA92 Daniel GOUPILLAT Présent dans les secteurs de l Alimentation, du Bâtiment,

Plus en détail

ENQUETE BESOIN EN MAIN-D ŒUVRE 2012 Bassin de Saint Etienne

ENQUETE BESOIN EN MAIN-D ŒUVRE 2012 Bassin de Saint Etienne ENQUETE BESOIN EN MAIN-D ŒUVRE 2012 Bassin de Saint Etienne 6 804 projets de recrutement en 2012 1 Sommaire 1 L ESSENTIEL 2 LES METIERS PORTEURS 3 LES METIERS NON SAISONNIERS 4 LES METIERS DIFFICILES 5

Plus en détail

Le centre de gestion a le plaisir de vous adresser les statistiques professionnelles élaborées à partir des dossiers de gestion 2013.

Le centre de gestion a le plaisir de vous adresser les statistiques professionnelles élaborées à partir des dossiers de gestion 2013. Statistiques 2013 3, rue de Lyon B.P. 531 71010 MACON CEDEX Tél. 03.85.21.90.60 Télécopie 03.85.21.90.69 E-mail : contact@cgai-macon.fr Agrément de la Direction Régionale des Impôts n 1.02.710 du 6 mars

Plus en détail

COMPOSITION DU BUREAU DE LA CHAMBRE RÉGIONALE suite à l assemblée générale d installation du 18 novembre 2010

COMPOSITION DU BUREAU DE LA CHAMBRE RÉGIONALE suite à l assemblée générale d installation du 18 novembre 2010 COMPOSITION DU BUREAU DE LA CHAMBRE RÉGIONALE suite à l assemblée générale d installation du 18 novembre 2010 Fonction Prénom & Nom Métier Département Président CHOQUET Jean-Claude Boulangerie 44 1 er

Plus en détail

DIRRECTE. Cordialement,

DIRRECTE. Cordialement, DIRRECTE Veuillez trouver en pièce jointe la liste des activités commerciales et artisanales, par commune, présentes sur le territoire de l'agglomération du Beauvaisis. L'agglomération envisage de lancer

Plus en détail

BaroJOB. Une priorité : Donner Envie aux Jeunes. Le Baromètre des Compétences Informatique/TIC en Pays de Loire Edition #5 / Mars-Avril 2014

BaroJOB. Une priorité : Donner Envie aux Jeunes. Le Baromètre des Compétences Informatique/TIC en Pays de Loire Edition #5 / Mars-Avril 2014 BaroJOB Une priorité : Donner Envie aux Jeunes Le Baromètre des Compétences Informatique/TIC en Pays de Loire Edition #5 / MarsAvril 2014 Filière IT : Confirmations et paradoxes 2 Filière IT : Confirmations

Plus en détail

Communiqué de presse 26 novembre 2010

Communiqué de presse 26 novembre 2010 Communiqué de presse 26 novembre 2010 Résultat des élections du Président et des membres du Bureau de la Chambre Régionale de Métiers et de l Artisanat du Languedoc-Roussillon, pour la mandature 2010/2015

Plus en détail

Médicis, la mutuelle retraite des indépendants :

Médicis, la mutuelle retraite des indépendants : Le commerce en France : 750 000 entrepreneurs 2 millions de personnes 343 milliards d euros de chiffre d affaires Médicis, la mutuelle retraite des indépendants : 167 000 adhérents La plus grande organisation

Plus en détail

Besoin et offre de formation dans les métiers du Bâtiment en lien avec le Grenelle de l Environnement

Besoin et offre de formation dans les métiers du Bâtiment en lien avec le Grenelle de l Environnement Phase 2: Analyse du besoin des entreprises Besoin et offre de formation dans les métiers du Bâtiment en lien avec le Grenelle de l Environnement Les plus fortes demandes en «Construction durable» Estimation

Plus en détail

Les salariés et les Jeux Olympiques de 2024 à Paris

Les salariés et les Jeux Olympiques de 2024 à Paris Les salariés et les Jeux Olympiques de 2024 à Paris Sondage Ifop pour la FFSE Contacts Ifop : Frédéric Dabi / Anne-Sophie Vautrey Département Opinion et Stratégies d Entreprise 01 45 84 14 44 prenom.nom@ifop.com

Plus en détail

L OBSERVATOIRE DES CRÉDITS AUX MÉNAGES. Tableau de bord. 25 ème rapport annuel. Michel Mouillart Université Paris Ouest 29 Janvier 2013

L OBSERVATOIRE DES CRÉDITS AUX MÉNAGES. Tableau de bord. 25 ème rapport annuel. Michel Mouillart Université Paris Ouest 29 Janvier 2013 L OBSERVATOIRE DES CRÉDITS AUX MÉNAGES 25 ème rapport annuel Tableau de bord Michel Mouillart Université Paris Ouest 29 Janvier 2013 La photographie des ménages détenant des crédits que propose la 25 ième

Plus en détail

«Photographie statistique» des entreprises parisiennes engagées dans le secteur de la construction en 2008 et 2009

«Photographie statistique» des entreprises parisiennes engagées dans le secteur de la construction en 2008 et 2009 «Photographie statistique» des entreprises parisiennes engagées dans le secteur de la construction en 2008 et 2009 Septembre 2009 Introduction Le Greffe du tribunal de commerce de Paris a réalisé à la

Plus en détail

BAROMETRE DE CONJONCTURE DE L HEBERGEMENT D ENTREPRISES

BAROMETRE DE CONJONCTURE DE L HEBERGEMENT D ENTREPRISES 1 er et 2 ème trimestres 2010 Note semestrielle N 1 BAROMETRE DE CONJONCTURE DE L HEBERGEMENT D ENTREPRISES 1. CHIFFRE D AFFAIRES TOTAL DES CENTRES D AFFAIRES Chiffre d affaires total / surface totale

Plus en détail

L ARTISANAT EN REGION CENTRE

L ARTISANAT EN REGION CENTRE L ARTISANAT EN REGION CENTRE 1 842 communes 2 457 516 habitants (est. 1.1.2) 32 813 entreprises artisanales employant 9 113 salariés (eff. moyen : 2,7) Dreux Nogent le Rotrou CHARTRES Châteaudun Pithiviers

Plus en détail

LISTE DES ENTREPRISES ARTISANALES A REPRENDRE EN CREUSE.

LISTE DES ENTREPRISES ARTISANALES A REPRENDRE EN CREUSE. LISTE DES ENTREPRISES ARTISANALES A REPRENDRE EN CREUSE. (Avec accord de diffusion sur le site de la CMA23) Pour plus de renseignements et connaître l ensemble des opportunités de reprise, votre contact

Plus en détail

Accès au financement des entreprises artisanales en Haute-Normandie

Accès au financement des entreprises artisanales en Haute-Normandie Décembre 2012 Accès au financement des entreprises artisanales en Haute-Normandie La situation financière des entreprises artisanales et le recours aux banques Région Haute-Normandie Depuis novembre 2011,

Plus en détail

OBSERVATOIRE UFF / IFOP DE LA CLIENTÈLE PATRIMONIALE

OBSERVATOIRE UFF / IFOP DE LA CLIENTÈLE PATRIMONIALE OBSERVATOIRE UFF / IFOP DE LA CLIENTÈLE PATRIMONIALE Edition 2013 Perception du risque et comportement d investissement (point 5) 16 octobre 2013 Pourquoi un Observatoire UFF/IFOP de la clientèle patrimoniale?

Plus en détail

Statistiques Exercice 2011

Statistiques Exercice 2011 Statistiques Exercice 2011 Bénéfices Industriels et Commerciaux MISE EN GARDE AUX UTILISATEURS Les informations consignées dans ce fascicule sont communiquées à titre indicatif et ne peuvent être considérées,

Plus en détail

Enquête industrie Agroalimentaire

Enquête industrie Agroalimentaire [Texte] Enquête industrie Agroalimentaire La CCI de la Vendée a mené, courant 2013, une enquête auprès des entreprises industrielles vendéennes afin d analyser la structuration et l organisation de ces

Plus en détail

L ARTISANAT 1 ère entreprise de France. L apprentissage : Passeport pour l emploi

L ARTISANAT 1 ère entreprise de France. L apprentissage : Passeport pour l emploi L ARTISANAT 1 ère entreprise de France L apprentissage : Passeport pour l emploi le cad de la chambre de Métiers et de l artisanat des conseillers spécialistes de l apprentissage et de l emploi l apprentissage

Plus en détail

Commerce et Services de proximité dans le Beaujolais

Commerce et Services de proximité dans le Beaujolais Commerce et Services de proximité dans le Beaujolais Mai 2012 Chambre de Commerce et d Industrie du Beaujolais Juin 2012 1 Méthodologie La Chambre de Commerce et d Industrie du Beaujolais a mis en place

Plus en détail

Bulletin trimestriel de conjoncture n 33

Bulletin trimestriel de conjoncture n 33 M A R S 2 0 0 7 Bulletin trimestriel de conjoncture n 33 4 e trimestre 2006 Forte augmentation des prix et croissance limitée du volume de travaux d entretien-amélioration du logement Le chiffre d affaires

Plus en détail

Observation de la prise en compte de l étanchéité à l air par les entreprises bourguignonnes

Observation de la prise en compte de l étanchéité à l air par les entreprises bourguignonnes Objectif et méthodologie La réglementation thermique 2012 impose aux bâtiments d être étanches à l air. La contribution des entreprises de bâtiment à cette étanchéité réside essentiellement dans une mise

Plus en détail

Très légère hausse de la confiance des chefs d entreprise en février

Très légère hausse de la confiance des chefs d entreprise en février 25-2-24 29-5-26 Liens: NBB.Stat Information générale Enquête mensuelle de conjoncture auprès des entreprises - février 25 Très légère hausse de la confiance des chefs d entreprise en février Le baromètre

Plus en détail

L ouverture des marchés de l électricité et du gaz naturel pour les clients résidentiels

L ouverture des marchés de l électricité et du gaz naturel pour les clients résidentiels L ouverture des marchés de l électricité et du gaz naturel pour les clients résidentiels Baromètre annuel vague Septembre 2011 Baromètre annuel vague - 1 - PRESENTATION DE L ETUDE Baromètre annuel vague

Plus en détail

du Bâtiment Emplois d avenir, contrats de génération : les armes anti-chômage édito sommaire un trait d union de votre Centre de Gestion Agréé

du Bâtiment Emplois d avenir, contrats de génération : les armes anti-chômage édito sommaire un trait d union de votre Centre de Gestion Agréé 2 e Trimestre Aquitaine du Bâtiment de votre Centre de Gestion Agréé édito Face à la montée inquiétante du chômage et alors qu un quart des jeunes de à 2 ans est sans travail et/ou sans formation ni diplôme,

Plus en détail

L OBSERVATOIRE DES CREDITS AUX MENAGES. Tableau de bord. 26 ème rapport annuel. Michel Mouillart Université Paris Ouest 4 février 2014

L OBSERVATOIRE DES CREDITS AUX MENAGES. Tableau de bord. 26 ème rapport annuel. Michel Mouillart Université Paris Ouest 4 février 2014 L OBSERVATOIRE DES CREDITS AUX MENAGES 26 ème rapport annuel Tableau de bord Michel Mouillart Université Paris Ouest 4 février 2014 La photographie des ménages détenant des crédits que propose la 26 ième

Plus en détail

Les Français et le pouvoir d achat

Les Français et le pouvoir d achat Contacts CSA Pôle Opinion Corporate : Jérôme Sainte-Marie, Directeur général adjoint Yves-Marie Cann, Directeur d études Les Français et le pouvoir d achat Sondage CSA pour Cofidis Septembre 2012 Sommaire

Plus en détail

TABLEAU DE BORD PROSPECTIF. Emploi & Formation Bâtiment et Travaux Publics de Basse-Normandie

TABLEAU DE BORD PROSPECTIF. Emploi & Formation Bâtiment et Travaux Publics de Basse-Normandie TABLEAU DE BORD PROSPECTIF Emploi & Formation Bâtiment et Travaux Publics de Basse-Normandie Édition 2 Avant-propos L traduit, au niveau régional, la volonté de l Observatoire Prospectif des Métiers et

Plus en détail

DIAGNOSTIC TERRITORIAL POUR L EMPLOI ET LA FORMATION

DIAGNOSTIC TERRITORIAL POUR L EMPLOI ET LA FORMATION DIAGNOSTIC TERRITORIAL POUR L EMPLOI ET LA FORMATION PAYS D ANCENIS - 29 Ce diagnostic territorial pour l emploi et la formation vise à construire une vision partagée actualisée du Pays d'ancenis. Dans

Plus en détail

CHARCUTERIE CUISINE 581A0270 PLATS A EMPORTER BOUCHERIE CHARCUTERIE

CHARCUTERIE CUISINE 581A0270 PLATS A EMPORTER BOUCHERIE CHARCUTERIE ALIMENTAIRE 581A0270 TRAITEUR Vends fonds boucherie charcuterie traiteur LA CHARITÉ SUR LOIRE. Très bon CA - magasin 30 m 2 - vitrine 4 ml - atelier + labo 70 m 2-2 véhicules conf. DSV 582A0253 VOLAILLES

Plus en détail

Eco-Fiche BILAN DE L ANNEE 2012 QUELLES PERSPECTIVES POUR 2013? 1

Eco-Fiche BILAN DE L ANNEE 2012 QUELLES PERSPECTIVES POUR 2013? 1 Eco-Fiche Janvier 2013 BILAN DE L ANNEE 2012 QUELLES PERSPECTIVES POUR 2013? 1 Retour sur l année 2012 : l atonie En 2012, le Produit Intérieur Brut (PIB) s est élevé à 1 802,1 milliards d euros, soit

Plus en détail

Gestion. des cabinets d'expertise comptable. Octobre 2010

Gestion. des cabinets d'expertise comptable. Octobre 2010 Gestion des cabinets d'expertise comptable Octobre 2010 Sommaire Avant-propos... 2 Synthèse en quelques chiffres... 2 Les cabinets sans salariés... 2 Les cabinets de 1 à 49 salariés... 2 Le chiffre d affaires

Plus en détail

COMMINGES 2010. Etude portant sur l Artisanat en zones d activités. Contribution de CMA Haute-Garonne. Octobre 2010. Canton de BOULOGNE- SUR-GESSE

COMMINGES 2010. Etude portant sur l Artisanat en zones d activités. Contribution de CMA Haute-Garonne. Octobre 2010. Canton de BOULOGNE- SUR-GESSE BOULOGNE- SUR-GESSE Canton de AURIGNAC MONTREJEAU SAINT-MARTORY SAINT-GAUDENS SALIES-DU- SALAT BARBAZAN Canton d'aspet de SAINT-BEAT COMMINGES 2010 Etude portant sur l Artisanat en zones d activités LUCHON

Plus en détail

Regards croisés sur l intérim

Regards croisés sur l intérim octobre 2012 Les dossiers de l Observatoire des Métiers et de l Emploi Regards croisés sur l intérim Regards croisés sur l intérim L Observatoire des Métiers et de l Emploi s est vu confier, depuis 2008,

Plus en détail

Observatoire Crédit Logement / CSA du Financement des Marchés Résidentiels Tableau de bord trimestriel 2 ème Trimestre 2014

Observatoire Crédit Logement / CSA du Financement des Marchés Résidentiels Tableau de bord trimestriel 2 ème Trimestre 2014 Observatoire Crédit Logement / CSA du Financement des Marchés Résidentiels Tableau de bord trimestriel 2 ème Trimestre 2014 I. L ensemble des marchés I.1. L environnement des marchés : les conditions de

Plus en détail

TechnologyFast50 Baromètre des candidats et lauréats 2006-2012. Novembre 2012

TechnologyFast50 Baromètre des candidats et lauréats 2006-2012. Novembre 2012 TechnologyFast50 Baromètre des candidats et lauréats 2006-2012 Novembre 2012 Sommaire 3 7 9 12 14 19 25 27 31 Présentation du baromètre Profil des entreprises Contexte économique Ressources humaines Financement

Plus en détail

CODEM - CODEB - CODEBAT CODEMA - CODEMBAL CODECOB - CODALIMENT CODINF la maîtrise des risques clients par secteur professionnel

CODEM - CODEB - CODEBAT CODEMA - CODEMBAL CODECOB - CODALIMENT CODINF la maîtrise des risques clients par secteur professionnel CODEM - CODEB - CODEBAT CODEMA - CODEMBAL CODECOB - CODALIMENT CODINF la maîtrise des risques clients par secteur professionnel 3 avenue Franklin Roosevelt - 758 PARIS Tél : 1 55 65 4 - Fax : 1 55 65 1

Plus en détail

Bilan 2008 & perspectives 2009. Surmonter la crise, préparer la reprise

Bilan 2008 & perspectives 2009. Surmonter la crise, préparer la reprise Bilan 2008 & perspectives 2009 Surmonter la crise, préparer la reprise Dossier de presse 3 0 j u i n 2 0 0 9 Contacts presse - Agence Hopscotch Marion Paisant T : 01 58 65 00 45 mpaisant@hopscotch.fr Pauline

Plus en détail

Synthèse Contrat. d Objectifs. Diagnostic Les services de l automobile En Midi-Pyrénées. Réalisation Observatoire régional emploi, formation, métiers

Synthèse Contrat. d Objectifs. Diagnostic Les services de l automobile En Midi-Pyrénées. Réalisation Observatoire régional emploi, formation, métiers Synthèse Contrat d Objectifs Diagnostic Les services de l automobile En Midi-Pyrénées Réalisation Observatoire régional emploi, formation, métiers Rédaction Christiane LAGRIFFOUL () Nadine COUZY (DR ANFA

Plus en détail

Statistiques Exercice 2012

Statistiques Exercice 2012 Statistiques Exercice 2012 Bénéfices Industriels et Commerciaux MISE EN GARDE AUX UTILISATEURS Les informations communiquées dans ce fascicule sont communiquées titre indicatif et ne peuvent être considérées,

Plus en détail

Analyses et études (janvier 2013)

Analyses et études (janvier 2013) Analyses et études (janvier 2013) J ai repéré un certain nombre d études et d analyses qui m ont semblé utiles pour enrichir l approche de l entrepreneuriat des TPE et PME et de la création d entreprise

Plus en détail

Observatoire de la métallurgie. Baromètre national intentions d embauche Deuxième vague UIMM Auvergne Juillet 2015

Observatoire de la métallurgie. Baromètre national intentions d embauche Deuxième vague UIMM Auvergne Juillet 2015 Observatoire de la métallurgie Baromètre national intentions d embauche Deuxième vague UIMM Auvergne Juillet 2015 Méthodologie adoptée et questionnaires récoltés Champ de l'enquête Commanditée par l'observatoire

Plus en détail

Observatoire de la récupération, du recyclage et de la valorisation

Observatoire de la récupération, du recyclage et de la valorisation Avril-Mai-Juin 20 Note trimestrielle N 30 Observatoire de la récupération, du recyclage et de la valorisation RESUME DE L EVOLUTION DU TRIMESTRE (Avril-Mai-Juin 20) Sensible progression Dans la continuité

Plus en détail

Chambre de métiers et de l artisanat de région Nord - Pas de Calais. L artisanat de la région. Nord - Pas de Calais

Chambre de métiers et de l artisanat de région Nord - Pas de Calais. L artisanat de la région. Nord - Pas de Calais Chambre de métiers et de l artisanat de région Nord - Pas de Calais L artisanat de la région Nord - Pas de Calais Éditorial...5 I. État et évolution de l artisanat du Nord-Pas de Calais... 7 1. 46 341

Plus en détail

Malgré une image des banques entachée par la crise, les Français restent très attachés à leur agence bancaire

Malgré une image des banques entachée par la crise, les Français restent très attachés à leur agence bancaire Résultats de l enquête Ifop/Wincor sur les relations des Français à leur agence bancaire Malgré une image des banques entachée par la crise, les Français restent très attachés à leur agence bancaire -

Plus en détail

PORTES OUVERTES DES CFA

PORTES OUVERTES DES CFA PORTES OUVERTES DES CFA NOMS DES ETABLISSEMENTS VILLE DATE FORMATIONS CFA DINAH DERYCKE 365 rue Jules Guesde 59650 VILLENEUVE D ASCQ Tél : 03 20 19 66 81 22 mars 2013 23 mars 2013 CAP employé de vente

Plus en détail

Le marché informatique en France 2011 et tendances 2012

Le marché informatique en France 2011 et tendances 2012 Le marché informatique en France 2011 et tendances 2012 Juin 2012 Sextant Expertise 27, Boulevard des Italiens 75002 Paris Tél. : 01 40 26 47 38 www.sextant-expertise.fr Société inscrite à l ordre des

Plus en détail

DOCUMENT SEMESTRIEL - LIBRE DE DIFFUSION SOUS RESERVE DE MENTION DE LA SOURCE «POLE EMPLOI PAYS DE LA LOIRE» Evolution Annuelle GRAPHIQUE

DOCUMENT SEMESTRIEL - LIBRE DE DIFFUSION SOUS RESERVE DE MENTION DE LA SOURCE «POLE EMPLOI PAYS DE LA LOIRE» Evolution Annuelle GRAPHIQUE STATISTIQUES ET INDICATEURS POLE EMPLOI PAYS DE LA LOIRE - MARS 2015 LOIRE-ATLANTIQUE PORTRAIT SECTORIEL SITUATION AU 31/12/2014 DOCUMENT SEMESTRIEL - LIBRE DE DIFFUSION SOUS RESERVE DE MENTION DE LA SOURCE

Plus en détail

Services à la personne

Services à la personne Enquête régionale auprès des entreprises agréées 2010 Services à la personne Midi-Pyrénées En France : > 390 000 emplois créés depuis 2005 > Près de 2 millions de salariés dans les services à la personne

Plus en détail

ENQUETE BESOINS EN MAIN-D ŒUVRE 2011 Bassin d Oullins

ENQUETE BESOINS EN MAIN-D ŒUVRE 2011 Bassin d Oullins ENQUETE BESOINS EN MAIN-D ŒUVRE 2011 Bassin d Oullins 2 675 projets de recrutement en 2011 Sommaire 1 L ESSENTIEL 2 LES METIERS PORTEURS 3 LES METIERS NON SAISONNIERS 4 LES METIERS DIFFICILES 5 LES METIERS

Plus en détail

L Artisanat profite des nouvelles mesures pour l emploi pour interpeller les artisans

L Artisanat profite des nouvelles mesures pour l emploi pour interpeller les artisans L Artisanat profite des nouvelles mesures pour l emploi pour interpeller les artisans Sommaire Une campagne d information des artisans sur les nouveaux dispositifs d embauche... 1 Les nouvelles mesures

Plus en détail

PORTES OUVERTES DES CFA

PORTES OUVERTES DES CFA PORTES OUVERTES DES CFA NOMS DES ETABLISSEMENTS CFA DINAH DERYCKE VILLE DATE FORMATIONS 365 rue Jules Guesde 59650 VILLENEUVE Tél : 03 20 19 66 62 / 03 20 19 66 61 / 03 20 19 66 67 ufa.derycke@ac-lille.fr

Plus en détail

Le coût de construction des maisons en Pays de la Loire

Le coût de construction des maisons en Pays de la Loire Le coût de construction des s en Pays de la Loire pour les permis autorisés en 2006 Sommaire I Source, définitions et limites d utilisation p 2 II Les principaux enseignements p 3 III Qui sont les pétitionnaires

Plus en détail

ASSEMBLEE GENERALE de PRINTEMPS Lundi 22 juin 2009 Rapport Moral du Président GAUTHIER

ASSEMBLEE GENERALE de PRINTEMPS Lundi 22 juin 2009 Rapport Moral du Président GAUTHIER ASSEMBLEE GENERALE de PRINTEMPS Lundi 22 juin 2009 Rapport Moral du Président GAUTHIER Mesdames, Messieurs, Avant d introduire mon rapport moral, je tiens à renouveler mes remerciements à l ensemble des

Plus en détail

AUTO ENTREPRENEURS NOUVEAUTES 2015

AUTO ENTREPRENEURS NOUVEAUTES 2015 AUTO ENTREPRENEURS NOUVEAUTES 2015 Introduction A compter du 1 er janvier 2015, certaines conditions de l auto entreprise changent : un seul statut unique immatriculation obligatoire aux chambres consulaires

Plus en détail