L Artisanat profite des nouvelles mesures pour l emploi pour interpeller les artisans

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "L Artisanat profite des nouvelles mesures pour l emploi pour interpeller les artisans"

Transcription

1 L Artisanat profite des nouvelles mesures pour l emploi pour interpeller les artisans Sommaire Une campagne d information des artisans sur les nouveaux dispositifs d embauche... 1 Les nouvelles mesures en faveur de l emploi dans l Artisanat... 2/4 L Artisanat : 25 % des créations d emploi en France... 5/7 L Artisanat plébiscité par les Français... 8/10 Réalisation : Com Octobre 2005 Contact presse Com Tél : Sylvie Ancian : Stéphanie Sauret : Salle de presse en ligne sur : L Artisanat, un secteur économique d avenir Contacts utiles... 12

2 Une campagne d information des artisans sur les nouveaux dispositifs d embauche «Question avenir, l Artisanat répond présent» La toute prochaine campagne de communication de l Artisanat sera déclinée sur deux principaux supports : la télévision et la presse régionale. Les messages orienteront le public vers une plate-forme téléphonique. Au bout du fil : des opérateurs qui répondront aux questions sur la mise en œuvre des nouvelles mesures pour l emploi dans les entreprises artisanales. Une série de trois spots TV sur les chaînes hertziennes Pour sa nouvelle campagne télévisée, L Artisanat a choisi de confier la réalisation au cinéaste Eric Rochant («Vive la République», «Total Western», «L école pour tous» ). Trois spots différents mettent chacun en scène un personnage : l épouse d un artisan et deux chefs d entreprise artisanale qui expriment leurs difficultés à recruter. «Paperasse», manque de souplesse, pénurie de main d œuvre qualifiée à chaque problème, les personnages apportent une solution, en se référant aux nouvelles mesures destinées à faciliter l embauche dans les entreprises artisanales Cette campagne télévisée sera diffusée à partir du 10 octobre sur l ensemble des chaînes hertziennes. Diffusion totale de 61 spots jusqu au 31 octobre. Trois annonces presse dans la PQR et PHR Une série de trois visuels, reprenant les trois messages TV, sera diffusée dans la presse régionale. Ces annonces seront diffusées dans la Presse Hebdomadaire Régionale le 12 octobre. Et, dans la Presse Quotidienne Régionale, à trois reprises : le 17, le 21 et 24 octobre. UNE PLATE-FORME D INFORMATIONS TÉLÉPHONIQUE Tous les messages diffusés à la télévision et dans la presse inviteront le public à composer un numéro de téléphone unique pour obtenir des informations complémentaires : le * Au bout du fil, un opérateur répondra aux personnes intéressées. Des artisans, a priori, mais aussi tous types de public, puisque campagne et service sont accessibles à tous. Les opérateurs répondront aux questions «simples» sur les trois principaux sujets de la campagne : le contrat de professionnalisation, le contrat d apprentissage, le contrat nouvelles embauches. Les personnes qui auraient des interrogations plus complexes seront invitées à laisser leurs coordonnées téléphoniques pour qu un conseiller puisse, le cas échéant, les rappeler. Ce service téléphonique sera lancé le 10 octobre, jour de la diffusion du premier spot TV. Il devrait perdurer trois mois. Progressivement, ensuite, les appels seront rebasculés vers les Chambres de métiers et de l Artisanat et les organisations professionnelles de l Artisanat. * prix d un appel local 1

3 les nouvelles mesures en faveur de l emploi dans l Artisanat La prochaine campagne de l Artisanat se concentre sur les mesures récentes prises par le gouvernement, visant à faciliter l embauche dans les petites entreprises, et tout particulièrement dans les entreprises artisanales. Trois contrats sur mesure pour embaucher dans l Artisanat Le nouveau contrat d apprentissage Chaque année, les entreprises artisanales accueillent jeunes en apprentissage, soit plus de la moitié des apprentis en France. Grâce aux mesures en faveur de l apprentissage promues par la loi de cohésion sociale et la loi PME, les entreprises artisanales devraient former de plus en plus de jeunes. Les apprentis sont les premiers bénéficiaires de ces nouvelles mesures. Ils se verront désormais attribuer une carte nationale d apprenti «étudiant des métiers», qui leur permettra d accéder à des réductions tarifaires, comme les autres étudiants. Les nouvelles dispositions garantissent également le maintien de la rémunération pour les apprentis qui enchaînent plusieurs contrats ; des exonérations d impôt sur les revenus ; et la possibilité de suivre des formations complémentaires en dehors du temps de travail. Les mêmes mesures simplifient la gestion des contrats d apprentissage : la Chambre de métiers et de l Artisanat, désormais en charge de l enregistrement puis de la transmission des contrats, devient le seul interlocuteur du maître d apprentissage. L employeur qui accueille un apprenti bénéficiera également de plusieurs avantages : crédit d impôt, indemnité forfaitaire versée par la région, exonération des cotisations patronales et salariales. De nouvelles dispositions sont également mises en place pour prévenir les ruptures anticipées de contrats (entretien entre l apprenti, le maître d apprentissage et le formateur ; possibilité de recours à un «médiateur de l apprentissage» ). Enfin, si cela est indispensable à l activité d une entreprise, l employeur pourra bénéficier de l autorisation de faire travailler un apprenti mineur le dimanche ou les jours fériés. La dernière série de mesures concernant l apprentissage vise à renforcer la relation entre l entreprise et le formateur : l objectif est de mieux adapter les formations théoriques aux emplois proposés par les entreprises. Dans cette perspective, les enseignants des CFA seront invités à suivre des stages de sensibilisation en entreprises. Le contrat nouvelles embauches (CNE) Présenté dans le «Plan d urgence pour l emploi», l objectif du CNE est d offrir davantage de souplesse à l employeur pour lui faciliter l embauche et en contrepartie d accorder des droits nouveaux aux salariés. Le CNE, qui est une nouvelle catégorie du contrat à durée indéterminée, autorise en effet l employeur à rompre ce nouveau contrat de travail sans motivation, dans les deux années qui suivent la date du recrutement. Le CNE, c est donc davantage de souplesse pour l employeur, mais aussi plus de garanties pour le salarié.tout d abord, en cas de rupture du CNE, l employeur doit respecter un préavis : deux semaines pour les six premiers mois, puis un mois ensuite. Le salarié reçoit également une indemnité représentant 8 % de sa rémunération brute depuis le début du contrat et bénéficie d un accompagnement renforcé par le service public de l emploi. Enfin, l employeur doit verser à l ASSEDIC une contribution équivalente à 2 % de la rémunération, qui sera destinée à financer les mesures de retour à l emploi. 2

4 les nouvelles mesures en faveur de l emploi dans l Artisanat Le contrat de professionnalisation Le contrat de professionnalisation est issu de la réforme de la formation professionnelle mise en œuvre en 2003 par l ensemble des partenaires sociaux (1) et déclinée depuis par les différentes branches professionnelles. Entré en vigueur le 1 er octobre 2004, il remplace les anciens contrats de qualification, d adaptation et d orientation. Ouvert aux jeunes de 16 à 25 ans et aux demandeurs d emploi de 26 ans et plus, le contrat de professionnalisation permet d accéder à une formation reconnue qui associe des périodes d enseignement à l exercice en entreprise d une activité en rapport avec la qualification visée. Sa durée est comprise entre 6 et 12 mois ; elle peut être allongée à 24 mois, en fonction des des accords de branche professionnelle. La rémunération des jeunes de moins de 25 ans est comprise entre 55 % et 80 % du SMIC. Pour les demandeurs d emploi de 26 ans et plus, la rémunération est au moins égale au SMIC. Les entreprises bénéficient d exonérations sociales si elles embauchent des jeunes de moins de 26 ans et des demandeurs d emploi de plus de 45 ans. Pour la tranche ans, les cotisations sociales de droit commun sont également allégées. (1) MEDEF, CGPME, UPA, CFDT, CFE-CGC, CFTC, CGT, CGT-FO 3

5 les nouvelles mesures en faveur de l emploi dans l Artisanat Les autres mesures pour favoriser l embauche et maintenir les emplois existants Le Plan d urgence pour l emploi comprend d autres mesures pour favoriser l embauche. Les mesures d accompagnement pour faciliter l embauche Pour favoriser l embauche de jeunes, les seuils d effectifs ont été réaménagés. Désormais, une entreprise artisanale peut embaucher un jeune de moins de 26 ans sans qu il soit décompté dans l effectif de l entreprise. Pour certaines entreprises, cela permet d embaucher sans entraîner un dépassement de seuils avec de nouvelles obligations sociales et des prélèvements supplémentaires. Pour promouvoir l Artisanat auprès des jeunes, un crédit d impôt a été prévu. Il bénéficiera aux jeunes de moins de 26 ans recrutés dans certains métiers de l Artisanat : ouvriers du gros œuvre du bâtiment, techniciens du bâtiment et des travaux publics, bouchers, charcutiers, boulangers Les nouvelles mesures concernent aussi le contrat «jeune en entreprise» pour l embauche de jeunes de moins de 26 ans, titulaires d un CAP, d un BEP, ou sans qualification. D autres contrats, destinés aux personnes en difficulté, ont également été simplifiés. C est le cas du Contrat Initiative-Emploi (CIE), et du «Contrat d Insertion - Revenu Minimum d Activité» (CI-RMA) visant les personnes allocataires du RMI. En outre, les lois «initiative économique» et PME, en introduisant les dispositions nécessaires à la transmission des entreprises, favorisent la pérennité des emplois existants. Favoriser la transmission des entreprises pour pérenniser les emplois existants La Loi PME comprend un certain nombre de mesures visant à favoriser le développement et la transmission des entreprises. Dans l Artisanat, la transmission des entreprises constitue un enjeu économique majeur. Et un défi à relever, puisqu il va concerner, dans les 10 années à venir, plus de entreprises et plus d un million d emplois. Pour favoriser le rachat d une entreprise, il est possible de mobiliser l «épargne de proximité» : déblocage des plans d épargne, réductions d impôt pour investissement Dans certaines conditions, la réduction, voire l exonération des droits de mutation dans le cadre d une transmission de nature familiale ou d une donation à des salariés, est envisageable. Par contre, les dispositions concernant l allégement de la taxation des plus-values professionnelles sont encore à venir. Enfin, pour faciliter le passage de relais, la «convention de tutorat» permettra à l artisan qui part à la retraite de travailler dans l entreprise pour former le repreneur, tout en percevant sa pension au taux plein. 4

6 L Artisanat : 25 % des créations d emploi en France L Artisanat regroupe entreprises et 3 millions d actifs (2,4 millions de salariés), répartis entre quatre grands secteurs d activité : l Alimentation, le Bâtiment, la Production et les Services. Sur la période , l Artisanat a embauché personnes. Ce qui représente 25 % de la création totale d emplois en France sur cette période. Certains secteurs embauchent plus que d autres Evolution du nombre d emplois salariés dans les entreprises artisanales au 1 er janvier Source : RSA L Artisanat de l Alimentation : recherche bouchers, boulangers L Artisanat de l Alimentation regroupe salariés répartis dans entreprises et une grande variété de métiers : boucher, boulanger, charcutier-traiteur, chocolatier-confiseur, crêpier, glacier, pâtissier, poissonnier, tripier L Artisanat de l Alimentation est un des secteurs où le nombre moyen de salariés par entreprise est le plus élevé : 3,4 salariés par établissement, contre 2,7 en moyenne dans l Artisanat. Depuis plusieurs années, le nombre d entreprises artisanales de l Alimentation et de salariés est en diminution. Cette tendance s explique par la baisse relative du nombre d entreprises créées (3 900 créations en 2004 contre en 2003), et par la disparition d entreprises existantes, notamment dans les secteurs «viandes et poisson». La transmission des entreprises de l Alimentation, qui représente déjà plus de 30 % des reprises d entreprises dans l Artisanat, est un véritable enjeu pour l avenir. En outre, certaines entreprises en bonne santé peinent actuellement à recruter, faute de main d œuvre qualifiée disponible. Cela est particulièrement sensible dans des métiers comme la boucherie, la boulangerie-pâtisserie Dans la boucherie artisanale par exemple, on évalue à le nombre de postes actuellement à pourvoir. 5

7 L Artisanat : 25 % des créations d emploi en France DES MÉTIERS QUI RECRUTENT Boucher, boulanger, pâtisssier, poissonnier Maçon, menuisier, charpentier, serrurier, couvreur, plombier Doreur, encadreur, tâpissier, ébéniste, céramiste, graphiste, prothésiste dentaire Coiffeur, esthéticienne, teinturier, mécanicien, réparateur automobile, taxi, ambulancier L Artisanat du Bâtiment : emplois créés en 2 ans Le Bâtiment est le secteur le plus important de l Artisanat, avec plus de entreprises, salariés et un chiffre d affaires de 60 milliards d euros. 98 % des entreprises du BTP sont des entreprises artisanales, réparties entre plusieurs grandes familles de métiers : la maçonnerie, la couverture, la plomberie, le chauffage, la menuiserie, la serrurerie, l électricité, le terrassement Les entreprises artisanales du bâtiment sont généralement de petites structures : elles emploient, en moyenne, 2,25 salariés. La maçonnerie regroupe aujourd hui 10 % des entreprises artisanales du bâtiment et 30 % des salariés. De nombreuses entreprises sont créées dans ce secteur : en La transmission des entreprises existantes constitue également un enjeu déterminant pour l avenir : 15 % des patrons artisans du bâtiment ont plus de 50 ans ; dans les 15 ans à venir, ce sont entreprises (employant plus de personnes) qui devront trouver un repreneur.vivier d opportunités pour les futurs entrepreneurs, le bâtiment artisanal est aussi un réservoir d emplois pour les jeunes. Depuis deux ans, le secteur en a créé près de Dans de nombreux métiers, l offre d emploi excède la demande. Les artisans du bâtiment rencontrent même d importantes difficultés pour recruter. Selon la Confédération de l Artisanat et des Petites Entreprises du Bâtiment (CAPEB), en 2004, plus de 10 % des entreprises artisanales du bâtiment ont cherché à embaucher sans y parvenir, faute de main d œuvre qualifiée disponible. Cette pénurie de professionnels formés est particulièrement sensible dans certains métiers, comme la maçonnerie : postes y seraient actuellement à pourvoir. L Artisanat de la Production : les nouvelles technologies créent des emplois Le secteur de la Production regroupe entreprises artisanales et salariés, répartis entre 4 grandes familles de métiers : le travail des métaux, le textile, le bois et l ameublement, les autres fabrications (matériaux de construction, papier imprimerie, reproduction, arts graphiques ). Ce secteur est celui dans lequel le nombre de salariés par entreprise est le plus élevé : près de 4 en moyenne. En 2004, nouvelles entreprises y ont été créées et entreprises existantes y ont été reprises. Ces chiffres sont inférieurs à ceux de 2003, et s inscrivent dans un reflux du nombre d entreprises et du nombre d emplois. Avec salariés répartis dans entreprises, le secteur des métaux reste ici le premier pourvoyeur d emplois. Mais, à l image de nombreux métiers de la Production, des emplois y ont été supprimés, tandis que des entreprises en bonne santé éprouvent des difficultés à recruter. En revanche, certains métiers se révèlent particulièrement attractifs auprès des jeunes : la dorure, les métiers de l encadrement, la tapisserie-garniture, entre autres, attirent les jeunes filles. L ébénisterie demeure largement «masculin» et crée aussi de nombreux emplois : plus de en Le secteur de la Production se transforme, à travers l utilisation croissante des nouvelles technologies et de nouveaux matériaux. Certains métiers, qui illustrent cette évolution, sont, eux, créateurs d emplois : graphistes, prothésistes dentaires, prototypistes, etc. 6

8 L Artisanat : 25 % des créations d emploi en France L Artisanat des Services : nouvelles entreprises créées en 2004 L Artisanat des Services compte entreprises et salariés. Il regroupe une grande variété de métiers, que l on répartit communément entre quatre familles principales : le transport (taxi, déménagement, ambulance ) ; la réparation (automobile, moto, cycles, mécanique agricole, électricité, ameublement, électronique, électro-ménager, cordonnerie, bijouterie-horlogerie ) ; la blanchisserie, la teinturerie et les soins à la personne (coiffure, esthétique, pressing ) ; les autres services (photographe, fleuriste ). L Artisanat des Services est, de loin, le secteur le plus féminisé : 53 % des salariés, et plus de 41 % des chefs d entreprise individuelle, sont des femmes. Le secteur se révèle aussi particulièrement dynamique en matière de création et reprise d entreprises. En 2004, nouvelles entreprises artisanales ont été créées dans le secteur, soit 40 % de plus qu en 2003! La même année, entreprises artisanales de Services ont été reprises. Soit près de la moitié du nombre total enregistré dans l ensemble de l Artisanat. La vitalité des Services se matérialise également dans les créations d emploi. En 2004, emplois ont été créés dans l Artisanat des Services. Et, selon le recensement des besoins de recrutement établi par l ASSEDIC, plus de 60% des projets de recrutement en 2005 concernent les Services. Ce sont les services à la personne qui concentrent le plus de projets d embauche. Ce secteur, qui regroupe déjà un tiers des salariés des Services, attire de plus en plus de jeunes. Ainsi la coiffure, deuxième activité de l Artisanat avec entreprises et salariés, a créé plus de nouveaux postes en cinq ans. D autres métiers des Services sont d importants réservoirs d embauche, en particulier dans les secteurs de la réparation automobile ou des transports. 40 % 31 % 34 % 28 % Services Services Production Alimentation Bâtiment Production Alimentation Bâtiment 12 % 17 % 14 % 24 % Répartition des entreprises artisanales par secteurs d activité Répartition des salariés de l'artisanat par secteurs d activité Sources : APCM/INSEE : Répertoire SIRENE des entreprises artisanales (RSA) UNEDIC - CRÉDOC : Enquête BMP-2005 DCASPL : Les chiffres-clés de l Artisanat (2004) CAPEB : L emploi dans l Artisanat du bâtiment (2005) 7

9 Vous personnellement, conseilleriez-vous à l un de vos enfants ou à un proche de devenir artisan? Depuis 1999, le Fonds National de Promotion et de Communication et de l Artisanat fait réaliser tous les deux ans un Baromètre, «Le regard des Français sur l Artisanat». Les résultats du dernier, réalisé par l Institut Louis-Harris montrent que les Français, malgré un climat économique morose, estiment que l Artisanat joue un rôle très important dans le maintien de l économie régionale, voire locale, dans l amélioration de la qualité de vie en France, l image des produits français à l étranger et l animation des zones urbaines. Au-delà de ce constat, la grande majorité des Français, attribue au secteur artisanal des pouvoirs que lui envient les plus grands entrepreneurs : créations d entreprises, d activités, d emplois, formation professionnelle, indépendance, maîtrise des nouvelles technologies et, pour couronner le tout, une excellente image, tant auprès du grand public que des jeunes susceptibles de s engager dans la vie professionnelle. Des atouts très appréciés des Français Grand public Rappel Rappel Rappel en % L Artisanat plébiscité par les Français Une image toujours plus positive Pour 75 % des Français, l Artisanat a évolué plutôt en bien ces dernières années! Les traits d image associés au secteur sont homogènes chez les jeunes (15-24 ans) et le grand-public. L Artisanat est un secteur : - auquel on est très attaché (83 % pour le grand public et 82 % pour les jeunes) - adapté aux besoins des consommateurs (75 % pour le grand-public et 84 % pour les jeunes) - créateur d emplois (71 % pour le grand-public et 79 % pour les jeunes) - innovant (71 % pour le grand-public et 65 % pour les jeunes Un rôle primordial dans l économie L Artisanat est perçu comme un secteur très important dans l équilibre économique du pays. Pour une très large majorité de Français, il joue un rôle dans : - le maintien d une économie régionale et locale (67 % très important) - l amélioration de la qualité de vie en France (56 % très important) - l animation des zones urbaines (46 %). Le statut d un grand pourvoyeur d emplois C est une opinion que partagent 71 % des Français. Cette assertion repose sur au moins deux constats : - «Les jeunes formés à un métier de l Artisanat obtiennent plus facilement que les autres un emploi» (77 % du grand public interrogé). - «L Artisanat est une chance pour un jeune qui veut entreprendre» (90 % du grand public interrogé) 2005 Oui Non Ne se prononce pas Sources : LOUIS-HARRIS (pour le FNPCA), juillet 2005 S il est plus facile de trouver son emploi dans l Artisanat qu ailleurs, et si l image des artisans s améliore constamment, rien d étonnant à ce que les Français conseillent aux jeunes de s orienter vers l un des 250 métiers du secteur. 8

10 L Artisanat plébiscité par les Français La part des jeunes intéressés par l Artisanat varie peu d année en année (54 % en 2005, 50 % en 2003, 55 % en 2001). En revanche, ils sont plus nombreux (+ 9 % par rapport au Baromètre de 2003) à déclarer être mieux informés sur les filières de formation. Quant aux motivations qui les poussent aujourd hui à s engager dans ce secteur, elles sont d ordre économique, voire «philosophique» : ils sont en effet plus nombreux en 2005 qu en 2003 à vouloir créer leur propre entreprise (+ 6 %) et à rechercher leur indépendance (+ 5 %). L Artisanat modernisé aux yeux des ans! L Artisanat joue un rôle prépondérant dans la formation des jeunes Sur certains traits, la perception du secteur sur l opinion publique évolue, notamment chez les jeunes. La reconnaissance du rôle joué par l Artisanat dans la formation professionnelle augmente ainsi de 17 points par rapport à 2003, et passe même de 56 % en 2001 à 61 % en 2003 et à 78 % en 2005 (soit + 22 points). L apprentissage doit être mieux valorisé 98 % des jeunes interrogés en 2005 le disent (95 % en 2003). Ils jugent qu il prépare bien à la vie professionnelle (95 % contre 93 % en 2003). Et ils sont 72 % à juger que l apprentissage n est pas réservé aux élèves en échec scolaire. L Artisanat est créateur d emplois La perception du secteur en tant que «créateur d emplois» a fortement évolué depuis 2003, particulièrement auprès du public «jeunes» : 79 % des ans lui attribuent ce qualificatif, contre 68 % en 2003 (+ 11 %). Et ils sont 71 % à estimer qu un jeune «formé à un métier de l Artisanat trouve facilement un emploi». L Artisanat est une chance pour ceux qui veulent entreprendre Les jeunes sont aussi de plus en plus nombreux à voir l Artisanat comme un secteur dans lequel «il est facile d innover», avec 66 % d opinions allant dans ce sens (+ 13 points par rapport à 2003). Ils considèrent enfin, à 89 %, que ce secteur «représente une chance pour un jeune qui souhaite entreprendre» (+ 6 points par rapport à 2003). Les artisans mieux connus des jeunes Pour les jeunes Français interrogés, les artisans sont sans aucun doute travailleurs et compétents, créateurs, libres et innovants. 50 % d entre eux pensent que les artisans gagnent bien leur vie (ils n étaient que 32 % en 2001) et 48 % estiment qu ils rémunèrent bien leurs salariés, soit 6 % de plus qu en

11 L Artisanat plébiscité par les Français Pour chacun des termes suivants, dites-moi si, selon vous, il s applique plutôt bien ou plutôt mal aux artisans, d après l idée que vous vous en faites? S APPLIQUE PLUTÔT BIEN Grand public Rappel Rappel en % Travailleurs Dépositaires d un savoir-faire Compétents Amoureux du travail bien fait Accueillants Fidèles à des traditions Créateurs Libres et indépendants Innovants Exerçant des métiers pénibles Disponibles Qui gagnent bien leur vie Qui rémunèrent bien leurs salariés Sources : LOUIS-HARRIS (pour le FNPCA), juillet

12 L Artisanat : un secteur économique d avenir L Artisanat est un acteur déterminant de l économie française. Avec 250 métiers qui intègrent les évolutions les plus marquantes en matière de nouvelles technologies, l Artisanat représente aussi, et surtout, un secteur d avenir. L Artisanat, c est entreprises et 10 % du PIB Au 1 er janvier 2005, on comptait entreprises artisanales. Soit de plus qu en Le chiffre d affaires total des entreprises artisanales représente 180 milliards d euros (1). Soit plus de 10 % du Produit Intérieur Brut (PIB) de la France Nombre d entreprises artisanales au 1 er janvier Un vivier entrepreneurial dynamique En 2004, entreprises artisanales nouvelles ont été immatriculées. Dont entreprises existantes qui ont été reprises, soit 15 % de plus qu en 2003 (2). Mais c est toujours entreprises artisanales viables qui chaque année risquent de disparaître, faute de repreneur. Un Français sur 10 travaille dans l Artisanat La Première entreprise de France occupe 3 millions d actifs (2,4 millions de salariés). Et crée sans cesse de nouveaux emplois : environ sur la période (2). Il y a trente ans, une majorité des entreprises artisanales n employait pas de salariés, hormis les apprentis.aujourd hui, les entreprises artisanales ont beaucoup évolué : 38 % ont adopté le statut de SARL (1), contre 5 % en 1980 ; et 60 % d entre elles emploient 1 ou plusieurs salariés. La vitalité de l emploi dans l Artisanat se manifeste dès la création d entreprise : 32 % des nouvelles entreprises artisanales embauchent dès le démarrage de l activité, contre 23 % dans les autres secteurs de l économie (3). L Artisanat favorise aussi la réinsertion professionnelle des demandeurs d emplois : 40 % des créateurs d entreprises artisanales sont d anciens chômeurs (3). Sources : (1) DCASPL, «Les chiffres-clés de l Artisanat» (2004) (2) RSA 1/1/2005 (3) APCE : «Profil des chefs d entreprises et des entreprises créées ou reprises» (2000) (4) LOUIS HARRIS (pour le FNPCA) : «Le regard des Français sur l Artisanat» (2005) L Artisanat, acteur décisif d un développement local harmonieux Selon 93 % des Français, l Artisanat occupe une place déterminante dans le développement de l économie régionale et locale (4). Ses entreprises sont en effet réparties dans l Hexagone de façon homogène selon les zones d habitat et de peuplement : 31 % dans les communes rurales, 41 % dans les villes de moins de habitants, 28 % dans les villes de plus de habitants. Dans les zones urbaines, ces entreprises jouent un rôle décisif dans l animation des centrevilles et permettent le maintien, en périphérie, d un indispensable tissu économique de proximité indispensable. L Artisanat revitalise les bourgs et les villages : solidement implantées dans les zones rurales, ses entreprises emploient 10 fois plus de salariés que les exploitations agricoles. Dans les départements d Outre-Mer, enfin, les entreprises artisanales constituent l ossature de la vie économique locale (2). 11

13 Contacts utiles Assemblée Permanente des Chambres de métiers et de l Artisanat (APCMA) 12, avenue Marceau Paris Tél : et aussi (numéro unique permettant d accéder directement à la Chambre de métiers et de l Artisanat de votre département 0,15 TTC/mn) Ministère des P.M.E, du Commerce, de l Artisanat et des Professions libérales Direction du Commerce, de l Artisanat, des Services et des Professions Libérales (DCASPL) 3/5, rue Barbet-de-Jouy Paris Tél : Et aussi : Union Professionnelle Artisanale (UPA) 53, rue Ampère Paris Tél : Métiers de l Alimentation Confédération Générale de l Alimentation de Détail (CGAD) 15, rue de Rome Paris Tél : Métiers de la Production et des Services Confédération Nationale de l Artisanat des Métiers et des Services (CNAMS) 8, Impasse Daunay Paris Tél : Métiers du Bâtiment Confédération de l Artisanat et des Petites Entreprises du Bâtiment (CAPEB) 2, rue Béranger Paris Tél : Tout sur les métiers de l Artisanat : 12

Dossier de presse. La campagne d information sur les métiers de l artisanat, du bâtiment et les métiers de bouche. Synthèse page 2

Dossier de presse. La campagne d information sur les métiers de l artisanat, du bâtiment et les métiers de bouche. Synthèse page 2 Dossier de presse La campagne d information sur les métiers de l artisanat, du bâtiment et les métiers de bouche Synthèse page 2 Le contexte de la campagne page 5 Le déroulement de la campagne page 7 Faits

Plus en détail

ARTISANAT. 1 Résumé de l étude Insee sur les marges de progression pour l artisanat en Nord-Pas-de-Calais

ARTISANAT. 1 Résumé de l étude Insee sur les marges de progression pour l artisanat en Nord-Pas-de-Calais CPRDFP Document d orientation État 1/5 ARTISANAT 1 Résumé de l étude Insee sur les marges de progression pour l artisanat en Nord-Pas-de-Calais 1.1 Panorama des métiers de l artisanat Les coiffeurs, les

Plus en détail

l Artimobile : 3 portes mais 250 métiers

l Artimobile : 3 portes mais 250 métiers D O S S I E R D E P R E S S E l Artimobile : 3 portes mais 250 métiers du 2 novembre au 8 décembre 2007 www.paricilesjeunes.fr SOMMAIRE 2 novembre - 8 décembre 2007 : les Artimobiles reprennent la route

Plus en détail

l Artimobile : 3 portes mais 250 métiers

l Artimobile : 3 portes mais 250 métiers D O S S I E R D E P R E S S E l Artimobile : 3 portes mais 50 métiers du 9 mars au 3 avril 009 www.paricilesjeunes.fr SOMMAIRE 9 mars 3 avril 009 : Une nouvelle tournée de l Artisanat dans les collèges

Plus en détail

une façon innovante et ludique

une façon innovante et ludique D O S S I E R D E P R E S S E Les ARTIMOBILES : une façon innovante et ludique de découvrir les métiers de l artisanat EN TOURNÉE du 17 mars au 8 avril 2011 sommaire l artisanat à la rencontre des collégiens

Plus en détail

NOTICE DÉCLARATION DE DÉBUT D ACTIVITÉ

NOTICE DÉCLARATION DE DÉBUT D ACTIVITÉ P0 Auto-entrepreneur NOTICE DÉCLARATION DE DÉBUT D ACTIVITÉ N 19#0 PERSONNE PHYSIQUE ACTIVITÉ COMMERCIALE, ARTISANALE, LIBÉRALE Merci de bien vouloir fournir les renseignements demandés qui ont un caractère

Plus en détail

Pacte de responsabilité et de solidarité. Réunion du date Ville

Pacte de responsabilité et de solidarité. Réunion du date Ville Pacte de responsabilité et de solidarité Réunion du date Ville 1 Le Pacte : quel contexte? Contexte national : début de reprise économique, mais chômage encore trop fort Dans notre région, une problématique

Plus en détail

ÊTRE ARTISAN. Pourquoi pas Moi?

ÊTRE ARTISAN. Pourquoi pas Moi? ÊTRE ARTISAN Pourquoi pas Moi? l rtisanat, c est quoi? Des Métiers créatifs qui permettent de s exprimer et d évoluer Des Métiers ouverts qui concernent les secteurs les plus divers Des Métiers porteurs

Plus en détail

Pacte de responsabilité et de solidarité. Observatoire de l économie de Seine-et-Marne Melun, le 16 juin 2014

Pacte de responsabilité et de solidarité. Observatoire de l économie de Seine-et-Marne Melun, le 16 juin 2014 Pacte de responsabilité et de solidarité Observatoire de l économie de Seine-et-Marne Melun, le 16 juin 2014 1 2 Le Pacte : quels bénéficiaires? Les entreprises Toutes les entreprises, quelle que soit

Plus en détail

DOSSIER PRESSE JOURNÈE PORTES OUVERTES DES CENTRES DE FORMATION SAMEDI 26 MARS 2011 9H - 17H

DOSSIER PRESSE JOURNÈE PORTES OUVERTES DES CENTRES DE FORMATION SAMEDI 26 MARS 2011 9H - 17H DOSSIER PRESSE JOURNÈE PORTES OUVERTES DES CENTRES DE FORMATION SAMEDI 26 MARS 2011 9H - 17H Coordonnées des centres de formation : Centre de Formation Chambre de Métiers et de l Artisanat impasse Morère

Plus en détail

de découvrir les métiers de l artisanat au 17 décembre 2010

de découvrir les métiers de l artisanat au 17 décembre 2010 D O S S I E R D E P R E S S E Les ARTIMOBILES : une façon innovante et ludique de découvrir les métiers de l artisanat EN TOURNÉE du 15 novembre au 17 décembre 2010 sommaire l artisanat à la rencontre

Plus en détail

Pacte de responsabilité et de solidarité. Réunion du 17/06/2014 Angoulême

Pacte de responsabilité et de solidarité. Réunion du 17/06/2014 Angoulême Pacte de responsabilité et de solidarité Réunion du 17/06/2014 Angoulême 1 Le Pacte : quel contexte? Contexte national: la reprise économique se dessine, mais le chômage frappe encore trop fort notre pays.

Plus en détail

NOTE DE CONJONCTURE DE L ARTISANAT EN HAUTE-NORMANDIE SOMMAIRE. Décembre 2014 - N 6

NOTE DE CONJONCTURE DE L ARTISANAT EN HAUTE-NORMANDIE SOMMAIRE. Décembre 2014 - N 6 NOTE DE CONJONCTURE DE L ARTISANAT EN HAUTE-NORMANDIE Décembre 2014 - N 6 ENQUETE DU 2 nd SEMESTRE 2014 SOMMAIRE Tendance générale Tendance par département Tendance par grand secteur Focus sur les conjoints

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Son avenir. le mien. c est aussi

DOSSIER DE PRESSE. Son avenir. le mien. c est aussi DOSSIER DE PRESSE Les centres de formation d apprentis du BTP poursuivent en 2013 leur mobilisation auprès des entreprises pour le recrutement d apprentis, dans le cadre de la prolongation de la convention

Plus en détail

Le pacte de responsabilité et de solidarité

Le pacte de responsabilité et de solidarité Le pacte de responsabilité et de solidarité Direccte CENTRE Direction régionale des entreprises, de la concurrence, de la consommation, du travail et de l emploi Qu est ce que le pacte de responsabilité

Plus en détail

Édition du 4 mars 2011 Annule et remplace l édition précédente

Édition du 4 mars 2011 Annule et remplace l édition précédente 1 Édition du 4 mars 2011 Annule et remplace l édition précédente TOUT SAVOIR SUR LE CONTRAT D APPRENTISSAGE 2 TOUT SAVOIR SUR LE CONTRAT D APPRENTISSAGE SOMMAIRE Qui peut embaucher un apprenti et quelles

Plus en détail

PAR THEMATIQUE. N THEME Présentation

PAR THEMATIQUE. N THEME Présentation PAR THEMATIQUE N THEME Présentation A B C D Apprentissage/alternance Formation continue Développement/ investissement Hygiène, sécurité, accessibilité Les conseillères du Service Apprentissage ont pour

Plus en détail

Atlas Artisanat. de Haute-Garonne. Chambre de Métiers et de l Artisanat Haute-Garonne. Janvier 2012. Etat des lieux et Perspectives

Atlas Artisanat. de Haute-Garonne. Chambre de Métiers et de l Artisanat Haute-Garonne. Janvier 2012. Etat des lieux et Perspectives Chambre de Métiers et de l Artisanat alimentation services bâtiment production Atlas Artisanat de Janvier 2012 Etat des lieux et Perspectives Réalisé par Karima BELKALEM Service Etudes Statistiques et

Plus en détail

Le contrat d apprentissage

Le contrat d apprentissage Mai 2009 contrats et mesures Le contrat d apprentissage Vous recrutez un jeune tout en bénéficiant d avantages financiers. Vous le préparez à un métier de votre entreprise et à une qualification professionnelle

Plus en détail

P0 C M B N 50782#05 NOTICE DÉCLARATION DE CRÉATION D UNE ENTREPRISE C OMMERCE MÉTIERS BATELLERIE PERSONNE PHYSIQUE Merci de bien vouloir fournir les renseignements demandés qui ont un caractère obligatoire.

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. CFA du BTP. Les CFA du BTP, 1 er réseau de l apprentissage en France APPRENTIS. www.apprentissage-btp.com JE FORME. des.

DOSSIER DE PRESSE. CFA du BTP. Les CFA du BTP, 1 er réseau de l apprentissage en France APPRENTIS. www.apprentissage-btp.com JE FORME. des. DOSSIER DE PRESSE Les CFA du BTP, 1 er réseau de l apprentissage en France Les centres de formation d apprentis du bâtiment et des travaux publics poursuivent en 2012 leur mobilisation auprès des entreprises

Plus en détail

Dossier de presse. Semaine nationale de la création reprise d entreprises artisanales. Du 18 au 25 novembre 2011

Dossier de presse. Semaine nationale de la création reprise d entreprises artisanales. Du 18 au 25 novembre 2011 Dossier de presse Semaine nationale de la création reprise d entreprises artisanales Du 18 au 25 novembre 2011 2 Semaine nationale de la création reprise d entreprises artisanales - 18 au 25 novembre 2011

Plus en détail

Les ARTIMOBILES : une façon innovante et ludique

Les ARTIMOBILES : une façon innovante et ludique DOSSIER DE PRESSE Les ARTIMOBILES : une façon innovante et ludique de découvrir les métiers de l artisanat EN TOURNÉE du 8 mars au 2 avril 2010 L ARTISANAT À LA RENCONTRE DES COLLÉGIENS DU 8 mars AU 2

Plus en détail

LES PREMIÈRES ÉTAPES DU PACTE DE RESPONSABILITÉ ET DE SOLIDARITÉ EN SEINE-SAINT-DENIS

LES PREMIÈRES ÉTAPES DU PACTE DE RESPONSABILITÉ ET DE SOLIDARITÉ EN SEINE-SAINT-DENIS LES PREMIÈRES ÉTAPES DU PACTE DE RESPONSABILITÉ ET DE SOLIDARITÉ EN SEINE-SAINT-DENIS Edition 2014 SOMMAIRE Editorial de Monsieur le préfet. 1 Le pacte est au service des entreprises et des ménages 2-3

Plus en détail

www.cma13.fr b[i iebkj_edi 9C7 ')

www.cma13.fr b[i iebkj_edi 9C7 ') www.cma13.fr b[i iebkj_edi 9C7 ') Permettre à des jeunes de devenir apprentis, c est leur offrir une vraie chance de réussite professionnelle et c est apporter de la richesse à votre entreprise. La Chambre

Plus en détail

Pacte de responsabilité et de solidarité. Réunions des 16, 19 et 26 juin 2014 à Digne-les-Bains, Castellane, Barcelonnette et Forcalquier

Pacte de responsabilité et de solidarité. Réunions des 16, 19 et 26 juin 2014 à Digne-les-Bains, Castellane, Barcelonnette et Forcalquier Pacte de responsabilité et de solidarité Réunions des 16, 19 et 26 juin 2014 à Digne-les-Bains, Castellane, Barcelonnette et Forcalquier 1 2 INTERVENTION DE MONSIEUR MICHEL JOUVENOT DIRECTEUR DE LA BANQUE

Plus en détail

Tableau comparatif des contrats d apprentissage et de professionnalisation

Tableau comparatif des contrats d apprentissage et de professionnalisation Tableau comparatif des contrats d apprentissage et de professionnalisation Attention : Ce document a été établit en juin 2015. Les informations qu il contient peuvent avoir évoluées en fonction des lois

Plus en détail

REPRISE - CREATION D ENTREPRISE

REPRISE - CREATION D ENTREPRISE REPRISE - CREATION D ENTREPRISE Stage de préparation à l installation Une équipe de chargés de développement économique à votre écoute Vous souhaitez devenir chef d entreprise, la Chambre de Métiers et

Plus en détail

LE SECTEUR DU BATIMENT

LE SECTEUR DU BATIMENT LE SECTEUR DU BATIMENT INTERVENANTS 1 - CAPEB 2 Compagnons du Devoir 3 BTP CFA de l Aude Les métiers du bâtiment et les perspectives d évolution professionnelles L Artisanat du bâtiment dans l économie

Plus en détail

Les rencontres sénatoriales de l apprentissage

Les rencontres sénatoriales de l apprentissage Les rencontres sénatoriales de l apprentissage 21 mai 2008 au Sénat «Tous les chemins mènent à l apprentissage» 1 COMMUNIQUE DE PRESSE Rencontres sénatoriales de l apprentissage 2008 : «Parcours d apprentis»

Plus en détail

ACCORD NATIONAL INTERPROFESSIONNEL DU 7 JUIN 2011 SUR L ACCES DES JEUNES AUX FORMATIONS EN ALTERNANCE ET AUX STAGES EN ENTREPRISE

ACCORD NATIONAL INTERPROFESSIONNEL DU 7 JUIN 2011 SUR L ACCES DES JEUNES AUX FORMATIONS EN ALTERNANCE ET AUX STAGES EN ENTREPRISE ACCORD NATIONAL INTERPROFESSIONNEL DU 7 JUIN 2011 SUR L ACCES DES JEUNES AUX FORMATIONS EN ALTERNANCE ET AUX STAGES EN ENTREPRISE Considérant que l alternance est un moyen particulièrement adapté, à tous

Plus en détail

FORMATION ET EMPLOI DOSSIER DE PRESSE

FORMATION ET EMPLOI DOSSIER DE PRESSE PRÉSIDENCE DE LA RÉPUBLIQUE FORMATION ET EMPLOI DOSSIER DE PRESSE Bobigny Mardi 1 er mars 2011 1 SOMMAIRE INTRODUCTION. p. 3 1. L EMPLOI DES JEUNES.. p. 4 Développer l alternance Financer l augmentation

Plus en détail

Le guide des formalités

Le guide des formalités Le guide des formalités Tout au long la de votre vie, CMA 30 est là... Sommaire Quelques rappels importants permettant de faciliter la réalisation des formalités auprès du Service Formalités des Entreprises

Plus en détail

bilan d étape après 6 mois de mise en œuvre

bilan d étape après 6 mois de mise en œuvre l auto entrepreneur bilan d étape après 6 mois de mise en œuvre Hervé NOVELLI Secrétaire d Etat chargé du Commerce, de l Artisanat, des Petites et Moyennes Entreprises, du Tourisme, des Services et de

Plus en détail

Pacte de responsabilité et de solidarité. Réunion du 6 juin 2014 AGEN

Pacte de responsabilité et de solidarité. Réunion du 6 juin 2014 AGEN Pacte de responsabilité et de solidarité Réunion du 6 juin 2014 AGEN 5 années de croissance perdues 1 850 Volume de la production nationale en milliard d'euros constants (valeur 2005) 1 800 1 750 1 700

Plus en détail

Dossier de presse. Une carte d identité pour l entreprise artisanale

Dossier de presse. Une carte d identité pour l entreprise artisanale Dossier de presse Une carte d identité pour l entreprise artisanale Contact presse Elisabeth de Dieuleveult, Responsable des relations avec la presse 01 44 43 10 96 et 06 61 25 98 00 dieuleveult@apcma.fr

Plus en détail

NOTE DE CONJONCTURE DE L ARTISANAT

NOTE DE CONJONCTURE DE L ARTISANAT NOTE DE CONJONCTURE DE L ARTISANAT DES PAYS DE LA LOIRE 2nd semestre 2013 - Edition Janvier 2014 Au cours du second semestre, l activité a été contrastée. Même si le nombre d artisans déclarant une hausse

Plus en détail

CHIFFRES-CLÉS CONJONCTURE

CHIFFRES-CLÉS CONJONCTURE CHIFFRES-CLÉS CONJONCTURE 2013 Val d Oise SOMMAIRE entreprises département Au 31 décembre 2012 138,1 entreprises artisanales pour 10 000 habitants 3 430 immatriculations Enregistrées par le Centre de Formalités

Plus en détail

AVENANT N 57 DU 7 JUILLET 2010

AVENANT N 57 DU 7 JUILLET 2010 MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE LA SOLIDARITÉ ET DE LA FONCTION PUBLIQUE CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n 3034 Convention collective nationale IDCC : 1090. SERVICES DE L AUTOMOBILE (Commerce et réparation de

Plus en détail

L intergénérationnel, un enjeu pour tous

L intergénérationnel, un enjeu pour tous www.limousin.gouv.fr 1 2 L intergénérationnel, un enjeu pour tous 3 SOMMAIRE COMMUNIQUE DE SYNTHESE page 4 CONTEXTE page 6 Le contrat de génération en Limousin L appui-conseil au contrat de génération

Plus en détail

Les aides financières

Les aides financières Entreprises La réforme de l apprentissage L ACCUEIL DES STAGIAIRES Les aides financières Focus sur la réforme de l apprentissage La loi du 5 mars 2014 sur la réforme de l apprentissage et de l enseignement

Plus en détail

AUTO ENTREPRENEURS NOUVEAUTES 2015

AUTO ENTREPRENEURS NOUVEAUTES 2015 AUTO ENTREPRENEURS NOUVEAUTES 2015 Introduction A compter du 1 er janvier 2015, certaines conditions de l auto entreprise changent : un seul statut unique immatriculation obligatoire aux chambres consulaires

Plus en détail

ACCRE et auto-entrepreneur

ACCRE et auto-entrepreneur ACCRE et auto-entrepreneur Il n y a pas incompatibilité entre ACCRE et régime de l autoentrepreneur, mais succession dans le temps de l effet des mesures. L ACCRE consiste en une exonération des charges

Plus en détail

Michaël VIDEMENT m.videment@cma84.fr Tél : 04 90 80 65 43 35 rue Joseph Vernet BP 40208-84009 Avignon Cedex 1

Michaël VIDEMENT m.videment@cma84.fr Tél : 04 90 80 65 43 35 rue Joseph Vernet BP 40208-84009 Avignon Cedex 1 La Chambre de Métiers et de l Artisanat de Vaucluse (CMA 84) et le réseau des Chambres de Métiers de la Région Provence-Alpes-Côte d Azur se mobilisent en 2013. Afin de promouvoir, auprès des jeunes de

Plus en détail

ETUDE LE CONTRAT D APPRENTISSAGE

ETUDE LE CONTRAT D APPRENTISSAGE Etude ETUDE LE CONTRAT D APPRENTISSAGE Le contrat d apprentissage offre l opportunité à l entreprise de transmettre ses savoirs et former les générations futures tout en bénéficiant d un encadrement législatif

Plus en détail

Pour en savoir plus sur les mesures prises en faveur des professionnels libéraux

Pour en savoir plus sur les mesures prises en faveur des professionnels libéraux Les sites utiles Pour en savoir plus sur les mesures prises en faveur des professionnels libéraux www.pme.gouv.fr le site du ministère des Petites et Moyennes Entreprises, du Commerce, de l Artisanat et

Plus en détail

Quelles sont les conditions de travail de l apprenti?

Quelles sont les conditions de travail de l apprenti? Quelles sont les conditions de travail de l apprenti? L apprenti est un salarié à part entière. À ce titre, les lois, les règlements et la convention collective de la branche professionnelle ou de l entreprise

Plus en détail

La Région débloque plus de 1,3 million d euros spécifiquement dédiés à des actions anti-crise pour la formation des salariés et des entreprises

La Région débloque plus de 1,3 million d euros spécifiquement dédiés à des actions anti-crise pour la formation des salariés et des entreprises mardi 22 septembre 2009 La Région débloque plus de 1,3 million d euros spécifiquement dédiés à des actions anti-crise pour la formation des salariés et des entreprises Baptiste MAUREL 04 67 22 80 35 ///

Plus en détail

Les Très Petites Entreprises du secteur Construction en Rhône-Alpes

Les Très Petites Entreprises du secteur Construction en Rhône-Alpes Les Très Petites Entreprises du secteur Construction en Rhône-Alpes Un tissu d entreprises en mutation Edition 2012 Septembre 2012 1 SOMMAIRE I. Caractéristiques des Très Petites Entreprises du BTP en

Plus en détail

EXPERTS-COMPTABLES. La réforme de l apprentissage L accueil des stagiaires Les aides financières

EXPERTS-COMPTABLES. La réforme de l apprentissage L accueil des stagiaires Les aides financières EXPERTS-COMPTABLES La réforme de l apprentissage L accueil des stagiaires Les aides financières Focus sur la réforme de l apprentissage La loi du 5 mars 2014 sur la réforme de l apprentissage et de l enseignement

Plus en détail

Les mesures en faveur de la création reprise et transmission d entrepise

Les mesures en faveur de la création reprise et transmission d entrepise Les mesures en faveur de la création reprise et transmission d entrepise 2 Les mesures en faveur de la création reprise et transmission d entreprise PRÉSENTATION La loi de modernisation de l économie du

Plus en détail

Pour en savoir plus sur les mesures prises en. les professionnels libéraux

Pour en savoir plus sur les mesures prises en. les professionnels libéraux Les sites utiles Pour en savoir plus sur les mesures prises en faveur des professionnels libéraux www.pme.gouv.fr le site du ministère des Petites et Moyennes Entreprises, du Commerce, de l Artisanat et

Plus en détail

DE MÉTIERS ET DE L ARTISANAT DE LA HAUTE-MARNE 9, - CS 12053-52902 CHAUMONT CEDEX

DE MÉTIERS ET DE L ARTISANAT DE LA HAUTE-MARNE 9, - CS 12053-52902 CHAUMONT CEDEX L apprentissage est une forme d éducation alternée. Il a pour but de donner à des jeunes travailleurs ayant satisfait à l obligation scolaire une formation générale, théorique et pratique, en vue de l

Plus en détail

Mémo des aides et avantages spécifiques liés au recrutement d un apprenti bénéficiaire du dispositif

Mémo des aides et avantages spécifiques liés au recrutement d un apprenti bénéficiaire du dispositif Mémo des aides et avantages spécifiques liés au recrutement d un apprenti bénéficiaire du dispositif I Qualité des bénéficiaires II Avantages financiers pour les employeurs III Aides pour les CFA labellisés

Plus en détail

Code du Travail, Art. L6222-23 à L6222-33

Code du Travail, Art. L6222-23 à L6222-33 F I C H E P R A T I Q U E N 2 R E M U N E R A T I O N E T A I D E S L I E E S A U C O N T R A T D A P P R E N T I S S A G E L apprenti est titulaire d un contrat de travail de type particulier : il est

Plus en détail

Vous voulez devenir apprenti(e)?

Vous voulez devenir apprenti(e)? Vous voulez devenir apprenti(e)? Plan 1. Comment fonctionne l apprentissage 2. Les CFA à Montpellier et environs 3. Les métiers porteurs 4. Les effectifs d apprentis 5. Et si vous ne trouvez pas d employeur?

Plus en détail

CONTRAT D APPRENTISSAGE LIVRET APPRENTI

CONTRAT D APPRENTISSAGE LIVRET APPRENTI CONTRAT D APPRENTISSAGE LIVRET APPRENTI D.E.F.A Section Apprentissage : 03.60.127.131 03.60.127.129 apprentissage@cma80.fr Chambre de Métiers et de l Artisanat de la Somme Cité des Métiers et de l Artisanat

Plus en détail

OTT Observatoire du Travail Temporaire. L intérim dans le secteur du BTP

OTT Observatoire du Travail Temporaire. L intérim dans le secteur du BTP L intérim dans le secteur du BTP Septembre 2005 Sommaire Introduction page 3 I Données de cadrage du secteur du BTP page 4 A) Evolution du nombre de intérimaires et du taux de recours à l intérim pages

Plus en détail

COMMINGES 2010. Etude portant sur l Artisanat en zones d activités. Contribution de CMA Haute-Garonne. Octobre 2010. Canton de BOULOGNE- SUR-GESSE

COMMINGES 2010. Etude portant sur l Artisanat en zones d activités. Contribution de CMA Haute-Garonne. Octobre 2010. Canton de BOULOGNE- SUR-GESSE BOULOGNE- SUR-GESSE Canton de AURIGNAC MONTREJEAU SAINT-MARTORY SAINT-GAUDENS SALIES-DU- SALAT BARBAZAN Canton d'aspet de SAINT-BEAT COMMINGES 2010 Etude portant sur l Artisanat en zones d activités LUCHON

Plus en détail

La loi du 25 juin 2008 portant modernisation du marché du travail

La loi du 25 juin 2008 portant modernisation du marché du travail Le point sur ALLER PLUS LOIN DANS VOTRE ACTUALITÉ SOCIALE SOCIAL Juillet 2008 La loi du 25 juin 2008 portant modernisation du marché du travail Les partenaires sociaux ont signé un accord national interprofessionnel

Plus en détail

COMMISSION PARITAIRE REGIONALE EMPLOI FORMATION D ILE DE FRANCE SEANCE DU 4 FEVRIER 2014. Ordre du jour

COMMISSION PARITAIRE REGIONALE EMPLOI FORMATION D ILE DE FRANCE SEANCE DU 4 FEVRIER 2014. Ordre du jour COMMISSION PARITAIRE REGIONALE EMPLOI FORMATION Présents : CFDT, CFE-CGC, CFTC, CGT, FO, GIM, UIMM 77 D ILE DE FRANCE SEANCE DU 4 FEVRIER 2014 Ordre du jour 1. Adoption du compte-rendu de la séance du

Plus en détail

PANORAMA DES MESURES POUR L EMPLOI

PANORAMA DES MESURES POUR L EMPLOI MÉTROPOLE JANVIER 2015 PANORAMA DES MESURES POUR L EMPLOI POLE-EMPLOI.FR FORMER AVANT L EMBAUCHE ACTION DE FORMATION PRÉALABLE AU RECRUTEMENT (AFPR) Demandeurs d emploi inscrits auprès de Pôle emploi,

Plus en détail

Pacte national pour la croissance, la compétitivité et l emploi

Pacte national pour la croissance, la compétitivité et l emploi Pacte national pour la croissance, la compétitivité et l emploi Construisons ensemble le nouveau modèle français La crise économique mondiale, d une ampleur sans précédent depuis 80 ans, ralentit la consommation,

Plus en détail

Ce qu il faut savoir en 20 points

Ce qu il faut savoir en 20 points Ce qu il faut savoir en 20 points 1. Comptabilité allégée : o registre des ventes : les obligations comptables des autoentrepreneurs sont réduites. Ils peuvent simplement tenir un livre chronologique mentionnant

Plus en détail

Loi n 2011-893 du 28 juillet 2011 pour le développement de l'alternance et la sécurisation des parcours professionnels (dite loi «Cherpion»)

Loi n 2011-893 du 28 juillet 2011 pour le développement de l'alternance et la sécurisation des parcours professionnels (dite loi «Cherpion») Loi n 2011-893 du 28 juillet 2011 pour le développement de l'alternance et la sécurisation des parcours professionnels (dite loi «Cherpion») Titre I : développement de l alternance Titre II : encadrement

Plus en détail

Contrat d objectifs et de moyens relatif au développement de l apprentissage dans la région Languedoc Roussillon 2005-2009

Contrat d objectifs et de moyens relatif au développement de l apprentissage dans la région Languedoc Roussillon 2005-2009 Contrat d objectifs et de moyens relatif au développement de l apprentissage dans la région Languedoc Roussillon 2005-2009 Vu l article 52 de la loi n 93-1313 du 20 décembre 1993 relative au travail, à

Plus en détail

II. - Dispositions du projet de loi

II. - Dispositions du projet de loi Le développement de l économie passe en priorité par la réhabilitation du travail comme moyen de procurer aux salariés un meilleur confort de vie et de relancer la machine économique. Le confort de vie,

Plus en détail

BULLETIN OFFICIEL DES IMPÔTS

BULLETIN OFFICIEL DES IMPÔTS BULLETIN OFFICIEL DES IMPÔTS N 5 DU 12 JANVIER 2010 DIRECTION GÉNÉRALE DES FINANCES PUBLIQUES 7 S-1-10 INSTRUCTION DU 29 DECEMBRE 2009 IMPOT DE SOLIDARITE SUR LA FORTUNE. CALCUL DE L IMPOT. REDUCTION D

Plus en détail

DÉCLARATION DE DÉBUT D ACTIVITÉ

DÉCLARATION DE DÉBUT D ACTIVITÉ P0 Auto-entrepreneur DÉCLARATION DE DÉBUT D ACTIVITÉ AUTO-ENTREPRENEUR PERSONNE PHYSIQUE M G U I D B E F K T ACTIVITÉ COMMERCIALE, ARTISANALE, LIBÉRALE reçue le 1 bis 6 VOUS NE BÉNÉFICIEZ DE CE RÉGIME

Plus en détail

La création d entreprise en milieu rural

La création d entreprise en milieu rural La création d entreprise en milieu rural Une définition du milieu rural Définir le monde rural à partir de la taille des communes nous paraît insuffisant. En effet, il est important de prendre en compte

Plus en détail

Le Pacte de responsabilité et de solidarité

Le Pacte de responsabilité et de solidarité Le Pacte de responsabilité et de solidarité La France est à un moment décisif. Depuis plus de dix ans, l appareil de production s est affaibli, la compétitivité s est détériorée et le niveau de chômage

Plus en détail

Liste relative au champ d application de l Annexe VIII - Production cinématographique

Liste relative au champ d application de l Annexe VIII - Production cinématographique CIRCULAIRE N 2014-04 DU 24 JANVIER 2014 Direction des Affaires Juridiques INSV0022-TPE Titre Liste relative au champ d application de l Annexe VIII - Production cinématographique Objet Avenant n 1 du 16

Plus en détail

I- Les dispositifs sans critères géographiques

I- Les dispositifs sans critères géographiques LE MEMENTO DES AIDES A LA CRÉATION ET A LA REPRISE D ENTREPRISE Plusieurs dispositifs ont été mis en place par les Pouvoirs Publics et les Collectivités Territoriales pour faciliter la création et la reprise

Plus en détail

Recruter un jeune avec l aide de l Etat : Le contrat de génération. L emploi d avenir

Recruter un jeune avec l aide de l Etat : Le contrat de génération. L emploi d avenir Recruter un jeune avec l aide de l Etat : Le contrat de génération L emploi d avenir 1 Le 03 mars 2013, la loi sur le contrat de génération est entrée en vigueur. Des entreprises de la Région Nord Pas-de-Calais

Plus en détail

La rémunération de l apprenti :

La rémunération de l apprenti : F I C H E P R A T I Q U E N 2 R E M U N E R A T I O N E T A I D E S L I E E S A U C O N T R A T D A P P R E N T I S S A G E L apprenti est titulaire d un contrat de travail de type particulier : il est

Plus en détail

TOUTE L ACTUALITE DE LA PAIE

TOUTE L ACTUALITE DE LA PAIE PAIE COTISATIONS TAXES COMPTABILITE DECLARATION ET MODELES Mensuel - 17 e année - Abonnement 144 - Ed. Francis Lefebvre - ISSN 1252-9095 TOUTE L ACTUALITE DE LA PAIE Supplément au N 3 Février 2012 Ce supplément

Plus en détail

L ARTISANAT. Vous êtes artisan et vous recherchez un local d activité adapté à votre métier?

L ARTISANAT. Vous êtes artisan et vous recherchez un local d activité adapté à votre métier? L ARTISANAT Vous êtes artisan et vous recherchez un local d activité adapté à votre métier? CBRE, le numéro un mondial en conseil immobilier d entreprise vous propose une sélection de locaux d activités

Plus en détail

Fiche 1. Les appuis dispensés par votre Chambre de Métiers et de l Artisanat. Votre Chambre de Métiers et de l Artisanat a pour mission de

Fiche 1. Les appuis dispensés par votre Chambre de Métiers et de l Artisanat. Votre Chambre de Métiers et de l Artisanat a pour mission de Les appuis dispensés par votre Chambre de Métiers et de l Artisanat Votre Chambre de Métiers et de l Artisanat a pour mission de Fiche 1 Simplifier les formalités incombant aux entreprises. Faciliter les

Plus en détail

Questions générales sur le Pacte

Questions générales sur le Pacte QUESTIONS-RÉPONSES Questions/réponses sur le pacte de responsabilité et de solidarité Questions générales sur le Pacte QUAND CES MESURES SERONT-ELLES TRADUITES DANS LA LOI? Certaines mesures entrent en

Plus en détail

Modalités de prise en charge

Modalités de prise en charge ATTENTION : Certaines des modalités de prise en charge de l année 2015 pourront faire l objet de modifications en cours d année. 2015 Modalités de prise en charge Fonds paritaire interprofessionnel de

Plus en détail

Chambre de métiers et de l artisanat de la Haute-Garonne LIVRET DU MAITRE D APPRENTISSAGE. Les clés pour réussir votre mission

Chambre de métiers et de l artisanat de la Haute-Garonne LIVRET DU MAITRE D APPRENTISSAGE. Les clés pour réussir votre mission Chambre de métiers et de l artisanat de la Haute-Garonne LIVRET DU MAITRE D APPRENTISSAGE Les clés pour réussir votre mission 2 L APPRENTISSAGE, UN PARCOURS «GAGNANT - GAGNANT» Côté entreprise : C est

Plus en détail

le contrat d apprentissage

le contrat d apprentissage FICHE 1 le contrat d apprentissage L APPRENTISSAGE L apprentissage a pour objectif de permettre à un jeune d obtenir une qualification sanctionnée par un diplôme ou un titre à finalité professionnelle.

Plus en détail

Chambre de Métiers et de l Artisanat de Vaucluse BP 40208 84009 AVIGNON CEDEX 1. Service Apprentissage

Chambre de Métiers et de l Artisanat de Vaucluse BP 40208 84009 AVIGNON CEDEX 1. Service Apprentissage Chambre de Métiers et de l Artisanat de Vaucluse BP 40208 84009 AVIGNON CEDEX 1 Service Apprentissage 04.90.80.65.95 Fax : 04.90.80.65.90 email : apprentissage@cm-avignon.fr Site : www.cm-avignon.fr CONTRAT

Plus en détail

INFORMATIONS RELATIVES À LA TAXE D APPRENTISSAGE

INFORMATIONS RELATIVES À LA TAXE D APPRENTISSAGE INFORMATIONS RELATIVES À LA TAXE D APPRENTISSAGE Ces informations prennent en compte la refonte de la taxe d apprentissage à compter de la campagne 2015, suite à la loi du 5 mars 2014. Les principaux changements

Plus en détail

Tableau de bord. Issu du dialogue économique entre les organisations syndicales et le MEDEF

Tableau de bord. Issu du dialogue économique entre les organisations syndicales et le MEDEF Tableau de bord Issu du dialogue économique entre les organisations syndicales et le MEDEF Septembre 2009 Sommaire Introduction...4 1 Marché du travail et emploi...7 1-1 Emploi...8 1-2 Coût du travail...14

Plus en détail

ALLOCATIONS CHOMAGE. Effet au 01/07/2014

ALLOCATIONS CHOMAGE. Effet au 01/07/2014 Questions sociales Note d information n 14-15 du 6 août 2014 ALLOCATIONS CHOMAGE Effet au 01/07/2014 Références Arrêté du 25 juin 2014 portant agrément de la convention du 14 mai 2014 relative à l indemnisation

Plus en détail

CONTRAT DE PROFESSIONNALISATION

CONTRAT DE PROFESSIONNALISATION Intégrer de nouveaux salariés en les formant à vos métiers Définir un parcours de formation, interne et/ou externe, adapté aux spécificités de votre ETT Valoriser la transmission des savoir-faire et des

Plus en détail

MODE D EMPLOI DE L APPRENTISSAGE

MODE D EMPLOI DE L APPRENTISSAGE ÉTUDES INTERCULTURELLES DE LANGUES APPLIQUÉES Licence Pro Rédacteur Technique Master 2 Pro Industrie de la Langue et Traduction Spécialisée Master 2 Pro de Conception Documentation Multilingue et Multimédia

Plus en détail

La protection sociale du travailleur indépendant

La protection sociale du travailleur indépendant La protection sociale du travailleur indépendant On en parle aujourd hui A chaque statut, son régime social A chaque activité, son régime social Un interlocuteur social unique Une protection sociale complète

Plus en détail

D ENTREPRISE 1. CRÉATION. 1.1 Le portage salarial : un premier pas

D ENTREPRISE 1. CRÉATION. 1.1 Le portage salarial : un premier pas 1. Création d entreprise 1.1 Le portage salarial : un premier pas vers l indépendance? Encadrée depuis la loi du 25/06/08 (art L.1251-64 du Code du travail), cette solution s adresse aux personnes qui

Plus en détail

Le contrat de professionnalisation

Le contrat de professionnalisation Le contrat de professionnalisation Objectif Le contrat de professionnalisation est un contrat de travail conclu entre un employeur et un salarié. Son objectif est l insertion ou le retour à l emploi des

Plus en détail

CRÉER UNE ENTREPRISE

CRÉER UNE ENTREPRISE CRÉER UNE ENTREPRISE QUELLES SONT LES ACTIVITES QUI RELEVENT DE LA CHAMBRE DE MÉTIERS ET DE L ARTISANAT? Les professions dans lesquelles sont exercées les activités suivantes font l objet d une inscription

Plus en détail

MBA Spécialisé en Alternance

MBA Spécialisé en Alternance MBA Spécialisé en Alternance "Stratégie du Développement Durable" Diplôme d'etat de Niveau I enregistré au Registre National des Certifications Professionnelles JO du 14 Avril 2012 2 2013 / 2014 Groupe

Plus en détail

Chambre de métiers et de l'artisanat du CANTAL

Chambre de métiers et de l'artisanat du CANTAL Seul le prononcé fait foi Intervention de M. Marc René BAYLE, préfet du Cantal lors de l'assemblée générale de la Chambre de métiers et de l'artisanat du CANTAL à Saint-Flour le jeudi 16 juin 2011 M. le

Plus en détail

Formation >>> Fleuriste. >>> Pour répondre à vos préoccupations du moment >>> Pour préparer l avenir de votre entreprise

Formation >>> Fleuriste. >>> Pour répondre à vos préoccupations du moment >>> Pour préparer l avenir de votre entreprise r, esthéticienne, cordonnier, fleuriste, teinturier pressing, pâtissier, chocolatier, boulanger, poissonnier, t r, charcutier, ambulancier, taxi, prothésiste dentaire, charpentier, menuisier, chaudronnier,

Plus en détail

AIDES à l APPRENTISSAGE. 1 /Aide à l'accueil des jeunes mineurs en apprentissage pour les entreprises de moins de 11 salariés

AIDES à l APPRENTISSAGE. 1 /Aide à l'accueil des jeunes mineurs en apprentissage pour les entreprises de moins de 11 salariés AIDES à l APPRENTISSAGE 1 /Aide à l'accueil des jeunes mineurs en apprentissage pour les entreprises de moins de 11 salariés Cette aide permet de prendre en compte l'investissement de l'entreprise sur

Plus en détail

Fiche pratique. A qui s adresse les emplois d avenir? Quels employeurs?

Fiche pratique. A qui s adresse les emplois d avenir? Quels employeurs? Fiche pratique A qui s adresse l'emploi d'avenir? Quels employeurs? Quel type de contrat de travail? Quelle durée de contrat dans le cas du CDD? Quels engagements? Quel suivi? Quel financement du contrat?

Plus en détail

PREPARER SA VISITE AUX «COULISSES DU BATIMENT» Livret destiné aux collégiens et lycéens visitant les chantiers et ateliers

PREPARER SA VISITE AUX «COULISSES DU BATIMENT» Livret destiné aux collégiens et lycéens visitant les chantiers et ateliers PREPARER SA VISITE AUX «COULISSES DU BATIMENT» Livret destiné aux collégiens et lycéens visitant les chantiers et ateliers Rendez-vous le 11 octobre 2012 pour visiter le chantier GROUPE SCOLAIRE ILOT DE

Plus en détail

Au profit des apprentis du bâtiment et des travaux publics

Au profit des apprentis du bâtiment et des travaux publics DOSSIER DE PRESSE PARTENARIAT CCCA-BTP et PRO BTP Au profit des apprentis du bâtiment et des travaux publics Bernard Charpenel / CCCA-BTP Signature de la convention et point presse 10 mars 2010 0 SOMMAIRE

Plus en détail

PORTES OUVERTES DES CFA

PORTES OUVERTES DES CFA PORTES OUVERTES DES CFA NOMS DES ETABLISSEMENTS VILLE DATE FORMATIONS CFA DINAH DERYCKE 365 rue Jules Guesde 59650 VILLENEUVE D ASCQ Tél : 03 20 19 66 81 22 mars 2013 23 mars 2013 CAP employé de vente

Plus en détail