«Photographie statistique» des entreprises parisiennes engagées dans le secteur de la construction en 2008 et 2009

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "«Photographie statistique» des entreprises parisiennes engagées dans le secteur de la construction en 2008 et 2009"

Transcription

1 «Photographie statistique» des entreprises parisiennes engagées dans le secteur de la construction en 2008 et 2009 Septembre 2009

2 Introduction Le Greffe du tribunal de commerce de Paris a réalisé à la demande de la Fédération Française du Bâtiment un état des lieux statistique des entreprises parisiennes actives dans le secteur de la construction en 2008 et Les entreprises observées exercent les activités suivantes* : gros œuvre, charpente en bois, menuiserie en bois, et matières, couverture plomberie, installation thermique, et climatisation, isolation, peinture, miroiterie vitrerie, plâtrerie, revêtements sols et murs, agencements de lieux de vente, finitions, électricité. L éclairage statistique du Greffe concerne les sociétés inscrites au RCS de Paris, immatriculées antérieurement ou pendant les années 2008 et 2009 (1 er semestre). L'étude qui se focalise sur trois indicateurs, activités exercées, statut juridique, montants de capital social, comprend 3 volets : 1- Profil 2008 et 2009 des entreprises immatriculées antérieurement à ces années 2- Création d'entreprises en 2008 et Difficultés des entreprises Cette étude se limite strictement aux données légales et judiciaires, collectées et validées juridiquement par le greffe. Les éléments chiffrés sont issus des requêtes faites sur les bases de données du Greffe du Tribunal de commerce de Paris. Celles ci sont constituées des informations brutes émanant directement des déclarations effectuées par les entrepreneurs auprès du Registre du commerce et des sociétés et des dossiers des services judiciaires du Greffe. *Détail et code NAF des activités exercées : Gros Œuvre 41.20A 41.20B 43.99B 43.99D 43.99C 43.39Z 43.99D 43.12A 43.12B 43.11Z Charpente en bois, Menuiserie en 43.91A bois, et matières plastiques 43.32A Couverture Plomberie, Etanchéité 43.91B 43.22A 43.99A Construction de maisons individuelles Construction de bâtiments divers Construction métallique, levage, montage Autres travaux spécialisés de construction Travaux de maçonnerie générale Travaux de finitions Travaux de finitions Travaux de terrassements et démolition Travaux de terrassements et démolition Travaux de terrassements et démolition Charpentes préfabriquées en bois, travaux divers en charpenterie Menuiseries extérieures ou intérieures en bois ou plastique Travaux de couverture, évacuation d'eau de pluie Installation de réseaux de distribution d'eau ou de gaz Etanchéîfication de toitures, terrasses, accessibles ou non Montage, maintenance, de systèmes de chauffage ou de climatisation Isolation thermique acoustique et antivibratoire, isolation canalisations Installation Thermique, et Climatisation, Isolation 43.22B 43.29A Peinture, Miroiterie Vitrerie 43.34Z Peinture intérieure, extérieure (décorative ou protection) Pose de vitrages extérieures, simples ou isolants, porte de glace, vitrine Plâtrerie 43.31Z Mise en œuvre d'enduits à base de plâtre, travaux de staff Revêtements Sols et murs 43.33Z Pose de revêtement en tous matériaux : marbre, carrelage, granit Agencements de lieux de vente 43.32C Travaux d'installation de magasins et d'installations commerciales Finitions 43.39Z D Travaux de finitions Electricité 43.21A 43.29B 80.20Z Installations électriques (éclairage, chauffage, ascenseurs) Installations électriques (éclairage, chauffage, ascenseurs) Installations électriques (éclairage, chauffage, ascenseurs) 2

3 SOMMAIRE Introduction et méthodologie de l étude..... Page 2 1 Les entreprises engagées dans le secteur de la construction à Paris.. Page 4 Nombre et répartition par activité..... Page 4 Statut juridique.... Page 5 Capital social..... Page 6 2 Les entreprises créées dans le secteur de la construction à Paris.... Page 7 Nombre et répartition par activité..... Page 7 Statut juridique.... Page 8 Capital social..... Page Les entreprises en difficulté dans le secteur de la construction à Paris..... Page 10 Nombre et répartition par activité..... Page 11 3

4 Les entreprises engagées dans le secteur de la construction à Paris Le Registre du commerce et des sociétés de Paris (RCS), toute forme juridique et activité confondue, compte globalement entreprises actives au 1 er juillet Ce nombre augmente de 1,3% entre le 1 er juillet 2008 et La population des entreprises parisiennes de nature commerciale - commerçants personnes physiques, SARL, SA, SAS, SNC représente 72% du nombre des entreprises immatriculées au RCS. Cette proportion tend à augmenter. Entre le 1 er juillet 2008 et 2009 le nombre des entreprises commerciales à Paris augmente de 1,3%. Le nombre des entreprises actives dans le secteur de la construction s élève à au 1 er juillet Ce nombre a diminué de 14% en un an. La proportion des entreprises engagées dans les activités de construction est de 5,2% de la population des entreprises commerciales à Paris au 1 er juillet Cette proportion régresse de 15% en une année. 01/07/ /12/ /07/2009 Population des entreprises de Paris évolution 0,3% 1,0% Population des entreprises commerciales de Paris évolution 0,3% 1,0% Entreprises dans la construction évolution -7% -8% Part de la construction dans l'activité commerciale à Paris 6,1% 5,7% 5,2% évolution -7,0% -8,6% La répartition par activité des entreprises actives dans la construction selon les spécialisations listées - gros œuvre, charpente en bois, menuiserie en bois, et matières, couverture plomberie, installation thermique, et climatisation, isolation, peinture, miroiterie vitrerie, plâtrerie, revêtements sols et murs, agencements de lieux de vente, finitions, électricité est dominée par : - les activités de gros œuvre qui mobilisent plus de 40% des effectifs - les activités de peinture / vitrerie / plâtrerie qui regroupent 30% de la population.. Répartition des activités des entreprises du secteur de la construction Gros-Œuvre Charpente en bois, Menuiserie Couverture Plomberie, Etanchéité Menuiserie Métallique Installation Thermique, Climatisation Peinture, Miroiterie Vitrerie, Plâtrerie Electricité 4

5 Les effectifs d entreprises des sept regroupements d activités évoluent tous à la baisse pendant les 3 semestres de référence. Nombre d'entreprises du secteur inscrites au RCS Gros-Œuvre Charpente en bois, Menuiserie Couverture Plomberie, Etanchéité Menuiserie Métallique Installation Thermique, Climatisation Peinture, Miroiterie Vitrerie, Plâtrerie Electricité 01/07/ /12/ /07/2009 Cependant, la population d entreprises de cinq activités reste relativement stable : - La charpente en bois, menuiserie - La menuiserie métallique - L installation thermique, climatisation - L électricité - La couverture plomberie, étanchéité Les populations d entreprises les plus importantes en nombre sont celles qui accusent les plus fortes baisses: - Le gros-œuvre - La peinture, miroiterie vitrerie, plâtrerie 01/07/ /12/ /07/2009 Gros-Œuvre Charpente en bois, Menuiserie Couverture Plomberie, Etanchéité Menuiserie Métallique Installation Thermique, Climatisation Peinture, Miroiterie Vitrerie, Plâtrerie Electricité Statuts juridiques Le tissu des entreprises de Paris est composé de 9% d entreprises immatriculées en tant que commerçant personnes physiques, 49% en tant que SARL/EURL et 10% en tant que SA/SAS. Les formes juridiques des entreprises engagées dans le secteur de la construction sont pour la plus grande partie des SARL/EURL. Un faible pourcentage exerce sous statut de société par actions. Seul 1% exerce sous statut de commerçant personne physique. Commerçant EURL SARLl SA/SAS 01/07/2008 1% 8% 88% 2% 01/12/2008 1% 8% 88% 2% 01/07/2009 1% 8% 88% 3% 5

6 Montants de capital social La loi sur l Initiative économique de 2003 a notamment eu pour effet d accroître la liberté de choix des dirigeants de SARL en leur permettant de fixer librement le montant de capital de départ à la création de leur entreprise. Cinq années après la mise en oeuvre de cette mesure, la répartition des entreprises inscrites au registre du commerce et des sociétés de Paris fait apparaître une proportion d un tiers d entreprises dotées d un montant de capital inférieur à 7500 euros (montant minimum du capital des SARL avant l entrée en vigueur de la loi). Répartition des entreprises inscrites au RCS par montant de capital en 2007 et % 41% 45% 40% 35% 30% 30% 33% 21% 20% 25% 20% 15% 6% 6% % 5% 0% < à à > Une proportion de 70% des entreprises engagées dans le secteur de la construction a opté pour un montant de capital social compris entre 7500 et et 25% pour un capital inférieur à % d entre elles disposent d un montant de capital compris entre et < à à > /07/ % 71% 4% 0,4% 31/12/ % 71% 5% 0,4% 01/07/ % 70% 5% 0,4% Les entreprises du secteur spécialisées dans les installations thermiques, le gros-œuvre, et, dans une moindre mesure, dans l électricité et dans la menuiserie métallique, sont plus fortement capitalisées que les autres activités. Celles engagées dans la charpente bois et la couverture plomberie sont plus faiblement capitalisées. Catégorie < à à > Gros-Œuvre 23% 73% 4% 0,4% Charpente en bois, Menuiserie 29% 67% 4% 0,0% Couverture Plomberie, Etanchéité 28% 70% 2% 0,0% Menuiserie Métallique 23% 68% 9% 1% Installation Thermique, Climatisation 23% 63% 11% 3% Peinture, Miroiterie Vitrerie, Plâtrerie 26% 70% 4% 0% Electricité 27% 64% 8% 1% 6

7 Les entreprises créées dans le secteur de la construction à Paris en 2008 et 2009 Le Registre du commerce et des sociétés de Paris (RCS), toute forme juridique et activité confondue, a immatriculé entreprises au 1 er semestre 2008, au 2 ème semestre 2008, et entreprises au 1 er semestre Les effectifs de sociétés commerciales immatriculées lors de ces 3 semestres à Paris s élèvent à au 1 er semestre 2008, au 2 ème semestre 2008 et au 1 er semestre Le nombre des entreprises créées dans le secteur de la construction s élève à au 1 er juillet Ce nombre a décru de 28% en un an. La proportion des entreprises créées dans les activités de construction est de 9% de la population des entreprises commerciales créées à Paris au 1 er semestre Cette proportion régresse de 12% en une année mais les chiffres du 1 er semestre 2009 font apparaître une amélioration de la création d entreprises dans ce secteur. 01/07/ /12/ /07/2009 Créations d entreprise à Paris évolution -16% -3% Création d entreprises commerciales à Paris évolution -19% 2% Créations d entreprises dans la construction évolution -29% 2% Part des entreprises créées dans la construction par rapport au nombre de créations d entreprise commerciale 11% 9% 9% évolution -12% 0% La répartition par spécialité des entreprises créées dans la construction en 2009 est à peu près similaire à celle des entreprises de la construction pérennes en 2009, hormis pour une accentuation des tendances des effectifs d entreprises par spécialité : - les activités de gros œuvre et de peinture / vitrerie / plâtrerie génèrent un nombre accru de nouvelles entreprises. Répartition par activité des entreprises créées dans la construction en 2009 Gros-Œuvre Charpente en bois, Menuiserie Couverture Plomberie, Etanchéité Menuiserie Métallique Installation Thermique, Climatisation Peinture, Miroiterie Vitrerie, Plâtrerie Electricité 7

8 Le nombre des créations d entreprises des sept regroupements d activités évoluent de façon différenciée pendant les 3 semestres de référence. Nombre d'entreprises créées par secteur Gros-Œuvre Charpente en bois, Menuiserie Couverture Plomberie, Etanchéité Menuiserie Métallique Installation Thermique, Climatisation Peinture, Miroiterie Vitrerie, Plâtrerie Electricité 1er sem, 08 2ème sem, 08 1er sem,09 - Au 2 ème semestre 2008, la création d entreprises régresse dans l ensemble des spécialités de la construction, à l exception de l activité de charpente en bois, menuiserie qui progresse légèrement ; - Au 1 er semestre 2009, la diminution de la création d entreprise se poursuit dans la plupart des activités de la construction, hormis dans trois activités où elle augmente : le gros-œuvre, dans la peinture, miroiterie vitrerie, plâtrerie, et dans une moindre mesure, dans l électricité. Création d entreprises 01/07/ /12/ /07/2009 Gros-Œuvre Charpente en bois, Menuiserie Couverture Plomberie, Etanchéité Menuiserie Métallique Installation Thermique, Climatisation Peinture, Miroiterie Vitrerie, Plâtrerie Electricité Statuts juridiques des entreprises nouvellement immatriculées en 2008 et 2009 Le tissu des entreprises commerciales créées à Paris par statut juridique en 2009 est composé de 6% d entreprises immatriculées en tant que commerçant personnes physiques, 72% en tant que SARL/EURL et 15% en tant que SA/SAS et de 6% en tant que Société en Nom Collectif (SNC). Statuts juridiques 2008/2009 des entreprises parisiennes 100% 80% 60% 40% 20% 0% Commerçants SARL SA/SAS SNC 1er sem, 08 2ème sem,08 1er sem, 09 8

9 Les formes juridiques des entreprises créées dans le secteur de la construction sont pour la plus grande partie des SARL/EURL. Un faible pourcentage exerce sous statut de société par actions et de commerçant personne physique. Commerçant EURL SARLl SA/SAS 01/07/2008 1% 13% 86% 1% 01/12/2008 1% 13% 84% 1% 01/07/2009 2% 15% 81% 2% Montants de capital social des entreprises créées dans la construction A Paris, plus de la moitié des entreprises immatriculées dans l année de référence au RCS sont faiblement capitalisées. Répartition des entreprises immatriculées au RCS par montant de capital en 2007 et % 47% 51% 50% 34% 31% 40% 30% 20% 14% 13% 5% 4% % 0% < à à > Une proportion de 59% à 63% des entreprises créées dans le secteur de la construction a opté pour un montant de capital social supérieur à mais ce pourcentage tend à baisser et la part des entreprises créées avec un capital inférieur à tend à augmenter. Montants de capitalisation des entreprises créées dans la construction en 2008 et % 60% 50% 40% 30% 20% 10% 0% < à à > /07/ /12/ /07/2009 9

10 Les entreprises du secteur de la construction en difficulté à Paris en 2008 et 2009 Le nombre des défaillances d entreprises, toute activité et forme juridique confondue à Paris s élève à entreprises en difficulté en A titre de comparaison, le total de ces procédures en 2007 est de Au 1 er semestre 2009, le nombre des jugements d'ouverture de procédures de redressement et de liquidation judiciaires s élève à 2063, il augmente de 11% par rapport aux 6 premiers mois Les juges ont prononcé l ouverture de 40 procédures de sauvegarde au premier semestre 2009, contre 8 pendant la même période Le taux moyen de défaillance d entreprises* à Paris se situe à 0,9% en 2008, il était de 1% en Dans le secteur de la construction, on dénombre 369 ouvertures de procédures de redressement et de liquidation judiciaires au 1 er semestre 2008, 368 au 2 ème semestre 2008 et 404 au 1 er semestre Nombre de procédures collectives ouvertes dans le secteur de la construction er sem, 08 2ème sem, 08 1er sem,09 Redressements judiciaires Liquidations judiciaires Le taux de défaillance d entreprise dans le secteur de la construction** est supérieur au taux moyen à Paris. Taux de défaillance d'entreprises dans la construction 3,5% 3,0% 2,5% 2,0% 1,5% 1,0% 0,5% 0,0% 1er sem, 08 2ème sem, 08 1er sem,09 *Taux moyen de défaillance = nombre total de défaillances/nombre total d entreprises commerciales actives **Taux de défaillance dans un secteur = nombre total de défaillances du secteur/nombre total d entreprises actives dans ce secteur 10

11 La répartition des ouvertures de procédures de redressement et de liquidation judiciaires par spécialité du secteur de la construction fait apparaître des écarts d une activité à l autre. Nombre d'entreprises en procédure de redressement ou de liquidation judiciaires Gros-Œuvre Charpente en bois, Menuiserie Couverture Plomberie, Etanchéité Menuiserie Métallique Installation Thermique, Climatisation Peinture, Miroiterie Vitrerie, Plâtrerie Electricité 1er sem, 08 2ème sem, 08 1er sem,09 Rapporté à la population respective de chaque activité, le nombre d ouvertures de procédures de redressement et de liquidation judiciaires s avère proportionnellement inférieur, similaire ou supérieur à la population de l activité concernée : - Un nombre d ouvertures de procédures de redressement et de liquidation judiciaires proportionnellement inférieur à la population active dans cinq secteurs : la couverture plomberie, étanchéité la menuiserie métallique l installation thermique, climatisation la peinture, miroiterie vitrerie, plâtrerie l électricité - Un nombre d ouvertures de procédures de redressement et de liquidation judiciaires proportionnellement égal dans un secteur : la charpente en bois, menuiserie - Un nombre d ouvertures de procédures de redressement et de liquidation judiciaires proportionnellement supérieur dans un secteur : le gros-œuvre. 11

12 Pour toute information Marie-Christine Berneron Responsable de la Communication Greffe du Tribunal de commerce de Paris Téléphone : ou Mail : 12

LES METIERS DU BTP. Construction de maisons individuelles Construction de bâtiments divers

LES METIERS DU BTP. Construction de maisons individuelles Construction de bâtiments divers LES METIERS DU BTP Gros œuvre: Réalisation de couvertures par éléments Travaux d'étanchéification Travaux de charpente Autres travaux spécialisés de construction Travaux de maçonnerie générale Levage,

Plus en détail

Chiffres clés du BTP en Aquitaine

Chiffres clés du BTP en Aquitaine Collection «études» Mars 2015 Chiffres clés du BTP en Aquitaine La filière BTP présentée dans ce document est composée de l ensemble des entreprises des secteurs d activité indiqués dans le tableau ci

Plus en détail

Le BTP sur l arrondissement de Vitryle-François

Le BTP sur l arrondissement de Vitryle-François Le BTP sur l arrondissement de Vitryle-François Le poids de la construction sur le bassin vitryat Services 37% Répartition par secteur des salariés privés sur l arrondissement de Vitry-le-François en 2012

Plus en détail

Questionnaire d étude pour les artisans et les entreprises du bâtiment

Questionnaire d étude pour les artisans et les entreprises du bâtiment Questionnaire d étude pour les artisans et les entreprises du bâtiment Ce formulaire de déclaration de risque concerne : les artisans et les entreprises du bâtiment L attention du demandeur est attirée

Plus en détail

Les Très Petites Entreprises du secteur Construction en Rhône-Alpes

Les Très Petites Entreprises du secteur Construction en Rhône-Alpes Les Très Petites Entreprises du secteur Construction en Rhône-Alpes Un tissu d entreprises en mutation Edition 2012 Septembre 2012 1 SOMMAIRE I. Caractéristiques des Très Petites Entreprises du BTP en

Plus en détail

Auto-entrepreneurs du BTP

Auto-entrepreneurs du BTP du BTP Situation en Midi-Pyrénées CRC MIDI PYRÉNÉES À la fin du mois de septembre 2010, la région Midi-Pyrénées comptait 4 957 auto-entrepreneurs dans le secteur du Bâtiment. Ce régime s adresse aux personnes

Plus en détail

Immatriculations de SARL au capital inférieur à 7 500 Selon les dispositions prévues par la Loi sur l Initiative Economique

Immatriculations de SARL au capital inférieur à 7 500 Selon les dispositions prévues par la Loi sur l Initiative Economique Immatriculations de SARL au capital inférieur à 7 500 Selon les dispositions prévues par la Loi sur l Initiative Economique Juin 2004 L Observatoire porte un regard attentif sur les SARL constituées avec

Plus en détail

Observatoire des SARL à libre capital à Paris

Observatoire des SARL à libre capital à Paris Observatoire des SARL à libre capital à Paris Bilan de juin 2005 Depuis août 2003, le greffe suit et analyse mensuellement l évolution des SARL à libre capital. Cet Observatoire, créé au lendemain de la

Plus en détail

Observatoire des SARL au capital inférieur à 7 500 à Paris Bilan de deux ans : août 2003 août 2005

Observatoire des SARL au capital inférieur à 7 500 à Paris Bilan de deux ans : août 2003 août 2005 Observatoire des SARL au capital inférieur à 7 500 à Paris Bilan de deux ans : août 2003 août 2005 Depuis août 2003, le greffe suit et analyse mensuellement l évolution des SARL à libre capital. Cet Observatoire,

Plus en détail

La construction et les TP en Indre et Loire

La construction et les TP en Indre et Loire Les Collections de l OE2T Collection : Touraine au Jardin des Chiffres Edition Août 2013 La construction et les TP en Indre et Loire Chiffres Clés Sommaire 1 Etablissements par secteurs d activités et

Plus en détail

TITRE Ier : STRUCTURES DE LA CONVENTION COLLECTIVE NATIONALE

TITRE Ier : STRUCTURES DE LA CONVENTION COLLECTIVE NATIONALE Convention collective nationale des ouvriers employés par les entreprises du bâtiment non visées par le décret du 1er mars 1962 (c'est-à-dire occupant plus de dix salariés) du 8 octobre 1990. Etendue par

Plus en détail

PROPOSITION ARTISANS TPE - DOMTOM MAXIMUM 10 PERSONNES (Hormis apprentis)

PROPOSITION ARTISANS TPE - DOMTOM MAXIMUM 10 PERSONNES (Hormis apprentis) PROPOSITION ARTISANS TPE - DOMTOM MAXIMUM 10 PERSONNES (Hormis apprentis) ARTISANS DU BÂTIMENT TPE (Hors Administratifs, apprentis comptés pour moitié) PROPOSANT Nom, prénom, raison sociale Voie (n, type,

Plus en détail

Formations FEEBAT. Analyse des formations en Midi-Pyrénées C R C MIDI PYRÉNÉES

Formations FEEBAT. Analyse des formations en Midi-Pyrénées C R C MIDI PYRÉNÉES Formations FEEBAT Analyse des formations en Midi-Pyrénées C R C MIDI PYRÉNÉES Présentation du dispositif Qu est ce que le dispositif FEEBAT? La Formation aux Economies d Energie dans le Bâtiment a été

Plus en détail

Table des matières générale 1

Table des matières générale 1 Table des matières générale page 1 Table des matières générale 1 0 - Clauses communes Chap. 1 - Clauses générales pour opérations à lot unique 1/1 Définition de l opération Réglementations Lots 1/2 Spécifications

Plus en détail

ASSURÉ. O Oui O Non Si réponse oui merci d indiquer le % Quelle part de votre chiffre d affaires, cette activité représente t-elle?

ASSURÉ. O Oui O Non Si réponse oui merci d indiquer le % Quelle part de votre chiffre d affaires, cette activité représente t-elle? Proposition d Assurance Responsabilité Civile et décennale des Entreprises de Construction A RENVOYER PAR FAX 03 62 024 924 ou PAR MAIL contact@assurances-batiment.com ASSURÉ 1 - NATURE DE L ENTREPRISE

Plus en détail

Observatoire des SARL à libre capital à Paris

Observatoire des SARL à libre capital à Paris Observatoire des SARL à libre capital à Paris Bilan de janvier 2005 Depuis août 2003, le greffe suit et analyse mensuellement l évolution des SARL à libre capital. Cet Observatoire, créé au lendemain de

Plus en détail

Nombre total d établissements au 1/1/14 (INSEE SIRENE) : 4 162. Etablissements employeurs privés au 31/12/14 (URSSAF) :

Nombre total d établissements au 1/1/14 (INSEE SIRENE) : 4 162. Etablissements employeurs privés au 31/12/14 (URSSAF) : 4 bis, rue Jules Favre BP 41028 37010 Tours Cedex 1 Tél : 02.47.47.20.45 Fax : 02.47.66.41.54 www.economie-touraine.com Collection : Touraine au Jardin des Chiffres Edition Août 2015 CONSTRUCTION ET TP

Plus en détail

RC Décennale. Renseignements généraux

RC Décennale. Renseignements généraux RC Décennale Référence de votre cabinet Code ORIAS N : Cachet de votre cabinet : Date d effet souhaitée Date d échéance Nom de l entreprise à assurer Nom et prénom du gérant Adresse entreprise Renseignements

Plus en détail

Questionnaire de souscription Responsabilité Civile Professionnelle - Décennale

Questionnaire de souscription Responsabilité Civile Professionnelle - Décennale Questionnaire de souscription Responsabilité Civile Professionnelle - Décennale Le Proposant Raison sociale : Statut juridique : Date de création : Adresse : Code postal : Ville : E-mail : Tél. : Fax :

Plus en détail

Questionnaire. Nom de l entreprise à assurer : Nom et prénom du gérant : Adresse de l entreprise : Tél. : Fax : E- mail : N SIRET : Code NAF :

Questionnaire. Nom de l entreprise à assurer : Nom et prénom du gérant : Adresse de l entreprise : Tél. : Fax : E- mail : N SIRET : Code NAF : Questionnaire RC & DECENNALE RC & Questionnaire DECENNALE de construction Entreprise de construction Entreprise de construction Questionnaire Entreprise RC & DECENNALE Questionnaire Date d effet souhaitée

Plus en détail

ASSURE 1- NATURE DE L ENTREPRISE : EURL SARL SA ETS ENTREPRISE MR AUTRE NOM DE L ENTREPRISE : NOM ET PRENOM DU GERANT :

ASSURE 1- NATURE DE L ENTREPRISE : EURL SARL SA ETS ENTREPRISE MR AUTRE NOM DE L ENTREPRISE : NOM ET PRENOM DU GERANT : Proposition d Assurance Responsabilité Civile et décennale des Entreprises de Construction A retourner par Fax au 04 37 24 52 79 ou par mail à narjisse.boughanemi@entrepreneursdelacite.org Tél : 04 37

Plus en détail

PROPOSITION SOUSCRIPTEUR. Les montants contenus dans ce document doivent être exprimés en euros

PROPOSITION SOUSCRIPTEUR. Les montants contenus dans ce document doivent être exprimés en euros Generali Assurances, 7, boulevard Haussmann 75456 Paris Cedex 09 - Tél. 01 58 38 40 00 Generali Iard, Société Anonyme au capital de 59 493 775 euros Entreprise régie par le code des assurances 552 062

Plus en détail

Journal officiel de l'union européenne

Journal officiel de l'union européenne L 134/75 ANNEXE XII LISTE DES ACTIVITÉS VISÉES À L'ARTICLE 1 er, PARAGRAPHE 2, POINT b) ( 1 ) 45 Construction Cette division comprend: la construction de bâtiments et d'ouvrages neufs, la restauration

Plus en détail

Arrêté du Conseil fédéral étendant le champ d application de la convention collective pour la retraite anticipée dans le second oeuvre romand (CCRA)

Arrêté du Conseil fédéral étendant le champ d application de la convention collective pour la retraite anticipée dans le second oeuvre romand (CCRA) Arrêté du Conseil fédéral étendant le champ d application de la convention collective pour la retraite anticipée dans le second oeuvre romand (CCRA) Modification du 29 mars 2011 Le Conseil fédéral suisse

Plus en détail

Immatriculations de SARL au capital inférieur à 7 500 Selon les dispositions prévues par la Loi sur l Initiative Economique

Immatriculations de SARL au capital inférieur à 7 500 Selon les dispositions prévues par la Loi sur l Initiative Economique Immatriculations de SARL au capital inférieur à 7 500 Selon les dispositions prévues par la Loi sur l Initiative Economique Novembre 2004 L Observatoire porte un regard attentif sur les SARL constituées

Plus en détail

Le centre de gestion a le plaisir de vous adresser les statistiques professionnelles élaborées à partir des dossiers de gestion 2013

Le centre de gestion a le plaisir de vous adresser les statistiques professionnelles élaborées à partir des dossiers de gestion 2013 Statistiques 2013 3, rue de Lyon B.P. 531 71010 MACON CEDEX Tél. 03.85.21.90.60 Télécopie 03.85.21.90.69 E-mail : contact@cgai-macon.fr Agrément de la Direction Régionale des Impôts n 1.02.710 du 6 mars

Plus en détail

Entreprises de construction : résultats de l EAE 2007

Entreprises de construction : résultats de l EAE 2007 COMMISSARIAT GÉNÉRAL AU DÉVELOPPEMENT DURABLE n 58 Août 2009 Entreprises de construction : résultats de l EAE 2007 OBSERVATION ET STATISTIQUES LOGEMENT - CONSTRUCTION Le chiffre d affaires net de sous-traitance

Plus en détail

AVIS DE PRE-INFORMATION

AVIS DE PRE-INFORMATION AVIS DE PRE-INFORMATION SECTION I : POUVOIR ADJUDICATEUR 1.1 : Nom, adresses et point(s) de contact Nom officiel : UNION IMMOBILIERE DES ORGANISMES DE S2CURITE SOCIAL 68 Adresse : 26 avenue Robert Schuman

Plus en détail

Questionnaire auto-entrepreneur Assuré

Questionnaire auto-entrepreneur Assuré 1. Nom de à assurer : Questionnaire auto-entrepreneur Assuré Nom, prénom du gérant : 2. Adresse de : Voie : Code Postal : Commune : Tél. : Fax : E-mail : 3. Date de création : 4. Numéro de SIREN : ou création

Plus en détail

Atlas économique de Paris 2011. du Greffe du Tribunal de commerce de Paris

Atlas économique de Paris 2011. du Greffe du Tribunal de commerce de Paris Atlas économique de Paris 2011 du Greffe du Tribunal de commerce de Paris Sommaire Introduction.. Page 3 Première Partie : PARIS DANS SA GLOBALITE Page 4 Géographie des entreprises parisiennes.. Page 5

Plus en détail

DEMANDE D'ETUDE PROGRAMME D'ASSURANCE DECENNALE ET R.C. PROFESSIONNELLE ENTREPRISE DU BATIMENT IDENTITE DU PROPOSANT

DEMANDE D'ETUDE PROGRAMME D'ASSURANCE DECENNALE ET R.C. PROFESSIONNELLE ENTREPRISE DU BATIMENT IDENTITE DU PROPOSANT DEMANDE D'ETUDE PROGRAMME D'ASSURANCE DECENNALE ET R.C. PROFESSIONNELLE ENTREPRISE DU BATIMENT S.A.R.L. E.U.R.L. S.A. Ent. individuelle [ ] [ ] [ ] [ ] IDENTITE DU PROPOSANT Nom ou raison sociale : (Nom

Plus en détail

2/7. du 14/03/2006. B.O. n 5426 du 01/06/2006. Date d effet : 01/12/2006. 1 Article 5. 2 Article 6

2/7. du 14/03/2006. B.O. n 5426 du 01/06/2006. Date d effet : 01/12/2006. 1 Article 5. 2 Article 6 Arrêté du secrétaire d Etat auprès du ministre charge de l aménagement du territoire, de l environnement, de l urbanisme et de l habitat, charge de l habitat n 934-99 du 5 safar 1420 (21/05/1999) étendant

Plus en détail

informations statistiques

informations statistiques indice des prix DE la construction n 62 décembre 213 INDICE GENEVOIS DES PRIX DE LA CONSTRUCTION, EN octobre 213 Dans le canton de Genève, les prix de la construction (TVA non comprise) progressent de

Plus en détail

Vu le décret n 2-94-830 du 18 chaabane 1415 (20 janvier 1995) relatif aux attributions et à l'organisation du ministère de l'habitat ;

Vu le décret n 2-94-830 du 18 chaabane 1415 (20 janvier 1995) relatif aux attributions et à l'organisation du ministère de l'habitat ; Arrêté du secrétaire d'etat auprès du ministre chargé de l'aménagement du territoire, de l'environnement, de l'urbanisme et de l'habitat, chargé de l'habitat n 934-99 du 5 safar 1420 (21/05/1999) étendant

Plus en détail

Table des matières générale 1)

Table des matières générale 1) Table des matières générale page 1 Table des matières générale 1) Chap. 5 0 CLAUSES COMMUNES 1) Chap. 1 Clauses générales pour opérations tous corps d état 1/1 Spécifications et prescriptions particulières

Plus en détail

Sommaire. Les femmes dans l économie régionale. L effectif féminin du Bâtiment et des Travaux Publics en Rhône-Alpes

Sommaire. Les femmes dans l économie régionale. L effectif féminin du Bâtiment et des Travaux Publics en Rhône-Alpes LES FEMMES DANS LE SECTEUR DU BATIMENT ET DES TRAVAUX PUBLICS Sommaire Les femmes dans l économie régionale L effectif féminin du Bâtiment et des en RhôneAlpes L effectif féminin du Bâtiment et des par

Plus en détail

Les ressortissants étrangers au service de l économie parisienne

Les ressortissants étrangers au service de l économie parisienne Les ressortissants étrangers au service de l économie parisienne Chapitre 2 Les entreprises dirigées par des ressortissants maghrébins (Algérie, Maroc, Tunisie) Juin 2005 La ville de Paris compte 302 500

Plus en détail

Questionnaire. Date d effet souhaitée : Nom de l entreprise à assurer : Nom et prénom du gérant : Adresse de l entreprise : Tél.

Questionnaire. Date d effet souhaitée : Nom de l entreprise à assurer : Nom et prénom du gérant : Adresse de l entreprise : Tél. Questionnaire Questionnaire RC & DECENNALE Merci de bien vouloir nous retourner le questionnaire dûment complété et signé par: mail : contact@assurei.fr fax : 05.35.54.12.03 ou par courrier. Date d effet

Plus en détail

Bâtiment second œuvre

Bâtiment second œuvre Campagnes 2008-2009 et 2009-2010 Les ruptures d apprentissage du Bâtiment second œuvre 2 980 établissements employeurs 4 570 d apprentissage 4 250 apprentis Principales activités du secteur Travaux de

Plus en détail

Les avis de la Chambre des Métiers. Institution de cahiers spéciaux. des charges standardisés en matière de marchés publics

Les avis de la Chambre des Métiers. Institution de cahiers spéciaux. des charges standardisés en matière de marchés publics Les avis de la Chambre des Métiers Institution de cahiers spéciaux des charges standardisés en matière de marchés publics CdM/04/02/2013 12-106 Amendements au projet de règlement grand-ducal portant institution

Plus en détail

QUESTIONNAIRE ASSURANCE RESPONSABILITE CIVILE DECENNALE

QUESTIONNAIRE ASSURANCE RESPONSABILITE CIVILE DECENNALE QUESTIONNAIRE ASSURANCE RESPONSABILITE CIVILE DECENNALE Raison sociale : Représentant légal : Adresse : Code postal : Commune : Téléphone : Fax : Email : @ Site Web : www. Code NAF : N Siret : Date de

Plus en détail

Observatoire de la MEF

Observatoire de la MEF 2013 Observatoire de la MEF Cité des métiers du Grand Beauvaisis 36, Avenue Salvador Allende Village Mykonos Bâtiment G 60000 Beauvais 03 60 56 60 60 www.mef-beauvaisis.fr SOMMAIRE 1/Définition du secteur

Plus en détail

Vous présente. Projet d aménagement d une maison existante sur BRUGES

Vous présente. Projet d aménagement d une maison existante sur BRUGES Vous présente Projet d aménagement d une maison existante sur BRUGES Propriété de : SARL PI Consultant 33 rue Andrée Descoubes 33520 BRUGES N siret 80820539700017, RCS de Bordeaux Tel : 06/11/20/13/82

Plus en détail

Bulletin Officiel de la Concurrence, de la Consommation et de la Répression des Fraudes

Bulletin Officiel de la Concurrence, de la Consommation et de la Répression des Fraudes Bulletin Officiel de la Concurrence, de la Consommation et de la Répression des Fraudes N 1 bis du 25 janvier 2008 C2007-132 / Lettre du ministre de l économie, des finances et de l emploi du 15 novembre

Plus en détail

Introduction à l indice des prix de la construction

Introduction à l indice des prix de la construction Introduction à l indice des prix de la construction Jérôme Hury Claude Lamboray 4 octobre 2007 Introduction Indice des prix de la construction a comme objectif de mesurer les variations de prix se produisant

Plus en détail

ARTISANS DU BATIMENT - TPE

ARTISANS DU BATIMENT - TPE ARTISANS DU BATIMENT - TPE QUESTINNAIRE MAXIMUM 10 PERSNNES (Hors Administratifs, apprentis comptés pour moitié) Proposant Nom, prénom, raison sociale : Sigle ou nom commercial : Voie (n, type, nom) :

Plus en détail

juillet 2012 ESPACE ENTREPRISES CCI DORDOGNE STATISTIQUES FICHIER CONSULAIRE EXTRACTION AVRIL 2012-1

juillet 2012 ESPACE ENTREPRISES CCI DORDOGNE STATISTIQUES FICHIER CONSULAIRE EXTRACTION AVRIL 2012-1 Démographie des Entreprises Statistiques 2ème Trimestre 2012 juillet 2012 ESPACE ENTREPRISES CCI DORDOGNE STATISTIQUES FICHIER CONSULAIRE EXTRACTION AVRIL 2012-1 - Source Fichier Consulaire - Les données

Plus en détail

Règlement de la Consultation

Règlement de la Consultation DEPARTEMENT DE LA CORSE DU SUD COMMUNE DE GROSSETO-PRUGNA Mission de coordination en matière de sécurité et de protection de la santé, pour la réhabilitation du groupe scolaire de Porticcio. Règlement

Plus en détail

Textes généraux. Ministère de l économie, des finances et de l industrie

Textes généraux. Ministère de l économie, des finances et de l industrie J.O n 12 du 15 janvier 1998 page 623 texte n Textes généraux Ministère de l économie, des finances et de l industrie Décret no 98-28 du 8 janvier 1998 relatif à la composition du cahier des clauses techniques

Plus en détail

Organiser, plannifier

Organiser, plannifier Dossier HABITAT - Organiser, plannifier Organiser, plannifier 010-011 Les métiers et l organisation Situation de départ : Les travaux de la maison vont commencer, qui doit intervenir en premier, comment

Plus en détail

UTILISATION DE PLANS ET DEVIS MODULE 5

UTILISATION DE PLANS ET DEVIS MODULE 5 UTILISATION DE PLANS ET DEVIS MODULE 5 Les précisions d éléments de contenu A. Repérer des éléments sur des plans : d installations électriques; d architecture; de climatisation; de plomberie. Les dessins

Plus en détail

DESCRIPTIF SOMMAIRE DES TRAVAUX Version 1 du 23 septembre 2013

DESCRIPTIF SOMMAIRE DES TRAVAUX Version 1 du 23 septembre 2013 DESCRIPTIF SOMMAIRE DES TRAVAUX Version 1 du 23 septembre 2013 AMENAGEMENT TELECENTRE MELUN PHASE APS MAÎTRE D OUVRAGE ARCHITECTE C.A.M.V.S. Communauté d agglomération de Melun Val de Seine 297, rue Rousseau

Plus en détail

Bilan 2013 : défaillances et sauvegardes d entreprises en France

Bilan 2013 : défaillances et sauvegardes d entreprises en France NATIONAL - N 18 Bilan 2013 : défaillances et sauvegardes d entreprises en France Synthèse du «Bilan 2013 : défaillances et sauvegardes d entreprises en France» Altares, Février 2014 Objectifs o Eclairer

Plus en détail

L HABITAT. Technologie 5ème

L HABITAT. Technologie 5ème L HABITAT LES FONCTIONS CLORE: air, eau RESISTER: poids propre, charges d exploitation, charges climatiques (neige, vent) ISOLER: thermique, acoustique CHAUFFER l hiver RAFFRAICHIR l été PROCURER: hygiène,

Plus en détail

Mieux connaître le secteur du bâtiment

Mieux connaître le secteur du bâtiment iche d animation Compétence B3 Mieux connaître le secteur du bâtiment Objectif Permettre aux élèves de découvrir la diversité des métiers du bâtiment et les caractéristiques de ce secteur. Matériel nécessaire

Plus en détail

L'EMPLOI SALARIE au 31 décembre 2013 Nombre établissements

L'EMPLOI SALARIE au 31 décembre 2013 Nombre établissements STATISTIQUES ET INDICATEURS POLE EMPLOI PAYS DE LA LOIRE - MARS 2015 SARTHE PORTRAIT SECTORIEL SITUATION AU 31/12/2014 DOCUMENT SEMESTRIEL - LIBRE DE DIFFUSION SOUS RESERVE DE MENTION DE LA SOURCE «POLE

Plus en détail

Département(s) de publication : 59 Annonce No 15-52906 I. II. III. IV. VI. Avis de marché. Fournitures. Directive 2004/18/CE.

Département(s) de publication : 59 Annonce No 15-52906 I. II. III. IV. VI. Avis de marché. Fournitures. Directive 2004/18/CE. Département(s) de publication : 59 Annonce No 15-52906 I. II. III. IV. VI. Avis de marché Fournitures Directive 2004/18/CE. Section I : Pouvoir adjudicateur I.1) Nom, adresses et point(s) de contact :

Plus en détail

Travaux pour le réaménagement et l'extension d'un immeuble de bureaux 2 rue de la Jalotterie à Nantes

Travaux pour le réaménagement et l'extension d'un immeuble de bureaux 2 rue de la Jalotterie à Nantes AVIS D'APPEL PUBLIC A LA CONCURRENCE Travaux pour le réaménagement et l'extension d'un immeuble de bureaux 2 rue de la Jalotterie à Nantes Marché de travaux IDENTIFICATION DE L'ORGANISME QUI PASSE LE MARCHE

Plus en détail

Avis et communications

Avis et communications Avis et communications AVIS DIVERS MINISTÈRE DE L ÉCOLOGIE, DU DÉVELOPPEMENT DURABLE, DES TRANSPORTS ET DU LOGEMENT Avis relatif à divers indices et index : frais divers, transport routier, végétaux et

Plus en détail

NOTICE DESCRIPTIVE DE SECURITE

NOTICE DESCRIPTIVE DE SECURITE NOTICE DESCRIPTIVE DE SECURITE Notice obligatoire en application de l Art. R 123-24 du Code de la Construction et de l Habitation pour les demandes de Permis de Construire dans les Etablissements Recevant

Plus en détail

Édition avril 2014. Artisanat du Bâtiment LES CHIFFRES CLÉS. Dans le bâtiment, l'artisanat est toujours la première entreprise de France!

Édition avril 2014. Artisanat du Bâtiment LES CHIFFRES CLÉS. Dans le bâtiment, l'artisanat est toujours la première entreprise de France! Édition avril 2014 Artisanat du Bâtiment LES CHIFFRES CLÉS 2014 Dans le bâtiment, l'artisanat est toujours la première entreprise de France! éditorial L artisanat du bâtiment demeure cette année encore

Plus en détail

QUESTIONNAIRE ASSURANCE RESPONSABILITE CIVILE DECENNALE et PROFESSIONNELLE DES ENTREPRISES DE CONSTRUCTION

QUESTIONNAIRE ASSURANCE RESPONSABILITE CIVILE DECENNALE et PROFESSIONNELLE DES ENTREPRISES DE CONSTRUCTION SARL F L O V A L 32 Rue des Folles pensées 62380 BLEQUIN 09 71 30 95 50 03 21 93 11 97 Assurances@floval.eu www.floval.eu Siret 513 837 229 00022 Ape 6622 z QUESTIONNAIRE ASSURANCE RESPONSABILITE CIVILE

Plus en détail

Extrait du sommaire du Reef en ligne

Extrait du sommaire du Reef en ligne Extrait du sommaire du Reef en ligne Catalogue par ouvrage Maçonnerie gros œuvre Constructions métalliques Constructions en bois Atrerie - Fumisterie Façades et bardages Couvertures Etanchéité Menuiserie

Plus en détail

Portrait statistique des entreprises et des salariés

Portrait statistique des entreprises et des salariés Portrait statistique des entreprises et des salariés Branche professionnelle des entreprises du froid et connexes Comité Paritaire de Pilotage de l Observatoire 20 février 2013 Service Observatoires AGEFOS

Plus en détail

Baromètre de conjoncture de la Banque Nationale de Belgique

Baromètre de conjoncture de la Banque Nationale de Belgique BANQUE NATIONALE DE BELGIQUE ENQUETES SUR LA CONJONCTURE Baromètre de conjoncture de la Banque Nationale de Belgique Décembre 211 1 1 - -1-1 -2-2 -3-3 21 22 23 24 2 26 27 28 29 21 211 Série dessaisonalisée

Plus en détail

Confiez vos travaux de bâtiment à une entreprise compétente

Confiez vos travaux de bâtiment à une entreprise compétente Confiez vos travaux de bâtiment à une entreprise compétente Vous entreprenez la construction ou la rénovation de votre habitation? Vous devez changer votre toiture, votre parquet, votre chaudière A QUI

Plus en détail

L observatoire. des entreprises. Dynamisme & risque Secteur Transports & logistique

L observatoire. des entreprises. Dynamisme & risque Secteur Transports & logistique L observatoire des entreprises Dynamisme & risque Secteur Transports & logistique N 13 - Mars 2014 SOMMAIRE Méthodologie & définitions 2 Nomenclature d activité Ellisphere 3 Synthèse 4 Transports & logistique

Plus en détail

Questionnaire d étude pour l assurance d un chantier

Questionnaire d étude pour l assurance d un chantier Questionnaire d étude pour l assurance d un chantier Ce formulaire de déclaration de risque concerne l assurance d un chantier avec ou non intervention sur existant L attention du demandeur est attirée

Plus en détail

CREATION D UN GROUPE SCOLAIRE

CREATION D UN GROUPE SCOLAIRE S.I.C.A. HABITAT RURAL DE LA SAVOIE 40, rue du Terraillet 73190 SAINT BALDOPH Tél. 04 79 33 06 94 Fax 04 79 85 69 92 E-mail : info@sica-hr.com Dossier 1918-2011 SYNDICAT INTERCOMMUNAL DE ST OFFENGE CREATION

Plus en détail

Les ressources, l économie et les perspectives de la construction bois en France

Les ressources, l économie et les perspectives de la construction bois en France Les ressources, l économie et les perspectives de la construction bois en France C. Piquet 1 Les ressources, l économie et les perspectives de la construction bois en France Christian Piquet France Bois

Plus en détail

Les différentes étapes lors de la construction d un bâtiment FIN

Les différentes étapes lors de la construction d un bâtiment FIN Avant d attaquer les travaux, les étapes suivantes doivent être réalisées: le terrain a été acheté. le notaire a édité tous les papiers administratifs nécessaires. les plans ont été dessinés et validés

Plus en détail

économie Sanctions personnelles et sanctions pécuniaires prises à l encontre de dirigeants lors d une procédure collective (1997-2008)

économie Sanctions personnelles et sanctions pécuniaires prises à l encontre de dirigeants lors d une procédure collective (1997-2008) Claudine ALEXANDRE-CASELLI Rédacteur en chef de La Lettre de l Observatoire consulaire des entreprises en difficultés (OCED) Direction générale adjointe chargée des études, de la prospective et de l innovation

Plus en détail

DES COUTS DES FACTEURS COMPETITIFS

DES COUTS DES FACTEURS COMPETITIFS DES COUTS DES FACTEURS COMPETITIFS Depuis la dévaluation du franc CFA en janvier 1994, les coûts des facteurs sont devenus encore plus compétitifs. Néanmoins, le Gouvernement ivoirien s est engagé à poursuivre

Plus en détail

28 MAI 2015 GEORGES ZUND

28 MAI 2015 GEORGES ZUND PARTENAIRES! 28 MAI 2015 GEORGES ZUND 2 SOMMAIRE INFORMATIONS GÉNÉRALES FORMATION PROFESSIONNELLE MÉTÉO DE LA CONSTRUCTION DOSSIERS EN COURS DIVERS INFORMATIONS GÉNÉRALES 3 4 FEDERATION VAUDOISE DES ENTREPRENEURS

Plus en détail

Notice descriptive Sommaire

Notice descriptive Sommaire Notice descriptive Sommaire Note préliminaire Le présent document indique les équipements et les matériaux qui ont été envisagés lors du projet et à l étude. Ces équipements et ces matériaux sont susceptibles

Plus en détail

OPEN. Enseignements de la campagne 2011. Observatoire Permanent de l aml lioration ENergétique du logement ARTISANS & ENTREPRISES

OPEN. Enseignements de la campagne 2011. Observatoire Permanent de l aml lioration ENergétique du logement ARTISANS & ENTREPRISES OPEN Observatoire Permanent de l aml amé- lioration ENergétique du logement ARTISANS & ENTREPRISES Enseignements de la campagne 2011 SYNTHÈSE réservée aux Répondants Avertissement Ce document a étéélaboréàpartir

Plus en détail

DEMANDE D'ETUDE PROGRAMME D'ASSURANCE DECENNALE ET R.C. PROFESSIONNELLE ENTREPRISE DU BATIMENT IDENTITE DU PROPOSANT

DEMANDE D'ETUDE PROGRAMME D'ASSURANCE DECENNALE ET R.C. PROFESSIONNELLE ENTREPRISE DU BATIMENT IDENTITE DU PROPOSANT : 04.93.80.71.98 DEMANDE D'ETUDE PROGRAMME D'ASSURANCE DECENNALE ET R.C. PROFESSIONNELLE ENTREPRISE DU BATIMENT IDENTITE DU PROPOSANT S.A.R.L. [ ] Ent individuelle [ ] Société Anonyme [ ] Nom ou dénomination

Plus en détail

Bulletin Officiel n 5300 du Jeudi 17 Mars 2005

Bulletin Officiel n 5300 du Jeudi 17 Mars 2005 Bulletin Officiel n 5300 du Jeudi 17 Mars 2005 Arrêté du ministre de l'équipement et du transport n 210-05 du 13 hija 1425 (24 janvier 2005) modifiant et complétant le tableau annexé au décret n 2-94-223

Plus en détail

ATTESTATION D ASSURANCE Responsabilité Civile Décennale incluant la Responsabilité Civile Professionnelle

ATTESTATION D ASSURANCE Responsabilité Civile Décennale incluant la Responsabilité Civile Professionnelle Numéro de contrat : DEC-ELI-000674-01 Période de validité : du 01/10/2012 au 31/12/2012 ATTESTATION D ASSURANCE Responsabilité Civile Décennale incluant la Responsabilité Civile Professionnelle La société

Plus en détail

LES AIDES DISPONIBLES POUR AMELIORER SON LOGEMENT DRAGA- ARDÈCHE

LES AIDES DISPONIBLES POUR AMELIORER SON LOGEMENT DRAGA- ARDÈCHE LES AIDES DISPONIBLES POUR AMELIORER SON LOGEMENT DRAGA- ARDÈCHE AIDES DE l Anah (agence nationale de l habitat) Le logement doit être achevé depuis plus de 15 ans Les subventions sont accordées sous conditions

Plus en détail

Observation de la prise en compte de l étanchéité à l air par les entreprises bourguignonnes

Observation de la prise en compte de l étanchéité à l air par les entreprises bourguignonnes Objectif et méthodologie La réglementation thermique 2012 impose aux bâtiments d être étanches à l air. La contribution des entreprises de bâtiment à cette étanchéité réside essentiellement dans une mise

Plus en détail

Nom ou dénomination commerciale : Adresse : suite Code Postal : [ ] Ville : Tél. :

Nom ou dénomination commerciale : Adresse : suite Code Postal : [ ] Ville : Tél. : DEMANDE D'ETUDE PROGRAMME D'ASSURANCE DECENNALE ET R.C. PROFESSIONNELLE ENTREPRISE DU BATIMENT S.A.R.L. [ ] Ent individuelle [ ] Société Anonyme [ ] IDENTITE DU PROPOSANT Nom ou dénomination commerciale

Plus en détail

Eco-prêt à taux zéro Précisions sur les travaux induits et exemples de dépenses finançables

Eco-prêt à taux zéro Précisions sur les travaux induits et exemples de dépenses finançables Eco-prêt à taux zéro Précisions sur les travaux induits et exemples de dépenses finançables Pour des conseils pratiques et gratuits sur la maîtrise de l énergie et les, un énergies renouvelables, contactez

Plus en détail

février 2012 ESPACE ENTREPRISES CCI DORDOGNE STATISTIQUES FICHIER CONSULAIRE EXTRACTION JANVIER 2012-1

février 2012 ESPACE ENTREPRISES CCI DORDOGNE STATISTIQUES FICHIER CONSULAIRE EXTRACTION JANVIER 2012-1 Démographie des Entreprises Statistiques année 2011 février 2012 ESPACE ENTREPRISES CCI DORDOGNE STATISTIQUES FICHIER CONSULAIRE EXTRACTION JANVIER 2012-1 Périgord Vert NONTRON L Isle en Périgord PERIGUEUX

Plus en détail

DOCUMENT SEMESTRIEL - LIBRE DE DIFFUSION SOUS RESERVE DE MENTION DE LA SOURCE «POLE EMPLOI PAYS DE LA LOIRE» Evolution Annuelle GRAPHIQUE

DOCUMENT SEMESTRIEL - LIBRE DE DIFFUSION SOUS RESERVE DE MENTION DE LA SOURCE «POLE EMPLOI PAYS DE LA LOIRE» Evolution Annuelle GRAPHIQUE STATISTIQUES ET INDICATEURS POLE EMPLOI PAYS DE LA LOIRE - SEPTEMBRE 2015 LOIRE-ATLANTIQUE PORTRAIT SECTORIEL SITUATION AU 30/06/2015 DOCUMENT SEMESTRIEL - LIBRE DE DIFFUSION SOUS RESERVE DE MENTION DE

Plus en détail

France. Création d'entreprises* de 2000 à 2010. 1) La création d'entreprises durant les cinq dernières années (2006-2010)

France. Création d'entreprises* de 2000 à 2010. 1) La création d'entreprises durant les cinq dernières années (2006-2010) France Création d'entreprises* de 2000 à 2010 1) La création d'entreprises durant les cinq dernières années (2006-2010) Nombre de créations annuelles Indicateurs annuels 2006 2007 2008 2009 2010 Taux de

Plus en détail

DE 37 LOGEMENTS SOCIAUX ET D UNE BIBLIOTHEQUE

DE 37 LOGEMENTS SOCIAUX ET D UNE BIBLIOTHEQUE DOSSIER DE PRESSE > POSE DE LA PREMIERE PIERRE DE 37 LOGEMENTS SOCIAUX ET D UNE BIBLIOTHEQUE Lundi 15 février 2010 ave Jules Renard A la Seyne-sur-Mer 1 OPERATION DE CONSTRUCTION DE 37 LOGEMENTS SOCIAUX

Plus en détail

Stationnement et livraison dans Paris

Stationnement et livraison dans Paris les infos DAEJ - n 54 du 17 avril 2015 Stationnement et livraison dans Paris Paris compte près de 145 000 places de stationnement en surface. En 2014, la Ville a décidé de refondre complètement le régime

Plus en détail

Travaux d amélioration de la performance énergétique dans les bâtiments existants (2007-2009)

Travaux d amélioration de la performance énergétique dans les bâtiments existants (2007-2009) Travaux d amélioration de la performance énergétique dans les bâtiments existants (2007-2009) Marché de l entretien-amélioration des bâtiments en 2007 Commissariat général au développement durable - Service

Plus en détail

Dommages ouvrage, CNR, TRC. Renseignements généraux

Dommages ouvrage, CNR, TRC. Renseignements généraux Dommages ouvrage, CNR, TRC Référence de votre cabinet Code ORIAS N : Cachet de votre cabinet : Renseignements généraux Raison sociale Le proposant Nom prénom Adresse Code postal Ville Tél Fax Mail Code

Plus en détail

Nombre de crédits ECTS : construction et connaissance des matériaux Nombre de périodes : 80 Code : N UF 115 DESCRIPTION

Nombre de crédits ECTS : construction et connaissance des matériaux Nombre de périodes : 80 Code : N UF 115 DESCRIPTION IDENTIFICATION Intitulé de l Unité de formation : TECHNOLOGIE, MÉTRÉS ET Niveau d études : A B C - D SCIENCES DE LA TERRE Intitulé du cours : Notions de technologie de la Nombre de crédits ECTS : construction

Plus en détail

Utilisation obligatoire du numéro d entreprise à partir du 1 er janvier 2005

Utilisation obligatoire du numéro d entreprise à partir du 1 er janvier 2005 Utilisation obligatoire du numéro d entreprise à partir du 1 er janvier 2005 En parallèle à la création de la Banque-carrefour des entreprises (BCE) et des guichets d'entreprises au 1 er juillet 2003,

Plus en détail

Agréation des entrepreneurs

Agréation des entrepreneurs DIRECTION GENERALE QUALITE ET SECURITE DIVISION QUALITE ET INNOVATION Agréation des entrepreneurs Répartition Il est évident qu'une entreprise agréée ne peut pas exécuter n'importe quel travail. Aussi

Plus en détail

Résidence «UTOPIA» NICE UTOPIA-ECOLIFE. Réalisation d un ensemble immobilier «BBC» à NICE route de Turin DESCRIPTIF SOMMAIRE

Résidence «UTOPIA» NICE UTOPIA-ECOLIFE. Réalisation d un ensemble immobilier «BBC» à NICE route de Turin DESCRIPTIF SOMMAIRE Résidence «UTOPIA» NICE UTOPIA-ECOLIFE Réalisation d un ensemble immobilier «BBC» à NICE route de Turin DESCRIPTIF SOMMAIRE 1- GROS ŒUVRE Etanchéité Isolation: Terrassements généraux. Fondations béton

Plus en détail

II Les évolutions des formations et les diplômes

II Les évolutions des formations et les diplômes II Les évolutions des formations et les diplômes II 1 - Les évolutions Les diplômes de ce GFE relèvent des : 2 ème CPC Industries extractives et matériaux de construction qui organise les diplômes de la

Plus en détail

QUESTIONNAIRE ASSURANCE RESPONSABILITE CIVILE PROFESSIONNELLE ET DECENNALE CONTRACTANTS GENERAUX

QUESTIONNAIRE ASSURANCE RESPONSABILITE CIVILE PROFESSIONNELLE ET DECENNALE CONTRACTANTS GENERAUX QUESTIONNAIRE ASSURANCE RESPONSABILITE CIVILE PROFESSIONNELLE ET DECENNALE CONTRACTANTS GENERAUX 1 RENSEIGNEMENTS GENERAUX Merci de compléter ce document en lettres capitales Date d effet souhaitée : /

Plus en détail

Actualisation de la formation spécifique de coordonnateur SPS suivant l arrêté du 26 décembre 2012

Actualisation de la formation spécifique de coordonnateur SPS suivant l arrêté du 26 décembre 2012 Actualisation de la formation spécifique de coordonnateur SPS suivant l arrêté du 26 décembre 2012 Tout coordonnateur SPS titulaire d une attestation de formation initiale. La réglementation : - les nouveaux

Plus en détail

TVA à 5.5% : PRÉCISIONS

TVA à 5.5% : PRÉCISIONS TVA à 5.5% : PRÉCISIONS L Administration vient de commenter l article 9 de la loi de finances pour 2014 qui abaisse le taux de TVA à 5,5 % pour les travaux d amélioration de la qualité énergétique portant

Plus en détail

ATTESTATION D ASSURANCE

ATTESTATION D ASSURANCE ATTESTATION D ASSURANCE SARL REHANEUF 20 RUE D ESPAGNE 64100 BAYONNE Valable * pour la période du 01/06/2014 au 31/12/2014 Contrat Multirisque Professionnelle : 164160800 V 001 MAAF ASSURANCES S.A. atteste

Plus en détail

Recherche Famille partenaire pour Projet Bousquet

Recherche Famille partenaire pour Projet Bousquet Recherche Famille partenaire pour Projet Bousquet Environs : à 1.5 km du Fousseret, 6 km de Cazeres et gare SNCF, 2 km de l A 64, prairies, 3 voisins L objet : Bâtiment d habitation sur une parcelle de

Plus en détail