Un moyen de limiter les risques

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Un moyen de limiter les risques"

Transcription

1 du Bâtiment er Trimestre Aquitaine de votre Centre de Gestion Agréé édito Dans ce nouveau numéro de l Observatoire du bâtiment, votre Centre de gestion fait le point sur le nouveau régime d Entrepreneur Individuel à Responsabilité Limitée (EIRL). Entré en vigueur le er janvier, ce statut permet désormais à l entrepreneur individuel de placer ses biens personnels à l abri des poursuites de ses créanciers. L avantage principal de cette nouvelle forme d entreprise est donc de limiter la responsabilité financière du chef d entreprise en cas de faillite. Un atout indéniable mais qui ne doit pas pour autant faire oublier un certain nombre d inconvénients et de limites. Aussi, en tant que partenaire conseil, votre Observatoire vous explique en quoi l EIRL permet de mieux protéger les créateurs d entreprise mais aussi quelles sont ses limites afin que vous puissiez juger de l intérêt ou non pour vous d adopter ce nouveau statut. sommaire L EIRL : un nouveau statut pour l entrepreneur - Un moyen de limiter les risques - Des frais et des contraintes P P2 Statistiques métier par métier P3 à 7 Les chiffres clés P L EIRL : un nouveau statut pour l entrepreneur Jusqu à fin, une personne voulant entreprendre sous son nom sans créer de société, n avait d autre choix que de se lancer en entreprise individuelle. Mais depuis début, une autre possibilité s offre aux entrepreneurs indépendants avec la création du statut d Entrepreneur Individuel à Responsabilité Limitée (EIRL). Ce régime innovant s adresse aux nouveaux entrepreneurs individuels mais aussi aux existants qu ils exercent une activité commerciale, artisanale, agricole ou libérale et enfin aux auto-entrepreneurs. A michemin entre l Entreprise Individuelle (EI) et l Entreprise Unipersonnelle à Responsabilité Limitée (EURL), ce nouveau dispositif, simple à mettre en œuvre, offre une solution à mi-chemin. Un moyen de limiter les risques Née du constat que la structure juridique de l entreprise individuelle est très risquée, l EIRL a pour objectif de limiter la responsabilité de l entrepreneur. En effet, l entreprise individuelle a pour inconvénient majeur de confondre patrimoine de l entreprise et patrimoine de l entrepreneur, ce qui implique pour ce dernier de répondre de ses dettes professionnelles sur la totalité de son patrimoine personnel. L innovation majeure de l EIRL est donc de permettre à l entrepreneur individuel de séparer son patrimoine professionnel de son patrimoine personnel et d éviter ainsi la ruine. Et bien que la structure juridique repose toujours sur la personne physique du chef d entreprise, il a désormais la possibilité de protéger ses biens privés. Pour ce faire, les entrepreneurs individuels qui veulent limiter l étendue de leur responsabilité doivent constituer un patrimoine dit d affectation, dédié à leur activité professionnelle, le tout sans être obligé de constituer une société. Le patrimoine affecté comprend l ensemble des biens matériels ou immatériels nécessaires à l activité professionnelle, dont l entrepreneur individuel est titulaire ou propriétaire. De cette manière, l entrepreneur choisit lui même la liste des biens qu il compte donner en garantie à ses créanciers professionnels. Cet état descriptif comporte les biens nécessaires à l exercice de l activité (local, matériel, outillage, marchandises ) ainsi que ceux utilisés pour les besoins de l activité (un véhicule par exemple). La nature, la quantité et surtout la valeur de chaque bien affecté doivent être mentionnées. A noter par ailleurs qu à partir du er janvier 3, un entrepreneur

2 exerçant plusieurs activités distinctes pourra constituer un patrimoine d affectation pour chacune d elles au travers d un régime de pluralité de patrimoines affectés. Tout l intérêt du dispositif est de limiter le champ d action des créanciers professionnels. Ainsi, contrairement à l entreprise individuelle classique, seul le patrimoine professionnel affecté pourra être saisi par les créanciers en cas de difficulté. En clair, le patrimoine non affecté sera insaisissable. Ce régime devrait donc mettre fin aux situations où les entrepreneurs individuels devaient répondre de leurs dettes professionnelles sur la totalité de leur patrimoine. L autre innovation majeure de l EIRL se situe au niveau fiscal. En effet, ce nouveau statut apporte la possibilité de choisir son régime fiscal. Ainsi, l EIRL est soumise par défaut à l impôt sur le revenu. Mais l entrepreneur peut opter pour l impôt sur les sociétés, dans les mêmes conditions qu une EURL ou qu une SARL. Seule exception : l auto-entrepreneur qui ne peut pas opter pour l impôt sur les sociétés car il relève du régime fiscal de la micro-entreprise. Des frais et des contraintes La création d une EIRL est certes aisée puisqu il n est pas nécessaire de créer une société. Toutefois, pour affecter son patrimoine professionnel et rendre intouchable ses biens personnels, tous les biens immobiliers doivent faire l objet d un acte notarié. Quant aux biens immobiliers excédant la valeur de 3 euros, il est utile de faire appel aux services d un expert comptable, d un commissaire aux comptes ou d une association de gestion et de comptabilité pour établir une estimation. Certes, l entrepreneur individuel n a pas obligation de recourir à un expert professionnel pour confirmer l évaluation des biens affectés de plus de 3 euros ni même obligation d accepter l évaluation de l expert lorsqu il a fait appel à l un d eux. En revanche, dans un cas comme dans l autre, la responsabilité de l entrepreneur peut être partiellement engagée sur son patrimoine privé. L entrepreneur doit ensuite déposer sa déclaration d affectation au registre de publicité légale auquel il est tenu de s immatriculer. Au répertoire des métiers pour les artisans, au registre du commerce et des sociétés pour les commerçants et au greffe du tribunal de leur lieu d implantation pour les professionnels libéraux. Ces différentes démarches et formalités administratives, qui occasionnent des frais non négligeables, visent à rendre insaisissables les biens du chef d entreprise. Aussi, il est nécessaire de rappeler que plusieurs lois permettent d ores et déjà de protéger le patrimoine immobilier de l entrepreneur individuel. C est le cas de la loi du er août 3 qui permet à l entrepreneur de déclarer devant notaire sa résidence principale insaisissable par ses créanciers professionnels. De son côté, la loi du août a étendu l insaisissabilité du patrimoine privé de l entrepreneur individuel à l ensemble de ses biens fonciers bâtis ou non bâtis. Toutefois, cette déclaration d insaisissabilité a des limites notamment en cas de liquidation judiciaire. Elle ne protège pas les entreprises individuelles contre l Urssaf ou les impôts qui poursuivent systématiquement leurs débiteurs. D où l intérêt de l EIRL, qui apporte pour sa part un véritable avantage pour l entrepreneur individuel en matière de protection du patrimoine privé, en cas de liquidation judiciaire. En revanche, l EIRL n a pas de capital social, ce qui implique nécessairement certaines limites. Ainsi, l entrepreneur ne peut rien partager avec un associé. Par ailleurs, et contrairement à l EURL, l EIRL offre des garanties limitées pour les différents partenaires (clients, banques, fournisseurs) puisque le patrimoine de l entrepreneur ne peut pas être utilisé pour se faire payer en cas d échec. Pas étonnant donc que l accès au crédit soit plus réduit pour les EIRL que les EI classiques. Seule échappatoire, que le dirigeant se porte caution personnelle mais dans ce cas, l insaisissabilité ne tient plus! Enfin, contrairement au statut d auto-entrepreneur, l EIRL ne bénéficie d aucune exonération ou régime fiscal ou social de faveur, ni d aucune simplification administrative. L entrepreneur est en effet contraint de tenir une comptabilité normale et complète et doit déposer chaque année ses comptes au greffe du tribunal de commerce. Cette obligation, au delà du coût occasionné, présente des inconvénients en termes de confidentialité puisque les comptes seront publiés et consultables librement. L EIRL est donc une option juridique ouverte à toutes les entreprises individuelles pour protéger le patrimoine personnel de l entrepreneur en cas de faillite. Renseigné sur les différentes modalités de fonctionnement de ce récent dispositif, sur ses avantages et ses inconvénients, chaque entrepreneur peut donc désormais décider du sort qu il réserve à ce nouveau venu dans le paysage des entreprises françaises. 2

3 Maçonnerie er trimestre L année s est terminée sur une note économiquement malgré un recul du nombre Le début de recruteurs et du nombre d entreprises possédant une trésorerie positive. de l année se caractérise par une relative confiance en l avenir économique du secteur. du secteur des entrepreneurs Zone rurale 3 % (prévision) 2 % % Le recrutement connaît un avec un recul du nombre de % panélistes ayant recruté%au e trimestre. La situation devrait être identique au auer trimestre,connaît % des panélistes prévoyant uneenembauche. travail intérimaire fin d année : Zone urbaine 2 % Les entrepreneurs situés en zone urbaine sont plus nombreux à être optimistes (3 du panel) que ceux localisés en zone rurale (2), ces derniers étant plutôt indécis ( du panel contre en zone urbaine). Résultats du e trimestre % Plus l entreprise est de taille importante, plus elle prévoit une évolution favorable de la situation économique du secteur. Les entrepreneurs travaillant seuls sont à afficher leur optimisme, les entreprises de plus de salariés sont. 2% 2 % % (prévision) Réalisé Nombre trimestrede précèdent semaines 3 % % des panélistes déclarent un investissement au e trimestre. Ce chiffre reflète une stabilité des investisseurs dans ce secteur d activité. % de ces investissements sont financés grâce à un emprunt bancaire. En début d année, cette proportion était seulement de. % 9 2 L investissement % % Cette constatation est encore plus vraie pour les entreprises situées en zone rurale ( des panélistes pour en zone urbaine). La trésorerie est positive chez des panélistes au lieu de 7 trois mois plus tôt. % % 2% % % 2 % des TPE ayant embauché au coursun du léger au travail intérimaire connaît en fin d année : 3 La profession connaît, dans sa grande majorité, une stabilisation de son chiffre d affaires % 3

4 Couverture La situation économique s est stabilisée avec seulement des entrepreneurs déclarant une baisse de chiffre d affaires, mais seulement affichant leur pessimisme. En revanche, le marché de l emploi enregistre une baisse significative des % intentions d embauches. du secteur des entrepreneurs Les panélistes situés en zone rurale affichent un optimisme supérieur à leurs homologues urbains. Ces derniers sont un quart à ne pas croire en une évolution positive de leur secteur d activité. % % des TPE ayant embauché au cours du % 2 % 2% (prévision) Le recours au travail intérimaire connaît un léger en fin d année En revanche, le recours à l intérim, même s il ne concerne que des : panélistes, est en constante hausse, deux fois plus de TPE ayant fait appel Réalisé trimestre précèdent à un intérimaire entre le début et la fin d année. % % Ce constat est moins vrai pour les couvreurs. Ces derniers sont 2% à déclarer une hausse de leur chiffre d affaires ( pour les plombierschauffagistes, pour les charpentiers). Les charpentiers sont 72% à constater une stabilisation de leur CA. Le nombre d entreprises du secteur déclarant une trésorerie positive (au //) est pour s établir à 72% des panélistes (7 au //). Le métier connaissant le plus de difficultés est celui de la charpente ( des panélistes détiennent une trésorerie saine), les autres corps de métier ayant les 3/ des entreprises sans découvert bancaire. L investissement des charpentiers et des plombiers ont réalisé lors important un achat du dernier trimestre Lesconnaît couvreurs été particulièrement actifs, au travail. intérimaire ont en fin d année : 2 d entre eux ayant investi. Une baisse du nombre d investisseurs est attendue début dans une configuration identique à fin : des couvreurs investiraient contre des plombiers et des charpentiers. des entrepreneurs font appel à leur banquier pour investir. 3 Les professionnels enregistrent, en majorité, une stabilisation de leurs performances commerciales. 2 précèdent Réalisé trimestre % Plomberie-chauffage-sanitaire 2 (prévision) 2% Les plombiers ne sont % pas recruteurs, seulement d entre eux ayant procédé à un recrutement au cours du e trimestre. Les charpentiers et les couvreurs sont un peudesplus mais ce dynamisme ne permet TPE dynamiques ayant % embauché au cours du (prévision) pas de compenser une chute globale du nombre d entreprises recruteuses. 2% 3 % Résultats du e trimestre Couverture-charpente Les professionnels de la plomberie sont généralement plus mitigés quant à l évolution économique de leur métier que le sont les charpentiers et les couvreurs. Ces derniers déclarent une indécision teintée d optimisme. 3 Charpente er trimestre % 2 3

5 Electricité er trimestre % Les signaux positifs observés au trimestre précédent se confirment avec une diminution du nombre d entreprises présentant des baisses de chiffre d affaires, un optimisme affiché chez un tiers des chefs d entreprise et une légère reprise des intentions d embauche. 2 % Les entrepreneurs sont exactement /3 à afficher leur optimisme, soit points de plus qu au trimestre précédent. Cette hausse de la proportion d optimistes supplante celle concernant les pessimistes (+3 points). Résultats du e trimestre du secteur des entrepreneurs 3 (prévision) Ce secteur est peu recruteur. Une lente érosion se dessine depuis le 3e trimestre. Cependant, une reprise des recrutements est attendue, (prévision) % des TPEun ayant embauché au cours d entreprises. du pour le er trimestre, dans nombre croissant Une légère différence existe entre les professionnels urbains et ruraux. Ces derniers semblent être moins pessimistes, tout en se déclarant plus indécis. % Zone rurale Zone urbaine % % % 2 La proportion investisseurs estunde (+2 points par rapport d électriciens au travail intérimaire connaît léger en fin d année : au 3e trimestre ). Les électriciens implantés depuis moins de ans sont les plus acheteurs (/3 des panélistes). Une forte majorité de ces achats () est financée sur la trésorerie% de l entreprise. % L investissement % % 2 7 des panélistes bénéficient d une trésorerie positive au // (7 au //). % % % Les entreprises en zone rurale sont plus nombreuses à déclarer une stabilisation (2%) ou une hausse (9 %) de leur CA que leurs homologues localisées en zone urbaine (hausse : et : ). 2 % L intérim connaît regain d intérêt depuis 2 trimestres. retrouve au travail intérimaire connaît Il en fin d année : quasiment son niveau du début de l année. Cette hausse de l intérim pourrait se retrouver prochainement dans les intentions d embauche. 2 % % (prévision) Une légère amélioration économique se dessine pour les TPE du secteur. Durant les 9 derniers mois de, les entreprises ont enregistré, en majorité (), une stabilisation de leur CA. La proportion d entrepreneurs ayant enregistré une perte de chiffre d affaires a baissé de points en un an

6 Menuiserie % Les professionnels de la menuiserie confirment la bonne impression du trimestre précédent, les entrepreneurs étant de plus en plus nombreux à stabiliser, voire augmenter, leurs performances commerciales, tout en ayant une vision économique pas trop défaitiste. du secteur des entrepreneurs 2% % % % % % % % % % des entrepreneurs déclarent un investissement en fin d année. Ce chiffre est en progression significative (% au 3e trimestre ). Au er trimestre, le nombre d investisseurs devrait baisser tout en restant à un niveau intéressant (). 2% L investissement % 7 2 % % % (prévision) % Cette stabilisation est surtout visible en zone urbaine (7 des panélistes) contre seulement des entrepreneurs bénéficiant d une hausse de leurs performances commerciales (baisse du CA : %). En zone rurale, est dénombré un nombre supérieur d entreprises enregistrant une hausse du chiffre d affaires (2%), cette constatation est valable pour la détérioration du CA ( des panélistes). Les professionnels du secteur sont les bons élèves du bâtiment avec d entre eux déclarant une trésorerie positive. auautravail intérimaire, avoir enregistré une en hausse au : travail intérimaire connaîtaprès fin d année milieu d année, marque une pause mais reste à un niveau supérieur à la moyenne du bâtiment. 2% 3 (prévision) 2 (prévision) % Depuis quasiment une année, le marché est en voie de stabilisation, des panélistes n observant pas de détérioration ou d amélioration notable. En revanche, la proportion de panélistes déplorant une baisse de leur CA est en forte diminution depuis le er trimestre. La stabilisation de la situation économique a été favorable aux intentions e d embauche, jusqu au trimestre.en revanche, les professionnels semblent plus hésitants embaucher en ce début d année. %à des TPE ayant embauché au cours du % Serrurerie-métallerie Résultats du e trimestre Les serruriers sont très indécis sur l évolution économique liée à leur métier. Par contre, les menuisiers semblent plus rassurés, ces derniers étant 3 à être optimistes, à être i décis et seulement à être pessimistes. Menuiserie 3 L indécision domine toujours chez les professionnels du secteur, notamment ceux implantés en zone urbaine ( des panélistes). Les entrepreneurs implantés en zone rurale sont plus enclins à déclarer leur optimisme (3 d entre eux). 3 er trimestre 3

7 Aménagement er trimestre Après la période de croissance constatée au trimestre précédent, la situation se stabilise concernant les performances économiques. Cependant, l avenir reste flou, malgré l optimisme affiché, les intentions d embauches et le recours à l intérim affichant une baisse. (prévision) % Plâtrerie, staff, décoration 2 3 Résultats du e trimestre du secteur des entrepreneurs Une évolution favorable de l économie est attendue pour un nombre croissant de professionnels urbains ( ce trimestre, 3 le trimestre précédent). Les entrepreneurs localisés en zone rurale restent indécis ( au er trimestre, % au e trimestre ). % Après avoir enregistré une remontée en début d année, les embauches décroissent. Les entreprises ayant plus de salariés sont les plus pour% voyeuses d emploi (2 du panel, pour les TPE entre 3 et salariés, pour les entreprises de moins de 3 salariés). Les entrepreneurs travaillant (prévision) seuls sont peu nombreux à franchir le pas de l embauche (2% des panélistes). % Peinture Les professionnels de la peinture (3 du panel) déclarent leur optimisme quant à une amélioration de la conjoncture, les plâtriers et les carreleurs restant majoritairement indécis (respectivement % et du panel). 3 Carrelage, recouvrement de sols % % 3 % (prévision) % Les chiffres reflètent une stabilisation de la situation économique d une majorité d entreprises. % % en hasse % 3 % 2 2 au travail intérimaire suit la même courbe que les intentions d embauche. Les carreleurs sont seulement à y recourir ( pour les autres professions). au travail intérimaire connaît % en fin d année : % Ce constat est vrai quelle que soit l activité. En revanche, les TPE employant plus de 3 salariés sont plus nombreuses à enregistrer une reprise de l activité économique (2) que leurs homologues de moins de 3 salariés (). L investissement % % Le nombre d entreprises ayant investi est de, soit une stabilité par e rapport au 3 trimestre (). Les professionnels de la peinture sont à avoir réalisé un investissement contre % des plâtriers et des travaild autofinancement intérimaire connaît léger en fin d année : carreleurs. Leautaux reste unélevé, des panélistes ponctionnant leur trésorerie pour investir. 7 des entreprises déclarent une trésorerie de fin d année positive, chiffre quasiment par rapport au 3e trimestre. % 3 2 % 2 2% % 2 7

8 Chiffres Clés L activité dans la construction neuve : +, au e trimestre (- 2% au 3e trimestre ) % %% % Évolution du chiffre d'affaire % Evol œuvre 2sd E Vision Vision Trésorerie positive (en % des panélistes) Vision de l'évolution économique - T Vision de l'évolution économique - % Visio 7 Gros œuvre -2% Carnet de commandes (au //) : semaines, par rapport au 3e trimestre Départements Aquitaine % 2 97 Carnet de commandes (semaines) % 9 2 Par l implantation - de l entreprise Par la taille de l entreprise Embauches réalisée 92 Zone Rurale - Zone Pas de Urbaine - salariés 27 Emploi (au //) : Après avoir enregistré une amélioration constante sur les 9 premiers mois de l année, les recrutements ont connu un repli sensible pour retrouver le niveau de début d année ( des panélistes ont recruté). Le gros œuvre connaît le plus fort repli. En revanche, le recours à l intérim ( des panélistes) reste Trésorerie positive identique aux données du 3e trimestre. 7 Vision de l'évolution économique - à2 salariés 3à salariés + de salariés Gros Œuvre Second Œuvre Gros/Second œuvre Evolu Embauches réalisées (en % des panélistes) % Em % Centres de gestionayant participé ce trimestre à la collecte des informations Département de la Département de la Département du CGA2 VALLEE SUD Route de Vergt 2 Notre Dame de Sanilhac Tél C EGAL, rue Jules FAVRE BP 3 33 Libourne cedex Tél CGA 7 2, place du Maréchal FOCH BP Agen cedex Tél. 3 C ECOGEB, rue AUSONE CS 9 33 Bordeaux cedex Tél C EGAPA, rue Paul CASSASUS BP Pau cedex Tél. 9 3 Département des CGAILG Centre commercial de Christus 3, chemin de Talence BP 7 9 Saint Paul Les Dax cedex Tél. 9 Gros œuvre % 7 des panélistes déclarent une trésorerie positive. Ce chiffre est de 3 points inférieur % à celui mesuré le //. % - Évolution du chiffre d'affaire second œuvre Trésorerie (au //) : Vision d 2sd œu Vision de économique - l'évolution - second œuvre Evolution de l activité % Echantillon - % % - % les professionnels du second œuvre enregistrant une légère amélioration de leur situation. Evolution de l activité % Chiffre d affaires (au //) : le chiffre d affaires reste pour 2% des panélistes, Evolution de l activité attendue sur l année : + 2% (neuf : +3, ; entretien-rénovation : +, %) Gros œuv 2sd œu -2% % Résultats du e trimestre % L activité depuis le début de l année (tous corps de métier confondus) : L activité dans l entretien-rénovation : -, au e trimestre (-, au 3e trimestre ) % DONNEES REGIONALES DONNEES NATIONALES % Gros œuv % Au e trimestre, l Aquitaine a enregistré une hausse de 2% de son volume d activité, la plaçant en tête des régions françaises (avec les Pays de la Loire et le Limousin). Cette reprise reflète les signes positifs enregistrés au 3e trimestre. La situation pour le début reste floue avec un ressenti positif pour l évolution économique mais un marché de l emploi morose et des trésoreries tendues dans le grosœuvre. er trimestre Département des CECOGEB Tél Courriel : Site web : Directeur de la publication : Éric Stéphant Réalisation : Charlotte Caunac Dépôt légal à parution. Imprimeur : BLF T

Observatoire du BÂTIMENT

Observatoire du BÂTIMENT Observatoire du BÂTIMENT De votre Centre de Gestion Agréé e trimestre MAÇONNERIE - COUVERTURE - ÉLECTRICITÉ - MENUISERIE - PLOMBERIE - CARRELAGE - PLÂTRERIE - PEINTURE CHIFFRES CLÉS EN AQUITAINE Les indicateurs

Plus en détail

L ENTREPRENEUR INDIVIDUEL A RESPONSABILITE LIMITE E.I.R.L. UN NOUVEAU STATUT JURIDIQUE ET FISCAL

L ENTREPRENEUR INDIVIDUEL A RESPONSABILITE LIMITE E.I.R.L. UN NOUVEAU STATUT JURIDIQUE ET FISCAL L ENTREPRENEUR INDIVIDUEL A RESPONSABILITE LIMITE E.I.R.L. UN NOUVEAU STATUT JURIDIQUE ET FISCAL 1. POURQUOI? Ce nouveau statut vient répondre à la principale préoccupation des entrepreneurs en nom propre

Plus en détail

en10 points L entrepreneur individuel à responsabilité limitée

en10 points L entrepreneur individuel à responsabilité limitée L entrepreneur individuel à responsabilité limitée en10 points Frédéric LEFEBVRE, Secrétaire d État chargé du Commerce, de l Artisanat, des Petites et Moyennes Entreprises, du Tourisme, des Services, des

Plus en détail

- Décret n 2010-1706 du 29 décembre 2010 relatif à l entrepreneur individuel à responsabilité limitée

- Décret n 2010-1706 du 29 décembre 2010 relatif à l entrepreneur individuel à responsabilité limitée La loi n 2010-658 du 15 juin 2010 relative à l entrepreneur individuel à responsabilité limitée (EIRL) : l essentiel à retenir pour procéder au dépôt de la déclaration d affectation du patrimoine auprès

Plus en détail

L Entrepreneur Individuel (E.I.R.L)

L Entrepreneur Individuel (E.I.R.L) L Entrepreneur Individuel à Responsabilité Limitée (E.I.R.L) L EIRL Définition L EIRL : Pourquoi? Comment? Mise en garde Formalités Coûts des formalités Régime fiscal Définition Régime social Avantages

Plus en détail

11-1 - Entrepreneur Individuel à Responsabilité Limitée (EIRL) Avec l EIRL Artisanat, tout ce que vous risquez c est de réussir!

11-1 - Entrepreneur Individuel à Responsabilité Limitée (EIRL) Avec l EIRL Artisanat, tout ce que vous risquez c est de réussir! 11-1 - Entrepreneur Individuel à Responsabilité Limitée (EIRL) Avec l EIRL Artisanat, tout ce que vous risquez c est de réussir! Av Depuis janvier 2011, les créateurs d entreprises artisanales ou artisans

Plus en détail

LES FORMES JURIDIQUES

LES FORMES JURIDIQUES 1 LES FORMES JURIDIQUES Les structures juridiques de l Entreprise Il existe deux types de structures juridiques: L Entreprise Individuelle ou E.I. et l E.I. Responsabilité Limitée La société et plus particulièrement

Plus en détail

NOTE DE CONJONCTURE. des entreprises de Rhône-Alpes. Suivez l activité UNE ACTIVITE ECONOMIQUE EN LEGERE BAISSE. N 12 - Edition Lyon Rhône Mai 2015

NOTE DE CONJONCTURE. des entreprises de Rhône-Alpes. Suivez l activité UNE ACTIVITE ECONOMIQUE EN LEGERE BAISSE. N 12 - Edition Lyon Rhône Mai 2015 Suivez l activité des entreprises de Rhône-Alpes NOTE DE CONJONCTURE N 12 - Edition Lyon Rhône Mai UNE ACTIVITE ECONOMIQUE EN LEGERE BAISSE L activité économique des entreprises artisanales du Rhône rencontrent

Plus en détail

du Bâtiment Emplois d avenir, contrats de génération : les armes anti-chômage édito sommaire un trait d union de votre Centre de Gestion Agréé

du Bâtiment Emplois d avenir, contrats de génération : les armes anti-chômage édito sommaire un trait d union de votre Centre de Gestion Agréé 2 e Trimestre Aquitaine du Bâtiment de votre Centre de Gestion Agréé édito Face à la montée inquiétante du chômage et alors qu un quart des jeunes de à 2 ans est sans travail et/ou sans formation ni diplôme,

Plus en détail

CGPME - Commission Juridique et fiscale Jeudi 18 mars 2010

CGPME - Commission Juridique et fiscale Jeudi 18 mars 2010 CGPME - Commission Juridique et fiscale Jeudi 18 mars 2010 1 Le calendrier de la réforme 3 décembre 2009 : annonce de la création de l EIRL par le Premier Ministre 21 janvier 2010 : avis favorable du Conseil

Plus en détail

ACTIVITE EN BERNE AVANT UN RETOUR DE LA CROISSANCE ECONOMIQUE?

ACTIVITE EN BERNE AVANT UN RETOUR DE LA CROISSANCE ECONOMIQUE? 1 er trimestre ACTIVITE EN BERNE AVANT UN RETOUR DE LA CROISSANCE ECONOMIQUE? Un baisse d activité au cours de ce 1 er trimestre pour les entreprises savoyardes, mais les prévisions pour le 2 ème trimestre

Plus en détail

NOTE DE CONJONCTURE. des entreprises de l Isère. Suivez l activité NETTE DÉGRADATION DE LA SITUATION. 1er trimestre 2014

NOTE DE CONJONCTURE. des entreprises de l Isère. Suivez l activité NETTE DÉGRADATION DE LA SITUATION. 1er trimestre 2014 Suivez l activité des entreprises de l Isère NOTE DE CONJONCTURE 1er trimestre NETTE DÉGRADATION DE LA SITUATION L activité économique marque un véritable coup d arrêt sur ce 1 er trimestre pour l ensemble

Plus en détail

LOI N 2010-658 DU 15 JUIN 2010 RELATIVE A

LOI N 2010-658 DU 15 JUIN 2010 RELATIVE A 5 juillet 2010 Service Juridique LOI N 2010-658 DU 15 JUIN 2010 RELATIVE A L ENTREPRENEUR INDIVIDUEL A RESPONSABILITE LIMITEE (E.I.R.L.) (J.O. du 16 juin) Présentée comme une réforme fondamentale pour

Plus en détail

A la recherche de vents porteurs

A la recherche de vents porteurs OCTOBRE 2014 A la recherche de vents porteurs Le bilan d activité des TPE-PME pour le troisième trimestre s inscrit dans le prolongement des trimestres précédents. Après avoir été un peu plus favorable

Plus en détail

NOTE DE CONJONCTURE. des entreprises de l Isère. Suivez l activité NOUVELLE DÉGRADATION DE L ACTIVITÉ. 1er trimestre 2015

NOTE DE CONJONCTURE. des entreprises de l Isère. Suivez l activité NOUVELLE DÉGRADATION DE L ACTIVITÉ. 1er trimestre 2015 Suivez l activité des entreprises de l Isère NOTE DE CONJONCTURE 1er trimestre NOUVELLE DÉGRADATION DE L ACTIVITÉ Des prévisions pessimistes confirmées en ce début d année, hormis pour les entreprises

Plus en détail

ENQUETE CONJONCTURE 1 ER SEMESTRE 2013

ENQUETE CONJONCTURE 1 ER SEMESTRE 2013 ENQUETE CONJONCTURE 1 ER SEMESTRE 2013 Enquête réalisée par mail sur la période du 6 au 13 juin 2013 Préambule : Depuis fin 2011, la Chambre de métiers et de l artisanat réalise une enquête de conjoncture

Plus en détail

L EIRL. Entreprise Individuelle à Responsabilité Limitée

L EIRL. Entreprise Individuelle à Responsabilité Limitée L EIRL. Entreprise Individuelle à Responsabilité Limitée Présentation de l EIRL Pourquoi? -Ce nouveau statut vient répondre à la principale préoccupation des entrepreneurs en nom propre : protéger les

Plus en détail

Bien choisir son statut : la personnalisation est essentielle. Animé par : Aurélien DEMAURE

Bien choisir son statut : la personnalisation est essentielle. Animé par : Aurélien DEMAURE Bien choisir son statut : la personnalisation est essentielle Animé par : Aurélien DEMAURE Le cadre juridique L entreprise en nom propre L EIRL La société Les critères à retenir Le régime fiscal de l entrepreneur

Plus en détail

Fiche conseil ENTREPRENEURS INDIVIDUELS : ET SI VOUS ADOPTIEZ LE NOUVEAU STATUT DE L EIRL

Fiche conseil ENTREPRENEURS INDIVIDUELS : ET SI VOUS ADOPTIEZ LE NOUVEAU STATUT DE L EIRL ENTREPRENEURS INDIVIDUELS : ET SI VOUS ADOPTIEZ LE NOUVEAU STATUT DE L EIRL Fiche conseil Nos fiches conseils ont pour objectif de vous aider à mieux appréhender les notions : Certifié ISO 9001 Comptables

Plus en détail

Fiche: entreprise individuelle à responsabilité limitée (EIRL)

Fiche: entreprise individuelle à responsabilité limitée (EIRL) Fiche: entreprise individuelle à responsabilité limitée (EIRL) L'entreprise individuelle à responsabilité limitée (EIRL) est un régime qui s'adresse aux entrepreneurs individuels qui décident de limiter

Plus en détail

1 L entreprise individuelle traditionnelle

1 L entreprise individuelle traditionnelle 1 L entreprise individuelle traditionnelle Introduction L entreprise individuelle est la forme juridique à la fois la plus répandue en France et la plus fragile. Elle connaît un franc succès depuis la

Plus en détail

«Le choix juridique et fiscal» 18 Novembre 2015 / 10h-11h

«Le choix juridique et fiscal» 18 Novembre 2015 / 10h-11h «Le choix juridique et fiscal» 18 Novembre 2015 / 10h-11h Quelle forme juridique pour entreprendre? RDV de la Création d Entreprise du 18 novembre 2015 Maître Nathalie MEILLAND-PLANCHE, Avocat Cabinet

Plus en détail

Soirée Débat: Entrepreneurs individuels, auto-entrepreneurs : pourquoi ne pas changer de structure juridique pour l EIRL?

Soirée Débat: Entrepreneurs individuels, auto-entrepreneurs : pourquoi ne pas changer de structure juridique pour l EIRL? Soirée Débat: Entrepreneurs individuels, auto-entrepreneurs : pourquoi ne pas changer de structure juridique pour l EIRL? Intervenant :Nicolas CAMPELS PRESENTATION DE L EIRL Pourquoi? Ce nouveau statut

Plus en détail

Panorama de la filière Réparation de machines agricoles en Aquitaine

Panorama de la filière Réparation de machines agricoles en Aquitaine Panorama de la filière Réparation de machines agricoles en Aquitaine Contact : Fabien LALLEMENT - 05 57 14 27 13 Avril 2012 Sommaire 1. Périmètre de l analyse... Page 1 2. Définition des termes utilisés...

Plus en détail

L Entrepreneur Individuel à Responsabilité limitée L E.I.R.L. Novembre 2013. Audit Commissariat aux comptes Expertise comptable & Conseil

L Entrepreneur Individuel à Responsabilité limitée L E.I.R.L. Novembre 2013. Audit Commissariat aux comptes Expertise comptable & Conseil L Entrepreneur Individuel à Responsabilité limitée L E.I.R.L. Novembre 2013 L Entrepreneur Individuel à Responsabilité limitée 2 Nouveautés À qui s adresse se statut d EIRL? Quelle procédure accomplir?

Plus en détail

RENSEIGNEMENTS GENERAUX

RENSEIGNEMENTS GENERAUX MODELE DE DECLARATION D AFFECTATION PAR UN ENTREPRENEUR INDIVIDUEL A RESPONSABILITE LIMITEE I RENSEIGNEMENTS GENERAUX - Nom. - Prénom :.. - Né(e) le. à... - Domicile : - Objet de l activité professionnelle

Plus en détail

Qu est-ce que l EIRL?

Qu est-ce que l EIRL? DEPLIANTEIRL:Mise en page 1 05/01/2011 15:58 Page 1 Qu est-ce que l EIRL? Depuis janvier 2011, les créateurs d entreprises artisanales, ou artisans exerçant déjà une activité peuvent choisir le régime

Plus en détail

ENTREPRENDRE EN SOLO

ENTREPRENDRE EN SOLO ENTREPRENDRE EN SOLO Quand une personne se lance seule dans la création d entreprise, d un point de vue juridique, elle se demande d une manière générale s il vaut mieux l exploiter sous forme individuelle

Plus en détail

Anticipez et choisissez la forme juridique adaptée à votre projet

Anticipez et choisissez la forme juridique adaptée à votre projet Choisir votre statut juridique est une étape importante dans votre projet de création ou reprise d'entreprise. Anticipez et choisissez la forme juridique adaptée à votre projet Vaut-il mieux entreprendre

Plus en détail

Bonne nouvelle du côté de la situation financière, où les mesures de soutien en faveur des entreprises semblent porter leurs fruits.

Bonne nouvelle du côté de la situation financière, où les mesures de soutien en faveur des entreprises semblent porter leurs fruits. COMMUNIQUE DE PRESSE 05 AOUT 2015 Bpifrance présente la 61 ème enquête de conjoncture dans les PME Un redressement des perspectives d activité des PME qui se poursuit, mais lentement et en ordre dispersé.

Plus en détail

Chapitre 1 : Le choix d une STRUCTURE JURIDIQUE

Chapitre 1 : Le choix d une STRUCTURE JURIDIQUE Thème 2 : Les structures et les organisations DROIT Chapitre 1 : Le choix d une STRUCTURE JURIDIQUE Compétences : - Identifier les motivations du ou des créateur (s) - Justifier le choix d une structure

Plus en détail

Les bons critères pour choisir votre statut juridique

Les bons critères pour choisir votre statut juridique Les bons critères pour choisir votre statut juridique Choisir votre statut juridique est une étape importante dans votre projet de création ou reprise d'entreprise. Vaut-il mieux entreprendre en nom propre

Plus en détail

Le Guide de l Auto-Entrepreneur

Le Guide de l Auto-Entrepreneur Le Guide de l Auto-Entrepreneur Le statut d auto-entrepreneur en bref Créé en 2009, le statut d auto-entrepreneur permet la création d une entreprise simplifiée (régime social et fiscal, formalités, exonération

Plus en détail

Dossier 2 :La création d entreprise

Dossier 2 :La création d entreprise Dossier :La création d entreprise Corrigé Activité 1 : Les étapes de la création d entreprise 1. D après le document 1, par quelles étapes Philippe est-il passé pour créer son entreprise? Philippe est

Plus en détail

Le Statut Auto-Entrepreneur

Le Statut Auto-Entrepreneur Le Statut Auto-Entrepreneur Le Statut Auto-Entrepreneur en 10 points http://www.declaration-auto-entrepreneur.com L auto-entrepreneur est caractérisé par différents points clés. Lorsque l ont décide de

Plus en détail

L EIRL Principes fonctionnement et opportunités

L EIRL Principes fonctionnement et opportunités L EIRL Principes fonctionnement et opportunités EXPERTISE COMPTABLE COMMISSARIAT AUX COMPTES 11, rue de Mogador F-75009 PARIS Téléphone +33 (0)1 42 601 606 Fax +33 (0)1 42 613 792 EXPERTISE COMPTABLE 16,

Plus en détail

FICHE N 1 FONCTIONNEMENT DE L EIRL

FICHE N 1 FONCTIONNEMENT DE L EIRL L ENTREPRENEUR INDIVIDUEL À RESPONSABILITÉ LIMITÉE BERCY > LE 27 JANVIER 2010 FICHE N 1 FONCTIONNEMENT DE L EIRL Quel est l intérêt du dispositif? L EIRL permet la séparation du patrimoine de l entrepreneur,

Plus en détail

UNE SITUATION ECONOMIQUE TOUJOURS TRES TENDUE

UNE SITUATION ECONOMIQUE TOUJOURS TRES TENDUE Suivez l activité des entreprises de Haute-Savoie NOTE DE CONJONCTURE 1 er trimestre UNE SITUATION ECONOMIQUE TOUJOURS TRES TENDUE Comme au 1 er trimestre, les indicateurs d activité sont en recul en ce

Plus en détail

DES INDICATEURS PLUTOT ENCOURAGEANTS CE TRIMESTRE EN DROME :

DES INDICATEURS PLUTOT ENCOURAGEANTS CE TRIMESTRE EN DROME : NOTE DE CONJONCTURE Suivez l actualité des entreprises de la Drôme 4ème trimestre DES INDICATEURS PLUTOT ENCOURAGEANTS CE TRIMESTRE EN DROME : Une poursuite de la stabilisation du niveau d activité, une

Plus en détail

à responsabilité limitée

à responsabilité limitée L entrepreneur individuel à responsabilité limitée Point presse Bercy > 27 janvier 2010 Mercredi 27 janvier 2010 1 Objectifs du projet de loi Par ce projet de loi sur l entreprise individuelle à responsabilité

Plus en détail

LES NOUVELLES MESURES RELATIVES À

LES NOUVELLES MESURES RELATIVES À LES NOUVELLES MESURES RELATIVES À L AUTO-ENTREPRENEUR, L EIRL ET LES ARTISANS Salon des entrepreneurs de PARIS 5 février 2015 MESURES RELATIVES À L AUTO- ENTREPRENEUR Pour rappel L auto-entrepreneur est

Plus en détail

L Entrepreneur individuel à responsabilité limitée

L Entrepreneur individuel à responsabilité limitée L Entrepreneur individuel à responsabilité limitée Un nouveau statut juridique et fiscal A jour au 12 mai 2010 Sommaire de l intervention > Présentation de l EIRL > Pourquoi? > Pour qui? > Comment? > Quand?

Plus en détail

LE RÉGIME DE LA MICRO-ENTREPRISE : COMMENT ÇA MARCHE?

LE RÉGIME DE LA MICRO-ENTREPRISE : COMMENT ÇA MARCHE? LE RÉGIME DE LA MICRO-ENTREPRISE : COMMENT ÇA MARCHE? CE QUE VOUS DEVEZ SAVOIR En pratique, le régime de la micro-entreprise est un régime fiscal simplifié pouvant s appliquer à tous les exploitants individuels,

Plus en détail

LES CHIFFRES CLÉS DE L ARTISANAT. Bilan des immatriculations / radiations d entreprises artisanales. Solde net 1 002 entreprises 74%

LES CHIFFRES CLÉS DE L ARTISANAT. Bilan des immatriculations / radiations d entreprises artisanales. Solde net 1 002 entreprises 74% n 6 - JANVIER 21 LES CHIFFRES CLÉS DE L ARTISANAT 23 629 c est * le nombre d entreprises 2 inscrites au Répertoire des métiers de l Essonne. dirigeants d entreprise artisanale ont été interrogés à la fin

Plus en détail

L Entreprise Individuelle à Responsabilité Limitée

L Entreprise Individuelle à Responsabilité Limitée L Entreprise Individuelle à Responsabilité Limitée 1 2 DEFINITION DE L EIRL DEFINITION Le statut «d entrepreneur individuel à responsabilité limitée» (E.I.R.L.), créé par la loi n 2010-658 du 15 juin 2010,

Plus en détail

TABLEAU DE COMPARAISON ENTRE L EIRL, LA MICRO-ENTREPRISE ET LE REGIME DE L AUTO-ENTREPRENEUR

TABLEAU DE COMPARAISON ENTRE L EIRL, LA MICRO-ENTREPRISE ET LE REGIME DE L AUTO-ENTREPRENEUR TABLEAU DE COMPARAISON ENTRE L EIRL, LA MICRO-ENTREPRISE ET LE REGIME DE L AUTO-ENTREPRENEUR Source : site Internet de l agence pour la création d entreprise (APCE) : http://www.apce.com/ SOMMAIRE : 1.

Plus en détail

Le CFE et les formalités de création d entreprise. Séverine MARSAUD CCIT de Montpellier

Le CFE et les formalités de création d entreprise. Séverine MARSAUD CCIT de Montpellier Le CFE et les formalités de création d entreprise Séverine MARSAUD CCIT de Montpellier Introduction La formalisation de la création d entreprise ou de la société constitue l étape ultime mais indispensable

Plus en détail

Boîte à Thème : «E.I.R.L» E. TREVIS 03/02/2011

Boîte à Thème : «E.I.R.L» E. TREVIS 03/02/2011 Boîte à Thème : «E.I.R.L» E. TREVIS 03/02/2011 INTRODUCTION En 2009, 74 % des créateurs d entreprises ont choisi d exercer leur activité dans le cadre d une entreprise individuelle, soit une hausse de

Plus en détail

Comment bien choisir le statut adapté à son projet. Salon de l entreprise 2012 Espace Gestion 17 73 rue des sauniers 17000 LA ROCHELLE 05 46 41 91 11

Comment bien choisir le statut adapté à son projet. Salon de l entreprise 2012 Espace Gestion 17 73 rue des sauniers 17000 LA ROCHELLE 05 46 41 91 11 Comment bien choisir le statut adapté à son projet Salon de l entreprise 2012 Espace Gestion 17 73 rue des sauniers 17000 LA ROCHELLE 05 46 41 91 11 Présentation générale Le choix de la forme juridique

Plus en détail

NOTE DE CONJONCTURE. des entreprises de Rhône-Alpes. Suivez l activité LEGER REGAIN D ACTIVITE EN DEBUT D ANNEE 2015

NOTE DE CONJONCTURE. des entreprises de Rhône-Alpes. Suivez l activité LEGER REGAIN D ACTIVITE EN DEBUT D ANNEE 2015 Suivez l activité des entreprises de Rhône-Alpes NOTE DE CONJONCTURE N 11 - Janvier Edition Lyon Rhône LEGER REGAIN D ACTIVITE EN DEBUT D ANNEE Au cours des derniers mois de l année, le niveau d activité

Plus en détail

Auto-entreprise, EIRL, SARL, Quel statut pour mon entreprise?

Auto-entreprise, EIRL, SARL, Quel statut pour mon entreprise? Auto-entreprise, EIRL, SARL, Quel statut pour mon entreprise? Sommaire Chiffres de la création L Auto entreprise en général Régime de l Auto-entreprise, EIRL, AERL, EI, SARL Zoom sur la déclaration d insaisissabilité

Plus en détail

EIRL. Introduction. En 2010, les pouvoirs publics instaurent l EIRL avec un double objectif :

EIRL. Introduction. En 2010, les pouvoirs publics instaurent l EIRL avec un double objectif : EIRL Introduction Depuis plus de 30 ans, vos élus se sont battus pour atteindre un objectif : assurer la protection du patrimoine personnel de l entrepreneur individuel en cas de difficultés professionnelles

Plus en détail

LES FORMES JURIDIQUES D ENTREPRISES

LES FORMES JURIDIQUES D ENTREPRISES LES FORMES JURIDIQUES D S DES DIRIGEANTS DES ASSOCIES DROITS SOCIAUX TRANSMISSION DES DROITS SOCIAUX INDIVIDUELLE - EI SOCIÉTÉ A - SARL de 2 à 100 associés UNIPERSONNELLE A - EURL 1 associé SOCIÉTÉ ANONYME

Plus en détail

Synthèse 5. 1. Définition... 7. a. Définition de l activité d administrateur de biens... 7 b. Définition de l activité d agent immobilier...

Synthèse 5. 1. Définition... 7. a. Définition de l activité d administrateur de biens... 7 b. Définition de l activité d agent immobilier... 2013-2014 Cette analyse a été réalisée avec les données statistiques de la FCGA et de l ANPRECEGA, membres de l UNPCOGA, et de la base DIANE du Bureau Van Dijk. Sommaire Synthèse 5 Présentation de la profession

Plus en détail

Un climat des affaires conforté

Un climat des affaires conforté JUILLET 2015 Un climat des affaires conforté Même si une part toujours importante de TPE/PME enregistre un recul du chiffre d affaires, le bilan du 2 e trimestre marque une amélioration sensible, confirmée

Plus en détail

E.I.R.L. Un nouveau statut à découvrir. Animé par : M. Yann AUBIN, expert-comptable

E.I.R.L. Un nouveau statut à découvrir. Animé par : M. Yann AUBIN, expert-comptable E.I.R.L. Un nouveau statut à découvrir Animé par : M. Yann AUBIN, expert-comptable Préambule 1. Présentation du dispositif EIRL Caractéristiques juridiques, fiscales et sociales Modalités de constitution,

Plus en détail

udesté on it ecl Col

udesté on it ecl Col Collection études LA C EST 49% de la population girondine en 21 * 727 466 habitants (INSEE 21) * 7% de croissance en 1 ans (INSEE) * 27 communes * 4 ème Communauté Urbaine de France (INSEE 28) 53% des

Plus en détail

2. Pourquoi choisir l EURL?

2. Pourquoi choisir l EURL? Le capital peut être variable. Un commissaire aux comptes n est pas obligatoire dans les petites EURL. L EURL est soumise à l impôt sur le revenu avec la possibilité d opter pour l impôt sur les sociétés.

Plus en détail

UN GROUPE REGIONAL POUR VOUS ACCOMPAGNER ET VOUS CONSEILLER. 12 Experts-comptables associés 100 collaborateurs 12 agences 6 pôles de compétences

UN GROUPE REGIONAL POUR VOUS ACCOMPAGNER ET VOUS CONSEILLER. 12 Experts-comptables associés 100 collaborateurs 12 agences 6 pôles de compétences UN GROUPE REGIONAL POUR VOUS ACCOMPAGNER ET VOUS CONSEILLER 12 Experts-comptables associés 100 collaborateurs 12 agences 6 pôles de compétences 2 NOTRE AMBITION ANDERNOS ARCACHON BIGANOS BORDEAUX GUJAN

Plus en détail

Comment bien choisir le statut adapté à son projet. Salon de l entreprise 2013 Espace Gestion 17 73 rue des sauniers 17000 LA ROCHELLE 05 46 41 91 11

Comment bien choisir le statut adapté à son projet. Salon de l entreprise 2013 Espace Gestion 17 73 rue des sauniers 17000 LA ROCHELLE 05 46 41 91 11 Comment bien choisir le statut adapté à son projet Salon de l entreprise 2013 Espace Gestion 17 73 rue des sauniers 17000 LA ROCHELLE 05 46 41 91 11 Présentation générale Salon de l entreprise 2013 Espace

Plus en détail

Janvier 2013. Un point culminant en 2009

Janvier 2013. Un point culminant en 2009 Janvier 2013 Claude MALLEMANCHE Depuis janvier 2009, près de dix mille demandes d immatriculation d auto-entreprise ont été déposées en Limousin. Trois créateurs sur quatre déclarent qu ils n auraient

Plus en détail

Quelle structure et quel statut pour le créateur?

Quelle structure et quel statut pour le créateur? 14-15 octobre 2010 - Parc Expo RENNES Aéroport - Bruz Quelle structure et quel statut pour le créateur? Animé par : Yves Fréard, Expert-Comptable Choix de la Structure Juridique Entreprise individuelle

Plus en détail

N 2010 / 033 29/09/2010

N 2010 / 033 29/09/2010 N 2010 / 033 29/09/2010 Origine : Direction des Retraites, du Recouvrement, des Clients et de l Animation du Réseau (DIRRCA) : Direction du Recouvrement Contact : Nicole SELLIER nicole.sellier@le-rsi.fr

Plus en détail

Choisir une forme juridique d entreprise

Choisir une forme juridique d entreprise P010 www.lesclesdelabanque.com Le site d informations pratiques sur la banque et l argent Choisir une forme juridique d entreprise LES MINI- GUIDES BANCAIRES DES PROFESSIONNELS FBF - 18 rue La Fayette

Plus en détail

NOTE DE CONJONCTURE DE L ARTISANAT

NOTE DE CONJONCTURE DE L ARTISANAT NOTE DE CONJONCTURE DE L ARTISANAT DES PAYS DE LA LOIRE 2nd semestre 2013 - Edition Janvier 2014 Au cours du second semestre, l activité a été contrastée. Même si le nombre d artisans déclarant une hausse

Plus en détail

BAROMETRE SUR LE FINANCEMENT ET L ACCES AU CREDIT DES PME

BAROMETRE SUR LE FINANCEMENT ET L ACCES AU CREDIT DES PME pour BAROMETRE SUR LE FINANCEMENT ET L ACCES AU CREDIT DES PME - Vague 5 - Contacts : Frédéric Dabi / Flore-Aline Colmet Daâge Avril 2010 Note méthodologique Etude réalisée pour : KPMG et CGPME Echantillon

Plus en détail

LA PROTECTION DU PATRIMOINE DU CHEF D ENTREPRISE. Les petits déjeuners de l entreprise 17 11 09

LA PROTECTION DU PATRIMOINE DU CHEF D ENTREPRISE. Les petits déjeuners de l entreprise 17 11 09 LA PROTECTION DU PATRIMOINE DU CHEF D ENTREPRISE Les petits déjeuners de l entreprise 17 11 09 Avec la participation de Maître Mary-Line LEGRAND-MAMPEY, Notaire Maître Thierry BESSON, Avocat Sommaire INTRODUCTION

Plus en détail

Enquête d opinion sur la conjoncture 2013 Aire urbaine. Principaux résultats de l enquête réalisée par Médiamétrie du 3 au 7 juin 2013

Enquête d opinion sur la conjoncture 2013 Aire urbaine. Principaux résultats de l enquête réalisée par Médiamétrie du 3 au 7 juin 2013 Enquête d opinion sur la conjoncture 2013 Aire urbaine Principaux résultats de l enquête réalisée par Médiamétrie du 3 au 7 juin 2013 1 Présentation de l enquête L'Observatoire de l'emploi de l'aire urbaine

Plus en détail

ACTIVITÉ DE L ARTISANAT DU BÂTIMENT : UN DÉBUT D ANNÉE DIFFICILE ET DES TRÉSORERIES ENCORE DÉGRADÉES

ACTIVITÉ DE L ARTISANAT DU BÂTIMENT : UN DÉBUT D ANNÉE DIFFICILE ET DES TRÉSORERIES ENCORE DÉGRADÉES LA LETTRE D INFORMATION HEBDOMADAIRE DU RÉSEAU Conjoncture du 1 er trimestre 215 Avril 215 ACTIVITÉ DE L ARTISANAT DU BÂTIMENT : UN DÉBUT D ANNÉE DIFFICILE ET DES TRÉSORERIES ENCORE DÉGRADÉES Au 1 er trimestre

Plus en détail

Réunion d'information 1

Réunion d'information 1 Réunion d'information 1 Introduction Auto-entrepreneur = Immatriculation simplifiée et gratuite + Dispense de collecte de TVA + Régime micro-social simplifié + Sur option : régime micro-fiscal simplifié

Plus en détail

CHAPITRE 3 STATUTS ET REALITES DE L ENTREPRISE : NOTIONS JURIDIQUES

CHAPITRE 3 STATUTS ET REALITES DE L ENTREPRISE : NOTIONS JURIDIQUES CHAPITRE 3 STATUTS ET REALITES DE L ENTREPRISE : NOTIONS JURIDIQUES Nous allons aborder dans ce troisième chapitre la question du statut de l Entreprise, la situation du conjoint de l exploitant et, enfin,

Plus en détail

NOTE DE CONJONCTURE. Suivez l activité. des entreprises de Rhône-Alpes UN NOUVEAU RECUL DE L ACTIVITE. 1 er trimestre 2014

NOTE DE CONJONCTURE. Suivez l activité. des entreprises de Rhône-Alpes UN NOUVEAU RECUL DE L ACTIVITE. 1 er trimestre 2014 Suivez l activité des entreprises de Rhône-Alpes NOTE DE CONJONCTURE 1 er trimestre UN NOUVEAU RECUL DE L ACTIVITE Après un relatif maintien fin, l ensemble des indicateurs économiques reculent en ce début

Plus en détail

BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE SCIENCES ET TECHNOLOGIES DE LA GESTION. Durée de l épreuve : 3 heures. Coefficient : 6 ÉCONOMIE DROIT

BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE SCIENCES ET TECHNOLOGIES DE LA GESTION. Durée de l épreuve : 3 heures. Coefficient : 6 ÉCONOMIE DROIT SESSION 2011 BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE SCIENCES ET TECHNOLOGIES DE LA GESTION Durée de l épreuve : 3 heures Coefficient : 6 ÉCONOMIE DROIT Le sujet comporte 5 pages numérotées de 1/5 à 5/5 Dès que le

Plus en détail

Choisir le régime de l autoentrepreneur

Choisir le régime de l autoentrepreneur MAI 2015 ENTREPRENEURS N 5 ENTREPRENDRE LES MINI-GUIDES BANCAIRES lesclesdelabanque.com Le site pédagogique sur la banque et l argent Choisir le régime de l autoentrepreneur Ce mini-guide vous est offert

Plus en détail

Sommaire 2. Synthèse 6. Présentation de la profession 10. 1. Définitions... 10

Sommaire 2. Synthèse 6. Présentation de la profession 10. 1. Définitions... 10 2014-2015 Cette analyse a été réalisée avec les données statistiques de la FCGA et de l ANPRECEGA, membres de l UNPCOGA, et de la base DIANE du Bureau Van Dijk. Sommaire Sommaire 2 Synthèse 6 Présentation

Plus en détail

JURIDIC ACCESS. Le droit pour les professionnels de santé F8. PROTECTION DES BIENS PERSONNELS DU MEDECIN

JURIDIC ACCESS. Le droit pour les professionnels de santé F8. PROTECTION DES BIENS PERSONNELS DU MEDECIN JURIDIC ACCESS Le droit pour les professionnels de santé Organisation du cabinet Fiscalité, comptabilité, patrimonialité F8. PROTECTION DES BIENS PERSONNELS DU Auteur : Nora Boughriet, docteur en droit

Plus en détail

Observatoire des SARL au capital inférieur à 7 500 à Paris Bilan de deux ans : août 2003 août 2005

Observatoire des SARL au capital inférieur à 7 500 à Paris Bilan de deux ans : août 2003 août 2005 Observatoire des SARL au capital inférieur à 7 500 à Paris Bilan de deux ans : août 2003 août 2005 Depuis août 2003, le greffe suit et analyse mensuellement l évolution des SARL à libre capital. Cet Observatoire,

Plus en détail

Droit Commercial. Droit Commercial. Les sociétés commerciales. Les sociétés commerciales. Entreprises individuelles. Les Sociétés Commerciales

Droit Commercial. Droit Commercial. Les sociétés commerciales. Les sociétés commerciales. Entreprises individuelles. Les Sociétés Commerciales Droit Commercial Entreprises individuelles Sociétés de capitaux Autres sociétés L entreprise en difficulté Entreprises individuelles 1. Définition 2. Formalités de création 3. Particularités Entreprises

Plus en détail

GUIDE PRATIQUE DE LA SARL

GUIDE PRATIQUE DE LA SARL PASCAL DÉNOS Diplômé d expertise-comptable et Commissaire aux Comptes DESS en Banques et Finances GUIDE PRATIQUE DE LA SARL ET DE L EURL Création et gestion de la SARL, de l EURL, de la SELARL, de la SELU

Plus en détail

Créateurs, repreneurs, une formation pour réussir

Créateurs, repreneurs, une formation pour réussir Créateurs, repreneurs, une formation pour réussir LE CHOIX DU STATUT JURIDIQUE Un choix à adapter à vos besoins Les questions à vous poser La volonté de s associer La capacité juridique La responsabilité

Plus en détail

CEP CONSTRUCTION. Tableaux de bord régionaux emploi/formation dans la construction. Septembre 2006. Jean-Louis Reboul. Sandrine Aboubadra

CEP CONSTRUCTION. Tableaux de bord régionaux emploi/formation dans la construction. Septembre 2006. Jean-Louis Reboul. Sandrine Aboubadra CEP CONSTRUCTION Tableaux de bord régionaux emploi/formation dans la construction Septembre 2006 Jean-Louis Reboul Sandrine Aboubadra Siège social 89, rue du Faubourg Saint Antoine 75011 PARIS Tel : 33

Plus en détail

- Loi de finances pour 2016. - Loi de finances rectificative pour 2015

- Loi de finances pour 2016. - Loi de finances rectificative pour 2015 Nouvelles mesures Plus d informations sur www.apce.com Loi de finances pour 2016 Loi n 20151785 du 29 décembre 2015, Journal officiel du 30 décembre 2015 Loi de finances rectificative pour 2015 Loi n 20151786

Plus en détail

«Photographie statistique» des entreprises parisiennes engagées dans le secteur de la construction en 2008 et 2009

«Photographie statistique» des entreprises parisiennes engagées dans le secteur de la construction en 2008 et 2009 «Photographie statistique» des entreprises parisiennes engagées dans le secteur de la construction en 2008 et 2009 Septembre 2009 Introduction Le Greffe du tribunal de commerce de Paris a réalisé à la

Plus en détail

Règle d affectation d un bien en cas de pluralité de patrimoines affectés

Règle d affectation d un bien en cas de pluralité de patrimoines affectés Article 1er Statut de l entrepreneur individuel à responsabilité limitée, procédure d affectation du patrimoine professionnel, droits des créanciers et règles d étanchéité des patrimoines personnel et

Plus en détail

ANALYSE FINANCIERE DES ENTREPRISES DU BTP

ANALYSE FINANCIERE DES ENTREPRISES DU BTP ANALYSE FINANCIERE DES ENTREPRISES DU BTP Performances financières des entreprises de BTP en 2011 Modalités de l étude Depuis 2008, BTP Banque réalise une étude de l évolution du marché du BTP au travers

Plus en détail

Immatriculations de SARL au capital inférieur à 7 500 Selon les dispositions prévues par la Loi sur l Initiative Economique

Immatriculations de SARL au capital inférieur à 7 500 Selon les dispositions prévues par la Loi sur l Initiative Economique Immatriculations de SARL au capital inférieur à 7 500 Selon les dispositions prévues par la Loi sur l Initiative Economique Juin 2004 L Observatoire porte un regard attentif sur les SARL constituées avec

Plus en détail

Gestion & Actualité. La note d information du CGL SOMMAIRE. Des taux actualisés IR : barème 2014 Le coin de la TVA 1 & 2

Gestion & Actualité. La note d information du CGL SOMMAIRE. Des taux actualisés IR : barème 2014 Le coin de la TVA 1 & 2 EXTRAITS DU N 51 mars 20145 Gestion & Actualité La note d information du CGL SOMMAIRE Page 2 Page 3 Page 4 Des taux actualisés IR : barème 2014 Le coin de la TVA 1 & 2 Parlons de révisions Autour du repas

Plus en détail

LES AUTO-ENTREPRENEURS

LES AUTO-ENTREPRENEURS NOTE THÉMATIQUE Observatoire socio-économique Avril 2014 LES AUTO-ENTREPRENEURS Depuis l instauration du statut en 2009, le secteur de la propreté attire les auto-entrepreneurs. Ils sont plus de 23 000

Plus en détail

Statuts du conjoint(e) du chef d entreprise artisanale Fiche relative au statut de conjoint collaborateur

Statuts du conjoint(e) du chef d entreprise artisanale Fiche relative au statut de conjoint collaborateur Statuts du conjoint(e) du chef d entreprise artisanale Fiche relative au statut de conjoint collaborateur (Loi 2005-882 du 2 Août 2005 et décret 2006-966 du 1 er août 2006) Entrée en vigueur le 4 AOUT

Plus en détail

L Entreprise Individuelle à Responsabilité Limitée EIRL Article L526-1 à L526-21 du code de commerce)

L Entreprise Individuelle à Responsabilité Limitée EIRL Article L526-1 à L526-21 du code de commerce) L Entreprise Individuelle à Responsabilité Limitée EIRL Article L526-1 à L526-21 du code de commerce) La loi n 2010-658 du 15 juin 2010 relative à l entrepreneur individuel à responsabilité limitée (EIRL)

Plus en détail

Code de déontologie de l auto-entrepreneur

Code de déontologie de l auto-entrepreneur Code de déontologie de l auto-entrepreneur Ce code a été rédigé par Monsieur HABI Hacène, créateur de Habi Consultant International (HCI), pour offrir aux entrepreneurs et aux organismes un support de

Plus en détail

AUTO-ENTREPRENEUR ET PORTAGE SALARIAL L AUTO-ENTREPRENEUR

AUTO-ENTREPRENEUR ET PORTAGE SALARIAL L AUTO-ENTREPRENEUR AUTO-ENTREPRENEUR ET PORTAGE SALARIAL L AUTO-ENTREPRENEUR 1 LE REGIME C est un nouveau régime plus simplifié pour exercer une activité indépendante Ce n est pas un nouveau statut juridique car un auto-entrepreneur

Plus en détail

Quel est le meilleur statut pour mon projet? Animé par : Sophie BERNADAC Loïc PLESSIS

Quel est le meilleur statut pour mon projet? Animé par : Sophie BERNADAC Loïc PLESSIS Quel est le meilleur statut pour mon projet? Animé par : Sophie BERNADAC Loïc PLESSIS INTRODUCTION Le choix du statut juridique va dépendre de nombreux critères parmi lesquels : La nature de l activité

Plus en détail

Avec 464 000 entreprises et un chiffre

Avec 464 000 entreprises et un chiffre 8.1 Chiffres clés de la construction Avec 464 entreprises et un chiffre d affaires de 272 milliards d euros en 211, la construction représente 16 % des entreprises et 7 % du chiffre d affaires de l ensemble

Plus en détail

LES FEMMES ET LA CREATION D ENTREPRISE

LES FEMMES ET LA CREATION D ENTREPRISE MINISTERE DELEGUE A LA COHESION SOCIALE ET A LA PARITE V E I L L E S T A T I S T I Q U E service des droits des femmes et de l'égalité V E I L L E S T A T I S T I Q U E LES FEMMES ET LA CREATION D ENTREPRISE

Plus en détail

Observatoire des SARL à libre capital à Paris

Observatoire des SARL à libre capital à Paris Observatoire des SARL à libre capital à Paris Bilan de juin 2005 Depuis août 2003, le greffe suit et analyse mensuellement l évolution des SARL à libre capital. Cet Observatoire, créé au lendemain de la

Plus en détail

Un climat des affaires incertain

Un climat des affaires incertain AVRIL 2015 Un climat des affaires incertain Au premier trimestre, 39 % des TPE-PME rhônalpines ont observé une baisse de chiffre d affaires par rapport à la même période de 2014 et seulement 24 % une hausse.

Plus en détail

CREATION D ENTREPRISE. Séminaire dirigé par M. Jean-Baptiste BESSON

CREATION D ENTREPRISE. Séminaire dirigé par M. Jean-Baptiste BESSON CREATION D ENTREPRISE Séminaire dirigé par M. Jean-Baptiste BESSON PLAN DU SEMINAIRE Partie 1 : Qu est-ce qu un entrepreneur? Qu est-ce qu entreprendre? Partie 2 : L'idée Partie 3 : Le projet personnel

Plus en détail

Un climat des affaires conforté

Un climat des affaires conforté Juillet 2015 Méthodologie Les résultats présentés sont issus du panel de conjoncture «suivi de la situation économique» CCIR / CCIT de Rhône-Alpes. 371 TPE-PME représentatives de l industrie, du BTP, du

Plus en détail

Observatoire de la performance des PME-ETI 11 ème édition Novembre 2011. OpinionWay Banque PALATINE Pour i>tele Challenges

Observatoire de la performance des PME-ETI 11 ème édition Novembre 2011. OpinionWay Banque PALATINE Pour i>tele Challenges Observatoire de la performance des PME-ETI 11 ème édition Novembre 2011 OpinionWay Banque PALATINE Pour i>tele Challenges OpinionWay, 15 place de la République, 75003 Paris. Méthodologie Étude quantitative

Plus en détail