LES DEMARCHES ADMINISTRATIVES POUR CREER SON ENTREPRISE

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "LES DEMARCHES ADMINISTRATIVES POUR CREER SON ENTREPRISE"

Transcription

1 LES DEMARCHES ADMINISTRATIVES POUR CREER SON ENTREPRISE Une fois le projet validé, le créateur doit satisfaire à un certain nombre d obligations, essentiellement administratives. Les démarches communes à toutes les entreprises L'ensemble des entreprises doit répondre à un certain nombre d'obligations relatives notamment à l'implantation du siège social, à la marque ou encore au nom de l'entreprise. Il existe également des dispositions particulières si le créateur est étranger ou si l'activité envisagée est réglementée. Les locaux Selon la localisation de votre projet et l activité que vous envisagez de démarrer, vous devrez accomplir les formalités suivantes : Si le siège de l entreprise est domicilié dans le local d habitation, le créateur doit adresser en recommandé avec accusé de réception une lettre d information au propriétaire ou au syndic de copropriété. Si le siège est fixé dans une société de domiciliation, vous devez exiger un acte écrit entre la société domiciliataire et votre entreprise (contrat de domiciliation), Si vous envisagez de transformer un local à usage d habitation en local à usage commercial, il est nécessaire d'en obtenir l'autorisation auprès de la Direction Régionale de l'equipement (DRE) ; renseignez-vous préalablement auprès de la mairie du lieu de situation du local. Pour les établissements recevant du public, il convient, trois mois avant l ouverture, de demander une autorisation ou de faire une déclaration auprès de la Préfecture. Marque du produit et nom de l entreprise Avant d'immatriculer votre entreprise, n oubliez pas de vérifier auprès de l INPI (Institut National de la Propriété Industrielle) si la marque et le nom que vous avez choisis n ont pas déjà été déposés. Le cas échéant, vous pouvez protéger vos inventions, modèles, marques ou dénominations. INPI 26 bis, rue de Saint Pétersbourg PARIS Tél : (0,99 TTC /min) Les activités réglementées L exercice de certaines activités est soumis à une réglementation particulière nécessitant l obtention d une autorisation ou une déclaration préalable au début d activité (Ex commerçants ambulants délivrée par le Centre de Formalités des Entreprises de la CCIP 94). De même, pour exercer certaines professions (Ex. agent immobilier) il faut parfois justifier de capacités particulières telles que diplôme ou expérience professionnelle. Autorisation préalable à l exercice d une activité commerciale (anciennement carte de commerçant étranger) L ordonnance du 25 mars 2004 portant sur la simplification et l adaptation des conditions d exercice de certaines activités professionnelles a supprimé la carte de commerçant étranger. Cette dernière est remplacée par une autorisation préalable du Préfet. L autorisation préalable à l exercice d une activité commerciale est délivrée par la préfecture du lieu de résidence (service des étrangers). Pour plus d informations concernant les formalités contactez le Centre de Formalités des Entreprises de la CCIP au (0,12 / minute),ou Vous pouvez également effectuer la saisie de votre formalité sur internet :

2 Les démarches spécifiques aux personnes morales Si vous choisissez de vous installer sous forme de société, vous devrez respecter avant l immatriculation, un certain nombre d obligations : Il convient d'établir les statuts de la société par acte notarié ou sous seing privé. Vous devrez procéder à leur enregistrement auprès du centre des impôts dont relève le siège de l'entreprise dans un délai d un mois après leur signature. Les fonds correspondants aux apports en numéraire doivent être déposés dans les huit jours de leur réception, soit à la Caisse des Dépôts et Consignations, soit chez un notaire ou un avocat, ou encore dans un établissement bancaire. Il est à noter que le dépôt doit intervenir trois jours au moins avant l adoption des statuts. Attention! Si le capital comprend des apports en nature, un commissaire aux apports doit être désigné par le Président du Tribunal de Commerce avant l adoption des statuts. Concernant les SARL, cette disposition n'est exigée que pour les sociétés dont le montant d'un apport en nature est supérieur à et dont l'intégralité des apports en nature représente plus de la moitié du capital social. De même, si des actes ont été réalisés pour le compte de la société avant sa création, un état doit être rédigé par le ou les fondateurs et annexé aux statuts. Les démarches spécifiques aux entreprises individuelles L entrepreneur individuel est indéfiniment responsable de l intégralité des dettes de son entreprise sur ses biens propres. Il a toutefois la possibilité de protéger sa résidence principale ainsi que se biens fonciers non affectés à l activité professionnelle (résidence secondaire) en faisant une déclaration d insaisissabilité auprès d un notaire. L acte notarié fait l objet d une publicité au bureau des hypothèques ou se situe le bien et d un dépôt au Greffe du Tribunal de Commerce. L Entreprise Individuelle à responsabilité Limitée (EIRL) est une Entreprise Individuel avec des caractéristiques particulières. Elle permet à l entrepreneur individuel qui souhaite protéger ces biens personnels des actions de recouvrement de ces créanciers professionnels. Ces derniers auront uniquement en garantie de paiement la valeur du patrimoine affecté. Le patrimoine affecté doit faire l objet d une déclaration d affectation auprès du registre de publicité légale du Registre de Commerce et des Sociétés. La déclaration d affectation est délivrée gratuitement par le Centre de Formalités des Entreprises. Pour créer seul, l entreprise individuelle, l EURL (Entreprise Unipersonnelle à Responsabilité Limitée) ou la SASU (Société par Action Simplifiée Unipersonnelle) et l EIRL (Entrepreneur Individuel à Responsabilité Limitée) sont les formes juridiques le plus souvent utilisées. Pour créer avec un ou plusieurs associés, vous opterez pour la SARL (Société à Responsabilité Limitée), la SA (Société Anonyme) ou la SAS (Société par Action Simplifiée).

3 L auto entrepreneur : un statut particulier Depuis le 1er Janvier 2009, vous avez la possibilité de devenir auto - entrepreneur pour une activité commerciale, artisanale ou libérale (sauf activités exclues) Vous ne pouvez créer qu une seule auto - entreprise mais dans laquelle vous pourrez exercer plusieurs activités. Simplicité et praticité caractérisent l auto - entreprise : pas d immatriculation mais une seule déclaration d activité, bénéfice des régimes de la micro - entreprise et du micro - social simplifié, versement fiscal libératoire (sous conditions). Mais, vous aurez l obligation de respecter des seuils de chiffre d affaires ou de recettes de annuels pour la vente de marchandises et annuels pour les prestations de services. Pour plus de renseignements : Le site de l auto - entrepreneur : Inforeg, le service d information juridique et réglementaire de la Chambre de commerce et d industrie de Paris au : (1,35 ttc l appel + 0,34 / minute) ou Nouveauté 2011 : L EIRL (Entrepreneur Individuel à Responsabilité Limitée) Depuis le 1er janvier 2011, les créateurs d entreprises ont la possibilité de choisir l EIRL. Ce statut est basé sur le fonctionnement de l entreprise individuelle. Les spécificités : Distinction entre patrimoine personnel et patrimoine professionnel Déclaration d affectation des biens à réaliser pour chaque bien lors de la création, transformation ou modification auprès du CFE Uniquement les biens affectés sont mis en garantis pour les créanciers Comptabilité et Compte Bancaire pour chaque activité IR option à l IS (irrévocable) La déclaration d affectation doit être faite pour lister tous les biens entrant dans l activité (les biens supérieurs à devront faire l objet d une évaluation par un expert). Cette déclaration sera publiée lors de l immatriculation et prendra effet automatiquement. En cas de défaillance, les créanciers pourront intervenir seulement sur les biens prévus dans la déclaration d affectation. Toutefois, il convient de préciser qu en cas de faute de gestion ou de sous-évaluation des biens, les créanciers pourront se retourner sur le patrimoine privé de l entrepreneur ainsi que pour le payement des dettes fiscales ou sociales résultant de l activité. Pour plus de renseignements : Inforeg, le service d information juridique et réglementaire de la Chambre de commerce et d industrie de Paris au : (1,35 ttc l appel + 0,34 /minute) ou L immatriculation auprès du Centre de Formalités des Entreprises (C.F.E.) Une fois les démarches préalables accomplies, vous pourrez entreprendre l immatriculation de votre entreprise auprès du CFE. Le Centre de Formalités des Entreprises Le Centre de Formalité des Entreprises (CFE) permet aux entreprises de centraliser en un même lieu, les pièces et informations nécessaires à la réalisation des formalités de création, mais aussi de modification (changement de dirigeants, modification de l activité, transfert du siège..) ou à la cessation de leur activité, de déclarer le début d activité des auto-entrepreneurs, de déposer un dossier d Aide à la Création et Reprise d une Entreprise (ACCRE), d obtenir les pièces réglementaires à une activité (commerçant non sédentaire)

4 De plus, le CFE accompagne le créateur dans l ensemble de ses démarches, via notamment une assistance formalités, l assistance téléphonique, les Modules d Informations Spécialisés auto-entrepreneur et commerçant non sédentaire ainsi que l entretien individuel auto entrepreneur. Une fois votre dossier dûment complété et contrôlé, le CFE se chargera de : Votre immatriculation au Registre du Commerce et des Sociétés (RCS) afin d'obtenir votre extrait K ou K-BIS, Votre inscription auprès de l'insee qui vous délivrera le numéro d identification de l entreprise (SIREN et SIRET) ainsi que votre code NAF, Votre déclaration d existence auprès des services fiscaux. De même, si vous êtes entrepreneur individuel ou gérant non salarié, le CFE se chargera également de : Votre immatriculation au Régime social des indépendants (RSI), et auprès de l'urssaf, Votre affiliation à une caisse d allocations familiales. Enfin si vous déclarez l'embauche de salariés au moment de l'immatriculation, le CFE transmettra l'information à la DDTEFP et à la CRAM. Une fois votre entreprise immatriculée, le CFE restera votre principal interlocuteur dans les démarches suivantes :

5 Les autres démarches à effectuer par le créateur Si la plupart de vos obligations légales sont traitées par le CFE, certaines feront cependant l objet de démarches personnelles : Ouvrir un compte bancaire ou un CCP, Constituer un dossier auprès de la Poste pour relever le courrier et les mandats libellés au nom de l entreprise, Transmettre une déclaration provisoire de taxe professionnelle, Ouvrir les registres juridiques correspondant à votre structure juridique. Ces registres doivent impérativement être cotés et paraphés par le Greffe du Tribunal de Commerce, Etablir les documents commerciaux, Adhérer à un centre de médecine du travail, dès l embauche de salariés. Vous pourrez également adhérer, à titre facultatif, à un régime volontaire d assurance chômage. Affilier l entreprise à une caisse de retraite complémentaire (ARCCO pour les salariés non cadres et AGIRC pour les salariés cadres). Les obligations après immatriculation Après avoir satisfait aux formalités de création, la nouvelle entreprise doit encore se soumettre à un certain nombre d obligations. Les principales obligations comptables et fiscales S il n est plus nécessaire, aujourd hui, avec la création des Centres de Formalités des entreprises, d effectuer une déclaration d existence au Centre des Impôts, il n empêche que la nouvelle entreprise doit encore satisfaire à diverses obligations comptables et fiscales. La tenue d une comptabilité Quelle que soit sa forme, l'entreprise doit tenir une comptabilité complète et régulière. En cas de difficultés, l'administration ou les juges considèrent en effet l'absence de tenue de comptes comme une présomption de fraude. Il est à noter que l auto-entreprise est soumise elle aussi à des obligations de tenue d une comptabilité même si elles sont notablement allégées. Cependant, la nature, la fréquence et le nombre de documents comptables à élaborer varient selon le statut juridique et le régime fiscal de l'entreprise. Ces livres doivent être numérotés par page, cotés et paraphés par le Greffe du Tribunal de Commerce. Les principaux documents comptables à tenir sont : le grand livre, le journal, le livre d'inventaire, les comptes annuels (bilan, comptes de résultats et éventuellement annexes). L adhésion à un centre de gestion agréé dont la mission est d assister et de surveiller la gestion de ses adhérents, permet à ceux-ci de bénéficier d un avantage fiscal par rapport aux non-adhérents. Les déclarations fiscales Dès l'immatriculation, le CFE effectue la déclaration d'existence de votre entreprise auprès du Centre des Impôts en indiquant le régime d'imposition choisi. Dès lors et tout au long de l'exploitation de l'activité, vous devrez fournir régulièrement de nombreux documents déclaratifs à l'administration fiscale. Il s'agit notamment des déclarations annuelles relatives : au résultat fiscal réalisé par l'entreprise, à la CET (Contribution Economique Territoriale), à la taxe sur les voitures particulières de sociétés, aux montants de TVA collectés et facturés à l'entreprise (attention, la périodicité de la déclaration peut être différente selon le régime d imposition retenu) aux données sociales (DADS) qui récapitulent l'ensemble des salaires et rémunérations versées chaque année. Ce document fixe la masse salariale de l entreprise qui constitue la base de calcul des différentes taxes assises sur les salaires : ce sont les contributions à la formation professionnelle et à la construction de logements, ainsi que la taxe d apprentissage. Attention! En cas de retard dans les délais de déclaration et de règlement des impôts et taxes, vous vous exposerez à des sanctions.

6 Les obligations sociales En complément de ses obligations comptables et fiscales, le chef d entreprise, dès lors qu il a un ou plusieurs salariés, doit satisfaire à un certain nombre d obligations, du paiement du salaire au respect des règles de sécurité et d hygiène en passant par la tenue de registres sociaux. Obligations et formalités liées à l embauche A l occasion de l embauche d un salarié, tout employeur est tenu d effectuer auprès de l URSSAF les formalités liées à cette embauche sur un support unique : la Déclaration Unique d Embauche (DUE) disponible sur www1.due.urssaf.fr ou Pour plus d informations sur le contenu des informations transmises par la DUE Inforeg, le service d information juridique et réglementaire de la Chambre de commerce et d industrie de Paris au (1,35 ttc l appel + 0,34 / minute) ou sur Lors de toute embauche, vous devez également : vérifier préalablement si le salarié embauché peut vous faire bénéficier d'une aide ou subvention et si c'est le cas entreprendre les démarches nécessaires, effectuer une déclaration nominative préalable à l'embauche avant que le salarié ne prenne ses fonctions dans l'entreprise, faire passer au salarié une visite médicale d'embauche, inscrire le salarié dans le registre du personnel, immatriculer le salarié qui ne possède pas de carte d'affiliation à la sécurité sociale auprès de la Caisse Primaire d'assurance Maladie, informer Pôle Emploi si la personne recrutée était inscrite comme demandeur d'emploi, remettre au salarié, dans les deux jours suivant l embauche, un contrat de travail ou un document comportant un certain nombre d informations sur ses conditions de travail et notamment : identité des parties, le titre et la catégorie d'emploi, la date d'embauche, les modalités d'attribution et de calcul des congés payés, la durée du préavis en cas de cessation du contrat, les modalités de versement et le montant de la rémunération, la durée de travail. Par ailleurs, il est à noter que des formalités simplifiées d embauche existent pour les TPE de 5 salariés au plus. Informez auprès de : Pôles Emploi : ou Inforeg, le service d information juridique et réglementaire de la Chambre de commerce et d industrie de Paris au : (1,35 ttc l appel + 0,34 / minute) Enfin, l embauche de salariés étrangers est soumise à des règles précises. Informez auprès de :www.anaem.fr Le paiement des salaires et charges Le chef d'entreprise a la responsabilité du versement régulier des salaires à ses employés (selon les échéances prévues) et des cotisations assises sur les rémunérations des salariés aux organismes sociaux (URSSAF, ASSEDIC, organismes de retraite complémentaire relevant de l'agirc et de l'arrco). De manière plus générale, il doit se conformer aux dispositions du code du Travail et, le cas échéant, à la convention collective régissant son activité. N hésitez pas sur ce point à vous rapprocher de votre organisation professionnelle.

7 L affichage dans l entreprise Les textes réglementaires et législatifs imposent l affichage de diverses informations dans le respect de certaines conditions. Informez-vous auprès de : Inforeg, le service d information juridique et réglementaire de la Chambre de commerce et d industrie de Paris au (1,35 ttc l appel + 0,34 / minute) ou sur Les registres obligatoires Les textes réglementaires et législatifs imposent la tenue de différents livres. Attention! Leur tenue et la conservation permet en cas de contrôle, de prouver sa bonne foi et le respect des obligations légales et réglementaires. Informez-vous auprès de : Inforeg, le service d information juridique et réglementaire de la Chambre de commerce et d industrie de Paris au : (1,35 ttc l appel + 0,34 / minute) ou sur Maîtrise de la qualité et des risques Toute entreprise doit, non seulement, se prémunir contre les différents risques liés à son activité, mais également, garantir la qualité de ses produits en respectant les réglementations nationales et communautaires. La garantie de la qualité Aujourd hui, l argument de vente est souvent basé sur la qualité du produit ou du service rendu, le prix n étant plus l unique paramètre. Pour ce faire, de nombreux chefs d'entreprise mettent en place des enquêtes de satisfaction auprès de leur clientèle. D autres passent à l étape supérieure en envisageant une certification. La certification La certification permet de donner aux clients l assurance que les produits ou services délivrés par l entreprise sont conformes aux exigences édictées au niveau national et/ou communautaire. Parmi ces certifications, on peut citer : La marque NF : marque de certification volontaire attestant la qualité, la sécurité, la fiabilité et les performances d un produit ou service, Le marquage CE : marquage réglementaire obligatoire pour la libre circulation des produits en Europe, La norme NF : auto-déclaration sous la seule responsabilité du fabricant. La réglementation Certains secteurs, tels que l industrie, l alimentaire, la santé ou encore l hygiène, sont étroitement surveillés. Cette évolution s explique en partie par la multiplication des normes dont l objectif est l amélioration générale de la qualité et de la sécurité des produits. L assurance des risques Face à un sinistre, une jeune entreprise ne pourra, le plus souvent, faute de capacité de financement suffisante, prendre en charge les dommages qui en découlent. L assurance est alors un moyen de faire face. Le diagnostic En dehors de l assurance de responsabilité civile des automobiles et de l assurance habitation qui sont obligatoires, l entreprise peut aussi décider (et cela lui est conseillé) de s assurer pour d autres risques. Pour cela, elle doit au préalable : déterminer les risques auxquels elle est exposée, évaluer pour chacun d eux les conséquences possibles, prévoir les moyens de financer ces risques.

8 Les garanties L assurance des biens L assurance des biens indemnise l assuré de la perte ou de la dégradation des éléments assurés. Il peut s agir notamment des bâtiments, du matériel, des marchandises transportées, des stocks, des véhicules mais aussi des espèces, des archives et des fichiers. L assurance de responsabilité L assurance de responsabilité couvre les dommages corporels, matériels et immatériels causés à autrui (les tiers et les clients) par le chef d entreprise, les personnes dont il est civilement responsable, ses installations et ses marchandises. L assurance des pertes d exploitation Elle permet au chef d entreprise de couvrir ses pertes financières dues à l arrêt de l activité suite à un sinistre. Choix de la police d assurance La police d assurance précise les conditions de l assurance en distinguant : les conditions générales imprimées et communes à tous les assurés pour un type de contrat, les conditions particulières qui adaptent le contrat à la situation de chaque assuré. Vous aurez à choisir au mieux de vos intérêts entre la police multirisques et les polices séparées. Alors que la première couvre l ensemble des besoins de l entreprise, les secondes permettent de s adresser à différentes compagnies d assurances selon les domaines dans lesquelles elles sont les plus concurrentielles. En contrepartie de l indemnité prévue au contrat, vous devez payer une prime dont le montant est en principe librement débattu. La prime peut être indexée ou révisée à chaque échéance en fonction des nouveaux tarifs. Le financement La création d entreprise demande dans la plupart des cas un financement dont une partie est apportée le plus souvent par un ou plusieurs financeurs externes. Bien que la majorité des formes juridiques d exploitation n exige plus de capital social minimum, il est nécessaire de disposer d une base financière suffisante (dont le montant est déterminé dans l annexe financière du business plan) pour assurer le lancement et le primo-développement de son entreprise et pouvoir prétendre à des prêts. Cette base financière mixte le plus souvent des fonds propres, des prêts à moyen et long termes pour financer des dépenses durables ou structurelles (Ex. investissements) et des financements à court terme pour couvrir des dépenses ponctuelles (Ex. découverts). Les aides au financement M2E Initiative M2E Initiative propose un prêt d honneur (prêt à la personne sans intérêt ni garantie personnelle). Il augmente votre apport personnel et vous aide à obtenir un prêt bancaire. Engagé sur l honneur, vous le remboursez sur une période de 2 à 5 ans. M2E Initiative c'est également un accompagnement pour vous permettre de développer au mieux votre entreprise. Il vous aide quelque soit votre projet (création ou reprise d'entreprise, développement d'activité). Pour savoir plus : M2E Initiative 1 rue Auguste Renoir Aulnay-sous-Bois Le site :

9 France Initiative France Initiative a pour objectif de promouvoir le prêt d honneur au service des créateurs et des repreneurs d entreprises. Les plateformes France Initiative accordent des prêts d honneur (à taux zéro et sans garantie personnelle) aux porteurs de projet pour renforcer leurs fonds propres et faciliter l accès à des financements bancaires (en moyenne, quand une plateforme prête 1 euro, la banque accorde 7,1 euros de prêts complémentaires). Pendant la durée de remboursement du prêt (3 à 5 ans), le créateur ou le repreneur d entreprise est suivi par l équipe de la plateforme et il bénéficie du parrainage d un chef d entreprise. Premier réseau de financement et d accompagnement de la création d entreprise avec créations ou reprises financées en 2007, France Initiative fédère 241 associations. Présentes sur l ensemble du territoire, elles associent collectivités locales et acteurs économiques. Pour en savoir plus : France Initiative 55 rue des Francs Bourgeois Paris Cedex 04 Site :

Entreprendre en solo: Quelle structure juridique pour quels impacts fiscaux et sociaux? Kadeja MEDJI Espace Entreprendre

Entreprendre en solo: Quelle structure juridique pour quels impacts fiscaux et sociaux? Kadeja MEDJI Espace Entreprendre Entreprendre en solo: Quelle structure juridique pour quels impacts fiscaux et sociaux? Kadeja MEDJI Espace Entreprendre Objectifs de l atelier: -Différencier les différentes structures juridiques possibles

Plus en détail

L AUTO - ENTREPRENEUR

L AUTO - ENTREPRENEUR L AUTO - ENTREPRENEUR Présenté par le CGAHDF Y. GRANIER et M. VILLERS 15 Avril 2009 Y.GRANIER - M. VILLERS 1 Qui peut le devenir? Tous les Français à titre principal ou accessoire Les salariés, les chômeurs,

Plus en détail

L Entrepreneur Individuel (E.I.R.L)

L Entrepreneur Individuel (E.I.R.L) L Entrepreneur Individuel à Responsabilité Limitée (E.I.R.L) L EIRL Définition L EIRL : Pourquoi? Comment? Mise en garde Formalités Coûts des formalités Régime fiscal Définition Régime social Avantages

Plus en détail

- Décret n 2010-1706 du 29 décembre 2010 relatif à l entrepreneur individuel à responsabilité limitée

- Décret n 2010-1706 du 29 décembre 2010 relatif à l entrepreneur individuel à responsabilité limitée La loi n 2010-658 du 15 juin 2010 relative à l entrepreneur individuel à responsabilité limitée (EIRL) : l essentiel à retenir pour procéder au dépôt de la déclaration d affectation du patrimoine auprès

Plus en détail

La Société par Actions Simplifiée (SAS) : Un fonctionnement dicté par les statuts

La Société par Actions Simplifiée (SAS) : Un fonctionnement dicté par les statuts La Société par Actions Simplifiée (SAS) : Un fonctionnement dicté par les statuts CE QUE VOUS DEVEZ SAVOIR A l origine, la Société par Actions Simplifiée (SAS) a été créée (par la loi n 94-1 du 13 novembre

Plus en détail

Le CFE et les formalités de création d entreprise. Séverine MARSAUD CCIT de Montpellier

Le CFE et les formalités de création d entreprise. Séverine MARSAUD CCIT de Montpellier Le CFE et les formalités de création d entreprise Séverine MARSAUD CCIT de Montpellier Introduction La formalisation de la création d entreprise ou de la société constitue l étape ultime mais indispensable

Plus en détail

8 LES FORMALITÉS DE CRÉATION. À vos marques. papiers!

8 LES FORMALITÉS DE CRÉATION. À vos marques. papiers! À vos marques prêts papiers! DEPUIS LA MISE EN PLACE DES CENTRES DE FORMALITÉS DES ENTREPRISES (CFE), ONT ÉTÉ CONSIDÉRABLEMENT SIMPLIFIÉES. DÉSORMAIS, TOUTES LES DEMANDES OU PRESQUE PEUVENT ÊTRE DÉPOSÉES

Plus en détail

Réunion d information : «L auto-entrepreneur : C est quoi? Comment ça marche? C est pour qui?» Version du 28 janvier 2011 Mise à jour du 9 juin 2011

Réunion d information : «L auto-entrepreneur : C est quoi? Comment ça marche? C est pour qui?» Version du 28 janvier 2011 Mise à jour du 9 juin 2011 Réunion d information : «L auto-entrepreneur : C est quoi? Comment ça marche? C est pour qui?» Version du 28 janvier 2011 Mise à jour du 9 juin 2011 1 Intervenante: Marion BRIOUDES Centre de Formalités

Plus en détail

Le Guide de l Auto-Entrepreneur

Le Guide de l Auto-Entrepreneur Le Guide de l Auto-Entrepreneur Le statut d auto-entrepreneur en bref Créé en 2009, le statut d auto-entrepreneur permet la création d une entreprise simplifiée (régime social et fiscal, formalités, exonération

Plus en détail

Créateurs, repreneurs, une formation pour réussir

Créateurs, repreneurs, une formation pour réussir Créateurs, repreneurs, une formation pour réussir LE CHOIX DU STATUT JURIDIQUE Un choix à adapter à vos besoins Les questions à vous poser La volonté de s associer La capacité juridique La responsabilité

Plus en détail

Protection sociale créateur : comment ça marche?

Protection sociale créateur : comment ça marche? Protection sociale créateur : comment ça marche? votre projet d entreprise : Choix du Statut du projet à la création : les formalités votre protection sociale - artisans commerçants - professions libérales

Plus en détail

Chapitre 1 : Le choix d une STRUCTURE JURIDIQUE

Chapitre 1 : Le choix d une STRUCTURE JURIDIQUE Thème 2 : Les structures et les organisations DROIT Chapitre 1 : Le choix d une STRUCTURE JURIDIQUE Compétences : - Identifier les motivations du ou des créateur (s) - Justifier le choix d une structure

Plus en détail

Réunion d'information 1

Réunion d'information 1 Réunion d'information 1 Introduction Auto-entrepreneur = Immatriculation simplifiée et gratuite + Dispense de collecte de TVA + Régime micro-social simplifié + Sur option : régime micro-fiscal simplifié

Plus en détail

L auto-entrepreneur. Les éléments clés 13/11/14 2

L auto-entrepreneur. Les éléments clés 13/11/14 2 13/11/14 1 L auto-entrepreneur Les éléments clés 13/11/14 2 Hervé ROBERT CMAR BN INTERVENANTS Maître BARUFFOLO Avocat 13/11/14 3 Sommaire Les conditions d accès au régime Les formalités de déclaration

Plus en détail

Dispositif auto-entrepreneur : comment ça marche?

Dispositif auto-entrepreneur : comment ça marche? Dispositif auto-entrepreneur : comment ça marche? Salon Micro entreprise Octobre 2015 Le régime auto-entrepreneur Au sommaire Le dispositif, conditions, principes L adhésion Les cotisations, déclaration

Plus en détail

Bien choisir son statut : la personnalisation est essentielle. Animé par : Aurélien DEMAURE

Bien choisir son statut : la personnalisation est essentielle. Animé par : Aurélien DEMAURE Bien choisir son statut : la personnalisation est essentielle Animé par : Aurélien DEMAURE Le cadre juridique L entreprise en nom propre L EIRL La société Les critères à retenir Le régime fiscal de l entrepreneur

Plus en détail

LES FORMES JURIDIQUES

LES FORMES JURIDIQUES 1 LES FORMES JURIDIQUES Les structures juridiques de l Entreprise Il existe deux types de structures juridiques: L Entreprise Individuelle ou E.I. et l E.I. Responsabilité Limitée La société et plus particulièrement

Plus en détail

«Le choix juridique et fiscal» 18 Novembre 2015 / 10h-11h

«Le choix juridique et fiscal» 18 Novembre 2015 / 10h-11h «Le choix juridique et fiscal» 18 Novembre 2015 / 10h-11h Quelle forme juridique pour entreprendre? RDV de la Création d Entreprise du 18 novembre 2015 Maître Nathalie MEILLAND-PLANCHE, Avocat Cabinet

Plus en détail

GUIDE PRATIQUE DE LA SCI

GUIDE PRATIQUE DE LA SCI PASCAL DÉNOS Diplômé d expertise-comptable et Commissaire aux Comptes DESS en Banques et Finances GUIDE PRATIQUE DE LA SCI Modèles prêts à l emploi sur CD-Rom www.editions-organisation.com/livres/denos

Plus en détail

MARS 2015 - DIJON - Jean-Pierre MASSON. L auto-entrepreneur

MARS 2015 - DIJON - Jean-Pierre MASSON. L auto-entrepreneur L auto-entrepreneur Qu'est-ce qu'un auto-entrepreneur? C'est une personne physique qui souhaite créer une entreprise individuelle pour exercer une activité commerciale, artisanale ou libérale, à titre

Plus en détail

AUTO-ENTREPRENEUR ET PORTAGE SALARIAL L AUTO-ENTREPRENEUR

AUTO-ENTREPRENEUR ET PORTAGE SALARIAL L AUTO-ENTREPRENEUR AUTO-ENTREPRENEUR ET PORTAGE SALARIAL L AUTO-ENTREPRENEUR 1 LE REGIME C est un nouveau régime plus simplifié pour exercer une activité indépendante Ce n est pas un nouveau statut juridique car un auto-entrepreneur

Plus en détail

Sur la base de La loi de Modernisation de l Economie (LME) n 2008-776 du 4 août 2008 publiée au journal officiel du 5 août 2008.

Sur la base de La loi de Modernisation de l Economie (LME) n 2008-776 du 4 août 2008 publiée au journal officiel du 5 août 2008. J28 Sur la base de La loi de Modernisation de l Economie (LME) n 2008-776 du 4 août 2008 publiée au journal officiel du 5 août 2008. Le statut de l auto entrepreneur : L article 8 de la Loi institue le

Plus en détail

1 L entreprise individuelle traditionnelle

1 L entreprise individuelle traditionnelle 1 L entreprise individuelle traditionnelle Introduction L entreprise individuelle est la forme juridique à la fois la plus répandue en France et la plus fragile. Elle connaît un franc succès depuis la

Plus en détail

Anticipez et choisissez la forme juridique adaptée à votre projet

Anticipez et choisissez la forme juridique adaptée à votre projet Choisir votre statut juridique est une étape importante dans votre projet de création ou reprise d'entreprise. Anticipez et choisissez la forme juridique adaptée à votre projet Vaut-il mieux entreprendre

Plus en détail

Choisir le régime de l autoentrepreneur

Choisir le régime de l autoentrepreneur MAI 2015 ENTREPRENEURS N 5 ENTREPRENDRE LES MINI-GUIDES BANCAIRES lesclesdelabanque.com Le site pédagogique sur la banque et l argent Choisir le régime de l autoentrepreneur Ce mini-guide vous est offert

Plus en détail

Pourquoi créer une SASU avec?

Pourquoi créer une SASU avec? Pourquoi créer une SASU avec? SAS - SASU Pourquoi? La société par actions simplifiée (SAS) est une forme juridique de plus en plus retenue par les entreprises. La grande souplesse prévue par le législateur

Plus en détail

LE RÉGIME DE LA MICRO-ENTREPRISE : COMMENT ÇA MARCHE?

LE RÉGIME DE LA MICRO-ENTREPRISE : COMMENT ÇA MARCHE? LE RÉGIME DE LA MICRO-ENTREPRISE : COMMENT ÇA MARCHE? CE QUE VOUS DEVEZ SAVOIR En pratique, le régime de la micro-entreprise est un régime fiscal simplifié pouvant s appliquer à tous les exploitants individuels,

Plus en détail

Les bons critères pour choisir votre statut juridique

Les bons critères pour choisir votre statut juridique Les bons critères pour choisir votre statut juridique Choisir votre statut juridique est une étape importante dans votre projet de création ou reprise d'entreprise. Vaut-il mieux entreprendre en nom propre

Plus en détail

date du jour Libellé Bienvenue au Centre de Formalités des Entreprises de la Chambre de Commerce et d Industrie

date du jour Libellé Bienvenue au Centre de Formalités des Entreprises de la Chambre de Commerce et d Industrie date du jour Libellé Bienvenue au Centre de Formalités des Entreprises de la Chambre de Commerce et d Industrie SOMMAIRE Définition Quel Cfe pour mon activité Du projet à l immatriculation Les formalités

Plus en détail

«Bien choisir ses statuts : la personnalisation est essentielle!

«Bien choisir ses statuts : la personnalisation est essentielle! «Bien choisir ses statuts : la personnalisation est essentielle! Forum de l'entrepreneuriat 21 novembre 2013 Intervenants : Sylvie Aguila (Juriste CCI de Lyon), Laurent Lebahar (Expert comptable), Réjane

Plus en détail

Fiche: entreprise individuelle à responsabilité limitée (EIRL)

Fiche: entreprise individuelle à responsabilité limitée (EIRL) Fiche: entreprise individuelle à responsabilité limitée (EIRL) L'entreprise individuelle à responsabilité limitée (EIRL) est un régime qui s'adresse aux entrepreneurs individuels qui décident de limiter

Plus en détail

LE STATUT DU COLLABORATEUR LIBERAL LOIT DU 2 AOUT 2005 ART. 18

LE STATUT DU COLLABORATEUR LIBERAL LOIT DU 2 AOUT 2005 ART. 18 1 LE STATUT DU COLLABORATEUR LIBERAL LOIT DU 2 AOUT 2005 ART. 18 La loi du 2 août 2005, art. 18, a crée un nouveau mode d exercice des professions libérales : celui de collaborateur libéral. Deux professions

Plus en détail

Statuts du conjoint(e) du chef d entreprise artisanale Fiche relative au statut de conjoint collaborateur

Statuts du conjoint(e) du chef d entreprise artisanale Fiche relative au statut de conjoint collaborateur Statuts du conjoint(e) du chef d entreprise artisanale Fiche relative au statut de conjoint collaborateur (Loi 2005-882 du 2 Août 2005 et décret 2006-966 du 1 er août 2006) Entrée en vigueur le 4 AOUT

Plus en détail

ENVIE D ENTREPRENDRE EN FRANCE

ENVIE D ENTREPRENDRE EN FRANCE ENVIE D ENTREPRENDRE EN FRANCE 6 Février 2014 Sylvie BAUDET-PLAZOLLES Expert-comptable / Commissaire aux Comptes Tél : 06.11.79.07.77 amconsulting.sbp@gmail.com FBIM FBIM 17 rue des Gâtines 75020 Paris

Plus en détail

Dossier 2 :La création d entreprise

Dossier 2 :La création d entreprise Dossier :La création d entreprise Corrigé Activité 1 : Les étapes de la création d entreprise 1. D après le document 1, par quelles étapes Philippe est-il passé pour créer son entreprise? Philippe est

Plus en détail

LES ETAPES DE LA CREATION

LES ETAPES DE LA CREATION LES ETAPES DE LA CREATION LES ETAPES DE LA CREATION DE VOTRE ENTREPRISE L ELABORATION DU PROJET p. 13 A/ L étude commerciale p. 13 B/ L étude financière p. 18 C/ L étude juridique p. 27 LES FORMALITES

Plus en détail

CONSTITUTION DE L ENTREPRISE

CONSTITUTION DE L ENTREPRISE CONSTITUTION DE L ENTREPRISE en Nom Collectif A Nombre d associés L entrepreneur seul. Au moins 2 associés. Tous commerçants. Un associé unique, personne physique ou personne morale (mais qui ne peut être

Plus en détail

Le Statut Auto-Entrepreneur

Le Statut Auto-Entrepreneur Le Statut Auto-Entrepreneur Le Statut Auto-Entrepreneur en 10 points http://www.declaration-auto-entrepreneur.com L auto-entrepreneur est caractérisé par différents points clés. Lorsque l ont décide de

Plus en détail

Bienvenue à l atelier «Les formalités d entreprises»

Bienvenue à l atelier «Les formalités d entreprises» Bienvenue à l atelier «Les formalités d entreprises» animé par le Cfe de la Chambre de Commerce et d Industrie et par le Cfe de la Chambre de Métiers et de l Artisanat de l Isère SOMMAIRE Définition Quel

Plus en détail

Janvier 2016, l auto-entrepreneur change de nom et devient le micro-entrepreneur.

Janvier 2016, l auto-entrepreneur change de nom et devient le micro-entrepreneur. Le régime micro-entrepreneur (auto-entrepreneur) À jour au 1 er janvier 2016 Le point sur ( ) Janvier 2016, l auto-entrepreneur change de nom et devient le micro-entrepreneur. activité déclarée sous le

Plus en détail

REQUETE AUX FINS D OUVERTURE D UNE PROCEDURE DE CONCILIATION (Articles L. 611-6 et R. 611-22 du code de commerce)

REQUETE AUX FINS D OUVERTURE D UNE PROCEDURE DE CONCILIATION (Articles L. 611-6 et R. 611-22 du code de commerce) REQUETE AUX FINS D OUVERTURE D UNE PROCEDURE DE CONCILIATION (Articles L. 611-6 et R. 611-22 du code de commerce) Identification de la personne déposant la demande Nom de naissance : Nom d usage : Prénoms

Plus en détail

L ENTREPRENEUR INDIVIDUEL A RESPONSABILITE LIMITE E.I.R.L. UN NOUVEAU STATUT JURIDIQUE ET FISCAL

L ENTREPRENEUR INDIVIDUEL A RESPONSABILITE LIMITE E.I.R.L. UN NOUVEAU STATUT JURIDIQUE ET FISCAL L ENTREPRENEUR INDIVIDUEL A RESPONSABILITE LIMITE E.I.R.L. UN NOUVEAU STATUT JURIDIQUE ET FISCAL 1. POURQUOI? Ce nouveau statut vient répondre à la principale préoccupation des entrepreneurs en nom propre

Plus en détail

LA MICRO-ENTREPRISE. Les éléments clés. 19 novembre 2015 ------------------------------ Centre de Congrès > CAEN

LA MICRO-ENTREPRISE. Les éléments clés. 19 novembre 2015 ------------------------------ Centre de Congrès > CAEN LA MICRO-ENTREPRISE Les éléments clés INTERVENANT Stéphane HERVE CMAR BN SOMMAIRE Les conditions d accès au régime Les formalités de déclaration Les principes du régime de la micro-entreprise Les principes

Plus en détail

en10 points L entrepreneur individuel à responsabilité limitée

en10 points L entrepreneur individuel à responsabilité limitée L entrepreneur individuel à responsabilité limitée en10 points Frédéric LEFEBVRE, Secrétaire d État chargé du Commerce, de l Artisanat, des Petites et Moyennes Entreprises, du Tourisme, des Services, des

Plus en détail

L activité déclarée sous le régime auto-entrepreneur peut. Le régime. Le point sur. Auto-entrepreneur

L activité déclarée sous le régime auto-entrepreneur peut. Le régime. Le point sur. Auto-entrepreneur Le point sur Le régime Auto-entrepreneur L activité déclarée sous le régime auto-entrepreneur peut être exercée à titre principal, par exemple, par un chômeur qui veut se lancer «à son compte» ou à titre

Plus en détail

Quelques chiffres clés

Quelques chiffres clés Quelques chiffres clés PROFILS CONCERNES Jeune diplômé (pour décrocher une première expérience) Porteur de projet (voulant valider son projet et tester son marché sans risque) Cadre en recherche d emploi

Plus en détail

Le régime MICRO-ENTREPRENEUR

Le régime MICRO-ENTREPRENEUR Le régime MICRO-ENTREPRENEUR Françoise HARRIAGUE Pôle Guichet Unique Janvier 2015 Devient le MICRO-ENTREPRENEUR La loi relative à l artisanat, au commerce et aux très petites entreprises Du 18 juin 2014

Plus en détail

Boite à outils. Guide des formalités de création d entreprises. Document élaboré par le cabinet de conseil ORIGINAL INVEST

Boite à outils. Guide des formalités de création d entreprises. Document élaboré par le cabinet de conseil ORIGINAL INVEST Boite à outils Guide des formalités de création d entreprises Document élaboré par le cabinet de conseil ORIGINAL INVEST Casablanca Technopark Tel 0522 52 50 78 Email : contact@originalinvest.com Page

Plus en détail

Quelle structure et quel statut pour le créateur?

Quelle structure et quel statut pour le créateur? 14-15 octobre 2010 - Parc Expo RENNES Aéroport - Bruz Quelle structure et quel statut pour le créateur? Animé par : Yves Fréard, Expert-Comptable Choix de la Structure Juridique Entreprise individuelle

Plus en détail

La structure et ses obligations juridiques

La structure et ses obligations juridiques FORMALITES-ENREGISTREMENT DE L ENTREPRISE Lors de la création de l entreprise, le Centre de Formalité des Entreprises (CFE) à la CCI, transmet votre déclaration d activité à différents organismes : - à

Plus en détail

Quel est le meilleur statut pour mon projet? Animé par : Sophie BERNADAC Loïc PLESSIS

Quel est le meilleur statut pour mon projet? Animé par : Sophie BERNADAC Loïc PLESSIS Quel est le meilleur statut pour mon projet? Animé par : Sophie BERNADAC Loïc PLESSIS INTRODUCTION Le choix du statut juridique va dépendre de nombreux critères parmi lesquels : La nature de l activité

Plus en détail

LES NOUVELLES MESURES RELATIVES À

LES NOUVELLES MESURES RELATIVES À LES NOUVELLES MESURES RELATIVES À L AUTO-ENTREPRENEUR, L EIRL ET LES ARTISANS Salon des entrepreneurs de PARIS 5 février 2015 MESURES RELATIVES À L AUTO- ENTREPRENEUR Pour rappel L auto-entrepreneur est

Plus en détail

Comment bien choisir le statut adapté à son projet. Salon de l entreprise 2012 Espace Gestion 17 73 rue des sauniers 17000 LA ROCHELLE 05 46 41 91 11

Comment bien choisir le statut adapté à son projet. Salon de l entreprise 2012 Espace Gestion 17 73 rue des sauniers 17000 LA ROCHELLE 05 46 41 91 11 Comment bien choisir le statut adapté à son projet Salon de l entreprise 2012 Espace Gestion 17 73 rue des sauniers 17000 LA ROCHELLE 05 46 41 91 11 Présentation générale Le choix de la forme juridique

Plus en détail

Le dispositif. Statut de l auto-entrepreneur

Le dispositif. Statut de l auto-entrepreneur L auto-entrepreneur L auto-entrepreneur Au sommaire Le dispositif, conditions, principes L adhésion Les cotisations, déclaration et paiement Les cumuls avec d autres exonérations La protection sociale

Plus en détail

L activité déclarée sous le régime auto-entrepreneur peut. Le régime. Le point sur. Auto-entrepreneur

L activité déclarée sous le régime auto-entrepreneur peut. Le régime. Le point sur. Auto-entrepreneur Le point sur Le régime Auto-entrepreneur L activité déclarée sous le régime auto-entrepreneur peut être exercée à titre principal, par exemple, par un chômeur qui veut se lancer «à son compte», par un

Plus en détail

Comparatif de différentes formes de sociétés Intervention du 16 décembre 2014

Comparatif de différentes formes de sociétés Intervention du 16 décembre 2014 Comparatif de différentes formes de sociétés Intervention du 16 décembre 2014 1 Plan de la formation I. Forme juridique/formalités de création II. Fonctionnement III. Responsabilité du dirigeant IV. Transmission

Plus en détail

Fiche conseil ENTREPRENEURS INDIVIDUELS : ET SI VOUS ADOPTIEZ LE NOUVEAU STATUT DE L EIRL

Fiche conseil ENTREPRENEURS INDIVIDUELS : ET SI VOUS ADOPTIEZ LE NOUVEAU STATUT DE L EIRL ENTREPRENEURS INDIVIDUELS : ET SI VOUS ADOPTIEZ LE NOUVEAU STATUT DE L EIRL Fiche conseil Nos fiches conseils ont pour objectif de vous aider à mieux appréhender les notions : Certifié ISO 9001 Comptables

Plus en détail

DEMANDE D OUVERTURE D UNE PROCEDURE DE SAUVEGARDE

DEMANDE D OUVERTURE D UNE PROCEDURE DE SAUVEGARDE DEMANDE D OUVERTURE D UNE PROCEDURE DE SAUVEGARDE Votre dossier doit être déposé par vous-même au Greffe ou par un avocat ou un mandataire muni d un pouvoir. Un dossier reçu par voie postale n est pas

Plus en détail

Chapitre 4 : Trouver des financements

Chapitre 4 : Trouver des financements Chapitre 4 : Trouver des financements L'entrepreneur a le choix, dans le cadre de son projet de création ou de reprise d'entreprise, entre plusieurs sources de financement. On distingue généralement deux

Plus en détail

Comment bien choisir le statut adapté à son projet. Salon de l entreprise 2013 Espace Gestion 17 73 rue des sauniers 17000 LA ROCHELLE 05 46 41 91 11

Comment bien choisir le statut adapté à son projet. Salon de l entreprise 2013 Espace Gestion 17 73 rue des sauniers 17000 LA ROCHELLE 05 46 41 91 11 Comment bien choisir le statut adapté à son projet Salon de l entreprise 2013 Espace Gestion 17 73 rue des sauniers 17000 LA ROCHELLE 05 46 41 91 11 Présentation générale Salon de l entreprise 2013 Espace

Plus en détail

L Entrepreneur Individuel à Responsabilité limitée L E.I.R.L. Novembre 2013. Audit Commissariat aux comptes Expertise comptable & Conseil

L Entrepreneur Individuel à Responsabilité limitée L E.I.R.L. Novembre 2013. Audit Commissariat aux comptes Expertise comptable & Conseil L Entrepreneur Individuel à Responsabilité limitée L E.I.R.L. Novembre 2013 L Entrepreneur Individuel à Responsabilité limitée 2 Nouveautés À qui s adresse se statut d EIRL? Quelle procédure accomplir?

Plus en détail

Formalités standards de la création d entreprises

Formalités standards de la création d entreprises Formalités standards de la création d entreprises Formalité 1 : Etablissement du certificat négatif Entreprise s Administration Documents demandés Toutes les sociétés commerciales sauf pour les entreprises

Plus en détail

Choisir l entreprise individuelle ou la société : aspects juridiques, fiscaux et sociaux. Animé par : Hélène MAGINEAU Hervé LEGROS

Choisir l entreprise individuelle ou la société : aspects juridiques, fiscaux et sociaux. Animé par : Hélène MAGINEAU Hervé LEGROS Choisir l entreprise individuelle ou la société : aspects juridiques, fiscaux et sociaux Animé par : Hélène MAGINEAU Hervé LEGROS LA SOCIÉTÉ : MODE OU NÉCESSITÉ? Faut-il se mettre en société? Quand et

Plus en détail

Le régime. L activité déclarée sous le régime auto-entrepreneur peut. Le point sur. Auto-entrepreneur SPÉCIAL DOM

Le régime. L activité déclarée sous le régime auto-entrepreneur peut. Le point sur. Auto-entrepreneur SPÉCIAL DOM Le point sur SPÉCIAL DOM Le régime Auto-entrepreneur L activité déclarée sous le régime auto-entrepreneur peut être exercée à titre principal, par exemple, par un chômeur qui veut se lancer «à son compte»

Plus en détail

LOI N 2010-658 DU 15 JUIN 2010 RELATIVE A

LOI N 2010-658 DU 15 JUIN 2010 RELATIVE A 5 juillet 2010 Service Juridique LOI N 2010-658 DU 15 JUIN 2010 RELATIVE A L ENTREPRENEUR INDIVIDUEL A RESPONSABILITE LIMITEE (E.I.R.L.) (J.O. du 16 juin) Présentée comme une réforme fondamentale pour

Plus en détail

Statut d Auto-entrepreneur. Service du Commerce Extérieur Avril 2009

Statut d Auto-entrepreneur. Service du Commerce Extérieur Avril 2009 Statut d Auto-entrepreneur Service du Commerce Extérieur Avril 2009 Sommaire I/ Définition II/ L enregistrement III/ Cotisations/ Charges sociales IV/ Obligations fiscales V/ Les petits plus I/ Définition

Plus en détail

ENTREPRISE UNIPERSONNELLE A RESPONSABILITE LIMITEE

ENTREPRISE UNIPERSONNELLE A RESPONSABILITE LIMITEE ENTREPRISE UNIPERSONNELLE A RESPONSABILITE LIMITEE 27/02/2015 L EURL - Entreprise unipersonnelle à responsabilité limitée dotée de la personnalité morale, n est pas une nouvelle forme de société ; c est

Plus en détail

DOMICILIATION DES ENTREPRISES ET EXERCICE DE L'ACTIVITE CHEZ SOI

DOMICILIATION DES ENTREPRISES ET EXERCICE DE L'ACTIVITE CHEZ SOI DOMICILIATION DES ENTREPRISES ET EXERCICE DE L'ACTIVITE CHEZ SOI 30/01/2014 La domiciliation de l entreprise, correspond à l adresse administrative de l entreprise, qui doit être déclarée au CFE (Centre

Plus en détail

Le régime. L activité déclarée sous le régime auto-entrepreneur peut. Le point sur. Auto-entrepreneur

Le régime. L activité déclarée sous le régime auto-entrepreneur peut. Le point sur. Auto-entrepreneur Le point sur Le régime Auto-entrepreneur L activité déclarée sous le régime auto-entrepreneur peut être exercée à titre principal, par exemple, par un chômeur qui veut se lancer «à son compte» ou à titre

Plus en détail

WAGRAM CONSULTING sarl. 5 rue Villaret de Joyeuse 75017 Paris. Tel : 01 80 87 44 24. www.wagram-portage.fr. contact@wagramconsulting.

WAGRAM CONSULTING sarl. 5 rue Villaret de Joyeuse 75017 Paris. Tel : 01 80 87 44 24. www.wagram-portage.fr. contact@wagramconsulting. Depuis 2008, Wagram Consulting offre aux consultants la possibilité d exercer leur activité en toute indépendance en les libérant des contraintes administratives. Le portage salarial est reconnu par les

Plus en détail

Artisans, commerçants et professionnels libéraux. L'auto-entrepreneur. Édition 2011

Artisans, commerçants et professionnels libéraux. L'auto-entrepreneur. Édition 2011 Artisans, commerçants et professionnels libéraux L'auto-entrepreneur Édition 2011 2 L auto-entrepreneur 3 Qui peut devenir auto-entrepreneur? Ce dispositif permet à toute personne de créer, avec des formalités

Plus en détail

Les Journées Régionales de la Création & Reprise d Entreprise 15-16 octobre 2009 - Parc Expo RENNES Aéroport - Bruz

Les Journées Régionales de la Création & Reprise d Entreprise 15-16 octobre 2009 - Parc Expo RENNES Aéroport - Bruz Quelle structure et quel statut pour le créateur Animé par Yves Fréard expert-comptable Choix de la Structure Juridique Entreprise en nom propre Entreprise en société L EURL ( entreprise unipersonnelle

Plus en détail

F.A.Q www.laboiteaservices.com

F.A.Q www.laboiteaservices.com F.A.Q www.laboiteaservices.com Innovation : Une nouvelle façon d acheter un service 1. Généralités... 1 2. Le statut auto-entrepreneur... 4 3. Salarié C.E.S.U... 6 4. Je suis sans emploi... 6 5. Je suis

Plus en détail

Protection sociale créateur : comment ça marche? Février 2008

Protection sociale créateur : comment ça marche? Février 2008 Protection sociale créateur : comment ça marche? Salon des entrepreneurs - Paris 4 & 5 février 2015 Au programme... / votre projet d entreprise / du projet à la création / votre protection sociale artisans

Plus en détail

Le régime. L activité déclarée sous le régime auto-entrepreneur peut. Auto-entrepreneur. À jour au 1 er janvier 2014

Le régime. L activité déclarée sous le régime auto-entrepreneur peut. Auto-entrepreneur. À jour au 1 er janvier 2014 Le point sur ( ) Le régime Auto-entrepreneur À jour au 1 er janvier 2014 L activité déclarée sous le régime auto-entrepreneur peut être exercée à titre principal, par exemple, par un chômeur qui veut se

Plus en détail

P6C08 La cre ation d une entreprise

P6C08 La cre ation d une entreprise P6C08 La cre ation d une entreprise I. Les différentes formes de sociétés La création d une entreprise implique le choix de la structure juridique la mieux adaptée à la taille et à l activité de la future

Plus en détail

Le CFE et les formalités de création d entreprise. Séverine MARSAUD CCI de Montpellier

Le CFE et les formalités de création d entreprise. Séverine MARSAUD CCI de Montpellier Le CFE et les formalités de création d entreprise Séverine MARSAUD CCI de Montpellier Introduction La formalisation de la création de la société ou de l entreprise constitue l étape ultime mais indispensable

Plus en détail

Code de déontologie de l auto-entrepreneur

Code de déontologie de l auto-entrepreneur Code de déontologie de l auto-entrepreneur Ce code a été rédigé par Monsieur HABI Hacène, créateur de Habi Consultant International (HCI), pour offrir aux entrepreneurs et aux organismes un support de

Plus en détail

Société à forme de SASU

Société à forme de SASU Société à forme de SASU Nos missions juridiques : prestations et tarifs Applicable au 10/06/2010 Mise à jour le 01/10/2011 Pour toute SASU (société par actions simplifiée unipersonnelle), en complément

Plus en détail

L activité déclarée sous le statut d auto-entrepreneur. Le statut. Le point sur. Auto-entrepreneur

L activité déclarée sous le statut d auto-entrepreneur. Le statut. Le point sur. Auto-entrepreneur Le point sur Le statut Auto-entrepreneur L activité déclarée sous le statut d auto-entrepreneur peut être exercée à titre principal, par exemple, par un chômeur qui veut se lancer «à son compte», par un

Plus en détail

Régime social et fiscal Bien choisir votre statut de consultant

Régime social et fiscal Bien choisir votre statut de consultant Régime social et fiscal Bien choisir votre statut de consultant Pierre SAUREL Thémistocle Avocats 1 Les statuts permettant d exercer comme consultant Entrepreneur individuel ou en nom propre Dirigeant

Plus en détail

Pour l inscription d une société aux documents précédents s ajoutent les statuts et le journal d annonces légales.

Pour l inscription d une société aux documents précédents s ajoutent les statuts et le journal d annonces légales. L affiliation à la MSA Les contacts nécessaires avant toute création d entreprise Il est nécessaire de prendre contact avec la MSA, au moins trois mois avant toute installation pour y récupérer, la demande

Plus en détail

ENTREPRISE UNIPERSONNELLE A RESPONSABILITE LIMITEE EURL Ou SARL UNIPERSONNELLE

ENTREPRISE UNIPERSONNELLE A RESPONSABILITE LIMITEE EURL Ou SARL UNIPERSONNELLE ENTREPRISE UNIPERSONNELLE A RESPONSABILITE LIMITEE EURL Ou SARL UNIPERSONNELLE La loi n 85-697 du 11 juillet 1985 permet à une personne physique ou morale de créer une société à responsabilité limitée,

Plus en détail

VILLE DE LESTREM PRIME A LA CREATION OU A LA REPRISE D ACTIVITES COMMERCIALES, ARTISANALES OU DE SERVICES DOSSIER DE CANDIDATURE

VILLE DE LESTREM PRIME A LA CREATION OU A LA REPRISE D ACTIVITES COMMERCIALES, ARTISANALES OU DE SERVICES DOSSIER DE CANDIDATURE PRIME A LA CREATION OU A LA REPRISE D ACTIVITES COMMERCIALES, ARTISANALES OU DE SERVICES VILLE DE LESTREM DOSSIER DE CANDIDATURE - Date de remise du dossier par la Ville :. - Date d accusé réception du

Plus en détail

2. Pourquoi choisir l EURL?

2. Pourquoi choisir l EURL? Le capital peut être variable. Un commissaire aux comptes n est pas obligatoire dans les petites EURL. L EURL est soumise à l impôt sur le revenu avec la possibilité d opter pour l impôt sur les sociétés.

Plus en détail

DOSSIER DE CREATION D'ENTREPRISE

DOSSIER DE CREATION D'ENTREPRISE DOSSIER DE CREATION D'ENTREPRISE BUSINESS PLAN Partie 2 : Le dossier financier 1 Vous êtes prêt à créer votre entreprise? Ce dossier va vous permettre de préciser et de mettre en forme votre projet de

Plus en détail

Créer son entreprise lorsqu on est demandeur d emploi

Créer son entreprise lorsqu on est demandeur d emploi FÉVRIER 2015 ENTREPRENEURS N 15 ENTREPRENDRE LES MINI-GUIDES BANCAIRES lesclesdelabanque.com Le site pédagogique sur la banque et l argent Créer son entreprise lorsqu on est demandeur d emploi Ce guide

Plus en détail

www.jpad.fr.st JPAD portage - portage 1/5 Pour qui? Comment? Les avantages Portage - Pour qui?

www.jpad.fr.st JPAD portage - portage 1/5 Pour qui? Comment? Les avantages Portage - Pour qui? JPAD portage - portage 1/5 Pour qui? Comment? Les avantages Portage - Pour qui? Une nouvelle façon de travailler : le portage permet à des consultants (experts ou formateurs) d'être salariés pour une mission

Plus en détail

L Entreprise Individuelle à Responsabilité Limitée

L Entreprise Individuelle à Responsabilité Limitée L Entreprise Individuelle à Responsabilité Limitée 1 2 DEFINITION DE L EIRL DEFINITION Le statut «d entrepreneur individuel à responsabilité limitée» (E.I.R.L.), créé par la loi n 2010-658 du 15 juin 2010,

Plus en détail

Financer sa formation professionnelle : Mode d emploi

Financer sa formation professionnelle : Mode d emploi Financer sa formation professionnelle : Mode d emploi Je suis travailleur non salarié Je suis salarié Je suis en recherche d emploi Je souhaite devenir entrepreneur 1 Travailleur non salarié Vous être

Plus en détail

L ENTREPRENEUR INDIVIDUEL A RESPONSABILITE LIMITEE

L ENTREPRENEUR INDIVIDUEL A RESPONSABILITE LIMITEE L ENTREPRENEUR INDIVIDUEL A RESPONSABILITE LIMITEE Loi du 15 juin 2010 Décret du NC 1 LL-29 12 2010 1 Slide 4 Pourquoi rompre avec le principe de l unicité du patrimoine? Slide 5 Qui peut être Entrepreneur

Plus en détail

Comment financer ma formation professionnelle?

Comment financer ma formation professionnelle? MODE D EMPLOI Comment financer ma formation professionnelle? Travailleur non salarié Salarié En recherche d emploi Devenir entrepreneur Je suis travailleur non salarié En tant que travailleur non salarié

Plus en détail

Gestion & Actualité. La note d information du CGL SOMMAIRE. Des taux actualisés IR : barème 2014 Le coin de la TVA 1 & 2

Gestion & Actualité. La note d information du CGL SOMMAIRE. Des taux actualisés IR : barème 2014 Le coin de la TVA 1 & 2 EXTRAITS DU N 51 mars 20145 Gestion & Actualité La note d information du CGL SOMMAIRE Page 2 Page 3 Page 4 Des taux actualisés IR : barème 2014 Le coin de la TVA 1 & 2 Parlons de révisions Autour du repas

Plus en détail

Union des Métiers et des Industries de l Hôtellerie

Union des Métiers et des Industries de l Hôtellerie Union des Métiers et des Industries de l Hôtellerie JURIDIQUE / AFFAIRES SOCIALES & FORMATION PROFESSIONNELLE / FISCAL Date : 24/04/2009 N Juridique : 21.09 N Affaires sociales : 22.09 N Fiscal : 15.09

Plus en détail

SODEJE Assurances & Patrimoine

SODEJE Assurances & Patrimoine SODEJE Assurances & Patrimoine FICHE D'INFORMATIONS LEGALES Remis à : Siège social et réception clientèle Tél. : 01 43 51 51 52 Siège administratif et correspondances 23-25 avenue MAC MAHON Fax : 01 43

Plus en détail

c est facile! Devenir auto-entrepreneur dans le secteur des services à la personne www.liberty-home.fr

c est facile! Devenir auto-entrepreneur dans le secteur des services à la personne www.liberty-home.fr Liberty Home invente le service à la personne équitable Devenir auto-entrepreneur dans le secteur des services à la personne c est facile! www.liberty-home.fr Qui somme nous? Créez votre propre emploi

Plus en détail

http://www.apce.com/pid1627/comparaison-rapide.html?espace=1

http://www.apce.com/pid1627/comparaison-rapide.html?espace=1 Page 1 of 9 Comparaison rapide EIRL : entrepreneur individuel à responsabilité limitée : entreprise unipersonnelle à responsabilité limitée ( unipersonnelle) : société à responsabilité limitée SA : société

Plus en détail

Vous conseiller pour les démarches clés

Vous conseiller pour les démarches clés Vous conseiller pour les démarches clés Les principales formalités DANS LES 48 H DANS LA SEMAINE DANS LE MOIS DANS LES 6 MOIS Faire la déclaration de décès au service de l Etat Civil de la mairie pour

Plus en détail

ENTREPRENDRE EN SOLO

ENTREPRENDRE EN SOLO ENTREPRENDRE EN SOLO Quand une personne se lance seule dans la création d entreprise, d un point de vue juridique, elle se demande d une manière générale s il vaut mieux l exploiter sous forme individuelle

Plus en détail