CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES C.C.T.P.

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES C.C.T.P."

Transcription

1 CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES C.C.T.P. Pouvoir adjudicateur : Commune de Châtelaillon-Plage 20 Boulevard de la Libération CHATELAILLON-PLAGE Objet de la consultation : MARCHE DE TRAVAUX à Châtelaillon-Plage Étendue de la consultation : Marché de Travaux passé en application des articles 28 et 77 du Code des Marchés Publics

2 CADRE DE C.C.T.P. CLAUSES COMMUNES A TOUS LES LOTS ARTICLE I. DOMAINE D APPLICATION REGLEMENTATION - LOTS Domaine d application du présent CCTP Décomposition des travaux en lots... 7 (a) Lot n 1 : Gros œuvre Maçonnerie Plâtrerie... 7 (b) Lot n 2 : Couverture Étanchéité... 7 (c) Lot n 3 : Charpente bois - Menuiseries bois et PVC... 7 (d) Lot n 4 : Serrurerie Métallerie... 8 (e) Lot n 5 : Plomberie Sanitaires Chauffage... 8 (f) Lot n 6 : Électricité Courants faibles... 8 (g) Lot n 7 : Peinture Revêtements collés... 8 (h) Lot n 8 : Vitrerie Miroiterie... 8 (i) Lot n 9 : Menuiseries métalliques... 8 (j) Lot n 10 : Carrelages - Faïences... 8 (k) Lot n 11 : Faux-Plafonds... 8 (l) Lot n 12 : Cloisons... 8 (m) Lot n 13 : Revêtements de sols collés... 8 (n) Lot n 14 : Clôtures et portails... 9 (o) Lot n 15 : Occultations Rappel de la Réglementation... 9 (a) Réglementations générales... 9 Réglementations générales applicables aux travaux... 9 (b) Réglementations concernant la sécurité et la santé des ouvriers Réglementation Technique Pour les travaux, produits et procédés traditionnels (a) Normes (b) Règles ou recommandations professionnelles (c) Avis technique (d) Agréments techniques européens (e) Procédure ATEx (f) Produits certifiés (g) Autres obligations (h) Procédure d urgence d agrément d un matériau ou procédé de construction nouveau, dite «Avis de chantier» Réglementation Technique Européenne (a) Directive concernant les «Produits de construction» (b) Règles «Eurocodes» (c) Circulaire du 15 octobre (d) D.T.U. avec statut de Norme (e) Divers (f) Ordre de préséance ARTICLE II. CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES Documents de référence contractuels (a) Obligations contractuelles (b) Nature et qualité des matériaux et produits en général Obligations des entreprises concernant le chantier (a) Installation de chantier (b) Emplacement de stockage (c) Barrières de chantier Éclairage (d) Sécurité sur le chantier (e) Nuisances de chantier (f) Traitement des déchets de chantier (g) Gardiennage du chantier (h) Réseaux existants CCTP 2

3 2.03 Responsabilité des entrepreneurs Dégradations causées aux ouvrages finis Tolérances dimensionnelles Dépenses d intérêt commun compte prorata (a) Définition (b) Imputation (c) Gestion et règlement du compte prorata (d) Convention établie par l O.G.B.T.P ARTICLE III. SPECIFICATIONS COMMUNES A TOUS LES LOTS Prestations à la charge des entreprises Connaissance des lieux Démarches et autorisations Liaisons entre les corps d état Traits de niveau Travaux spéciaux Conformité à la réglementation «sécurité incendie» Échantillons «Éléments modèles» Locaux témoins Règles d exécution générales Prescriptions relatives aux fournitures et matériaux (a) Généralités (b) Produits de marque (c) Responsabilité de l entrepreneur (d) Agrément Essais Analyses Réservations Percements Rebouchages Scellements Raccords - etc (a) Prescriptions générales (b) Réservations au coulage et/ou à la préfabrication (c) Douilles Rails et autres éléments incorporés au coulage (d) Canalisations incorporées au coulage (e) Cas d impossibilité de réservations ou incorporations (f) Percements dans maçonneries et ouvrages autres que béton (g) Tranchées Gaines dans maçonneries et cloisons (h) Scellements (i) Rebouchages (j) Fourreaux (k) Raccords (l) Remarques particulières concernant les ouvrages en béton et béton armé (m) Respect des isolements phoniques Fixations des ouvrages sur chevilles Protection des ouvrages (a) Protection des ouvrages des autres corps d état (b) Protection par les entrepreneurs de leurs propres ouvrages Nettoyage de chantier Remise en état des lieux Passerelles Protection - etc. des tranchées ARTICLE IV. ANNEXE 1 BRUITS DE CHANTIER Textes législatifs - Réglementations Législation Codes et règlements type (a) Code de la santé publique (b) Code des Collectivités Territoriales (c) Règlement sanitaire Départemental type Décrets (a) Décret n du 18 avril (b) Décret n du 23 janvier (c) Décret n du 18 avril Arrêtés (a) Dispositions purement nationales (b) Dispositions communautaires CCTP 3

4 4.06 Directives (a) Méthodes de mesure (b) Dispositions communes (c) Groupes moto compresseurs (d) Grues à tour (e) Groupes électrogènes de soudage (f) Groupes électrogènes de puissance (g) Marteaux-piqueurs (h) Pelles hydrauliques à câble-bouteurs, chargeuses et chargeuses pelleteuses Règlements sanitaire Départemental type Autres textes relatifs aux bruits de chantier Normes Documents pouvant être consultés Rappel et résumé des textes essentiels (a) Loi n du 31 décembre (b) Réglementation européenne (c) Travaux exécutés dans des zones particulièrement sensibles (d) Constat et répression des bruits de voisinage (e) Normes NS révisée (f) Infractions sur les chantiers Prescriptions essentielles concernant les bruits de chantier (a) Obligations de résultat (b) Contrôles permanents dans les cas sensibles (c) Chantiers de voirie tranchées pour réseaux urbains (d) Sanctions (e) Coûts des dispositions à prendre pour respecter les différentes réglementations en matière de bruits de chantier ARTICLE V. DECHETS DE CHANTIER Textes législatifs - Réglementations Autres textes officiels concernant les déchets (a) Textes généraux (b) Déchets industriels et déchets particuliers (c) Classification des déchets (d) Déchets de chantiers et emballage (e) Carrières et remblaiement de carrières avec apport de matériaux extérieurs (f) Déchets d amiante (g) Installations de stockage des déchets Prescriptions essentielles concernant les déchets de chantier (a) Classification des décharges ou centres d enfouissement (b) Calorisation des déchets de chantier (c) Classification des déchets de chantier (d) Tri des déchets sur chantiers (e) Élimination des déchets de chantier après tri (f) Transport des déchets (g) Déchets inertes utilisés pour remblaiement de carrières ou autres Responsabilités Imputation des frais (a) Audit et diagnostic des bâtiments existants avant travaux (b) Responsabilité du producteur ou du détenteur (c) Implication du maître d ouvrage, maître d œuvre et coordinateur SPS (d) Imputation des frais de gestion, de traitement et d élimination des déchets CCTP 4

5 ARTICLE VI. REGLES OU RECOMMANDATIONS PROFESSIONNELLES DU BATIMENT CONSIDEREES COMME PERMETTANT LA REALISATION D OUVRAGES PRESENTANT UN RISQUE NORMAL POUR L APSAD Sols et fondations (a) Règles professionnelles Travaux de dallage (b) Structures en maçonnerie et en béton armé (c) Règles applicables à la construction des cheminées en béton armé (d) Règles professionnelles de conception et de calcul des silos en béton armé ou précontraint (e) Règles applicables à la construction des tours en béton armé (f) Règles professionnelles concernant l utilisation des mastics pour l étanchéité des joints. 42 (g) Partition (h) Structure en bois (i) Façades légères Menuiseries Couverture Étanchéité des façades Étanchéité des toitures terrasses Génie climatique ARTICLE VII. SPECIFICATIONS ET PRESCRIPTIONS PARTICULIERES AUX TRAVAUX SUR ET DANS EXISTANTS Spécifications et prescriptions générales (a) Reconnaissance des existants Protection des existants (a) Protection des ouvrages existants (b) Mesures de conservation des ouvrages existants (c) Prise en charge des frais de protection des existants (d) Mesures de conservation des abords (e) États des lieux (f) Plans des existants (g) Dimensions des existants Travaux de dépose et de démolition (a) Travaux de démolition d ouvrages en béton armé (b) Matériaux et matériels de récupération (c) Échafaudages Agrès Protections etc (d) Emploi de gros engins mécaniques (e) Nuisances de chantier (f) Stockage de matériaux sur les planchers existants Prescriptions particulières aux travaux de gros-œuvre dans existants Maintien en état des voies, réseaux, etc Percements scellements rebouchages raccords etc (a) Percements Trous de scellements Tranchées Saignées (b) Scellements (c) Rebouchages (d) Fourreaux (e) Raccords (f) Raccords de peinture et de papiers peints Nettoyages Sortie et enlèvement des matériaux de démolition, gravois et déchets Remise en état des lieux ARTICLE VIII. SPECIFICATIONS ET PRESCRIPTIONS SPECIALES AUX TRAVAUX DANS LOCAUX OCCUPES Préambule (a) Adaptation des entreprises (b) Dispositions à prendre pour réduire les nuisances inévitables CCTP 5

6 8.02 Programmation des interventions Ouvriers - Matériels (a) Programmation des interventions (b) Ouvriers intervenants dans les travaux à l intérieur des locaux (c) Matériels et outillages Autres spécifications et prescriptions (a) Coordination des travaux intérieurs (b) État des lieux (c) Sécurité des occupants (d) Travaux générant de la poussière (e) Mobiliers et équipements (f) Protection des sols et escaliers (g) Coupures d électricité, d eau et d évacuation (h) Nettoyage des locaux (i) Mesures de conservation des revêtements de sols et peintures (j) Cas de dégradations constatées aux existants et aux mobiliers (k) Prises en charge des frais ARTICLE IX. SPECIFICATIONS ET PRESCRIPTIONS DIVERSES Sauvegarde des propriétés voisines contiguës (a) Sauvegarde des propriétés bâtis (b) Sauvegarde des propriétés non bâties Travaux à réaliser dans les établissements en service (a) Sécurité des personnes (b) Protection et sauvegarde des abords du chantier (c) Clôtures intérieures des zones de chantier (d) Frais consécutifs aux prescriptions du présent article CCTP 6

7 ARTICLE I. DOMAINE D APPLICATION REGLEMENTATION - LOTS 1.01 Domaine d application du présent CCTP Le présent C.C.T.P. est applicable aux travaux de gros entretien, de rénovation et de réparation courante, à exécuter dans les bâtiments et équipements sur le territoire de la ville de Il est également applicable aux chantiers de travaux neufs le cas échéant. La réalisation des travaux qui seront définis aux entrepreneurs par ordre de service ou bons de commande, devra répondre aux clauses, conditions et prescriptions du présent C.C.T.P. Les C.C.T.P. des différents lots peuvent dans certains cas, être présentés en laissant le choix au maître d ouvrage entre les différentes solutions ou options. Ces choix du maître d ouvrage seront alors précisés sur l ordre de servie 1.02 Décomposition des travaux en lots Les travaux sont décomposés en 15 (quinze) lots, à savoir : (a) Lot n 1 : Gros œuvre Maçonnerie Plâtrerie Gros œuvre maçonnerie - Fondations Béton Béton armé Maçonnerie Planchers Dallages Enduits Pierres Canalisations enterrées Travaux préliminaires Tous travaux préalables aux travaux de construction Démolitions Terrassements Terrassements en grande masse et en puits et rigoles Dallages béton avec tous types de finition de surfaces Dallages en dalles de ciment, pierre, marbre, etc. (b) Lot n 2 : Couverture Étanchéité Étanchéité en produits bitumineux et en asphalte Étanchéité par membranes Bardages Couverture Couvertures en toutes natures Tous ouvrages de zinguerie (c) Lot n 3 : Charpente bois - Menuiseries bois et PVC Charpente en bois Charpentes traditionnelles Fermettes bois Menuiseries intérieures en bois Menuiseries extérieures en bois Menuiseries extérieures en PVC Menuiseries extérieures en bois-alu Fermetures Planchers en bois ou en panneaux dérivés du bois Portes de garages Bardages CCTP 7

8 (d) Lot n 4 : Serrurerie Métallerie Métallerie Bardages Clôtures métalliques Portes de garages (e) Lot n 5 : Plomberie Sanitaires Chauffage Chauffage central à eau chaude Plomberie Installations sanitaires (f) Lot n 6 : Électricité Courants faibles Électricité Courants faibles Chauffage électrique direct Ventilation mécanique contrôlée (g) Lot n 7 : Peinture Revêtements collés Peinture Tenture Peintures extérieures et intérieures Ravalement Réhabilitation isolation par l extérieur Revêtements muraux collés ou tendus Revêtements de sols minces Parquets collés (h) Lot n 8 : Vitrerie Miroiterie Tous types de vitres Tous types de miroiteries (i) Lot n 9 : Menuiseries métalliques Menuiseries métalliques en alliage léger Menuiseries métalliques en acier Portes de garages (j) Lot n 10 : Carrelages - Faïences Carrelage sur sols, murs et escaliers Faïences (k) Lot n 11 : Faux-Plafonds Tous types de faux-plafonds (l) Lot n 12 : Cloisons Plâtreries sur murs et cloisons Plafonds plaques de plâtre Cloisons de tous types et Isolations (m) Lot n 13 : Revêtements de sols collés Revêtements de sols minces CCTP 8

9 (n) Lot n 14 : Clôtures et portails Clôtures métalliques et portes de garages (o) Lot n 15 : Occultations Rideaux et stores 1.03 Rappel de la Réglementation Il est ici rappelé la réglementation essentielle applicable dans le domaine de la construction, à laquelle les entrepreneurs seront soumis. (a) Réglementations générales Réglementations générales applicables aux travaux L entrepreneur est toujours tenu de respecter dans l exécution de ses travaux ainsi que pour les installations et l organisation de chantier, toutes les lois et textes réglementaires dans la mesure où ils concernent ses travaux, dont notamment les suivants : Code Civile Code de la Construction et de l Habitation Code du Travail Règlement National d Urbanisme (R.N.U.) Règlement Sanitaire Départemental et/ou National Réglementation Sécurité Incendie Textes relatifs à la sécurité et à la protection de la santé sur les chantiers Réglementations acoustiques dont R.N.A. Législation concernant les conditions de travail et de l emploi de la main d œuvre Textes relatifs à la protection et à la sauvegarde de l environnement Textes concernant les déchets de chantier Textes concernant les travaux de désamiantage Règlements municipaux et/ou de police relatifs à la signalisation et à la sécurité de la circulation aux abords du chantier et tous autres textes réglementaires et législatifs ayant trait à la Construction, à l Urbanisme, à la Sécurité, etc. (b) Réglementations concernant la sécurité et la santé des ouvriers Sécurité et protection de la santé sur les chantiers Les chantiers sont soumis en matière de sécurité et de protection de la santé, aux dispositions législatives en vigueur à ce sujet. Sauf dans le cas d intervention d un seul entrepreneur sur toute la durée du chantier, un coordinateur interviendra. Les entrepreneurs seront contractuellement tenus de prendre toutes dispositions qui s imposent et de répondre à toutes les demandes du coordinateur concernant l intégration de la sécurité et l organisation de la coordination en matière de sécurité et de protection de la santé sur les chantiers. Tous les frais en découlant pour les entrepreneurs sont contractuellement réputés compris dans le montant de leurs marchés. CCTP 9

10 A ce sujet, il est rappelé l autorité du coordinateur sur le chantier. En cas de non-respect des règles définies au P.G.C.S.P.S. et des P.P.S.P.S. ne mettant pas en cause la vie d autrui, le coordinateur pourra mettre en demeure l entreprise de remédier aux manques constatés, copie sera transmise au maître d ouvrage et maître d œuvre. Dans le cas de non mise en conformité dans le délai énoncé ci-dessus, le coordinateur en informera le maître d ouvrage par écrit qui statuera sur l arrêt ou non de l entreprise. En cas de risque grave et immédiat, le coordinateur aura autorité, pour arrêter une entreprise si les règles de sécurité définies dans le P.G.C.S.P.S. mettant en cause directement la vie des ouvriers, des usagers de la route ou des riverains ne sont pas respectées. Le coordinateur disposera alors d un délai de 24 heures pour donner son feu vert de redémarrage des travaux après examen des mesures prises par l entreprise. Le maître d ouvrage, le maître d œuvre, les organismes associés (C.R.A.M., Inspecteur du Travail, O.P.B.T.P.) et le contrôle extérieur si nécessaire, seront tenus informés immédiatement, ainsi que le responsable de l entreprise par fax de tout arrêt des travaux précisant la date, l heure et les raisons de cet arrêt. Dans ces deux cas, une mention sera effectuée dans le registre journal. Sécurité des ouvriers lors des travaux de terrassements L entrepreneur doit prendre toutes dispositions pour respecter la réglementation à ce sujet : Décret n du 8 janvier 1965 Titre 4. Sécurité des ouvriers contre les chutes L entrepreneur doit prendre touts les dispositions nécessaires pour assurer dans tous les cas, la protection contre les chutes du personnel amené à travailler ou à circuler sur la toiture, conformément à la Réglementation en vigueur. Pour les toitures réalisées en matériaux fragiles notamment, l entrepreneur devra également prendre toutes dispositions pour garantir le personnel contre les chutes à travers la toiture, conformément à la Réglementation en vigueur. Protection des travailleurs contre les risques liés à l amiante Pour tous les travaux pouvant exposer les ouvriers à des risques d inhalation de poussières d amiante : flocages d amiante calorifugeage en amiante matériaux contenant de l amiante tels que ouvrages de couverture, bardages, tuyaux, gaines, etc. en fibrociment et autres faux-plafonds en plaques contenant de l amiante revêtements de sols en vinyl-amiante l entrepreneur doit prendre toutes dispositions pour respecter les réglementations en vigueur Réglementation Technique Les réglementations techniques qui régissent la plus grande partie des travaux, produits et procédés utilisés dans les travaux de bâtiment, sont les suivantes : Pour les travaux, produits et procédés traditionnels les documents techniques unifiés (D.T.U.) les normes les règles ou recommandations professionnelles CCTP 10

11 Pour les produits et procédés «non traditionnels» ou «innovants» non couverts par les réglementations ci-dessus : avis techniques agréments techniques européens procédure ATEx produits certifiés cahiers des charges de mise en œuvre établis par les fabricants procédure d avis de chantier Documents techniques D.T.U. C.C.T.G. D.T.U. : applicables aux marchés privés C.C.T.G. : D.T.U. approuvés par décret, pour les marchés publics L obligation contractuelle de respect de ces documents est systématique dans le marché. Dans le cadre du respect du Code des Marchés Publics, le respect des C.C.T.G. approuvés par décret est obligatoire. Pour les D.T.U. devenus Normes même non approuvées C.C.T.G. leur respect est obligatoire compte-tenu de leur statut de Norme. En ce qui concerne le C.C.S. Cahier des Clauses Spéciales aux marchés privés associés à un D.T.U., il n est pas applicable aux marchés publics, sauf dérogation expresse dans les documents particuliers du marché. Obligations par les assureurs du respect des D.T.U. L association française des assureurs construction AFAC, intégrée depuis le 22 mai 1996 dans l APSAD Assemblée plénière des Sociétés d assurances dommages, a défini qu étaient couverts dans le cadre du contrat de responsabilité décennale en risque normal, un ouvrage traditionnel réalisé par une entreprise qualifiée dans le cadre des spécifications des D.T.U. ou autres documents reconnus par l AFAC et maintenant l APSAD. (a) Normes Les normes françaises et les normes européennes qui y sont intégrés, lorsqu elles sont homologuées, ont été rendues applicables par décrets. (b) Règles ou recommandations professionnelles Certains organismes professionnels ont dicté des règles professionnelles ou des recommandations professionnelles, qui définissent et précisent, en l absence de D.T.U., les règles de l art et les modalités d exécution de leur domaine. Le respect de ces règles ou recommandations, sauf pour celles figurant sur la liste de l APSAD n a pas de caractère obligatoire, sauf mention expresse dans les documents particuliers du marché. (c) Avis technique Les matériaux, équipements ou procédés de construction nouveaux, non couverts par les D.U.T. et Normes, peuvent faire l objet de procédure d Avis technique, avec certificat de suivi et de marquage. Pour tous les matériaux, équipements ou procédés de construction faisant l objet d une procédure d Avis technique, les assureurs ne prennent en garantie que ceux titulaires de cet Avis technique. CCTP 11

12 Dans certains cas les assureurs peuvent en plus de l Avis technique, imposer des conditions particulières. Dans le cas de mise en œuvre de matériaux, équipements ou procédés de construction sous à Avis technique, l entrepreneur aura intérêt à prendre contact avec son assureur à ce sujet. L emploi de matériaux, procédés, éléments ou équipements nouveaux est subordonné, soit à un Avis technique, soit à un accord expressément constaté des parties. (d) Agréments techniques européens Même principes que pour les Avis techniques, et l entrepreneur devra également s assurer auprès de sa compagnie des conditions de prise en garantie. (e) Procédure ATEx Dans le cas d un matériau, équipement ou procédé de construction nouveau ne faisant pas l objet d une procédure d Avis technique, l obtention d un Avis technique exigé par les assureurs doit être demandé par l entrepreneur. Le délai d obtention de cet Avis technique étant très long, l entrepreneur pourra faire appel à une autre procédure dite procédure ATEx Application technique d expérimentation. Cette procédure ATEx aboutit dans un délai de l ordre de 2 mois à compter de la présentation du dossier auprès du C.S.T.B. (f) Produits certifiés De nombreux produits, matériaux et équipements sont titulaires de «certificats de qualification», ces produits, matériaux et équipements sont dits «certifiés». Ces produits certifiés comportent un marquage clairement visible avec le sigle correspondant NF CTB QUALIF CEKAL ACERFEU etc. ainsi que C.E. Ces marques de qualités sont exigées. Pour les organismes de contrôle technique et leurs assureurs, les certifications et justifications apportant les preuves que le produit est équivalent sont à la charge de l entrepreneur. (g) Autres obligations Le maître d ouvrage peut imposer à l entrepreneur d autres obligations, entre autres le respect du cahier des charges de mise en œuvre établi par le fabricant. Ce cahier des charges mise en œuvre établi par le fabricant doit être pour être applicable, accompagné d un rapport établi par un organisme agréé. Le respect de ce cahier des charges fait partie des prix du marché de l entrepreneur. (h) Procédure d urgence d agrément d un matériau ou procédé de construction nouveau, dite «Avis de chantier» S il s avère impératif de mettre en œuvre sur le chantier pour quelque raison un matériau ou procédé de construction nouveau non prévu à l origine, l entrepreneur doit engager une procédure d agrément pour obtenir un «Avis de chantier» qui peut être établi par un organisme de contrôle agréé. Les frais de cette procédure sont à la charge de l entrepreneur dans le cas où il est le responsable de cet impératif de remplacement de matériau ou de procédé de construction, dans le cas contraire, ils sont à la charge du maître d ouvrage. CCTP 12

13 1.05 Réglementation Technique Européenne (a) Directive concernant les «Produits de construction» Directive 89/106/CEE Produits de constructions transportés en France par le décret du n La Directive impose 6 exigences essentielles auxquelles doivent répondre les ouvrages dans lesquels ces «Produits de construction» sont incorporés : 1 résistance mécanique et stabilité 2 sécurité en cas d incendie 3 hygiène, santé et environnement 4 sécurité d utilisation 5 protection contre le bruit 6 économie d énergie et isolation thermique. (b) Règles «Eurocodes» Ces règles n ont pas pour le moment de statut de Normes françaises homologuées et ne sont pas Documents contractuels des présents marchés (sauf spécifications contraires dans le C.C.T.O. ci-après). (c) Circulaire du 15 octobre 1996 Cette circulaire présente les règles de constructions établies par le Comité de normalisation Européen. Ces règles sont applicables aux constructions pour lesquelles interviennent les services déconcentrés du ministère de l Equipement et du Logement. Cette circulaire est accompagnée d une recommandation de la Commission centrale des marchés aux maîtres d ouvrage public sur les conditions d utilisation de ces règles harmonisées de conception et de calcul qui sont destinées, à terme, à devenir des normes européennes définitives. En ce qui concerne l Eurocode 3, il énonce les nouvelles règles de calcul et de conception des structures de bâtiment en acier. Cet Eurocode 3 remplacera après son homologation définitive, les règles CM 66 Additif 80. Jusqu à cette homologation, les 2 réglementations sont applicables. (d) D.T.U. avec statut de Norme Dans un but d harmonisation européenne, et afin de pouvoir être reconnus par les autres États de la communauté européenne, les Documents techniques unifiés (D.T.U.) prennent progressivement le statut officiel de Normes. (e) Divers Chaque entrepreneur est contractuellement réputé parfaitement connaître les réglementations et les documents contractuels applicables aux travaux de son marché. En ce qui concerne les D.T.U. C.C.T.G., il faut entendre tous les fascicules, additifs, amendements, errata, modificatifs, etc. connus à la date du présent marché, sauf spécifications expresses différentes dans le C.C.A.P. (f) Ordre de préséance Dans le cas éventuel de divergence ou discordance implicite ou explicite entre les spécifications du C.C.T.P. et les clauses et prescriptions des D.T.U. et des Normes, il est précisé : CCTP 13

14 En ce qui concerne les D.T.U. ou Normes : pour toutes les prescriptions ayant trait aux matériaux, aux techniques de construction, aux règles en œuvre, à la coordination des travaux, aux règles de sécurité, etc ce sont les prescriptions des D.U.T. et des Normes qui prévaudront Pour toutes les clauses à caractère administratif et financier et autres dispositions qui pourraient avoir une influence sur les prix des ouvrages, ce sont les clauses du C.C.T.P. qui prévaudront Pour ce qui est des textes «Consistance des travaux» ou autres textes ayant le même objet, figurant dans les D.T.U., ce sont toujours les spécifications du C.C.T.P. qui prévaudront. ARTICLE II. CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES Le Cahier des Clauses Techniques Particulières (C.C.T.P.) est un document commun à tous les lots. Chacun des entrepreneurs participant à l opération est contractuellement réputé avoir parfaite connaissance de l ensemble des articles constituant le C.C.T.P. En tout état de cause, il est précisé que dans le cas éventuel de divergences implicites ou explicites, la décision sera du ressort du maître d œuvre Documents de référence contractuels (a) Obligations contractuelles Seront documents contractuels pour l exécution des présents marchés, tous les documents énumérés ci-dessous : Seront documents contractuels pour les présentes commandes : Tous les documents D.T.U. et les documents ayant valeur de D.T.U., qu ils fassent l objet d une Norme ou non, y compris ceux qui n ont pas fait l objet d un fascicule interministériel C.C.T.G. et ceci par dérogation du Code des Marchés Publics. Ces documents sont les suivantes : les Cahiers des Charges (C.C.) ou Cahiers des Clauses Techniques (C.C.T.) les règles de calcul les mémentos, Guides, Instructions, etc tous les autres documents ayant valeur de D.T.U. Les règles professionnelles, Cahiers des Charges, Prescriptions techniques ou Recommandations acceptées par l APSAD. Tous autres documents rendus obligatoires par les Assureurs pour la prise en garantie décennale des ouvrages Toutes les Normes NF concernant les ouvrages des présents marchés, qu elles soient homologuées ou seulement expérimentales. Les Cahiers des Clauses Spéciales (C.C.S.) des D.T.U. sont applicables uniquement aux marchés privés, et ne sont pas documents contractuels pour les marchés publics. En ce qui concerne toutefois les articles «Consistance des travaux» ou «Etendue des travaux» figurant dans les C.C.T.P. et faisant référence aux C.C.S., les textes de ces articles sont par dérogation, contractuels. CCTP 14

15 (b) Nature et qualité des matériaux et produits en général Les matériaux et produits devant être mis en œuvre dans les ouvrages devront impérativement répondre aux conditions et prescriptions ci-après. Matériaux et produits prévus dans les D.T.U. ou faisant l objet de Normes NF ou EN, ils devront répondre au minimum aux spécifications de ces documents. Matériaux et produits dits «non traditionnels» ou «innovants», non prévus dans les D.T.U. et ne faisant pas l objet de Normes NF ou EN, devront selon le cas : faire l objet d un «Avis techniques» ou d un «Agrément technique européen» être admis à la marque «NF» être titulaire d une «Certification» ou d un «Label» avoir reçu un «Avis de chantier» (Procédure d urgence) Dans le cas où la procédure l obtention de l Avis technique exigerait un délai trop long, l entrepreneur pourra faire appel à une procédure dite «procédure ATEX» (Appréciation technique d expérimentation) qui aboutit dans un délai de l ordre de 2 mois à compter de la date de présentation du dossier au C.S.T.B. A défaut, dans le cas où le délai d exécution contractuel ne permettrait pas le lancement de cette procédure, l entrepreneur pourra demander à ses Assureurs et au Bureau de Contrôle le cas échéant, l accord sur le matériau ou le produit concerné, en présentant toutes justifications apportant les épreuves d aptitude à l emploi et son équivalence. En tout état de cause, l entrepreneur ne pourra en aucun cas mettre en œuvre un matériau ou un produit qui ne serait pas pris en garantie par ses Assureurs Obligations des entreprises concernant le chantier (a) Installation de chantier L entreprise de Gros-œuvre, ou l entreprise principale le cas échéant, devra établir un plan d installations de chantier, en accord avec de toutes les entreprises intervenant sur le chantier et conforme aux dispositions du planning. Ce plan sera soumis à l approbation du maître d œuvre et du coordonnateur d Hygiène et Sécurité. Après approbation, les entreprises seront autorisées à procéder à l installation du chantier. (b) Emplacement de stockage Les emplacements de stockage seront disposés à un ou plusieurs endroits déterminés en accord avec le maître d œuvre et le C.H.S. (c) Barrières de chantier Éclairage L entreprise visée ci-dessus installera toutes les clôtures et protections nécessaires et assurera l éclairage du chantier et des palissades si nécessaire. Elle installera également tous les panneaux d interdiction d accès du chantier au public, signalisation, etc conformes aux règlements généraux de sécurité, en vigueur, tant administratifs, que particuliers, sans aucune clause limitative. Il est rappelé, d autre part, que chaque entreprise sera responsable de touts les infractions aux règlements de police. Elle devra fournir, poser et entretenir le panneau de chantier selon les indications du maître d œuvre. CCTP 15

16 (d) Sécurité sur le chantier Chaque entreprise est tenue, pour ce qui la concerne, d assurer l ordre et la propreté du chantier ainsi que la sécurité réglementaire, aussi bien vis-à-vis des tiers que du personnel travaillant sur le chantier. La zone de travaux devra être parfaitement signalisée et interdite au public. L entreprise prendra à cette fin toutes dispositions utiles (mise en place de platelage, garde-corps en bordure de fouilles, etc. ). (e) Nuisances de chantier Chaque entrepreneur devra prendre touts les dispositions pour réduire au maximum les nuisances de chantier, et respecter ainsi la Réglementation en vigueur à ce sujet. Ces nuisances concernent essentiellement : les bruits de chantier les poussières générées la gêne causée à la circulation des tiers aux abords du chantier les salissures des voies publiques (f) Traitement des déchets de chantier Les déchets de chantier devront être gérés et enlevés par les entreprises d une manière strictement conforme à la réglementation en vigueur à ce sujet. (g) Gardiennage du chantier En fonction de la situation, de l importance du chantier et éventuellement d autres considérations particulières, les entrepreneurs pourront décider de mettre en place un gardiennage du chantier. Les modalités, les horaires et le choix du gardien sont du ressort des entrepreneurs ou le maître d ouvrage imposera un gardiennage de chantier, selon ordre de service. Les modalités, les horaires et le choix du gardien seront à proposer au maître d ouvrage pour approbation. Les frais de gardiennage seront portés au compte prorata. (h) Réseaux existants Le maître d ouvrage remettra aux entrepreneurs à titre indicatif un plan des réseaux enterrés existants, dans la mesure où ce plan existe. Les entrepreneurs concernés devront procéder au contrôle de ce plan, et matérialiser sur le terrain des différents tracés. En l absence d un plan des réseaux enterrés, les entrepreneurs concernés seront tenus de prendre toutes dispositions pour connaître les réseaux enterrés, et leurs tracés par toutes méthodes de leur choix dont notamment la consultation des différents concessionnaires pouvant être consultés. Les entrepreneurs concernés établiront alors un plan de ces réseaux, et ils matérialiseront les différents tracés sur le terrain. Les entrepreneurs concernés prendront les précautions nécessaires pour qu aucun dommage ne soit causé aux installations des réseaux souterrains et aériens de toute nature. Ils devront prévenir par lettre recommandée, 15 jours au moins à l avance, les différents services ou compagnies intéressées du commencement des travaux afin de prendre les mesures en conséquence. Ils devront les informer immédiatement des dégradations ou accidents pouvant survenir à leurs ouvrages. CCTP 16

17 2.03 Responsabilité des entrepreneurs Chaque entrepreneur sera responsable pendant toute la durée du chantier, des dégâts qui pourraient survenir du fait des travaux aux bâtiments existants, aux propriétés voisines et aux tiers. Il devra ce fait faire procéder à tous les travaux de réparation, de réfection ou de nettoyage nécessaires dans le délai fixé par le maître d œuvre, qui, si ce délai n est pas respecté pourra les faire exécuter immédiatement aux frais de l entreprise responsable sans qu il en soit besoin de mise en demeure. Dans le cas où le responsable ne peut être connu, le maître d œuvre devra exécuter les travaux, et les frais seront portés au compte prorata Dégradations causées aux ouvrages finis Dès la constatation de dégradations causées aux ouvrages, l'entrepreneur signale au maître d'œuvre les nettoyages spéciaux, réfections, réparations ou remplacements de l'ouvrage ou partie d'ouvrage qui sont rendus nécessaires par des salissures profondes ou par des dégradations causées par les autres corps d'état travaillant sur le chantier. Les frais occasionnés à l'entrepreneur pour la remise en état sont récupérables par application des dispositions de l'article 11.2 de la Norme NF P et 3.1 de son annexe A dans le cas où le responsable des dégâts a été identifié, et de ladite norme dans le cas où des dégâts relèvent du compte prorata Tolérances dimensionnelles Les valeurs des tolérances dimensionnelles des ouvrages finis sont précisées dans les normes : Normes D.T.U./C.C.T.G. Règles professionnelles Les entrepreneurs devront pour leurs ouvrages, respecter strictement ces tolérances. Dans le cas de dépassement de ces tolérances dimensionnelles, le maître d ouvrage pourra refuser l ouvrage et exiger son remplacement Dépenses d intérêt commun compte prorata Les dépenses d intérêt commun et le compte prorata seront traités selon les dispositions du chapitre 12 du C.C.A.G. Travaux privés Norme NF P A défaut de dispositions similaires dans la Réglementation des Marchés Publics, ces Marchés seront traités selon le chapitre 12 de la Norme susvisée. Il est rappelé à ce sujet, les dispositions du chapitre 12 et les Annexes A B C et D du C.C.A.G. Norme NF P (a) Définition Lorsque plusieurs entrepreneurs ayant ou non un lien juridique entre eux, concourant à la réalisation d un même ouvrage, certains d entre eux sont amenés à exposer des dépenses dans l intérêt commun, ces dépenses sont, conformément à l article 6.12 couvertes par le prix du marché. CCTP 17

18 (b) Imputation Les dépenses d intérêt commun qui ne correspondent pas à des travaux ou prestations prévus au descriptif sont inscrites à un compte spécial du «compte prorata» géré et réglé comme il est dit ci-dessous. Ne constituent en aucun cas des dépenses d intérêt commun les fournitures ou ouvrages destinés a être reçus par le maître d ouvrage et qui auraient été omis dans les documents du marché. (c) Gestion et règlement du compte prorata Les modalités de gestion et de règlement du compte prorata sont fixées, en l absence de convention particulière, par l annexe C du présent Cahier des Clauses Administratives Générales. Si une convention particulière est conclue, copie de cette convention est adressée pour information au maître d œuvre et au maître d ouvrage, dans un délai de 15 jours à compter de sa conclusion, par la personne chargée de la gestion du compte prorata. Dans le mois qui suit la date limite de remise du mémoire définitif au maître d œuvre, la personne chargée de la tenue du compte prorata adresse à ce dernier une attestation faisant apparaître la situation de chaque entrepreneur vis à vis du compte prorata. Cette attestation, que le maître d œuvre joint au décompte définitif adressé au maître d ouvrage : déclare que l entrepreneur est en règle quant à ses obligations au titre du compte prorata indique la somme dont celui-ci est encore redevable à ce titre. (d) Convention établie par l O.G.B.T.P. L O.G.B.T.P. a établi en 1995 une «Convention pour l établissement, la gestion et le règlement du compte prorata». Les dispositions de cette convention ont été reprises pour l essentiel dans le C.C.A.G. Norme NF P susvisée. Les entrepreneurs pourront opter pour les dispositions de cette convention en place des dispositions du chapitre 12 du C.C.A.G. Norme NF P , sous réserves qu elles n entraînent aucune incidence financière supplémentaire pour le maître d ouvrage. ARTICLE III. SPECIFICATIONS COMMUNES A TOUS LES LOTS 3.01 Prestations à la charge des entreprises Dans le cadre de l exécution de leurs travaux, les entrepreneurs devront implicitement : toutes leurs installations de chantier la fourniture, transport et mise en œuvre de tous les matériaux, produits et composants de construction nécessaires à la réalisation parfaite et complète de tous les ouvrages de leur ordre de service l établissement des plans de réservation et des plans de chantier l établissement des plans d exécution tous les échafaudages, agrès, engins et dispositifs de levage (ou descente) nécessaires à la réalisation des travaux tous les percements, saignées, rebouchages, scellements, raccords, etc dans les conditions précisées aux documents contractuels CCTP 18

19 la fixation par tous les moyens de leurs ouvrages l enlèvement de tous les gravois de leurs travaux et les nettoyages après travaux la main d œuvre et les fournitures nécessaires pour toutes les reprises, finitions, vérifications, réglages, etc. de leurs ouvrages en fin de travaux et après réception la mise à jour ou l établissement de tous les plans «comme construit» pour être remis au maître de l ouvrage à la réception des travaux la remise de toutes les instructions et mode d emploi écrits, concernant le fonctionnement et l entretien des installations et équipements les indices consécutifs aux travaux en heures supplémentaires, heures de nuits, etc., nécessaires pour respecter les délais d exécution la quote-part de l entreprise dans les frais généraux du chantier et le compte prorata, le cas échéant et tous les autres frais et prestations même non rémunérés ci-dessus mais nécessaires à la réalisation parfaite et complète des travaux Connaissance des lieux Les entrepreneurs sont réputés par le fait d avoir remis leur offre : s être rendus sur les lieux où doivent être réalisés les travaux avoir pris parfaite connaissance de la nature et de l emplacement de ces lieux et des conditions générales et particulières qui y sont attachées avoir pris connaissance des possibilités d accès, d installations de chantier, de stockage, de matériaux, etc. des disponibilités en eau, en énergie électrique, etc. avoir pris tous renseignements concernant les éventuelles servitudes ou obligations. En résumé, les entrepreneurs sont réputés avoir pris parfaite connaissance des lieux et de toues les conditions pouvant, de quelque manière que ce soit, avoir une influence sur l exécution et les délais, ainsi que sur la qualité et les prix des ouvrages à réaliser. Aucun entrepreneur ne pourra donc arguer d ignorances quelconques à ce sujet pour prétendre à des suppléments de prix, ou à des prolongations de délais Démarches et autorisations Il appartiendra aux différents entrepreneurs d effectuer en temps utile, toutes démarches et toutes demandes auprès des services publics, concessionnaires ou autres, pour obtenir toutes autorisations, instructions, accords, etc nécessaires à la réalisation des travaux. Copies de toutes correspondances et autres documents relatifs à ces demandes et démarches, devront être transmises au maître de l ouvrage. CCTP 19

20 3.04 Liaisons entre les corps d état La liaison entre les différentes entreprises concourant à la réalisation des travaux, devra être parfaite et constante avant et pendant l exécution des travaux. Dans le cadre de cette liaison entre les entreprises : l entrepreneur de gros-œuvre prendra contact avec tous les autres corps d état afin d obtenir tous renseignements en ce qui concerne les ouvrages de finition et d équipements dont l exécution aura une incidence sur la réalisation des ses propres travaux chaque entrepreneur réclamera au maître d œuvre en temps voulu toutes les précisions utiles qu il jugera nécessaires à la bonne exécution des prestations chaque entrepreneur se mettra en rapport en temps voulu avec le ou les corps d état dont les travaux sont liés aux siens, afin d obtenir tous les renseignements qui lui sont nécessaires chaque entrepreneur devra travailler en bonne intelligence avec les autres entreprises intervenant sur le chantier, dans le cadre de la coordination de l ensemble Tous les entrepreneurs seront tenus de prendre toutes dispositions utiles pour assurer l exécution de leurs travaux en parfaite liaison avec ceux des autres corps d état. A aucun moment durant le chantier, un entrepreneur ne pourra se prévaloir d un manque de renseignements pour ne pas effectuer des prestations lui incombant ou ne pas fournir des renseignements ou des plans ou dessins nécessaires aux autres corps d état pour la poursuite de leurs travaux Traits de niveau Au fur et à mesure de l avancement de la construction, l entrepreneur de Gros-œuvre ou à défaut l entrepreneur des cloisons devra, à ses frais : porter à l extérieur sur les façades le niveau + 1,00 m. fini du premier niveau porter à l intérieur sur les murs et cloisons bruts et après l exécution des enduits, le niveau + 1,00 m fini au-dessus de tous les plancher et ce autant de fois qu il sera nécessaire et à tous les emplacements nécessaires aux autres corps d état. Il est bien spécifié que ces traits de niveau seront à tracer par l entrepreneur ci-dessus également après exécution des enduits plâtre ou enduits minces exécutés par d autres corps d état Travaux spéciaux Dans tous les cas où il est prévu dans le lot certains travaux spéciaux pour lesquels l entrepreneur titulaire du marché n a pas la qualification professionnelle, il sera exigé que les travaux concernés soient sous-traités à un entrepreneur spécialiste qualifié. Le choix du sous-traitant sera alors à soumettre au maître d ouvrage pour accord. CCTP 20

MINISTERE DE L AGRICULTURE, DE L AGROALIMENTAIRE ET DE LA FORET. BORDEAUX SCIENCES AGRO. 1, cours du général de Gaulle CS 40201.

MINISTERE DE L AGRICULTURE, DE L AGROALIMENTAIRE ET DE LA FORET. BORDEAUX SCIENCES AGRO. 1, cours du général de Gaulle CS 40201. MINISTERE DE L AGRICULTURE, DE L AGROALIMENTAIRE ET DE LA FORET. BORDEAUX SCIENCES AGRO 1, cours du général de Gaulle CS 40201 33175 Gradignan CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES Marché à procédure

Plus en détail

RENOVATION DES LOCAUX DU BATIMENT CITADELLE SIS 8, RUE DE LA CITADELLE A METZ

RENOVATION DES LOCAUX DU BATIMENT CITADELLE SIS 8, RUE DE LA CITADELLE A METZ MINISTERE DE L INTERIEUR, PREFECTURE DE LA MOSELLE DIRECTION DES RESSOURCES ET DES MOYENS MUTUALISES Bureau des Affaires Immobilières et du soutien 9, Place de la Préfecture 57034 METZ CEDEX Tél. 03.87.34.88.06

Plus en détail

CCTP 07.TVX.02 Page N 1

CCTP 07.TVX.02 Page N 1 CCTP 07.TVX.02 Page N 1 SOMMAIRE A EXPOSE GENERAL DE L OPERATION A.01 OPERATION Page : 3 A.02 INTERVENANTS Page : 3 A.03 DOCUMENTS REMIS Page : 3 B GENERALITES TOUS CORPS D ETAT B.01 OBJET DU C.C.T.P.

Plus en détail

LOT 04 PLOMBERIE SANITAIRES

LOT 04 PLOMBERIE SANITAIRES LOT 04 PLOMBERIE SANITAIRES page 1 1 CLAUSES ET PRESCRIPTIONS GENERALES 1.1 OBJET DE LA NOTICE Le présent CCTP concerne la description des travaux du lot PLOMBERIE SANITAIRES pour la construction des nouvelles

Plus en détail

DOSSIER DCE CCTP CLOISON AMMOVIBLE

DOSSIER DCE CCTP CLOISON AMMOVIBLE DOSSIER DCE CCTP CLOISON AMMOVIBLE LOT N 013 CLOISON AMMOVIBLE mardi 20 octobre 2009 1/6 1 GENERALITES 1 1 Prescriptions générales Les entreprises sont tenues de se reporter pour tout ce qui est liaisons

Plus en détail

«RÉFECTION DES PLOTS Salle MATISSE» C.C.T.P. (Cahier des Clauses Techniques Particulières) Lot n 1 Maçonnerie

«RÉFECTION DES PLOTS Salle MATISSE» C.C.T.P. (Cahier des Clauses Techniques Particulières) Lot n 1 Maçonnerie «RÉFECTION DES PLOTS Salle MATISSE» C.C.T.P. (Cahier des Clauses Techniques Particulières) Lot n 1 Maçonnerie Maître d ouvrage : Maître d œuvre : Marché : Objet : Mode de consultation : Personnes à contacter

Plus en détail

VILLE DE FEYZIN PÔLE LOGISTIQUE ET BÂTIMENTS CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (C.C.T.P.) TRAVAUX DE REFECTION D'ETANCHEITE

VILLE DE FEYZIN PÔLE LOGISTIQUE ET BÂTIMENTS CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (C.C.T.P.) TRAVAUX DE REFECTION D'ETANCHEITE Département du Rhône (69) VILLE DE FEYZIN PÔLE LOGISTIQUE ET BÂTIMENTS CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (C.C.T.P.) TRAVAUX DE REFECTION D'ETANCHEITE CENTRE DE LOISIRS 1 RUE DES BLEUETS Ville

Plus en détail

CNRS. CENBG HALL DE MONTAGE de GRADIGNAN (33) PRO LOT N 5 MENUISERIES SERRURERIE

CNRS. CENBG HALL DE MONTAGE de GRADIGNAN (33) PRO LOT N 5 MENUISERIES SERRURERIE Affaire n E2124 Page 1 CNRS HALL DE MONTAGE de GRADIGNAN (33) LOT N 5 MENUISERIES SERRURERIE A 07/2010 Emission originale BL BL INDICE DATE OBJET REDIGE VERIFIE JJ/MM/AA REVISIONS DU DOCUMENT Affaire n

Plus en détail

RENOVATION DE LOCAUX CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES. Cahier des charges techniques Rénovation de locaux Services techniques - Page 1

RENOVATION DE LOCAUX CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES. Cahier des charges techniques Rénovation de locaux Services techniques - Page 1 RENOVATION DE LOCAUX CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES Cahier des charges techniques Rénovation de locaux Services techniques - Page 1 SOMMAIRE 1 - CLAUSES COMMUNES A TOUS LES LOTS P. 3 1.1 DEFINITION

Plus en détail

VILLE DE VITTEL. Services Techniques municipaux. Ascenseur Piscine - Thermes de Vittel * * * * * * * * * * * * * * LOT 1

VILLE DE VITTEL. Services Techniques municipaux. Ascenseur Piscine - Thermes de Vittel * * * * * * * * * * * * * * LOT 1 VILLE DE VITTEL Services Techniques municipaux Ascenseur Piscine - Thermes de Vittel * * * * * * * * * * * * * * LOT 1 Remplacement Ascenseur Piscine Thermes de Vittel CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES

Plus en détail

VILLE DE FEYZIN ( Rhône ) Réfection d'un réseau d'évacuation d'eau usée. Place René LESCOT

VILLE DE FEYZIN ( Rhône ) Réfection d'un réseau d'évacuation d'eau usée. Place René LESCOT VILLE DE FEYZIN ( Rhône ) MAITRE D'OUVRAGE VILLE DE FEYZIN Réfection d'un réseau d'évacuation d'eau usée Place René LESCOT CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUE PARTICULIERES (C.C.T.P) SOMMAIRE 1 OBJET DU MARCHE...3

Plus en détail

Cahier des Clauses Administratives Particulières C.C.A.P. Marché de travaux RENOVATION DE LA BIBLIOTHEQUE DE CASTELNAU-DE-MEDOC

Cahier des Clauses Administratives Particulières C.C.A.P. Marché de travaux RENOVATION DE LA BIBLIOTHEQUE DE CASTELNAU-DE-MEDOC Cahier des Clauses Administratives Particulières C.C.A.P. PROCEDURE ADAPTEE (Articles 28 et 40 II du Code des Marchés Publics) Marché de travaux RENOVATION DE LA BIBLIOTHEQUE DE CASTELNAU-DE-MEDOC Pouvoir

Plus en détail

DOSSIER DE CONSULTATION DES ENTREPRISES

DOSSIER DE CONSULTATION DES ENTREPRISES Place Jean Marie Danel 80370 BERNAVILLE DOSSIER DE CONSULTATION DES ENTREPRISES CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES LOT n 04: SERRURERIE MAITRISE d ŒUVRE Antoine MAUGNARD Architecte 11 Avenue de

Plus en détail

VILLE DE SAINT GALMIER (42) CONSTRUCTION D UN PLAFOND DE SECURITE ANTI CHUTES ET ANTI-GOUTTES LOCAL DE VERRERIE ARTISANALE

VILLE DE SAINT GALMIER (42) CONSTRUCTION D UN PLAFOND DE SECURITE ANTI CHUTES ET ANTI-GOUTTES LOCAL DE VERRERIE ARTISANALE VILLE DE SAINT GALMIER (42) CONSTRUCTION D UN PLAFOND DE SECURITE ANTI CHUTES ET ANTI-GOUTTES LOCAL DE VERRERIE ARTISANALE LOT UNIQUE : SERRURERIE / METALLERIE Cahier des Clauses Techniques Particulières

Plus en détail

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIÈRES

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIÈRES MARCHE DE TRAVAUX CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIÈRES OBJET : Aménagement des locaux de la pharmacie du Centre Hospitalier Bélair Établi en application du Code des Marchés Publics CCTP - page 1

Plus en détail

MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX Procédure ADAPTEE CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES C.C.T.P. MAIRIE - BOESCHEPE (59299) (DEPARTEMENT DU NORD)

MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX Procédure ADAPTEE CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES C.C.T.P. MAIRIE - BOESCHEPE (59299) (DEPARTEMENT DU NORD) MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX Procédure ADAPTEE CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES C.C.T.P. Maître de l Ouvrage : MAIRIE - BOESCHEPE (59299) (DEPARTEMENT DU NORD) Objet du marché : RENOVATION D UN

Plus en détail

I LA PROFESSION. - Le nombre d entreprises de couverture est d environ 10 000, le nombre de salariés employés est d environ 30 000.

I LA PROFESSION. - Le nombre d entreprises de couverture est d environ 10 000, le nombre de salariés employés est d environ 30 000. Réferentiel des activités professionnelles INTRODUCTION I LA PROFESSION La couverture et les techniques du toit consistent à assurer l étanchéité des toitures (mettre hors d eau les différentes formes

Plus en détail

MARNE REIMS PALAIS DU TAU

MARNE REIMS PALAIS DU TAU CENTRE DES MONUMENTS NATIONAUX DIRECTION REGIONALE DES AFFAIRES CULTURELLES DE CHAMPAGNE-ARDENNE, Maître d'ouvrage délégué CONSERVATION REGIONALE DES MONUMENTS HISTORIQUES 3, FAUBOURG SAINT-ANTOINE 51

Plus en détail

MARCHÉ PUBLIC À PROCÉDURE ADAPTÉE. Cahier des Clauses Techniques Particulières (C.C.T.P.)

MARCHÉ PUBLIC À PROCÉDURE ADAPTÉE. Cahier des Clauses Techniques Particulières (C.C.T.P.) MARCHÉ PUBLIC À PROCÉDURE ADAPTÉE N 2015 07 Ville de Bergues Cahier des Clauses Techniques Particulières (C.C.T.P.) Pouvoir adjudicateur Ville de Bergues, Hôtel de ville - Place de la République 59380

Plus en détail

C R E S C E N D O. 102 rue Amelot 75011 Paris. Aménagement d une crèche de 80 berceaux dans un bâtiment existant 8 rue de Bellevue 75019 Paris

C R E S C E N D O. 102 rue Amelot 75011 Paris. Aménagement d une crèche de 80 berceaux dans un bâtiment existant 8 rue de Bellevue 75019 Paris C R E S C E N D O 102 rue Amelot 75011 Paris Aménagement d une crèche de 80 berceaux dans un bâtiment existant 8 rue de Bellevue 75019 Paris CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (C.C.T.P.) LOT 01

Plus en détail

COMMUNE DE MONTAMISE CONSTRUCTION D UN DAB POUR LE CREDIT AGRICOLE A MONTAMISE

COMMUNE DE MONTAMISE CONSTRUCTION D UN DAB POUR LE CREDIT AGRICOLE A MONTAMISE COMMUNE DE MONTAMISE CONSTRUCTION D UN DAB POUR LE CREDIT AGRICOLE A MONTAMISE SOUMISSION - MARCHE POUR TRAVAUX PUBLICS ENTRE D'UNE PART : La COMMUNE DE MONTAMISE 11, Place de la Mairie 86360 MONTAMISE,

Plus en détail

Cahier des Clauses Techniques Particulières

Cahier des Clauses Techniques Particulières MARCHES PUBLICS DE TRAVAUX Ville de Noisy-le-Sec Direction des Finances et le la Commande Publique Service des Marchés Publics Place du Maréchal Foch 93134 NOISY-LE-SEC Cedex Tél: 01 49 42 66 00 INSTALLATION

Plus en détail

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (C.C.T.P)

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (C.C.T.P) CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (C.C.T.P) Marché privé de travaux - pièce n 3 Maître de l ouvrage : Fonds Calédonien de l Habitat Objet du marché : RESTRUCTURATION DE 103 LOGEMENTS «Rivière

Plus en détail

Un pavillon se compose de murs et d'un toit qui peuvent être réalisés de différentes façons suivant le budget donné :

Un pavillon se compose de murs et d'un toit qui peuvent être réalisés de différentes façons suivant le budget donné : Un pavillon se compose de murs et d'un toit qui peuvent être réalisés de différentes façons suivant le budget donné : l'assemblage de parpaings le moulage dans un coffrage donnant une forme circulaire

Plus en détail

EXTENSION DE L ECOLE CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES LOT N 6. Serrurerie

EXTENSION DE L ECOLE CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES LOT N 6. Serrurerie EXTENSION DE L ECOLE CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES LOT N 6 Serrurerie JEAN-YVES IMBERT ARCHITECTE D.P.L.G. INNOPARC - AVENUE MARC SEGUIN BP 434 07 004 PRIVAS TELEPHONE 04-75-65-82-72 e mail

Plus en détail

Cahier des charges pour la réhabilitation électrique dans les classes de l école SALENGRO

Cahier des charges pour la réhabilitation électrique dans les classes de l école SALENGRO Cahier des charges pour la réhabilitation électrique dans les classes de l école SALENGRO Le présent marché a pour objet la réhabilitation électrique. Une précédente consultation inclus les travaux peintures

Plus en détail

LOT N 16B AMENAGEMENT CUISINE & SALLE D'EAU

LOT N 16B AMENAGEMENT CUISINE & SALLE D'EAU LOT N 16B AMENAGEMENT CUISINE & SALLE D'EAU 1 - PRESCRIPTIONS GENERALES 1.1 - CONSISTANCE DES TRAVAUX Le présent lot a pour objet l'exécution des travaux suivants : - Fourniture et pose d éviers 2 bacs

Plus en détail

PRESTATIONS DE NETTOYAGE DES LOCAUX, NETTOYAGE DES VITRES, FOURNITURES de PRODUITS CONSOMMABLES et ADAPTES

PRESTATIONS DE NETTOYAGE DES LOCAUX, NETTOYAGE DES VITRES, FOURNITURES de PRODUITS CONSOMMABLES et ADAPTES CUFR JF CHAMPOLLION Place de Verdun 81000 ALBI CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES C.C.A.P MARCHE DE SERVICE 2012 N 101-2012 PRESTATIONS DE NETTOYAGE DES LOCAUX, NETTOYAGE DES VITRES, FOURNITURES

Plus en détail

LOT N 2 - MENUISERIES EXTERIEURES INTERIEURES et FAUX PLAFONDS

LOT N 2 - MENUISERIES EXTERIEURES INTERIEURES et FAUX PLAFONDS LOT N 2 - MENUISERIES EXTERIEURES INTERIEURES et FAUX PLAFONDS 4.A. OBJET DES TRAVAUX Les travaux prévus au présent lot concernent tous les ouvrages de Menuiseries extérieures, intérieures et de faux plafonds,

Plus en détail

MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX Selon la procédure adaptée CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES CCTP

MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX Selon la procédure adaptée CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES CCTP Mairie de BRAILLANS 9 rue de la mairie 25640 BRAILLANS 03 81 57 93 30 Email : mairie.braillans@orange.fr MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX Selon la procédure adaptée CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES

Plus en détail

Réhabilitation de la Maison Colette et Annexe. DEVIS DESCRIPTIF et QUANTITATIF. des TRAVAUX (CCTP & DPGF)

Réhabilitation de la Maison Colette et Annexe. DEVIS DESCRIPTIF et QUANTITATIF. des TRAVAUX (CCTP & DPGF) Maître d Ouvrage LEGTA de MANCY 410, Montée Gauthier Villars 39015 LONS LE SAUNIER Réhabilitation de la Maison Colette et Annexe DEVIS DESCRIPTIF et QUANTITATIF des TRAVAUX (CCTP & DPGF) LOT N 5 REVETEMEMENTS

Plus en détail

MARCHES DE TRAVAUX TRAVAUX DE REFECTION DE L'INFRASTRUCTURE INFORMATIQUE ET ELECTRIQUE DE L'AGESSA. Cahier des Clauses Administratives Particulières

MARCHES DE TRAVAUX TRAVAUX DE REFECTION DE L'INFRASTRUCTURE INFORMATIQUE ET ELECTRIQUE DE L'AGESSA. Cahier des Clauses Administratives Particulières MARCHES DE TRAVAUX TRAVAUX DE REFECTION DE L'INFRASTRUCTURE INFORMATIQUE ET ELECTRIQUE DE L'AGESSA Cahier des Clauses Administratives Particulières Page 1 sur 10 «TMPNOMRED» CAHIER DES CLAUSES ADMINISTRATIVES

Plus en détail

LOT N 03 SERRURERIE SOMMAIRE

LOT N 03 SERRURERIE SOMMAIRE CONSEIL GENERAL de la SOMME Transfert de l imprimerie située au 40 rue de la République vers le 10 rue des Louvels 80000 AMIENS 3.1 LOT N 03 SERRURERIE SOMMAIRE 3.1 ETENDUE DES TRAVAUX REGLEMENTATIONS

Plus en détail

C.C.T.P. CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES

C.C.T.P. CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES M A I T RE D O U V R A G E VILLE DE BAYON EGLISE DE BAYON Consolidation & entretien C.C.T.P. CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES LOT 03 SERURRERIE JANVIER 2013 ATELIER PATRIMOINE & PAYSAGE Sarl

Plus en détail

>I Maçonnerie I ESCALIERS MAISON INDIVIDUELLE

>I Maçonnerie I ESCALIERS MAISON INDIVIDUELLE ESCALIERS >I Maçonnerie I Sommaire Terminologie Textes de référence Mise en œuvre Conception Finition Produits Cahier des Clauses Techniques Particulières Terminologie Ouvrage de circulation verticale

Plus en détail

Lot n 6 - DOUBLAGES / CLOISONS SECHES / FAUX PLAFONDS

Lot n 6 - DOUBLAGES / CLOISONS SECHES / FAUX PLAFONDS Lot n 6 - DOUBLAGES / CLOISONS SECHES / FAUX PLAFONDS 6.1 PRESCRIPTIONS TECHNIQUES PARTICULIERES 6.1.1 Généralités Les présentes prescriptions techniques particulières au lot doublages-cloisons sèches,

Plus en détail

DEMANDE D'ASSURANCE. Dommages Ouvrage CNR Tous Risques Chantier RC Maître d'ouvrage

DEMANDE D'ASSURANCE. Dommages Ouvrage CNR Tous Risques Chantier RC Maître d'ouvrage DEMANDE D'ASSURANCE Dommages Ouvrage CNR Tous Risques Chantier RC Maître d'ouvrage L'attention du demandeur est attirée sur l'intérêt qu'il a à remplir le présent document de façon complète et précise

Plus en détail

«RGE» travaux Liste des qualifications et certifications par domaine de travaux 16/01/2014

«RGE» travaux Liste des qualifications et certifications par domaine de travaux 16/01/2014 «RGE» travaux Liste des qualifications et certifications par domaine de travaux 16/01/2014 Ce document présente la liste des qualifications et certifications «RGE» classées par domaine de travaux liés

Plus en détail

CAHIER DES CLAUSES ADMINISTRATIVES PARTICULIERES (C.C.A.P.) RENOVATION PLOMBERIE/SANITAIRE/CHAUFFAGE DES BATIMENTS COUR VAUTHIER.

CAHIER DES CLAUSES ADMINISTRATIVES PARTICULIERES (C.C.A.P.) RENOVATION PLOMBERIE/SANITAIRE/CHAUFFAGE DES BATIMENTS COUR VAUTHIER. CAHIER DES CLAUSES ADMINISTRATIVES PARTICULIERES (C.C.A.P.) RENOVATION PLOMBERIE/SANITAIRE/CHAUFFAGE DES BATIMENTS COUR VAUTHIER. PERSONNE PUBLIQUE : MAIRIE D HAILLICOURT OBJET DU MARCHE : Rénovation Plomberie/Sanitaire/Chauffage

Plus en détail

Travaux de rénovation partielle de bureaux et de laboratoires

Travaux de rénovation partielle de bureaux et de laboratoires Travaux de rénovation partielle de bureaux et de laboratoires Centre de recherche Saint Antoine UMR-S 893 Site de l Hôpital Saint Antoine Bâtiment Inserm Raoul KOURILSKY 6 ème étage Equipe 13 Alex DUVAL

Plus en détail

«RGE» travaux Liste des qualifications et certifications par domaine de travaux. Date d édition : Janvier 2014

«RGE» travaux Liste des qualifications et certifications par domaine de travaux. Date d édition : Janvier 2014 «RGE» travaux Liste des qualifications et certifications par domaine de travaux Date d édition : Janvier 2014 Ce document présente la liste des qualifications et certifications«rge» classées par domaine

Plus en détail

Questionnaire. Date d effet souhaitée : Nom de l entreprise à assurer : Nom et prénom du gérant : Adresse de l entreprise : Tél.

Questionnaire. Date d effet souhaitée : Nom de l entreprise à assurer : Nom et prénom du gérant : Adresse de l entreprise : Tél. Questionnaire Questionnaire RC & DECENNALE Merci de bien vouloir nous retourner le questionnaire dûment complété et signé par: mail : contact@assurei.fr fax : 05.35.54.12.03 ou par courrier. Date d effet

Plus en détail

>I Maçonnerie I Escaliers

>I Maçonnerie I Escaliers ESCALIERS >I Maçonnerie I Sommaire Terminologie Textes de référence Mise en œuvre Conception Finition Produits Cahier des Clauses Techniques Particulières g Terminologie n Ouvrage de circulation verticale

Plus en détail

MARCHE A PROCEDURE ADAPTEE

MARCHE A PROCEDURE ADAPTEE MARCHE A PROCEDURE ADAPTEE Pouvoir adjudicateur : Centre Hospitalier de Béziers 2 rue Valentin Haüy BP 740 34525 BEZIERS Libellé de la consultation* : SITE MONTIMARAN SERVICE RADIOLOGIE (objet du marché)

Plus en détail

Rénovation du bâtiment communal 17 rue de Lyon à Fegersheim REGLEMENT DE LA CONSULTATION (R.C.)

Rénovation du bâtiment communal 17 rue de Lyon à Fegersheim REGLEMENT DE LA CONSULTATION (R.C.) Rénovation du bâtiment communal 17 rue de Lyon à Fegersheim REGLEMENT DE LA CONSULTATION (R.C.) Pouvoirs adjudicateurs : COMMUNE DE FEGERSHEIM et HABITATION MODERNE représentée dans la présente consultation

Plus en détail

Aménagement d'un point Multi-services

Aménagement d'un point Multi-services 1 MAITRE D'OUVRAGE VILLE DE FEYZIN Aménagement d'un point Multi-services (marché n 10.054 T) CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUE PARTICULIERES (C.C.T.P) LOT N 2 SERRURERIE 2 SOMMAIRE 1 OBJET DU MARCHE... 3 1.1

Plus en détail

Impôts 2015. TVA à 5,5% ou 10% - Travaux dans les logements de plus de 2 ans. particuliers. professionnels du bâtiment

Impôts 2015. TVA à 5,5% ou 10% - Travaux dans les logements de plus de 2 ans. particuliers. professionnels du bâtiment Impôts 2015 TVA à 5,5% ou 10% - Travaux dans les logements de plus de 2 ans particuliers professionnels du bâtiment travaux relevant des taux réduits attestation Les principaux taux de TVA depuis le 1er

Plus en détail

069. TRAVAUX D'ASCENSEURS ET D'INSTALLATIONS DE LEVAGE

069. TRAVAUX D'ASCENSEURS ET D'INSTALLATIONS DE LEVAGE 069. TRAVAUX D'ASCENSEURS ET D'INSTALLATIONS DE LEVAGE Centre de Ressources des Technologies de l'information pour le Bâtiment 069.1. Clauses techniques générales 069.2. Clauses techniques particulières

Plus en détail

Règlement de Consultation

Règlement de Consultation Règlement de Consultation Marrché de Trravaux CONSTRUCTION D UNE SALLE DE TYPE ZENITH A AMIENS Maître d Ouvrage Communauté d Agglomération Amiens Métropole Hôtel de Ville 80 000 Amiens Lott 99 SERRURERIE

Plus en détail

DESCRIPTIF SOMMAIRE DES TRAVAUX

DESCRIPTIF SOMMAIRE DES TRAVAUX LYCÉE LYCÉE GÉNÉRAL TECHNOLOGIQUE G ÉNÉRAL TECHNOLOGIQUE PIERRE BROSSOLETTE 161 cours Émile Zola - 69628 VILLEURBANNE Cedex CRÉATION DE LOCAUX DE STOCKAGE ANCIEN SANITAIRES DESCRIPTIF SOMMAIRE DES TRAVAUX

Plus en détail

TRAVAUX D AMENAGEMENT Trottoirs rue Jules Guesde Impasse rue Jean Jaurès

TRAVAUX D AMENAGEMENT Trottoirs rue Jules Guesde Impasse rue Jean Jaurès COMMUNE de LABEUVRIERE TRAVAUX D AMENAGEMENT Trottoirs rue Jules Guesde Impasse rue Jean Jaurès CAHIER des CLAUSES ADMINISTRATIVES et PARTICULIERES (CCAP et CCP) Date et heure limites de réception de l

Plus en détail

Clause assurance des conventions de Maîtrise d œuvre > 15 M HT

Clause assurance des conventions de Maîtrise d œuvre > 15 M HT Clause assurance des conventions de Maîtrise d œuvre > 15 M HT Article 00 Assurances. Dans la mesure où les garanties préconisées ou souscrites par le Maître de l ouvrage, sont accordées selon des clauses

Plus en détail

«RGE» travaux Liste des qualifications, certifications et parcours de formation par domaine de travaux. Date d édition : 1 septembre 2014

«RGE» travaux Liste des qualifications, certifications et parcours de formation par domaine de travaux. Date d édition : 1 septembre 2014 «RGE» travaux Liste des qualifications, certifications et parcours de formation par domaine de travaux Ce document présente : Date d édition : 1 septembre 2014 Les qualifications et certifications «RGE»

Plus en détail

Attention, la visite du site est obligatoire L absence de remise d un certificat de visite entraînera la non-conformité de l offre remise

Attention, la visite du site est obligatoire L absence de remise d un certificat de visite entraînera la non-conformité de l offre remise MARCHES PUBLICS DE TRAVAUX VILLE DE GUJAN-MESTRAS Direction Générale des Services Service Achats Marchés Place du Général De GAULLE 33470 GUJAN MESTRAS Tél: 05 57 52 57 52 Fax: 05 57 52 57 50 TRAVAUX DE

Plus en détail

Dossier de Consultation des Entreprises

Dossier de Consultation des Entreprises CCTP LOT 09 : PLATRERIE ISOLATION Dossier de Consultation des Entreprises AVRIL 2009 MODIFICATION JUILLET 2009 09-007.PRO.CCTP.24.04.2009 Plâtrerie - Isolation - 1 / 12 9 LOT 09 PLATRERIE ISOLATION 9.1

Plus en détail

LOT 02 MENUISERIES EXTERIEURES SERRURERIE

LOT 02 MENUISERIES EXTERIEURES SERRURERIE LOT 02 MENUISERIES EXTERIEURES SERRURERIE page 1 1. CLAUSES ET PRESCRIPTIONS GENERALES 1.1. OBJET DE LA NOTICE La présente notice CCTP concerne la description des travaux du lot MENUISERIES EXTERIEURES

Plus en détail

COMMUNE de SAINT-ROCH MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX. Passé selon une procédure adaptée en application des articles 26 et 28

COMMUNE de SAINT-ROCH MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX. Passé selon une procédure adaptée en application des articles 26 et 28 COMMUNE de SAINT-ROCH MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX Passé selon une procédure adaptée en application des articles 26 et 28 Du Code des Marchés Publics CAHIER DES CHARGES TECHNIQUES PARTICULIERES C.C.T.P FOURNITURE

Plus en détail

Plancher chauffant avec revêtement de sol

Plancher chauffant avec revêtement de sol Équipements E.2 1/6 Plancher chauffant avec revêtement de sol Domaine d application Cette fiche vise à établir les principales interfaces au niveau des planchers chauffants, à eau chaude ou électriques,

Plus en détail

Toitures et charpentes

Toitures et charpentes Toitures et charpentes 1/7 Toiture-terrasse Domaine d application Cette fiche vise à établir les principales interfaces au niveau des toitures-terrasses, accessibles ou non. Les ouvrages considérés sont

Plus en détail

MARNE REIMS PALAIS DU TAU

MARNE REIMS PALAIS DU TAU CENTRE DES MONUMENTS NATIONAUX DIRECTION REGIONALE DES AFFAIRES CULTURELLES DE CHAMPAGNE-ARDENNE, Maître d'ouvrage délégué CONSERVATION REGIONALE DES MONUMENTS HISTORIQUES 3, FAUBOURG SAINT-ANTOINE 51

Plus en détail

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (CCTP)

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (CCTP) ECOLE SUPERIEURE DE PHYSIQUE ET CHIMIE INDUSTRIELLES DE LA VILLE DE PARIS Service des Travaux, de la maintenance et de la Logistique (STML) CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (CCTP) Personne publique

Plus en détail

C.C.T.P./ PRO LOT N 15 APPAREIL ELEVATEUR

C.C.T.P./ PRO LOT N 15 APPAREIL ELEVATEUR REHABILITATION DU BATIMENT 33 SITE DE LA GAILLARDE VILLE DE MONTPELLIER C.C.T.P./ PRO LOT N 15 APPAREIL ELEVATEUR ZAC de Tournezy 23 rue Nelson Mandela 34070 Montpellier Tél. 04.99.52.81.40 Fax. 04.99.52.81.49

Plus en détail

Actualisation de la formation spécifique de coordonnateur SPS suivant l arrêté du 26 décembre 2012

Actualisation de la formation spécifique de coordonnateur SPS suivant l arrêté du 26 décembre 2012 Actualisation de la formation spécifique de coordonnateur SPS suivant l arrêté du 26 décembre 2012 Tout coordonnateur SPS titulaire d une attestation de formation initiale. La réglementation : - les nouveaux

Plus en détail

C.C.T.P. LOT N 06 - PEINTURES EXTERIEURES ET INTERIEURES REVETEMENTS SOLS PLASTIQUES. L Entrepreneur : Le Maître d'ouvrage : Le Maître d'oeuvre :

C.C.T.P. LOT N 06 - PEINTURES EXTERIEURES ET INTERIEURES REVETEMENTS SOLS PLASTIQUES. L Entrepreneur : Le Maître d'ouvrage : Le Maître d'oeuvre : DEPARTEMENT DE LA HAUTE-GARONNE COMMUNE DE SAINT-JORY PROJET D'AMENAGEMENT D'UN CENTRE SOCIAL DANS UN BATIMENT EXISTANT C.C.T.P. vvv LOT N 06 - PEINTURES EXTERIEURES ET INTERIEURES REVETEMENTS SOLS PLASTIQUES

Plus en détail

ANNEXE. Table des activités. C:\Users\Maxime\Desktop\table nomenclature activites012011.doc

ANNEXE. Table des activités. C:\Users\Maxime\Desktop\table nomenclature activites012011.doc ANNEXE Table des activités NOMENCLATURE DES ASSUREURS POUR LES ACTIVITES BTP ACTIVITES DEFINITIONS Préparation et aménagement du site 1. Démolition Démolition d ouvrages par des moyens manuels ou mécaniques

Plus en détail

Isoler les gaines techniques

Isoler les gaines techniques ROCKplak - rockcalm est un complexe isolé en laine de roche mono densité rigide collé à 2 parements en plaque de plâtre 12,5 mm hydrofugé à bords amincis. ROCKCALM est un panneau de laine de roche mono

Plus en détail

LOT N 7: ESCALIER EXTERIEUR

LOT N 7: ESCALIER EXTERIEUR MISE EN CONFORMITE ACCESSIBILITE DU PARKING, DU BATIMENT D ACCUEIL & AMENAGEMENT DES SANITAIRES BATIMENT D ACCUEIL DES PUNTAS 65 110 CAUTERETS MAÎTRE D'OUVRAGE SEM DU PONT D Espagne MAIRIE DE CAUTERETS

Plus en détail

Avril 2013 Page 1 sur 11 Commune de Brou sur Chantereine

Avril 2013 Page 1 sur 11 Commune de Brou sur Chantereine Accusé de réception Ministère de l intérieur 68488330 Acte Certifié exécutoire Envoi Préfecture : 03/07/2013 Réception Préfet : 03/07/2013 Publication RAAD : 03/07/2013 MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX MARCHE

Plus en détail

Commune de MIOS. Marché n 11/2013. RENOVATION D UN BATIMENT COMMUNAL En salle polyvalente REGLEMENT DE LA CONSULTATION

Commune de MIOS. Marché n 11/2013. RENOVATION D UN BATIMENT COMMUNAL En salle polyvalente REGLEMENT DE LA CONSULTATION Commune de MIOS Marché n 11/2013 RENOVATION D UN BATIMENT COMMUNAL En salle polyvalente REGLEMENT DE LA CONSULTATION La procédure de consultation utilisée est la suivante : Procédure adaptée en application

Plus en détail

L HABITAT. Technologie 5ème

L HABITAT. Technologie 5ème L HABITAT LES FONCTIONS CLORE: air, eau RESISTER: poids propre, charges d exploitation, charges climatiques (neige, vent) ISOLER: thermique, acoustique CHAUFFER l hiver RAFFRAICHIR l été PROCURER: hygiène,

Plus en détail

ASSURE 1- NATURE DE L ENTREPRISE : EURL SARL SA ETS ENTREPRISE MR AUTRE NOM DE L ENTREPRISE : NOM ET PRENOM DU GERANT :

ASSURE 1- NATURE DE L ENTREPRISE : EURL SARL SA ETS ENTREPRISE MR AUTRE NOM DE L ENTREPRISE : NOM ET PRENOM DU GERANT : Proposition d Assurance Responsabilité Civile et décennale des Entreprises de Construction A retourner par Fax au 04 37 24 52 79 ou par mail à narjisse.boughanemi@entrepreneursdelacite.org Tél : 04 37

Plus en détail

DEMANDE D'ETUDE PROGRAMME D'ASSURANCE DECENNALE ET R.C. PROFESSIONNELLE ENTREPRISE DU BATIMENT IDENTITE DU PROPOSANT

DEMANDE D'ETUDE PROGRAMME D'ASSURANCE DECENNALE ET R.C. PROFESSIONNELLE ENTREPRISE DU BATIMENT IDENTITE DU PROPOSANT : 04.93.80.71.98 DEMANDE D'ETUDE PROGRAMME D'ASSURANCE DECENNALE ET R.C. PROFESSIONNELLE ENTREPRISE DU BATIMENT IDENTITE DU PROPOSANT S.A.R.L. [ ] Ent individuelle [ ] Société Anonyme [ ] Nom ou dénomination

Plus en détail

QUESTIONNAIRE ASSURANCE RESPONSABILITE CIVILE DECENNALE

QUESTIONNAIRE ASSURANCE RESPONSABILITE CIVILE DECENNALE QUESTIONNAIRE ASSURANCE RESPONSABILITE CIVILE DECENNALE Raison sociale : Représentant légal : Adresse : Code postal : Commune : Téléphone : Fax : Email : @ Site Web : www. Code NAF : N Siret : Date de

Plus en détail

Questionnaire d étude pour les artisans et les entreprises du bâtiment

Questionnaire d étude pour les artisans et les entreprises du bâtiment Questionnaire d étude pour les artisans et les entreprises du bâtiment Ce formulaire de déclaration de risque concerne : les artisans et les entreprises du bâtiment L attention du demandeur est attirée

Plus en détail

QUESTIONNAIRE ASSURANCE RESPONSABILITE CIVILE DECENNALE DES ENTREPRISES DE CONSTRUCTION

QUESTIONNAIRE ASSURANCE RESPONSABILITE CIVILE DECENNALE DES ENTREPRISES DE CONSTRUCTION Coordonnées du courtier 360 Courtage Nom :.. Adresse :.. CP :..Ville :.. N tel :... E-mail :.. N ORIAS :. QUESTIONNAIRE ASSURANCE RESPONSABILITE CIVILE DECENNALE DES ENTREPRISES DE CONSTRUCTION Date d

Plus en détail

1. GENERALITES MOBILIER D ARCHIVAGE 2. DESCRIPTIF ET LISTE DES OUVRAGES

1. GENERALITES MOBILIER D ARCHIVAGE 2. DESCRIPTIF ET LISTE DES OUVRAGES 1. GENERALITES MOBILIER D ARCHIVAGE 1.1 - Objet 1.2 - Qualification 1.3 - Offre 2. DESCRIPTIF ET LISTE DES OUVRAGES 2.0 Mobilier d archivage fixe 2.1 Meuble à plan 2.2 Armoire à produits dangereux 2.3

Plus en détail

Nom ou dénomination commerciale : Adresse : suite Code Postal : [ ] Ville : Tél. :

Nom ou dénomination commerciale : Adresse : suite Code Postal : [ ] Ville : Tél. : DEMANDE D'ETUDE PROGRAMME D'ASSURANCE DECENNALE ET R.C. PROFESSIONNELLE ENTREPRISE DU BATIMENT S.A.R.L. [ ] Ent individuelle [ ] Société Anonyme [ ] IDENTITE DU PROPOSANT Nom ou dénomination commerciale

Plus en détail

Cahier des Clauses Administratives Particulières

Cahier des Clauses Administratives Particulières MARCHES PRIVES DE FOURNITURES COURANTES ET SERVICES FONDATION IMAGINE 24, Boulevard de Montparnasse 75015 PARIS MARCHE DE CONDUITE, D EXPLOITATION ET DE MAINTENANCE SUR LE BATIMENT DE LA FONDATION IMAGINE

Plus en détail

Centre international d études pédagogiques

Centre international d études pédagogiques Centre international d études pédagogiques 1, avenue Léon-Journault 92318 Sèvres Cedex Tél. : 33 (0)1 45 07 60 22 - Fax : 33 (0)1 45 07 60 31 Site Internet : www.ciep.fr MARCHE DE TRAVAUX D AMENAGEMENT

Plus en détail

LOT N 08 DOUBLAGES CLOISONS SOMMAIRE

LOT N 08 DOUBLAGES CLOISONS SOMMAIRE LOT N 08 DOUBLAGES CLOISONS SOMMAIRE CHAPITRE I - GENERALITES 1.1 CONSISTANCE DES TRAVAUX 1.2 DOCUMENTS DE REFENCES CONTRACTUELS 1.3 PRODUITS CERTIFIES CHAPITRE II SPECIFICATIONS ET DESCRIPTIONS DES TRAVAUX

Plus en détail

Cahier des Charges Administratives Particulières. Marché public Prestation de nettoyage de locaux extrahospitaliers

Cahier des Charges Administratives Particulières. Marché public Prestation de nettoyage de locaux extrahospitaliers Centre Hospitalier Cahier des Charges Administratives Particulières Marché public Prestation de nettoyage de locaux extrahospitaliers Octobre 2014 1 Article 1 - Objet du marché, procédure et dispositions

Plus en détail

Projet : REHABILITATION DES BUREAUX DE LA MSA NYONS PHASE : PROJET CCTP LOT N 00 COMMUN A TOUS LES LOTS

Projet : REHABILITATION DES BUREAUX DE LA MSA NYONS PHASE : PROJET CCTP LOT N 00 COMMUN A TOUS LES LOTS Projet : REHABILITATION DES BUREAUX DE LA MSA NYONS PHASE : PROJET CCTP LOT N 00 COMMUN A TOUS LES LOTS MAITRE D'OUVRAGE : MSA ARDECHE DROME LOIRE 29, rue Frédéric Chopin, 26000 Valence Tél : 04 75 75

Plus en détail

Les avis de la Chambre des Métiers. Institution de cahiers spéciaux. des charges standardisés en matière de marchés publics

Les avis de la Chambre des Métiers. Institution de cahiers spéciaux. des charges standardisés en matière de marchés publics Les avis de la Chambre des Métiers Institution de cahiers spéciaux des charges standardisés en matière de marchés publics CdM/04/02/2013 12-106 Amendements au projet de règlement grand-ducal portant institution

Plus en détail

8, rue Brémontier 75017 PARIS Tél : 01 40 53 06 15 N ORIAS 08 042 578. 31, rue de la Plaine 75020 PARIS

8, rue Brémontier 75017 PARIS Tél : 01 40 53 06 15 N ORIAS 08 042 578. 31, rue de la Plaine 75020 PARIS 8, rue Brémontier 75017 PARIS Tél : 01 40 53 06 15 N ORIAS 08 042 578 31, rue de la Plaine 75020 PARIS QUESTIONNAIRE DOMMAGES OUVRAGE Pour étude tarifaire CLIENT/PROSPECT : Secteur commercial : Date de

Plus en détail

Les Formalités concernant les. Etablissements Recevant du Public. Cahier Technique n 7

Les Formalités concernant les. Etablissements Recevant du Public. Cahier Technique n 7 Les Formalités concernant les Etablissements Recevant du Public Cahier Technique n 7 Vous êtes exploitant d un Etablissement Recevant du Public (E.R.P.) par exemple un restaurant, une salle de spectacles,

Plus en détail

Pavillons TERRAIL RENOVATION EXTERIEURE DES BATIMENTS. Cahier des Clauses Techniques Particulières C.C.T.P. Lot N 03 SERRURERIE 27/03/2015

Pavillons TERRAIL RENOVATION EXTERIEURE DES BATIMENTS. Cahier des Clauses Techniques Particulières C.C.T.P. Lot N 03 SERRURERIE 27/03/2015 MAITRE D OUVRAGE LOGEHAB 18 rue Blatin 63000 CLERMONT FERRAND Pavillons TERRAIL RENOVATION EXTERIEURE DES BATIMENTS Cahier des Clauses Techniques Particulières C.C.T.P Lot N 03 SERRURERIE 27/03/2015 MAÎTRE

Plus en détail

Fiche De Prétarification Assurance Decennale Et Rc Professionnelle

Fiche De Prétarification Assurance Decennale Et Rc Professionnelle Cette fiche résume les principaux éléments du risque, qui nous permettront de vous communiquer une approche de tarif. Ce tarif indicatif est valable deux mois et ne sera définitivement valide qu après

Plus en détail

NOTICE DE RENSEIGNEMENTS CONCERNANT LES ETABLISSEMENTS RELEVANT DU CODE DU TRAVAIL

NOTICE DE RENSEIGNEMENTS CONCERNANT LES ETABLISSEMENTS RELEVANT DU CODE DU TRAVAIL 1 NOTICE DE RENSEIGNEMENTS CONCERNANT LES ETABLISSEMENTS RELEVANT DU CODE DU TRAVAIL NOM DE L ETABLISSEMENT : Atelier 1 menuiserie, Ateliers 2, 3 et 4 non connu à ce jour NATURE DE L EXPLOITATION : Ateliers

Plus en détail

MARCHE PUBLIC DE PRESTATIONS DE SERVICES CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PRATICULIERES (CCTP)

MARCHE PUBLIC DE PRESTATIONS DE SERVICES CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PRATICULIERES (CCTP) MARCHE PUBLIC DE PRESTATIONS DE SERVICES CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PRATICULIERES (CCTP) Pouvoir adjudicateur Institut d'etudes Politiques de Rennes Représentant du pouvoir adjudicateur Monsieur le

Plus en détail

Fiche de renseignements ASSURANCE CONSTRUCTION

Fiche de renseignements ASSURANCE CONSTRUCTION Fiche de renseignements ASSURANCE CONSTRUCTION 1 - SOUSCRIPTEUR N Sociétaire :... Nom/Raison sociale :... Adresse :... Personne chargée du dossier :... Téléphone :... Fax :... E-mail :... En qualité de

Plus en détail

JCS DCE. Construction de 26 logements individuels & intermédiaires. JCS architectes

JCS DCE. Construction de 26 logements individuels & intermédiaires. JCS architectes JCS ARCHITECTES Commune de Jarville - Meurthe & Moselle Construction de 26 logements individuels & intermédiaires Rue Joseph Piroux date : 04/03/2011 format : éch : Lot 05 Plâtrerie - Isolation Maîtrise

Plus en détail

8, rue Brémontier 75017 PARIS Tél : 01 40 53 06 15 N ORIAS 08 042 578. 31, rue de la Plaine 75020 PARIS

8, rue Brémontier 75017 PARIS Tél : 01 40 53 06 15 N ORIAS 08 042 578. 31, rue de la Plaine 75020 PARIS 8, rue Brémontier 75017 PARIS Tél : 01 40 53 06 15 N ORIAS 08 042 578 31, rue de la Plaine 75020 PARIS QUESTIONNAIRE TOUS RISQUES CHANTIER MONTAGE ESSAIS Pour étude tarifaire CLIENT/PROSPECT : Secteur

Plus en détail

Questionnaire Assurance Responsabilité Civile Professionnelle des entreprises de construction

Questionnaire Assurance Responsabilité Civile Professionnelle des entreprises de construction Questionnaire Assurance Responsabilité Civile Professionnelle des entreprises de construction 1 INFORMATIONS GENERALES Effectuez-vous l une des activités suivantes? Désamiantage Travaux spéciaux Pisciniste

Plus en détail

Mémoire technique Aide à la rédaction

Mémoire technique Aide à la rédaction Mémoire technique Aide à la rédaction Pour apprécier la valeur technique de l offre, le maître d ouvrage peut exiger des candidats la fourniture d un mémoire technique. Deux cas de figure s offrent alors

Plus en détail

INTERVENIR SUR LE BATI ANCIEN

INTERVENIR SUR LE BATI ANCIEN I - Données Générales INTERVENIR SUR LE BATI ANCIEN Rivalités entre réhabilitation, restauration et rénovation Au cours des dernières années, d'importantes études ont été entreprises dans les quartiers

Plus en détail

Souscription des assurances construction par un maître d ouvrage public

Souscription des assurances construction par un maître d ouvrage public Souscription des assurances construction par un maître d ouvrage public Octobre 2013 1 / 24 SOMMAIRE 1) LE PROCESSUS DE SOUSCRIPTION 1.1) Quand souscrire les assurances construction? 1.2) Quels sont les

Plus en détail

HALLE DES SPORTS SERRURERIE. EXTENSION DU COMPLEXE SPORTIF DE KERCOCO à GUIPAVAS. Maître d ouvrage MAIRIE DE GUIPAVAS PLACE ST ELOI 29490 GUIPAVAS

HALLE DES SPORTS SERRURERIE. EXTENSION DU COMPLEXE SPORTIF DE KERCOCO à GUIPAVAS. Maître d ouvrage MAIRIE DE GUIPAVAS PLACE ST ELOI 29490 GUIPAVAS HALLE DES SPORTS EXTENSION DU COMPLEXE SPORTIF DE KERCOCO à GUIPAVAS Maître d ouvrage MAIRIE DE GUIPAVAS PLACE ST ELOI 29490 GUIPAVAS LOT N 07 CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES SERRURERIE 1 VRD

Plus en détail

PISCINE MUNICIPALE STADE JEAN BOUIN

PISCINE MUNICIPALE STADE JEAN BOUIN PISCINE MUNICIPALE STADE JEAN BOUIN Rue Jean Bouin 69320 FEYZIN Maître d ouvrage : Ville de FEYZIN 18 rue de la mairie 69320 FEYZIN Maître d œuvre : REFECTION ETANCHEITE TERRASSE EX SOLARIUM LPG ARCHITECTE

Plus en détail

CHATEAU EINHARTZHAUSEN. Cahier des Clauses Techniques Particulières (CCTP) SERRURERIE (Lot n 6)

CHATEAU EINHARTZHAUSEN. Cahier des Clauses Techniques Particulières (CCTP) SERRURERIE (Lot n 6) CCTP lot 6 Serrurerie Réaménagement rez-de-chaussée château Einhartzhausen Phalsbourg 1 CHATEAU EINHARTZHAUSEN PROPRIETE VILLE DE PHALSBOURG Réaménagement rez-de-chaussée Cahier des Clauses Techniques

Plus en détail

MARCHÉS PUBLICS MARCHÉ DE TRAVAUX «REMPLACEMENT TOITURE BASSIN DE PLONGEE» CAHIER DES CHARGES INDICATIONS GÉNÉRALES DESCRIPTIONS DES PRESTATIONS

MARCHÉS PUBLICS MARCHÉ DE TRAVAUX «REMPLACEMENT TOITURE BASSIN DE PLONGEE» CAHIER DES CHARGES INDICATIONS GÉNÉRALES DESCRIPTIONS DES PRESTATIONS MARCHÉS PUBLICS MARCHÉ DE TRAVAUX «REMPLACEMENT TOITURE BASSIN DE PLONGEE» CAHIER DES CHARGES INDICATIONS GÉNÉRALES DESCRIPTIONS DES PRESTATIONS ARTICLE 1 ER : DISPOSITIONS GÉNÉRALES Nom et adresse de

Plus en détail