15% 10% -5% % de ch. par rapp. à l année préc. -10% Conserves Meat de fruits et légumes et aliments de spécialité

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "15% 10% -5% % de ch. par rapp. à l année préc. -10% Conserves Meat de fruits et légumes et aliments de spécialité"

Transcription

1 Export. (milliers de dollars CAD) % de ch. par rapp. à l année préc. 4Q13 Survol des tendances de l industrie canadienne des aliments, des boissons et du secteur agroalimentaire Nouvelles importantes Le plus important partenaire commercial du Canada, les États- Unis, est particulièrement optimiste et s'attend à une forte croissance de plus de 10 % en La tendance des gens à consommer des aliments sains et nutritifs, comme les aliments biologiques, semble s'améliorer. Les exportations vers les États-Unis et le Mexique continueront à croître et passeront de 23 % à 27 % des ventes totales. Les exportations mondiales seront menées par la demande provenant de Chine et d'asie du Sud-Est. La confiance des consommateurs canadiens, un indicateur des dépenses en aliments et en boissons, a augmenté de 6,2 points et atteint 91,0 (2002 = 100) en septembre; elle a cependant diminué de 2 points en octobre puisque les emplois à venir demeurent une préoccupation pour les Canadiens. La pénurie mondiale de fèves de cacao et la diminution de la demande des consommateurs pour le chocolat noir sont à l'origine de l'augmentation des prix. Les prix du cacao ont augmenté de plus de 20 % au 3 e trimestre. Perspectives de l'industrie Pendant l'été, les stocks d'alimentation étaient serrés, mais une amélioration de ceux-ci est prévue grâce à la récolte de cet automne. Pour 2014, aucun changement de prix n'est prévu pour le poulet, le porc et les produits laitiers, alors que des prix légèrement inférieurs sont attendus pour le blé, le maïs et le soja; seuls les prix du bœuf devraient être légèrement plus élevés en 2013 puisque la demande continuera d'être instable en raison de la baisse des prix du porc et du poulet qui font augmenter les prix du bœuf. L année 2014 pourrait être la 1 ère année de reprise des produits alimentaires et des boissons dans un environnement économique en amélioration depuis Exportations d'aliments et de boissons du Canada 30,000 25,000 20,000 15,000 10,000 5,000 0 Source : Industrie Canada et GE E 15% 10% 5% 0% -5% -10% Les exportations d'aliments et de boissons continuent de croître, le cumul annuel des exportations à ce jour (de janvier à août) a augmenté de 2 % par rapport à l'année dernière. L'un des secteurs contribuant le plus à cette croissance est celui des fruits de mer, suivi du sucre et des confiseries, des fruits et des légumes, et de la boulangerie. Les exportations de viande, de céréales et d'oléagineux sont presque stables par rapport à l'année dernière. Autres Animal Food aliments Manufacturing Fruits Sugar and de Confectionery mer Produits Dairy laitiers Sucre Seafoodet confiseries Fabrication Other Food Manufacturing d aliments de source animale Boulangeries Grain and Oilseed et Milling tortilla Viande Fruit Vegetable Preserving and Specialty Food Conserves Meat de fruits et légumes et aliments de spécialité Sucre Bakeries et & confiseries Tortilla Changement % YoY par rapport à l année précédente Explore Financing Solutions at Survol des tendances de l industrie canadienne des aliments, boissons et du secteur agroalimentaire 1

2 $/boisseau $/boisseau $/boisseau Produits de base Maïs janv. févr. mars avril mai juin juillet août sept. oct. nov. déc. Les prix mensuels moyens du maïs ont baissé de 5,4 % en septembre par rapport au mois précédent, et de 28,8 % par rapport à l'année dernière selon l'usda. On s'attend à ce que la demande intérieure du maïs augmente de 12,5 % par rapport à l'année précédente en 2013/14 selon les World Agricultural Supply and Demand Estimates («WASDE»). La baisse des prix du maïs favorise l'utilisation accrue de celui-ci dans les aliments pour animaux et la production d'éthanol, et favorise également une hausse des exportations. La prévision moyenne des prix agricoles du maïs selon les WASDE pour 2013/14 est passée de 4,50 $ à 5,30 $ le boisseau en août à 4,40 $ à 5,20 $ le boisseau en septembre, et on s'attend à une nouvelle baisse en Blé janv. févr. mars avril mai juin juillet août sept. oct. nov. déc. Les prix mensuels moyens du blé rouge d'hiver ont baissé de 1,9 % en septembre par rapport au mois précédent, et de 15,6 % par rapport à l'année précédente selon l'usda. Selon les WASDE, on s attend à une baisse de la demande intérieure du blé aux États-Unis de 7,0 % cette année, principalement en raison d'une diminution de son utilisation pour l'alimentation animale puisque le blé est plus cher que le maïs. La prévision du prix agricole moyen des WASDE de l'usda pour 2013/14 s est précisée, passant de6,40 $ / 7,60 $ le boisseau en août à 6,50 $ / 7,50 $ le boisseau en septembre. Les semis de blé d'hiver se font actuellement dans des conditions favorables. Soja janv. févr. mars avril mai juin juillet août sept. oct. nov. déc. Les prix moyens mensuels du soja ont augmenté de 4,4 % en septembre par rapport au mois précédent, mais affichaient une baisse de 17,7 % par rapport à l'année précédente selon l'usda. Les prix du soja sont soutenus par la faiblesse des stocks ainsi que la diminution des estimations du rendement pour la récolte actuelle. La saison de semis a été retardée, reportant le stade de maturation à la période chaude et sèche du mois d'août, ce qui a retardé la récolte. Selon les WASDE de l'usda, on s attend à ce que le prix agricole moyen du soja pour 2013/14 passe de 10,35 $ / 12,35 $ le boisseau en août à 11,50 $ / 13,50 $ le boisseau en septembre. L'approvisionnement en soja devrait s'améliorer, mais demeurera limité au cours de l'année prochaine. Survol des tendances de l industrie canadienne des aliments, boissons et du secteur agroalimentaire 2

3 Cents/lb Poulet La production de poulet augmentera probablement au 4 e trimestre en raison de la modération des prix du maïs et du soja. Pour 2013, l'usda anticipe une augmentation annuelle de 3,0 % de la production de poulets à griller, conduisant à une augmentation de 5,0 % des stocks, à mesure que la production dépasse la demande. Les profits des transformateurs de poulet sont susceptibles d'augmenter en passant de 6 % au début de l'année à 9 %. Prix des quais de la Géorgie - poulet entier Oeufs Oeufs (en millions) % par rapport à l année préc. janv. févr. mars avril mai juin juil. août sept. oct. nov. déc. janv juil janv juil janv juil Stocks des entrepôts frigorifiques Exportations de poulets à griller Poulet (millions de livres) Changement par rapport à l'année préc. (%) janv juil janv juil janv juil janv. févr. mars avril mai juin juil. août sept. oct. nov. déc. Les prix moyens des volailles entières des quais de la Géorgie ont chuté à 1,057 $/lb en août, une baisse de - 0,4 % par rapport à juillet en raison des coûts de transformation accrus. L'USDA prévoit une augmentation annuelle de 3,8 % de la production de poulets à griller au 4 e trimestre. Les stocks de poulet dans les entrepôts frigorifiques ont augmenté de 2,6 % en août par rapport au mois précédent et de 6,4 % par rapport à l'année précédente en raison de l'augmentation des stocks de volailles entières (65 %), des cuisses (50 %) et des ailes (89 %). Avec l'augmentation anticipée de la production, l'usda prévoit que les stocks de la fin d'année 2013 augmenteront de 5,0 % pendant la période allant d'août à la fin de l'année, pour atteindre 650 millions de livres. Le volume d'oeufs de poule a augmenté de 1,1 % en juillet par rapport à l'année précédente, indiquant ainsi une augmentation de la production de poulets à griller. Les exportations de poulets à griller de juillet ont augmenté de 3,0 % par rapport à l'année précédente, principalement en raison de la forte demande continue en provenance du Mexique (23,6 %). Survol des tendances de l industrie canadienne des aliments, boissons et du secteur agroalimentaire 3

4 $/quintal Bœuf Les stocks de bœuf américain diminuent lentement après avoir atteint leur plus haut niveau en juin et les prix du bœuf au détail resteront probablement aux niveaux actuels. L'USDA prévoit une baisse de la production de viande de 4,6 % au 4 e trimestre par rapport à l'année précédente. Cependant, l'année complète de 2013 affichera de meilleures tendances relativement aux bénéfices des abattoirs de bœuf que l'an dernier. Valeurs de découpe Transformation mensuelle des bovins Bovins (1000 têtes) Changement par rapport à l année préc. (%) janv. févr. mars avril mai juin juil. août sept. oct. nov. déc. janv juil janv juil janv juil Stocks des entrepôts frigorifiques Exportations de boeufs et de veaux Boeuf (millions de lb) Changement par rapport à l'année précédente (%) janv juil janv juil janv juil janv. févr. mars avril mai juin juil. août sept. oct. nov. déc. Les valeurs de découpe de viande bovine ont baissé de 0,7 % en août par rapport au mois précédent en raison de l'affaiblissement de la demande. Les valeurs de découpe tendent à baisser alors que les prix au détail continuent d'augmenter. Le stocks de bœuf en entreposage frigorifique ont baissé de 3,5 % en août par rapport au mois précédent. La transformation des bovins en juillet s'est élevée de 3,7 % par rapport à l'année précédente et de 6,0 % par rapport au mois précédent. Les exportations de boeufs et de veaux ont augmenté de 2,7 % en juillet par rapport à l'année précédente, principalement en raison de l'augmentation des envois vers le Japon (166 %), Hong Kong (70 %) et Taiwan (13 %). En février de cette année, le Japon a assoupli ses restrictions sur l'importation de boeuf américain provenant de bovins de moins de 30 mois. Survol des tendances de l industrie canadienne des aliments, boissons et du secteur agroalimentaire 4

5 $/quintal Porc La baisse des stocks de viande de porc et les prix élevés reflètent une forte demande intérieure et une augmentation des exportations. La réduction des coûts de la nourriture d'animaux et l'augmentation du prix du porc peuvent générer une production accrue au 2 e semestre de 2013 selon l'usda. Valeurs de découpe Volume de transformation mensuel Porcs (1 000 têtes) Changement par rapport à l'année précédente (%) janv. févr. mars avril mai juin juil. août sept. oct. nov. déc. janv juil janv juil janv juil Stocks des entrepôts frigorifiques Exportations de porc Porc (millions de lb) Changement par rapport à l'année précédente (%) janv juil janv juil janv juil janv. févr. mars avril mai juin juil. août sept. oct. nov. déc. Les valeurs de découpe du porc ont baissé de 1,4 % en août après avoir augmenté pendant quatre mois consécutifs. La réduction des coûts de la nourriture d'animaux et l'augmentation du prix du porc peuvent générer une production accrue au 2 e semestre de 2013, selon l'usda. Les stocks de viande de porc en entreposage frigorifique continuent de diminuer en raison d'une forte demande intérieure et de l'augmentation des exportations. Les stocks ont baissé de 3,5 % en août par rapport au mois précédent. Le volume de transformation du porc a légèrement augmenté de 0,2 % en juillet par rapport à l'année précédente. L'USDA prévoit que la production du porc aux 3 e et 4 e trimestres s'élèvera de 1,2 % et de 2,1 % respectivement par rapport à l'année précédente. Les exportations de porc des États-Unis en juillet ont augmenté de 2,1 % par rapport à l'année précédente, principalement en raison de l'augmentation des expéditions vers le Mexique (24,8 %) et le Japon (2,5 %). Juillet est le premier mois de 2013 où les exportations ont dépassé les chiffres de l'année précédente. Survol des tendances de l industrie canadienne des aliments, boissons et du secteur agroalimentaire 5

6 $/lb $/quintal $/lb Produits laitiers La demande pour le lait et les produits laitiers continue de se renforcer, tant sur les marchés intérieurs qu'à l'exportation. Les approvisionnements en lait limités posent un défi pour les fabricants de produits laitiers. L'USDA prévoit que la demande continue et les stocks plus serrés soutiendront l'augmentation des prix du lait en Lait de classe I Fromage en blocs de 40 lb janv. févr. mars avril mai juin juil. août sept. oct. nov. déc. janv. févr. mars avril mai juin juil. août sept. oct. nov. déc. Production laitière Beurre de catégorie AA Production Changement par rapport à l'année précédente (%) janv. 11 mai 11 sept. 11 janv. 12 mai 12 sept. 12 janv. 13 mai 13 janv. févr. mars avril mai juin juil. août sept. oct. nov. déc. Le prix du lait de classe I était de 19,20 $ en octobre, demeurant relativement stable par rapport au mois précédent et supérieur de 1,7 % par rapport à l'année précédente. L'USDA prévoit une augmentation de la production du lait de 0,9 % en 2013 et de 1,2 % en 2014 en raison du renforcement de la demande. La production laitière de l'ensemble des États en août a atteint millions de livres, soit une hausse de 2,6 % par rapport à l'année précédente. Les prix modérés de la nourriture d'animaux et la hausse des prix du lait entraîneront probablement une augmentation de la production du lait en Les prix du fromage américain ont augmenté de 2,3 % en août par rapport au mois précédent en raison de la forte demande au détail et à l'exportation. Les stocks ont baissé de 4,4 % par rapport au mois précédent, selon le dernier rapport de l'entreposage frigorifique. La production de fromage a ralenti en raison de la disponibilité limitée du lait, selon l'usda. L'USDA prévoit une demande soutenue, avec des prix atteignant 1,81 $ à 1,86 $ la livre au 4 e trimestre. Les prix du beurre de qualité AA atteignaient 1,40 $ la livre en août, une diminution de 5,4 % par rapport à juillet. Selon le rapport d'entreposage frigorifique de l'usda, les stocks de beurre en août ont baissé de 9 % par rapport au mois précédent, tout en restant supérieurs de 34 % par rapport à l'année précédente. La demande intérieure et les exportations sont en hausse. Survol des tendances de l industrie canadienne des aliments, boissons et du secteur agroalimentaire 6

7 G$ Tendances du financement Volume de prêts en consortium dans l'industrie des aliments et des boissons en Amérique du Nord (milliards de dollars) Source : Thompson Reuters LPC Le volume mondial de prêts pour les aliments, les boissons et l'agroalimentaire au 1 er semestre de 2013 a totalisé 64,4 G$, une augmentation de 61 % par rapport à l'année précédente. Engagements de 14 milliards de dollars en investissements dans la chaîne de valeur* * en juin 2013; États-Unis seulement Canada Aliments et boissons Pour obtenir plus de renseignements, veuillez communiquer avec les spécialistes en développement des affaires de. David Sutherland (ON) T ,8 G$ Agroalimentaire 2,8 G$ Fabricants d'aliments et de boissons 1,4 G$ Grossistes et distributeurs David Gladu (QC) T Alain Dupont, Leader, Industrie manufacturière T ,0 G$ Détaillants et restaurants offre des solutions de financement pour l'industrie manufacturière depuis plus d'une décennie. GE reconnaît les défis uniques de votre entreprise de fabrication et propose des solutions de financement innovantes pour répondre à ces exigences. Nous collaborons avec vous pour vous aider à structurer une solution de financement qui vous permet d'obtenir les outils dont vous avez besoin. Grâce à ces outils, vous pouvez obtenir une souplesse de financement supplémentaire qui tient compte de la nécessité éventuelle d'un acompte, de longs délais de fabrication et du cycle de livraison. est une extension du riche patrimoine de GE en matière de promotion et de soutien de la croissance, en investissant dans les secteurs que nous connaissons le mieux, et en faisant le maximum pour fournir plus qu'un simple financement. Nous apportons notre perspective, nos connaissances et notre expertise à chaque prêt. Par conséquent, les entreprises qui obtiennent du financement de profitent du savoir-faire et de l'expertise de GE à l'échelle du monde. Parce que nous sommes plus que des banquiers. Nous sommes des bâtisseurs. gecapital.ca General Electric Capital Corporation, Tous droits réservés. Avis de non-responsabilité : Le présent document comporte des renseignements généraux qui ne doivent pas être utilisés ou considérés comme des conseils commerciaux, financiers, fiscaux, comptables, juridiques ou autres. Il a été préparé sans tenir compte des circonstances et des objectifs de tous ceux qui peuvent l'examiner; par conséquent, vous ne devriez pas compter sur le contenu du présent document au lieu des conseils d'experts ou sans exercer votre jugement. Les opinions exprimées dans ces articles reflètent celles de leurs auteurs et des personnes qui ont contribué à leur rédaction et pas nécessairement les opinions de General Electric Capital Corporation ou de ses sociétés affiliées (collectivement «GE»). GE ne garantit pas que l'information contenue dans le présent document est fiable, précise, complète et actualisée, et GE n'assume aucune responsabilité pour mettre à jour ou modifier ce document. GE ne fait aucune représentation ou garantie de toute nature concernant le contenu du présent document, et n'accepte aucune responsabilité d'aucune sorte pour toute perte ou tout dommage découlant de l'utilisation des renseignements contenus dans ce document. Aucune disposition des présentes ne doit être interprétée comme une approbation ou un engagement de financement ou la fourniture de tout autre service par GE à toute personne. Toutes les transactions sont soumises à l'approbation définitive de GE en matière d'investissement ou de solvabilité et à la signature de documents définitifs mutuellement satisfaisants. «GE», «General Electric Company», «General Electric», «General Electric Capital Corporation», le logo de GE, et diverses autres marques et logos utilisés dans le présent document sont des marques déposées, des appellations commerciales et des marques de service de General Electric Company. Vous ne pouvez pas utiliser, reproduire ou redistribuer le présent document, en tout ou en partie, ou toute marque ou tout nom commercial sans l'autorisation écrite de GE. Survol des tendances de l industrie canadienne des aliments, boissons et du secteur agroalimentaire 7

Survol des tendances de l industrie Aliments, boissons et agroalimentaire Canada

Survol des tendances de l industrie Aliments, boissons et agroalimentaire Canada Exportations (milliers de dollars canadiens) Survol des tendances de l industrie Aliments, boissons et agroalimentaire Canada Principaux événements En 2014, les produits de la viande ainsi que le sucre

Plus en détail

GE Capital. Principaux faits nouveaux. Perspectives sectorielles. Survol des tendances de l industrie : Automobile

GE Capital. Principaux faits nouveaux. Perspectives sectorielles. Survol des tendances de l industrie : Automobile Principal indicateur de la rentabilité du secteur Survol des tendances de l industrie : Automobile Principaux faits nouveaux En février, les ventes de véhicules légers au Canada ont été fortes, soit 18

Plus en détail

Observatoire des prix et des marges Produits agricoles Février 2015

Observatoire des prix et des marges Produits agricoles Février 2015 Service du soutien au réseau (SR) Sous-direction de la communication, programmation et veille économique () Bureau de la veille économique et des prix (B) Observatoire des prix et des marges Produits agricoles

Plus en détail

Secteur de la construction au Canada

Secteur de la construction au Canada PIB en G$ CAD Survol des tendances de l industrie Secteur de la construction au Canada Principaux développements T2/214 214 Le PIB réel a atteint un sommet de 1 69 millions de dollars canadiens en novembre

Plus en détail

CADRE D INTERPRÉTATION

CADRE D INTERPRÉTATION GRANDS INDICATEURS ÉCONOMIQUES ET L AGROALIMENTAIRE Yvon Boudreau Ministère de l Agriculture, des Pêcheries et de l Alimentation 25 novembre 2015 PLAN DE LA PRÉSENTATION Cadre d interprétation Indicateurs

Plus en détail

GRANDS INDICATEURS ÉCONOMIQUES ET L AGROALIMENTAIRE. Yvon Boudreau Ministère de l Agriculture, des Pêcheries et de l Alimentation 25 novembre 2015

GRANDS INDICATEURS ÉCONOMIQUES ET L AGROALIMENTAIRE. Yvon Boudreau Ministère de l Agriculture, des Pêcheries et de l Alimentation 25 novembre 2015 GRANDS INDICATEURS ÉCONOMIQUES ET L AGROALIMENTAIRE Yvon Boudreau Ministère de l Agriculture, des Pêcheries et de l Alimentation 25 novembre 2015 PLAN DE LA PRÉSENTATION Cadre d interprétation Indicateurs

Plus en détail

GE Capital. Survol des tendances de l industrie Le camionnage au Canada. Principaux événements

GE Capital. Survol des tendances de l industrie Le camionnage au Canada. Principaux événements PIB au prix de base T1 2015 Survol des tendances de l industrie Le camionnage au Canada Principaux événements La demande canadienne en matière de camion de gros tonnage connaît une reprise, étant à la

Plus en détail

GE Capital. Survol des tendances de l industrie Le camionnage au Canada. Principaux événements. Perspectives du secteur

GE Capital. Survol des tendances de l industrie Le camionnage au Canada. Principaux événements. Perspectives du secteur Principaux événements Survol des tendances de l industrie Le camionnage au Canada Alors que la demande canadienne pour les camions poids lourd a augmenté de 1 % entre janvier et juin depuis l année dernière,

Plus en détail

Cultures agricoles et bétail - Mexique

Cultures agricoles et bétail - Mexique SECRÉTARIAT À L ACCÈS AUX MARCHÉS Rapport d analyse mondiale Aperçu du marché Mexique Novembre 2014 APERÇU DU MARCHÉ Avec un produit intérieur brut (PIB) de 1,3 billion $ US (2013), qui devrait connaître

Plus en détail

Secours en Mer VHF : 9 Tel : 02 33 23 61 00

Secours en Mer VHF : 9 Tel : 02 33 23 61 00 01-janv-15 4h21 9h49 16h53 22h11 6h38 59 19h07 62 0h59 13h37 5h17 10h51 17h49 23h13 7h34 65 20h01 69 2h04 14h39 6h06 11h44 18h36 0h07* 8h21 73 20h47 76 3h02 15h33 6h50 12h30 19h19 0h51* 9h03 79 21h28 81

Plus en détail

Le porc nourrit le Monde

Le porc nourrit le Monde Le porc nourrit le Monde Will Sawyer, M. Sc. Vice-président, groupe de recherche et conseil pour l industrie agroalimentaire, Rabobank International-Amériques Rabobank en bref et pourquoi je suis ici Rabobank

Plus en détail

Revue des Marchés. Charles Gagné 2015-04-16

Revue des Marchés. Charles Gagné 2015-04-16 9. Revue des Marchés Charles Gagné 2015-04-16 Les faits saillants 1. Inventaires de porcs aux É.-U. ( Hogs & Pigs) Croissance de 2 % du troupeau reproducteur 2. Baisse des exportations américaines Valeur

Plus en détail

Après avoir légèrement diminuées en

Après avoir légèrement diminuées en INDUSTRIE CANADA Le marché des maisons préfabriquées Volume 5 / 2e Édition Été 1999 Les diminuent Les aux États-Unis continuent sur leur lancée Les au Japon et vers l Asie-Pacifique baissent de plus en

Plus en détail

Le marché québécois du capital-risque au premier trimestre de 2015. Réseau Capital

Le marché québécois du capital-risque au premier trimestre de 2015. Réseau Capital Le marché québécois du capital-risque au premier trimestre de 2015 RAPPORT PRÉPARÉ POUR Réseau Capital MAI 2015 2015 par Thomson Reuters (Canada); tous droits réservés Toutes les données utilisées pour

Plus en détail

Les poivrons sont classés en deux groupes : le premier comprend les fruits de

Les poivrons sont classés en deux groupes : le premier comprend les fruits de ETABLISSEMENT AUTONOME DE CONTROLE ET DE COORDINATION DES EXPORTATIONS LE MARCHE MONDIAL DU POIVRON I- LE PRODUIT Les poivrons sont classés en deux groupes : le premier comprend les fruits de forme carrée

Plus en détail

CANADA : PERSPECTIVES DES PRINCIPALES GRANDES CULTURES Le 23 janvier 2015

CANADA : PERSPECTIVES DES PRINCIPALES GRANDES CULTURES Le 23 janvier 2015 CANADA : PERSPECTIVES DES PRINCIPALES GRANDES CULTURES Le 23 janvier 2015 Groupe de l analyse des marchés/division des céréales et oléagineux Direction du développement et de l analyse du secteur, Direction

Plus en détail

L Agroindicateur. Une autre bonne performance. Octobre 2014

L Agroindicateur. Une autre bonne performance. Octobre 2014 L Agroindicateur Octobre 2014 Une autre bonne performance La conjoncture 2014 permet d envisager que le revenu net total des entreprises agricoles québécoises devrait se situer à un niveau historiquement

Plus en détail

En 2012, la récolte viticole française, estimée à 40,7 millions d hectolitres,

En 2012, la récolte viticole française, estimée à 40,7 millions d hectolitres, Agreste Synthèses Viticulture Décembre 212 n 212/197 Décembre 212 Viticulture Synthèses n 212/197 En 212, les prix des vins sont tirés à la hausse par les marchés à l exportation En 212, la récolte viticole

Plus en détail

Tourisme en bref Le point sur les marchés dans lesquels la CCT et ses partenaires sont actifs

Tourisme en bref Le point sur les marchés dans lesquels la CCT et ses partenaires sont actifs Tourisme en bref Le point sur les marchés dans lesquels la CCT et ses partenaires sont actifs www.canada.travel/entreprise Octobre Volume 1, numéro 1 Points saillants Le nombre d arrivées en provenance

Plus en détail

En 2014, les cours des matières premières ont reculé, entraînant une baisse

En 2014, les cours des matières premières ont reculé, entraînant une baisse Agreste Synthèses Moyens de production Mars 215 n 215/261 Mars 215 Moyens de production Synthèses n 215/261 En 214, la baisse des prix à la production des produits animaux n est que partiellement compensée

Plus en détail

L ÉVOLUTION DU COMMERCE MONDIAL, OÙ SONT NOS REPÈRES?

L ÉVOLUTION DU COMMERCE MONDIAL, OÙ SONT NOS REPÈRES? L ÉVOLUTION DU COMMERCE MONDIAL, OÙ SONT NOS REPÈRES? Pierre Charlebois, chef de la section de l analyse l économique des marchés agricoles Agriculture et Agroalimentaire Canada Les perspectives 29 L ÉVOLUTION

Plus en détail

ABATTAGE ET COMMERCIALISATION DU BŒUF AU QUÉBEC. Direction : Développement des secteurs agroalimentaires Par : Hervé Herry Date : le 5 mars 2014

ABATTAGE ET COMMERCIALISATION DU BŒUF AU QUÉBEC. Direction : Développement des secteurs agroalimentaires Par : Hervé Herry Date : le 5 mars 2014 ABATTAGE ET COMMERCIALISATION DU BŒUF AU QUÉBEC Direction : Développement des secteurs agroalimentaires Par : Hervé Herry Date : le 5 mars 2014 1 LES ABATTOIRS DE BOVINS AU QUÉBEC Sous inspection fédérale:

Plus en détail

Vue d ensemble du système agricole et agroalimentaire canadien

Vue d ensemble du système agricole et agroalimentaire canadien Vue d ensemble du système agricole et agroalimentaire canadien Chargées de projet Kathleen Kittson/Grace Chung/Julie Smith Équipe de projet Les membres de la Section de l analyse de l industrie agroalimentaire

Plus en détail

Forte baisse des prix des produits laitiers en 2015

Forte baisse des prix des produits laitiers en 2015 Agreste Synthèses Lait Septembre 2015 n 2015/276 Septembre 2015 Lait Synthèses n 2015/276 Forte baisse des prix des produits laitiers en 2015 Au 1 er semestre 2015, le marché national du lait a subi les

Plus en détail

SITUATION DE LA PRODUCTION ET DES MARCHES CUNICOLES

SITUATION DE LA PRODUCTION ET DES MARCHES CUNICOLES SITUATION DE LA PRODUCTION ET DES MARCHES CUNICOLES 1. EVOLUTION DU PRIX DES MATIERES PREMIERES EN ALIMENTATION ANIMALE ET DES INDICES ALIMENT ITAVI AU MOINDRE COUT 1.1. DIMINUTION DU PRIX DES CEREALES

Plus en détail

TENDANCES RÉGIONALES CHAMPAGNE-ARDENNE

TENDANCES RÉGIONALES CHAMPAGNE-ARDENNE TENDANCES RÉGIONALES CHAMPAGNE-ARDENNE MAI 2007 CHAMPAGNE-ARDENNE Tendances régionales Mai 2007 1 Vue d ensemble de l activité économique Période sous revue : AVRIL 2007 INDUSTRIE 30,3 % des effectifs

Plus en détail

Aliments et Boissons Sous-catégorie Produit. Boissons. Boissons gazeuses Boissons. Café Boissons. Cordiaux/Courges Boissons

Aliments et Boissons Sous-catégorie Produit. Boissons. Boissons gazeuses Boissons. Café Boissons. Cordiaux/Courges Boissons Aliments et Sous-catégorie Produit gazeuses Café Cordiaux/Courges énergisantes Chocolat chaud Jus maltées Lait/ à base de lait Eau minérale/eau de source Café de spécialité Thé de spécialité Thé Tisanes

Plus en détail

Etude sur l industrie alimentaire au Maroc

Etude sur l industrie alimentaire au Maroc Département des Statistiques des Echanges Extérieurs Etude sur l industrie alimentaire au Maroc Avril 215 Plan 1. Contexte mondial 2. Indicateurs clés 3. Production et balance commerciale 4. Principales

Plus en détail

Une production dynamique depuis le début de l année

Une production dynamique depuis le début de l année 1 Contexte mondial 2 Une production dynamique depuis le début de l année Etats-Unis Production 2013 : 89,6 MT Production 12 mois 2013 :+0,7% (0,6 MT) 9 mois 2014 : +2,0% UE à 27 Production 2013 : 152 MT

Plus en détail

Volatilité des matières premières de l alimentation animale

Volatilité des matières premières de l alimentation animale Volatilité des matières premières de l alimentation animale Baptiste Lelyon Institut de l Elevage - Département Economie Février 2011 2007 2010 : Bis Repetita Une situation en apparence identique Une explosion

Plus en détail

L Agroindicateur. Revenu d un milliard : un nouveau seuil? Septembre 2015

L Agroindicateur. Revenu d un milliard : un nouveau seuil? Septembre 2015 L Agroindicateur Septembre 2015 Revenu d un milliard : un nouveau seuil? La conjoncture 2015 permet d envisager que le revenu net total des entreprises agricoles québécoises devrait se situer autour d

Plus en détail

2014-2015. Perspectives économiques

2014-2015. Perspectives économiques 2014-2015 Perspectives économiques Publié par : Ministère des Finances Province du Nouveau-Brunswick Case postale 6000 Fredericton (Nouveau-Brunswick) E3B 5H1 Canada Internet : www.gnb.ca/0024/index-f.asp

Plus en détail

«Les marchés s des biocarburants» Quels impacts sur les marchés des matières premières agricoles? Quelles perspectives pour demain? VALBIOM : 3 éme Table Ronde Hélène MORIN 1 Plan de l interventionl Production

Plus en détail

Repli du prix de porc au mois de juillet

Repli du prix de porc au mois de juillet Agreste Infos rapides Animaux de boucherie - Porcins Août n 7/11 Août Porcins n 7/11 E Animaux de boucherie Repli du prix de porc au mois de juillet Infos rapides n juillet, les abattages de porcins progressent

Plus en détail

Le marché du vin : évolutions et tendances. Mai 2014

Le marché du vin : évolutions et tendances. Mai 2014 Le marché du vin : évolutions et tendances Mai 2014 1 Sommaire 1. LA CONSOMMATION DE VIN 3 2. TENDANCES DU COMMERCE MONDIAL DU VIN EN 2013 6 3. LES PRINCIPAUX EXPORTATEURS DE VIN EN 2013 8 4. LES PRINCIPAUX

Plus en détail

La grande déception. Krishen Rangasamy, économiste. Novembre 2010

La grande déception. Krishen Rangasamy, économiste. Novembre 2010 La grande déception Krishen Rangasamy, économiste Novembre 21 La grande déception 6 Croissance annuelle mondiale du PIB réel 5 5 % +4,4 % +3,9 % 4 +3,6 % 3 2 4 ans avant la récession 21 211 212 Prévision

Plus en détail

Les taux de rendement actuels en agriculture canadienne par type d exploitation agricole

Les taux de rendement actuels en agriculture canadienne par type d exploitation agricole Séries sur l examen du renment s exploitations agricoles /Volume No. Les taux renment actuels en agriculture canadienne par type d exploitation agricole Introduction Ce bulletin présente nouvelles mesures

Plus en détail

Note sur les indices mensuels des prix du Commerce Extérieur (Août 2014)

Note sur les indices mensuels des prix du Commerce Extérieur (Août 2014) Note sur les indices mensuels des prix du Commerce Extérieur (Août 2014) Rocade Fann Bel-air Cerf-volant. BP 116 Dakar RP -Sénégal Tel 33 869 21 39, Fax 33 824 36 15 ANSD/DSECN /DSC/ BEE/ Indice des Prix

Plus en détail

Le prix du porc se replie en novembre 2015

Le prix du porc se replie en novembre 2015 Agreste Infos rapides Animaux de boucherie - Porcins Décembre n 11/11 Décembre Porcins n 11/11 E Animaux de boucherie Le prix du porc se replie en novembre Infos rapides n novembre, les abattages de porcins

Plus en détail

Décembre 2013 Industrie canadienne de l agriculture et de l agroalimentaire Perspectives pour 2014. Introduction. Dans les grandes lignes

Décembre 2013 Industrie canadienne de l agriculture et de l agroalimentaire Perspectives pour 2014. Introduction. Dans les grandes lignes Décembre 2013 Industrie canadienne de l agriculture et de l agroalimentaire Perspectives pour 2014 Kevin Grier, Analyste principal de marché, George Morris Centre R. Allan Mussell, Ph.D., Associé de recherche

Plus en détail

RAPPORT T3 2014 SUR L'ÉNERGIE DE L ONTARIO

RAPPORT T3 2014 SUR L'ÉNERGIE DE L ONTARIO RAPPORT T3 2014 SUR L'ÉNERGIE DE L ONTARIO JUILLET SEPTEMBRE 2014 PÉTROLE ET GAZ NATUREL Données sur le pétrole et le gaz naturel Troisième trimestre de 2014 Prix au détail moyens de l essence ordinaire

Plus en détail

INDICATEURS HEBDOMADAIRES

INDICATEURS HEBDOMADAIRES INDICATEURS HEBDOMADAIRES Semaine du 25 au 31 embre 214 RESERVES INTERNATIONALES NETTES Evolution en milliards de dirhams et en mois d importations de biens et services En MMDH En % Réserves Internationales

Plus en détail

48,5 Bcf RAPPORT T1 2015 SUR L'ÉNERGIE DE L ONTARIO JAN MAR 2015 PÉTROLE ET GAZ NATUREL. Infrastructure de transport du gaz naturel

48,5 Bcf RAPPORT T1 2015 SUR L'ÉNERGIE DE L ONTARIO JAN MAR 2015 PÉTROLE ET GAZ NATUREL. Infrastructure de transport du gaz naturel RAPPORT T1 SUR L'ÉNERGIE DE L ONTARIO JAN MAR PÉTROLE ET GAZ NATUREL Prix au détail moyens de l essence ordinaire et du diesel à l'échelle provinciale ($/L) Prix du gaz naturel en vigueur pour le commerce

Plus en détail

La conjoncture en région Centre Val de Loire

La conjoncture en région Centre Val de Loire Tendances régionales La conjoncture en région Centre Val de Loire Enquêtes mensuelles Septembre 215 Tassement de la production industrielle, activité globale un peu plus soutenue dans les services marchands.

Plus en détail

TENDANCES REGIONALES PICARDIE

TENDANCES REGIONALES PICARDIE TENDANCES REGIONALES PICARDIE OCTOBRE 2007 Picardie Tendances régionales OCTOBRE 2007 Page 1 sur 7 Vue d ensemble de l activité économique Période sous revue : SEPTEMBRE 2007 INDUSTRIE Poids des effectifs

Plus en détail

Panorama des échanges extérieurs du secteur agroalimentaire en 2011

Panorama des échanges extérieurs du secteur agroalimentaire en 2011 Panorama des échanges extérieurs du secteur agroalimentaire en 211 LES ÉTUDES DE > En 211, les produits agroalimentaires 1 ont apporté une contribution majeure aux exportations françaises, puisqu un quart

Plus en détail

Fiches de synthèse AGRICULTURE

Fiches de synthèse AGRICULTURE CERCAM Fiches de synthèse AGRICULTURE Cas de : 1. Sénégal 2. Cote d Ivoire 3. Gabon 4. Mali Mars 2014 1- Secteur agricole au Sénégal Foncier Le foncier sénégalais appartient à 95 % au domaine national

Plus en détail

L agroalimentaire et l international. Février 2014

L agroalimentaire et l international. Février 2014 L agroalimentaire et l international Février 2014 Agenda Présentation d Exportation Développement Canada 2 min Chine: opportunités d affaires pour les entreprises de la région du Saguenay-Lac-Saint-Jean

Plus en détail

Tourisme en bref Les marchés cibles de la CCT et de ses partenaires

Tourisme en bref Les marchés cibles de la CCT et de ses partenaires Tourisme en bref Les marchés cibles de la CCT et de ses partenaires Terre-Neuve et Labrador www.canada.travel/entreprise Octobre 2011 Volume 7, numéro 10 Points saillants En octobre 2011, le nombre de

Plus en détail

l'agriculture à votre table

l'agriculture à votre table l'agriculture à votre table

Plus en détail

Enquête sur le coût de la nourriture au N.- B. Par le Front commun pour la justice sociale U de M 7 oct. 2010

Enquête sur le coût de la nourriture au N.- B. Par le Front commun pour la justice sociale U de M 7 oct. 2010 Enquête sur le coût de la nourriture au N.- B. Par le Front commun pour la justice sociale U de M 7 oct. 2010 1 État de la situa+on Article 25 de la Charte des droits de l'homme Toute personne a droit

Plus en détail

SITUATION DE LA PRODUCTION ET DU MARCHE DU FOIE GRAS

SITUATION DE LA PRODUCTION ET DU MARCHE DU FOIE GRAS SITUATION DE LA PRODUCTION ET DU MARCHE DU FOIE GRAS 1. EVOLUTION DU PRIX DES MATIERES PREMIERES EN ALIMENTATION ANIMALE ET DES INDICES ALIMENT ITAVI AU MOINDRE COUT 1.1. DIMINUTION DU PRIX DES CEREALES

Plus en détail

EFFETS DE LA BAISSE DU HUARD SUR LES PRIX À LA CONSOMMATION AU CANADA

EFFETS DE LA BAISSE DU HUARD SUR LES PRIX À LA CONSOMMATION AU CANADA COMMENTAIRE Services économiques TD 17 mars 215 EFFETS DE LA BAISSE DU HUARD SUR LES PRIX À LA CONSOMMATION AU CANADA Faits saillants Parmi les nombreux facteurs pris en compte dans les perspectives d

Plus en détail

Le budget de trésorerie

Le budget de trésorerie Le budget de trésorerie Dans la première section, nous verrons les principes généraux de construction d'un budget de trésorerie. Dans la deuxième, nous appliquerons ces principes à un cas particulier et

Plus en détail

Recul de 27,9 % des ventes de logements neufs en France. Trois facteurs sont à l origine de cette baisse selon l analyse de Meilleurtaux.

Recul de 27,9 % des ventes de logements neufs en France. Trois facteurs sont à l origine de cette baisse selon l analyse de Meilleurtaux. Paris, le 29 mai 2008 Recul de 27,9 % des ventes de logements neufs en France. Trois facteurs sont à l origine de cette baisse selon l analyse de Meilleurtaux. Selon les dernières statistiques publiées

Plus en détail

II Les fronts pionniers du soja

II Les fronts pionniers du soja II Les fronts pionniers du soja Shopping China à la frontière Bolivie- Brésil, au cœur du continent sudaméricain Enclave productive mondialisée dans le Brésil rural (et de l intérieur) Lætitia Perrier

Plus en détail

INDICATEURS ECONOMIQUES ALIMENTATION, NUTRITION ET SECURITE ALIMENTAIRE. Cameroun: Aide alimentaire envoyée. Quantité [1000 t] ...

INDICATEURS ECONOMIQUES ALIMENTATION, NUTRITION ET SECURITE ALIMENTAIRE. Cameroun: Aide alimentaire envoyée. Quantité [1000 t] ... INDICATEURS ECONOMIQUES ALIMENTATION, NUTRITION ET SECURITE ALIMENTAIRE : Nourriture disponible par personne Quantité [kcal/personne/jour] 1996 2001 2006 Disponibilité alimentaire 2033 2162 2354 2586 Source:

Plus en détail

RÉSULTATS FINANCIERS DU TROISIÈME TRIMESTRE DE L EXERCICE 2015, TERMINÉ LE 31 DÉCEMBRE 2014

RÉSULTATS FINANCIERS DU TROISIÈME TRIMESTRE DE L EXERCICE 2015, TERMINÉ LE 31 DÉCEMBRE 2014 COMMUNIQUÉ Pour diffusion immédiate RÉSULTATS FINANCIERS DU TROISIÈME TRIMESTRE DE L EXERCICE 05, TERMINÉ LE 3 DÉCEMBRE Bénéfice net de 54,6 millions de dollars, en hausse de 7,3 % pour le trimestre Bénéfice

Plus en détail

lait 3,25 %, 15 p. 100; le lait écrémé, 10,5 p. 100; le lait au chocolat, 5,5 p. 100; le babeurre, 0,5 p. 100; et le lait de poule, 0,3 p. 100.

lait 3,25 %, 15 p. 100; le lait écrémé, 10,5 p. 100; le lait au chocolat, 5,5 p. 100; le babeurre, 0,5 p. 100; et le lait de poule, 0,3 p. 100. Profil du secteur : Lait et crème 1. Description Deux facteurs apparemment opposés semblent entraîner le marché intérieur du lait de consommation, soit la recherche d aliments plus salubres et plus nutritifs

Plus en détail

Communiqué Pour diffusion immédiate

Communiqué Pour diffusion immédiate Communiqué Pour diffusion immédiate RÉSULTATS FINANCIERS DU PREMIER TRIMESTRE DE L EXERCICE 06 TERMINÉ LE 30 JUIN Bénéfice net de 36,4 millions de dollars, en baisse de 6, % Bénéfice net ajusté de 37,0

Plus en détail

Thème : La consommation des ménages

Thème : La consommation des ménages Thème : La consommation des ménages Vous effectuez votre période de PFMP au sein du magasin ZARA, grande surface spécialisée dans le prêt-à-porter féminin, implantée dans le centre commercial Cap 3000

Plus en détail

Etablissement national des produits de l agriculture et de la mer

Etablissement national des produits de l agriculture et de la mer FranceAgriMer Etablissement national des produits de l agriculture et de la mer Direction Générale de FranceAgriMer Mission des Affaires Européennes et Internationales Taipei / Décembre 2014 FranceAgriMer

Plus en détail

C o m m u n i q u é d e p r e s s e

C o m m u n i q u é d e p r e s s e Conférence tél. / webcast pour médias & analystes aujourd hui à 09h00 HEC Le leader mondial des fabricants de chocolat se renforce considérablement dans la transformation du cacao Barry Callebaut s apprête

Plus en détail

10% Presque tous les secteurs de services enregistrent une forte croissance. Croissance des exportations de services financiers en 2013

10% Presque tous les secteurs de services enregistrent une forte croissance. Croissance des exportations de services financiers en 2013 Presque tous les secteurs de services enregistrent une forte croissance 9% services financiers en 2013 Presque tous les secteurs de services ont progressé en 2013. Les services financiers, qui avaient

Plus en détail

Le marché des produits carnés en Chine

Le marché des produits carnés en Chine Le marché des produits carnés en Chine Actualisation avril 26 MINEFI DGTPE Prestation réalisée sous système de management de la qualité certifié AFAQ ISO 91 Evolution de la consommation de viande porcine,

Plus en détail

Note de Conjoncture Économique 1 er semestre 2014

Note de Conjoncture Économique 1 er semestre 2014 Banque Centrale de Mauritanie Direction Générale des Études Direction des Études et des Recherches Économiques Note de Conjoncture Économique 1 er semestre 2014 Septembre 2014 Sommaire I. ENVIRONNEMENT

Plus en détail

0.00 Janv. 1986 Janv. 1988 Janv. 1990 Janv. 1992 Janv. 1994 Janv. 1996 Janv. 1998 Janv. 2000 Janv. 2002 Janv. 2004 Janv. 2006 Janv. 2008 Janv.

0.00 Janv. 1986 Janv. 1988 Janv. 1990 Janv. 1992 Janv. 1994 Janv. 1996 Janv. 1998 Janv. 2000 Janv. 2002 Janv. 2004 Janv. 2006 Janv. 2008 Janv. COMPARAISON DES TAUX FIXES ET DES TAUX VARIABLES ET TAUX MOYEN DES PRÊTS HYPOTHÉCAIRES À L HABITATION À 5 ANS 2 Taux fixes Taux variables Réservé à l usage interne de. TAUX FIXES DES 25 DERNIÈRES ANNÉES

Plus en détail

Ventes d aliments emballés en Chine

Ventes d aliments emballés en Chine SECRÉTARIAT DE L ACCÈS AUX MARCHÉS Rapport d analyse mondiale Ventes d aliments emballés en Chine Janvier 2014 RÉSUMÉ La Chine est devenue l un des plus importants marchés d aliments emballés au monde.

Plus en détail

1.1.2. L évolution des cours des matières premières exportées par les pays de la Zone franc

1.1.2. L évolution des cours des matières premières exportées par les pays de la Zone franc 1.1.2. L évolution des cours des matières premières exportées par les pays de la Zone franc En 8, les cours des matières premières, à l exception du nickel, ont enregistré à nouveau, en annuelle, une progression

Plus en détail

- 1 - TYPE DE FERME principale source de revenu brut, qui doit représenter plus de 50% des recettes agricoles brutes totales

- 1 - TYPE DE FERME principale source de revenu brut, qui doit représenter plus de 50% des recettes agricoles brutes totales - - TYPE DE FERME principale source de revenu brut, qui doit représenter plus de 0% des recettes agricoles brutes totales O Récoltes marchandes O Laitier O Boeuf O Porcs O Aviculture O Moutons 8 O Productions

Plus en détail

Baromètre de conjoncture de la Banque Nationale de Belgique

Baromètre de conjoncture de la Banque Nationale de Belgique BANQUE NATIONALE DE BELGIQUE ENQUETES SUR LA CONJONCTURE Baromètre de conjoncture de la Banque Nationale de Belgique Janvier 211 15 1 5-5 -1-15 -2 - -3-35 21 22 23 24 26 27 28 29 21 211 Série dessaisonalisée

Plus en détail

CONTRIBUER À NOURRIR LE MONDE

CONTRIBUER À NOURRIR LE MONDE CONTRIBUER À NOURRIR LE MONDE MISSION D UNE ORGANISATION PRESQUE CENTENAIRE! Présenté par : Gaétan Desroches, agr. Chef de la direction, La Coop fédérée Le 26 octobre, 2015 LIBRE-ÉCHANGE - PARTENARIAT

Plus en détail

Section B : Perspectives économiques de l Ontario

Section B : Perspectives économiques de l Ontario Section B : Perspectives économiques de l Ontario P ERSPECTIVES DE CROISSANCE ÉCONOMIQUE PLUS FORTE EN ONTARIO Perspectives économiques de l Ontario Tableau 1 (en pourcentage) 2003 2004 2005 2006 2007e

Plus en détail

GUIDE D'ÉTIQUETAGE ET DE PUBLICITÉ SUR LES ALIMENTS

GUIDE D'ÉTIQUETAGE ET DE PUBLICITÉ SUR LES ALIMENTS GUIDE D'ÉTIQUETAGE ET DE PUBLICITÉ SUR LES ALIMENTS Programme de pratiques équitables d étiquetage Bureau de la salubrité des aliments et de la protection des consommateurs Agence canadienne d'inspection

Plus en détail

Le marché du café s établi à un niveau inférieur mais la demande reste soutenue

Le marché du café s établi à un niveau inférieur mais la demande reste soutenue F Rapport sur le marché du café Mars 2015 Le marché du café s établi à un niveau inférieur mais la demande reste soutenue En mars 2015, le marché du café a chuté pour le cinquième mois consécutif, pendant

Plus en détail

I. ACTIVITES. 1. Administration

I. ACTIVITES. 1. Administration I. ACTIVITES 1. Administration Au cours de l année 2010, les organes de la Banque ont continué d exercer leurs missions conformément à la Loi n 1/34 du 2 décembre 2008 portant Statuts de la Banque de la

Plus en détail

Sécuritaire Fiable Sans gluten Programme de certification sans gluten

Sécuritaire Fiable Sans gluten Programme de certification sans gluten Sécuritaire Fiable Sans gluten Programme de certification sans gluten www.glutenfreecert.com ALLERGEN CONTROL GROUP INC. L Allergen Control Group Inc. (ACG) est représenté par une équipe d experts de l

Plus en détail

République du Sénégal Un Peuple-Un But-Une foi

République du Sénégal Un Peuple-Un But-Une foi République du Sénégal Un Peuple-Un But-Une foi N MEF/DPEE/DSC MINISTERE DE L ECONOMIE ET DES FINANCES Dakar, 18 février 2015 DIRECTION GENERALE DE LA PLANIFICATION ET DES POLITIQUES ECONOMIQUES DIRECTION

Plus en détail

Communiqué de presse

Communiqué de presse Communiqué de presse Groupe Barry Callebaut Ventes pour le 1 er trimestre de l exercice 2014/15 Un début d exercice nettement supérieur à la croissance du marché mondial Volume des ventes en hausse de

Plus en détail

Stocks de fin de campagne -------- milliers d'hectares ---- ---- t/ha. Importation s Offre totale. nt Production

Stocks de fin de campagne -------- milliers d'hectares ---- ---- t/ha. Importation s Offre totale. nt Production CANADA : PERSPECTIVES DES PRINCIPALES GRANDES CULTURES 18 juin 2015 Groupe de l analyse des marchés/division des céréales et oléagineux Direction du développement et de l analyse du secteur, Direction

Plus en détail

«Cette action contribue au PNNS». À CHÂTEAU THIERRY

«Cette action contribue au PNNS». À CHÂTEAU THIERRY «Cette action contribue au PNNS». «IL FAIT BIO À CHÂTEAU THIERRY A Chateau Thierry, la Municipalité souhaite développer les produits BIO et issus de filières de proximité dans les menus de la restauration

Plus en détail

Le déficit du marché du platine au 3e trimestre 2015

Le déficit du marché du platine au 3e trimestre 2015 Le déficit du marché du platine au 3e trimestre 2015 Un déficit moins important que prévu dans l'ensemble pour l'année 2015 suite à des sorties de fonds indiciels cotés au début du 4e trimestre. Les prévisions

Plus en détail

Variation des recettes provenant de toutes les primes d assurance automobile

Variation des recettes provenant de toutes les primes d assurance automobile Sommaire Le 11 juin 2002, la Société d'assurance publique du Manitoba (la «Société») a soumis une demande à la Régie des services publics (la «Régie») afin que soient approuvées ses primes d'assurance

Plus en détail

Situation et perspectives de l économie mondiale 2015. asdf

Situation et perspectives de l économie mondiale 2015. asdf Situation et perspectives de l économie mondiale 2015 asdf Nations Unies New York, 2015 Résumé Perspectives du développement macroéconomique au niveau mondial La croissance mondiale progressera légèrement

Plus en détail

La situation du secteur canadien des aliments transformés : Balance commerciale. Préparé par

La situation du secteur canadien des aliments transformés : Balance commerciale. Préparé par La situation du secteur canadien des aliments transformés : Balance commerciale Novembre 2012 Préparé par Douglas Hedley, PhD, et l Institut canadian des politiques agro-alimentaires L Institut canadien

Plus en détail

Allégations relatives à la teneur nutritive

Allégations relatives à la teneur nutritive Allégations relatives à la teneur nutritive Mots utilisés dans les allégations relatives à la teneur nutritive Ce que le mot signifie Exemples Sans Faible Réduit Source de Léger Une quantité insignifiante

Plus en détail

Au Japon, le premier semestre 2012 a été marqué par une très

Au Japon, le premier semestre 2012 a été marqué par une très FICHE PAYS JAPON : CROISSANCE EN SURSIS Département analyse et prévision Au Japon, le premier semestre 2012 a été marqué par une très forte reprise de la croissance, notamment au premier trimestre (+1,3

Plus en détail

DIVERSITÉ CULTURELLE JOURS FÉRIÉS Pour en savoir Plus, veuillez vous adresser à :

DIVERSITÉ CULTURELLE JOURS FÉRIÉS Pour en savoir Plus, veuillez vous adresser à : Le Manitoba en bref Le Manitoba : Province du Canada depuis 1870. Manitoba signifie «lieu où vit l Esprit» dans les langues des peuples autochtones de la province. Chef politique : Premier ministre (Greg

Plus en détail

l'industrie de l'alimentation et des boissons

l'industrie de l'alimentation et des boissons Solutions de convoyage pour l'industrie de l'alimentation et des boissons Pour un convoyage respectueux des fluides très visqueux ou pâteux Qui sommes-nous? Pourquoi WANGEN PUMPEN? Les pompes WANGEN dans

Plus en détail

L industrie agricole et agroalimentaire canadienne et l économie mondiale en 2013-2014

L industrie agricole et agroalimentaire canadienne et l économie mondiale en 2013-2014 L industrie agricole et agroalimentaire canadienne et l économie mondiale en 2013-2014 Introduction L économie canadienne est tributaire des exportations, en particulier dans les secteurs agricoles et

Plus en détail

Enquête industrie Agroalimentaire

Enquête industrie Agroalimentaire [Texte] Enquête industrie Agroalimentaire La CCI de la Vendée a mené, courant 2013, une enquête auprès des entreprises industrielles vendéennes afin d analyser la structuration et l organisation de ces

Plus en détail

Consommation alimentaire de produits biologiques : Où en est-on?

Consommation alimentaire de produits biologiques : Où en est-on? Consommation alimentaire de produits biologiques : Juillet 2015 Où en est-on? En 2015, 88 % des Français ont consommé un produit bio (contre 75 % en 2013). 62 % déclarent en consommer au moins une fois

Plus en détail

Première conférence ministérielle mondiale sur les modes de vie sains et la lutte contre les maladies non transmissibles (Moscou, 28 et 29 avril 2011)

Première conférence ministérielle mondiale sur les modes de vie sains et la lutte contre les maladies non transmissibles (Moscou, 28 et 29 avril 2011) Première conférence ministérielle mondiale sur les modes de vie sains et la lutte contre les maladies non transmissibles (Moscou, 28 et 29 avril 2011) DOCUMENT DE POLITIQUE GÉNÉRALE ALIMENTATION ET NUTRITION

Plus en détail

Incidences économiques des exportations canadiennes de porc

Incidences économiques des exportations canadiennes de porc Incidences économiques des exportations canadiennes de porc Document préparé pour le Canadian Pork Council Conseil canadien du porc Ottawa (Ontario) Canada Préparé par Kevin Grier Analyste principal des

Plus en détail

LA CONFIANCE DES MARCHÉS ÉMERGENTS EST EN HAUSSE TANDIS QUE CELLE DES MARCHÉS DÉVELOPPÉS RECULE

LA CONFIANCE DES MARCHÉS ÉMERGENTS EST EN HAUSSE TANDIS QUE CELLE DES MARCHÉS DÉVELOPPÉS RECULE Le 20 janvier 2011 LA CONFIANCE DES MARCHÉS ÉMERGENTS EST EN HAUSSE TANDIS QUE CELLE DES MARCHÉS DÉVELOPPÉS RECULE ***La confiance des marchés asiatiques se rapproche de son niveau d avant la crise***

Plus en détail

Moniteur des branches Industrie MEM

Moniteur des branches Industrie MEM Moniteur des branches Industrie MEM Octobre 2014 Editeur BAKBASEL Rédaction Florian Zainhofer Traduction Anne Fritsch, Verbanet GmbH, www.verbanet.ch Le texte allemand fait foi Adresse BAK Basel Economics

Plus en détail

22,7 % Industrie. Production passée et prévisions (en solde d opinions CVS)

22,7 % Industrie. Production passée et prévisions (en solde d opinions CVS) 22,7 % Poids des effectifs de l industrie par rapport à la totalité des effectifs (source : ACOSS-URSSAF-31/12/214)) Industrie La production industrielle a légèrement baissé au mois de septembre. La demande

Plus en détail

Tendances récentes dans les industries automobiles canadiennes

Tendances récentes dans les industries automobiles canadiennes N o 11 626 X au catalogue N o 26 ISSN 1927-548 ISBN 978--66-2984-5 Document analytique Aperçus économiques Tendances récentes dans les industries automobiles canadiennes par André Bernard Direction des

Plus en détail

ACCORD GENERAL SUR LES TARIFS DOUANIERS ET LE COMMERCE

ACCORD GENERAL SUR LES TARIFS DOUANIERS ET LE COMMERCE ACCORD GENERAL SUR LES TARIFS DOUANIERS ET LE COMMERCE RESTRICTED L/1949/Add.l4 2 avril 1963 Distribution limitée Original : anglais ENTREPRISES COMMERCIALES D'ETAT Notifications présentées conformément

Plus en détail

La compétitivité du secteur agroalimentaire canadien 1

La compétitivité du secteur agroalimentaire canadien 1 Favoriser un dialogue sur les politiques Série II : Contexte et perspectives sur les politiques agroalimentaires La compétitivité du secteur agroalimentaire canadien FEVRIER 2011 La PAR viabilité DAVID

Plus en détail