Marché mondial de l automobile

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Marché mondial de l automobile"

Transcription

1 Carlos Gomes En route vers des ventes mondiales records en 1 Les marchés développés mènent le bal Les ventes mondiales de voitures ont progressé de % pendant le premier semestre de 1, soit plus lentement que prévu, mais devraient tout de même atteindre des sommets pour la sixième année consécutive. Les ventes bénéficient de l'accélération de la création d'emplois dans les marchés développés, de l amélioration de la situation financière des ménages, des faibles taux d intérêt et du rétablissement de la confiance des consommateurs dans la majeure partie du monde notre estimation comprend la zone euro, les États-Unis, la Chine et le Japon, et reste % supérieure à l année précédente. Malgré des périodes de volatilité du marché financier, la plupart des indicateurs économiques et des indicateurs de risque financier soutiennent toujours la croissance économique en cours. Le pouvoir d achat des consommateurs est encouragé par la hausse des revenus et la faiblesse des prix du carburant, tandis que la création de richesse est portée par l augmentation des prix des logements dans de nombreux pays et par les gains des marchés boursiers mondiaux. Même avec la récente chute du cours des actions en Chine, la capitalisation des actions mondiales a progressé de % l année dernière. L Europe de l Ouest mène la course Les ventes de voitures en Europe de l Ouest ont grimpé de % en glissement annuel pendant le premier semestre de 1 et approcheront un total de 13 millions d unités pour l ensemble de l année, pour la première fois en cinq ans. En fait, l Europe de l Ouest connaît la plus forte croissance de l industrie automobile en 1, avec des volumes qui progressent dans quinze des dix-huit pays de la région. Cette tendance témoigne de l'amélioration du marché de l'emploi et de l'assainissement des bilans des ménages. Dans l ensemble de la zone euro, les salaires augmentent au rythme le plus rapide depuis. La hausse des revenus est beaucoup plus forte au Royaume-Uni et a mené à des ventes records de 1, million de voitures pendant le premier semestre de 1, un record supérieur à celui de., 3, 3, 1 Le ralentissement de la croissance du PIB limite les ventes mondiales de voitures Variation sur 1 mois en % Ventes mondiales d automobiles Variation sur 1 mois en % Ventes d automobiles en Chine Croissance du PIB mondial, Richesse des ménages chinois Variation sur 1 mois en % En Chine, la hausse de la richesse des ménages soutiendra les ventes Variation sur 1 mois en % Les achats se renforcent aussi parmi les nouveaux membres de l Union en Europe centrale et orientale, huit des douze pays affichant des gains à deux chiffres cette année. La République tchèque est en tête, avec des volumes qui ont bondi de % par rapport à l année dernière et qui dépassent unités pour la toute première fois (depuis ). L amélioration reflète la hausse à deux chiffres des exportations vers l Europe de l Ouest la destination de deux tiers des exportations outre-frontières du pays. La reprise tirée par les exportations génère même une relance des investissements des entreprises et efface une longue période de faiblesse. Volumes records en Amérique du Nord En Amérique du Nord, les ventes de véhicules de tourisme ont progressé de % en glissement annuel jusqu en juillet et, sur l année entière, les volumes dépasseront les millions d unités pour la toute première fois. Le Mexique a pris la tête du mouvement et les achats y ont grimpé de 1 % depuis le début de l année avec le raffermissement de l économie et la limitation des importations de véhicules d occasion venant des États-Unis. Le Canada et le Mexique établiront des records de ventes en 1, tandis que les volumes aux États-Unis dépasseront 17 millions d unités pour la première fois depuis 1. Le renforcement du marché du travail est responsable des gains dans les pays de l ALENA. Les salaires ont progressé de plus de % sur 1 mois au Mexique, augmentent au rythme le plus rapide depuis le début du millénaire aux États-Unis et ont pris de la vitesse au Canada, particulièrement dans le cœur industriel des provinces du centre et sur la Études économiques de la Banque Scotia Scotia Plaza,, rue King Ouest, 3 e étage Toronto (Ontario) Canada MH 1H1 Tél. : 1..3 Téléc. : 1..9 Courriel : Le présent document a été préparé par Études économiques de la Banque Scotia, comme ressource pour les clients de la Banque Scotia. Les opinions, les estimations et les projections contenues dans le présent document sont les nôtres à la date de ce dernier et sont sujettes à changement sans préavis. Les renseignements et les opinions présents dans ce document sont tirés de sources considérées comme fiables, mais aucune garantie n est donnée concernant leur exactitude et leur exhaustivité. Ni la Banque Scotia ni ses sociétés affiliées n acceptent de responsabilité en cas de pertes résultant de l utilisation du présent document ou de son contenu. MC Marque de commerce de La Banque de Nouvelle-Écosse. Utilisée sous licence, s il y a lieu. est disponible sur banquescotia.com

2 côte Ouest. Les ventes de véhicules ont progressé de % cette année dans ces régions, ce qui a plus que compensé leur baisse dans les provinces productrices de pétrole. Le raffermissement de l'activité économique, l amélioration de la situation financière des ménages et la forte demande de remplacement nous ont conduits à augmenter nos prévisions concernant les ventes d automobiles en 1 pour les États-Unis à 17, millions d unités, par rapport à 17 millions auparavant. Les ménages américains ont nettement rééquilibré leur bilan depuis le ralentissement de l économie mondiale et sont financièrement à leur meilleur depuis plus de dix ans. Par ailleurs, la hausse des revenus et la stabilité du prix des nouveaux véhicules ont rendu les automobiles plus abordables que jamais, à un moment où de nombreux ménages doivent remplacer leur véhicule à bout de souffle les véhicules américains atteignent un âge moyen record de 11, ans. Nous nous attendons à voir les ventes continuer d augmenter au cours des prochaines années, puisque près de la moitié du parc de millions de véhicules aux États-Unis a au moins 11 ans. Les ventes et la croissance économique sont modérées en Asie Les ventes de voitures en Chine se sont modérées après années de performance à deux chiffres, limitant la progression d ensemble en Asie et générant des inquiétudes sur les perspectives. La chute de 3 % de la Bourse de Shanghai depuis la mi-juin a fait passer les ventes de voitures sous leur niveau du même mois de l année précédente pendant deux mois consécutifs et a réduit l augmentation des achats totaux de véhicules (y compris de poids lourds) à seulement, % depuis le début de l année. Même si la faiblesse peut se poursuivre à court terme, surtout si la confiance des consommateurs baisse de façon importante, nous croyons que le repli n est que temporaire. Les autorités ont commencé à mettre en place une politique expansionniste et seule une petite partie des ménages chinois investit sur le marché boursier. D après la China Household Finance Survey, moins de % d entre eux possèdent des actions. De plus, celles-ci ne représentent qu une faible fraction de leurs actifs. L immobilier constitue une part bien plus importante du patrimoine global des ménages et l amélioration des prix de l immobilier résidentiel a un effet bien plus marqué sur leurs finances. En fait, la valeur des actifs des ménages en Chine a augmenté dans les derniers mois, ce qui est traditionnellement un facteur clé de la progression des ventes (voir le graphique du bas de la page 1). De plus, les constructeurs d automobiles ont commencé à réduire nettement les prix pour faire revenir les clients dans les salles d exposition et sont de plus en plus souvent enclins à sacrifier les marges dans le but de vendre plus de voitures. Les résultats sont plus contrastés sur les autres marchés émergents En Inde, les ventes d automobiles ont progressé de % cette année et seront soutenues à partir de maintenant par un assouplissement monétaire, un raffermissement de la croissance économique et une baisse des prix du carburant. L Inde a remplacé la Chine comme pays affichant le taux de croissance le plus rapide au monde : sa croissance économique devrait afficher une moyenne de 7, % cette année et pourrait être encore plus rapide en 1. Les indicateurs précurseurs de l activité économique continuent de s accélérer et avancent à un rythme jamais atteint en quatre ans. Par contre, les ventes de voitures et les conditions économiques continuent de se dégrader en Russie et au Brésil. Le chômage est en hausse dans les deux pays, qui connaissent également des taux d intérêt élevés et une augmentation de l inflation. Le gouvernement russe a récemment lancé un programme de prêt auto de 1, milliard de roubles (3 millions de dollars US) pour aider les Russes à acheter jusqu à voitures neuves, mais les effets ont été limités. Perspectives des ventes internationales d automobiles (Millions d'unités) p TOTAL 39, 1,,9,9 71,1 7,9 Amérique du Nord* 1,3 17,7 17,11 1,33 19,, Canada 1,7 1,9 1, 1,7 1, 1, États-Unis 1, 1,1 1, 1,3 1, 17, Mexique,,97,99 1, 1,13 1,3 Europe de l Ouest 13,11 1,1 11,7 11, 1, 1,3 Allemagne 3,7 3,9 3,,9 3, 3,19 Europe orientale 1,1,,1, 3,79 3,3 Rus s ie,7 1,,93,7,9 1,7 Asie,91 13,99 7, 9,9 31,9 33,1 Chine**,3,1 13,1 1,3 1,37 19,9 Inde,31 1,, 1,3 1, 1,99 Amérique du Sud 1,,3,7,7,1 3, Brésil,9 1,7,,7,, *Comprend les camions légers. **Inclut les véhicules utilitaires multisegment depuis.

3 Perspectives des ventes de véhicules automobiles au Canada et aux États-Unis Moyenne Janv-Juin** Annuel p (Milliers d unités, taux annuel) CANADA Automobiles Production intérieure Production canadienne de constructeurs étrangers Importations Camions légers (Millions d unités, taux annuel) ÉTATS-UNIS 1, 13, 1, 1, 17, 17, Autom obiles,3,7 7, 7,7 7, 7, Camions légers 7,,9 7,9,7 9, 9, NORD-AMÉRICAINE (Millions d unités, taux annuel) PRODUCTION* 1, 13, 1,9 17,3 17,3 1, CANADA,,,3,39,19,3 ÉTATS-UNIS 11,7 9,1 11, 11,7 11,3 1, MEXIQUE 1,1,7 3, 3,37 3,1 3,3 *Comprend la production canadienne de constructeurs étrangers, et les camions légers, intermédiaires et lourds. **Les ventes au Canada sont des estimations de la Banque Scotia. Perspectives des ventes de véhicules selon la province* (Milliers d'unités, taux annuel) Moyenne Janv-Juin ** Annuel p CANADA PROVINCES DE L ATLANTIQUE PROVINCES DU CENTRE Québec Ontario PROVINCES DE L OUEST Manitoba Saskatchewan 3 Alberta Colombie-Britannique *Comprend les automobiles et les camions légers. ** Estimations de la Banque Scotia. 7 Milliers d'unités Ontario 3 7 Milliers d'unités Alberta 7 Milliers d'unités Manitoba Québec Colombie- Britannique Comprend les automobiles et les camions légers, intermédiares et lourds. Les zones en grisé indiquent une période de récession. 7 Provinces de l'atlantique Saskatchewan

4 Part du marché des automobiles selon le constructeur Canada* janv. à juill. janv. à juill. juill. juill. Unités % du total Unités % du total Unités % du total Unités % du total TOTAL,, 37,, 7,,,, Trois Grands, 3, 9,3, 1, 1, 13,,1 General Motors, 9,, 9,,,,7, Ford 39,, 33, 7,7,7 7,7,9, Chrysler,7,,,7 3,3, 1,,7 Constructeurs japonais 19, 3, 1,9, 31,9 3,,, Honda, 1,, 1, 9, 13, 9,1 13,7 Toyota 1, 13,,3 13,3 9,3 1,, 1, Nissan 31,, 3,9 7,1,7 7,7,9 7, Mazda 31,,,,,, 3,7, Mitsubishi, 1,, 1,3 1, 1,, 1,3 Subaru, 1, 9,, 1,3 1,7 1,, Hyundai 7, 1,,7 1,1, 1,1, 1,9 Volkswagen 3,, 3,,,3,,, Kia 31,, 7,,3,,,1,1 BMW 11,, 1,3 3,3,1,, 3,3 Mercedes-Benz 1,1, 13, 3, 1,7,3 1,7, Autres,9, 11,, 1,,1 1,, *Source : Ventes des concessionnaires selon Constructeurs mondiaux d automobiles du Canada. Part du marché des camions selon le constructeur Canada* janv. à juill. janv. à juill. juill. juill. Unités % du total Unités % du total Unités % du total Unités % du total TOTAL,1, 9,,,, 11,1, Trois Grands 3,,9 391,9,,3 1,7,,7 General Motors 9, 1,1, 1, 17, 1, 17,1 1,9 Ford 13,9, 17, 1,3 3, 1,9 1,3 1, Chrysler 11,9 3, 1,3,,7 3,3, 3,3 Autres constructeurs 3,9 3,7,3 3, 3, 3,3, 3,9 intérieurs Constructeurs japonais 11,, 17,7,9, 3, 3, 7, Honda 39,7,1,,3,3,, 7,3 Toyota 7,,, 9,3,,3 9,9, Nissan 3,,,,,7, 7,, Mazda 1,1 1,9 1,,3, 1,9 3,3,9 Mitsubishi,3 1,,,9 1,,9 1, 1,1 Subaru 1,9, 17,9,,3,,7,3 Hyundai,,1 9,1, 3, 3,, 3,9 Kia 1,1 1,9 13,9, 1,7 1, 1, 1, Autres importations 3,, 7,7,9,, 7,3,3 CAMIONS LÉGERS 9, 9,9 7, 97,, 97, 11, 97, *Source : Ventes des concessionnaires selon Constructeurs mondiaux d automobiles du Canada.

5 Ventes d'automobiles par province janv. à mai janv. à mai mai mai CANADA 3, 31,,3, PROVINCES DE L'ATLANTIQUE,,9 7, 7, Terre-Neuve,, 1, 1, Nouvelle-Écosse 11, 9,9 3, 3,3 Nouveau-Brunswick 7,,,3,1 Île-du-Prince-Édouard 1, 1,,, PROVINCES DU CENTRE 13, 11,9 9,7, Québec 9, 9,,, Ontario 1, 119,9 33, 3, PROVINCES DE L OUEST,, 17, 17,1 Manitoba,7, 1,7 1,7 Saskatchewan,, 1, 1, Alberta 3,7 3,1,,9 Colombie-Britannique 3, 3, 7,9,3 Ventes de camions par province* janv. à mai janv. à mai mai mai CANADA 3, 7,3 11,3 11,7 PROVINCES DE L ATLANTIQUE 9,9 3,,1 9,1 Terre-Neuve,,7,, Nouvelle-Écosse, 11,, 3, Nouveau-Brunswick 9,3,,, Île-du-Prince-Édouard 1,3 1,7,, PROVINCES DU CENTRE 9,1 7,,7 7,7 Québec 7,9 9, 1,, Ontario 17, 1,,, PROVINCES DE L OUEST 1, 11,, 3,9 Manitoba 1, 1,, 3,7 Saskatchewan 1, 17,,3 3, Alberta 3,9 7,, 17, Colombie-Britannique,9 1, 11,7 1, *Camions légers, intermédiaires et lourds.

6 Production canadienne de véhicules automobiles* janv. à juin janv. à juin juin juin TOTAL 1 19, 1 9,7,7, AUTOMOBILES 7, 7, 1, 1, Chrysler 1, 133, 1,3, GM 133,7 11,7 1, 17, Honda 99, 9,7 1,3 1, Toyota 11, 1, 1,, CAMIONS** 7,3 31,7 17, 119, Chrysler 13, 7,9 3, 19,7 Ford,1 1,7,1 19, GM 19,9 19,,7 9, Honda,3 3,1 1,1 17, Toyota 1,1 17,9 3,1 31,7 Autres, 7,,9 1,1 *Données de production d après Ward s Automotive Reports. **Camions légers, intermédiaires et lourds. 3, Trimestrielle Production canadiennes de véhicules automobiles 3, Balances Canada monde du commerce des véhicules automobiles Milliards de dollars 3, 3, Total,, 3 Véhicules assemblés 3,, Total 1, 1, Automobiles 1, 1, 1, 1, - - Camions* Pièces,, - -, , Millions d'unités, taux annuels désaisonnaliesés. *Camions légers, intermédiaires et lourds. Les données pour 1 sont celles de janvier-juin exprimées en taux annuel.

7 Prix des voitures neuves et d occasion Indicateurs Scotia des prix des automobiles Canada Véhicules d'occasion* Pourcentage de variation d'une année sur l'autre 1 Véhicules neufs 1 IPC *Estimations de la Banque Scotia d'après les données du Canadian Black Book Indicateurs Scotia des prix des véhicules d'occasion Milliers de dollars selon l'âge du véhicule, données désaisonnalisées 1 an ans ans Estimations de la Banque Scotia d'après les données du Canadian Black Book. Indicateurs des prix des automobiles Etats-Unis Pourcentage de variation d'une année sur l'autre 1 Véhicules d'occasion 1 IPC - Véhicules neufs Indice des prix à la consommation pur les voitures neuves et d'occasion. Les zones en grisé indiquent une période de récession. 7

8 Rendement financier des entreprises canadiennes Concessionaires et ateliers de réparations Bénéfice net Marge bénéficiaire Taux de Ratio de Ratio dette Rendement de après impôt avant roulement couverture capitaux l avoir des ($ millions) impôt (%) de l inventaire de l intérêt propres actionnaires (%) Annuel 773 1, 7, 3,9, 11, 3 9,91,3,,91,1 71,9,9, 3,17,9 799,93,3,,7 1,9 9 1,,1,,7 1, ,1, 3,3, 1, ,3, 3,1, 1, ,,3,,7 1,99 19,,91,3,11 1, ,99,17,19, 17, ,97,,3,3 1, ,,7,, 1,3 1 31,,1, 1,9 1,7 Trimestriel, taux annuels 1T1 13 1,1,1,7, 1, 1T 9,1,,,, 1T3,,33,9 1,9, 1T,3,7,1 1,9 19,3 1T1 1 1,,3,3 1,9 1, Moyenne (199-1) 19 1,,7 3,1,3 11, Plancher (199-1) -,,3 1, 3,7-1, Définition des ratios : M arge bénéficiaire avant impôt : revenu avant impôt/ventes Ratio de roulement de l inventaire : ventes/inventaire Ratio de couverture de l intérêt : (revenu avant impô t + paiements d intérêt)/(paiements d intérêt) Ratio dette - capitaux propres : (dette à co urt et à long terme)/total des capitaux propres Rendement de l avoir des actio nnaires : revenu après impôt/total des capitaux propres Nombre de faillites Faillites des concessionaires automobiles de détail jan. fév. mars avril mai juin juillet août sept. oct. nov. déc. Nouveaux concessionnaires seulement; total cumulatif pour l'année.

Tourisme en bref. Les marchés clés de la CCT et de ses partenaires. Juin 2010 Volume 6, numéro 6. www.canada.travel/entreprise

Tourisme en bref. Les marchés clés de la CCT et de ses partenaires. Juin 2010 Volume 6, numéro 6. www.canada.travel/entreprise Tourisme en bref Les marchés clés de la CCT et de ses partenaires www.canada.travel/entreprise Juin Volume 6, numéro 6 Points saillants Grâce à une croissance économique soutenue, le nombre de voyageurs

Plus en détail

COMMENTAIRE. Services économiques TD LES VENTES DE VÉHICULES AU CANADA DEVRAIENT DEMEURER ROBUSTES, MAIS LEUR CROISSANCE SERA LIMITÉE

COMMENTAIRE. Services économiques TD LES VENTES DE VÉHICULES AU CANADA DEVRAIENT DEMEURER ROBUSTES, MAIS LEUR CROISSANCE SERA LIMITÉE COMMENTAIRE Services économiques TD LES VENTES DE VÉHICULES AU CANADA DEVRAIENT DEMEURER ROBUSTES, MAIS LEUR CROISSANCE SERA LIMITÉE Faits saillants Les ventes de véhicules au Canada ont atteint un sommet

Plus en détail

Tourisme en bref Le point sur les marchés dans lesquels la CCT et ses partenaires sont actifs

Tourisme en bref Le point sur les marchés dans lesquels la CCT et ses partenaires sont actifs Tourisme en bref Le point sur les marchés dans lesquels la CCT et ses partenaires sont actifs www.canada.travel/entreprise Octobre Volume 1, numéro 1 Points saillants Le nombre d arrivées en provenance

Plus en détail

Tendances immobilières mondiales

Tendances immobilières mondiales Adrienne Warren 1..1 adrienne.warren@scotiabank.com Le 9 septembre 1 immobilières mondiales Les conditions restent inégales sur les marchés de l habitation à l échelle mondiale À l échelle mondiale, les

Plus en détail

COMMENTAIRE LES VENTES DE VÉHICULES AU CANADA FERONT DU SURPLACE EN 2012. Services économiques TD

COMMENTAIRE LES VENTES DE VÉHICULES AU CANADA FERONT DU SURPLACE EN 2012. Services économiques TD COMMENTAIRE Services économiques TD LES VENTES DE VÉHICULES AU CANADA FERONT DU SURPLACE EN 2012 Faits saillants Les ventes de véhicules au Canada ont connu des hauts et des bas en 2011, mais ont tout

Plus en détail

2014-2015. Perspectives économiques

2014-2015. Perspectives économiques 2014-2015 Perspectives économiques Publié par : Ministère des Finances Province du Nouveau-Brunswick Case postale 6000 Fredericton (Nouveau-Brunswick) E3B 5H1 Canada Internet : www.gnb.ca/0024/index-f.asp

Plus en détail

Tourisme en bref Les marchés cibles de la CCT et de ses partenaires

Tourisme en bref Les marchés cibles de la CCT et de ses partenaires Tourisme en bref Les marchés cibles de la CCT et de ses partenaires Terre-Neuve et Labrador www.canada.travel/entreprise Octobre 2011 Volume 7, numéro 10 Points saillants En octobre 2011, le nombre de

Plus en détail

Ventes de véhicules automobiles neufs

Ventes de véhicules automobiles neufs N o 63-007-X au catalogue Ventes de véhicules automobiles neufs Février 2011 Comment obtenir d autres renseignements Pour toute demande de renseignements au sujet de ce produit ou sur l ensemble des données

Plus en détail

GE Capital. Principaux faits nouveaux. Perspectives sectorielles. Survol des tendances de l industrie : Automobile

GE Capital. Principaux faits nouveaux. Perspectives sectorielles. Survol des tendances de l industrie : Automobile Principal indicateur de la rentabilité du secteur Survol des tendances de l industrie : Automobile Principaux faits nouveaux En février, les ventes de véhicules légers au Canada ont été fortes, soit 18

Plus en détail

MISE À JOUR DE NOVEMBRE 2015 MISE À JOUR DE NOVEMBRE 2015 LE PLAN ÉCONOMIQUE DU QUÉBEC LE PLAN ÉCONOMIQUE DU QUÉBEC

MISE À JOUR DE NOVEMBRE 2015 MISE À JOUR DE NOVEMBRE 2015 LE PLAN ÉCONOMIQUE DU QUÉBEC LE PLAN ÉCONOMIQUE DU QUÉBEC LE PLAN ÉCONOMIQUE DU QUÉBEC MISE À JOUR DE NOVEMBRE 2015 MISE À JOUR DE NOVEMBRE 2015 LE PLAN ÉCONOMIQUE DU QUÉBEC Mise à jour de novembre 2015 LE plan économique du québec NOTE Le masculin générique

Plus en détail

La demande reste bien orientée, l activité progresse par à-coups La croissance des économies avancées est restée

La demande reste bien orientée, l activité progresse par à-coups La croissance des économies avancées est restée INSEE CONJONCTURE POINT DE CONJONCTURE OCTOBRE 2015 La demande reste bien orientée, l activité progresse par à-coups La croissance des économies avancées est restée solide au deuxième trimestre 2015. L

Plus en détail

Comment résister aux vents contraires qui freinent l activité économique au Canada

Comment résister aux vents contraires qui freinent l activité économique au Canada Comment résister aux vents contraires qui freinent l activité économique au Canada Chambre de commerce du Grand Moncton Moncton (Nouveau-Brunswick) 21 novembre 2012 Tim Lane Sous-gouverneur Banque du Canada

Plus en détail

Les perspectives économiques

Les perspectives économiques Les perspectives économiques Les petits-déjeuners du maire Chambre de commerce d Ottawa / Ottawa Business Journal Ottawa (Ontario) Le 27 avril 2012 Mark Carney Mark Carney Gouverneur Ordre du jour Trois

Plus en détail

Les difficultés économiques actuelles devraient demeurer contenues à moins que les tensions financières s amplifient

Les difficultés économiques actuelles devraient demeurer contenues à moins que les tensions financières s amplifient PRÉSENTATION ÉCONOMIQUE ET FINANCIÈRE Association des économistes québécois de l Outaouais 5 à 7 sur la conjoncture économique 3 avril Les difficultés économiques actuelles devraient demeurer contenues

Plus en détail

Rendement des entreprises et appartenance

Rendement des entreprises et appartenance Rendement des entreprises et appartenance 22 Les données sur le rendement des entreprises exploitées au Canada confirment la forte baisse des résultats concrets au dernier trimestre de 2008 et les années

Plus en détail

Après avoir légèrement diminuées en

Après avoir légèrement diminuées en INDUSTRIE CANADA Le marché des maisons préfabriquées Volume 5 / 2e Édition Été 1999 Les diminuent Les aux États-Unis continuent sur leur lancée Les au Japon et vers l Asie-Pacifique baissent de plus en

Plus en détail

Carlos Leitao Économiste en chef Courriel : LeitaoC@vmbl.ca Twitter : @vmbleconomie Perspectives économiques 2014-2015

Carlos Leitao Économiste en chef Courriel : LeitaoC@vmbl.ca Twitter : @vmbleconomie Perspectives économiques 2014-2015 Carlos Leitao Économiste en chef Courriel : LeitaoC@vmbl.ca Twitter : @vmbleconomie Perspectives économiques 2014-2015 L économie canadienne en transition Thèmes pour 2014-15: L environnement économique

Plus en détail

La croissance de l emploi et des salaires ravive les possibilités d une hausse des taux de la Réserve fédérale

La croissance de l emploi et des salaires ravive les possibilités d une hausse des taux de la Réserve fédérale 19 novembre 2015 La croissance de l emploi et des salaires ravive les possibilités d une hausse des taux de la Réserve fédérale Faits saillants Aux États Unis, la croissance du PIB réel a été de 1,5 %

Plus en détail

La politique monétaire de la Banque du Canada

La politique monétaire de la Banque du Canada La politique monétaire de la Banque du Canada Conférence «Conjoncture et perspectives économiques 2011» Montréal, 9 décembre 2010 Laurent Martin Économiste et représentant principal Bureau du Québec, Banque

Plus en détail

Budget 2015. Réunion de consultation prébudgétaire Automne 2014

Budget 2015. Réunion de consultation prébudgétaire Automne 2014 Budget 2015 Réunion de consultation prébudgétaire Automne 2014 Ordre du jour Le Canada et l économie mondiale L incertitude économique mondiale Les finances provinciales et la situation financière du Manitoba

Plus en détail

Explication de la valeur des terres agricoles

Explication de la valeur des terres agricoles FAC économie agroalimentaire: Explication de la valeur des terres agricoles L été 2015 de la valeur des terres agricoles 1 Introduction L agriculture et un secteur diversifié et complexe. Comme tout dirigeant

Plus en détail

A retenir au 4 ème trimestre 2012. Le marché de la location longue durée 3 ème trimestre 2015

A retenir au 4 ème trimestre 2012. Le marché de la location longue durée 3 ème trimestre 2015 La Lettre du A retenir au 4 ème trimestre 2012 Le marché de la location longue durée 3 ème trimestre 2015 Le marché de la location longue durée (*) 3 ème trimestre 2015 1. Contexte du marché automobile

Plus en détail

Guerre des devises : implications pour l investisseur canadien

Guerre des devises : implications pour l investisseur canadien Guerre des devises : implications pour l investisseur canadien 9 septembre 2014 Équipe de répartition de l actif et des devises Vincent Lépine Vice-président, Répartition de l'actif et gestion des devises

Plus en détail

Perspectives économiques du Canada :

Perspectives économiques du Canada : Perspectives économiques du Canada : 2015 une année remplie d incertitude Pedro Antunes Économiste en chef adjoint, Le Conference Board du Canada Le 22 septembre 2015 conferenceboard.ca Perspectives mondiales

Plus en détail

La baisse du prix du pétrole améliore les perspectives de croissance mondiale

La baisse du prix du pétrole améliore les perspectives de croissance mondiale La baisse du prix du pétrole améliore les perspectives de croissance mondiale L année 2015, qui s'est amorcée deux semaines auparavant, s avère déjà mouvementée. Le pétrole a poursuivi sa chute brusque

Plus en détail

2 e TRIMESTRE : Survol du marché de l habitation de la Canada Guaranty AVRIL À JUIN 2010

2 e TRIMESTRE : Survol du marché de l habitation de la Canada Guaranty AVRIL À JUIN 2010 2 e TRIMESTRE : Survol du marché de l habitation de la Canada Guaranty AVRIL À JUIN 21 L économie mondiale continue d exercer une tension sur la reprise nord américaine, puisque les préoccupations liées

Plus en détail

Carlos Leitao Économiste en chef Courriel : LeitaoC@vmbl.ca Twitter : @vmbleconomie Perspectives économiques 2014-2015

Carlos Leitao Économiste en chef Courriel : LeitaoC@vmbl.ca Twitter : @vmbleconomie Perspectives économiques 2014-2015 Carlos Leitao Économiste en chef Courriel : LeitaoC@vmbl.ca Twitter : @vmbleconomie Perspectives économiques 2014-2015 L économie canadienne en transition Thèmes pour 2014-15: L environnement économique

Plus en détail

EL YASSI Soufiane MENEYROL Maxime NDIOYE Mamadou SAIDI Sandra TOOVI Hizola

EL YASSI Soufiane MENEYROL Maxime NDIOYE Mamadou SAIDI Sandra TOOVI Hizola Crise économique mondiale et impacts réels sur les entreprises manufacturières québécoises et canadiennes EL YASSI Soufiane MENEYROL Maxime NDIOYE Mamadou SAIDI Sandra TOOVI Hizola Agenda I Crises et conséquences

Plus en détail

COMMENTAIRE. Services économiques TD LA CONSTRUCTION AUTOMOBILE REDÉMARRE AU CANADA, MAIS MANQUERA-T-ELLE BIENTÔT DE CARBURANT?

COMMENTAIRE. Services économiques TD LA CONSTRUCTION AUTOMOBILE REDÉMARRE AU CANADA, MAIS MANQUERA-T-ELLE BIENTÔT DE CARBURANT? COMMENTAIRE Services économiques TD LA CONSTRUCTION AUTOMOBILE REDÉMARRE AU CANADA, MAIS MANQUERA-T-ELLE BIENTÔT DE CARBURANT? Faits saillants La reprise des ventes d automobiles aux États-Unis s est traduite

Plus en détail

Evolution de la Conjoncture Economique (Premier Trimestre 2015)

Evolution de la Conjoncture Economique (Premier Trimestre 2015) Evolution de la Conjoncture Economique (Premier Trimestre 215) Banque Centrale de Tunisie Avril 215 1- Environnement International 1-1. Croissance Economique - Selon les prévisions du Fonds monétaire international

Plus en détail

Enquête sur les perspectives des entreprises

Enquête sur les perspectives des entreprises Enquête sur les perspectives des entreprises Résultats de l enquête de l hiver 213-214 Vol. 1.4 13 janvier 214 Des signaux positifs ressortent de l enquête menée cet hiver, notamment en ce qui concerne

Plus en détail

Enquête sur les perspectives des entreprises

Enquête sur les perspectives des entreprises Enquête sur les perspectives des entreprises Résultats de l enquête de l été 15 Vol. 12.2 6 juillet 15 L enquête menée cet été laisse entrevoir des perspectives divergentes selon les régions. En effet,

Plus en détail

11 AOÛT 2015 NOTE SUR L ÉCONOMIE ET LE COMMERCE LE MEXIQUE

11 AOÛT 2015 NOTE SUR L ÉCONOMIE ET LE COMMERCE LE MEXIQUE 11 AOÛT 2015 NOTE SUR L ÉCONOMIE L ÉCONOMIE MEXICAINE Mexique Principaux indicateurs, 2014 Population (en millions) 119,7 PIB (en G$ US courants) 1 282,7 PIB par habitant (en $ US courants) 10 714,8 Taux

Plus en détail

L OBSERVATEUR FINANCIER

L OBSERVATEUR FINANCIER L OBSERVATEUR FINANCIER Services économiques TD TURBULENCES SUR LES MARCHÉS ÉMERGENTS: POSSIBLE REPORT DU RELÈVEMENT DU TAUX DIRECTEUR DE LA FED Faits saillants Pour un deuxième mois consécutif, les mouvements

Plus en détail

CONJONCTURE FRANÇAISE

CONJONCTURE FRANÇAISE CONJONCTURE FRANÇAISE Faiblesse de l investissement L amélioration récente du climat des affaires peine à se traduire par une augmentation de l activité. Dans le secteur industriel, la production reste

Plus en détail

Voyages en provenance des États-Unis et d outre-mer à destination du Canada

Voyages en provenance des États-Unis et d outre-mer à destination du Canada Voyages en provenance des États-Unis et d outre-mer à destination du Canada Perspectives sur la concurrence à court terme Troisième trimestre de 2011 À l intention de la Commission canadienne du tourisme

Plus en détail

Rééquilibrer les finances publiques du Québec dans un contexte économique incertain

Rééquilibrer les finances publiques du Québec dans un contexte économique incertain Rééquilibrer les finances publiques du Québec dans un contexte économique incertain Présenté par Caroline Charest Économiste / directrice principale KPMG-SECOR Une accélération de la croissance mondiale

Plus en détail

I. ENVIRONNEMENT ECONOMIQUE INTERNATIONAL

I. ENVIRONNEMENT ECONOMIQUE INTERNATIONAL I. ENVIRONNEMENT ECONOMIQUE INTERNATIONAL En dépit d un léger ralentissement de l activité en rapport principalement avec le renchérissement du pétrole et la survenue de catastrophes naturelles, la croissance

Plus en détail

Prévisions économiques 2011. Yanick Desnoyers

Prévisions économiques 2011. Yanick Desnoyers Prévisions économiques 2011 Yanick Desnoyers ÀNOTER ÀVOTRE AGENDA 16 novembre 2010 8 mars 2011 POUR ALLER PLUS LOIN Consultez le dossier complet sur la rémunération à l adresse suivante : www.portailrh.org/previsions

Plus en détail

D où provient la montée du travail à temps partiel au Canada?

D où provient la montée du travail à temps partiel au Canada? D où provient la montée du travail à temps partiel au Canada? Cette semaine, l Observateur se penche sur la question de la montée de l emploi à temps partiel au Canada; un sujet qui tombe à point avec

Plus en détail

GROUPE VOLVO - VEHICULES INDUSTRIELS

GROUPE VOLVO - VEHICULES INDUSTRIELS Communiqué de presse GROUPE VOLVO - VEHICULES INDUSTRIELS Rapport du 3ème trimestre 2015 Amélioration de la rentabilité Ø Reprise en Europe, tassement de la demande en Amérique du Nord et faiblesse persistante

Plus en détail

INDICATEURS HEBDOMADAIRES

INDICATEURS HEBDOMADAIRES INDICATEURS HEBDOMADAIRES Semaine du 25 au 31 embre 214 RESERVES INTERNATIONALES NETTES Evolution en milliards de dirhams et en mois d importations de biens et services En MMDH En % Réserves Internationales

Plus en détail

Perspectives économiques 2015-2016 Octobre 2015 EDITORIAL 1

Perspectives économiques 2015-2016 Octobre 2015 EDITORIAL 1 Perspectives économiques 2015-2016 Octobre 2015 EDITORIAL 1 L économie belge s est raffermie de manière significative durant la première moitié de l année. Grâce au dynamisme de l économie américaine,

Plus en détail

A retenir au 4 ème trimestre 2012. Le marché de la location longue durée 4 ème trimestre 2014

A retenir au 4 ème trimestre 2012. Le marché de la location longue durée 4 ème trimestre 2014 La Lettre du 1. Contexte du marché automobile 2. Le marché des entreprises 3. Contexte Macroéconomique 4. Le marché de la LLD 5. La LLD en chiffre (*) Analyse des réponses du TOP 13 qui représente 91%

Plus en détail

EFFETS DE LA BAISSE DU HUARD SUR LES PRIX À LA CONSOMMATION AU CANADA

EFFETS DE LA BAISSE DU HUARD SUR LES PRIX À LA CONSOMMATION AU CANADA COMMENTAIRE Services économiques TD 17 mars 215 EFFETS DE LA BAISSE DU HUARD SUR LES PRIX À LA CONSOMMATION AU CANADA Faits saillants Parmi les nombreux facteurs pris en compte dans les perspectives d

Plus en détail

Tendances récentes dans les industries automobiles canadiennes

Tendances récentes dans les industries automobiles canadiennes N o 11 626 X au catalogue N o 26 ISSN 1927-548 ISBN 978--66-2984-5 Document analytique Aperçus économiques Tendances récentes dans les industries automobiles canadiennes par André Bernard Direction des

Plus en détail

Hausse des taux d intérêt : Implications pour le marché des actions

Hausse des taux d intérêt : Implications pour le marché des actions Hausse des taux d intérêt : Implications pour le marché des actions 8 mai 2015 Les taux d intérêt de long terme sont en forte hausse aux États-Unis et au depuis la mi-avril. Certains clients nous ont demandé

Plus en détail

REVUE DES MARCHÉS FINANCIERS. flambée des titres technologiques à la fin des années 1990, le nombre dollars américains). 1.00. 3 mois 1 an 0.

REVUE DES MARCHÉS FINANCIERS. flambée des titres technologiques à la fin des années 1990, le nombre dollars américains). 1.00. 3 mois 1 an 0. REVUE DES MARCHÉS FINANCIERS Au 30 juin, les marchés boursiers mondiaux ont inscrit des gains pour un Aux États-Unis, la création d emploi a fait un bond et le taux de chômage quatrième trimestre d affilée.

Plus en détail

Tableau de bord de l industrie française

Tableau de bord de l industrie française Tableau de bord de l industrie française Mars 11 Document réalisé par Coe-Rexecode Groupe des Fédérations Industrielles - 55 av. Bosquet - 7533 Paris Cedex 7 - Tél. 1 53 59 18 6 - Fax 1 53 59 18 88 - gfi@gfi.asso.fr

Plus en détail

Indice des prix à la consommation, avril 2014 Diffusé à 8 h 30, heure de l'est dans Le Quotidien, le vendredi 23 mai 2014

Indice des prix à la consommation, avril 2014 Diffusé à 8 h 30, heure de l'est dans Le Quotidien, le vendredi 23 mai 2014 Indice des prix à la consommation, avril 2014 Diffusé à 8 h 30, heure de l'est dans Le Quotidien, le vendredi 23 mai 2014 L'Indice des prix à la consommation (IPC) a augmenté de 2,0 % au cours de la période

Plus en détail

Le premier trimestre 2015 a été marqué par plusieurs faits saillants importants :

Le premier trimestre 2015 a été marqué par plusieurs faits saillants importants : Groupe Ouellet Bolduc CONSEILLERS EN PLACEMENT LE RAPPORTEUR LE RAPPORTEUR PREMIER TRIMESTRE DE 2015 Le premier trimestre 2015 a été marqué par plusieurs faits saillants importants : Des variations rapides

Plus en détail

Croissance plus lente dans les pays émergents, accélération progressive dans les pays avancés

Croissance plus lente dans les pays émergents, accélération progressive dans les pays avancés POUR DIFFUSION : À Washington : 9h00, le 9 juillet 2015 STRICTEMENT CONFIDENTIEL JUSQU À DIFFUSION Croissance plus lente dans les pays émergents, accélération progressive dans les pays avancés La croissance

Plus en détail

Présentation au Cercle finance du Québec

Présentation au Cercle finance du Québec PRÉSENTATION ÉCONOMIQUE ET FINANCIÈRE Québec, 19 janvier 1 Présentation au Cercle finance du Québec François Dupuis Vice-président et économiste en chef Mouvement des caisses Desjardins Matières premières

Plus en détail

Le Québec en quête de croissance

Le Québec en quête de croissance ASDEQ Conjoncture et perspectives économiques 2014 Le Québec en quête de croissance Montréal 29 novembre 2013 Yves St-Maurice Directeur principal et économiste en chef adjoint Mouvement Desjardins Contexte

Plus en détail

Regarder dans le pare-brise et non dans le rétroviseur pour assurer la pérennité des régimes de retraite à prestations déterminées. Maurice N.

Regarder dans le pare-brise et non dans le rétroviseur pour assurer la pérennité des régimes de retraite à prestations déterminées. Maurice N. Regarder dans le pare-brise et non dans le rétroviseur pour assurer la pérennité des régimes de retraite à prestations déterminées Maurice N. Marchon Plan de la présentation Mise en situation Enseignements

Plus en détail

LA DETTE PUBLIQUE DU QUÉBEC ET LE FARDEAU FISCAL DES PARTICULIERS

LA DETTE PUBLIQUE DU QUÉBEC ET LE FARDEAU FISCAL DES PARTICULIERS LA DETTE PUBLIQUE DU QUÉBEC ET LE FARDEAU FISCAL DES PARTICULIERS FÉVRIER 2002 DOSSIER 02-02 La dette publique du Québec et le fardeau fiscal des particuliers Le premier ministre du Québec se plaisait

Plus en détail

Les analystes révisent à la baisse leurs prévisions des bénéfices : les investisseurs devraient-ils s'inquiéter?

Les analystes révisent à la baisse leurs prévisions des bénéfices : les investisseurs devraient-ils s'inquiéter? 5 févrierr 2015 Les analystes révisent à la baisse leurs prévisions des bénéfices : les investisseurs devraient-ils s'inquiéter? Les marges bénéficiaires des entreprises ont enregistré une forte croissance

Plus en détail

MEDEF Actu-Eco - n 192 Semaine du 2 au 6 février 2015

MEDEF Actu-Eco - n 192 Semaine du 2 au 6 février 2015 MEDEF Actu-Eco - n 192 Semaine du 2 au 6 février 2015 SOMMAIRE FRANCE 1. Forte révision à la hausse des budgets d investissement dans l industrie manufacturière : +2% pour 2014 et +3% pour 2015 2. Dépenses

Plus en détail

Rapport préliminaire sur les tendances en matière d investissement

Rapport préliminaire sur les tendances en matière d investissement Rapport préliminaire sur les tendances en matière d investissement QUÉBEC : 2013 2018 De façon générale, l investissement dans le secteur de la construction au Québec demeurera stable au cours des prochaines

Plus en détail

Stratégie de placement

Stratégie de placement Très défensif ingsstrategie Climat d investissement Taux directeur : évolution et prévisions États-Unis 1,5 UEM 0,5 10-2010 10-2011 10-2012 10-2013 10-2014 10-2015 Taux à dix ans : évolution et prévisions

Plus en détail

Mise à jour des Projections économiques. et budgétaires

Mise à jour des Projections économiques. et budgétaires Mise à jour des Projections économiques et budgétaires Sa Majesté la Reine du chef du Canada () Tous droits réservés Toute demande de permission pour reproduire ce document doit être adressée au ministère

Plus en détail

A retenir au 4 ème trimestre 2012. Le marché de la location longue durée 2 ème trimestre 2015. Particuliers 50% (51%)

A retenir au 4 ème trimestre 2012. Le marché de la location longue durée 2 ème trimestre 2015. Particuliers 50% (51%) La Lettre du A retenir au 4 ème trimestre 2012 Le marché de la location longue durée 2 ème trimestre 2015 Le marché de la location longue durée (*) 2 ème trimestre 2015 1. Contexte du marché automobile

Plus en détail

Le présent chapitre porte sur l endettement des

Le présent chapitre porte sur l endettement des ENDETTEMENT DES MÉNAGES 3 Le présent chapitre porte sur l endettement des ménages canadiens et sur leur vulnérabilité advenant un choc économique défavorable, comme une perte d emploi ou une augmentation

Plus en détail

>> La bonne tenue du commerce auto se confirme, les difficultés de l après vente aussi.

>> La bonne tenue du commerce auto se confirme, les difficultés de l après vente aussi. 2 ème trimestre 20 Juillet 20 - N 21 >> La bonne tenue du commerce auto se confirme, les difficultés de l après vente aussi. Alors que 20 s annonçait comme l année de la reprise, l évolution de l activité

Plus en détail

Article. Jeux de hasard 2011. par Katherine Marshall

Article. Jeux de hasard 2011. par Katherine Marshall Composante du produit n o 75-001-X au catalogue de Statistique Canada L emploi et le revenu en perspective Article Jeux de hasard 2011 par Katherine Marshall 23 septembre 2011 Statistique Canada Statistics

Plus en détail

Sous la direction de. Le Québec. économique. Vers un plan de croissance pour le Québec. http://lequebececonomique.cirano.qc.ca

Sous la direction de. Le Québec. économique. Vers un plan de croissance pour le Québec. http://lequebececonomique.cirano.qc.ca Sous la direction de Le Québec économique 2010Marcelin Joanis luc Godbout Vers un plan de croissance pour le Québec http://lequebececonomique.cirano.qc.ca Chapitre 2 POINT DE VUE LE BILAN ET LES EFFETS

Plus en détail

Province, régions et tendances d avenir

Province, régions et tendances d avenir Province, régions et tendances d avenir Kevin Hughes Économiste régional Marché de l habitation : notre savoir à votre service PLAN Marché de l habitation : notre savoir à votre service I Facteurs qui

Plus en détail

Automobile : le coup de frein?

Automobile : le coup de frein? Automobile : le coup de frein? Wilfried Verstraete, Président du Directoire d Euler Hermes Ludovic Subran, Chef Economiste et Directeur de la Recherche Yann Lacroix, Responsable Etudes sectorielles Conférence

Plus en détail

Coup d œil sur l assurance prêt hypothécaire de la SCHL

Coup d œil sur l assurance prêt hypothécaire de la SCHL Coup d œil sur l assurance prêt hypothécaire de la SCHL Au Canada, en vertu de la loi, les prêteurs assujettis à la réglementation fédérale et la plupart des institutions financières assujetties à une

Plus en détail

COMMENTAIRE. Services économiques TD LA PUBLICATION DES DONNÉES SUR LES PIB PROVINCIAUX ENREGISTRÉS EN 2012 CONFIRME L AVANTAGE DE L OUEST

COMMENTAIRE. Services économiques TD LA PUBLICATION DES DONNÉES SUR LES PIB PROVINCIAUX ENREGISTRÉS EN 2012 CONFIRME L AVANTAGE DE L OUEST COMMENTAIRE Services économiques TD LA PUBLICATION DES DONNÉES SUR LES PIB PROVINCIAUX ENREGISTRÉS EN 2012 CONFIRME L AVANTAGE DE L OUEST Faits saillants Un premier aperçu des résultats sur la croissance

Plus en détail

Industrie des services d emploi

Industrie des services d emploi Industrie des services d emploi Présentation à l'association Nationale des Entreprises en Recrutement et Placement de Personnel Lucie Cloutier et Chantal Mollenthiel Le 11 mai 2011 Aperçu Description de

Plus en détail

Quel contexte financier pour les marchés immobiliers dans les années à venir?

Quel contexte financier pour les marchés immobiliers dans les années à venir? Quel contexte financier pour les marchés immobiliers dans les années à venir? Club Notarial de Immobilier 28 mai 2015 Exposé de Denis Ferrand Les faits marquants de la conjoncture économique mondiale 2

Plus en détail

À Pékin (heure de Pékin) : 11h00, 20 janvier 2015 À Washington (heure de Washington) : 22h00, 19 janvier 2015 JUSQU À PUBLICATION. Courants contraires

À Pékin (heure de Pékin) : 11h00, 20 janvier 2015 À Washington (heure de Washington) : 22h00, 19 janvier 2015 JUSQU À PUBLICATION. Courants contraires POUR DIFFUSION : À Pékin (heure de Pékin) : 11h00, 20 janvier 2015 À Washington (heure de Washington) : 22h00, 19 janvier 2015 STRICTEMENT CONFIDENTIEL JUSQU À PUBLICATION Courants contraires La baisse

Plus en détail

Le commerce extérieur du Canada en 2013 Balance des biens

Le commerce extérieur du Canada en 2013 Balance des biens Le commerce extérieur du Canada en 2013 Balance des biens Résumé En 2013, la balance commerciale canadienne a enregistré un déficit réduit de 38% par rapport à 2012 à 7,4 MdCAD (0,4% du PIB), sous l effet

Plus en détail

La grande déception. Krishen Rangasamy, économiste. Novembre 2010

La grande déception. Krishen Rangasamy, économiste. Novembre 2010 La grande déception Krishen Rangasamy, économiste Novembre 21 La grande déception 6 Croissance annuelle mondiale du PIB réel 5 5 % +4,4 % +3,9 % 4 +3,6 % 3 2 4 ans avant la récession 21 211 212 Prévision

Plus en détail

Croissance du secteur passagers et décroissance du fret aérien en 2012

Croissance du secteur passagers et décroissance du fret aérien en 2012 COMMUNIQUÉ N o : 2 Croissance du secteur passagers et décroissance du fret aérien en 2012 31 janvier 2013 (Genève) L Association du transport aérien international (IATA) a publié ses statistiques de trafic

Plus en détail

DÉCLARATION INTERMÉDIAIRE DE LA DIRECTION POUR LA

DÉCLARATION INTERMÉDIAIRE DE LA DIRECTION POUR LA DÉCLARATION INTERMÉDIAIRE DE LA DIRECTION POUR LA PÉRIODE SE CLÔTURANT LE 30 SEPTEMBRE 2011 Compte tenu de la cession d Avis Europe, qui a pris effet le 3 octobre 2011, ce communiqué ne concerne que les

Plus en détail

Conjoncture économique et marchés financiers. Octobre 2015

Conjoncture économique et marchés financiers. Octobre 2015 Conjoncture économique et marchés financiers Octobre 215 Page 1 l 6/1/215 Une croissance mondiale pénalisée par les émergents Prévisions de croissance mondiale du FMI de 3,3% en 215 et 3,8% en 216 La croissance

Plus en détail

Jeux de hasard juillet 2009

Jeux de hasard juillet 2009 juillet 2009 Les recettes nettes tirées des loteries, des appareils de loterie vidéo (ALV), des casinos et des machines à sous à l extérieur des casinos gérés par l État ont augmenté de façon soutenue,

Plus en détail

Automobile : L Europe en panne dans un monde qui roule

Automobile : L Europe en panne dans un monde qui roule Automobile : L Europe en panne dans un monde qui roule Ludovic Subran Chef Economiste et Directeur de la Recherche Yann Lacroix Responsable des Etudes Sectorielles Paris, le 21 septembre 2012 Plan 1 2

Plus en détail

Impact de la crise financière et économique mondiale sur l Algérie

Impact de la crise financière et économique mondiale sur l Algérie Impact de la crise financière et économique mondiale sur l Algérie Aux Etats-Unis, la crise des Subprime engendrée par la mévente ou, au mieux, par la cession, à de faibles prix, de millions d habitations

Plus en détail

Situation et perspectives de l économie mondiale 2015. asdf

Situation et perspectives de l économie mondiale 2015. asdf Situation et perspectives de l économie mondiale 2015 asdf Nations Unies New York, 2015 Résumé Perspectives du développement macroéconomique au niveau mondial La croissance mondiale progressera légèrement

Plus en détail

Changement de moteur

Changement de moteur (CEPII) Présentation de l économie mondiale 2008 On l attendait depuis longtemps! Le déséquilibre de la croissance et les global imbalances Chaque année, commentaire du creusement continu du déficit courant

Plus en détail

LE POINT SUR LA SITUATION ÉCONOMIQUE ET FINANCIÈRE DU QUÉBEC. Automne

LE POINT SUR LA SITUATION ÉCONOMIQUE ET FINANCIÈRE DU QUÉBEC. Automne LE POINT SUR LA SITUATION ÉCONOMIQUE ET FINANCIÈRE DU QUÉBEC Automne 2013 Le point sur la situation économique et financière du québec Automne 2013 NOTE La forme masculine utilisée dans le texte désigne

Plus en détail

TENDANCES MONETAIRES ET FINANCIERES AU COURS DU QUATRIEME TRIMESTRE 2014

TENDANCES MONETAIRES ET FINANCIERES AU COURS DU QUATRIEME TRIMESTRE 2014 TENDANCES MONETAIRES ET FINANCIERES AU COURS DU QUATRIEME TRIMESTRE 2014 Mars 2015 1/12 D ANS une conjoncture internationale marquée par une reprise globale fragile, une divergence accrue de croissance

Plus en détail

11 SEPTEMBRE 2015 NOTE SUR L ÉCONOMIE ET LE COMMERCE LA CHINE

11 SEPTEMBRE 2015 NOTE SUR L ÉCONOMIE ET LE COMMERCE LA CHINE 11 SEPTEMBRE 2015 NOTE SUR L ÉCONOMIE L ÉCONOMIE CHINOISE Chine Principaux indicateurs, 2014 Population (en millions) 1 367,8 PIB (en G$ US courants) 10 380,4 PIB par habitant (en $ US courants) 7 589,0

Plus en détail

10% Presque tous les secteurs de services enregistrent une forte croissance. Croissance des exportations de services financiers en 2013

10% Presque tous les secteurs de services enregistrent une forte croissance. Croissance des exportations de services financiers en 2013 Presque tous les secteurs de services enregistrent une forte croissance 9% services financiers en 2013 Presque tous les secteurs de services ont progressé en 2013. Les services financiers, qui avaient

Plus en détail

Gens d affaires immigrants Entrepreneurs Résultats tirés de la base de données longitudinales sur les immigrants (BDIM)

Gens d affaires immigrants Entrepreneurs Résultats tirés de la base de données longitudinales sur les immigrants (BDIM) Documents de recherche de la BDIM 2008 Catégorie économique Pour usage interne seulement Profils des catégories d immigration d après la BDIM 2008 Gens d affaires immigrants Entrepreneurs Résultats tirés

Plus en détail

La faible croissance économique au Québec fera place à un contexte plus favorable en 2014

La faible croissance économique au Québec fera place à un contexte plus favorable en 2014 PERSPECTIVES ÉCONOMIQUES Québec, 16 janvier 214 La faible croissance économique au Québec fera place à un contexte plus favorable en 214 Hélène Bégin Économiste principale 11 18 16 14 12 Québec La province

Plus en détail

L industrie d exportation affronte des vents contraires

L industrie d exportation affronte des vents contraires Conjoncture économique - 2 e trimestre 215 L industrie d exportation affronte des vents contraires PIB USA JPN EUR PIB et Baromètre Marche des affaires Perspectives - NE Emploi Entrée de commandes Production

Plus en détail

Canada-Inde Profil et perspective

Canada-Inde Profil et perspective Canada-Inde Profil et perspective Mars 2009 0 L Inde et le Canada : un bref profil Vancouver Calgary Montréal Toronto INDE 3 287 263 km² 1,12 milliard 1 181 milliards $US 1 051 $US Source : Fiche d information

Plus en détail

Rapport semestriel au 30 juin 2015

Rapport semestriel au 30 juin 2015 A nthologie Rapport semestriel au 30 juin 2015 Le fonds 1. L environnement économique et financier 2015 Au premier semestre 2015, l économie mondiale a globalement évolué à des niveaux légèrement inférieurs

Plus en détail

Catégorie de société à court terme en dollars US CI

Catégorie de société à court terme en dollars US CI Le présent rapport semestriel de la direction sur le rendement du Fonds contient les faits saillants financiers, mais ne comprend pas les états financiers semestriels ou annuels complets du fonds de placement.

Plus en détail

Perspectives économiques de la construction et de la rénovation en Amérique du Nord

Perspectives économiques de la construction et de la rénovation en Amérique du Nord Perspectives économiques de la construction et de la rénovation en Amérique du Nord Valorisation du bois Chaudière-Appalaches 11 février 215 Michel Vincent Ing.f., économiste Directeur services économiques

Plus en détail

RAPPORT SOMMAIRE DE L ÉTUDE SUR LE MARCHÉ DU PROPANE. Prépare pour. l Association canadienne du gaz propane. Préparé par. Purvin & Gertz Inc.

RAPPORT SOMMAIRE DE L ÉTUDE SUR LE MARCHÉ DU PROPANE. Prépare pour. l Association canadienne du gaz propane. Préparé par. Purvin & Gertz Inc. RAPPORT SOMMAIRE DE L ÉTUDE SUR LE MARCHÉ DU PROPANE Prépare pour l Association canadienne du gaz propane Préparé par Buenos Aires ~ Calgary ~ Dubaï ~ Houston Londres ~ Los Angeles ~ Moscou ~ Singapour

Plus en détail

Note de l'institut d émission

Note de l'institut d émission Le secteur automobile en Nouvelle-Calédonie AGENCE DE NOUMÉA Décembre 25 Note de l'institut d émission Établissement public Dotation 1 - SIRET 78 43 111 1 APE 651 A Siège social : 5 rue Roland Barthes

Plus en détail

Analyse approfondie du marché des logements au Canada dans les provinces et neuf régions métropolitaines.

Analyse approfondie du marché des logements au Canada dans les provinces et neuf régions métropolitaines. Analyse approfondie du marché des logements au Canada dans les provinces et neuf régions métropolitaines. note de conjoncture résidentielle Automne 2013 Note de conjoncture résidentielle : Analyse approfondie

Plus en détail

PREMIERE PARTIE : ENVIRONNEMENT ECONOMIQUE INTERNATIONAL ET EVOLUTION ECONOMIQUE ET FINANCIERE DU PAYS

PREMIERE PARTIE : ENVIRONNEMENT ECONOMIQUE INTERNATIONAL ET EVOLUTION ECONOMIQUE ET FINANCIERE DU PAYS PREMIERE PARTIE : ENVIRONNEMENT ECONOMIQUE INTERNATIONAL ET EVOLUTION ECONOMIQUE ET FINANCIERE DU PAYS I.ENVIRONNEMENT ECONOMIQUE INTERNATIONAL I.1. VUE D ENSEMBLE Après le vif redressement enregistré

Plus en détail

Les entreprises de l Ouest de Montréal dans le contexte économique actuel

Les entreprises de l Ouest de Montréal dans le contexte économique actuel Desjardins, Capital régional et coopératif Ouest de Montréal 16 septembre 2015 Les entreprises de l Ouest de Montréal dans le contexte économique actuel Jimmy Jean Économiste principal Mouvement Desjardins

Plus en détail

Section B : Perspectives économiques de l Ontario

Section B : Perspectives économiques de l Ontario Section B : Perspectives économiques de l Ontario P ERSPECTIVES DE CROISSANCE ÉCONOMIQUE PLUS FORTE EN ONTARIO Perspectives économiques de l Ontario Tableau 1 (en pourcentage) 2003 2004 2005 2006 2007e

Plus en détail