Comparaisons internationales de la dette

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Comparaisons internationales de la dette"

Transcription

1 Annexe 2 Comparaisons internationales de la dette Faits saillants Selon les statistiques officielles publiées par le Fonds monétaire international (FMI) et l Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE), la dette nette de l ensemble des administrations publiques du Canada est la plus faible de tous les pays du Groupe des Sept (G-7) et représente moins de la moitié de la moyenne des pays du G-7. Cependant, les statistiques officielles qui ont été publiées par le FMI et l OCDE surestiment le niveau de la dette des administrations publiques du Canada relativement à celui de la plupart des autres pays, y compris la majorité des pays du G-7. La surestimation relative du niveau de la dette des administrations publiques du Canada est principalement due à l adoption lente des normes comptables internationales par de nombreux pays, lesquelles normes exigent la comptabilisation des obligations non capitalisées des régimes de retraite des employés du secteur public. L inclusion de données limitées concernant l estimation des obligations non capitalisées des régimes de retraite dans les statistiques sur la dette indique que le ratio de la dette nette au produit intérieur brut (PIB) du Canada serait de loin le plus faible des pays du G-7, suivi de ceux des États-Unis et de l Allemagne dont la dette serait équivalente à près du double de celle du Canada. Il est important que les investisseurs internationaux et les agences de notation reconnaissent que les régimes de retraite du secteur public des administrations publiques sont bien capitalisés au Canada, et que, par conséquent, les statistiques relatives à la dette des administrations publiques du Canada semblent exagérément élevées comparativement à celles de nombreux autres pays. Cela est vrai en ce qui concerne le gouvernement fédéral et un grand nombre de provinces canadiennes P L A N D A C T I O N É C O N O M I Q U E D E

2 Annexe 2 Selon les statistiques officielles publiées par le FMI et l OCDE, la dette nette de l ensemble des administrations publiques du Canada (qui correspond au total des passifs moins les actifs financiers des administrations fédérale, provinciales, territoriales et municipales ainsi que les actifs nets du Régime de pensions du Canada et du Régime de rentes du Québec) est la plus faible de tous les pays du G-7 et représente moins de la moitié de la moyenne des pays du G-7 (graphique A2.1). Après déduction des obligations non capitalisées des régimes de retraite des employés du secteur public, le Canada affiche le plus faible ratio de la dette nette au PIB parmi les pays du G-7, Graphique A2.1 Ratio de la dette nette au PIB de l ensemble des administrations publiques, en excluant les obligations non capitalisées des régimes de retraite des employés du secteur public, pays du G-7, en 2013 % du PIB Moyenne du G Canada Allemagne Royaume- Uni États- Unis Source : FMI, base de données des Perspectives de l économie mondiale, avril 2015 France Italie Japon Cependant, les statistiques officielles qui ont été publiées par le FMI et l OCDE surestiment les niveaux de dette des administrations publiques du Canada relativement à ceux de la plupart des autres pays, y compris la majorité des pays du G P L A N D A C T I O N É C O N O M I Q U E D E

3 Beaucoup de pays tardent à adopter les normes comptables internationales La surestimation relative des niveaux de dette des administrations publiques du Canada est principalement due à l adoption lente des normes comptables internationales par de nombreux pays, lesquelles normes exigent la comptabilisation des obligations non capitalisées des régimes de retraite des employés du secteur public dans les statistiques sur la dette brute et la dette nette 4. Le Canada a toujours été un chef de file à cet égard. En 2002, Statistique Canada a commencé à inclure les obligations non capitalisées des régimes de retraite des employés du secteur public dans les statistiques sur la dette du Canada dans le Système de comptabilité nationale du Canada. En 2015, le Canada demeure l un de seulement six pays avancés (les autres étant l Australie, les États-Unis, l Islande, la Nouvelle-Zélande, la Suède) qui comptabilisent ces obligations dans le cadre de l évaluation des passifs gouvernementaux 5. Beaucoup de pays, dont certains pays du G-7, n estiment pas de façon régulière à combien s élèvent les obligations non capitalisées de leurs régimes de retraite. Les estimations les plus récentes pour l Allemagne, la France et le Royaume-Uni indiquent que la valeur des obligations non capitalisées des régimes de retraite des employés du secteur public varie entre 30 % et 60 % du PIB pour l Allemagne, qu elle peut atteindre jusqu à 90 % du PIB pour la France et qu elle se situe à 58 % du PIB pour le Royaume-Uni 6. Les estimations au titre des obligations non capitalisées des régimes de retraite des employés du secteur public ne sont pas disponibles pour l Italie et le Japon. Les obligations non capitalisées des régimes de retraite du secteur public du Canada, qui se situaient à 13 % du PIB en 2013, sont faibles par rapport aux normes internationales (tableau A2.1). Cette situation s explique en grande partie par le fait que les administrations publiques du Canada ont non seulement comptabilisé les obligations non capitalisées, mais qu elles ont également pris des mesures supplémentaires visant à les capitaliser. En effet, les obligations globales du Canada sont financées par des actifs des régimes de retraite qui représentaient 45 % du PIB en Il est important de noter que ces actifs des régimes de retraite s appliquent aux Les estimations de la dette des administrations publiques qui sont utilisées aux fins de comparaisons internationales sont déclarées selon le mode des comptes nationaux plutôt que selon le mode des comptes publics, soit le mode en vertu duquel les états financiers vérifiés et les documents budgétaires publiés par le gouvernement fédéral et la majorité des gouvernements provinciaux sont déclarés. Voir Perspectives économiques de l OCDE, n o 95, mai 2014, encadré 4.7, p Les estimations pour le Royaume-Uni comprennent les réformes aux régimes de retraite du secteur public qui ont été entamées en P L A N D A C T I O N É C O N O M I Q U E D E

4 Annexe 2 employés du secteur public et qu ils se distinguent de ceux détenus dans le Régime de pensions du Canada et le Régime de rentes du Québec. Tableau A2.1 Estimations récentes des obligations non capitalisées des régimes de retraite des employés du secteur public dans les pays du G-7 % du PIB Obligations non capitalisées Comptabilisées Actifs des régimes de retraite Canada 13,3 13,3 45,1 États-Unis 17,9 17,9 35,3 Allemagne De 31 à 58 Non 0,3 France De 48 à 91 Non 0,6 Royaume-Uni 58,0 Non 13,7 Nota Les estimations varient grandement en raison de différences méthodologiques dans la comptabilisation des obligations non capitalisées, comme le taux d actualisation supposé. Par conséquent, les estimations ne sont peut-être pas comparables d un pays à l autre. Sources : Les données sur les obligations non capitalisées des régimes de retraite pour le Royaume-Uni proviennent de la publication Pensions in the National Accounts A Fuller Picture of the UK s Funded and Unfunded Pension Obligations de la Pension Analysis Unit, Office of National Statistics, avril 2012 (données de 2010); les données pour la France et l Allemagne proviennent des documents de travail de l OCDE sur les finances, l assurance et les pensions privées, n o 8, du document Funding in Public Sector Pension Plans: International Evidence, 2011, et du document The Measurement of International Pension Obligations Have We Harmonized Enough?, octobre 2013 (données de 2006 et de 2008); les données sur les actifs des régimes de retraite du secteur public pour la France proviennent d un rapport public de 2013 intitulé Établissement de la retraite additionnelle de la fonction publique (données de 2012) et les données sur le PIB proviennent du FMI; les données sur les régimes de retraite pour les États-Unis proviennent des tableaux L.119 et L.120 (voir la note de service Funded status of defined benefit plans) et des tableaux L.119.c et L.120.c, Financial Accounts of the United States, mars 2015 (données de 2013), et les données sur le PIB proviennent du Bureau of Economic Analysis; les données sur les actifs des régimes de retraite pour l Allemagne et le Royaume-Uni proviennent du document Perspectives économiques de l OCDE, n o 95, mai 2014, encadré 4.7 (données de 2012); les données canadiennes proviennent de Statistique Canada (données de 2013) À l heure actuelle, le FMI et l OCDE soustraient les obligations non capitalisées des régimes de retraite du secteur public des estimations de la dette des pays qui comptabilisent de telles obligations, dans le but de rendre ces estimations plus comparables à celles des pays qui ne comptabilisent pas ces obligations. Ce rajustement a réduit les estimations de la dette brute et de la dette nette du Canada de 13,3 % du PIB en Cependant, ce rajustement est loin d être suffisant pour assurer la comparabilité des données canadiennes, puisque cette façon de faire tient seulement compte d une partie de l incidence des régimes de retraite du secteur public du Canada sur les statistiques relatives à sa dette. 444 P L A N D A C T I O N É C O N O M I Q U E D E

5 Incidence de la capitalisation des régimes de retraite des employés du secteur public sur les statistiques liées à la dette des administrations publiques Comme il est décrit ci-dessus, le Canada (à l échelle fédérale et provinciale), en plus de comptabiliser ses obligations non capitalisées, a pris d importantes mesures pour les capitaliser. À mesure que les administrations publiques du Canada investissent les cotisations aux régimes de retraite dans des actifs financiers (au lieu de les utiliser pour réduire la dette contractée sur les marchés), la dette contractée sur les marchés du Canada augmente chaque année par rapport à celle des pays qui ne comptabilisent pas ou ne capitalisent pas leurs obligations au titre des régimes de retraite du secteur public (parce que ceux-ci choisissent plutôt d utiliser les cotisations de retraite pour réduire leur dette contractée sur les marchés). En effet, à l exception des États-Unis, les pays du G-7 n ont accumulé que des actifs limités en matière de régimes de retraite (tableau A2.2). Par conséquent, la dette brute du Canada est considérablement surestimée par rapport à celle des pays ayant d importantes obligations non capitalisées, et ce, même après que les parties non capitalisées ont été soustraites. De plus, puisque les actifs des fonds de pension du secteur public du Canada ne sont pas inclus dans les actifs financiers du secteur gouvernemental du Système de comptabilité nationale du Canada (ils sont plutôt restreints à un sous-secteur du secteur des sociétés qui est connu sous le nom de secteur des régimes de retraite en fiducie), la dette nette du Canada est également surestimée par rapport à celle de la grande majorité des autres pays. Tableau A2.2 Estimations récentes des actifs des régimes de retraite du secteur public dans les pays du G-7 % du PIB Actifs Canada 45,1 États-Unis 35,3 Allemagne 0,3 France 0,6 Royaume-Uni 13,7 Japon 9,8 Sources : Les données sur les régimes de retraite pour la France proviennent d un rapport public de 2013 intitulé Établissement de la retraite additionnelle de la fonction publique (données de 2012) et les données sur le PIB proviennent du FMI; les données sur les régimes de retraite pour les États-Unis proviennent des tableaux L.119, L119.c, L.120 et L.120.c, Financial Accounts of the United States, mars 2015 (données de 2013) et les données sur le PIB proviennent du Bureau of Economic Analysis; les données pour l Allemagne, le Japon et le Royaume-Uni proviennent du document Perspectives économiques de l OCDE, n o 95, mai 2014, encadré 4.7 (données de 2012); les données canadiennes proviennent de Statistique Canada (données de 2013) P L A N D A C T I O N É C O N O M I Q U E D E

6 Annexe 2 Améliorer la comparabilité des statistiques internationales sur la dette La méthode la plus directe pour régler cette question serait que tous les pays tiennent compte de leurs obligations au titre des régimes de retraite des employés du secteur public dans leurs statistiques sur la dette. Cela mettrait tous les pays sur un même pied d égalité, peu importe s ils choisissent de financer leurs obligations; c est-à-dire que les pays qui utilisent les cotisations aux régimes pour réduire la dette contractée sur les marchés verraient leur dette globale augmenter à mesure que les obligations réelles qui sont liées à ces cotisations sont comptabilisées dans leurs données sur la dette. Les révisions apportées au Système de comptabilité nationale de l Organisation des Nations Unies (SCN 2008) la plus récente norme internationale de présentation de l information statistique ont permis d améliorer la comptabilisation des obligations au titre des régimes de retraite du secteur public grâce à l ajout d un tableau supplémentaire sur les pensions. Les pays qui adhérent aux normes du SCN 2008 en matière de présentation de l information, comme le Canada, fourniront des renseignements supplémentaires sur les régimes de retraite offerts en milieu de travail, y compris les régimes de retraite des employés du secteur public et les régimes de pension de sécurité sociale 7. Lorsque ces données seront accessibles, la comparabilité des statistiques internationales sur la dette devrait s améliorer considérablement. Cependant, cela pourrait néanmoins prendre plusieurs années avant que tous les pays se conforment à ces normes de présentation de l information (par exemple, les membres de l Union européenne ne sont pas tenus de publier ce tableau supplémentaire avant 2017). Au début de 2014, l OCDE a mené un sondage auprès des instituts nationaux de statistiques et des banques centrales de l ensemble des pays membres afin de déterminer l étendue des obligations et des actifs non capitalisés, partiellement capitalisés et entièrement capitalisés des régimes de retraite de chaque pays membre, et si les actifs connexes étaient détenus dans le secteur gouvernemental. Toutefois, peu de pays ont fourni des renseignements supplémentaires dans leurs réponses concernant les obligations non capitalisées des régimes de retraite du secteur public. 7 Les pays membres de l Union européenne se conforment aux normes de présentation de l information financière du Système européen des comptes de 2010, qui correspondent en grande partie aux définitions, aux principes comptables et aux classifications du SCN P L A N D A C T I O N É C O N O M I Q U E D E

7 À partir de données limitées concernant l estimation des obligations au titre des régimes de retraite non capitalisées des pays du G-7, il semble que les ratios de la dette nette augmenteraient d environ 75 % à 80 % pour la France, l Allemagne et le Royaume-Uni si ces données étaient incluses dans leurs statistiques sur la dette. À 50 % du PIB, le ratio de la dette nette au PIB du Canada serait de loin le plus faible des pays du G-7. Les États-Unis et l Allemagne, qui afficheraient une dette équivalente à près du double de celle du Canada, suivraient (graphique A2.2). Cependant, les estimations des obligations non capitalisées du Japon et de l Italie ne sont pas disponibles, ce qui signifie qu il n est pas possible de calculer une estimation de la moyenne réelle du G-7 (c.-à-d. une estimation qui comprendrait les obligations relatives aux pensions). P L A N D A C T I O N É C O N O M I Q U E D E

8 Annexe 2 En incluant les obligations non capitalisées estimatives des régimes de retraite des employés du secteur public, la dette nette du Canada représente environ la moitié de celle du pays du G-7 se classant au deuxième rang à ce chapitre et pour lequel des données sont disponibles Graphique A2.2 Ratio de la dette nette au PIB de l ensemble des administrations publiques en tenant compte des obligations non capitalisées estimatives des régimes de retraite des employés du secteur public, en % du PIB Moyenne Canada Allemagne États- Unis Royaume- Uni France Nota Pour la France et l Allemagne, la valeur médiane de la fourchette des estimations des obligations non capitalisées des régimes de retraite provenant du tableau A2.1, soit 69,5 % et 44,5 % du PIB respectivement, a été utilisée pour calculer les ratios modifiés de la dette nette au PIB de ces pays. 1 Les ratios modifiés de la dette nette au PIB indiqués ici sont calculés en utilisant les ratios de la dette nette au PIB en 2013 selon le FMI et les données sur les obligations non capitalisées des régimes de retraite des employés du secteur public pour diverses années indiquées au tableau A2.1. Sources : FMI, base de données des Perspectives de l économie mondiale, avril 2015; OCDE et données nationales; calculs effectués par le ministère des Finances Jusqu à ce que des données fiables sur les obligations au titre des régimes de retraite du secteur public soient facilement accessibles pour tous les pays, une autre option visant à améliorer la comparabilité internationale des statistiques du Canada sur la dette serait d enlever entièrement les obligations au titre des régimes de retraite des statistiques sur la dette les parties capitalisées et non capitalisées. 448 P L A N D A C T I O N É C O N O M I Q U E D E

9 Essentiellement, cela équivaudrait à comptabiliser les actifs financiers appartenant aux régimes de retraite du secteur public comme des actifs financiers du gouvernement, plutôt que des actifs du secteur privé, dans le calcul des statistiques sur la dette. En incluant ces actifs dans le calcul des ratios de la dette nette au PIB des pays du G-7 aux fins de comparaison internationale, le Canada se trouverait dans une situation d actif net (graphique A2.3). De même, les ratios plus comparables de la dette nette au PIB des États-Unis et du Royaume-Uni seraient sensiblement plus faibles. En incluant les actifs des régimes de retraite des employés du secteur public, le Canada se trouverait dans une situation d actif net par rapport aux autres pays du G-7 Graphique A2.3 Ratio de la dette nette au PIB des pays du G-7 en tenant compte des actifs des régimes de retraite des employés du secteur public, en % du PIB Moyenne du G Canada États- Unis Allemagne Royaume- Uni France Italie Japon 1 Les ratios modifiés de la dette nette au PIB indiqués ici sont calculés en utilisant les ratios de la dette nette au PIB en 2013 selon le FMI et les données sur les actifs des régimes de retraite du secteur public pour diverses années indiquées au tableau A2.2. Sources : FMI, base de données des Perspectives de l économie mondiale, avril 2015; OCDE et données nationales; calculs effectués par le ministère des Finances P L A N D A C T I O N É C O N O M I Q U E D E

10 Annexe 2 Les régimes de retraite du secteur public des administrations publiques canadiennes sont bien capitalisés Compte tenu de ce qui précède, il se peut que les statistiques internationales sur la dette ne soient réellement comparables qu à partir de Entre-temps, par contre, il est important que les investisseurs internationaux et les agences de notation reconnaissent que les régimes de retraite du secteur public des administrations publiques canadiennes sont bien capitalisés et que, par conséquent, les statistiques des administrations publiques canadiennes sur la dette semblent exagérément élevées comparativement à celles de nombreux autres pays. Cela est vrai en ce qui concerne le gouvernement fédéral et un grand nombre de provinces canadiennes, dont l Ontario, l Île-du-Prince-Édouard, le Nouveau-Brunswick et la Colombie-Britannique, qui ont toutes des obligations au titre des régimes de retraite de leurs employés qui sont capitalisées à plus de 90 % (tableau A2.3). Le gouvernement du Canada a commencé la capitalisation des régimes de retraite dont il est responsable en avril Depuis ce temps, les cotisations qui y sont versées par les participants aux régimes et le gouvernement fédéral, pour les années de service après mars 2000, font l objet d un suivi dans les comptes des fonds de pension, mais les fonds sont investis et gérés par l Office d investissement des régimes de pensions du secteur public, un organisme indépendant. Avant avril 2000, les régimes de retraite fédéraux n étaient pas capitalisés. Par conséquent, le gouvernement fédéral assume les obligations pour le service rémunéré, mais n a pas à le faire pour les actifs correspondants. 8 Le gouvernement fédéral parraine actuellement des régimes de retraite à prestations déterminées pour tous ses employés, y compris les membres de la fonction publique, de certaines sociétés de services publics, de certains gouvernements territoriaux, des Forces canadiennes (dont la Force de réserve) et de la Gendarmerie royale du Canada. Le gouvernement fédéral a également des obligations au titre d autres régimes, y compris à l égard des députés et des juges de nomination fédérale, ainsi qu à l égard de ses conventions de retraite. 450 P L A N D A C T I O N É C O N O M I Q U E D E

11 Tableau A2.3 Obligations, actifs et ratios de financement des régimes de retraite des administrations publiques du Canada Obligations au titre des régimes de retraite Actifs des régimes de retraite Obligations non capitalisées des régimes de retraite 1 Ratio de capitalisation (actifs/obligations) (% du PIB) 2 (%) Gouvernement fédéral 13,1 4,5 8,6 34,3 Terre-Neuve-et-Labrador 39,8 26,0 13,8 65,3 Île-du-Prince-Édouard 44,4 43,6 0,8 98,2 Nouvelle-Écosse 9,3 6,8 2,6 72,6 Nouveau-Brunswick 38,7 36,1 2,6 93,4 Québec 25,3 13,8 11,5 54,6 Ontario 15,6 17,0-1,4 108,7 Manitoba 13,1 8,8 4,2 67,5 Saskatchewan 9,8 0,8 9,1 7,7 Alberta 20,6 15,4 3,7 74,9 Colombie-Britannique 24,9 23,8 1,1 95,6 Yukon 7,6 6,5 1,2 84,9 Territoires du Nord-Ouest 2,0 1,3 0,7 66,4 Nunavut 0,6 0,3 0,4 41,8 Total 33,0 20,7 12,2 62,9 1 Avant les ajustements pour tenir compte des gains et des pertes actuariels non amortis, qui représentent des hausses ou des baisses d une année sur l autre de la valeur estimée des obligations au titre des régimes de retraite d un gouvernement, et la valeur des actifs connexes causée par des modifications aux hypothèses actuarielles ou à l expérience réelle relative aux estimations précédentes. Ces gains et ces pertes sont amortis de façon à les passer en charges sur le reste de la carrière active prévue du groupe d employés connexe. 2 Les pourcentages du gouvernement fédéral et de l ensemble des administrations publiques sont exprimés en pourcentage du PIB national, tandis que les pourcentages provinciaux sont exprimés en pourcentage du PIB des provinces respectives. Sources : Comptes publics provinciaux, territoriaux et fédéraux, P L A N D A C T I O N É C O N O M I Q U E D E

Bulletin de service Bureaux d agents, de courtiers en immeubles et d évaluateurs de biens immobiliersetdes autres activités liées à l immobilier

Bulletin de service Bureaux d agents, de courtiers en immeubles et d évaluateurs de biens immobiliersetdes autres activités liées à l immobilier N o 63-238-X au catalogue. Bulletin de service Bureaux d agents, de courtiers en immeubles et d évaluateurs de biens immobiliersetdes autres activités liées à l immobilier 2012. Faits saillants Le revenu

Plus en détail

Statistiques de finances publiques consolidées

Statistiques de finances publiques consolidées Statistiques de finances publiques consolidées Introduction Le concept de la consolidation est couramment utilisé dans le domaine de la comptabilité, tant dans le secteur privé que public. Définie simplement,

Plus en détail

La dette. du gouvernement du Québec

La dette. du gouvernement du Québec La dette du gouvernement du Québec La dette du gouvernement du Québec Dépôt légal - Bibliothèque et Archives nationales du Québec Décembre 2007 ISBN 978-2-550-51547-0 (Imprimé) ISBN 978-2-550-51548-7 (PDF)

Plus en détail

Les congés de maladie dans la fonction publique fédérale

Les congés de maladie dans la fonction publique fédérale Les congés de maladie dans la fonction publique fédérale Lorsque les premières dispositions sur les congés de maladie dans la fonction publique ont été introduites dans les conventions collectives, l article

Plus en détail

Situation sur le plan comptable 4 e trimestre 2013

Situation sur le plan comptable 4 e trimestre 2013 Taux d imposition des sociétés et législation / Numéro 4 / Le 9 janvier 2014 Services de gestion et de comptabilisation des impôts Situation sur le plan comptable 4 e trimestre 2013 Le présent bulletin

Plus en détail

LA DETTE PUBLIQUE DU QUÉBEC ET LE FARDEAU FISCAL DES PARTICULIERS

LA DETTE PUBLIQUE DU QUÉBEC ET LE FARDEAU FISCAL DES PARTICULIERS LA DETTE PUBLIQUE DU QUÉBEC ET LE FARDEAU FISCAL DES PARTICULIERS FÉVRIER 2002 DOSSIER 02-02 La dette publique du Québec et le fardeau fiscal des particuliers Le premier ministre du Québec se plaisait

Plus en détail

Statistique Canada Centre canadien de la statistique juridique ENQUÊTE SUR L AIDE JURIDIQUE 2006-2007 OBJECT DE L ENQUÊTE SUR L AIDE JURIDIQUE

Statistique Canada Centre canadien de la statistique juridique ENQUÊTE SUR L AIDE JURIDIQUE 2006-2007 OBJECT DE L ENQUÊTE SUR L AIDE JURIDIQUE Statistique Canada Centre canadien de la statistique juridique ENQUÊTE SUR L AIDE JURIDIQUE 26-27 Loi sur la statistique, L.R.C. 1985, c. S19 Confidentiel une fois rempli STC/CCJ-16-614; CCJS/55452-3 OBJECT

Plus en détail

Formules pour le calcul informatisé des retenues sur la paie

Formules pour le calcul informatisé des retenues sur la paie Formules pour le calcul informatisé des retenues sur la paie 100 e édition En vigueur le 1 er janvier 2015 T4127(F) Rév. 15 Ce guide s adresse-t-il à vous? Utilisez ce guide si vous êtes un développeur

Plus en détail

Guide d instructions

Guide d instructions Guide d instructions Objet : Date : Demande d agrément d un régime de retraite à cotisations déterminées (CD) VERSION PROVISOIRE Introduction Les régimes de retraite qui accordent des prestations à des

Plus en détail

Canada-Inde Profil et perspective

Canada-Inde Profil et perspective Canada-Inde Profil et perspective Mars 2009 0 L Inde et le Canada : un bref profil Vancouver Calgary Montréal Toronto INDE 3 287 263 km² 1,12 milliard 1 181 milliards $US 1 051 $US Source : Fiche d information

Plus en détail

Article. Bien-être économique. par Cara Williams. Décembre 2010

Article. Bien-être économique. par Cara Williams. Décembre 2010 Composante du produit no 89-503-X au catalogue de Statistique Canada Femmes au Canada : rapport statistique fondé sur le sexe Article Bien-être économique par Cara Williams Décembre 2010 Comment obtenir

Plus en détail

Niveau de scolarité et emploi : le Canada dans un contexte international

Niveau de scolarité et emploi : le Canada dans un contexte international N o 81-599-X au catalogue Issue n o 008 ISSN : 1709-8661 ISBN : 978-1-100-98615-9 Feuillet d information Indicateurs de l éducation au Niveau de scolarité et emploi : le dans un contexte international

Plus en détail

DEMANDE D AGRÉMENT DU RÉGIME DE RETRAITE

DEMANDE D AGRÉMENT DU RÉGIME DE RETRAITE Commission des pensions N o de téléphone : (204) 945-2740 N o de télécopieur : (204) 948-2375 Courrier électronique : pensions@gov.mb.ca Le paiement doit être fait à l ordre du MINISTRE DES FINANCES a

Plus en détail

Économie : Un retour à la normale? Spectre - 2010

Économie : Un retour à la normale? Spectre - 2010 Économie : Un retour à la normale? Spectre - 2010 Présenté par Daniel Denis Associé, SECOR 4 décembre 2009 Une croissance mondiale forte Au cours de la dernière décennie Évolution du PIB mondial Croissance

Plus en détail

FARDEAU FISCAL INTERNATIONAL : PERSONNES SEULES AVEC OU SANS ENFANTS

FARDEAU FISCAL INTERNATIONAL : PERSONNES SEULES AVEC OU SANS ENFANTS PRB 05-107F FARDEAU FISCAL INTERNATIONAL : PERSONNES SEULES AVEC OU SANS ENFANTS Alexandre Laurin Division de l économie Le 15 février 2006 PARLIAMENTARY INFORMATION AND RESEARCH SERVICE SERVICE D INFORMATION

Plus en détail

N o 84F0210X au catalogue. Naissances

N o 84F0210X au catalogue. Naissances N o 84F0210X au catalogue Naissances 2009 Comment obtenir d autres renseignements Pour toute demande de renseignements au sujet de ce produit ou sur l ensemble des données et des services de Statistique

Plus en détail

Actifs des fonds de pension et des fonds de réserve publics

Actifs des fonds de pension et des fonds de réserve publics Extrait de : Panorama des pensions 2013 Les indicateurs de l'ocde et du G20 Accéder à cette publication : http://dx.doi.org/10.1787/pension_glance-2013-fr Actifs des fonds de pension et des fonds de réserve

Plus en détail

REGARDS SUR L ÉDUCATION 2013 : POINTS SAILLANTS POUR LE CANADA

REGARDS SUR L ÉDUCATION 2013 : POINTS SAILLANTS POUR LE CANADA REGARDS SUR L ÉDUCATION 2013 : POINTS SAILLANTS POUR LE CANADA Regards sur l éducation est un rapport annuel publié par l Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE) et portant sur

Plus en détail

Impôt des particuliers 2014 1

Impôt des particuliers 2014 1 Impôt des particuliers 0 Impôt des particuliers 0 TABLEAU P QUÉBEC (0) TABLE D IMPÔT Revenu Impôt Taux Taux marginal imposable Fédéral Québec Total effectif Fédéral Québec Total $ $ $ $ 0 000 - - - 0,0

Plus en détail

COMPTE DU RÉGIME DE PENSION DE LA GENDARMERIE ROYALE DU CANADA. Comptables agréés Toronto (Ontario) Le 29 avril 2005

COMPTE DU RÉGIME DE PENSION DE LA GENDARMERIE ROYALE DU CANADA. Comptables agréés Toronto (Ontario) Le 29 avril 2005 Rapport des vérificateurs Au conseil d administration de l Office d investissement des régimes de pensions du secteur public Compte du régime de pension de la Gendarmerie royale du Canada Nous avons vérifié

Plus en détail

Les facteurs de modulation du montant de pension selon l âge de départ à la retraite et la durée validée en France et à l étranger

Les facteurs de modulation du montant de pension selon l âge de départ à la retraite et la durée validée en France et à l étranger CONSEIL D ORIENTATION DES RETRAITES Séance plénière du 25 novembre 2014 à 9 h 30 «Ages légaux de la retraite, durée d assurance et montant de pension» Document n 5 Document de travail, n engage pas le

Plus en détail

INTRODUCTION Événements importants survenus au cours de l année

INTRODUCTION Événements importants survenus au cours de l année RÉGIME DE RETRAITE À L INTENTION DU GROUPE MANOEUVRES, HOMMES DE MÉTIER ET DE SERVICES DES DISTRICTS SCOLAIRES DU NOUVEAU-BRUNSWICK Rapport de l administrateur pour l année 2006 Décembre 2007 TABLE DES

Plus en détail

Les perspectives économiques

Les perspectives économiques Les perspectives économiques Les petits-déjeuners du maire Chambre de commerce d Ottawa / Ottawa Business Journal Ottawa (Ontario) Le 27 avril 2012 Mark Carney Mark Carney Gouverneur Ordre du jour Trois

Plus en détail

Sondage 2010 des ACVM sur la retraite et les placements

Sondage 2010 des ACVM sur la retraite et les placements Sondage 2010 des ACVM sur la retraite et les placements Réalisé pour les Autorités canadiennes en valeurs mobilières Résumé le 28 septembre 2010 www.ipsos.ca TABLE DES MATIÈRES RÉSUMÉ... 1 Principales

Plus en détail

Comment résister aux vents contraires qui freinent l activité économique au Canada

Comment résister aux vents contraires qui freinent l activité économique au Canada Comment résister aux vents contraires qui freinent l activité économique au Canada Chambre de commerce du Grand Moncton Moncton (Nouveau-Brunswick) 21 novembre 2012 Tim Lane Sous-gouverneur Banque du Canada

Plus en détail

Coup d œil sur l assurance prêt hypothécaire de la SCHL

Coup d œil sur l assurance prêt hypothécaire de la SCHL Coup d œil sur l assurance prêt hypothécaire de la SCHL Au Canada, en vertu de la loi, les prêteurs assujettis à la réglementation fédérale et la plupart des institutions financières assujetties à une

Plus en détail

Comptes publics du Canada

Comptes publics du Canada Gouvernement du Canada Government of Canada Établis par le Receveur général du Canada Comptes publics du Canada 2014 Volume I Revue et États financiers consolidés Canada Ministre des Travaux publics et

Plus en détail

En bonne compagnie : conserver les revenus de placement dans votre société par Jamie Golombek

En bonne compagnie : conserver les revenus de placement dans votre société par Jamie Golombek Octobre 2014 En bonne compagnie : conserver les revenus de placement dans votre société par Jamie Golombek Les revenus de placement gagnés au sein de votre société sont imposés en fonction du type de revenu

Plus en détail

DOCUMENT D INFORMATION. Septembre 2014 LA FISCALITÉ DES PARTICULIERS AU QUÉBEC

DOCUMENT D INFORMATION. Septembre 2014 LA FISCALITÉ DES PARTICULIERS AU QUÉBEC DOCUMENT D INFORMATION Septembre 2014 LA FISCALITÉ DES PARTICULIERS AU QUÉBEC document d information Septembre 2014 La fiscalité des particuliers au Québec NOTE La forme masculine utilisée dans le texte

Plus en détail

Étude comparative sur les salaires et les échelles salariales des professeurs d université. Version finale. Présentée au

Étude comparative sur les salaires et les échelles salariales des professeurs d université. Version finale. Présentée au Étude comparative sur les salaires et les échelles salariales des professeurs d université Version finale Présentée au Syndicat général des professeurs et professeures de l Université de Montréal (SGPUM)

Plus en détail

S@voir.stat. Points saillants

S@voir.stat. Points saillants SCIENCE, TECHNOLOGIE ET INNOVATION INSTITUT DE LA STATISTIQUE DU QUÉBEC Bulletin S@voir.stat Mars 2014 Volume 14, numéro 2 Prochain bulletin S@voir.stat Le prochain numéro du bulletin portera sur les dépenses

Plus en détail

La santé des Canadiens

La santé des Canadiens La santé des Canadiens La santé d une personne est influencée par toute une série de facteurs, allant de sa composition génétique, à ses conditions de vie et de travail, et à la qualité et la disponibilité

Plus en détail

Imposition des sociétés

Imposition des sociétés Imposition des sociétés Introduction L imposition des sociétés est un sujet qui revêt une grande importance pour toute personne qui s occupe de planification financière ou successorale. La mise en place

Plus en détail

Régimes publics de retraite État de la situation. Perspectives des différents régimes publics de retraite. Plan

Régimes publics de retraite État de la situation. Perspectives des différents régimes publics de retraite. Plan Régimes publics de retraite État de la situation Perspectives des différents régimes publics de retraite 79 e congrès de l ACFAS 10 mai 2011 Plan Portrait des régimes publics de retraite La pression démographique

Plus en détail

Les régimes d avantages sociaux au Canada

Les régimes d avantages sociaux au Canada Les régimes d avantages sociaux au Canada Les Canadiens vivent de plus en plus longtemps et doivent plus que jamais faire face à leur responsabilité d épargner pour la retraite. Leur espérance de vie étant

Plus en détail

Rapport intermédiaire de la direction sur le rendement du fonds

Rapport intermédiaire de la direction sur le rendement du fonds Rapport intermédiaire de la direction sur le rendement du fonds Fonds du marché monétaire Standard Life 30 juin La Standard Life au Canada fait maintenant partie de Manuvie. www.manuvie.ca Fonds du marché

Plus en détail

Cessation d emploi et protection d assurance collective

Cessation d emploi et protection d assurance collective SOINS MÉDICAUX ET SOINS DENTAIRES / INVALIDITÉ, VIE ET MMA 14-11 Cessation d emploi et protection d assurance collective Le présent bulletin est une mise à jour du numéro 07-02 de l Info- Collective. Parmi

Plus en détail

RÉSUMÉ DES BAISSES D IMPÔTS ET DES CHANGEMENTS FISCAUX

RÉSUMÉ DES BAISSES D IMPÔTS ET DES CHANGEMENTS FISCAUX PRB 06-40F RÉSUMÉ DES BAISSES D IMPÔTS ET DES CHANGEMENTS FISCAUX FÉDÉRAUX INTRODUITS ENTRE 1998 ET 2005 Alexandre Laurin Alexandre Martin Division de l économie Le 28 août 2006 PARLIAMENTARY INFORMATION

Plus en détail

Par courriel : ministre@mess.gouv.qc.ca

Par courriel : ministre@mess.gouv.qc.ca Le 8 juillet 2014 [TRADUCTION] Par courriel : ministre@mess.gouv.qc.ca L honorable François Blais Ministère de l'emploi et de la Solidarité sociale 425, rue Saint-Amable 4e étage Québec (Québec) G1R 4Z1

Plus en détail

Bulletin d information

Bulletin d information Aon Hewitt Solutions de retraite Bulletin d information Le 31 mars 2015 Dans cette édition La réforme des régimes de retraite canadiens se poursuit 2 Placements 2 Dispositions concernant les régimes à

Plus en détail

COMMENTAIRE. Services économiques TD

COMMENTAIRE. Services économiques TD COMMENTAIRE Services économiques TD 16 juillet 213 LES MÉNAGES CANADIENS SONT PLUS ENDETTÉS QUE LES MÉNAGES AMÉRICAINS, MAIS UNIQUEMENT PAR SUITE DU RÉCENT DÉSENDETTEMENT AUX ÉTATS-UNIS Faits saillants

Plus en détail

Dépenses en médicaments au Canada, de 1985 à 2012

Dépenses en médicaments au Canada, de 1985 à 2012 pic pic Dépenses en médicaments au Canada, de 1985 à 2012 Dépenses et main-d œuvre de la santé Notre vision De meilleures données pour de meilleures décisions : des Canadiens en meilleure santé Notre mandat

Plus en détail

Comptes consolidés de l Etat : étapes préalables

Comptes consolidés de l Etat : étapes préalables Comptes consolidés de l Etat : étapes préalables Séminaire relatif à la pertinence des IPSAS et normes comptables européennes Cour des comptes 25 mars 2013 Comptes consolidés de l Etat : étapes préalables

Plus en détail

Budget 2015. Réunion de consultation prébudgétaire Automne 2014

Budget 2015. Réunion de consultation prébudgétaire Automne 2014 Budget 2015 Réunion de consultation prébudgétaire Automne 2014 Ordre du jour Le Canada et l économie mondiale L incertitude économique mondiale Les finances provinciales et la situation financière du Manitoba

Plus en détail

Nouvelles et opinions

Nouvelles et opinions Publications Nouvelles et opinions Volume 12 numéro 3 Mars 2015 Dans ce numéro 1 Modifications au règlement fédéral sur les pensions 3 La baisse de la solvabilité des régimes de retraite pourrait avoir

Plus en détail

Le point sur les marchés des pensions. des pays de l OCDE OCDE

Le point sur les marchés des pensions. des pays de l OCDE OCDE CONSEIL D ORIENTATION DES RETRAITES Séance plénière du 17 décembre 2013 à 14h30 «Etat des lieux sur l épargne en prévision de la retraite» Document N 13 Document de travail, n engage pas le Conseil Le

Plus en détail

Annexe 1. Stratégie de gestion de la dette 2014 2015. Objectif

Annexe 1. Stratégie de gestion de la dette 2014 2015. Objectif Annexe 1 Stratégie de gestion de la dette 2014 2015 Objectif La Stratégie de gestion de la dette énonce les objectifs, la stratégie et les plans du gouvernement du Canada au chapitre de la gestion de ses

Plus en détail

Introduction FISCALITÉ

Introduction FISCALITÉ Introduction 51 Impôt sur le revenu 53 Exercer une activité au Canada par l intermédiaire d une filiale 54 Exercer une activité au Canada par l intermédiaire d une succursale 56 Mesures de contrôle des

Plus en détail

RETRAITES : Y A-T-IL UNE SOLUTION IDÉALE EN EUROPE POUR UN AVENIR?

RETRAITES : Y A-T-IL UNE SOLUTION IDÉALE EN EUROPE POUR UN AVENIR? RETRAITES : Y A-T-IL UNE SOLUTION IDÉALE EN EUROPE POUR UN AVENIR? Une question européenne mais traitée dans chaque Etat membre L avenir des systèmes de retraite et ses conséquences sur la zone euro, internationalise

Plus en détail

Présentation à l Institut canadien de la retraite et des avantages sociaux. Selon Wikipédia

Présentation à l Institut canadien de la retraite et des avantages sociaux. Selon Wikipédia Évaluation actuarielle du Régime de rentes du Québec au 31 décembre 2012, une œuvre de science-fiction? Présentation à l Institut canadien de la retraite et des avantages sociaux Georges Langis Actuaire

Plus en détail

Demande d informationservices d aide temporaire (SAT) Questionnaire à l intention des ministères clients

Demande d informationservices d aide temporaire (SAT) Questionnaire à l intention des ministères clients Demande d informationservices d aide temporaire (SAT) Questionnaire à l intention des ministères clients Contexte Travaux publics et Services gouvernementaux Canada (TPSGC) souscrit aux principes d Approvisionnement

Plus en détail

PRÊTS SUR SALAIRE : UN MOYEN TRÈS CHER D EMPRUNTER. Prêts et hypothèques

PRÊTS SUR SALAIRE : UN MOYEN TRÈS CHER D EMPRUNTER. Prêts et hypothèques PRÊTS SUR SALAIRE : UN MOYEN TRÈS CHER D EMPRUNTER Prêts et hypothèques Table des matières Qu est-ce qu un prêt sur salaire? 1 Comment fonctionne un prêt sur salaire? 1 Combien coûtent les prêts sur salaire

Plus en détail

L ÉTAT QUÉBÉCOIS STRUCTURE ET TAILLE DE L ÉTAT LA DETTE. L'Observatoire de l administration publique - ENAP Été 2008

L ÉTAT QUÉBÉCOIS STRUCTURE ET TAILLE DE L ÉTAT LA DETTE. L'Observatoire de l administration publique - ENAP Été 2008 L ÉTAT QUÉBÉCOIS EN P E R S P E C T I V E STRUCTURE ET TAILLE DE L ÉTAT LA DETTE L'Observatoire de l administration publique - ENAP Été 2008 Aucun élément du contenu du présent document ne peut être utilisé,

Plus en détail

États financiers consolidés résumés du GROUPE CGI INC. Pour les périodes de trois mois closes les 31 décembre 2012 et 2011 (non audités)

États financiers consolidés résumés du GROUPE CGI INC. Pour les périodes de trois mois closes les 31 décembre 2012 et 2011 (non audités) États financiers consolidés résumés du GROUPE CGI INC. (non audités) États consolidés résumés du résultat Pour les périodes de trois mois closes les 31 décembre (en milliers de dollars canadiens, sauf

Plus en détail

Les Québécois sont-ils prêts pour la retraite?

Les Québécois sont-ils prêts pour la retraite? Les Québécois sont-ils prêts pour la retraite? Ce que les faits nous révèlent Le 20 novembre 2014 CONFIDENTIEL ET EXCLUSIF Il est formellement interdit d utiliser ce matériel sans l autorisation expresse

Plus en détail

Supplément d'information sur les activités d'assurance prêt hypothécaire

Supplément d'information sur les activités d'assurance prêt hypothécaire SOCIÉTÉ CANADIENNE D HYPOTHÈQUES ET DE LOGEMENT Supplément d'information sur les activités d'assurance prêt hypothécaire PREMIER TRIMESTRE 31 mars 2014 Afin de compléter ses états financiers consolidés

Plus en détail

Rapport intermédiaire de la direction sur le rendement du Fonds Pour la période de six mois close le 30 septembre 2013

Rapport intermédiaire de la direction sur le rendement du Fonds Pour la période de six mois close le 30 septembre 2013 Rapport intermédiaire de la direction sur le rendement du Fonds Pour la période de six mois close le 30 septembre 2013 Le présent rapport intermédiaire de la direction sur le rendement du Fonds renferme

Plus en détail

Quel est le temps de travail des enseignants?

Quel est le temps de travail des enseignants? Quel est le temps de travail des enseignants? Dans les établissements publics, les enseignants donnent, en moyenne et par an, 779 heures de cours dans l enseignement primaire, 701 heures de cours dans

Plus en détail

Fonds de marché monétaire canadien Investors

Fonds de marché monétaire canadien Investors Fonds de marché monétaire canadien Investors Rapport intermédiaire de la direction sur le rendement du Fonds POUR LE SEMESTRE CLOS LE 30 SEPTEMBRE 04 AVERTISSEMENT CONCERNANT LES DÉCLARATIONS PROSPECTIVES

Plus en détail

Instruction générale canadienne 46-201 Modalités d entiercement applicables aux premiers appels publics à l épargne

Instruction générale canadienne 46-201 Modalités d entiercement applicables aux premiers appels publics à l épargne Instruction générale canadienne 46-201 Modalités d entiercement applicables aux premiers appels publics à l épargne PARTIE I OBJET ET INTERPRÉTATION 1.1 Objet de l entiercement 1.2 Interprétation 1.3 Les

Plus en détail

Projections démographiques pour le Canada, les provinces et les territoires

Projections démographiques pour le Canada, les provinces et les territoires N o 91-520-X au catalogue Projections démographiques pour le Canada, les provinces et les territoires 2009 à 2036 Comment obtenir d autres renseignements Pour toute demande de renseignements au sujet de

Plus en détail

Fonds IA Clarington d obligations à court terme. Rapport annuel de la direction sur le rendement du Fonds 31 mars 2015

Fonds IA Clarington d obligations à court terme. Rapport annuel de la direction sur le rendement du Fonds 31 mars 2015 Parts de Series A, F et I Le présent rapport annuel de la direction sur le rendement du Fonds contient des faits saillants de nature financière, mais ne contient pas les états financiers annuels du Fonds.

Plus en détail

Notes explicatives relatives à la Loi et au Règlement de l impôt sur le revenu

Notes explicatives relatives à la Loi et au Règlement de l impôt sur le revenu Notes explicatives relatives à la Loi et au Règlement de l impôt sur le revenu Publiées par le ministre des Finances l honorable James M. Flaherty, c.p., député Août 2012 Préface Les présentes notes explicatives

Plus en détail

États financiers. du Sénat du Canada pour l exercice clos le 31 mars 2014

États financiers. du Sénat du Canada pour l exercice clos le 31 mars 2014 États financiers du Sénat du Canada pour l exercice clos le 31 mars 2014 KPMG s.r.l./s.e.n.c.r.l. Téléphone (613) 212-KPMG (5764) Bureau 1800 Télécopieur (613) 212-2896 150, rue Elgin Internet www.kpmg.ca

Plus en détail

COMMENTAIRE. Services économiques TD LES VENTES DE VÉHICULES AU CANADA DEVRAIENT DEMEURER ROBUSTES, MAIS LEUR CROISSANCE SERA LIMITÉE

COMMENTAIRE. Services économiques TD LES VENTES DE VÉHICULES AU CANADA DEVRAIENT DEMEURER ROBUSTES, MAIS LEUR CROISSANCE SERA LIMITÉE COMMENTAIRE Services économiques TD LES VENTES DE VÉHICULES AU CANADA DEVRAIENT DEMEURER ROBUSTES, MAIS LEUR CROISSANCE SERA LIMITÉE Faits saillants Les ventes de véhicules au Canada ont atteint un sommet

Plus en détail

Conseil d administration 310 e session, Genève, mars 2011 GB.310/PFA/12 PFA POUR DÉCISION

Conseil d administration 310 e session, Genève, mars 2011 GB.310/PFA/12 PFA POUR DÉCISION BUREAU INTERNATIONAL DU TRAVAIL Conseil d administration 310 e session, Genève, mars 2011 GB.310/PFA/12 Commission du programme, du budget et de l administration PFA POUR DÉCISION DOUZIÈME QUESTION À L

Plus en détail

STRUCTURES ORGANISATIONNELLES

STRUCTURES ORGANISATIONNELLES Introduction 9 STRUCTURES ORGANISATIONNELLES Par Sven Milelli INTRODUCTION Structures organisationnelles 11 Il existe une grande variété de structures juridiques possibles pour l exploitation d une entreprise

Plus en détail

Rapport 2014 sur le financement des régimes de retraite à prestations déterminées en Ontario Survol et résultats choisis 2011-2014

Rapport 2014 sur le financement des régimes de retraite à prestations déterminées en Ontario Survol et résultats choisis 2011-2014 Rapport 2014 sur le financement des de retraite à prestations déterminées en Ontario Survol et résultats choisis 2011-2014 Commission des services financiers de l Ontario Mars 2015 Table des matières 1.0

Plus en détail

Office of. Office of. the Chief Actuary. au de. Burea

Office of. Office of. the Chief Actuary. au de. Burea Bureau du surintendant des institutions financières Canada Bureau de l actuaire en chef Office of the Superintendent of Financial Institutions Canada Office of the Chief Actuary Burea au de l actuaire

Plus en détail

Étude de cas n o 2. L épargne-retraite de Maria produit un revenu à vie optimal et offre des possibilités de croissance. Des solutions qui cliquent

Étude de cas n o 2. L épargne-retraite de Maria produit un revenu à vie optimal et offre des possibilités de croissance. Des solutions qui cliquent Vers une meilleure Étude retraite de cas n o 2 Des solutions qui cliquent Étude de cas n o 2 L épargne-retraite de Maria produit un revenu à vie optimal et offre des possibilités de croissance À l intention

Plus en détail

Étude des tendances en matière de soins de santé au Canada

Étude des tendances en matière de soins de santé au Canada www.bucksurveys.com Étude des tendances en matière de soins de santé au Canada Résultats 2011 Introduction: Faibles augmentations à tous les niveaux Depuis que Buck a lancé, en 2001, sa première Étude

Plus en détail

Taux et montants des crédits d impôt fédéraux et provinciaux non remboursables pour 2015 1

Taux et montants des crédits d impôt fédéraux et provinciaux non remboursables pour 2015 1 non remboursables pour 2015 1 indépendants affiliés à KPMG non remboursables pour 2015 1 Voir les notes aux pages suivantes. Remb. = crédit remboursable (voir note correspondante). 6 / Fédéral C.-B. Alb.

Plus en détail

Guide du Compte satellite des pensions du Canada

Guide du Compte satellite des pensions du Canada Catalogue no. 13-599-X Guide du Compte satellite des pensions du Canada Canada Comment obtenir d autres renseignements Pour toute demande de renseignements au sujet de ce produit ou sur l ensemble des

Plus en détail

Cent dixième session. Rome, 19-23 septembre 2005. Financement des obligations relatives aux coûts de l assurance maladie après cessation de service

Cent dixième session. Rome, 19-23 septembre 2005. Financement des obligations relatives aux coûts de l assurance maladie après cessation de service Juillet 2005 F COMITÉ FINANCIER Cent dixième session Rome, 19-23 septembre 2005 Financement des obligations relatives aux coûts de l assurance maladie après cessation de service I. Introduction 1. Le Comité

Plus en détail

Âge effectif de sortie du marché du travail

Âge effectif de sortie du marché du travail Extrait de : Panorama des pensions 2013 Les indicateurs de l'ocde et du G20 Accéder à cette publication : http://dx.doi.org/10.1787/pension_glance-2013-fr Âge effectif de sortie du marché du travail Merci

Plus en détail

Financial Services Commission of Ontario Commission des services financiers de l Ontario. Questions intergouvernementales INDEX N O : MJ300-100

Financial Services Commission of Ontario Commission des services financiers de l Ontario. Questions intergouvernementales INDEX N O : MJ300-100 Financial Services Commission of Ontario Commission des services financiers de l Ontario SECTION : INDEX N O : TITRE : APPROUVÉ PAR : Questions intergouvernementales MJ300-100 Changer la province d enregistrement

Plus en détail

MÉMORANDUM D17-1-22. En résumé. Ottawa, le 6 juillet 2007

MÉMORANDUM D17-1-22. En résumé. Ottawa, le 6 juillet 2007 Ottawa, le 6 juillet 2007 MÉMORANDUM D17-1-22 En résumé DÉCLARATION EN DÉTAIL DE LA TAXE DE VENTE HARMONISÉE, DE LA TAXE DE VENTE PROVINCIALE, DE LA TAXE PROVINCIALE SUR LE TABAC ET DE LA MAJORATION OU

Plus en détail

Rapport financier du premier trimestre de 2013-2014

Rapport financier du premier trimestre de 2013-2014 Rapport financier du premier trimestre de -2014 Pour la période terminée le Financement agricole Canada Financement agricole Canada (FAC), dont le siège social se trouve à Regina, en Saskatchewan, est

Plus en détail

Caisse de retraite du Régime de retraite du personnel des CPE et des garderies privées conventionnées du Québec

Caisse de retraite du Régime de retraite du personnel des CPE et des garderies privées conventionnées du Québec Caisse de retraite du Régime de retraite du personnel des CPE et des garderies privées conventionnées du Québec États financiers Accompagnés du rapport des vérificateurs Certification Fiscalité Services-conseils

Plus en détail

Fonds de marché monétaire canadien AGF

Fonds de marché monétaire canadien AGF RAPPORT INTERMÉDIAIRE DE LA DIRECTION SUR LE RENDEMENT DU FONDS FONDS COMMUNS DE PLACEMENT AGF Fonds de marché monétaire canadien AGF 31 MARS Fonds de marché monétaire canadien AGF 31 MARS Analyse du rendement

Plus en détail

Rapport sur les PME Repenser les REER pour les propriétaires d entreprises : Pourquoi le versement d un salaire n est peut-être pas la meilleure idée

Rapport sur les PME Repenser les REER pour les propriétaires d entreprises : Pourquoi le versement d un salaire n est peut-être pas la meilleure idée le 19 octobre 2010 Jamie Golombek 1 CA, CPA, CFP, CLU, TEP Directeur général de la planification fiscale et successorale Gestion privée de patrimoine CIBC Jamie.Golombek@cibc.com Résumé On recommande habituellement

Plus en détail

Conseils fiscaux de fin d année pour 2013

Conseils fiscaux de fin d année pour 2013 CONSEILS FISCAUX Conseils fiscaux de fin d année pour 2013 Jamie Golombek, CPA, CA, CFP, CLU, TEP Directeur gestionnaire, Planification fiscale et successorale pour les Services consultatifs de gestion

Plus en détail

Le poker en ligne et sa réglementation Québec, Canada et ailleurs

Le poker en ligne et sa réglementation Québec, Canada et ailleurs Le poker en ligne et sa réglementation Québec, Canada et ailleurs 10 septembre 2014 Conférences sur le jeu Chaire de recherche sur l étude du jeu Université de Concordia (sera présentée en anglais) Préambule

Plus en détail

MÉMOIRE DE L ALLIANCE DES ASSOCIATIONS DE RETRAITÉS SUR LE PROJET DE LOI 55

MÉMOIRE DE L ALLIANCE DES ASSOCIATIONS DE RETRAITÉS SUR LE PROJET DE LOI 55 MÉMOIRE DE L ALLIANCE DES ASSOCIATIONS DE RETRAITÉS SUR LE PROJET DE LOI 55 INTRODUCTION En juin 2005, le gouvernement fédéral déposait un projet de loi sur la refonte des règles sur l insolvabilité afin

Plus en détail

La dette des particuliers

La dette des particuliers L EMPLOI ET LE REVENU EN La dette des particuliers Si l économie et la population des États-Unis sont presque dix fois supérieures à celles du, les deux pays comportent plusieurs similitudes. Les deux

Plus en détail

Caisse du Régime de retraite des cadres de la Ville de Québec. États financiers 31 décembre 2007

Caisse du Régime de retraite des cadres de la Ville de Québec. États financiers 31 décembre 2007 Caisse du Régime de retraite des cadres de la Ville de Québec États financiers Le 26 mai 2008 PricewaterhouseCoopers LLP/s.r.l./s.e.n.c.r.l. Comptables agréés Place de la Cité, Tour Cominar 2640, boulevard

Plus en détail

Programme canadien pour l épargne-études Rapport statistique annuel

Programme canadien pour l épargne-études Rapport statistique annuel Programme canadien pour l épargne-études Rapport statistique annuel Décembre 2008 TABLE DES MATIÈRES MESSAGE AUX INTERVENANTS... 3 PROGRAMME CANADIEN POUR L ÉPARGNE-ÉTUDES (PCEE)... 4 MÉTHODOLOGIE DU RAPPORT...

Plus en détail

Caisse de retraite du Régime de retraite du personnel des CPE et des garderies privées conventionnées du Québec

Caisse de retraite du Régime de retraite du personnel des CPE et des garderies privées conventionnées du Québec Caisse de retraite du Régime de retraite du personnel des CPE et des garderies privées conventionnées du Québec États financiers du premier exercice de neuf mois Accompagnés du rapport des vérificateurs

Plus en détail

Programme canadien pour l épargne-études Rapport statistique annuel

Programme canadien pour l épargne-études Rapport statistique annuel Programme canadien pour l épargne-études Rapport statistique annuel Décembre 2008 TABLE DES MATIÈRES MESSAGE AUX INTERVENANTS... 3 PROGRAMME CANADIEN POUR L ÉPARGNE-ÉTUDES (PCEE)... 4 MÉTHODOLOGIE DU RAPPORT...

Plus en détail

Banque le Choix du Président

Banque le Choix du Président Page 1 de 15, Banque le Choix du Président INFORMATIONS À FOURNIR AU TITRE DU 3 e PILIER DE L ACCORD DE BÂLE III 30 septembre 2014 Page 2 de 15 Table des matières Table des matières... 2 TABLEAU 1 APERÇU

Plus en détail

État de la situation: dépenses en médicaments au Québec, comparaison canadienne et internationale

État de la situation: dépenses en médicaments au Québec, comparaison canadienne et internationale Journée d étude - Contrôle du coût des médicaments : cible prioritaire pour les finances publiques Union des consommateurs, 21 octobre 2010. État de la situation: dépenses en médicaments au Québec, comparaison

Plus en détail

A-T-ON DES ATTENTES IRRÉALISTES POUR NOS RÉGIMES PRIVÉS ET PUBLICS DE PENSION?

A-T-ON DES ATTENTES IRRÉALISTES POUR NOS RÉGIMES PRIVÉS ET PUBLICS DE PENSION? L épargne, la fiscalité et les régimes de retraite Congrès 2012 de l ASDEQ, Session 1, conférence 3, A-T-ON DES ATTENTES IRRÉALISTES POUR NOS RÉGIMES PRIVÉS ET PUBLICS DE PENSION? Jean-Pierre Aubry, fellow

Plus en détail

Novembre 2008 PLANIFICATION FISCALE DE FIN D ANNÉE. Pertes en capital latentes

Novembre 2008 PLANIFICATION FISCALE DE FIN D ANNÉE. Pertes en capital latentes Novembre 2008 Ce bulletin présente certains éléments de planification qui devraient être envisagés d ici la fin de l année ainsi que d autres éléments qui peuvent être considérés pour l an prochain. PLANIFICATION

Plus en détail

Compte rendu de l examen par le BSIF des coefficients du risque d assurance

Compte rendu de l examen par le BSIF des coefficients du risque d assurance Compte rendu de l examen par le BSIF des coefficients du risque d assurance Le présent document précise encore davantage les données et la méthodologie utilisées par le BSIF pour calculer les marges pour

Plus en détail

Retirer des fonds d un régime immobilisé

Retirer des fonds d un régime immobilisé SERVICE FISCALITÉ, RETRAITE ET PLANIFICATION SUCCESSORALE STRATÉGIE PLACEMENTS ET FISCALITÉ N O 5 Retirer des fonds d un régime immobilisé Les fonds de pension constituent une source importante de revenu

Plus en détail

LE POINT SUR LA SITUATION ÉCONOMIQUE ET FINANCIÈRE DU QUÉBEC. Automne

LE POINT SUR LA SITUATION ÉCONOMIQUE ET FINANCIÈRE DU QUÉBEC. Automne LE POINT SUR LA SITUATION ÉCONOMIQUE ET FINANCIÈRE DU QUÉBEC Automne 2013 Le point sur la situation économique et financière du québec Automne 2013 NOTE La forme masculine utilisée dans le texte désigne

Plus en détail

Les chiffres essentiels des retraites Mis en ligne en mars 2011

Les chiffres essentiels des retraites Mis en ligne en mars 2011 Les chiffres essentiels des retraites Mis en ligne en mars 2011 Les bénéficiaires de retraites Nombre de retraités, selon les différents régimes (COR janvier 2010) : 16 millions dont : 11,3 millions :

Plus en détail

LA SOCIÉTÉ D'ASSURANCE-DÉPÔTS DES CAISSES POPULAIRES

LA SOCIÉTÉ D'ASSURANCE-DÉPÔTS DES CAISSES POPULAIRES LA SOCIÉTÉ D'ASSURANCE-DÉPÔTS DES CAISSES POPULAIRES États financiers Pour l'exercice terminé le 31 décembre 2007 Table des matières Rapport des vérificateurs 2 États financiers Bilan 3 État des résultats

Plus en détail

Foire aux questions sur le compte d épargne libre d impôt (CELI)

Foire aux questions sur le compte d épargne libre d impôt (CELI) PLANIFICATION FISCALE Foire aux questions sur le compte d épargne libre d impôt (CELI) Le compte d épargne libre d impôt (CELI) est un instrument d épargne lancé en 2009 permettant aux résidents canadiens

Plus en détail

Le Québec en meilleure situation économique et financière pour faire la souveraineté

Le Québec en meilleure situation économique et financière pour faire la souveraineté 18 ans après le référendum de 1995 Le Québec en meilleure situation économique et financière pour faire la souveraineté présenté par Marcel Leblanc, économiste pour le comité de travail sur la souveraineté

Plus en détail