Régimes publics de retraite État de la situation. Perspectives des différents régimes publics de retraite. Plan

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Régimes publics de retraite État de la situation. Perspectives des différents régimes publics de retraite. Plan"

Transcription

1 Régimes publics de retraite État de la situation Perspectives des différents régimes publics de retraite 79 e congrès de l ACFAS 10 mai 2011 Plan Portrait des régimes publics de retraite La pression démographique Stratégies utilisées pour faire face à la pression La situation au Québec Caractéristiques du RRQ Contexte démographique québécois et situation financière du RRQ Équité intergénérationnelle Discussions en cours 1

2 3 Portrait des régimes publics de retraite 3 Plusieurs variantes Canada États-Unis Royaume-Uni France Pays-bas Suisse Italie Grèce Espagne Régimes complémentaires facultatifs Régimes publics Régimes complémentaires obligatoires Régimes publics Régime public couvrant la majeure partie des besoins 4 2

3 Le système québécois et canadien 140,0 Remplacement de revenu (%) 120,0 100,0 80,0 60,0 40,0 20,0 0,0 70% Régimes privés uuuuu Privé uuuuu RRQ uuuuu SRG uuuuu PSV uuuuu uuuuu u Sécurité de la vieillesse et Supplément de revenu garanti Revenu avant la retraite Régime de rentes du Québec Les types de régimes publics Type de régime Exemples Objectif de remplacement de revenu Risques Financement Prestations déterminées Canada France Allemagne Oui Mis en commun Problématique dans un contexte de vieillissement Cotisations déterminées Australie Mexique Non Sur l individu Prévisible Comptes notionnels Suède Pologne Italie Approximatif Partagé Prévisible 3

4 Taux de remplacement des régimes obligatoires pour le salarié moyen Régime public Régime privé obligatoire Écart à combler Grèce Luxembourg Pays-Bas Espagne Autriche Islande Hongrie Danemark Turquie Italie Corée Nouvelle-Zélande Finlande Suède Pologne Norvège Suisse République Slovaque Portugal France République Tchèque Canada Australie États-Unis Belgique Allemagne Mexique Japon Irelande Royaume-Uni Taux recommandé de 70 % Source : OECD Private Pensions Outlook 2008 Moyenne OCDE = 54 % Taux de remplacement des régimes obligatoires selon le niveau de salaire Pays À 0.5 fois le salaire moyen À 1.0 fois le salaire moyen À 2.0 fois le salaire moyen Québec (PSV, SRG, RRQ) 77 % 44 % 22 % Royaume-Uni 54 % 32 % 17 % États-Unis 52 % 39 % 30 % Allemagne 42 % 42 % 32 % Italie (comptes notionnels) 65 % 65 % 65 % Suède (incl. RCR oblig.) 68 % 54 % 75 % France (incl. RCR oblig.) 56 % 49 % 37 % Pays-Bas (incl. RCR oblig.) 93 % 88 % 86 % Source: Pensions at a Glance 2011: Retirement income Systems in OECD and G20 Countries OECD

5 Dépenses publiques de pensions des pays de l OCDE (en pourcentage du PIB) Source : Base de données de l OCDE sur les dépenses sociales 10 La pression démographique 10 5

6 Évolution de la proportion des personnes âgées de 65 ans et plus dans la population totale (en pourcentage) Suisse Québec Portugal Norvège Japon Italie Irlande* Grèce France Finlande États-Unis Canada (hors Québec) Allemagne Source : AISS D ici 2050, le nombre de travailleurs par retraité diminuera de moitié dans les pays de l OCDE 6

7 L espérance de vie à l âge normal de la retraite continue de progresser (moyenne OCDE) 25,0 Hommes Femmes 22,5 20,0 17,5 15,0 12, Source: Pensions at a Glance 2011: Retirement income Systems in OECD and G20 Countries OECD 2011 Stratégies utilisées pour faire face à la pression 14 7

8 Réformes des régimes publics dans certains pays de l OCDE 15 Augmentation de l âge de la retraite Pays Retraite normale Retraite anticipée Début et fin de la période de transition Australie 65 à 67 ans Danemark 65 à 67 ans 60 à 62 ans Allemagne 65 à 67 ans 62 à 63 ans Irlande 65 à 67 ans Pays-Bas 65 à 67 ans 65 ans (nouveau) Espagne 65 à 67 ans À déterminer Royaume-Uni 65 à 68 ans États-Unis 65 à 67 ans 62 ans (inchangé) Source : Hering, M. et Klassen, T. R., Is 70 the new 65? Raising the eligibility age in the Canada Pension Plan 8

9 Incitation à travailler plus longtemps Pénalité en cas de retraite anticipée Bonification en cas de retraite ajournée Mesure facilitant la combinaison de revenu de retraite et de revenu de travail Lien renforcé entre cotisations et prestations (ex.: comptes notionnel) 17 Réformes paramétriques visant à réduire le coût des régimes Augmentation du nombre d années requises pour pleine pension Réduction du taux de remplacement du revenu Revalorisation moins importante des gains passés aux fins du calcul de la rente Réduction de l indexation des rentes en paiement 18 9

10 Établissement d un lien entre le montant de la rente et l évolution de l espérance de vie Ajustement de la rente (ou indexation moins importante) en fonction de l espérance de vie (Allemagne, Finlande, Portugal, Japon) Comptes notionnels (Suède, Pologne, Italie) Régime à cotisations déterminées (Australie, Mexique) Introduction de nouveaux mécanismes privés Royaume Uni Personal Pensions (1988), Stakeholders pensions (2001), NEST (2012) Allemagne Régimes individuels subventionnés (2002) France Plan d épargne retraite populaire (2003) Suède Comptes individuels capitalisés (2,5%) (1998) Nouvelle Zélande KiwiSavers 20 10

11 21 La situation au Québec 21 Trois caractéristiques du Régime de rentes du Québec 1. Partiellement capitalisé 2. Financé au moyen de cotisations sur les salaires 3. Verse des rentes (retraite, invalidité, survivants) 11

12 Partiellement capitalisé (Implications) La réserve représente moins de 15 % du passif du Régime La réserve sert à: Générer des revenus de placement qui réduiront les taux de cotisation futurs Absorber des chocs démographiques (baby boom) ou économiques Donc, les revenus proviennent principalement des cotisations Financé en majeure partie par des cotisations sur les salaires (Implications) Affecté par l évolution de la population en âge de travailler (20 64 ans) et de leurs taux d activité Sensible à l évolution de la productivité reflétée dans l augmentation réelle des salaires 12

13 Verse des rentes (Implications) Déboursés échelonnés et prévisibles Influencé par la structure démographique Arrivée à la retraite du baby boom Directement affecté par l allongement de l espérance de vie Durée de versement des rentes de retraite Contexte démographique 26 13

14 Les baby boomers à l aube de la retraite Personnes issues du baby-boom Projection de la population du Québec Population totale: croissance jusqu en 2045 et stabilisation par la suite Population en âge de travailler : n augmente plus à partir de ,0 9,0 8,0 7,0 6,0 5,0 4,0 3,0 2,0 1,0 Population totale Population de 20 à 64 ans 10,0 9,0 8,0 7,0 6,0 5,0 4,0 3,0 2,0 1,0 0, ,0 14

15 Croissance de la population en âge de travailler (15 64 ans) 10% 6% Québec Canada sans Québec États-Unis 5,3% 7,9% 2% -2% -3,0% -6% -10% Sources: Québec: RRQ Autres: AISS 29 Situation financière du RRQ 30 15

16 Évolution du nombre de bénéficiaires et de cotisants Le nombre de bénéficiaires de la rente de retraite augmente de 80 % d ici : 1,4 million 2030 : 2,5 millions Faible croissance du nombre de cotisants 31 Évolution du nombre de bénéficiaires et de cotisants Millions 5,0 4,5 4,0 3,5 3,0 2,5 2,0 1,5 1,0 0,5 0, retraite survivant invalidité Cotisants 32 16

17 Rapport entre le nombre de cotisants et le nombre de bénéficiaires de la rente de retraite 3,0 2,5 2,8 2,2 2,0 1,5 1,5 1,0 0,5 0, Prestations de chaque type exprimées en pourcentage du total 2010 Décès 17,1 % Invalidité 8,0 % 2030 Décès 11,3 % Invalidité 4,9 % Retraite 74,9 % Retraite 83,9 % 34 17

18 Les mesures du budget Bachand Augmentation graduelle du taux de cotisation De 9,9 % actuellement à 10,8 % en 2017 Mécanisme d ajustement automatique du taux de cotisation à partir de 2018 Modification des facteurs d ajustement pour retraite anticipée et ajournée Avant 65 ans: Réduction de 7,2 % par année (au lieu de 6 %) Modulée en fonction du niveau de la rente Après 65 ans: Bonification de 8,4 % par année (au lieu de 6 %) Taux d équilibre du Régime Selon l analyse actuarielle de ,54 % Selon la mise à jour de 2008 (crise financière) 10,95 % Selon l analyse actuarielle de ,02 % Avec les mesures du budget Bachand 10,80 % 36 18

19 Rapport de la réserve sur les sorties de fonds annuelles Un écart qui persiste par rapport au Régime de pensions du Canada Taux d équilibre RRQ : 11,02 % réduit à 10,80 % RPC : 9,86 % Facteurs explicatifs de la différence Démographie moins favorable au Québec Vieillissement plus rapide Prestations plus généreuses au RRQ Invalidité après 60 ans Rentesde conjoint survivant Salaires moins élevés au Québec Tauxde cotisation effectif inférieur au Québec Réserve initiale moins élevée au RRQ 38 19

20 Équité intergénérationnelle 39 Deux façons de définir l équité intergénérationnelle Comparaison des taux de rendement internes de diverses générations de cotisants au Régime Comparaison de la valeur des cotisations versées par une génération de cotisants et de la valeur des prestations attendues du Régime 40 20

21 Sources de transfert intergénérationnel dans le RRQ Financement par capitalisation partielle Taux de cotisation initial de 3,6 % (inférieur au coût réel) Lenteur à augmenter le taux de cotisation depuis 1966 a résulté en un taux de cotisation de 9,9 % comparativement à un taux d environ 6% si on l avait appliqué depuis Accès rapide à une pleine rente après seulement 10 ans de cotisation ( ) Augmentation rapide du MGA de 1975 à 1985 A causé une augmentation importante du passif du Régime sans que des cotisations équivalentes alimentent la caisse 41 Taux de rendement interne réel selon l'année de retraite Cotisations au taux légal jusqu en 2038, taux par répartition par la suite 12,0 10,0 8,0 6,0 4,0 2,0 0,

22 Taux de rendement interne réel selon l'année de retraite Cotisations au taux légal jusqu en 2011, taux d équilibre (11,02 %) par la suite 12,0 10,0 8,0 6,0 4,0 2,0 0, L équité intergénérationnelle dans un contexte plus large 44 Composante du système Mode de financement Niveau de capitalisation Équité vs solidarité Sécurité de la vieillesse Régime de rentes du Québec Régimes complémentaires de retraite Revenus généraux du gouvernement Cotisations employeurs/employés Cotisations employeurs/employés 0 % Solidarité totale 15 % Solidarité et équité 100 % Équité forte Régime enregistré d épargne retraite Cotisations individuelles 100 % Équité totale 44 22

23 45 Discussions en cours Travaux dans le cadre des réunions des ministres des Finances Whitehorse (décembre 2009) Recherches visant à cerner la problématique Île du Prince Édouard (juin 2010) Options à l étude Bonification du Régime de pensions du Canada Régimes de pension agréés collectifs Amélioration de la littératie financière Kananaskis (décembre 2010) Accord pour mettre en place les régimes de pensions agréés collectifs Poursuite des travaux sur la bonification du RPC 46 23

24 180,0% 160,0% 140,0% 120,0% 100,0% 80,0% 60,0% 40,0% 20,0% 0,0% Médiane Distribution du remplacement de revenu obtenu par les retraités actuels C90 C70 C30 C10 Hommes 0$ 9 999$ $ $ $ $ $ $ $ $ $ $ $ $ $ $ $ $ $ $ $ et plus 180,0% 160,0% 140,0% 120,0% 100,0% 80,0% 60,0% 40,0% 20,0% 0,0% Actuellement, entre 30 % et 40 % des retraités ont un remplacement de revenu 47 inférieur à 50 % 48 Bonification du RRQ (?) Avantages Participation universelle Prédictibilité des prestations Mise en commun des actifs et gestion professionnelle des réserves Efficacité de l administration Inconvénients Taux de cotisation plus sensible au taux de rendement de la réserve Risque d une bonification sans reconnaissance complète des coûts Sur couverture pour certains faibles salariés déjà bien couverts par le régime actuel Risque de disparition de certains bons RCR 48 24

25 Faiblesses de l épargne individuelle Niveau des cotisations Pour ceux qui ne cotisent qu au REÉR, la moitié n atteindront pas un remplacement de revenu de 60 % à la retraite Rendement sur l épargne De 1999 à 2005, le rendement sur l épargne individuelle a été inférieur à l inflation Retraits des REÉR L équivalent de 14 % des cotisations versées annuellement est retiré chaque année Régime volontaire d épargne retraite Annonce faite dans le Discours sur le budget Caractéristiques Inscription automatique des travailleurs avec droit de retrait Dispositions par défaut (taux de cotisation, politique de placement) visant à réduire les frais Administré par les institutions financières Harmonisé avec les RPAC du reste du Canada 50 25

26 51 Fin 51 La situation financière des retraités s est améliorée depuis 30 ans Le taux de faible revenu chez les personnes de 65 ans et plus est passé de 25,7 % en 1981 à 2,3 % en Le revenu moyen des personnes de 65 ans et plus a augmenté considérablement au cours des dernières décennies, soit 1,1 % par année au dessus de l inflation durant la période de 1981 à Les hommes et les femmes ayant un revenu avant la retraite entre $ et $ affichent un niveau de remplacement de revenu médian autour de 60 %

27 Part relative de chaque source de revenus pour les contribuables québécois âgés de 65 ans et plus 53 Répartition des travailleurs québécois de 30 à 54 ans selon leur participation à un REER ou à un RCR et leur salaire ( ) % des travailleurs n ont versé aucune cotisation durant la période (principalement des travailleurs à faible revenu) 27

28 Nombre d années de participation à un REER ou un RCR (Travailleurs de 30 à 54 ans 2004 à 2008) % des travailleurs ayant gagné plus de $ ont cotisé au cours de chacune des 5 années Indice synthétique de fécondité 4,5 4,0 3,5 3,0 2,5 2, : 1,65 1,5 1, AA 2009 AA

29 Migration Migration internationale Migration nette : Migration nette Migration interprovinciale Projection de l espérance de vie à 65 ans Espérance de vie (en années) Femmes Hommes

La retraite de nos enfants Colloque Question-Retraite Centre Mont-Royal, Montréal

La retraite de nos enfants Colloque Question-Retraite Centre Mont-Royal, Montréal La retraite de nos enfants Colloque Question-Retraite Centre Mont-Royal, Montréal Georges Langis Actuaire en chef Régie des rentes du Québec 27 septembre 2012 2 Une projection*! Niveau de remplacement

Plus en détail

Âge effectif de sortie du marché du travail

Âge effectif de sortie du marché du travail Extrait de : Panorama des pensions 2013 Les indicateurs de l'ocde et du G20 Accéder à cette publication : http://dx.doi.org/10.1787/pension_glance-2013-fr Âge effectif de sortie du marché du travail Merci

Plus en détail

Actifs des fonds de pension et des fonds de réserve publics

Actifs des fonds de pension et des fonds de réserve publics Extrait de : Panorama des pensions 2013 Les indicateurs de l'ocde et du G20 Accéder à cette publication : http://dx.doi.org/10.1787/pension_glance-2013-fr Actifs des fonds de pension et des fonds de réserve

Plus en détail

Le système de retraite québécois : constats et grands enjeux

Le système de retraite québécois : constats et grands enjeux Le système de retraite québécois : constats et grands enjeux Colloque sur la retraite au Québec Cercle finance du Québec Roland Villeneuve Vice-président aux politiques et aux programmes Le 31 octobre

Plus en détail

Présentation à l Institut canadien de la retraite et des avantages sociaux. Selon Wikipédia

Présentation à l Institut canadien de la retraite et des avantages sociaux. Selon Wikipédia Évaluation actuarielle du Régime de rentes du Québec au 31 décembre 2012, une œuvre de science-fiction? Présentation à l Institut canadien de la retraite et des avantages sociaux Georges Langis Actuaire

Plus en détail

Le point sur les marchés des pensions. des pays de l OCDE OCDE

Le point sur les marchés des pensions. des pays de l OCDE OCDE CONSEIL D ORIENTATION DES RETRAITES Séance plénière du 17 décembre 2013 à 14h30 «Etat des lieux sur l épargne en prévision de la retraite» Document N 13 Document de travail, n engage pas le Conseil Le

Plus en détail

RETRAITES : Y A-T-IL UNE SOLUTION IDÉALE EN EUROPE POUR UN AVENIR?

RETRAITES : Y A-T-IL UNE SOLUTION IDÉALE EN EUROPE POUR UN AVENIR? RETRAITES : Y A-T-IL UNE SOLUTION IDÉALE EN EUROPE POUR UN AVENIR? Une question européenne mais traitée dans chaque Etat membre L avenir des systèmes de retraite et ses conséquences sur la zone euro, internationalise

Plus en détail

L impératif des gains de productivité

L impératif des gains de productivité COLLOQUE ANNUEL DE L ASDEQ MONTRÉAL Plan de présentation Montréal, 9 décembre 9 L impératif des gains de productivité Partie L importance de rehausser notre productivité La diminution du bassin de main-d

Plus en détail

REGARDS SUR L ÉDUCATION 2013 : POINTS SAILLANTS POUR LE CANADA

REGARDS SUR L ÉDUCATION 2013 : POINTS SAILLANTS POUR LE CANADA REGARDS SUR L ÉDUCATION 2013 : POINTS SAILLANTS POUR LE CANADA Regards sur l éducation est un rapport annuel publié par l Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE) et portant sur

Plus en détail

Le creusement des inégalités touche plus particulièrement les jeunes et les pauvres

Le creusement des inégalités touche plus particulièrement les jeunes et les pauvres LE POINT SUR LES INÉGALITÉS DE REVENU Le creusement des inégalités touche plus particulièrement les jeunes et les pauvres Résultats issus de la Base de données de l OCDE sur la distribution des revenus

Plus en détail

Quel est le temps de travail des enseignants?

Quel est le temps de travail des enseignants? Quel est le temps de travail des enseignants? Dans les établissements publics, les enseignants donnent, en moyenne et par an, 779 heures de cours dans l enseignement primaire, 701 heures de cours dans

Plus en détail

LA RÉDUCTION DU TEMPS DE TRAVAIL : UNE COMPARAISON DE LA POLITIQUE DES «35 HEURES» AVEC LES POLITIQUES D AUTRES PAYS MEMBRES DE L OCDE

LA RÉDUCTION DU TEMPS DE TRAVAIL : UNE COMPARAISON DE LA POLITIQUE DES «35 HEURES» AVEC LES POLITIQUES D AUTRES PAYS MEMBRES DE L OCDE LA RÉDUCTION DU TEMPS DE TRAVAIL : UNE COMPARAISON DE LA POLITIQUE DES «35 HEURES» AVEC LES POLITIQUES D AUTRES PAYS MEMBRES DE L OCDE par John P. Martin, Martine Durand et Anne Saint-Martin* Audition

Plus en détail

La situation en matière de pension privées et de fonds de pension dans les pays de l OCDE

La situation en matière de pension privées et de fonds de pension dans les pays de l OCDE La situation en matière de pension privées et de fonds de pension dans les pays de l OCDE Colloque Protection sociale d entreprise Paris, 26 mars 2010 http://www.irdes.fr/espacerecherche/colloques/protectionsocialeentreprise

Plus en détail

Améliorer la gouvernance des Services Publics d'emploi pour de meilleurs résultats sur l'emploi

Améliorer la gouvernance des Services Publics d'emploi pour de meilleurs résultats sur l'emploi Améliorer la gouvernance des Services Publics d'emploi pour de meilleurs résultats sur l'emploi Congrès Mondial de l AMSEP Istanbul, 6 mai 2015 Sylvain Giguère, Directeur de la division LEED, OCDE Pourquoi

Plus en détail

Les Québécois sont-ils prêts pour la retraite?

Les Québécois sont-ils prêts pour la retraite? Les Québécois sont-ils prêts pour la retraite? Ce que les faits nous révèlent Le 20 novembre 2014 CONFIDENTIEL ET EXCLUSIF Il est formellement interdit d utiliser ce matériel sans l autorisation expresse

Plus en détail

Pension AOW pour les assurés hors des Pays-Bas

Pension AOW pour les assurés hors des Pays-Bas Pension AOW pour les assurés hors des Pays-Bas Sommaire Qu est-ce que la pension AOW? 2 A qui est destinée la pension AOW? 2 Quand aurez-vous droit à la pension AOW? 4 Résider dans un pays et travailler

Plus en détail

Agricultural Policies in OECD Countries: Monitoring and Evaluation 2005. Les politiques agricoles des pays de l OCDE: Suivi et évaluation 2005.

Agricultural Policies in OECD Countries: Monitoring and Evaluation 2005. Les politiques agricoles des pays de l OCDE: Suivi et évaluation 2005. Agricultural Policies in OECD Countries: Monitoring and Evaluation 2005 Summary in French Les politiques agricoles des pays de l OCDE: Suivi et évaluation 2005 Résumé Le soutien accordé aux producteurs

Plus en détail

Quelles solidarités entre les générations?

Quelles solidarités entre les générations? www.inegalites.fr - Jeudi 19 mai 2011 Quelles solidarités entre les générations? Anna Cristina D ADDIO et Maxime LADAIQUE OCDE Direction de l Emploi, du Travail et des Affaires Sociales Division des Politiques

Plus en détail

REPÈRES ÉCONOMIQUES POUR UNE RÉFORME DES RETRAITES JUILLET 2015

REPÈRES ÉCONOMIQUES POUR UNE RÉFORME DES RETRAITES JUILLET 2015 REPÈRES ÉCONOMIQUES POUR UNE RÉFORME DES RETRAITES JUILLET 2015 2000 2005 2010 2015 2020 2025 2030 2035 2040 2045 2050 2055 2060 en % du PIB UN FINANCEMENT DES RETRAITES TOUJOURS PAS ASSURÉ Solde financier

Plus en détail

LES RETRAITES. Dossier d information. Avril 2010

LES RETRAITES. Dossier d information. Avril 2010 LES RETRAITES en france Dossier d information Avril 2010 LES RETRAITES en france Dossier d information Avril 2010 Contact presse Éva Quickert-Menzel 01 44 38 22 03 Sommaire Chiffres-clés des retraites...

Plus en détail

Quelle part de leur richesse nationale les pays consacrent-ils à l éducation?

Quelle part de leur richesse nationale les pays consacrent-ils à l éducation? Indicateur Quelle part de leur richesse nationale les pays consacrent-ils à l éducation? En 2008, les pays de l OCDE ont consacré 6.1 % de leur PIB cumulé au financement de leurs établissements d enseignement.

Plus en détail

AMÉLIORER LE RAPPORT COÛT-EFFICACITÉ DES SYSTÈMES DE SANTÉ

AMÉLIORER LE RAPPORT COÛT-EFFICACITÉ DES SYSTÈMES DE SANTÉ Pour citer ce document, merci d utiliser la référence suivante : OCDE 2010, Améliorer le rapport coût-efficacité des systèmes de santé, OCDE Département des Affaires Économiques, Note de politique économique,

Plus en détail

LA PETITE HISTOIRE D UN RÉGIME DE RETRAITE DE SÉCURITÉ SOCIALE: ESPOIR, RISQUES ET RENDEMENT

LA PETITE HISTOIRE D UN RÉGIME DE RETRAITE DE SÉCURITÉ SOCIALE: ESPOIR, RISQUES ET RENDEMENT LA PETITE HISTOIRE D UN RÉGIME DE RETRAITE DE SÉCURITÉ SOCIALE: ESPOIR, RISQUES ET RENDEMENT GRANDE CONFÉRENCE CIRPÉE, UNIVERSITÉ LAVAL 3 SEPTEMBRE 2014 GEORGES LANGIS, ACTUAIRE Il serait absurde pour

Plus en détail

Qui sont les enseignants?

Qui sont les enseignants? Extrait de : Regards sur l'éducation 2008 : Panorama Accéder à cette publication : http://dx.doi.org/10.1787/9789264040649-fr Qui sont les enseignants? Merci de citer ce chapitre comme suit : OCDE (2009),

Plus en détail

Les facteurs de modulation du montant de pension selon l âge de départ à la retraite et la durée validée en France et à l étranger

Les facteurs de modulation du montant de pension selon l âge de départ à la retraite et la durée validée en France et à l étranger CONSEIL D ORIENTATION DES RETRAITES Séance plénière du 25 novembre 2014 à 9 h 30 «Ages légaux de la retraite, durée d assurance et montant de pension» Document n 5 Document de travail, n engage pas le

Plus en détail

Les réformes récentes des retraites et leur impact redistributif

Les réformes récentes des retraites et leur impact redistributif Extrait de : Panorama des pensions 213 Les indicateurs de l'ocde et du G2 Accéder à cette publication : http://dx.doi.org/1.1787/pension_glance-213-fr Les réformes récentes des retraites et leur impact

Plus en détail

Des allocations de solidarité

Des allocations de solidarité Retraités juin 205 Des allocations de solidarité Aspa ASI Des allocations de solidarité Vous êtes retraité et vous avez de faibles revenus? Vous pouvez peut-être bénéficier de l allocation de solidarité

Plus en détail

Les prestations servies dans la zone UE-EEE-Suisse entre 2004 et 2013

Les prestations servies dans la zone UE-EEE-Suisse entre 2004 et 2013 R EGARD SUR... Les prestations servies dans la zone UE-EEE-Suisse entre 24 et 213 (application des règlements (CEE) n 148/71 puis (CE) n 883/24) Chaque année, les paiements effectués par la France en application

Plus en détail

LE SYSTÈME DE RETRAITE

LE SYSTÈME DE RETRAITE LE SYSTÈME DE RETRAITE Le contexte Les questions posées Les réponses Les enjeux syndicaux > Le contexte Un système universel mais disparate 100 ans pour étendre la couverture vieillesse de base à toute

Plus en détail

ROYAUME DU MAROC Ministère de l'emploi et de la Formation Professionnelle

ROYAUME DU MAROC Ministère de l'emploi et de la Formation Professionnelle ROYAUME DU MAROC Ministère de l'emploi et de la Formation Professionnelle COUVERTURE SOCIALE AU MAROC COUVERTURE SOCIALE AU MAROC - Régime de sécurité sociale; - Régime du RCAR; - Code de la couverture

Plus en détail

PÉRENNISER NOS RÉGIMES À PRESTATIONS DÉTERMINÉES: UN DÉFI DE TAILLE

PÉRENNISER NOS RÉGIMES À PRESTATIONS DÉTERMINÉES: UN DÉFI DE TAILLE PÉRENNISER NOS RÉGIMES À PRESTATIONS DÉTERMINÉES: UN DÉFI DE TAILLE Présentation au SEPB Par Marie Josée Naud, conseillère à la FTQ L état des lieux au Canada 2 Les cinq étages du système de retraite canadien

Plus en détail

Les chiffres essentiels des retraites Mis en ligne en mars 2011

Les chiffres essentiels des retraites Mis en ligne en mars 2011 Les chiffres essentiels des retraites Mis en ligne en mars 2011 Les bénéficiaires de retraites Nombre de retraités, selon les différents régimes (COR janvier 2010) : 16 millions dont : 11,3 millions :

Plus en détail

VAIO en toute sérénité

VAIO en toute sérénité VAIO en toute sérénité Les garanties VAIO et leurs Extensions Modèles VAIO grand public Garantie standard 1 an* Extensions de Garantie Modèles VAIO Professionnels Garantie standard 2 ans* internationale

Plus en détail

Aide pour une complémentaire santé

Aide pour une complémentaire santé Aide pour une complémentaire santé Vous trouverez dans ce dossier tout ce dont vous avez besoin pour obtenir l Aide pour une complémentaire santé, une présentation du dispositif, une demande à compléter,

Plus en détail

Le coût du rachat de trimestres pour carrière à l étranger multiplié par 4 au plus tard le 1 er janvier 2011

Le coût du rachat de trimestres pour carrière à l étranger multiplié par 4 au plus tard le 1 er janvier 2011 Le coût du rachat de trimestres pour carrière à l étranger multiplié par 4 au plus tard le 1 er janvier 2011 Un article de la loi de financement de la sécurité sociale 2010 aligne le coût de ce rachat

Plus en détail

Demande d allocation de veuvage

Demande d allocation de veuvage Nous sommes là pour vous aider Demande d allocation de veuvage Cette notice a été réalisée pour vous aider à compléter votre demande et déclaration de ressources. Pour nous contacter : Vous désirez des

Plus en détail

Résultats techniques de la mortalité au Canada

Résultats techniques de la mortalité au Canada Résultats techniques de la mortalité au Canada Présentation à l assemblée annuelle de l ICA à Vancouver 29 juin 2010 1 Présentation Espérance de vie Amélioration de la longévité Comparaisons internationales

Plus en détail

à la Consommation dans le monde à fin 2012

à la Consommation dans le monde à fin 2012 Le Crédit à la Consommation dans le monde à fin 2012 Introduction Pour la 5 ème année consécutive, le Panorama du Crédit Conso de Crédit Agricole Consumer Finance publie son étude annuelle sur l état du

Plus en détail

information Flux internationaux d étudiants : note d quatre fois plus nombreux qu en 1975 11.11 Enseignement supérieur & Recherche JUILLET

information Flux internationaux d étudiants : note d quatre fois plus nombreux qu en 1975 11.11 Enseignement supérieur & Recherche JUILLET note d information Enseignement supérieur & Recherche 11.11 JUILLET En 27-28, 3,3 millions d étudiants suivent une formation hors de leur pays d origine dont 2,7 dans un pays de l OCDE. Leur nombre a quadruplé

Plus en détail

Introduction. 0.1 Aperçu du cours 0.1.1 Contenu du cours 0.1.2 Évaluation 0.1.3 Bibliographie

Introduction. 0.1 Aperçu du cours 0.1.1 Contenu du cours 0.1.2 Évaluation 0.1.3 Bibliographie Introduction 0.1 Aperçu du cours 0.1.1 Contenu du cours 0.1.2 Évaluation 0.1.3 Bibliographie 0.2 Qu est-ce qu un régime de retraite? 0.2.1 Principe de base Ligne de vie Principe : travail = rémunération

Plus en détail

Cette notice a été réalisée pour vous aider à compléter votre déclaration. Nous sommes là pour vous aider. Pour nous contacter : cerfa

Cette notice a été réalisée pour vous aider à compléter votre déclaration. Nous sommes là pour vous aider. Pour nous contacter : cerfa Nous sommes là pour vous aider Déclaration en vue de la répartition entre les parents des trimestres d assurance retraite attribués pour chaque enfant né ou adopté Cette notice a été réalisée pour vous

Plus en détail

OBSERVATOIRE DE L EPARGNE EUROPEENNE

OBSERVATOIRE DE L EPARGNE EUROPEENNE Conférence de presse du 22 juin 2001 Fiscalité des produits d épargne: une comparaison internationale Il n existe pas de véritable point de vue européen en matière de fiscalité des produits d épargne.

Plus en détail

Couverture maladie universelle complémentaire

Couverture maladie universelle complémentaire Couverture maladie universelle complémentaire Aide pour une Vous trouverez dans ce dossier tout ce dont vous avez besoin pour obtenir : - la CMU complémentaire, ou - l Aide pour une, une présentation des

Plus en détail

LES ASSURANCES DE PERSONNES. Données clés 2011

LES ASSURANCES DE PERSONNES. Données clés 2011 LES ASSURANCES DE PERSONNES Données clés 211 2 Sommaire Sauf indications contraires, toutes les données ont pour origine les enquêtes statistiques de la direction des études et des statistiques FFSA-GEMA

Plus en détail

LES ASSURANCES DE PERSONNES. Données clés 2013

LES ASSURANCES DE PERSONNES. Données clés 2013 LES ASSURANCES DE PERSONNES Données clés 213 2 Sommaire Sauf indications contraires, toutes les données ont pour origine les enquêtes statistiques FFSA-GEMA et concernent les sociétés d assurances relevant

Plus en détail

Le travail est-il le meilleur antidote contre la pauvreté?

Le travail est-il le meilleur antidote contre la pauvreté? ISBN 978-92-64-6795- Perspectives de l emploi de l 29 Faire face à la crise de l emploi 29 Chapitre 3 Le travail est-il le meilleur antidote contre la pauvreté? L emploi réduit considérablement le risque

Plus en détail

Vous avez eu ou élevé des enfants Vos droits

Vous avez eu ou élevé des enfants Vos droits Salariés FÉVRIER 2014 Vous avez eu ou élevé des enfants Vos droits B Les majorations de durée d assurance B Le congé parental B La majoration pour 3 enfants Vous avez eu ou élevé des enfants Vous avez

Plus en détail

Taux de risque de pauvreté ou d exclusion sociale le plus élevé en Bulgarie, le plus faible en République tchèque

Taux de risque de pauvreté ou d exclusion sociale le plus élevé en Bulgarie, le plus faible en République tchèque 168/2014-4 Novembre 2014 Risque de pauvreté ou d'exclusion sociale dans l'ue28 Plus de 120 millions de personnes menacées de pauvreté ou d exclusion sociale en 2013 Soit près d une personne sur quatre

Plus en détail

L IMMIGRATION AU SEIN DE L UE

L IMMIGRATION AU SEIN DE L UE L IMMIGRATION AU SEIN DE L UE Source: Eurostat, 2014, sauf indication contraire Les données se rapportent aux ressortissants de pays tiers, dont le lieu de résidence habituel se trouvait dans un pays hors

Plus en détail

Document de réflexion - RACHETER OU NE PAS RACHETER?

Document de réflexion - RACHETER OU NE PAS RACHETER? Document de réflexion - RACHETER OU NE PAS RACHETER? Version fin mai 2012 Ce document est destiné aux personnes participantes du Régime et vise à les aider à déterminer si le rachat d une rente pour service

Plus en détail

Principaux partenaires commerciaux de l UE, 2002-2014 (Part dans le total des échanges de biens extra-ue, sur la base de la valeur commerciale)

Principaux partenaires commerciaux de l UE, 2002-2014 (Part dans le total des échanges de biens extra-ue, sur la base de la valeur commerciale) 55/2015-27 mars 2015 Commerce international de biens en 2014 Principaux partenaires commerciaux de l UE en 2014: les États-Unis pour les exportations, la Chine pour les importations Le commerce entre États

Plus en détail

Ressources pour le lycée général et technologique

Ressources pour le lycée général et technologique Ressources pour le lycée général et technologique éduscol Sciences économiques et sociales - Terminale ES Enseignement de spécialité Economie approfondie Thème n 1 : Economie et démographie Fiche 1.2 :

Plus en détail

GESTION DE NOS SOURCES DE REVENUS À LA RETRAITE RENTE DE RETRAITE RRQ ÉPARGNES PERSONNELLES

GESTION DE NOS SOURCES DE REVENUS À LA RETRAITE RENTE DE RETRAITE RRQ ÉPARGNES PERSONNELLES Association québécoise des directeurs et directrices d établissement d enseignement retraités GESTION DE NOS SOURCES DE REVENUS À LA RETRAITE RENTE DE RETRAITE RRQ SV ÉPARGNES PERSONNELLES RENTE DE RETRAITE

Plus en détail

QUELLE DOIT ÊTRE L AMPLEUR DE LA CONSOLIDATION BUDGÉTAIRE POUR RAMENER LA DETTE À UN NIVEAU PRUDENT?

QUELLE DOIT ÊTRE L AMPLEUR DE LA CONSOLIDATION BUDGÉTAIRE POUR RAMENER LA DETTE À UN NIVEAU PRUDENT? Pour citer ce document, merci d utiliser la référence suivante : OCDE (2012), «Quelle doit être l ampleur de la consolidation budgétaire pour ramener la dette à un niveau prudent?», Note de politique économique

Plus en détail

Dépenses de santé et régulation

Dépenses de santé et régulation Chapitre 2 : Dépenses de santé et régulation Docteur Georges WEIL UE7 - Santé Société Humanité Année universitaire 2010/2011 Université Joseph Fourier de Grenoble - Tous droits réservés. Sommaire Généralités

Plus en détail

Thème 1: l environnement pédagogique et scolaire dans le primaire et le secondaire

Thème 1: l environnement pédagogique et scolaire dans le primaire et le secondaire FRANCE Cette note sur la France se focalise sur trois grands thèmes que l on retrouve dans cette édition de Regards sur l éducation et qui concernent plus particulièrement la France. Il s agit de l environnement

Plus en détail

PROJET - POUR DISCUSSIONS SEULEMENT AUCUNES RECOMMENDATIONS À CE STADE-CI. Université de Moncton

PROJET - POUR DISCUSSIONS SEULEMENT AUCUNES RECOMMENDATIONS À CE STADE-CI. Université de Moncton PROJET - POUR DISCUSSIONS SEULEMENT Université de Moncton Régime de pension des professeurs, professeures et bibliothécaires Actualisation du régime Étape 3 Évaluation des coûts Préparé par Conrad Ferguson

Plus en détail

PROTÉGEONS LES RÉGIMES DE RETRAITE À PRESTATIONS DÉTERMINÉES

PROTÉGEONS LES RÉGIMES DE RETRAITE À PRESTATIONS DÉTERMINÉES PROTÉGEONS LES RÉGIMES DE RETRAITE À PRESTATIONS DÉTERMINÉES Par : Pierre-Guy Sylvestre Service de la recherche Syndicat canadien de la fonction publique 2 Protégeons les régimes de retraite à prestations

Plus en détail

Document de réflexion - RACHETER OU NE PAS RACHETER?

Document de réflexion - RACHETER OU NE PAS RACHETER? Document de réflexion - RACHETER OU NE PAS RACHETER? Version janvier 2015 Ce document est destiné aux personnes participantes du Régime et vise à les aider à déterminer si le rachat d une rente pour service

Plus en détail

Le gouvernement du Canada offre un

Le gouvernement du Canada offre un Guide de la sécurité sociale et des régimes de retraite au Canada Le gouvernement du Canada offre un système de revenu de retraite qui permet le versement de prestations mensuelles aux personnes suivantes

Plus en détail

Caractéristiques et Règlement du Régime

Caractéristiques et Règlement du Régime Caractéristiques et Règlement du Régime En tout temps, les dispositions du Régime ainsi que celles de la Loi ont préséance sur toute information contenue dans le présent document. Il vous est possible

Plus en détail

Tableau de bord. Issu du dialogue économique entre les organisations syndicales et le MEDEF

Tableau de bord. Issu du dialogue économique entre les organisations syndicales et le MEDEF Tableau de bord Issu du dialogue économique entre les organisations syndicales et le MEDEF Septembre 2009 Sommaire Introduction...4 1 Marché du travail et emploi...7 1-1 Emploi...8 1-2 Coût du travail...14

Plus en détail

Les sources de revenu 1

Les sources de revenu 1 Chapitre 5 Les sources de revenu 1 par Georges Langis2 Introduction Aujourd hui, 17 % des personnes de 18 ans et plus ont 65 ans et plus. En 2030, cette proportion passera à environ 33 %. Les personnes

Plus en détail

FAITS ESSENTIELS. L intensité du savoir croissante des économies de la zone

FAITS ESSENTIELS. L intensité du savoir croissante des économies de la zone FAITS ESSENTIELS La présente édition du Tableau de bord de la science, de la technologie et de l industrie indique que l intensité du savoir des économies de la zone OCDE a poursuivi sa progression ces

Plus en détail

SESSION/SÉANCE : Le régime de retraite de Desjardins : Faire face aux défis actuels et futurs

SESSION/SÉANCE : Le régime de retraite de Desjardins : Faire face aux défis actuels et futurs SESSION/SÉANCE : Le régime de retraite de Desjardins : Faire face aux défis actuels et futurs SPEAKER(S)/CONFÉRENCIER(S) : Jérôme Savard, FICA, FSA Directeur principal, actuariat, tarification et performance

Plus en détail

FAITS SAILLANTS. de la République populaire de Chine (SIPO) a été le seul

FAITS SAILLANTS. de la République populaire de Chine (SIPO) a été le seul Le nombre de dépôts de demandes en matière de propriété intellectuelle a poursuivi sur sa lancée d avant la crise, celui des dépôts de demandes de brevet augmentant à son rythme le plus fort en près de

Plus en détail

Vous avez du talent, nous protégeons votre indépendance. Demande de pension d invalidité Notice explicative

Vous avez du talent, nous protégeons votre indépendance. Demande de pension d invalidité Notice explicative Vous avez du talent, nous protégeons votre indépendance Demande de pension d invalidité Nature des pensions PENSION POUR INCAPACITE AU METIER (seulement les professions artisanales) Il s agit d une pension

Plus en détail

REVOIR LE FINANCEMENT DE L ASSURANCE MALADIE EN BASCULANT DES COTISATIONS SOCIALES VERS D AUTRES SOURCES DE FINANCEMENT

REVOIR LE FINANCEMENT DE L ASSURANCE MALADIE EN BASCULANT DES COTISATIONS SOCIALES VERS D AUTRES SOURCES DE FINANCEMENT REVOIR LE FINANCEMENT DE L ASSURANCE MALADIE EN BASCULANT DES COTISATIONS SOCIALES VERS D AUTRES SOURCES DE FINANCEMENT Revoir le mode de financement de notre système d Assurance-maladie, institution à

Plus en détail

MAROC Consulat du Maroc 12, rue de la Saïda 75015 Paris Tel : 01 56 56 72 00 Fax : 01 45 33 21 09

MAROC Consulat du Maroc 12, rue de la Saïda 75015 Paris Tel : 01 56 56 72 00 Fax : 01 45 33 21 09 MAROC Consulat du Maroc 12, rue de la Saïda 75015 Paris Tel : 01 56 56 72 00 Fax : 01 45 33 21 09 Site de L'Ambassade Modalités d obtention d un visa Si vous êtes de nationalité française ou ressortissant

Plus en détail

CONFERENCE DE PRESSE > LANCEMENT DU «MANIFESTE POUR UNE SOCIÉTÉ POSITIVE»

CONFERENCE DE PRESSE > LANCEMENT DU «MANIFESTE POUR UNE SOCIÉTÉ POSITIVE» CONFERENCE DE PRESSE > LANCEMENT DU «MANIFESTE POUR UNE SOCIÉTÉ POSITIVE» > PRÉSENTATION DES RÉSULTATS DE L INDICE DE LA PERFORMANCE ÉCONOMIQUE POSITIVE 2014 UNE INITIATIVE DE DÉROULÉ DE LA CONFÉRENCE

Plus en détail

La recherche d assurance maladie à l étranger Procédure à l usage des CPAS

La recherche d assurance maladie à l étranger Procédure à l usage des CPAS La recherche d assurance maladie à l étranger Procédure à l usage des CPAS CAAMI Service Relations internationales (iri.enquete@caami.be) www.caami.be Introduction La Caisse Auxiliaire d Assurance Maladie-Invalidité

Plus en détail

Retraité d un régime français d assurance vieillesse

Retraité d un régime français d assurance vieillesse Retraité d un régime français d assurance vieillesse Bulletin d adhésion Identification N de Sécurité sociale Nom... Nom de jeune fille... Prénoms... Date de naissance... Lieu... Nationalité... Je suis

Plus en détail

MIEUX TRAVAILLER AVEC L ÂGE

MIEUX TRAVAILLER AVEC L ÂGE Lancement de la publication Paris, 30 janvier 2014 VIEILLISSEMENT ET POLITIQUES DE L EMPLOI MIEUX TRAVAILLER AVEC L ÂGE RAPPORT DE L OCDE SUR LA FRANCE Stefano Scarpetta, Directeur Anne Sonnet, Responsable

Plus en détail

Selon les prévisions actuelles,

Selon les prévisions actuelles, Qui épargne pour la retraite? Karen Maser Selon les prévisions actuelles, près de 23 % de la population aura 65 ans ou plus en 2031, ce qui représente une nette progression par rapport au pourcentage de

Plus en détail

GUIDE RETRAITE COMPLÉMENTAIRE AGIRC ET ARRCO LE LIVRET DU RETRAITÉ. n o 2. Le livret du retraité

GUIDE RETRAITE COMPLÉMENTAIRE AGIRC ET ARRCO LE LIVRET DU RETRAITÉ. n o 2. Le livret du retraité GUIDE RETRAITE COMPLÉMENTAIRE AGIRC ET ARRCO LE LIVRET DU RETRAITÉ Guide salariés n o 2 MARS 2015 Le livret du retraité Sommaire La retraite, en bref... 3 Points clés... 4 Points de repères... 8 Points

Plus en détail

Santé et secteur social Lettres, sciences humaines et arts Sciences sociales, commerce et droit. Nouvelle-Zélande. Danemark. Portugal.

Santé et secteur social Lettres, sciences humaines et arts Sciences sociales, commerce et droit. Nouvelle-Zélande. Danemark. Portugal. Indicateur Quels sont les domaines d études les plus attractifs pour les étudiants? Les femmes sont majoritaires dans l effectif d étudiants et de diplômés dans la quasi-totalité des pays de l OCDE, et

Plus en détail

RETRAITES : Y A-T-IL UNE SOLUTION IDÉALE EN EUROPE POUR UN AVENIR?

RETRAITES : Y A-T-IL UNE SOLUTION IDÉALE EN EUROPE POUR UN AVENIR? RETRAITES : Y A-T-IL UNE SOLUTION IDÉALE EN EUROPE POUR UN AVENIR? L avenir des systèmes de retraite n est pas seulement une question française, mais bien européenne. Son impact sur les finances publiques

Plus en détail

La retraite pour pénibilité

La retraite pour pénibilité Salariés MAI 2012 La retraite pour pénibilité Conditions Démarches La retraite pour pénibilité Un dispositif de retraite pour pénibilité a été créé par la réforme des retraites de 2010. Il permet aux assurés

Plus en détail

Parce que la retraite ça se prépare!

Parce que la retraite ça se prépare! RREGOP RREGOP Parce que la retraite ça se prépare! Parce que la retraite, ça se prépare! Octobre 2012 Session de formation RREGOP Sécurité sociale, CSQ-Québec Janvier 2013 Mise en garde Lorsque l on pense

Plus en détail

PLANIFICATION FINANCIÈRE DE LA RETRAITE. Marie Bouvier 13 MARS 2014

PLANIFICATION FINANCIÈRE DE LA RETRAITE. Marie Bouvier 13 MARS 2014 PLANIFICATION FINANCIÈRE DE LA RETRAITE Marie Bouvier 13 MARS 2014 PLAN DE LA PRÉSENTATION Taux de remplacement du revenu Sources de revenus à la retraite Régimes publics Pension de la sécurité de la vieillesse

Plus en détail

Régime à cotisation déterminée. On sait ce qu on met dedans; ce qu on retirera à la retraite dépend du rendement.

Régime à cotisation déterminée. On sait ce qu on met dedans; ce qu on retirera à la retraite dépend du rendement. Le Régime volontaire d épargne retraite (RVER) face au défi de la sécurité du revenu à la retraite des personnes salariées des groupes communautaires et de femmes et des entreprises d économie sociale

Plus en détail

pour l épargne, la prévoyance et l assurance dommages Chiffre d affaires 18,0 milliards d euros millions d euros

pour l épargne, la prévoyance et l assurance dommages Chiffre d affaires 18,0 milliards d euros millions d euros Partenaires pour l épargne, la prévoyance et l assurance dommages BNP Paribas Assurance conçoit et commercialise dans quarante-deux pays ses produits et services dans les domaines de l épargne, de la prévoyance

Plus en détail

Document d information n o 4 sur les pensions

Document d information n o 4 sur les pensions Document d information n o 4 sur les pensions Épargnes privées de retraite Partie 4 de la série La série complète des documents d information sur les pensions se trouve dans Pensions Manual, 4 e édition,

Plus en détail

Evolution générale des dépenses de santé dans les pays de l OCDE et approches prometteuses pour contrôler les dépenses au Canada et au Québec

Evolution générale des dépenses de santé dans les pays de l OCDE et approches prometteuses pour contrôler les dépenses au Canada et au Québec Evolution générale des dépenses de santé dans les pays de l OCDE et approches prometteuses pour contrôler les dépenses au Canada et au Québec Gaétan Lafortune, Economiste sénior, OCDE ASDEQ, Québec, 22

Plus en détail

Couverture Maladie Universelle

Couverture Maladie Universelle Nous sommes là pour vous aider Couverture Maladie Universelle Protection complémentaire Vous trouverez dans ce dossier tout ce dont vous avez besoin pour obtenir la CMU : une présentation de la CMU, une

Plus en détail

Premières estimations pour 2014 Le revenu agricole réel par actif en baisse de 1,7% dans l UE28

Premières estimations pour 2014 Le revenu agricole réel par actif en baisse de 1,7% dans l UE28 194/2014-15 décembre 2014 Premières estimations pour 2014 Le revenu agricole réel par actif en baisse de 1,7% dans l UE28 Par rapport à 2013, le revenu agricole réel par actif 1 a diminué de 1,7% dans

Plus en détail

Office of. Office of. the Chief Actuary. au de. Burea

Office of. Office of. the Chief Actuary. au de. Burea Bureau du surintendant des institutions financières Canada Bureau de l actuaire en chef Office of the Superintendent of Financial Institutions Canada Office of the Chief Actuary Burea au de l actuaire

Plus en détail

La retraite. n est pas un privilège! Avant-propos. Qu est-ce que le RREGOP? En savoir plus sur le RREGOP pour mettre fin aux malentendus

La retraite. n est pas un privilège! Avant-propos. Qu est-ce que le RREGOP? En savoir plus sur le RREGOP pour mettre fin aux malentendus En savoir plus sur le RREGOP pour mettre fin aux malentendus La retraite n est pas un privilège! Fascicule 1 Avantpropos Depuis plusieurs mois déjà, de grands médias tirent à boulets rouges sur les régimes

Plus en détail

L avenir des retraites au sein de l Union européenne

L avenir des retraites au sein de l Union européenne POLICY PAPER Question d Europe n 282 10 juin 2013 Florence Legros L avenir des retraites au sein de l Union européenne Résumé : Plus de 10 années après la mise en place de la «méthode ouverte de coordination»

Plus en détail

INTRODUCTION Événements importants survenus au cours de l année

INTRODUCTION Événements importants survenus au cours de l année RÉGIME DE RETRAITE À L INTENTION DU GROUPE MANOEUVRES, HOMMES DE MÉTIER ET DE SERVICES DES DISTRICTS SCOLAIRES DU NOUVEAU-BRUNSWICK Rapport de l administrateur pour l année 2006 Décembre 2007 TABLE DES

Plus en détail

Global Entertainment & Media Outlook 2009-2013

Global Entertainment & Media Outlook 2009-2013 Global Entertainment & Media Outlook 2009-2013 Perspectives de croissance de l industrie des Médias et des Loisirs 25 Juin 2009 01 François ANTARIEU, Associé PwC, Responsable France de l Industrie Médias

Plus en détail

Cette note sur la France s organise autour de trois grands thèmes abordés dans cette édition de Regards

Cette note sur la France s organise autour de trois grands thèmes abordés dans cette édition de Regards Source d informations précises et pertinentes, Regards sur l éducation : Les indicateurs de l OCDE fait figure de publication de référence sur l état de l éducation dans le monde. Elle fournit des données

Plus en détail

AUGMENTATION DE CAPITAL 2014 RESERVEE AUX ADHERENTS DU PLAN D EPARGNE DU GROUPE SAINT-GOBAIN

AUGMENTATION DE CAPITAL 2014 RESERVEE AUX ADHERENTS DU PLAN D EPARGNE DU GROUPE SAINT-GOBAIN Compagnie de Saint-Gobain Les Miroirs 18, avenue d'alsace (92400) Courbevoie France S.A. au capital de 2 220 707 160 542 039 532 R.C.S. Nanterre Le 21 mars 2014 Communiqué AUGMENTATION DE CAPITAL 2014

Plus en détail

Veufs MARS 2015. Veuvage, vos droits. B Retraite de réversion. B Allocation de veuvage. B Autres prestations

Veufs MARS 2015. Veuvage, vos droits. B Retraite de réversion. B Allocation de veuvage. B Autres prestations Veufs MARS 2015 Veuvage, vos droits B Retraite de réversion B Allocation de veuvage B Autres prestations Veuvage, vos droits À la perte de votre conjoint, de nombreuses démarches sont à accomplir. L Assurance

Plus en détail

Perspectives de «l emploi de l OCDE

Perspectives de «l emploi de l OCDE Perspectives de «l emploi de l OCDE Juillet 2002 OCDE, 2002. Logiciel, 1987-1996, Acrobat, marque déposée d ADOBE. Tous droits du producteur et du propriétaire de ce produit sont réservés. L OCDE autorise

Plus en détail

Régime de retraite pour les employés de la Ville de Mascouche

Régime de retraite pour les employés de la Ville de Mascouche Rapport de la situation financière Présenté au conseil municipal le 19 janvier 2015 Numéro d enregistrement auprès de l Agence du revenu du Canada 0395541 Numéro d enregistrement auprès de la Régie des

Plus en détail