COMMENTAIRE. Services économiques TD

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "COMMENTAIRE. Services économiques TD"

Transcription

1 COMMENTAIRE Services économiques TD 16 juillet 213 LES MÉNAGES CANADIENS SONT PLUS ENDETTÉS QUE LES MÉNAGES AMÉRICAINS, MAIS UNIQUEMENT PAR SUITE DU RÉCENT DÉSENDETTEMENT AUX ÉTATS-UNIS Faits saillants On utilise souvent les statistiques sur la dette et les revenus publiées au et aux pour calculer le ratio d endettement des ménages par rapport au revenu disponible. Au, le chiffre le plus fréquemment cité dans les médias s établit à un niveau record de 162 %. Aux États- Unis, le ratio le plus couramment mentionné a atteint un plafond de 163 %, pour ensuite retomber à 14 % dans la foulée de l effondrement du marché immobilier et du désendettement des consommateurs. Cependant, les statistiques les plus fréquemment citées sur l endettement au et aux États- Unis ne sont pas directement comparables, car les méthodes utilisées pour calculer la dette et les revenus ne sont pas les mêmes. Par ailleurs, quand on calcule le montant du revenu dont disposent les ménages pour rembourser leurs dettes, il faut également tenir compte des différences qui existent dans la façon dont les soins de santé sont financés au et aux. Après ajustement pour rendre ces mesures plus comparables, le ratio d endettement au glisse à 156 %, en regard du pic de 177 % atteint aux juste avant la récession et du niveau où il se situe actuellement, soit 152 %. Cela signifie que si les ménages canadiens sont toujours très endettés, quand on compare des pommes avec des pommes, ils le sont moins que ne l étaient les ménages américains avant la crise financière et le ratio d endettement est à peu près le même, compte tenu du récent désendettement aux. Même si les ménages canadiens ont récemment réussi à ralentir leur taux d emprunt, le niveau d endettement continue d être préoccupant. En effet, bien des analystes continuent de souligner à grands traits le fait que le ratio moyen d endettement des ménages canadiens a dépassé le pic atteint aux juste avant la crise financière de Si on sait qu il ne faut pas trop se fier à une seule mesure, la même chose est vraie des comparaisons entre pays, car les méthodes utilisées pour compiler les données diffèrent de part et d autre de la frontière. Nous allons nous pencher ici sur certaines des principales différences entre la façon dont le niveau d endettement est calculé aux États- Unis et au et tenter d apporter les ajustements qui s imposent pour pallier ces divergences méthodologiques. Ce processus TABLEAU 1 : RATIO DE LA DETTE DES MÉNAGES CANADIENS PAR RAPPORT AU REVENU DISPONIBLE (%) 27 Chiffres actuels 27 Chiffres actuels Mesure classique (présentée par les bureaux de statistiques) Après ajustement au titre des divergences entre les méthodes de calcul au et aux (comparer ce qui est comparable) Exclusion des dépenses de soins de santé payées directement par les ménages du revenu disponible Sources : Statistique, Réserve fédérale, Bureau of Economic Analysis Diana Petramala, économiste,

2 GRAPHIQUE 1 : ENDETTEMENT DES MÉNAGES Ratio dette-revenu avant impôts, en pourcentage Sources : Statistique, Réserve fédérale, Bureau of Economic Analysis nous amènera à conclure, encore une fois, que les ménages canadiens sont plus endettés que ne le sont les ménages américains, mais seulement par suite du douloureux processus de désendettement auquel ces derniers ont été soumis. Autrement dit, le niveau moyen d endettement des ménages canadiens après ajustement semble se maintenir nettement en deçà du sommet atteint avant la récession aux. D autres mesures dont le caractère abordable du crédit font également en sorte que les finances des ménages canadiens apparaissent sous un meilleur jour. La façon classique de mesurer l endettement des ménages Au, les statistiques sur la dette et le revenu sont calculées par Statistique, tandis qu aux, les données sur le revenu sont fournies par le U.S. Bureau of Economic Analysis (BEA), et les statistiques sur la dette, par la Réserve fédérale. La dette utilisée pour calculer le ratio d endettement est liée au marché du crédit, ce qui comprend les prêts hypothécaires, les cartes de crédit, les marges de crédit personnelles et les programmes de prêt. Pour établir les revenus le dénominateur du ratio on utilise parfois le total des revenus d emploi et de placement immobilier (voir le graphique 1). Cette méthode de calcul laisse croire que les Canadiens sont beaucoup moins endettés que ne le sont ou ne l ont été les ménages américains par le passé. Toutefois, la façon classique d établir les données de référence consiste à utiliser le revenu après impôt, aussi appelé revenu disponible, parce que la capacité des ménages à rembourser leurs dettes est fonction du revenu dont ils disposent pour dépenser ou épargner, déduction faite des impôts et des autres dépenses inévitables. Le recours au revenu disponible permet aussi de mieux comparer les ménages canadiens et américains parce qu en raison du régime fiscal différent des, notamment le fait que l impôt des particuliers est moins élevé et que les frais d intérêt hypothécaires sont déductibles, les ménages américains peuvent détenir plus de dettes par rapport à leur revenu avant impôt que les ménages canadiens. Le graphique 2 montre l évolution de la mesure la plus fréquemment utilisée par les différents bureaux de statistiques. Sur cette base, l endettement des ménages canadiens aurait atteint le pic qu ont connu les ménages américains avant la récession. Compte tenu du processus de désendettement, le ratio aux est de 14 %, soit de 2 points de pourcentage inférieur à ce qu il est au. Rendre les mesures plus comparables Le graphique 2 peut sembler alarmant, car il laisse sousentendre que les ménages canadiens devront procéder à un désendettement majeur. Il serait cependant préférable de ne pas se fier uniquement aux chiffres publiés pour faire des comparaisons. D une part, les événements qui se sont produits aux depuis 29 ne découlent pas uniquement d un endettement excessif. En effet, le haut degré de risque sous-jacent lié aux pratiques de crédit aux (qui n étaient pas employées par les banques canadiennes) a aussi eu un rôle à jouer. D autre part, d autres facteurs économiques justifient ces ajustements, notamment la détérioration de la conjoncture financière mondiale. Plus important encore, les mesures habituelles du ratio GRAPHIQUE 2 : RATIO DETTE-REVENU DISPONIBLE DES MÉNAGES En pourcentage, selon les bureaux de statistique des et du Sources : Statistique, Réserve fédérale, Bureau of Economic Analysis *Aux, le ménage s'entend des ménages, des entreprises individuelles et des organismes sans but lucratif. Au, le ménage n'inclut pas les organismes sans but lucratif. 16 juillet 213 2

3 GRAPHIQUE 3 : ENDETTEMENT DES MÉNAGES Ratio dette-revenu disponible des ménages, en pourcentage Sources : Statistique, Banque du, Federal Reserve Board * La méthode canadienne est ajustée pour correspondre à la méthode américaine d endettement des ménages ne sont pas directement comparables. Statistique propose une méthode de calcul du ratio de la dette par rapport au revenu disponible des ménages canadiens qui se compare mieux à la réalité américaine. Ce document peut être consulté à l adresse : statcan.gc.ca/pub/13-65-x/2125/article/11748-fra.htm. Dans son analyse, Statistique apporte des ajustements importants au calcul de la dette et du revenu disponible dans chaque pays. Tout d abord, on exclut du calcul les intérêts payés sur les prêts non hypothécaires des ménages canadiens pour la raison que ces ménages sont dans l obligation d effectuer leurs remboursements mensuels, ce qui réduit le montant du revenu disponible restant à la fin du mois. Étant donné qu aux, les intérêts non hypothécaires ne sont pas exclus du calcul, il faut donc les ajouter au revenu disponible des ménages canadiens, ce qui a pour effet d abaisser leur taux d endettement. Ensuite, le calcul du ratio de la dette par rapport au revenu disponible des ménages américains tient compte de la dette accumulée et du revenu gagné tant par les ménages que par les entreprises individuelles (non constituées en société) et les organismes sans but lucratif au service des ménages (c.-à-d. les écoles, les hôpitaux et les centres de loisirs communautaires qui ne sont pas financés par l État). La statistique canadienne comprend, elle aussi, les entreprises individuelles, mais pas les organismes sans but lucratif, dont les dettes et les revenus sont présentés séparément. Comme on ne dispose pas des données nécessaires pour exclure ce secteur des calculs aux, la solution consiste à ajouter les dettes et les revenus des organismes sans but lucratif aux données canadiennes. Ce n est pas idéal, car le fait de les exclure donnerait une mesure plus juste de l endettement des ménages. Comme les organismes sans but lucratif sont généralement moins endettés que les ménages et les entreprises individuelles, tant aux qu au, le fait de les inclure dans les calculs réduit le ratio de la dette par rapport au revenu disponible de part et d autre de la frontière. C est particulièrement vrai aux, où les organismes sans but lucratif sont généralement beaucoup plus importants et peuvent présenter une structure différente. La prise en compte de ces différences dans la manière dont on définit la dette et le revenu disponible abaisse le ratio canadien de 1 points de pourcentage (voir le graphique 3). Selon cette mesure ajustée, le ratio dette-revenu des ménages canadiens a dépassé celui des ménages américains, mais seulement par suite du processus de désendettement qu a connu l économie américaine. Le ratio de la dette par rapport au revenu disponible des ménages canadiens est encore inférieur de 1 points de pourcentage au sommet atteint par le ratio américain avant la crise de Comptabilisation des dépenses de santé Même une fois qu on a apporté les ajustements nécessaires pour corriger certains des principaux écarts méthodologiques, le débat subsiste quant à ce qu on considère être le revenu disponible. En effet, on peut facilement soutenir que la plupart des dépenses de santé ne sont pas discrétionnaires et qu elles devraient être en totalité incluses dans le ratio dette-revenu. Il ne fait pas de doute que les Canadiens paient plus d impôts, ce qui leur laisse moins de revenus après impôt. Cependant, ces impôts plus élevés GRAPHIQUE 4 : ENDETTEMENT DES MÉNAGES En pourcentage, en excluant du revenu disponible les dépenses de santé des ménages Sources : Statistique, Réserve fédérale, Bureau of Economic Analysis 16 juillet 213 3

4 GRAPHIQUE 5 : ENDETTEMENT DES MÉNAGES Ratio dette-revenu disponible des ménages, moins les soins de santé payés directement par les ménages, en pourcentage Sources : Statistique, Réserve fédérale, Bureau of Economic Analysis *Pour les, les transferts de Medicaid et Medicare et les prestations d'assurance-maladie versées aux ménages sont déduits des dépenses de santé. permettent au gouvernement de financer des programmes sociaux comme les soins de santé. Les ménages canadiens doivent aussi acquitter les frais de soins de santé, comme les examens annuels de la vue ou des traitements dispensés par des cliniques privées. Toutefois, les services de santé payés directement par les ménages ne représentent que 4 % de leurs revenus. Aux, si les ménages paient moins d impôts, ils doivent par contre payer davantage de leur propre poche pour les soins de santé. Pour ajuster la mesure du revenu disponible, certains analystes soustraient tout simplement le total des frais de soins de santé du ménage (une composante des dépenses de consommation personnelle). Le graphique 4 montre que, selon ce ratio, les ménages canadiens ont été, et sont actuellement, moins endettés que ne le sont les ménages américains. Le chiffre des dépenses de santé utilisé dans le graphique 4 pour calculer le ratio de la dette par rapport au revenu disponible surestime les coûts que les ménages américains payent réellement de leur poche. En effet, une partie des dépenses de santé présentées par le BEA comme faisant directement partie des dépenses des ménages est, en fait, financée par des programmes gouvernementaux comme Medicare et Medicaid. Si on veut mesurer correctement les coûts payés de leur propre poche par les ménages, il faut éliminer Medicaid et Medicare des dépenses de santé. L assurance-maladie privée est un autre coût qui doit être pris en compte dans le calcul du revenu disponible. Bien qu on ne dispose pas de données sur les primes d assurancemaladie payées par les ménages canadiens, on peut supposer qu elles représentent une fraction relativement peu importante de l ensemble des coûts des soins de santé au et que ce facteur aurait une incidence négligeable sur le calcul du ratio d endettement des ménages. À l inverse, aux, l assurance-maladie privée constitue un coût important pour bien des ménages. Heureusement, les données sont disponibles et il est possible de déduire du revenu disponible le montant net des primes d assurancemaladie, soit les primes payées par les ménages, moins les prestations reçues. Globalement, les frais de soins de santé payés par les ménages américains représentent 8 % de leur revenu disponible, soit deux fois la proportion établie pour les ménages canadiens. Le graphique 4 montre comment le niveau sensiblement plus élevé des dépenses de santé privées que les ménages américains payent de leur poche influe sur la comparaison des niveaux d endettement, ce qui ressemble beaucoup à la situation décrite au graphique 2. Autres mesures La comparaison des niveaux d endettement au et aux est certainement utile pour évaluer les risques liés à l endettement des ménages. Cependant, comme nous l avons dit dans des rapports précédents, le ratio d endettement des ménages n est pas un indicateur infaillible de la santé financière globale des ménages. Il faut tenir compte d autres mesures, dont certaines indiquent que les ménages canadiens sont en meilleure posture. Par exemple, ceux-ci profitent de taux d intérêt inférieurs à ceux qui étaient offerts aux ménages américains en 27, ce qui a maintenu un coût d emprunt beaucoup plus faible pour les ménages canadiens. Comme on le voit au graphique 6, les % GRAPHIQUE 6 : PAIEMENTS D'INTÉRÊTS HYPOTHÉCAIRES EN POURCENTAGE DU REVENU DISPONIBLE Sources : Statistique, Federal Reserve Board 16 juillet 213 4

5 8 7 GRAPHIQUE 7 : VALEUR NETTE IMMOBILIÈRE EN POURCENTAGE DU BIEN IMMOBILIER % moins le montant de l hypothèque) en pourcentage des biens immobiliers résidentiels. Comme l indique le graphique 7, la valeur nette de la maison des ménages canadiens est ici encore nettement supérieure à celle des ménages américains, maintenant et avant la crise Sources : Statistique, Réserve fédérale américaine coûts liés aux prêts hypothécaires demeurent plus faibles au, en dépit d une dette plus élevée. Une autre statistique courante de l endettement tient compte de la valeur nette immobilière (valeur de la maison En conclusion Il n est pas possible de faire une comparaison parfaitement juste entre l endettement des ménages canadiens et américains. Cependant, après les ajustements nécessaires pour rendre ces ratios plus comparables, le ratio d endettement des ménages au demeure élevé et dépasse celui qui est actuellement observé aux. Toutefois, les ménages canadiens semblent être beaucoup moins endettés que ne l étaient les ménages américains avant que la situation se corse en De plus, d autres indicateurs de la situation financière des ménages comme le taux de remboursement de la dette et la valeur nette immobilière laissent croire que les ménages canadiens se portent mieux que les ménages américains, surtout par rapport à leur situation avant la récession. Le présent rapport est fourni par les Services économiques TD. Il est produit à des fins informatives et éducatives seulement à la date de rédaction, et peut ne pas convenir à d autres fins. Les points de vue et les opinions qui y sont exprimés peuvent changer en tout temps selon les conditions du marché ou autres, et les prévisions peuvent ne pas se réaliser. Ce rapport ne doit pas servir de source de conseils ou de recommandations de placement, ne constitue pas une sollicitation d achat ou de vente de titres, et ne doit pas être considéré comme une source de conseils juridiques, fiscaux ou de placement précis. Il ne vise pas à communiquer des renseignements importants sur les affaires du Groupe Banque TD, et les membres des Services économiques TD ne sont pas des porte-parole du Groupe Banque TD en ce qui concerne les affaires de celui-ci. L information contenue dans ce rapport provient de sources jugées fiables, mais son exactitude et son exhaustivité ne sont pas garanties. De plus, ce rapport contient des analyses et des opinions portant sur l économie, notamment au sujet du rendement économique et financier à venir. Par ailleurs, ces analyses et opinions reposent sur certaines hypothèses et d autres facteurs, et sont sujettes à des risques et à des incertitudes intrinsèques. Les résultats réels pourraient être très différents. La Banque Toronto-Dominion ainsi que ses sociétés affiliées et entités apparentées qui constituent le Groupe Banque TD ne peuvent être tenues responsables des erreurs ou omissions que pourraient contenir l information, les analyses ou les opinions comprises dans ce rapport, ni des pertes ou dommages subis. 16 juillet 213 5

COMMENTAIRE. Services économiques TD HAUSSES RÉCENTES DES TAUX HYPOTHÉCAIRES AU CANADA RÉPONSES À DES QUESTIONS COURANTES

COMMENTAIRE. Services économiques TD HAUSSES RÉCENTES DES TAUX HYPOTHÉCAIRES AU CANADA RÉPONSES À DES QUESTIONS COURANTES COMMENTAIRE Services économiques TD HAUSSES RÉCENTES DES TAUX HYPOTHÉCAIRES AU CANADA RÉPONSES À DES QUESTIONS COURANTES Dans le contexte d une diminution continue des taux d intérêt depuis le milieu des

Plus en détail

COMMENTAIRE LES CANADIENS SONT-ILS PRÉPARÉS À UNE HAUSSE DES TAUX D INTÉRÊT? Services économiques TD

COMMENTAIRE LES CANADIENS SONT-ILS PRÉPARÉS À UNE HAUSSE DES TAUX D INTÉRÊT? Services économiques TD COMMENTAIRE Services économiques TD mai LES CANADIENS SONT-ILS PRÉPARÉS À UNE HAUSSE DES TAUX D INTÉRÊT? Faits saillants Le fait que la Banque du Canada ait récemment indiqué que les taux d intérêt pourraient

Plus en détail

COMMENTAIRE PORTAIT COMPARÉ DES CONSOMMATEURS CANADIENS ET AMÉRICAINS. Services économiques TD. Quelques faits stylisés

COMMENTAIRE PORTAIT COMPARÉ DES CONSOMMATEURS CANADIENS ET AMÉRICAINS. Services économiques TD. Quelques faits stylisés COMMENTAIRE Services économiques TD PORTAIT COMPARÉ DES CONSOMMATEURS CANADIENS ET AMÉRICAINS Quelques faits stylisés Au cours de la dernière décennie, les sociétés ont eu tendance à vouloir étendre leurs

Plus en détail

Le présent chapitre porte sur l endettement des

Le présent chapitre porte sur l endettement des ENDETTEMENT DES MÉNAGES 3 Le présent chapitre porte sur l endettement des ménages canadiens et sur leur vulnérabilité advenant un choc économique défavorable, comme une perte d emploi ou une augmentation

Plus en détail

COMMENTAIRE. Services économiques TD LES VENTES DE VÉHICULES AU CANADA DEVRAIENT DEMEURER ROBUSTES, MAIS LEUR CROISSANCE SERA LIMITÉE

COMMENTAIRE. Services économiques TD LES VENTES DE VÉHICULES AU CANADA DEVRAIENT DEMEURER ROBUSTES, MAIS LEUR CROISSANCE SERA LIMITÉE COMMENTAIRE Services économiques TD LES VENTES DE VÉHICULES AU CANADA DEVRAIENT DEMEURER ROBUSTES, MAIS LEUR CROISSANCE SERA LIMITÉE Faits saillants Les ventes de véhicules au Canada ont atteint un sommet

Plus en détail

La dette des particuliers

La dette des particuliers L EMPLOI ET LE REVENU EN La dette des particuliers Si l économie et la population des États-Unis sont presque dix fois supérieures à celles du, les deux pays comportent plusieurs similitudes. Les deux

Plus en détail

Sondage sur l endettement mené par la Banque Manuvie

Sondage sur l endettement mené par la Banque Manuvie Sondage sur l endettement mené par la Banque Manuvie 12 septembre 2011 Le sondage Le sondage effectué pour le compte de la Banque Manuvie du Canada a été mené auprès de 1 000 propriétaires canadiens âgés

Plus en détail

Situation financière des ménages au Québec et en Ontario

Situation financière des ménages au Québec et en Ontario avril Situation financière des ménages au et en Au cours des cinq dernières années, les Études économiques ont publié quelques analyses approfondies sur l endettement des ménages au. Un diagnostic sur

Plus en détail

Stratégies relatives au compte d épargne libre d impôt

Stratégies relatives au compte d épargne libre d impôt Stratégies relatives au compte d épargne libre d impôt Le gouvernement du Canada a annoncé la création du compte d épargne libre d impôt (CELI) à l occasion de son budget de 2008, puis a procédé à son

Plus en détail

La Banque Nationale divulgue des résultats record au premier trimestre de 2014

La Banque Nationale divulgue des résultats record au premier trimestre de 2014 COMMUNIQUÉ PREMIER TRIMESTRE 2014 La Banque Nationale divulgue des résultats record au premier trimestre de 2014 L information financière contenue dans le présent document est basée sur les états financiers

Plus en détail

Les dépenses et la dette des ménages

Les dépenses et la dette des ménages Les dépenses et la dette des ménages Les dépenses des ménages représentent près de 65 % 1 du total des dépenses au Canada et elles jouent donc un rôle moteur très important dans l économie. Les ménages

Plus en détail

Répercussions sur l emploi de l activité de l habitation et du crédit hypothécaire

Répercussions sur l emploi de l activité de l habitation et du crédit hypothécaire Répercussions sur l emploi de l activité de l habitation et du crédit hypothécaire Préparé pour : Association canadienne des conseillers hypothécaires accrédités Par : Will Dunning économiste en chef de

Plus en détail

Comparaisons internationales de la dette

Comparaisons internationales de la dette Annexe 2 Comparaisons internationales de la dette Faits saillants Selon les statistiques officielles publiées par le Fonds monétaire international (FMI) et l Organisation de coopération et de développement

Plus en détail

Flash économique. Agglomération de Montréal. Faits saillants. Septembre 2011

Flash économique. Agglomération de Montréal. Faits saillants. Septembre 2011 Septembre 2011 Faits saillants Selon les données émises par la Chambre immobilière du Grand Montréal, la revente de résidences dans l agglomération de Montréal a atteint les 16 609 transactions en 2010,

Plus en détail

Point de vue de CGA-Canada sur l endettement des ménages canadiens

Point de vue de CGA-Canada sur l endettement des ménages canadiens Point de vue de CGA-Canada sur l endettement des ménages canadiens Un exposé du vice-président, Recherche et normalisation, de CGA-Canada, Rock Lefebvre Colloque international sur la consommation Montréal

Plus en détail

Foire aux questions sur le compte d épargne libre d impôt (CELI)

Foire aux questions sur le compte d épargne libre d impôt (CELI) PLANIFICATION FISCALE Foire aux questions sur le compte d épargne libre d impôt (CELI) Le compte d épargne libre d impôt (CELI) est un instrument d épargne lancé en 2009 permettant aux résidents canadiens

Plus en détail

GENWORTH FINANCIAL CANADA PROPOSITION PRÉBUDGETAIRE OCTOBRE 2006

GENWORTH FINANCIAL CANADA PROPOSITION PRÉBUDGETAIRE OCTOBRE 2006 1211122 GENWORTH FINANCIAL CANADA PROPOSITION PRÉBUDGETAIRE OCTOBRE 2006 RAPPORT SOMMAIRE Cette proposition présente les recommandations de Genworth Financial Canada («Genworth») au Comité permanent des

Plus en détail

Les Canadiens continuent de négliger des moyens simples de régler leurs dettes personnelles plus rapidement

Les Canadiens continuent de négliger des moyens simples de régler leurs dettes personnelles plus rapidement POUR PUBLICATION IMMÉDIATE Le 6 décembre 2011 #dettes #hypothèque Les Canadiens continuent de négliger des moyens simples de régler leurs dettes personnelles plus rapidement Waterloo Les résultats du plus

Plus en détail

Les difficultés économiques actuelles devraient demeurer contenues à moins que les tensions financières s amplifient

Les difficultés économiques actuelles devraient demeurer contenues à moins que les tensions financières s amplifient PRÉSENTATION ÉCONOMIQUE ET FINANCIÈRE Association des économistes québécois de l Outaouais 5 à 7 sur la conjoncture économique 3 avril Les difficultés économiques actuelles devraient demeurer contenues

Plus en détail

Votre propriété de vacances aux États-Unis pourrait vous coûter cher

Votre propriété de vacances aux États-Unis pourrait vous coûter cher Votre propriété de vacances aux États-Unis pourrait vous coûter cher Auteur : Jamie Golombek Juin 2015 Il semble que de plus en plus de Canadiens font l achat de propriétés de vacances aux États-Unis.

Plus en détail

Exposé-sondage. Révisions aux Normes de pratique Normes de pratique applicables aux assureurs, sous-section 2340 Devises étrangères

Exposé-sondage. Révisions aux Normes de pratique Normes de pratique applicables aux assureurs, sous-section 2340 Devises étrangères Exposé-sondage Révisions aux Normes de pratique Normes de pratique applicables aux assureurs, sous-section 2340 Devises étrangères Conseil des normes actuarielles Mai 2009 Document 209046 This document

Plus en détail

Endettement, insolvabilité et prêts hypothécaires en souffrance : la situation québécoise

Endettement, insolvabilité et prêts hypothécaires en souffrance : la situation québécoise Endettement, insolvabilité et prêts hypothécaires en souffrance : la situation québécoise Le maintien de très faibles taux d intérêt depuis la dernière récession incite les ménages canadiens à s endetter

Plus en détail

La Banque Nationale divulgue des résultats record au troisième trimestre de 2013

La Banque Nationale divulgue des résultats record au troisième trimestre de 2013 COMMUNIQUÉ TROISIÈME TRIMESTRE La Banque Nationale divulgue des résultats record au troisième trimestre de L information financière fournie dans le présent communiqué est basée sur les états financiers

Plus en détail

Cession en garantie d un contrat d assurance vie détenu par un particulier

Cession en garantie d un contrat d assurance vie détenu par un particulier Cession en garantie d un contrat d assurance vie détenu par un particulier Introduction L assurance vie cédée en garantie d un prêt est une stratégie de planification financière qui utilise la valeur de

Plus en détail

Guerre des devises : implications pour l investisseur canadien

Guerre des devises : implications pour l investisseur canadien Guerre des devises : implications pour l investisseur canadien 9 septembre 2014 Équipe de répartition de l actif et des devises Vincent Lépine Vice-président, Répartition de l'actif et gestion des devises

Plus en détail

Endettement des jeunes adultes

Endettement des jeunes adultes Département fédéral de l'intérieur DFI Office fédéral de la statistique OFS 20 Situation économique et sociale de la population Neuchâtel, Août 2012 Endettement des jeunes adultes Analyses complémentaires

Plus en détail

Consultations prébudgétaires 2011-2012

Consultations prébudgétaires 2011-2012 Présenté au Comité permanent des finances de la Chambre des communes 12 août 2011 Sommaire Dans le cadre des consultations prébudgétaires du Comité permanent des finances de la Chambre des communes, le

Plus en détail

Conseil économique et social

Conseil économique et social NATIONS UNIES E Conseil économique et social Distr. GÉNÉRALE ECE/CES/GE.20/2008/3 12 février 2008 FRANÇAIS Original: ANGLAIS COMMISSION ÉCONOMIQUE POUR L EUROPE CONFÉRENCE DES STATISTICIENS EUROPÉENS Réunion

Plus en détail

Revue du marché hypothécaire canadien les risques sont faibles et maîtrisés

Revue du marché hypothécaire canadien les risques sont faibles et maîtrisés Revue du marché hypothécaire canadien les risques sont faibles et maîtrisés Janvier 2010 Préparé pour : Association canadienne des conseillers hypothécaires accrédités Par : Will Dunning Économiste en

Plus en détail

Plus de un propriétaire canadien sur trois du groupe d âge des 30 à 39 ans ne sait pas que les taux d intérêt n ont presque jamais été aussi bas.

Plus de un propriétaire canadien sur trois du groupe d âge des 30 à 39 ans ne sait pas que les taux d intérêt n ont presque jamais été aussi bas. Pour publication immédiate Le 12 septembre 2011 Connaissances limitées en matière de finances : un obstacle au remboursement des dettes Selon un sondage sur l endettement mené pour la Banque Manuvie du

Plus en détail

Abordabilité : les propriétés au Québec sont-elles vraiment devenues inaccessibles?

Abordabilité : les propriétés au Québec sont-elles vraiment devenues inaccessibles? Abordabilité : les propriétés au Québec sont-elles vraiment devenues inaccessibles? Pour plusieurs, la hausse spectaculaire du prix des propriétés au Québec depuis quelques années (le prix moyen d une

Plus en détail

Revue des grandes tendances macroéconomiques pour le secteur de l'assurance au Québec en 2013

Revue des grandes tendances macroéconomiques pour le secteur de l'assurance au Québec en 2013 Revue des grandes tendances macroéconomiques pour le secteur de l'assurance au Québec en 2013 Daniel Denis kpmg.ca L environnement externe ÉCONOMIE CONSOMMATEUR TECHNOLOGIE DÉMOGRAPHIE Secteur de l assurance

Plus en détail

Imposition des sociétés

Imposition des sociétés Imposition des sociétés Introduction L imposition des sociétés est un sujet qui revêt une grande importance pour toute personne qui s occupe de planification financière ou successorale. La mise en place

Plus en détail

Encadré 3 : L ENDETTEMENT DES MÉNAGES AU LUXEMBOURG

Encadré 3 : L ENDETTEMENT DES MÉNAGES AU LUXEMBOURG Encadré 3 : L ENDETTEMENT DES MÉNAGES AU LUXEMBOURG Au Luxembourg, deux associations (la Ligue médico-sociale et Inter-Actions ) fournissent des informations et conseils financiers aux ménages en matière

Plus en détail

Tendances sur le plan de l'épargne et du prêt net dans les comptes nationaux

Tendances sur le plan de l'épargne et du prêt net dans les comptes nationaux N o 13-604-MIF au catalogue N o 049 ISSN: 1707-1844 ISBN: 0-662-70787-7 Document de recherche Comptes des revenus et dépenses série technique Tendances sur le plan de l'épargne et du prêt net dans les

Plus en détail

Le cadre d analyse utilisé par la Banque du Canada pour évaluer la vulnérabilité du secteur des ménages

Le cadre d analyse utilisé par la Banque du Canada pour évaluer la vulnérabilité du secteur des ménages Le cadre d analyse utilisé par la Banque du Canada pour évaluer la vulnérabilité du secteur des ménages Ramdane Djoudad INTRODUCTION L évolution du service de la dette des ménages en proportion du revenu

Plus en détail

RAPPORT INTERMÉDIAIRE DE LA DIRECTION SUR LE RENDEMENT DU FONDS. Analyse du rendement par la direction

RAPPORT INTERMÉDIAIRE DE LA DIRECTION SUR LE RENDEMENT DU FONDS. Analyse du rendement par la direction RAPPORT INTERMÉDIAIRE DE LA DIRECTION SUR LE RENDEMENT DU FONDS Fonds diversifiés Fonds de répartition d'actifs Banque Nationale Pour la période terminée le 30 juin 2015 Le présent rapport intermédiaire

Plus en détail

Le financement adossé de l immobilier en gestion de patrimoine : une modélisation simple

Le financement adossé de l immobilier en gestion de patrimoine : une modélisation simple Le financement adossé de l immobilier en gestion de patrimoine : une modélisation simple Laurent Batsch ahier de recherche n 2005-01 Le financement adossé est une des modalités de financement de l investissement

Plus en détail

le 17 octobre 2011 MC

le 17 octobre 2011 MC le 17 octobre 2011 MC Solution recommandée Votre objectif en matière de réduction de dettes : Accroître mes liquidités en réduisant le montant de mes paiements de dettes. Vous avez dit vous sentir plutôt

Plus en détail

Économie : Un retour à la normale? Spectre - 2010

Économie : Un retour à la normale? Spectre - 2010 Économie : Un retour à la normale? Spectre - 2010 Présenté par Daniel Denis Associé, SECOR 4 décembre 2009 Une croissance mondiale forte Au cours de la dernière décennie Évolution du PIB mondial Croissance

Plus en détail

Options d encaissement de l indemnité de départ

Options d encaissement de l indemnité de départ Options d encaissement de l indemnité de départ Membres de l APASE 9 avril 2014 www.boston.com/wasserman Ordre du jour Indemnité de départ Scénario Recommandation Formulaires pour paiement Prestations

Plus en détail

Confiance envers le marché hypothécaire canadien

Confiance envers le marché hypothécaire canadien Confiance envers le marché hypothécaire canadien Mai 2012 Préparé pour : l Association canadienne des conseillers hypothécaires accrédités Par : Will Dunning Économiste en chef de l ACCHA Confiance envers

Plus en détail

Budget 2015. Réunion de consultation prébudgétaire Automne 2014

Budget 2015. Réunion de consultation prébudgétaire Automne 2014 Budget 2015 Réunion de consultation prébudgétaire Automne 2014 Ordre du jour Le Canada et l économie mondiale L incertitude économique mondiale Les finances provinciales et la situation financière du Manitoba

Plus en détail

Ottawa, le 21 juin 2012 2012-070 Le gouvernement Harper prend des mesures additionnelles pour renforcer le marché canadien du logement

Ottawa, le 21 juin 2012 2012-070 Le gouvernement Harper prend des mesures additionnelles pour renforcer le marché canadien du logement Ottawa, le 21 juin 2012 2012-070 Le gouvernement Harper prend des mesures additionnelles pour renforcer le marché canadien du logement Dans le cadre des efforts soutenus du gouvernement pour renforcer

Plus en détail

Le quatrième resserrement hypothécaire, un an plus tard

Le quatrième resserrement hypothécaire, un an plus tard Le quatrième resserrement hypothécaire, un an plus tard Nous examinons ici l effet du dernier resserrement des règles de l assurance prêt hypothécaire sur la performance du marché immobilier québécois

Plus en détail

Nobody s Unpredictable

Nobody s Unpredictable Connaissance qu a le public de la Banque du Canada (Comparaison des résultats de l enquête téléphonique et de l enquête en ligne) Enquête de décembre 2010 commandée par la Banque du Canada Nobody s Unpredictable

Plus en détail

Performance commerciale du Canada

Performance commerciale du Canada Document de travail des Performance commerciale du Canada Examen de huit indicateurs Dylan Moeller d EDC Le 1 er août 2012 11 Table des matières Résumé... 3 1. Croissance des exportations... 5 2. Croissance

Plus en détail

La dette de consommation au Québec et au Canada

La dette de consommation au Québec et au Canada La dette de consommation au Québec et au Canada par : James O Connor Direction des statistiques sur les industries INTRODUCTION La croissance de l endettement à la consommation au Québec et au Canada entre

Plus en détail

Financement des études postsecondaires et régimes d épargne pour les étudiants autochtones

Financement des études postsecondaires et régimes d épargne pour les étudiants autochtones Financement des études postsecondaires et régimes d épargne pour les étudiants autochtones Par Domenic Natale, vice-président, Services aux Autochtones, Services fiduciaires, Gestion de patrimoine TD Fier

Plus en détail

Garanties bancaires Assurances de prêts Montant de l emprunt Taux d endettement

Garanties bancaires Assurances de prêts Montant de l emprunt Taux d endettement A l'attention de Septembre 2008 Garanties bancaires Assurances de prêts Montant de l emprunt Taux d endettement Au sujet de la garantie prise par la banque : Voici les caractéristiques et le coût des différents

Plus en détail

Profils des Fonds mutuels TD

Profils des Fonds mutuels TD Profils des Fonds mutuels TD Fonds à revenu fixe Fonds d obligations ultra court terme TD Fonds d obligations à court terme TD Fonds hypothécaire TD Fonds d obligations canadiennes TD Portefeuille à revenu

Plus en détail

Mandat privé Fidelity Équilibre Revenu Devises neutres de la Société de Structure de Capitaux Fidelity

Mandat privé Fidelity Équilibre Revenu Devises neutres de la Société de Structure de Capitaux Fidelity Mandat privé Fidelity Équilibre Revenu Devises neutres de la Société de Structure de Capitaux Fidelity Rapport semestriel de la direction sur le rendement du Fonds 31 mai 2015 Mise en garde à l égard des

Plus en détail

FONDS D ACTIONS BAROMETER DISCIPLINED LEADERSHIP

FONDS D ACTIONS BAROMETER DISCIPLINED LEADERSHIP RAPPORT INTERMÉDIAIRE DE LA DIRECTION SUR LE RENDEMENT DU FONDS Pour le semestre clos le 30 juin 2015 FONDS D ACTIONS BAROMETER DISCIPLINED LEADERSHIP BAROMETER CAPITAL MANAGEMENT INC. VOTRE GESTION DE

Plus en détail

STRUCTURES ORGANISATIONNELLES

STRUCTURES ORGANISATIONNELLES Introduction 9 STRUCTURES ORGANISATIONNELLES Par Sven Milelli INTRODUCTION Structures organisationnelles 11 Il existe une grande variété de structures juridiques possibles pour l exploitation d une entreprise

Plus en détail

Stratégie d assurance retraite

Stratégie d assurance retraite Stratégie d assurance retraite Département de Formation INDUSTRIELLE ALLIANCE Page 1 Table des matières : Stratégie d assurance retraite Introduction et situation actuelle page 3 Fiscalité de la police

Plus en détail

REER, CELI ou prêt hypothécaire : comment faire le bon choix?

REER, CELI ou prêt hypothécaire : comment faire le bon choix? REER, CELI ou prêt hypothécaire : comment faire le bon choix? Jamie Golombek L épargne est une pratique importante. Elle nous permet de mettre de côté une partie de nos revenus actuels afin d en profiter

Plus en détail

Norme comptable internationale 7 Tableau des flux de trésorerie

Norme comptable internationale 7 Tableau des flux de trésorerie Norme comptable internationale 7 Tableau des flux de trésorerie Objectif Les informations concernant les flux de trésorerie d une entité sont utiles aux utilisateurs des états financiers car elles leur

Plus en détail

La consolidation à une date ultérieure à la date d acquisition

La consolidation à une date ultérieure à la date d acquisition RÉSUMÉ DU MODULE 4 La consolidation à une date ultérieure à la date d acquisition Le module 4 porte sur l utilisation de la méthode de l acquisition pour comptabiliser et présenter les filiales entièrement

Plus en détail

FISCALITÉ DES REVENUS DE PLACEMENT

FISCALITÉ DES REVENUS DE PLACEMENT FISCALITÉ DES REVENUS DE PLACEMENT LA LECTURE DE CE DOCUMENT VOUS PERMETTRA : De connaître les différentes sources de revenus de placement et leur imposition; De connaître des stratégies afin de réduire

Plus en détail

Taux de change : Le dollar canadien au-dessus de la parité?

Taux de change : Le dollar canadien au-dessus de la parité? Taux de change : Le dollar canadien au-dessus de la parité? Introduction On se souvient que le dollar canadien avait dépassé le seuil de la parité en 2008 avant la crise financière sous l impulsion de

Plus en détail

Comprendre le financement des placements par emprunt. Prêts placement

Comprendre le financement des placements par emprunt. Prêts placement Comprendre le financement des placements par emprunt Prêts placement Comprendre le financement des placements par emprunt Le financement des placements par emprunt consiste simplement à emprunter pour

Plus en détail

Bulletin fiscal. Novembre 2010 PLANIFICATION FISCALE DE FIN D ANNÉE. Régime enregistré d épargne-retraite (REER)

Bulletin fiscal. Novembre 2010 PLANIFICATION FISCALE DE FIN D ANNÉE. Régime enregistré d épargne-retraite (REER) Bulletin fiscal Novembre 2010 PLANIFICATION FISCALE DE FIN D ANNÉE Régime enregistré d épargne-retraite (REER) Les versements à un REER effectués au plus tard le 1 er mars 2011 sont déductibles en 2010.

Plus en détail

COMMENTAIRE. Services économiques TD LA CONSTRUCTION AUTOMOBILE REDÉMARRE AU CANADA, MAIS MANQUERA-T-ELLE BIENTÔT DE CARBURANT?

COMMENTAIRE. Services économiques TD LA CONSTRUCTION AUTOMOBILE REDÉMARRE AU CANADA, MAIS MANQUERA-T-ELLE BIENTÔT DE CARBURANT? COMMENTAIRE Services économiques TD LA CONSTRUCTION AUTOMOBILE REDÉMARRE AU CANADA, MAIS MANQUERA-T-ELLE BIENTÔT DE CARBURANT? Faits saillants La reprise des ventes d automobiles aux États-Unis s est traduite

Plus en détail

ENQUÊTE AUPRÈS DES EMPRUNTEURS HYPOTHÉCAIRES

ENQUÊTE AUPRÈS DES EMPRUNTEURS HYPOTHÉCAIRES ENQUÊTE AUPRÈS DES EMPRUNTEURS HYPOTHÉCAIRES La clé qui ouvre de nouvelles portes AU CŒUR DE L HABITATION ENQUÊTE 2014 AUPRÈS DES EMPRUNTEURS HYPOTHÉCAIRES ENQUÊTE 2014 AUPRÈS DES EMPRUNTEURS HYPOTHÉCAIRES

Plus en détail

Notes explicatives relatives à la Loi et au Règlement de l impôt sur le revenu

Notes explicatives relatives à la Loi et au Règlement de l impôt sur le revenu Notes explicatives relatives à la Loi et au Règlement de l impôt sur le revenu Publiées par le ministre des Finances l honorable James M. Flaherty, c.p., député Août 2012 Préface Les présentes notes explicatives

Plus en détail

Les taux d intérêt négatifs à l européenne feront-ils le saut au Canada?

Les taux d intérêt négatifs à l européenne feront-ils le saut au Canada? COMMENTAIRE Services économiques TD EN TERRITOIRE NÉGATIF Les taux d intérêt négatifs à l européenne feront-ils le saut au Canada? Faits saillants Le renforcement des mesures de stimulation monétaire à

Plus en détail

État des résultats prospectif (non audité) 2015-2016

État des résultats prospectif (non audité) 2015-2016 État des résultats prospectif (non audité) 2015-2016 1. Mandat et objectifs La Commission canadienne des grains a été créée en 1912. Elle est l organisme fédéral qui administre les dispositions de la Loi

Plus en détail

Recueil des formulaires et des instructions à l'intention des institutions de dépôts

Recueil des formulaires et des instructions à l'intention des institutions de dépôts Recueil des formulaires et des instructions à l'intention des institutions de dépôts RELEVÉ DES MODIFICATIONS Risque de taux d'intérêt et de concordance des échéances Numéro de la modification Date d établissement

Plus en détail

Fonds IA Clarington d obligations à court terme. Rapport annuel de la direction sur le rendement du Fonds 31 mars 2015

Fonds IA Clarington d obligations à court terme. Rapport annuel de la direction sur le rendement du Fonds 31 mars 2015 Parts de Series A, F et I Le présent rapport annuel de la direction sur le rendement du Fonds contient des faits saillants de nature financière, mais ne contient pas les états financiers annuels du Fonds.

Plus en détail

Les perspectives économiques

Les perspectives économiques Les perspectives économiques Les petits-déjeuners du maire Chambre de commerce d Ottawa / Ottawa Business Journal Ottawa (Ontario) Le 27 avril 2012 Mark Carney Mark Carney Gouverneur Ordre du jour Trois

Plus en détail

Faites-la comme il faut du premier coup! Évitez les erreurs les plus courantes en préparant votre déclaration de revenus par Jamie Golombek

Faites-la comme il faut du premier coup! Évitez les erreurs les plus courantes en préparant votre déclaration de revenus par Jamie Golombek 19 mars 2014 Faites-la comme il faut du premier coup! Évitez les erreurs les plus courantes en préparant votre déclaration de revenus par Jamie Golombek Produire votre déclaration de revenus peut vous

Plus en détail

Perspectives économiques 2013-2014

Perspectives économiques 2013-2014 Carlos Leitao Économiste en chef Courriel : LeitaoC@vmbl.ca Twitter : @vmbleconomie Perspectives économiques 2013-2014 L amélioration de l économie atténuée par l incertitude politique Prix du pétrole:

Plus en détail

En bonne compagnie : conserver les revenus de placement dans votre société par Jamie Golombek

En bonne compagnie : conserver les revenus de placement dans votre société par Jamie Golombek Octobre 2014 En bonne compagnie : conserver les revenus de placement dans votre société par Jamie Golombek Les revenus de placement gagnés au sein de votre société sont imposés en fonction du type de revenu

Plus en détail

RAPPORT. sur le rendement du Fonds pour le semestre clos le 30 juin 2015

RAPPORT. sur le rendement du Fonds pour le semestre clos le 30 juin 2015 15 RAPPORT intermédiaire de la direction pour le semestre clos le 30 juin 2015 Fonds FÉRIQUE Fonds FÉRIQUE Revenu Court Obligations Terme Fonds FÉRIQUE Équilibré Pondéré Fonds FÉRIQUE Équilibré Fonds FÉRIQUE

Plus en détail

LA DETTE PUBLIQUE DU QUÉBEC ET LE FARDEAU FISCAL DES PARTICULIERS

LA DETTE PUBLIQUE DU QUÉBEC ET LE FARDEAU FISCAL DES PARTICULIERS LA DETTE PUBLIQUE DU QUÉBEC ET LE FARDEAU FISCAL DES PARTICULIERS FÉVRIER 2002 DOSSIER 02-02 La dette publique du Québec et le fardeau fiscal des particuliers Le premier ministre du Québec se plaisait

Plus en détail

Statistiques de finances publiques consolidées

Statistiques de finances publiques consolidées Statistiques de finances publiques consolidées Introduction Le concept de la consolidation est couramment utilisé dans le domaine de la comptabilité, tant dans le secteur privé que public. Définie simplement,

Plus en détail

Coup d œil sur l assurance prêt hypothécaire de la SCHL

Coup d œil sur l assurance prêt hypothécaire de la SCHL Coup d œil sur l assurance prêt hypothécaire de la SCHL Au Canada, en vertu de la loi, les prêteurs assujettis à la réglementation fédérale et la plupart des institutions financières assujetties à une

Plus en détail

Objet : Processus de déclaration proposé pour l application des avantages en vertu d une convention concernant des sommes payées à des non-résidents

Objet : Processus de déclaration proposé pour l application des avantages en vertu d une convention concernant des sommes payées à des non-résidents Le Comité mixte sur la fiscalité de l Association du Barreau canadien et de l Institut Canadien des Comptables agréés L Institut Canadien des Comptables agréés, 277, rue Wellington Ouest, Toronto (Ontario)

Plus en détail

Comment résister aux vents contraires qui freinent l activité économique au Canada

Comment résister aux vents contraires qui freinent l activité économique au Canada Comment résister aux vents contraires qui freinent l activité économique au Canada Chambre de commerce du Grand Moncton Moncton (Nouveau-Brunswick) 21 novembre 2012 Tim Lane Sous-gouverneur Banque du Canada

Plus en détail

Introduction FISCALITÉ

Introduction FISCALITÉ Introduction 51 Impôt sur le revenu 53 Exercer une activité au Canada par l intermédiaire d une filiale 54 Exercer une activité au Canada par l intermédiaire d une succursale 56 Mesures de contrôle des

Plus en détail

TD Waterhouse Canada Inc. Renseignements fiscaux importants pour l année 2014

TD Waterhouse Canada Inc. Renseignements fiscaux importants pour l année 2014 TD Waterhouse Canada Inc. Renseignements fiscaux importants pour l année 2014 Date limite de soumission des déclarations de revenus : 30 avril 2015 Le guide Ce guide est conçu pour fournir des renseignements

Plus en détail

Fonds de marché monétaire canadien Investors

Fonds de marché monétaire canadien Investors Fonds de marché monétaire canadien Investors Rapport intermédiaire de la direction sur le rendement du Fonds POUR LE SEMESTRE CLOS LE 30 SEPTEMBRE 04 AVERTISSEMENT CONCERNANT LES DÉCLARATIONS PROSPECTIVES

Plus en détail

Selon les prévisions actuelles,

Selon les prévisions actuelles, Qui épargne pour la retraite? Karen Maser Selon les prévisions actuelles, près de 23 % de la population aura 65 ans ou plus en 2031, ce qui représente une nette progression par rapport au pourcentage de

Plus en détail

conseils de gestion budgétaire tout simples pour vous aider à améliorer votre situation financière

conseils de gestion budgétaire tout simples pour vous aider à améliorer votre situation financière Prenez vos finances en main DIX conseils de gestion budgétaire tout simples pour vous aider à améliorer votre situation financière Si vous vous sentez dépassé à l idée de prendre vos finances en main pour

Plus en détail

Sondage sur l endettement des propriétaires Banque Manuvie. Printemps 2015

Sondage sur l endettement des propriétaires Banque Manuvie. Printemps 2015 Sondage sur l endettement des propriétaires Banque Manuvie Printemps 2015 1 Points saillants Les propriétaires canadiens ont pris ou sont disposés à prendre des mesures concrètes pour se désendetter plus

Plus en détail

RAPPORT ANNUEL DE LA DIRECTION SUR LES RENDEMENTS DU FONDS MONÉTAIRE FMOQ AU 31 DÉCEMBRE 2008

RAPPORT ANNUEL DE LA DIRECTION SUR LES RENDEMENTS DU FONDS MONÉTAIRE FMOQ AU 31 DÉCEMBRE 2008 RAPPORT ANNUEL DE LA DIRECTION SUR LES RENDEMENTS DU FONDS MONÉTAIRE FMOQ AU 31 DÉCEMBRE 2008 Le présent Rapport annuel de la direction contient les faits saillants financiers, mais non les États financiers

Plus en détail

Compte bancaire ou assurance vie?

Compte bancaire ou assurance vie? 92 LE GUIDE FINANCIER DU PROPRIÉTAIRE Compte bancaire ou assurance vie? La décision de prendre un compte bancaire ou une assurance vie mixte dépendra du profil du client et de ses besoins en couverture

Plus en détail

Conférence téléphonique

Conférence téléphonique Conférence téléphonique T2-2015 Énoncés prospectifs et mesure non établie selon les IFRS Mise en garde concernant les déclarations prospectives Cette présentation peut contenir des énoncés prospectifs

Plus en détail

SERVICE FISCALITÉ, RETRAITE ET PLANIFICATION SUCCESSORALE. Guide d utilisation du calculateur des sommes récupérables

SERVICE FISCALITÉ, RETRAITE ET PLANIFICATION SUCCESSORALE. Guide d utilisation du calculateur des sommes récupérables SERVICE FISCALITÉ, RETRAITE ET PLANIFICATION SUCCESSORALE Guide d utilisation du calculateur des sommes récupérables Table des matières Introduction... 3 Revenu pleinement imposable et revenu de placement

Plus en détail

Novembre 2008 PLANIFICATION FISCALE DE FIN D ANNÉE. Pertes en capital latentes

Novembre 2008 PLANIFICATION FISCALE DE FIN D ANNÉE. Pertes en capital latentes Novembre 2008 Ce bulletin présente certains éléments de planification qui devraient être envisagés d ici la fin de l année ainsi que d autres éléments qui peuvent être considérés pour l an prochain. PLANIFICATION

Plus en détail

RISQUE, COMPORTEMENT ET CONVICTIONS DES INVESTISSEURS RÉSUMÉ

RISQUE, COMPORTEMENT ET CONVICTIONS DES INVESTISSEURS RÉSUMÉ RISQUE, COMPORTEMENT ET CONVICTIONS DES INVESTISSEURS RÉSUMÉ Rédigé par Edwin L. Weinstein, Ph.D., C.Psych. The Brondesbury Group Résumé Le présent sondage a pour objectif premier de cerner les facteurs

Plus en détail

janvier 2011 Contexte

janvier 2011 Contexte janvier 2011 L aveuglant «remboursement» : pourquoi les CELI pourraient constituer un instrument d épargne-retraite plus intéressant que les REER pour certains Canadiens Jamie Golombek Depuis l instauration

Plus en détail

Brock. Rapport supérieur

Brock. Rapport supérieur Simplification du processus de demande d aide financière dans les établissementss : Étude de cas à l Université Brock Rapport préparé par Higher Education Strategy Associates et Canadian Education Project

Plus en détail

Un choix fiscalement avantageux

Un choix fiscalement avantageux LES SOLUTIONS CATÉGORIES DE SOCIÉTÉ RUSSELL Un choix fiscalement avantageux Nos solutions catégories de société offrent des occasions de placement fiscalement avantageuses pour que vous ayez plus d argent

Plus en détail

Exercice d imposition 2013 - Revenus 2012

Exercice d imposition 2013 - Revenus 2012 L UNION FAIT LA FORCE Service Public Fédéral FINANCES LA DEDUCTION D INTERET NOTIONNEL: un incitant fiscal belge novateur Exercice d imposition 2013 - Revenus 2012 www.invest.belgium.be 2 Contenu 4 De

Plus en détail

Le dilemme de la rémunération : Toucher un salaire ou des dividendes?

Le dilemme de la rémunération : Toucher un salaire ou des dividendes? décembre 2013 Le dilemme de la rémunération : Toucher un salaire ou des dividendes? Jamie Golombek Avec l arrivée prochaine de la fin d exercice de plusieurs entreprises, les propriétairesdirigeants devront

Plus en détail

LE PERP retraite et protection

LE PERP retraite et protection LE PERP retraite et protection Benoit Rama http://www.imaf.fr Le PERP (Plan d Épargne Retraite Populaire) est une mesure d encouragement à la préparation de la retraite destinée aux salariés. Il copie

Plus en détail

Normes de capital provisoires des sociétés d assurance hypothécaire

Normes de capital provisoires des sociétés d assurance hypothécaire Préavis Objet : des sociétés d assurance hypothécaire Catégorie : Capital Date : 1 er janvier 2015 I. Introduction Le présent préavis énonce les normes de capital réglementaire auxquelles doivent souscrire

Plus en détail

Drug Mart/Pharmaprix. de 28. décembre 2013). Les Compagnies Loblaw. bonne position. Faits saillants du 11 413 $ Produits Produits, compte

Drug Mart/Pharmaprix. de 28. décembre 2013). Les Compagnies Loblaw. bonne position. Faits saillants du 11 413 $ Produits Produits, compte COMMUNIQUÉ DE PRESSEE Les Compagnies Loblaw limitée annonce une hausse de 68,4 % du montant ajusté du bénéfice par action 2) pour le quatrième trimestre de BRAMPTON, ONTARIO Le 26 février 2015 Les Compagnies

Plus en détail