RÉSUMÉ DES BAISSES D IMPÔTS ET DES CHANGEMENTS FISCAUX

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "RÉSUMÉ DES BAISSES D IMPÔTS ET DES CHANGEMENTS FISCAUX"

Transcription

1 PRB 06-40F RÉSUMÉ DES BAISSES D IMPÔTS ET DES CHANGEMENTS FISCAUX FÉDÉRAUX INTRODUITS ENTRE 1998 ET 2005 Alexandre Laurin Alexandre Martin Division de l économie Le 28 août 2006 PARLIAMENTARY INFORMATION AND RESEARCH SERVICE SERVICE D INFORMATION ET DE RECHERCHE PARLEMENTAIRES

2 Le Service d information et de recherche parlementaires de la Bibliothèque du Parlement travaille exclusivement pour le Parlement, effectuant des recherches et fournissant des informations aux parlementaires et aux comités du Sénat et de la Chambre des communes. Entre autres services non partisans, il assure la rédaction de rapports, de documents de travail et de bulletins d actualité. Les analystes peuvent en outre donner des consultations dans leurs domaines de compétence. THIS DOCUMENT IS ALSO PUBLISHED IN ENGLISH

3 TABLE DES MATIÈRES Page INTRODUCTION... 1 IMPÔT SUR LE REVENU DES PARTICULIERS... 1 A. Mesures générales modifiant l impôt sur le revenu des particuliers... 2 B. Mesures de soutien aux investisseurs... 3 C. Mesures de soutien aux familles... 4 D. Mesures de soutien aux étudiants... 4 E. Mesures de soutien aux personnes handicapées... 5 IMPÔT SUR LE REVENU DES ENTREPRISES... 6 TAXES DE VENTES ET D ACCISES... 8 COTISATIONS SOCIALES... 9 CONCLUSION... 10

4 RÉSUMÉ DES BAISSES D IMPÔTS ET DES CHANGEMENTS FISCAUX FÉDÉRAUX INTRODUITS ENTRE 1998 ET 2005 INTRODUCTION Depuis le dépôt en 1998 du premier budget équilibré en près de 30 ans, le gouvernement fédéral a réduit les impôts de façon considérable. Avec l élection d un nouveau gouvernement en 2006, il semble opportun de faire un retour sur les principaux changements fiscaux adoptés depuis 1998 et qui ont grandement réduit la charge fiscale des contribuables canadiens. Le présent document résume et décrit les principales mesures fiscales adoptées durant cette période. Des estimations du coût fiscal de la plupart de ces mesures sont également présentées. IMPÔT SUR LE REVENU DES PARTICULIERS Le tableau 1 présente une estimation du coût fiscal des principales modifications de l impôt fédéral sur le revenu des particuliers introduites entre 1998 et Ces montants ont été calculés à l aide de la Base de données et modèle de simulation de politiques sociales (BD/MSPS) de Statistique Canada, version La BD/MSPS permet de simuler des changements apportés au régime d impôt sur le revenu des particuliers et d analyser le coût et les avantages fiscaux de ces changements (1). Ainsi, n eût été des baisses d impôts et des hausses des transferts fiscaux aux particuliers introduits depuis 1998, nous pouvons estimer, par exemple, à 36,9 milliards de dollars le total des revenus fiscaux supplémentaires qui auraient été perçus par le gouvernement fédéral en Voici un résumé des principales mesures de baisse d impôt et de hausse de transferts fiscaux aux particuliers introduites de 1998 à (1) Veuillez noter, cependant, que les auteurs du présent document acceptent l entière responsabilité de la méthodologie, des calculs et des hypothèses qui sous-tendent les résultats des simulations ainsi que de leur interprétation.

5 2 Tableau 1 Estimation des coûts fiscaux des principales mesures de baisse d impôt et de hausse de transferts fiscaux aux particuliers introduites de 1998 à (milliards de dollars) Augmentation et indexation du montant 0,1 1,2 2,5 3,1 3,9 4,4 5,3 7,5 personnel de base Modification et indexation des montants et des taux 0 0 1, ,8 14,3 18,7 des tranches d imposition Élimination des surtaxes 1,1 2 3,1 4,3 4,4 4,6 4,8 5,1 Réduction de l impôt sur les gains en capital 0 0 0,3 0,9 0,9 0,8 0,9 0,9 Prestation fiscale canadienne pour 0,4 0,7 1,7 2,4 2,7 3 3,8 4,1 enfant (PFCE) Augmentation du crédit d impôt pour étude et introduction d un crédit 0,1 0,1 0,1 0,4 0,4 0,4 0,4 0,4 d impôt pour les intérêts payés sur un prêt étudiant Création et augmentation du crédit d impôt pour aidants naturels et bonification 0,1 0,1 0,1 0,2 0,2 0,2 0,2 0,2 du crédit d impôt pour personnes handicapées Total 1,6 3,5 8,8 22,9 24,3 25,8 30,3 36,9 Note : La somme des coûts fiscaux des différentes mesures prises individuellement ne correspond pas au coût fiscal total de l ensemble des mesures parce que les mesures fiscales interagissent entre elles lorsqu estimées simultanément. Source : Calculs du Service d information et de recherche parlementaires à partir de la Base de données et modèle de simulation de politiques sociales (BD/MSPS) de Statistique Canada, version A. Mesures générales modifiant l impôt sur le revenu des particuliers Hausse du seuil de revenu en franchise d impôt : Le montant qu un particulier peut gagner en franchise d impôt a été augmenté à plusieurs reprises et de plusieurs façons. D abord, en 1998, le gouvernement a majoré de 500 $ le revenu que les contribuables à faible revenu pouvaient gagner avant de payer de l impôt. L année suivante, il a ajouté 175 $ à ce montant et l a offert à tous les contribuables. En 2000, l indexation de ce seuil a été introduite, et en 2003, le gouvernement a annoncé l augmentation de ce montant de façon à ce qu il atteigne au minimum $. Ainsi, le seuil de revenu imposable est passé de $ en 1998 à $ en 2005.

6 3 L indexation du régime d impôt sur le revenu des particuliers : La pleine indexation du régime d impôt sur le revenu des particuliers a été introduite en Augmentation des tranches d imposition et diminution des taux d imposition : En 2000, le taux de la deuxième tranche d imposition a été réduit de 26 à 25 p Puis, en 2001, une quatrième tranche d imposition a été créée pour les revenus supérieurs à $, et les seuils de chacune des tranches d imposition ont été augmentés et indexés à l inflation. Aussi, toujours en 2001, le taux d imposition de la première tranche a été réduit de 17 à 16 p. 100 (puis à 15 p. 100 en 2005), le deuxième est passé de 25 à 22 p. 100 et le troisième est passé de 29 à 26 p Le taux de la quatrième tranche nouvellement introduite a été fixé à 29 p Cela a eu pour principale conséquence de réduire les taux d imposition des contribuables dont le revenu se situait entre $ et $ en Élimination de la surtaxe générale de 3 p. 100 et de la surtaxe de 5 p. 100 : S appliquant à la somme totale d impôt fédéral à payer à la fin de l année, la surtaxe de 3 p. 100 a été partiellement éliminée en 1998 avant d être complètement abolie l année suivante. Pour sa part, la surtaxe de 5 p. 100 qui s appliquait à l impôt fédéral de base supérieur à $ a été réduite en 2000 et éliminée en Augmentation du plafond de cotisation au REER : Le plafond de cotisation aux REER, qui était de $ en 1996, est passé à $ en 2003, à $ en 2004 et à $ en 2005 (2). B. Mesures de soutien aux investisseurs Réduction du taux d inclusion des gains en capital : Le taux d inclusion des gains en capital le taux déterminant la portion des gains en capital à inclure dans le calcul du revenu imposable à été réduit à deux reprises en 2000 pour passer de trois quarts, à deux tiers puis à une demie. Permettre le roulement en franchise d impôt des gains en capital provenant de placements dans des petites entreprises admissibles : Instaurée en 2000 et bonifiée par la suite, cette mesure permet le roulement en franchise d impôt des gains en capital à la condition que ces gains proviennent de petites entreprises admissibles et y soient réinvestis (3). (2) Selon les prévisions publiées dans les budgets de 2003 et de 2005, ces augmentations auraient permis aux contribuables d épargner près de 180 millions de dollars en (3) Dépenses fiscales et évaluations 2005 (une publication du ministère des Finances Canada), évalue le coût de cette mesure à environ quatre millions de dollars par année.

7 4 Permettre le report d impôt sur les gains provenant d options d achats d actions : Depuis 2000, les employés de sociétés qui bénéficient d options d achats d actions peuvent reporter l imposition de ces options jusqu à la vente des actions plutôt qu à la levée des options. Ce report est permis jusqu à une valeur d acquisition maximum de $ par année. Introduction et prolongation du crédit d impôt d exploration minière pour les investissements en actions accréditives : Introduit de façon temporaire en 2000, ce crédit d impôt de 15 p. 100 a été prolongé jusqu en 2005 (4). C. Mesures de soutien aux familles Bonification de la prestation fiscale canadienne pour enfant (PFCE) : La PFCE a commencé à être versée en juillet 1998 et a été bonifiée à plusieurs reprises depuis. La prestation maximale annuelle pour le premier enfant est ainsi passée de $ en juillet 1998 à $ en Celle pour le deuxième enfant est passée de $ à $, alors que celle pour le troisième enfant est passée de $ à $. À celles-ci peuvent s ajouter, s il y a lieu, la prestation pour enfant handicapé (PEH), et jusqu à tout récemment, la prestation supplémentaire pour enfant de moins de 7 ans. Augmentation du plafond de la déduction pour frais de garde d enfants : Dans le budget de 1998, le gouvernement a fait passer le plafond de la déduction pour frais de garde d enfants de $ à $ pour les enfants de moins de 7 ans et de $ à $ pour les enfants de moins de 16 ans. Création du crédit d impôt pour frais d adoption : Ce crédit d impôt a été introduit en 2005 et permet de déduire jusqu à un maximum de $ de dépenses (5). D. Mesures de soutien aux étudiants Création et bonification de la Subvention canadienne d épargnes études (SCEE) : Introduite en 1998, cette subvention accorde aux contribuables cotisants à un régime enregistré d épargne-études une bonification de 20 p. 100 des premiers $ cotisés. Cette subvention a été majorée en 2004 de façon à offrir, pour les premiers 500 $ cotisés, un taux de bonification de 40 p. 100 aux familles ayant un revenu inférieur à $ et un taux de bonification de 30 p. 100 à celles ayant un revenu entre $ et $ (6). (4) Ce crédit d impôt a coûté 56 millions de dollars au Trésor en 2005 selon les chiffres publiés par le ministère des Finances Canada dans Dépenses fiscales et évaluations (5) Dépenses fiscales et évaluations 2005 (une publication du ministère des Finances Canada), évalue le coût de cette mesure à cinq millions de dollars par année. (6) Selon les prévisions budgétaires, le coût de cette subvention s élevait à 520 millions de dollars en

8 5 Introduction d un crédit d impôt pour les intérêts payés sur un prêt étudiant : Le budget fédéral de 1998 a annoncé la création d un crédit d impôt pour les intérêts payés sur un prêt étudiant accordé en vertu du programme fédéral ou des programmes provinciaux de prêts étudiants (7). Augmentation de l exonération d impôt accordée aux bourses d études ou de recherche : Le montant de l exonération est passé de 500 $ à $ en Bonification du crédit d impôt pour études : Les montants accordés par ce crédit ont été doublés en 2000 pour passer de 60 $ à 120 $ par mois pour des études à temps partiel et de 200 $ à 400 $ par mois pour des études à temps plein. Permettre le retrait de fonds d un REER dans le but de financer un retour aux études : Cette mesure introduite en 1998 permet de retirer d un REER un montant maximal de $ par année. Création du Bon d étude canadien : Annoncé en 2004, cette mesure offre aux familles à faible revenu un bon d étude initial de 500 $ pour la première année où la famille se qualifie et des bons subséquents de 100 $ pour chacune des autres années. Versés jusqu à ce que l enfant atteigne l âge de 15 ans, ces bons d études doivent être investis dans un REEE (8). E. Mesures de soutien aux personnes handicapées Bonification du programme de crédit d impôt pour personnes handicapées (CIPH) : Un supplément pour les familles prenant soin d enfants atteints de déficiences graves a été introduit dans le budget de 2000 et bonifié par la suite. De plus, le montant du CIPH a été majoré dans l Énoncé économique de Des modifications ont aussi régulièrement été apportées aux critères d admissibilités bonifiant davantage l aide accordée par ce crédit. Bonification du programme de crédit d impôt pour frais médicaux (CIFM) : En plus d augmenter périodiquement la liste des frais admissibles au CIFM, le gouvernement a bonifié l aide accordée par ce crédit en modifiant certains des critères de qualification. Les dispositions permettant aux aidants naturels de réclamer des frais médicaux pour le compte d un proche ont aussi été bonifiées. Depuis 2004, plusieurs frais qui étaient déductibles sous le CIFM sont maintenant déductibles sous la nouvelle déduction pour produits et services de soutien. (7) Ce crédit d impôt a coûté 64 millions de dollars au Trésor en 2005 selon les chiffres publiés par le ministère des Finances Canada dans Dépenses fiscales et évaluations (8) Selon le budget de 2004, cette nouvelle mesure devait coûter environ 85 millions de dollars annuellement.

9 Création et augmentation du crédit d impôt pour aidants naturels : Ce crédit a été introduit en 1998 et bonifié dans l Énoncé économique de Augmentation du plafond de la déduction pour frais de garde d enfant ayant un handicap : Cette augmentation qui a fait passer le plafond de cette déduction à $ a été annoncée dans le budget de Création d une prestation pour enfants handicapés (PEH) : Conçue comme un supplément à la PFCE, la PEH a été introduite en 2003 et bonifiée en 2005 (9). Remplacement de la déduction pour frais de préposé aux soins par la Déduction pour produits et services de soutien aux personnes handicapées : Après avoir élargi l application de la déduction pour frais de préposé aux soins en 2000, le gouvernement l a remplacée par la déduction pour frais de produits et services en Élargie l année suivante, cette nouvelle déduction permet de déduire un plus grand éventail de frais comme ceux liés aux études et au travail (10). IMPÔT SUR LE REVENU DES ENTREPRISES Les changements fiscaux introduits entre 1998 et 2005 auraient réduit le fardeau fiscal des entreprises d à peu près 4,6 milliards de dollars en , selon les prévisions contenues dans différents documents budgétaires. De cette somme, quatre milliards de dollars auraient été consacrés à la réduction de l impôt sur le revenu des entreprises, 0,4 milliard de dollars à la réduction de la taxe sur le capital et 0,1 milliard de dollars à l amélioration de l imposition du secteur des ressources naturelles. (9) Les projections publiées dans Dépenses fiscales et évaluations 2005 (une publication du ministère des Finances Canada) estimaient le coût de cette prestation à 50 millions de dollars en (10) Dépenses fiscales et évaluations 2005 estime le coût de cette déduction à 20 millions de dollars annuellement.

10 7 Tableau 2 Coûts fiscaux des mesures modifiant le régime d imposition sur le revenu des entreprises selon les prévisions budgétaires (milliards de dollars) Réduction de l impôt sur le revenu ,5 1,6 2,8 4,0 n/d des sociétés (11) Amélioration de la fiscalité du secteur des ressources ,1 n/d naturelles Réduction de la taxe sur le capital ,4 n/d Autres ,3-0,3-0,1 n/d Total ,8 1,3 2,8 4,6 n/d Source : Plans budgétaires et énoncés économiques fédéraux de plusieurs années. Réduction de l impôt sur le revenu des entreprises : Le taux général d impôt des sociétés a été réduit de sept points de pourcentage pour progressivement diminuer de 28 p. 100 avant 2000 à 21 p. 100 en De plus, le gouvernement a réduit l impôt des PME en faisant passer, progressivement, de $ à $ le seuil de revenu à partir duquel le taux préférentiel qui leur est accordé s applique. Le gouvernement a également élargi en 2003 certains des critères d admissibilités permettant de bénéficier du taux préférentiel. Amélioration de la fiscalité du secteur des ressources naturelles : Dans le budget de 2003, le gouvernement a annoncé son plan d allègement fiscal pour le secteur des ressources naturelles. Le premier des trois changements proposés a été la diminution du taux d imposition sur les bénéfices tirés d activités liées aux ressources, qui est passé progressivement de 28 p. 100 à 21 p Le deuxième a été le remplacement de la déduction existante de 25 p. 100 relative aux ressources par une nouvelle déduction au titre des redevances et impôts sur l exploitation minière versée à l État, y compris aux provinces. La troisième a été l introduction d un nouveau crédit d impôt à l investissement de 10 p. 100 relatif aux dépenses admissibles d exploration minière au Canada. Réduction de la taxe fédérale sur le capital : Dans le budget de 2003, le gouvernement a annoncé un plan de réduction de la taxe fédérale sur le capital. Il a commencé par soustraire de cette taxe les moyennes entreprises en haussant de 10 à 50 millions de dollars le seuil de capital au-dessus duquel cette taxe s applique. Il a par la suite mis en place un plan de diminution et d éradication de cette taxe qui a été accéléré dans l Énoncé de Ainsi, le taux de la taxe fédérale sur le capital a été réduit de 0,225 p. 100 avant 2004 à 0,125 p. 100 au 1 er janvier (11) Excluant la réduction du taux d imposition des entreprises du secteur des ressources naturelles, dont il sera question plus loin.

11 TAXES DE VENTES ET D ACCISES 8 Contrairement aux autres champs fiscaux, les taxes de ventes et d accises ont été augmentées. En plus d avoir augmenté les taxes sur le tabac, le gouvernement a introduit des droits pour la sécurité des passagers du transport aérien. Selon le budget de 2005, ces droits devaient rapporter 0,4 milliard de dollars en De plus, le gouvernement a adopté deux mesures qui, même si elles n ont pas allégé le fardeau fiscal des Canadiens, ont eu un impact sur les revenus du gouvernement fédéral. Il s agit du remboursement intégral de la TPS aux municipalités et le partage des revenus tirés de la taxe sur l essence. Hausse des taxes sur le tabac : Des augmentations ont été annoncées en 1998 et en Ainsi, la taxe imposée sur la cartouche de 200 cigarettes a été augmentée de 4,10 $ en Ontario, au Québec, en Nouvelle-Écosse et à l Île-du-Prince-Édouard et de 3,90 $ au Nouveau-Brunswick. Quant à la taxe sur le lot de 200 bâtonnets de tabac, elle a été augmentée de 4,02 $ en Ontario et au Québec; de 3,44 $ à l Île-du-Prince-Édouard; et de 3,30 $ ailleurs au Canada. Introduction et réduction de droits pour la sécurité des passagers du transport aérien : Le gouvernement fédéral a introduit en 2001 des droits pour la sécurité des passagers du transport aérien. Dans les budgets qui ont suivi, le gouvernement les a réduits de façon à ce que les recettes provenant de ces droits soient équivalentes aux dépenses de programme. Ainsi, de 2001 à 2005, les droits pour les voyages intérieurs ont diminué de 12 $ à 5 $ pour un aller-simple et de 24 $ à 10 $ pour un aller-retour. Les droits imposés sur les vols transfrontaliers ont diminué de 12 $ à 8,50 $ et ceux sur les vols internationaux sont passés de 24 $ à 17 $. Remboursement de la totalité de la TPS aux municipalités : Cette mesure annoncée dans le Budget de 2004 permet aux municipalités de se faire rembourser la totalité de la TPS payée au gouvernement fédéral, alors qu auparavant le remboursement n était que d un peu plus de la moitié. Partage des revenus tirés de la taxe sur l essence avec les villes : Cette mesure, confirmée dans le budget de 2005, prévoit que d ici le gouvernement fédéral transférera progressivement un total de cinq milliards de dollars des revenus de cette taxe aux villes et municipalités, puis deux milliards de dollars annuellement par la suite, ce qui équivaudra à 5 le litre d essence.

12 9 Tableau 3 Coûts fiscaux des mesures modifiant les régimes de taxes de ventes et d accises selon les prévisions budgétaires (milliards de dollars) Droits pour la sécurité dans le ,4-0,4-0,4-0,4 transport aérien Remboursement de la TPS aux ,1 0,6 0,6 municipalités Partage des revenus tirés de la taxe ,6 sur l essence Autres ,3-0,4-0,4-0,4 n/d Total ,3-0,8-0,7-0,2 n/d Source : Plans budgétaires et énoncés économiques fédéraux de plusieurs années. COTISATIONS SOCIALES En plus des baisses de l impôt sur le revenu des particuliers et des entreprises et des modifications apportées aux taxes de ventes et d accises, les cotisations sociales ont aussi été modifiées. Ainsi, les réductions des cotisations d assurance-emploi depuis 1998 représentaient une économie de 3,2 milliards de dollars pour les contribuables en 2005, alors que les augmentations des taux de cotisations au Régime de pension du Canada (RPC) et du Régime des rentes du Québec (RRQ) représentaient en 2005 un coût supplémentaire de 7,3 milliards de dollars pour les contribuables. Baisse des cotisations d assurance-emploi : Entre 1998 et 2005, le taux de cotisation d assurance-emploi pour les employés a été réduit à plusieurs reprises, passant de 2,70 $ à 1,95 $ par tranche de 100 $ de gains assurables. Augmentation graduelle des taux de cotisations au RPC et au RRQ : Le gouvernement a annoncé dans le budget de 1998 un plan d augmentation graduelle des taux de cotisations au RPC visant à assurer la rentabilité à long terme du régime public de pension. Le taux des cotisations salariale et patronale est ainsi passé de 6 p. 100 en 1997 à 9,9 p. 100 en Il a été maintenu à ce niveau depuis.

13 10 Tableau 4 Estimation des coûts fiscaux des mesures modifiant les régimes de contributions sociales (milliards de dollars) Baisse des cotisations d AE* 0,5 1 1,5 2 2,2 2,6 3 3,2 Augmentation des taux de cotisation -0,6-1,5-2,7-4 -5,5-6,6-6,9-7,3 au RPC/RRQ* Total -0,1-0,5-1,2-2 -3,3-4 -3,9-4,1 * Cotisations des employés et/ou travailleurs indépendants. Sources : Calculs du Service d information et de recherche parlementaires à partir de la Base de données et modèle de simulation de politiques sociales (BD/MSPS) de Statistique Canada, version CONCLUSION Ce court résumé brosse un portrait général de l héritage fiscal légué par les gouvernements libéraux depuis l atteinte de l équilibre budgétaire en Les surplus budgétaires dégagés depuis ont donné au gouvernement fédéral une marge de manœuvre financière importante lui permettant de réduire les impôts de façon appréciable. Comme nous l avons estimé dans ce document, l ensemble des réductions d impôts introduites depuis 1998 représentent, pour l année 2005 seulement, une baisse de l impôt sur le revenu des particuliers et une hausse des transferts fiscaux aux particuliers de l ordre de plus de 36,9 milliards de dollars. Les sociétés ont aussi profité de réductions d impôt importantes, qui ont été estimées à 4,6 milliards de dollars pour l exercice

Il ne nous reste maintenant qu à attendre pour voir si le gouvernement aura l occasion de mettre en application les mesures annoncées

Il ne nous reste maintenant qu à attendre pour voir si le gouvernement aura l occasion de mettre en application les mesures annoncées Maintenir le cap Bulletin fiscal Budget fédéral, 22 mars 2011 Le ministre des Finances du Canada, M. James M. Flaherty, a prononcé aujourd hui son sixième discours sur le budget, intitulé «Des impôts bas

Plus en détail

Taux et montants des crédits d impôt fédéraux et provinciaux non remboursables pour 2015 1

Taux et montants des crédits d impôt fédéraux et provinciaux non remboursables pour 2015 1 non remboursables pour 2015 1 indépendants affiliés à KPMG non remboursables pour 2015 1 Voir les notes aux pages suivantes. Remb. = crédit remboursable (voir note correspondante). 6 / Fédéral C.-B. Alb.

Plus en détail

FARDEAU FISCAL INTERNATIONAL : PERSONNES SEULES AVEC OU SANS ENFANTS

FARDEAU FISCAL INTERNATIONAL : PERSONNES SEULES AVEC OU SANS ENFANTS PRB 05-107F FARDEAU FISCAL INTERNATIONAL : PERSONNES SEULES AVEC OU SANS ENFANTS Alexandre Laurin Division de l économie Le 15 février 2006 PARLIAMENTARY INFORMATION AND RESEARCH SERVICE SERVICE D INFORMATION

Plus en détail

Crédits d impôt non remboursables et remboursables du Québec offerts aux particuliers pour 2012

Crédits d impôt non remboursables et remboursables du Québec offerts aux particuliers pour 2012 Crédits d impôt non remboursables et remboursables du Québec offerts aux particuliers pour 2012 du Québec pour 2012 Taux d imposition s appliquant aux crédits 1 20,00 % Facteur d indexation 2 2,66 % Montant

Plus en détail

Budget Fédéral 2015. Mesures fiscales proposées. dans le budget fédéral 2015. Services de gestion de patrimoine RBC

Budget Fédéral 2015. Mesures fiscales proposées. dans le budget fédéral 2015. Services de gestion de patrimoine RBC Services de gestion de patrimoine RBC Budget Fédéral 2015 Mesures fiscales proposées dans le budget fédéral 2015 Résumé des principales mesures fiscales pouvant avoir une incidence sur vous Le ministre

Plus en détail

Impôt des particuliers 2014 1

Impôt des particuliers 2014 1 Impôt des particuliers 0 Impôt des particuliers 0 TABLEAU P QUÉBEC (0) TABLE D IMPÔT Revenu Impôt Taux Taux marginal imposable Fédéral Québec Total effectif Fédéral Québec Total $ $ $ $ 0 000 - - - 0,0

Plus en détail

Aide-mémoire 2012 Ajustements de divers taux. Par : Bruno Lacasse, M.Sc., CGA, D. Fisc.

Aide-mémoire 2012 Ajustements de divers taux. Par : Bruno Lacasse, M.Sc., CGA, D. Fisc. Aide-mémoire 2012 Ajustements de divers taux Par : Bruno Lacasse, M.Sc., CGA, D. Fisc. L arrivée de 2012 nous apporte plusieurs ajustements de taux aux fins fiscales. Voici les principaux ajustements à

Plus en détail

DOCUMENT D INFORMATION. Septembre 2014 LA FISCALITÉ DES PARTICULIERS AU QUÉBEC

DOCUMENT D INFORMATION. Septembre 2014 LA FISCALITÉ DES PARTICULIERS AU QUÉBEC DOCUMENT D INFORMATION Septembre 2014 LA FISCALITÉ DES PARTICULIERS AU QUÉBEC document d information Septembre 2014 La fiscalité des particuliers au Québec NOTE La forme masculine utilisée dans le texte

Plus en détail

Conseils fiscaux de fin d année pour 2013

Conseils fiscaux de fin d année pour 2013 CONSEILS FISCAUX Conseils fiscaux de fin d année pour 2013 Jamie Golombek, CPA, CA, CFP, CLU, TEP Directeur gestionnaire, Planification fiscale et successorale pour les Services consultatifs de gestion

Plus en détail

Conseils fiscaux de fin d année pour 2014 Auteur : Jamie Golombek

Conseils fiscaux de fin d année pour 2014 Auteur : Jamie Golombek Octobre 2014 Conseils fiscaux de fin d année pour 2014 Auteur : Jamie Golombek Comme l année tire à sa fin, nous vous présentons une mise à jour de nos conseils fiscaux de fin d année dont vous souhaiterez

Plus en détail

RÉGIME ENREGISTRÉ D ÉPARGNE-INVALIDITÉ

RÉGIME ENREGISTRÉ D ÉPARGNE-INVALIDITÉ EXPERTISE ACCOMPAGNEMENT SOLIDITÉ RÉGIME ENREGISTRÉ D ÉPARGNE-INVALIDITÉ EXPERTISE ACCOMPAGNEMENT SOLIDITÉ QUELS SONT LES AVANTAGES DU REEI? En cotisant à un REEI ouvert pour vous-même ou pour un proche

Plus en détail

FÉDÉRAL MISE À JOUR DES PROJECTIONS ÉCONOMIQUES ET BUDGÉTAIRES

FÉDÉRAL MISE À JOUR DES PROJECTIONS ÉCONOMIQUES ET BUDGÉTAIRES FÉDÉRAL MISE À JOUR DES PROJECTIONS ÉCONOMIQUES ET BUDGÉTAIRES Le 12 novembre 2014 Mise à jour des projections économiques et budgétaires Fédéral LP TABLE DES MATIÈRES Introduction Mesures visant l impôt

Plus en détail

Comment tirer le maximum de votre CELI

Comment tirer le maximum de votre CELI Comment tirer le maximum de votre CELI STRATÉgie placements et fiscalité n o 17 Le Compte d épargne libre d impôt (CELI) est un excellent instrument d épargne, mais il faut savoir dans quelles circonstances

Plus en détail

T R AT É G I E S P L A C E M E N T S E T F I S C A L I T É

T R AT É G I E S P L A C E M E N T S E T F I S C A L I T É Service Fiscalité et SFR Retraite STRATÉGIES PLACEMENTS ET FISCALITÉ 17 PROFITER AU MAXIMUM DE VOTRE CELI LOUISE GUTHRIE B. Math, FLMI, ACS, CAM, CFP, EPC, FDS Vice-présidente adjointe Service Fiscalité

Plus en détail

Stratégies relatives au compte d épargne libre d impôt

Stratégies relatives au compte d épargne libre d impôt Stratégies relatives au compte d épargne libre d impôt Le gouvernement du Canada a annoncé la création du compte d épargne libre d impôt (CELI) à l occasion de son budget de 2008, puis a procédé à son

Plus en détail

Une augmentation du taux d imposition sur les dividendes non admissibles 2,3 milliards de dollars.

Une augmentation du taux d imposition sur les dividendes non admissibles 2,3 milliards de dollars. BUDGET FÉDÉRAL 2015 Par Jerry S. Rubin, B.E.S., B.Comm.(Hons), CMA, TEP, CFP Points saillants fiscaux du budget fédéral 2015 Le ministre des Finances, Joe Oliver, a déposé le budget fédéral 2015, le 21

Plus en détail

Les régimes d avantages sociaux au Canada

Les régimes d avantages sociaux au Canada Les régimes d avantages sociaux au Canada Les Canadiens vivent de plus en plus longtemps et doivent plus que jamais faire face à leur responsabilité d épargner pour la retraite. Leur espérance de vie étant

Plus en détail

GESTION DE NOS SOURCES DE REVENUS À LA RETRAITE RENTE DE RETRAITE RRQ ÉPARGNES PERSONNELLES

GESTION DE NOS SOURCES DE REVENUS À LA RETRAITE RENTE DE RETRAITE RRQ ÉPARGNES PERSONNELLES Association québécoise des directeurs et directrices d établissement d enseignement retraités GESTION DE NOS SOURCES DE REVENUS À LA RETRAITE RENTE DE RETRAITE RRQ SV ÉPARGNES PERSONNELLES RENTE DE RETRAITE

Plus en détail

Faits saillants. Table des matières. Faits saillants. Incidences du budget pour les particuliers. Incidences du budget pour les entreprises

Faits saillants. Table des matières. Faits saillants. Incidences du budget pour les particuliers. Incidences du budget pour les entreprises C est avec plaisir que CGA-Canada vous fait parvenir ses commentaires sur le budget fédéral 2011. Faits saillants Si vous êtes médecin, infirmier, aîné, pompier volontaire, étudiant ou parent, le budget

Plus en détail

Aidemémoire. fiscal. kpmg.ca/aidememoire

Aidemémoire. fiscal. kpmg.ca/aidememoire Aidemémoire fiscal 2013 2014 kpmg.ca/aidememoire Organisme Site Web KPMG s.r.l./s.e.n.c.r.l....www.kpmg.ca The Funding Portal...www.thefundingportal.com Agence du revenu du Canada...www.cra-arc.gc.ca Agence

Plus en détail

Le 15 juillet 2015. This document is also available in English

Le 15 juillet 2015. This document is also available in English s du Régime enregistré d épargne-invalidité, de la Subvention canadienne pour l épargne-invalidité et du Bon canadien pour l épargne-invalidité This document is also available in English Table des matières

Plus en détail

Bâtir l avenir pour les Canadiens Budget 1997. Investir dans l enseignement supérieur

Bâtir l avenir pour les Canadiens Budget 1997. Investir dans l enseignement supérieur Bâtir l avenir pour les Canadiens Budget 1997 Investir dans l enseignement supérieur Février 1997 «Les Canadiennes et les Canadiens savent qu une meilleur e instruction est synonyme de meilleurs emplois.»

Plus en détail

Rapport sur les PME Repenser les REER pour les propriétaires d entreprises : Pourquoi le versement d un salaire n est peut-être pas la meilleure idée

Rapport sur les PME Repenser les REER pour les propriétaires d entreprises : Pourquoi le versement d un salaire n est peut-être pas la meilleure idée le 19 octobre 2010 Jamie Golombek 1 CA, CPA, CFP, CLU, TEP Directeur général de la planification fiscale et successorale Gestion privée de patrimoine CIBC Jamie.Golombek@cibc.com Résumé On recommande habituellement

Plus en détail

Foire aux questions sur le compte d épargne libre d impôt (CELI)

Foire aux questions sur le compte d épargne libre d impôt (CELI) PLANIFICATION FISCALE Foire aux questions sur le compte d épargne libre d impôt (CELI) Le compte d épargne libre d impôt (CELI) est un instrument d épargne lancé en 2009 permettant aux résidents canadiens

Plus en détail

MESURES FISCALES VISANT LES PARTICULIERS PLAFOND DE COTISATION À UN CELI

MESURES FISCALES VISANT LES PARTICULIERS PLAFOND DE COTISATION À UN CELI March 22, 2013 Budget fédéral de 2015 Jamie Golombek, CPA, CA, CFP, CLU, TEP est directeur gestionnaire, Planification fiscale et successorale pour les Services consultatifs de gestion de patrimoine CIBC,

Plus en détail

SERVICE FISCALITÉ, RETRAITE ET PLANIFICATION SUCCESSORALE. Guide d utilisation du calculateur des sommes récupérables

SERVICE FISCALITÉ, RETRAITE ET PLANIFICATION SUCCESSORALE. Guide d utilisation du calculateur des sommes récupérables SERVICE FISCALITÉ, RETRAITE ET PLANIFICATION SUCCESSORALE Guide d utilisation du calculateur des sommes récupérables Table des matières Introduction... 3 Revenu pleinement imposable et revenu de placement

Plus en détail

Régime enregistré d épargne-études (REEE) Le REEE, un jeu d enfant

Régime enregistré d épargne-études (REEE) Le REEE, un jeu d enfant Régime enregistré d épargne-études (REEE) Le REEE, un jeu d enfant Pour un avenir de classe Conçu pour vous aider à financer des études postsecondaires à temps plein ou à temps partiel, le REEE vous donne

Plus en détail

Novembre 2008 PLANIFICATION FISCALE DE FIN D ANNÉE. Pertes en capital latentes

Novembre 2008 PLANIFICATION FISCALE DE FIN D ANNÉE. Pertes en capital latentes Novembre 2008 Ce bulletin présente certains éléments de planification qui devraient être envisagés d ici la fin de l année ainsi que d autres éléments qui peuvent être considérés pour l an prochain. PLANIFICATION

Plus en détail

MISE À JOUR ÉCONOMIQUE ET FINANCIÈRE DE L AUTOMNE 2014 QUÉBEC

MISE À JOUR ÉCONOMIQUE ET FINANCIÈRE DE L AUTOMNE 2014 QUÉBEC MISE À JOUR ÉCONOMIQUE ET FINANCIÈRE DE L AUTOMNE 2014 QUÉBEC Le 2 décembre 2014 TABLE DES MATIÈRES Introduction Mesures de relance économique Mesures visant l atteinte et le maintien de l équilibre budgétaire

Plus en détail

Budget du Québec de juin 2014 Faits saillants

Budget du Québec de juin 2014 Faits saillants des Services fiscaux Numéro 2014-26F Budget du Québec de juin 2014 Faits saillants Le 4 juin 2014 En bref Le ministre des Finances, M. Carlos Leitao, a présenté aujourd'hui, le 4 juin 2014, le budget 2014-2015

Plus en détail

Le régime enregistré d épargne-invalitidé Le régime enregistré d épargne-invalidité

Le régime enregistré d épargne-invalitidé Le régime enregistré d épargne-invalidité Le régime enregistré d épargne-invalitidé Le régime enregistré d épargne-invalidité ISSD-059-12-10 Vous pouvez obtenir cette publication en communiquant avec : Services des publications Ressources humaines

Plus en détail

Faire le bon choix SOLUTIONS D ÉPARGNE-RETRAITE COLLECTIVE. Laissez-vous simplement guider par nos spécialistes

Faire le bon choix SOLUTIONS D ÉPARGNE-RETRAITE COLLECTIVE. Laissez-vous simplement guider par nos spécialistes SOLUTIONS D ÉPARGNE-RETRAITE COLLECTIVE Laissez-vous simplement guider par nos spécialistes Faire le bon choix Aide-mémoire à l intention des employeurs Solutions d épargne-retraite collective Appuyés

Plus en détail

6.0 Dépenses de santé et situation budgétaire des gouvernements provinciaux et territoriaux

6.0 Dépenses de santé et situation budgétaire des gouvernements provinciaux et territoriaux 6.0 Dépenses de santé et situation budgétaire des gouvernements provinciaux et territoriaux En 2013, on prévoit que les dépenses de santé des gouvernements provinciaux et territoriaux atteindront 138,3

Plus en détail

Formules pour le calcul informatisé des retenues sur la paie

Formules pour le calcul informatisé des retenues sur la paie Formules pour le calcul informatisé des retenues sur la paie 100 e édition En vigueur le 1 er janvier 2015 T4127(F) Rév. 15 Ce guide s adresse-t-il à vous? Utilisez ce guide si vous êtes un développeur

Plus en détail

BULLETIN FISCAL 2013-131. Novembre 2013

BULLETIN FISCAL 2013-131. Novembre 2013 BULLETIN FISCAL 2013-131 Novembre 2013 Ce bulletin présente certains éléments de planification qui devraient être envisagés d ici la fin de l année ainsi que d autres éléments qui peuvent être considérés

Plus en détail

RÉSUMÉ POINT SUR LA SITUATION ÉCONOMIQUE ET FINANCIÈRE DU QUÉBEC. Par : Service de fiscalité

RÉSUMÉ POINT SUR LA SITUATION ÉCONOMIQUE ET FINANCIÈRE DU QUÉBEC. Par : Service de fiscalité RÉSUMÉ POINT SUR LA SITUATION ÉCONOMIQUE ET FINANCIÈRE DU QUÉBEC Par : Service de fiscalité PRÉSENTATION Veuillez prendre note qu'il ne s'agit pas d'un résumé exhaustif de toutes les mesures contenues

Plus en détail

LE POINT DE VUE DE NOS PROFESSIONNELS DU SERVICE DE LA PLANIFICATION FISCALE ET SUCCESSORALE

LE POINT DE VUE DE NOS PROFESSIONNELS DU SERVICE DE LA PLANIFICATION FISCALE ET SUCCESSORALE BUDGET FÉDÉRAL 2015 LE POINT DE VUE DE NOS PROFESSIONNELS DU SERVICE DE LA PLANIFICATION FISCALE ET SUCCESSORALE Un budget équilibré et un plan axé sur des impôts bas pour 2015 Le gouvernement conservateur

Plus en détail

COMPTE D ÉPARGNE LIBRE D IMPÔT. Efficacité, liberté et sécurité : le CELI, un choix gagnant RÉSERVÉ AUX CONSEILLERS

COMPTE D ÉPARGNE LIBRE D IMPÔT. Efficacité, liberté et sécurité : le CELI, un choix gagnant RÉSERVÉ AUX CONSEILLERS COMPTE D ÉPARGNE LIBRE D IMPÔT Efficacité, liberté et sécurité : le CELI, un choix gagnant RÉSERVÉ AUX CONSEILLERS Le compte d épargne libre d impôt Tout résident canadien âgé de 18 ans ou plus qui possède

Plus en détail

Bulletin fiscal. Novembre 2010 PLANIFICATION FISCALE DE FIN D ANNÉE. Régime enregistré d épargne-retraite (REER)

Bulletin fiscal. Novembre 2010 PLANIFICATION FISCALE DE FIN D ANNÉE. Régime enregistré d épargne-retraite (REER) Bulletin fiscal Novembre 2010 PLANIFICATION FISCALE DE FIN D ANNÉE Régime enregistré d épargne-retraite (REER) Les versements à un REER effectués au plus tard le 1 er mars 2011 sont déductibles en 2010.

Plus en détail

Document d information n o 4 sur les pensions

Document d information n o 4 sur les pensions Document d information n o 4 sur les pensions Épargnes privées de retraite Partie 4 de la série La série complète des documents d information sur les pensions se trouve dans Pensions Manual, 4 e édition,

Plus en détail

Rapport sur le budget du Québec

Rapport sur le budget du Québec le 21 avril 2005 Rapport sur le budget du Québec Faits saillants Introduction Taux d imposition d une société est augmenté Instauration d un taux d imposition pour la petite entreprise Les taux de la taxe

Plus en détail

RÉSUMÉ DES MESURES FISCALES DU BUDGET DU QUÉBEC DU 26 MARS 2015

RÉSUMÉ DES MESURES FISCALES DU BUDGET DU QUÉBEC DU 26 MARS 2015 LE RÉSEAU DES SERVICES DE COMPTABILITÉ ET DE FISCALITÉ DE L'UPA RÉSUMÉ DES MESURES FISCALES DU BUDGET DU QUÉBEC DU 26 MARS 2015 AVIS Prenez note que les mesures fiscales du budget du Québec ne sont pas

Plus en détail

L éducation Le meilleur investissement

L éducation Le meilleur investissement L éducation Le meilleur investissement Investir dans l avenir Ça commence par nos enfants Qu il s agisse d études universitaires, collégiales ou professionnelles, qu il s agisse de votre propre enfant,

Plus en détail

DEMANDE DE RÉDUCTION DE LA RETENUE D IMPÔT

DEMANDE DE RÉDUCTION DE LA RETENUE D IMPÔT TP-1016 2001-02 DEMANDE DE RÉDUCTION DE LA RETENUE D IMPÔT Ce formulaire s adresse à tout particulier qui demande au ministère du Revenu d autoriser son employeur (ou le payeur) à réduire sa retenue d

Plus en détail

Les seuils d assujettissement à la cotisation au régime d assurance médicaments du Québec (RAMQ) et à la contribution santé pour 2012 (page H-2).

Les seuils d assujettissement à la cotisation au régime d assurance médicaments du Québec (RAMQ) et à la contribution santé pour 2012 (page H-2). PALIERS D IMPOSITION DÉTAILLÉS POUR DIVERSES SOURCES DE REVENUS POUR 2013, PRESTATIONS MAXIMALES DU RRQ POUR 2013, PLAFONDS DES DÉPENSES D AUTOMOBILE POUR 2013, CHIFFRES OFFICIELS POUR L INDEXATION DES

Plus en détail

Formules du Cours sur les fonds d'investissement au Canada. Pour votre examen, vous devez mémoriser les formules suivantes :

Formules du Cours sur les fonds d'investissement au Canada. Pour votre examen, vous devez mémoriser les formules suivantes : Formules du Cours sur les fonds d'investissement au Canada Pour votre examen, vous devez mémoriser les formules suivantes : Remarque : La liste suivante est un outil d'apprentissage. Il ne s'agit PAS d'une

Plus en détail

CONSTITUTION D UNE ENTREPRISE

CONSTITUTION D UNE ENTREPRISE novembre 2014 TABLE DES MATIÈRES Avantages de la constitution en société Avantages d une SEPE Résumé CONSTITUTION D UNE ENTREPRISE Si vous exploitez une entreprise, sa simple constitution en société vous

Plus en détail

Régime d épargne collectif de 2001 1

Régime d épargne collectif de 2001 1 SOMMAIRE DU PLAN Régime d épargne collectif de 2001 Type de plan : Plan de bourses d études collectif Gestionnaire de fonds d investissement : Consultants C.S.T. inc. Le 25 mai 2015 Ce sommaire contient

Plus en détail

Bulletin de service Bureaux d agents, de courtiers en immeubles et d évaluateurs de biens immobiliersetdes autres activités liées à l immobilier

Bulletin de service Bureaux d agents, de courtiers en immeubles et d évaluateurs de biens immobiliersetdes autres activités liées à l immobilier N o 63-238-X au catalogue. Bulletin de service Bureaux d agents, de courtiers en immeubles et d évaluateurs de biens immobiliersetdes autres activités liées à l immobilier 2012. Faits saillants Le revenu

Plus en détail

Voici le résumé des mesures favorisant les entreprises manufacturières. Le détail suivra à la page suivante.

Voici le résumé des mesures favorisant les entreprises manufacturières. Le détail suivra à la page suivante. Budget fédéral 2015 Le 21 avril 2015, le gouvernement du Canada a déposé son budget 2015-2016. Parmi les nouvelles mesures annoncées, certaines sont favorables aux entreprises manufacturières, donc aux

Plus en détail

Régime enregistré d épargne-invalidité, Bon canadien pour l épargne-invalidité et Subvention canadienne pour l épargneinvalidité

Régime enregistré d épargne-invalidité, Bon canadien pour l épargne-invalidité et Subvention canadienne pour l épargneinvalidité Régime enregistré d épargne-invalidité, Bon canadien pour l épargne-invalidité et Subvention canadienne pour l épargneinvalidité Présentation à la rencontre des Jeux Olympiques spéciaux Ottawa Le 2 octobre

Plus en détail

Document de réflexion - RACHETER OU NE PAS RACHETER?

Document de réflexion - RACHETER OU NE PAS RACHETER? Document de réflexion - RACHETER OU NE PAS RACHETER? Version janvier 2015 Ce document est destiné aux personnes participantes du Régime et vise à les aider à déterminer si le rachat d une rente pour service

Plus en détail

GUIDE DU RÉGIME ENREGISTRÉ D ÉPARGNE-INVALIDITÉ

GUIDE DU RÉGIME ENREGISTRÉ D ÉPARGNE-INVALIDITÉ VIE IMPOSITION VOLATILITE REVENU EROSION GUIDE DU RÉGIME ENREGISTRÉ D ÉPARGNE-INVALIDITÉ ÉPARGNER POUR UN AVENIR SÉCURITAIRE Les personnes handicapées et leurs proches font face à des défis financiers

Plus en détail

Le système de retraite québécois : constats et grands enjeux

Le système de retraite québécois : constats et grands enjeux Le système de retraite québécois : constats et grands enjeux Colloque sur la retraite au Québec Cercle finance du Québec Roland Villeneuve Vice-président aux politiques et aux programmes Le 31 octobre

Plus en détail

Tableau Comparatif CELI ET REER

Tableau Comparatif CELI ET REER Tableau Comparatif CELI ET REER Y a-t-il un âge minimal pour ouvrir un compte ou un régime? Il faut avoir 18 ans. (La législation sur l âge de la majorité peut s appliquer à certains placements.) Il n

Plus en détail

Compte d épargne libre d impôt (CELI)

Compte d épargne libre d impôt (CELI) Compte d épargne libre d impôt (CELI) MD Marque déposée de L Empire, Compagnie d Assurance-Vie. Les polices sont établies par L Empire, Compagnie d Assurance-Vie. Compte d'épargne libre d'impôt «Les Canadiens

Plus en détail

Vous pouvez obtenir des exemplaires (imprimés) supplémentaires aux :

Vous pouvez obtenir des exemplaires (imprimés) supplémentaires aux : Vous pouvez obtenir des exemplaires (imprimés) supplémentaires aux : Services des publications Ressources humaines et Développement des compétences Canada 140, Promenade du Portage Phase IV, 12 e étage

Plus en détail

Le crédit d impôt pour personnes handicapées et la fibrose kystique

Le crédit d impôt pour personnes handicapées et la fibrose kystique Le crédit d impôt pour personnes handicapées et la fibrose kystique Ce qu il faut savoir concernant le crédit d impôt pour personnes handicapées (CIPH) Qu est ce que le crédit d impôt pour personnes handicapées?

Plus en détail

Introduction. Le Canada est un pays qui donne son plein rendement.

Introduction. Le Canada est un pays qui donne son plein rendement. le 23 mars 2004 «tout au long de notre histoire, les Canadiens ont été animés par une idée bien simple : que nous avons la responsabilité de faire en sorte que nos enfants et nos petits-enfants aient une

Plus en détail

Une nouvelle vision de l épargne-retraite collective ÉPARGNE-RETRAITE COLLECTIVE. Produits d épargne-retraite collective

Une nouvelle vision de l épargne-retraite collective ÉPARGNE-RETRAITE COLLECTIVE. Produits d épargne-retraite collective Une nouvelle vision de l épargne-retraite collective ÉPARGNE-RETRAITE COLLECTIVE Produits d épargne-retraite collective Comment choisir votre régime d épargne-retraite collective? Si vous êtes à l étape

Plus en détail

Imposition des sociétés

Imposition des sociétés Imposition des sociétés Introduction L imposition des sociétés est un sujet qui revêt une grande importance pour toute personne qui s occupe de planification financière ou successorale. La mise en place

Plus en détail

Le ministre Oliver dépose un budget équilibré et un plan axé sur des impôts bas pour favoriser l emploi, la croissance et la sécurité

Le ministre Oliver dépose un budget équilibré et un plan axé sur des impôts bas pour favoriser l emploi, la croissance et la sécurité Ministère des Finances Communiqué Le ministre Oliver dépose un budget équilibré et un plan axé sur des impôts bas pour favoriser l emploi, la croissance et la sécurité Le Plan d action économique de 2015

Plus en détail

Selon les prévisions actuelles,

Selon les prévisions actuelles, Qui épargne pour la retraite? Karen Maser Selon les prévisions actuelles, près de 23 % de la population aura 65 ans ou plus en 2031, ce qui représente une nette progression par rapport au pourcentage de

Plus en détail

Régime enregistré d épargne-études (REEE) Le REEE, un jeu d enfant

Régime enregistré d épargne-études (REEE) Le REEE, un jeu d enfant Régime enregistré d épargne-études (REEE) Le REEE, un jeu d enfant 03 Pour un avenir de classe Permettre à un jeune d obtenir une éducation de qualité, qu il s agisse d études universitaires, collégiales

Plus en détail

SOMMAIRE DU RÉGIME RÉGIME FIDUCIAIRE D ÉPARGNE-ÉTUDES GLOBAL (le «Régime»)

SOMMAIRE DU RÉGIME RÉGIME FIDUCIAIRE D ÉPARGNE-ÉTUDES GLOBAL (le «Régime») SOMMAIRE DU RÉGIME RÉGIME FIDUCIAIRE D ÉPARGNE-ÉTUDES GLOBAL (le «Régime») Type de régime : Régime de bourses d études individuel Gestionnaire d investissement du fonds : Les actifs de croissance Global

Plus en détail

Votre partenaire de confiance.

Votre partenaire de confiance. ÉPARGNE-ÉTUDES MES ÉTUDES Qui peut les aider à découvrir le monde? Votre partenaire de confiance. www.inalco.com Tous les avantages du REEE Mes études : L accumulation d une somme d argent pour aider à

Plus en détail

Bulletin fiscal. Un budget de rigueur pour résorber l impasse budgétaire. Budget provincial, 4 juin 2014

Bulletin fiscal. Un budget de rigueur pour résorber l impasse budgétaire. Budget provincial, 4 juin 2014 Un budget de rigueur pour résorber l impasse budgétaire Bulletin fiscal Budget provincial, 4 juin 2014 Dans un contexte où l atteinte de l équilibre budgétaire prime, force est de reconnaître les moyens

Plus en détail

Impact de la FCEI sur les cotisations. Taux réel. Taux proposé 526 $ 736 $ Taux réel 50 000 $* 1 025 $ 1 278 $ 1 886 $ Taux proposé 1 112 $ 1 788 $

Impact de la FCEI sur les cotisations. Taux réel. Taux proposé 526 $ 736 $ Taux réel 50 000 $* 1 025 $ 1 278 $ 1 886 $ Taux proposé 1 112 $ 1 788 $ Rapport national DIN9000F-1312 Assurance-emploi Au contraire des autres groupements d entreprises qui réclament des prestations d assurance-emploi (AE) accrues sur une durée plus longue, la FCEI fait autorité

Plus en détail

Fractionnement du revenu

Fractionnement du revenu Fractionnement du revenu juin 2012 TABLE DES MATIÈRES Règles d attribution Fractionnement du revenu familial Fractionnement du revenu d entreprise Fractionnement du revenu par l entremise de sociétés Fractionnement

Plus en détail

Document de réflexion - RACHETER OU NE PAS RACHETER?

Document de réflexion - RACHETER OU NE PAS RACHETER? Document de réflexion - RACHETER OU NE PAS RACHETER? Version fin mai 2012 Ce document est destiné aux personnes participantes du Régime et vise à les aider à déterminer si le rachat d une rente pour service

Plus en détail

Caractéristiques et Règlement du Régime

Caractéristiques et Règlement du Régime Caractéristiques et Règlement du Régime En tout temps, les dispositions du Régime ainsi que celles de la Loi ont préséance sur toute information contenue dans le présent document. Il vous est possible

Plus en détail

Directives du programme Ontario au travail

Directives du programme Ontario au travail Directives du programme Ontario au travail 4.7 Régimes de retraite, REER et REEE Compétence Législative Paragraphe 7 (3) de la Loi. Paragraphe 14 (1), article 15.1, paragraphe 17 (2), articles 32, 38,39,

Plus en détail

LE GRAND ÉCART L INÉGALITÉ DE LA REDISTRIBUTION DES BÉNÉFICES PROVENANT DU FRACTIONNEMENT DU REVENU

LE GRAND ÉCART L INÉGALITÉ DE LA REDISTRIBUTION DES BÉNÉFICES PROVENANT DU FRACTIONNEMENT DU REVENU LE GRAND ÉCART L INÉGALITÉ DE LA REDISTRIBUTION DES BÉNÉFICES PROVENANT DU FRACTIONNEMENT DU REVENU RÉSUMÉ Une étude de Tristat Resources commandée par l Institut Broadbent démontre que la majorité des

Plus en détail

10 e budget Flaherty COMPTE RENDU D ÉLÉMENTS DIGNES DE MENTION POUR L INDUSTRIE TOURISTIQUE. Dépôt du budget fédéral 2014-2015

10 e budget Flaherty COMPTE RENDU D ÉLÉMENTS DIGNES DE MENTION POUR L INDUSTRIE TOURISTIQUE. Dépôt du budget fédéral 2014-2015 Volume 1. Numéro 10 12 février 2014 10 e budget Flaherty Dépôt du budget fédéral 2014-2015 COMPTE RENDU D ÉLÉMENTS DIGNES DE MENTION POUR L INDUSTRIE TOURISTIQUE Mardi, le ministre des Finances Jim Flaherty

Plus en détail

Particulier. activités Investisseur Ajout d un quatrième palier à. Entreprise

Particulier. activités Investisseur Ajout d un quatrième palier à. Entreprise Faits saillants Particulier Fractionnement de revenu de retraite entre conjoints Indexation contribution Faits parentale saillants au service ayant de un garde impact Crédit direct d impôt sur LogiRénov

Plus en détail

LA DETTE PUBLIQUE DU QUÉBEC ET LE FARDEAU FISCAL DES PARTICULIERS

LA DETTE PUBLIQUE DU QUÉBEC ET LE FARDEAU FISCAL DES PARTICULIERS LA DETTE PUBLIQUE DU QUÉBEC ET LE FARDEAU FISCAL DES PARTICULIERS FÉVRIER 2002 DOSSIER 02-02 La dette publique du Québec et le fardeau fiscal des particuliers Le premier ministre du Québec se plaisait

Plus en détail

Votre boîte aux lettres du 9 janvier 2014

Votre boîte aux lettres du 9 janvier 2014 Votre boîte aux lettres du 9 janvier 2014 Prestations maximales du RRQ pour 2014, plafonds des dépenses d automobile pour 2014, chiffres officiels pour l indexation des paliers d imposition 2014, etc.

Plus en détail

abri fiscal placement ou autre mécanisme financier qui vous permet de protéger une partie de vos gains de l impôt pendant une certaine période

abri fiscal placement ou autre mécanisme financier qui vous permet de protéger une partie de vos gains de l impôt pendant une certaine période Voici les définitions de quelques mots clés utilisés dans le cadre du programme Connaissances financières de base. Ces mots peuvent avoir des sens différents ou refléter des notions distinctes dans d autres

Plus en détail

double fiscalité attention à la trappe

double fiscalité attention à la trappe 17 Par Kathy Noël double fiscalité attention à la trappe Le Québec est la seule province du Canada où les contribuables doivent produire deux déclarations d impôt. De nombreuses différences découlent de

Plus en détail

présent article, les particuliers devraient consulter un conseiller fiscal ou juridique qualifié ou tout autre professionnel compétent.

présent article, les particuliers devraient consulter un conseiller fiscal ou juridique qualifié ou tout autre professionnel compétent. Services de gestion de patrimoine RBC Budget Fédéral 2014 BUDGET FÉDÉRAL DE 2014 11 FÉVRIER 2014 Résumé des principales mesures fiscales pouvant avoir une incidence sur vous Le 11 février 2014, le ministre

Plus en détail

PLEINS FEUX SUR DES CONSEILS JUDICIEUX. Evelyn Jacks, Présidente, Knowledge Bureau

PLEINS FEUX SUR DES CONSEILS JUDICIEUX. Evelyn Jacks, Présidente, Knowledge Bureau PLEINS FEUX SUR DES CONSEILS JUDICIEUX Evelyn Jacks, Présidente, Knowledge Bureau ORDRE DU JOUR Statistiques Difficultés Évaluation Rôles des intervenants Finances Mesures fiscales Exécution : planification

Plus en détail

Guide pour demander le crédit d impôt à l innovation de l Ontario (CIIO)

Guide pour demander le crédit d impôt à l innovation de l Ontario (CIIO) Ministère du Revenu Imposition des sociétés 33, rue King Ouest CP 620 Oshawa ON L1H 8E9 Guide pour demander le crédit d impôt à l innovation de l Ontario (CIIO) Ce formulaire s applique aux années d imposition

Plus en détail

Colloque - Question Retraite 2 octobre 2014. Simon Beauchemin, CPA, CA Consultant en fiscalité

Colloque - Question Retraite 2 octobre 2014. Simon Beauchemin, CPA, CA Consultant en fiscalité Colloque - Question Retraite 2 octobre 2014 Simon Beauchemin, CPA, CA Consultant en fiscalité 1 Bilan Budget Sources de revenus à la retraite Revenus de sources publiques Revenus de sources privées Revenus

Plus en détail

Collège Jean-de-Brébeuf. Les frais de scolarité et vos impôts

Collège Jean-de-Brébeuf. Les frais de scolarité et vos impôts Collège Jean-de-Brébeuf Les frais de scolarité et vos impôts Année fiscale 2014 Direction des ressources financières 24 octobre 2014 Objectifs Présenter les déductions et les crédits d impôts applicables

Plus en détail

La dure réalité! SE PRÉPARER FINANCIÈREMENT À LA RETRAITE Un article qui valait 1,00 $ en 1972, coûte maintenant 3,78 $ En tenant compte d un taux d inflation moyen, le prix présentement payé pour un article

Plus en détail

Comité permanent des finances de la Chambre des communes Consultations prébudgétaires 2015 23 juillet 2015

Comité permanent des finances de la Chambre des communes Consultations prébudgétaires 2015 23 juillet 2015 Sommaire de gestion Comité permanent des finances de la Chambre des communes Consultations prébudgétaires 2015 23 juillet 2015 L'Association canadienne du commerce des valeurs mobilières (ACCVM) est reconnaissante

Plus en détail

Les régimes enregistrés d épargne-études

Les régimes enregistrés d épargne-études Les régimes enregistrés d épargne-études Qu est-ce qu un régime enregistré d épargne-études? Un régime enregistré d épargne-études (REEE) est un contrat entre un particulier (le souscripteur) et une personne

Plus en détail

DEVRIEZ-VOUS DEMANDER LA VALEUR DE RACHAT DE VOS DROITS À PENSION QUAND VOUS QUITTEZ VOTRE EMPLOYEUR?

DEVRIEZ-VOUS DEMANDER LA VALEUR DE RACHAT DE VOS DROITS À PENSION QUAND VOUS QUITTEZ VOTRE EMPLOYEUR? DEVRIEZ-VOUS DEMANDER LA VALEUR DE RACHAT DE VOS DROITS À PENSION QUAND VOUS QUITTEZ VOTRE EMPLOYEUR? Planification fiscale et successorale Mackenzie Auparavant, lorsqu une personne quittait un emploi

Plus en détail

Changements touchant le Régime de pensions du Canada

Changements touchant le Régime de pensions du Canada RÉGIME DE PENSIONS DU CANADA Changements touchant le Régime de pensions du Canada Le gouvernement du Canada apporte des changements au Régime de pensions du Canada (RPC) pour mieux tenir compte des choix

Plus en détail

OBLIGATIONS À COUPONS DÉTACHÉS ET ENSEMBLES OBLIGATIONS À COUPONS DÉTACHÉS DOCUMENT D INFORMATION

OBLIGATIONS À COUPONS DÉTACHÉS ET ENSEMBLES OBLIGATIONS À COUPONS DÉTACHÉS DOCUMENT D INFORMATION OBLIGATIONS À COUPONS DÉTACHÉS ET ENSEMBLES OBLIGATIONS À COUPONS DÉTACHÉS DOCUMENT D INFORMATION Nous sommes tenus par la réglementation en valeurs mobilières provinciale de vous remettre ce document

Plus en détail

RÉSUMÉ DU BUDGET FÉDÉRAL DE 2015

RÉSUMÉ DU BUDGET FÉDÉRAL DE 2015 RÉSUMÉ DU BUDGET FÉDÉRAL DE 2015 Le 21 avril 2015 TABLE DES MATIÈRES Table des matières Introduction Mesures visant l impôt sur le revenu des particuliers Mesures visant l impôt sur le revenu des sociétés

Plus en détail

Taxes indirectes. Concepts de base. Premières Nations du Québec

Taxes indirectes. Concepts de base. Premières Nations du Québec Taxes indirectes Concepts de base Premières Nations du Québec Conférence sur la fiscalité autochtone 4 septembre 2013 Mise en garde Ce document a été conçu uniquement à des fins de formation et ne doit,

Plus en détail

Girafe & Cie, compagnie d assurance-vie

Girafe & Cie, compagnie d assurance-vie Girafe & Cie, compagnie d assurance-vie Régime d épargne-études Détails de votre plan Numéro de contrat Nom(s) du ou des souscripteurs Dates de naissance du ou des souscripteurs Date d entrée en vigueur

Plus en détail

Aide financière Aux études Au canada : un système compliqué et inefficace. Glenn Burley et Adam Awad Fédération canadienne des étudiantes et étudiants

Aide financière Aux études Au canada : un système compliqué et inefficace. Glenn Burley et Adam Awad Fédération canadienne des étudiantes et étudiants Aide financière aux études au Canada : un système compliqué et inefficace. Glenn Burley et Adam Awad Fédération canadienne des étudiantes et étudiants Fédération canadienne des étudiantes et étudiants

Plus en détail

Fasken Martineau DuMoulin S.E.N.C.R.L., s.r.l.

Fasken Martineau DuMoulin S.E.N.C.R.L., s.r.l. Bulletin Fiscalité Mars 2009 Fasken Martineau DuMoulin S.E.N.C.R.L., s.r.l. Ontario : Élimination de la taxe de vente provinciale à compter du 1 er juillet 2010 et harmonisation avec la TPS fédérale Ottawa

Plus en détail

Communiqué fiscal SECTION 1 IMPÔTS SUR LE REVENU

Communiqué fiscal SECTION 1 IMPÔTS SUR LE REVENU Communiqué fiscal SECTION 1 IMPÔTS SUR LE REVENU Deux des mesures fiscales annoncées le 2 décembre 2014 1. Bonification de 800 000 $ à 1 million de dollars de l exonération des gains en capital sur les

Plus en détail

Séminaire d information pour les particuliers. Renseignements relatifs aux personnes handicapées

Séminaire d information pour les particuliers. Renseignements relatifs aux personnes handicapées Séminaire d information pour les particuliers Renseignements relatifs aux personnes handicapées Objectifs Cette présentation vise à: Présenter les déductions et les crédits applicables aux personnes handicapées

Plus en détail

Les REEE. et les solutions d éducation. Pour commencer. Pour progresser. Pour réussir. Guide sur les régimes enregistrés d épargne-études

Les REEE. et les solutions d éducation. Pour commencer. Pour progresser. Pour réussir. Guide sur les régimes enregistrés d épargne-études Les REEE et les solutions d éducation Guide sur les régimes enregistrés d épargne-études Pour commencer Notions de base sur les REEE Pour progresser Avantages des REEE Pour réussir Solutions REEE Pour

Plus en détail

de l assurance-santé au Canada

de l assurance-santé au Canada Juin 2012 La vie est plus radieuse sous le soleil Sun Life du Canada, compagnie d¹assurance-vie, 2012. Guide sur la fiscalité de l assurance-santé au Canada Crédit d impôt pour frais médicaux Crédit d

Plus en détail

Préparer sa retraite. Que trouve-t-on dans ce feuillet d information?

Préparer sa retraite. Que trouve-t-on dans ce feuillet d information? Que trouve-t-on dans ce feuillet d information? Ce feuillet d information décrit le fondement de la planification en vue de la retraite. Pour en savoir davantage, communiquez avec le Service des ressources

Plus en détail