Étude comparative sur les salaires et les échelles salariales des professeurs d université. Version finale. Présentée au

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Étude comparative sur les salaires et les échelles salariales des professeurs d université. Version finale. Présentée au"

Transcription

1 Étude comparative sur les salaires et les échelles salariales des professeurs d université Version finale Présentée au Syndicat général des professeurs et professeures de l Université de Montréal (SGPUM) Juillet 2014

2

3 Table des matières Chapitre 1 Méthodologie 1.1 Source des données Marché de référence Population visée Période de référence Traitement des données Qualité et limite des données Chapitre 2 - Comparaison des échelles salariales des professeurs 2.1 Croissance des échelles salariales (en %) Comparaison des échelles salariales Évolution type dans les échelles salariales pour les professeurs de carrière Chapitre 3 - Comparaison salariale des professeurs 3.1 Projection des données de du Système d information sur le personnel d enseignement dans les universités et les collèges - Personnel enseignant à plein temps Comparaison des salaires Évolution type du salaire moye pour les professeurs de carrière Chapitre 4 - conclusion Étude comparative sur les salaires et les échelles salariales des professeurs d université 3

4

5 Liste des tableaux et annexes Tableau 1.1 Liste des universités à l étude (marché de référence)... 9 Tableau 2.1 Tableau 2.2 Tableau 2.3 Taux de croissance des échelles salariales des professeurs, Université de Montréal et marché de comparaison en 2013 et Comparaison des échelles salariales des professeurs, Université de Montréal et marché de comparaison, ensemble des professeurs, en Comparaison des échelles salariales des professeurs, Université de Montréal et marché de comparaison, par rang académique, en Tableau 2.4 Règles d intégration et de promotion des professeurs de carrière Tableau 2.5 Tableau 3.1 Tableau 3.2 Tableau 3.3 Tableau 3.4 Somme des salaires en carrière à partir des échelles salariales (progression par expérience) sur une période de 30 ans et écarts, basés sur les échelles en vigueur en Taux d ajustement pour la projection des salaires de , Système d information sur le personnel d enseignement dans les universités et les collèges - Personnel enseignant à plein temps Comparaison des salaires (moyen, quartile, centile) des professeurs, Université de Montréal et marché de comparaison, ensemble des professeurs, en Comparaison des salaires (moyen, quartile, centile) des professeurs, Université de Montréal et marché de comparaison, par rang académique, en Somme des salaires en carrière à partir des salaires moyens et écarts (sur une période de 30 ans) en Annexe A Sources électroniques des conventions collectives Annexe B1 Annexe B-2 Annexe B-3 Annexe B-4 Annexe B-5 Progression du professeur type (doctorat plus 2 années d expérience) dans les échelles salariales de l Université de Montréal Progression du professeur type (doctorat plus 2 années d expérience) dans les échelles salariales de l Université Dalhousie Progression du professeur type (doctorat plus 2 années d expériences) dans les échelles salariales de l Université Laval Progression du professeur type (doctorat plus 2 années d expérience) dans les échelles salariales de l Université Manitoba Progression du professeur type (doctorat plus 2 années d expérience) dans les échelles salariales de l Université de la Saskatchewan Étude comparative sur les salaires et les échelles salariales des professeurs d université 5

6 Annexe C Annexe D Distribution des professeurs selon le rang académique excluant le personnel enseignant de la faculté de médecine et le personnel avec des fonctions de direction supérieure, (en %) Indice des prix à la consommation, par province, 2011 à 2013 (taux de variation en %) Annexe E Taux de croissance des échelles salariales des professeurs, Université de Montréal et marché de comparaison de 2011 à Annexe F-1 Comparaison des salaires (moyen, quartile, centile) des professeurs, Université de Montréal et marché de comparaison, ensemble des professeurs en Annexe F-2 Comparaison des salaires (moyen, quartile, centile) des professeurs, Université de Montréal et marché de comparaison, par rang académique, en Annexe G Règles d intégration et de promotion des professeurs de carrière Étude comparative sur les salaires et les échelles salariales des professeurs d université 6

7 Mandat Le Syndicat général des professeurs et professeures de l Université de Montréal (SGPUM) a mandaté l Institut de la statistique du Québec (Institut) pour produire des tableaux comparatifs concernant la rémunération offerte aux professeurs dans les universités canadiennes ayant une faculté de médecine et faisant partie du regroupement des universités de recherche du Canada (U15). Tel qu entendu avec le SPGUM dans l offre de service du 17 avril, l objectif principal est d établir la situation comparative des professeurs et professeures de l Université de Montréal (UdeM) avec celle des professeurs d autres universités canadiennes ainsi qu illustrer la moyenne des taux d échelle et de salaire sur une carrière de 30 ans. Contenu du document Ce rapport est divisé en quatre chapitres. Le premier présente les principaux éléments méthodologiques de l étude. Les résultats sont offerts dans les deux chapitres suivants. C est ainsi que le chapitre 2 présente la comparaison des échelles salariales en vigueur en 2013 pour l ensemble des professeurs et par rang académique ainsi qu une simulation de l évolution d un professeur type à l intérieur des échelles salariales des universités analysées. Le chapitre 3 analyse les salaires (ou traitements) versés à l ensemble des professeurs et par catégorie. Une simulation des sommes gagnées par un professeur durant sa carrière y est également présentée. Ensuite, la situation salariale de McGill est exposée en raison d une situation particulière concernant les taux d augmentation consentis. Enfin, le document se termine par un rappel des principaux constats. Les comparaisons réalisées dans ce rapport sont descriptives (règles de promotion) et quantitatives (comparaison des échelles et salaires). Diffusion du document L Institut remet une copie du présent document au SGPUM. De plus, selon la politique en matière de relations patronales et syndicales de l Institut, une copie du rapport (version finale) est également remise à la partie patronale. Étude comparative sur les salaires et les échelles salariales des professeurs d université 7

8

9 Chapitre 1 Méthodologie Les orientations et les moyens préconisés par l Institut pour atteindre les objectifs de l étude sont décrits dans le présent chapitre. 1.1 Source des données L Institut a utilisé deux sources de données. Les données utilisées pour la comparaison des échelles salariales proviennent des conventions collectives (celles en vigueur et passées) des professeurs syndiqués des universités considérées et des protocoles d ententes (celles en vigueur et passées) pour ceux non syndiqués. L Institut a eu accès à ces documents à partir des sites web des universités. Vous trouverez, à l annexe A, la liste des documents consultés selon l université. De plus, pour s assurer de la compréhension des renseignements concernant notamment les augmentations salariales et les procédures liées aux règles de promotion des professeurs, l Institut a procédé à une courte collecte téléphonique auprès des services des ressources humaines des différentes institutions pour obtenir des informations complémentaires. Il est à noter que 11 des 14 universités visées par l étude ont retourné les appels de l Institut. Afin d avoir un aperçu de la situation salariale des professeurs, l Institut tire l information du système d information sur le personnel d enseignement dans les universités et les collèges - Personnel enseignant à plein temps (SIPEUC-PT) de Statistique Canada. Cette base de données a été constituée à partir d une enquête obligatoire portant sur le salaire (ou le traitement) versé au personnel enseignant à temps plein dans les universités canadiennes que Statistique Canada a réalisée jusqu en L Institut a fait une demande de compilations spéciales pour répondre aux besoins de l étude. Par ailleurs, la base de données transmise par Statistique Canada reste à l usage exclusif de l Institut. 1.2 Marché de référence La rémunération des professeurs de l UdeM, qui est le secteur de base, est comparée à celle des professeurs de 14 universités canadiennes faisant partie du U15 et réparties dans quatre provinces. Les quatorze universités de comparaison choisies par le SGPUM sont présentées au tableau 1.1 Tableau 1.1 Liste des universités à l étude (marché de référence) Nouvelle-Écosse Dalhousie University Québec Université Laval McGill Ontario Université d Ottawa Queen s University University of Toronto University of Waterloo Western University McMaster University Ouest University of Alberta University of British Columbia University of Calgary University of Manitoba University of Saskatchewan Source : Offre de service relative à une étude sur les salaires et les échelles salariales présentée au Syndicat général des professeurs et professeures de l Université de Montréal(SGPUM) version du 17 avril. Étude comparative sur les salaires et les échelles salariales des professeurs d université 9

10 Chapitre 1 - Méthodologie 1.3 Population visée La comparaison concerne les professeurs de carrière au rang d adjoint, d agrégé et de titulaire travaillant à temps plein. Les professeurs occupant des fonctions de direction supérieure, les professeurs cliniciens et le personnel des facultés de médecine et d art dentaire sont exclus de l analyse. Il faut, par contre, souligner que les résultats concernant les échelles salariales peuvent prendre en compte le personnel enseignant des facultés de médecine et d art dentaire si ceux-ci évoluent dans les mêmes échelles que les autres professeurs. Cependant, les données sur les échelles ne tiennent pas compte de professeurs cliniciens. 1.4 Période de référence Les données sur les échelles salariales sont celles en vigueur au cours de l année Cette période a été retenue puisque la convention collective des professeurs de l Université de Montréal est échue depuis mai En ce qui concerne les résultats sur les salaires provenant du SIPEUC-PT, elle concerne les années L Institut a mis à jour les salaires en utilisant les taux de croissance attribués en 2011, 2012 et 2013 selon les échelles salariales et «salary floor» (salaire plancher) ainsi que les taux moyen de progression salariale lié à l expérience et/ou la performance basés sur les salaires versés selon SIPEUC-PT entre 2008 et 2011 (voir la section 1.7 pour plus de précision). 1.5 Traitement des données Tant pour les échelles salariales que pour les salaires, les résultats sont diffusés pour l ensemble des professeurs et pour les trois rangs académiques. Échelle salariale Les échelles salariales de l Université de Montréal sont comparées avec celles s appliquant aux professeurs des universités à l étude. Les éléments suivants ont été comparés : L évolution des échelles au cours des dernières années (augmentations accordées dans les conventions collectives ou protocoles d ententes); Les caractéristiques des échelles (minimum ou «salary floor», maximum, étendue, progression, nombre d échelons, variation moyenne par échelon, facteur moyen de croissance par échelon); L évolution type d un professeur dans les échelles salariales. Salaire Les statistiques sur le salaire sont basées sur le «taux de traitement annualisé» qui comprend indemnités et primes. Le salaire est illustré à la fois sous la forme de moyenne, de quartiles et de centiles. Un quartile correspond à chacune des trois valeurs qui divisent l ensemble de l effectif en quatre parts égales. Au premier quartile, 25 % de l effectif gagne moins que le salaire présenté et 75 % gagne plus. Le salaire médian est la valeur centrale qui partage l ensemble de l effectif en deux parts égales (50 % au-dessous). Au troisième quartile, 75 % de l effectif gagne moins que le salaire présenté et 25 % gagne plus. Aussi, les traitements du personnel enseignant sont répartis du plus bas au plus haut pour ensuite être divisés en cent groupes égaux. Les valeurs fournies correspondent à la limite inférieure du groupe (10 e centile) et à la limite supérieure (90 e centile) des traitements. 10 Étude comparative sur les salaires et les échelles salariales des professeurs d université

11 Chapitre 1 - Méthodologie Écart de comparaison L Institut présente la différence de rémunération entre, d une part, l Université de Montréal et, d autre part, quatorze universités canadiennes faisant partie du U15 au moyen d un écart en pourcentage. L Institut exprime la formule de calcul de cet écart de la façon suivante : Écart (%) = UdeM Université comparée X 100 UdeM 1.7 Qualité et limite des données Une étude, quoique renfermant des données de qualité, comporte toujours des limites que ce soit du point de vue des données utilisées ou des mesures retenues. L Institut a aussi dû respecter les délais impartis du mandat confié par le SGPUM. La présente section aborde les limites et les perspectives de la comparaison. Information pour l ensemble des professeurs (échelle et salaire) Le SGPUM a désiré en cours de mandat que l Institut produise également des résultats comparés des échelles et salaires pour l ensemble des professeurs. Pour répondre à cette demande et respecter l échéance et le budget de l étude, l Institut a analysé la distribution des professeurs par rang académique entre 2008 et 2011observée dans le SIPEUC-PT. Il a été constaté que la répartition des employés au cours des trois dernières années du SIPEUC-PT a été stable. Les résultats ne tiennent pas compte alors des mouvements de l effectif qui auraient pu avoir lieu entre 2011 et Toutefois, la distribution des professeurs des trois universités québécoises de l étude comparée à celle de l Enquête sur la rémunération globale au Québec (ERG) réalisée par l Institut montre une répartition semblable entre l ERG et le SIPEUC-PT. Il semble alors que la distribution des professeurs de soit un bon indicateur de celle en vigueur en Information sur les échelles Les données sur les échelles et leur taux d augmentation obtenues sur les sites web des universités sont considérés comme fiables et les plus à jour. En ce qui a trait à la progression type d un professeur sur 30 ans à l intérieur de son échelle, la simulation est réalisée uniquement pour les universités ayant une échelle salariale possédant un minimum, des échelons et un maximum pour les trois rangs académiques. Le résultat de la simulation permet de mettre en relief les différences existantes entre les universités en ce qui concerne non seulement les échelles, mais aussi les règles d intégration à l échelle et les promotions. En effet, cette projection tient compte de la durée des échelons et des critères minimums d éligibilité à un rang académique supérieur. Par contre, elle ne tient pas compte de la distribution de l effectif selon les années de service. Étude comparative sur les salaires et les échelles salariales des professeurs d université 11

12 Chapitre 1 - Méthodologie Information sur les salaires (ou traitements) L information tirée du Système d information sur le personnel d enseignement dans les universités et les collèges - Personnel enseignant à plein temps (SIPEUC-PT) de Statistique Canada est considérée comme fiable. L Institut a examiné les données obtenues des trois dernières années d enquête, pour s assurer qu il n y avait pas d incohérence. L Institut a remarqué que certains résultats, notamment pour les médianes et centiles, quoique très semblable peuvent être différents de ce qui a été publié dans les rapports d enquête. Cette situation a été signalée à Statistique Canada et s explique par une méthode utilisée pour les arrondissements différente de celle retenue pour la production des tableaux des publications. Ce changement ne met pas en cause l intégrité des données. Projection des données SIPEUC-PT de à Les données SIPEUC-PT de sont projetées de manière à ce qu elles couvrent l année Cette projection ne tient pas compte des mouvements de l effectif qui auraient pu avoir lieu entre 2011 et 2013; établit que les professeurs retenus dans les calculs n ont pas changé de rang entre 2011 et Le nombre de promotions et le traitement salarial accordés entre 2011 et 2013 dans ces cas ne sont pas inclus; établit que le traitement versé aux professeurs entre 2011 et 2013 comprend au moins les taux de croissance des échelles salariales ou «floor salary» présentés à l annexe E. L Institut évalue que les augmentations des structures salariales (échelles et salaires planchers) a pour effet de déplacer l ensemble de la courbe salariale d un pourcentage au moins équivalent au pourcentage général octroyé; établit que le taux d augmentation d avancement lié à l ancienneté et/ou à la performance calculé entre 2008 et 2011 est similaire à celui de 2011 et Comparaison des échelles vs des salaires (ou traitements) Les échelles salariales et salaires ne sont pas directement comparables, et ce même si les résultats portent sur les mêmes rangs académiques. En effet, les données sur les échelles représentent le niveau de rémunération offert à un professeur alors que les traitements versés tiennent compte de la distribution des professeurs dans les échelles de même que différentes indemnités ou primes. De plus, les salaires versés dépendent de variable liées à la personne, telle l ancienneté, l expérience ou la performance qui déterminent la place du titulaire dans l échelle salariale. 12 Étude comparative sur les salaires et les échelles salariales des professeurs d université

13 Chapitre 2 Comparaison des échelles salariales des professeurs 2.1 Croissance des échelles salariales (en %) Avant d aborder la comparaison des échelles salariales des professeurs d université en 2013, cette section montre de combien les échelles salariales ont augmenté en Les taux présentés concernent les professeurs au rang d adjoint, d agrégé et de titulaire. Les échelles peuvent prendre en compte le personnel enseignant de la faculté de médecine lorsque ceux-ci évoluent dans les mêmes échelles que les autres professeurs. Quand les professeurs médecins possèdent une structure salariale distincte, l Institut fait mention de la situation, mais aucune analyse spécifique n est effectuée concernant ce groupe. Comme le montre le tableau 2.1, seule l Université de la Colombie-Britannique ne rémunère pas ses professeurs à partir d une échelle salariale. Six universités, dont cinq ontariennes 2, établissent les salaires à partir d une structure partielle. Dans ces universités, il existe seulement un minimum, c est-à-dire le principe «floor salary» (salaire plancher). Un salaire plancher est attribué à chacune des catégories de professeurs sauf à Queen s. Le taux d augmentation pour ce type de structure varie de 0,00 % (à McGill) à 3,24 % (à Western). Huit universités ont des échelles salariales avec un minimum et maximum 3 pour chacune des catégories de professeurs ou pour certaines d entre elles (comme on peut le voir à l Université d Alberta). Les professeurs adjoints, agrégés et titulaire de l Université de Montréal ont bénéficié d augmentation identique selon leur échelle salariale (2 %). Ce constat est également observé dans les universités de Laval, d Ottawa et d Alberta (les taux sont respectivement de 3,00 %, 2,00 % et 1,65 %). Les quatre autres universités possédant des échelles minimum et un maximum accordent, en 2013, des hausses différentes selon la catégorie de professeurs. C est à l Université de la Saskatchewan que la croissance du minimum est la plus faible, alors que l Université de Calgary montre le taux le plus élevé, sauf pour les professeurs agrégés. Lorsqu on prend en compte le maximum, les taux vont d un gel à l Université de Calgary et atteignent 3,82 % à l Université de la Saskatchewan pour les professeurs adjoints, 9,52 % et 4,17 % à l Université du Manitoba respectivement pour les professeurs agrégés et titulaires. 1. L Institut présente à titre d information, dans le tableau 2.1, les augmentations prévues pour 2014 lorsque celles-ci étaient disponibles, mais aucune analyse spécifique n est effectuée. 2. Aux fins de l analyse, l Université de Toronto applique une structure «floor salary» même si l échelle salariale des adjoints possède un maximum. 3. Il est à souligner qu à l Université de Waterloo, les professeurs peuvent gagner un salaire supérieur au maximum de l échelle. Le maximum correspond plutôt à un seuil ou un point de contrôle. De plus à l Université d Alberta, l échelle pour le rang de titulaire ne possède pas un maximum. Étude comparative sur les salaires et les échelles salariales des professeurs d université 13

14 Chapitre 2 Comparaison des échelles salariales des professeurs Tableau 2.1 Taux de croissance des échelles salariales des professeurs, Université de Montréal et marché de comparaison en 2013 et 2014 Catégorie de professeurs Taux d augmentation consentis Commentaire (en %) Min Max Min Max Université de Montréal Adjoint 2,00 2,00 Échéance convention collective : 31 Agrégé 2,00 2,00 Hausse au 1 er décembre Échelle «B» (médecin) caduque mai 2013 Titulaire 2,00 2,00 Nouvelle Écosse Dalhousie University Adjoint 1,75 1,75 Hausse au 1 er juillet Échéance convention collective : 31 Agrégé 3,29 2,29 août 2014 Titulaire 4,10 2,73 Université Laval Échéance convention collective : 31 mai 2016 McGill Non syndiqués McMaster University Non syndiqués: protocole d ac Université d Ottawa Échéance convention collective : 30 avril 2016 Queen s university Échéance convention collective : 30 avril 2015 Hausse différente pour le personnel enseignant de la faculté de médecine Québec Adjoint 3,00 3,00 Hausse de 1,75 % au 1 er juin 2013 et de 1,25 % au 1 er Agrégé 3,00 3,00 Titulaire 3,00 3,00 Adjoint 0,00 0,00 Agrégé 0,00 0,00 Titulaire 0,00 0,00 Ontario Adjoint 1,00 2,87 Hausse au 1 er juillet cord Agrégé 1,00 2,47 Titulaire 1,00 2,17 Adjoint 2,00 2,00 3,54 3,54 Hausse au 1 er mai Agrégé 2,00 2,00 3,54 3,54 Titulaire 2,00 2,00 3,54 3,54 décembre Pour 2014, hausse selon les pourcentages consentis par le gouvernement du Québec dans les secteurs public et parapublic Adjoint 1,50 2,50 Uniquement un salaire plancher pour les adjoints Agrégé Hausse au 1 er mai Titulaire University of Toronto Adjoint 2,35 2,35 Hausse au 1 er juillet Non syndiqués : protocole d accord Agrégé 2,35 Uniquement un salaire plancher pour les agrégés Titulaire 2,30 et titulaires University of Waterloo Adjoint 3,00 3,00 Hausse au 1 er mai Non syndiqués: protocole d accord Agrégé 3,00 3,00 2 points de contrôle dans l échelle Titulaire 3,00 3,00 Pas de faculté de médecine Western University Adjoint 3,24 Hausse au 1 er juillet Échéance convention collective : 30 juin 2014 University of Alberta Échéance convention collective : 30 juin 2015 The University of British Columbia Échéance convention collective : 30 juin 2014 University of Calgary Échéance convention collective : 30 juin 2015 University of Manitoba Échéance convention collective : 31 mars University of Saskatchewan Échéance convention collective : 30 juin 2013 prolongée par une lettre d entente jusqu au 30 juin 2014 Agrégé 3,02 Titulaire 2,75 Ouest Adjoint 1,65 1,65 1,65 1,65 Hausse au 1 er juillet Pas de maximum pour les titulaires Agrégé 1,65 1,65 1,65 1,65 Titulaire 1,65 1,65 Adjoint Pas d échelle Agrégé Titulaire Adjoint 9,10 0,00 0,00 0,00 Hausse au 1 er juillet Agrégé 3,90 0,00 0,00 0,00 Titulaire 7,53 0,00 0,00 0,00 Adjoint 7,59 2,42 2,00 2,00 Hausse au 1 er avril 2013 Agrégé 8,15 9,52 2,00 2,00 Environ 25 % du personnel enseignant de la faculté de Titulaire 2,90 4,17 2,00 2,00 médecine est rattaché aux mêmes échelles Adjoint 1,00 3,82 Hausse au 1 er juillet Agrégé 1,00 3,42 Titulaire 1,00 3,12 N ayant pas lieu de figurer 1. Une nouvelle convention collective a été négociée. Il ne reste que quelques détails avant qu elle soit accessible. Les nouvelles échelles sont déjà en application et nous ont été transmises. Source : Convention collective ou protocole d entente en vigueur. Voir l annexe A pour la liste des conventions consultées. 14 Étude comparative sur les salaires et les échelles salariales des professeurs d université

15 Chapitre 2 Comparaison des échelles salariales des professeurs 2.2 Comparaison des échelles salariales Les tableaux 2.2 et 2.3 comparent les échelles salariales sur différents aspects pour l ensemble des professeurs et par rang académique (adjoint, agrégé et titulaire). Les tableaux présentent les maximums, minimums, la progression dans l échelle et l étendue de l échelle (différence entre le maximum et le minimum). Pour l analyse par catégorie, d autres paramètres de comparaison sont ajoutés tels que le nombre d échelons, la variation moyenne par échelon (augmentation de salaire liée à un changement d échelon) ainsi que le facteur de croissance. L information la plus significative dans l analyse des échelles est surtout le maximum, qui exprime une partie important de la politique salariale de l employeur. Les autres données peuvent être utiles pour étudier dans le détail la structuration des échelles. Dans cette section, l analyse met l accent sur le maximum de l échelle de l UdeM par rapport à ceux des autres universités. Une analyse sur le minimum est également présentée puisqu une une bonne partie des universités étudiées utilise le principe de «floor salary». Au tableau 2.2, il est constaté que le maximum moyen pour l ensemble des professeurs de l Université de Montréal est en retard sur celui de chacune des universités pour lesquelles un maximum d échelle est présent. Les retards vont de 0,8 % par rapport à l Université Laval à 17,2 % face à l Université Dalhousie. Lorsqu on analyse les résultats par rang académique (tableau 2.3), le maximum à l Université de Montréal est plus faible que celui de chaque université sauf vis-à-vis de ceux de l Université Laval en ce qui concerne les professeurs agrégés et titulaires. Pour ces deux catégories, l UdeM est en avance face à l Université Laval respectivement de 1,8 % et de 1,7 %. Les retards les plus élevés sont observés par rapport à l Université Dalhousie pour les trois catégories de professeurs (17,5 % pour les adjoints, 21,9 % pour les agrégés et 30,0 % pour les titulaires). En ce qui a trait au minimum d échelle (les universités avec un «salary floor» sont considérées dans l analyse), les constats sont plus partagés. Le taux d entrée de l échelle de l Université de Montréal est moins élevé face à six universités alors qu il est supérieur vis-à-vis à celui des six autres. Les adjoints, les agrégés et les titulaires de l UdeM montrent, la plupart du temps, un minimum plus faible. Pour les trois catégories, le retard le plus élevé est observé face à l Université de la Saskatchewan. Par ailleurs, le minimum de l UdeM est plus élevé que celui de l Université McGill (titulaires) et celui de l Université de Toronto (adjoints et agrégés). Étude comparative sur les salaires et les échelles salariales des professeurs d université 15

16 Chapitre 2 Comparaison des échelles salariales des professeurs Tableau 2.2 Comparaison des échelles salariales des professeurs, Université de Montréal et marché de comparaison, ensemble des professeurs, en 2013 Minimum Maximum $ Écart (%) 1 $ Écart (%) 1 Progression échelle Étendue de l échelle (max min) UdeM Par expérience Dalhousie , ,2 Par expérience McGill ,6 Au mérite 3 Laval , ,8 Par expérience McMaster ,2 Au mérite Ottawa , ,4 PDR Queen s Minimum seulement pour Au mérite les adjoints Toronto ,0 Maximum seulement pour Au mérite les adjoints Waterloo ,9 5 Au mérite Western ,2 Au mérite Alberta ,0 Pas de maximum pour Par expérience les titulaires British Columbia Pas d échelle Calgary , ,5 Au mérite Manitoba , ,5 Par expérience Saskatchewan , ,2 Par expérience N ayant lieu de figurer 1. Calculé en prenant l Université de Montréal comme base ((UdeM Université comparée)/udem). 2. Les échelles salariales sont plus élevées de $ pour le droit. 3. Il existe 5 catégories d augmentation salariale au mérite variant de 0 $ à $ 4. La progression dans l échelle se fait selon la variable «progrès dans le rang» (PDR). 5. Il existe 2 points de contrôle dans l échelle. Une fois qu un professeur atteint le point de contrôle, sa progression est ralentie, mais ne s arrête pas si son rendement est bon. Source : Convention collective ou protocole d entente en vigueur. Voir l annexe A pour la liste des conventions consultées 16 Étude comparative sur les salaires et les échelles salariales des professeurs d université

17

18 Chapitre 2 Comparaison des échelles salariales des professeurs Tableau 2.3 Comparaison des échelles salariales des professeurs, Université de Montréal et marché de comparaison, par rang académique, en 2013 Professeurs Minimum Maximum Échelle Échelon $ Écart (%) 1 $ Écart (%) 1 Progression Étendue Nbre Variation Croissance d adjoints (max min) (moy.) 2 (%) UdeM Dalhousie , ,5 Par expérience Par expérience ,0 3,1 McGill ,8 Au mérite Laval , ,3 Par expérience ,5 McMaster ,0 Au mérite Ottawa , ,1 «PDR» Échelle sans échelon Queen s ,5 Au mérite Toronto , ,9 Au mérite Waterloo ,0 7 Au mérite Western ,2 Au mérite Alberta , ,5 Par expérience ,4 British Columbia Pas d échelle Calgary , ,7 Au mérite Échelle sans échelon Manitoba , ,9 Par expérience ,7 Saskatchewan , ,9 Par expérience ,1 Professeurs Minimum Maximum Échelle Échelon $ Écart (%) 1 $ Écart (%) 1 Progression Étendue Nbre Variation Croissance d agrégés (max min) (moy.) 2 (%) UdeM Par expérience ,8 Dalhousie , ,9 Par expérience ,4 McGill ,4 Au mérite 4 Laval , ,8 Par expérience ,2 McMaster ,4 Au mérite Ottawa , ,2 «PDR» Échelle sans échelon Queen s 6 Au mérite Toronto ,4 Au mérite Waterloo ,6 7 Au mérite Western ,3 Au mérite Alberta , ,6 Par expérience ,4 British Columbia Calgary , ,1 Pas d échelle Au mérite Échelle sans échelon Manitoba , ,7 Par expérience ,7 Saskatchewan , ,5 Par expérience ,6 16 Étude comparative sur les salaires et les échelles salariale

19 Chapitre 2 Comparaison des échelles salariales des professeurs Minimum Maximum Échelle Échelon Professeurs $ Écart (%) 1 $ Écart (%) 1 Progression Étendue Nbre Variation Croissance titulaires (max min) (moy.) 2 (%) UdeM Par expérience ,8 Dalhousie , ,0 Par expérience ,2 McGill ,9 Au mérite 4 Laval , ,7 Par expérience ,3 McMaster ,3 Au mérite Ottawa , ,6 «PDR» Échelle sans échelon Queen s 6 Au mérite Toronto ,4 Au mérite Waterloo ,4 7 Au mérite Western ,1 Au mérite Alberta ,0 Par expérience 24 1,2 British Columbia Pas d échelle Calgary , ,9 Au mérite Échelle sans échelon Manitoba , ,1 Par expérience ,7 Saskatchewan , ,9 Par expérience ,3...N ayant pas lieu de figurer 1. Calculé en prenant l Université de Montréal comme base ((UdeM Université comparée)/udem). 2. L étendue/nombre d échelons Les échelles salariales sont plus élevées de $ pour le droit. 4. Il existe 5 catégories d augmentation salariale au mérite variant de 0 $ à $. 5. La progression dans l échelle se fait selon la variable «progrès dans le rang» (PDR). 6. Un seul minimum pour les trois catégories de professeurs. 7. Il existe 2 points de contrôle dans l échelle. Une fois qu un professeur atteint le point de contrôle, sa progression est ralentie, mais ne s arrête pas si son rendement est bon. 8. Cette échelle possède u autre seuil accessible à $ (adjoint), $ (agrégé) et $ (titulaire). 9. La zone «Promotion de transition» n est pas utilisée comme minimum pour les catégories agrégés et titulaires. 10. Cette échelle possède un autre seuil accessible à $. Source : Convention collective ou protocole d entente en vigueur. Voir l annexe A pour la liste des conventions consultées Étude comparative sur les salaires et les échelles salariales des professeurs d université 19

20 18 Étude comparative sur les salaires et les échelles salariales des professeurs d université

Frais de scolarité et de subsistance des étudiants à plein temps dans les universités et collèges du Canada qui confèrent des grades

Frais de scolarité et de subsistance des étudiants à plein temps dans les universités et collèges du Canada qui confèrent des grades Notes explicatives 1 Centre de la statistique de l'éducation le 1 septembre,2005 Frais de scolarité et de subsistance des étudiants à plein temps dans les universités et collèges du Canada qui confèrent

Plus en détail

Comparaisons internationales de la dette

Comparaisons internationales de la dette Annexe 2 Comparaisons internationales de la dette Faits saillants Selon les statistiques officielles publiées par le Fonds monétaire international (FMI) et l Organisation de coopération et de développement

Plus en détail

Sondage de 2013 sur la rémunération des comptables professionnels Résultats. Préparé par : QRI International Décembre 2013

Sondage de 2013 sur la rémunération des comptables professionnels Résultats. Préparé par : QRI International Décembre 2013 Sondage de 2013 sur la rémunération des comptables professionnels Résultats Préparé par : QRI International Décembre 2013 Veuillez adresser vos questions à : Paul Long Responsable, Marketing et études

Plus en détail

SONDAGE NATIONAL SUR LA MÉDECINE PALLIATIVE QUESTIONNAIRE

SONDAGE NATIONAL SUR LA MÉDECINE PALLIATIVE QUESTIONNAIRE SONDAGE NATIONAL SUR LA MÉDECINE PALLIATIVE QUESTIONNAIRE Société canadienne des médecins de soins palliatifs Association médicale canadienne Collège des médecins de famille du Canada Collège royal des

Plus en détail

L éducation au Québec : L état de la situation

L éducation au Québec : L état de la situation Préscolaire Primaire Secondaire Collégial Universitaire 43101 45 509 93969 68 331 110 297 151 845 241019 251 612 240 980 251 237 L éducation au Québec : L état de la situation L éducation est un des sujets

Plus en détail

GUIDE ADMINISTRATIF. Classification et rémunération du personnel d encadrement

GUIDE ADMINISTRATIF. Classification et rémunération du personnel d encadrement GUIDE ADMINISTRATIF Classification et rémunération du personnel d encadrement En vigueur du 1 er avril 2007 au 31 mars 2010 Contenu et rédaction Association québécoise des centres de la petite enfance

Plus en détail

Étude des tendances en matière de soins de santé au Canada

Étude des tendances en matière de soins de santé au Canada www.bucksurveys.com Étude des tendances en matière de soins de santé au Canada Résultats 2011 Introduction: Faibles augmentations à tous les niveaux Depuis que Buck a lancé, en 2001, sa première Étude

Plus en détail

Article. Bien-être économique. par Cara Williams. Décembre 2010

Article. Bien-être économique. par Cara Williams. Décembre 2010 Composante du produit no 89-503-X au catalogue de Statistique Canada Femmes au Canada : rapport statistique fondé sur le sexe Article Bien-être économique par Cara Williams Décembre 2010 Comment obtenir

Plus en détail

Cessation d emploi et protection d assurance collective

Cessation d emploi et protection d assurance collective SOINS MÉDICAUX ET SOINS DENTAIRES / INVALIDITÉ, VIE ET MMA 14-11 Cessation d emploi et protection d assurance collective Le présent bulletin est une mise à jour du numéro 07-02 de l Info- Collective. Parmi

Plus en détail

Niveau de scolarité et emploi : le Canada dans un contexte international

Niveau de scolarité et emploi : le Canada dans un contexte international N o 81-599-X au catalogue Issue n o 008 ISSN : 1709-8661 ISBN : 978-1-100-98615-9 Feuillet d information Indicateurs de l éducation au Niveau de scolarité et emploi : le dans un contexte international

Plus en détail

Pour information, consultez la liste téléphonique pour le volume 5 à la pièce 5 0 0 1.

Pour information, consultez la liste téléphonique pour le volume 5 à la pièce 5 0 0 1. 1 2014-04-03 Pour information, consultez la liste téléphonique pour le volume 5 à la pièce 5 0 0 1. C.T. 211312 du 3 avril 2012 modifié par C.T. 211346 du 17 avril 2012 C.T. 211431 du 15 mai 2012 C.T.

Plus en détail

L obtention d un diplôme au Canada : profil, situation sur le marché du travail et endettement des diplômés de la promotion de 2005

L obtention d un diplôme au Canada : profil, situation sur le marché du travail et endettement des diplômés de la promotion de 2005 N o 81-595-M au catalogue N o 074 ISSN : 1711-8328 ISBN : 978-1-100-91284-4 Documents de recherche Culture, tourisme et Centre de la statistique de l éducation L obtention d un diplôme au Canada : profil,

Plus en détail

Évaluation Diplôme reconnu

Évaluation Diplôme reconnu Évaluation Diplôme reconnu 1 - Renseignements du postulant Appel : q M. q M me q Dr Adresse professionnelle : Adresse personnelle : Nom d organisation : Adresse municipale : Ville : Province : Code postal

Plus en détail

BUREAU CANADIEN D AGRÉMENT EN FORESTERIE RAPPORT ANNUEL, 2014

BUREAU CANADIEN D AGRÉMENT EN FORESTERIE RAPPORT ANNUEL, 2014 BUREAU CANADIEN D AGRÉMENT EN FORESTERIE RAPPORT ANNUEL, 2014 Le Bureau canadien d agrément en foresterie (BCAF) est responsable de l évaluation des programmes universitaires de foresterie au Canada afin

Plus en détail

ENTENTE À INTERVENIR. entre d une part : LE GOUVERNEMENT DU QUÉBEC. et d autre part :

ENTENTE À INTERVENIR. entre d une part : LE GOUVERNEMENT DU QUÉBEC. et d autre part : ENTENTE À INTERVENIR entre d une part : LE GOUVERNEMENT DU QUÉBEC et d autre part : LE SECRÉTARIAT INTERSYNDICAL DES SERVICES PUBLICS (SISP) LA CONFÉDÉRATION DES SYNDICATS NATIONAUX (CSN) LA FÉDÉRATION

Plus en détail

Chronique Assurances et gestion des risques. sous la responsabilité de Gilles Bernier 1

Chronique Assurances et gestion des risques. sous la responsabilité de Gilles Bernier 1 Chronique Assurances et gestion des risques sous la responsabilité de Gilles Bernier 1 Puisque ce numéro de la Revue, tout comme celui de janvier 2004, est consacré à l assurance automobile, j ai choisi

Plus en détail

Formules pour le calcul informatisé des retenues sur la paie

Formules pour le calcul informatisé des retenues sur la paie Formules pour le calcul informatisé des retenues sur la paie 100 e édition En vigueur le 1 er janvier 2015 T4127(F) Rév. 15 Ce guide s adresse-t-il à vous? Utilisez ce guide si vous êtes un développeur

Plus en détail

Tableau synoptique du chapitre 7

Tableau synoptique du chapitre 7 Tableau synoptique du chapitre 7 Le rôle du superviseur dans le processus de rémunération Le superviseur peut être appelé à : participer à l évaluation des postes de ses employés. prendre des décisions

Plus en détail

PROJET DE LOI 10 : LES IMPACTS POSSIBLES SUR VOTRE SITUATION PROFESSIONNELLE

PROJET DE LOI 10 : LES IMPACTS POSSIBLES SUR VOTRE SITUATION PROFESSIONNELLE PROJET DE LOI 10 : LES IMPACTS POSSIBLES SUR VOTRE SITUATION PROFESSIONNELLE Service des ressources humaines et affaires juridiques 20 octobre 2014 TABLE DES MATIÈRES Contenu Introduction 1 Les dispositions

Plus en détail

CONVENTION COLLECTIVE DE TRAVAIL ENTRE L'UNIVERSITÉ DU QUÉBEC À CHICOUTIMI

CONVENTION COLLECTIVE DE TRAVAIL ENTRE L'UNIVERSITÉ DU QUÉBEC À CHICOUTIMI CONVENTION COLLECTIVE DE TRAVAIL ENTRE L'UNIVERSITÉ DU QUÉBEC À CHICOUTIMI ET LE SYNDICAT DES PROFESSIONNELLES ET PROFESSIONNELS DE LA RECHERCHE DE L UNIVERSITÉ DU QUÉBEC À CHICOUTIMI 2011-2014 PRÉAMBULE

Plus en détail

Rapport 2014 sur le financement des régimes de retraite à prestations déterminées en Ontario Survol et résultats choisis 2011-2014

Rapport 2014 sur le financement des régimes de retraite à prestations déterminées en Ontario Survol et résultats choisis 2011-2014 Rapport 2014 sur le financement des de retraite à prestations déterminées en Ontario Survol et résultats choisis 2011-2014 Commission des services financiers de l Ontario Mars 2015 Table des matières 1.0

Plus en détail

UNIVERSITY GRADING SYSTEMS SYSTÈMES DE NOTATION UNIVERSITAIRE

UNIVERSITY GRADING SYSTEMS SYSTÈMES DE NOTATION UNIVERSITAIRE cadia 92-93 & after/& après cadia efore/avant 92-93 lberta fter/ après 09/03 lberta efore/avant 09/03 thabasca University 3 pprox. min. 9 7.5 UNIVERSITY GRDING SYSTEMS SYSTÈMES DE NOTTION UNIVERSITIRE

Plus en détail

N o 84F0210X au catalogue. Naissances

N o 84F0210X au catalogue. Naissances N o 84F0210X au catalogue Naissances 2009 Comment obtenir d autres renseignements Pour toute demande de renseignements au sujet de ce produit ou sur l ensemble des données et des services de Statistique

Plus en détail

Founding Year and Joining Year of Member Institutions. Année de fondation et d adhésion des établissements membres

Founding Year and Joining Year of Member Institutions. Année de fondation et d adhésion des établissements membres Year and Joining Year of Member Institutions et des établissements membres Institution/Établissement Acadia University 1838 1916 University of Alberta 1906 1915 Algoma University College 1964 2007 Athabasca

Plus en détail

NTRODUCTION. Guide de gestion des ressources humaines

NTRODUCTION. Guide de gestion des ressources humaines NTRODUCTION La rémunération est une activité ayant un impact important sur la performance de l entreprise. Une gestion efficace de la rémunération permet de contrôler les coûts liés à la main-d œuvre,

Plus en détail

Enquête sur les perspectives des entreprises

Enquête sur les perspectives des entreprises Enquête sur les perspectives des entreprises Résultats de l enquête de l été 214 Vol. 11.2 7 juillet 214 L enquête menée cet été fait encore ressortir des signes encourageants en ce qui concerne les perspectives

Plus en détail

LE GRAND ÉCART L INÉGALITÉ DE LA REDISTRIBUTION DES BÉNÉFICES PROVENANT DU FRACTIONNEMENT DU REVENU

LE GRAND ÉCART L INÉGALITÉ DE LA REDISTRIBUTION DES BÉNÉFICES PROVENANT DU FRACTIONNEMENT DU REVENU LE GRAND ÉCART L INÉGALITÉ DE LA REDISTRIBUTION DES BÉNÉFICES PROVENANT DU FRACTIONNEMENT DU REVENU RÉSUMÉ Une étude de Tristat Resources commandée par l Institut Broadbent démontre que la majorité des

Plus en détail

RÈGLEMENT FACULTAIRE SUR LA RECONNAISSANCE DES ACQUIS. Faculté des lettres et sciences humaines

RÈGLEMENT FACULTAIRE SUR LA RECONNAISSANCE DES ACQUIS. Faculté des lettres et sciences humaines RÈGLEMENT FACULTAIRE SUR LA RECONNAISSANCE DES ACQUIS Faculté des lettres et sciences humaines PRÉAMBULE Ce règlement facultaire sur la reconnaissance des acquis s inscrit dans le cadre de la Politique

Plus en détail

CONDITIONS D'ADMISSION DES FACULTÉS DE MÉDECINE DU CANADA. Admission en 2014

CONDITIONS D'ADMISSION DES FACULTÉS DE MÉDECINE DU CANADA. Admission en 2014 CONDITIONS D'ADMISSION DES FACULTÉS DE MÉDECINE DU CANADA Admission en 2014 L'Association des facultés de médecine du Canada 265 avenue Carling, bureau 800 Ottawa ON K1S 2E1 Table des matières INTRODUCTION...1

Plus en détail

Protocole institutionnel d assurance de la qualité. Université d Ottawa

Protocole institutionnel d assurance de la qualité. Université d Ottawa Protocole institutionnel d assurance de la qualité Université d Ottawa le 28 juin 2011 Table des matières 1. INTRODUCTION...1 1.1 Autorités...1 1.2 Personne-ressource...1 1.3 Définitions...1 1.4 Évaluation

Plus en détail

Les congés de maladie dans la fonction publique fédérale

Les congés de maladie dans la fonction publique fédérale Les congés de maladie dans la fonction publique fédérale Lorsque les premières dispositions sur les congés de maladie dans la fonction publique ont été introduites dans les conventions collectives, l article

Plus en détail

Bulletin de service Bureaux d agents, de courtiers en immeubles et d évaluateurs de biens immobiliersetdes autres activités liées à l immobilier

Bulletin de service Bureaux d agents, de courtiers en immeubles et d évaluateurs de biens immobiliersetdes autres activités liées à l immobilier N o 63-238-X au catalogue. Bulletin de service Bureaux d agents, de courtiers en immeubles et d évaluateurs de biens immobiliersetdes autres activités liées à l immobilier 2012. Faits saillants Le revenu

Plus en détail

Étude nationale 2015 sur la rémunération des membres CFA. 11 août 2015

Étude nationale 2015 sur la rémunération des membres CFA. 11 août 2015 Étude nationale 2015 sur la rémunération des membres CFA 11 août 2015 Table des matières Sommaire 3 Méthodologie et échantillonnage 8 Profil des répondants 10 Mesures de rémunération 18 Avantages sociaux

Plus en détail

Brock. Rapport supérieur

Brock. Rapport supérieur Simplification du processus de demande d aide financière dans les établissementss : Étude de cas à l Université Brock Rapport préparé par Higher Education Strategy Associates et Canadian Education Project

Plus en détail

Rapport sur la rémunération des cadres de direction du secteur public : année scolaire 2011/2012 Conseil scolaire francophone District scolaire n o 93

Rapport sur la rémunération des cadres de direction du secteur public : année scolaire 2011/2012 Conseil scolaire francophone District scolaire n o 93 Rapport sur la rémunération des cadres de direction du secteur public : année scolaire 2011/2012 Conseil scolaire francophone District scolaire n o 93 Le conseil d administration (CA) favorise et adopte

Plus en détail

En bonne compagnie : conserver les revenus de placement dans votre société par Jamie Golombek

En bonne compagnie : conserver les revenus de placement dans votre société par Jamie Golombek Octobre 2014 En bonne compagnie : conserver les revenus de placement dans votre société par Jamie Golombek Les revenus de placement gagnés au sein de votre société sont imposés en fonction du type de revenu

Plus en détail

ICE TRADE VAULT, LLC. (Reconnaissance à titre de référentiel central en vertu de la Loi sur les instruments dérivés)

ICE TRADE VAULT, LLC. (Reconnaissance à titre de référentiel central en vertu de la Loi sur les instruments dérivés) DÉCISION N 2014-PDG-0111 ICE TRADE VAULT, LLC (Reconnaissance à titre de référentiel central en vertu de la Loi sur les instruments dérivés) Considérant que, le 28 juillet 2014, ICE Trade Vault, LLC («ICE

Plus en détail

La rémunération des concepteurs. en théâtre au Québec. de 2004 à 2006

La rémunération des concepteurs. en théâtre au Québec. de 2004 à 2006 La rémunération des concepteurs en théâtre au Québec de 2004 à 2006 Conseil québécois du théâtre - novembre 2007 Dans le cadre des travaux préparatoires des SECONDS ÉTATS GÉNÉRAUX DU THÉÂTRE PROFESSIONNEL

Plus en détail

Table des matières Mise en contexte...3 Historique...3 1995...3 Lettre d entente no 54... 3 1996...3 Diagnostic du plan Imbeault, le plan qui est

Table des matières Mise en contexte...3 Historique...3 1995...3 Lettre d entente no 54... 3 1996...3 Diagnostic du plan Imbeault, le plan qui est Section locale 2000 Table des matières Mise en contexte...3 Historique...3 1995...3 Lettre d entente no 54... 3 1996...3 Diagnostic du plan Imbeault, le plan qui est actuellement en vigueur... 3 1997...3

Plus en détail

Déclaration du Rapprochement annuel des soldes

Déclaration du Rapprochement annuel des soldes Déclaration du Rapprochement annuel des soldes Directives et Guide explicatif des lignes General Insurance Statistical Agency/Agence statistique d'assurance générale 5160, rue Yonge, 17 e étage Toronto

Plus en détail

L investissement d une vie? Les avantages à long terme sur le marché du travail associés aux études postsecondaires

L investissement d une vie? Les avantages à long terme sur le marché du travail associés aux études postsecondaires N o 11F0019M au catalogue N o 359 ISSN 1205-9161 ISBN 978-0-660-21811-3 Document de recherche Direction des études analytiques : documents de recherche L investissement d une vie? Les avantages à long

Plus en détail

le système universitaire québécois : données et indicateurs

le système universitaire québécois : données et indicateurs le système universitaire québécois : données et indicateurs No de publication : 2006.04 Dépôt légal 3 e trimestre 2006 Bibliothèque et Archives nationales du Québec Bibliothèque et Archives Canada ISBN

Plus en détail

Le M.B.A. professionnel

Le M.B.A. professionnel Le M.B.A. professionnel Un M.B.A. à temps partiel pour les professionnels qui travaillent un programme unique Le nouveau M.B.A. professionnel de la Faculté de gestion Desautels de l Université McGill est

Plus en détail

Le bilinguisme est-il essentiel au Québec et ailleurs au pays?

Le bilinguisme est-il essentiel au Québec et ailleurs au pays? Le bilinguisme est-il essentiel au Québec et ailleurs au pays? Actuellement, 8,8 % offres d emploi affichées au pays exigent des candidats qu ils parlent les deux langues officielles. Il s agit d une baisse

Plus en détail

Bourse de 30 000 $ pour les étudiantes canadiennes en génie qui poursuivront leurs études aux cycles supérieurs

Bourse de 30 000 $ pour les étudiantes canadiennes en génie qui poursuivront leurs études aux cycles supérieurs Bourse de 30 000 $ pour les étudiantes canadiennes en génie qui poursuivront leurs études aux cycles supérieurs EN HOMMAGE AUX VICTIMES DE LA TRAGÉDIE DU 6 DÉCEMBRE 1989 Au fil des ans, les roses blanches

Plus en détail

Politique de rémunération des cadres

Politique de rémunération des cadres Politique de rémunération des cadres Adoptée par le comité exécutif le 29 septembre 2010 Résolution CE10 1546 Amendée par le directeur général le 15 novembre 2011 Décision DG110395004 Amendée par le directeur

Plus en détail

S@voir.stat. Points saillants

S@voir.stat. Points saillants SCIENCE, TECHNOLOGIE ET INNOVATION INSTITUT DE LA STATISTIQUE DU QUÉBEC Bulletin S@voir.stat Mars 2014 Volume 14, numéro 2 Prochain bulletin S@voir.stat Le prochain numéro du bulletin portera sur les dépenses

Plus en détail

UNIVERSITY GRADING SYSTEMS SYSTÈMES DE NOTATION UNIVERSITAIRE

UNIVERSITY GRADING SYSTEMS SYSTÈMES DE NOTATION UNIVERSITAIRE " UNIVERSITY --------- ------ i---- cadia 92-93 & after/& après cadia efore/avant 92-93 3 lberta ftert après 09/03 lberta 9 efore/avant 09/03 ishop's randon ** efore/avant 06-07 --- ------ randon fter/

Plus en détail

RÉGIME COMPLÉMENTAIRE DE RETRAITE DE L UNIVERSITÉ LAVAL

RÉGIME COMPLÉMENTAIRE DE RETRAITE DE L UNIVERSITÉ LAVAL RÉGIME COMPLÉMENTAIRE DE RETRAITE DE L UNIVERSITÉ LAVAL SOMMAIRE DES DISPOSITIONS TABLE DES MATIÈRES INTRODUCTION... 3 ADMISSIBILITÉ ET ADHÉSION AU RÉGIME... 4 COTISATIONS... 5 PARTICIPATION VOLONTAIRE...

Plus en détail

Enquête sur les perspectives des entreprises

Enquête sur les perspectives des entreprises Enquête sur les perspectives des entreprises Résultats de l enquête de l été 15 Vol. 12.2 6 juillet 15 L enquête menée cet été laisse entrevoir des perspectives divergentes selon les régions. En effet,

Plus en détail

Morley Gunderson Lee Jacobs François Vaillancourt

Morley Gunderson Lee Jacobs François Vaillancourt Auteurs : Morley Gunderson, Université de Toronto, Lee Jacobs, Conseil des ressources humaines du logiciel et François Vaillancourt, Université de Montréal avril 2005 Remerciements Les auteurs souhaitent

Plus en détail

Coup d œil sur l assurance prêt hypothécaire de la SCHL

Coup d œil sur l assurance prêt hypothécaire de la SCHL Coup d œil sur l assurance prêt hypothécaire de la SCHL Au Canada, en vertu de la loi, les prêteurs assujettis à la réglementation fédérale et la plupart des institutions financières assujetties à une

Plus en détail

La participation aux études universitaires dans un contexte de hausse des droits de scolarité

La participation aux études universitaires dans un contexte de hausse des droits de scolarité La participation aux études universitaires dans un contexte de hausse des droits de scolarité RAPPORT DU COMITÉ SUR L ACCESSIBILITÉ FINANCIÈRE AUX ÉTUDES DE L UNIVERSITÉ DU QUÉBEC À LA COMMISSION DE PLANIFICATION

Plus en détail

Centre de demande d admission aux universités de l Ontario OUAC

Centre de demande d admission aux universités de l Ontario OUAC Centre de demande d admission aux universités de l Ontario OUAC À propos du Centre Le Centre de demande d admission aux universités de l Ontario («le Centre») offre des services en anglais et en français

Plus en détail

RAPPORT ANNUEL DE LA DIRECTION SUR LES RENDEMENTS DU FONDS MONÉTAIRE FMOQ AU 31 DÉCEMBRE 2008

RAPPORT ANNUEL DE LA DIRECTION SUR LES RENDEMENTS DU FONDS MONÉTAIRE FMOQ AU 31 DÉCEMBRE 2008 RAPPORT ANNUEL DE LA DIRECTION SUR LES RENDEMENTS DU FONDS MONÉTAIRE FMOQ AU 31 DÉCEMBRE 2008 Le présent Rapport annuel de la direction contient les faits saillants financiers, mais non les États financiers

Plus en détail

Rémunération des salariés

Rémunération des salariés INSTITUT DE LA STATISTIQUE DU QUÉBEC TRAVAIL ET RÉMUNÉRATION Rémunération des salariés État et évolution comparés 2013 Pour tout renseignement concernant l ISQ et les données statistiques dont il dispose,

Plus en détail

PROCÉDURE POUR LES DÉPLACEMENTS

PROCÉDURE POUR LES DÉPLACEMENTS PROCÉDURE POUR LES DÉPLACEMENTS PRÉAMBULE La Fondation juge que les déplacements des membres de sa communauté sont nécessaires et souhaitables dans une optique de recherche, d apprentissage, de dissémination

Plus en détail

Programme «Nouvelles collaborations de recherche»

Programme «Nouvelles collaborations de recherche» 1) Objectifs du programme Programme «Nouvelles collaborations de recherche» (also available in English) Le programme «Nouvelles collaborations de recherche» est financé par le Fonds France-Canada pour

Plus en détail

POLITIQUE. 2013-12-05 (Rés. : CA-20131205-5) AUTRES CONDITIONS DE TRAVAIL DU PERSONNEL DE LA CHAMBRE DE LA SÉCURITÉ FINANCIÈRE

POLITIQUE. 2013-12-05 (Rés. : CA-20131205-5) AUTRES CONDITIONS DE TRAVAIL DU PERSONNEL DE LA CHAMBRE DE LA SÉCURITÉ FINANCIÈRE POLITIQUE NUMÉRO DE LA RÉSOLUTION : APPROUVÉ PAR : CA-20130912-8 CONSEIL D ADMINISTRATION DATE DE LA RÉSOLUTION/APPROBATION : 13 septembre 2013 ENTRÉE EN VIGUEUR : DERNIÈRE MISE À JOUR : DATE D ABROGATION

Plus en détail

CAHIER DE GESTION. RESPONSABLE DE L APPLICATION La Direction des affaires corporatives et la coordination des Services financiers.

CAHIER DE GESTION. RESPONSABLE DE L APPLICATION La Direction des affaires corporatives et la coordination des Services financiers. CAHIER DE GESTION POLITIQUE ET PROCÉDURES CONCERNANT LES CONTRATS D ENTREPRISE (LOUAGE D OUVRAGE) ET L EMBAUCHE DE PERSONNEL TEMPORAIRE (LOUAGE DE SERVICE) EXCLUANT LE SALARIÉ-ÉLÈVE COTE 50-50-01-04 OBJETS

Plus en détail

Politique et règles en matière de gestion de la propriété intellectuelle

Politique et règles en matière de gestion de la propriété intellectuelle SECRÉTARIAT GÉNÉRAL Règlements, directives, politiques et procédures Politique et règles en matière de gestion de la propriété intellectuelle Adoption Instance/Autorité Date Résolution(s) Conseil d administration

Plus en détail

LES PRESTATIONS D ASSURANCE TRAITEMENT (Pour une invalidité de 104 semaines et moins)

LES PRESTATIONS D ASSURANCE TRAITEMENT (Pour une invalidité de 104 semaines et moins) FÉDÉRATION DU PERSONNEL DE SOUTIEN DE L ENSEIGNEMENT SUPÉRIEUR GUIDE POUR LES MEMBRES DU PERSONNEL DE SOUTIEN DES COLLEGES LES PRESTATIONS D ASSURANCE TRAITEMENT (Pour une invalidité de 104 semaines et

Plus en détail

Pénuries de main-d oeuvre et mesures de transition professionnelle dans l industrie canadienne de l électricité

Pénuries de main-d oeuvre et mesures de transition professionnelle dans l industrie canadienne de l électricité Pénuries de main-d oeuvre et mesures de transition professionnelle dans l industrie canadienne de l électricité Sommaire Publié par le Conseil sectoriel de l électricité www.brightfutures.ca Le Conseil

Plus en détail

PÉRENNISER NOS RÉGIMES À PRESTATIONS DÉTERMINÉES: UN DÉFI DE TAILLE

PÉRENNISER NOS RÉGIMES À PRESTATIONS DÉTERMINÉES: UN DÉFI DE TAILLE PÉRENNISER NOS RÉGIMES À PRESTATIONS DÉTERMINÉES: UN DÉFI DE TAILLE Présentation au SEPB Par Marie Josée Naud, conseillère à la FTQ L état des lieux au Canada 2 Les cinq étages du système de retraite canadien

Plus en détail

Vérification des procédures en fin d exercice

Vérification des procédures en fin d exercice Vérification des procédures en fin d exercice DIVERSIFICATION DE L ÉCONOMIE DE L OUEST CANADA Direction générale de la vérification et de l évaluation Décembre 2011 Table des matières 1.0 Résumé 1 2.0

Plus en détail

étudier en... Canada

étudier en... Canada étudier en... Canada Dans cette publication, vous trouverez les informations de base nécessaires pour vous aider à trouver votre formation, à la financer et à préparer votre séjour. De nombreux sites internet

Plus en détail

PIERRE MARTELL PRéSIDENT MARTELL HOME BUILDERS

PIERRE MARTELL PRéSIDENT MARTELL HOME BUILDERS 2012 Indice BDC de la nouvelle activité entrepreneuriale PIERRE MARTELL PRéSIDENT MARTELL HOME BUILDERS Résumé --------------------------------------------------------------------------------------------------

Plus en détail

Programme canadien pour l épargne-études Rapport statistique annuel

Programme canadien pour l épargne-études Rapport statistique annuel Programme canadien pour l épargne-études Rapport statistique annuel Décembre 2008 TABLE DES MATIÈRES MESSAGE AUX INTERVENANTS... 3 PROGRAMME CANADIEN POUR L ÉPARGNE-ÉTUDES (PCEE)... 4 MÉTHODOLOGIE DU RAPPORT...

Plus en détail

Adoption par le conseil d établissement : Résolution : CECL1109-21-09 Date : 21 septembre 2011 Résolution : Date :

Adoption par le conseil d établissement : Résolution : CECL1109-21-09 Date : 21 septembre 2011 Résolution : Date : TITRE : Règles d application du Cégep régional de Lanaudière à L Assomption relatives au Règlement n o 6 sur l admission des étudiants au Cégep régional de Lanaudière Adoption par le conseil d établissement

Plus en détail

Western Climate Initiative, inc. Budget révisé pour l année civile 2015 et dépenses prévues en 2016 6 mai 2015

Western Climate Initiative, inc. Budget révisé pour l année civile 2015 et dépenses prévues en 2016 6 mai 2015 Western Climate Initiative, inc. Budget révisé pour l année civile 2015 et dépenses prévues en 2016 6 mai 2015 Table des matières Introduction... 1 Services de plafonnement et d échange... 2 Système de

Plus en détail

Programme canadien pour l épargne-études Rapport statistique annuel

Programme canadien pour l épargne-études Rapport statistique annuel Programme canadien pour l épargne-études Rapport statistique annuel Décembre 2008 TABLE DES MATIÈRES MESSAGE AUX INTERVENANTS... 3 PROGRAMME CANADIEN POUR L ÉPARGNE-ÉTUDES (PCEE)... 4 MÉTHODOLOGIE DU RAPPORT...

Plus en détail

Les études supérieures Se comparer aux meilleurs : le Québec face aux pays scandinaves. Jean-Patrick Brady Pier-Luc Lévesque

Les études supérieures Se comparer aux meilleurs : le Québec face aux pays scandinaves. Jean-Patrick Brady Pier-Luc Lévesque Les études supérieures Se comparer aux meilleurs : le Québec face aux pays scandinaves Jean-Patrick Brady Pier-Luc Lévesque Note de recherche novembre 2013 LA CHAIRE EN BREF La Chaire de recherche du Canada

Plus en détail

RAPPORT ACTUARIEL 2016

RAPPORT ACTUARIEL 2016 RAPPORT ACTUARIEL 2016 sur le TAUX DE COTISATION D ASSURANCE- EMPLOI Bureau de l actuaire en chef Bureau du surintendant des institutions financières Canada 12 e étage, Immeuble Carré Kent 255, rue Albert

Plus en détail

Programme des Alliances de recherche universités-communautés (ARUC) : Analyse des données contenues dans le rapport d étape et

Programme des Alliances de recherche universités-communautés (ARUC) : Analyse des données contenues dans le rapport d étape et Programme des Alliances de recherche universités-communautés (ARUC) : Analyse des données contenues dans le rapport d étape et le rapport de première année Préparé pour : CRSH Conseil de recherches en

Plus en détail

CONVENTION COLLECTIVE INTERVENUE ENTRE L UNIVERSITÉ DE MONTRÉAL

CONVENTION COLLECTIVE INTERVENUE ENTRE L UNIVERSITÉ DE MONTRÉAL CONVENTION COLLECTIVE INTERVENUE ENTRE L UNIVERSITÉ DE MONTRÉAL ET LE SYNDICAT DES EMPLOYÉ(E)S DE LA RECHERCHE DE L UNIVERSITÉ DE MONTRÉAL(SERUM-AFPC-FTQ) UNITÉ DES PROFESSIONNELS 2013-2017 TABLE DES MATIÈRES

Plus en détail

Immigration : L Accord Canada-Québec

Immigration : L Accord Canada-Québec Immigration : L Accord Canada-Québec Publication n o 2011-89-F Révisée le 5 juillet 2011 Michel-Ange Pantal Division des affaires sociales Service d information et de recherche parlementaires Immigration

Plus en détail

Assurances collectives

Assurances collectives ?Votre guide de référence Assurances collectives samsongroupeconseil.com Votre partenaire de parcours Introduction Au printemps 2006, neuf syndicats d enseignement débutaient un processus de désaffiliation

Plus en détail

Portrait de la population étudiante dans les programmes d études universitaires en finance au Québec

Portrait de la population étudiante dans les programmes d études universitaires en finance au Québec Portrait de la population étudiante dans les programmes d études universitaires en finance au Québec Pour le Comité-Concertation du Chantier RH de Finance Montréal Juillet 2012 Analyse et rédaction : André

Plus en détail

Le genre féminin utilisé dans ce document désigne aussi bien les femmes que les hommes.

Le genre féminin utilisé dans ce document désigne aussi bien les femmes que les hommes. Programme d intéressement pour l implantation du rôle de l infirmière praticienne spécialisée Modalités d application 15-919-04W RÉDACTION Direction des soins infirmiers Direction générale des services

Plus en détail

L expérience des services financiers et la connaissance de l ACFC - le point de vue du public

L expérience des services financiers et la connaissance de l ACFC - le point de vue du public L expérience des services financiers et la connaissance de l ACFC - le point de vue du public 5R000-040048/001/CY Présenté à : L Agence de la consommation en matière financière du Canada 24 mars 2005 Table

Plus en détail

Parce que la retraite ça se prépare!

Parce que la retraite ça se prépare! RREGOP RREGOP Parce que la retraite ça se prépare! Parce que la retraite, ça se prépare! Octobre 2012 Session de formation RREGOP Sécurité sociale, CSQ-Québec Janvier 2013 Mise en garde Lorsque l on pense

Plus en détail

Étude sur la rémunération des membres du CFA

Étude sur la rémunération des membres du CFA Étude sur la rémunération des membres du CFA 11 juillet 2012 Table des matières Sommaire 3 Méthodologie et échantillonnage 8 Profil d emploi sommaire 10 Mesures de rémunération 15 Avantages sociaux 41

Plus en détail

REGARDS SUR L ÉDUCATION 2013 : POINTS SAILLANTS POUR LE CANADA

REGARDS SUR L ÉDUCATION 2013 : POINTS SAILLANTS POUR LE CANADA REGARDS SUR L ÉDUCATION 2013 : POINTS SAILLANTS POUR LE CANADA Regards sur l éducation est un rapport annuel publié par l Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE) et portant sur

Plus en détail

de l effectif infirmier du Québec 2012-2013

de l effectif infirmier du Québec 2012-2013 Portrait sommaire de l effectif infirmier du Québec 2012-2013 ÉVOLUTION ET CARACTÉRISTIQUES DE L EFFECTIF INFIRMIER Inscription au Tableau de l OIIQ Le nombre de membres se maintient à plus de 72 000 Le

Plus en détail

L investissement d une vie? Les avantages à long terme sur le marché du travail associés aux études postsecondaires

L investissement d une vie? Les avantages à long terme sur le marché du travail associés aux études postsecondaires N o 11F0019M au catalogue N o 359 ISSN 1205-9161 ISBN 978-0-660-21811-3 Document de recherche Direction des études analytiques : documents de recherche L investissement d une vie? Les avantages à long

Plus en détail

Étude nationale 2015 sur la rémunération des membres CFA. 11 août 2015

Étude nationale 2015 sur la rémunération des membres CFA. 11 août 2015 Étude nationale 2015 sur la rémunération des membres CFA 11 août 2015 Table des matières Profil des répondants sommaire 3 Mesures de rémunération sommaire 4 Profil d emploi sommaire 11 Méthodologie et

Plus en détail

Fonds de marché monétaire canadien AGF

Fonds de marché monétaire canadien AGF RAPPORT INTERMÉDIAIRE DE LA DIRECTION SUR LE RENDEMENT DU FONDS FONDS COMMUNS DE PLACEMENT AGF Fonds de marché monétaire canadien AGF 31 MARS Fonds de marché monétaire canadien AGF 31 MARS Analyse du rendement

Plus en détail

NOUVELLE ÉCHELLE SALARIALE DU TITRE D EMPLOI «PARAMÉDIC SOINS PRIMAIRES» ET MODALITÉS D INTÉGRATION

NOUVELLE ÉCHELLE SALARIALE DU TITRE D EMPLOI «PARAMÉDIC SOINS PRIMAIRES» ET MODALITÉS D INTÉGRATION OBJET : NOUVELLE ÉCHELLE SALARIALE DU TITRE D EMPLOI «PARAMÉDIC SOINS PRIMAIRES» ET MODALITÉS D INTÉGRATION CONSIDÉRANT la convention collective applicable entre l Employeur et le Syndicat; CONSIDÉRANT

Plus en détail

SONDAGES RELATIFS AUX SERVICES D INFORMATION ET DE RÉFÉRENCE OFFERTS PAR LA DIRECTION GÉNÉRALE DE LA DIFFUSION DE BANQ

SONDAGES RELATIFS AUX SERVICES D INFORMATION ET DE RÉFÉRENCE OFFERTS PAR LA DIRECTION GÉNÉRALE DE LA DIFFUSION DE BANQ SONDAGES RELATIFS AUX SERVICES D INFORMATION ET DE RÉFÉRENCE OFFERTS PAR LA DIRECTION GÉNÉRALE DE LA DIFFUSION DE BANQ RÉSULTATS DE L ÉTÉ 2008 JUMELÉS À CEUX DE L HIVER 2008 RAPPORT VERSION FINALE Daniel

Plus en détail

DISPOSITIF EN FAVEUR DU POUVOIR D ACHAT DES FONCTIONNAIRES GIPA 2008

DISPOSITIF EN FAVEUR DU POUVOIR D ACHAT DES FONCTIONNAIRES GIPA 2008 DISPOSITIF EN FAVEUR DU POUVOIR D ACHAT DES FONCTIONNAIRES GIPA 2008 Eric WOERTH Ministre du Budget, des Comptes publics et de la Fonction publique et André SANTINI Secrétaire d État chargé de la Fonction

Plus en détail

Assemblée générale du 5 décembre 2013. Le RRUQ. Définition et fonctionnement SPP UQAC

Assemblée générale du 5 décembre 2013. Le RRUQ. Définition et fonctionnement SPP UQAC Assemblée générale du 5 décembre 2013 Le RRUQ Définition et fonctionnement 1 Le RRUQ Le RRUQ est le régime de retraite de l Université du Québec. Tous les professionnels, employés de soutien et professeurs

Plus en détail

COMMENTAIRE. Services économiques TD LES VENTES DE VÉHICULES AU CANADA DEVRAIENT DEMEURER ROBUSTES, MAIS LEUR CROISSANCE SERA LIMITÉE

COMMENTAIRE. Services économiques TD LES VENTES DE VÉHICULES AU CANADA DEVRAIENT DEMEURER ROBUSTES, MAIS LEUR CROISSANCE SERA LIMITÉE COMMENTAIRE Services économiques TD LES VENTES DE VÉHICULES AU CANADA DEVRAIENT DEMEURER ROBUSTES, MAIS LEUR CROISSANCE SERA LIMITÉE Faits saillants Les ventes de véhicules au Canada ont atteint un sommet

Plus en détail

les bulletins de participation admissibles reçus dans chacune des régions décrites ci-après entre le

les bulletins de participation admissibles reçus dans chacune des régions décrites ci-après entre le Règlement Concours de Cooperators 2015 Prix en argent de 57 000 $ Aucun achat requis. Le concours commence le 1 er janvier 2015 à 0 h 1 s HNE et se termine le 31 décembre 2015 à 23 h 59 min 59 s HNE (la

Plus en détail

Rapport sur. La situation financière de l ensemble des retraités Québécois et des secteurs public et parapublic du Québec

Rapport sur. La situation financière de l ensemble des retraités Québécois et des secteurs public et parapublic du Québec Rapport sur La situation financière de l ensemble des retraités Québécois et des secteurs public et parapublic du Québec François Vaillancourt CIRANO et Université de Montréal et Viorela Diaconu Université

Plus en détail

Note de service À : De :

Note de service À : De : Note de service À : De : Tous les Fellows, affiliés, associés et correspondants de l Institut canadien des actuaires et autres parties intéressées Jim Christie, président Conseil des normes actuarielles

Plus en détail

DEC-BAC Dossier sur les nouveaux modèles de formation développés au Collège Édouard-Montpetit en collaboration avec ses partenaires universitaires

DEC-BAC Dossier sur les nouveaux modèles de formation développés au Collège Édouard-Montpetit en collaboration avec ses partenaires universitaires DEC-BAC Dossier sur les nouveaux modèles de formation développés au Collège Édouard-Montpetit en collaboration avec ses partenaires universitaires Tél : (450) 679-2631, poste 2415 1 Mise à jour : 2 septembre

Plus en détail

Présentation à l Institut canadien de la retraite et des avantages sociaux. Selon Wikipédia

Présentation à l Institut canadien de la retraite et des avantages sociaux. Selon Wikipédia Évaluation actuarielle du Régime de rentes du Québec au 31 décembre 2012, une œuvre de science-fiction? Présentation à l Institut canadien de la retraite et des avantages sociaux Georges Langis Actuaire

Plus en détail

Document de recherche Direction des études analytiques : documents de recherche

Document de recherche Direction des études analytiques : documents de recherche N o 11F0019M au catalogue N o 345 ISSN 1205-9161 ISBN 9788-1-100-99724-7 Document de recherche Direction des études analytiques : documents de recherche par Christine Laporte et Richard E. Mueller Division

Plus en détail

Mes droits parentaux et le Régime québécois d assurance parentale

Mes droits parentaux et le Régime québécois d assurance parentale Quebec Provincial Association of Teachers L Association provinciale des enseignantes et enseignants du Québec (RQAP) et le Régime québécois d assurance parentale Mes droits Ce guide destiné au personnel

Plus en détail

Actif et dons. des fondations donatrices du Canada SEPTEMBRE 2014

Actif et dons. des fondations donatrices du Canada SEPTEMBRE 2014 Actif et dons des fondations donatrices du Canada SEPTEMBRE 2014 Actif et dons des fondations donatrices du Canada Introduction...1 Objet et structure du rapport...1 Les fondations au Canada...2 Fondations

Plus en détail