Autodiagnostic d'exploitation préalable aux demandes d'aides aux investissements

Save this PDF as:

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Autodiagnostic d'exploitation préalable aux demandes d'aides aux investissements"

Transcription

1 PREFET DE LA REGION LIMOUSIN Autodiagnostic d'exploitation préalable aux demandes d'aides aux investissements A remplir par tous les demandeurs sauf les JA et les CUMA/ASA DEMANDEUR Numéro OSIRIS :... ( à renseigner par le service instructeur) Numéro PACAGE :... Nom Prénom :... Adresse :... CP + Ville :... Téléphone :...Portable : Historique de l'exploitation (date de création / reprise, nombre d'associés...) : Descriptif du projet : Finalités et objectifs du demandeur :

2 Commentaires : FRANCHISSEMENT DE CAP (une seule réponse OUI à l'une des rubriques suivantes induit un franchissement de cap) : Renouvellement de génération (Installation/Transmission) Mise en œuvre d'une nouvelle organisation de travail - amélioration des conditions de travail Création d'emploi Conversion en Agriculture Biologique Maîtrise de l'efficacité énergétique ou développement d'une énergie renouvelable Développement d'une production d'animaux finis Augmentation du volume de production ou de la surface en production Création d'une nouvelle activité pour l'exploitation dont diversification agricole OUI / NON Montant prévisionnel total de l'investissement (en euros) :... Є

3 Conclusion de l'autodiagnostic : cas 1 (montant de l'investissement > Є et franchissement de cap) : réalisation d'une étude économique prévisionnelle de type plan d'entreprise (PE) + approche globale cas 2 (montant de l'investissement < Є et franchissement de cap) : réalisation d'une approche globale de l'exploitation cas 3 (montant de l'investissement > Є sans franchissement de cap) : : réalisation d'une étude économique prévisionnelle de type plan d'entreprise (PE) cas 4 (montant de l'investissement < Є sans franchissement de cap) : l'autodiagnostic que vous venez de remplir suffit Situation de l exploitation (mettre une croix dans la case correspondante)

4 GUIDE DE REMPLISSAGE Définitions : - Renouvellement de génération (Installation/Transmission) : Tout nouvel installé franchit un cap. Un cédant de 55 ans ou + a un projet d'investissement. Il franchit un cap si il est inscrit dans le RDI avec un audit cédant, à un stage parrainage, à un contrat d adjoint (dispositif en cours de rénovation). - Mise en œuvre d'une nouvelle organisation de travail avec amélioration des conditions de travail : Elle est à apprécier par rapport au gain sur la durée du temps de travail que va amener le projet à l'exploitant mais peut-être aussi une meilleure sécurité du travail de l'exploitant (couloir de contention par exemple). L' amélioration des conditions de travail peut se faire par des investissements organisationnels (ex : salle de tétée...), mais aussi par des investissements innovants (ex : robot de traite, caméras de surveillance pour les vêlages, semoir de précision, outils de pilotage de la fertilisation...) Ex : - un exploitant veut créer une salle de tétée dans son élevage de veaux sous la mère. Dans ce cas on est bien dans un franchissement de cap. - un exploitant veut créer un quai d'embarquement pour ses animaux. On est bien dans le cadre d'un franchissement de cap. - Création d'emploi : Cela concerne la création d'emploi en CDI direct ou indirect (par l'intermédiaire d'un groupement d'employeurs et/ou d'une structure collective) Il faut créer un CDI au minimum à mi temps dans la durée du PCAE et justifier pouvoir fournir au moins 1 an de travail en CDI sur la période du PCAE. Si recours à de la main d'œuvre salariée (groupement ou structure collective), création d'au moins 1/3 d' ETP par an en moyenne sur la période du PCAE. Si ces seuils sont atteints, on a un franchissement de cap. - Conversion en Agriculture Biologique : Conversion de l'atelier lié à l'investissement pour franchir un cap - Maîtrise de l'efficacité énergétique ou développement d'une énergie renouvelable : En référence à la liste des matériels du plan de performance énergétique de la période précédente (poste bloc de traite, installations éclairage, chauffage, systèmes de régulation chauffage et ventilation, isolation, photovoltaïque, petit éolien,...) - Mise en œuvre d'une nouvelle production de vente : la production se répartit par secteur (animal et végétal) et sous secteurs. Pour le secteur animal : bovins lait, bovins viande, ovins, caprins, porcins, équins/asins, volailles de chair ou grasses (préciser poules pondeuses, poulets de chair, canards prêts à gaver, canards gras,...), apiculture, autres... Pour le secteur végétal : SCOP, cultures spécialisées (arboriculture, petits fruits...), maraîchage, pommes de terre, plantes industrielles, horticulture...

5 Ex : - Un exploitant qui fait déjà des céréales de ventes et qui dans son projet veut rajouter une surface en triticale : pas de franchissement de cap. Si ce même exploitant prévoit dans son projet de faire des cultures spécialisées : franchissement de cap. - Un exploitant qui fait des bovins viande et qui a comme projet de créer un atelier de poulets de chair : franchissement de cap. - Création/Développement d'une production d'animaux finis ou augmentation du volume de production : Toute création d'une production d'animaux finis est un franchissement de cap. Le seuil d'augmentation de volume de production (ou de la surface en production pour les cultures pérennes) pour franchir un cap est fixé à +50 %. Le développement d'une production d'animaux finis doit attendre un minimum de 75 % du total de production et pour un atelier doit représenter au moins 6 000Є de chiffre d'affaire pour franchir un cap. Ex : une exploitation fait du broutard et dans son projet prévoit de rajouter un atelier de veaux sous la mère. Cette exploitation franchit un cap. Une exploitation qui produit 120T de pommes doit porter sa production à 180T pour franchir un cap. Une exploitation produit 100 agneaux dont 25 finis en bergerie. Pour franchir un cap, son projet doit lui permettre d'en finir 75 en bergerie. - Création d'une nouvelle activité pour l'exploitation : Mise en place d'un nouvel atelier ou d'une activité de diversification par rapport à une production principale traditionnelle pour la région (bovins, ovins).

Annexe 1 b : Description des actions de l opération 0412 Maîtrise de l énergie Programmation 2014 2020

Annexe 1 b : Description des actions de l opération 0412 Maîtrise de l énergie Programmation 2014 2020 Annexe 1 b : Description des actions de l opération 0412 Maîtrise de l énergie Programmation 2014 2020 CADRE REGLEMENTAIRE : FEADER, PROGRAMME DE DEVELOPPEMENT RURAL 2014 2020, REGION LIMOUSIN Cette annexe

Plus en détail

Fiche de renseignements accompagnant la demande de permis de construire en zone agricole dans le Haut-Rhin

Fiche de renseignements accompagnant la demande de permis de construire en zone agricole dans le Haut-Rhin Nom - Prénom (ou Nom de la société) : Adresse permanente : Téléphone : Email : Date de naissance: Statut juridique : s exploitation individuelle s GAEC s EARL s Autre (à préciser) Nom et Prénom du Chef

Plus en détail

AIDES À L INSTALLATION ANNEXE AU FORMULAIRE DE DEMANDE D AIDES A L INSTALLATION

AIDES À L INSTALLATION ANNEXE AU FORMULAIRE DE DEMANDE D AIDES A L INSTALLATION N nnnnn*pp AIDES À L INSTALLATION ANNEXE AU FORMULAIRE DE DEMANDE D AIDES A L INSTALLATION Sous-mesure 6.1 du Programme de Développement Rural de la Région Aquitaine Avant de remplir cette demande, lisez

Plus en détail

NOTICE EXPLICATIVE. Bilan global de fertilisation azotée : Bilan CORPEN

NOTICE EXPLICATIVE. Bilan global de fertilisation azotée : Bilan CORPEN NOTICE EXPLICATIVE Bilan global de fertilisation azotée : Bilan CORPEN Ce bilan global de la fertilisation azotée est obligatoire pour toute exploitation située en zone vulnérable et qui a contractualisé

Plus en détail

MUTUALITE SOCIALE AGRICOLE DU LANGUEDOC NOTICE EXPLICATIVE Dispositif de prise en charge de cotisations sociales 2013

MUTUALITE SOCIALE AGRICOLE DU LANGUEDOC NOTICE EXPLICATIVE Dispositif de prise en charge de cotisations sociales 2013 MUTUALITE SOCIALE AGRICOLE DU LANGUEDOC NOTICE EXPLICATIVE Dispositif de prise en charge de cotisations sociales 2013 DOSSIER EXPLOITANT Départements du Gard - de l Hérault - de la Lozère 1) Critères d'éligibilité

Plus en détail

«Je voudrais évoluer»

«Je voudrais évoluer» 2 «Je voudrais évoluer» Thème : L entretien d évaluation et de carrière I. Quelques éléments du contexte Comme tous les ans, Younès Boualil s apprête à rencontrer sa supérieure hiérarchique immédiate (N

Plus en détail

L activité agricole sur la communauté de communes Terres de Montaigu

L activité agricole sur la communauté de communes Terres de Montaigu L activité agricole sur la communauté de communes Terres de Montaigu La Bernardière la Boisissiere de Montaigu Boufféré La Guyonnière Montaigu St Goerges de Montaigu St Hilaire de Loulay Treize Septiers

Plus en détail

Pour les exploitations au forfait, en l absence de données permettant de le calculer, l EBE peut-être évalué à 40 % du CA dûment justifié.

Pour les exploitations au forfait, en l absence de données permettant de le calculer, l EBE peut-être évalué à 40 % du CA dûment justifié. DDTM 44 FONDS D ALLÈGEMENT DES CHARGES A DESTINATION DES ELEVEURS DANS LE CADRE DU PLAN DE SOUTIEN A L ÉLEVAGE FRANCAIS Règlement Règlement N 1408/2013 N 1408/2013 de de la commission la commission du

Plus en détail

Les évolutions dans l application de la Directive Nitrates - Situtation au 1 er janvier 2014

Les évolutions dans l application de la Directive Nitrates - Situtation au 1 er janvier 2014 Les évolutions dans l application de la Directive Nitrates - Situtation au 1 er janvier 2014 L application de la Directive Nitrates en France est établie par un programme d actions national qui a fait

Plus en détail

Exploitation 9 : Système allaitant en agriculture biologique

Exploitation 9 : Système allaitant en agriculture biologique Exploitation 9 : Système allaitant en agriculture biologique Carte de visite : 1 personne + 1 salarié 1/3 temps 85 ha 47 PMTVA (60 vaches nourrices) Signe particulier : Système naisseur en plein air. Des

Plus en détail

PREFET DE LA CHARENTE FORMULAIRE JUSTIFIANT LA CONSTRUCTION D UN BATIMENT NECESSAIRE A L EXPLOITATION AGRICOLE

PREFET DE LA CHARENTE FORMULAIRE JUSTIFIANT LA CONSTRUCTION D UN BATIMENT NECESSAIRE A L EXPLOITATION AGRICOLE PREFET DE LA CHARENTE FORMULAIRE JUSTIFIANT LA CONSTRUCTION D UN BATIMENT NECESSAIRE A L EXPLOITATION AGRICOLE Les zones agricoles, dédiées aux différentes cultures ou à l élevage, sont par nature inconstructibles.

Plus en détail

Certification environnementale des exploitations agricoles

Certification environnementale des exploitations agricoles Certification environnementale des exploitations agricoles Afin de vous adresser une proposition sans engagement de votre part, nous vous remercions de bien vouloir remplir ce document et de nous le retourner

Plus en détail

Cerfa N 15367*01 Date de mise à jour : Aout 2015 Page 1/5

Cerfa N 15367*01 Date de mise à jour : Aout 2015 Page 1/5 FONDS D ALLÈGEMENT DES CHARGES A DESTINATION DES ELEVEURS DANS LE CADRE DU PLAN DE SOUTIEN A L ÉLEVAGE FRANCAIS Règlement N 1408/2013 de la commission du 18/12/2013 Décision de FranceAgriMer INTV-GECRI-2015-44

Plus en détail

5. Combien de personnes travaillent sur l'exploitation à l'année?

5. Combien de personnes travaillent sur l'exploitation à l'année? Ce questionnaire a été réalisé dans le cadre de travaux universitaires. Il s'adresse aux producteurs adhérents à une AMAP. 1. Vous êtes? Un homme Une femme 2. Vous avez? Moins de 2 ans Entre 4 et 4 ans

Plus en détail

COMPÉTITIVITÉ EMPLOI EN AGRICULTURE

COMPÉTITIVITÉ EMPLOI EN AGRICULTURE Pour mieux comprendre COMPÉTITIVITÉ EMPLOI EN AGRICULTURE LE GOUVERNEMENT S ENGAGE L agriculture est un secteur stratégique pour l économie française et dispose d atouts considérables. Avec ses 450 000

Plus en détail

SRPA Valable pour la campagne 2012

SRPA Valable pour la campagne 2012 SRPA Valable pour la campagne 2012 minimales pour les sorties en plein air d'animaux de rente SRPA (sous réserve de modifications de l Ordonnance) Base légale Articles 59, al. 4, 60, al. 2 et 3, et 61,

Plus en détail

AXE 6 PROMOUVOIR L EMPLOI FICHE THEMATIQUE 6-2 : PROJETS COLLECTIFS PAR LA CREATION D ACTIVITES ASSOCIATIFS. Version adoptée au CPR du 12/12/14 1

AXE 6 PROMOUVOIR L EMPLOI FICHE THEMATIQUE 6-2 : PROJETS COLLECTIFS PAR LA CREATION D ACTIVITES ASSOCIATIFS. Version adoptée au CPR du 12/12/14 1 AXE 6 PROMOUVOIR L EMPLOI PAR LA CREATION D ACTIVITES FICHE THEMATIQUE 6-2 : PROJETS COLLECTIFS ASSOCIATIFS Version adoptée au CPR du 12/12/14 1 Priorité d investissement 8.3 : promotion d'emplois pérennes

Plus en détail

Que voit-on? Poules pondeuses en cages collectives Bio ou pas? Pas bio. L élevage de poules pondeuses bio en logement collectif est interdit.

Que voit-on? Poules pondeuses en cages collectives Bio ou pas? Pas bio. L élevage de poules pondeuses bio en logement collectif est interdit. 1 2 Que voit-on? Poules pondeuses en cages collectives Bio ou pas? Pas bio. L élevage de poules pondeuses bio en logement collectif est interdit. En bio, 3000 poules pondeuses maximum par bâtiment avec

Plus en détail

Aides aux jeunes entreprises innovantes Formulaire de candidature Appel de juillet 2012

Aides aux jeunes entreprises innovantes Formulaire de candidature Appel de juillet 2012 ,,,,,,,,,,,,,,,,,,, Aides aux jeunes entreprises innovantes Formulaire de candidature Appel de juillet 2012 Ce formulaire est à remettre en 5 exemplaires papier + 1 version électronique à sserrano@innoviris.be

Plus en détail

@ Fiche actualisée sur www.cotedor.fr, rubrique Guide des aides

@ Fiche actualisée sur www.cotedor.fr, rubrique Guide des aides Aide aux investissements liés à l élevage Objectifs Conformément aux objectifs visés aux points 3) a et 3) c de l article 14 du règlement CE 702/2014 : - améliorer le niveau global des résultats et de

Plus en détail

Gestion des finances personnelles (LCA.DP) Réaliser une saine gestion de mes placements boursiers

Gestion des finances personnelles (LCA.DP) Réaliser une saine gestion de mes placements boursiers Gestion des finances personnelles (LCA.DP) Réaliser une saine gestion de mes placements boursiers (mardis soirs) Hiver 2015 Paul Bourget 514-376-1620, poste 7349; pbourget@crosemont.qc.ca Thématique générale

Plus en détail

Coûts de production et stratégies gagnantes des élevages charolais

Coûts de production et stratégies gagnantes des élevages charolais Coûts de production et stratégies gagnantes des élevages charolais Les Chambres d agriculture de l Allier et du Puy-de-Dôme organisent des formations collectives d analyse des résultats économiques afin

Plus en détail

Ordonnance du DFE sur les sorties régulières en plein air d animaux de rente

Ordonnance du DFE sur les sorties régulières en plein air d animaux de rente Ordonnance du DFE sur les sorties régulières en plein air d animaux de rente (Ordonnance SRPA) du 7 décembre 1998 Le Département fédéral de l économie, vu les art. 59, al. 4, et 61, al. 3 à 6, de l ordonnance

Plus en détail

Indicateurs de résultats en Agriculture Durable

Indicateurs de résultats en Agriculture Durable Indicateurs de résultats en Agriculture Durable Formation «Mesures et indicateurs en agriculture durable» - 5 mars et 19 mai 2008- FNCIVAM Indicateurs clés socio-économiques Les indicateurs connus sont

Plus en détail

Document d aide à la prévention de nouveaux accidents et de collecte des renseignements pour la déclaration d accident de service.

Document d aide à la prévention de nouveaux accidents et de collecte des renseignements pour la déclaration d accident de service. CENTRE DE GESTION DE LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE ACCIDENT DU TRAVAIL Espace Performance 3-35769 SAINT GRÉGOIRE Cedex - www.cdg35.fr - Téléphone 02 99 23 31 00 - Télécopie 02 99 23 38 00 - E-mail

Plus en détail

CONSTRUCTION EN ZONE AGRICOLE COMMUNE DE :

CONSTRUCTION EN ZONE AGRICOLE COMMUNE DE : CONSTRUCTION EN ZONE AGRICOLE COMMUNE DE : Monsieur, Madame, Vous souhaitez réaliser un projet de construction en zone agricole, à protéger en raison de son potentiel agronomique, biologique ou économique.

Plus en détail

Systèmes de mesure ou d estimation des consommations en logement

Systèmes de mesure ou d estimation des consommations en logement Fiche d application : Systèmes de mesure ou d estimation des consommations en logement Historique des versions : Date Contenu de la mise à jour Version 30 mai 2013 1 Préambule L article 23 de l arrêté

Plus en détail

DEMANDE DE SUBVENTION 2014-2020 PLAN DE PERFORMANCE ÉNERGETIQUE (4.1.2-PPE)

DEMANDE DE SUBVENTION 2014-2020 PLAN DE PERFORMANCE ÉNERGETIQUE (4.1.2-PPE) 14060*03 DEMANDE DE SUBVENTION 2014-2020 PLAN DE PERFORMANCE ÉNERGETIQUE (4.1.2-PPE) DIAGNOSTIC SEUL Cette demande d aide une fois complétée constitue, avec l ensemble des justificatifs joints par vos

Plus en détail

Mairie de Romagnat Création d un bar-restaurant Dossier de candidature à la gérance

Mairie de Romagnat Création d un bar-restaurant Dossier de candidature à la gérance Mairie de Romagnat Création d un bar-restaurant Dossier de candidature à la gérance Vous pouvez joindre à ce dossier tout élément qui pourrait vous paraître utile. Nature de la relation entre la Commune

Plus en détail

Programmes Opérationnels Européens 2007-2013 CADRE D INTERVENTION FSE

Programmes Opérationnels Européens 2007-2013 CADRE D INTERVENTION FSE Programmes Opérationnels Européens Page 1 Mesure Axe 1 - Répondre aux nouveaux défis en développant une offre de formation innovante et ouverte sur l extérieur Service instructeur Conseil Général de la

Plus en détail

CONTROLE DES STRUCTURES DEMANDE D AUTORISATION D EXPLOITER. Avant de remplir cette demande, lisez attentivement la notice d information.

CONTROLE DES STRUCTURES DEMANDE D AUTORISATION D EXPLOITER. Avant de remplir cette demande, lisez attentivement la notice d information. MINISTERE DE L AGRICULTURE ET DE LA PECHE cerfa DIRECTION DEPARTEMENTALE DES TERRITOIRES DU PUY DE DOME N 11534* 02 N de dossier : Site de Marmilhat_BP43 63370 LEMPDES Tél : 04-73-42-14-78 ou 04-73-42-14-59

Plus en détail

Règlementation Thermique des Bâtiments Existants

Règlementation Thermique des Bâtiments Existants Fiche d application : Système de ventilation changé Date Modification Version 7 juin 2012 1 Préambule Dans le cadre de la méthode Th-C-Eex, la prise en compte des systèmes de ventilation (et donc leur

Plus en détail

PERSONNES HANDICAPEES «MODUL HAND» Prestation approuvée par le Conseil d administration du Fongecif Bretagne

PERSONNES HANDICAPEES «MODUL HAND» Prestation approuvée par le Conseil d administration du Fongecif Bretagne PRESTATION SPECIFIQUE A DESTINATION DES PERSONNES HANDICAPEES «MODUL HAND» CAHIER DES CHARGES Prestation approuvée par le Conseil d administration du Fongecif Bretagne Nom de l organisme prestataire de

Plus en détail

Les Aides à l Installation des Jeunes Agriculteurs

Les Aides à l Installation des Jeunes Agriculteurs Les Aides à l Installation des Jeunes Agriculteurs Décret n 2004-1308 du 26 novembre 2004 Décret n 2004-1283 du 26 novembre 2004 Arrêtés du 30 décembre 2004 Circulaire DGFAR/SDEA/C2005-5002 du 7 janvier

Plus en détail

INSTITUT DE FORMATION EN AUXILIAIRE DE PUERICULTURE DE SURESNES

INSTITUT DE FORMATION EN AUXILIAIRE DE PUERICULTURE DE SURESNES INSTITUT DE FORMATION EN AUXILIAIRE DE PUERICULTURE DE SURESNES PREPARATION AU CONCOURS D ENTREE DANS LES IFAP Tests de niveau Préparation longue au concours de Mars. Préparation accélérée au concours

Plus en détail

APPEL A PROJETS. Utilisation dynamique des Energies Renouvelables dans le bâtiment REGIONAL ANNEE 2013-2014. Règlement

APPEL A PROJETS. Utilisation dynamique des Energies Renouvelables dans le bâtiment REGIONAL ANNEE 2013-2014. Règlement APPEL A PROJETS Utilisation dynamique des Energies Renouvelables dans le bâtiment REGIONAL ANNEE 2013-2014 Règlement L appel à projets «Utilisation dynamique des énergies renouvelables dans le bâtiment»

Plus en détail

Registre Santé et Sécurité au Travail Ecole

Registre Santé et Sécurité au Travail Ecole Registre Santé et Sécurité au Travail Tel : Mail : Directeur Circonscription Cachet de l école Assistant de prévention de circonscription Le guide pour la mise en place du registre santé et sécurité au

Plus en détail

L achat de formation en 3 étapes :

L achat de formation en 3 étapes : L achat de formation en 3 étapes : 1- La définition du besoin de formation L origine du besoin en formation peut avoir 4 sources : Une évolution des choix stratégiques de l entreprise (nouveau métier,

Plus en détail

AIDES À L INSTALLATION ANNEXE REGIONALE AU FORMULAIRE D AIDES A L INSTALLATION

AIDES À L INSTALLATION ANNEXE REGIONALE AU FORMULAIRE D AIDES A L INSTALLATION Mise à jour le : 27/03/2015 N 15292*01 AIDES À L INSTALLATION ANNEXE REGIONALE AU FORMULAIRE D AIDES A L INSTALLATION Sous-mesure 6.1 du Programme de Développement Rural de la Bourgogne Avant de remplir

Plus en détail

Plan de soutien exceptionnel à l agriculture Fonds d allègement des charges Prêts de consolidation

Plan de soutien exceptionnel à l agriculture Fonds d allègement des charges Prêts de consolidation Préfecture du Tarn Direction départementale de l équipement et de l agriculture Plan de soutien exceptionnel à l agriculture Fonds d allègement des charges Prêts de consolidation Date limite de dépôt des

Plus en détail

LE PREFET DE MAYOTTE CHEVALIER DE LA LEGION D HONNEUR

LE PREFET DE MAYOTTE CHEVALIER DE LA LEGION D HONNEUR PREFECTURE DE MAYOTTE Direction de l Agriculture et de la Forêt ARRETE N 92 /DAF/2007 portant modification du régime des aides aux agriculteurs LE PREFET DE MAYOTTE CHEVALIER DE LA LEGION D HONNEUR VU

Plus en détail

GUIDE DE L UTILISATEUR

GUIDE DE L UTILISATEUR GUIDE DE L UTILISATEUR http://www.lea-formasup-ida.com/ 1 SOMMAIRE PRESENTATION DU LEA page 3 1. CONNEXION 1.1 Se connecter au LEA FormaSup Isère Drôme Ardèche page 4 1.2 Renseigner la fiche personnelle

Plus en détail

H12 PLAN DE COURS. Session. Investir Intelligemment. Numéro du cours : 410 AAJ LI. Unités : 3. Pondération : 2 1 3.

H12 PLAN DE COURS. Session. Investir Intelligemment. Numéro du cours : 410 AAJ LI. Unités : 3. Pondération : 2 1 3. PLAN DE COURS Session H12 Numéro du cours : 410 AAJ LI Titre du cours : Investir Intelligemment Unités : 3 Pondération : 2 1 3 Département : Technique administrative Enseignant : Rémy Vaillancourt Local

Plus en détail

DEUX-TIERS DE LA PRODUCTION FRANCILIENNE DE LEGUMES ET DE FRUITS COMMERCIALISES EN CIRCUIT COURT

DEUX-TIERS DE LA PRODUCTION FRANCILIENNE DE LEGUMES ET DE FRUITS COMMERCIALISES EN CIRCUIT COURT Numéro 117 - Février 2012 Île-de-France Recensement agricole 2010 : les circuits-courts en Île-de-France. DEUX-TIERS DE LA PRODUCTION FRANCILIENNE DE LEGUMES ET DE FRUITS COMMERCIALISES EN CIRCUIT COURT

Plus en détail

Mais au-delà de cette obligation réglementaire, l entretien professionnel est avant tout un acte de management.

Mais au-delà de cette obligation réglementaire, l entretien professionnel est avant tout un acte de management. GUIDE D ENTRETIEN PROFESSIONNEL (D appréciation et de développement professionnel) La loi du 4 mai 2004 relative à la formation professionnelle tout au long de la vie fait de l entretien professionnel

Plus en détail

LE CONTRAT DE TRAVAIL

LE CONTRAT DE TRAVAIL LE CONTRAT DE TRAVAIL I. Introduction Le contrat de travail définit les conditions de travail et de rémunération du salarié. Il ne peut être contraire à la loi, aux conventions collectives ou aux usages

Plus en détail

DEMANDE DE SUBVENTION 2012 PLAN DE PERFORMANCE ENERGÉTIQUE (121 C1-PPE)

DEMANDE DE SUBVENTION 2012 PLAN DE PERFORMANCE ENERGÉTIQUE (121 C1-PPE) Agriculture durable 14060*01 DEMANDE DE SUBVENTION 2012 PLAN DE PERFORMANCE ENERGÉTIQUE (121 C1-PPE) DIAGNOSTIC SEUL Mise à jour 7 février 2012 Cette demande d aide une fois complétée constitue, avec l

Plus en détail

GUIDE DE TELEDECLARATION pour l'aide aux ovins (AO) et l'aide aux caprins (AC)

GUIDE DE TELEDECLARATION pour l'aide aux ovins (AO) et l'aide aux caprins (AC) Préfet du Rhône Attention : Ce guide est une aide à la télédéclaration mais il ne reprend pas les éléments réglementaires. Nous vous invitons donc fortement à lire attentivement les notices d'information

Plus en détail

INVESTISSEMENT PRODUCTIF - 411

INVESTISSEMENT PRODUCTIF - 411 Annexe au dossier de demande d aide pour les investissements productifs Nombre de points attendus pour le projet présenté pour les différents critères : Critère Définition INVESTISSEMENT PRODUCTIF - 411

Plus en détail

«Appel à projets» de la Fondation BTP PLUS

«Appel à projets» de la Fondation BTP PLUS «Appel à projets» de la Fondation BTP PLUS «Proposer des actions innovantes et performantes d aide au retour à l emploi en faveur des salariés du Bâtiment et des Travaux Publics actuellement au chômage»

Plus en détail

SOMMAIRE... 1 ESPACE DU CLUB...

SOMMAIRE... 1 ESPACE DU CLUB... Documentation Extraclub Page 1/11 Sommaire SOMMAIRE... 1 ESPACE DU CLUB... 2 INTRODUCTION... 2 Bien utiliser la gestion du club... 2 Termes utilisés dans cet espace... 2 Par quoi commencer?... 2 L onglet

Plus en détail

CONTRAT DE GENERATION POUR LE SECTEUR AGRICOLE APPEL A CANDIDATURES. Le 07/03/2014

CONTRAT DE GENERATION POUR LE SECTEUR AGRICOLE APPEL A CANDIDATURES. Le 07/03/2014 CONTRAT DE GENERATION POUR LE SECTEUR AGRICOLE APPEL A CANDIDATURES REFERENCEMENT PRESTATAIRES POUR L APPUI CONSEIL CONTRAT DE GENERATION Date limite de remise des candidatures : Le 07/03/2014 APPEL A

Plus en détail

Master Sales Analysis. Analyse et développement des compétences de vente

Master Sales Analysis. Analyse et développement des compétences de vente Master Sales Analysis Analyse et développement des compétences de vente L'essentiel L essentiel à propos du système MSA 360 Description résumée du système MSA 360 Le système Master Sales Analysis (MSA)

Plus en détail

RETREP : REgime Temporaire de Retraite de l Enseignement Privé

RETREP : REgime Temporaire de Retraite de l Enseignement Privé RETREP : REgime Temporaire de Retraite de l Enseignement Privé Ce régime a été créé en 1980 pour permettre aux maîtres de l enseignement privé sous contrat de partir à la retraite dans les mêmes conditions

Plus en détail

Conseiller «Plan de Professionnalisation Personnalisé» (Conseiller PPP)

Conseiller «Plan de Professionnalisation Personnalisé» (Conseiller PPP) Conseiller «Plan de Professionnalisation Personnalisé» (Conseiller PPP) Appel à candidature Cahier des Charges aquitain 1 / 6 Introduction : Le renouvellement des générations d'agriculteurs, facteur de

Plus en détail

LA CARTE PROFESSIONNELLE DES AGENTS PRIVES DE SECURITE

LA CARTE PROFESSIONNELLE DES AGENTS PRIVES DE SECURITE LA CARTE PROFESSIONNELLE DES AGENTS PRIVES DE SECURITE 1 Un système moderne Préfecture Alimentation de Téléc@rtepro Carte professionnelle dématérialisée Exemple de numéro Téléservice, Téléc@rtepro DEMANDE

Plus en détail

Les indispensables de l exploitant agricole Generali, l assureur des Professionnels de l agriculture

Les indispensables de l exploitant agricole Generali, l assureur des Professionnels de l agriculture particuliers PROFESSIONNELS entreprises Les indispensables de l exploitant agricole Generali, l assureur des Professionnels de l agriculture Generali.fr L APPROCHE NOVATRICE ET GLOBALE DE GENERALI Votre

Plus en détail

Cet entretien n est pas une évaluation mais un outil de dialogue et de préparation d évolution du collaborateur.

Cet entretien n est pas une évaluation mais un outil de dialogue et de préparation d évolution du collaborateur. L avenant n 1 du 20 juillet 2005 à l Accord National Interprofessionnel du 5 décembre 2003 relatif à l accès des salariés à la formation tout au long de la vie professionnelle prévoit que «pour lui permettre

Plus en détail

Régularisation actif 1,3 Régularisation passif 0,1. Total actif 368,7 Total passif 368,7 Source : RICA 2009

Régularisation actif 1,3 Régularisation passif 0,1. Total actif 368,7 Total passif 368,7 Source : RICA 2009 1 Structure du bilan Le bilan décrit la situation patrimoniale de l exploitation à la clôture de l exercice. Il présente en regard l actif à gauche et le passif à droite, dont les cumuls sont par définition

Plus en détail

Développement d un modèle de simulation des coûts de production

Développement d un modèle de simulation des coûts de production ARBORICULTURE 2010 A10 PACA / 10 (fiche action 3.02.02.21 AB) Développement d un modèle de simulation des coûts de production Remco SCHREUDER, Peter ROELFOS (LEI, Wageningen), François WARLOP (GRAB), Esther

Plus en détail

PARTIE 1 La démarche de VAE pour le DPAS

PARTIE 1 La démarche de VAE pour le DPAS PARTIE 1 La démarche de VAE pour le DPAS 10954_VAE_p011p040_part1_JCL.indd 11 23/05/08 11:05:10 FICHE La VAE : 1 principes et modalités Faire reconnaître vos connaissances, aptitudes et compétences acquises

Plus en détail

DIRECTIVE NITRATES. Argumentaires micro-économiques concernant :

DIRECTIVE NITRATES. Argumentaires micro-économiques concernant : DIRECTIVE NITRATES Argumentaires micro-économiques concernant : Le projet d arrêté complémentaire version du 23 octobre 2012 La révision des zones vulnérables Introduction La France est concernée par deux

Plus en détail

Avantages économiques

Avantages économiques I. QU EST CE QUE LE SYSTEME DE MANAGEMENT ENVIRONNEMENTAL? Le SME est un outil de gestion interne qui favorise l intégration précoce d objectifs écologiques précis dans les autres systèmes de gestion et

Plus en détail

Cerfa N 15367*01 Date de mise à jour : Aout 2015 Page 1/5

Cerfa N 15367*01 Date de mise à jour : Aout 2015 Page 1/5 FONDS D ALLÈGEMENT DES CHARGES A DESTINATION DES ELEVEURS DANS LE CADRE DU PLAN DE SOUTIEN A L ÉLEVAGE FRANCAIS Règlement N 1408/2013 de la commission du 18/12/2013 Décision de FranceAgriMer INTV-GECRI-2015-44

Plus en détail

QUELLE STRUCTURE JURIDIQUE CHOISIR?

QUELLE STRUCTURE JURIDIQUE CHOISIR? Dans une démarche de création d entreprise, vous devez réfléchir au statut juridique que vous allez donner à votre entreprise. En effet, il existe plusieurs statuts juridiques et il n est pas toujours

Plus en détail

OUTPLACEMENT. Année 2009/2010-1 -

OUTPLACEMENT. Année 2009/2010-1 - OUTPLACEMENT Année 2009/2010-1 - PLAN INTRODUCTION : Partie théorique : L outplacement de A à Z : 1- Définition 2- Types d outplacement 3- Objectifs 5- Obligatoire ou volontaire. 6- Qui a le droit de l

Plus en détail

Registre d élevage ovin/caprin

Registre d élevage ovin/caprin Registre d élevage ovin/caprin 1 Une fiche synthétique des caractéristiques de l exploitation 2 Une fiche synthétique des données concernant l encadrement zootechnique, médical et sanitaire 3 Registre

Plus en détail

Fiche pratique n 12. Evaluation de la formation. Finalité. Mode opératoire. De quoi s agit-il? Quelle évaluation pour quels besoins?

Fiche pratique n 12. Evaluation de la formation. Finalité. Mode opératoire. De quoi s agit-il? Quelle évaluation pour quels besoins? Finalité De quoi s agit-il? Evaluer la formation est nécessaire pour toute entreprise qui souhaite connaître le «retour sur investissement» des actions de formation qu elle a initiées. Il convient de distinguer

Plus en détail

... Date :... Contrôleur Responsable:... N :... ...

... Date :... Contrôleur Responsable:... N :... ... Unité Provinciale de :... Date :... Contrôleur Responsable:... N :... Opérateur :... N unique :... Adresse :...... DPA 297 Négociant agréé pour l'hébergement de solipèdes, ruminants ou volailles domestiques

Plus en détail

DOSSIER DU CANDIDAT A LA V.A.E

DOSSIER DU CANDIDAT A LA V.A.E DOSSIER DU CANDIDAT A LA V.A.E I.S.CO Institut Supérieur de la Construction DOSSIER DE CANDIDATURE A LA «VALIDATION DES ACQUIS DE L EXPERIENCE» En vue d accéder au titre de Photo du Candidat Assistant

Plus en détail

Outil GC3 Support d entretien d évaluation. Octobre 2014

Outil GC3 Support d entretien d évaluation. Octobre 2014 Outil GC3 Support d entretien d évaluation Octobre 2014 ENTRETIEN D EVALUATION ANNEE : DATE DE L ENTRETIEN : Collaborateur Nom : Prénom : Poste occupé : Service: Type de contrat : Durée du travail : Classification

Plus en détail

DYNAMIQUE DES PLANS AGRICOLES REGIONAUX CAMPAGNE AGRICOLE 2013/2014 REGION: TANGER TETOUAN

DYNAMIQUE DES PLANS AGRICOLES REGIONAUX CAMPAGNE AGRICOLE 2013/2014 REGION: TANGER TETOUAN DYNAMIQUE DES PLANS AGRICOLES REGIONAUX CAMPAGNE AGRICOLE 2013/2014 REGION: TANGER TETOUAN CONTEXTE REGIONAL 2008/2009 2013/2014 Ecart % SAU TOTALE (en hectares) 451920 563650 25% * dont SAU irriguée 60386

Plus en détail

Le diagnostic découverte

Le diagnostic découverte Le diagnostic découverte Nom du créateur/repreneur. Afin d assurer un meilleur suivi des porteurs de projet, la CCI est amenée à collecter des données les concernant. Ces informations ont un caractère

Plus en détail

In t r o d u c t i o n

In t r o d u c t i o n In t r o d u c t i o n Qu allez-vous trouver dans ce livre? Ce livre présente une méthode en six étapes pour élaborer votre plan de formation. Son objectif est de vous permettre de concevoir un plan qui

Plus en détail

Bâtiments «particuliers» PAE ou audit spécifique? A quelle prime mon client aurat-il. Benoit Fourez DGO4 Département énergie et bâtiment durable

Bâtiments «particuliers» PAE ou audit spécifique? A quelle prime mon client aurat-il. Benoit Fourez DGO4 Département énergie et bâtiment durable Bâtiments «particuliers» PAE ou audit spécifique? A quelle prime mon client aurat-il droit? Benoit Fourez DGO4 Département énergie et bâtiment durable Sommaire Contexte général Contexte réglementaire Méthodologie

Plus en détail

Les Aides aux Entreprises

Les Aides aux Entreprises Les Aides aux Entreprises COMPRENDRE LES MECANISMES DES AIDES L encadrement des aides publiques aux entreprises voit se cumuler 2 niveaux de réglementation : 1/ la réglementation communautaire (Traité

Plus en détail

7 Annexe: Normes dans la détention de volaille

7 Annexe: Normes dans la détention de volaille I Détenir des volailles B7 Produire et commercialiser des œufs et de la volaille 7 Annexe: Normes dans la détention de volaille 7.1 Besoins en mangeoires et en abreuvoirs ainsi qu en perchoirs et en nids

Plus en détail

DOSSIER DE DEMANDE D HABILITATION pour la réalisation de contrôles techniques des éléments de l assiette des redevances des agences de l eau

DOSSIER DE DEMANDE D HABILITATION pour la réalisation de contrôles techniques des éléments de l assiette des redevances des agences de l eau DOSSIER DE DEMANDE D HABILITATION pour la réalisation de contrôles techniques des éléments de l assiette des redevances des agences de l eau Bassin : Domaine de contrôle : Etablissement : Cadre réservé

Plus en détail

Documentation : Utiliser Outlook 2007

Documentation : Utiliser Outlook 2007 Documentation : Utiliser Outlook 2007 Produit par : Société 2ISR Ingénierie Informatique Systèmes et Réseaux 18, rue Marsala 49300 CHOLET contact@2isr.fr Tel : 09 72 12 27 24 Fax : 09 72 11 98 87 Version

Plus en détail

REGLEMENT 2011 PREVENTION, GESTION ET TRAITEMENT DES DECHETS DANS LE SECTEUR CONCURRENTIEL

REGLEMENT 2011 PREVENTION, GESTION ET TRAITEMENT DES DECHETS DANS LE SECTEUR CONCURRENTIEL annexe 9 1. OBJECTIFS REGLEMENT 2011 FONDS REGIONAL ENVIRONNEMENT CLIMAT PREVENTION, GESTION ET TRAITEMENT DES DECHETS DANS LE SECTEUR CONCURRENTIEL Participer à la réalisation du Plan National Déchets

Plus en détail

CONVENTION. Inscrit au Conseil Départemental de l ordre des Médecins de

CONVENTION. Inscrit au Conseil Départemental de l ordre des Médecins de CONVENTION Etablie entre La société Allo Médecin Contrôle située Résidence Jean Moulin Bât A 20 Boulevard Jean Moulin 13005 MARSEILLE représentée par Monsieur JEUDY Xavier Et le Docteur Inscrit au Conseil

Plus en détail

APPEL A PROJETS. Utilisation dynamique des Energies Renouvelables dans le bâtiment REGIONAL ANNEE 2013-2014. Règlement

APPEL A PROJETS. Utilisation dynamique des Energies Renouvelables dans le bâtiment REGIONAL ANNEE 2013-2014. Règlement APPEL A PROJETS Utilisation dynamique des Energies Renouvelables dans le bâtiment REGIONAL ANNEE 2013-2014 Règlement L appel à projets «Utilisation dynamique des énergies renouvelables dans le bâtiment»

Plus en détail

La transparence pour les GAEC : reconnaître l activité des femmes et des hommes derrière chaque exploitation

La transparence pour les GAEC : reconnaître l activité des femmes et des hommes derrière chaque exploitation La transparence pour les GAEC : reconnaître l activité des femmes et des hommes derrière chaque exploitation Résumé Les textes européens pour la PAC reconnaissent désormais clairement le principe de transparence

Plus en détail

ANNEXE MESURE 4.1.4 : DEVELOPPER L'UTILISATION EFFICACE DE L'ÉNERGIE DANS L'AGRICULTURE

ANNEXE MESURE 4.1.4 : DEVELOPPER L'UTILISATION EFFICACE DE L'ÉNERGIE DANS L'AGRICULTURE ANNEXE MESURE 4.1.4 : DEVELOPPER L'UTILISATION EFFICACE DE L'ÉNERGIE DANS L'AGRICULTURE ET LA TRANSFORMATION ALIMENTAIRE Cahier des charges relatif au diagnostic global énergie-ges des exploitations 1

Plus en détail

LES OBLIGATIONS DE L EMPLOYEUR EN TERMES DE SECURITE

LES OBLIGATIONS DE L EMPLOYEUR EN TERMES DE SECURITE LES OBLIGATIONS DE L EMPLOYEUR EN TERMES DE SECURITE Contexte de la prévention des risques Crée le 5 novembre 2001 le Document Unique d Évaluation des Risques (DU) constitue le socle de la démarche de

Plus en détail

Etude de cas Etude de cas N 3. Etude de cas N 3 : Allocation des ressources

Etude de cas Etude de cas N 3. Etude de cas N 3 : Allocation des ressources Etude de cas N 3 : Allocation des ressources Chaque année, au troisième trimestre, les directeurs de laboratoire de recherche expriment leurs demandes de moyens pour l année à venir auprès de leur direction

Plus en détail

Quelques notions essentielles pour mieux comprendre et mieux exploiter les indicateurs économiques.

Quelques notions essentielles pour mieux comprendre et mieux exploiter les indicateurs économiques. Quelques notions essentielles pour mieux comprendre et mieux exploiter les. Contenu Quelques notions essentielles pour mieux comprendre et mieux exploiter les indicateurs économiques.... 1 Actualisation

Plus en détail

Associations - Dossier de Demande de subvention Année universitaire 2012/2013

Associations - Dossier de Demande de subvention Année universitaire 2012/2013 Associations - Dossier de Demande de subvention Année universitaire 2012/2013 Ce dossier de demande de subvention est un formulaire simplifié destiné à toutes les associations étudiantes désireuses d obtenir

Plus en détail

Protection sociale complémentaire : les dispenses d'affiliation de vos salariés (retraite, prévoyance, mutuelle)

Protection sociale complémentaire : les dispenses d'affiliation de vos salariés (retraite, prévoyance, mutuelle) Protection sociale complémentaire : les dispenses d'affiliation de vos salariés (retraite, prévoyance, mutuelle) Un régime de retraite supplémentaire ou de prévoyance peut être considéré comme obligatoire.

Plus en détail

Une vue panoramique de l ensemble de l activité de prospection. Une capacité renforcée pour le diagnostic commercial.

Une vue panoramique de l ensemble de l activité de prospection. Une capacité renforcée pour le diagnostic commercial. SYSTEO CRM est un logiciel de gestion de la relation client B2B spécifique pour la gestion de la force de vente. Il permet un gain de temps précieux et une augmentation de la productivité des commerciaux.

Plus en détail

Consultation publique. Sur le projet de PGMR 2015-2020 de La Communauté métropolitaine de Montréal. Mémoire de la compagnie Second Cycle Inc.

Consultation publique. Sur le projet de PGMR 2015-2020 de La Communauté métropolitaine de Montréal. Mémoire de la compagnie Second Cycle Inc. Consultation publique Sur le projet de PGMR 2015-2020 de La Communauté métropolitaine de Montréal Mémoire de la compagnie Second Cycle Inc. Rédigé par Fernanda Medina Révisé par Frédéric Bouchard Ing.

Plus en détail

Construire son projet agroforestier

Construire son projet agroforestier Construire son projet agroforestier Chambre d'agriculture de la Drôme 95 avenue Georges Brassens CS 30418 26504 Bourg les Valence Cedex L'agroforesterie offre des perspectives de diversification des productions

Plus en détail

Le management de l énergie. L expertise Swiss Electricity

Le management de l énergie. L expertise Swiss Electricity Le management de l énergie L expertise Swiss Electricity Objectifs Construire une vraie politique de management de l énergie Inscrire les actions d amélioration dans la durée Faire la chasse systématique

Plus en détail

L éco-branchement gaz naturel Une solution innovante et économique qui préserve l environnement Visite de chantier GrDF Cournon 27 mai 2013

L éco-branchement gaz naturel Une solution innovante et économique qui préserve l environnement Visite de chantier GrDF Cournon 27 mai 2013 L éco-branchement gaz naturel Une solution innovante et économique qui préserve l environnement Visite de chantier GrDF Cournon 27 mai 2013 GrDF Territoire Auvergne - NF CP 27 mai 2013 Dans le cadre de

Plus en détail

Plan d action sur le changement climatique de [nom de la collectivité]

Plan d action sur le changement climatique de [nom de la collectivité] Province du Manitoba Climate Change Planning Resource Guide Plan d action sur le changement climatique de [nom de la collectivité] Élaboré par : Remerciements : P. ex. conseil municipal, conseil d administration,

Plus en détail

DOSSIER DE CANDIDATURE PARTIE A : PRESENTATION DU PROJET ET DU(ES) CREATEUR(S)

DOSSIER DE CANDIDATURE PARTIE A : PRESENTATION DU PROJET ET DU(ES) CREATEUR(S) DOSSIER DE CANDIDATURE PARTIE A : PRESENTATION DU PROJET ET DU(ES) CREATEUR(S) Entreprise/Projet Nom CA Année 1 CA Année 2 CA Année 3 Effectif Année 1 Effectif Année 2 Effectif Année 3 Secteur d activité

Plus en détail

«Nouvelle zone vulnérable»

«Nouvelle zone vulnérable» Situation de l exploitation en matière de gestion des effluents d élevage (en lien avec une demande d aide à la construction, à la rénovation et à l aménagement des bâtiments d élevage) Etat des lieux

Plus en détail

Rapport du Bilan des émissions de gaz à effet de serre de PROCTER & GAMBLE FRANCE

Rapport du Bilan des émissions de gaz à effet de serre de PROCTER & GAMBLE FRANCE Rapport du Bilan des émissions de gaz à effet de serre de PROCTER & GAMBLE FRANCE Page 1 Table des matières CONTEXTE... 3 NOTE METHODOLOGIQUE... 4 DESCRIPTION DE LA PERSONNE MORALE CONCERNEE... 5 A. DESCRIPTION

Plus en détail

Les devis. Le devis ODF

Les devis. Le devis ODF Les devis Le devis ODF Les devis Accès aussi par le menu déroulant avec toutes les fonctions, dans le coin haut gauche du dossier patient... Fenêtre appelée à partir de la fiche patient dans le groupe

Plus en détail

Les accidents et maladies professionnelles du régime des non-salariés agricoles 1 er, 2è et 3è trimestres 2013

Les accidents et maladies professionnelles du régime des non-salariés agricoles 1 er, 2è et 3è trimestres 2013 Direction des Etudes des Répertoires et des Statistiques TABLEAU DE BORD juillet 2014 Les accidents et maladies professionnelles du régime des non-salariés agricoles 1 er, 2è et 3è trimestres 2013 www.msa.fr

Plus en détail