Indice de Confiance agricole Crelan 2015

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Indice de Confiance agricole Crelan 2015"

Transcription

1 Indice de Confiance agricole Crelan 2015

2

3 Résultats marquants La confiance des agriculteurs est à la baisse en Belgique et surtout dans le secteur laitier L appréciation du résultat financier recule en Wallonie et surtout en Flandre Les intentions d investissement sont à la baisse en Wallonie et en Flandre Malgré les difficultés, des opportunités sont pointées par les agriculteurs L amélioration de l efficacité Le suivi de formation p. 3

4 Méthode et échantillon Objectif Publication de la confiance des agriculteurs et de son évolution à travers les années Méthode Interview téléphonique du CATI Univers Agriculteurs belges actifs (données Graydon) Echantillon Échantillon souhaité: n= Échantillon réalisé : Flandre: n=507 non-pondéré, n=659 pondéré Wallonie: n=587 non-pondéré, n=435 pondéré Période de l enquête Du 30 mars au 28 avril 2015, degré de participation 25% Questionnaire Durée moyenne: 18 minutes Représentativité en fonction du quota (langue, région et spécialisation) Dataprocessing Contrôles: 5% (selon instructions, selon le questionnaire, pas de réponse, langue) p. 4

5 Méthode de calcul de l indice de confiance Apprécier le métier Évaluer le résultat financier par rapport au passé Indice de Recommander le métier confiance agricole Évaluer le résultat financier Choisir le métier à nouveau Investissement à court et à long terme p. 5

6 Indice de Confiance Baisse importante de la confiance en Wallonie et en Flandre 60 Flandre Wallonie Indice moyen Belgique: 40 (2014: 48) 20 Flandre: Wallonie: (n=250) (n=670) (n=698) (n=752) (n=717) (n=764) (n=745) (n=705) (n=659) (n=250) (n=335) (n=505) (n=500) (n=470) (n=506) (n=487) (n=468) (n=435) p. 6

7 Baisse dans le secteur laitier et viandeux en Flandre Élevage porcin Élevage laitier Bovins viandeux et mixte Fruits et légumes p. 7

8 Wallonie: baisse dans tous les secteurs de production Grandes cultures Élevage laitier Bovins viandeux et mixte p. 8

9 Indice de confiance agricole Crelan 2015 L agriculteur et son travail

10 Seuls 45% des agriculteurs flamands évaluent positivement leur métier Évaluation du métier (Flandre) Mauvais Moins bien Plus négatif Bien Très bien Excellent (n=250) 2008 (n=670) 2009 (n=799) 2010 (n=752) 2011 (n=717) 2012 (n=764) 2013 (n=745) 2014 (n=705) (n=659) Plus positif p. 10

11 Recul net de l évaluation positive du métier d agriculteur en Wallonie Plus négatif Évaluation du métier (Wallonie) Mauvais Moins bien Bien Très bien Excellent (n=250) 2008 (n=335) 2009 (n=404) 2010 (n=500) 2011 (n=470) 2012 (n=506) 2013 (n=487) 2014 (n=468) (n=435) Plus positif p. 11

12 Baisse importante de l évaluation du résultat financier (Flandre) Évaluation du résultat financier des 12 derniers mois (Flandre) Mauvais Moins bon Bon Très bon Excellent (n=250) (n=670) (n=799) (n=752) (n=717) (n=764) (n=745) (n=705) (n=659) Plus négatif Plus positif p. 12

13 Évaluation du résultat financier en net recul en Wallonie Évaluation du résultat financier des 12 derniers mois (Wallonie) Plus négatif Mauvais Moins bon Bon Très bon Excellent (n=250) (n=335) (n=404) (n=500) (n=470) (n=506) (n=487) (n=468) (n=435) Plus positif p. 13

14 De grandes différences entre secteurs, en Flandre et en Wallonie Flandre Wallonie Ne sait pas Non Oui : Élevage porcin (n=130) Élevage laitier (n=179) Bovins viandeux et mixte (n=183) Fruits et légumes (n=156) Grandes cultures (n=220) Élevage laitier (n=153) Bovins viandeux et mixte (n=244) p. 14

15 Les agriculteurs flamands moins optimistes en 2015 Attentes à 5 ans (Flandre) Ne sait pas Plus négatif Beaucoup moins bon Moins bon Identique Meilleur Bien meilleur (n=670) (n=799) 2010 (n=752) (n=717) (n=764) (n=745) (n=705) (n=659) Plus positif p. 15

16 Les attentes sont plus négatives en Wallonie par rapport aux années précédentes Attentes à 5 ans (Wallonie) Ne sait pas Plus négatif Beaucoup moins bon Moins bon Identique Meilleur Bien meilleur (n=335) 2009 (n=404) 2010 (n=500) 2011 (n=470) (n=506) (n=487) 2014 (n=468) (n=435) Plus positif p. 16

17 Hausse des intentions d investissement à court terme après le recul de 2014 en Flandre Intentions d investissement: Dans l'année 50 Entre 2 et 5 ans (n=670) 2009 (n=799) 2010 (n=752) 2011 (n=717) 2012 (n=764) 2013 (n=745) 2014 (n=705) (n=659) p. 17

18 Flandre: investissements à LT dans les bâtiments. À CT: matériel et terres construction ou réaménagement de bâtiments extension de l'exploitation achat matériel agricole autre que tracteur projets visant à réduire la facture énergétique de l'entreprise Court terme (n=158) Long terme (n=154) achat de bâtiments achat de terrain projets visant à rendre l'exploitation moins émettrice de CO achat tracteur % SUR BASE: INVESTISSEMENTS p. 18

19 Les intentions d investissement baissent après l embellie de 2014 (Wallonie) Intentions d investissement: 60 Dans l'année Entre 2 à 5 ans (n=335) 2009 (n=404) 2010 (n=500) 2011 (n=470) 2012 (n=506) 2013 (n=487) 2014 (n=468) (n=435) p. 19

20 Wallonie: Investissement à CT dans les bâtiments et matériel. À LT: également achat de terres et extension construction ou réaménagement de bâtiments achat matériel agricole autre tracteur projets visant à rendre votre exploitation moins émettrice en CO projets visant à réduire la facture énergétique de votre entreprise Court terme (n=75) Long terme (n=124) achat de bâtiments achat d'un tracteur achat de terrain extension de l'exploitation % SUR BASE: INVESTISSEMENTS p. 20

21 Indice de confiance Crelan 2015 Analyse SWOT Pouvez-vous, pour chacun des éléments suivants, indiquer si c est pour votre exploitation une force, une faiblesse? Quels sont, selon vous, les plus grandes opportunités pour votre exploitation? Quels sont, selon vous, les plus grandes menaces pour votre exploitation?

22 OPPORTUNITES MENACES FORCES FAIBLESSES FLANDRE (n=659) Les agriculteurs en Flandre identifient la réglementation et la politique en général, comme les plus grandes menaces la santé de l'exploitant 78 votre rôle dans la formation du prix 45 l'efficacité de l'exploitation 67 l'accès à la terre 43 la stabilité des acheteurs 65 le coût de production par produit 39 la présence des permis nécessaires à l'activité 64 la conformité avec la législation environnementale 31 les résultats techniques 63 la dépendance aux primes et subsides 29 l'amélioration de l'efficacité de l'exploitation 68 l'incertitude vis-à-vis des réglementations 78 le suivi de formation 62 les contraintes environnementales 74 l'automatisation de certaines tâches 60 le manque de confiance dans le gouvernement 69 l'informatisation des données de l'exploitation 55 les changements de la PAC 69 l'agriculture de précision 52 la volatilité des prix 66 p. 22

23 Les plus grandes forces: la santé de l exploitant et l efficacité du travail FLANDRE (n=659) la santé de l'exploitant 78 l'efficacité de l'organisation du travail (dans l'exploitation) la stabilité des acheteurs la présence des permis nécessaires les résultats techniques l'emplacement de l'exploitation les réserves financières la sécurité juridique des permis 47 la rentabilité générale l'âge de l'exploitant la conformité avec la législation sur le bien-être animal la disponibilité de main d'oeuvre p. 23

24 L incertitude vis-à-vis des réglementations est la plus grande menace en Flandre FLANDRE (n=659) l'incertitude vis-à-vis des réglementations 78 les contraintes environnementales 74 le manque de confiance dans le gouvernement les changements de la Politique Agricole Commune la volatilité des prix la rentabilité faible de certaines productions l'accès restreint à la terre la multitude des contrôles 58 le suivi administratif 53 la dépendance envers un acheteur la fiscalité le changement du système d'aides à l'investissement p. 24

25 L amélioration de l efficacité est la plus grande opportunité en Flandre FLANDRE (n=659) l'amélioration de l'efficacité sur l'exploitation 68 le suivi de formations l'automatisation de certaines tâches l'informatisation des données de l'exploitation l'agriculture de précision les possibilités de croissance la diversification des productions la coopération avec d'autres producteurs la souscription de contrats (autres que les marchés à terme) la couverture des prix via les marchés à terme la vente directe à la ferme 23 la conversion vers la production "Bio" 8 p. 25

26 OPPORTUNITES MENACES FORCES FAIBLESSES La volatilité des prix et la faible rentabilité sont les plus grandes menaces en Wallonie WALLONIE (n=435) la santé du chef d'exploitation 79 le coût de production par produit 41 l'efficacité de l'organisation 79 la disponibilité de surfaces agricoles supplémentaires dans ma région 38 la stabilité des acheteurs 64 votre rôle dans l'établissement des prix 37 les réserves financières 64 la conformité avec la réglementation environnementale 35 les résultats techniques 62 l'indépendance aux aides ou subventions 33 l'amélioration de l'efficacité sur l'exploitation 79 la volatilité des prix 90 le suivi de formation 63 la rentabilité faible 85 la diversification des productions 61 les changements de la PAC 84 la coopération avec d'autres producteurs 59 l'incertitude vis-à-vis des réglementations 83 la couverture des prix via les marchés à terme 58 l'accès à la terre 75 p. 26

27 Les plus grandes forces: la santé de l exploitant et l efficacité du travail WALLONIE (n=435) la santé de l'exploitant l'efficacité de l'organisation du travail (dans l'exploitation) la stabilité des acheteurs les réserves financières les résultats techniques la rentabilité générale la collaboration avec d'autres exploitations l'emplacement de l'exploitation le caractère mixte de l'exploitation la disponibilité de main d'oeuvre l'indépendance aux aides ou subventions l'assurance de la présence d'un repreneur p. 27

28 La volatilité des prix est la plus grande menace WALLONIE (n=435) la volatilité des prix 90 la rentabilité faible les changements de la PAC l'incertitude vis-à-vis des réglementations l'accès à la terre la multitude des contrôles les contraintes environnementales l'environnement général non favorable au secteur agricole le changement du système d'aides à l'investissement la fiscalité le manque de confiance dans le gouvernement la dépendance envers un acheteur p. 28

29 L amélioration de l efficacité est la plus grande opportunité en Wallonie WALLONIE (n=435) l'amélioration de l'efficacité dans l'exploitation 79 le suivi de formations la diversification des productions la coopération avec d'autres producteurs la couverture des prix via les marchés à terme les possibilités de croissance l'automatisation de certaines tâches l'informatisation des données de l'exploitation l'agriculture de précision la souscription de contrats 51 la vente directe à la ferme 40 la conversion vers la production "Bio" 20 aucun de ceux-ci 3 p. 29

30 Indice de confiance agricole 2015 Conclusions

31 Conclusions L indice de confiance baisse en 2015 Aussi bien en Wallonie qu en Flandre Dans presque tous les secteurs, fortement dans le secteur laitier, bovins viandeux et mixte L évaluation du résultat financier et l évaluation du métier expliquent la baisse de l indice. C est surtout en Wallonie que les problèmes de trésorerie semblent être plus présents par rapport à l année passée. L évaluation du métier en Flandre recule par rapport à l édition Les attentes sont également plus négatives par rapport aux années précédentes. Wallonie: baisse importante des intentions d investissements Flandre: baisse des intentions d investissement à long terme p. 31

32 Conclusions Analyse SWOT: Différence entre la Flandre et la Wallonie: surtout sur la perception des menaces Wallonie: la volatilité des prix et la faible rentabilité Flandre: les craintes vis-à-vis de la réglementation & de la politique générale Comparable entre le nord et le sud du pays: Forces: la santé de l exploitant et son organisation Faiblesses: la position peu influente sur la formation du prix et l accès restreint à la terre Opportunités: augmenter l efficacité et suivre des formations p. 32

33 Market Management Agriculture / Landbouw, FR: NL:

La confiance des agriculteurs diminue, mais l avenir offre des opportunités

La confiance des agriculteurs diminue, mais l avenir offre des opportunités B R U X E L L E S, l e 14 j u i l l e t 2 0 1 5 La confiance des agriculteurs diminue, mais l avenir offre des opportunités Crelan présente l Indice de Confiance agricole 2015 À l approche de Libramont

Plus en détail

Annexe à l'indice de Confiance Crelan 2014

Annexe à l'indice de Confiance Crelan 2014 Annexe à l'indice de Confiance Crelan 2014 Dans cette annexe, vous trouverez des informations complémentaires sur l'indice de Confiance Crelan 2014. Comment l'indice de Confiance est-il calculé? Le sondage

Plus en détail

Crelan Indice de Confiance Agricole 2013

Crelan Indice de Confiance Agricole 2013 Crelan Indice de Confiance Agricole 03 L agriculteur et le management de son exploitation Indice de confiance agricole 03 Depuis 007, Crelan publie l'indice de confiance agricole qui permet de déterminer

Plus en détail

Indice de confiance agricole

Indice de confiance agricole 2012 Indice de confiance agricole 2 Sommaire 1. AVANT-PROPOS............................................................... 4 2. MÉTHODOLOGIE..............................................................

Plus en détail

Tableaux annexes OPTIQUE TRÉSORERIE, ÉLÉMENTS DU COMPTE DE CAPITAL, ASSURANCE-DOMMAGES

Tableaux annexes OPTIQUE TRÉSORERIE, ÉLÉMENTS DU COMPTE DE CAPITAL, ASSURANCE-DOMMAGES Tableaux annexes OPTIQUE TRÉSORERIE, ÉLÉMENTS DU COMPTE DE CAPITAL, ASSURANCE-DOMMAGES Le résultat et le revenu agricoles en optique trésorerie Les comptes de l'agriculture se sont alignés, depuis la base

Plus en détail

Image de l agriculture wallonne

Image de l agriculture wallonne Image de l agriculture wallonne Image de l agriculture wallonne CRIOC, Octobre 2009 Etude réalisée avec le soutien de la Région wallonne Agenda 1. Objectifs 2. Méthodologie 3. Perception des produits wallons

Plus en détail

PDR FLAMAND. Belinda Cloet Vlaamse Overheid - Departement Landbouw en Visserij

PDR FLAMAND. Belinda Cloet Vlaamse Overheid - Departement Landbouw en Visserij PDR FLAMAND Belinda Cloet Vlaamse Overheid - Departement Landbouw en Visserij Période 2007-2013: PDR II Axe 1 (compétitivité) M111: formation & projets de démonstration pour une agriculture durable M112:

Plus en détail

La filière laitière dans le contexte européen

La filière laitière dans le contexte européen La filière laitière dans le contexte européen Gérard You Mardi 15 octobre 2013 L Europe du Nord concentre l essentiel de la production laitière 2 Les pays du Nord, principaux producteurs européens 30 000

Plus en détail

Baromètre PME Wallonie Bruxelles : Quatrième trimestre 2013

Baromètre PME Wallonie Bruxelles : Quatrième trimestre 2013 Baromètre PME Wallonie Bruxelles : Quatrième trimestre 2013 L UCM a créé un indicateur de conjoncture pour les PME wallonnes et bruxelloises. Ce "baromètre" est réalisé chaque trimestre, sur base des réponses

Plus en détail

Le secteur laitier en Irlande vers une expansion durable et profitable C. LASCURETTES. Executive Secretary National Dairy and Liquid Milk Committees

Le secteur laitier en Irlande vers une expansion durable et profitable C. LASCURETTES. Executive Secretary National Dairy and Liquid Milk Committees Le secteur laitier en Irlande vers une expansion durable et profitable C. LASCURETTES Executive Secretary National Dairy and Liquid Milk Committees Irish Farmers Association catherinelascurettes@ifa ifa.ieie

Plus en détail

Gembloux Agro-Bio Tech Université de Liège. La Pie Rouge mixte

Gembloux Agro-Bio Tech Université de Liège. La Pie Rouge mixte Gembloux Agro-Bio Tech Université de Liège La Pie Rouge mixte Origine de la race La situation géographique de la Belgique au milieu de l Europe Occidentale a toujours favorisé un brassage important tant

Plus en détail

PAC. ce qui change. vraiment

PAC. ce qui change. vraiment PAC 2014 2020 ce qui change vraiment Dotée d un budget préservé de l ordre de 9,1 milliards par an, la nouvelle pac entrera pleinement en application en 2015 et sera le cadre commun de l agriculture européenne

Plus en détail

5. Combien de personnes travaillent sur l'exploitation à l'année?

5. Combien de personnes travaillent sur l'exploitation à l'année? Ce questionnaire a été réalisé dans le cadre de travaux universitaires. Il s'adresse aux producteurs adhérents à une AMAP. 1. Vous êtes? Un homme Une femme 2. Vous avez? Moins de 2 ans Entre 4 et 4 ans

Plus en détail

EPREUVE ECRITE D ADMISSIBILITE

EPREUVE ECRITE D ADMISSIBILITE CONCOURS DE RECRUTEMENT DE PROFESSEURS DE LYCEE PROFESSIONNELS AGRICOLE (PLPA) SESSION 2011 Concours : INTERNE Section : Sciences économiques et sociales et gestion Option A : Sciences économiques et sociales

Plus en détail

Destinataires d'exécution

Destinataires d'exécution Direction générale de la performance économique et environnementale des entreprises Service Compétitivité et performance environnementale Sous-direction Compétitivité Bureau gestion des risques 3, rue

Plus en détail

Fiche action : Unité de méthanisation Métha Bel Air

Fiche action : Unité de méthanisation Métha Bel Air Débat national sur la transition énergétique Cahier de participation Fiche action : Unité de méthanisation Métha Bel Air Objectifs Produire de l énergie verte à partir de sous-produits agricoles pour une

Plus en détail

Produits laitiers de ferme

Produits laitiers de ferme Produits laitiers de ferme Produits laitiers de ferme CRIOC, novembre 2008 Agenda 1. Objectifs 2. Méthodologie 3. Consommation de produits laitiers de ferme 4. Perception des produits laitiers de ferme

Plus en détail

Autodiagnostic d'exploitation préalable aux demandes d'aides aux investissements

Autodiagnostic d'exploitation préalable aux demandes d'aides aux investissements PREFET DE LA REGION LIMOUSIN Autodiagnostic d'exploitation préalable aux demandes d'aides aux investissements A remplir par tous les demandeurs sauf les JA et les CUMA/ASA DEMANDEUR Numéro OSIRIS :...

Plus en détail

Baromètre des PME et TPE du Conseil Supérieur de l Ordre des Experts-Comptables

Baromètre des PME et TPE du Conseil Supérieur de l Ordre des Experts-Comptables Baromètre des et du Conseil Supérieur de l Ordre des Experts-Comptables Principaux résultats Novembre CONSEIL SUPÉRIEUR DE L ORDRE DES EXPERTS COMPTABLES Contacts TNS Sofres : Département Stratégies d

Plus en détail

Enquête agricole mai

Enquête agricole mai Produit Statistique Enquête agricole mai Informations générales SPF Economie, PME, Classes moyennes et Energie Ces statistiques sont directement issues des enquêtes annuelles de mai (l'ancien recensement).

Plus en détail

Le montant des aides versées

Le montant des aides versées 259 Agreste Primeur Numéro 259 - avril 2011 Le bilan de santé de la Pac Une redistribution des aides en faveur des élevages d herbivores En 2010, la réforme issue du bilan de santé de la Pac est mise en

Plus en détail

Licence professionnelle Expertise Agro-environnementale et conduite de projet

Licence professionnelle Expertise Agro-environnementale et conduite de projet Promotion / Enquête à mois du diplôme Site : Aurillac Licence professionnelle Expertise Agro-environnementale et conduite de projet Objectif de cette licence professionnelle : L'objectif est de former

Plus en détail

DECiDE, un outil pour évaluer les émissions de gaz à effet de serre (GES) et les consommations énergétiques des exploitations agricoles wallonnes

DECiDE, un outil pour évaluer les émissions de gaz à effet de serre (GES) et les consommations énergétiques des exploitations agricoles wallonnes DECiDE, un outil pour évaluer les émissions de gaz à effet de serre (GES) et les consommations énergétiques des exploitations agricoles wallonnes 14 ème journée d étude des productions porcines et avicoles,

Plus en détail

«Contribution des agricultrices au développement rural et à une agriculture durable»

«Contribution des agricultrices au développement rural et à une agriculture durable» «Contribution des agricultrices au développement rural et à une agriculture durable» Workshop Luxembourg, le 01 décembre 2006 A. TURLOT et B. DUQUESNE FAO Introduction Selon la FAO, les femmes rurales

Plus en détail

Baromètre des PME et TPE du Conseil Supérieur de l Ordre des Experts-Comptables

Baromètre des PME et TPE du Conseil Supérieur de l Ordre des Experts-Comptables Baromètre des PME et TPE du Conseil Supérieur de l Ordre des Experts-Comptables Présentation des principaux résultats 5 décembre 2006 1. Les questions barométriques 1.1 La perception de la situation économique

Plus en détail

Vers une politique agricole sur La Cub respectueuse de la biodiversité

Vers une politique agricole sur La Cub respectueuse de la biodiversité Vers une politique agricole sur La Cub respectueuse de la biodiversité Enjeu métropolitain : Sécurité alimentaire de l'agglomération (1 jour d'autosuffisance alimentaire sur La Cub) Une agriculture de

Plus en détail

SOMMAIRE 1 LA CONSOMMATION... 5 1.1 L EVOLUTION DE LA CONSOMMATION... 5 1.2 LES TENDANCES DE CONSOMMATION... 8 2 LA PRODUCTION...

SOMMAIRE 1 LA CONSOMMATION... 5 1.1 L EVOLUTION DE LA CONSOMMATION... 5 1.2 LES TENDANCES DE CONSOMMATION... 8 2 LA PRODUCTION... SOMMAIRE 1 LA CONSOMMATION... 5 1.1 L EVOLUTION DE LA CONSOMMATION... 5 1.2 LES TENDANCES DE CONSOMMATION... 8 2 LA PRODUCTION... 13 2.1 L EVOLUTION DE LA PRODUCTION... 13 2.2 LES PRODUCTEURS BIOLOGIQUES...

Plus en détail

Le système de régulation du marché laitier au Canada

Le système de régulation du marché laitier au Canada Le système de régulation du marché laitier au Canada Séminaire agricole La PAC { l horizon 2020, Bruxelles, 31 mars et 1 er avril Plan de la présentation 1. La production laitière chez nous 2. Pourquoi

Plus en détail

MISE À JOUR DE L ÉTUDE SUR LA FILIÈRE LAITIÈRE

MISE À JOUR DE L ÉTUDE SUR LA FILIÈRE LAITIÈRE Institut des comptes nationaux MISE À JOUR DE L ÉTUDE SUR LA FILIÈRE LAITIÈRE JUILLET 2014 OBSERVATOIRE DES PRIX Mise à jour de l étude sur la filière laitière 1 Table des matières Table des matières...

Plus en détail

Agriculture biologique. Christophe MANSON, Mission Economique de Bucarest

Agriculture biologique. Christophe MANSON, Mission Economique de Bucarest Agriculture biologique en Bulgarie et Roumanie Christophe MANSON, 1 2 3 4 5 6 SOMMAIRE Réglementation Production Consommation Commerce extérieur Politique du Gouvernement Conclusions Bulgarie Réglementation

Plus en détail

Santé des TPE face à la crise

Santé des TPE face à la crise Santé des TPE face à la crise Etude quantitative RAPPORT - Juin 2012 Version n 1 De: Nadia Auzanneau et Stéphanie Chardron A : Sylvie du Cray-Patouillet et Delphine Eriau OpinionWay, 15 place de la République,

Plus en détail

Plateforme d informations climatiques au Niger Présentation de l opportunité

Plateforme d informations climatiques au Niger Présentation de l opportunité Plateforme d informations climatiques au Niger Présentation de l opportunité 23 Novembre 2012 Pour diffusion publique Résumé Exécutif Une opportunité Pour un opérateur privé, la plateforme d'informations

Plus en détail

Baromètre des notaires Immobilier - famille - sociétés

Baromètre des notaires Immobilier - famille - sociétés Editeur responsable : Erik Van Tricht, Fédération Royale du Notariat belge asbl, Rue de la Montagne, 30-34 - 1000 Bruxelles Baromètre des notaires Immobilier - famille - sociétés ACTIVITE IMMOBILIERE EN

Plus en détail

2 ans après. Grenelle de l environnement. De: Philippe Le Magueresse, Laurent Gassie / OpinionWay BJ : 5931

2 ans après. Grenelle de l environnement. De: Philippe Le Magueresse, Laurent Gassie / OpinionWay BJ : 5931 Grenelle de l environnement 2 ans après De: Philippe Le Magueresse, Laurent Gassie / OpinionWay BJ : 5931 OpinionWay 15 place de la République 75003 Paris Tél. : 01 78 94 90 00 Contexte et Objectifs Méthodologie

Plus en détail

Enquête publique sur les changements climatiques -------- Compléments aux graphiques

Enquête publique sur les changements climatiques -------- Compléments aux graphiques Enquête publique sur les changements climatiques -------- Compléments aux graphiques Les résultats de l enquête sont analysés d après le nombre de variables explicatives pouvant influencer le comportement,

Plus en détail

L ouverture des marchés de l électricité et du gaz naturel pour les clients professionnels Baromètre annuel vague 6 Septembre 2010

L ouverture des marchés de l électricité et du gaz naturel pour les clients professionnels Baromètre annuel vague 6 Septembre 2010 L ouverture des marchés de l électricité et du gaz naturel pour les clients professionnels Baromètre annuel vague 6 Septembre 2010 Baromètre annuel vague 6-1 - PRESENTATION DE L ETUDE Baromètre annuel

Plus en détail

PLATEFORME HORIZONS EMPLOI Métiers et professions

PLATEFORME HORIZONS EMPLOI Métiers et professions PLATEFORME HORIZONS EMPLOI Métiers et professions Cadre de la comptabilité (32111 ) Informations sur le groupe de métiers Les métiers du groupe Chef comptable...............................................

Plus en détail

ÉTUDE DES COÛTS DE PRODUCTION 2007 Comparez votre ferme!

ÉTUDE DES COÛTS DE PRODUCTION 2007 Comparez votre ferme! SPÉCIAL RENTABILITÉ SPÉCIAL RENTABILITÉ SPÉCIAL ÉCONOMIE ÉTUDE DES COÛTS DE PRODUCTION Comparez votre ferme! Pour une quatrième année consécutive, la FPPQ publie son étude sur les coûts de production.

Plus en détail

Indicateurs de résultats en Agriculture Durable

Indicateurs de résultats en Agriculture Durable Indicateurs de résultats en Agriculture Durable Formation «Mesures et indicateurs en agriculture durable» - 5 mars et 19 mai 2008- FNCIVAM Indicateurs clés socio-économiques Les indicateurs connus sont

Plus en détail

DOSSIER DE GESTION. Sommaire

DOSSIER DE GESTION. Sommaire 102 Allée de Barcelone 31000 TOULOUSE Forme juridique : ENTREPRISE INDIVIDUELLE Régime fiscal : R. Simplifié Date exercice : 01/07/2012 au 30/06/2013-12 DOSSIER DE GESTION Sommaire Présentation de l'exploitation

Plus en détail

COMMISSION EUROPÉENNE

COMMISSION EUROPÉENNE COMMISSION EUROPÉENNE Bruxelles, le 19-III-2008 C (2008) 1192 Objet: Aides d'état/france - Aide N 311/2007 Aides en faveur de la publicité des animaux, produits animaux et produits d'origine animale Monsieur

Plus en détail

L ouverture des marchés de l électricité et du gaz naturel pour les clients résidentiels

L ouverture des marchés de l électricité et du gaz naturel pour les clients résidentiels L ouverture des marchés de l électricité et du gaz naturel pour les clients résidentiels Baromètre annuel vague Septembre 2011 Baromètre annuel vague - 1 - PRESENTATION DE L ETUDE Baromètre annuel vague

Plus en détail

«FAVORISER ET SÉCURISER L ÉMERGENCE DE BONNES PRATIQUES AGRICOLES POUR PRÉSERVER LA RESSOURCE EN EAU»

«FAVORISER ET SÉCURISER L ÉMERGENCE DE BONNES PRATIQUES AGRICOLES POUR PRÉSERVER LA RESSOURCE EN EAU» «FAVORISER ET SÉCURISER L ÉMERGENCE DE BONNES PRATIQUES AGRICOLES POUR PRÉSERVER LA RESSOURCE EN EAU» ETUDE SUR LA GESTION DU RISQUE EN AGRICULTURE BIOLOGIQUE Etude réalisée par PERI G et CERFRANCE juin

Plus en détail

Chambres d agriculture du Centre PRDAR 2014-2020

Chambres d agriculture du Centre PRDAR 2014-2020 N de l opération 213 Développement de l accompagnement en matière de stratégie d entreprise et de l approche globale des systèmes d exploitations au service de la multiperformance Chef de projet Joel LORILLOU

Plus en détail

PJ 28/12. 7 février 2012 Original : anglais. Comité des projets/ Conseil international du Café 5 8 mars 2012 Londres, Royaume Uni

PJ 28/12. 7 février 2012 Original : anglais. Comité des projets/ Conseil international du Café 5 8 mars 2012 Londres, Royaume Uni PJ 28/12 7 février 2012 Original : anglais F Comité des projets/ Conseil international du Café 5 8 mars 2012 Londres, Royaume Uni Encourager l intensification de la production caféière et vivrière au moyen

Plus en détail

TITRE. Sous titre Sous titre

TITRE. Sous titre Sous titre TITRE Sous titre Sous titre Le dispositif d accompagnement à l installation en Franche Comté Le point de départ de mon projet professionnel : le PII labellisé par le préfet accueille tous les candidats

Plus en détail

Plan de développement de la filière caprine et ovin-lait wallonne (2004) Résumé

Plan de développement de la filière caprine et ovin-lait wallonne (2004) Résumé FEDERATION INTERPROFESSIONNELLE CAPRINE ET OVINE WALLONNE. chaussée de Namur, 47 5030 Gembloux Tél. : 081/627 447 Fax :081/60 04 46 E-mail : fiow@swing.be TABLE DES MATIERES 1. Contexte général... 2 2.

Plus en détail

Enquête sur le financement des PME en Suisse. réalisée pour le Secrétariat d Etat à l économie (SECO)

Enquête sur le financement des PME en Suisse. réalisée pour le Secrétariat d Etat à l économie (SECO) Enquête sur le financement des PME en Suisse réalisée pour le Secrétariat d Etat à l économie (SECO) Mai 200 Table des matières 2 Page 1. Descriptif de la recherche 3 2. Profil et mode de financement des

Plus en détail

Les Jeudis de la Reprise. Programme de Formation

Les Jeudis de la Reprise. Programme de Formation Les Jeudis de la Reprise Programme de Formation 1. Les objectifs : L'objectif fondamental de ce dispositif est d'aider un repreneur potentiel à reprendre une. Ce dispositif s'engage à accroître la capacité

Plus en détail

Baromètre des PME et TPE du Conseil Supérieur de l Ordre des Experts-Comptables

Baromètre des PME et TPE du Conseil Supérieur de l Ordre des Experts-Comptables Baromètre des et du Conseil Supérieur de l Ordre des Experts-Comptables Principaux résultats Avril 20 CONSEIL SUPÉRIEUR DE L ORDRE DES EXPERTS-COMPTABLES Contacts TNS Sofres : Département Stratégies d

Plus en détail

Conjoncture économique et emploi 2012. Résultats de l enquête auprès des. chefs d entreprise de l Aire urbaine

Conjoncture économique et emploi 2012. Résultats de l enquête auprès des. chefs d entreprise de l Aire urbaine Conjoncture économique et emploi 2012 Principaux résultats Résultats de l enquête auprès des de l enquête réalisée par Médiamétrie chefs d entreprise de l Aire urbaine du 29 mai au 4 juin 2012 1 Présentation

Plus en détail

Étude auprès des habitants de la Nièvre sur le développement durable. Novembre 2009

Étude auprès des habitants de la Nièvre sur le développement durable. Novembre 2009 Étude auprès des habitants de la Nièvre sur le développement durable Novembre 2009 Sommaire 1. Un département où il fait bon vivre 2. Un avenir cependant incertain et des attentes fortes à l égard du département

Plus en détail

Baromètre de consommation et de perception des produits biologiques en France Rapport

Baromètre de consommation et de perception des produits biologiques en France Rapport Baromètre de consommation et de perception des produits biologiques en France Rapport n 0800929 Edition 2008 2, rue de Choiseul CS 70215 75086 Paris Cedex 02 Tél. : (33) 01 44 94 40 00 Fax : (33) 01 44

Plus en détail

La création d entreprise dans les Pays de la Loire

La création d entreprise dans les Pays de la Loire Partenaires Officiels Sondage La création d entreprise dans les Pays de la Loire Sondage réalisé à l occasion du 4 ème Salon des Entrepreneurs Nantes Grand-Ouest -16 & 17 novembre 2011 à la Cité des Congrès

Plus en détail

Baromètre CSA pour ALMA CG des PME françaises

Baromètre CSA pour ALMA CG des PME françaises Baromètre CSA pour ALMA CG des PME françaises Edition 2013 : L optimisation des coûts et les mesures gouvernementales pour la compétitivité Etude N 1201855 Mai 2013 Profil des répondants - FONCTION - -

Plus en détail

L activité agricole sur la communauté de communes Terres de Montaigu

L activité agricole sur la communauté de communes Terres de Montaigu L activité agricole sur la communauté de communes Terres de Montaigu La Bernardière la Boisissiere de Montaigu Boufféré La Guyonnière Montaigu St Goerges de Montaigu St Hilaire de Loulay Treize Septiers

Plus en détail

LA FISCALITE ENVIRONNEMENTALE EN BELGIQUE

LA FISCALITE ENVIRONNEMENTALE EN BELGIQUE LA FISCALITE ENVIRONNEMENTALE EN BELGIQUE Vincent Sepulchre ( p. V s u larcier Table des matières Introduction. Les moyens et objectifs de la fiscalité environnementale 5 PARTIE I Les différents instruments

Plus en détail

Médicis, la mutuelle retraite des indépendants :

Médicis, la mutuelle retraite des indépendants : Le commerce en France : 750 000 entrepreneurs 2 millions de personnes 343 milliards d euros de chiffre d affaires Médicis, la mutuelle retraite des indépendants : 167 000 adhérents La plus grande organisation

Plus en détail

2. Fermes en vie Fiche-projet relocalisation de l agriculture

2. Fermes en vie Fiche-projet relocalisation de l agriculture 2. Fermes en vie Fiche-projet relocalisation de l agriculture Note de contexte Le secteur agricole est encore fort présent sur le territoire, mais il est soumis à nombre de facteurs d évolutions dont il

Plus en détail

Atlas agricole de l Auvergne

Atlas agricole de l Auvergne Atlas agricole de l Auvergne 5 ème assemblée des utilisateurs CRAIG 4 décembre 2012 Seán HEALY Nicolas VENY DRAAF Auvergne Service Régional de l'information Statistique et Economique (S.R.I.S.E.) PLAN

Plus en détail

RefAB : Des références pour les systèmes de production agricoles biologiques

RefAB : Des références pour les systèmes de production agricoles biologiques RefAB : Des références pour les systèmes de production agricoles biologiques Proposition d un cadre méthodologique innovant Présentation par Céline Cresson, ACTA et Catherine xperton, ITAB Préparée avec

Plus en détail

EPREUVE ECRITE D ADMISSIBILITE N 2

EPREUVE ECRITE D ADMISSIBILITE N 2 CONCOURS DE RECRUTEMENT DE PROFESSEURS DE LYCEE PROFESSIONNEL AGRICOLE - (PLPA) SESSION 2005 Concours : EXTERNE Section : Sciences économiques et sociales et gestion Option A : Sciences économiques et

Plus en détail

Une brève histoire du lait et de ses quotas

Une brève histoire du lait et de ses quotas Note du service d études d ECOLO 03/2015 Une brève histoire du lait et de ses quotas Le 31 mars 2015 marquera la fin de 31 années de quotas laitiers. Une véritable révolution dans le monde agricole européen,

Plus en détail

Circulaire. Champ d'application. Chapitre I (Introduction des dossiers de demande d aide)

Circulaire. Champ d'application. Chapitre I (Introduction des dossiers de demande d aide) Luxembourg, le 16 décembre 2008 Circulaire concernant les critères à observer lors de l'introduction d'une demande d'aide dans le cadre du Titre II, chapitre 7 de la loi du 18 avril 2008 concernant le

Plus en détail

La lettre électronique du service économie agricole de l'essonne n 3 juillet 2012

La lettre électronique du service économie agricole de l'essonne n 3 juillet 2012 La lettre électronique du service économie agricole de l'essonne n 3 juillet 2012 Cette lettre du service d'économie agricole (SEA) de la DDT de l'essonne est gratuite. Elle peut librement être recopiée

Plus en détail

Baromètre des PME et TPE du Conseil Supérieur de l Ordre des Experts- Comptables

Baromètre des PME et TPE du Conseil Supérieur de l Ordre des Experts- Comptables Baromètre des et du Conseil Supérieur de l Ordre des Experts- Comptables Principaux résultats Méthodologie de l enquête Méthodologie Enquête réalisée par téléphone. Échantillon Echantillon national de

Plus en détail

- Deuxième vague - 7 juin 2011

- Deuxième vague - 7 juin 2011 Le Baromètre e-commerce des petites entreprises - Deuxième vague - 7 juin 2011 Méthodologie Cible : L échantillon du «Baromètre e-commerce des petites entreprises» a été constitué selon la méthode des

Plus en détail

& La formation agricoleet les stages

& La formation agricoleet les stages Les aides à l'installationet à l'investissement & La formation agricoleet les stages Isabelle Jaumotte Conseillère au Service d Etude de la FWA Grégory Etienne Secrétaire général de la FJA ISA et règlementation

Plus en détail

Enquête d opinion sur la conjoncture 2013 Aire urbaine. Principaux résultats de l enquête réalisée par Médiamétrie du 3 au 7 juin 2013

Enquête d opinion sur la conjoncture 2013 Aire urbaine. Principaux résultats de l enquête réalisée par Médiamétrie du 3 au 7 juin 2013 Enquête d opinion sur la conjoncture 2013 Aire urbaine Principaux résultats de l enquête réalisée par Médiamétrie du 3 au 7 juin 2013 1 Présentation de l enquête L'Observatoire de l'emploi de l'aire urbaine

Plus en détail

RAPPEL : DEMENAGEMENT

RAPPEL : DEMENAGEMENT Direction Départementale Des Territoires Hautes-Pyrénées Service Service Economie Agricole et Rurale Bureau Politique Agricole Commune Communiqué de la DDT RAPPEL : DEMENAGEMENT Le Service Economie Agricole

Plus en détail

Règlement de gestion du fonds Post Optima FINVEX 08/2023 Exposition à 100% de la prime nette investie via un dépôt auprès de BNP Paribas Fortis

Règlement de gestion du fonds Post Optima FINVEX 08/2023 Exposition à 100% de la prime nette investie via un dépôt auprès de BNP Paribas Fortis Règlement de gestion du fonds Post Optima FINVEX 08/2023 Exposition à 100% de la prime nette investie via un dépôt auprès de BNP Paribas Fortis Ce règlement de gestion est applicable au fonds Post Optima

Plus en détail

Séminaire Petite-Ile 10 octobre 2014. L'agriculture Réunionnaise. Etat des lieux et stratégie de développement

Séminaire Petite-Ile 10 octobre 2014. L'agriculture Réunionnaise. Etat des lieux et stratégie de développement Séminaire Petite-Ile 10 octobre 2014 L'agriculture Réunionnaise Etat des lieux et stratégie de développement Direction de l'alimentation, de l'agriculture et de la Forêt de la Réunion Une ambition stratégique

Plus en détail

La Bio en France : repères

La Bio en France : repères La Bio en France : repères Plus d un million d hectares engagés en bio fin 25 467 producteurs engagés en bio en et plus de 26 211 au 30 juin 2014 12 577 transformateurs, distributeurs et importateurs Evolution

Plus en détail

PLAN DE LA PRÉSENTATION

PLAN DE LA PRÉSENTATION DES OUTILS POUR FAVORISER LE TRANSFERT DE FERME : RAPPORT D ÉTUDE Par Marie-Eve Bourdeau Colloque sur l établissement et le retrait en agriculture Le 18 mars 2015 PLAN DE LA PRÉSENTATION 1. Contexte 2.

Plus en détail

Réponses au questionnaire de l OCDE pour le réseau filières sur la formation, la transparence et le suivi des prix alimentaires dans les filières.

Réponses au questionnaire de l OCDE pour le réseau filières sur la formation, la transparence et le suivi des prix alimentaires dans les filières. Réponses au questionnaire de l OCDE pour le réseau filières sur la formation, la transparence et le suivi des prix alimentaires dans les filières. Contribution de la FRANCE I. Le sujet est-il important,

Plus en détail

Climat des affaires : Principaux résultats de l enquête compétitivité 2012

Climat des affaires : Principaux résultats de l enquête compétitivité 2012 République Tunisienne Ministère du développement régional et de la planification Institut Tunisien de la Compétitivité et des Etudes Quantitatives Climat des affaires : Principaux résultats de l enquête

Plus en détail

Contraintes en agriculture : que font les agriculteurs?

Contraintes en agriculture : que font les agriculteurs? Contraintes en agriculture : que font les agriculteurs? 1 Introduction Marie Mormont, psychologue Agricall Preventagri est un projet financé par le Fond Social Européen et SPF Emploi, Travail et Concertation

Plus en détail

MACROECONOMIE AGRICOLE

MACROECONOMIE AGRICOLE MACROECONOMIE AGRICOLE Arnaud Diemer Institut des Hautes Etudes en Droit Rural et Economie Agricole 2005-2006 1 INTRODUCTION Qu est ce que la macroéconomie agricole? C est l étude des exploitations agricoles

Plus en détail

Gestion de projet. 1. Documenter un projet Lancer, planifier et gérer votre projet

Gestion de projet. 1. Documenter un projet Lancer, planifier et gérer votre projet Gestion de projet 1. Documenter un projet Lancer, planifier et gérer votre projet 2. Défendre un projet / marketing de projet Présenter et promouvoir votre projet Principales étapes 1. Le lancement / Le

Plus en détail

Enquête auprès des chefs d'exploitation agricole. Comité de pilotage du 11 octobre 2013

Enquête auprès des chefs d'exploitation agricole. Comité de pilotage du 11 octobre 2013 Enquête auprès des chefs d'exploitation agricole Comité de pilotage du 11 octobre 2013 2 Objectifs et méthodologie Objectifs de l étude A la demande du SGMAP et de Roland Berger Strategy Consultants, en

Plus en détail

Résultats économiques des exploitations en 2014

Résultats économiques des exploitations en 2014 Télécharger les données au format tableur Numéro 332 - décembre 15 Résultats économiques des exploitations en 14 Un résultat moyen proche du début des années mais des évolutions contrastées selon les orientations

Plus en détail

L ouverture des marchés de l électricité et du gaz naturel pour les clients résidentiels Baromètre annuel vague 4 Septembre 2010

L ouverture des marchés de l électricité et du gaz naturel pour les clients résidentiels Baromètre annuel vague 4 Septembre 2010 L ouverture des marchés de l électricité et du gaz naturel pour les clients résidentiels Baromètre annuel vague 4 Septembre 2010 Baromètre annuel vague 4-1 - PRESENTATION DE L ETUDE Baromètre annuel vague

Plus en détail

I. Une agriculture puissante et productive

I. Une agriculture puissante et productive GEOGRAPHIE Thème 2, question 3, cours 2 Thème 2 : Aménager et développer le territoire français Question 3 : Les dynamiques des espaces productifs dans la mondialisation Cours 2 : Les espaces de production

Plus en détail

L image des banques auprès des TPE/PME

L image des banques auprès des TPE/PME Shanghai Paris Toronto Buenos Aires www.ifop.com L image des banques auprès des TPE/PME 1002 entreprises ont été interrogées en février 2008 : 377 micro-entreprises (0 à 5 salariés) 261 TPE (6 à 19 salariés)

Plus en détail

INTRODUCTION. OCTOBRE 2012 «BILAN DE SANTÉ» Prise VI ÉTUDE POINTS DE VUE BDC Recherche et intelligence de marché de BDC TABLE DES MATIÈRES

INTRODUCTION. OCTOBRE 2012 «BILAN DE SANTÉ» Prise VI ÉTUDE POINTS DE VUE BDC Recherche et intelligence de marché de BDC TABLE DES MATIÈRES OCTOBRE 2012 «BILAN DE SANTÉ» Prise VI ÉTUDE POINTS DE VUE BDC Recherche et intelligence de marché de BDC TABLE DES MATIÈRES Faits saillants du sondage 2 Méthode de sondage 3 Profil des répondants 3 Santé

Plus en détail

Le réseau de fermes pilotes

Le réseau de fermes pilotes Le réseau de fermes pilotes Présentation du réseau et de son fonctionnement Elisabeth CASTELLAN, CAR Nord-Pas de Calais 15 octobre 2013 Création d un réseau de fermes pilotes Un lien concret avec les élevages

Plus en détail

Tableau de bord de la Population des chefs d exploitations agricoles et des chefs d entreprise agricoles en 2012

Tableau de bord de la Population des chefs d exploitations agricoles et des chefs d entreprise agricoles en 2012 Direction des Etudes des Répertoires et des Statistiques TABLEAU DE BORD septembre 2013 Tableau de bord de la Population des chefs d exploitations agricoles et des chefs d entreprise agricoles en 2012

Plus en détail

FORMATIONS. 2ème Semestre 2014 :

FORMATIONS. 2ème Semestre 2014 : FORMATIONS 2ème Semestre 2014 : Loi d avenir / réforme de la PAC : Comment ces réformes vont influer sur les territoires (2 journées) Dates et lieux : plusieurs dates et lieux de formation (cf. dernière

Plus en détail

Revenu agricole moyen en hausse modérée pour les exploitations de grandes cultures franciliennes en 2011

Revenu agricole moyen en hausse modérée pour les exploitations de grandes cultures franciliennes en 2011 Numéro 124 - Avril 2013 Île-de-France Réseau d information comptable agricole : exploitations spécialisées en grandes cultures Revenu agricole moyen en hausse modérée pour les exploitations de grandes

Plus en détail

Sommaire. Carte de visite. Evolution de l activité. Les clés du succès. Les principales contraintes. Axes stratégiques: Horizon 2020.

Sommaire. Carte de visite. Evolution de l activité. Les clés du succès. Les principales contraintes. Axes stratégiques: Horizon 2020. FEVRIER 2014 Sommaire Carte de visite Evolution de l activité Les clés du succès Les principales contraintes Axes stratégiques: Horizon 2020. Carte de visite: chiffres clés Nombre d adhérents : 13 500

Plus en détail

Département de l Agriculture. AGW du 10-9-2015 Aides au développement et à l investissement dans le secteur agricole ADISA

Département de l Agriculture. AGW du 10-9-2015 Aides au développement et à l investissement dans le secteur agricole ADISA Département de l Agriculture AGW du 10-9-2015 Aides au développement et à l investissement dans le secteur agricole ADISA Direction de Libramont Bruno Dineur, Directeur Plan de présentation I. Généralités

Plus en détail

Financière agricole du Québec Développement international

Financière agricole du Québec Développement international Financière agricole du Québec U n s av o i r - fa i r e à pa r tag e r financière agricole du Québec (fadqdi) Un savoir-faire à Partager notre entreprise, à but non lucratif, est liée à La financière agricole

Plus en détail

CONTROLE DES STRUCTURES DEMANDE D AUTORISATION D EXPLOITER

CONTROLE DES STRUCTURES DEMANDE D AUTORISATION D EXPLOITER MINISTERE DE L AGRICULTURE ET DE LA PECHE cerfa N de dossier : (adresse) N 11534* 02 DIRECTION DEPARTEMENTALE DE L EQUIPEMENT ET DE L'AGRICULTURE du Tél. Fax : CONTROLE DES STRUCTURES DEMANDE D AUTORISATION

Plus en détail

ENQUÊTE SUR L IMAGE DE L AVIATION CIVILE : 2012. Rapport 17/01/2013. Direction générale de l Aviation civile. Direction générale de l Aviation civile

ENQUÊTE SUR L IMAGE DE L AVIATION CIVILE : 2012. Rapport 17/01/2013. Direction générale de l Aviation civile. Direction générale de l Aviation civile ENQUÊTE SUR L IMAGE DE L AVIATION CIVILE : 2012 Rapport 17/01/2013 Direction générale de l Aviation civile Ministère de l'écologie, du Développement durable et de l Énergie Direction générale de l Aviation

Plus en détail

CONFIANCE DANS L INDUSTRIE AGRO-

CONFIANCE DANS L INDUSTRIE AGRO- CONFIANCE DANS L INDUSTRIE AGRO- ALIMENTAIRE AU QUÉBEC RÉSULTATS D UNE CONSULTATION DES ACTEURS DU SECTEUR AGROALIMENTAIRE AU SUJET DE LEUR CONFIANCE ENVERS LEURS PERSPECTIVES FUTURES Préparé pour l Union

Plus en détail

Observatoire de la Consommation Alimentaire. Rapport 2011 Filière Lait et Produit Laitier

Observatoire de la Consommation Alimentaire. Rapport 2011 Filière Lait et Produit Laitier Ministère de la Région Wallonne Observatoire de la Consommation Alimentaire Rapport 2011 Filière Lait et Produit Laitier Unité d'economie et Développement rural Unité de Statistique, Informatique et Mathématique

Plus en détail

Pour postuler : Contactez le Service de Remplacement Marne au 03.26.04.74.19. Envoyer votre CV à l adresse ci-dessus

Pour postuler : Contactez le Service de Remplacement Marne au 03.26.04.74.19. Envoyer votre CV à l adresse ci-dessus Profil recherché : Vacher/Vachère Formation / expérience : expérience de 3 ans exigée Secteur géographique : 51270 CONGY Type de contrat : CDD de 6 mois - Conduite d un élevage bovin laitier (traite matin

Plus en détail

Régularisation actif 1,3 Régularisation passif 0,1. Total actif 368,7 Total passif 368,7 Source : RICA 2009

Régularisation actif 1,3 Régularisation passif 0,1. Total actif 368,7 Total passif 368,7 Source : RICA 2009 1 Structure du bilan Le bilan décrit la situation patrimoniale de l exploitation à la clôture de l exercice. Il présente en regard l actif à gauche et le passif à droite, dont les cumuls sont par définition

Plus en détail

Ordonnance concernant la banque de données sur le trafic des animaux

Ordonnance concernant la banque de données sur le trafic des animaux Ordonnance concernant la banque de données sur le trafic des animaux (Ordonnance sur la BDTA) Modification du 25 juin 2008 Le Conseil fédéral suisse arrête: I L ordonnance du 23 novembre 2005 sur la BDTA

Plus en détail

Filière laitière : Quels enjeux? Quels outils dans la future PAC?

Filière laitière : Quels enjeux? Quels outils dans la future PAC? FOCUS Filière laitière : Quels enjeux? Quels outils dans la future PAC? Focus coordonné par Victor PEREIRA Avec la contribution de Maud ANJUERE, Didier CARAES, Viviane PONS, Thierry POUCH, Aurélie TROUILLIER

Plus en détail