L énergie nucléaire au sein du mix énergétique belge

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "L énergie nucléaire au sein du mix énergétique belge"

Transcription

1 L énergie nucléaire au sein du mix énergétique belge 1. Sécurité d approvisionnement Le taux de dépendance énergétique de la Belgique est plus important que la moyenne européenne. Ainsi en 2011, le taux de dépendance énergétique belge s élevait à 72,9% alors que la moyenne de l Union européenne atteignait un taux meilleur, s élevant à 53,8% seulement 1. En termes de taux de dépendance énergétique, la Belgique se classe ainsi loin derrière les Pays-Bas (30,4%), le Royaume-Uni (36%), la France (48,9%), ou encore l Allemagne (61,1%). Ceci s explique évidemment notamment par l absence de ressources énergétiques fossiles sur le territoire. La Belgique dépend donc très fortement de pays tiers pour sa sécurité d approvisionnement en énergie. En matière de sécurité d approvisionnement électrique toutefois, le simple fait de poser des choix stratégiques pour le secteur dans le long terme clarifie très substantiellement le climat dans lequel les opérateurs de production, mais également de transport et de distribution d électricité, arrêtent leurs décisions d investissement. De la sorte, en faisant le choix d une cible à terme de 25% à 30% d électricité produite à partir de technologie nucléaire, l Autorité publique, représentée par le Gouvernement fédéral belge, fixe durablement une composante majeure de l équation complexe du secteur. Ce degré de stabilité et de transparence offre ainsi un cadre clair permettant le développement des autres technologies de production (à base de gaz notamment mais pas seulement) et n exclut en aucun cas les sources renouvelables, complémentaires et indispensables pour limiter les émissions de gaz à effet de serre. Les investissements de prolongation de la durée d exploitation des unités nucléaires existantes et de nouvelles centrales nucléaires nécessaires pour maintenir la part d électricité produite à partir de technologie nucléaire pourraient également se faire dans le sens d une production plus flexible de l électricité, permettant d obtenir une plus grande complémentarité avec les moyens de production renouvelable (sources intermittentes). En outre, le recours à la technologie nucléaire diversifie par nature les sources d énergies primaires. En effet comme exposé ci-avant, l uranium nécessaire à la préparation du combustible nucléaire est présent dans de nombreux pays, dont certains présentent une stabilité géopolitique avérée. 1 Source : Eurostat2013. P a g e 1

2 2. Compétitivité et stabilité des prix de l énergie Les prix de l énergie impactent la compétitivité de nos entreprises. En effet, en raison de l intensité énergétique supérieure des activités économiques conduites en Belgique, celles-ci sont particulièrement exposées en termes de compétitivité vis-à-vis des pays tiers, tels que l Allemagne ou la France. Il est important de souligner qu en raison de la structure et du type des activités industrielles et de services poursuivis sur le territoire, l intensité énergétique de la Belgique est supérieure à la moyenne européenne et à celle des pays voisins directs (France et Allemagne). Cette situation est illustrée dans les deux graphiques ci-après 2 : Dans ce cadre, le prix total payé pour l électricité par unité consommée constitue un point d attention particulier. Pour les industriels, le comparatif du prix total payé par MWh est particulièrement pénalisant. Ainsi, le consommateur industriel belge qui consomme 100 GWh paye une facture de 18% à 47% plus élevée que la moyenne des concurrents dans les pays voisins (i.e. la France, l Allemagne, et les Pays-Bas). Pour une consommation plus élevée, le surcoût pour l industriel belge s élève à 9% vis-à-vis de la moyenne pratiquée dans ces mêmes pays voisins. La production d électricité d origine nucléaire figure parmi les sources offrant la meilleure compétitivité la technologie nucléaire offre une relative stabilité des prix dans le long terme et constitue une source compétitive (prix) d énergie, et dont l évolution des coûts est relativement stable (volatilité). 2 Source : BNB2010, page 7. P a g e 2

3 En comparaison avec les autres sources d énergie, l énergie nucléaire se situe parmi les sources les plus compétitives. Ceci est illustré par le graphique ci-dessous qui présente le coût moyen actualisé pour la production d une unité d électricité (LCOE en USD/MWh) 3 pour des centrales dont la mise en service aurait lieu entre 2010 et De par la méthodologie poursuivie et conformément au contexte d un marché libéralisé, le LCOE correspond à des projets d investissement dont la rentabilité souhaitée est atteinte. A la lecture de ce graphique, on constate que l électricité d origine nucléaire figure parmi les énergies les plus compétitives, surtout dans l hypothèse d un faible coût du financement (faible taux d actualisation de 5%). Un faible taux d actualisation peut être considéré lorsque les investisseurs évaluent un projet comme peu risqué. Par conséquent, toute mesure réduisant le profil de risque des projets (ex. : stabilité régulatoire, etc.) sera de nature à renforcer la compétitivité de la technologie nucléaire vis-à-vis des autres technologies. On constate également que dans l hypothèse de frais de financement plus importants (taux d actualisation de 10%), la production d électricité d origine nucléaire se compare en termes de compétitivité avec d autres technologies telles que le gaz. Notons toutefois qu outre le différentiel en termes d impact environnemental de la technologie gaz, cette dernière présente également des inconvénients majeurs en termes de risque d approvisionnement et de volatilité des prix. En revanche, le combustible nucléaire présente a contrario un faible profil de risque en matière d approvisionnement et une volatilité de prix plus faible que le gaz. 3 Source : OCDE-IEA-AEN-2010, page 4 et 5. Tous les 5 ans, l OCDE et l Agence Internationale de l Energie publient une édition mise à jour des «Coûts prévisionnels de production de l électricité». La prochaine édition est prévue pour mai 2015 (cf. : https://www.oecd-nea.org/ndd/egc/2014/). Les coûts moyens actualisés pour la production d électricité présentés dans le graphique sont valables pour la Belgique (BEL) notamment. P a g e 3

4 Prix /kg U Le graphique ci-après permet de constater la stabilité des prix de l uranium sur la période (si l on excepte le marché spot sur lequel la volatilité est beaucoup plus importante en raison des activités de trading notamment ; notons toutefois que la majeure partie de l approvisionnement - de l ordre de 90% en Belgique - fait l objet de contrats long terme) Prix d'achat moyen - UE et USA prix moyen UE prix moyen USA ** prix spot * * Trade 4 Source : CREG2010 et Synatom2013. P a g e 4

5 3. Emission de gaz à effet de serre / impact sur le changement climatique Le changement climatique est devenu au cours des deux dernières décennies l une des préoccupations majeures de la Commission européenne et des Etats-Membres. Afin de lutter contre ce phénomène, la Commission a mis en place différents programmes permettant de lutter notamment contre les émissions polluantes. Les objectifs européens en termes d émissions polluantes sont des objectifs ambitieux. Le premier objectif, à atteindre à l horizon 2020, est celui d une réduction des émissions de gaz à effet de serre de 20% par rapport au niveau de A plus long terme horizon 2050, la Commission européenne est déterminée à réduire les émissions de gaz à effet de serre de 80 à 95% en comparaison des niveaux observés en 1990 et pour ce faire a mis en place une stratégie ambitieuse de «décarbonisation». Dans le cadre de cette stratégie européenne ambitieuse, en faisant le choix d une cible de 25% à 30% d électricité produite à partir de technologie nucléaire, l Autorité publique, représentée par le Gouvernement fédéral belge, se dote, d une part, d un moyen de production lui permettant d aller dans le sens des objectifs à atteindre en termes de réductions d émissions polluantes et, d autre part, d un délai supplémentaire pour arrêter les choix de sources renouvelables les plus performants en termes technologiques et économiques. Les émissions de CO2 constituent la majorité des émissions de gaz à effet de serre. Ces émissions de CO2 liées à la production d électricité à base d énergie nucléaire (16g / kwh) ou renouvelable (éolien : 12g / kwh) sont pratiquement nulles ce qui n est en revanche pas le cas de la production à partir de centrale à gaz (source de production alternative envisagée en cas de sortie du nucléaire) qui émettent 469g /kwh. La production d électricité d origine nucléaire contribue activement à la lutte contre les changements climatiques dans le long terme (gaz à effet de serre). Ainsi, l usage de l énergie nucléaire est indispensable pour atteindre les objectifs climatiques fixés par la Belgique. En effet, les émissions de CO2 des centrales nucléaires, mesurées sur la totalité de leur durée d exploitation, sont très faibles en comparaison avec celles des combustibles fossiles, et comparables à celles des sources d énergie renouvelables. Le graphique ci-après précise le taux d émission de gaz à effet de serre total (en grammes de CO2 «équivalent») par unité d énergie produite (g CO2 éq./kwh) pour les différentes technologies 5. 5 Source : IPCC2011, page 10. Les résultats constituent les chiffres agrégés à la suite d une revue de la littérature relative aux évaluations des émissions de gaz à effet de serre sur le cycle de vie (Life Cycle Analysis). Les valeurs retenues correspondent au 5 ème percentile des données relevées. P a g e 5

6 4. Pérennisation et création d emplois de qualité et durables Les centrales nucléaires, à l inverse de certaines autres technologies de production d électricité, nécessitent de nombreux emplois locaux pour l exploitation et la maintenance des centrales. La production d électricité nucléaire représente aujourd hui plus de emplois équivalents temps plein en Belgique. La prolongation des centrales existantes permettrait de pérenniser à long terme ces emplois. Il importe de préciser qu il s agit la plupart du temps d emplois à haute valeur ajoutée, caractérisés par un haut niveau de compétence et de qualification. Enfin, la Belgique dispose d un véritable know-how dans le secteur nucléaire, reconnu internationalement. A l inverse d une stratégie de phase-out qui conduit inévitablement à l extinction de ce savoir-faire et à une réduction du personnel qualifié, une stratégie énergétique misant sur la technologie nucléaire permettrait de consolider cette force et ce savoir, de renforcer le rôle de vitrine technologique de la Belgique au niveau international dans ce secteur à haute valeur ajoutée et d exporter son savoir-faire. P a g e 6

La place des énergies renouvelables dans la transition juste - Le rôle des pouvoirs publics

La place des énergies renouvelables dans la transition juste - Le rôle des pouvoirs publics 29 novembre 2013 COLLOQUE La place des énergies renouvelables dans la transition juste - Le rôle des pouvoirs publics Par David CLARINVAL Député fédéral Bourgmestre de Bièvre Le rôle des pouvoirs publics

Plus en détail

LA SECURITEDE L APPROVISIONNEMENT ENERGETIQUE. REFLEXIONS QUANT A LA STRATEGIE ELECTRIQUE A SUIVRE CES 15 PROCHAINES ANNEES.

LA SECURITEDE L APPROVISIONNEMENT ENERGETIQUE. REFLEXIONS QUANT A LA STRATEGIE ELECTRIQUE A SUIVRE CES 15 PROCHAINES ANNEES. LA SECURITEDE L APPROVISIONNEMENT ENERGETIQUE. REFLEXIONS QUANT A LA STRATEGIE ELECTRIQUE A SUIVRE CES 15 PROCHAINES ANNEES. STRUCTURE DE L EXPOSE : 1. QUID DE LA SECURITE D APPROVISIONNEMENT ELECTRIQUE

Plus en détail

L énergie durable est à venir

L énergie durable est à venir L énergie durable est à venir MARIE C H RISTINE MARGHEM M I N I S T R E D E L É N E R G I E, D E L E N V I R O N N E M E N T E T D U D É V E LO P P E M E N T D U R A B L E C E R C L E D E WA L LO N I E,

Plus en détail

Le rôle-clé de l énergie nucléaire pour renforcer la sécurité économique de la France et de l Union européenne

Le rôle-clé de l énergie nucléaire pour renforcer la sécurité économique de la France et de l Union européenne Le rôle-clé de l énergie nucléaire pour renforcer la sécurité économique de la France et de l Union européenne La Société Française d Energie Nucléaire (SFEN) est le carrefour français des connaissances

Plus en détail

L équilibre offre-demande d électricité en France pour l été 2015

L équilibre offre-demande d électricité en France pour l été 2015 L équilibre offre-demande d électricité en France pour l été 2015 Synthèse Juin 2015 Sommaire Analyse globale 4 1. Prévision de consommation 5 2. Disponibilité du parc de production 7 3. Étude du risque

Plus en détail

Le risque nucléaire : comptabiliser pour décider

Le risque nucléaire : comptabiliser pour décider Conseil économique pour le développement durable Le risque nucléaire : comptabiliser pour décider Dominique Bureau Conseil économique pour le développement durable www.developpement-durable.gouv.fr Leçons

Plus en détail

Le gaz naturel : une énergie qui répond aux enjeux du Grenelle de l Environnement. 4 décembre 2009

Le gaz naturel : une énergie qui répond aux enjeux du Grenelle de l Environnement. 4 décembre 2009 Le gaz naturel : une énergie qui répond aux enjeux du Grenelle de l Environnement Le Grenelle de l Environnement La genèse, les lois, les objectifs 2 Du Grenelle de l Environnement Juillet 2007 : 6 Groupes

Plus en détail

Comité Interprofessionnel du Bois Energie

Comité Interprofessionnel du Bois Energie Impact d une écotaxe sur la rentabilité des projets bois-énergie La combustion des énergies fossiles conventionnelles génère des émissions de CO 2 dans l atmosphère. La lutte contre le réchauffement climatique

Plus en détail

CONSOMMATION ET PRODUCTION D ELECTRICITE EN ALLEMAGNE. Bernard Laponche 2 juin 2014 * Table des matières

CONSOMMATION ET PRODUCTION D ELECTRICITE EN ALLEMAGNE. Bernard Laponche 2 juin 2014 * Table des matières CONSOMMATION ET PRODUCTION D ELECTRICITE EN ALLEMAGNE Bernard Laponche 2 juin 2014 * Table des matières 1. CONSOMMATION FINALE D ELECTRICITE...2 1.1 EVOLUTION SUR LA PERIODE 2000-2013... 2 1.2 ENTRE 2010

Plus en détail

AVIS CG110216-051 CONSEIL GENERAL COMMISSION DE RÉGULATION DE L ÉLECTRICITÉ ET DU GAZ. relatif

AVIS CG110216-051 CONSEIL GENERAL COMMISSION DE RÉGULATION DE L ÉLECTRICITÉ ET DU GAZ. relatif Commission de Régulation de l Electricité et du Gaz rue de l Industrie 26-38 1040 Bruxelles Tél. : 02/289.76.11 Fax : 02/289.76.09 COMMISSION DE RÉGULATION DE L ÉLECTRICITÉ ET DU GAZ CONSEIL GENERAL AVIS

Plus en détail

Des investissements massifs dans l outil de production énergétique sont à prévoir dans les prochaines années

Des investissements massifs dans l outil de production énergétique sont à prévoir dans les prochaines années Des investissements massifs dans l outil de production énergétique sont à prévoir dans les prochaines années Un objectif de 25% d énergies renouvelables en 2020(pour mémoire le Grenelle prévoit 23% d EnR)

Plus en détail

L énergie en France et en Allemagne : comparaisons

L énergie en France et en Allemagne : comparaisons L énergie en France et en Allemagne : comparaisons En matière de consommation d énergie, de structure du système électrique, de recours aux énergies renouvelables, d émission de gaz à effet de serre, les

Plus en détail

tél. 02 277 51 11 Pour les appels en provenance de l étranger : tél. + 32 2 277 51 11

tél. 02 277 51 11 Pour les appels en provenance de l étranger : tél. + 32 2 277 51 11 Le marché de l énergie en 2010 Service public fédéral Economie, P.M.E., Classes moyennes et Energie Rue du Progrès 50 1210 Bruxelles N d entreprise : 0314.595.348 http://economie.fgov.be tél. 02 277 51

Plus en détail

Dossier. Forum nucléaire Dossier Energiewende 12 mai 2015 ///////////////////////

Dossier. Forum nucléaire Dossier Energiewende 12 mai 2015 /////////////////////// Forum nucléaire Dossier Energiewende 12 mai 2015 /////////////////////// 1 I. ENERGIEWENDE : ÉTAT DES LIEUX En 2011, la chancelière allemande Angela Merkel a décidé d accélérer la sortie du nucléaire.

Plus en détail

FEBEG Memorandum en vue des élections de 2014

FEBEG Memorandum en vue des élections de 2014 FEBEG Memorandum en vue des élections de 2014 Un certain nombre de contradictions importantes dans la politique menée actuellement influencent significativement les marchés de l électricité et du gaz.

Plus en détail

Les émissions de gaz carbonique (CO2)

Les émissions de gaz carbonique (CO2) Fiche 21 Les émissions de gaz carbonique (CO2) 1. Quelles émissions pour les différentes énergies fossiles? La quantité de CO2 produit par la combustion d une tep de combustible fossile dépend de sa composition

Plus en détail

Pourtant, les économies pourraient représenter le quart de la demande actuelle en eau

Pourtant, les économies pourraient représenter le quart de la demande actuelle en eau Eau et énergie Énergie et CO2 PLAN Changement climatique Un scénario alternatif est possible L Union Pour la Méditerranée Le Plan Solaire pour la Méditerranée IMEDER Beyrouth, Forum de l Energie, 30 septembre-1

Plus en détail

Comparaison des enjeux énergétiques de la France et de l Allemagne

Comparaison des enjeux énergétiques de la France et de l Allemagne Comparaison des enjeux énergétiques de la France et de l Allemagne Dans la perspective de la première conférence franco-allemande sur l énergie qui se tiendra le 2 juillet prochain à Paris 1, il paraît

Plus en détail

Contexte: Mesurer l empreinte carbone de l essence et du diesel

Contexte: Mesurer l empreinte carbone de l essence et du diesel Avril 2012 Briefing Carburants à faible intensité carbone: coûts administratifs modestes, bénéfices significatifs Contexte: Mesurer l empreinte carbone de l essence et du diesel Dans le cadre de l article

Plus en détail

Le contenu en CO2 du kwh électrique : Avantages comparés du contenu marginal et du contenu par usages sur la base de l historique.

Le contenu en CO2 du kwh électrique : Avantages comparés du contenu marginal et du contenu par usages sur la base de l historique. Final le 08/10/2007 Le contenu en CO2 du kwh électrique : Avantages comparés du contenu marginal et du contenu par usages sur la base de l historique. - NOTE DETAILLEE - 1- Le contexte Le calcul du contenu

Plus en détail

Le kern adopte le plan Wathelet

Le kern adopte le plan Wathelet Staatssecretaris voor Leefmilieu, Energie, Mobiliteit en Staatshervorming Secrétaire d Etat à l'environnement, à l'energie, à la Mobilité et aux Réformes institutionnelles Melchior Wathelet Le kern adopte

Plus en détail

SOLUTIONS TECHNOLOGIQUES D AVENIR

SOLUTIONS TECHNOLOGIQUES D AVENIR CPTF et CSC CYCLES COMBINES A GAZ (CCG) COGÉNÉRATION DÉVELOPPEMENT DES RENOUVELABLES SOLUTIONS DE STOCKAGE CPTF ET CSC Le parc thermique est un outil essentiel pour ajuster l offre et la demande, indispensable

Plus en détail

L énergie nucléaire fait partie de la solution pour lutter contre le changement climatique

L énergie nucléaire fait partie de la solution pour lutter contre le changement climatique FORUM NUCLEAIRE BELGE POSITION PAPER 24 JUIN 2015 L énergie nucléaire fait partie de la solution pour lutter contre le changement climatique La demande en électricité ne cesse d augmenter. Entre 1965 et

Plus en détail

Répondre à la demande énergétique en conciliant 3 aspects

Répondre à la demande énergétique en conciliant 3 aspects Les moyens de production d électricité 11/07 1 Répondre à la demande énergétique en conciliant 3 aspects Économique à des coûts acceptables dans des marchés de plus en plus ouverts Environnemental Social

Plus en détail

Ainsi, les TEPOS représentent la deuxième phase de cet appel à projets national.

Ainsi, les TEPOS représentent la deuxième phase de cet appel à projets national. - 1 - APPEL A PROJETS TEPOS QU EST-CE QU UN TERRITOIRE A ÉNERGIE POSITIVE? Contexte L énergie, nécessaire à tous les domaines et besoins de la vie quotidienne, devient, du fait de sa raréfaction, de plus

Plus en détail

PROJET DE LOI ----- ETUDE D IMPACT

PROJET DE LOI ----- ETUDE D IMPACT RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Ministère des affaires étrangères et européennes NOR : MAEJ1018125L PROJET DE LOI autorisant l approbation de la convention entre le Gouvernement de la République française et le Gouvernement

Plus en détail

Conséquences macroéconomiques de la «sortie du nucléaire» : Evaluation des scénarios de l UFE à l aide du modèle NEMESIS.

Conséquences macroéconomiques de la «sortie du nucléaire» : Evaluation des scénarios de l UFE à l aide du modèle NEMESIS. Conséquences macroéconomiques de la «sortie du nucléaire» : Evaluation des scénarios de l UFE à l aide du modèle NEMESIS. Baptiste Boitier 1, Lionel Lemiale 2, Arnaud Fougeyrollas 3, Pierre Le Mouël 4

Plus en détail

Compte rendu d activité 2007 sur la loi sur les énergies renouvelables (EEG)

Compte rendu d activité 2007 sur la loi sur les énergies renouvelables (EEG) Compte rendu d activité 2007 sur la loi sur les énergies renouvelables (EEG) conformément à l article 20 de la loi EEG - Projet du BMU - Résumé 5.7.2007 1 Résumé du projet du BMU de compte rendu d activité

Plus en détail

Quel contexte. pour l électricité en 2020-30?

Quel contexte. pour l électricité en 2020-30? Page précédente 15 2 Quel contexte pour l électricité en 2020-30? Page précédente 15 Page précédente 16 @ 2 - Quel contexte pour l électricité en 2020-30? L Agence Internationale de l Energie prévoit une

Plus en détail

Une énergie essentielle pour atteindre le Facteur 4 *

Une énergie essentielle pour atteindre le Facteur 4 * Une énergie essentielle pour atteindre le Facteur 4 * * La limitation du réchauffement climatique implique dans les pays développés une division par 4 des émissions de gaz à effet de serre par rapport

Plus en détail

Belgique et Protocole de Kyoto : état des lieux et perspectives

Belgique et Protocole de Kyoto : état des lieux et perspectives Belgique et Protocole de Kyoto : état des lieux et perspectives Février 2008 0. Préambule...2 1. Kyoto : où en est-on aujourd hui en Belgique?...3 2. La Belgique en bonne voie pour remplir ses engagements?...5

Plus en détail

Rapport d évaluation du mécanisme du filet de sécurité des prix de détail du gaz et de l électricité

Rapport d évaluation du mécanisme du filet de sécurité des prix de détail du gaz et de l électricité Rapport d évaluation du mécanisme du filet de sécurité des prix de détail du gaz et de l électricité Mécanisme mis en place en vertu de la loi du 8 janvier 2012 portant modification de la loi du 29 avril

Plus en détail

The Vision Scenario for the European Union 2011 Update for the EU-27. Résumé en Français

The Vision Scenario for the European Union 2011 Update for the EU-27. Résumé en Français The Vision Scenario for the European Union 2011 Update for the EU-27 Résumé en Français Project sponsored by Greens/EFA Group in the European Parliament Berlin, January 2011 Berlin, January 2011 Dr. Felix

Plus en détail

le point sur Le paradoxe européen : baisse de la consommation gazière et hausse de la consommation de charbon

le point sur Le paradoxe européen : baisse de la consommation gazière et hausse de la consommation de charbon Concurrence gaz/charbon dans le secteur électrique européen 1 Jamais le secteur électrique conventionnel européen (hors nucléaire) 2, et le gaz naturel dans ce secteur, n ont connu une telle crise. L annonce

Plus en détail

EVALUATION GLOBALE EN MATIERE D APPROVISIONNEMENT ENERGETIQUE, DE RECHAUFFEMENT CLIMATIQUE ET D AMENAGEMENT DU TERRITOIRE ET DE L ENVIRONNEMENT

EVALUATION GLOBALE EN MATIERE D APPROVISIONNEMENT ENERGETIQUE, DE RECHAUFFEMENT CLIMATIQUE ET D AMENAGEMENT DU TERRITOIRE ET DE L ENVIRONNEMENT EVALUATION GLOBALE EN MATIERE D APPROVISIONNEMENT ENERGETIQUE, DE RECHAUFFEMENT CLIMATIQUE ET D AMENAGEMENT DU TERRITOIRE ET DE L ENVIRONNEMENT A un niveau plus large, il se passe plus d une chose non

Plus en détail

LES SOURCES D ENERGIE. Caractérisation des énergies. Les différentes formes d énergie. La consommation d énergie. Les ressources énergétique

LES SOURCES D ENERGIE. Caractérisation des énergies. Les différentes formes d énergie. La consommation d énergie. Les ressources énergétique LES SOURCES D ENERGIE Caractérisation des énergies Les ressources énergétique La consommation d énergie Constats et perspectives Caractérisation des énergies Les différentes formes d énergie Chaleur Travail

Plus en détail

Energie. Panorama. Flux énergétique simplifié de la Suisse, en 2013. Reste Gaz. Pertes. Force hydraulique. Reste Gaz. Combustibles nucléaires

Energie. Panorama. Flux énergétique simplifié de la Suisse, en 2013. Reste Gaz. Pertes. Force hydraulique. Reste Gaz. Combustibles nucléaires Energie Panorama Flux énergétique Dans la nature, l énergie se présente sous forme de pétrole brut, de gaz naturel, d énergie hydraulique, d uranium, de rayonnement solaire, d énergie éolienne, etc. Avant

Plus en détail

LES CERTIFICATS VERTS EN RÉGION WALLONNE

LES CERTIFICATS VERTS EN RÉGION WALLONNE août 2011. 15.681 SIGNES LES CERTIFICATS VERTS EN RÉGION WALLONNE Gaudier Lydie I. Cadre général du développement des énergies renouvelables en Région wallonne La lutte contre le réchauffement climatique

Plus en détail

Etude sur les perspectives d approvisionnement en électricité à l horizon 2030. Projet

Etude sur les perspectives d approvisionnement en électricité à l horizon 2030. Projet Etude sur les perspectives d approvisionnement en électricité à l horizon 2030 Projet L'analyse quantitative a été réalisée en 2012 sur la base d'hypothèses élaborées en 2011 et des statistiques énergétiques

Plus en détail

ENJEUX ENERGETIQUES. Le Monde et la France. L énergie dans les territoires

ENJEUX ENERGETIQUES. Le Monde et la France. L énergie dans les territoires ENJEUX ENERGETIQUES Le Monde et la France L énergie dans les territoires * Bernard LAPONCHE (Données statistiques : Enerdata) 1 Monde : Consommation d énergie primaire (2008 : 12,2 milliards de tep) Energies

Plus en détail

Le commerce extérieur de la Suisse en 2013

Le commerce extérieur de la Suisse en 2013 Le commerce extérieur de la Suisse en 2013 Résumé L excédent commercial suisse affiche un nouveau record en 2013, à 26,6 Mds CHF (environ 4,5% du PIB). Recevant près de 55% des exportations suisses, l

Plus en détail

Conférence de presse UFE. Colloque UFE 17 juin 2014

Conférence de presse UFE. Colloque UFE 17 juin 2014 Conférence de presse UFE Colloque UFE 17 juin 2014 Objectif : Réussir la transition énergétique au moindre coût A la veille des analyses du projet de loi de programmation sur la Transition énergétique,

Plus en détail

stratégie énergétique pour le Canada

stratégie énergétique pour le Canada L électricité : au cœur d une stratégie énergétique pour le Canada VERSION 2.0 www.electricite.ca Publié en juillet 2012. Association canadienne de l électricité, 2012. Tous droits réservés. Also available

Plus en détail

Chiffres & statistiques

Chiffres & statistiques COMMISSARIAT GÉNÉRAL AU DÉVELOPPEMENT DURABLE Chiffres & statistiques n 547 Août 2014 Objectifs énergétiques Europe 2020 : la doit poursuivre ses efforts pour les énergies renouvelables observation et

Plus en détail

Libéralisation du marché de l'électricité et du gaz en Belgique : mythes ou réalités? Le point de vue d'un outsider

Libéralisation du marché de l'électricité et du gaz en Belgique : mythes ou réalités? Le point de vue d'un outsider Libéralisation du marché de l'électricité et du gaz en Belgique : mythes ou réalités? Le point de vue d'un outsider Bruno Venanzi, Administrateur délégué Lampiris sa Table des matières 1. Présentation

Plus en détail

Traduction du Résumé de l étude de CE DELFT* : «L électricité verte pour les voitures électriques»

Traduction du Résumé de l étude de CE DELFT* : «L électricité verte pour les voitures électriques» Traduction du Résumé de l étude de CE DELFT* : «L électricité verte pour les voitures électriques» * Bureau d études Néerlandais indépendant spécialisé dans les questions environnementales et la recherche

Plus en détail

Consommation de fluides des lycées publics de la Région Rhône-Alpes

Consommation de fluides des lycées publics de la Région Rhône-Alpes Le lycée des Eaux-Claires de Grenoble - Crédit photo : Juan Robert Consommation de fluides des lycées publics de la Région Rhône-Alpes Synthèse - Année 2012 266 lycées 236 sites 193 000 élèves 4,3 millions

Plus en détail

IMPACTS SOCIO-ÉCONOMIQUES DU DÉVELOPPEMENT DES GAZ ET HUILES DE ROCHE-MÈRE

IMPACTS SOCIO-ÉCONOMIQUES DU DÉVELOPPEMENT DES GAZ ET HUILES DE ROCHE-MÈRE IMPACTS SOCIO-ÉCONOMIQUES DU DÉVELOPPEMENT DES GAZ ET HUILES DE ROCHE-MÈRE Thibaut Laparra Conférence scientifique et technique Jeudi 13 septembre www.gep-aftp.com 1 Répondre à la polémique sur les hydrocarbures

Plus en détail

Mémorandum. Elections Fédérales 10 juin 2007 FEBEG. Fédération Belge des Entreprises Electriques Gazières

Mémorandum. Elections Fédérales 10 juin 2007 FEBEG. Fédération Belge des Entreprises Electriques Gazières lections Fédérales 10 juin 2007 et FB Fédération Belge des ntreprises lectriques azières INTRODUCTION n vue des élections fédérales du 10 juin 2007, la FB, Fédération Belge des ntreprises lectriques et

Plus en détail

Atelier «énergie, climat et développement durable : quels rôles pour les collectivités locales?» Eléments de contexte et de débat

Atelier «énergie, climat et développement durable : quels rôles pour les collectivités locales?» Eléments de contexte et de débat 1 INTRODUCTION Par la loi du 13 juillet 2005, la France s est dotée d une nouvelle stratégie énergétique. Dès 2010, 10% de ses besoins devront être couverts par des sources renouvelables, contre 7% aujourd

Plus en détail

Un Pacte pour l Energie. Améliorer la gouvernance européenne et la coordination des politiques énergétiques nationales

Un Pacte pour l Energie. Améliorer la gouvernance européenne et la coordination des politiques énergétiques nationales Un Pacte pour l Energie Améliorer la gouvernance européenne et la coordination des politiques énergétiques nationales Une contribution de la Fondation Concorde à l Union de l énergie Rapporteurs : Elodie

Plus en détail

Une expertise au service de tous www.apere.org

Une expertise au service de tous www.apere.org Energie: Services et consommation Nous subissons les prix internationaux Prix d achat de l énergie (ménages, entreprises) L énergie est un produit subsidié (Pq? Comment?) Pour une transition 100% ER Liens

Plus en détail

L entreprise face aux défis de l énergie et du changement. climatique. un prodigieux déferlement d énergie. Philippe Delaisse. par

L entreprise face aux défis de l énergie et du changement. climatique. un prodigieux déferlement d énergie. Philippe Delaisse. par L entreprise face aux défis de l énergie et du changement climatique par Philippe Delaisse LE BIG BANG un prodigieux déferlement d énergie LE SOLEIL. 20 milliards de milliards de centrales nucléaires 4.10

Plus en détail

Bilan économique pour la collectivité

Bilan économique pour la collectivité Programme TSP sur la performance énergétique des bâtiments Note d analyse complémentaire Bilan économique pour la collectivité Le Programme TSP pour la rénovation thermique des bâtiments vise à structurer

Plus en détail

Evolution du mix électrique en France - Qui paiera?

Evolution du mix électrique en France - Qui paiera? Evolution du mix électrique en France - Qui paiera? Par Julien Deleuze Senior Manager, Estin & Co Des options environnementales, énergétiques, économiques majeures La France fait face à cinq options environnementales,

Plus en détail

DECiDE, un outil pour évaluer les émissions de gaz à effet de serre (GES) et les consommations énergétiques des exploitations agricoles wallonnes

DECiDE, un outil pour évaluer les émissions de gaz à effet de serre (GES) et les consommations énergétiques des exploitations agricoles wallonnes DECiDE, un outil pour évaluer les émissions de gaz à effet de serre (GES) et les consommations énergétiques des exploitations agricoles wallonnes 14 ème journée d étude des productions porcines et avicoles,

Plus en détail

Pré-étude. d un Réseau de Chaleur bois. sur la commune de Luc-la-Primaube

Pré-étude. d un Réseau de Chaleur bois. sur la commune de Luc-la-Primaube Pré-étude d un Réseau de Chaleur bois sur la commune de Luc-la-Primaube Réalisé par : Arnaud Larvol Conseiller énergie Pays Ruthénois 6 avenue de l Europe 12 000 Rodez 05.65.73.61.70 Page 1 sur 12 Table

Plus en détail

ACTIVITÉ DE PRODUCTION ORALE. Niveau B2. Les énergies

ACTIVITÉ DE PRODUCTION ORALE. Niveau B2. Les énergies ACTIVITÉ DE PRODUCTION ORALE Niveau B2 Les énergies Le dossier comprend : - une fiche apprenant - une fiche enseignant - le document support Auteurs-concepteurs : Isabelle Barrière, Martine Corsain Fiche

Plus en détail

Mesures centrales relatives à la Transition énergétique pour la 18e législature

Mesures centrales relatives à la Transition énergétique pour la 18e législature Mesures centrales relatives à la Transition énergétique pour la 18e législature (L Agenda Énergie en 10 points du Ministère fédéral de l Économie et de l Énergie [BMWi]) 1. Énergies renouvelables, loi

Plus en détail

Les cogénérations en Ile-de-France

Les cogénérations en Ile-de-France Les cogénérations en Ile-de-France Hélène SANCHEZ Direction Régionale et Interdépartementale de l Environnement et de l Énergie (DRIEE) Service Energie Climat Véhicules Colloque ATEE/AFG/APC/AICVF/ARENE

Plus en détail

D une production centralisée à une production décentralisée, rendons les énergies renouvelables plus flexibles sur le réseau.

D une production centralisée à une production décentralisée, rendons les énergies renouvelables plus flexibles sur le réseau. e l e c tree D une production centralisée à une production décentralisée, rendons les énergies renouvelables plus flexibles sur le réseau le projet : Donnons à l Europe connectée les outils pour réussir

Plus en détail

Un objectif majeur : la réduction des gaz à effet de serre. Cinq scénarios envisagés 1

Un objectif majeur : la réduction des gaz à effet de serre. Cinq scénarios envisagés 1 FEUILLE DE ROUTE CEE POUR L ENERGIE 2050 PRESENTATION Un objectif majeur : la réduction des gaz à effet de serre L'Union Européenne s'est fixé comme objectif d'ici à 2050 de réduire les émissions de gaz

Plus en détail

Les fondements d une politique énergétique européenne. Quelles perspectives pour la Méditerranée?

Les fondements d une politique énergétique européenne. Quelles perspectives pour la Méditerranée? Les fondements d une politique énergétique européenne. Quelles perspectives pour la Méditerranée? Prof. B. Mérenne-Schoumaker Association Régionale de l'ihedn Toulon Var Corse, 27-02-10 Malgré la mise

Plus en détail

AMbition éolien 2012. L énergie éolienne. renouvelable, compétitive et créatrice d emplois

AMbition éolien 2012. L énergie éolienne. renouvelable, compétitive et créatrice d emplois AMbition éolien 2012 L énergie éolienne renouvelable, compétitive et créatrice d emplois Sortons de la crise avec l énergie de l avenir La filière éolienne entend être demain un des fleurons de l industrie

Plus en détail

Contribution des industries chimiques

Contribution des industries chimiques Contribution des industries chimiques au débat national sur la transition énergétique Les entreprises de l industrie chimique sont des acteurs clés de la transition énergétique à double titre. D une part,

Plus en détail

Les énergies renouvelables et la transition énergétique en Allemagne. Discussions actuelles

Les énergies renouvelables et la transition énergétique en Allemagne. Discussions actuelles Les énergies renouvelables et la transition énergétique en Allemagne Discussions actuelles Contrat de coalition 2013 Les priorités gouvernementales 2014-2017 Confirmation des objectifs ambitieux Confirmation

Plus en détail

Résumé de l étude réalisée par CO 2 logic pour le compte de la STIB

Résumé de l étude réalisée par CO 2 logic pour le compte de la STIB Comparaison des émissions de CO 2 par mode de transport en Région de Bruxelles-Capitale Résumé de l étude réalisée par CO 2 logic pour le compte de la STIB 100% Papier recyclé Janvier 2008 Résumé Déplacer

Plus en détail

7. Analyse des coûts collectifs et bilan énergétique du projet

7. Analyse des coûts collectifs et bilan énergétique du projet 7. Analyse des coûts collectifs et bilan énergétique du projet 7.1. Méthodologie 7.1.1. Calcul des coûts socio-économiques L intérêt du projet de prolongement de la ligne T1 vers Val de Fontenay est évalué

Plus en détail

PERSPECTIVES. Perspectives énergétiques pour la Belgique à l horizon 2030. Bureau fédéral du Plan. Analyses et prévisions économiques

PERSPECTIVES. Perspectives énergétiques pour la Belgique à l horizon 2030. Bureau fédéral du Plan. Analyses et prévisions économiques Perspectives énergétiques pour la Belgique à l horizon 23 Bureau fédéral du Plan Analyses et prévisions économiques Novembre 211 Perspectives L une des principales missions du Bureau fédéral du Plan (BFP)

Plus en détail

Vision énergétique soutenable pour l Union Européenne des 27

Vision énergétique soutenable pour l Union Européenne des 27 Vision énergétique soutenable pour l Union Européenne des 27 Auteur: International Network for Sustainable Energy Europe (INFORSE-Europe), Juin 2010. Dans le cadre du développement d un «Vision Globale»

Plus en détail

Analyse critique de l étude de l union française de l électricité : «électricité 2030, quels choix pour la France»

Analyse critique de l étude de l union française de l électricité : «électricité 2030, quels choix pour la France» Analyse critique de l étude de l union française de l électricité : «électricité 2030, quels choix pour la France» Benjamin Dessus (Global Chance) L Union Française de l Électricité, organisme qui regroupe

Plus en détail

Analyse critique de l étude de l Union Française de l Electricité

Analyse critique de l étude de l Union Française de l Electricité Analyse critique de l étude de l Union Française de l Electricité Benjamin DESSUS 23 janvier 2012 www.global-chance.org ANALYSE CRITIQUE DE L ETUDE DE L UFE. Benjamin DESSUS 23 janvier 2012 * L Union Française

Plus en détail

Le nucléaire, un allié pour le climat

Le nucléaire, un allié pour le climat 1 Claude Fischer - mars 2015 1 er Directrice d ASCPE Les Entretiens Européens Le nucléaire, un allié pour le climat La limitation du réchauffement climatique ne pourra pas être obtenue sans le nucléaire

Plus en détail

L électricité en France à l horizon 2030 : Quels scénarios? Colloque Energie: quels choix pour demain CCE d EDF SA

L électricité en France à l horizon 2030 : Quels scénarios? Colloque Energie: quels choix pour demain CCE d EDF SA L électricité en France à l horizon 2030 : Quels scénarios? Colloque Energie: quels choix pour demain CCE d EDF SA Construire/déconstruire les scénarios IED Colloque Energie du 11 décembre 2012 CCE EDF

Plus en détail

Dossier de presse. Contact presse: Vincent.DeDobbeleer@eneco.com +32 (0)498 17 85 55

Dossier de presse. Contact presse: Vincent.DeDobbeleer@eneco.com +32 (0)498 17 85 55 Dossier de presse Contact presse: Vincent.DeDobbeleer@eneco.com +32 (0)498 17 85 55 Table des matières En bref 3 L avenir selon Eneco 4 Durable, décentralisé, Ensemble 4 Transition 5 La maison du futur

Plus en détail

Re union du Groupe de travail Energies et matie res premie res du jeudi 15 septembre 2011

Re union du Groupe de travail Energies et matie res premie res du jeudi 15 septembre 2011 Re union du Groupe de travail Energies et matie res premie res du jeudi 15 septembre 2011 Auditions de: M. Bruno Bensasson, Directeur de la Stratégie et du Développement Durable chez GDF-SUEZ. Compte rendu

Plus en détail

Transition énergétique : l expérience de l Allemagne

Transition énergétique : l expérience de l Allemagne Transition énergétique : l expérience de l Allemagne Une analyse de l APERe, rédigée par Jean Cech et Christophe Haveaux Version du 07/03/2013 1. L expérience de l Allemagne 1.1. Quelles leçons tirer de

Plus en détail

L efficacité énergétique peut assurer notre approvisionnement en électricité

L efficacité énergétique peut assurer notre approvisionnement en électricité L efficacité énergétique peut assurer notre approvisionnement en électricité Une nouvelle étude de 3E pour le compte du mouvement environnemental 22 janvier 2013 Introduction : quelle alternative à la

Plus en détail

L intégration technique et économique de l énergie éolienne dans les systèmes électriques européens

L intégration technique et économique de l énergie éolienne dans les systèmes électriques européens L intégration technique et économique de l énergie éolienne dans les systèmes électriques européens Céline HIROUX ADIS-GRJM, Université Paris-Sud XI Contexte Les tendances à moyen terme sont sans appel

Plus en détail

Tous unis pour une énergie moins chère

Tous unis pour une énergie moins chère 1 Tous unis pour une énergie moins chère Bruxelles 10 mai 2012 Michael Corhay Concept Wikipower «Rendre l énergie moins chère aux citoyens en les associant à des projets collaboratifs et sensibiliser le

Plus en détail

Le négoce d énergie du point de vue local. Der Energiehandel aus lokaler Sicht

Le négoce d énergie du point de vue local. Der Energiehandel aus lokaler Sicht Le négoce d énergie du point de vue local Der Energiehandel aus lokaler Sicht 1 Thèmes 1 FMV mission/métiers 2 GeCom fonctionnement 4 3 Gestion des risques Moyens pour le négoce 6 5 Défis Optimisation

Plus en détail

Un producteur d électricité engagé durablement en France

Un producteur d électricité engagé durablement en France GDF SUEZ Logotype version Blanc au trait 18/11/2008 82, bd des Batignolles - 75017 Paris - FRANCE Tél. : +33 (0)1 53 42 35 35 / Fax : +33 (0)1 42 94 06 78 Web : www.carrenoir.com RÉFÉRENCE COULEUR BLANC

Plus en détail

Bruxelles, le 18.11.2015 COM(2015) 496 final. ANNEXES 1 to 2 ANNEXES

Bruxelles, le 18.11.2015 COM(2015) 496 final. ANNEXES 1 to 2 ANNEXES COMMISSION EUROPÉENNE Bruxelles, le 18.11.2015 COM(2015) 496 final ANNEXES 1 to 2 ANNEXES à la Proposition de RÈGLEMENT DU PARLEMENT EUROPÉEN ET DU CONSEIL sur les statistiques européennes concernant les

Plus en détail

COUR DES COMPTES. Juillet 2013. La politique de développement des énergies renouvelables

COUR DES COMPTES. Juillet 2013. La politique de développement des énergies renouvelables COUR DES COMPTES Synthèse du Rapport public thématique Juillet 2013 La politique de développement des énergies renouvelables g Avertissement Cette synthèse est destinée à faciliter la lecture et l utilisation

Plus en détail

Quand Chauffage rime avec Calfeutrage

Quand Chauffage rime avec Calfeutrage No 3 Février 2013 Quand Chauffage rime avec Calfeutrage Le chauffage est le poste le plus gourmand en énergie de la maison. Quelques trucs simples pour économiser l énergie de chauffage, et faire du bien

Plus en détail

Rente nucléaire 2.0 suite de ma note du 26 septembre 2009

Rente nucléaire 2.0 suite de ma note du 26 septembre 2009 Rente nucléaire 2.0 suite de ma note du 26 septembre 2009 Les analyses ci-dessous sont livrées dans le but d aider le lecteur à se faire un opinion sur la rente nucléaire belge. Les chiffres sont puisés

Plus en détail

Conseil Interrégional des Chambres des Métiers de la GR 2

Conseil Interrégional des Chambres des Métiers de la GR 2 Initiative du CICM Proposition au Sommet de la GR "Green Deal en vue d une politique énergétique et climatique efficiente dans la GR en coopération avec les PME de l artisanat" L Artisanat de la Grande

Plus en détail

LA TRANSITION ÉNERGÉTIQUE DE LA WALLONIE

LA TRANSITION ÉNERGÉTIQUE DE LA WALLONIE Février 2014 LA TRANSITION ÉNERGÉTIQUE DE LA WALLONIE DANS LE CADRE DE LA JUSTE TRANSITION Lydie Gaudier Cette note n a pas l ambition d être exhaustive car le sujet est trop vaste pour être synthétisé

Plus en détail

GDF SUEZ. Branche Energie Europe et International. Jean-Pierre Hansen

GDF SUEZ. Branche Energie Europe et International. Jean-Pierre Hansen GDF SUEZ Branche Energie Europe et International Jean-Pierre Hansen Chiffres clés opérationnels * Un leader mondial pour le gaz et l'électricité Leader de l'électricité au Benelux Positions importantes

Plus en détail

Point de. électricité et gaz. Xavier Righetti. responsable de l unité étude énergétiques. v1.0 du 05.12.2013

Point de. électricité et gaz. Xavier Righetti. responsable de l unité étude énergétiques. v1.0 du 05.12.2013 Point de situation ti Libéralisation des marchés électricité et gaz Ecube -6 décembre 2013, Auberge communale de Puidoux Xavier Righetti responsable de l unité étude énergétiques SILCom - Direction des

Plus en détail

Les «Mardis de Valois» «Coût du kwh et prix de l électricité»

Les «Mardis de Valois» «Coût du kwh et prix de l électricité» Les «Mardis de Valois» «Quelle logique à la transition énergétique nationale proposée?» «Coût du kwh et prix de l électricité» Jacques PERCEBOIS Professeur à l université de Montpellier (CREDEN) Paris,

Plus en détail

L électricité verte, un produit comme les autres?

L électricité verte, un produit comme les autres? La traçabilité de l électricité verte : enjeux et opportunités du dispositif de certificats verts Jérôme Simon Dirigeant Fondateur Watt Value, France Conférence EFE «Energie solaire photovoltaïque» 24

Plus en détail

La taxe carbone Un choix responsable pour la lutte contre le réchauffement climatique

La taxe carbone Un choix responsable pour la lutte contre le réchauffement climatique La taxe carbone Un choix responsable pour la lutte contre le réchauffement climatique Agir, une nécessité et une responsabilité Le Grenelle de l Environnement a conduit à un constat partagé par tous :

Plus en détail

Allocution d ouverture du Dr. Abdelkader AMARA, Ministre de l Energie des Mines, de l Eau et de l Environnement à l occasion de la 4 ème Conférence

Allocution d ouverture du Dr. Abdelkader AMARA, Ministre de l Energie des Mines, de l Eau et de l Environnement à l occasion de la 4 ème Conférence Allocution d ouverture du Dr. Abdelkader AMARA, Ministre de l Energie des Mines, de l Eau et de l Environnement à l occasion de la 4 ème Conférence Dii Rabat, le 30/10/2013 1 Monsieur l Ambassadeur de

Plus en détail

Rapport de Stage Energie Service Deutschland

Rapport de Stage Energie Service Deutschland Rapport de Stage Energie Service Deutschland Année 2010-2012 Master Pro Economie et Gestion de l environnement Université Bordeaux 4 Thomas Mauss 1 Table des matières I. Energie Service Deutschland AG.

Plus en détail

11_ Coût global. Cette analyse présente un retour sur les simulations du coût global des maisons de Hunspach et de Ludwigswinkel.

11_ Coût global. Cette analyse présente un retour sur les simulations du coût global des maisons de Hunspach et de Ludwigswinkel. 11_ Coût global Cette analyse présente un retour sur les simulations du coût global des maisons de Hunspach et de Ludwigswinkel. P A N O P T I Q U E P o r t e r u n r e g a r d g l o b a l s u r l E d

Plus en détail

Efficacité énergétique Transformateurs de distribution

Efficacité énergétique Transformateurs de distribution Efficacité énergétique Une petite amélioration de l efficacité = un gain énergétique important Les pertes sur les réseaux électriques diffèrent de façon significative selon les pays dans le monde. Elles

Plus en détail

La transition énergétique en France et en Allemagne

La transition énergétique en France et en Allemagne La transition énergétique en France et en Allemagne Regards croisés sur les politiques nationales de transition énergétique Institute for Sustainable Development and International Relations 41 rue du Four

Plus en détail

Bilan électrique français ÉDITION 2014

Bilan électrique français ÉDITION 2014 Bilan électrique français ÉDITION 2014 Dossier de presse Sommaire 1. La baisse de la consommation 6 2. Le développement des ENR 8 3. Le recul de la production thermique fossile 9 4. La baisse des émissions

Plus en détail

OBSERVATION ET STATISTIQUES

OBSERVATION ET STATISTIQUES COMMISSARI Général au développement durable n 683 Octobre 2015 Prix du gaz et de l électricité en France et dans l Union européenne en 2014 OBRVION ET STISTIQU énergie En 2014, le prix du gaz a baissé

Plus en détail