CENTRALES HYDRAULIQUES

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "CENTRALES HYDRAULIQUES"

Transcription

1 CENTRALES HYDRAULIQUES FONCTIONNEMENT Les différentes centrales hydrauliques Les centrales hydrauliques utilisent la force de l eau en mouvement, autrement dit l énergie hydraulique des courants ou des chutes d eau (fleuves, rivières, lacs, mers), pour la transformer en énergie électrique. L hydroélectricité est une énergie renouvelable. Il existe 2 sortes de centrales hydrauliques : Les centrales au fil de l eau qui utilisent la force du courant : elles turbinent en continu l eau descendant des rivières. Les centrales à accumulation : l eau est stockée dans un lac retenu par un barrage. Lorsqu il y a un besoin en électricité, on ouvre les vannes. Grâce à une différence de hauteur, l eau s écoule et est conduite à travers à une turbine. Cette méthode permet d ajuster la production électrique à la demande des consommateurs. On peut y ajouter la STEP (Station de transfert d énergie par Pompage), qui n est pas une centrale hydraulique de production à proprement dit. La STEP est un des rares moyens de stocker l électricité en quantité importante. Comment ça marche L énergie cinétique du courant d eau (centrale au fil de l eau), ou l énergie potentielle de la chute d eau (barrage), est transformée par une turbine en énergie mécanique, elle-même transformée en énergie électrique par un alternateur. La STEP utilise l électricité en surplus produite par d autres centrales, pour remonter par pompage l eau d un bassin inférieur vers un bassin supérieur. L eau ainsi stockée en hauteur peut être redescendue pour faire tourner une turbine, et convertir l énergie potentielle gravitationnelle de l eau en électricité, au moment désiré. Toutefois, les STEP consomment un peu plus d électricité pour le pompage qu elles n en restituent en mode production. La perte d électricité lors de ce transfert est d environ 20 à 30%. 1/9

2 CENTRALES AU FIL DE L EAU PRODUCTION ENJEUX SOCIO-ECONOMIQUES PRODUCTION Puissance produite Les centrales au fil de l eau utilisent le débit du fleuve, et fournissent une électricité à faible coût. La puissance délivrée dépend du débit du fleuve. Leur capacité peut aller de moins de 1 mégawatt (mini centrales hydroélectriques) à plusieurs centaines de mégawatts. Contraintes géographiques Les centrales au fil de l eau sont installées principalement en plaine, sur les fleuves et rivières. Exploitation Peu modulables et difficiles à arrêter, les centrales au fil de l eau produisent de l électricité fatale, utilisée en base, offrant une production constante et fiable. Cependant, en cas de grande sécheresse, si le débit du fleuve est réduit, la production hydroélectrique peut être interrompue. Tension produite En France, la production au fil de l eau injecte sur le réseau une puissance de 3000 à 4000 MW en permanence. L hydroélectricité venant des petites centrales au fil de l eau est consommable localement, et peut alimenter des sites isolés en zone rurale. Proches des consommateurs, ces centrales contribuent à limiter les pertes sur le réseau, en évitant le transport sur de longues distances. Raccordement L hydraulique de faible puissance (inférieure à 12 MW) peut être injectée directement dans le réseau de distribution en moyenne tension (MT). Au-delà, elle peut être injectée dans le réseau de transport en haute ou très haute tension (HT - THT). 2/9

3 CENTRALE AU FIL DE L EAU Ressources La production au fil de l eau ne consomme ni eau ni combustibles fossiles, elle utilise une source d énergie primaire renouvelable et inépuisable (le courant). Pollution Les centrales au fil de l eau ne produisent ni émission de CO2, ni rejets polluants, ni déchets. Impacts sur la biodiversité Le franchissement des turbines des centrales hydroélectriques provoque une mortalité importante des populations de poissons migrateurs (saumons, truites de mer, anguilles). Des solutions techniques existent pour réduire cette mortalité, sans l annuler totalement (grilles fines empêchant l accès aux turbines, turbines «ichtyo-compatibles», à faible vitesse de rotation et formes de pâles particulières, arrêt du turbinage en période de pic de migration, dispositifs de capture-transport ). Solutions pour limiter les impacts Au niveau européen, la directive cadre sur l eau (DCE) impose un objectif de bon état écologique des cours d eau pour 2015, la richesse de la biodiversité étant l un des indicateurs de ce «bon état». Au niveau national, un plan de gestion pour l anguille a été lancé en Depuis trente ans, des recherches appliquées ont lieu, visant à offrir un large panel de solutions techniques pour limiter les impacts des ouvrages hydroélectriques. ENJEUX SOCIO-ÉCONOMIQUES Impacts socio-économiques L hydroélectricité au fil de l eau est une source d énergie sûre, propre (ni CO2, ni déchets, ni polluants), peu chère, proche des consommateurs, ce qui soutient le réseau de distribution, tout en limitant les pertes en ligne. Elle contribue au développement des énergies renouvelables. La construction et l exploitation de la centrale créent des emplois locaux et assurent des revenus aux petites communes. Perspective d avenir L objectif est actuellement de réaliser l optimum énergie-environnement : les meilleures technologies sont utilisées pour concilier efficacité au niveau de la production électrique, et reconquête de la qualité écologique des cours d eau. 3/9

4 CENTRALE DE BARRAGE PRODUCTION ENJEUX SOCIO-ECONOMIQUES PRODUCTION Puissance produite Les barrages créent une retenue d eau (appelée réservoir), qui retient l écoulement naturel de l eau. Une hauteur de chute est créée entre l eau accumulée et la turbine, placée dans la centrale, en contrebas. Via une conduite forcée, l eau est acheminée sur le couple turbine-alternateur, ce qui produit l hydroélectricité. La puissance de la centrale dépend de la hauteur de chute et du débit. Plus ceux-ci sont élevés, plus la puissance délivrée sera importante. Elle peut aller de quelques dizaines à plusieurs centaines de mégawatts. Contraintes géographiques Les barrages sont réalisés généralement en moyenne et haute montagne. Exploitation Modulables et capables de fournir rapidement de grandes quantités d électricité, les barrages sont utilisés en période de pointe, durant les heures de plus forte consommation (pics journaliers en période de grand froid, production de secours en cas de panne d une autre centrale). Les barrages sont un atout important pour ajuster la production à des variations importantes et rapides de la demande. Tension produite</h2> A partir de l énergie mécanique fournie par la turbine, l alternateur produit un courant alternatif. Raccordement La tension est élevée par un transformateur en sortie de centrale, pour rejoindre le réseau de transport en haute et très haute tension. Le barrage est précieux pour ajuster la production à la demande. 4/9

5 CENTRALE DE BARRAGE Ressources L hydroélectricité de barrage provient d une source d énergie primaire renouvelable et inépuisable, l énergie hydraulique des chutes d eau. Pollution Les centrales de barrage ne produisent ni émissions de CO2, ni rejets polluants, ni déchets. Impacts sur la biodiversité L impact environnemental d un barrage varie selon la taille et le type d ouvrage mis en place (exploitation de chute d eau naturelle, ou retenue créée artificiellement). Quand le barrage empêche la continuité écologique du cours d eau, il modifie son écosystème, en faisant obstacle au déplacement des espèces aquatiques et à celui des sédiments. Cette modification du milieu entraîne une altération importante de la qualité de l eau et de la biodiversité (flore et faune aquatique). On observe alors la régression, voire le risque de disparition de certaines espèces (anguilles, esturgeons, saumons sauvages), qui n ont plus accès aux zones de reproduction ou d alimentation. Dans les régions tropicales, ou lorsque une retenue d eau artificielle est réalisée en plaine, les barrages provoquent déforestation, inondation de terres agricoles, ou déplacement de population. Lorsque terres ou forêts sont inondées artificiellement, de la biomasse en grande quantité se décompose sous les flots, en émettant du CO2 et du méthane (gaz près de 10 fois plus réchauffant pour le climat que le CO2). Solutions pour limiter les impacts Au niveau européen, la Directive Cadre sur l Eau (DCE) impose un objectif de bon état écologique des cours d eau pour 2015, la richesse de la biodiversité en faisant partie. Au niveau national, un plan d action pour la restauration de la continuité écologique des cours d eau a été lancé en 2009, ainsi qu un plan de gestion pour l anguille. Depuis trente ans, des recherches appliquées ont lieu, visant à offrir un large panel de solutions techniques, adaptées à diverses situations, pour limiter les impacts des ouvrages hydroélectriques. 5/9

6 CENTRALE DE BARRAGE ENJEUX SOCIO-ÉCONOMIQUES Impacts socio-économiques </h2> L hydroélectricité de barrage, souple et facile à commander, est essentielle pour ajuster la production aux variations de la demande, et fournir une énergie propre et renouvelable. Elle contribue au développement économique local. Le barrage peut devenir un pôle d attraction touristique (loisirs nautiques, pêche). Son lac peut devenir un lieu d accueil pour les oiseaux migrateurs. Le barrage participe à la maîtrise des crues, il peut améliorer l irrigation des terres environnantes ou réguler la variation saisonnière du débit. Le régime d écoulement modifié peut être un avantage pour certains, tandis qu il représente un inconvénient pour d autres. Perspective d avenir Aujourd hui, la recherche en sciences environnementales, de plus en plus développée, fournit des outils aux hydroélectriciens pour mesurer l impact d un projet de barrage. Le cadre législatif impose également des réglementations strictes, imposant le respect de l environnement naturel et social. 6/9

7 STEP STOCKAGE ENJEUX SOCIO-ECONOMIQUES STOCKAGE Puissance restituable L électricité ne pouvant se stocker directement en tant que telle, la STEP convertit l électricité en surplus en énergie potentielle de l eau, en stockant l eau. En cas d appel de puissance, l énergie potentielle de l eau est à nouveau convertie en électricité. Les stations de transfert d énergie (STEP) sont indispensables dans le système électrique. Elles permettent de transférer l énergie produite en surplus aux heures de faible consommation, pour la restituer quand la demande augmente. Le rendement énergétique du cycle de stockage est de l ordre de 75%, c est-à-dire que pour 1 MWhe utilisé en heure creuse pour remonter de l eau dans le réservoir supérieur, 0,75 MWhe pourra être restitué lors du turbinage de cette eau. La puissance de la centrale dépend du volume de ses réservoirs (eau stockée pour quelques heures à quelques dizaines d heures de marche en continu), et de la hauteur du dénivelé : 1 m3 d eau à une altitude de 100 m a une énergie potentielle de 0,272 kwh. La puissance en turbinage peut aller de 300 à 3000 MW. Contraintes géographiques Les STEP nécessitent un dénivelé entre le bassin supérieur et le bassin inférieur de quelques dizaines à quelques centaines de mètres. Elles sont généralement construites en montagne, mais une falaise ou une colline peuvent faire l affaire. D importants volumes d eau sont nécessaires. Exploitation Modulables et capables de fournir rapidement de grandes quantités d électricité, les STEP sont utilisées pour ajuster la production aux variations importantes de la demande (jour/nuit, été/hiver, pics de consommation). Les STEP jouent aussi un rôle essentiel pour compenser les variations de production des énergies renouvelables intermittentes, ou pour compenser le manque de souplesse d autres énergies de base (nucléaire, hydraulique fil de l eau). Grâce aux STEP, il est possible d atteindre un mix électrique composé en grande partie d énergies renouvelables intermittentes. 7/9

8 LA STEP Tension produite A partir de l énergie mécanique fournie par la turbine, l alternateur produit un courant alternatif. Raccordement La tension est élevée par un transformateur en sortie de centrale, pour rejoindre le réseau de transport en haute et très haute tension. La STEP est précieuse pour ajuster la production à la demande et maintenir l équilibre du réseau. Ressources Si la STEP exploite pour son fonctionnement une énergie renouvelable (l énergie potentielle de l eau), l électricité stockée et restituée peut être d origine renouvelable ou non renouvelable. Cependant, les STEP permettent d intégrer davantage d énergies renouvelables fatales dans le parc de production, car elles compensent facilement les variations de ces productions intermittentes. Ainsi, si un parc éolien se met à produire en quantité alors que la demande est faible, l électricité produite peut être mise en réserve en attendant une demande plus importante. Pollution Les STEP ne produisent ni émission de CO2, ni rejets polluants, ni déchets. 8/9

9 LA STEP Impacts sur la biodiversité L impact environnemental d une STEP, comme pour le barrage, varie selon la taille et le type d ouvrage mis en place (exploitation de cours d eau naturel, ou retenues créées artificiellement). Il existe deux types de STEP : les STEP «pures», fonctionnant en circuit fermé, sans apport d eau extérieur, et les STEP «mixtes», qui utilisent le flux naturel d un cours d eau. Les deux bassins sont alors délimités par un barrage. Quand le barrage empêche la continuité écologique du cours d eau, la modification de l écosystème entraîne la régression, voire le risque de disparition d espèces aquatiques. Lorsque la retenue nécessite l inondation de terres agricoles, de forêts, les impacts environnementaux et sociaux sont importants. Solutions pour limiter les impacts Aux niveaux national et européen, dans une perspective de Développement Durable, le cadre législatif impose la limitation des impacts environnementaux et sociaux des ouvrages hydroélectriques. ENJEUX SOCIO-ÉCONOMIQUES Impacts socio-économiques </h2> La STEP est un atout important pour intégrer la production des énergies renouvelables intermittentes. Sans elle, l énergie fatale produite lorsque la demande est faible serait perdue. De plus, lors des pics de consommation, l électricité se vend à un prix élevé, car elle provient généralement des centrales facilement modulables, qui utilisent les combustibles fossiles : la STEP permet de fournir une énergie moins chère et moins polluante lors des pics. Perspective d avenir A l avenir, le développement des STEP nécessitera un impact environnemental faible. Le développement des STEP marines, couplées à des unités de production utilisant les énergies marines, est une solution d avenir, recommandée par l AIE. Une STEP marine nécessite un dénivelé d environ cent mètres, grâce à une falaise en bord de mer. En France, la Normandie, la Bretagne et la côte méditerranéenne offrent des sites propices aux STEP marines. 9/9

SOLUTIONS TECHNOLOGIQUES D AVENIR

SOLUTIONS TECHNOLOGIQUES D AVENIR CPTF et CSC CYCLES COMBINES A GAZ (CCG) COGÉNÉRATION DÉVELOPPEMENT DES RENOUVELABLES SOLUTIONS DE STOCKAGE CPTF ET CSC Le parc thermique est un outil essentiel pour ajuster l offre et la demande, indispensable

Plus en détail

Qu est-ce que l ADUR?

Qu est-ce que l ADUR? Qu est-ce que l ADUR? L ADUR est une association professionnelle qui regroupe : Les exploitants de petites centrales de Suisse romande Des fournisseurs d équipements de ces installations Des représentants

Plus en détail

Les énergies fossiles et renouvelables

Les énergies fossiles et renouvelables Les énergies fossiles et renouvelables Plan : Introduction : définition 1) En quoi consiste les deux sortes d'énergies? Sous quelle forme les trouve t-on? 2) Quels sont les avantages et les inconvénients?

Plus en détail

L ENERGIE HYDRAULIQUE FICHE TECHNIQUE.

L ENERGIE HYDRAULIQUE FICHE TECHNIQUE. L ENERGIE HYDRAULIQUE FICHE TECHNIQUE. I. PRINCIPE L énergie hydroélectrique nécessite un cours d eau ou une retenue d eau. La centrale exploite l énergie potentielle créée par le dénivelé de la chute

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE Mai 2013

DOSSIER DE PRESSE Mai 2013 La centrale thermique à flamme de Vitrysur-Seine Crédit photo : Yves Soulabaille N imprimez ce message que si vous en avez l utilité. EDF CPT Vitry-sur-Seine 18 rue des fusillés 94400 Vitry-sur-Seine www.edf.fr

Plus en détail

VANNES, VIS SANS FIN, POMPES D ASSÈCHEMENT DES MARAIS

VANNES, VIS SANS FIN, POMPES D ASSÈCHEMENT DES MARAIS La Directive Cadre sur l Eau (DCE, n 2000/60/CE) fixe comme objectif pour 2015 l atteinte du bon état ou du bon potentiel écologique des eaux de surface. Ces états écologiques sont appréciés par la qualité

Plus en détail

Chapitre 8 production de l'énergie électrique

Chapitre 8 production de l'énergie électrique Chapitre 8 production de l'énergie électrique Activité 1 p 116 But Montrer que chaque centrale électrique possède un alternateur. Réponses aux questions 1. Les centrales représentées sont les centrales

Plus en détail

Une onzième machine pour 200 mégawatts supplémentaires de courant de pointe

Une onzième machine pour 200 mégawatts supplémentaires de courant de pointe «Société Électrique de l Our» Une onzième machine pour 200 mégawatts supplémentaires de courant de pointe Pour un meilleur équilibre entre production d électricité et pointes de consommation Afin d'augmenter

Plus en détail

Production électrique : la place de l énergie éolienne

Production électrique : la place de l énergie éolienne Production électrique : la place de l énergie éolienne I Production électrique : principes de base L énergie électrique n est pas un fluide que l on pourrait «mettre en conserve», l énergie électrique

Plus en détail

Origine du courant électrique Constitution d un atome

Origine du courant électrique Constitution d un atome Origine du courant électrique Constitution d un atome Electron - Neutron ORIGINE DU COURANT Proton + ELECTRIQUE MATERIAUX CONDUCTEURS Électrons libres CORPS ISOLANTS ET CORPS CONDUCTEURS L électricité

Plus en détail

Les Ressources énergétiques

Les Ressources énergétiques AGIR : Défis du XXIème siècle Chapitre 17 Partie : Convertir l énergie et économiser les ressources Compétences attendues : - Recueillir et exploiter des informations pour identifier des problématiques

Plus en détail

Les différents modes de production d'électricité

Les différents modes de production d'électricité Les différents modes de production d'électricité La production électrique en Belgique Depuis les développements technologiques de l électricité, au XIXième et XXième siècles, celle-ci est devenue synonyme

Plus en détail

I. Introduction: L énergie consommée par les appareils de nos foyers est sous forme d énergie électrique, facilement transportable.

I. Introduction: L énergie consommée par les appareils de nos foyers est sous forme d énergie électrique, facilement transportable. DE3: I. Introduction: L énergie consommée par les appareils de nos foyers est sous forme d énergie électrique, facilement transportable. Aujourd hui, nous obtenons cette énergie électrique en grande partie

Plus en détail

Les énergies renouvelables.

Les énergies renouvelables. Les énergies renouvelables. Virginie Peeters, février 2010 Une énergie renouvelable est une énergie exploitable par l'homme, de telle manière que ses réserves ne s'épuisent pas. En d'autres termes, sa

Plus en détail

Amélioration de la continuité écologique sur la rivière Aveyron

Amélioration de la continuité écologique sur la rivière Aveyron PREFET DE l AVEYRON Amélioration de la continuité écologique sur la rivière Aveyron Réunion d information des propriétaires et des exploitants Mercredi 10 décembre 2014 Pourquoi restaurer la continuité

Plus en détail

Pointe et chauffage électrique

Pointe et chauffage électrique Pointe et chauffage électrique Enquête et décryptage sur une bien curieuse singularité française Association négawatt 1 er déc 2009 011209e Pour commencer, un petit lexique Pour caractériser la puissance,

Plus en détail

Energie et conversions d énergie

Energie et conversions d énergie Chapitre 6 et conversions d énergie I) NOTIONS GENERALES Les différentes formes d énergie : électrique (liée aux courants et tensions) lumineuse (liée à un mouvement ou à l altitude) thermique (liée à

Plus en détail

C3. Produire de l électricité

C3. Produire de l électricité C3. Produire de l électricité a. Electricité : définition et génération i. Définition La matière est constituée d. Au centre de l atome, se trouve un noyau constitué de charges positives (.) et neutres

Plus en détail

Sortir du nucléaire? Contraintes et opportunités

Sortir du nucléaire? Contraintes et opportunités Sortir du nucléaire? Contraintes et opportunités Michel Bonvin michel.bonvin@hevs.ch bom / Forum Business VS / 25 oct. 2011 Sortir du nucléaire 1 Nucléaire : on parle de quoi? 0.90 0.80 Energies primaires

Plus en détail

NOTIONS FONDAMENTALES SUR LES ENERGIES

NOTIONS FONDAMENTALES SUR LES ENERGIES CHAPITRE 1 NOTIONS FONDAMENTALES SUR LES ENERGIES 1 suite Chapitre 1 : NOTIONS FONDAMENTALES SUR LES ENERGIES 1.1 Généralités 1.2 L'énergie dans le monde 1.2.1 Qu'est-ce que l'énergie? 1.2.2 Aperçu sur

Plus en détail

Quels sont les avantages et les inconvénients des énergies renouvelables?

Quels sont les avantages et les inconvénients des énergies renouvelables? Letondu Noëmie Baudin Nathan 3 C Quels sont les avantages et les inconvénients des énergies renouvelables? Quels sont les avantages et les inconvénients des énergies renouvelables? I. Ce qu'est une énergie

Plus en détail

Restauration de la continuité écologique Seuils servant à l'hydrométrie. Journées Hydrométrie SCHAPI 3-4 février 2014

Restauration de la continuité écologique Seuils servant à l'hydrométrie. Journées Hydrométrie SCHAPI 3-4 février 2014 Restauration de la continuité écologique Seuils servant à l'hydrométrie Journées Hydrométrie SCHAPI 3-4 février 2014 Stéphanie Poligot-Pitsch Olivier Nauleau DREAL Pays de la Loire DREAL Bretagne Qu est

Plus en détail

Photo : archbould.com. Faits éclairants à propos de l électricité

Photo : archbould.com. Faits éclairants à propos de l électricité Photo : archbould.com Faits éclairants à propos de l électricité Comment produit-on l électricité? Il est difficile d imaginer notre maison sans électricité. Il n y aurait pas de télévision, d ordinateur

Plus en détail

L eau pour l électricité

L eau pour l électricité À l instar du néologisme américain Watergy, qui met en exergue les liens intrinsèques entre la production d énergie et l eau, et par réciprocité ceux qui lient la production d eau et l énergie, l Eaunergie

Plus en détail

Rôle des centrales de pompage-turbinage dans l approvisionnement en électricité

Rôle des centrales de pompage-turbinage dans l approvisionnement en électricité Rôle des centrales de pompage-turbinage dans l approvisionnement en électricité Document connaissances de base, état: octobre 2013 1. Synthèse Contrairement aux simples centrales à accumulation, les centrales

Plus en détail

Dossier de présentation Hydr Open

Dossier de présentation Hydr Open Dossier de présentation Hydr Open Prix de l Ingénierie du futur 2015 Introduction Le projet consiste à développer une technologie libre de micro-turbine hydraulique pour l électrification rurale et de

Plus en détail

L équilibre offre-demande d électricité en France pour l été 2015

L équilibre offre-demande d électricité en France pour l été 2015 L équilibre offre-demande d électricité en France pour l été 2015 Synthèse Juin 2015 Sommaire Analyse globale 4 1. Prévision de consommation 5 2. Disponibilité du parc de production 7 3. Étude du risque

Plus en détail

Projet d étude globale sur l incidence socio-économique et environnementale des étiages sévères

Projet d étude globale sur l incidence socio-économique et environnementale des étiages sévères CO.TE.CO du 09 juin 2015 Projet d étude globale sur l incidence socio-économique et environnementale des étiages sévères Institution interdépartementale des barrages-réservoirs du bassin de la Seine 8,

Plus en détail

1. La production d électricité dans le monde : perspectives générales

1. La production d électricité dans le monde : perspectives générales Quinzième inventaire Édition 2013 La production d électricité d origine renouvelable dans le monde Collection chiffres et statistiques Cet inventaire a été réalisé par Observ ER et la Fondation Énergies

Plus en détail

Le stockage de l énergie : le point faible de la filière énergétique

Le stockage de l énergie : le point faible de la filière énergétique Le stockage de l énergie : le point faible de la filière énergétique Christian Ngo Résumé Stocker de l'énergie (électricité ou chaleur) pour l'utiliser quand on en a besoin est une nécessité. Le stockage

Plus en détail

CONSOMMATION ET PRODUCTION D ELECTRICITE EN ALLEMAGNE. Bernard Laponche 2 juin 2014 * Table des matières

CONSOMMATION ET PRODUCTION D ELECTRICITE EN ALLEMAGNE. Bernard Laponche 2 juin 2014 * Table des matières CONSOMMATION ET PRODUCTION D ELECTRICITE EN ALLEMAGNE Bernard Laponche 2 juin 2014 * Table des matières 1. CONSOMMATION FINALE D ELECTRICITE...2 1.1 EVOLUTION SUR LA PERIODE 2000-2013... 2 1.2 ENTRE 2010

Plus en détail

L énergie solaire DOSSIER RESSOURCE

L énergie solaire DOSSIER RESSOURCE DOSSIER RESSOURCE SOMMAIRE 1. Pourquoi les énergies renouvelables?... 3 2. L'énergie solaire... 4 3. Principe de fonctionnement du panneau solaire... 5 4. Pourquoi orienter les panneaux solaires?... 6-2

Plus en détail

DIWATT propose une solution adaptée à vos besoins, vous accompagne

DIWATT propose une solution adaptée à vos besoins, vous accompagne DIWATT conçoit, commercialise et installe différents types de systèmes électriques pour particuliers et professionnels : éoliennes, panneaux solaires photovoltaïques proposant ainsi à ses clients des solutions

Plus en détail

Schéma d Aménagement et de Gestion des Eaux de la Midouze. Titre. Règlement. Adopté par la CLE le 18 décembre 2012. Légende

Schéma d Aménagement et de Gestion des Eaux de la Midouze. Titre. Règlement. Adopté par la CLE le 18 décembre 2012. Légende Schéma d Aménagement et de Gestion des Eaux de la Midouze Règlement Titre Adopté par la CLE le 18 décembre 2012 Légende Sommaire Sommaire... 2 Préambule... 3 Chapitre 1 : Contenu et portée juridique du

Plus en détail

SENSIBILISATION À LA PROBLÉMATIQUE ÉNERGÉTIQUE

SENSIBILISATION À LA PROBLÉMATIQUE ÉNERGÉTIQUE Diapositive 1 SENSIBILISATION À LA PROBLÉMATIQUE ÉNERGÉTIQUE Mastère OSE janvier2011 Diapositive 2 LA FILIÈRE ÉNERGÉTIQUE, CAS DE L ÉLECTRICITÉ EN FRANCE Diapositive 3 La filière énergétique Pour quels

Plus en détail

LES ENERGIES RENOUVELABLES. Dr Marwan JARKAS

LES ENERGIES RENOUVELABLES. Dr Marwan JARKAS LES ENERGIES RENOUVELABLES Dr Marwan JARKAS Plan de l exposée : I - Définition de l énergie renouvelable II - Différentes types de l énergie renouvelable 1. Energie éolienne 2. Energie solaire 3. Energie

Plus en détail

UNE MEILLEURE CROISSANCE, UN MEILLEUR CLIMAT

UNE MEILLEURE CROISSANCE, UN MEILLEUR CLIMAT UNE MEILLEURE CROISSANCE, UN MEILLEUR CLIMAT The New Climate Economy Report EXECUTIVE SUMMARY La Commission Mondiale sur l Économie et le Climat a été établie pour déterminer s il est possible de parvenir

Plus en détail

Le réchauffement climatique, c'est quoi?

Le réchauffement climatique, c'est quoi? LE RECHAUFFEMENT CLIMATIQUE Le réchauffement climatique, c'est quoi? Le réchauffement climatique est l augmentation de la température moyenne à la surface de la planète. Il est dû aux g az à effet de serre

Plus en détail

Les énergies renouvelables (éolien, solaire)

Les énergies renouvelables (éolien, solaire) Les énergies renouvelables (éolien, solaire) Une solution d avenir? Ou une arnaque? Et quel coût pour la collectivité? Jacky Ruste Ingénieur INSA Génie Physique Docteur-ingénieur de l université Nancy1

Plus en détail

Rapport annuel de monitoring automatisé de la qualité de l eau

Rapport annuel de monitoring automatisé de la qualité de l eau Rapport annuel de monitoring automatisé de la qualité de l eau 2009 La rivière Sainte Croix au barrage de Forest City Figure 1 : Rivière Sainte Croix, à la hauteur de la station de monitoring durant l

Plus en détail

ACTIVITÉ DE PRODUCTION ORALE. Niveau B2. Les énergies

ACTIVITÉ DE PRODUCTION ORALE. Niveau B2. Les énergies ACTIVITÉ DE PRODUCTION ORALE Niveau B2 Les énergies Le dossier comprend : - une fiche apprenant - une fiche enseignant - le document support Auteurs-concepteurs : Isabelle Barrière, Martine Corsain Fiche

Plus en détail

LA SURVEILLANCE DES PHÉNOMÈNES MÉTÉOROLOGIQUES POUR PRODUIRE DE L ÉLECTRICITÉ EN TOUTE SÉCURITÉ

LA SURVEILLANCE DES PHÉNOMÈNES MÉTÉOROLOGIQUES POUR PRODUIRE DE L ÉLECTRICITÉ EN TOUTE SÉCURITÉ avril 2013 NOTE D INFORMATION LA SURVEILLANCE DES PHÉNOMÈNES MÉTÉOROLOGIQUES POUR PRODUIRE DE L ÉLECTRICITÉ EN TOUTE SÉCURITÉ En tant qu exploitant des centrales de production d électricité, EDF met en

Plus en détail

Tournant énergétique indispensable, défis immenses

Tournant énergétique indispensable, défis immenses Communiqué de presse Position des Académies suisses à l approvisionnement suisse en électricité Tournant énergétique indispensable, défis immenses Berne/Zurich, 9 août 2012. La transition vers des énergies

Plus en détail

Stockage de l énergie renouvelable et de production d hydrogène

Stockage de l énergie renouvelable et de production d hydrogène Stockage de l énergie renouvelable et de production d hydrogène HYBSEN - HYdrogène en Bretagne pour le Stockage d ENergie Renouvelable Le stockage de l énergie: 2 ème pilier de la troisième révolution

Plus en détail

Que sont les sources d énergie renouvelable?

Que sont les sources d énergie renouvelable? Que sont les sources d énergie renouvelable? Comme leur nom l indique, il s agit de sources qui se renouvellent et ne s épuiseront donc jamais à l échelle du temps humain! Les sources non renouvelables

Plus en détail

3CB La Centrale à Cycle Combiné de Bayet

3CB La Centrale à Cycle Combiné de Bayet 3CB La Centrale à Cycle Combiné de Bayet Table des matières 07 3CB : une centrale nouvelle génération développée et exploitée par Alpiq 09 Historique du projet 11 Le cycle combiné : une technologie moderne,

Plus en détail

Bilan électrique français ÉDITION 2014

Bilan électrique français ÉDITION 2014 Bilan électrique français ÉDITION 2014 Dossier de presse Sommaire 1. La baisse de la consommation 6 2. Le développement des ENR 8 3. Le recul de la production thermique fossile 9 4. La baisse des émissions

Plus en détail

LE POINT DE VUE DE FNE

LE POINT DE VUE DE FNE LE POINT DE VUE DE FNE Voir à ce sujet les articles suivants : - «Pour une eau vivante : la fin des barrages?» de la Lettre eau N 2 (juin 1996) - «Rapport de la Commission Mondiale des Barrages : les clés

Plus en détail

CNR. pionnier de la filière hydrogène renouvelable

CNR. pionnier de la filière hydrogène renouvelable CNR pionnier de la filière hydrogène renouvelable Barrage de retenue de Pierre-Bénite sur le Rhône Perspectives Frédéric Storck, Directeur de l Énergie Les énergies renouvelables sont depuis 80 ans le

Plus en détail

Systèmes Autonomes Photovoltaïques : Couplage DC ou AC?

Systèmes Autonomes Photovoltaïques : Couplage DC ou AC? Systèmes Autonomes Photovoltaïques : Couplage DC ou AC? Clément Brossard, Clément Joulain, le 10/07/2014 Sommaire 1. Introduction... 2 2. Couplage DC... 2 a) Présentation... 2 b) Fonctionnement et régulation...

Plus en détail

Le biogaz en France et en Allemagne Une comparaison. Journées méthanisation, 4 novembre 2014, Chambéry

Le biogaz en France et en Allemagne Une comparaison. Journées méthanisation, 4 novembre 2014, Chambéry Le biogaz en France et en Allemagne Une comparaison Journées méthanisation, 4 novembre 2014, Chambéry L OFAEnR Origines & Objectifs Crée en 2006 par les gouvernements français & allemand Bureau au ministère

Plus en détail

Les équipements performants dans l habitat

Les équipements performants dans l habitat Les équipements performants dans l habitat Ventilation performante La ventilation mécanique contrôlée (VMC) Pour une maison performante et saine, il est indispensable d opter pour une VMC. Le principe

Plus en détail

Les sources d énergie D où vient l énergie? 52 non renouvelables, renouvelables

Les sources d énergie D où vient l énergie? 52 non renouvelables, renouvelables Les sources d énergie D où vient l énergie? 52 non renouvelables, renouvelables Objectifs Matériel Matériel Découvrir Connaître les la différentes signification sources du mot d énergie.. Fiche image 1

Plus en détail

Le Conseil général élabore un agenda 21

Le Conseil général élabore un agenda 21 J e u d i 1 7 n o v e m b r e 2 0 1 1 dossier de presse Le Conseil général élabore un agenda 21 pour le département de la Loire Par Bernard BONNE, Président du Conseil général et Jean GILBERT, Conseiller

Plus en détail

MÉMOIRE RENOUVELLEMENT DU PERMIS D EXPLOITATION DU POUR LA COMMISSION CANADIENNE DE LA SÛRETÉ NUCLÉAIRE (CCSN) À L ÉGARD DU

MÉMOIRE RENOUVELLEMENT DU PERMIS D EXPLOITATION DU POUR LA COMMISSION CANADIENNE DE LA SÛRETÉ NUCLÉAIRE (CCSN) À L ÉGARD DU MÉMOIRE POUR LA COMMISSION CANADIENNE DE LA SÛRETÉ NUCLÉAIRE (CCSN) À L ÉGARD DU RENOUVELLEMENT DU PERMIS D EXPLOITATION DU RÉACTEUR NUCLÉAIRE DE PUISSANCE DE LA CENTRALE DE GENTILLY - 2 MARS 2011 Avant

Plus en détail

Systèmes d apprentissage pour les énergies renouvelables. Acquérir les compétences en s orientant à la pratique et à des projets concrets

Systèmes d apprentissage pour les énergies renouvelables. Acquérir les compétences en s orientant à la pratique et à des projets concrets Systèmes d apprentissage pour les énergies renouvelables Acquérir les compétences en s orientant à la pratique et à des projets concrets Formation de qualité Inépuisable, durable, naturel L avenir est

Plus en détail

SOMMAIRE : Sommaire page 1. Introduction page 2. L'énergie solaire page 2. Le panneaux solaires thermiques page 3

SOMMAIRE : Sommaire page 1. Introduction page 2. L'énergie solaire page 2. Le panneaux solaires thermiques page 3 SOMMAIRE : Sommaire page 1 Introduction page 2 L'énergie solaire page 2 Le panneaux solaires thermiques page 3 Les panneaux solaires photovoltaïques page 4 Glossaire page 5 Conclusion page 7 Bibliographie

Plus en détail

«tous POUr LA LOire» Jeu de rôle et de simulation pour apprendre à gérer le fleuve ensemble

«tous POUr LA LOire» Jeu de rôle et de simulation pour apprendre à gérer le fleuve ensemble «tous POUr LA LOire» Jeu de rôle et de simulation pour apprendre à gérer le fleuve ensemble Malle pédagogique sur la dynamique fluviale du bassin de la Loire LPO Auvergne - ecoumène SOMMAIRE PRéSENTATION

Plus en détail

L énergie durable. Le climat se réchauffe, les ressources

L énergie durable. Le climat se réchauffe, les ressources L énergie Déjà près de 30 ans de géothermie et ça se renouvelle! Engagée en faveur du développement et contre la précarité énergétique, la Ville lance ce mois-ci des travaux pour améliorer et augmenter

Plus en détail

EDF, partenaire. la Lorraine, terre d énergie

EDF, partenaire. la Lorraine, terre d énergie EDF, partenaire pour une énergie durable en Lorraine Didier Guénin, délégué regional EDF Lorraine EDF partenaire de la Lorraine, terre d énergie Au travers de son histoire, de ses hommes et de ses femmes,

Plus en détail

CORRIGE. CHAP 04-ACT PB/DOC Electrolyse de l eau 1/12 1. ALIMENTATION ELECTRIQUE D'UNE NAVETTE SPATIALE

CORRIGE. CHAP 04-ACT PB/DOC Electrolyse de l eau 1/12 1. ALIMENTATION ELECTRIQUE D'UNE NAVETTE SPATIALE Thème : L eau CHAP 04-ACT PB/DOC Electrolyse de l eau 1/12 Domaine : Eau et énergie CORRIGE 1. ALIMENTATION ELECTRIQUE D'UNE NAVETTE SPATIALE 2.1. Enoncé L'alimentation électrique d'une navette spatiale

Plus en détail

«La sécurité d investissement comme préalable à un approvisionnement fiable» Le 5 octobre 2011 Foire du Valais, Journée de l énergie

«La sécurité d investissement comme préalable à un approvisionnement fiable» Le 5 octobre 2011 Foire du Valais, Journée de l énergie «La sécurité d investissement comme préalable à un approvisionnement fiable» Le 5 octobre 2011 Foire du Valais, Journée de l énergie Kurt Rohrbach, Président de l Association des entreprises électriques

Plus en détail

Evolution du mix électrique en France - Qui paiera?

Evolution du mix électrique en France - Qui paiera? Evolution du mix électrique en France - Qui paiera? Par Julien Deleuze Senior Manager, Estin & Co Des options environnementales, énergétiques, économiques majeures La France fait face à cinq options environnementales,

Plus en détail

Projet SETHER Appel à projets 2008. Adrien Patenôtre, POWEO Adrien.patenotre@poweo.com

Projet SETHER Appel à projets 2008. Adrien Patenôtre, POWEO Adrien.patenotre@poweo.com Projet SETHER Appel à projets 2008 Adrien Patenôtre, POWEO Adrien.patenotre@poweo.com SETHER STOCKAGE D ELECTRICITÉ SOUS FORME THERMIQUE À HAUTE TEMPÉRATURE Partenaires : POWEO, SAIPEM, CEA, CNAM, GEMH,

Plus en détail

Réunion d information du samedi 13 juin 2015 à Etretat

Réunion d information du samedi 13 juin 2015 à Etretat Projet de parc éolien en mer de Fécamp Réunion d information du samedi 13 juin 2015 à Etretat ************************* OUVERTURE DE LA REUNION Plus d une vingtaine de personnes étaient réunies le samedi

Plus en détail

INNOV ECO. "Les nouveaux challenges du stockage d'énergie" Jeudi 11 juin 2015, Paris

INNOV ECO. Les nouveaux challenges du stockage d'énergie Jeudi 11 juin 2015, Paris INNOV ECO "Les nouveaux challenges du stockage d'énergie" Jeudi 11 juin 2015, Paris Le stockage, c est l anticipation d un besoin. Ce n est pas le propre des humains Le stockage de l énergie est très ancien

Plus en détail

MASTER (LMD) PARCOURS GESTION, SOURCES ET CONVERSION (GES-SOCO)

MASTER (LMD) PARCOURS GESTION, SOURCES ET CONVERSION (GES-SOCO) MASTER (LMD) PARCOURS GESTION, SOURCES ET CONVERSION (GESSOCO) RÉSUMÉ DE LA FORMATION Type de diplôme : Master (LMD) Domaine ministériel : Sciences, Technologies, Santé Mention : ENERGIE Spécialité : GESTION,

Plus en détail

Le Big Data est-il polluant? BILLET. Big Data, la déferlante des octets VIVANT MATIÈRE SOCIÉTÉS UNIVERS TERRE NUMÉRIQUE TERRE (/TERRE)

Le Big Data est-il polluant? BILLET. Big Data, la déferlante des octets VIVANT MATIÈRE SOCIÉTÉS UNIVERS TERRE NUMÉRIQUE TERRE (/TERRE) Donner du sens à la science Rechercher Se connecter / S'inscrire Suivre VIVANT MATIÈRE SOCIÉTÉS UNIVERS TERRE NUMÉRIQUE MES THÈMES Types DOSSIER Paru le 15.11.2012 Mis à jour le 29.01.2014 Big Data, la

Plus en détail

Plate-forme énergie. Filière de la biomasse forestière

Plate-forme énergie. Filière de la biomasse forestière Plate-forme énergie Filière de la biomasse forestière Mars 2013 Table des matières 1. Principes généraux... 0 2. Ce qu on entend par économie d énergie... 1 3. Réflexion sur les sources d énergie à privilégier...

Plus en détail

accumulation. Un procédé indispensable pour des besoins en eau chaude importants, avec un bon niveau de confort.

accumulation. Un procédé indispensable pour des besoins en eau chaude importants, avec un bon niveau de confort. A B C Accélérateur Egalement appelé pompe de circulation ou circulateur, l accélérateur assure la circulation de l eau de chauffage entre la chaudière et les pièces à chauffer. Les installations très anciennes

Plus en détail

GASN. Fiche N 31 Ind. 3 du 26 mars 2014 ASSOCIATION DES RETRAITÉS DU GROUPE CEA GROUPE ARGUMENTAIRE SUR LE NUCLÉAIRE L ÉNERGIE ÉOLIENNE

GASN. Fiche N 31 Ind. 3 du 26 mars 2014 ASSOCIATION DES RETRAITÉS DU GROUPE CEA GROUPE ARGUMENTAIRE SUR LE NUCLÉAIRE L ÉNERGIE ÉOLIENNE Fiche N 31 Ind. 3 du 26 mars 2014 GASN ASSOCIATION DES RETRAITÉS DU GROUPE CEA GROUPE ARGUMENTAIRE SUR LE NUCLÉAIRE L ÉNERGIE ÉOLIENNE 1. L ÉNERGIE ÉOLIENNE C est l énergie tirée du vent au moyen d un

Plus en détail

Défis du secteur de l énergie électrique face aux besoins de développement du pays

Défis du secteur de l énergie électrique face aux besoins de développement du pays Office National de l Electricité et de l Eau Potable (ONEE) Défis du secteur de l énergie électrique face aux besoins de développement du pays Novembre 2014 PARC DE PRODUCTION DIVERSIFIE Tiers nationaux

Plus en détail

L échelle du ph est logarithmique, c està-dire

L échelle du ph est logarithmique, c està-dire Le ph Qu est-ce que le ph? Le ph mesure l acidité d un liquide. Sa valeur s exprime sur une échelle graduée de 0 à 14 où 1 désigne une substance fortement acide, 7, une substance neutre, et 14, une substance

Plus en détail

Vendredi 18 mars 2011 ETAT DES LIEUX ET PERSPECTIVES DE DEVELOPPEMENT DES ENERGIES RENOUVELABLES FOCUS SUR L ELECTRICITE

Vendredi 18 mars 2011 ETAT DES LIEUX ET PERSPECTIVES DE DEVELOPPEMENT DES ENERGIES RENOUVELABLES FOCUS SUR L ELECTRICITE 2011 Vendredi 18 mars 2011 ETAT DES LIEUX ET PERSPECTIVES DE DEVELOPPEMENT DES ENERGIES RENOUVELABLES FOCUS SUR L ELECTRICITE TABLE DES MATIÈRES Le cas de la France... 3 Le mix électrique en 2010... 3

Plus en détail

Energie Nucléaire. Principes, Applications & Enjeux. 6 ème - 2014/2015

Energie Nucléaire. Principes, Applications & Enjeux. 6 ème - 2014/2015 Energie Nucléaire Principes, Applications & Enjeux 6 ème - 2014/2015 Quelques constats Le belge consomme 3 fois plus d énergie que le terrien moyen; (0,56% de la consommation mondiale pour 0,17% de la

Plus en détail

Agence de l Eau Rhin Meuse Quelles actions et partenariats possibles en faveur de la biodiversité (aquatique) pour les entreprises?

Agence de l Eau Rhin Meuse Quelles actions et partenariats possibles en faveur de la biodiversité (aquatique) pour les entreprises? Pierre MANGEOT 3 juillet 2014 Agence de l Eau Rhin Meuse Quelles actions et partenariats possibles en faveur de la biodiversité (aquatique) pour les entreprises? Agence de l eau Rhin- Meuse, quelques repères

Plus en détail

A / LES FAMILLES DE SOURCES D ENERGIE B / LES CARACTERISTIQUES D UNE SOURCE D ENERGIE C / LES CRITERES DE CHOIX D UNE SOURCE D ENERGIE

A / LES FAMILLES DE SOURCES D ENERGIE B / LES CARACTERISTIQUES D UNE SOURCE D ENERGIE C / LES CRITERES DE CHOIX D UNE SOURCE D ENERGIE A / LES FAMILLES DE SOURCES D ENERGIE B / LES CARACTERISTIQUES D UNE SOURCE D ENERGIE C / LES CRITERES DE CHOIX D UNE SOURCE D ENERGIE A la Fin de cette activité, je saurai -Identifier les grandes familles

Plus en détail

Le défi énergétique. Exercices. Correction. 1. Le charbon est une ressource renouvelable. Il s puise. 2. L énergie s exprime en Watt (W).

Le défi énergétique. Exercices. Correction. 1. Le charbon est une ressource renouvelable. Il s puise. 2. L énergie s exprime en Watt (W). 1L/1ES Exercice.1 : QCM Cochez vrai ou faux. Exercices Correction 1. Le charbon est une ressource renouvelable. Il s puise. 2. L énergie s exprime en Watt (W). En Joule V F Le défi énergétique 3. L énergie

Plus en détail

au concept de «développement durable» Pour une éducation ouverte sur le monde

au concept de «développement durable» Pour une éducation ouverte sur le monde Fiche prolongement 6 Du lien entre environnement et développement au concept de «développement durable» Pour une éducation ouverte sur le monde 20% de la population mondiale consomme 87 % des ressources

Plus en détail

TECHNOLOGIE HISTOIRE DES SOLUTIONS : COMMENT PRODUIRE DE L ELECTRICITE?

TECHNOLOGIE HISTOIRE DES SOLUTIONS : COMMENT PRODUIRE DE L ELECTRICITE? B Jérémy MD Thibault TECHNOLOGIE HISTOIRE DES SOLUTIONS : COMMENT PRODUIRE DE L ELECTRICITE? 1 SOMMAIRE - Introduction : l électricité a été découverte il y a 26 siècles! p. 2 - I - Petite histoire de

Plus en détail

«L initiative 1000 MW» un projet qui vise la réalisation de 14 sites de production de l électricité à partir des énergies éoliennes.

«L initiative 1000 MW» un projet qui vise la réalisation de 14 sites de production de l électricité à partir des énergies éoliennes. Totalement propre et indéfiniment renouvelable, l'énergie éolienne constitue aujourd hui une importante source de production d'électricité permettant de concilier croissance économique et respect de l

Plus en détail

La Géothermie arrive à Bagneux. En 2016, un nouveau réseau de chaleur écologique et économique près de chez vous

La Géothermie arrive à Bagneux. En 2016, un nouveau réseau de chaleur écologique et économique près de chez vous La Géothermie arrive à Bagneux En 2016, un nouveau réseau de chaleur écologique et économique près de chez vous Le réseau de chaleur géothermique arrive à Bagneux La ville de Bagneux a fait le choix de

Plus en détail

Le contenu en CO2 du kwh électrique : Avantages comparés du contenu marginal et du contenu par usages sur la base de l historique.

Le contenu en CO2 du kwh électrique : Avantages comparés du contenu marginal et du contenu par usages sur la base de l historique. Final le 08/10/2007 Le contenu en CO2 du kwh électrique : Avantages comparés du contenu marginal et du contenu par usages sur la base de l historique. - NOTE DETAILLEE - 1- Le contexte Le calcul du contenu

Plus en détail

COMPRENDRE. Les enjeux. L énergie éolienne. Produire de l électricité avec le vent

COMPRENDRE. Les enjeux. L énergie éolienne. Produire de l électricité avec le vent Les enjeux COMPRENDRE L énergie éolienne Produire de l électricité avec le vent Édition : mars 2014 sommaire glossaire introduction Depuis longtemps, le vent aide l homme... 3 Un objectif ambitieux pour

Plus en détail

nouveau Chaudière gaz à condensation et pompe à chaleur Talia Green Hybrid 3-30 FF

nouveau Chaudière gaz à condensation et pompe à chaleur Talia Green Hybrid 3-30 FF nouveau Chaudière gaz à condensation et pompe à chaleur Talia Green Hybrid 3-30 FF information produit édition 04/2011 Une source de chaleur nouvelle Les nouvelles normes énergétiques BBC (Bâtiment Basse

Plus en détail

L énergie grâce à l eau ça coule de source!

L énergie grâce à l eau ça coule de source! Bacheliers en Electromécanique Implantation de Seraing L énergie grâce à l eau ça coule de source! Mars 2013 - Quai Van Beneden Par B. Jansen, A. Hay, F. Laureiro, V. Rosso, E. Simon et F. Simonis Contact:

Plus en détail

SITUATION ENVIRONNEMENTALE ET CLIMATIQUE DU BENIN

SITUATION ENVIRONNEMENTALE ET CLIMATIQUE DU BENIN ATELIER REGIONAL AFRIQUE SUR LE FONDS POUR L ADAPTATION AUX CHANGEMENTS CLIMATIQUES: POUR UNE MEILLEURE INTEGRATION DES COMMUNAUTES VULNERABLES BÉNIN ATLANTIQUE BEACH HÔTEL, COTONOU, 29 ET 30 AVRIL 2012

Plus en détail

Portrait énergétique de la Chaudière-Appalaches

Portrait énergétique de la Chaudière-Appalaches Portrait énergétique de la Chaudière-Appalaches Présenté par : Joël Leblond et Martin Loiselle 19 novembre 2010 Plan de la présentation Introduction Objectifs des Rendez-vous de l énergie Constats nationaux

Plus en détail

ENJEUX ENERGETIQUES. Le Monde et la France. L énergie dans les territoires

ENJEUX ENERGETIQUES. Le Monde et la France. L énergie dans les territoires ENJEUX ENERGETIQUES Le Monde et la France L énergie dans les territoires * Bernard LAPONCHE (Données statistiques : Enerdata) 1 Monde : Consommation d énergie primaire (2008 : 12,2 milliards de tep) Energies

Plus en détail

Le Haut Ellé. Station de pompage de Barréguan près D790 "Le Grand Pont" sous le Faouët. Département 56

Le Haut Ellé. Station de pompage de Barréguan près D790 Le Grand Pont sous le Faouët. Département 56 Le Haut Ellé Station de pompage de Barréguan près D790 "Le Grand Pont" sous le Faouët Département 56 Présentation L'Ellé regroupe tous les niveaux techniques, ainsi l'ellé peut être divisée en trois tronçons

Plus en détail

LE DISPATCHING DE NANCY AU CŒUR DES ECHANGES EUROPEENS D ELECTRICITE

LE DISPATCHING DE NANCY AU CŒUR DES ECHANGES EUROPEENS D ELECTRICITE LE DISPATCHING DE NANCY AU CŒUR DES ECHANGES EUROPEENS D ELECTRICITE MARDI 15 OCTOBRE 2013 DOSSIER DE PRESSE CONTACTS PRESSE POUR EN SAVOIR PLUS Jeanne DEPERROIS 03 83 92 89 71 06 28 92 26 20 jeanne.deperrois@rte-france.com

Plus en détail

Trading in the rain 1

Trading in the rain 1 1 «Echangeons sous la pluie» 1 Note d étude n 9, juin 2006 Katia Houpert Tél. : 01 58 50 41 77 katia.houpert-e@caissedesdepots.fr Ariane De Dominicis Tél. : 01 58 50 98 20 ariane.dedominicis@caissedesdepots.fr

Plus en détail

PROPOSITION D'ASSURANCE DES CENTRALES HYDROELECTRIQUES

PROPOSITION D'ASSURANCE DES CENTRALES HYDROELECTRIQUES OTTAVIANI SAS 21 rue Grignan BP 330 13177 Marseille CEDEX 20 Tel : +33 (0)4 91 33 02 55 Fax +33 (0)4 91 54 71 46 contact@groupassurenergies.com PROPOSITION D'ASSURANCE DES CENTRALES HYDROELECTRIQUES 1.

Plus en détail

10 QUESTIONS A JEAN DHERS SUR LE STOCKAGE DE L ENERGIE ELECTRIQUE 7 DECEMBRE 2006

10 QUESTIONS A JEAN DHERS SUR LE STOCKAGE DE L ENERGIE ELECTRIQUE 7 DECEMBRE 2006 1 Commission Énergie et Environnement 10 QUESTIONS A JEAN DHERS SUR LE STOCKAGE DE L ENERGIE ELECTRIQUE 7 DECEMBRE 2006 3 TABLE DES MATIÈRES INTRODUCTION... 7 Q1. POURQUOI VOULOIR STOCKER DE L ÉNERGIE?...

Plus en détail

maîtrisez l énergie avec la crea choisir une énergie renouvelable www.la-crea.fr en partenariat avec

maîtrisez l énergie avec la crea choisir une énergie renouvelable www.la-crea.fr en partenariat avec maîtrisez l énergie avec la crea en partenariat avec ESPACES INFO énergie choisir une énergie renouvelable qu est-ce qu une énergie rénouvelable? Depuis deux siècles, l utilisation très importante des

Plus en détail

UNE REFLEXION PREALBLE

UNE REFLEXION PREALBLE UNE REFLEXION PREALBLE NOUS N AVONS JAMAIS ETE AUSSI RICHES IL N Y A JAMAIS EU AUTANT DE PAUVRES QUI GERE LA REPARTITION? 1 ÉNERGIE ET TRANSITION Comprendre la situation est facile Ce qu il faut faire

Plus en détail

La fée électricité sous le capot?

La fée électricité sous le capot? La fée électricité sous le capot? Quand on analyse les nouvelles motorisations proposées pour les véhicules on s aperçoit vite qu elles reposent pratiquement toutes sur l emploi de moteurs électriques

Plus en détail

Rénovation du chauffage Pour préserver l environnement

Rénovation du chauffage Pour préserver l environnement Rénovation du chauffage Pour préserver l environnement Sommaire Rénovation optimale Rénovation optimale Gaz naturel/biogaz Choisir le système de chauffage approprié Chaudière à condensation Chaudière à

Plus en détail

À L HEURE DES CHOIX ÉNERGÉTIQUES

À L HEURE DES CHOIX ÉNERGÉTIQUES À L HEURE DES CHOIX ÉNERGÉTIQUES Filière énergétique : HYDROÉLECTRICITÉ L électricité qui nous vient de l eau! Avantages et inconvénients dans une perspective de développement durable Feuillet d information

Plus en détail

Le véhicule électrique, chantier de la conception des réseaux de distribution d'électricité du futur.

Le véhicule électrique, chantier de la conception des réseaux de distribution d'électricité du futur. Le véhicule électrique, chantier de la conception des réseaux de distribution d'électricité du futur. Journée GDR ISIS/MACS/SEEDS «Smart Grids : Enjeux Scientifiques» 7 Octobre 2011 Deux thèmes sont développés

Plus en détail