Réduction de la pollution d un moteur diesel

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Réduction de la pollution d un moteur diesel"

Transcription

1 AUBERT Maxime SUP B Professeur accompagnateur : DELOFFRE Maximilien SUP B Mr Françcois BOIS PAGES Simon SUP E Groupe n Réduction de la pollution d un moteur diesel

2 Introduction L Allemand Rudolf Diesel construisit en 1893 le premier prototype du moteur qui porte son nom. Il s agissait d un moteur à 4-temps dont le combustible est injecté directement à forte pression dans la chambre de combustion. Ce type de moteur avec un taux de compression élevé a connu une expansion rapide en automobile à partir de Malheureusement la forte pollution produite par les moteurs diesel et les problèmes environnementaux grandissant ces dernières années ont contraint les grands constructeurs automobiles à trouver des solutions pour réduire cette pollution de manière notable et ainsi à respecter les normes qui à mesure que les années passent deviennent de plus en plus exigeantes. 1. Le moteur diesel : 1.1 Fonctionnement, avantages, inconvénients : Le moteur diesel fonctionne grâce au principe d auto-inflammation du carburant, selon les 4 étapes suivantes : - Admission de l air dans la chambre de combustion. - Compression de l air puis injection du carburant. - Combustion par auto-inflammation du mélange puis détente. -Echappement des gaz brûlés. Le cycle thermodynamique théorique se décompose de la manière suivante : - Compression adiabatique (entropie constante, de 1 à 2) - Détente isobare (de 2 à 3) puis détente adiabatique (entropie constante, de 3 à 4) - Détente isochore (de 4 à 1) Caractéristiques générales des moteurs diesel : Eléments du moteur diesel Valeurs moyennes Taux de compression V1/V2 16 à 28 Température de l air en fin de compression 500 a 600 C Pression d injection aux injecteurs 120 à 2000 bar Durée de l injection 1 à 4 ms Dosage combustible/air à pleine charge 1/24 à 1/30 Vitesse de rotation maximale 4000 à 5400 tr/min

3 1.2 Comparaison avec le moteur essence : Une des principales différences entre le moteur diesel et le moteur essence se trouve au niveau de la compression qui est très forte pour le diesel, 20 a 35 bar contre 8 à 12 bar pour l essence, et de la température, 600 C contre 300 C. L injection et la combustion se font de manière très différentes : injection sous forte pression provoquant l auto-inflammation pour le diesel alors qu une étincelle électrique se charge d enflammer le mélange air/essence. Avantages du diesel : - Le rendement est meilleur : une proportion plus grande du transfert thermique (chaleur) est convertie en travail. - Le carburant employé est moins cher. - La consommation moyenne est moins élevée que le moteur essence. Inconvénients du diesel : - De fortes contraintes thermiques et mécaniques sont exercées sur les organes du moteur. - Graissage délicat et refroidissement suffisant du moteur. - L étanchéité entre le cylindre et le piston est plus difficile a réaliser. - Le moteur est plus bruyant. 1.3 Principaux polluants : La combustion du carburant génere un certain nombre de polluants parmis lesquels : - Le dioxyde de carbone CO 2. - L oxyde d azote NOx. - Les hydrocarbures HC. - Les fines particules. - Le dioxyde de soufre SO 2. Les particules sont actuellement les polluants les plus combattus à l aide du filtre à particule. Elles se forment lors d une combustion incomplète par manque d oxygène. Il existe d autres formes de pollution comme le bruit du moteur et l odeur des gaz d échappement. 2. Les principales innovations pour réduire la pollution : 2.1 Le common rail : Principe de fonctionnement : une pompe haute pression (de 1300 à plus de 1800 bar) entraînée par le moteur alimente en permanence une réserve de gazole sous haute pression appelé rail ou rampe d alimentation. La rampe est reliée par des tubes à tous les injecteurs. L ouverture de chaque injecteur est commandée électroniquement par une vanne.

4 Un calculateur électronique gère en fonction des paramètres moteur : - La pression dans la rampe. - Le débit de la pompe. - Le temps d ouverture de chaque injecteur. De plus, le système à rampe commune permet, pour chaque injecteur, plusieurs injections sur un cycle moteur : une pré-injection, une injection principale et une post-injection. Il présente également une facilité d adaptation sur le moteur. La réduction de la pollution au niveau du rail commun se fait essentiellement grâce à la diminution de la consommation et à une meilleure combustion. La pulvérisation fine du carburant entraîne une bonne qualité du mélange ce qui a pour conséquence une combustion quasi-complète. Il y a alors moins de résidus imbrûlés, qui sont sources de pollution. Ce système apporte une diminution de la consommation de 20% par rapport a la génération précédente, tout en améliorant l agrément de conduite grâce à un couple supérieur de 50% à bas régime et 25% de puissance en plus, avec une réduction significative des vibrations et des bruits. 2.2 Filtres à particules : Les particules sont un polluant spécifique aux moteurs diesel. Le filtre à particule agit lors du parcours des gaz rejetés lors du circuit d échappement. C est un filtre fin qui retient les particules mais laisse passer les gaz d échappement. Il est constitué de carbure de silicium et possède une structure en nid d abeille. Néanmoins, le filtre nécessite d être nettoyé afin d éviter son encrassement, c est le principe de régénération. Cette régénération est commandée par le calculateur du rail commun, qui déclenche une élévation de la température suffisante pour brûler les particules du filtre. Le filtre à particules agit en complément du rail commun : il réduit fortement les émissions d hydrocarbures imbrûlés et de suies, appelées fumées noires.

5 3. Les innovations secondaires : 3.1 Evolution des carburants : Il existe différents types de carburants permettant de réduire la pollution : - Les biocarburants : ils proviennent d une réaction entre une huile végétale et du méthanol pour former l ester méthylique d huile végétale (EMHV) ou avec de l éthanol pour former un ester éthylique d huile végétale (EEHV). - Les BTL (Biomass To Liquid) : ils sont issus de la transformation de la biomasse (résidus céréaliers, forestiers, déchets organiques ) en gaz puis en gazole. Encore en développement, les carburants constitués par une émulsion d eau dans le gazole, permettraient d accroître le taux de compression et la puissance spécifique, l élimination des dépôts, et permettraient la réduction des émissions de NOx et de suies. 3.2 Evolutions mécaniques : Les moteurs hybrides développés sont composés d un moteur thermique traditionnel couplé à un moteur électrique. Ce dernier intervient lorsque le couple du moteur diesel n est pas optimal, par exemple lors du redémarrage. Quand la voiture prend de l allure, le moteur diesel vient alors relayer le moteur électrique, il fournit la puissance nécessaire au fonctionnement normal de la voiture tout en distribuant de l énergie à la batterie qui se recharge. Le couplage d un moteur diesel et d un moteur électrique permet un réel gain de puissance à cylindrée équivalente mais également une réduction significative de la consommation : jusqu'à 25% de carburant économisé. Conclusion : Les dernières évolution, en particulier le filtre à particules, ont permis au diesel de devenir un moteur propre et un moteur d avenir, mais il reste encore beaucoup d efforts à fournir, en particulier au niveau de le circulation urbaine où le moteur hybride serait le bienvenu. Mais les coûts de production sont un frein à la mise en place de tels moteurs, et les fournisseurs pétroliers s opposent aussi à une telle concurrence sur le marché automobile. Bibliographie : Sites Internet : ; ;www.ifp.fr ; ; ; ; ; ; Ouvrages : «Le moteur diesel» Contacts : Mr. LEROUX Damien, mécanicien dans la gendarmerie à Thulle.

ADDITIFS CARBURANT ESSENCE & DIESEL, A QUOI SERVENT-ILS?

ADDITIFS CARBURANT ESSENCE & DIESEL, A QUOI SERVENT-ILS? POURQUOI UTILISER UN ADDITIF CARBURANT ESSENCE OU DIESEL? ADDITIFS CARBURANT ESSENCE & DIESEL, A QUOI SERVENT-ILS? Le carburant, principale source d encrassement du moteur La combustion incompléte du carburant

Plus en détail

Différents diagrammes pour représenter les cycles thermodynamiques

Différents diagrammes pour représenter les cycles thermodynamiques Différents diagrammes pour représenter les cycles thermodynamiques Diagramme de Clapeyron (ou diagramme P-v) P : Pression V : Volume Diagramme entropique (ou diagramme T-S) T : Température S : Entropie

Plus en détail

F. BATTIN-LECLERC LRGP-NANCY

F. BATTIN-LECLERC LRGP-NANCY VERS DE NOUVEAUX TYPES DE MOTEURS ET DE CARBURANTS AUTOMOBILES F. BATTIN-LECLERC LRGP-NANCY 1. INTRODUCTION Problèmes environnementaux Chemical & Engineering News, 5 novembre 2012 Réchauffement climatique

Plus en détail

Sommaire Parties engagées... 2 Préambule... 2 Synthèse des résultats et conclusion de ces tests.... 3 II.

Sommaire Parties engagées... 2 Préambule... 2 Synthèse des résultats et conclusion de ces tests.... 3 II. 0 Sommaire Parties engagées... 2 Préambule... 2 I. Synthèse des résultats et conclusion de ces tests.... 3 1. Réduction de la consommation de carburant... 4 2. Réduction des émissions de gaz polluants...

Plus en détail

TP n 5 : pompe common rail

TP n 5 : pompe common rail 4 ème année INSA TP Modélisation TP n 5 : pompe common rail Objectifs : analyser les divers mécanismes exploités sur la pompe common rail. TP n 5 : pompe common rail 1 Description de la pompe (20 ) 1.1

Plus en détail

La motorisation des automobiles par moteur à combustion interne

La motorisation des automobiles par moteur à combustion interne La motorisation des automobiles par moteur à combustion interne L automobile Société, Culture et Techniques 1STI2D Lycée Roosevelt de Reims La motorisation Sommaire 1 Un saut technologique qui suit le

Plus en détail

PARTICULARITES DU MOTEUR DIESEL. 1.1. Comparaison moteur diesel et moteur à essence. Le phénomène d'auto-inflammation résulte lui-même :

PARTICULARITES DU MOTEUR DIESEL. 1.1. Comparaison moteur diesel et moteur à essence. Le phénomène d'auto-inflammation résulte lui-même : PARTICULARITES DU MOTEUR DIESEL 1. Généralités 1.1. Comparaison moteur diesel et moteur à essence La différence essentielle entre un moteur du type diesel et un moteur à essence réside dans le mode d'inflammation

Plus en détail

Biocarburants. Les enjeux de leur utilisation dans les véhicules automobiles. Audition Publique André Douaud, CCFA OPECST, le 1 er Octobre 2008

Biocarburants. Les enjeux de leur utilisation dans les véhicules automobiles. Audition Publique André Douaud, CCFA OPECST, le 1 er Octobre 2008 Biocarburants Les enjeux de leur utilisation dans les véhicules automobiles Audition Publique André Douaud, CCFA OPECST, le 1 er Octobre 2008 Questions d énergie pour l Automobile Les constructeurs sont

Plus en détail

Véhicules Propres pour l amélioration de la qualité de l air Les Stratégies de progrès

Véhicules Propres pour l amélioration de la qualité de l air Les Stratégies de progrès Véhicules Propres pour l amélioration de la qualité de l air Les Stratégies de progrès Andre Douaud Ancien Directeur Technique Constructeurs Français Automobiles CCFA À Rabat, Avril 21 Moteurs et Carburants

Plus en détail

la climatisation automobile

la climatisation automobile Un équipement en question : la climatisation automobile LES TRANSPORTS la climatisation en question La climatisation automobile, grand luxe il y a encore peu de temps, devient presque banale pour tous

Plus en détail

Une technologie d avenir. Moteurs diesel Volvo équipés de la technologie SCR

Une technologie d avenir. Moteurs diesel Volvo équipés de la technologie SCR Une technologie d avenir Moteurs diesel Volvo équipés de la technologie SCR Faibles émissions. Faible consommation. Haute fiabilité. Au cours des années à venir, l Union européenne prévoit d introduire

Plus en détail

Réduction des émissions de gaz d échappement

Réduction des émissions de gaz d échappement Réduction des émissions de gaz d échappement - Développements en vue de satisfaire aux critères Phase IIIB/Niveau 4 Interim (Stage IIIB / Tier 4 Interim) concernant les rejets dans les gaz d échappement

Plus en détail

Département Aérospatiale et mécanique.

Département Aérospatiale et mécanique. Département Aérospatiale et mécanique. Laboratoire de Thermodynamique Université de Liège Campus du Sart-Tilman - Bâtiment B49 Parking P33 B-4000 LIEGE (Belgium) tel : +32 (0)4 366 48 00 fax : +32 (0)4

Plus en détail

PRINCIPE DE FONCTIONNEMENT DU MOTEUR 4 TEMPS

PRINCIPE DE FONCTIONNEMENT DU MOTEUR 4 TEMPS PRINCIPE DE FONCTIONNEMENT DU MOTEUR 4 TEMPS I:PRINCIPE DE BASE. 1-1:Situation problème. Lorsque nous voulons déplacer un véhicule manuellement, il est plus facile de le déplacer en créant une force sur

Plus en détail

Introduction... 9. L après-pétrole. Une technologie du futur? Un enjeu environnemental. Conclusion...119. Annexes

Introduction... 9. L après-pétrole. Une technologie du futur? Un enjeu environnemental. Conclusion...119. Annexes Introduction... 9 L après-pétrole «Les biocarburants sont la seule réponse crédible au pic pétrolier.»...15 «Produire ses propres biocarburants, c est accroître sa sécurité d approvisionnement en énergie.»...23

Plus en détail

Calvet Pierrick Département GE&II 2 Labella Florent G1. Le moteur Turbo Diesel à Injection Directe

Calvet Pierrick Département GE&II 2 Labella Florent G1. Le moteur Turbo Diesel à Injection Directe Calvet Pierrick Département GE&II 2 Labella Florent G1 Le moteur Turbo Diesel à Injection Directe Sommaire Introduction... 1 Partie I : Techniques du moteur Diesel 1.1 Fonctionnement du moteur Diesel...

Plus en détail

L injection essence 1 DATE : CLASSE :

L injection essence 1 DATE : CLASSE : 1 1. Frontière de l étude : 2. Solutions technologiques : On dénombre deux architectures selon le nombre et l emplacement des injecteurs : L injection multipoint : système le plus répandu actuellement,

Plus en détail

LE FILTRE A PARTICULES : SES PROBLEMATIQUES ET NOS SOLUTIONS

LE FILTRE A PARTICULES : SES PROBLEMATIQUES ET NOS SOLUTIONS LE FILTRE A PARTICULES : SES PROBLEMATIQUES ET NOS SOLUTIONS 1. NOTIONS DE BASE 2. CAUSES POSSIBLES DE DYSFONCTIONNEMENT 3. POURQUOI NETTOYER PLUTÔT QUE CHANGER? 4. METHODOLOGIE D APPLICATION FAP-NET (réf.

Plus en détail

GAMME INDUSTRIELLE POUR APPLICATIONS ENGINS DE CHANTIER. LA FORCE DE L INNOVATION.

GAMME INDUSTRIELLE POUR APPLICATIONS ENGINS DE CHANTIER. LA FORCE DE L INNOVATION. GAMME INDUSTRIELLE POUR APPLICATIONS ENGINS DE CHANTIER. LA FORCE DE L INNOVATION. Tier 4 interim/stage IIIB. Énergie propre pour moteurs de 130 kw (174 ch) et plus. Powering the future Depuis 1996, les

Plus en détail

A QUOI SERT LE POT CATALYTIQUE?

A QUOI SERT LE POT CATALYTIQUE? 1 A QUOI SERT LE POT CATALYTIQUE? Le principe du catalyseur a été mis au point par les constructeurs automobiles dans le souci de mieux respecter l'environnement et afin de répondre aux normes internationales

Plus en détail

Moteur Voitures de tourisme

Moteur Voitures de tourisme Description Domaine de compétences P2 Moteur Voitures de tourisme Examen professionnel Diagnosticien d automobiles Spécialisation Voitures de tourisme Publication de la Commission de surveillance de la

Plus en détail

Exposition aux émissions des moteurs Diesel et prévention des risques

Exposition aux émissions des moteurs Diesel et prévention des risques Exposition aux émissions des moteurs Diesel et prévention des risques J-P Depay et E. Mazillier Sommaire Introduction Moteur Diesel Émissions Diesel et particules Expositions professionnelles Prévention

Plus en détail

Contrôle et système d antipollution

Contrôle et système d antipollution Lycée professionnel Gaston Barré Baccalauréat professionnel MAINTENANCE des VEHICULES AUTOMOBILES SESSION 2013-2014 Contrôle et système d antipollution Nom : Prénoms : LYCÉE GASTON BARRÉ 1 Contrôle et

Plus en détail

Pollution automobile. Normes et dépollution

Pollution automobile. Normes et dépollution Pollution automobile Normes et dépollution Cycle ECE X 4 Cycle EUDC C a r a c t é r i s t i q u e s U n i t é E C E 1 5 E U D C D i s t a n c e k m 4 1. 0 1 3 = 4. 0 5 2 6. 9 5 5 D u r é e s 4 1 9 5 =

Plus en détail

Pollution - consommation : l amalgame à éviter

Pollution - consommation : l amalgame à éviter Pollution - consommation : l amalgame à éviter François Roby - UPPA - septembre 2007 Pour la grande majorité des automobilistes, un véhicule qui consomme peu est un véhicule qui pollue peu, car cette association

Plus en détail

Une conduite souple, rationnelle et sécuritaire pour le bien des usagers, de leur véhicule et de notre environnement

Une conduite souple, rationnelle et sécuritaire pour le bien des usagers, de leur véhicule et de notre environnement Une conduite souple, rationnelle et sécuritaire pour le bien des usagers, de leur véhicule et de notre environnement Quelle voiture achetée? Carburation : les nouveaux diesel sont plus «propres» que les

Plus en détail

Les moteurs Information aux enseignants

Les moteurs Information aux enseignants Information aux enseignants 1/11 Ordre de travail Comment une voiture fonctionne-t-elle? Les élèves découvrent le moteur et apprennent à faire la différence entre un diesel et un moteur à essence. Objectif

Plus en détail

Approche thermodynamique des rendements des moteurs à allumage commandé (essence) et des moteurs à allumage spontané (Diesel)

Approche thermodynamique des rendements des moteurs à allumage commandé (essence) et des moteurs à allumage spontané (Diesel) Approche thermodynamique des rendements des moteurs à allumage commandé (essence) et des moteurs à allumage spontané (Diesel) Généralités http://sycomoreen.free.fr Les moteurs Diesel ou essence sont des

Plus en détail

Cours de thermodynamique appliquée. Laboratoires d étudiants de 1 technique.

Cours de thermodynamique appliquée. Laboratoires d étudiants de 1 technique. Département Aérospatiale et mécanique. Laboratoire de Thermodynamique Université de Liège Campus du Sart-Tilman - Bâtiment B49 Parking P33 B-4000 LIEGE (Belgium) tel : +32 (0)4 366 48 00 fax : +32 (0)4

Plus en détail

TEPZZ 86Z 67A_T EP 2 860 367 A1 (19) (11) EP 2 860 367 A1 (12) DEMANDE DE BREVET EUROPEEN

TEPZZ 86Z 67A_T EP 2 860 367 A1 (19) (11) EP 2 860 367 A1 (12) DEMANDE DE BREVET EUROPEEN (19) TEPZZ 86Z 67A_T (11) EP 2 860 367 A1 (12) DEMANDE DE BREVET EUROPEEN (43) Date de publication: 1.04.1 Bulletin 1/16 (21) Numéro de dépôt: 14183.8 (1) Int Cl.: F01N 3/08 (06.01) F01N 3/ (06.01) F01N

Plus en détail

FONCTIONNEMENT DU MOTEUR

FONCTIONNEMENT DU MOTEUR FONCTIONNEMENT DU MOTEUR 1. Principe de fonctionnement 1.1. Définition du cycle à 4 temps On appelle cycle l ensemble des phases qui se succèdent dans le moteur, dans notre cas le cycle comprend quatre

Plus en détail

Les biocarburants et les moteurs. H. Jeanmart Université catholique de Louvain Unité de Thermodynamique herve.jeanmart@uclouvain.

Les biocarburants et les moteurs. H. Jeanmart Université catholique de Louvain Unité de Thermodynamique herve.jeanmart@uclouvain. Les biocarburants et les moteurs H. Jeanmart Université catholique de Louvain Unité de Thermodynamique herve.jeanmart@uclouvain.be QUEL AENIR ET QUELLE PLACE POUR LES BIOCARBURANTS EN BELGIQUE? ULB, 1

Plus en détail

Mécanique automobile et production de GES

Mécanique automobile et production de GES 2 Mécanique automobile et production de GES 50 % des émissions de GES en territoire montréalais sont attribuables au «Transport». Un moteur conventionnel produit de l énergie mécanique à partir de la combustion

Plus en détail

Entretien de la chaudière : Kesako?

Entretien de la chaudière : Kesako? L'entretien : une affaire de spécialiste Entretien de la chaudière : Kesako? Les chauffagistes sont des techniciens professionnels formés et agréés par les régions, seuls ceux-ci sont habilités à réaliser

Plus en détail

Le plaisir de vivre, le plaisir de rouler Testez maintenant les nouvelles propulsions

Le plaisir de vivre, le plaisir de rouler Testez maintenant les nouvelles propulsions Le partenaire officiel de votre marque est à même de vous informer Vous souhaitez savoir quel modèle WE CARE répond le mieux à vos besoins? Ou bien vous avez envie, par exemple, de jeter un coup d œil

Plus en détail

Moteur à Combustion. Moteur Diesel Moteur à Essence Moteur Stirling. COMPOS Valentin ARNOULD LAURENT Stéfanie DAVID Adrien

Moteur à Combustion. Moteur Diesel Moteur à Essence Moteur Stirling. COMPOS Valentin ARNOULD LAURENT Stéfanie DAVID Adrien Moteur à Combustion Moteur Diesel Moteur à Essence Moteur Stirling COMPOS Valentin ARNOULD LAURENT Stéfanie DAVID Adrien 1 1.Moteur Diesel QUEL EST LE PRINCIPE DE FONCTIONNEMENT ET LES EFFETS DU MOTEUR

Plus en détail

1. LE MOTEUR THERMIQUE

1. LE MOTEUR THERMIQUE 1. LE MOTEUR THERMIQUE 1.1 Définition Les moteurs thermiques transforment de la chaleur en travail mécanique destiné à équilibrer le travail résistant d un véhicule qui se déplace. Les machines thermiques

Plus en détail

Dépann : pour des problèmes soudains, des solutions rapides et faciles à portée de main

Dépann : pour des problèmes soudains, des solutions rapides et faciles à portée de main Les additifs Redex agissent efficacement sur le carburant, par analogisme l air de la voiture, qui fournit l énergie avant d être expulsé, et sur l huile, soit le sang du véhicule, qui alimente et accompagne

Plus en détail

LA COMBUSTION DES CARBURANTS

LA COMBUSTION DES CARBURANTS LA COMBUSTION DES CARBURANTS D où provient l énergie qui fait tourner les moteurs? De quoi se composent les hydrocarbures? Pourquoi faut-il de l air pour brûler du carburant? Quelle est la quantité d énergie

Plus en détail

Pétrole: matière première et produits. Union Pétrolière

Pétrole: matière première et produits. Union Pétrolière Pétrole: matière première et produits Union Pétrolière Une matière première précieuse Le pétrole brut ne procure pas seulement de l essence. Nous utilisons chaque jour l un ou l autre de ses nombreux dérivés,

Plus en détail

Les véhicules sont responsables de 62% des rejets de monoxyde de carbone dans l'air.

Les véhicules sont responsables de 62% des rejets de monoxyde de carbone dans l'air. NOTE TECHNIQUE : JANVIER 2006 LE POT CATALYTIQUE ET LA REPONSE MECACYL Le pot catalytique, positionné à la sortie de l'échappement du moteur, est l'élément le plus important de l'épuration des gaz. En

Plus en détail

La gestion de l énergie dans les transports terrestres. Jean-Paul HERMANN Secrétaire exécutif à la Recherche

La gestion de l énergie dans les transports terrestres. Jean-Paul HERMANN Secrétaire exécutif à la Recherche La gestion de l énergie dans les transports terrestres Jean-Paul HERMANN Secrétaire exécutif à la Recherche L énergie est : un enjeu politique un enjeu économique un enjeu sociétal un enjeu environnemental

Plus en détail

MOTEURS THERMIQUES À HYDROGÈNE

MOTEURS THERMIQUES À HYDROGÈNE Mémento de l Hydrogène FICHE 5.1.1 MOTEURS THERMIQUES À HYDROGÈNE Sommaire Introduction 1. Rappel du principe du moteur thermique, application à l'hydrogène 2. Moteurs de un à quelques kw 3. Moteurs de

Plus en détail

MACHINES FORESTIÈRES PONSSE ET TECHNOLOGIE DE MOTORISATION SCR

MACHINES FORESTIÈRES PONSSE ET TECHNOLOGIE DE MOTORISATION SCR MACHINES FORESTIÈRES PONSSE ET TECHNOLOGIE DE MOTORISATION SCR TABLE DES MATIÈRES 1. Renforcement des normes sur les émissions et amélioration des machines 2. Planning d application des normes sur les

Plus en détail

HISTORIQUE DU MOTEUR DIESEL

HISTORIQUE DU MOTEUR DIESEL HISTORIQUE DU MOTEUR DIESEL Mr DIESEL et son œuvre De parents allemands, Rodolphe Diesel est né le 18 mars 1858 il fit ses premières études en France, puis en Allemagne à Augsbourg où il passe avec succès

Plus en détail

Valorisation électrique et thermique du biogaz de méthanisation

Valorisation électrique et thermique du biogaz de méthanisation Valorisation électrique et thermique du biogaz de méthanisation Cyril Lejeune Formation EFE Biomasse pour les usages énergétiques Paris, 19 juin 2008 Sommaire 1.) Caractérisation des biogaz de méthanisation

Plus en détail

Objectifs : Introduction. 1 ère GMB Technologie Les carburants 1 / 7

Objectifs : Introduction. 1 ère GMB Technologie Les carburants 1 / 7 1 ère GMB Technologie Les carburants 1 / 7 Les carburants Objectifs : L élève devra être capable de : Définir la composition des carburants usuels (essence, gazole et GPL) ; Pour les carburants usuels,

Plus en détail

Conseil économique et social. Communication de l expert de l Organisation internationale des constructeurs d automobiles*

Conseil économique et social. Communication de l expert de l Organisation internationale des constructeurs d automobiles* Nations Unies onseil économique et social EE/TRANS/WP.29/GRPE/2015/6 Distr. général 4 novembre 2014 Français Original: anglais ommission économique pour l Europe omité des transports intérieurs Forum mondial

Plus en détail

MOTEURS A COMBUSTION INTERNE Partie 3: Développements récents. Pierre Duysinx Université de Liège Année académique 2015-2016

MOTEURS A COMBUSTION INTERNE Partie 3: Développements récents. Pierre Duysinx Université de Liège Année académique 2015-2016 MOTEURS A COMBUSTION INTERNE Partie 3: Développements récents Pierre Duysinx Université de Liège Année académique 2015-2016 1 Références bibliographiques R. Bosch. «Automotive Handbook». 5th edition. 2002.

Plus en détail

Liste de contrôle Filtres à particules pour les moteurs diesel utilisés sur les chantiers souterrains

Liste de contrôle Filtres à particules pour les moteurs diesel utilisés sur les chantiers souterrains La sécurité, c est réalisable. Liste de contrôle Filtres à particules pour les moteurs diesel utilisés sur les chantiers souterrains Maîtrisez-vous bien les problèmes liés à l utilisation de moteurs diesel

Plus en détail

Gestion moteur véhicules légers

Gestion moteur véhicules légers Module 8 Gestion moteur véhicules légers Orientation véhicules légers Diagnosticien d'automobiles avec brevet fédéral Orientation véhicules utilitaires Modules 7 à 9 Modules 10 à12 Modules 1 à 6 UPSA,

Plus en détail

Plus il y aura de piles à combustible fabriquées plus les prix baisseront et plus la technologie deviendra mature.

Plus il y aura de piles à combustible fabriquées plus les prix baisseront et plus la technologie deviendra mature. L'utilisation dans les moyens de transport : Les voitures fonctionnent déjà en partie à l'hydrogène, en effet le pétrole et le gaz sont des hydrocarbures composés d'hydrogène et de carbone, il faut «simplement»

Plus en détail

Made in Italy. East West S.a.s. Présente. Supertech Le seul qui agit directement à l'intérieur du réservoir de carburant

Made in Italy. East West S.a.s. Présente. Supertech Le seul qui agit directement à l'intérieur du réservoir de carburant Made in Italy East West S.a.s. Présente Supertech Le seul qui agit directement à l'intérieur du réservoir de carburant Qu est-ce que Supertech? C'est un optimiseur de carburant. Le bénéfice apporté par

Plus en détail

cussons Bancs d essai de moteurs pour techniciens automobiles Bancs d essai de moteurs monocylindres

cussons Bancs d essai de moteurs pour techniciens automobiles Bancs d essai de moteurs monocylindres LABORATOIRE DE MECANIQUE AUTOMOBILE RECOMMANDATIONS DE CUSSONS Pendant plus de 60 ans, Cussons Technology a été associée avec Ricardo Consulting Engineers, entreprise mondialement reconnue de conseils

Plus en détail

DIAGNOSTICS DE PANNES DES VEHICULES DIESEL,HDI,

DIAGNOSTICS DE PANNES DES VEHICULES DIESEL,HDI, DIAGNOSTICS DE PANNES DES VEHICULES DIESEL,HDI, _ Vérifications de base 1. Vérification visuelle du moteur à l arrêt - Pas de fuite (GO, Liquide de refroidissement, Huile) - Pas de pièce détériorée (durit

Plus en détail

CREATING POWER SOLUTIONS. 4H50TIC DPF 4H50TIC 4H50TI. Moteurs Diesel Hatz. www.hatz-diesel.com

CREATING POWER SOLUTIONS. 4H50TIC DPF 4H50TIC 4H50TI. Moteurs Diesel Hatz. www.hatz-diesel.com CREATING POWER SOLUTIONS. 4H50TIC DPF 4H50TIC 4H50TI Moteurs Diesel Hatz FR www.hatz-diesel.com Produit-phare 4H50 Compact, léger, économique, robuste et faiblement-polluant: le nouveau moteur Diesel Hatz

Plus en détail

Filtres à particules diesel (FAP) La qualité des pièces d origine, la formation et l assistance technique au service du marché de la rechange.

Filtres à particules diesel (FAP) La qualité des pièces d origine, la formation et l assistance technique au service du marché de la rechange. Filtres à particules diesel (FAP) La qualité des pièces d origine, la formation et l assistance technique au service du marché de la rechange. Des dispositifs antipollution pour un futur plus écologique

Plus en détail

Evaluation du potentiel de récupération d énergie à l échappement d un moteur TDI à l aide d un cycle de Rankine organique (ORC)

Evaluation du potentiel de récupération d énergie à l échappement d un moteur TDI à l aide d un cycle de Rankine organique (ORC) Evaluation du potentiel de récupération d énergie à l échappement d un moteur TDI à l aide d un cycle de Rankine organique (ORC) Sébastien DECLAYE 1*, Sylvain QUOILIN 1, Vincent LEMORT 1. 1 Laboratoire

Plus en détail

Perspectives des évolutions réglementaires au-delà d'euro 4 pour les véhicules légers et utilitaires légers (Euro 5, Euro 5+, Euro 6)

Perspectives des évolutions réglementaires au-delà d'euro 4 pour les véhicules légers et utilitaires légers (Euro 5, Euro 5+, Euro 6) Perspectives des évolutions réglementaires au-delà d'euro 4 pour les véhicules légers et utilitaires légers (Euro 5, Euro 5+, Euro 6) La volonté d'amélioration de la qualité de l'air pour des raisons de

Plus en détail

LA SONDE A OXYGENE. Grâce à la Sonde λ (Lambda) l air est plus propre!

LA SONDE A OXYGENE. Grâce à la Sonde λ (Lambda) l air est plus propre! LA SONDE A OXYGENE Grâce à la Sonde λ (Lambda) l air est plus propre! LA DEPOLLUTION Nécessité de protéger l environnement et de diminuer les émanations toxiques polluant les agglomérations. 1993: Mise

Plus en détail

REQUAL PRÉSENTE. La gamme AVANTAGE pour l entretien des véhicules de 4 ans et +

REQUAL PRÉSENTE. La gamme AVANTAGE pour l entretien des véhicules de 4 ans et + REQUAL PRÉSENTE La gamme AVANTAGE pour l entretien des véhicules de 4 ans et + Qualité Sécurité Prix Garantie Une réponse aux attentes consommateur Une fabrication irréprochable Les usines respectent les

Plus en détail

www.dats24.be gaz naturel véhicules CNG, le gaz naturel véhicule L avenir «écomobile» malin commence aujourd hui Un carburant charnière

www.dats24.be gaz naturel véhicules CNG, le gaz naturel véhicule L avenir «écomobile» malin commence aujourd hui Un carburant charnière CNG, le gaz naturel véhicule CNG (Compressed Natural Gas) se traduit littéralement par «gaz naturel compressé». Il s agit tout simplement du gaz naturel que nous utilisons au quotidien, mais sous pression.

Plus en détail

REMARQUES SUR LE SYSTEME FAP motorisation DW12ATED4 applications 406-607

REMARQUES SUR LE SYSTEME FAP motorisation DW12ATED4 applications 406-607 AVANT PROPOS Ce document cite uniquement des évolutions ou des compléments d informations sur le système FAP 1 ere génération (motorisations DW12ATED4 application 406 et 607 uniquement). La brochure «Filtre

Plus en détail

Objectifs : Notion de rendement. 1 ère GMB Technologie Les performances moteur 1 / 14

Objectifs : Notion de rendement. 1 ère GMB Technologie Les performances moteur 1 / 14 1 ère GMB Technologie Les performances moteur 1 / 14 Les performances moteur Objectifs : L élève devra être capable de : Définir et calculer un rendement global du moteur ; Citer les paramètres influents

Plus en détail

Un système exclusif de double turbo séquentiel pour l Opel Insignia

Un système exclusif de double turbo séquentiel pour l Opel Insignia Un système exclusif de double turbo séquentiel pour l Opel Insignia Nouveau 2.0 CDTI BiTurbo avec échangeur d air inédit sur traction avant ou AWD Puissance, souplesse et disponibilité : 143 kw/195 ch,

Plus en détail

TECHNOLOGIE PROFESSIONNELLE DE L AUTOMOBILE L INJECTION DIESEL

TECHNOLOGIE PROFESSIONNELLE DE L AUTOMOBILE L INJECTION DIESEL Leçon2 : EQUIPEMENT D INJECTION Objectifs spécifiques : A la fin de cette leçon, l élève sera capable de : - Identifier les principaux éléments de l équipement d injection du moteur DIESEL, - Décrire le

Plus en détail

LA POLLUTION AUTOMOBILE. On accuse l automobile de polluer l environnement. Qu en est-il exactement?

LA POLLUTION AUTOMOBILE. On accuse l automobile de polluer l environnement. Qu en est-il exactement? LA POLLUTION AUTOMOBILE On accuse l automobile de polluer l environnement. Qu en est-il exactement? Gaz d échappement Quand on évoque la pollution automobile, on pense immédiatement aux gaz d échappement.

Plus en détail

TPE 2006/2007 Les Biocarburants

TPE 2006/2007 Les Biocarburants TPE 2006/2007 Les Biocarburants - 1 - Est-il avantageux ou non d utiliser les biocarburants? Thème : Environnement et progrès. Noms : SENE Jeremy RIOU Julien NGUYEN Tung Bach Classe : 1ere S (1 et 2) -

Plus en détail

Le secteur des transports constitue. Futures évolutions des motorisations dans l automobile. Réduire la pollution locale due à l automobile

Le secteur des transports constitue. Futures évolutions des motorisations dans l automobile. Réduire la pollution locale due à l automobile Futures évolutions des motorisations dans l automobile Un des défis majeurs d aujourd hui est celui de la maîtrise de l impact de l automobile sur l environnement et particulièrement sa contribution aux

Plus en détail

NETTOYAGE SANS DÉMONTAGE DES TURBOS A GÉOMÉTRIE VARIABLE

NETTOYAGE SANS DÉMONTAGE DES TURBOS A GÉOMÉTRIE VARIABLE DOSSIER TECHNIQUE N 8 Le 26 NOVEMBRE 2008 SELD 1, Rue Marius Berliet 69720 St Bonnet de Mure NETTOYAGE SANS DÉMONTAGE DES TURBOS A GÉOMÉTRIE VARIABLE 1) LE PROBLEME : Encrassement de la roue d échappement

Plus en détail

Quels carburants pour les 20 prochaines années : évolutions actuelles et futures

Quels carburants pour les 20 prochaines années : évolutions actuelles et futures Quels carburants pour les 20 prochaines années : évolutions actuelles et futures X. Montagne, 30 mars 2006, Journée SFT Dr. Xavier MONTAGNE Chef du Département "Carburants, Lubrifiants, Emissions" Membre

Plus en détail

Contraintes d intégration liées à. consommation de carburant en

Contraintes d intégration liées à. consommation de carburant en Contraintes d intégration liées à la réduction d émissions et de consommation de carburant en traction autonome Samuel Hibon Mai 2009 TRANSPORT Sommaire 1st topic Les normes Page 3 2nd topic Evolutions

Plus en détail

Carburants et véhicules alternatifs

Carburants et véhicules alternatifs Carburants et véhicules alternatifs Mise à jour le 18/03/2008 Le secteur des transports est aujourd hui très dépendant des carburants fossiles, et le principal émetteur de gaz à effet de serre. L Union

Plus en détail

Exercice d entraînement

Exercice d entraînement Exercice d entraînement En cas de difficulté, ne restez pas bloqué. Gérez votre temps. Plus de 5 min sur une question, c est du temps perdu et un stress qui s installe et qui vous fera perdre des moyens

Plus en détail

incitations financières véhicules 2011

incitations financières véhicules 2011 A B C D E F G A B C D E F G PROFITEZ DU BONUS ECOLOGIQUE A PROFITEZ DU BONUS ECOLOGIQUE A Des véhicules plus sobres et moins polluants : incitations financières véhicules 2011 PROFITEZ DU BONUS ECOLOGIQUE

Plus en détail

LEXIQUE DES DEFAUTS CONSTATABLES CCT VL Page 1/7 9. POLLUTION, NIVEAU SONORE Applicable à compter du 01/04/2011 Version 3.01, Date 30/11/2010

LEXIQUE DES DEFAUTS CONSTATABLES CCT VL Page 1/7 9. POLLUTION, NIVEAU SONORE Applicable à compter du 01/04/2011 Version 3.01, Date 30/11/2010 LEXIQUE DES DEFAUTS CONSTATABLES CCT VL Page 1/7 Instruction(s) technique(s) applicable(s) : SR/V/F9-1 SR/V/F9-2 SR/V/F9-3 Applicable à compter du 01/04/2010 SOMMAIRE 9.1. MESURES... 2 9.1.1. TENEUR EN

Plus en détail

Partie A : Le superéthanol E85

Partie A : Le superéthanol E85 BTS AA 2011 Pour répondre aux différentes contraintes en terme de disponibilité des ressources énergétiques d origine fossile et pour contribuer à la réduction des émissions de gaz à effet de serre, de

Plus en détail

LE GAZ NATUREL COMME CARBURANT :

LE GAZ NATUREL COMME CARBURANT : LE GAZ NATUREL COMME CARBURANT : LA FRANCE PEUT-ELLE RATTRAPER SON RETARD? Corinne BERTHELOT Amsterdam, 25 November 1 La Filière du GNV est organisée en France L Association Française du Gaz Naturel Véhicules

Plus en détail

Le Moteur de Stirling. VIVET Nicolas et BOULANT Anthony Licence Physique, 2003, Université du Maine

Le Moteur de Stirling. VIVET Nicolas et BOULANT Anthony Licence Physique, 2003, Université du Maine Le Moteur de Stirling VIVET Nicolas et BOULANT Anthony Licence Physique, 2003, Université du Maine 1 Historique Moteur de Stirling Fonctionnement Notre Moteur Sommaire Pompe à chaleur de Stirling Fonctionnement

Plus en détail

Véhicules et outils à faible taux d émissions

Véhicules et outils à faible taux d émissions Conseils pour l utilisation, l adaptation et l acquisition pour des services communaux beco Berner Wirtschaft Economie bernoise Protection contre les immissions Véhicules et outils à faible taux d émissions

Plus en détail

Energies, motorisations et effet de serre

Energies, motorisations et effet de serre Energies, motorisations et effet de serre Historique de l' Effet de Serre Les gaz concernés (Gaz à Effet de Serre) Effets des émissions de GES sur le climat Pouvoir de réchauffement des gaz Emissions de

Plus en détail

1 Clean Tuesday 03-2010 26/03/2010

1 Clean Tuesday 03-2010 26/03/2010 1 Clean Tuesday 03-2010 Un jeune homme israélien de 16 ans, découvre, presque par hasard, les effets de différents alliages sur l air utilisée dans les moteurs à combustion. Deux années de recherche et

Plus en détail

MÉCANIQUE : (4,5 points)

MÉCANIQUE : (4,5 points) La plupart des voitures de demain devront respecter certaines caractéristiques, si l on veut réduire l impact environnemental et ainsi préserver la planète. MÉCANIQUE : (4,5 points) Partie 1 : Étude du

Plus en détail

SOLUTIONS TECHNOLOGIQUES D AVENIR

SOLUTIONS TECHNOLOGIQUES D AVENIR CPTF et CSC CYCLES COMBINES A GAZ (CCG) COGÉNÉRATION DÉVELOPPEMENT DES RENOUVELABLES SOLUTIONS DE STOCKAGE CPTF ET CSC Le parc thermique est un outil essentiel pour ajuster l offre et la demande, indispensable

Plus en détail

1 445 M 20 M 5 085 M. l efficacité énergétique. la durabilité. l innovation QUI SOMMES-NOUS? CHIFFRES 2013 PAYS : CLIENTS : RÉSULTAT NET : EBITDA :

1 445 M 20 M 5 085 M. l efficacité énergétique. la durabilité. l innovation QUI SOMMES-NOUS? CHIFFRES 2013 PAYS : CLIENTS : RÉSULTAT NET : EBITDA : QUI SOMMES-NOUS? Gas Natural Fenosa est une entreprise du secteur de l énergie, créée il y a plus de 170 ans et dont la renommée a dépassé les frontières. GAS NATURAL FENOSA Pionnière dans l approvisionnement

Plus en détail

Nouveau L200. Moteur Diesel MIVEC à faibles émissions

Nouveau L200. Moteur Diesel MIVEC à faibles émissions Nouveau L200 Moteur Diesel MIVEC à faibles émissions Mitsubishi Motors Corporation considère qu il en va de sa responsabilité d offrir une gamme de véhicules avec le plus faible impact environnemental

Plus en détail

Compétition Automobile : Tout un Monde de Carburants. Arnaud ALBOUY Total Additifs & Carburants Spéciaux

Compétition Automobile : Tout un Monde de Carburants. Arnaud ALBOUY Total Additifs & Carburants Spéciaux Compétition Automobile : Tout un Monde de Carburants Arnaud ALBOUY Total Additifs & Carburants Spéciaux Compétition Automobile : Tout un Monde de Carburants Qu est ce qu un carburant compétition? Paramètres

Plus en détail

Documentation technique Module de cogénération au gaz naturel Liebherr ENL936 EG207 Température du mélange air/gaz 50

Documentation technique Module de cogénération au gaz naturel Liebherr ENL936 EG207 Température du mélange air/gaz 50 Documentation technique Module de cogénération au gaz naturel Liebherr ENL936 EG207 Température du mélange air/gaz 50 ENL 936 EG207 - GMT 50 06/2012 Page 1 / 6 Sommaire page 1 Données techniques 3 2 Configuration

Plus en détail

Solutions alternatives à l automobile. Conseil d orientation énergétique. Diagnostic de flottes de véhicules

Solutions alternatives à l automobile. Conseil d orientation énergétique. Diagnostic de flottes de véhicules Agir sur le parc automobile de l entreprise Club Mobilité Capitale :: 14 octobre 2008 Conseiller les collectivités et les entreprises Solutions alternatives à l automobile Bien choisir ses véhicules Les

Plus en détail

Chapitre 6 Etude des cycles moteurs usuels

Chapitre 6 Etude des cycles moteurs usuels 1 Chapitre 6 Etude des cycles moteurs usuels I Les moteurs à fonctionnement séquentiel A. Propriétés générales Le fluide est l air, l atmosphère est la source froide. On a montré que ρ = (T 1 -T 2 )/T

Plus en détail

T.I.P.E. Optimisation d un. moteur

T.I.P.E. Optimisation d un. moteur LEPLOMB Romain Année universitaire 2004-2005 LE ROI Gautier VERNIER Marine Groupe Sup B, C, D Professeur accompagnateur : M. Guerrier T.I.P.E Optimisation d un moteur 1 1. Présentation du fonctionnement

Plus en détail

MÊME L HIVER! VOUS AVEZ TOUT À GAGNER SOYEZ BRANCHÉS! hiver@caaquebec.com VOUS RÉALISEZ DES ÉCONOMIES GRÂCE À VOTRE CHAUFFE-MOTEUR?

MÊME L HIVER! VOUS AVEZ TOUT À GAGNER SOYEZ BRANCHÉS! hiver@caaquebec.com VOUS RÉALISEZ DES ÉCONOMIES GRÂCE À VOTRE CHAUFFE-MOTEUR? VOUS AVEZ TOUT À GAGNER L UTILISATION DU CHAUFFE-MOTEUR N A QUE DES AVANTAGES :» diminution de la consommation de carburant» économie sur l entretien du véhicule» réduction des émissions de gaz à effet

Plus en détail

La fée électricité sous le capot?

La fée électricité sous le capot? La fée électricité sous le capot? Quand on analyse les nouvelles motorisations proposées pour les véhicules on s aperçoit vite qu elles reposent pratiquement toutes sur l emploi de moteurs électriques

Plus en détail

incitations financières véhicules 2010

incitations financières véhicules 2010 A B C D E F G Des véhicules plus sobres et moins polluants : incitations financières véhicules 2010 PROFITEZ DU BONUS ECOLOGIQUE A PROFITEZ DU BONUS ECOLOGIQUE A A B C D E F A LES TRANSPORTS Des véhicules

Plus en détail

LE CARBURANT QUI NETTOIE VOTRE MOTEUR KM APRÈS KM

LE CARBURANT QUI NETTOIE VOTRE MOTEUR KM APRÈS KM LE CARBURANT QUI NETTOIE VOTRE MOTEUR KM APRÈS KM JUSQU À 4,4 % DE RÉDUCTION DE CONSOMMATION JUSQU À 4,4 % (1) DE RÉDUCTION DE CONSOMMATION JUSQU À 93 % (2) D ENCRASSEMENT DES INJECTEURS EN MOINS Les nouvelles

Plus en détail

incitations financières véhicules 2009

incitations financières véhicules 2009 A B C D E F G Des véhicules plus sobres et moins polluants : incitations financières véhicules 2009 PROFITEZ DU BONUS ECOLOGIQUE A PROFITEZ DU BONUS ECOLOGIQUE A A B C D E F A LES TRANSPORTS Des véhicules

Plus en détail

PROTOCOLE OLYMPIADES Février 2007 - ACADEMIE DE CAEN

PROTOCOLE OLYMPIADES Février 2007 - ACADEMIE DE CAEN PROTOCOLE OLYMPIADES Février 2007 - ACADEMIE DE CAEN Afin de pallier la raréfaction donc la hausse du coût des combustibles d origine fossile, le gouvernement et le secteur automobile se sont lancés depuis

Plus en détail

Concours académique Sciences Physiques

Concours académique Sciences Physiques Concours académique Sciences Physiques Classe de 4 ème Thème : Combustions, Alerte aux particules fines! Le ballon de Paris Le 13 décembre 2013, au plus fort du pic de pollution, les Parisiens ont inhalé

Plus en détail

NOTIONS FONDAMENTALES SUR LES ENERGIES

NOTIONS FONDAMENTALES SUR LES ENERGIES CHAPITRE 1 NOTIONS FONDAMENTALES SUR LES ENERGIES 1 suite Chapitre 1 : NOTIONS FONDAMENTALES SUR LES ENERGIES 1.1 Généralités 1.2 L'énergie dans le monde 1.2.1 Qu'est-ce que l'énergie? 1.2.2 Aperçu sur

Plus en détail

I Hydrocarbures simplifiés

I Hydrocarbures simplifiés Gaz et fioul 1/5 Données communes : Composition volumique de l air est de 21 % de O2 et 79 % de N2. Chaleur latente de vaporisation de l eau : L f = 2 250 kj/kg. Eléments Carbone Hydrogène Oxygène Azote

Plus en détail