ÉJECTEURS. CanmetÉNERGIE Juillet 2009

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "ÉJECTEURS. CanmetÉNERGIE Juillet 2009"

Transcription

1 ÉJECTEURS CanmetÉNERGIE Juillet 2009

2

3 ÉJECTEURS 1 ÉJECTEURS INTRODUCTION Les éjecteurs sont activés par la chaleur perdue ou la chaleur provenant de sources renouvelables. Ils sont actionnés directement par une source thermique afin de générer chauffage, refroidissement et réfrigération. Les impacts potentiels des éjecteurs sont énormes puisqu on peut les utiliser dans une variété d applications. Ils peuvent être intégrés directement à un système de pompe à chaleur-climatisation-réfrigération en tant que composant inerme afin d accroître l efficacité du système. Les éjecteurs peuvent également être utilisés dans des systèmes hybrides (en cascade, de sous-refroidissement) en tant que systèmes d éjecto-compression ou d éjecto-absorption pour améliorer la performance globale du système. Les applications des éjecteurs sont nombreuses. Ils peuvent être installés dans des systèmes CVC pour des bâtiments, des maisons ou des communautés, et ce, surtout en combinaison avec des systèmes d énergie renouvelable ou de production distribuée pour des maisons, bâtiments et communautés à consommation énergétique nette zéro ou presque nulle. Les éjecteurs aident l industrie à réutiliser la chaleur perdue en augmentant le niveau de température de celle-ci et en améliorant la performance d un système de refroidissement ou de réfrigération. Il est important de noter qu une augmentation de % de la performance des systèmes de chauffage dans le secteur du bâtiment au Canada amènerait une économie de 2 PJ et une diminution de 2, MT éq CO 2 par année. Dans le secteur industriel, une augmentation de % de récupération de la chaleur permettrait d économiser 8 PJ et, MT éq CO 2 par année. VUE D ENSEMBLE DE LA TECHNOLOGIE Le principe de fonctionnement des éjecteurs repose sur l utilisation de l effet Venturi d une tuyère convergentedivergente pour convertir l énergie de pression d un fluide moteur (flux principal) en énergie cinétique pour entraîner un fluide aspiré (flux secondaire), puis la recompression du fluide mélangé en reconvertissant l énergie cinétique en énergie de pression (figure 1). ÉJECTEUR a b c Flux primaire Flux secondaire Figure 1 Fonctionnement d un éjecteur

4 2 ÉJECTEURS Les éjecteurs sont des compresseurs statiques activés thermiquement qui comprennent une tuyère convergentedivergente, laquelle est intégrée à un corps principal généralement cylindrique. L effet de compression résulte de l interaction entre les deux flux de fluide. Le flux moteur est à haute pression et est produit dans un générateur utilisant une source de chaleur. Cette source peut provenir d une chaleur de basse énergie. Les éjecteurs ont l avantage de pouvoir être commandés par de la chaleur perdue et de servir de pompe à chaleur en effectuant les cycles appropriés pour produire des effets de valorisation de la chaleur (augmentation de température), de refroidissement ou de réfrigération, pourvu qu une source thermique soit disponible. La figure 2 illustre le principe de fonctionnement d un système de pompe à chaleur avec éjecteur. Q G Pompe W P Générateur Condenseur Éjecteur Q C Évaporateur Q E Température Pression P Avantages : Compresseur activé thermiquement P 2 P 1 Enthalpie Figure 2 Système de pompe à chaleur avec éjecteur

5 ÉJECTEURS Un système de pompe à chaleur avec éjecteur comprend les mêmes composants qu un système à compression de vapeur typique, sauf qu il utilise un éjecteur, une pompe et un générateur au lieu d un compresseur. Le générateur (chaleur provenant d une source d énergie à basse température comme la chaleur perdue) fournit la vapeur haute pression (P) à l entrée principale de l éjecteur. Ce flux moteur est accéléré dans la tuyère (figure 1, a) où il atteint une vitesse supersonique, ce qui crée une dépression à la sortie de la tuyère et aspire le flux provenant de l évaporateur à une pression inférieure (P1). Les deux flux entrent en contact dans la chambre de mélange (figure 1, b) où les deux vitesses s égalisent à une pression constante et une onde de choc se produit ultimement résultant en une augmentation de la pression et une diminution de la vitesse (vitesse subsonique). Le diffuseur (figure 1, c) permet de convertir la vitesse perdue en pression statique et le flux mélangé atteint la pression intermédiaire (P2), laquelle correspond à la pression du condenseur. Après l étape de condensation, une partie du flux est détendue à la pression d évaporation P1 tandis que le flux restant est retourné par pompage au générateur. L efficacité globale des éjecteurs est généralement inférieure à celle de technologies concurrentes comme la compression ou l absorption mécanique. Toutefois, les éjecteurs offrent des avantages intéressants par rapport à ces technologies, c est-à-dire simplicité, faible coût et niveau d entretien peu élevé. Les éjecteurs possèdent également l avantage de pouvoir fonctionner en utilisant de la chaleur perdue basse température. DÉFIS EN RECHERCHE ET DÉVELOPPEMENT Puisque l utilisation de réfrigérants dans les éjecteurs est très récente, il existe très peu de données et de renseignements facilement accessibles au sujet de leur conception et fonctionnement. De plus, l information accessible est même parfois contradictoire. Par conséquent, l information de conception actuelle se fie à des données obtenues avec de l air et de l eau, ce qui limite l utilisation des éjecteurs à un nombre très restreint d applications. De récents efforts visant à optimiser la conception de refroidissement et de chauffage ont permis de déterminer que les éjecteurs offrent un potentiel d application important. Cependant, les connaissances particulières au fonctionnement et à la conception avec des fluides autres que l air et l eau, ou au contrôle du fonctionnement n ont pas encore été développées. Dans le cas d éjecteurs diphasiques (gaz-liquide), les connaissances sont encore plus limitées, c est-à-dire minimales. Le fonctionnement d un éjecteur est déterminé par une interaction complexe entre différents mécanismes. Les méthodes de conception traditionnelles intègrent de nombreuses hypothèses de simplification et reposent sur des techniques empiriques. Dans les faits, le flux d un éjecteur n est ni unidimensionnel ni en équilibre thermodynamique. Cet état de non-équilibre vient compliquer considérablement le processus d analyse, de sorte que la conception d un éjecteur continue d être empirique ou semi-empirique, et ce, malgré l existence de plusieurs modèles, généralement pour des éjecteurs monophasiques et basés sur un modèle unidimensionnel de dynamique des gaz. Dans tous les types de modèles, il faut respecter les principes de base de conservation de la masse, de l énergie, ainsi que de la quantité de mouvement. Ce sont les hypothèses, les conditions aux limites et les procédures de calcul utilisées qui distinguent les différentes approches. Le comportement typique d un éjecteur présenté à la figure correspond à un autre phénomène qu on est encore très loin de comprendre. Le rapport d entraînement ω correspond au rapport du débit-massique secondaire m s au débit-massique primaire m p (m s /m p ). Avec la pression de sortie (représentée dans la figure par la pression du condenseur), ce sont les paramètres principaux pour caractériser le fonctionnement de l éjecteur.

6 ÉJECTEURS Rapport d entraînement ω Pression critique Pression du condenseur P c Figure - Courbe de performance typique Pour une géométrie et des conditions fixes, le rapport d entraînement possède une valeur maximale qui demeure constante quand on augmente la pression de sortie. Cette situation persiste jusqu à l atteinte d une pression maximale, appelée pression critique, au-dessus de laquelle le rapport d entraînement commence à diminuer. Quand on conçoit un éjecteur, c est ce point de pression critique qui est déterminé et au-delà duquel la baisse marquée de la performance indique la plage de fonctionnement hors conception de l éjecteur. Le point critique correspond aux conditions optimales pour cette géométrie, lorsque les flux primaire et secondaire sont tous deux en régime sonique à leur col respectif. APPLICATIONS Les éjecteurs peuvent être utilisés : À l intérieur du cycle d une pompe à chaleur :»» En remplacement du détendeur pour récupérer le travail du compresseur habituellement perdu dans ce dispositif, afin d accroître l efficacité du système (figure ).»» Comme éjecteur-condenseur pour des applications de chauffage, afin de réduire le travail du compresseur et, par conséquent, d augmenter la capacité et la performance du système (figure ). Dans les deux cas, l éjecteur travaille en mode diphasique (flux à deux phases). Les mêmes configurations peuvent s appliquer aux pompes à chaleur à absorption. En cascade avec un système de pompe à chaleur :»» L éjecteur est activé par une source de chaleur et sert à sous-refroidir la sortie du condenseur (figure ) ou à refroidir le condenseur de la pompe à chaleur (figure 7). Dans les deux cas, l éjecteur travaille en mode monophasique (flux à une phase) et aide à améliorer la performance du système de pompe à chaleur pour les applications de chauffage, de refroidissement et de réfrigération. Les éjecteurs peuvent également être utilisés dans les pompes à chaleur à absorption.

7 ÉJECTEURS 1. SYSTÈMES HYBRIDES ÉJECTEUR-COMPRESSION DE VAPEUR (ÉJECTEURS DIPHASIQUES) A. ÉJECTEUR UTILISÉ COMME DÉTENDEUR DANS DES APPLICATIONS DE REFROIDISSEMENT/RÉFRIGÉRATION AMÉLIORATION DE PERFORMANCE PRÉVUE : COP = DE 10 À 1 % L éjecteur est activé par le condensat haute température et haute pression, lequel sert à extraire de l évaporateur le réfrigérant gazeux à basse pression et à le rejeter à une pression et une température moyennes dans le séparateur. Dans ce cas, l éjecteur est utilisé comme détendeur. Il permet de réduire les pertes du cycle lors de la détente et produit une augmentation de 10 à 1 % du COP. Q C Condenseur Compresseur W C Éjecteur Séparateur 7 9 Évaporateur 8 Ejector Basic Cycle Q E Température Pression Avantages : Travail de compression réduit de à plutôt que de 9 à Q C = Q1 C Fonctionnement de l éjecteur Effet de refroidissement Enthalpie Figure Éjecteur en tant que détendeur dans un système de pompe à chaleur

8 ÉJECTEURS B. ÉJECTEUR-CONDENSEUR UTILISÉ DANS DES APPLICATIONS DE CHAUFFAGE AMÉLIORATION DE PERFORMANCE PRÉVUE : COP = JUSQU À 0 % Dans ce cas, l éjecteur diphasique est aussi commandé par le condensat, mais avant d être acheminé à l éjecteur, sa pression est augmentée par l utilisation d une pompe de surpression afin que l éjecteur puisse extraire du compresseur le réfrigérant gazeux. Un tel cycle peut être utilisé dans des applications de pompe à chaleur. L amélioration de COP prévue pour une pompe à chaleur ordinaire peut atteindre 0 %, selon les conditions de fonctionnement. Q C 8 Condenseur Éjecteur Pompe W P 7 Évaporateur Compresseur W C Q E Ejector Basic Cycle Température Pression 7 Avantages : Travail de compression réduit de 2 à plutôt que de 2 à 8 Enthalpie Figure Éjecteur en tant que compresseur additionnel dans un système de pompe à chaleur

9 ÉJECTEURS 7 2. SYSTÈMES POMPE À CHALEUR AVEC ÉJECTEUR MULTI-ÉTAGÉ (ÉJECTEURS À FLUX MONOPHASIQUE) AMELIORATION DE PERFORMANCE PRÉVUE A) COP = DE À 20 % (B) COP = JUSQU À 0 % Q G Q G Pompe W P Q C Générateur Pompe W P Générateur Q C Condenseur Éjecteur Condenseur Éjecteur V Échangeur de chaleur IV Condenseur III D Échangeur de chaleur C Évaporateur Compresseur Évaporateur Compresseur I II A B Ejector Basic Cycle Q E Ejector Basic Cycle Q E Température Pression Température Pression V IV III D C D C I I II A A B Enthalpie Enthalpie Avantages : Augmentation de la capacité de réfrigération : De I à II plutôt que de I à II = Cycle de réfrigération avec un système à éjecteur = Cycle de réfrigération sans système à éjecteur Avantages : Travail de compression réduit de B à C plutôt que de B à C = Cycle de réfrigération avec un système à éjecteur = Cycle de réfrigération sans système à éjecteur Figure - Sous-refroidissement (A) Figure 7 - Système en cascade (B) Combinaison système à éjecteur/système mécanique L éjecteur est activé par de la chaleur externe.

10 8 ÉJECTEURS Le système à éjecteur est activé par de la chaleur externe. Il est utilisé : Dans A), pour sous-refroidir le liquide à la sortie du condenseur. Dans B), pour refroidir le condenseur du système de réfrigération principal. La chaleur servant à l activation peut provenir de procédés industriels, d un rejet de chaleur, de capteurs solaires, de systèmes de production distribuée ou de la surchauffe d un compresseur. La première application (A) consiste à sous-refroidir le condensat du système principal avant la détente. La plage d amélioration du COP est de à 20 %. La deuxième application (B) de l éjecteur monophasique représentée ci-dessus est un système de réfrigération mécanique en cascade. Dans ce cas, l amélioration du COP prévue peut atteindre 0 %. PROGRAMME DE RECHERCHE, DÉVELOPPEMENT ET DÉMONSTRATION à CanmetÉNERGIE L intention de CanmetÉNERGIE est de se positionner en tant que centre d expertise en matière d éjecteurs et de travailler étroitement avec les fabricants de systèmes de réfrigération pour l intégration de système. L objectif est de devenir des experts en conception et optimisation de systèmes à éjecteur. La stratégie comprend des activités liées aux éléments suivants : Composant d éjecteur»» Modèle unidimensionnel»» Modélisation selon la méthode de dynamique des fluides assistée par ordinateur (CFD)»» Optimisation de la géométrie»» Sélection du fluide de travail»» Banc d essai pour la validation de modèles et acquisition d expérience pratique Système à éjecteur»» Modélisation de système pour différentes applications d éjecteurs en modes de fonctionnement monophasique et diphasique»» Prototype de laboratoire pour la validation de modèles et l acquisition d expérience pratique»» Les premières applications ciblées sont les suivantes : récupération de chaleur provenant de l évacuation d une chaudière afin d augmenter la capacité des systèmes de refroidissement (système de chauffage urbain, industries); utilisation d un éjecteur au lieu d un détendeur dans un système de réfrigération. Démonstrations liées aux éjecteurs Projets de démonstration en collaboration avec des manufacturiers pour les deux applications»» mentionnées ci-dessus.

11 ÉJECTEURS 9 La recherche effectuée consiste à élaborer un modèle unidimentionnelle et par incrément adapté pour «surveiller» les paramètres dans l ensemble de l éjecteur et fournir leur distribution. En utilisant également les propriétés des fluides réels, ce modèle fournit les dimensions axiales et le comportement hors conception de l éjecteur. Cet outil peut servir à la conception et à la simulation. Pour la conception, il permet de déterminer les dimensions appropriées dans des conditions de fonctionnement données. Pour la simulation, il fournit toute l information liée au fonctionnement (concernant la performance et le contrôle de la distribution des paramètres) pour les paramètres fixés. Parallèlement, une analyse de CFD est effectuée pour les cas de l air ou d autres réfrigérants. Cette approche permet d étudier localement les différents phénomènes des fluides concernés et leurs interactions, d une façon encore plus réaliste puisque nous pouvons simuler des géométries plus complexes, différentes conditions de turbulence, diverses conditions de fonctionnement, etc. Le banc d essai complet pour tester les éjecteurs monophasiques (composants seulement) outil extrêmement utile pour valider des modèles et colliger des données de performance, en plus donner confiance dans les résultats de modélisation. Des modèles de simulation de différents systèmes utilisant un éjecteur sont également élaborés, afin de prédire la performance du système dans différentes conditions de fonctionnement (réfrigérants, températures). On prévoit construire deux prototypes : une pompe à chaleur incluant un éjecteur comme dispositif de détente (diphasique) et un système hybride de réfrigération dans lequel l éjecteur, activé par une source externe, refroidit le condenseur. Ces prototypes fourniront des données expérimentales pour valider les modèles et fournir de l expérience pratique. On prévoit que cette combinaison exceptionnelle de simulation-modélisation et d outils expérimentaux fournira à CanmetÉNERGIE une expertise unique dans la compréhension des phénomènes se produisant pendant le fonctionnement d un éjecteur afin de pouvoir concevoir des systèmes plus performants et augmenter le nombre d applications des éjecteurs. La réalisation de projets de démonstration est nécessaire afin d acquérir de l expérience pratique et de développer la crédibilité et la confiance requises pour des applications plus larges. Les partenaires désignés pour cette activité de recherche et développement ont déjà indiqué qu ils étaient intéressés à effectuer et à soutenir des projets de démonstration.

12

+ Engineering Equation Solver

+ Engineering Equation Solver + Engineering Equation Solver EES V. 15/10/12 Partie 2 Master 2 GSI Maitrise de l Energie Julien Réveillon, Prof. Université de Rouen Julien.Reveillon@coria.fr http://www.cfdandco.com + 2/ Exercice Cycle

Plus en détail

nouveau Chaudière gaz à condensation et pompe à chaleur Talia Green Hybrid 3-30 FF

nouveau Chaudière gaz à condensation et pompe à chaleur Talia Green Hybrid 3-30 FF nouveau Chaudière gaz à condensation et pompe à chaleur Talia Green Hybrid 3-30 FF information produit édition 04/2011 Une source de chaleur nouvelle Les nouvelles normes énergétiques BBC (Bâtiment Basse

Plus en détail

QU EST-CE QU UN CHAUFFE-EAU THERMODYNAMIQUE?

QU EST-CE QU UN CHAUFFE-EAU THERMODYNAMIQUE? QU EST-CE QU UN CHAUFFE-EAU THERMODYNAMIQUE? > Le chauffe-eau thermodynamique est un appareil de production d eau chaude sanitaire. Il se compose d une pompe à chaleur et d une cuve disposant d une isolation

Plus en détail

Production d eau chaude sanitaire thermodynamique, que dois-je savoir?

Production d eau chaude sanitaire thermodynamique, que dois-je savoir? COURS-RESSOURCES Production d eau chaude sanitaire thermodynamique, que Objectifs : / 1 A. Les besoins en eau chaude sanitaire La production d'eau chaude est consommatrice en énergie. Dans les pays occidentaux,

Plus en détail

PREPARATION AU TEST POUR L OBTENTION DU CERTIFICAT D APTITUDE- FLUIDES FRIGORIGENES

PREPARATION AU TEST POUR L OBTENTION DU CERTIFICAT D APTITUDE- FLUIDES FRIGORIGENES PREPARATION AU TEST POUR L OBTENTION DU CERTIFICAT D APTITUDE- FLUIDES FRIGORIGENES Durée : 6 jours Public : Plombiers, Electriciens, Chauffagistes Pré-requis : avoir suivi une formation climatisation

Plus en détail

Stockage de chaleur solaire par sorption : Analyse et contrôle du système à partir de sa simulation dynamique

Stockage de chaleur solaire par sorption : Analyse et contrôle du système à partir de sa simulation dynamique Stockage de chaleur solaire par sorption : Analyse et contrôle du système à partir de sa simulation dynamique Kokouvi Edem N TSOUKPOE 1, Nolwenn LE PIERRÈS 1*, Lingai LUO 1 1 LOCIE, CNRS FRE3220-Université

Plus en détail

PLAN: Les puis canadiens. Les pompes à chaleur. Les capteurs solaires et ballon d eau chaude. Plancher, plafond, et mur chauffant.

PLAN: Les puis canadiens. Les pompes à chaleur. Les capteurs solaires et ballon d eau chaude. Plancher, plafond, et mur chauffant. PLAN: Les puis canadiens. Les pompes à chaleur. Les capteurs solaires et ballon d eau chaude. Les panneaux photovoltaïques. Plancher, plafond, et mur chauffant. Les puits canadiens: sert à la fois de chauffage

Plus en détail

Alfa Laval échangeurs de chaleur spiralés. La solution à tous les besoins de transfert de chaleur

Alfa Laval échangeurs de chaleur spiralés. La solution à tous les besoins de transfert de chaleur Alfa Laval échangeurs de chaleur spiralés La solution à tous les besoins de transfert de chaleur L idée des échangeurs de chaleur spiralés n est pas nouvelle, mais Alfa Laval en a amélioré sa conception.

Plus en détail

EEC.1V. Techniques de mécanique du bâtiment

EEC.1V. Techniques de mécanique du bâtiment EEC.1V Techniques de mécanique du bâtiment [Techniques physiques] EEC.1V Techniques de mécanique du bâtiment Le programme de Techniques de mécanique du bâtiment (AEC) vise à former des spécialistes qui

Plus en détail

CHAUDIÈRES À GAZ À CONDENSATION 3 À 114 KW

CHAUDIÈRES À GAZ À CONDENSATION 3 À 114 KW CHAUDIÈRES À GAZ À CONDENSATION 3 À 114 KW Rendement énergétique maximal et très faibles émissions grâce à une technologie de pointe à condenseur et à modulation ANS 2 CHAUDIÈRES À GAZ À CONDENSATION:

Plus en détail

LA GEOTHERMIE. Eric SCHANG David LEWANDOWSKI

LA GEOTHERMIE. Eric SCHANG David LEWANDOWSKI LA GEOTHERMIE Eric SCHANG David LEWANDOWSKI LA GEOTHERMIE Introduction Introduction Sources d EnR Issues du soleil : biomasse solaire thermique et photovoltaïque éolien hydraulique Issues de la chaleur

Plus en détail

MODÉLISATION ET DÉVELOPPEMENT D UN CODE DE CALCUL POUR LA SIMULATION DE CONVERTISSEURS SO 2 /SO 3

MODÉLISATION ET DÉVELOPPEMENT D UN CODE DE CALCUL POUR LA SIMULATION DE CONVERTISSEURS SO 2 /SO 3 MODÉLISATION ET DÉVELOPPEMENT D UN CODE DE CALCUL POUR LA SIMULATION DE CONVERTISSEURS SO 2 /SO 3 Belkacem Abdous, Lhachmi Kamar, Omari Lhoussaine Direction de Recherche et Développement, OCP S.A. SOMMAIRE

Plus en détail

Système d énergie solaire et de gain énergétique

Système d énergie solaire et de gain énergétique Système d énergie solaire et de gain énergétique Pour satisfaire vos besoins en eau chaude sanitaire, chauffage et chauffage de piscine, Enerfrance vous présente Néo[E]nergy : un système utilisant une

Plus en détail

Le turbo met les gaz. Les turbines en équation

Le turbo met les gaz. Les turbines en équation Le turbo met les gaz Les turbines en équation KWOK-KAI SO, BENT PHILLIPSEN, MAGNUS FISCHER La mécanique des fluides numérique CFD (Computational Fluid Dynamics) est aujourd hui un outil abouti de conception

Plus en détail

de faible capacité (inférieure ou égale à 75 litres) doivent être certifiés et porter la marque NF électricité performance.

de faible capacité (inférieure ou égale à 75 litres) doivent être certifiés et porter la marque NF électricité performance. 9.5. PRODUCTION D EAU CHAUDE sanitaire Les équipements doivent être dimensionnés au plus juste en fonction du projet et une étude de faisabilité doit être réalisée pour les bâtiments collectifs d habitation

Plus en détail

Un récupérateur de chaleur est donc un échangeur qui permet de transférer la chaleur et éventuellement l humidité entre l air rejeté et l air neuf:

Un récupérateur de chaleur est donc un échangeur qui permet de transférer la chaleur et éventuellement l humidité entre l air rejeté et l air neuf: RECUPERATION D'ENERGIE I. PRINCIPE La réglementation sanitaire impose l introduction d un minimum d air neuf dans les locaux ce qui implique le rejet d air se trouvant proche des conditions de l ambiance

Plus en détail

Pompe à chaleur Air-Eau. Confort et économies

Pompe à chaleur Air-Eau. Confort et économies Pompe à chaleur Air-Eau Confort et économies Le système de chauffage réversible de l avenir! Un pas en avant pour réduire les émissions de CO₂. L augmentation des émissions de CO₂ et autres gaz à effet

Plus en détail

Phénomènes dangereux et modélisation des effets

Phénomènes dangereux et modélisation des effets Phénomènes dangereux et modélisation des effets B. TRUCHOT Responsable de l unité Dispersion Incendie Expérimentations et Modélisations Phénomènes dangereux Description et modélisation des phénomènes BLEVE

Plus en détail

Etude numérique et expérimentale du processus de recompression le long d un éjecteur supersonique

Etude numérique et expérimentale du processus de recompression le long d un éjecteur supersonique Etude numérique et expérimentale du processus de recompression le long d un éjecteur supersonique A. BOUHANGUEL, P. DESEVAUX, E. GAVIGNET Institut FEMTO-ST, Département ENISYS, Parc Technologique, 2 Avenue

Plus en détail

Opteon XP40. Manuel de conversion pour systèmes fixes. Conversion des systèmes chargés en R-404A/R-507 au fluide frigorigène. Opteon XP40 (R-449A)

Opteon XP40. Manuel de conversion pour systèmes fixes. Conversion des systèmes chargés en R-404A/R-507 au fluide frigorigène. Opteon XP40 (R-449A) Opteon XP40 Manuel de conversion pour systèmes fixes Conversion des systèmes chargés en R-404A/R-507 au fluide frigorigène Opteon XP40 (R-449A) Opteon XP40 2 Sommaire Introduction...4 Informations de sécurité

Plus en détail

Optimisations énergétiques sur un réseau vapeur

Optimisations énergétiques sur un réseau vapeur Optimisations énergétiques sur un réseau vapeur Table des Matières A. Utilisations de la vapeur et terminologie Chaleur latente,chaleur sensible La boucle vapeur Le prix de la vapeur B. Optimisation de

Plus en détail

DESCRIPTION DES DOCUMENTS TECHNIQUES REQUIS

DESCRIPTION DES DOCUMENTS TECHNIQUES REQUIS DESCRIPTION DES DOCUMENTS TECHNIQUES REQUIS Volet sur mesure - Nouveau bâtiment ÉnerCible Volume 1, numéro 1 Mars 2012 Liste des documents à transmettre Afin que nous puissions effectuer l analyse technique

Plus en détail

Le chauffe-eau thermodynamique à l horizon 2015-2020

Le chauffe-eau thermodynamique à l horizon 2015-2020 Chauffe-eau thermodynamique Le chauffe-eau thermodynamique à l horizon 2015-2020 Ballon de stockage ( 300 l) chaude M o d e c h a u f f a g e Q k T k Pompe à chaleur Effet utile Pompe à chaleur pour chauffer

Plus en détail

SyScroll 20-30 Air EVO Pompes à chaleur réversibles

SyScroll 20-30 Air EVO Pompes à chaleur réversibles Compresseur croll Inverter Fluide Frigorigène R410a ycroll 20-30 ir EVO Pompes à chaleur réversibles De 20.0 à 34.0 kw De 20.0 à 35.0 kw 1 ycroll 20-30 ir EVO Les unités ycroll 20-30 ir EVO sont des pompes

Plus en détail

de l eau chaude pour toute l a famille, disponible à tout moment. Pompe à chaleur pour la production d Eau Chaude Sanitaire pompes á chaleur

de l eau chaude pour toute l a famille, disponible à tout moment. Pompe à chaleur pour la production d Eau Chaude Sanitaire pompes á chaleur de l eau chaude pour toute l a famille, disponible à tout moment. Pompe à chaleur pour la production d Eau Chaude Sanitaire pompes á chaleur Eau chaude et confort à votre portée! La meilleure façon de

Plus en détail

VOTRE PARTENAIRE POUR L EQUIPEMENT DES CHAUFFERIES ET DES SOUS STATIONS

VOTRE PARTENAIRE POUR L EQUIPEMENT DES CHAUFFERIES ET DES SOUS STATIONS VOTRE PARTENAIRE POUR L EQUIPEMENT DES CHAUFFERIES ET DES SOUS STATIONS Réchauffage de l eau d un circuit de chauffage Chaudières gaz à condensation PRESTIGAZ Chaudières gaz basse température EFFIGAZ Echangeurs

Plus en détail

Variantes du cycle à compression de vapeur

Variantes du cycle à compression de vapeur Variantes du cycle à compression de vapeur Froid indirect : circuit à frigoporteur Cycle mono étagé et alimentation par regorgement Cycle bi-étagé en cascade Froid direct et froid indirect Froid direct

Plus en détail

P7669 MACHINE A VAPEUR MINIATURE P7669R A mouvement alternatif P7669T Turbine

P7669 MACHINE A VAPEUR MINIATURE P7669R A mouvement alternatif P7669T Turbine P7669 MACHINE A VAPEUR MINIATURE P7669R A mouvement alternatif P7669T Turbine Caractéristiques Modèle de démonstration d un système à vapeur représentatif d un Système d Alimentation Industriel Appareil

Plus en détail

SOMMAIRE SECTEURS SCHEMA DIRECTEUR PRESENTATION DU PRODUIT AVANTAGES CONCURRENTIELS. Secteurs p. 7

SOMMAIRE SECTEURS SCHEMA DIRECTEUR PRESENTATION DU PRODUIT AVANTAGES CONCURRENTIELS. Secteurs p. 7 Le livre bla nc d e la eàc mp po haleur SOMMAIRE PRESENTATION DU PRODUIT Présentation du produit...p. 1 AVANTAGES CONCURRENTIELS Tansfert d énergie p. 5 Une plage de fonctionnement tout terrain p. 5 Une

Plus en détail

Super chauffage. MFZ-KJ / MUFZ-KJ L énergie est notre avenir, économisons-la!

Super chauffage. MFZ-KJ / MUFZ-KJ L énergie est notre avenir, économisons-la! Console Hyper Heating Super chauffage 1 MFZ-KJ / MUFZ-KJ L énergie est notre avenir, économisons-la! 1 Performance énergétique La pompe à chaleur Air/Air MFZ-KJ est constituée d un groupe extérieur et

Plus en détail

Les rencontres du PREBAT 20-22 mars 2007, Aix-les-Bains. Valentin TRILLAT-BERDAL, Bernard SOUYRI, Gilbert ACHARD

Les rencontres du PREBAT 20-22 mars 2007, Aix-les-Bains. Valentin TRILLAT-BERDAL, Bernard SOUYRI, Gilbert ACHARD Les rencontres du PREBAT 20-22 mars 2007, Aix-les-Bains Synthèse du projet GEOSOL: Intégration énergétique dans les bâtiments par l utilisation combinée de l énergie solaire et de la géothermie basse température

Plus en détail

Les conseils utiles pour votre logement

Les conseils utiles pour votre logement Les conseils utiles pour votre logement Habitat Nord Deux-Sèvres 7 rue Claude Debussy - 79 100 THOUARS w w w. h a b i t a t - n o r d 7 9. f r Aujourd hui, vous prenez possession de votre nouvelle habitation.

Plus en détail

Fiches Techniques Bâtiment

Fiches Techniques Bâtiment Fiches Techniques Bâtiment Bâti Comment faire des économies? Aide Les déperditions par le bâti comptent jusqu à 50% de la consommation énergétique des bâtiments. La performance énergétique est donc une

Plus en détail

Fiche de lecture du projet de fin d étude

Fiche de lecture du projet de fin d étude GENIE CLIMATIQUE ET ENERGETIQUE Fiche de lecture du projet de fin d étude Analyse du phénomène de condensation sur l aluminium Par Marine SIRE Tuteurs : J.C. SICK Manager du Kawneer Innovation Center &

Plus en détail

Une introduction aux chauffe-eau solaires domestiques

Une introduction aux chauffe-eau solaires domestiques Une introduction aux chauffe-eau solaires domestiques Les objectifs d'apprentissage: Cet exposé vous informera au sujet de l utilisation de l énergie solaire afin de produire de l eau chaude domestique,

Plus en détail

ALFÉA HYBRID DUO FIOUL BAS NOX

ALFÉA HYBRID DUO FIOUL BAS NOX ALFÉA HYBRID BAS NOX POMPE À CHALEUR HYBRIDE AVEC APPOINT FIOUL INTÉGRÉ HAUTE TEMPÉRATURE 80 C DÉPART D EAU JUSQU À 60 C EN THERMODYNAMIQUE SOLUTION RÉNOVATION EN REMPLACEMENT DE CHAUDIÈRE FAITES CONNAISSANCE

Plus en détail

Sécheurs par adsorption à régénération par chaleur

Sécheurs par adsorption à régénération par chaleur Sécheurs par adsorption à régénération par chaleur Des Systèmes Complets Innovants Pourquoi l air comprimé sec et propre est-il important? Dans la majorité des industries, l air comprimé est un fluide

Plus en détail

maîtrisez l énergie avec la crea choisir une énergie renouvelable www.la-crea.fr en partenariat avec

maîtrisez l énergie avec la crea choisir une énergie renouvelable www.la-crea.fr en partenariat avec maîtrisez l énergie avec la crea en partenariat avec ESPACES INFO énergie choisir une énergie renouvelable qu est-ce qu une énergie rénouvelable? Depuis deux siècles, l utilisation très importante des

Plus en détail

Systèmes géothermiques

Systèmes géothermiques Systèmes géothermiques Le chauffage et la climatisation tout naturellement La nature, votre source d énergie... La géothermie puise la chaleur naturelle du sol ou des eaux souterraines pour chauffer ou

Plus en détail

La Géothermie D.Madet

La Géothermie D.Madet La Géothermie D.Madet La chaleur de la terre augmente avec la profondeur. Les mesures récentes de l accroissement de la température avec la profondeur, appelée gradient géothermique, ont montré que cette

Plus en détail

ICESOL: CONCEPT POUR UN CHAUFFAGE SOLAIRE INNOVANT. Orateurs : Frank Doppenberg BG Ingénieurs Conseils SA Bernard Thissen Energie Solaire SA

ICESOL: CONCEPT POUR UN CHAUFFAGE SOLAIRE INNOVANT. Orateurs : Frank Doppenberg BG Ingénieurs Conseils SA Bernard Thissen Energie Solaire SA Orateurs : ICESOL: CONCEPT 1. POUR UN INNOVANT Frank Doppenberg BG Ingénieurs Conseils SA Bernard Thissen Energie Solaire SA Le projet «La Cigale», terminé en mars 2014 est la rénovation Minergie la plus

Plus en détail

Expert en technologies de pointe pour applications en gaz industriel, énergie propre, GNL et hydrocarbures. www.cryostar.com

Expert en technologies de pointe pour applications en gaz industriel, énergie propre, GNL et hydrocarbures. www.cryostar.com Expert en technologies de pointe pour applications en gaz industriel, énergie propre, GNL et hydrocarbures www.cryostar.com L esprit Cryostar Leader commercial et technologique Cryostar est à la pointe

Plus en détail

Saisie du système Héliopac sur le logiciel règlementaire U22win de Perrenoud

Saisie du système Héliopac sur le logiciel règlementaire U22win de Perrenoud Saisie du système Héliopac sur le logiciel règlementaire U22win de Perrenoud SOMMAIRE I. GENERALITES... 2 1. Le système Héliopac... 2 2. Définition... 2 3. Méthodologie... 3 II. SAISIE DANS U22WIN D UN

Plus en détail

Le chauffe-eau à pompe à chaleur: fiche technique à l intention des installateurs

Le chauffe-eau à pompe à chaleur: fiche technique à l intention des installateurs Le chauffe-eau à pompe à chaleur: fiche technique à l intention des installateurs 1. Bases 1.1. Fonctionnement du chauffe-eau à pompe à chaleur (CEPAC) Comme son nom l indique, un chauffe-eau pompe à chaleur

Plus en détail

Technologie des contacteurs gaz liquide : cas des colonnes à plateaux et à garnissage. M. Prévost

Technologie des contacteurs gaz liquide : cas des colonnes à plateaux et à garnissage. M. Prévost Technologie des contacteurs gaz liquide : cas des colonnes à plateaux et à garnissage M. Prévost Version V2/ nov 2006 Structure du cours Partie 1 : Introduction Partie 2 : Mise en contact de Gaz et de

Plus en détail

FLUXUS Energie. Gérer efficacement l'énergie en utilisant la technologie de mesure non-intrusive. Mesure de débit énergétique et d'air comprimé

FLUXUS Energie. Gérer efficacement l'énergie en utilisant la technologie de mesure non-intrusive. Mesure de débit énergétique et d'air comprimé Gérer efficacement l'énergie en utilisant la technologie de mesure non-intrusive FLUXUS Energie débit énergétique et d'air comprimé Chauffage et climatisation des consommations thermiques : Chauffage Réfrigération

Plus en détail

thermodynamiques installés?

thermodynamiques installés? Quelle est l efficacité des chauffe-eau thermodynamiques installés? L efficacité énergétique réelle des chauffe-eau thermodynamiques installés est sans aucun doute intéressante, notamment par rapport à

Plus en détail

Chaudière à gaz à condensation UltraGas

Chaudière à gaz à condensation UltraGas Chaudière à gaz à condensation UltraGas Une technique de condensation au gaz avec l alufer breveté D une grande efficacité, combustion propre et facile à entretenir. 1 UltraGas (15-2000D) Vos avantages

Plus en détail

2.0. Ballon de stockage : Marque : Modèle : Capacité : L. Lien vers la documentation technique : http://

2.0. Ballon de stockage : Marque : Modèle : Capacité : L. Lien vers la documentation technique : http:// 2.0. Ballon de stockage : Capacité : L Lien vers la documentation technique : http:// Retrouver les caractéristiques techniques complètes (performances énergétiques et niveau d isolation, recommandation

Plus en détail

BUREAUX D ÉTUDES & ENTREPRISES DE GÉNIE CLIMATIQUE

BUREAUX D ÉTUDES & ENTREPRISES DE GÉNIE CLIMATIQUE BUREAUX D ÉTUDES & ENTREPRISES DE GÉNIE CLIMATIQUE DEVENEZ EXPERTS DE LA POMPE À CHALEUR À ABSORPTION GAZ NATUREL La pompe à chaleur à absorption vous offre de nouvelles opportunités Une réponse aux nouveaux

Plus en détail

Les équipements performants dans l habitat

Les équipements performants dans l habitat Les équipements performants dans l habitat Ventilation performante La ventilation mécanique contrôlée (VMC) Pour une maison performante et saine, il est indispensable d opter pour une VMC. Le principe

Plus en détail

SARM: Simulation of Absorption Refrigeration Machine

SARM: Simulation of Absorption Refrigeration Machine Revue des Energies Renouvelables Vol. 11 N 4 (2008) 587 594 SARM: Simulation of Absorption Refrigeration Machine S. Kherris 1*, M. Makhlouf 1 et A. Asnoun 2 1 Laboratoire des Matériaux et des Systèmes

Plus en détail

SPE PSI DL 8 Pour le 05/12/11

SPE PSI DL 8 Pour le 05/12/11 SPE PSI DL 8 Pour le 05/12/11 CONDUCTION DANS LES METAUX: L'espace est rapporté à un repère O muni d'une base cartésienne ( e, e, e ). Données numériques: - charge de l'électron: -e = - 1,6.10-19 C. -

Plus en détail

Chaudière à gaz à condensation

Chaudière à gaz à condensation Chaudière à gaz à condensation UltraGas Une technique de condensation au gaz avec l alufer breveté D une grande efficacité, combustion propre et facile à entretenir. 1 UltraGas (15-2000D). Vos avantages.

Plus en détail

Installateur chauffage-sanitaire

Installateur chauffage-sanitaire Profil des compétences professionnelles Programme-cadre et détail du programme des examens relatifs aux modules des cours de technologie, théorie professionnelle Organisation pratique Détail du programme

Plus en détail

Propriétés thermodynamiques du mélange. Eau-Ammoniac-Hélium

Propriétés thermodynamiques du mélange. Eau-Ammoniac-Hélium International Renewable Energy Congress November 5-7, 2010 Sousse, Tunisia Propriétés thermodynamiques du mélange Eau-Ammoniac-Hélium Chatti Monia 1, Bellagi Ahmed 2 1,2 U.R. Thermique et Thermodynamique

Plus en détail

SCHEMATHEQUE 2004 Juin 2005

SCHEMATHEQUE 2004 Juin 2005 SCHEMATHEQUE 2004 Juin 2005 1 / 13 SOMMAIRE CLASSIFICATION DES APPAREILS 3 TUYAUTERIE 4 ACCESSOIRES ET ROBINETTERIE 5 APPAREILS DE SEPARATION 6 COLONNES ET REACTEURS 7 ECHANGEURS DE CHALEUR 8 MANUTENTION

Plus en détail

la climatisation automobile

la climatisation automobile Un équipement en question : la climatisation automobile LES TRANSPORTS la climatisation en question La climatisation automobile, grand luxe il y a encore peu de temps, devient presque banale pour tous

Plus en détail

NOUVEL ALPHA2 FIABILITÉ ET RENDEMENT REDÉFINIS Gamme complète de circulateurs professionnels pour le chauffage, la climatisation et le refroidissement

NOUVEL ALPHA2 FIABILITÉ ET RENDEMENT REDÉFINIS Gamme complète de circulateurs professionnels pour le chauffage, la climatisation et le refroidissement NOUVEL ALPHA FIABILITÉ ET RENDEMENT REDÉFINIS Gamme complète de circulateurs professionnels pour le chauffage, la climatisation et le refroidissement ALPHA NOUVEAU CIRCULATEUR PLUS FIABLE. PLUS PERFORMANT.

Plus en détail

Systèmes géothermiques

Systèmes géothermiques Systèmes géothermiques Le chauffage et la climatisation tout naturellement La nature, votre source d énergie... La géothermie puise la chaleur naturelle du sol ou des eaux souterraines pour chauffer ou

Plus en détail

Etude d un système de captation-stockage de l énergie solaire thermique

Etude d un système de captation-stockage de l énergie solaire thermique Etude d un système de captation-stockage de l énergie solaire thermique Si chaib amel #1, Aliane Khaled *2, Sari Hassoun Zakaria #3 # Laboratoire MECACOMP, Université d Aboubekr Bekaid Tlemcen Université

Plus en détail

Projet SETHER Appel à projets 2008. Adrien Patenôtre, POWEO Adrien.patenotre@poweo.com

Projet SETHER Appel à projets 2008. Adrien Patenôtre, POWEO Adrien.patenotre@poweo.com Projet SETHER Appel à projets 2008 Adrien Patenôtre, POWEO Adrien.patenotre@poweo.com SETHER STOCKAGE D ELECTRICITÉ SOUS FORME THERMIQUE À HAUTE TEMPÉRATURE Partenaires : POWEO, SAIPEM, CEA, CNAM, GEMH,

Plus en détail

Conseils pratiques Comment monter son installation REFRIGERATION AND AIR CONDITIONING. Guide du monteur

Conseils pratiques Comment monter son installation REFRIGERATION AND AIR CONDITIONING. Guide du monteur Conseils pratiques Comment monter son installation REFRIGERATION AND AIR CONDITIONING Guide du monteur Contenu Page Comment monter son installation?...3 Procédé...3 Planification...3 Positionnement des

Plus en détail

L énergie de l air extérieur pour une eau chaude sanitaire naturellement moins chère

L énergie de l air extérieur pour une eau chaude sanitaire naturellement moins chère LE CHAUFFE-EAU THERMODYNAMIQUE L énergie de l air extérieur pour une eau chaude sanitaire naturellement moins chère LES PERFORMANCES DE TANÉO C EST L ASSURANCE : > DE 75 % D ÉNERGIE GRATUITE > D UN FONCTIONNEMENT

Plus en détail

XXVII ème rencontre du Sausseron Nesles la vallée le 14-11-09. Les énergies renouvelables : mythes et réalités

XXVII ème rencontre du Sausseron Nesles la vallée le 14-11-09. Les énergies renouvelables : mythes et réalités Ludovic THIEBAUX ludovic@elan-herblay.fr XXVII ème rencontre du Sausseron Nesles la vallée le 14-11-09 Les énergies renouvelables : mythes et réalités L impact sur l environnement COMBUSTIBLE Émissions

Plus en détail

Baccalauréat STI2D et STL SPCL Epreuve de sciences physiques Corrigé Session septembre 2014 Métropole. 01/10/2014 www.udppc.asso.fr.

Baccalauréat STI2D et STL SPCL Epreuve de sciences physiques Corrigé Session septembre 2014 Métropole. 01/10/2014 www.udppc.asso.fr. Baccalauréat STI2D et STL SPCL Epreuve de sciences physiques Corrigé Session septembre 2014 Métropole 01/10/2014 www.udppc.asso.fr Page 1 sur 11 ÉTUDE DE L EMPREINTE ENVIRONNEMENTALE DE QUELQUES DISPOSITIFS

Plus en détail

NOTIONS FONDAMENTALES SUR LES ENERGIES

NOTIONS FONDAMENTALES SUR LES ENERGIES CHAPITRE 1 NOTIONS FONDAMENTALES SUR LES ENERGIES 1 suite Chapitre 1 : NOTIONS FONDAMENTALES SUR LES ENERGIES 1.1 Généralités 1.2 L'énergie dans le monde 1.2.1 Qu'est-ce que l'énergie? 1.2.2 Aperçu sur

Plus en détail

Chaudière MURALE gaz condensation

Chaudière MURALE gaz condensation chaudières murales gaz Idra Condens Chaudière MURALE gaz condensation Technologie CONDENSATION haut rendement de 109,3% Confort SANITAIRE sur mesure Idra Condens Idra Condens System IdraEco Condens Micro

Plus en détail

Optimisation du fonctionnement de la chaudière et de l open buffer

Optimisation du fonctionnement de la chaudière et de l open buffer Optimisation du fonctionnement de la chaudière et de l open buffer E. BRAJEUL D. LESOURD, A. GRISEY (Ctifl) T. BEAUSSE (Gaz de France) Serres horticoles et énergie, quel avenir? 30 et 31 janvier 2008 1

Plus en détail

Économie d énergie dans les centrales frigorifiques : La haute pression flottante

Économie d énergie dans les centrales frigorifiques : La haute pression flottante Économie d énergie dans les centrales frigorifiques : La haute pression flottante Juillet 2011/White paper par Christophe Borlein membre de l AFF et de l IIF-IIR Make the most of your energy Sommaire Avant-propos

Plus en détail

Chaudière à condensation + CESC

Chaudière à condensation + CESC Fiche d intégration dans le logiciel RT2012 : ClimaWin de BBS Slama Version du 01/07/2015 Chaudière à condensation + CESC Présentation La présente fiche décrit le principe et la saisie d un chauffe-eau

Plus en détail

L offre DualSun pour l eau chaude et le chauffage (SSC)

L offre DualSun pour l eau chaude et le chauffage (SSC) L offre DualSun pour l eau chaude et le chauffage (SSC) SSC signifie : Système Solaire Combiné. Une installation SSC, est une installation solaire qui est raccordée au circuit de chauffage de la maison,

Plus en détail

Enveloppe performante

Enveloppe performante Enveloppe performante Quelle approche pour le chauffagiste? Quel type de producteur de chaleur choisir? SANYDRO MAINTENANCE Enveloppe performante - quelle attitude 1 Structure exposé : 1/ Rappel : le surdimensionnement

Plus en détail

CONTROLE : EFFICACITE D'UN CIRCUIT DE CLIMATISATION

CONTROLE : EFFICACITE D'UN CIRCUIT DE CLIMATISATION Outillage EXXOTest Outillage VALEO Exxoclim N OPR : 9776.EA Clim test 2 : 4372-T. Mode d emploie : Voir notice constructeur Mode d emploie : Voir notice constructeur E5AP2N4D E5AP2N5D 404 Procédure de

Plus en détail

La terre comme source de chaleur: des solutions fiables.

La terre comme source de chaleur: des solutions fiables. ÉNERGIES RENOUVELABLES La terre comme source de chaleur: des solutions fiables. Pompes À chaleur SAUMURE eau pompes à chaleur eau eau Source d énergie inépuisable et efficace Rendement élevé et constant

Plus en détail

Pompes à chaleur pour la préparation d eau chaude sanitaire EUROPA

Pompes à chaleur pour la préparation d eau chaude sanitaire EUROPA HEAT PUMP Systems Pompes à chaleur pour la préparation d eau chaude sanitaire EUROPA Le champion du monde De l eau chaude à moindre coût à tout moment? C est désormais possible grâce aux solutions techniques

Plus en détail

Remplacement chaudière mazout par une pompe à chaleur Daikin Altherma haute température.

Remplacement chaudière mazout par une pompe à chaleur Daikin Altherma haute température. Remplacement chaudière mazout par une pompe à chaleur Daikin Altherma haute température. Maison des années 80 moyennement isolée Surface chauffée de 150m2 Consommation 2700 litres/an Distribution par radiateurs

Plus en détail

Annexe 3 Captation d énergie

Annexe 3 Captation d énergie 1. DISPOSITIONS GENERALES 1.a. Captation d'énergie. Annexe 3 Captation Dans tous les cas, si l exploitation de la ressource naturelle est soumise à l octroi d un permis d urbanisme et/ou d environnement,

Plus en détail

Incitants relatifs à l installation de pompes à chaleur en Région wallonne

Incitants relatifs à l installation de pompes à chaleur en Région wallonne Incitants relatifs à l installation de pompes à chaleur en Région wallonne G. FALLON Energie Facteur 4 asbl - Chemin de Vieusart 175-1300 Wavre Tél: 010/23 70 00 - Site web: www.ef4.be email: ef4@ef4.be

Plus en détail

CAP CAMION A ASSISTANCE PNEUMATIQUE

CAP CAMION A ASSISTANCE PNEUMATIQUE Séminaire mi parcours Stock-e 2010 CAP CAMION A ASSISTANCE PNEUMATIQUE Iyad Balloul Renault Trucks - iyad.balloul@volvo.com Eric Bideaux INSA Lyon - eric.bideaux@insa-lyon.fr Marc Michard LMFA - Marc.Michard@ec-lyon.fr

Plus en détail

Réussir son installation domotique et multimédia

Réussir son installation domotique et multimédia La maison communicante Réussir son installation domotique et multimédia François-Xavier Jeuland Avec la contribution de Olivier Salvatori 2 e édition Groupe Eyrolles, 2005, 2008, ISBN : 978-2-212-12153-7

Plus en détail

L efficience énergétique...

L efficience énergétique... ......Une technique intelligente de régulation au service Edgar Mayer Product Manager CentraLine c/o Honeywell GmbH 02 I 2009 Grâce aux techniques de régulation intelligentes d aujourd hui, il est possible

Plus en détail

REPÈRE DE FORMATION À LA PRÉVENTION DES RISQUES LIÉS À L UTILISATION DES FLUIDES FRIGORIGÈNES ATTESTATION D APTITUDE

REPÈRE DE FORMATION À LA PRÉVENTION DES RISQUES LIÉS À L UTILISATION DES FLUIDES FRIGORIGÈNES ATTESTATION D APTITUDE REPÈRE DE FORMATION À LA PRÉVENTION DES RISQUES LIÉS À L UTILISATION DES FLUIDES FRIGORIGÈNES ATTESTATION D APTITUDE 1 SOMMAIRE 1)- CHAMP DE L ÉTUDE 2)- EVOLUTION DE LA LEGISLATION 3) CATEGORIES D ATTESTATIONS

Plus en détail

Infos pratiques. Choisir sa solution de production d eau chaude sanitaire (ECS) Solution économique. Solution confort. Les chauffe-eau solaires

Infos pratiques. Choisir sa solution de production d eau chaude sanitaire (ECS) Solution économique. Solution confort. Les chauffe-eau solaires Infos pratiques Choisir sa solution de production d eau chaude sanitaire (ECS) Solution économique La production d eau chaude instantanée concerne principalement les chaudières murales à gaz. Lors d un

Plus en détail

Besoin en puissance d une chaufferie

Besoin en puissance d une chaufferie Besoin en puissance d une chaufferie Le surdimensionnement fréquent des anciennes chaufferies trouve son origine dans le fait que les chauffagistes ou les bureaux d'étude avaient pour habitude de prendre

Plus en détail

Conseils en Ingénierie mécanique

Conseils en Ingénierie mécanique Conseils en Ingénierie mécanique contact@solsi-cad.fr +33 (0)3 87 60 34 49 CONCEVOIR OPTIMISER Metz INNOVER VALIDER Historique 1985 1992 1996 2003 2013 2014 Solsi : Calculs des Structures - FEA Création

Plus en détail

Chauffage par pompe à chaleur. Construction neuve. Guide. des solutions durables CIAT N 08.54 B

Chauffage par pompe à chaleur. Construction neuve. Guide. des solutions durables CIAT N 08.54 B Chauffage par pompe à chaleur Construction neuve u n i v e r s a l c o m f o r t 0 810 810 142 Guide des solutions durables CIAT N 08.54 B Pompes à chaleur : faites le plein d avantages! Pompe à chaleur

Plus en détail

Les pompes à chaleur

Les pompes à chaleur Les pompes à chaleur 1 Qu est-ce qu une pompe à chaleur? Æ Une pompe à chaleur (PAC) est une machine destinée à assurer le chauffage d un espace ou d eau chaude sanitaire à partir d une source de chaleur

Plus en détail

Economiser sur les groupes de froid

Economiser sur les groupes de froid Economiser sur les groupes de froid Mise à jour le 24/07/2009 La conservation de denrées alimentaires requiert une production de froid importante et constante, ce qui demande une grande quantité d énergie.

Plus en détail

J O U R N E E S G EOT H E R M I E EN R E G I O N C E N T R E

J O U R N E E S G EOT H E R M I E EN R E G I O N C E N T R E J O U R N E E S G EOT H E R M I E EN R E G I O N C E N T R E De l estimation des besoins / critères et exemple Février 2012 Présentation : Jérôme DIOT Directeur Technique EGIS Centre Ouest 1 Sommaire Conception

Plus en détail

AQUACIAT2 HYBRID LA SOLUTION BI-ÉNERGIES COMPACTE PAC & CHAUDIÈRE GAZ. Puissances frigorifiques et calorifiques de 45 à 80 kw

AQUACIAT2 HYBRID LA SOLUTION BI-ÉNERGIES COMPACTE PAC & CHAUDIÈRE GAZ. Puissances frigorifiques et calorifiques de 45 à 80 kw COMMERCIALISATION 2 ÈME TRIMESTRE 2014 C O N F O R T Q U A L I T É D A I R O P T I M I S A T I O N É N E R G É T I Q U E PAC & CHAUDIÈRE GAZ AQUACIAT2 HYBRID Puissances frigorifiques et calorifiques de

Plus en détail

Domosol : Système solaire combiné (SSC) de production d eau chaude et chauffage

Domosol : Système solaire combiné (SSC) de production d eau chaude et chauffage Domosol : Système solaire combiné (SSC) de production d eau chaude et chauffage Tc Le système solaire combiné (SSC) Domosol de ESE est basé sur le Dynasol 3X-C. Le Dynasol 3X-C est l interface entre les

Plus en détail

Réhabilitation BBC d une maison individuelle à Vanves

Réhabilitation BBC d une maison individuelle à Vanves Bâtiments Matériaux Opérations Installations Réhabilitation BBC d une maison individuelle à Vanves X B ÂTIMENTS Afin de réduire les factures d énergie de sa maison des années 30, un habitant de Vanves

Plus en détail

MINISTÈRE DE L ÉCOLOGIE, DU DÉVELOPPEMENT DURABLE ET DE L ÉNERGIE MINISTÈRE DE L ÉGALITÉ DES TERRITOIRES ET DU LOGEMENT

MINISTÈRE DE L ÉCOLOGIE, DU DÉVELOPPEMENT DURABLE ET DE L ÉNERGIE MINISTÈRE DE L ÉGALITÉ DES TERRITOIRES ET DU LOGEMENT Aménagement, nature MINISTÈRE DE L ÉGALITÉ DES TERRITOIRES ET DU LOGEMENT Direction de l habitat, de l urbanisme et des paysages MINISTÈRE DE L ÉCOLOGIE, DU DÉVELOPPEMENT DURABLE ET DE L ÉNERGIE Arrêté

Plus en détail

AQUASNAP TOUT INTÉGRÉ RIEN À AJOUTER 30RY/30RYH REFROIDISSEURS DE LIQUIDE / POMPES À CHALEUR GAINABLES

AQUASNAP TOUT INTÉGRÉ RIEN À AJOUTER 30RY/30RYH REFROIDISSEURS DE LIQUIDE / POMPES À CHALEUR GAINABLES AQUASNAP TM REFROIDISSEURS DE LIQUIDE / POMPES À CHALEUR GAINABLES 30RY/30RYH TOUT INTÉGRÉ RIEN À AJOUTER S INTÉGRER SANS ÊTRE VU UN VÉRITABLE CONCEPT URBAIN INVISIBLE! Invisible, inaudible, discret, l

Plus en détail

SIMULATION NUMERIQUE DU FLUX D AIR EN BLOC OPÉRATOIRE

SIMULATION NUMERIQUE DU FLUX D AIR EN BLOC OPÉRATOIRE Maîtrise d ambiance et Qualité de l air SIMULATION NUMERIQUE DU FLUX D AIR EN BLOC OPÉRATOIRE PERTURBATION À L ÉTAT STATIQUE OU DYNAMIQUE Alina SANTA CRUZ École d Ingénieurs de Cherbourg LUSAC «Équipe

Plus en détail

RÉCUPÉRATION ÉNERGIE DES FUMÉES SORTIE CHAUDIÈRE BIOMASSE, SOUS QUELLES CONDITIONS?

RÉCUPÉRATION ÉNERGIE DES FUMÉES SORTIE CHAUDIÈRE BIOMASSE, SOUS QUELLES CONDITIONS? RÉCUPÉRATION ÉNERGIE DES FUMÉES SORTIE CHAUDIÈRE BIOMASSE, SOUS QUELLES CONDITIONS? SCHEUCH et la condensation + de 15 ans d expérience: 1 ière installationen 1999 (scierie) > 90 installationsen exploitationaujourd

Plus en détail

que devez vous savoir avant le 26/09/2015?

que devez vous savoir avant le 26/09/2015? Réglementation ErP - éco-conception et étiquetage énergétique Réglementation ErP, éco-conception et étiquetage énergétique : que devez vous savoir avant le 26/09/2015? Préparez-vous au mieux à la réglementation

Plus en détail

EFFICACITE ENERGETIQUE : COMMENT FAIRE BENEFICIER VOS ADHERENTS DE PRIMES CEE

EFFICACITE ENERGETIQUE : COMMENT FAIRE BENEFICIER VOS ADHERENTS DE PRIMES CEE EFFICACITE ENERGETIQUE : COMMENT FAIRE BENEFICIER VOS ADHERENTS DE PRIMES CEE 03/11/2011 Présentation CertiNergy 1 Sommaire Le partenariat entre la Fédération de la Plasturgie et CertiNergy Le dispositif

Plus en détail

Comment peut-on produire du chauffage et de l'eau chaude à partir de l'air? EFFICACITÉ POUR LES MAISONS

Comment peut-on produire du chauffage et de l'eau chaude à partir de l'air? EFFICACITÉ POUR LES MAISONS Comment peut-on produire du chauffage et de l'eau chaude à partir de l'air? Découvrez la gamme Aquarea de Panasonic Pompe à chaleur Source Air CONÇUE POUR LES MAISONS Une pompe à chaleur Aquarea avec Source

Plus en détail