L énergie grâce à l eau ça coule de source!

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "L énergie grâce à l eau ça coule de source!"

Transcription

1 Bacheliers en Electromécanique Implantation de Seraing L énergie grâce à l eau ça coule de source! Mars Quai Van Beneden Par B. Jansen, A. Hay, F. Laureiro, V. Rosso, E. Simon et F. Simonis Contact:

2 Plan de l exposé Historique: l énergie grâce à l eau Energie hydroélectrique: Définition Aspects géopolitiques: dans le monde, chez nous Centrale hydroélectrique: principe de fonctionnement Production d énergie hydroélectrique: grandeurs physiques d influence EXPERIENCES Types de barrages et de turbines Centrale thermique classique Autres exemples Conclusions 2

3 Historique: l énergie grâce à l eau Moulin à eau (100 avant J-C) Pour moudre du grain La scie de Hiérapolis 3

4 Historique: l énergie grâce à l eau Machines à vapeur (fin du 17 ème 18 ème siècle) 4

5 Historique: l énergie grâce à l eau Usines marémotrices - centrales hydroélectriques Hydroliennes (20-21 ème siècle) 5

6 Historique: l énergie grâce à l eau Turbines à vapeur centrales thermiques (depuis fin 19 ème siècle) turbines 6

7 Energie hydroélectrique Energie hydraulique = énergie fournie par le mouvement de l'eau : chute, cours d'eau, courant marin, marée, vagues, = énergie renouvelable Conversion E hydraulique en E électrique: dans une centrale hydroélectrique E hydroélectrique 7

8 Aspects géopolitiques Au niveau mondial 8

9 Aspects géopolitiques En Belgique Wallonie Belgique: 9

10 Exemples de centrales hydroélectriques En Chine (la plus grande): les Trois Gorges P= 22 GW 10

11 Exemples de centrales hydroélectriques Près de chez nous: centrale de Coo Le turbinage est capable de fournir MW pendant 5 heures 11

12 Fluides: grandeurs physiques - rappels Masse volumique: ρ [kg/m 3 ] Solide forme propre : masse m Fluide pas de forme propre: masse volumique Pression: p [Pa ou N/m 2 ] p hydrostatique = poids de la colonne de fluide sur une surface se trouvant à la même hauteur que le point considéré Débit: Q [m 3 /s] Le débit correspond au volume de fluide qui traverse un conduit par unité de temps section vitesse 12

13 Centrale hydroélectrique: principe But: Conversion de l énergie mécanique (potentielle et cinétique) de l eau en énergie électrique E mécanique: E potentielle de l eau en E cinétique de translation 2. E mécanique: E cinétique de translation de l eau en E cinétique de rotation (turbine) 3. E mécanique (rotation alternateur) en E électrique 13

14 Hydroélectricité: réalisation expérimentale 14

15 Hydroélectricité: grandeurs physiques importantes Expérience 1: influence de la hauteur de remplissage du barrage sur le débit sortant Conclusion: Transformation de l énergie potentielle de l eau en énergie cinétique: ρgh = 1 2 ρv2 v = 2gh Or le débit est proportionnel à la vitesse: Q = S v = S 2gh 15

16 Hydroélectricité: grandeurs physiques importantes Expérience 2: influence du débit sur la puissance électrique développée Expérience 3: influence de la hauteur de chute sur la puissance électrique développée Conclusion: puissance électrique développée liée à la puissance de l eau au niveau de la turbine: P eau =g.q.h P élec = r.g.q.h P: puissance [kw] Q: débit[m 3 /s] h: hauteur de chute [m] r: rendement de la centrale (souvent compris entre 0,6 et 0,9) 16

17 Différents types de barrages Moyennes et larges vallées Son propre poids résiste aux efforts (très épais) Barrages de hautes montagnes Repoussent les efforts de l eau sur les berges Efforts de l eau repoussés vers le bas 17

18 Différents types de turbines Turbine Pelton: Centrale de haute chute h > 200m Petit débit Turbine Francis Centrale de moyenne chute 20m < h < 200m Moyen débit Fonctionnement en pompe par inversion du sens de rotation (centrale de Coo) Turbine Kaplan Centrale de basse chute h < 20m Gros débit 18

19 Centrale thermique classique Energie thermique mécanique électrique Emploi d une turbine à vapeur 19

20 Autres exemples en développement Centrales houlomotrices exploite l énergie de la houle (d où le nom) pour produire de l électricité. Pelamis 20

21 Autres exemples en développement Energie thermique des mers ETM: Consiste à exploiter la différence de température des mers entre les eaux de surface et les eaux profondes (différence d environ 20 C). ETM cycle ouvert 21

22 Conclusions A l aide d expériences simples: découverte du principe de fonctionnement d une centrale hydroélectrique et des grandeurs physiques d influence Principes de conversion d énergie dans les centrales: utilisation de l eau liquide ou sous forme vapeur pour entraîner une turbine couplée à un alternateur Avantages de la production d énergie électrique grâce à l eau: nombreuses méthodes, renouvelable, propre, rendement élevé L eau: source d énergie du d avenir! passé, du présent et 22

23 Bibliographie

Equipement d un forage d eau potable

Equipement d un forage d eau potable Equipement d un d eau potable Mise en situation La Société des Sources de Soultzmatt est une Société d Economie Mixte (SEM) dont l activité est l extraction et l embouteillage d eau de source en vue de

Plus en détail

LES ENERGIES RENOUVELABLES. Dr Marwan JARKAS

LES ENERGIES RENOUVELABLES. Dr Marwan JARKAS LES ENERGIES RENOUVELABLES Dr Marwan JARKAS Plan de l exposée : I - Définition de l énergie renouvelable II - Différentes types de l énergie renouvelable 1. Energie éolienne 2. Energie solaire 3. Energie

Plus en détail

Energie, puissance et production d énergie

Energie, puissance et production d énergie Energie, puissance et production d énergie Le skateur Un skateur part, à l arrêt du haut de la rampe d un skate parc de hauteur 5 m. La masse du skateur est de 50 kg (on prendra g=10 pour l accélération

Plus en détail

Origine du courant électrique Constitution d un atome

Origine du courant électrique Constitution d un atome Origine du courant électrique Constitution d un atome Electron - Neutron ORIGINE DU COURANT Proton + ELECTRIQUE MATERIAUX CONDUCTEURS Électrons libres CORPS ISOLANTS ET CORPS CONDUCTEURS L électricité

Plus en détail

L innovation technologique au service de l environnement

L innovation technologique au service de l environnement L innovation technologique au service de l environnement «Il est important de réaliser que dans la physique d'aujourd'hui, nous n'avons aucune connaissance de ce que l'énergie est» Richard Feynman, 1967

Plus en détail

Production d électricité. Teacher: M.Malaty & M.Morel

Production d électricité. Teacher: M.Malaty & M.Morel Production d électricité Différentes productions mondiales Différentes productions mondiales d origine renouvelable Les centrales hydrauliques Les centrales hydrauliques L'énergie hydraulique est

Plus en détail

Workshop L énergie hydraulique

Workshop L énergie hydraulique Workshop L énergie hydraulique L énergie hydraulique L historique L eau L Energie hydraulique Le mix énergétique Les STEP Les métiers Historique L énergie est un concept qui remonte à l antiquité après

Plus en détail

Les différents modes de production d'électricité

Les différents modes de production d'électricité Les différents modes de production d'électricité La production électrique en Belgique Depuis les développements technologiques de l électricité, au XIXième et XXième siècles, celle-ci est devenue synonyme

Plus en détail

REFERENCE MODULE REFERENCE DOCUMENT DATE DE CREATION. PHY-FLU1 Livret physique des fluides 1 20/07/01 PHYSIQUE DES FLUIDES

REFERENCE MODULE REFERENCE DOCUMENT DATE DE CREATION. PHY-FLU1 Livret physique des fluides 1 20/07/01 PHYSIQUE DES FLUIDES PHYSIQUE DES FLUIDES 1 1. MASSE-UNITES DE FORCE Masse (m).la masse d un corps caractérise la quantité de matière de ce corps en Kilogrammes ( Kg - unité S.I) Le Poids (p) d un corps peut s exprimer par

Plus en détail

nantes-citoyennete.com Conseil de développement Nantes métropole

nantes-citoyennete.com Conseil de développement Nantes métropole nantes-citoyennete.com Conseil de développement Nantes métropole Délégation "Enjeux du développement durable" 10 mars 2010 Contribution de Manoel DIALINAS et Alain-Louis GOURDY Complément d'information

Plus en détail

Les solutions pour le refroidissement de l eau pour les condenseurs à eau

Les solutions pour le refroidissement de l eau pour les condenseurs à eau Les solutions pour le refroidissement de l eau pour les condenseurs à eau Généralités o Pour les condenseurs à eau de moyenne et grosse puissance on est amené à prévoir des dispositifs spéciaux permettant

Plus en détail

2014/2015. TPE Hydroélectricité. VERNHES Romaric GUIRAUD Marc. http://tpe-hydroelectricite.jimdo.com. Lycée La Trinité

2014/2015. TPE Hydroélectricité. VERNHES Romaric GUIRAUD Marc. http://tpe-hydroelectricite.jimdo.com. Lycée La Trinité 2014/2015 TPE Hydroélectricité http://tpe-hydroelectricite.jimdo.com VERNHES Romaric GUIRAUD Marc Lycée La Trinité SOMMAIRE Introduction p3 I) Expérience p4 o a) Basse chute p7 o b) Haute chute p9 o c)

Plus en détail

Situation et développement de la mini-hydraulique en Suisse

Situation et développement de la mini-hydraulique en Suisse Situation et développement de la mini-hydraulique en Suisse Dr. Cécile Münch-Alligné Professeure en énergie hydraulique HES SO Valais La mini-hydraulique Introduction Situation et potentiel de la mini-hydraulique

Plus en détail

2. Quel a été l'événement majoritairement responsable d'un développement massif de la technologie éolienne?

2. Quel a été l'événement majoritairement responsable d'un développement massif de la technologie éolienne? 1. Décrire rapidement l'origine de l'exploitation de l'énergie du vent. Les premières éoliennes datent de 200 ans avant JC ressemblant à des roues à aubes et utilisées principalement pour écraser les céréales.

Plus en détail

On prend comme volume de contrôle l auget en translation. Ce volume de contrôle est donc en translation avec une vitesse U t. U t

On prend comme volume de contrôle l auget en translation. Ce volume de contrôle est donc en translation avec une vitesse U t. U t page 1 Problème 1 : Auget mobile (6 points) Un jet d eau, ayant une vitesse V 1 frappe un auget à une hauteur y 1 comme indiqué sur la figure 1. On considère que le jet incident a un diamètre D et que

Plus en détail

Quelle est la source d énergie extérieure utilisée par l objet technique et quel élément permet-il de la convertir? Séquence n 7

Quelle est la source d énergie extérieure utilisée par l objet technique et quel élément permet-il de la convertir? Séquence n 7 Séquence n 7 Introduction : La nature de nécessaire au fonctionnement d un objet technique (énergie thermique, mécanique, électrique, hydraulique ) peut être obtenue à partir de la transformation d énergies

Plus en détail

Énergies marines renouvelables : enjeux, techniques et contraintes

Énergies marines renouvelables : enjeux, techniques et contraintes Énergies marines renouvelables : Page 1/34 PLAN DE L EXPOSÉ Le contexte français Les éoliennes Les hydroliennes Énergie des vagues Conclusions Page 2/34 PLAN DE L EXPOSÉ Le contexte français Les éoliennes

Plus en détail

Lien entre l énergie cinétique, l énergie de position (potentielle) et l énergie mécanique.

Lien entre l énergie cinétique, l énergie de position (potentielle) et l énergie mécanique. Lien entre l énergie cinétique, l énergie de position (potentielle) et l énergie mécanique. Relation entre le poids et la masse d un corps Formule : P = m. g Avec p : poids en newton (N) m : masse en kilogramme

Plus en détail

Titre de la séance : utilisation de l énergie solaire.

Titre de la séance : utilisation de l énergie solaire. Partie du programme : Enjeux planétaires contemporains : énergie, sol Niveau : seconde Titre de la séance : utilisation de l énergie solaire. EXTRAIT DU PROGRAMME Utiliser l énergie des vents, des courants

Plus en détail

Centrale houlomotrice WaveNRG

Centrale houlomotrice WaveNRG Centrale houlomotrice WaveNRG Fonctionnement du système. FIGURE 1 : Prototype d'essai. La photo ci-dessus, montre un prototype à l'échelle 1:5, qui a été utilisé lors des tests effectués dans un canal

Plus en détail

ENERGETIQUE. Référence au programme S.T.I Référence au module 4- Energétique et dynamique. Module 14 15 : :Energétique 4-1 Energétique

ENERGETIQUE. Référence au programme S.T.I Référence au module 4- Energétique et dynamique. Module 14 15 : :Energétique 4-1 Energétique ENERGETIQUE ET DYNAMIQUE ENERGETIQUE Mécanique Référence au programme S.T.I Référence au module 4- Energétique et dynamique. Module 14 15 : :Energétique 4-1 Energétique 1- Objectifs de la séquence : Calculer

Plus en détail

Pompes pour liquides chargés abrasifs

Pompes pour liquides chargés abrasifs Pompes pour liquides chargés abrasifs LA DIFFERENCE Une gamme de plus de 125 pompes centrifuges permet de proposer la solution adéquate à tout problème de pompage de liquides fortement chargés en matières

Plus en détail

Partie II TEMPERATURES DANS LE REACTEUR

Partie II TEMPERATURES DANS LE REACTEUR Spé y 2001-2002 Devoir n 2 THERMODYNAMIQUE Ce problème étudie quelques aspects des phénomènes intervenants dans une centrale nucléaire de type Réacteur à Eau Pressurisée (ou PWR en anglais) qui est le

Plus en détail

L ENERGIE HYDRAULIQUE FICHE TECHNIQUE.

L ENERGIE HYDRAULIQUE FICHE TECHNIQUE. L ENERGIE HYDRAULIQUE FICHE TECHNIQUE. I. PRINCIPE L énergie hydroélectrique nécessite un cours d eau ou une retenue d eau. La centrale exploite l énergie potentielle créée par le dénivelé de la chute

Plus en détail

MANUEL D UTILISATION ETUDE D UNE POMPE CENTRIFUGE 07-1055H

MANUEL D UTILISATION ETUDE D UNE POMPE CENTRIFUGE 07-1055H Concepteur de solutions et de services pour ETUDE D UNE la recherche et le développement UNE POMPE CENTRIFUGE MANUEL D UTILISATION ETUDE D UNE POMPE CENTRIFUGE 07-1055H BP46 Route d Heyrieux 69360 St Symphorien

Plus en détail

Entraînement des pompes centrifuges à vitesse variable pour réduire la consommation d énergie

Entraînement des pompes centrifuges à vitesse variable pour réduire la consommation d énergie Entraînement des pompes centrifuges à vitesse variable pour réduire la consommation d énergie Séminaire sur les entraînements électriques Yverdon-les-Bains, le 12 novembre 2015 Christophe BESSON 1 Les

Plus en détail

Une onzième machine pour 200 mégawatts supplémentaires de courant de pointe

Une onzième machine pour 200 mégawatts supplémentaires de courant de pointe «Société Électrique de l Our» Une onzième machine pour 200 mégawatts supplémentaires de courant de pointe Pour un meilleur équilibre entre production d électricité et pointes de consommation Afin d'augmenter

Plus en détail

La production de l électricité

La production de l électricité Chap.1 La production de l électricité 1 ) Comment fabriquer l électricité? 1 Présentation de l éolienne : L'énergie éolienne est produite par la force du vent exercée sur les pales, les faisant tourner

Plus en détail

Calcul d'une motorisation électrique. Je vais essayer de vous montrer comment on calcule une motorisation électrique destinée à nos aéromodèles.

Calcul d'une motorisation électrique. Je vais essayer de vous montrer comment on calcule une motorisation électrique destinée à nos aéromodèles. Henri RIVIERE ACL- section modélisme Stage du 25 janvier 2009 Calcul d'une motorisation électrique Je vais essayer de vous montrer comment on calcule une motorisation électrique destinée à nos aéromodèles.

Plus en détail

INSA de LYON Dép. Génie Civil et Urbanisme 3GCU CONVECTION - 93. [J. Brau], [2006], INSA de Lyon, tous droits réservés

INSA de LYON Dép. Génie Civil et Urbanisme 3GCU CONVECTION - 93. [J. Brau], [2006], INSA de Lyon, tous droits réservés CONVECTION - 93 Introduction Ce mode de transfert est basé sur le fait qu il y a déplacement de matière : il ne concerne donc que les fluides (liquides et gaz). Contrairement à la conduction où le transfert

Plus en détail

Objectifs : Notion de rendement. 1 ère GMB Technologie Les performances moteur 1 / 14

Objectifs : Notion de rendement. 1 ère GMB Technologie Les performances moteur 1 / 14 1 ère GMB Technologie Les performances moteur 1 / 14 Les performances moteur Objectifs : L élève devra être capable de : Définir et calculer un rendement global du moteur ; Citer les paramètres influents

Plus en détail

Produire de l'électricité : le principe de la dynamo!

Produire de l'électricité : le principe de la dynamo! Produire de l'électricité : le principe de la dynamo! Dans la plupart des centrales électriques, c'est en faisant tourner le rotor d'un alternateur à l'aide d'une énergie mécanique qu'on produit de l'électricité,

Plus en détail

Manuel de restauration des sites potentiels de petite hydroélectricité Modèle tout inclus reproductible

Manuel de restauration des sites potentiels de petite hydroélectricité Modèle tout inclus reproductible Manuel de restauration des sites potentiels de petite hydroélectricité Modèle tout inclus reproductible Permalink: http://www.restor-hydro.eu/ Février 2015 Projet RESTOR Hydro Cofinancé par le programme

Plus en détail

Motorisation hybride Toyota Prius

Motorisation hybride Toyota Prius Motorisation hybride Toyota Prius Modélisation phénomènes physiques : Coefficient d adhérence : f : coefficient d adhérence φ = arctan f φ = φ s limite adhérence φ < φ s adhérence φ > φ s glissement Plus

Plus en détail

ÉNERGIES RENOUVELABLES

ÉNERGIES RENOUVELABLES ÉNERGIE HYDRAULIQUE ÉNERGIE ÉOLIENNE ÉNERGIE SOLAIRE LA BIOMASSE LA GÉOTHERMIE ÉNERGIES MARINES ÉNERGIE HYDRAULIQUE L énergie hydraulique provient de la force de l eau en mouvement, c est-à-dire l énergie

Plus en détail

L éolien? C est du Vent! Pas seulement François Thoumsin, AGIF, 28 Avril 2015

L éolien? C est du Vent! Pas seulement François Thoumsin, AGIF, 28 Avril 2015 1 L éolien? C est du Vent! Pas seulement François Thoumsin, AGIF, 28 Avril 2015 Table des matières Energies renouvelables - Définitions - Energie éolienne Quelques chiffres Développement d un parc éolien

Plus en détail

omécanicien de Maintenance Industrielle

omécanicien de Maintenance Industrielle AT1_SQ7_Circuit hydraulique Electromécani omécanicien cien(ne) de Maintenance Industrielle Notice Technique : Circuit hydraulique Centre de formation de : Foulayronnes Gagnez en compétences EMI-AFPA Foulayronnes

Plus en détail

L énergie sous toutes ses formes : définitions

L énergie sous toutes ses formes : définitions L énergie sous toutes ses formes : définitions primaire, énergie secondaire, utile ou finale. Quelles sont les formes et les déclinaisons de l énergie? D après le dictionnaire de l Académie française,

Plus en détail

Gymnase de Nyon C d ERN Physique. Table des matières. 1. Qu est-ce que l énergie éolienne - page 3 - Définition - Historique - Avantages

Gymnase de Nyon C d ERN Physique. Table des matières. 1. Qu est-ce que l énergie éolienne - page 3 - Définition - Historique - Avantages 2 Table des matières 1. Qu est-ce que l énergie éolienne - page 3 - Définition - Historique - Avantages 2. Le fonctionnement d une éolienne - page 5 - Les différents types d éoliennes - Technologie - Rendement

Plus en détail

Repère : Session : 2001 Durée : 2 H 30 Page : 1/5 Coefficient : 2 SCIENCES PHYSIQUES

Repère : Session : 2001 Durée : 2 H 30 Page : 1/5 Coefficient : 2 SCIENCES PHYSIQUES Page : 1/5 Coefficient : 2 SCIENCES PHYSIQUES - La clarté des raisonnements et la qualité de la rédaction interviendront pour une part importante dans l appréciation des copies. - Conformément au dispositions

Plus en détail

PGA 38 - PAC Gaz à Absorption. La nouvelle solution de chauffage ultra-performante pour le résidentiel collectif et le tertiaire

PGA 38 - PAC Gaz à Absorption. La nouvelle solution de chauffage ultra-performante pour le résidentiel collectif et le tertiaire 1 PGA 38 - PAC Gaz à Absorption La nouvelle solution de chauffage ultra-performante pour le résidentiel collectif et le tertiaire PAC GAZ A ABSORPTION : PGA 38 PGA 38 = Pac Gaz Absorption 38 (kw) Air /

Plus en détail

Pompes pour liquides chargés abrasifs

Pompes pour liquides chargés abrasifs Pompes pour liquides chargés abrasifs LA DIFFERENCE Notre gamme de plus de 100 modèles différents de pompes centrifuges, vous apportera la solution adéquate à tout problème de pompage de liquides fortement

Plus en détail

U-31 CHIMIE-PHYSIQUE INDUSTRIELLES

U-31 CHIMIE-PHYSIQUE INDUSTRIELLES Session 200 BREVET de TECHNICIEN SUPÉRIEUR CONTRÔLE INDUSTRIEL et RÉGULATION AUTOMATIQUE E-3 SCIENCES PHYSIQUES U-3 CHIMIE-PHYSIQUE INDUSTRIELLES Durée : 2 heures Coefficient : 2,5 Durée conseillée Chimie

Plus en détail

Rappels et compléments :

Rappels et compléments : CHAPITRE 6 MECANIQUE DES FLUIDES VISQUEUX Pr. M. ABD-LEFDIL Université Mohammed V- Agdal Département de Physique Année universitaire 05-06 SVI-STU Rappels et compléments : Un fluide est un milieu matériel

Plus en détail

Étude d'un système technique industriel Pré étude et modélisation

Étude d'un système technique industriel Pré étude et modélisation BREVET DE TECHNICIEN SUPÉRIEUR ÉLECTROTECHNIQUE SESSION 2012 ----------------- ÉPREUVE E.4.1. Étude d'un système technique industriel Pré étude et modélisation Durée : 4 heures - Coefficient : 3 Matériel

Plus en détail

Chap 1: Toujours plus vite... Introduction: Comment déterminer la vitesse d une voiture?

Chap 1: Toujours plus vite... Introduction: Comment déterminer la vitesse d une voiture? Thème 2 La sécurité Chap 1: Toujours plus vite... Introduction: Comment déterminer la vitesse d une voiture?! Il faut deux informations Le temps écoulé La distance parcourue Vitesse= distance temps > Activité

Plus en détail

1 - Les énergies renouvelables :

1 - Les énergies renouvelables : Barème 4 4 5 Total/3 Critères d évaluation - Questions Présence de : Nom(s), prénom(s) et classe(s) / Titre / Sommaire / Numérotation des pages Indication des sources et requêtes formulées Pas de copier

Plus en détail

1 Production et transport

1 Production et transport séquence PARtiE 5 1 Production et transport de l énergie Manuel unique, p. 304 ( Manuel de physique, p. 190) Le programme notions et contenus Compétences attendues agir Convertir l énergie et économiser

Plus en détail

Baccalauréat STL B Épreuve de sciences physiques. Correction. Session septembre 2014 Métropole. 06/12/2014 www.udppc.asso.fr

Baccalauréat STL B Épreuve de sciences physiques. Correction. Session septembre 2014 Métropole. 06/12/2014 www.udppc.asso.fr Baccalauréat STL B Épreuve de sciences physiques Session septembre 2014 Métropole Correction 06/12/2014 www.udppc.asso.fr PARTIE A : traitement du lait et pasteurisation. 1. Contrôle qualité du lait (document

Plus en détail

La société Les produits Les hommes et le savoir-faire Nos références / votre projet Retour d expérience

La société Les produits Les hommes et le savoir-faire Nos références / votre projet Retour d expérience La société Les produits Les hommes et le savoir-faire Nos références / votre projet Retour d expérience La Société PMGA conçoit et fabrique des alternateurs à aimants permanents basse vitesse pour le marché

Plus en détail

TD 8 Dynamique. 1 Nacelle à flèche téléscopique H21 TX 1. Compétences travaillées :

TD 8 Dynamique. 1 Nacelle à flèche téléscopique H21 TX 1. Compétences travaillées : Compétences travaillées : Déterminer tout ou partie du torseur cinétique d un solide par rapport à un autre. Déterminer tout ou partie du torseur dynamique d un solide par rapport à un autre. Déterminer

Plus en détail

Fiche technique détaillée du panneau DualSun

Fiche technique détaillée du panneau DualSun Fiche technique détaillée du panneau DualSun 1. Caractéristiques physiques du panneau DualSun Largeur Longueur Epaisseur Poids à vide/rempli Couleur cadre/feuille arrière 99 mm 166 mm 4 mm 3 kg/31,7 kg

Plus en détail

LES DIFFÉRENTES SOURCES D'ÉNERGIE RENOUVELABLE

LES DIFFÉRENTES SOURCES D'ÉNERGIE RENOUVELABLE LES DIFFÉRENTES SOURCES D'ÉNERGIE RENOUVELABLE Dernière révision du document : juillet 2012 L'ÉNERGIE SOLAIRE PHOTOVOLTAÏQUE Les cellules solaires photovoltaïques permettent de convertir la lumière du

Plus en détail

L efficacité énergétique selon Bosch Rexroth

L efficacité énergétique selon Bosch Rexroth L efficacité énergétique selon Bosch Rexroth 1 Contexte et cadre institutionnel de l efficacité énergétique D après la directive 2006/32/CE du 5 avril 2006, relative à l'efficacité énergétique dans les

Plus en détail

VERS LE MIX ELECTRIQUE

VERS LE MIX ELECTRIQUE DE L ENERGIE PRIMAIRE A L ELECTRICITE PRODUIRE EN TEMPS REEL CHOISIR LE MIX ELECTRIQUE DE L ENERGIE PRIMAIRE A L ELECTRICITE De la centrale au consommateur L électricité qui arrive au bout de la prise

Plus en détail

POTENTIEL DES ENERGIES MARINES

POTENTIEL DES ENERGIES MARINES Energies marines, Recherche, Industrie Vendredi 2 mars 2012 Contribution de Manoel DIALINAS manoel.dialinas@laposte.net POTENTIEL DES ENERGIES MARINES La technologie des énergies marines est émergente

Plus en détail

PARTIE A GENIE CHIMIQUE. Du gaz de Lacq au soufre

PARTIE A GENIE CHIMIQUE. Du gaz de Lacq au soufre PARTIE A GENIE CHIMIQUE Du gaz de Lacq au soufre Plus de la moitié du soufre produit dans le monde provient du traitement des gaz naturels et des pétroles. En France, il est produit principalement à partir

Plus en détail

BERNARD & BONNEFOND est spécialisé dans la conception et la fabrication d alternateurs basse vitesse.

BERNARD & BONNEFOND est spécialisé dans la conception et la fabrication d alternateurs basse vitesse. 6 ème Rencontres France Hydro Electricité Grenoble 9 et 10 avril 2013 Présentation BERNARD & BONNEFOND est spécialisé dans la conception et la fabrication d alternateurs basse vitesse. Nous regroupons

Plus en détail

PODEVIN Gérard. CAR Cereq Bretagne CREM/ Université de Rennes1. gerard.podevin@univ-rennes1.fr

PODEVIN Gérard. CAR Cereq Bretagne CREM/ Université de Rennes1. gerard.podevin@univ-rennes1.fr PODEVIN Gérard. CAR Cereq Bretagne CREM/ Université de Rennes1 gerard.podevin@univ-rennes1.fr Convention passée entre le CGDD et le CEREQ pour assister le comité stratégique de filières écoindustries (COSEI)

Plus en détail

Nos sources d énergie

Nos sources d énergie Nos sources d énergie Énergies fossiles Pétrole Gaz naturel Charbon Énergies renouvelables : inépuisables, sans émissions de CO2. Solaire directe Solaire indirecte Énergie non solaire Nucléaire Thermique

Plus en détail

Quels sont les avantages et les inconvénients des énergies renouvelables?

Quels sont les avantages et les inconvénients des énergies renouvelables? Letondu Noëmie Baudin Nathan 3 C Quels sont les avantages et les inconvénients des énergies renouvelables? Quels sont les avantages et les inconvénients des énergies renouvelables? I. Ce qu'est une énergie

Plus en détail

Objets de l asbl. ventplus@gmail.com www.ventplus.be

Objets de l asbl. ventplus@gmail.com www.ventplus.be Objets de l asbl ventplus@gmail.com www.ventplus.be Etudier les possibilités d implantation de tout système de production d énergie renouvelable et en favoriser l implantation et le développement. Etudier

Plus en détail

Energie et conversions d énergie

Energie et conversions d énergie Chapitre 6 et conversions d énergie I) NOTIONS GENERALES Les différentes formes d énergie : électrique (liée aux courants et tensions) lumineuse (liée à un mouvement ou à l altitude) thermique (liée à

Plus en détail

CENTRALE DE POMPAGE - TURBINAGE

CENTRALE DE POMPAGE - TURBINAGE CENTRALE DE POMPAGE - TURBINAGE Introduction Le projet Nant de Drance consiste à construire une centrale de pompage-turbinage dans une caverne située entre les deux lacs de retenue existants d Emosson

Plus en détail

Le concept VLH. Un projet industriel de fabrication de groupes Turbo Générateurs Hydroélectriques pour très basses chutes d eau.

Le concept VLH. Un projet industriel de fabrication de groupes Turbo Générateurs Hydroélectriques pour très basses chutes d eau. Le concept VLH Un projet industriel de fabrication de groupes Turbo Générateurs Hydroélectriques pour très basses chutes d eau Juin 2013 Rte de Millau, ZA Millau Larzac 12230 La Cavalerie (France) www.vlh-turbine.com

Plus en détail

Vincent Guénard. ADEME Département Energies Renouvelables Vincent.guenard@ademe.fr. Eco-Technologies pour le futur - Lille - 11 juin 2009 1

Vincent Guénard. ADEME Département Energies Renouvelables Vincent.guenard@ademe.fr. Eco-Technologies pour le futur - Lille - 11 juin 2009 1 Les actions de l ADEME dans les énergies renouvelables marines Vincent Guénard ADEME Département Energies Renouvelables Vincent.guenard@ademe.fr Eco-Technologies pour le futur - Lille - 11 juin 2009 1

Plus en détail

Objectifs du Chapitre. Initiatiaon à l Analyse Dimensionnelle. Introduction à la Théorie de Maquettes et Similitude.

Objectifs du Chapitre. Initiatiaon à l Analyse Dimensionnelle. Introduction à la Théorie de Maquettes et Similitude. Objectifs du Chapitre Initiatiaon à l Analyse Dimensionnelle. Introduction à la Théorie de Maquettes et Similitude. Adil Ridha (Université de Caen) Analyse Dimensionnelle et Similitude 2009-2010 1 / 31

Plus en détail

Chapitre 8 production de l'énergie électrique

Chapitre 8 production de l'énergie électrique Chapitre 8 production de l'énergie électrique Activité 1 p 116 But Montrer que chaque centrale électrique possède un alternateur. Réponses aux questions 1. Les centrales représentées sont les centrales

Plus en détail

Quatrième partie. Hydrostatique, hydrodynamique des fluides parfaits

Quatrième partie. Hydrostatique, hydrodynamique des fluides parfaits Quatrième partie Hydrostatique, hydrodynamique des fluides parfaits 105 Chapitre 11 LE THÉORÈME DE BERNOULLI Le principe de conservation de l énergie est très général. Nous allons montrer qu il permet

Plus en détail

Position de la France en matière d énergies renouvelables au sein de l Europe des Vingt-Cinq

Position de la France en matière d énergies renouvelables au sein de l Europe des Vingt-Cinq Position de la France en matière d énergies renouvelables au sein de l Europe des Vingt-Cinq http://www.ifen.fr/fileadmin/publications/les_syntheses/pdf/industrie_ree2006.pdf Part des énergies renouvelables

Plus en détail

La puissance de l éolienne est fonction de la vitesse du vent. Explication dans le document ci-joint :

La puissance de l éolienne est fonction de la vitesse du vent. Explication dans le document ci-joint : Eoliennes (août 2012) Comment ça marche! Une éolienne est une machine qui transforme l'énergie cinétique du vent (déplacement d'une masse d'air) en énergie mécanique ou électrique. La puissance récupérable

Plus en détail

SCHEMATISATION HYDRAULIQUE ET PNEUMATIQUE

SCHEMATISATION HYDRAULIQUE ET PNEUMATIQUE SCHEATISATION HYDRAULIQUE ET PNEUATIQUE SCHEATISATION HYDRAULIQUE ET PNEUATIQUE 1- Présentation En hydraulique et en pneumatique, on utilise un fluide liquide ou gazeux pour transporter l énergie. On a

Plus en détail

Département Aérospatiale et mécanique.

Département Aérospatiale et mécanique. Département Aérospatiale et mécanique. Laboratoire de Thermodynamique Université de Liège Campus du Sart-Tilman - Bâtiment B49 Parking P33 B-4000 LIEGE (Belgium) tel : +32 (0)4 366 48 00 fax : +32 (0)4

Plus en détail

+ Engineering Equation Solver

+ Engineering Equation Solver + Engineering Equation Solver EES V. 15/10/12 Partie 2 Master 2 GSI Maitrise de l Energie Julien Réveillon, Prof. Université de Rouen Julien.Reveillon@coria.fr http://www.cfdandco.com + 2/ Exercice Cycle

Plus en détail

Chapitre 10 : Mécanique des fluides

Chapitre 10 : Mécanique des fluides Chapitre 10 : Mécanique des fluides 1. Pression hydrostatique Les fluides regroupent gaz et liquides. En général, on considère des fluides incompressibles. Ce n est plus le cas en thermodynamique. Un objet

Plus en détail

Technologie de pompe : Une meilleure efficacité énergétique dans les installations de froid

Technologie de pompe : Une meilleure efficacité énergétique dans les installations de froid ETUDE SPECIALISEE Une meilleure efficacité énergétique dans les installations de froid Conformément aux recommandations EDL (Efficacité et prestations de service énergétiques) des mesures ciblées doivent

Plus en détail

1 8. machine énergétique

1 8. machine énergétique machine énergétique 1 8. T G T S a m p l i f i c a t e u r c o nve rt i s s e u r g é n é r a t e u r m o t e u r Machine constituée d un ensemble d organes dont la fonction principale peut

Plus en détail

Chapitre 7: Dynamique des fluides

Chapitre 7: Dynamique des fluides Chapitre 7: Dynamique des fluides But du chapitre: comprendre les principes qui permettent de décrire la circulation sanguine. Ceci revient à étudier la manière dont les fluides circulent dans les tuyaux.

Plus en détail

Le Moteur de Stirling. VIVET Nicolas et BOULANT Anthony Licence Physique, 2003, Université du Maine

Le Moteur de Stirling. VIVET Nicolas et BOULANT Anthony Licence Physique, 2003, Université du Maine Le Moteur de Stirling VIVET Nicolas et BOULANT Anthony Licence Physique, 2003, Université du Maine 1 Historique Moteur de Stirling Fonctionnement Notre Moteur Sommaire Pompe à chaleur de Stirling Fonctionnement

Plus en détail

Les éoliennes. Synthèse du travail des élèves de 4 ème

Les éoliennes. Synthèse du travail des élèves de 4 ème Les éoliennes Synthèse du travail des élèves de 4 ème Année 2013 Collège du Chinchon Sommaire I. Introduction II. Développement 1) Principe de fonctionnement & définition 2) Les différentes éoliennes 3)

Plus en détail

P = F S S.BINET FORCES PRESSANTES 1/5. relation Pression / Force / Surface. forces pressantes : Les solides : Cas n 1 : cas n 2 :

P = F S S.BINET FORCES PRESSANTES 1/5. relation Pression / Force / Surface. forces pressantes : Les solides : Cas n 1 : cas n 2 : ACTIVITE 1 : relation Pression / Force / Surface. forces pressantes : Les solides : Cas n 1 : cas n 2 : Mousse Mousse 1. Placez la masse sur le morceau de mousse. Que se passe t-il à l équilibre? La mousse

Plus en détail

La Direction assistée Direction 1/7

La Direction assistée Direction 1/7 I ) Limite de l étude La Direction assistée Direction 1/7 Bras de direction Crémaillère Distributeur rotatif Pompe de direction assistée Vérin d assistance Biellette de direction Biellette de direction

Plus en détail

Les énergies fossiles et renouvelables

Les énergies fossiles et renouvelables Les énergies fossiles et renouvelables Plan : Introduction : définition 1) En quoi consiste les deux sortes d'énergies? Sous quelle forme les trouve t-on? 2) Quels sont les avantages et les inconvénients?

Plus en détail

Les géothermies en France

Les géothermies en France Les géothermies en France Christian BOISSAVY Président de l Association Française des Professionnels de la géothermie CAP 15 - Paris - Mercredi 30 Avril 2014 La géothermie et la perception du public Des

Plus en détail

Entretien de la chaudière : Kesako?

Entretien de la chaudière : Kesako? L'entretien : une affaire de spécialiste Entretien de la chaudière : Kesako? Les chauffagistes sont des techniciens professionnels formés et agréés par les régions, seuls ceux-ci sont habilités à réaliser

Plus en détail

LE RESEAU ELECTRIQUE

LE RESEAU ELECTRIQUE I) LA PRODUCTION EN FRANCE. Quand elle est n est pas d origine chimique (batteries et accumulateurs), ou photovoltaïques (énergie solaire), l électricité «industrielle» est toujours produite selon le même

Plus en détail

Etude Annuelle. Analyse expérimentale et données constructeur. Comportement «durable» Contenu. Citroën C4-Coupé, Entreprise.

Etude Annuelle. Analyse expérimentale et données constructeur. Comportement «durable» Contenu. Citroën C4-Coupé, Entreprise. décembre 8 Yann DUCHEMIN Citroën C4-Coupé, Entreprise Etude Annuelle Analyse expérimentale et données constructeur Au terme d une année d utilisation d un véhicule de marque Citroën, et de type C4- coupé

Plus en détail

Les barrages. Barrages poids

Les barrages. Barrages poids Introduction Lorsqu'on entend "énergie d'un barrage", l'image qui est souvent évoquée est simplement celle d'eau qui passe dans des turbines, mais la réalité est bien évidemment beaucoup plus complexe:

Plus en détail

Premier principe de la thermodynamique - conservation de l énergie

Premier principe de la thermodynamique - conservation de l énergie Chapitre 5 Premier principe de la thermodynamique - conservation de l énergie 5.1 Bilan d énergie 5.1.1 Énergie totale d un système fermé L énergie totale E T d un système thermodynamique fermé de masse

Plus en détail

Qu est-ce que l ADUR?

Qu est-ce que l ADUR? Qu est-ce que l ADUR? L ADUR est une association professionnelle qui regroupe : Les exploitants de petites centrales de Suisse romande Des fournisseurs d équipements de ces installations Des représentants

Plus en détail

Baccalauréat STI2D et STL spécialité SPCL Épreuve de physique chimie Proposition de correction Session de juin 2015 Antilles Guyane

Baccalauréat STI2D et STL spécialité SPCL Épreuve de physique chimie Proposition de correction Session de juin 2015 Antilles Guyane Baccalauréat STI2D et STL spécialité SPCL Épreuve de physique chimie Proposition de correction Session de juin 2015 Antilles Guyane 16/10/2015 www.udppc.asso.fr Si vous repérez une erreur, merci d envoyer

Plus en détail

3 ème COURS Electricité Chapitre 1 LA PRODUCTION D'ÉNERGIE ÉLECTRIQUE CORRECTION DES EXERCICES. Téléchargé sur http://gwenaelm.free.

3 ème COURS Electricité Chapitre 1 LA PRODUCTION D'ÉNERGIE ÉLECTRIQUE CORRECTION DES EXERCICES. Téléchargé sur http://gwenaelm.free. 3 ème COURS Electricité Chapitre 1 LA PRODUCTION D'ÉNERGIE ÉLECTRIQUE CORRECTION DES EXERCICES Téléchargé sur http://gwenaelm.free.fr/2008-9 Correction : Exercice 10 p 159 Centrale nucléaire : Energie

Plus en détail

Club Automation : Journée Actionneurs 29 Novembre 2012

Club Automation : Journée Actionneurs 29 Novembre 2012 Philippe BREM, Reponsable Produits Vitesse Variable BT - ABB France Variateurs de vitesse : avantages et bénéfices Club Automation : Journée Actionneurs 29 Novembre 2012 November 30, 2012 Slide 1 Variateurs

Plus en détail

Energie Hydraulique. Energie Géothermique

Energie Hydraulique. Energie Géothermique CARREAU Christel DUFOUR Mélanie GIBILISCO Magalie Energie Eolienne Energie Hydraulique Energie Solaire LES ENERGIES RENOUVELABLES DANS L HABITAT Energie De Biomasse Energie Géothermique Energie de Marée

Plus en détail

Un nouvel espace visiteur. à la centrale hydraulique EDF. du Lac d Oô

Un nouvel espace visiteur. à la centrale hydraulique EDF. du Lac d Oô 2 juillet 2009 Un nouvel espace visiteur à la centrale hydraulique EDF du Lac d Oô EDF s est toujours attaché à développer et maintenir une relation de proximité avec les territoires sur lesquels sont

Plus en détail

L enjeu de l eau face aux ques0ons énergé0ques

L enjeu de l eau face aux ques0ons énergé0ques L enjeu de l eau face aux ques0ons énergé0ques En rela0on avec le réchauffement clima0que Cycle des séminaires des Na0ons Unies à Genève 4 ème édi0on : «L énergie durable pour tous» 29.10.2013 Sven Schmitz-

Plus en détail

Exercices sur Travail, puissance et l'énergie mécanique

Exercices sur Travail, puissance et l'énergie mécanique F en N LNW Physique II e BC Exercices sur Travail, puissance et l'énergie mécanique 1) Calculer le travail d'une force constante F 3 i 1 j le long d'un trajet rectiligne de A (2,0) vers B (7,4). 2) Le

Plus en détail

Réseau SCEREN. Ce document a été numérisé par le CRDP de Bordeaux pour la. Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel.

Réseau SCEREN. Ce document a été numérisé par le CRDP de Bordeaux pour la. Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel. Ce document a été numérisé par le CRDP de Bordeaux pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel. Campagne 2013 Ce fichier numérique ne peut être reproduit, représenté, adapté

Plus en détail

Hydraulique industrielle Correction TD 3

Hydraulique industrielle Correction TD 3 Hydraulique industrielle Correction TD 3 1 Etude d un limiteur de pression 1.1 Identification des fonctions Les différents élements assurant le fonctionnement du composant sont listés ci dessous : - Orifice

Plus en détail

République Algérienne Démocratique et Populaire Ministère de l Enseignement Supérieur et de la recherche Scientifique

République Algérienne Démocratique et Populaire Ministère de l Enseignement Supérieur et de la recherche Scientifique République Algérienne Démocratique et Populaire Ministère de l Enseignement Supérieur et de la recherche Scientifique UNIVERSITE MENTOURI DE CONSTANTINE Faculté des Sciences de L ingénieur Département

Plus en détail