Mesure de la dépense énergétique

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Mesure de la dépense énergétique"

Transcription

1 Mesure de la dépense énergétique

2 Bioénergétique L énergie existe sous différentes formes : calorifique, mécanique, électrique, chimique, rayonnante, nucléaire. La bioénergétique est la branche de la biologie concernant l énergie et ses transformations chez les êtres vivants.

3 L ensemble des lois régissant la production, la transformation et le transfert d énergie s applique à la matière vivante qu elle soit animale ou végétale. Les échanges énergétiques chez les animaux présentent cependant la particularité de se réaliser à l intérieur d une fourchette restreinte de températures.

4 Dimensions fondamentales Les grandeurs ont des dimensions qui sont l expression de leur nature fondamentale (qualité) et des unités qui expriment leur taille, leur amplitude (quantité). Les dimensions fondamentales utilisées en mécaniques sont : le temps, la masse, la distance. En électromagnétisme, une dimension est ajoutée, la charge électrique.

5 Dimensions composées Les dimensions autres que la masse, le temps et la distance sont des dimensions qui peuvent être dérivées (composées) de ces dimensions fond amentales. Par exemple : la surface a la dimension du carré d une distance (l 2 ), le volume a la dimension du cube d une distance (l 3 ), la vitesse a la dimension d une distance divisée par le temps (l/t).

6 Dimensions composées (suite) Certaines dimensions sont composées de dimensions ellesmêmes composées. Par exemple, l accélération qui a la dimension d une vitesse divisée par le temps (v/t) L accélération a donc la dimension d une distance divisée par le temps au carré : v/t = (l/t)/t = l/t 2.

7 Dimensions composées (suite) En pratique, il est intéressant de connaître la dimension d une force, d un travail ou d une puissance : force = masse.accélération travail = force.distance puissance = travail / temps Il est parfois intéressant de connaître les dimensions fondamentales de la force, du travail, de la puissance : force = masse.accélération = kg.(l/t 2 ) = kg.l/t 2 travail = force.distance = l.( kg.l/t 2 ) = kg.l 2 /t 2 puissance = travail / temps = (kg.l 2 /t 2 )/t = kg.l 2 /t 3

8 Grandeurs et nombres sans dimensions Les angles sont des grandeurs sans dimension car ils correspondent au rapport de deux longueurs (arc/rayon). Certains nombres dont le plus connu est le nombre Pi (3,1416) sont sans dimension. Des nombres sans dimensions peuvent être construits à partir du rapport de quantités ayant la même dimension. Les nombres sans dimension sont donc indépendants du système d unité utilisé. Le nombre Pi (3,14159 ) correspond au rapport de la circonférence d un cercle et de son diamètre.

9 Le Système International (SI) Les unités utilisées dans les mesures scientifiques sont (ou devraient être) celles du Système International (en abrégé SI). Ces unités sont fondées sur le système métrique adopté en France en Les trois unités fondamentales SI sont : l unité de longueur est le mètre (m), l unité de temps est la seconde (s), l unité de masse est le kilogramme (kg). Dans le Système International, toutes les unités correspondent au produit et au rapport de ces unités fondamentales ou de celles qui en dérivent sans qu il soit nécessaire de passer par l utilisation de constantes.

10 Quelques constantes à connaître En pratique, il est intéressant de connaître quelques constantes qui permettent de passer d un système d unité obsolètes mais encore utilisées au Système International. En particulier : la calorie (encore très utilisées en diététique) correspond à 4,185 joules; le kilogramme-force correspondant à la force exercée par la pesanteur sur une masse de 1kg est souvent utilisé comme unité de force. 1 kgf correspond à 9,81 newtons.

11 Energie : rappels

12 Energie chaleur travail James Prescott Joule

13 Travail Pour le physicien, le travail est le produit d une force par le déplacement de son point d application. Pour le mathématicien, le travail mécanique est égal au produit scalaire du vecteur force et du vecteur déplacement. L unité de travail est le joule (1 J) égal au produit d une unité de force (1 N) par une unité de déplacement (1 m). Le kilogramme-mètre est une ancienne unité de travail valant 9,81 joules ( 1 kgm = 9,81N x 1 m = 9,81 Nm = 9,81 J).

14 F D F D. cos(a) a travail positif (moteur) travail positif (moteur) D a Le travail est égal au produit scalaire du vecteur force par le vecteur déplacement F D a F D D. cos(a) = 0 travail nul D. cos(a) travail négatif (freinage)

15 Travail positif et travail négatif Le travail moteur (travail positif) correspond aux situations où la contraction s accompagne d un raccourcissement musculaire. Le travail de freinage (travail négatif) correspond aux situations où la contraction s accompagne d un allongement musculaire. Ce freinage ne permet pas de récupérer de l énergie mais au contraire s accompagne d une augmentation de la dépense énergétique.

16 Travail effectué lors de la montée de la tour Eiffel La montée des 300 mètres de la tour Eiffel ne représente qu une faible dépense d énergie. Pour un homme de 70 kg de masse corporel, ceci représente un travail d environ 200 kj : Travail = force en newtons x déplacement en mètres = Poids en newtons x 300 m = (70 x 9,81) x 300 = 687 N x 300 = J = 206 kj

17 Travail réalisé au cours d exercices de musculation Soit un sujet exceptionnel, suffisamment fort pour être capable de soulever 10 fois une charge de 100 kg au mouvement de développé-couché. En première approximation, l élévation de la charge est d environ 50 cm et correspond à un travail égal à : Travail d une élévation = 100 x 9,81N x 0,5 m = 490 J Travail réalisé au cours d une série de 10 = 4,9 kj Travail réalisé au cours de 10 séries de 10 = 49 kj = 12 kcal

18 Chaleur Pendant longtemps la chaleur a été considérée comme sorte de fluide. Ce fluide alors appelé calorique, était supposé invisible et impondérable (sans poids). Les savants du XIX ème siècle, comme le médecin allemand Robert Mayer et le physicien anglais James Joule, démontrèrent que l'énergie mécanique pouvait être transformée en chaleur et que, inversement, la chaleur pouvait être transformée en énergie mécanique.

19 Chaleur et température Les particules constituant un corps ne sont pas immobiles mais agitées en tous sens. La chaleur est une forme d énergie qui correspond en fait à l énergie cinétique des particules. La température d un corps est d autant plus élevée que l agitation, c est-à-dire l énergie cinétique des particules qui le constituent, est importante.

20 La température monte Tout le travail peut être converti en chaleur : la diminution d énergie potentielle est égale à l augmentation d énergie calorique du système.

21 Calorie La calorie est la quantité d énergie nécessaire pour augmenter d un degré un gramme d eau à la température de 25 C (de 25 à 26 C). Joule, démontra par une série d expériences sur la conversion du travail en chaleur que le rapport du travail fourni par la quantité de chaleur produite est une constante, appelée équivalent mécanique de la chaleur égale à 4,185 joules par calorie.

22 Petites et grosses calories La calorie est une unité qui reste encore souvent utilisée en diététique. Il faut cependant noter que la calorie des régimes alimentaires (par exemple un régime à 2000 Calories) correspond en fait à une grosse Calorie (1 Cal) qui vaut 1000 petites calories : 1 Cal = 1000 cal = 1 kcal

23 Energie chimique Chaleur + Travail Chaleur Chaleur totale

24 Puissance James Watt

25 Puissance La puissance est définie comme la quantité de travail effectué en un temps donné. La puissance équivaut au quotient du travail effectué par le temps mis pour faire ce travail. L unité de puissance est donc égale au quotient des unités de travail par les unités de temps. L'unité de travail étant le joule, l'unité de puissance dans le système international sera le joule/seconde, ou 1 watt (1 W).

26 Une puissance est égale au produit d une force par une vitesse : Puissance = travail / temps = force x déplacement / temps = force x vitesse En électricité, une puissance de 1 W correspond à la puissance d un courant de 1 ampère sous une différence de potentiel de 1 volt : 1 watt = 1A x 1V

27 Applications aux bicyclettes ergométriques

28 A B En l absence de pertes (par frottement dans le pédalier, la chaîne et le pignon...), la puissance produite par le sujet en A est égale à la puissance dissipée par le système de freinage en B

29 C. V = C. V A A B B A B La puissance produite en A est égale au produit du couple C A exercé sur le pédalier et de la vitesse angulaire du pédalier V A. La puissance dissipée en B est égale au produit du couple C B de freinage exercé sur le volant (la roue) et de la vitesse angulaire V B de la roue.

30 C. V = C. V A A B B A B Dans les bicyclette électroniques actuelles, la puissance produite en A est indépendante de la fréquence de pédalage car le système adapte le couple de freinage C B de façon que le produit C A. V A(égal à C B. V B) soit égal à la valeur exigée.

31 Ergomètre du type Monark (von Dobeln 1954) A B Rayon Déplacement M Force Compte tenu du rayon (0,26 m) des nombres de dents du pédalier (52) et du pignon (14), chaque point M de la roue se déplace de 6,11 m pour chaque tour de pédalier. Si la force exerce au point M est égale à x kgf, le sujet effectura 6,11x kg.m par tour de pédalier.

32 Déplacement = 6,11m 1 tour A B M Force = x kgf Compte tenu du rayon (0,26 m) des nombres de dents du pédalier (52) et du pignon (14), chaque point M de la roue se déplace de 6,11 m pour chaque tour de pédalier. Si la force exerce au point M est égale à effectura 6,11x kg.m par tour de pédalier. x kgf, le sujet

33 Déplacement = n.6,11m n tours/min A B M Force = x kgf Si le sujet pédale à n tours par minutes, il produira chaque minute un travail égal à 6,11n x kgm. La puissance d exercice est donc de 6,11 n x kgm/min.

34 Déplacement = n.6,11m n tours/min A B M Force = x kgf Or 1 kg.m/min vaut 1 watt/6,11. La puissance produite sur une ergomètre dont le développement est de 6,11 m est donc égal à : Puissance en watts = Puissance en km/min /6,11 = 6,11.n.x/6,11 = n.x Sur ce type de bicyclette ergométrique, la puissance en watts est donc égale au produit du nombre de tours par minute (n) par la force de freinage en kgf (x).

35 Travail et dépense énergétique La mesure du travail à elle seule ne permet pas d évaluer la dépense énergétique. Cependant une estimation de la dépense énergétique peut être réalisée si on émet une hypothèse sur le rendement énergétique (rapport d un travail sur une dépense énergétique). Le rendement d un exercice de montée d escalier est d environ 25%.

36 Rendement mécanique brut R = travail énergie dépensée Pour un exercice strictement aérobie, l énergie dépensée peut être estimée en supposant que chaque litre d oxygène consommé correspond à une dépense énergétique égale à 20 kj. R = travail (kj) 20 kj.vo2 (L)

37 Rendement mécanique net R = travail augmentation de la dépense énergétique due au travail Le rendement mécanique net est calculé en tenant compte de la dépense énergétique de repos. R = travail (kj) 20 kj.( VO2 total - VO2 repos)

38 Travail positif et travail négatif Le travail moteur (travail positif) correspond aux situations où la contraction s accompagne d un raccourcissement musculaire. Le travail de freinage (travail négatif) correspond aux situations où la contraction s accompagne d un allongement musculaire. Ce freinage ne permet pas de récupérer de l énergie mais au contraire s accompagne d une augmentation de la dépense énergétique. Le coût du freinage est cependant nettement moindre (3 à 5 fois moindre) que celui du travail moteur (il est plus moins fatiguant de descendre les escaliers que de les monter).

39 Travail positif et travail négatif Le travail moteur (travail positif) correspond aux situations où la contraction s accompagne d un raccourcissement musculaire. Le travail de freinage (travail négatif) correspond aux situations où la contraction s accompagne d un allongement musculaire. Ce freinage ne permet pas de récupérer de l énergie mais au contraire s accompagne d une augmentation de la dépense énergétique. Le coût du freinage est cependant nettement moindre (3 à 5 fois moindre) que celui du travail moteur (il est plus moins fatiguant de descendre les escaliers que de les monter).

40 Travail statique et dépense énergétique Le travail statique correspond aux situations où la contraction s effectue en l absence de variations de longueur musculaire ( contraction isométrique). Pour un physicien il ne peut y avoir de travail en condition isométrique (le déplacement du point d application de la force étant nul, le travail l est aussi). Cependant le physiologiste considère qu il existe un travail physiologique car la contraction isométrique s accompgne d une augmentation de la production de chaleur et, par conséquent, de la dépense énergétique.

41 Travail statique et dépense énergétique Plus la force maintenue est élevée, plus la dépense énergétique est importante. Plus le maintien de la force est prolongée, plus la dépense énergétique est importante. Le travail statique est donc quantifié par le produit de la force et du temps (intégrale de la courbe de force en fonction du temps) et a donc la dimension d une impulsion. Le coût du travail statique est moindre que celui d un exercice dynamique de même durée et de même niveau de force, que cet exercice soit moteur ou freinateur.

ufrstaps Biomécanique et Analyse du mouvement Master 1 Sc2 Pierre MORETTO TOULOUSE moretto@cict.fr UFR STAPS - Pôle Sport - Bureau 302

ufrstaps Biomécanique et Analyse du mouvement Master 1 Sc2 Pierre MORETTO TOULOUSE moretto@cict.fr UFR STAPS - Pôle Sport - Bureau 302 ufrstaps TOULOUSE Biomécanique et Analyse du mouvement Master 1 Sc2 Pierre MORETTO moretto@cict.fr UFR STAPS - Pôle Sport - Bureau 302 ufrstaps TOULOUSE Biomécanique et Analyse du mouvement Master 1 Sc2

Plus en détail

LA PUISSANCE DES MOTEURS. Avez-vous déjà feuilleté le catalogue d un grand constructeur automobile?

LA PUISSANCE DES MOTEURS. Avez-vous déjà feuilleté le catalogue d un grand constructeur automobile? LA PUISSANCE DES MOTEURS Avez-vous déjà feuilleté le catalogue d un grand constructeur automobile? Chaque modèle y est décliné en plusieurs versions, les différences portant essentiellement sur la puissance

Plus en détail

REFERENCE MODULE REFERENCE DOCUMENT DATE DE CREATION. PHY-FLU1 Livret physique des fluides 1 20/07/01 PHYSIQUE DES FLUIDES

REFERENCE MODULE REFERENCE DOCUMENT DATE DE CREATION. PHY-FLU1 Livret physique des fluides 1 20/07/01 PHYSIQUE DES FLUIDES PHYSIQUE DES FLUIDES 1 1. MASSE-UNITES DE FORCE Masse (m).la masse d un corps caractérise la quantité de matière de ce corps en Kilogrammes ( Kg - unité S.I) Le Poids (p) d un corps peut s exprimer par

Plus en détail

Chapitre 4. Travail et puissance. 4.1 Travail d une force. 4.1.1 Définition

Chapitre 4. Travail et puissance. 4.1 Travail d une force. 4.1.1 Définition Chapitre 4 Travail et puissance 4.1 Travail d une force 4.1.1 Définition En physique, le travail est une notion liée aux forces et aux déplacements de leurs points d application. Considérons une force

Plus en détail

I- Transfert d énergie par travail mécanique Doc 1. Un homme pousse sa voiture en panne Doc 2. Un parachutiste saute en chute libre

I- Transfert d énergie par travail mécanique Doc 1. Un homme pousse sa voiture en panne Doc 2. Un parachutiste saute en chute libre Chapitre P 9 : Travail d une force constante et énergie Correction Dans le chapitre précédent, nous avons étudié l évolution temporelle de différents systèmes mécaniques en exploitant la seconde loi de

Plus en détail

Les grandeurs physiques et leurs unités

Les grandeurs physiques et leurs unités Les grandeurs physiques et leurs unités Introduction Les lettres grecques L'alphabet grec comporte les lettres suivantes: α (alpha), β (bêta), γ (gamma), δ (delta), ε (epsilon), ζ (dzêta), η (êta), θ (thêta),

Plus en détail

EVALUATION DIAGNOSTIQUE : - 1- L énergie cinétique d un solide est proportionnelle à sa masse proportionnelle à sa vitesse toujours constante.

EVALUATION DIAGNOSTIQUE : - 1- L énergie cinétique d un solide est proportionnelle à sa masse proportionnelle à sa vitesse toujours constante. EVALUATION DIAGNOSTIQUE : - 1- L énergie cinétique d un solide est proportionnelle à sa masse proportionnelle à sa vitesse toujours constante - 2- L énergie potentielle de pesanteur du wagon dépend : du

Plus en détail

GRANDEURS PHYSIQUES et EQUATIONS AUX DIMENSIONS

GRANDEURS PHYSIQUES et EQUATIONS AUX DIMENSIONS GRANDEURS PHYSIQUES et EQUATIONS AUX DIMENSIONS Par Silicium 628 La physique décrit la matière et l espace, leurs propriétés et leurs comportements. Les propriétés mesurables sont nommées GRANDEURS PHYSIQUES.

Plus en détail

Exercice 1 : 3 points

Exercice 1 : 3 points BACCALAUREAT PROFESSIONNEL MAINTENANCE de VEHICULES AUTOMOBILES MATHEMATIQUES (15 points) Exercice 1 : 3 points PARTIE 1 : Détermination du diamètre de la roue La géométrie des trains roulants, désigne

Plus en détail

Biomécanique et Analyse du mouvement. Master 1 Sc2 (CM; TD et TP)

Biomécanique et Analyse du mouvement. Master 1 Sc2 (CM; TD et TP) ufrstaps TOULOUSE Biomécanique et Analyse du mouvement Master 1 Sc2 (CM; TD et TP) Rappel sur les mémoires (Salle 301 et 302) Les mémoires en Analyse du Mouvement (APA ou PPEP) - David AMARANTINI nom@cict.fr

Plus en détail

Thème : Lois et modèles Partie : Temps, mouvement et évolution. Cours 24 : Travail d une force-energies

Thème : Lois et modèles Partie : Temps, mouvement et évolution. Cours 24 : Travail d une force-energies 1 Thème : Lois et modèles Partie : Temps, mouvement et évolution. Cours 24 : Travail d une force-energies I. Les forces travaillent. 1. Effets d une force. Les forces appliquées à un système peut : - Déformer

Plus en détail

LES UNITES DE MESURE

LES UNITES DE MESURE Sciences et Technologies de l Industrie et du Développement Durable Les unités de mesure utilisées en sin 1 ère STI2D CI5 : Solutions constructives de la chaine d information Cours sin 1. Introduction

Plus en détail

Energie, puissance et production d énergie

Energie, puissance et production d énergie Energie, puissance et production d énergie Le skateur Un skateur part, à l arrêt du haut de la rampe d un skate parc de hauteur 5 m. La masse du skateur est de 50 kg (on prendra g=10 pour l accélération

Plus en détail

Les unités de mesure en physique

Les unités de mesure en physique CONCEPTION ET MISE EN PAGE : PAUL MILAN Les unités de mesure en physique 1 Système international d unité (SI) Pour créer un système d unités, il faut définir des unités de base, leurs valeurs et définir

Plus en détail

CHAPITRE III : Travail et énergie

CHAPITRE III : Travail et énergie CHPITRE III : Travail et énergie III. 1 En principe, les lois de Newton permettent de résoudre tous les problèmes de la mécanique classique. Si on connaît les positions et les vitesses initiales des particules

Plus en détail

15 exercices corrigés d Electrotechnique sur la machine à courant continu

15 exercices corrigés d Electrotechnique sur la machine à courant continu 15 exercices corrigés d Electrotechnique sur la machine à courant continu Sommaire Exercice MCC01 : machine à courant continu Exercice MCC02 : machine à courant continu à excitation indépendante Exercice

Plus en détail

Cours d électricité. Étude des régimes alternatifs. Mathieu Bardoux. 1 re année. IUT Saint-Omer / Dunkerque Département Génie Thermique et Énergie

Cours d électricité. Étude des régimes alternatifs. Mathieu Bardoux. 1 re année. IUT Saint-Omer / Dunkerque Département Génie Thermique et Énergie Cours d électricité Étude des régimes alternatifs Mathieu Bardoux mathieu.bardoux@univ-littoral.fr IUT Saint-Omer / Dunkerque Département Génie Thermique et Énergie 1 re année Plan du chapitre s sur les

Plus en détail

Chapitre 4 : Etude Energétique

Chapitre 4 : Etude Energétique Cours de Mécanique du Point matériel Chapitre 4 : Energétique SMPC1 Chapitre 4 : Etude Energétique I Travail et Puissance d une force I.1)- Puissance d une force Soit un point matériel M de vitesse!!/!,

Plus en détail

Cours de mécanique M14-travail-énergies

Cours de mécanique M14-travail-énergies Cours de mécanique M14-travail-énergies 1 Introduction L objectif de ce chapitre est de présenter les outils énergétiques utilisés en mécanique pour résoudre des problèmes. En effet, parfois le principe

Plus en détail

Chap. 1 : Energie Solaire HABITAT

Chap. 1 : Energie Solaire HABITAT .La lumière.1. Onde électromagnétique Ultraviolet nfrarouge - La lumière visible et invisible transporte de l énergie sous la forme d ondes électromagnétiques qui se propagent à la vitesse c = 3.10 8 m.s

Plus en détail

Rappels et compléments :

Rappels et compléments : CHAPITRE 6 MECANIQUE DES FLUIDES VISQUEUX Pr. M. ABD-LEFDIL Université Mohammed V- Agdal Département de Physique Année universitaire 05-06 SVI-STU Rappels et compléments : Un fluide est un milieu matériel

Plus en détail

L énergie sous toutes ses formes : définitions

L énergie sous toutes ses formes : définitions L énergie sous toutes ses formes : définitions primaire, énergie secondaire, utile ou finale. Quelles sont les formes et les déclinaisons de l énergie? D après le dictionnaire de l Académie française,

Plus en détail

ENERGETIQUE. Référence au programme S.T.I Référence au module 4- Energétique et dynamique. Module 14 15 : :Energétique 4-1 Energétique

ENERGETIQUE. Référence au programme S.T.I Référence au module 4- Energétique et dynamique. Module 14 15 : :Energétique 4-1 Energétique ENERGETIQUE ET DYNAMIQUE ENERGETIQUE Mécanique Référence au programme S.T.I Référence au module 4- Energétique et dynamique. Module 14 15 : :Energétique 4-1 Energétique 1- Objectifs de la séquence : Calculer

Plus en détail

Mécanique3. Cours. L énergie mécanique. Troisièmes. 3 ème. Qu est-ce que l énergie mécanique?

Mécanique3. Cours. L énergie mécanique. Troisièmes. 3 ème. Qu est-ce que l énergie mécanique? 3 ème Mécanique 3 Qu est-ce que l énergie mécanique? Objectifs 1 Calculer une énergie cinétique 2 Reconnaître une énergie de position 3 Expliquer une conversion d énergie mécanique Mécanique3 Photos Pourquoi

Plus en détail

Mouvement et vitesse . A A B

Mouvement et vitesse . A A B Chapitre 1 Mouvement et vitesse I/ Caractère relatif d'un mouvement Le mouvement d'un objet est décrit par rapport à un autre objet qui sert de référence ( le référentiel) exemple : assis dans une voiture

Plus en détail

Lien entre l énergie cinétique, l énergie de position (potentielle) et l énergie mécanique.

Lien entre l énergie cinétique, l énergie de position (potentielle) et l énergie mécanique. Lien entre l énergie cinétique, l énergie de position (potentielle) et l énergie mécanique. Relation entre le poids et la masse d un corps Formule : P = m. g Avec p : poids en newton (N) m : masse en kilogramme

Plus en détail

GRANDEURS COMPOSEES. Cette grandeur peut être le produit de deux grandeurs de même nature ou de deux grandeurs de natures différentes.

GRANDEURS COMPOSEES. Cette grandeur peut être le produit de deux grandeurs de même nature ou de deux grandeurs de natures différentes. THEME : GRANDEURS COMPOSEES Grandeurs simples : Une longueur, une masse, une capacité, sont des grandeurs simples. Ces grandeurs s expriment avec une ( et une seule) unité. longueur : mètre ( ou centimètre,

Plus en détail

Puissance = 7.4 La puissance mécanique

Puissance = 7.4 La puissance mécanique Nous avons vu comment le travail effectué par une force peut faire varier l énergie cinétique d un objet. La puissance mécanique développée par une force est une autre grandeur physique qui est reliée

Plus en détail

RAPPELS DE MATHEMATIQUES. ORTHOPHONIE Première année. Dr MF DAURES

RAPPELS DE MATHEMATIQUES. ORTHOPHONIE Première année. Dr MF DAURES RAPPELS DE MATHEMATIQUES ORTHOPHONIE Première année 27 28 Dr MF DAURES 1 RAPPELS DE MATHEMATIQUES I - LES FONCTIONS A - Caractéristiques générales des fonctions B - La fonction dérivée C - La fonction

Plus en détail

Partie A : Le superéthanol E85

Partie A : Le superéthanol E85 BTS AA 2011 Pour répondre aux différentes contraintes en terme de disponibilité des ressources énergétiques d origine fossile et pour contribuer à la réduction des émissions de gaz à effet de serre, de

Plus en détail

Test : principe fondamental de la dynamique et aspect énergétique

Test : principe fondamental de la dynamique et aspect énergétique Durée : 45 minutes Objectifs Test : principe fondamental de la dynamique et aspect énergétique Projection de forces. Calcul de durée d'accélération / décélération ou d'accélération / décélération ou de

Plus en détail

TUTORAT UE 3 2015-2016 Biophysique CORRECTION Séance n 3 Semaine du 28/09/2015

TUTORAT UE 3 2015-2016 Biophysique CORRECTION Séance n 3 Semaine du 28/09/2015 TUTORAT UE 3 2015-2016 Biophysique CORRECTION Séance n 3 Semaine du 28/09/2015 Optique 2 Mariano-Goulart QCM n 1 : A, C A. Vrai. Hz.m -1.s => B. Faux.. C. Vrai. L'équation donnée montre que l onde électrique

Plus en détail

Motorisation hybride Toyota Prius

Motorisation hybride Toyota Prius Motorisation hybride Toyota Prius Modélisation phénomènes physiques : Coefficient d adhérence : f : coefficient d adhérence φ = arctan f φ = φ s limite adhérence φ < φ s adhérence φ > φ s glissement Plus

Plus en détail

Chapitre n 6 MASSE ET ÉNERGIE DES NOYAUX

Chapitre n 6 MASSE ET ÉNERGIE DES NOYAUX Chapitre n 6 MASSE ET ÉNERGIE DES NOYAUX T ale S Introduction : Une réaction nucléaire est Une réaction nucléaire provoquée est L'unité de masse atomique est une unité permettant de manipuler aisément

Plus en détail

Les définitions utilisées par l'observatoire de l'énergie (DGEMP- Observatoire de l'énergie, septembre 2003)

Les définitions utilisées par l'observatoire de l'énergie (DGEMP- Observatoire de l'énergie, septembre 2003) Les définitions utilisées par l'observatoire de l'énergie (DGEMP- Observatoire de l'énergie, septembre 2003) Consommation Taux d'indépendance énergétique Energie Electricité Pouvoir calorifique Consommation

Plus en détail

COMMENT TRAVAILLER POUR AUGMENTER SON EXPLOSIVITE

COMMENT TRAVAILLER POUR AUGMENTER SON EXPLOSIVITE COMMENT TRAVAILLER POUR AUGMENTER SON EXPLOSIVITE 1/ DEFINITION Capacité à produire la plus grande accélération pour se mouvoir, ou pour déplacer une charge. 2/ CALCUL DE LA PUISSANCE Tout d abord, la

Plus en détail

ERGOMÉTRIE ERGOMÉTRIE

ERGOMÉTRIE ERGOMÉTRIE Ergo = travail; métrie = mesure Une quantification précise du travail est essentielle si l on désire reproduire une charge identique pour fins de comparaisons ou d entrainement Calibration des ergomètres

Plus en détail

On prend comme volume de contrôle l auget en translation. Ce volume de contrôle est donc en translation avec une vitesse U t. U t

On prend comme volume de contrôle l auget en translation. Ce volume de contrôle est donc en translation avec une vitesse U t. U t page 1 Problème 1 : Auget mobile (6 points) Un jet d eau, ayant une vitesse V 1 frappe un auget à une hauteur y 1 comme indiqué sur la figure 1. On considère que le jet incident a un diamètre D et que

Plus en détail

Partiel PHY121 Mécanique du point

Partiel PHY121 Mécanique du point Université Joseph Fourier Grenoble Licence Partiel PHY2 Mécanique du point Vendredi 23 mars 202 Durée h30 Calculatrices et documents non-autorisés Pour chaque question, 4 réponses sont proposées dont ou

Plus en détail

LES DIFFERENTS PROGRAMMES DE MUSCULATION («Des muscles pour tout le monde», Sport et Vie n 108, Mai-Juin 2008)

LES DIFFERENTS PROGRAMMES DE MUSCULATION («Des muscles pour tout le monde», Sport et Vie n 108, Mai-Juin 2008) LES DIFFERENTS PROGRAMMES DE MUSCULATION («Des muscles pour tout le monde», Sport et Vie n 108, Mai-Juin 2008) 1 / Quelques données théoriques : * La répétition maximale (RM) : C est le poids le plus lourd

Plus en détail

Concours AVENIR 8 mai 2011 EPREUVE DE PHYSIQUE. DUREE : 1h30mn Coefficient 5 CONSIGNES SPECIFIQUES

Concours AVENIR 8 mai 2011 EPREUVE DE PHYSIQUE. DUREE : 1h30mn Coefficient 5 CONSIGNES SPECIFIQUES NOM :. PRENOM : NUMERO DE CANDIDAT :... EPREUVE DE PHYSIQUE DUREE : 1h30mn Coefficient 5 CONSIGNES SPECIFIQUES Lire attentivement les consignes afin de vous placer dans les meilleures conditions de réussite

Plus en détail

TD d après CCP TSI 2012 CI 4 - TEC

TD d après CCP TSI 2012 CI 4 - TEC Contexte de l étude La nécessité de diminuer le coût de transport des marchandises embarquées sur les bateaux porte-conteneurs impose de limiter au maximum le temps d immobilisation des navires à quai.

Plus en détail

Énergie, économie et environnement

Énergie, économie et environnement Énergie, économie et environnement Johann Collot professeur à l'université Grenoble Alpes et chercheur au Laboratoire de Physique Subatomique et de Cosmologie de Grenoble (LPSC) université Grenoble Alpes,

Plus en détail

Mesure du rendement d une machine à vapeur.

Mesure du rendement d une machine à vapeur. Mesure du rendement d une machine à vapeur. Rappels : Le rendement N est le rapport entre l énergie utile (fournie par la machine ) et l énergie motrice (fournie à la machine). C est aussi le rapport entre

Plus en détail

3- Mesurer l intensité du courant dans un circuit Faire le schéma du montage en utilisant les symboles normalisés.

3- Mesurer l intensité du courant dans un circuit Faire le schéma du montage en utilisant les symboles normalisés. 1 1 Connaître la grandeur et l unité de l intensité électrique. Faire un schéma d un circuit électrique et indiquer le sens du courant 1- Sens du courant et Nature du courant De nombreuses expériences

Plus en détail

Etude d'un monte-charge

Etude d'un monte-charge BTS ELECTROTECHNIQUE Session 1998 3+

Plus en détail

3. Puissance nécessaire au déplacement (travail sur planche n 1)

3. Puissance nécessaire au déplacement (travail sur planche n 1) 1. Données 1.1 Unités d'énergie Le joule (J) Le Watt heure (W.h) 1.2 Unités de puissance Le watt (W) le cheval vapeur (ch ou hp) 1 W.h = 3 600 J 1 W = 1 J/s 1 ch = 736 W 1.3 Unités de vitesse Le mètre

Plus en détail

Thermodynamique et gaz parfaits

Thermodynamique et gaz parfaits Université Paris 7 PCEM 1 Cours de Physique Thermodynamique et gaz parfaits Étienne Parizot (APC Université Paris 7) É. Parizot Physique PCEM 1 ère année page 1 Résumé du cours précédent : travail énergie

Plus en détail

Baccalauréat STL B Épreuve de sciences physiques. Correction. Session septembre 2014 Métropole. 06/12/2014 www.udppc.asso.fr

Baccalauréat STL B Épreuve de sciences physiques. Correction. Session septembre 2014 Métropole. 06/12/2014 www.udppc.asso.fr Baccalauréat STL B Épreuve de sciences physiques Session septembre 2014 Métropole Correction 06/12/2014 www.udppc.asso.fr PARTIE A : traitement du lait et pasteurisation. 1. Contrôle qualité du lait (document

Plus en détail

Activités numériques et graphiques. Les conversions des mesures des grandeurs physiques

Activités numériques et graphiques. Les conversions des mesures des grandeurs physiques Les conversions des mesures des grandeurs physiques I. Grandeurs physiques et unités Activités numériques et graphiques 1. Qu'appelle-t-on pression atmosphérique? Notre planète est entourée d'une couche

Plus en détail

Partie II les outils, page 38, 31 : Abaque de Devilliers

Partie II les outils, page 38, 31 : Abaque de Devilliers LA PHYSIQUE DANS LES STAGES "PERMIS À POINTS" Les stages permis à points rencontrent un grand succès. Au programme de ces stages, une séquence est obligatoirement consacrée aux lois physiques de l automobile.

Plus en détail

Transfert thermique. La quantité de chaleur échangée entre deux systèmes se note Q et s exprime en Joule *J+

Transfert thermique. La quantité de chaleur échangée entre deux systèmes se note Q et s exprime en Joule *J+ Chapitre 22 Sciences Physiques - BTS Transfert thermique 1 Généralités 1.1 Température La température absolue est mesuré en Kelvin [K]. La relation de passage entre C et K est : T [K] = [ C ]+ 273,15 Remarque

Plus en détail

L AIR ET L AÉRAULIQUE

L AIR ET L AÉRAULIQUE Roger Cadiergues MémoCad ne03.a L AIR ET L AÉRAULIQUE SOMMAIRE ne03.1. Les applications de l aéraulique ne03.2. L utilisation des débits ne03.3. Ecoulements : débits et vitesses ne03.4. Vitesses et pressions

Plus en détail

Travail, énergie et puissance, V7.1. conservation de l'énergie mécanique, forces dissipatives

Travail, énergie et puissance, V7.1. conservation de l'énergie mécanique, forces dissipatives 5 Travail, énergie et puissance, V7.1 conservation de l'énergie mécanique, forces dissipatives 1 Le travail L'objet O subit un déplacement indiqué par le vecteur s. Si une force F agit sur O, alors le

Plus en détail

Courant électrique et distributions de courants

Courant électrique et distributions de courants Cours d électromagnétisme Courant électrique et distributions de courants 1 Courant électrique 1.1 Définition du courant électrique On appelle courant électrique tout mouvement d ensemble des particules

Plus en détail

Récupération d énergie

Récupération d énergie Récupération d énergie Le sujet propose d étudier deux dispositifs de récupération d énergie soit thermique (problème 1) soit mécanique (problème 2) afin de produire une énergie électrique. Chaque problème

Plus en détail

Tous ces exemples sont des applications contrôlables par l'homme. Ils sont, de ce fait, utiles.

Tous ces exemples sont des applications contrôlables par l'homme. Ils sont, de ce fait, utiles. Chapitre 8b EFFET CALORIFIUE ENERGIE CALORIFIUE Sommaire Effets calorifiques Energie calorifique Exercices 8.7 EFFETS CALORIFIUES La transformation d'énergie électrique W él en une énergie calorifique

Plus en détail

document proposé sur le site «Sciences Physiques en BTS» : http://nicole.cortial.net BTS AVA 2015

document proposé sur le site «Sciences Physiques en BTS» : http://nicole.cortial.net BTS AVA 2015 BT V 2015 (envoyé par Frédéric COTTI - Professeur d Electrotechnique au Lycée Régional La Floride Marseille) Document 1 - Etiquette énergie Partie 1 : Voiture à faible consommation - Une étiquette pour

Plus en détail

Transferts thermiques par conduction

Transferts thermiques par conduction Transferts thermiques par conduction Exercice 1 : Température de contact entre deux corps* On met en contact deux conducteurs thermiques cylindriques, calorifugés sur leurs surfaces latérales. On se place

Plus en détail

Moteur à 4 Temps clic

Moteur à 4 Temps clic Moteur à 4 Temps clic Géothermie Bouillante Quand la chaleur de la Terre produit de l'électricité. clic DE1: Activités humaines et besoins en énergie. Activité 1 : analyse de document «L'énergie caractérise

Plus en détail

Dimensionnement d une roue autonome pour une implantation sur un fauteuil roulant

Dimensionnement d une roue autonome pour une implantation sur un fauteuil roulant Dimensionnement d une roue autonome pour une implantation sur un fauteuil roulant I Présentation I.1 La roue autonome Ez-Wheel SAS est une entreprise française de technologie innovante fondée en 2009.

Plus en détail

Corrigé des exercices «Principe fondamental de la dynamique»

Corrigé des exercices «Principe fondamental de la dynamique» «Principe fondamental de la dynamique» Exercice 1 a. Un véhicule parcourt 72 km en 50 minutes. Calculer sa vitesse moyenne et donner le résultat en km/h puis en m/s. La vitesse v est donnée en fonction

Plus en détail

DISQUE DUR. Figure 1 Disque dur ouvert

DISQUE DUR. Figure 1 Disque dur ouvert DISQUE DUR Le sujet est composé de 8 pages et d une feuille format A3 de dessins de détails, la réponse à toutes les questions sera rédigée sur les feuilles de réponses jointes au sujet. Toutes les questions

Plus en détail

D'une manière générale, les élèves n aiment pas s'échauffer.

D'une manière générale, les élèves n aiment pas s'échauffer. en 18 diapos! 1 D'une manière générale, les élèves n aiment pas s'échauffer. C'est assez désagréable de commencer à bouger après 1 heure d'immobilité en salle de classe. C est une activité où on se sent

Plus en détail

Mécanique. À retenir. Page : 2) Mouvement angulaire : Comment passer d une vitesse linéaire à une vitesse de rotation : 1) Mouvement linéaire :

Mécanique. À retenir. Page : 2) Mouvement angulaire : Comment passer d une vitesse linéaire à une vitesse de rotation : 1) Mouvement linéaire : À retenir 1) Mouvement linéaire : 2) Mouvement angulaire : Comment passer d une vitesse linéaire à une vitesse de rotation : 260 Vitesse : v R v : Vitesse en mètres par seconde (m.s -1 ) l : Longueur en

Plus en détail

Notes du Cours de Mécanique 1 er semestre, année 2011/2012

Notes du Cours de Mécanique 1 er semestre, année 2011/2012 Ecole Polytechnique de l Université de Nice - Sophia Antipolis CiP1 Notes du Cours de Mécanique 1 er semestre, année 2011/2012 Patrizia Vignolo Jean-Michel Chauveau Thibault Gayral Sommaire : Introduction

Plus en détail

Équivalence masse-énergie

Équivalence masse-énergie CHPITRE 5 NOYUX, MSSE ET ÉNERGIE Équivalence masse-énergie. Équivalence masse-énergie Einstein a montré que la masse constitue une forme d énergie appelée énergie de masse. La relation entre la masse (en

Plus en détail

Mathématiques et petites voitures

Mathématiques et petites voitures Mathématiques et petites voitures Thomas Lefebvre 10 avril 2015 Résumé Ce document présente diérentes applications des mathématiques dans le domaine du slot-racing. Table des matières 1 Périmètre et circuit

Plus en détail

Chapitre 5. Le ressort. F ext. F ressort

Chapitre 5. Le ressort. F ext. F ressort Chapitre 5 Le ressort Le ressort est un élément fondamental de plusieurs mécanismes. Il existe plusieurs types de ressorts (à boudin, à lame, spiral etc.) Que l on comprime ou étire un ressort, tel que

Plus en détail

Interactions des rayonnements avec la matière

Interactions des rayonnements avec la matière UE3-1 : Biophysique Chapitre 2 : Interactions des rayonnements avec la matière Professeur Jean-Philippe VUILLEZ Année universitaire 2011/2012 Université Joseph Fourier de Grenoble - Tous droits réservés.

Plus en détail

Problème IPhO : Diode électroluminescente et lampe de poche

Problème IPhO : Diode électroluminescente et lampe de poche IPhO : Diode électroluminescente et lampe de poche Les diodes électroluminescentes (DEL ou LED en anglais) sont de plus en plus utilisées pour l éclairage : affichages colorés, lampes de poche, éclairage

Plus en détail

Oscillateurs et mesure du temps

Oscillateurs et mesure du temps Oscillateurs et mesure du temps Qu est-ce que le temps? «Qui pourra le définir [le temps]? et pourquoi l'entreprendre, puisque tous les hommes conçoivent ce qu'on veut dire en parlant du temps sans qu'on

Plus en détail

Agitation et Mélange Mesure de l énergie mise en œuvre pendant le pétrissage

Agitation et Mélange Mesure de l énergie mise en œuvre pendant le pétrissage Agitation et Mélange Mesure de l énergie mise en œuvre pendant le pétrissage VMI a entrepris depuis plusieurs années déjà des travaux de recherche sur le contrôle des différents paramètres de conduite

Plus en détail

POLY-PREPAS Centre de Préparation aux Concours Paramédicaux. - Section Orthoptiste / stage i-prépa intensif -

POLY-PREPAS Centre de Préparation aux Concours Paramédicaux. - Section Orthoptiste / stage i-prépa intensif - POLY-PREPAS Centre de Préparation aux Concours Paramédicaux - Section Orthoptiste / stage i-prépa intensif - 1 Suite énoncé des exos du Chapitre 14 : Noyaux-masse-énergie I. Fission nucléaire induite (provoquée)

Plus en détail

Chapitre 4 Travail et énergie page 14

Chapitre 4 Travail et énergie page 14 Chapitre 4 Travail et énergie page 14 En principe, les lois de Newton permettent de résoudre tous les problèmes de la mécanique classique. Il aut alors connaître les positions, vitesses initiales des particules

Plus en détail

est-ce que l él énergie Qu est 1. Puissance, énergie, travail 2. Les différentes formes d éd

est-ce que l él énergie Qu est 1. Puissance, énergie, travail 2. Les différentes formes d éd Qu est est-ce que l él énergie? 1. Puissance, énergie, travail 2. Les différentes formes d éd énergie 3. Énergie primaire, énergie secondaire 4. Les unités s de mesure de l él énergie www.promethee-energie.org

Plus en détail

Electrocinétique et magnétostatique

Electrocinétique et magnétostatique Chapitre 3 Electrocinétique et magnétostatique 3.1 Electrocinétique - Vecteur densité de courant Un courant électrique correspond à des charges électriques mobiles. On appelle vecteur densité de courant

Plus en détail

TPE Alternateur. Jordan Offroy Jérémy Brandt Nicolas Crosetti Bastien Dherbomez

TPE Alternateur. Jordan Offroy Jérémy Brandt Nicolas Crosetti Bastien Dherbomez TPE Alternateur Jordan Offroy Jérémy Brandt Nicolas Crosetti Bastien Dherbomez 1 Thème : Avancées scientifiques et réalisations techniques. Problématique : Comment peut-on transformer de l énergie mécanique

Plus en détail

I. Les oscillateurs mécaniques.

I. Les oscillateurs mécaniques. Chapitre 9 : Comment exploiter des phénomènes périodiques pour accéder à la mesure du temps? I. Les oscillateurs mécaniques. On appelle oscillateur (ou système oscillant) un système pouvant évoluer, du

Plus en détail

POLY-PREPAS Centre de Préparation aux Concours Paramédicaux

POLY-PREPAS Centre de Préparation aux Concours Paramédicaux POLY-PREPAS Centre de Préparation aux Concours Paramédicaux - Sections : L1 Santé - 1 Olivier CAUDRELIER oc.polyprepas@orange.fr Chapitre 1 : Equations aux dimensions 1. Equation aux dimensions a) Dimension

Plus en détail

Le moteur à courant continu à aimants permanents

Le moteur à courant continu à aimants permanents Le moteur à courant continu à aimants permanents Le moteur à courant continu à aimants permanents Principe, caractéristiques Alimentation, variation de vitesse Puissance, rendement Réversibilité Cette

Plus en détail

BREVET DE TECHNICIEN SUPÉRIEUR ÉLECTROTECHNIQUE. Épreuve E4.1 ÉTUDE D UN SYSTÈME TECHNIQUE INDUSTRIEL PRÉ-ÉTUDE ET MODÉLISATION

BREVET DE TECHNICIEN SUPÉRIEUR ÉLECTROTECHNIQUE. Épreuve E4.1 ÉTUDE D UN SYSTÈME TECHNIQUE INDUSTRIEL PRÉ-ÉTUDE ET MODÉLISATION BREVET DE TECHNICIEN SUPÉRIEUR ÉLECTROTECHNIQUE Épreuve E4.1 ÉTUDE D UN SYSTÈME TECHNIQUE INDUSTRIEL PRÉ-ÉTUDE ET MODÉLISATION SESSION Durée : 4 heures Coefficient : 3 Matériel autorisé : - Calculatrice

Plus en détail

Terminale S Sciences physiques CH12 Transferts d énergie entre systèmes macro page 366 et 384

Terminale S Sciences physiques CH12 Transferts d énergie entre systèmes macro page 366 et 384 Les microscopes classiques (optiques) permettent d'accéder à des dimensions très petites : on peut ainsi observer des êtres vivants dont la taille est de l'ordre de quelques dixièmes de micromètres. Mais

Plus en détail

I. Le test d Astrand-Ryhming (1954) avec nomogramme

I. Le test d Astrand-Ryhming (1954) avec nomogramme TP U 42 ntraînement valuation de la consommation maximale d oxygène (VO 2 max) par une épreuve sous-maximale indirecte en laboratoire : le test d strand-yhming (1954) sur ergocycle. Le test d strand-yhming

Plus en détail

CHAÎNES ÉNERGÉTIQUES I CHAÎNES ÉNERGÉTIQUES. II PUISSANCE ET ÉNERGIE

CHAÎNES ÉNERGÉTIQUES I CHAÎNES ÉNERGÉTIQUES. II PUISSANCE ET ÉNERGIE CHAÎNES ÉNERGÉTIQUES I CHAÎNES ÉNERGÉTIQUES. II PUISSANCE ET ÉNERGIE I Chaine énergétique a- Les différentes formes d énergie L énergie se mesure en Joules, elle peut prendre différentes formes : chimique,

Plus en détail

LES COLLISIONS FRONTALES ENTRE VÉHICULES

LES COLLISIONS FRONTALES ENTRE VÉHICULES LES COLLISIONS FRONTALES ENTRE VÉHICULES Quel est le rôle de la masse dans un choc frontal entre deux véhicules? Quel est le rôle de la vitesse? Quelle est la force délivrée par chacun des deux véhicules?

Plus en détail

Correction de l épreuve de Physique-Chimie du Bac STI2D et STL SPCL non redoublants métropole 2013

Correction de l épreuve de Physique-Chimie du Bac STI2D et STL SPCL non redoublants métropole 2013 Partie A - Les questions de Maurice Maurice s'interroge sur les notions de braquet, de développement, de «fréquence de pédalage» et de «force motrice» de sa bicyclette (sa «randonneuse»). Aidez-le à comprendre.

Plus en détail

ÉLECTRICITÉ DÉFINITION DÉFINITION NATURE DU COURANT UNITÉS DE MESURE

ÉLECTRICITÉ DÉFINITION DÉFINITION NATURE DU COURANT UNITÉS DE MESURE DÉFINITION NATURE DU COURANT DÉFINITION «Électricité» est un mot provenant du grec ἤλεκτρον, êlektron, signifiant ambre jaune. Les Grecs anciens avaient découvert qu après avoir été frottée, l ambre jaune

Plus en détail

1 ) Métropole STLB 2015

1 ) Métropole STLB 2015 1 ) Métropole STLB 2015 Partie A : détermination de la vitesse du véhicule Procès-verbal des enquêteurs : L accident s est produit sur une portion de route départementale goudronnée dont la vitesse est

Plus en détail

L ÉNERGIE I. TRANFORMATIONS, TRANFERT, CONSERVATION ET RENDEMENT.

L ÉNERGIE I. TRANFORMATIONS, TRANFERT, CONSERVATION ET RENDEMENT. L ÉNERGIE L énergie n est ni visible ni palpable. C est une grandeur mesurable qui désigne ce que possède un système (capital) pour fournir un travail en vue de produire un effet. La transformation peut

Plus en détail

Electrodynamique. Moteur monte-charge. Ref : 302 194. Français p 1. Version : 1004

Electrodynamique. Moteur monte-charge. Ref : 302 194. Français p 1. Version : 1004 Français p 1 Version : 1004 1 Description Le monte-charge est constitué des éléments suivants : 1 moteur avec moto-réducteur commandé par un bouton poussoir une poulie solidaire de l'axe du moteur permettant

Plus en détail

Chapitre 11 Bilans thermiques

Chapitre 11 Bilans thermiques DERNIÈRE IMPRESSION LE 30 août 2013 à 15:40 Chapitre 11 Bilans thermiques Table des matières 1 L état macroscopique et microcospique de la matière 2 2 Énergie interne d un système 2 2.1 Définition.................................

Plus en détail

Equipement d un forage d eau potable

Equipement d un forage d eau potable Equipement d un d eau potable Mise en situation La Société des Sources de Soultzmatt est une Société d Economie Mixte (SEM) dont l activité est l extraction et l embouteillage d eau de source en vue de

Plus en détail

Evaluation de la Puissance maximale

Evaluation de la Puissance maximale Evaluation de la Puissance maximale Il est actuellement abusif de dénommer «tests d évaluation de la puissance maximale anaérobie alactique» des tests fondés sur la mesure d'une puissance mécanique. Ceci

Plus en détail

Repère : Session : 2001 Durée : 2 H 30 Page : 1/5 Coefficient : 2 SCIENCES PHYSIQUES

Repère : Session : 2001 Durée : 2 H 30 Page : 1/5 Coefficient : 2 SCIENCES PHYSIQUES Page : 1/5 Coefficient : 2 SCIENCES PHYSIQUES - La clarté des raisonnements et la qualité de la rédaction interviendront pour une part importante dans l appréciation des copies. - Conformément au dispositions

Plus en détail

ÉNERGIE : DÉFINITIONS ET PRINCIPES

ÉNERGIE : DÉFINITIONS ET PRINCIPES DÉFINITION DE L ÉNERGIE FORMES D ÉNERGIE LES GRANDS PRINCIPES DE L ÉNERGIE DÉCLINAISONS DE L ÉNERGIE RENDEMENT ET EFFICACITÉ DÉFINITION DE L ÉNERGIE L énergie (du grec : force en action) est ce qui permet

Plus en détail

FORCE ET ÉNERGIE FORMATION GÉNÉRALE. Version bêta PHY-5043. DEVOIR 1 Chapitres 1 et 2. Nom de l élève : Résultat : Devoir #1 PHY-5043

FORCE ET ÉNERGIE FORMATION GÉNÉRALE. Version bêta PHY-5043. DEVOIR 1 Chapitres 1 et 2. Nom de l élève : Résultat : Devoir #1 PHY-5043 FORCE ET ÉNERGIE FORMATION GÉNÉRALE Version bêta PHY-5043 DEVOIR 1 Chapitres 1 et 2 Nom de l élève : Résultat : Yves Robitaille Commission Scolaire de Sorel-Tracy septembre 2006 Devoir #1 PHY-5043 page

Plus en détail

Charge électrique loi de Coulomb

Charge électrique loi de Coulomb Champ électrique champ magnétique Charge électrique loi de Coulomb 1/ répulsion réciproque de deux charges < r 12 > Q 1 Q 2 Les deux charges Q 1 et Q 2 se repoussent mutuellement avec une force F 12 telle

Plus en détail

ÉLECTRICITÉ 1/5. En rotation : W = M.q. M = F.r. P = W t. eo. Q S W = VAB. Q VA - VB AB. I = Q t W = U. Q. P = U. I I : intensité ( ampère )

ÉLECTRICITÉ 1/5. En rotation : W = M.q. M = F.r. P = W t. eo. Q S W = VAB. Q VA - VB AB. I = Q t W = U. Q. P = U. I I : intensité ( ampère ) ÉLECTRICITÉ / Travail ( W ) en joule En translation : W = F.d Puissance mécanique ( P ) en watt Champ électrique uniforme ( e ) en volt/mètre Travail de la force électrique ( W ) en joule Champ et potentiel

Plus en détail

1 - le système à étudier

1 - le système à étudier 1 - le système à étudier Comment fonctionne de manière globale le système? Comment décrire ses différents comportements ainsi que les différentes acquisitions possibles? 1.2 l exploitation d énergie électrique

Plus en détail