Electricité Générale

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Electricité Générale"

Transcription

1 Electricité Générale Electricité 1 Livret 4 Résistance Loi d Ohm Loi de Joule Mise à jour février 2007 *FC * FC Centre National d Enseignement et de Formation A Distance

2 Réalisation : AFPA - Le Pont de Claix Avertissement au lecteur Le présent fascicule fait l objet d une protection relative à la propriété intellectuelle, conformément aux dispositions du Code du même nom. Son utilisateur s interdit toute reproduction intégrale, partielle ou par voie dérivée et toute diffusion dudit document sans le consentement exprès de l AFPA. Sous réserve de l exercice licite du droit de courte citation, il est rappelé que toute reproduction intégrale, partielle ou par voie dérivée de ce document, sans le consentement exprès de l AFPA, est constitutive du délit de contrefaçon sanctionné par l article L du Code de la Propriété Intellectuelle. Dépôt légal juillet

3 SOMMAIRE 1 - Dipôles électriques 1.1 Définition 1.2 Différents types de dipôles 1.3 Sens de câblage d'un dipôle 1.4 Association de dipôles 2 - Conducteur ohmique - Résistance - Loi d'ohm 2.1 Expérience 2.2 Loi d'ohm Exercices d'entraînement n 1 et n Calcul de la résistance 3.1 Les dimensions et la nature du conducteur ohmique Exercices d'entraînement n 3 et n Influence de la température sur la résistance Exercice d'entrainement n Association de résistances 4.1 Equivalence 4.2 Association série - Résistance équivalente Exercice d'entraînement n Association parallèle - Résistance équivalente Exercice d'entraînement n Association série et parallèle - Problème traité Exercice d'entraînement n Remarque 5 - Loi de Joule 5.1 Energie dissipée par une résistance 5.2 Puissance thermique Exercice d'entraînement n 9 Corrigé des exercices d'entraînement Devoir n 4 3

4 1 DIPOLES ELECTRIQUES 1.1 Définition On appelle dipôle tout composant électrique ou toute association de composants qui possède deux bornes (ou pôles). A B Les bornes A et B permettent de le raccorder dans un circuit électrique. 1.2 Différents types de dipôles On distingue des dipôles passifs et des dipôles actifs. - Un dipôle est dit passif s'il n'apparaît aucune tension à ses bornes quand il est hors circuit. Il ne fournira donc jamais d'énergie électrique mais par contre en absorbera. Les exemples sont nombreux : le haut-parleur, l'ampèremètre, l'ampoule électrique, le conducteur ohmique (dont nous allons reparler),... etc. Le dipôle passif est très fréquemment appelé récepteur. - Un dipôle est dit actif si, isolément, il apparaît une tension à ses bornes. Citons : les dynamos et alternateurs en rotation, les piles, les accumulateurs, qui sont encore appelés générateurs. Un dipôle actif pourra fournir de l'énergie à un circuit électrique. I U Energie Générateur Récepteur (dipôle actif) (dipôle passif) 4

5 1.3 Sens de câblage d'un dipôle - Dipôle symétrique : c'est un dipôle dont les bornes ne sont pas différenciées. Son sens de câblage est donc sans importance; le fait de le retourner n'a pas d'influence sur les grandeurs électriques (courants et tensions). Une ampoule électrique, un klaxon, un conducteur ohmique sont des dipôles symétriques. - Dipôle dissymétrique : ses bornes ne sont pas permutables; elles sont différenciées par des couleurs ou des symboles différents (borne rouge et borne noire; pôle + et pôle ; anode et cathode;... etc.). Si on retourne un dipôle dissymétrique le fonctionnement du circuit est modifié: les grandeurs électriques ne sont plus les mêmes. Une pile, un moteur à courant continu sont des dipôles dissymétriques. 1.4 Association de dipôles Un dipôle peut être constitué, dans certains cas, d'une association de dipôles. Les associations de base sont appelées association série et association parallèle. Rappelons que : - des dipôles sont associés en série lorsqu'ils sont câblés bout à bout comme indiqué ci-dessous : - l'intensité du courant est la même en tout point d'une branche constituée de dipôles associés en série. - des dipôles sont associés en parallèle lorsqu'ils sont câblés comme le montre la figure ci-dessous : - la tension est la même aux bornes de chacun des dipôles associés en parallèle. 5

6 2 CONDUCTEUR OHMIQUE - RESISTANCE - LOI D'OHM 2.1 Expérience Prenons un fil long et fin d'un alliage métallique (nickel-chrome par exemple) et réalisons le circuit suivant : A I Générateur de tension réglable U Fil Ni-Cr V Relevons les valeurs de U et de I indiquées par les appareils de mesure (voltmètre et ampèremètre) pour différents réglages de la tension délivrée par le générateur et effectuons le rapport U/I. U (V) I (A) 0 0,02 0,04 0,06 0,08 0,10 U/I On constate que le rapport U/I est constant quelles que soient les valeurs du couple tension - intensité. Ce rapport est une caractéristique du fil étudié. On l'appelle résistance électrique. La résistance s'exprime en ohms dont le symbole est Ω. ( Ω, lettre grecque qui se prononce oméga). La résistance de l'échantillon de fil utilisé dans l'expérience est égale à 100 Ω. Tout dipôle passif et symétrique qui, à l'image du fil de nickel-chrome, donne un rapport U/I constant s'appellent conducteur ohmique. Représentation d'un conducteur ohmique : R Les métaux et leurs alliages sont des conducteurs ohmiques. Ils servent, ainsi que le carbone, à fabriquer des composants dont la résistance est normalisée; l'éventail des valeurs de résistances courantes va de quelques milliohms à quelques mégohms. 6

7 2.2 Loi d'ohm Traduisons le tableau de mesures précédent par le graphe représentant la tension U en fonction de l'intensité I. 10 U (V) I (A) 0 0,05 0,10 La courbe caractéristique obtenue est une droite qui passe par l'origine. Elle traduit une relation de proportionnalité entre la tension U et l'intensité I du courant. Le coefficient de proportionnalité est la résistance définie précédemment. Cette relation (loi d'ohm) s'écrit : U = R x I U - s'exprime en volts (V); R - s'exprime en ohms (Ω); I - s'exprime en ampères (A). Cette loi est strictement vérifiée si l'échantillon est maintenu à température constante. L'appareil qui sert à mesurer la résistance s'appelle un "ohmmètre". Exercice d'entraînement n 1 Une expérience semblable à celle précédemment décrite a été réalisée avec un autre échantillon métallique. Une partie des mesures effectuées figure dans le tableau ci-dessous. Compléter ce tableau. U (V) I (ma) U/I (Ω) - 7

8 Exercice d'entraînement n 2 - Déterminer la résistance du conducteur ohmique dont la caractéristique figure ci-dessous. 50 U (V) I (ma) Quelle est l'intensité du courant qui parcourt ce conducteur lorsque la tension à ses bornes est de 24 V? - Quelle est la tension aux bornes de ce conducteur lorsqu'il est parcouru par un courant de 80 ma? 3 CALCUL DE LA RESISTANCE Pour déterminer la valeur de la résistance d'un conducteur ohmique il convient de prendre en compte trois paramètres : ses dimensions, la nature du matériau qui le constitue et la température. 3.1 Les dimensions et la nature du conducteur ohmique La résistance d'un fil homogène de section constante est proportionnelle à sa longueur. Pour une section déterminée, la résistance d'un fil de 10 m est 10 fois plus grande que celle d'un fil de 1 m. La résistance d'un fil homogène de longueur constante est inversement proportionnelle à sa section. Pour une longueur déterminée, la résistance d'un fil dont la section est 0,1 mm 2 est 10 fois plus grande que celle d'un fil de section 1 mm 2 La résistance d'un fil est d'autant plus grande qu'il est plus long et plus fin. 8

9 Deux fils, d'égales dimensions mais constitués de matériaux homogènes différents, ont des résistances différentes. Pour une longueur et une section données, un fil de fer est environ trois fois plus résistant qu'un fil d'aluminium. Les métaux et leurs alliages sont caractérisés par un coefficient noté ρ (prononcé rho) qu'on appelle la résistivité. Celle-ci correspond à la résistance d'un échantillon de 1 mètre de longueur et de 1 m 2 de section. Ainsi la résistance d'un fil homogène de longueur l et de section s s'écrit : R = ρ x l s R - s'exprime en ohms (Ω); l - s'exprime en mètres (m); s - s'exprime en mètres carrés (m 2 ); ρ - s'exprime en ohms-mètres carrés par mètre ou en ohms-mètres (Ωm). Résistivité de quelques métaux et alliages à 0 C. Métaux ρ 0 (Ωm) Alliages ρ 0 (Ωm) Aluminium 2, Constantan (Cu-Ni) Argent 1, Laiton (Cu-Zn) 7, Cuivre 1, Maillechort (Cu-Ni-Zn) Fer 8, Nichrome (Ni-Cr) Nickel 6, Or 2, Tungstène 5, Exercice d'entraînement n 3 Le fil de câblage utilisé en électricité bâtiment est en cuivre. Il est commercialisé en rouleaux de 100 m et avec les trois sections suivantes : 1,5 mm 2 ; 2,5 mm 2 ; 4 mm 2. - Calculer la résistance à 0 C d'un rouleau de fil de section 1,5 mm 2 ; - Calculer la résistance à 0 C d'un rouleau de fil de section 2,5 mm 2 ; - Calculer la résistance à 0 C d'un rouleau de fil de section 4 mm 2 ; Exercice d'entraînement n 4 La section du fil utilisé (nickel-chrome) dans l'expérience réalisée au chapitre 2. 1 est égale à 0,6 mm 2. - Quelle est la longueur de l'échantillon? 9

10 3.2 Influence de la température sur la résistance Généralement la résistivité dépend de la température. Quand celle-ci augmente la résistivité des métaux augmente. Cette dépendance peut se traduire par la relation ci-dessous dans laquelle ρ 0 est la résistivité à 0 C, α le coefficient de température propre au matériau et t la température. ρ et ρ 0 s'expriment en ohms-mètres (Ωm); t - s'exprime en degrés Celsius ( C); α - s'exprime en inverse de degrés ( C -1 ). Coefficient de température de quelques métaux et alliages. Métaux α Alliages α Aluminium 4, Constantan (Cu-Ni) # 0 Argent 3, Laiton (Cu-Zn) 1, Cuivre 4, Maillechort (Cu-Ni-Zn) 0, Fer 7, Nichrome (Ni-Cr) 0, Nickel 5, Or 3, Tungstène 5, Exemple : Calcul de la résistivité du tungstène à 100 C. On trouve ρ 0 et α dans les tables précédentes : ρ 0 = Ωm et α = 5, ( C -1 ) ρ = ρ 0 (1 + a x t) ρ = (1 + 5, x 100) = 7, Ωm Remarques : ρ = ρ 0 (1 + α x t) - La résistivité de certains métaux devient nulle en dessous d'une température très basse. Ce phénomène porte le nom de supraconductibilité. Par exemple, en dessous de 266 C, le plomb est supraconducteur. - Les semi-conducteurs sont des éléments dont la résistivité décroît quand la température s'élève. Citons le silicium et le germanium. - On pourra vérifier à titre d exercice complémentaire que la relation précédente concernant l évolution de la résistivité en fonction de la température est également valable pour le calcul de la résistance. Exercice d'entraînement n 5 Une bobine de fil d'aluminium possède les caractéristiques suivantes : longueur : 250 m; diamètre : 0,5 mm. Calculer la résistance du fil à 45 C. 10

11 4 ASSOCIATION DE RESISTANCES 4.1 Equivalence Deux dipôles ne contenant que des conducteurs ohmiques sont dits équivalents lorsque, soumis à la même tension, ils sont traversés par le même courant. 4.2 Association série. Résistance équivalente Lorque des conducteurs ohmiques sont branchés en série, ils sont traversés par le même courant. U1 U2 U3 U R1 R2 R3 I La loi d'ohm et la loi des mailles permettent d'écrire : U1 = R1 x I U2 = R2 x I U3 = R3 x I U = U1 + U2 + U3 = R1 x I + R2 x I + R3 x I U = (R1 + R2 + R3) x I = R(équ) x I R(équ) = R1 + R2 + R3 Le circuit peut être remplacé par le circuit équivalent suivant : U R(équ) I Exercice d'entraînement n 6 Trois conducteurs ohmiques dont les résistances sont respectivement R1 = 5 Ω, R2 = 8 Ω et R3 = 12 Ω sont câblés en série. - Calculer R(équ), la résistance équivalente à cet ensemble. - Dessiner le schéma réel et le schéma équivalent. - Calculer l'intensité I du courant circulant dans le circuit lorsque la tension U est égale à 10 V. - Calculer la tension aux bornes de chaque conducteur ohmique. 11

12 4.3 Association parallèle. Résistance équivalente Lorque des conducteurs ohmiques sont branchés en parallèle, ils sont soumis à la même tension. I I1 I2 I3 U R1 R2 R3 La loi d'ohm et la loi des noeuds permettent d'écrire : I1 = U R1 I2 = U R2 I3 = U R3 I = I1 + I2 + I3 = U + U + U R1 R2 R3 I = ( ) x U = R1 R2 R3 R(équ ) x U 1 R(équ ) = 1 R R 1 R Le circuit peut être remplacé par le circuit équivalent suivant : I U R(équ) Exercice d'entraînement n 7 Trois conducteurs ohmiques dont les résistances sont respectivement R1 = 5 Ω, R2 = 8 Ω et R3 = 12 Ω sont câblés en parallèle. - Calculer R(équ), la résistance équivalente à cet ensemble. - Dessiner le schéma réel et le schéma équivalent. - Calculer la tension U aux bornes du générateur lorsque l'intensité I est égale à 2,04 A. - Calculer l'intensité du courant circulant dans chaque conducteur ohmique. 12

13 4.4 Association série et parallèle La méthode pour déterminer la résistance équivalente consiste à simplifier le schéma, étape par étape, en commençant par la branche la plus interne. Problème traité On souhaite déterminer la résistance équivalente au dipôle compris entre les points a et g dans le schéma ci-dessous. 2 Ω a 3,4 Ω R1 c b 0,8 Ω R2 8 Ω d R3 3 Ω R4 e f g R5 - Calculons la résistance Rde équivalente à R3 et R4 (association parallèle) = + ; Rde = R 3x R 4 2 x 3 = = 1,2 Ω Rde R3 R4 R3 + R Remplaçons R3 et R4 par la résistance équivalente Rde c 0,8 Ω d 1,2 Ω e a 3,4 Ω R1 b R2 8 Ω Rde f g R5 - Calculons la résistance Rce équivalente à R2 et Rde (association série) Rce = R2 + Rde = 0,8 + 1,2 = 2 Ω - Remplaçons R2 et Rde par la résistance équivalente Rce c 2 Ω e a 3,4 Ω R1 b Rce 8 Ω f g R5 13

14 - Calculons la résistance Rbf équivalente à Rce et R5 (association parallèle) = + ; Rbf = R ce x R 5 2 x 8 = = 1,6 Ω Rbf Rce R5 Rce + R Remplaçons Rce et R5 par la résistance équivalente Rbf a 3,4 Ω R1 b 1,6 Ω Rbf f g - Calculons la résistance Rag équivalente à R1 et Rbf (association série) Rag = R1 + Rbf = 3,4 + 1,6 = 5 Ω - D'où le schéma équivalent du dipôle compris entre a et g : a 5 Ω Rag g Exercice d'entraînement n 8 Une d.d.p U = 43 V est appliquée entre les bornes a et b du circuit cidessous : 2 Ω 7 Ω I2 a R2 R4 5 Ω I1 R1 6 Ω b R3 I3 Calculer : - la résistance équivalente au dipôle compris entre a et b; - l'intensité principale I1; 4.5 Remarque La résistance est une des caractéristiques d'un conducteur ohmique. Cependant dans la pratique, par raccourci de langage, on confond souvent la grandeur et l'élément. Ainsi lorsqu'on dit : "une résistance de 47 Ω...", il faut comprendre : "un conducteur ohmique dont la résistance R = 47 Ω...". 14

15 5 LOI DE JOULE 5.1 Energie dissipée par une résistance Un conducteur ohmique transforme en chaleur toute l'énergie électrique qu'il reçoit. Ce phénomène est exploité en particulier en chauffage domestique. La loi de Joule permet de calculer l'énergie dissipée sous forme calorifique par une résistance lorsqu'elle est parcourue par un courant électrique. Cette loi se déduit de la loi de l'énergie et de la loi d'ohm. d'où W = U x I x t avec U = R x I W = (R x I) x I x t = U x ( U R ) x t W = R x I 2 x t W = R U 2 x t W - s'exprime en joules (J); R - s'exprime en ohms (Ω); I - s'exprime en ampères (A); U - s'exprime en volts (V); t - s'exprime en secondes (s). 5.2 Puissance thermique Rappelons que la puissance est l'énergie dissipée par unité de temps. La puissance thermique se déduit de la loi de Joule en divisant l'énergie par le temps. P = 2 W R xi x t U 2 = = x t t t R t P = R x I 2 2 P = U R P - s'exprime en watts (W). Exercice d'entraînement n 9 Le fil chauffant d'une cafetière électrique a pour résistance R = 53 Ω; il est alimenté par une tension U = 230 V. Calculer le courant I parcourant le fil chauffant, la puissance P de la cafetière et l'énergie calorifique W dissipée pendant 5 minutes de fonctionnement. 15

16 CORRIGE DES EXERCICES D'ENTRAINEMENT Exercice d'entraînement n 1 U (V) I (ma) U/I (Ω) (Attention I est donné en miliampère). Exercice d'entraînement n 2 La résistance est donnée par la pente ΔU/ΔI de la droite. Pour ΔI = 100 ma on lit ΔU # 36 V. R = Δ U 36 = = 360 Ω ΔI 0,1 Pour U = 24 V, l'intensité I = U 24 = = 0,067A = 67 ma R 360 Pour I = 80 ma, la tension U = R x I = 360 x 0,08 = 29 V Exercice d'entraînement n 3 La résistivité du cuivre à 0 C est ρ 0 = 1, Ωm. La résistance de 100 m de fil de section 1,5 mm 2 est égale à : (1 mm 2 = 10-6 m 2 ) R = ρ 0 x l s = 100 1, x 1, = 1,06 Ω La résistance étant inversement proportionnelle à la section : pour s = 2,5 mm 2 on trouve R = 1,06 x 1,5 2,5 = 0,64 Ω pour s = 4 mm 2 on trouve R = 1,06 x 1,5 4 = 0,4 Ω Exercice d'entraînement n 4 Pour l'alliage Nichrome, la résistivité ρ à la température ambiante est peu différente de ρ 0 = Ωm. R = 100 Ω = ρ x l s d'où l = R x s 100 x 0,6.1 0 = ρ Longueur de l'échantillon: l = 60 m 16

17 Exercice d'entraînement n 5 Calcul de la résistivité de l'aluminium à 45 C. Les tables donnent : ρ 0 = 2, Ωm et α = 4, ( C -1 ) ρ = ρ 0 (1 + α x t) = 2, (1 + 4, x 45) = 2, x (1,2) = 3, Ωm Calcul de la section du fil à partir du diamètre : 2 d s = π x = 3,14 x (0, ) 2 2 m 2 Calcul de la résistance du fil à 45 C R = ρ x l s = 250 3, x 3,14 x (0, ) 3 2 = 40 Ω Exercice d'entraînement n 6 R(équ) = R1 + R2 + R3 R(équ) = = 25 Ω Ce résultat confirme que la résistance équivalente d'un groupement série est toujours supérieure à la plus grande des résistances. U1 U2 U3 U 5Ω 8Ω 12Ω I U R(équ)= 25Ω I I = U 10 = = 0,4 A R( équ ) 25 U1 = R1 x I = 5 x 0,4 = 2 V U2 = R2 x I = 8 x 0,4 = 3,2 V U3 = R3 x I = 12 x 0,4 = 4,8 V On vérifie bien que U1 + U2 + U3 = U = 10V (loi des mailles) Exercice d'entraînement n 7 1 R(équ ) = 1 1 R R + 2 R = R(équ) = = 2,45 Ω = = Ce résultat confirme que la résistance équivalente d'un groupement parallèle est toujours inférieure à la plus petite des résistances. 17

18 I I1 I2 I3 I U R1 R2 R3 5Ω 8Ω 12Ω U R(équ) 2,45Ω U = R(équ) x I = 2,45 x 2,04 = 5 V I1 = U 5 R = 1 5 = 1 A I2 = U 5 R = 2 8 = 0,62 A I3 = U 5 R = 3 12 = 0,42 A On vérifie bien que I1 + I2 + I3 = I = 2,04 A (loi des noeuds) Exercice d'entraînement n 8 c 2 Ω d 7 Ω e I2 a R2 R4 5 Ω I1 f g R1 6 Ω b R3 I3 - Calcul de la résistance équivalente Rab : R2 et R4 sont en série : Rce = R2 + R4 = = 9 Ω Rce et R3 sont en parallèle : Rfg = R ce x R 3 9 x 6 = = 3,6 Ω Rce + R Rfg et R1 sont en série : Rab = Rfg + R1 = 3,6 + 5 = 8,6 Ω - Calcul de l'intensité principale I1 : U 43 I1 = R = ab 8,6 = 5 A Exercice d'entraînement n 9 P = I = U R 230 = = 4,34 A 53 ( 230) 2 2 U = = 1000 W R 53 ou P = R x I 2 = 53 x (4,34) 2 = 1000 W ou P = U x I = 230 x 4,34 = 1000 W W = P x t = 1000 x 5 x 60 = J W = 300 kj = 83,3 Wh = 71,7 kcal 18

19 DEVOIR N 4 Effectuez le devoir sur la feuille de copie préimprimée que vous trouverez en encart au milieu du fascicule. Ne recopiez pas les énoncés et soignez la présentation de votre travail. Problème n 1 (2 points) On a mesuré le courant circulant dans un conducteur ohmique et la tension à ses bornes. Les deux couples de valeurs suivants sont retenus : I1 = 10 ma, U1 = 47 V et I2 = 20 ma, U2 = 94 V - Quelle est la valeur de la résistance R? - Calculer la tension U3 aux bornes du conducteur ohmique si le courant I3 = 30 ma Problème n 2 (6 points) On veut réaliser une résistance chauffante de 20 Ω avec du fil dont les caractéristiques sont les suivantes : diamètre d = 0,5 mm; ρ = Ωm - Quelle longueur l de fil doit-on utiliser? (Montrer que l'usage de la calculette est inutile pour cette question). - Quelle est la puissance P de cette résistance chauffante quand on l'alimente sous une tension U = 24 V? - Dans quel rapport faut-il changer la tension U appliquée pour que la puissance soit multipliée par 4? - Quel diamètre de fil aurait-on dû choisir pour que la résistance soit 4 fois plus petite pour une longueur identique? Problème n 3 (4 points) Un fil métallique présente une résistance R = 80 Ω à 20 C. Le coefficient de température α du métal est de ( C -1 ). - Quelle est la valeur de cette résistance à 113 C? (Conseil : Faire intervenir le calcul de la résistance à 0 ) Problème n 4 (4 points) Un moteur, alimenté par une tension de 230 V, demande un courant de 10 A. La résistance de son enroulement d'induit est de 0,6 Ω. Calculer : - la puissance Pa, absorbée par le moteur. - la puissance Pj, perdue dans l'induit par effet Joule. - la puissance utile Pu du moteur en sachant que les pertes totales valent 3 fois les pertes Joule. - le rendement η du moteur. Problème n 5 (2 points) Déterminer la résistance équivalente à n résistances identiques en parallèle. Présentation (2 points) 19

20 Impression AFPA - SEDEX

Chapitre 6 ÉNERGIE PUISSANCE - RENDEMENT. W = F * d. Sommaire

Chapitre 6 ÉNERGIE PUISSANCE - RENDEMENT. W = F * d. Sommaire Chapitre 6 ÉNERGIE PUISSANCE - RENDEMENT Sommaire 1. Définitions symboles - unités 2. Chute de tension dans les conducteurs 3. Effets calorifiques du courant 1. DÉFINITIONS SYMBOLES - UNITÉS 1.1 Force

Plus en détail

4.14 Influence de la température sur les résistances

4.14 Influence de la température sur les résistances nfluence de la température sur la résistance 4.14 nfluence de la température sur les résistances ne résistance R, parcourue par un courant pendant un certain temps t, dissipe une énergie calorifique (W

Plus en détail

Cours d électricité. Circuits électriques en courant constant. Mathieu Bardoux. 1 re année

Cours d électricité. Circuits électriques en courant constant. Mathieu Bardoux. 1 re année Cours d électricité Circuits électriques en courant constant Mathieu Bardoux mathieu.bardoux@univ-littoral.fr IUT Saint-Omer / Dunkerque Département Génie Thermique et Énergie 1 re année Objectifs du chapitre

Plus en détail

Séquence 14 : puissance et énergie électrique Cours niveau troisième

Séquence 14 : puissance et énergie électrique Cours niveau troisième Séquence 14 : puissance et énergie électrique Cours niveau troisième Objectifs : - Savoir que : o Le watt (W) est l unité de puissance o Le joule (J) est l unité de l énergie o L intensité du courant électrique

Plus en détail

L ÉLECTRICITÉ : ÊTES-VOUS AU COURANT? SCP 4011-2. Corrigé des exercices supplémentaires. Centre Christ Roi Mont-Laurier

L ÉLECTRICITÉ : ÊTES-VOUS AU COURANT? SCP 4011-2. Corrigé des exercices supplémentaires. Centre Christ Roi Mont-Laurier L ÉLECTRICITÉ : ÊTES-VOUS AU COURANT? Corrigé des exercices supplémentaires Centre Christ Roi Mont-Laurier Le 29 novembre 2005 SCP 4011 1. Associez chaque unité de mesure donnée à un des items énumérés

Plus en détail

Chapitre 7: Énergie et puissance électrique. Lequel de vous deux est le plus puissant? L'énergie dépensée par les deux est-elle différente?

Chapitre 7: Énergie et puissance électrique. Lequel de vous deux est le plus puissant? L'énergie dépensée par les deux est-elle différente? CHAPITRE 7 ÉNERGIE ET PUISSANCE ÉLECTRIQUE 2.4.0 Découvrir les grandeurs physiques qui influencent l'énergie et la puissance en électricité. Vous faites le grand ménage dans le sous-sol de la maison. Ton

Plus en détail

Chapitre 1 - Les circuits électriques

Chapitre 1 - Les circuits électriques Chapitre 1 - Les circuits électriques Lois fondamentales Historique des versions Version Auteur Description 1.0 pjean Version corrigée et enrichie - portage sous OOo. 2009-09-27 pcornelis Version originale

Plus en détail

Usage personnel uniquement. 2008 R. BALDERACCHI Page 1 DICTIONNAIRE DES TERMES UTILISES EN SCIENCES PHYSIQUES AU COLLEGE

Usage personnel uniquement. 2008 R. BALDERACCHI Page 1 DICTIONNAIRE DES TERMES UTILISES EN SCIENCES PHYSIQUES AU COLLEGE Abscisse : dans un graphique, l abscisse est l axe parallèle au bord inférieur de la feuille ou au horizontal au tableau. On représente généralement le temps sur l abscisse. Air : l air est un mélange

Plus en détail

MESURE DE LA TEMPERATURE

MESURE DE LA TEMPERATURE 145 T2 MESURE DE LA TEMPERATURE I. INTRODUCTION Dans la majorité des phénomènes physiques, la température joue un rôle prépondérant. Pour la mesurer, les moyens les plus couramment utilisés sont : les

Plus en détail

Chapitre 7 : CHARGES, COURANT, TENSION S 3 F

Chapitre 7 : CHARGES, COURANT, TENSION S 3 F Chapitre 7 : CHARGES, COURANT, TENSION S 3 F I) Electrostatique : 1) Les charges électriques : On étudie l électricité statique qui apparaît par frottement sur un barreau d ébonite puis sur un barreau

Plus en détail

1 000 W ; 1 500 W ; 2 000 W ; 2 500 W. La chambre que je dois équiper a pour dimensions : longueur : 6 m largeur : 4 m hauteur : 2,50 m.

1 000 W ; 1 500 W ; 2 000 W ; 2 500 W. La chambre que je dois équiper a pour dimensions : longueur : 6 m largeur : 4 m hauteur : 2,50 m. EXERCICES SUR LA PUISSANCE DU COURANT ÉLECTRIQUE Exercice 1 En zone tempérée pour une habitation moyennement isolée il faut compter 40 W/m 3. Sur un catalogue, 4 modèles de radiateurs électriques sont

Plus en détail

L ÉLECTROCUTION Intensité Durée Perception des effets 0,5 à 1 ma. Seuil de perception suivant l'état de la peau 8 ma

L ÉLECTROCUTION Intensité Durée Perception des effets 0,5 à 1 ma. Seuil de perception suivant l'état de la peau 8 ma TP THÈME LUMIÈRES ARTIFICIELLES 1STD2A CHAP.VI. INSTALLATION D ÉCLAIRAGE ÉLECTRIQUE SÉCURISÉE I. RISQUES D UNE ÉLECTROCUTION TP M 02 C PAGE 1 / 4 Courant Effets électriques 0,5 ma Seuil de perception -

Plus en détail

Exercice n 1: La lampe ci-dessous comporte 2 indications: Exercice n 2: ( compléter les réponses sans espaces)

Exercice n 1: La lampe ci-dessous comporte 2 indications: Exercice n 2: ( compléter les réponses sans espaces) Exercice n 1: La lampe ci-dessous comporte 2 indications: Complétez le tableau en indiquant quelle est la grandeur indiquée et son unité: indication grandeur unité 12 V 25W Pour cela je dois appliquer

Plus en détail

I GENERALITES SUR LES MESURES

I GENERALITES SUR LES MESURES 2 Dans le cas d intervention de dépannage l usage d un multimètre est fréquent. Cet usage doit respecter des méthodes de mesure et des consignes de sécurité. 1/ Analogie. I GENERALITES SUR LES MESURES

Plus en détail

GENERALITES SUR LA MESURE DE TEMPERATURE

GENERALITES SUR LA MESURE DE TEMPERATURE Distributeur exclusif de GENERALITES SUR LA MESURE DE TEMPERATURE INTRODUCTION...2 GENERALITES SUR LA MESURE DE TEMPERATURE...2 La température...2 Unités de mesure de température...3 Echelle de température...3

Plus en détail

La charge électrique C6. La charge électrique

La charge électrique C6. La charge électrique Fiche ACTIVIT UM 8. / UM 8. / 8. La charge électrique 8. La charge électrique C6 Manuel, p. 74 à 79 Manuel, p. 74 à 79 Synergie UM S8 Corrigé Démonstration La charge par induction. Comment un électroscope

Plus en détail

Chap3 Puissance et énergie électrique.

Chap3 Puissance et énergie électrique. Chap3 Puissance et énergie électrique. Items Connaissances Acquis Puissance nominale d un appareil. Unité de puissance du Système international (SI). Ordres de grandeur de puissances électriques domestiques.

Plus en détail

CHAPITRE VIII : Les circuits avec résistances ohmiques

CHAPITRE VIII : Les circuits avec résistances ohmiques CHAPITRE VIII : Les circuits avec résistances ohmiques VIII. 1 Ce chapitre porte sur les courants et les différences de potentiel dans les circuits. VIII.1 : Les résistances en série et en parallèle On

Plus en détail

Les Mesures Électriques

Les Mesures Électriques Les Mesures Électriques Sommaire 1- La mesure de tension 2- La mesure de courant 3- La mesure de résistance 4- La mesure de puissance en monophasé 5- La mesure de puissance en triphasé 6- La mesure de

Plus en détail

CH 11: PUIssance et Énergie électrique

CH 11: PUIssance et Énergie électrique Objectifs: CH 11: PUssance et Énergie électrique Les exercices Tests ou " Vérifie tes connaissances " de chaque chapitre sont à faire sur le cahier de brouillon pendant toute l année. Tous les schémas

Plus en détail

OFPPT ROYAUME DU MAROC RESUME THEORIQUE & GUIDE DE TRAVAUX PRATIQUES UTILISATION DES APPAREILS DE MESURE ELECTRIQUES MODULE N : 7 ELECTROTECHNIQUE

OFPPT ROYAUME DU MAROC RESUME THEORIQUE & GUIDE DE TRAVAUX PRATIQUES UTILISATION DES APPAREILS DE MESURE ELECTRIQUES MODULE N : 7 ELECTROTECHNIQUE OFPPT ROYAUME DU MAROC Office de la Formation Professionnelle et de la Promotion du Travail DIRECTION RECHERCHE ET INGENIERIE DE FORMATION RESUME THEORIQUE & GUIDE DE TRAVAUX PRATIQUES MODULE N : 7 UTILISATION

Plus en détail

Le moteur à courant continu à aimants permanents

Le moteur à courant continu à aimants permanents Le moteur à courant continu à aimants permanents Le moteur à courant continu à aimants permanents Principe, caractéristiques Alimentation, variation de vitesse Puissance, rendement Réversibilité Cette

Plus en détail

TP Cours Ferromagnétisme - Transformateur

TP Cours Ferromagnétisme - Transformateur TP Cours Ferromagnétisme - Transformateur 1. PROPRIETES DES MILIEUX FERROMAGNETIQUES La réalisation de transformateurs nécessite l utilisation de matériaux fortement aimantables. Ce sont les ferromagnétiques.

Plus en détail

Vous avez dit... LED??? DOCLED V2 Page 1 / 14

Vous avez dit... LED??? DOCLED V2 Page 1 / 14 Vous avez dit... LED??? DOCLED V2 Page 1 / 14 Bonjour. Le but de ce document est d'éclaircir certains points de fonctionnement de ces composants très pratiques que sont les LEDS. Il décrit dans les grandes

Plus en détail

Module 3 : L électricité

Module 3 : L électricité Sciences 9 e année Nom : Classe : Module 3 : L électricité Partie 1 : Électricité statique et courant électrique (chapitre 7 et début du chapitre 8) 1. L électrostatique a. Les charges et les décharges

Plus en détail

Chapitre 11 Bilans thermiques

Chapitre 11 Bilans thermiques DERNIÈRE IMPRESSION LE 30 août 2013 à 15:40 Chapitre 11 Bilans thermiques Table des matières 1 L état macroscopique et microcospique de la matière 2 2 Énergie interne d un système 2 2.1 Définition.................................

Plus en détail

TP : Une résistance pour se chauffer?

TP : Une résistance pour se chauffer? TP : Une résistance pour se chauffer? Document extrait d un site Internet : L'effet Joule est un mode de production de chaleur qui se produit lors du passage du courant électrique dans un conducteur présentant

Plus en détail

1 ère partie : tous CAP sauf hôtellerie et alimentation CHIMIE ETRE CAPABLE DE. PROGRAMME - Atomes : structure, étude de quelques exemples.

1 ère partie : tous CAP sauf hôtellerie et alimentation CHIMIE ETRE CAPABLE DE. PROGRAMME - Atomes : structure, étude de quelques exemples. Référentiel CAP Sciences Physiques Page 1/9 SCIENCES PHYSIQUES CERTIFICATS D APTITUDES PROFESSIONNELLES Le référentiel de sciences donne pour les différentes parties du programme de formation la liste

Plus en détail

Chapitre 3 : Mesure et Incertitude.

Chapitre 3 : Mesure et Incertitude. Chapitre 3 : Mesure et ncertitude. Le scientifique qui étudie un phénomène naturel se doit de faire des mesures. Cependant, lors du traitement de ses résultats ce pose à lui la question de la précision

Plus en détail

!!! atome = électriquement neutre. Science et technologie de l'environnement CHAPITRE 5 ÉLECTRICITÉ ET MAGNÉTISME

!!! atome = électriquement neutre. Science et technologie de l'environnement CHAPITRE 5 ÉLECTRICITÉ ET MAGNÉTISME 1 DÉFINITION DE L ÉLECTRICITÉ ET DE LA CHARGE ÉLECTRIQUE 2 LES FORCES D ATTRACTION ET DE RÉPULSION L électricité c est l ensemble des phénomènes provoqués par les charges positives et négatives qui existe

Plus en détail

CARACTERISTIQUE D UNE DIODE ET POINT DE FONCTIONNEMENT

CARACTERISTIQUE D UNE DIODE ET POINT DE FONCTIONNEMENT TP CIRCUITS ELECTRIQUES R.DUPERRAY Lycée F.BUISSON PTSI CARACTERISTIQUE D UNE DIODE ET POINT DE FONCTIONNEMENT OBJECTIFS Savoir utiliser le multimètre pour mesurer des grandeurs électriques Obtenir expérimentalement

Plus en détail

PINCES AMPEREMETRIQUES ET CAPTEURS DE COURANT

PINCES AMPEREMETRIQUES ET CAPTEURS DE COURANT PINCES AMPEREMETRIQUES ET CAPTEURS DE COURANT INTRODUCTION Les pinces ampèremétriques sont destinées à étendre les capacités de mesure des multimètres, appareils de mesure de puissance, oscilloscopes,

Plus en détail

Electrocinétique Livret élève

Electrocinétique Livret élève telier de Physique Secondaire supérieur Electrocinétique Livret élève ouquelle Véronique Pire Joëlle Faculté des Sciences Diffusé par Scienceinfuse, ntenne de Formation et de Promotion du secteur Sciences

Plus en détail

La température du filament mesurée et mémorisée par ce thermomètre Infra-Rouge(IR) est de 285 C. EST-CE POSSIBLE?

La température du filament mesurée et mémorisée par ce thermomètre Infra-Rouge(IR) est de 285 C. EST-CE POSSIBLE? INVESTIGATION De nombreux appareils domestiques, convecteurs, chauffe-biberon, cafetière convertissent l énergie électrique en chaleur. Comment interviennent les grandeurs électriques, tension, intensité,

Plus en détail

Cours d électricité. Introduction. Mathieu Bardoux. 1 re année. IUT Saint-Omer / Dunkerque Département Génie Thermique et Énergie

Cours d électricité. Introduction. Mathieu Bardoux. 1 re année. IUT Saint-Omer / Dunkerque Département Génie Thermique et Énergie Cours d électricité Introduction Mathieu Bardoux mathieu.bardoux@univ-littoral.fr IUT Saint-Omer / Dunkerque Département Génie Thermique et Énergie 1 re année Le terme électricité provient du grec ἤλεκτρον

Plus en détail

CORRECTION TP Multimètres - Mesures de résistances - I. Mesure directe de résistors avec ohmmètre - comparaison de deux instruments de mesure

CORRECTION TP Multimètres - Mesures de résistances - I. Mesure directe de résistors avec ohmmètre - comparaison de deux instruments de mesure Introduction CORRECTION TP Multimètres - Mesures de résistances - La mesure d une résistance s effectue à l aide d un multimètre. Utilisé en mode ohmmètre, il permet une mesure directe de résistances hors

Plus en détail

Les puissances 4. 4.1. La notion de puissance. 4.1.1. La puissance c est l énergie pendant une seconde CHAPITRE

Les puissances 4. 4.1. La notion de puissance. 4.1.1. La puissance c est l énergie pendant une seconde CHAPITRE 4. LES PUISSANCES LA NOTION DE PUISSANCE 88 CHAPITRE 4 Rien ne se perd, rien ne se crée. Mais alors que consomme un appareil électrique si ce n est les électrons? La puissance pardi. Objectifs de ce chapitre

Plus en détail

CHAPITRE IX. Modèle de Thévenin & modèle de Norton. Les exercices EXERCICE N 1 R 1 R 2

CHAPITRE IX. Modèle de Thévenin & modèle de Norton. Les exercices EXERCICE N 1 R 1 R 2 CHPITRE IX Modèle de Thévenin & modèle de Norton Les exercices EXERCICE N 1 R 3 E = 12V R 1 = 500Ω R 2 = 1kΩ R 3 = 1kΩ R C = 1kΩ E R 1 R 2 U I C R C 0V a. Dessiner le générateur de Thévenin vu entre les

Plus en détail

L C D T P I è r e B C P a g e 1. TP 3: Oscilloscope

L C D T P I è r e B C P a g e 1. TP 3: Oscilloscope L C D T P I è r e B C P a g e 1 TP 3: Oscilloscope L C D T P I è r e B C P a g e 2 Partie I : familiarisation avec l oscilloscope 1. Description et mise en marche Utilité : Un oscilloscope permet d analyser

Plus en détail

Méthodes de Caractérisation des Matériaux. Cours, annales http://www.u-picardie.fr/~dellis/

Méthodes de Caractérisation des Matériaux. Cours, annales http://www.u-picardie.fr/~dellis/ Méthodes de Caractérisation des Matériaux Cours, annales http://www.u-picardie.fr/~dellis/ 1. Symboles standards et grandeurs électriques 3 2. Le courant électrique 4 3. La résistance électrique 4 4. Le

Plus en détail

CHAPITRE IX : Les appareils de mesures électriques

CHAPITRE IX : Les appareils de mesures électriques CHAPITRE IX : Les appareils de mesures électriques IX. 1 L'appareil de mesure qui permet de mesurer la différence de potentiel entre deux points d'un circuit est un voltmètre, celui qui mesure le courant

Plus en détail

Cela signifie qu'il y a des matériaux dans lesquels le courant et d'autres matériaux dans lesquels le courant. Un conducteur c est

Cela signifie qu'il y a des matériaux dans lesquels le courant et d'autres matériaux dans lesquels le courant. Un conducteur c est TOUT SAVOIR SUR L'ÉLECTRICITÉ 1. INTRODUCTION Youppie, c'est les vacances! Pour te faire plaisir, tu pars une semaine dans une station de Ski dans les Alpes françaises. Tout d'abord, lorsque tu veux te

Plus en détail

Choix multiples : Inscrire la lettre correspondant à la bonne réponse sur le tiret. (10 pts)

Choix multiples : Inscrire la lettre correspondant à la bonne réponse sur le tiret. (10 pts) SNC1D test d électricité Nom : Connaissance et Habiletés de la pensée compréhension (CC) (HP) Communication (Com) Mise en application (MA) 35 % 30 % 15 % 20 % /42 /31 grille /19 Dans tout le test, les

Plus en détail

LES RESISTANCES. Caractéristiques, rôle et utilisation de la résistance

LES RESISTANCES. Caractéristiques, rôle et utilisation de la résistance LES RESISTANCES Caractéristiques, rôle et utilisation de la résistance Le rôle de la résistance est de limiter le courant dans un circuit. Elle possède plusieurs caractéristiques technique : La valeur

Plus en détail

Chapitre III : les appareils de mesure

Chapitre III : les appareils de mesure République Algérienne Démocratique et Populaire وزارة التعلیم العالي و البحث العلمي Ministère de l Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique جامعة الوادي Faculté des Sciences et de la Technologie

Plus en détail

JP Mathieu : 3 ème année : Physique : Page 0 : Electricité

JP Mathieu : 3 ème année : Physique : Page 0 : Electricité 0 J-P MATHIEU PHYSIQUE : NOTES DE COURS PROVISOIRES PREMIERES NOTIONS D ELECTRICITE Vivre ou mourir!?! 3 ème ANNEE JP Mathieu : 3 ème année : Physique : Page 0 : Electricité 1 1. L interaction électrostatique

Plus en détail

Sciences physiques Stage n

Sciences physiques Stage n Sciences physiques Stage n C.F.A du bâtiment Ermont 1 Activité 1 : 1) Observer les plaquettes d appareils électriques suivantes et relever les indications utiles pour un utilisateur quelconque : Four électrique

Plus en détail

MATIE RE DU COURS DE PHYSIQUE

MATIE RE DU COURS DE PHYSIQUE MATIE RE DU COURS DE PHYSIQUE Titulaire : A. Rauw 5h/semaine 1) MÉCANIQUE a) Cinématique ii) Référentiel Relativité des notions de repos et mouvement Relativité de la notion de trajectoire Référentiel

Plus en détail

Le moteur asynchrone triphasé

Le moteur asynchrone triphasé Cours d Electricité 2 Électrotechnique Le moteur asynchrone triphasé I.U.T Mesures Physiques Université Montpellier 2 Année universitaire 2008-2009 Table des matières 1 Définition et description 2 2 Principe

Plus en détail

avec E qui ne dépend que de la fréquence de rotation.

avec E qui ne dépend que de la fréquence de rotation. Comment régler la vitesse d un moteur électrique?. Comment régler la vitesse d un moteur à courant continu? Capacités Connaissances Exemples d activités Connaître le modèle équivalent simplifié de l induit

Plus en détail

Le circuit électrique

Le circuit électrique BULLETIN SPÉCIAL N 2 Le circuit électrique Théorie un peu de réflexion Intro L électricité est une source d énergie. Une énergie que l on peut facilement transformer en mouvement, lumière ou chaleur. L

Plus en détail

Définition : la puissance P est le produit de la tension U et du courant I, à chaque instant. P = U I. Symbole de la grandeur : Symbole de l'unité :

Définition : la puissance P est le produit de la tension U et du courant I, à chaque instant. P = U I. Symbole de la grandeur : Symbole de l'unité : Chapitre 8 PUISSANCE, ENERGIE EFFET CALORIFIQUE, RENDEMENT Sommaire La puissance et l'énergie électrique Effet Joule Les pertes par transformation d'énergie Rendement des installations électriques Effets

Plus en détail

Chapitre 7. Circuits Magnétiques et Inductance. 7.1 Introduction. 7.1.1 Production d un champ magnétique

Chapitre 7. Circuits Magnétiques et Inductance. 7.1 Introduction. 7.1.1 Production d un champ magnétique Chapitre 7 Circuits Magnétiques et Inductance 7.1 Introduction 7.1.1 Production d un champ magnétique Si on considère un conducteur cylindrique droit dans lequel circule un courant I (figure 7.1). Ce courant

Plus en détail

POLY-PREPAS Centre de Préparation aux Concours Paramédicaux. - Section Orthoptiste / stage i-prépa intensif -

POLY-PREPAS Centre de Préparation aux Concours Paramédicaux. - Section Orthoptiste / stage i-prépa intensif - POLY-PREPAS Centre de Préparation aux Concours Paramédicaux - Section Orthoptiste / stage i-prépa intensif - 1 Chapitre 10 : Condensateur et circuit RC I. Notions de base en électricité : a) Courant électrique

Plus en détail

4.2 Instruments. 4.3 Théorie du transistor. Transistor à jonction 1 LE TRANSISTOR À JONCTION

4.2 Instruments. 4.3 Théorie du transistor. Transistor à jonction 1 LE TRANSISTOR À JONCTION Transistor à jonction 1 LE TRANSISTOR À JONCTION 4.1 But de l expérience 1. Tracer la courbe caractéristique d un transistor 2. Afficher la caractéristique à l écran d un oscilloscope 3. Utiliser le transistor

Plus en détail

Chapitre 1 Régime transitoire dans les systèmes physiques

Chapitre 1 Régime transitoire dans les systèmes physiques Chapitre 1 Régime transitoire dans les systèmes physiques Savoir-faire théoriques (T) : Écrire l équation différentielle associée à un système physique ; Faire apparaître la constante de temps ; Tracer

Plus en détail

Le pavillon. Électrothermie. Chauffage électrique

Le pavillon. Électrothermie. Chauffage électrique PAGE 1 DE 10 SOUS / Objectif Énoncer les différents procédés de chauffage (direct et indirect). Énoncer les principes de fonctionnement. Identifier les éléments constitutifs. Savoir technologique visé

Plus en détail

F = B * I * L. Force en Newtons Induction magnétique en teslas Intensité dans le conducteur en ampères Longueur du conducteur en mètres

F = B * I * L. Force en Newtons Induction magnétique en teslas Intensité dans le conducteur en ampères Longueur du conducteur en mètres LE M O TE U R A C O U R A N T C O N TI N U La loi de LAPLACE Un conducteur traversé par un courant et placé dans un champ magnétique est soumis à une force dont le sens est déterminée par la règle des

Plus en détail

Théorie : Introduction

Théorie : Introduction Méthode et objectifs Electricité et électronique Quelques symboles conventionnels L'anglais en électronique Théorie : Introduction Méthode et objectifs Compte tenu du fait que cet ouvrage s'adresse à des

Plus en détail

Conversion électronique statique

Conversion électronique statique Conversion électronique statique Sommaire I) Généralités.2 A. Intérêts de la conversion électronique de puissance 2 B. Sources idéales.3 C. Composants électroniques..5 II) III) Hacheurs..7 A. Hacheur série

Plus en détail

CH IV) Courant alternatif Oscilloscope.

CH IV) Courant alternatif Oscilloscope. CH IV) Courant alternatif Oscilloscope. Il existe deux types de courant, le courant continu et le courant alternatif. I) Courant alternatif : Observons une coupe transversale d une «dynamo» de vélo. Galet

Plus en détail

TABLE DES MATIERES ELECTRICITE... 1 " # " $ !!! " "

TABLE DES MATIERES ELECTRICITE... 1  #  $ !!!  ELECTRICITE 1 2 TABLE DES MATIERES ELECTRICITE... 1! # $!!!!!!!!% & 3 ! ' (! ( $ & $ % $ #!$ $ $!! #! % %! %' $ %' % %' % 4 $ $ #! %)##' (!##$ $ ## $ % $ % $ $ $ $ $ #$!! # #!% % 5 ' ' '' %! %'# %#*+#$

Plus en détail

CORRIGÉS DES EXERCICES

CORRIGÉS DES EXERCICES Physique L ÉNERIE DANS LES CIRCUITS ÉLECTRIQUES CORRIÉS DES EXERCICES 2011 L'ENERIE DANS LES CIRCUITS ELECTRIQUES Corrigés des exercices Corrigés des exercices relatifs à l objectif 1 Modéliser les transformations

Plus en détail

1) Mesure de température :

1) Mesure de température : PAGE : ) Mesure de température : Elément sensible Les mesureurs de température analogiques transforment la température d un fluide ou d une enceinte en un signal 0/0V, 4-0mA Doigt de gant Fixation Ils

Plus en détail

ELEC2753 Electrotechnique examen du 11/06/2012

ELEC2753 Electrotechnique examen du 11/06/2012 ELEC2753 Electrotechnique examen du 11/06/2012 Pour faciliter la correction et la surveillance, merci de répondre aux 3 questions sur des feuilles différentes et d'écrire immédiatement votre nom sur toutes

Plus en détail

AQ300. Guide technique AQ 300. Régulateur analogique en fonction de la température extérieure NOTICE D UTILISATION ET DE MONTAGE

AQ300. Guide technique AQ 300. Régulateur analogique en fonction de la température extérieure NOTICE D UTILISATION ET DE MONTAGE AQ300 Régulateur analogique en fonction de la température extérieure NOTICE D UTILISATION ET DE MONTAGE Page 1 Sommaire Description générale de l'aquatrol 300 Page 2 Installation du kit AQUATROL 300 Page

Plus en détail

Baccalauréat STI2D et STL SPCL Epreuve de sciences physiques Corrigé Session septembre 2014 Métropole. 01/10/2014 www.udppc.asso.fr.

Baccalauréat STI2D et STL SPCL Epreuve de sciences physiques Corrigé Session septembre 2014 Métropole. 01/10/2014 www.udppc.asso.fr. Baccalauréat STI2D et STL SPCL Epreuve de sciences physiques Corrigé Session septembre 2014 Métropole 01/10/2014 www.udppc.asso.fr Page 1 sur 11 ÉTUDE DE L EMPREINTE ENVIRONNEMENTALE DE QUELQUES DISPOSITIFS

Plus en détail

MESURES DE DILATOMETRIE SUR DEUX NUANCES D ACIER INOX : 1.4542 ET 1.4057 le 04/01/00

MESURES DE DILATOMETRIE SUR DEUX NUANCES D ACIER INOX : 1.4542 ET 1.4057 le 04/01/00 1 EIDGENÖSSISCHE TECHNISCHE HOCHSCHULE LAUSANNE POLITECNICO FEDERALE DI LOSANNA SWISS FEDERAL INSTITUTE OF TECHNOLOGY LAUSANNE DEPARTEMENT DE MICROTECHNIQUE INSTITUT DE PRODUCTION MICROTECHNIQUE CH - 1015

Plus en détail

OFPPT ROYAUME DU MAROC RESUME THEORIQUE & GUIDE DE TRAVAUX PRATIQUES INSTALLATION ET BRANCHEMENT DES APPAREILS DE CHAUFFAGE ELECTRIQUE MODULE N : 12

OFPPT ROYAUME DU MAROC RESUME THEORIQUE & GUIDE DE TRAVAUX PRATIQUES INSTALLATION ET BRANCHEMENT DES APPAREILS DE CHAUFFAGE ELECTRIQUE MODULE N : 12 ROYAUME DU MAROC OFPPT Office de la Formation Professionnelle et de la Promotion du Travail DIRECTION RECHERCHE ET INGENIERIE DE FORMATION RESUME THEORIQUE & GUIDE DE TRAVAUX PRATIQUES MODULE N : 12 INSTALLATION

Plus en détail

OFPPT ROYAUME DU MAROC RESUME THEORIQUE & GUIDE DE TRAVAUX PRATIQUES ANALYSE DE CIRCUITS A COURANT CONTINU MODULE N : 5 ELECTROTECHNIQUE SECTEUR :

OFPPT ROYAUME DU MAROC RESUME THEORIQUE & GUIDE DE TRAVAUX PRATIQUES ANALYSE DE CIRCUITS A COURANT CONTINU MODULE N : 5 ELECTROTECHNIQUE SECTEUR : OFPPT ROYAUME DU MAROC Office de la Formation Professionnelle et de la Promotion du Travail DIRECTION RECHERCHE ET INGENIERIE DE FORMATION RESUME THEORIQUE & GUIDE DE TRAVAUX PRATIQUES MODULE N : 5 ANALYSE

Plus en détail

Régulation du varimat WR I.7.3. Description du système

Régulation du varimat WR I.7.3. Description du système Description du système En cas de combinaison de systèmes de chauffage par le sol et par radiateurs, les températures nécessaires pour le chauffage par le sol sont généralement plus faibles que celles nécessaires

Plus en détail

SOMMAIRE. B5.1 Première approche

SOMMAIRE. B5.1 Première approche APPROCHE THEORIQE LES COMPOSANTS ELECTRONIQES B5 LES IOES SOMMAIRE B5.1 Première approche B5.2 e la jonction PN à la diode B5.3 Caractéristique d'une diode B5.4 Mécanisme de conduction d'une diode B5.5

Plus en détail

PARTIE THEORIQUE. 2 - Machines à courant continu (moteur et génératrice)

PARTIE THEORIQUE. 2 - Machines à courant continu (moteur et génératrice) Génératrice et moteur à courant continu PARTIE THEORIQUE 1 - Essais des machines électriques Lorsqu'on construit une machine, on optimise ses paramètres pour obtenir le meilleur rendement pour des conditions

Plus en détail

Thermodynamique (Échange thermique)

Thermodynamique (Échange thermique) Thermodynamique (Échange thermique) Introduction : Cette activité est mise en ligne sur le site du CNRMAO avec l autorisation de la société ERM Automatismes Industriels, détentrice des droits de publication

Plus en détail

Type 1749 et 1750 Type 3310. socle de raccordement pour montage dans tableau selon DIN 43880 (sur rail)

Type 1749 et 1750 Type 3310. socle de raccordement pour montage dans tableau selon DIN 43880 (sur rail) D174.2 tekmar Appareil indicateur de neige et de glace pour surfaces extérieures Patente DE 4032734 Regelsysteme Les appareils décrits ci-après ont pour but de détecter la formation de neige, de couche

Plus en détail

CH 06 UTILISATION DE L OSCILLOSCOPE

CH 06 UTILISATION DE L OSCILLOSCOPE CH 06 UTILISATION DE L OSCILLOSCOPE Pendant tout le TP vous utiliserez la Fiche méthode de l oscilloscope OX 71 Livre Bordas, Collection ESPACE, 2008, p 183 I- FONCTIONNEMENT Mettre l appareil sous tension.

Plus en détail

Electrotechnique. Fabrice Sincère ; version 3.0.5 http://pagesperso-orange.fr/fabrice.sincere/

Electrotechnique. Fabrice Sincère ; version 3.0.5 http://pagesperso-orange.fr/fabrice.sincere/ Electrotechnique Fabrice Sincère ; version 3.0.5 http://pagesperso-orange.fr/fabrice.sincere/ 1 Sommaire 1 ère partie : machines électriques Chapitre 1 Machine à courant continu Chapitre 2 Puissances électriques

Plus en détail

CREST d Oloron IEN Oloron. Centre administratif 2 ème étage, 14 rue adoue 64 400 Oloron Ste Marie cedex Tel : 05 59 39 79 09 - Email:

CREST d Oloron IEN Oloron. Centre administratif 2 ème étage, 14 rue adoue 64 400 Oloron Ste Marie cedex Tel : 05 59 39 79 09 - Email: Séquence : l'électricité au cycle 2 Place dans les programmes : 4. Le monde des objets Ils réalisent des maquettes élémentaires et des circuits électriques simples pour comprendre le fonctionnement d un

Plus en détail

Charges électriques - Courant électrique

Charges électriques - Courant électrique Courant électrique Charges électriques - Courant électrique Exercice 6 : Dans la chambre à vide d un microscope électronique, un faisceau continu d électrons transporte 3,0 µc de charges négatives pendant

Plus en détail

Induction électromagnétique

Induction électromagnétique Induction électromagnétique Sommaire I) Théorie de l induction électromagnétique..2 A. Introduction 2 B. Notion de force électromotrice 3 C. Loi de Faraday..5 D. Quelques applications.7 Spire circulaire

Plus en détail

électricité Pourquoi le courant, dans nos maison, est-il alternatif?

électricité Pourquoi le courant, dans nos maison, est-il alternatif? CHAPITRE 4 : Production de l él électricité Pourquoi le courant, dans nos maison, est-il alternatif? D où vient le courant? Comment arrive-t-il jusqu à nous? 1 la fabrication du courant 2 Les transformateurs

Plus en détail

ÉLECTRICITÉ - - - - -- - - -

ÉLECTRICITÉ - - - - -- - - - ÉLECTRICITÉ I LA FORCE ÉLECTRIQUE Pierre BOUTELOUP 1Deux ballons Frottons deux ballons de baudruche identiques avec une peau de chat et suspendonsles au même point du plafond. On constate qu ils s écartent

Plus en détail

PRODUCTION DE L ENERGIE ELECTRIQUE

PRODUCTION DE L ENERGIE ELECTRIQUE PRODUCTION DE L ENERGIE ELECTRIQUE Fiche Élève i Objectifs Connaître le principe de production de l électricité par une génératrice de vélo. Savoir quelle est la partie commune à toutes les centrales électriques.

Plus en détail

C7. Mesure de la température

C7. Mesure de la température C7. Mesure de la température I. BUT DE LA MANIPULATION Etude de systèmes physiques permettant de mesurer la température dans un large domaine: sonde platine, thermocouple, thermomètre à gaz et pyromètre.

Plus en détail

Applications des supraconducteurs en courant fort

Applications des supraconducteurs en courant fort Applications des supraconducteurs en courant fort Xavier CHAUD Ingénieur de Recherche du CNRS au Laboratoire National des Champs Magnétiques Intenses à Grenoble Introduction Propriétés supraconductrices

Plus en détail

Manuel d'utilisation de la maquette

Manuel d'utilisation de la maquette Manuel d'utilisation de la maquette PANNEAU SOLAIRE AUTO-PILOTE Enseignement au lycée Article Code Panneau solaire auto-piloté 14740 Document non contractuel L'énergie solaire L'énergie solaire est l'énergie

Plus en détail

TS Physique L automobile du futur Electricité

TS Physique L automobile du futur Electricité P a g e 1 TS Physique Electricité Exercice résolu Enoncé Le moteur thermique, étant très certainement appelé à disparaître, les constructeurs automobiles recourront probablement au «tout électrique» ou

Plus en détail

Livret 10. Mise à jour février 2008. Département Tertiaire

Livret 10. Mise à jour février 2008. Département Tertiaire Élaborer mon étude financière Livret 10 Calculer mon seuil de rentabilité Mise à jour février 2008 Département Tertiaire Avertissement au lecteur Le présent fascicule fait l'objet d'une protection relative

Plus en détail

M HAMED EL GADDAB & MONGI SLIM

M HAMED EL GADDAB & MONGI SLIM Sous la direction : M HAMED EL GADDAB & MONGI SLIM Préparation et élaboration : AMOR YOUSSEF Présentation et animation : MAHMOUD EL GAZAH MOHSEN BEN LAMINE AMOR YOUSSEF Année scolaire : 2007-2008 RECUEIL

Plus en détail

LA FORCE DE FREINAGE ou les lois physiques du freinage

LA FORCE DE FREINAGE ou les lois physiques du freinage LA FORCE DE FREINAGE ou les lois physiques du freinage Du point de vue de la conduite automobile, le freinage d urgence est sans doute le geste technique le plus difficile à réaliser. C est pourtant un

Plus en détail

LA MAIN A LA PATE L électricité Cycle 3 L électricité.

LA MAIN A LA PATE L électricité Cycle 3 L électricité. LA MAIN A LA PATE L électricité Cycle 3 v L électricité. L électricité cycle 3 - doc Ecole des Mines de Nantes 1 LA MAIN A LA PATE L électricité Cycle 3 v L'électricité. PROGRESSION GENERALE Séance n 1

Plus en détail

LE CIRCUIT DE CHARGE

LE CIRCUIT DE CHARGE MAINTENANCE AUTOMOBILE 1 LE CIRCUIT DE CHARGE PROBLÈME POSÉ Les véhicules automobiles modernes sont maintenant équipés de circuits électriques et électroniques aussi variés que nombreux. Il est donc nécessaire

Plus en détail

LES APPAREILS A DEVIATION EN COURANT CONTINU ( LES APPREILS MAGNETOELECTRIQUES)

LES APPAREILS A DEVIATION EN COURANT CONTINU ( LES APPREILS MAGNETOELECTRIQUES) Chapitre 3 LES APPARELS A DEVATON EN COURANT CONTNU ( LES APPRELS MAGNETOELECTRQUES) - PRNCPE DE FONCTONNEMENT : Le principe de fonctionnement d un appareil magnéto-électrique est basé sur les forces agissant

Plus en détail

Electricité : caractéristiques et point de fonctionnement d un circuit

Electricité : caractéristiques et point de fonctionnement d un circuit Electricité : caractéristiques et point de fonctionnement d un circuit ENONCE : Une lampe à incandescence de 6 V 0,1 A est branchée aux bornes d une pile de force électromotrice E = 6 V et de résistance

Plus en détail

MESURE DE LA PUISSANCE

MESURE DE LA PUISSANCE Chapitre 9 I- INTRODUCTION : MESURE DE L PUISSNCE La mesure de la puissance fait appel à un appareil de type électrodynamique, qui est le wattmètre. Sur le cadran d un wattmètre, on trouve : la classe

Plus en détail

P7669 MACHINE A VAPEUR MINIATURE P7669R A mouvement alternatif P7669T Turbine

P7669 MACHINE A VAPEUR MINIATURE P7669R A mouvement alternatif P7669T Turbine P7669 MACHINE A VAPEUR MINIATURE P7669R A mouvement alternatif P7669T Turbine Caractéristiques Modèle de démonstration d un système à vapeur représentatif d un Système d Alimentation Industriel Appareil

Plus en détail

TENSION et COURANT ALTERNATIF

TENSION et COURANT ALTERNATIF Chapitre 2 TENSION et COURANT ALTERNATIF I/ Principe de fonctionnement d'un oscilloscope 1- Schéma Plaques de déviation horizontale et verticale Tube à vide Faisceau d'électrons B Cathode Anode + Spot

Plus en détail

Session de Juillet 2001. Durée 2 H Documents interdits.

Session de Juillet 2001. Durée 2 H Documents interdits. Session de Juillet 2001 Durée 2 H Documents interdits. Exercice 1 : Oscillations forcées de dipôles électriques Lors d une séance de travaux pratiques, les élèves sont conduits à étudier les dipôles en

Plus en détail

Lecture recommandée (en anglais) Activité d écriture facultative. Références

Lecture recommandée (en anglais) Activité d écriture facultative. Références Application de la loi d Ohm Présenté par TryEngineering - Cliquez ici pour donner votre avis sur cette leçon. Objet de la leçon Démontrer la loi d Ohm à l aide de multimètres numériques. La loi d Ohm est

Plus en détail

Mesure de la dépense énergétique

Mesure de la dépense énergétique Mesure de la dépense énergétique Bioénergétique L énergie existe sous différentes formes : calorifique, mécanique, électrique, chimique, rayonnante, nucléaire. La bioénergétique est la branche de la biologie

Plus en détail