Chapitre 7: Dynamique des fluides

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Chapitre 7: Dynamique des fluides"

Transcription

1 Chapitre 7: Dynamique des fluides But du chapitre: comprendre les principes qui permettent de décrire la circulation sanguine. Ceci revient à étudier la manière dont les fluides circulent dans les tuyaux. Selon la vitesse du fluide, l'écoulement est laminaire ou turbulent. Dans ce qui suit, on se restreindra à l'étude des fluides laminaires, visqueux ou non. 7.1 Equation de continuité La conservation de la matière impose que le débit d'un fluide dans un tuyau (ou du sang dans les veines) est constant. Le débit, noté Q est donné par: Q = S v en m 3 /s. L'équation de continuité s'écrit: Q = S 1 v 1 = S 2 v 2, ce qui signifie que le fluide circule plus vite dans les parties où le tube est plus étroit. Exemple: aspirateur, sèche-cheveux, etc. 7.2 Equation de Bernouilli Le théorème de Bernouilli est une application de la conservation de l'énergie au cas des fluides en mouvement. Un certain travail est fourni au fluide lorsqu'il passe d'un point à un autre et ce travail est égal à la variation d'énergie mécanique. Dans le cas d'un fluide laminaire visqueux et incompressible, on obtient la relation suivante: ρv ρgh 1 = p ρv ρgh 2 + Δ,2 où p i est la pression aux points (1) ou (2); l'unité de pression est le Pa et Pa = N m = J 2 m 3 le deuxième terme est une densité d'énergie cinétique [J/m 3 ] le troisième terme est une densité d'énergie potentielle [J/m 3 ] Δ,2 est la perte de charge et représente la densité d'énergie nécessaire pour qu'un fluide visqueux circule dans un tube. 7.3 Fluides parfaits Un fluide non visqueux est dit parfait, et dans ce cas Δ,2 =0. L'équation de Bernouilli se réduit à: p ρv 2 + ρgh = constant. A partir de cette équation on retrouve certains des résultats de la statique des fluides. Exemples: -1 -

2 1) Si la section du tube est constante de sorte que la vitesse du fluide est elle aussi constante, on trouve que la variation de pression entre deux points dépend de la différence de hauteur entre ces points. Pour le manomètre représenté ci-dessous on a:: D'après l'équation de Bernouilli: p + ρgy 1 = p bas = p atm + ρgy 2 Donc la pression dans le récipient vaut: p = p atm + ρgy 2 ρgy 1 = p atm + ρg(y 2 y 1 ) = p atm + ρgh La mesure de la pression (ou tension) artérielle par cathétérisation, est basée sur ce même principe: on introduit une canule dans l'artère et on utilise un liquide adéquat pour le liquide de manomètre, c'est-à-dire du mercure pour les pressions artérielles, une solution salée pour les pressions veineuses (qui sont beaucoup plus faibles que les pressions artérielles). Au lieu de différence de hauteur d'un liquide, on peut aussi mesurer la pression exercée par le liquide du manomètre contre une membrane et traduire cette pression en signal électrique. 2) Dans le cas où l'écoulement est horizontal et s'effectue dans un tuyau de section variable, on a: ρv 2 1 = p ρv 2 2 (la densité d'énergie potentielle est la même aux deux points considérés et a été simplifiée dans l'équation). Cette équation exprime le fait que lorsqu'en un point la vitesse du fluide est grande, la pression en ce même point est faible. Cette constatation permet d'expliquer bien des phénomènes de la vie courante: les toits 'arrachés' par la tempête, le rideau de douche qui 'colle' contre le corps, les avions qui volent. En utilisant la relation ci-dessus avec l'équation de continuité, on peut écrire que la variation de pression entre les points (1) et (2) vaut: p 2 = 1 2 ρv 2 2 A A 1. 2 La connaissance des pressions et des aires en deux points, permet de calculer la vitesse en un des points et d'en déduire l'autre vitesse par l'équation de continuité. 7.4 Fluide visqueux et équation de Poiseuille Lors de l'écoulement laminaire d'un fluide visqueux, la vitesse n'est pas la même en différents points de la section du tube. Elle est nulle au niveau des parois et maximum, v max, au centre. L'expérience montre que la vitesse moyenne vaut v = 1 2 v max. La chute de pression (perte de charge) le long d'un tube horizontal de section constante dépend de l'importance des forces visqueuses, et puisque celles-ci dépendent de la vitesse, de la vitesse moyenne. Par ailleurs, la longueur du tube intervient aussi, puisque le travail dépensé pour lutter contre les forces - 2 -

3 visqueuses est proportionnel au déplacement. On a donc: Δ,2 v l. Cette remarque permet d'écrire ensuite la vitesse moyenne en fonction des paramètres pertinents, telles que perte de charge, longueur du tube, viscosité du fluide, rayon du tube. Une analyse dimensionnelle Δp R2 donne: v = et le débit moyen Q = Av = πr 2 v s'écrit: 8ηl Δp π R4 Q =, c'est la loi de Poiseuille. 8η l On voit donc que le débit est considérablement influencé par le rayon du tube. En effet, lorsque le rayon est augmenté de 20%, le débit double. Ce résultat joue un rôle crucial pour expliquer la circulation du sang dans les artères, artérioles, capillaires. Exemple: le débit de sang à travers l'artère d'un chien (rayon 4 mm) est de 1 cm 3 /s. On peut en déduire que la vitesse moyenne du sang est de 2 cm/s, la vitesse maximum de 4 cm/s et la perte de charge le long de l'artère sur une distance de 10 cm de 2,1 Pa. L'illustration (a) montre que la pression diminue lorsque la vitesse augmente (réduction de section du tube); l'illustration (b) montre qu'il y a de plus chute de pression le long d'un tuyau de section (donc de vitesse) constante, à cause de la viscosité du fluide. 7.5 Fluides laminaire et turbulent Si la vitesse d'un fluide dépasse une certaine valeur critique, l'écoulement devient turbulent. Les forces de frottement dans le fluide deviennent plus importante et le passage du fluide dans un tube demande davantage d'énergie. La vitesse critique à partir de laquelle l'écoulement est turbulent est donnée par: v critique = Rη ρd où R est le nombre de Reynolds (les autres grandeurs ont été définies ailleurs dans le texte). Si ce nombre est inférieur à 2000, le régime est laminaire. S'il est supérieur à 3000, le régime est turbulent. Entre ces deux valeurs le régime est instable. Ecoulement turbulent Exemple: Dans une aorte de diamètre 2 cm, l'écoulement devient , turbulent à partir de v critique = = 30 cm /s. Pour un 1, ,02 débit de 5 litres/min, la vitesse d'écoulement dans cette aorte est de 26,5 cm/s. Lors d'une activité physique intense, le débit augmente et donc l'écoulement sera turbulent

4 Dynamique des fluides 7.6 Système cardio-vasculaire L'analogie de la circulation sanguine avec un système de plomberie a des limites, car le sang n'est pas un simple fluide; il contient des cellules dont les dimensions sont à peine inférieures à celles de certains capillaires. Cependant, la description vue plus haut permet de donner une première image approximative du système de circulation sanguine, de discuter de la pression sanguine et de la puissance délivrée par le coeur. Le sang est pompé à travers le système par le coeur, qui est constitué de deux pompes comprenant chacune deux chambres appelées oreillette et ventricule. Le sang en provenance de tout le corps, sauf les poumons, entre dans l'oreillette droite qui se contracte et chasse le sang dans le ventricule droit. Le ventricule se contracte à son tour et envoie le sang dans les poumons. C'est là que le sang se débarrasse du dioxyde de carbone et absorbe l'oxygène. Régénéré, le sang passe alors dans l'oreillette gauche, puis le ventricule gauche qui force le sang dans toutes les parties du corps - sauf les poumons, à travers l'aorte. L'aorte se divise en artères puis en artérioles et finalement en capillaires pour alimenter tous les organes. L'échange de gaz, d'éléments nutritifs, de déchets entre le sang et les tissus se fait par diffusion à travers les parois minces des capillaires. Le sang est pompé par impulsions. La pression maximum avec laquelle le coeur chasse le sang dans le système, que l'on nomme la pression systolique, vaut environ 120 torr (mmhg). La pression minimum, 80 torr. On prend pour pression moyenne exercée par le coeur 100 torr=13,3 kpa (1 torr=1 mmhg=0,133 kpa). Ceci correspond à une hauteur de colonne de sang de 129 cm (densité du sang: 1,05). Les pertes d'énergie occasionnées par la viscosité du sang et son frottements avec les parois artérielle, font que la pression n'est plus que de 30 torr au niveau des capillaires et qu'elle tombe quasiment à zéro juste avant de revenir au coeur. Le système veineux doit donc chasser activement le sang vers le coeur grâce aux contractions musculaires et à un système de valves. La pression en divers endroits du corps dépend de la position: -4-

5 La puissance délivrée par le coeur pour maintenir l'écoulement sanguin est égale à la puissance dissipée par les forces de frottements visqueux. Le travail des forces de frottements est égal à la force F multipliée par le déplacement L: Travail = F L = p A L = p V La puissance vaut: P = Travail Temps = p V = pression débit, soit P = p Q. t Exemple: quelle est la puissance délivrée par le coeur pour un corps au repos? Dans ce cas, la pression moyenne est de 100 torr=13,3 kpa et le débit de 5 litres/minutes, ce qui donne pour la puissance cardiaque, P =1,1 W. Dans le tableau ci-dessous, on donne quelques valeurs utiles concernant le système cardiovasculaire (Tableau pris dans Kane et Sternheim): Pression moyenne dans les artères 12,8 kpa Pression moyenne dans les veines 1,07 kpa Volume du sang (corps humain de 70 kg) 5,2 litres Temps pour un cycle complet (repos) 54 s Débit cardiaque (au repos) 9, m 3 /s Masse volumique du sang (37 C) 1, kg/m 3 Viscosité du sang (37 C) 2, Pa.s Remarques finales: Les subdivisions les plus fines du système artérielle sont entourées de fibres musculaires. En se resserrant ou se dilatant selon les besoins, le corps dispose d'un mécanisme d'ajustement pour l'écoulement du sang. Comme le sang dans les artères est à une pression relativement haute, le sectionnement d'une artère est grave. Les dépôts dans les artères réduisent leur section et augmentent la vitesse d'écoulement du sang. Si la vitesse est plus grande, la pression en ces endroits est réduite (loi de Bernouilli). Il peut alors arriver que la pression extérieure soit supérieure à la pression dans l'artère et la bloque totalement. Si cela se produit au niveau de l'artère coronaire, le sang cesse d'affluer vers le muscle cardiaque et le coeur cesse de fonctionner

Chapitre 10 : Mécanique des fluides

Chapitre 10 : Mécanique des fluides Chapitre 10 : Mécanique des fluides 1. Pression hydrostatique Les fluides regroupent gaz et liquides. En général, on considère des fluides incompressibles. Ce n est plus le cas en thermodynamique. Un objet

Plus en détail

Thème 3 : Corps humain et santé : l'exercice physique

Thème 3 : Corps humain et santé : l'exercice physique Thème 3 : Corps humain et santé : l'exercice physique Chapitre 1 : Des modifications Introduction physiologiques à l'effort Au cours d'un effort physique, on observe des manifestations de cet effort chez

Plus en détail

L APPAREIL CIRCULATOIRE

L APPAREIL CIRCULATOIRE L APPAREIL CIRCULATOIRE L appareil circulatoire se compose de 3 grandes parties : - Le cœur - Les vaisseaux - Le sang I / Le Cœur : a) Description : Le cœur est un muscle, myocarde, gros comme un poing

Plus en détail

La circulation sanguine assure la distribution du di-oxygène et des nutriments aux organes

La circulation sanguine assure la distribution du di-oxygène et des nutriments aux organes La circulation sanguine assure la distribution du di-oxygène et des nutriments aux organes Nous avons vu que le sang est impliqué dans tous les échanges de l'organisme avec le milieu extérieur SL: Echanges

Plus en détail

Initiation à la Mécanique des Fluides. Mr. Zoubir HAMIDI

Initiation à la Mécanique des Fluides. Mr. Zoubir HAMIDI Initiation à la Mécanique des Fluides Mr. Zoubir HAMIDI Chapitre I : Introduction à la mécanique des fluides 1 Introduction La mécanique des fluides(mdf) a pour objet l étude du comportement des fluides

Plus en détail

UNIVERSITÉE KASDI MERBAH OUARGLA

UNIVERSITÉE KASDI MERBAH OUARGLA UNIVERSITÉE KASDI MERBAH OUARGLA FACULTE DES SCIENCES APPLIQUÉES Département de Génie des Procédés Phénomènes de transferts Travaux pratiques de mécanique des fluides CHAOUCH Noura et SAIFI Nadia 2013

Plus en détail

Quatrième partie. Hydrostatique, hydrodynamique des fluides parfaits

Quatrième partie. Hydrostatique, hydrodynamique des fluides parfaits Quatrième partie Hydrostatique, hydrodynamique des fluides parfaits 105 Chapitre 11 LE THÉORÈME DE BERNOULLI Le principe de conservation de l énergie est très général. Nous allons montrer qu il permet

Plus en détail

THEME 2 : CORPS HUMAIN ET SANTE : L EXERCICE PHYSIQUE

THEME 2 : CORPS HUMAIN ET SANTE : L EXERCICE PHYSIQUE THEME 2 : CORPS HUMAIN ET SANTE : L EXERCICE PHYSIQUE Introduction générale : L Homme, pour vivre, a besoin de se nourrir. La nutrition fait appel à différentes fonctions que sont l alimentation, la respiration

Plus en détail

On retrouve généralement les réseaux séparatifs dans les petites et moyennes agglomérations ou dans les extension des villes.

On retrouve généralement les réseaux séparatifs dans les petites et moyennes agglomérations ou dans les extension des villes. Préambule et domaine d'application Le présent document a été créé dans le but pour permettre le dimensionnement des installations de plomberie sanitaire. C'est un document de synthèse, Il reprend partiellement

Plus en détail

Chapitre 1: Facteurs d'échelle

Chapitre 1: Facteurs d'échelle Chapitre 1: Facteurs d'échelle Des considérations générales sur la taille des objets ou des êtres vivants et leur influence sur différents paramètres, permettent d'établir simplement quelques lois ou tendances,

Plus en détail

Equipement d un forage d eau potable

Equipement d un forage d eau potable Equipement d un d eau potable Mise en situation La Société des Sources de Soultzmatt est une Société d Economie Mixte (SEM) dont l activité est l extraction et l embouteillage d eau de source en vue de

Plus en détail

Séquence : La circulation sanguine

Séquence : La circulation sanguine Séquence : La circulation sanguine Objectifs généraux : Amener l élève à Comprendre le rôle du cœur dans la circulation sanguine. Connaître le rôle du sang et ses composants. Connaître l anatomie du cœur.

Plus en détail

MÉCANIQUE DES FLUIDES

MÉCANIQUE DES FLUIDES 1 MÉCANIQUE DES FLUIDES I/ RAPPELS DE STATIQUE DES FLUIDES 1/ Unités de pression Plusieurs unités existent: le pascal (Pa) : unité SI, peu employée en pratique le bar (bar) et son sous multiple le millibar

Plus en détail

Annales de Physique aux BTS Mécanique des fluides Table des matières

Annales de Physique aux BTS Mécanique des fluides Table des matières Annales de Physique aux BTS Mécanique des fluides Table des matières Statique des fluides... 3 Principe fondamental de l hydrostatique...3 BTS Géomètre topographe 001 :...3 BTS Bâtiment 1999...4 BTS Travaux

Plus en détail

1) Explications (Expert) :

1) Explications (Expert) : 1) Explications (Expert) : Mesures expérimentales : Dans nos conditions d expérience, nous avons obtenu les résultats suivants : Les dimensions des récipients sont : 1) bocal vide : épaisseur de verre

Plus en détail

Thème 2 : Corps humain, sport et santé. Chapitre 6 : La régulation nerveuse de la pression artérielle.

Thème 2 : Corps humain, sport et santé. Chapitre 6 : La régulation nerveuse de la pression artérielle. Thème : Corps humain, sport et santé Chapitre : La régulation nerveuse de la pression artérielle. - La notion de pression artérielle : La pression artérielle (ou tension artérielle) correspond à la force

Plus en détail

TP N 9 : VOITURE RADIOCOMMANDÉE (1) ETT 2.1.1

TP N 9 : VOITURE RADIOCOMMANDÉE (1) ETT 2.1.1 Centres d'intérêt abordés Niveau d analyse Énergie Comportemental Objectifs pédagogiques Connaissances Activités (4 H) 2.1.1 Organisation fonctionnelle d une chaîne d énergie Production d énergie électrique

Plus en détail

NOTIONS DE PERTE DE CHARGE PERTE DE PRESSION

NOTIONS DE PERTE DE CHARGE PERTE DE PRESSION Théorie NOTIONS E PERTE E CHARGE PERTE E PRESSION En raison de la VISCOSITE des fluides réels, de la RUGOSITE des parois intérieures des conduites et des accidents de parcours inhérents à un tracé fluidique,

Plus en détail

Premier principe de la thermodynamique - conservation de l énergie

Premier principe de la thermodynamique - conservation de l énergie Chapitre 5 Premier principe de la thermodynamique - conservation de l énergie 5.1 Bilan d énergie 5.1.1 Énergie totale d un système fermé L énergie totale E T d un système thermodynamique fermé de masse

Plus en détail

La pompe cardiaque, le débit cardiaque et son contrôle

La pompe cardiaque, le débit cardiaque et son contrôle UEMPSfO - Physiologie Chapitre 4 : La pompe cardiaque, le débit cardiaque et son contrôle Professeur Christophe RIBUOT Année universitaire 2010/2011 Université Joseph Fourier de Grenoble - Tous droits

Plus en détail

Formation des enseignants. Le tensiomètre. Objet technique modélisable issu de l environnement des élèves

Formation des enseignants. Le tensiomètre. Objet technique modélisable issu de l environnement des élèves Le tensiomètre Objet technique modélisable issu de l environnement des élèves Un peu d'histoire C'est en 1628 que W. Harvey découvrit la circulation du sang. C'est pourtant seulement en 1730 que la pression

Plus en détail

Exercice 1. Exercice n 1 : Déséquilibre mécanique

Exercice 1. Exercice n 1 : Déséquilibre mécanique Exercice 1 1. a) Un mobile peut-il avoir une accélération non nulle à un instant où sa vitesse est nulle? donner un exemple illustrant la réponse. b) Un mobile peut-il avoir une accélération de direction

Plus en détail

L'échographie cardiaque

L'échographie cardiaque L'échographie cardiaque Date de création du document : 2008-2009 PRÉ-REQUIS Sur quel principe physique est basée l'échographie cardiaque? L'utilisation des ultrasons est le principe physique sur lequel

Plus en détail

DYNAMIQUE DE FORMATION DES ÉTOILES

DYNAMIQUE DE FORMATION DES ÉTOILES A 99 PHYS. II ÉCOLE NATIONALE DES PONTS ET CHAUSSÉES, ÉCOLES NATIONALES SUPÉRIEURES DE L'AÉRONAUTIQUE ET DE L'ESPACE, DE TECHNIQUES AVANCÉES, DES TÉLÉCOMMUNICATIONS, DES MINES DE PARIS, DES MINES DE SAINT-ÉTIENNE,

Plus en détail

1 Problème 1 : L avion solaire autonome (durée 1h)

1 Problème 1 : L avion solaire autonome (durée 1h) Problèmes IPhO 2012 1 NOM : PRENOM : LYCEE : 1 Problème 1 : L avion solaire autonome (durée 1h) Nous souhaitons dans ce problème aborder quelques aspects de la conception d un avion solaire autonome. Les

Plus en détail

T.P. FLUENT. Cours Mécanique des Fluides. 24 février 2006 NAZIH MARZOUQY

T.P. FLUENT. Cours Mécanique des Fluides. 24 février 2006 NAZIH MARZOUQY T.P. FLUENT Cours Mécanique des Fluides 24 février 2006 NAZIH MARZOUQY 2 Table des matières 1 Choc stationnaire dans un tube à choc 7 1.1 Introduction....................................... 7 1.2 Description.......................................

Plus en détail

Mesure du débit et volume sanguins. Cause des décès au Canada

Mesure du débit et volume sanguins. Cause des décès au Canada Mesure du débit et volume sanguins Damien Garcia Damien.Garcia@ircm.qc.ca Laboratoire de génie biomédical IRCM, Montréal Cause des décès au Canada Autres ( 16% ) Respiratoire ( 9% ) Diabète ( 3% ) Cancer

Plus en détail

2. Quel a été l'événement majoritairement responsable d'un développement massif de la technologie éolienne?

2. Quel a été l'événement majoritairement responsable d'un développement massif de la technologie éolienne? 1. Décrire rapidement l'origine de l'exploitation de l'énergie du vent. Les premières éoliennes datent de 200 ans avant JC ressemblant à des roues à aubes et utilisées principalement pour écraser les céréales.

Plus en détail

PHYSIQUE Discipline fondamentale

PHYSIQUE Discipline fondamentale Examen suisse de maturité Directives 2003-2006 DS.11 Physique DF PHYSIQUE Discipline fondamentale Par l'étude de la physique en discipline fondamentale, le candidat comprend des phénomènes naturels et

Plus en détail

U-31 CHIMIE-PHYSIQUE INDUSTRIELLES

U-31 CHIMIE-PHYSIQUE INDUSTRIELLES Session 200 BREVET de TECHNICIEN SUPÉRIEUR CONTRÔLE INDUSTRIEL et RÉGULATION AUTOMATIQUE E-3 SCIENCES PHYSIQUES U-3 CHIMIE-PHYSIQUE INDUSTRIELLES Durée : 2 heures Coefficient : 2,5 Durée conseillée Chimie

Plus en détail

Calcul des pertes de pression et dimensionnement des conduits de ventilation

Calcul des pertes de pression et dimensionnement des conduits de ventilation Calcul des pertes de pression et dimensionnement des conduits de ventilation Applications résidentielles Christophe Delmotte, ir Laboratoire Qualité de l Air et Ventilation CSTC - Centre Scientifique et

Plus en détail

Le VIH et votre cœur

Le VIH et votre cœur Le VIH et votre cœur Le VIH et votre cœur Que dois-je savoir au sujet de mon cœur? Les maladies cardiovasculaires représentent une des cause les plus courante de décès, elles incluent: les maladies coronariennes,

Plus en détail

Mesure de la dépense énergétique

Mesure de la dépense énergétique Mesure de la dépense énergétique Bioénergétique L énergie existe sous différentes formes : calorifique, mécanique, électrique, chimique, rayonnante, nucléaire. La bioénergétique est la branche de la biologie

Plus en détail

1 Mise en application

1 Mise en application Université Paris 7 - Denis Diderot 2013-2014 TD : Corrigé TD1 - partie 2 1 Mise en application Exercice 1 corrigé Exercice 2 corrigé - Vibration d une goutte La fréquence de vibration d une goutte d eau

Plus en détail

Test : principe fondamental de la dynamique et aspect énergétique

Test : principe fondamental de la dynamique et aspect énergétique Durée : 45 minutes Objectifs Test : principe fondamental de la dynamique et aspect énergétique Projection de forces. Calcul de durée d'accélération / décélération ou d'accélération / décélération ou de

Plus en détail

FLUIDES EN ÉCOULEMENT Méthodes et modèles

FLUIDES EN ÉCOULEMENT Méthodes et modèles FLUIDES EN ÉCOULEMENT Méthodes et modèles Jacques PADET Professeur Émérite à l Université de Reims Seconde édition revue et augmentée TABLE DES MATIÈRES PRÉSENTATION Préface de la 1 ère édition Prologue

Plus en détail

Séquence 1. Quantifier l effort et ses effets. Sommaire. 1. Les besoins d un muscle au cours d un effort physique

Séquence 1. Quantifier l effort et ses effets. Sommaire. 1. Les besoins d un muscle au cours d un effort physique Séquence 1 Quantifier l effort et ses effets Sommaire 1. Les besoins d un muscle au cours d un effort physique 2. Les modifications physiologiques permettant de répondre aux besoins des muscles 3. Synthèse

Plus en détail

2 ) Appareillage :L'appareil utilisé est un banc d'essai portatif CEV dont la photo et le schéma de principe indiqués ci-dessous ( figures 1 et 2 )

2 ) Appareillage :L'appareil utilisé est un banc d'essai portatif CEV dont la photo et le schéma de principe indiqués ci-dessous ( figures 1 et 2 ) NOTICE TECHNIQUE N : 026 Date :19/02/08 Révisée le : CONTROLE ETALONNAGE BADIN I ) TEST n 1 1 ) Introduction : La manipulation décrite ci-dessous, permet de controler en place, l'étalonnage de l'anémomètre

Plus en détail

DÉRIVÉES. I Nombre dérivé - Tangente. Exercice 01 (voir réponses et correction) ( voir animation )

DÉRIVÉES. I Nombre dérivé - Tangente. Exercice 01 (voir réponses et correction) ( voir animation ) DÉRIVÉES I Nombre dérivé - Tangente Eercice 0 ( voir animation ) On considère la fonction f définie par f() = - 2 + 6 pour [-4 ; 4]. ) Tracer la représentation graphique (C) de f dans un repère d'unité

Plus en détail

Préchauffage et réchauffage

Préchauffage et réchauffage Accessoires Préchauffage et réchauffage Page 6 Préchauffage et réchauffage Batterie hors-gel FSH 00 00 500 Ø 60 0 e boîtier du filtre de l'air extérieur FSH (FSH = batterie hors gel) sert à protéger l'échangeur

Plus en détail

Chapitre 5. Le ressort. F ext. F ressort

Chapitre 5. Le ressort. F ext. F ressort Chapitre 5 Le ressort Le ressort est un élément fondamental de plusieurs mécanismes. Il existe plusieurs types de ressorts (à boudin, à lame, spiral etc.) Que l on comprime ou étire un ressort, tel que

Plus en détail

Le cliché thoracique

Le cliché thoracique Le cliché thoracique Date de création du document 2008-2009 Table des matières * Introduction... 1 1 Nomenclature radiologique... 1 2 Le cliché thoracique de face... 2 2. 1 Qualité du cliché... 1 2. 2

Plus en détail

CHAPITRE VIII : Les circuits avec résistances ohmiques

CHAPITRE VIII : Les circuits avec résistances ohmiques CHAPITRE VIII : Les circuits avec résistances ohmiques VIII. 1 Ce chapitre porte sur les courants et les différences de potentiel dans les circuits. VIII.1 : Les résistances en série et en parallèle On

Plus en détail

G.P. DNS02 Septembre 2012. Réfraction...1 I.Préliminaires...1 II.Première partie...1 III.Deuxième partie...3. Réfraction

G.P. DNS02 Septembre 2012. Réfraction...1 I.Préliminaires...1 II.Première partie...1 III.Deuxième partie...3. Réfraction DNS Sujet Réfraction...1 I.Préliminaires...1 II.Première partie...1 III.Deuxième partie...3 Réfraction I. Préliminaires 1. Rappeler la valeur et l'unité de la perméabilité magnétique du vide µ 0. Donner

Plus en détail

L énergie grâce à l eau ça coule de source!

L énergie grâce à l eau ça coule de source! Bacheliers en Electromécanique Implantation de Seraing L énergie grâce à l eau ça coule de source! Mars 2013 - Quai Van Beneden Par B. Jansen, A. Hay, F. Laureiro, V. Rosso, E. Simon et F. Simonis Contact:

Plus en détail

Conversion électronique statique

Conversion électronique statique Conversion électronique statique Sommaire I) Généralités.2 A. Intérêts de la conversion électronique de puissance 2 B. Sources idéales.3 C. Composants électroniques..5 II) III) Hacheurs..7 A. Hacheur série

Plus en détail

I Un exemple à partir de données anciennes concernant les leucocytes et leur évolution en cas de SIDA. 3 Utilisation des paramètres de fluorescence :

I Un exemple à partir de données anciennes concernant les leucocytes et leur évolution en cas de SIDA. 3 Utilisation des paramètres de fluorescence : Utilisation du logiciel Cytométrie Logiciel libre et gratuit : adresse de téléchargement et notice complète : http://acces.ens-lyon.fr/acces/logiciels/cytometrie/le-logiciel-cytometrie I Un exemple à partir

Plus en détail

La prise en charge de votre insuffisance cardiaque

La prise en charge de votre insuffisance cardiaque G U I D E - A F F E C T I O N D E L O N G U E D U R É E La prise en charge de votre insuffisance cardiaque Vivre avec une insuffisance cardiaque Décembre 2007 Pourquoi ce guide? Votre médecin traitant

Plus en détail

Baccalauréat STI2D et STL SPCL Epreuve de sciences physiques Corrigé Session septembre 2014 Métropole. 01/10/2014 www.udppc.asso.fr.

Baccalauréat STI2D et STL SPCL Epreuve de sciences physiques Corrigé Session septembre 2014 Métropole. 01/10/2014 www.udppc.asso.fr. Baccalauréat STI2D et STL SPCL Epreuve de sciences physiques Corrigé Session septembre 2014 Métropole 01/10/2014 www.udppc.asso.fr Page 1 sur 11 ÉTUDE DE L EMPREINTE ENVIRONNEMENTALE DE QUELQUES DISPOSITIFS

Plus en détail

4.1 Le rôle des processus de transport dans les systèmes biologiques

4.1 Le rôle des processus de transport dans les systèmes biologiques PHÉNOMÈNES DE TRANSPORT EN BIOLOGIE 1 Chapitre 4 Phénomènes de transport en biologie 4.1 Le rôle des processus de transport dans les systèmes biologiques Les différentes fonctions physiologiques d un organisme

Plus en détail

Séquence maladie: insuffisance cardiaque. Mieux connaître l insuffisance cardiaque Vivre avec un DAI

Séquence maladie: insuffisance cardiaque. Mieux connaître l insuffisance cardiaque Vivre avec un DAI Séquence maladie: insuffisance cardiaque Mieux connaître l insuffisance cardiaque Vivre avec un DAI Janvier 2012 Finalité de l atelier: Présentation de la séance Cette séance a pour buts de vous permettre

Plus en détail

I-1 Introduction : I-2.Etude bibliographique :

I-1 Introduction : I-2.Etude bibliographique : I-1 Introduction : La production de l énergie thermique à partir de l énergie solaire par les capteurs plans connait de nos jours de nombreuses applications vue leurs innombrables intérêts économiques

Plus en détail

DISQUE DUR. Figure 1 Disque dur ouvert

DISQUE DUR. Figure 1 Disque dur ouvert DISQUE DUR Le sujet est composé de 8 pages et d une feuille format A3 de dessins de détails, la réponse à toutes les questions sera rédigée sur les feuilles de réponses jointes au sujet. Toutes les questions

Plus en détail

FORMULAIRE FORMULAIRE

FORMULAIRE FORMULAIRE Ce fascicule constitue un extrait du formulaire PONT-A-MOUSSON dont la version complète est éditée aux Editions Lavoisier-TEC & DOC, 11, rue Lavoisier - F-75381 PARIS CEDEX 08 1989 Ce fascicule constitue

Plus en détail

Chapitre 7. Circuits Magnétiques et Inductance. 7.1 Introduction. 7.1.1 Production d un champ magnétique

Chapitre 7. Circuits Magnétiques et Inductance. 7.1 Introduction. 7.1.1 Production d un champ magnétique Chapitre 7 Circuits Magnétiques et Inductance 7.1 Introduction 7.1.1 Production d un champ magnétique Si on considère un conducteur cylindrique droit dans lequel circule un courant I (figure 7.1). Ce courant

Plus en détail

Cours d électricité. Circuits électriques en courant constant. Mathieu Bardoux. 1 re année

Cours d électricité. Circuits électriques en courant constant. Mathieu Bardoux. 1 re année Cours d électricité Circuits électriques en courant constant Mathieu Bardoux mathieu.bardoux@univ-littoral.fr IUT Saint-Omer / Dunkerque Département Génie Thermique et Énergie 1 re année Objectifs du chapitre

Plus en détail

Forces et Interactions

Forces et Interactions Février 2013 Cours de physique sur les Forces et les Interactions page 1 1 Objectifs Forces et Interactions Le but de ce cours est d'introduire la notion de force et d'étudier la statique, c'est-à-dire

Plus en détail

TRANSFERT DE CHALEUR ETUDE D'UN ECHANGEUR A PLAQUES ET JOINTS

TRANSFERT DE CHALEUR ETUDE D'UN ECHANGEUR A PLAQUES ET JOINTS TRANSFERT DE CHALEUR ETUDE D'UN ECHANGEUR A PLAQUES ET JOINTS Manip n 9 Avril 2014 J. ALBET P. de CARO C. SAUDEJAUD 2 ème Année ATELIER INTER UNIVERSITAIRE DE GENIE DES PROCEDES Objectifs de la manipulation

Plus en détail

Physique appliquée à l'ergothérapie

Physique appliquée à l'ergothérapie Physique appliquée à l'ergothérapie HAUTE ECOLE DE LA PROVINCE DE LIEGE ANNEE SCOLAIRE 2009-2010 X.RENARD TABLES DES MATIERES Tables des matières... 2 Statique des fluides... 4 1. Introduction... 4 2.

Plus en détail

3ème séance de Mécanique des fluides. Rappels sur les premières séances Aujourd hui : le modèle du fluide parfait. 2 Écoulements potentiels

3ème séance de Mécanique des fluides. Rappels sur les premières séances Aujourd hui : le modèle du fluide parfait. 2 Écoulements potentiels 3ème séance de Mécanique des fluides Rappels sur les premières séances Aujourd hui : le modèle du fluide parfait 1 Généralités 1.1 Introduction 1.2 Équation d Euler 1.3 Premier théorème de Bernoulli 1.4

Plus en détail

Chapitre 10 LES PHÉNOMÈNES DE TRANSPORT

Chapitre 10 LES PHÉNOMÈNES DE TRANSPORT Chapitre 10 LES PHÉNOMÈNES DE TRANSPORT Où l on montre que dans leur marche au hasard, les molécules en diffusant dans un milieu y transportent de la quantité de mouvement, des charges ou de la chaleur.

Plus en détail

Chapitre 9. La mesure de niveau. 9.1 Introduction. 9.2 Flotteur

Chapitre 9. La mesure de niveau. 9.1 Introduction. 9.2 Flotteur Chapitre 9 La mesure de niveau 9.1 Introduction Une mesure fréquemment faite en milieu industriel est la mesure de niveau de matériaux solides et liquides. Ce chapitre présente les diverses approches utilisées

Plus en détail

TP séances 7 et 8. Forme d une bulle: gravité et tension de surface

TP séances 7 et 8. Forme d une bulle: gravité et tension de surface TP séances 7 et 8 Forme d une bulle: gravité et tension de surface Lorsqu une goutte est posée sur un support, la tension de surface tend à rendre la bulle spérique alors que la gravité tend à écraser

Plus en détail

Modélisation d'un axe asservi d'un robot cueilleur de pommes

Modélisation d'un axe asservi d'un robot cueilleur de pommes Modélisation d'un axe asservi d'un robot cueilleur de pommes Problématique Le bras asservi Maxpid est issu d'un robot cueilleur de pommes. Il permet, après détection d'un fruit par un système optique,

Plus en détail

ÉCOLE POLYTECHNIQUE DE MONTRÉAL. MEC4125A Laboratoires de Génie Mécanique SOUFFLERIE AÉRODYNAMIQUE

ÉCOLE POLYTECHNIQUE DE MONTRÉAL. MEC4125A Laboratoires de Génie Mécanique SOUFFLERIE AÉRODYNAMIQUE ÉCOLE POLYTECHNIQUE DE MONTRÉAL MEC4125A Laboratoires de Génie Mécanique SOUFFLERIE AÉRODYNAMIQUE Jérôme NOËL 1328624 Jean-Baptiste LEPRETRE 1536884 AUTOMNE 2010 Table des matières Introduction 3 1 Présentation

Plus en détail

Sous pression fiche guide

Sous pression fiche guide Sous pression fiche guide Notions abordées Physique Mathématiques - Pression dans les liquides - Équilibre des forces - Résoudre des équations - Établir un graphique - Étude d une fonction linéaire concrète

Plus en détail

Olympiades de Physique

Olympiades de Physique Avec l'aide des professeurs : M me Larasse et M. Brasselet Et du chercheur : M. Reyssat Olympiades de Physique Xavier LE GALL Philippe-Henri BLAIS Fabrice BENHAMOUDA Sommaire Introduction...3 Observations...4

Plus en détail

SIMULATION DU PROCÉDÉ DE FABRICATION DIRECTE DE PIÈCES THERMOPLASTIQUES PAR FUSION LASER DE POUDRE

SIMULATION DU PROCÉDÉ DE FABRICATION DIRECTE DE PIÈCES THERMOPLASTIQUES PAR FUSION LASER DE POUDRE SIMULATION DU PROCÉDÉ DE FABRICATION DIRECTE DE PIÈCES THERMOPLASTIQUES PAR FUSION LASER DE POUDRE Denis DEFAUCHY Gilles REGNIER Patrice PEYRE Amine AMMAR Pièces FALCON - Dassault Aviation 1 Présentation

Plus en détail

BREVET 2 * Principes physiques régissant la plongée. Première partie

BREVET 2 * Principes physiques régissant la plongée. Première partie BREVET 2 * Principes physiques régissant la plongée Première partie Objectifs de ce cours: 1. Introduction à la formation du 2* 2. Comprendre les lois fondamentales régissant : la flottabilité (Archimède)

Plus en détail

Les différents éléments d un CESI

Les différents éléments d un CESI Les différents éléments d un CESI 1. Capteur Solaires 1.1. Introduction Un capteur solaire thermique est un dispositif qui transforme le rayonnement solaire en énergie thermique. Les caractéristiques générales

Plus en détail

Ce document a été numérisé par le Canopé de l académie de Bordeaux pour la Base nationale des sujets d Examens de l enseignement professionnel.

Ce document a été numérisé par le Canopé de l académie de Bordeaux pour la Base nationale des sujets d Examens de l enseignement professionnel. Ce document a été numérisé par le Canopé de l académie de Bordeaux pour la Base nationale des sujets d Examens de l enseignement professionnel. Ce fichier numérique ne peut être reproduit, représenté,

Plus en détail

sur la valve mitrale À propos de l insuffisance mitrale et du traitement par implantation de clip

sur la valve mitrale À propos de l insuffisance mitrale et du traitement par implantation de clip À propos de l insuffisance mitrale et du traitement par implantation de clip sur la valve mitrale Support destiné aux médecins en vue d informer les patients. À propos de l insuffisance mitrale L insuffisance

Plus en détail

OPENFOAM. Ecoulements conduites cylindriques Laminaire Turbulent

OPENFOAM. Ecoulements conduites cylindriques Laminaire Turbulent OPENFOAM Ecoulements conduites cylindriques Laminaire Turbulent Tutorials crées par Rajesh Bhaskaran sous fluent et adaptés par Bence Somogyi sous OF. Cas Laminaire Conduite de 20 cm de diamètre et 8 mètres

Plus en détail

Formation expérimentale en mécanique des fluides

Formation expérimentale en mécanique des fluides FACULTÉ DES SCIENCES D ORSAY Formation expérimentale en mécanique des fluides Enseignant responsable: Yann BERTHO yann.bertho@u-psud.fr L3 Physique et applications L3 Mécanique Année 014-015 ÅÓ Ð Ø Ä

Plus en détail

Unités, mesures et précision

Unités, mesures et précision Unités, mesures et précision Définition Une grandeur physique est un élément mesurable permettant de décrire sans ambiguïté une partie d un phénomène physique, chacune de ces grandeurs faisant l objet

Plus en détail

PHYSIQUE. 1re année. VISA pour la 1 re année Santé. Santé. 2 e édition. Salah Belazreg. Préparer et réussir son entrée en PACES/L1 Santé 100%

PHYSIQUE. 1re année. VISA pour la 1 re année Santé. Santé. 2 e édition. Salah Belazreg. Préparer et réussir son entrée en PACES/L1 Santé 100% 100% 1re année Santé Médecine harmacie Dentaire Sage-Femme Salah Belazreg HYSIQUE ISA pour la 1 re année Santé réparer et réussir son entrée en ACES/L1 Santé Toutes les notions du Lycée requises Des QCM

Plus en détail

Nous ferons une évaluation du volume d eau que le puits fournit actuellement en fonction de vos besoins en eau pour vos projets futurs.

Nous ferons une évaluation du volume d eau que le puits fournit actuellement en fonction de vos besoins en eau pour vos projets futurs. SOMMAIRE Client : Nom : Adresse : Courriel : Téléphone : M. Y XXXX, chemin Albert-Mines, canton de Hatley famille.xxxxx@gmail.com 819 570-XXXX Description du site en étude: Construction existante Puits

Plus en détail

Le moteur à courant continu à aimants permanents

Le moteur à courant continu à aimants permanents Le moteur à courant continu à aimants permanents Le moteur à courant continu à aimants permanents Principe, caractéristiques Alimentation, variation de vitesse Puissance, rendement Réversibilité Cette

Plus en détail

Induction électromagnétique

Induction électromagnétique Induction électromagnétique Sommaire I) Théorie de l induction électromagnétique..2 A. Introduction 2 B. Notion de force électromotrice 3 C. Loi de Faraday..5 D. Quelques applications.7 Spire circulaire

Plus en détail

I- Définition d'un état turbulent ; Transition vers la turbulence expérience de Osborne Reynolds (1842-1912)

I- Définition d'un état turbulent ; Transition vers la turbulence expérience de Osborne Reynolds (1842-1912) I- Définition d'un état turbulent ; Transition vers la turbulence expérience de Osborne Reynolds (1842-1912) R e = UD/ν Re>2000 Re>4000 M1 fluides : turbulence 1 M1 fluides : turbulence 2 I- Définition

Plus en détail

La pression. 1. Trois personnes qui ont le même poids, marchent sur une couche de neige fraîchement tombée

La pression. 1. Trois personnes qui ont le même poids, marchent sur une couche de neige fraîchement tombée Unité 3 LA PREION Un corps peut se déformer s il est soumis à une force pressante, c est-à-dire, une action de contact répartie sur sa surface. Ainsi, si on fixe une affiche sur un mur à l aide d une punaise,

Plus en détail

QUI PEUT CONTRACTER LA FA?

QUI PEUT CONTRACTER LA FA? MODULE 1 : COMPRENDRE LA FIBRILLATION AURICULAIRE 16 QUI PEUT CONTRACTER LA FA? La FA est plus fréquente chez les personnes âgées. Par contre, la FA dite «isolée» (c.-à-d. sans qu il y ait de maladie du

Plus en détail

Physique: 1 er Bachelier en Medecine. 1er juin 2012. Duree de l'examen: 3 h. Partie 1: /56. Partie 2 : /20. Nom: N ō carte d étudiant:

Physique: 1 er Bachelier en Medecine. 1er juin 2012. Duree de l'examen: 3 h. Partie 1: /56. Partie 2 : /20. Nom: N ō carte d étudiant: Nom: Prénom: A N ō carte d étudiant: Physique: 1 er Bachelier en Medecine 1er juin 2012. Duree de l'examen: 3 h Avant de commencer a repondre aux questions, identiez-vous en haut de cette 1ere page, et

Plus en détail

SDNL112 - Endommagement d'origine vibratoire d'un cintre de générateur de vapeur

SDNL112 - Endommagement d'origine vibratoire d'un cintre de générateur de vapeur Titre : SDNL112 - Endommagement d'origine vibratoire d'un [...] Date : 30/07/2015 Page : 1/9 SDNL112 - Endommagement d'origine vibratoire d'un cintre de générateur de vapeur Résumé Ce cas de validation

Plus en détail

I. La perfusion par gravité : Dispositifs médicaux de perfusion en 2008. Session ide. Hervé MENU 1, Muriel WALLARD 2

I. La perfusion par gravité : Dispositifs médicaux de perfusion en 2008. Session ide. Hervé MENU 1, Muriel WALLARD 2 Session ide Dispositifs médicaux de perfusion en 2008 Hervé MENU 1, Muriel WALLARD 2 1 Pôle d Anesthésie Réanimation Hôpital Salengro 2 SAMU 59 CHRU Lille La perfusion est un acte courant dans tous les

Plus en détail

TRANSFERT DE CHALEUR

TRANSFERT DE CHALEUR TP - L3 Physique - Plate-forme TTE - C.E.S.I.R.E. - Université Joseph Fourier - Grenoble TRANSFERT DE CHALEUR Document à lire avant de commencer TOUT TP de Thermodynamique Ce document est un résumé des

Plus en détail

Quantité de mouvement et moment cinétique

Quantité de mouvement et moment cinétique 6 Quantité de mouvement et moment cinétique v7 p = mv L = r p 1 Impulsion et quantité de mouvement Une force F agit sur un corps de masse m, pendant un temps Δt. La vitesse du corps varie de Δv = v f -

Plus en détail

SPE PSI DL 8 Pour le 05/12/11

SPE PSI DL 8 Pour le 05/12/11 SPE PSI DL 8 Pour le 05/12/11 CONDUCTION DANS LES METAUX: L'espace est rapporté à un repère O muni d'une base cartésienne ( e, e, e ). Données numériques: - charge de l'électron: -e = - 1,6.10-19 C. -

Plus en détail

Dans ce chapitre : Sommaire 93

Dans ce chapitre : Sommaire 93 Dans ce chapitre : Les différents types de contractions musculaires 78 Contraction statique 78 Contraction dynamique 80 Contraction isométrique 80 Contraction auxotonique 80 Contraction isotonique 82 Contraction

Plus en détail

UF600 UF600. Rideau d'air avec soufflage par le sol pour passages industriels de grandes dimensions. Pour portes jusqu'à (h x l) : 6 x 12 m

UF600 UF600. Rideau d'air avec soufflage par le sol pour passages industriels de grandes dimensions. Pour portes jusqu'à (h x l) : 6 x 12 m UF00 Rideau d'air avec soufflage par le sol pour passages industriels de grandes dimensions. Pour portes jusqu'à (h x l) : x m Montage vertical Application L'UF00 crée une barrière d'air très efficace

Plus en détail

Mesurer la consommation d air comprimé ; économiser sur les coûts d énergie

Mesurer la consommation d air comprimé ; économiser sur les coûts d énergie Mesurer la consommation d air comprimé ; économiser sur les coûts d énergie L'air comprimé est un porteur d'énergie indispensable. A titre d exemple, environ 60.000 installations sont présentes en Allemagne.

Plus en détail

NOTIONS DE MECANIQUE DES FLUIDES

NOTIONS DE MECANIQUE DES FLUIDES NOTIONS DE MECNIQUE DES FLUIDES Cours et Exercices Corrigés Riadh EN HMOUD Centre de Publication Universitaire VNT-PROPOS L étude de la mécanique des fluides remonte au moins à l époque de la Grèce antique

Plus en détail

SYSTEMES MODULAIRES POMPE A CHALEUR SOLAIRE THERMIQUE GEOTHERMIE CHAUFFAGE

SYSTEMES MODULAIRES POMPE A CHALEUR SOLAIRE THERMIQUE GEOTHERMIE CHAUFFAGE Notre partenaire constructeur Créez votre configuration technique en ligne et recevez automatiquement votre devis! SYSTEMES MODULAIRES POMPE A CHALEUR SOLAIRE THERMIQUE GEOTHERMIE CHAUFFAGE Configuration

Plus en détail

Mécanique. Figure 2 Bille en acier et aimant

Mécanique. Figure 2 Bille en acier et aimant 4 e - AL Mécanique 1 Mécanique 1 Forces 1.1 Effets de forces Expérience 1.1 Une voiture jouet est au repos. Lorsqu on lui donne un petit coup (figure 1), elle se met en mouvement. En fait, en lui donnant

Plus en détail

Équivalence masse-énergie

Équivalence masse-énergie CHPITRE 5 NOYUX, MSSE ET ÉNERGIE Équivalence masse-énergie. Équivalence masse-énergie Einstein a montré que la masse constitue une forme d énergie appelée énergie de masse. La relation entre la masse (en

Plus en détail

SIMULATION NUMERIQUE DU FLUX D AIR EN BLOC OPÉRATOIRE

SIMULATION NUMERIQUE DU FLUX D AIR EN BLOC OPÉRATOIRE Maîtrise d ambiance et Qualité de l air SIMULATION NUMERIQUE DU FLUX D AIR EN BLOC OPÉRATOIRE PERTURBATION À L ÉTAT STATIQUE OU DYNAMIQUE Alina SANTA CRUZ École d Ingénieurs de Cherbourg LUSAC «Équipe

Plus en détail

Les différentes maladies du coeur

Les différentes maladies du coeur Auteur : Dr Pascal AMEDRO Les différentes maladies du coeur 1. Le cœur normal L oxygène capté dans l air va dans les poumons, où le sang «bleu» est alors oxygéné et devient «rouge». Il est conduit par

Plus en détail

2105-2110 mm 1695 mm. 990 mm Porte-à-faux avant. Modèle de cabine / équipage Small, simple / 3. Codage 46804211 46804311 46804511

2105-2110 mm 1695 mm. 990 mm Porte-à-faux avant. Modèle de cabine / équipage Small, simple / 3. Codage 46804211 46804311 46804511 CANTER 3S13 2105-2110 mm 1695 mm 990 mm Porte-à-faux avant 3500 3995 4985 Longueur max. de carrosserie** 2500 2800 3400 Empattement 4635 4985 5785 Longueur hors tout Masses/dimensions Modèle 3S13 Modèle

Plus en détail

Phénomènes dangereux et modélisation des effets

Phénomènes dangereux et modélisation des effets Phénomènes dangereux et modélisation des effets B. TRUCHOT Responsable de l unité Dispersion Incendie Expérimentations et Modélisations Phénomènes dangereux Description et modélisation des phénomènes BLEVE

Plus en détail

Chapitre 1 Régime transitoire dans les systèmes physiques

Chapitre 1 Régime transitoire dans les systèmes physiques Chapitre 1 Régime transitoire dans les systèmes physiques Savoir-faire théoriques (T) : Écrire l équation différentielle associée à un système physique ; Faire apparaître la constante de temps ; Tracer

Plus en détail