Mesure du débit et volume sanguins. Cause des décès au Canada

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Mesure du débit et volume sanguins. Cause des décès au Canada"

Transcription

1 Mesure du débit et volume sanguins Damien Garcia Laboratoire de génie biomédical IRCM, Montréal Cause des décès au Canada Autres ( 16% ) Respiratoire ( 9% ) Diabète ( 3% ) Cancer ( 29% ) Cardiovasculaire ( 36% ) Accidents/Poison/Violence ( 6% ) Infection ( 1% ) Statistique Canada,

2 Pourquoi mesurer le débit sanguin? Il est souvent nécessaire de connaître l état cardiovasculaire de certains patients Chez les patients en soin intensif, des mesures simultanées de pressions et de débits sont souvent requises afin de connaître la réponse de diverses interventions thérapeutiques (transfusion, infusion d agents inotropes ou vasoactifs, ) Le diagnostic de certaines maladies nécessite systématiquement la mesure du débit sanguin local ou global (sténose aortique, sténose artérielle ) Introduction : sténoses Sténose aortique Sténose coronarienne Sténose périphériques 2

3 Introduction Artères rénales Anévrisme de l'aorte abdominale Artères iliaques Anévrisme abdominal cérébral Désordre microcirculatoire Plan du cours I. Physiologie II. Méthodes de dilution III. Pléthysmographie IV. Profils de vitesses V. Débitmètre électromagnétique VI. Débitmètre ultrasonore VII. Ultrasonographie Doppler VIII. Écho-Doppler, exemple clinique 3

4 Mesure du débit et volume sanguins I. Physiologie Rappel de physiologie Le sang transporte l O 2 et les nutriments (glucose, lipides, vitamines ) vers les tissus, et les délivre de leurs déchets métaboliques (urée, CO 2 ) Ce transport est assuré par un système de vaisseaux sanguins pressurisé : artères, artérioles, capillaires, veinules, veines = 100,000 km au total L écoulement sanguin est fourni par une pompe mécanique : le coeur 4

5 Circulation sanguine Cellules sanguines Globules rouges ou érythrocytes : / ml Plaquettes : / ml 5

6 Hématocrite Plasma : 55 % du volume sanguin Plaquettes et Leucocytes Hématocrite = fraction volumique des érythrocytes Érythrocytes : 45 % du volume sanguin Débit cardiaque Débit cardiaque (cardiac output, ml/min) = Volume d éjection (ml) Fréquence cardiaque (battements/min) Chez les mammifères, le volume d éjection SV au repos est proportionnel à la masse : SV M Fréquence cardiaque : HR M -1/4 Débit cardiaque : CO M 3/4 6

7 Volume sanguin Chez les mammifères, le volume total sanguin total est proportionnel à la masse : M masse = 72 kg volume sanguin 5 L Mesure du débit et volume sanguins II. Méthodes de dilution 7

8 Méthode de dilution : principe Détermine le débit moyen Injection en amont d un marqueur qui ne diffuse pas (ou peu) à travers la paroi vasculaire Mesure de la courbe temps/concentration du marqueur en aval (courbe de dilution) Déduction du débit moyen Méthode de dilution : principe Masse du bolus injecté : m = C Ф bolus Débit : Q = Ф bolus / T Débit : Q = m / (C T) Q = m / aire courbe de dilution 8

9 Méthode de dilution de colorant Injection du colorant dans l artère pulmonaire Cathéter veineux Mesure de C(t) au niveau de l artère brachiale Méthode de dilution de colorant Exemple de colorant : le Cardiogreen (non toxique), injecté dans l artère pulmonaire (5 à 10 mg) Concentration mesurée par densitométrie sur des échantillons de sang prélevés par l artère brachiale Désormais peu utilisée en clinique (disparition assez lente du traceur, allergie ) Recirculation du bolus Courbe extrapolée 9

10 Méthode de dilution de colorant Exemple : 5 Q = m / aire courbe de dilution mg / L m = 5 mg 0 (s) 40 A = 62.5 mg.l -1.s Q = 4.8 L/min Thermodilution Méthode de référence en clinique Un bolus froid (5 o C) ou à T o de la pièce est injecté (5 à 10 ml) dans l oreillette droite au moyen d un cathéter Une thermistance positionnée dans l artère pulmonaire mesure la courbe d évolution de la température Déduction du débit moyen Plusieurs mesures sont effectuées puis la valeur moyenne est calculée 10

11 Thermodilution Thermodilution CO = cardiac output (ml/min) T b = blood T o (37 o C) T i = indicator T o V = injected volume (ml) A = dilution curve area ( o C.s) 11

12 Thermodilution Exemple : T b = 37 o C T i = 5 o C V = 5 ml A = 1.66 o C.s CO = 5200 ml/min = 5.2 L/min A Thermodilution Méthode simple, automatique et fiable qui donne des résultats équivalents à la dilution de colorant Sensible aux erreurs de mesure à faible débit Ne peut être efficacement appliquée en présence de certaines pathologies (défaut septal, insuffisance pulmonaire ou tricuspide ) 12

13 Méthode de Fick Principe : la quantité d O 2 circulatoire entrant dans les poumons + la quantité d O 2 inhalée = la quantité d O 2 circulatoire quittant les poumons Q C V O 2 + VO 2 = Q C A O 2 Déduction du débit moyenné sur une période de mesure de 3 à 5 minutes VO 2 est déterminée au moyen d un spiromètre Échantillons de sang prélevés au niveau de l artère pulmonaire (mesure de C V O 2 ) et au niveau de l artère brachiale (mesure de C A O 2 ) Méthode de Fick Exemple : VO 2 = 250 ml/min C A O 2 C V O 2 = = 50 ml/l Q = 5 L/min 13

14 Méthodes de dilution Méthode Utilisation Précision Simplicité Coût Remarque Thermodilution Soin intensif + la plus utilisée Fick Soin intensif pulmonaire + + précise Colorant Recherche + rarement utilisée Mesure du débit et volume sanguins III. Pléthysmographie par bioimpédance 14

15 Pléthysmographie La pléthysmographie est la mesure de variations de volume (poumons, coeur, artères périphériques ) La pléthysmographie peut être effectuée en mesurant les changements d impédance bioélectrique des tissus C est une méthode non intrusive Permet (entre autres) de déterminer le débit artériel moyen dans les membres inférieurs et de détecter la présence d une thrombose veineuse Bioimpédance : principe V = variation de volume (ml) L = longueur du cylindre (cm) A = aire transversale du cylindre (cm 2 ) ρ b = résistivité du sang ( 150 Ω.cm) Z b = impédance artérielle (Ω) Z b ρb L ΔA ΔV = L ΔA = ρb L Z b 2 15

16 Bioimpédance : principe b Z () t = Z Z 0 Zb + Z 0 () t () t b Z b Z 0 << Z b Z () t = ( t) () t Z0 Zb Z0 + ΔZ() t Z Z + Z 0 b b Z0 ΔZ 2 Bioimpédance : principe Z b Z0 ΔZ 2 et ΔV = ρb L Z b 2 b Z b 2 ρb L ΔZ ΔV = Z

17 Bioimpédance Bioimpédance En 1 ère approximation, la variation de l impédance est proportionnelle à la variation du volume artériel. La pente fournit donc le débit artériel Si une thrombose veineuse existe, le retour à la normale après le dégonflement du ballon est plus lente (courbe B) 17

18 Bioimpédance Ne permet pas de mesurer le débit dans une artère choisie mais à travers tout le membre L impédance électrique est influencée par les changements de volume d air (mesures délicates au niveau du thorax), la sueur, les électrodes, les facteurs sanguins (hématocrite, orintation des GR) Facile d utilisation, peu coûteuse, non intrusive, mais sujette à de nombreuses erreurs de mesure Surtout utilisée pour la détection de thrombose veineuse Mesure du débit et volume sanguins IV. Profils de vitesses 18

19 Vélocimétrie Les méthodes de dilution et de pléthysmographie par bioimpédance mesurent un débit moyen Les méthodes électromagnétique et ultrasonore qui vont être présentées permettent de mesurer des vitesses instantanées Les débits instantanés sont déduits en intégrant le champ de vitesse sur la section étudiée (Q = A V moy ) Les profils de vitesses varient d une artère à l autre Nombre de Womersley Le nombre de Womersley est un nombre adimensionné qui caractérise la comparaison entre les forces d inertie (pulsées) et les forces de viscosité Wo = (forces d inertie) / (forces visqueuses) Dans la circulation humaine, au repos, il varie de ~10-3 (capillaires) à ~20 (aorte) Wo = R ρω μ R = diamètre artériel ρ = densité sanguine ( 1.08 g/ml) μ = viscosité sanguine ( 3.5 cp) ω = pulsation (= 2π / f ) (radians/s) 19

20 Profils de vitesses Wo < 1 forces d inertie << forces visqueuses profils de vitesses paraboliques (V moy = 0.5 V max ) Wo > 15 forces d inertie >> forces visqueuses profils de vitesses quasi plats (V moy 0.9 V max ) Profils de vitesses J Theor Biol 1998;191:

21 Nombre de Womersley Wo = R ρω μ Exemple #1 : Aorte ρ = 1.08 g/ml μ = 3.5 cp (3.5e -3 kg.m -1 s -1 ) ω = 2π/(60/70) = 7.3 rad/s R = 1.5 cm Wo 22 Exemple #2 : Artère fémorale ρ = 1.08 g/ml μ = 3.5 cp (3.5e -3 kg.m -1 s -1 ) ω = 2π/(60/70) = 7.3 rad/s R = 0.27 cm Wo 4 Profils de vitesses Profils de vitesses dans une artère fémorale normale, au repos R = 0.27 cm HR = 70 bpm Wo = 4.0 Annu Rev Fluid Mech 1997:

22 Profils de vitesses : artère fémorale Mesure du débit et volume sanguins V. Débitmètre électromagnétique 22

23 Débitmètre électromagnétique Contrairement aux méthodes présentées précédemment, les débitmètres électromagnétiques peuvent mesurer un débit instantané Le sang étant un liquide conducteur, l application d un champ magnétique dans l écoulement permet de déterminer la vitesse débitante instantanée (loi d induction de Faraday) Utilisation en recherche animale et in vitro. Utilisation en clinique (circulation extra-corporelle) Loi de Faraday : principe La loi d'induction de Faraday établit que le déplacement d'un conducteur dans un champ électromagnétique génère une tension. Dans le cas du débitmètre électromagnétique c'est le fluide en mouvement qui représente le déplacement du conducteur 23

24 Loi de Faraday : principe r ds C = V l dt l = distance séparant les électrodes Ф = flux magnétique V = vitesse moyenne du fluide e = tension induite dφ = r e = B B ds C dφ e = dt r r ( V l ) e = BV.. l Principe e = BV.. D Q = AV Q e 24

25 Erreurs dus aux vitesses Le champ magnétique (B) n est pas uniforme à l intérieur du vaisseau La tension mesurée (e) et le débit dépendent donc du profil des vitesses Chez l humain, les profils de vitesses sont quasi paraboliques (coronaires), quasi plats (aorte), ou les deux (fémorales) erreurs de mesure Débitmètres et sondes Carolina Medical 25

26 Mesure du débit et volume sanguins VI. Débitmètre ultrasonore Débitmètres ultrasonores Les débitmètres ultrasonores mesurent le débit instantané Principe: le temps de propagation dans un fluide dans le sens de l écoulement est plus court qu à contre-courant Détermination des temps de propagation des ondes ultrasonores à travers le fluide en mouvement déduction de la vitesse moyenne de l écoulement 26

27 Principe : théorie L = distance séparant les transducteurs c = célérité de l onde ultrasonore (1570 m/s) V = vitesse moyenne de l écoulement avec X = L cosθ V << c Principe : théorie 27

28 Débitmètres ultrasonores Mode d excitation pulsée La vitesse du fluide (de l ordre de 10-1 à10 0 m/s) est très petite par rapport à c (de l ordre de 10 3 m/s). t est donc de l ordre de 10-9 à10-8 s bonne sensibilité du système de détection, bon rapport signal sur bruit Les ondes ultrasonores ne se propagent pas dans l air. Le contact entre la sonde et le vaisseau doit donc être parfaitement maintenu Sondes Transonic Systems 28

29 Mesure du débit et volume sanguins VII. Ultrasonographie Doppler Échographie Doppler L échographie Doppler, par réflexion et rétrodiffusion d ondes ultrasonores, permet de faire de l imagerie et de la vélocimétrie non intrusives 29

30 Modalités ultrasonores Mode B Doppler couleur Doppler pulsé Mode B : imagerie Doppler pulsé : vélocimétrie dans un volume donné Doppler couleur : cartographie 2D des vitesses Propagation des ultrasons 30

31 Modes continu et pulsé Deux modes principaux de propagation sont utilisés : Mode continu (CW) : Doppler continu Mode pulsé (PW) : Doppler pulsé, Doppler couleur, mode B Propagation des ultrasons 31

32 Imagerie par ultrasons : principe La réflexion et la transmission des ondes dépendent de la différence Z d impédance acoustique (Z = ρ c) des 2 matériaux Réflexion (ex : parois artérielles) : A, B, C et E Rétrodiffusion (ex : sang) : D Imagerie par ultrasons : principe interface réflexion eau / air 99 % eau / os 29 % 32

33 Imagerie ultrasonore, exemple Imagerie en mode-b du coeur gauche en vue parasternale (#1) Ao = aorte ascendante, VG = ventricule gauche, OG = oreillette gauche Effet Doppler 33

34 Effet Doppler Fréquence Doppler 34

35 Machine écho-doppler Annu Rev Biomed Eng 1999: Modes continu et pulsé 35

36 Doppler spectral : principe FFT Effet de l angle sur les mesures 36

37 Erreurs dus à l angle Doppler Doppler couleur Le Doppler spectral permet de quantifier l écoulement sanguin à un endroit spécifique Le mode Doppler de couleur permet de visualiser la distribution 2D des vitesses dans une région donnée. Ce mode est superposé au mode d imagerie 2D (mode B) Contrairement aux Doppler pulsé et continu, les vitesses en mode Doppler couleur ne sont pas déduites en faisant une FFT du signal rétrodiffusé (car réduirait considérablement la rapidité des mesures). Ce sont les décalages de phase entre les signaux qui sont déterminés 37

38 Doppler couleur Mesure du débit et volume sanguins VIII. Écho-Doppler Un exemple clinique 38

39 Sténose aortique EOA - Effective orifice area vena contracta La vena contracta correspond à l'endroit où la section du jet est minimale. L'aire de cette section est nommée aire efficace ou EOA (effective orifice area) Pour une valvule aortique normale, EOA = 3-4 cm 2 Une sténose est modéré si EOA < 1 cm 2 et sévère si < 0.5 cm 2. L EOA peut être mesurée par échographie Doppler 39

40 Équation de continuité Imagerie ultrasonore (B mode) Vue parasternale (#1) EOA = A LVOT V LVOT / V VC Mesure du diamètre de la chambre de chasse ventriculaire A LVOT 40

41 Mesure des vitesses Vue apicale (#2) Vitesse dans la LVOT EOA = A LVOT V LVOT / V VC 41

42 Vitesse dans la vena contracta EOA = A LVOT V LVOT / V VC Calcul de l EOA EOA = A LVOT V LVOT / V VC EOA < cm 2 42

Point de vue "physique": caractérisation du système cardiovasculaire à partir des lois de l'hydrodynamique et des propriétés du cœur, du sang et des

Point de vue physique: caractérisation du système cardiovasculaire à partir des lois de l'hydrodynamique et des propriétés du cœur, du sang et des v fluide constante L A B Il faut une pompe pour créer une P qui compense la chute. - si fluide non-visqueux: OK - si fluide visqueux il faut dépenser de l'énergie pour compenser la perte due à et définie

Plus en détail

Chapitre 7: Dynamique des fluides

Chapitre 7: Dynamique des fluides Chapitre 7: Dynamique des fluides But du chapitre: comprendre les principes qui permettent de décrire la circulation sanguine. Ceci revient à étudier la manière dont les fluides circulent dans les tuyaux.

Plus en détail

6.1.- LA CIRCULATION PULMONAIRE 6.2.- LA CIRCULATION GENERALE

6.1.- LA CIRCULATION PULMONAIRE 6.2.- LA CIRCULATION GENERALE Edwige TROHEL 1 SOMMAIRE 1.- DE QUOI EST COMPOSE LE SYSTÈME CARDIO-VASCULAIRE 2.- LE SYSTÈME CARDIO-VASCULAIRE EST SOLLICITE EN PLONGEE, POURQUOI? 3.-LE CŒUR 3.1.- DESCRIPTION et ROLE 3.2.- SON FONCTIONNEMENT

Plus en détail

UNIVERSITE MONTPELLIER II SCIENCES & TECHNIQUES DU LANGUEDOC. D.E.U.G. Sciences et Vie S.B.N. Physiologie Animale

UNIVERSITE MONTPELLIER II SCIENCES & TECHNIQUES DU LANGUEDOC. D.E.U.G. Sciences et Vie S.B.N. Physiologie Animale UNIVERSITE MONTPELLIER II SCIENCES & TECHNIQUES DU LANGUEDOC D.E.U.G. Sciences et Vie S.B.N. Physiologie Animale TP1 : Le système cardio-vasculaire et respiratoire FONTAINE Lionel RADONDY Yoan Groupe :

Plus en détail

L'échographie cardiaque

L'échographie cardiaque L'échographie cardiaque Date de création du document : 2008-2009 PRÉ-REQUIS Sur quel principe physique est basée l'échographie cardiaque? L'utilisation des ultrasons est le principe physique sur lequel

Plus en détail

L APPAREIL CIRCULATOIRE

L APPAREIL CIRCULATOIRE L APPAREIL CIRCULATOIRE L appareil circulatoire se compose de 3 grandes parties : - Le cœur - Les vaisseaux - Le sang I / Le Cœur : a) Description : Le cœur est un muscle, myocarde, gros comme un poing

Plus en détail

La pompe cardiaque, le débit cardiaque et son contrôle

La pompe cardiaque, le débit cardiaque et son contrôle UEMPSfO - Physiologie Chapitre 4 : La pompe cardiaque, le débit cardiaque et son contrôle Professeur Christophe RIBUOT Année universitaire 2010/2011 Université Joseph Fourier de Grenoble - Tous droits

Plus en détail

THEME 2 : CORPS HUMAIN ET SANTE : L EXERCICE PHYSIQUE

THEME 2 : CORPS HUMAIN ET SANTE : L EXERCICE PHYSIQUE THEME 2 : CORPS HUMAIN ET SANTE : L EXERCICE PHYSIQUE Introduction générale : L Homme, pour vivre, a besoin de se nourrir. La nutrition fait appel à différentes fonctions que sont l alimentation, la respiration

Plus en détail

Rappels et compléments :

Rappels et compléments : CHAPITRE 6 MECANIQUE DES FLUIDES VISQUEUX Pr. M. ABD-LEFDIL Université Mohammed V- Agdal Département de Physique Année universitaire 05-06 SVI-STU Rappels et compléments : Un fluide est un milieu matériel

Plus en détail

Doppler spectral : profils normaux

Doppler spectral : profils normaux Doppler spectral : profils normaux Principes physiques et bases théoriques Mesure de la vitesse et du sens du flux àpartir du décalage de fréquence liéau déplacement d un élément mobile (globules rouges)

Plus en détail

La circulation sanguine assure la distribution du di-oxygène et des nutriments aux organes

La circulation sanguine assure la distribution du di-oxygène et des nutriments aux organes La circulation sanguine assure la distribution du di-oxygène et des nutriments aux organes Nous avons vu que le sang est impliqué dans tous les échanges de l'organisme avec le milieu extérieur SL: Echanges

Plus en détail

DVD scientifique à usage pédagogique de 15 minutes.

DVD scientifique à usage pédagogique de 15 minutes. Notice Du diagnostic au traitement des maladies cardio-vasculaires DVD scientifique à usage pédagogique de 15 minutes. L objectif du vidéogramme est de visualiser les manifestations de l activité cardiaque

Plus en détail

LE SYSTEME CIRCULATOIRE ET SES ATTEINTES. Service Départemental d'incendie et de Secours du Calvados

LE SYSTEME CIRCULATOIRE ET SES ATTEINTES. Service Départemental d'incendie et de Secours du Calvados LE SYSTEME CIRCULATOIRE ET SES ATTEINTES Service Départemental d'incendie et de Secours du Calvados A la fin de la séquence, vous serez capable : de décrire le système circulatoire d'expliquer son fonctionnement

Plus en détail

TUTORAT UE 3b 2014-2015 Biophysique Séance d annales Semaine du 30/03/2015

TUTORAT UE 3b 2014-2015 Biophysique Séance d annales Semaine du 30/03/2015 TUTORAT UE 3b 2014-2015 Biophysique Séance d annales Semaine du 30/03/2015 Concours PACES 2012-2013 Séance préparée par les tuteurs stagiaires QCM n 1 : L'amphétamine (masse molaire égale à 135 g.mol -1

Plus en détail

Pour en finir avec l infarctus du myocarde

Pour en finir avec l infarctus du myocarde Abdallah Fayssoil Pour en finir avec l infarctus du myocarde Publibook Retrouvez notre catalogue sur le site des Éditions Publibook : http://www.publibook.com Ce texte publié par les Éditions Publibook

Plus en détail

Le système cardiaque

Le système cardiaque Le système cardiaque Plan Chap 1: Généralités Chap 2: Anatomie cardiaque Chap 3: L activité mécanique cardiaque Chap 4: Régulation de l activité cardiaque Chap 1: Généralité I.Organisation du système cardiovasculaire

Plus en détail

Dissection du cœur de bœuf. Démarche et principes

Dissection du cœur de bœuf. Démarche et principes Dissection du cœur de bœuf Démarche et principes Introduction (1) : Matériel requis Un grand couteau de cuisine bien aiguisé (un scalpel peut également être utile) Un bac à dissection, à défaut, une planche

Plus en détail

Introduction. VO 2 max I. Adaptation globale. Fonctions. Plan

Introduction. VO 2 max I. Adaptation globale. Fonctions. Plan Adaptations CardioVasculaire et Ventilatoire à L Exercice Musculaire Helmi BEN SAAD (MD, PhD) helmibensaad@rnstn Introduction Adaptation? Problème (1/2 intérieur, environnement) Réponses Physiologique

Plus en détail

PHYSIOLOGIE DE LA CIRCULATION II. La fonction vasculaire. Sam BAYAT MCU-PH

PHYSIOLOGIE DE LA CIRCULATION II. La fonction vasculaire. Sam BAYAT MCU-PH PHYSIOLOGIE DE LA CIRCULATION II. La fonction vasculaire Sam BAYAT MCU-PH Plan Introduction Rappel: organisation du système vasculaire La fonction vasculaire La fonction vasculaire Relations structure-fonction

Plus en détail

CORRIGÉ DE LA GRILLE «CONTRÔLE DE LA PRESSION ARTÉRIELLE»

CORRIGÉ DE LA GRILLE «CONTRÔLE DE LA PRESSION ARTÉRIELLE» ANNEXE A.1 CORRIGÉ DE LA GRILLE «CONTRÔLE DE LA PRESSION ARTÉRIELLE» Inscrire les termes suivants dans les espaces appropriés : Contrôle nerveux : sympathique Fréquence cardiaque et/ou parasympathique

Plus en détail

Thème 2 : Corps humain, sport et santé. Chapitre 5 : Les réponses de l organisme à un effort physique.

Thème 2 : Corps humain, sport et santé. Chapitre 5 : Les réponses de l organisme à un effort physique. Thème 2 : Corps humain, sport et santé Chapitre 5 : Les réponses de l organisme à un effort physique. Lors d'un effort physique, le fonctionnement de l'organisme est modifié. Essoufflements, palpitations,

Plus en détail

DM : L ATHÉROSCLÉROSE

DM : L ATHÉROSCLÉROSE PARTIE II : Cœur et circulation Chapitre 1 : Vaisseaux sanguins et circulation sanguine DM : L ATHÉROSCLÉROSE Objectifs : Définir l athérosclérose Définir les facteurs de pathogénicité en lien avec la

Plus en détail

THEME 2 : CORPS HUMAIN ET SANTE : L EXERCICE PHYSIQUE

THEME 2 : CORPS HUMAIN ET SANTE : L EXERCICE PHYSIQUE THEME 2 : CORPS HUMAIN ET SANTE : L EXERCICE PHYSIQUE Introduction générale : L Homme, pour vivre, a besoin de se nourrir. La nutrition fait appel à différentes fonctions que sont l alimentation, la respiration

Plus en détail

LASER DOPPLER. Cependant elle n est pas encore utilisée en routine mais reste du domaine de la recherche et de l évaluation.

LASER DOPPLER. Cependant elle n est pas encore utilisée en routine mais reste du domaine de la recherche et de l évaluation. LASER DOPPLER INTRODUCTION La technique qui utilise l effet Doppler à partir d un faisceau laser est l une des seules qui permette d enregistrer en continu le reflet de la perfusion superficielle de tissus

Plus en détail

2) Vitesse de propagation des ondes sonores : Soit d la distance parcourue par l onde sonore pendant une durée t, avec une vitesse v, alors :

2) Vitesse de propagation des ondes sonores : Soit d la distance parcourue par l onde sonore pendant une durée t, avec une vitesse v, alors : Ch. 5 ONDES ET IMAGERIE MEDICALE Objectifs : Connaître la définition et la distinction d une onde sonore et d une onde électromagnétique (domaines de fréquence ) Connaître les vitesses de propagation de

Plus en détail

ANATOMIE DU COEUR ET DES VAISSEAUX Dr DASSIER HEGP Paris 75015

ANATOMIE DU COEUR ET DES VAISSEAUX Dr DASSIER HEGP Paris 75015 ANATOMIE DU COEUR ET DES VAISSEAUX Dr DASSIER HEGP Paris 75015 1.1) Généralités I) LE COEUR Le cœur est un muscle creux (poids 270 g chez l'adulte), à contraction rythmique dont la fonction est d'assurer

Plus en détail

Corps humain et santé : l exercice physique. Partie 1 : l adaptation physiologique lors d un effort physique.

Corps humain et santé : l exercice physique. Partie 1 : l adaptation physiologique lors d un effort physique. Corps humain et santé : l exercice physique. Partie 1 : l adaptation physiologique lors d un effort physique. Au cours de l activité physique, les muscles ont des besoins accrus. La couverture de ces besoins

Plus en détail

ÉTAPES PRÉEXÉCUTOIRES. Désinfecter le sthétoscope avec un tampon d alcool

ÉTAPES PRÉEXÉCUTOIRES. Désinfecter le sthétoscope avec un tampon d alcool SIGNES VITAUX INTRODUCTION Les signes vitaux sont la température, le pouls, la respiration et la pression artérielle. Ils sont des indicateurs de la santé du client. La mesure des signes vitaux constitue

Plus en détail

INTRODUCTION DOPPLER PRINCIPES GÉNÉRAUX

INTRODUCTION DOPPLER PRINCIPES GÉNÉRAUX Recommendations pour la Quantification en Echocardiographie Doppler: un rapport du Groupe de Travail pour la Quantification Doppler du Comité des Standards et de la Nomenclature de la Societé Américaine

Plus en détail

DESCRIPTION MORPHOLOGIQUE ET FONCTIONNELLE DE L AORTE SAINE PAR IMAGERIE DE FLUX (CFD)

DESCRIPTION MORPHOLOGIQUE ET FONCTIONNELLE DE L AORTE SAINE PAR IMAGERIE DE FLUX (CFD) DESCRIPTION MORPHOLOGIQUE ET FONCTIONNELLE DE L AORTE SAINE PAR IMAGERIE DE FLUX (CFD) Phuong Thao NGHIEM, Ramiro MORENO, Marylou PARA, Minh Hoang TRAN, Hervé ROUSSEAU Institut des Maladies Métaboliques

Plus en détail

Mesures de très faibles vitesses instantanées par échographie Doppler

Mesures de très faibles vitesses instantanées par échographie Doppler N 798 BULLETIN DE L UNION DES PHYSICIEN 1925 Mesures de très faibles vitesses instantanées par échographie Doppler par André DEIBER Lycée Fustel de Coulanges - 67000 Strasbourg et Olivier KEMPF IUFM d

Plus en détail

Bases de la cardiologie

Bases de la cardiologie Bases de la cardiologie Date de création du document : 2008-2009 Table des matières 1 Anatomie du coeur... 1 1. 1 Introduction... 1 1. 2 Anatomie externe...1 1. 3 Anatomie interne... 1 1. 3. 1 Circulation

Plus en détail

IMAGERIE DU SYSTEME VEINEUX

IMAGERIE DU SYSTEME VEINEUX IMAGERIE DU SYSTEME VEINEUX Imagerie normale et pathologique - Variations Dr Viviane Ladam-Marcus Service de Radiologie - HRD Système Veineux du membre supérieur Céphalique Basilique Thrombose 2 veines

Plus en détail

SOMMAIRE : SCIENCES CM

SOMMAIRE : SCIENCES CM SOMMAIRE : SCIENCES CM LE COEUR DOCUMENTS ET TRACES ÉCRITES 1. L organe et son activité 2. Transporteur de sang 3. Organe vital 4. Le Cœur : l organe et son activité (document élève) 5. Le Cœur : l organe,

Plus en détail

SCANNER DES CORONAIRES PLACE DU MANIPULATEUR

SCANNER DES CORONAIRES PLACE DU MANIPULATEUR SCANNER DES CORONAIRES PLACE DU MANIPULATEUR A CORRE MANIPULATRICE Scanner Chu Rouen A JARDEL MANIPULATEUR Scanner Chu Rouen JN DACHER RADIOLOGUE radiologie CHU ROUEN J THIEBOT RADIOLOGUE Chef de service

Plus en détail

Guide sur les traitements Programme-clientèle d oncologie Pour vous, pour la vie

Guide sur les traitements Programme-clientèle d oncologie Pour vous, pour la vie UNITÉ D APHÉRÈSE Guide sur les traitements Programme-clientèle d oncologie Pour vous, pour la vie L aphérèse est une technique servant à extraire et séparer les éléments figurés du sang, soit pour la préparation

Plus en détail

Le syndrome coronarien aigu

Le syndrome coronarien aigu C est le nouveau terme qui englobe la notion d angor et d infarctus. Synonymes : Angor, Angine de poitrine, Rhume de poitrine, Infarctus, Attaque, Les artères coronaires : Ce sont les artères nourricières

Plus en détail

Table des matières. Avant-propos... ix Chapitre 1 Hydrostatique... 1. Chapitre 2 Résistance des matériaux... 31. Chapitre 3 Hydrodynamique... 43.

Table des matières. Avant-propos... ix Chapitre 1 Hydrostatique... 1. Chapitre 2 Résistance des matériaux... 31. Chapitre 3 Hydrodynamique... 43. Avant-propos....................................................................................................... ix Chapitre 1 Hydrostatique.........................................................................

Plus en détail

Facteurs limitatifs des performances du métabolisme aérobie

Facteurs limitatifs des performances du métabolisme aérobie Facteurs limitatifs des performances du métabolisme aérobie Caractéristiques des différents métabolismes énergétiques Chacun de ces trois métabolismes est défini par : son inertie c'est-à-dire sa "lenteur"

Plus en détail

LIVRET DU PORTEUR DE STIMULATEUR CARDIAQUE

LIVRET DU PORTEUR DE STIMULATEUR CARDIAQUE LIVRET DU PORTEUR DE STIMULATEUR CARDIAQUE DEPARTEMENT DE RYTHMOLOGIE ET STIMULATION CARDIAQUE CLINIQUE DU PONT DE CHAUME ANATOMIE DU COEUR Oreillette droite Oreillette gauche «frontière électrique» Ventricule

Plus en détail

QUESTIONS /REPONSES PATIENTS, à propos de l Angioplastie rénale : - Pourquoi m a-t-on proposé une dilatation de l artère rénale?

QUESTIONS /REPONSES PATIENTS, à propos de l Angioplastie rénale : - Pourquoi m a-t-on proposé une dilatation de l artère rénale? QUESTIONS /REPONSES PATIENTS, à propos de l Angioplastie rénale : - Pourquoi m a-t-on proposé une dilatation de l artère rénale? La «sténose» ou diminution du diamètre de l artère ( d au moins 50% ) peut

Plus en détail

Thème 3 : Corps humain et santé : l'exercice physique

Thème 3 : Corps humain et santé : l'exercice physique Thème 3 : Corps humain et santé : l'exercice physique Chapitre 1 : Des modifications Introduction physiologiques à l'effort Au cours d'un effort physique, on observe des manifestations de cet effort chez

Plus en détail

Chapitre V : La circulation sanguine. I Comment je me représente la circulation sanguine?

Chapitre V : La circulation sanguine. I Comment je me représente la circulation sanguine? Chapitre V : La circulation sanguine I Comment je me représente la circulation sanguine? Activité diagnostic : Une représentation historique de la circulation sanguine selon Claudius Gallien et... la mienne.

Plus en détail

Détection et Mesure du Flux Sanguin par Ultrasonographie

Détection et Mesure du Flux Sanguin par Ultrasonographie Détection et Mesure du Flux Sanguin par Ultrasonographie Michel Dauzat, Antonia Pérez-Martin, Iris Schuster, Gudrun Böge, Jean-Pierre Laroche Service d Exploration & Médecine Vasculaire - CHU de Nîmes

Plus en détail

SAÉ LES BOISSONS ÉNERGISANTES, et les effets sur les systèmes du corps humain

SAÉ LES BOISSONS ÉNERGISANTES, et les effets sur les systèmes du corps humain SAÉ LES BOISSONS ÉNERGISANTES, et les effets sur les systèmes du corps humain A) Les composants d une boisson énergisante populaire : Composition (par canette) : taurine (1000 mg), caféine (80 mg) sucre

Plus en détail

Fiche médecin traitant Dépistage et prévention des anévrismes de l aorte abdominale

Fiche médecin traitant Dépistage et prévention des anévrismes de l aorte abdominale Recommandation en santé publique Fiche médecin traitant Dépistage et prévention des anévrismes de l aorte abdominale Novembre 2012 Préambule Objectifs de la fiche d information médecins Contexte Description

Plus en détail

Techniques d imagerie et Recherche

Techniques d imagerie et Recherche Techniques d imagerie et Recherche Jean-Christophe Ferré, PH 1- Unité de Neuroradiologie, Département de Radiologie et Imagerie Médicale, CHU RENNES 2- Unité/ Projet Visages U746 INSERM/ INRIA, IRISA,

Plus en détail

Thème 2 Corps humain et santé : l exercice physique. Séance 1 : l évolution des paramètres physiologiques en cours d activité physique.

Thème 2 Corps humain et santé : l exercice physique. Séance 1 : l évolution des paramètres physiologiques en cours d activité physique. Thème 2 Corps humain et santé : l exercice physique. Séance 1 : l évolution des paramètres physiologiques en cours d activité physique. Capacités : utiliser un logiciel d ExAO, de traitement de texte.

Plus en détail

Cœur. Carnet d activités Été 2006 14.12.05>05.11.06. Muséum des Sciences naturelles. Rue Vautier 29-1000 Bruxelles www.sciencesnaturelles.

Cœur. Carnet d activités Été 2006 14.12.05>05.11.06. Muséum des Sciences naturelles. Rue Vautier 29-1000 Bruxelles www.sciencesnaturelles. Carnet d activités Été 2006 14.12.05>05.11.06 Ed. resp. C. PISANI - rue Vautier 29-1000 Bruxelles Coup de Cœur Muséum des Sciences naturelles Rue Vautier 29-1000 Bruxelles www.sciencesnaturelles.be Coup

Plus en détail

Le système ventilatoire et ses atteintes. Service Départemental d'incendie et de Secours du Calvados

Le système ventilatoire et ses atteintes. Service Départemental d'incendie et de Secours du Calvados Le système ventilatoire et ses atteintes Service Départemental d'incendie et de Secours du Calvados Objectif: A la fin de la séquence, vous serez capable de : 1. décrire le système ventilatoire 2. d expliquer

Plus en détail

Séquence 1. Quantifier l effort et ses effets. Sommaire. 1. Les besoins d un muscle au cours d un effort physique

Séquence 1. Quantifier l effort et ses effets. Sommaire. 1. Les besoins d un muscle au cours d un effort physique Séquence 1 Quantifier l effort et ses effets Sommaire 1. Les besoins d un muscle au cours d un effort physique 2. Les modifications physiologiques permettant de répondre aux besoins des muscles 3. Synthèse

Plus en détail

UE Cardio-Vasculaire

UE Cardio-Vasculaire Année Universitaire 2012-2013 Sujet 1 Une patiente de 32 ans est hospitalisée pour une douleur thoracique. Initialement modérée, cette douleur est maintenant violente et inhibe la respiration. La patiente

Plus en détail

Débitmètre stationnaire pour conduites partiellement remplies

Débitmètre stationnaire pour conduites partiellement remplies Informations techniques Débitmètre stationnaire pour conduites partiellement remplies Canal de mesure calibrée pour la mesure du débit dans des tuyaux et canalisations d eaux usées et d eaux pluviales.

Plus en détail

LES TRANSPORTS GAZEUX

LES TRANSPORTS GAZEUX LES TRANSPORTS GAZEUX I - TRANSPORT DE L OXYGENE 1.1 GENERALITES + Composition de l atmosphère L atmosphère est composée d azote (79%), d oxygène (21%) et de traces de gaz carbonique. Chacun de ces gaz

Plus en détail

Physiologie Cardio Vx

Physiologie Cardio Vx Physiologie Cardio Vx Anatomie du Coeur 3 Circulation pulmonaire Circulation systémique 5 ELECTROPHYSIOLOGIE CARDIAQUE Auteur : Dr.M.K.Bourahli Faculté de Médecine Constantine Université Mentouri 3 Service

Plus en détail

Travail 1 : Lors d un poste samaritain vous êtes en patrouille. Vous rencontrez la situation suivante.

Travail 1 : Lors d un poste samaritain vous êtes en patrouille. Vous rencontrez la situation suivante. Travail Douleur Durée: 10 minutes Travail 1 : Lors d un poste samaritain vous êtes en patrouille. Vous rencontrez la situation suivante. Pensez à haute voix et expliquez votre démarche! Maximum 3 points

Plus en détail

Transport des gaz dans le sang

Transport des gaz dans le sang Transport des gaz dans le sang A Introduction : La fonction respiratoire du sang représente le transport des gaz respiratoires: du poumon aux tissus pour l oxygène, en sens inverse pour le dioxyde de carbone.

Plus en détail

FEUILLET DU MATIN ABDOMEN GENITO-URINAIRE CERVICAL & ENDOCRINOLOGIE VASCULAIRE URGENCES

FEUILLET DU MATIN ABDOMEN GENITO-URINAIRE CERVICAL & ENDOCRINOLOGIE VASCULAIRE URGENCES FEUILLET DU MATIN ABDOMEN GENITO-URINAIRE CERVICAL & ENDOCRINOLOGIE VASCULAIRE URGENCES 1/8 Module «Abdomen» (2 Sujets: 1 heure) o Quels sont les signes écho-doppler de la cirrhose hépatique et quel est

Plus en détail

TVP fémorale. Systématisation. La TVP : écho-doppler JP Laroche Unité de Médecine Vasculaire CHU Montpellier. Thrombus mobile

TVP fémorale. Systématisation. La TVP : écho-doppler JP Laroche Unité de Médecine Vasculaire CHU Montpellier. Thrombus mobile Systématisation VCI Fémorale Superf. 3/4 Iliaque Poplitée La TVP : écho-doppler JP Laroche Unité de Médecine Vasculaire CHU Montpellier Mars 2015 Fémorale Sural Difficultés et Pièges: écho-doppler Veineux

Plus en détail

Les différentes maladies du coeur

Les différentes maladies du coeur Auteur : Dr Pascal AMEDRO Les différentes maladies du coeur 1. Le cœur normal L oxygène capté dans l air va dans les poumons, où le sang «bleu» est alors oxygéné et devient «rouge». Il est conduit par

Plus en détail

Sport et altitude. Altitude Température ( C) 0 15 1000 8,5 2000 5 3000-4,5 4000-10,9 9000-43,4

Sport et altitude. Altitude Température ( C) 0 15 1000 8,5 2000 5 3000-4,5 4000-10,9 9000-43,4 Sport et altitude Effet de l altitude sur l environnement Everest: 8848 m La pression atmosphérique au niveau de la mer est de 760 mm/hg Les valeurs de pression atmosphérique varient selon les conditions

Plus en détail

BACCALAUREAT TECHNOLOGIQUE. Session 2011. Épreuve : PHYSIQUE CHIMIE ÉLECTRICITÉ. Partie : MÉCANIQUE FLUIDIQUE - CHIMIE

BACCALAUREAT TECHNOLOGIQUE. Session 2011. Épreuve : PHYSIQUE CHIMIE ÉLECTRICITÉ. Partie : MÉCANIQUE FLUIDIQUE - CHIMIE BACCALAUREAT TECHNOLOGIQUE Session 2011 Épreuve : PHYSIQUE CHIMIE ÉLECTRICITÉ Partie : MÉCANIQUE FLUIDIQUE - CHIMIE Série SCIENCES ET TECHNOLOGIE DE LABORATOIRE PHYSIQUE DE LABORATOIRE ET DE PROCÉDÉS INDUSTRIELS

Plus en détail

Tarif Lignes Code acte Libellé Tarif 2005 28 décembre n Spécial Pages 2007 CCAM

Tarif Lignes Code acte Libellé Tarif 2005 28 décembre n Spécial Pages 2007 CCAM 21 23 24 Afin de vous permettre de mettre à jour le livret Spécial CCAM, vous trouverez ci-après, avec les nouveaux tarifs, les correspondances de lignes et de pages. Tarif Lignes Code acte Libellé Tarif

Plus en détail

SAÉ LES BOISSONS ÉNERGISANTES, et les effets sur les systèmes du corps humain

SAÉ LES BOISSONS ÉNERGISANTES, et les effets sur les systèmes du corps humain SAÉ LES BOISSONS ÉNERGISANTES, et les effets sur les systèmes du corps humain A) Les composants d une boisson énergisante populaire : Composition (par canette) : taurine (1000 mg), caféine (80 mg) sucre

Plus en détail

DIPLÔME INTERUNIVERSITAIRE D ECHOGRAPHIE. Examen du Tronc Commun sous forme de QCM. Janvier 2012 14 h à 16 h

DIPLÔME INTERUNIVERSITAIRE D ECHOGRAPHIE. Examen du Tronc Commun sous forme de QCM. Janvier 2012 14 h à 16 h ANNEE UNIVERSITAIRE 2011-2012 DIPLÔME INTERUNIVERSITAIRE D ECHOGRAPHIE Examen du Tronc Commun sous forme de QCM Janvier 2012 14 h à 16 h Les modalités de contrôle se dérouleront cette année sous forme

Plus en détail

Sémiologie cardio-vasculaire

Sémiologie cardio-vasculaire Sémiologie cardio-vasculaire Q-1 A quoi sert la classification NYHA? Décrivez la. Q-2 Décrire la douleur d angor d effort. Citez les principaux éléments sémiologiques recueillis à l interrogatoire qui

Plus en détail

Cas Clinique. Dr BOUSSELMI K Les Vendredis de la Réanimation. 30/4/2010

Cas Clinique. Dr BOUSSELMI K Les Vendredis de la Réanimation. 30/4/2010 Cas Clinique. Dr BOUSSELMI K Les Vendredis de la Réanimation. 30/4/2010 Patiente H.M âé âgée de 35 ans admise pour lésions bulleuses au niveau de deux jambes. ATCDS : dysthyroidie y (opérée pour nodule

Plus en détail

CENTRE D UROLOGIE PRADO-LOUVAIN. Le Cancer du rein

CENTRE D UROLOGIE PRADO-LOUVAIN. Le Cancer du rein CENTRE D UROLOGIE PRADO-LOUVAIN Le Cancer du rein Le cancer du rein représente 3% des cancers de l adulte. Il s agit du troisième cancer urologique après le cancer de prostate et celui de la vessie. L

Plus en détail

Dossier Médical de Base

Dossier Médical de Base Dossier Médical de Base (Tous Ages Tous Niveaux) Joueur : Nom :....Prénom :. Date de naissance : (Jour-Mois-Année). Club :... Poste : Caractéristiques : - Gardien de but - Défenseur - Milieu - Attaquant

Plus en détail

REFERENCE MODULE REFERENCE DOCUMENT DATE DE CREATION. PHY-FLU1 Livret physique des fluides 1 20/07/01 PHYSIQUE DES FLUIDES

REFERENCE MODULE REFERENCE DOCUMENT DATE DE CREATION. PHY-FLU1 Livret physique des fluides 1 20/07/01 PHYSIQUE DES FLUIDES PHYSIQUE DES FLUIDES 1 1. MASSE-UNITES DE FORCE Masse (m).la masse d un corps caractérise la quantité de matière de ce corps en Kilogrammes ( Kg - unité S.I) Le Poids (p) d un corps peut s exprimer par

Plus en détail

Professeur Eva PEBAY-PEYROULA

Professeur Eva PEBAY-PEYROULA UE3-1 : Physique Chapitre 4 : Les ondes Professeur Eva PEBAY-PEYROULA Année universitaire 2010/2011 Université Joseph Fourier de Grenoble - Tous droits réservés. IV- Les ondes Finalité du chapitre Pour

Plus en détail

3. Artefacts permettant la mesure indirecte du débit

3. Artefacts permettant la mesure indirecte du débit P-14V1 MÉTHODE DE MESURE DU DÉBIT D UN EFFLUENT INDUSTRIEL EN CANALISATIONS OUVERTES OU NON EN CHARGE 1. Domaine d application Cette méthode réglemente la mesure du débit d un effluent industriel en canalisations

Plus en détail

IMAGERIE CARDIAQUE. Dr Mickaël OHANA. Scanner NHC

IMAGERIE CARDIAQUE. Dr Mickaël OHANA. Scanner NHC IMAGERIE CARDIAQUE Scanner Dr Mickaël OHANA NHC PLAN Anatomie Physiologie Scanner cardiaque Technique Dosimétrie Indications Exemple de la FA Recherche et développements ANATOMIE PLANS DE COUPE ANATOMIE

Plus en détail

«Les globules sous pression»

«Les globules sous pression» Concours des Olympiades de Physique Edition 2003-2004 Du cœur aux cellules : «Les globules sous pression» Olivier Gardette Eric Rouvier Yann Montmartin Nicolas Scholz Guillaume Decombe 1 Avec la participation

Plus en détail

Chapitre 8 : Circulation : Contrôle local du débit sanguin. Professeur Christophe RIBUOT

Chapitre 8 : Circulation : Contrôle local du débit sanguin. Professeur Christophe RIBUOT UEMPSfO - Physiologie Chapitre 8 : Circulation : Contrôle local du débit sanguin Professeur Christophe RIBUOT Année universitaire 2010/2011 Université Joseph Fourier de Grenoble - Tous droits réservés.

Plus en détail

I. La perfusion par gravité : Dispositifs médicaux de perfusion en 2008. Session ide. Hervé MENU 1, Muriel WALLARD 2

I. La perfusion par gravité : Dispositifs médicaux de perfusion en 2008. Session ide. Hervé MENU 1, Muriel WALLARD 2 Session ide Dispositifs médicaux de perfusion en 2008 Hervé MENU 1, Muriel WALLARD 2 1 Pôle d Anesthésie Réanimation Hôpital Salengro 2 SAMU 59 CHRU Lille La perfusion est un acte courant dans tous les

Plus en détail

Isolement des cellules mononucléées du sang périphérique

Isolement des cellules mononucléées du sang périphérique Isolement des cellules mononucléées du sang périphérique 1. Equipements utilisés L isolement des cellules mononucléées du sang périphérique est effectué à partir d échantillons sanguins par une technique

Plus en détail

EPREUVES D EFFORT INDICATIONS - PROTOCOLES J.C VERDIER INSTITUT CŒUR EFFORT SANTE PARIS

EPREUVES D EFFORT INDICATIONS - PROTOCOLES J.C VERDIER INSTITUT CŒUR EFFORT SANTE PARIS EPREUVES D EFFORT INDICATIONS - PROTOCOLES J.C VERDIER INSTITUT CŒUR EFFORT SANTE PARIS SUPPORTS PHYSIOLOGIQUES: Les adaptations CARDIAQUE: Qc = V.E.S. x F.C. VASCULAIRE: Qc = T.A.moyenne / Résistances

Plus en détail

Comprendre la maladie coronarienne

Comprendre la maladie coronarienne Comprendre la maladie coronarienne Aperçu de la trousse Les maladies cardiovasculaires sont la première cause de décès chez les Américains. Chaque année, le nombre de décès dus à ces maladies est plus

Plus en détail

Les fistules artério-veineuses sont des communications directes entre une artère et une veine, crées par le chirurgien pour permettre d alimenter un

Les fistules artério-veineuses sont des communications directes entre une artère et une veine, crées par le chirurgien pour permettre d alimenter un 1 2 Les fistules artério-veineuses sont des communications directes entre une artère et une veine, crées par le chirurgien pour permettre d alimenter un circuit sanguin extra-corporel, le plus souvent

Plus en détail

Chapitre 2 : Les compartiments liquidiens de l organisme. Professeur Diane GODIN-RIBUOT

Chapitre 2 : Les compartiments liquidiens de l organisme. Professeur Diane GODIN-RIBUOT UE3-2 - Physiologie rénale Chapitre 2 : Les compartiments liquidiens de l organisme Professeur Diane GODIN-RIBUOT Année universitaire 2011/2012 Université Joseph Fourier de Grenoble - Tous droits réservés.

Plus en détail

Santé et activité physique

Santé et activité physique Santé et activité physique J.P. Brackman médecin du sport P. Bruzac-Escanes diététicienne F. Saint Pierre biostatisticien Support d une conférence donnée à l auditorium de Balma le 16 juin 2006 Objectifs

Plus en détail

MONITEUR HEWLETT-PACKARD

MONITEUR HEWLETT-PACKARD MONITEUR HEWLETT-PACKARD Structure du moniteur : Module écran, module des paramètres, module processeur, clavier Mise en marche : Bouton à gauche pour mise en marche. Bouton à droite pour luminosité et

Plus en détail

Imagerie Médicale. Introduction

Imagerie Médicale. Introduction Imagerie Médicale Introduction Source: uhrad.com. Isabelle Bloch Département Traitement du Signal et des Images, Télécom ParisTech CNRS UMR 5141 LTCI 46 rue Barrault, 75013 Paris. Un peu d histoire Des

Plus en détail

Titre de la séance : les paramètres physiologiques de l effort

Titre de la séance : les paramètres physiologiques de l effort Partie du programme : corps humain et santé, l exercice physique Niveau : seconde Titre de la séance : les paramètres physiologiques de l effort EXTRAIT DU PROGRAMME Au cours de l effort un certain nombre

Plus en détail

BIOPHYSIQUE DU COEUR ET DE LA CIRCULATION

BIOPHYSIQUE DU COEUR ET DE LA CIRCULATION BIOPHYSIQUE DU COEUR ET DE LA CIRCULATION Roland ITTI et Laurence BONTEMPS Faculté de Médecine RTH Laënnec - Lyon Plan Première partie La mécanique des fluides et l'hémodynamique I. La statique et la dynamique

Plus en détail

Explorations Fonctionnelles Respiratoires

Explorations Fonctionnelles Respiratoires Explorations Fonctionnelles Respiratoires Introduction : Regroupent l ensemble des mesures des volumes et débits respiratoires. Constituent un complément indispensable en pneumologie, avec la radio et

Plus en détail

LES PARAMETRES VITAUX LE POULS, LA PRESSION ARTERIELLE

LES PARAMETRES VITAUX LE POULS, LA PRESSION ARTERIELLE 14.10.08 Mme Payan Soins infirmiers II LES PARAMETRES VITAUX LE POULS, LA PRESSION ARTERIELLE I)Généralités II)Le pouls A)Définition B)Valeurs physiologiques C)Localisation D)Indications E)Objectifs F)Pré

Plus en détail

Pathologies et médicaments cardiovasculaires

Pathologies et médicaments cardiovasculaires Pathologies et médicaments cardiovasculaires 2 12 2015 F. Carré Hôpital Pontchaillou - Université Rennes 1-INSERM U 1099 Activité physique et espérance de vie chez le cardiaque Cohorte de Framingham 5209

Plus en détail

Perfusion Bonnes pratiques. IFSI - CH Roubaix

Perfusion Bonnes pratiques. IFSI - CH Roubaix Perfusion Bonnes pratiques IFSI - CH Roubaix Marion Coussemacq - 2012 Généralités Définition : Acte infirmier sur prescription médicale consistant à administrer par voie parentérale une préparation injectable

Plus en détail

La Détection Géoréférencée des réseaux enterrés ou «Géodétection» Loriane ROUSSEL, Toposcan

La Détection Géoréférencée des réseaux enterrés ou «Géodétection» Loriane ROUSSEL, Toposcan La Détection Géoréférencée des réseaux enterrés ou «Géodétection» Loriane ROUSSEL, Toposcan - Généralités Deux spécialités se distinguent : - La détection pour les Investigations Complémentaires - La valorisation

Plus en détail

Séquence maladie: insuffisance cardiaque. Mieux connaître l insuffisance cardiaque Vivre avec un DAI

Séquence maladie: insuffisance cardiaque. Mieux connaître l insuffisance cardiaque Vivre avec un DAI Séquence maladie: insuffisance cardiaque Mieux connaître l insuffisance cardiaque Vivre avec un DAI Janvier 2012 Finalité de l atelier: Présentation de la séance Cette séance a pour buts de vous permettre

Plus en détail

Etude d une pratique professionnelle : L échographiste et le gel échographique

Etude d une pratique professionnelle : L échographiste et le gel échographique Etude d une pratique professionnelle : L échographiste et le gel échographique Mots Clés : échographie, échographistes, hygiène médicale, distributeur automatique de gel échographique, gel échographique

Plus en détail

Evaluation Médico- Economique des Dispositifs Médicaux Innovants

Evaluation Médico- Economique des Dispositifs Médicaux Innovants Evaluation Médico- Economique des Dispositifs Médicaux Innovants Xavier ARMOIRY PharmD, PhD Commission du Médicament et des Dispositifs Médicaux Stériles Cellule Innovation Délégation à la Recherche Clinique

Plus en détail

PICCO2. PROTOCOLE DE SERVICE Année 2010 MISE À JOUR 2012. Hôpital de Bicêtre Département d'anesthésie-réanimation Réanimation Chirurgicale

PICCO2. PROTOCOLE DE SERVICE Année 2010 MISE À JOUR 2012. Hôpital de Bicêtre Département d'anesthésie-réanimation Réanimation Chirurgicale Hôpital de Bicêtre Département d'anesthésie-réanimation Réanimation Chirurgicale PICCO2 PROTOCOLE DE SERVICE Année 2010 MISE À JOUR 2012 1 PROTOCOLE PICCO2 DAR BICETRE DEPARTEMENT D ANESTHESIE REANIMATION

Plus en détail

Thème 2 : Corps humain, sport et santé. Chapitre 6 : La régulation nerveuse de la pression artérielle.

Thème 2 : Corps humain, sport et santé. Chapitre 6 : La régulation nerveuse de la pression artérielle. Thème : Corps humain, sport et santé Chapitre : La régulation nerveuse de la pression artérielle. - La notion de pression artérielle : La pression artérielle (ou tension artérielle) correspond à la force

Plus en détail

SAMEDI 3 MARS 2012 UE3-S2 : ORGANISATION DES APPAREILS ET SYSTEME, ASPECTS FONCTIONELS

SAMEDI 3 MARS 2012 UE3-S2 : ORGANISATION DES APPAREILS ET SYSTEME, ASPECTS FONCTIONELS SAMEDI 3 MARS 2012 UE3-S2 : ORGANISATION DES APPAREILS ET SYSTEME, ASPECTS FONCTIONELS 19 QCMs DURÉE DE L ÉPREUVE : 1 HEURE LES CALCULATRICES NE SONT PAS AUTORISÉES Le sujet comprend 8 pages, veuillez

Plus en détail

ALLUMAGE ELECTRONIQUE Allumage 1/9

ALLUMAGE ELECTRONIQUE Allumage 1/9 ALLMAGE ELECTROIQE Allumage 1/9 I Schéma de l'installation E G M O Relais double Bobine d allumage jumo-statique Sonde T air Sonde T moteur Détecteur de cliquetis A Calculateur gestion moteur B Batterie

Plus en détail

Activité 47 : Recueil de données (images numériques) à partir de la réalisation d une dissection d un lapin

Activité 47 : Recueil de données (images numériques) à partir de la réalisation d une dissection d un lapin Activité 47 : Recueil de données (images numériques) à partir de la réalisation d une dissection d un lapin 1. EXTRAITS REFERENTIELS DU BO Parties concernées : Respiration et occupation des milieux de

Plus en détail

Vous allez avoir une implantation d'une endoprothèse aortique abdominale

Vous allez avoir une implantation d'une endoprothèse aortique abdominale Vous allez avoir une implantation d'une endoprothèse aortique abdominale Madame, Monsieur, Votre médecin vous a proposé un examen radiologique. Il sera pratiqué avec votre consentement. Vous avez en effet

Plus en détail