Correction TP 7 : L organisation de la plante et ses relations avec le milieu

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Correction TP 7 : L organisation de la plante et ses relations avec le milieu"

Transcription

1 Correction TP 7 : L organisation de la plante et ses relations avec le milieu (TP multiposte : groupes de 4 élèves qui se répartissent sur les 4 postes une fois chaque poste travaillé, un bilan sera établi par poste puis restitué au groupe Bilan global sous forme de schéma fonctionnel de la plante, individuel ou par groupe, qui intègrera une comparaison des rapports poids/surfaces d échange d un animal et d une plante type) Poste 1 : Relations plante/sol Poste 2 : Relations plante/air Poste 3 : tissus conducteurs Poste 4 : mécanismes protecteurs Chez un mammifère, les échanges de matière avec l environnement se font principalement au niveau des poumons (100 m 2 ) et de la paroi intestinale (200 m 2 : exemple d un homme de 70 kg, 1m75). Chez la plante, la vie fixée implique elle aussi des surfaces d échanges et des adaptations. Lesquelles? Rappel nutrition des plantes : la photosynthèse est réalisée dans les cellules chlorophylliennes à partir du CO 2 atmosphérique directement absorbé par les feuilles et de l eau et des sels minéraux apportés par la sève brute issue du sol via les racines. Elle conduit à la production de matière organique redistribuée à tous les organes sous forme de sève élaborée. Poste 1 : Relations plante/sol Montrer comment l organisation de l appareil racinaire contribue à favoriser les échanges plante-sol. Au niveau des radicelles les plus fines, on observe une zone munie de poils, la zone pilifère. 1- Mesurer la masse de vos plantes. 8 grammes (benoite) 2- Afin de MEV le rôle des poils de la zone pilifère, exploiter l expérience suivante (la racine d une plantule d arabette est mise au contact d un colorant rouge. a : 5 minutes après exposition, b : 30 minutes après exposition) On voit que le rouge neutre est d abord visible dans les poils absorbants puis après 30 minutes, dans le cylindre central de la racine. La zone pilifère a donc pour rôle d absorber la solution du sol. 3- Préparation et observation microscopique d un poil absorbant : montrer que le poil absorbant est issu d une unique cellule végétale (schéma attendu)

2 4- Surface d échange sol/plante : A l aide des données suivantes, estimer cette surface pour un plan de seigle. Les résultats seront comparés à ceux de F. Hallé (extrait de son livre «Eloge de la plante») afin de les critiquer Données (valeurs moyennes): poils absorbants = cellules de 0,7 mm de long et 13,5 m de diamètre. Un plant de seigle (100 g) comporterait environ 1 milliards de ces poils. Surface d un cylindre = périmètre x hauteur soit pour 10 9 poils : = pi x 13,5 x 10-6 x 7 x 10-4 m 2 = 296,8 x 10-1 m 2 = 29,7 m 2 Résultat inférieur s d un rapport 20 à celui de Hallé qui évoque la difficulté d une telle estimation. Pour notre plante 10 fois moins massive que le plan de seigle, on peut estimer à 3 m 2 sa surface d échange avec le sol. Poste 2 : Relations plante/air Montrer comment l organisation de l appareil aérien favorise les échanges plante-air 1- Mesurer la masse de vos plantes. 8 grammes 2- Calcul de la surface foliaire A l aide du matériel disponible (caméra numérique, fiche méthodologique MESURIM) mesurer la surface totale des feuilles de votre plante. On compte environ 10 cm 2 soit 10-3 m 2 3- Estimation surface d échange air/plante : en s appuyant sur l extrait du livre de F. Hallé «Eloge de la plante», retrouver le rapport qu il estime entre la surface foliaire et la surface de contact réelle air/plante. Hallé estime que la surface réelle d échange air/plante est 30 fois supérieure à la surface foliaire. Justifier ce rapport en s appuyant sur un schéma réalisé à partir de l observation microscopique d une coupe de feuille (lame du commerce) (légendes : Nathan TS p 99) On voit que la feuille présente un tissus lacuneux, le parenchyme lacuneux ou aérifère en relation avec l atmosphère par des ouvertures, les stomates. C est la surface interne de ce tissus qui constitue la réelle surface d échanges plante/air. Parenchyme palissadique Parenchyme lacuneux Stomate Cuticule Estimez alors cette surface d échange m 2

3 Poste 3 : tissus conducteurs Montrer comment l organisation des tissus conducteurs (xylème et phloème) permet l approvisionnement des feuilles en sève brute et la redistribution de la sève élaborée par celles-ci à toute la plante. CT racine de polypode colorée au carmin aluné: Vaisseaux des tiges : Xylème (vaisseaux conducteurs de la sève brute = parois lignifiées de cellules mortes : coloration bleue-verte) + Tubes criblés du phloème (vaisseaux conducteurs de la sève élaborée = cellules vivantes à paroi purement cellulosique : coloration rose) =faisceau conducteur Zoom d un faisceau conducteur Schéma d interprétation : 1 : épiderme. 2 : phloème. 3 : xylème. 4 : faisceau conducteur. 5 : écorce. 6 : moelle.

4 Tige de céleri branche trempée dans du bleu de méthylène : en coupe transversale (trempée dans du rouge neutre): Vaisseaux du xylème contenant le rouge neutre CT de tige de dicotylédone ligneuse (arbre : exemple du tilleul) Les tissus conducteurs se différencient en tissus secondaires qui sont produits chaque année et forment des cernes caractéristiques CT de feuilles : Les faisceaux conducteurs forment un système continu de transport des sèves des racines jusqu aux feuilles et inversement

5 Poste 4 : mécanismes protecteurs Montrer comment les plantes se défendent contre les agressions du milieu En s appuyant sur le matériel disponible, sur les documents suivants et sur les documents p 96-97, montrer différentes adaptations développées par les plantes pour se protéger des agressions du milieu. Dissection bourgeon ou bulbe : mise en évidence des dispositifs de protection (propolis, écailles, bourre ) Observation de la disposition des stomates (ouvertures contrôlant la communication entre air externe et atmosphère interne des feuilles : comparaison face supérieure et inférieure de l épiderme de poireau) Epiderme de la face inférieure d une feuille de poireau Ostiole + 2 cellules de garde = un stomate Epiderme de la face supérieure d une feuille de poireau On observe moins de stomates Observation de coupes de feuille d oyat. L oyat est une des rares plantes à supporter la sécheresse des dunes (photo ci-contre). L observation de coupes de ses feuilles révèle une structure particulière qui change de forme selon l humidité :

6 Montrer comment la structure de la feuille d oyat contribue à la résistance de la plante à la sécheresse (observation, schéma, texte explicatif). Epiderme interne (présence de stomates et de poils) Epiderme externe (dépourvu de stomates) L absence de stomate sur l épiderme externe oblige les échanges gazeux à passer par la face interne qui en milieu sec est repliée sur elle-même. Ainsi, la perte d eau est limitée. Schéma fonctionnel montrant les adaptations de la plante à la vie fixée source : banque de schémas, Académie de Dijon

végétal et son milieu.

végétal et son milieu. B3 Les échanges hydrominéraux entre l organisme végétal et son milieu. Zone subéreuse Zone pilifère Zone méristématique Coiffe B3.1b - Rappel de l organisation de l appareil racinaire d un jeune plant

Plus en détail

Licence professionnelle Aménagement et Gestion Écologiques des Paysages URbains (AGÉPUR) Module : Bases de Biologie Végétale

Licence professionnelle Aménagement et Gestion Écologiques des Paysages URbains (AGÉPUR) Module : Bases de Biologie Végétale Licence professionnelle Aménagement et Gestion Écologiques des Paysages URbains (AGÉPUR) Module : Bases de Biologie Végétale Tissus et Architecture de la Plante Grandes fonctions de la Plante Les tissus

Plus en détail

SVT- S2- TP1 Embryophytes Pr. Hikmat Tahiri 1- ETUDE DES TISSUS PRIMAIRES 2- ANATOMIE DE LA TIGE PRIMAIRE EXEMPLE: BRYONIA DIOICA

SVT- S2- TP1 Embryophytes Pr. Hikmat Tahiri 1- ETUDE DES TISSUS PRIMAIRES 2- ANATOMIE DE LA TIGE PRIMAIRE EXEMPLE: BRYONIA DIOICA Université Mohammed V-Agdal Faculté des Sciences de Rabat 2013-2014 SVT- S2- TP1 Embryophytes Pr. Hikmat Tahiri 1- ETUDE DES TISSUS PRIMAIRES 2- ANATOMIE DE LA TIGE PRIMAIRE EXEMPLE: BRYONIA DIOICA CT

Plus en détail

CHAP 5 : LES PLANTES A FLEURS ET LA VIE FIXEE

CHAP 5 : LES PLANTES A FLEURS ET LA VIE FIXEE CHAP 5 : LES PLANTES A FLEURS ET LA VIE FIXEE Une plante est constituée de racines ancrées dans le sol et de tiges feuillées se développant en milieu aérien. la plante est donc en contact avec 2 milieux

Plus en détail

SVT- S2- TP N 3 Embryophytes

SVT- S2- TP N 3 Embryophytes Faculté des Sciences de Rabat Département de Biologie 2014-2015 SVT- S2- TP N 3 Embryophytes Pr. Hikmat Tahiri LA STRUCTURE PRIMAIRE 1- Etude de la tige primaire du gazon 2- Etude de la feuille Ex: la

Plus en détail

Chap9 TS LES RELATIONS ENTRE ORGANISATION ET MODE DE VIE RESULTAT DE L EVOLUTION : EXEMPLE DE LA VIE FIXEE CHEZ LES PLANTES

Chap9 TS LES RELATIONS ENTRE ORGANISATION ET MODE DE VIE RESULTAT DE L EVOLUTION : EXEMPLE DE LA VIE FIXEE CHEZ LES PLANTES Chap9 TS LES RELATIONS ENTRE ORGANISATION ET MODE DE VIE RESULTAT DE L EVOLUTION : EXEMPLE DE LA VIE FIXEE CHEZ LES PLANTES Restitution des acquis L organisation des plantes est liée aux exigences de leur

Plus en détail

Connaître les structures de la plante responsables de la transpiration. Identifier les facteurs qui influencent la transpiration

Connaître les structures de la plante responsables de la transpiration. Identifier les facteurs qui influencent la transpiration 1. Objectifs : Objectifs de savoir: Connaître les structures de la plante responsables de la transpiration Identifier les facteurs qui influencent la transpiration Etablir la relation entre l'absorption

Plus en détail

L organisation anatomique d une plante en relation avec la vie fixée.

L organisation anatomique d une plante en relation avec la vie fixée. TP n 10 L organisation anatomique d une plante en relation avec la vie fixée. Thème 1-A-5 Les plantes terrestres à fleurs vivent pour la plupart fixées à l'interface du sol et de l'air. Cette vie fixée

Plus en détail

Biologie et Physiologie Végétales

Biologie et Physiologie Végétales Ministère de l Enseignement Supérieur, de la Recherche Scientifique et de la Technologie Université Virtuelle de Tunis Biologie et Physiologie Végétales Imen KHOUNI Attention! Ce produit pédagogique numérisé

Plus en détail

Chapitre 5 La vie de la plante

Chapitre 5 La vie de la plante Chapitre 5 La vie de la plante Les plantes sont fixées au sol par leur appareil racinaire. Elles ne peuvent donc se soustraire aux variations des contraintes du milieu (température, humidité, prédateurs,

Plus en détail

BIOLOGIE DE LA RACINE

BIOLOGIE DE LA RACINE BIOLOGIE DE LA RACINE [C est à Linné que nous devons la classification moderne des espèces vivantes. En 1753 paraît son ouvrage : «Species Plantarum» dans lequel il décrit environ 8 000 espèces de plantes].

Plus en détail

THEME N 2 ENJEUX PLANETAIRES CONTEMPORAINS : ENERGIE, SOL Sous thème A : De la lumière solaire aux combustibles fossiles

THEME N 2 ENJEUX PLANETAIRES CONTEMPORAINS : ENERGIE, SOL Sous thème A : De la lumière solaire aux combustibles fossiles THEME N 2 ENJEUX PLANETAIRES CONTEMPORAINS : ENERGIE, SOL Sous thème A : De la lumière solaire aux combustibles fossiles Chap 1 - De la lumière solaire à la matière organique : la photosynthèse L énergie

Plus en détail

Les relations entre organisation et mode de vie, résultat de l évolution : l exemple de la vie fixée chez les plantes

Les relations entre organisation et mode de vie, résultat de l évolution : l exemple de la vie fixée chez les plantes Les relations entre organisation et mode de vie, résultat de l évolution : l exemple de la vie fixée chez les plantes soleil énergie lumineuse O2 chloroplastes (chlorophylle photocaptrice) CO2 végétal

Plus en détail

Thème 1A TP8 : Relation structurefonction dans la vie fixée de la plante

Thème 1A TP8 : Relation structurefonction dans la vie fixée de la plante Thème 1A TP8 : Relation structurefonction dans la vie fixée de la plante l objectif de ce TP est de comprendre les adaptations morpho anatomiques des racines, tiges, feuilles en lien avec leur fonction

Plus en détail

La nutrition des végétaux

La nutrition des végétaux La nutrition des végétaux Besoins nutritifs des végétaux chlorophylliens (végétaux verts) : couleur verte due à la présence de chlorophylle dans les tissus. Nutrition végétale : ensemble des processus

Plus en détail

Ressources pour le lycée général et technologique

Ressources pour le lycée général et technologique éduscol Ressources pour le lycée général et technologique Ressources pour la classe terminale générale et technologique Sciences de la vie et de la Terre Série S Enseignement spécifique Thème 1-A Génétique

Plus en détail

1A5 Les relations entre organisation et mode de vie, résultat de l'évolution : l'exemple de la vie fixée chez les plantes 1A5a Surfaces d'échange

1A5 Les relations entre organisation et mode de vie, résultat de l'évolution : l'exemple de la vie fixée chez les plantes 1A5a Surfaces d'échange TS Thème 1 La Terre dans l'univers, la vie et l'évolution du vivant Partie 1A- Génétique et évolution Nom : Prénom : 1A5 Les relations entre organisation et mode de vie, résultat de l'évolution : l'exemple

Plus en détail

ne définition de l arbre.

ne définition de l arbre. LA PHYSIOLOGIE DES ARBRES. U ne définition de l arbre. L es arbres sont des êtres vivants qui occupent une place à part dans le monde végétal. Ils sont indispensables à la vie sur terre et ils ont largement

Plus en détail

Lycée Mas de Tesse Option Sciences Thème 1 2005/2006. L eau

Lycée Mas de Tesse Option Sciences Thème 1 2005/2006. L eau L eau SÉANCE 1 (21/09/05, 3H) Présentation du thème en présence des deux groupes d élèves (2 nde 08 et 2 nde 09) et des six professeurs (Maths, Ph.-Ch., S.V.T.) 1 8h 15 10h 05 : Les élèves et les enseignants

Plus en détail

Examen de TP L2 BIO 202 A groupe Répondre sur la feuille, Attention au soin.

Examen de TP L2 BIO 202 A groupe Répondre sur la feuille, Attention au soin. Examen de TP L2 BIO 202 A groupe 5 2006-2007 Répondre sur la feuille, Attention au soin. Question 1 : Faire un tableau de comparaison entre les feuilles d angiospermes monocotylédones et dicotylédones.

Plus en détail

PNV 2009. Travaux dirigés n 1

PNV 2009. Travaux dirigés n 1 PNV 2009 Travaux dirigés n 1 Le maintien du statut hydrique est une contrainte majeure pour la croissance et le développement des plantes terrestres. Ces organismes peuvent en particulier être soumis à

Plus en détail

Ecole Normale de l Enseignement Privé Concours d entrée interne Session novembre 2008 SCIENCES

Ecole Normale de l Enseignement Privé Concours d entrée interne Session novembre 2008 SCIENCES Ecole Normale de l Enseignement Privé Concours d entrée interne Session novembre 2008 SCIENCES Durée : 2 heures 30 Coefficient : 2 1 ère partie : Sciences physiques (15 points) I) En consultant les divers

Plus en détail

Morphologie et Anatomie de l appareil végétatif des Spermaphytes Racine

Morphologie et Anatomie de l appareil végétatif des Spermaphytes Racine BIOLOGIE VEGETALE 2014/2015 MORPHOLOGIE ET ANATOMIE DE LA RACINE 1 Morphologie et Anatomie de l appareil végétatif des Spermaphytes Racine I- Morphologie : 1- Définition : La racine est l organe de la

Plus en détail

Système racinaire pivotant. Zea mays (Poacées) Système racinaire fasciculé

Système racinaire pivotant. Zea mays (Poacées) Système racinaire fasciculé Système racinaire pivotant Zea mays (Poacées) Système racinaire fasciculé Racine d angiosperme dicotylédone Rhizoderme Parenchyme cortical de réserve Phloème primaire Xylème primaire Endoderme

Plus en détail

Anatomie et fonctions des plantes III La racine (section 13.3) SBI3U

Anatomie et fonctions des plantes III La racine (section 13.3) SBI3U Anatomie et fonctions des plantes III La racine (section 13.3) SBI3U Les rôles de la racine Pour la plante: la racine sert à encrer la plante dans le sol et maintenir la tige en place. Pour les humains:

Plus en détail

Séquence pédagogique

Séquence pédagogique Séquence pédagogique Les matériaux de l espace L ensemble des questions concerne à la fois les sciences de la vie et de la Terre et la physique-chimie, dans le cadre des thèmes de convergence que sont

Plus en détail

Licence professionnelle Aménagement et Gestion Écologiques des Paysages URbains (AGÉPUR) Module UE 2. l Eau et la Plante

Licence professionnelle Aménagement et Gestion Écologiques des Paysages URbains (AGÉPUR) Module UE 2. l Eau et la Plante Licence professionnelle Aménagement et Gestion Écologiques des Paysages URbains (AGÉPUR) Module UE 2 l Eau et la Plante Organisation structurale d une plante Structure et propriétés de l eau d après Taiz

Plus en détail

Partie 5 : Organisation, fonctionnement. et amélioration des plantes. Chapitre 1 : Relations entre organisation et mode de vie chez les plantes

Partie 5 : Organisation, fonctionnement. et amélioration des plantes. Chapitre 1 : Relations entre organisation et mode de vie chez les plantes Partie 5 : Organisation, fonctionnement et amélioration des plantes Chapitre 1 : Relations entre organisation et mode de vie chez les plantes I. L'organisation générale d'une plante et ses relations avec

Plus en détail

Tissus de revêtements primaires

Tissus de revêtements primaires BIOLOGIE VEGETALE 2014/2015 HISTOLOGIE VEGETALE 1 Tissus de revêtements primaires 1- Définition et origine : Ils recouvrent les parties de la plante en contact avec le milieu extérieur. Ils dérivent de

Plus en détail

Chapitre V Organisation des plantes à fleurs et vie fixée

Chapitre V Organisation des plantes à fleurs et vie fixée Chapitre V Organisation des plantes à fleurs et vie fixée Problème: en quoi l organisation des plantes à fleurs est-elle adaptée à leur vie fixée à l interface entre le sol et l atmosphère? 1 -I -Les plantes

Plus en détail

L ÉQUILIBRE HYDRO-MINÉRAL (1)

L ÉQUILIBRE HYDRO-MINÉRAL (1) L ÉQUILIBRE HYDRO-MINÉRAL (1) Circuler dans un végétal (1) Les voies empruntées Il y a, dans l absolu, trois manières de circuler au sein d un végétal. (a) : en traversant les cellules et les parois. C

Plus en détail

Séquence 7. Les relations entre organisation et mode de vie, résultat de l évolution : exemple de la vie fixée chez les plantes à graines.

Séquence 7. Les relations entre organisation et mode de vie, résultat de l évolution : exemple de la vie fixée chez les plantes à graines. Séquence 7 Les relations entre organisation et mode de vie, résultat de l évolution : exemple de la vie fixée chez les plantes à graines. Sommaire Chapitre 1. Des adaptations à la vie fixée dans deux milieux

Plus en détail

ACTIVITE 1 : Les besoins des cellules végétales

ACTIVITE 1 : Les besoins des cellules végétales ACTIVITE 1 : Les besoins des cellules végétales Ce que nous savons : Pour produire leur propre matière, les végétaux ont besoin de matière minérale (eau, sels minéraux et dioxyde de carbone) mais aussi

Plus en détail

Corrélation : dépendance réciproque de deux phénomènes qui varient simultanément, qui sont fonction l un de l autre.

Corrélation : dépendance réciproque de deux phénomènes qui varient simultanément, qui sont fonction l un de l autre. Les corrélations trophiques Chez les Angiospermes Préparation à l agrégation interne Novembre Décembre 2010 Corrélation : dépendance réciproque de deux phénomènes qui varient simultanément, qui sont fonction

Plus en détail

Fiche de présentation

Fiche de présentation Fiche de présentation Classe : 1 ère Enseignement : Chimie-biochimie-sciences du vivant THEME du programme : Thème 1 Les systèmes vivants présentent une organisation particulière de la matière Sous-thèmes

Plus en détail

THÈME 1 A-5 LES RELATIONS ENTRE ORGANISATION ET MODE DE VIE, RÉSULTAT DE L'ÉVOLUTION : L'EXEMPLE DE LA VIE FIXÉE CHEZ LES PLANTES

THÈME 1 A-5 LES RELATIONS ENTRE ORGANISATION ET MODE DE VIE, RÉSULTAT DE L'ÉVOLUTION : L'EXEMPLE DE LA VIE FIXÉE CHEZ LES PLANTES THÈME 1 A-5 LES RELATIONS ENTRE ORGANISATION ET MODE DE VIE, RÉSULTAT DE L'ÉVOLUTION : L'EXEMPLE DE LA VIE FIXÉE CHEZ LES PLANTES Véronique Joyeux Muriel Pairel Rémi Tourret 1 L'organisation fonctionnelle

Plus en détail

Document de travail. La serre de VeRT-SeRRe ANNEXES

Document de travail. La serre de VeRT-SeRRe ANNEXES Documentdetravail La serre de VeRT-SeRRe ANNEXES 2010-2011 Ste Thérèse,le8octobre2010 Objet: Appeld offres Nousfaisonsappelàvosservicesafinquevousétablissiezunelistederecommandations dontnousdevronstenircomptelorsdelacréationdenosnouvellesserres.

Plus en détail

EPREUVE E DU DEUXIEME GROUPE

EPREUVE E DU DEUXIEME GROUPE EPREUVE E DU DEUXIEME GROUPE (Coefficient : 4 - Durée : 3 heures) Matériel(s) et document(s) autorisé(s) : Calculatrice Rappel : Au cours de l épreuve, la calculatrice est autorisée pour réaliser des opérations

Plus en détail

Activité 32 : Découvrir des conséquences de la consommation de tabac sur le fonctionnement respiratoire

Activité 32 : Découvrir des conséquences de la consommation de tabac sur le fonctionnement respiratoire Activité 32 : Découvrir des conséquences de la consommation de tabac sur le fonctionnement respiratoire 1. EXTRAITS REFERENTIELS DU BO Partie du programme : Fonctionnement de l organisme et besoin en énergie

Plus en détail

ACTION DU SOLEIL SUR LES VEGETAUX VERTS. pôle science 4ème du collège Stockfeld

ACTION DU SOLEIL SUR LES VEGETAUX VERTS. pôle science 4ème du collège Stockfeld ACTION DU SOLEIL SUR LES VEGETAUX VERTS pôle science 4ème du collège Stockfeld Problématique : quelle est l action du soleil sur les végétaux verts? Nous avons tenté de mesurer l effet du soleil sur les

Plus en détail

POILS ET CHEVEUX. Un phanère est une production protectrice apparente de l épiderme des vertébré (poils, plume, ongles, griffes,

POILS ET CHEVEUX. Un phanère est une production protectrice apparente de l épiderme des vertébré (poils, plume, ongles, griffes, POILS ET CHEVEUX Un phanère est une production protectrice apparente de l épiderme des vertébré (poils, plume, ongles, griffes, sabots ) CARACTERISTIQUES MORPHOLOGIQUES DES POILS ET DES CHEVEUX Les cheveux

Plus en détail

29- Les chaines alimentaires commence toujours par un. et se termine par un

29- Les chaines alimentaires commence toujours par un. et se termine par un Fiche de révision fin d'année 4 eme primaire Complète les phrases suivantes: 1- L'absorption des aliments digère à lieu à travers. 2- Les amidons sont digères par 3- La.. est la transformation des aliments.

Plus en détail

Il était une forêt. Fiche du professeur

Il était une forêt. Fiche du professeur en partenariat avec Fiche du professeur Il était une forêt Sarah Del Ben/Wild-Touch THÈMES L organisation des plantes terrestres Un mécanisme de défense original Le mimétisme La communication graphique

Plus en détail

Les végétaux ont des besoins

Les végétaux ont des besoins 7 Les végétaux Les végétaux ont des besoins LES DIFFÉRENTES PARTIES D UNE PLANTE À FLEURS. la fleur le fruit la feuille la tige Voici un exemple de plante à fleurs avec le nom des différentes parties.

Plus en détail

Droles de champignons!

Droles de champignons! Les Rendez-vous de l Automne Du 19 au 27 octobre 2013 Droles de champignons! Ce livret appartient à :... Un champignon, c est quoi? Le champignon est un être vivant :, il n appartient ni aux végétaux,

Plus en détail

UN EXEMPLE D EVALUATION DISCIPLINAIRE : EN SVT

UN EXEMPLE D EVALUATION DISCIPLINAIRE : EN SVT UN EXEMPLE D EVALUATION DISCIPLINAIRE : EN SVT La réforme du lycée fait évoluer les modes d évaluation en Sciences de la Vie et de la Terre ; les nouvelles épreuves du baccalauréat permettent de mobiliser

Plus en détail

COMPOSANTE MAJEURE : SCIENCES EXPERIMENTALES ET TECHNOLOGIE

COMPOSANTE MAJEURE : SCIENCES EXPERIMENTALES ET TECHNOLOGIE ATTENTION Ce sujet est destiné aux candidats ayant choisi lors de leur inscription de composer pour cette troisième épreuve sur la composante majeure : SCIENCES EXPERIMENTALES ET TECHNOLOGIE. Vous devrez

Plus en détail

JOURNÉE D ANIMATION TERMINALE S

JOURNÉE D ANIMATION TERMINALE S JOURNÉE D ANIMATION TERMINALE S 16 /01/2013 PROGRAMME DE LA JOURNEE Matinée à l ISTO : 9h-12 h, Accueil par Gaëlle Prouteau Maître de conférences et les IA- IPR, Michel Khairallah et Guy Lévêque Conférence

Plus en détail

GLOSSAIRE. Bois : tissu hétérogène constitué de xylème secondaire et de tissu de soutien. Le bois conduit la sève minérale.

GLOSSAIRE. Bois : tissu hétérogène constitué de xylème secondaire et de tissu de soutien. Le bois conduit la sève minérale. GLOSSAIRE Aubier : bois fonctionnel situé à la périphérie des troncs et des tiges ligneuses. Bois : tissu hétérogène constitué de xylème secondaire et de tissu de soutien. Le bois conduit la sève minérale.

Plus en détail

2.1 L épiderme. Livret d autoformation BPREA : Les tissus végétaux. BPREA agri/viti UCG2 OI 21 LIVRET : Les tissus végétaux

2.1 L épiderme. Livret d autoformation BPREA : Les tissus végétaux. BPREA agri/viti UCG2 OI 21 LIVRET : Les tissus végétaux BPREA agri/viti UCG2 OI 21 LIVRET : Les tissus végétaux Dans les organes des plantes, comme dans ceux des animaux, les cellules sont réparties en populations spécialisées, ou tissus. Il s'agit donc d'un

Plus en détail

Chapitre 2 : Respiration, santé et environnement.

Chapitre 2 : Respiration, santé et environnement. Chapitre 2 : Respiration, santé et environnement. Rappels : L air qui nous entoure contient 3 gaz principaux: 71% d azote, 21% d oxygène, 0,03 % de CO2 et quelques gaz rares. L eau de chaux se trouble

Plus en détail

Le projet de faire participer une classe de collégiens à une exposition mycologique est né tout simplement. La Société Mycologique Issoise délocalise

Le projet de faire participer une classe de collégiens à une exposition mycologique est né tout simplement. La Société Mycologique Issoise délocalise Le projet de faire participer une classe de collégiens à une exposition mycologique est né tout simplement. La Société Mycologique Issoise délocalise son exposition annuelle tous les deux ans dans les

Plus en détail

Trajet des aliments : Suivi du bol alimentaire grâce à des radiographies : on observe un tube qui véhicule les aliments.

Trajet des aliments : Suivi du bol alimentaire grâce à des radiographies : on observe un tube qui véhicule les aliments. Origine et devenir des nutriments (corrigé du prof) 5 ème Acquis : - 6 ème : végétaux et animaux servent à produire des aliments constitués de lipides, glucides et protéines. Mise en évidence de l amidon

Plus en détail

Racines, tiges et feuilles : le corps primaire de la plante

Racines, tiges et feuilles : le corps primaire de la plante Racines, tiges et feuilles : le corps primaire de la plante C HAPITRE Q UATRE Rencontrée en Amérique centrale, Gunnera insignis est aussi appelée sombrilla del pobre ou ombrelle du pauvre. Racines Les

Plus en détail

TP2. Pb: Quel sont les rôles des testicules chez l Homme? Comment est régulée la fonction de reproduction chez l Homme?

TP2. Pb: Quel sont les rôles des testicules chez l Homme? Comment est régulée la fonction de reproduction chez l Homme? TP2 Pb: Quel sont les rôles des testicules chez l Homme? Comment est régulée la fonction de reproduction chez l Homme? Lycée E. Delacroix 1 ère S Programme 2011 Activité 1 : diagnostic d un cas de stérilité

Plus en détail

Schématiser et légender un spermatozoïde observé au plus fort grossissement. Indiquer le rôle des différents constituants et parties.

Schématiser et légender un spermatozoïde observé au plus fort grossissement. Indiquer le rôle des différents constituants et parties. PRODUCT IION ET RÔLE DE LA TESTOSTÉRONE TP 2 - Régulation de la fonction reproductrice chez l homme Compétences mises en œuvre et évaluées (A B C) Observation au microscope : choix de la région à observer,

Plus en détail

Partie 1A La Terre dans l univers, la vie et l évolution du vivant

Partie 1A La Terre dans l univers, la vie et l évolution du vivant Partie 1A La Terre dans l univers, la vie et l évolution du vivant Chapitre 1 Les relations entre organisation et mode de vie, résultat de l'évolution : l'exemple de la vie fixée chez les plantes 1 Anatomie

Plus en détail

BCPST-Véto 1 Mercredi 14 janvier- Devoir n 4 Durée 3h30. Sujet avec documents type ENS (partiel) - durée : 2h30

BCPST-Véto 1 Mercredi 14 janvier- Devoir n 4 Durée 3h30. Sujet avec documents type ENS (partiel) - durée : 2h30 BCPST-Véto 1 Mercredi 14 janvier- Devoir n 4 Durée 3h30 Sujet avec documents type ENS (partiel) - durée : 2h30 Exercice n 1 : La lignification : un marqueur de la différenciation cellulaire. La lignification

Plus en détail

FORFOR 2010 LA MISE EN ŒUVRE EXPERIMENTALE DE LA NUTRITION CHEZ LES AUTOTROPHES

FORFOR 2010 LA MISE EN ŒUVRE EXPERIMENTALE DE LA NUTRITION CHEZ LES AUTOTROPHES FORFOR 2010 LA MISE EN ŒUVRE EXPERIMENTALE DE LA NUTRITION CHEZ LES AUTOTROPHES Formatrices : Anne Bauwens et Sandrine Kivits Lecture : Michel Edmond Ghanem www.uclouvain.be/scienceinfuse Scienceinfuse

Plus en détail

TERMINALE S - BAC BLANC - AVRIL 2015

TERMINALE S - BAC BLANC - AVRIL 2015 TERMINALE S - BAC BLANC - AVRIL 2015 CORRECTION 1 ère PARTIE : Évaluation des connaissances (8 points) GÉNÉTIQUE ET ÉVOLUTION : LA VIE FIXÉE CHEZ LES PLANTES Mode de vie et organisation fonctionnelle des

Plus en détail

Les médicaments : un médicament générique et un médicament «princeps» contiennent un même principe actif mais se différencient par leur formulation.

Les médicaments : un médicament générique et un médicament «princeps» contiennent un même principe actif mais se différencient par leur formulation. Document du professeur 1/8 Niveau 2 nde THEME : LA SANTE Physique Chimie PRINCIPE DE LA CHROMATOGRAPHIE Programme : BO spécial n 4 du 29/04/10 LA SANTE NOTIONS ET CONTENUS COMPETENCES ATTENDUES Les médicaments

Plus en détail

Progression CBSV (2h30/semaine : une classe de 15 élèves)

Progression CBSV (2h30/semaine : une classe de 15 élèves) Progression CBSV (2h30/semaine : une classe de 15 élèves) dates Connaissances Capacités 1.1 Les organismes vivants présentent une unité et une diversité 7/9 L observation des organismes vivants témoigne

Plus en détail

PROJET Horloge carillon CONTRAT D ACTIVITE N 7 NIVEAU ème Réalisation sur projet Réalisation assistée par ordinateur Analyser le besoin Rédiger le Cahier des Charges Fonctionnel Concevoir le produit Définir

Plus en détail

1S2 Écran plat. Utilisation d un logiciel de simulation / Exploitation d une vidéo. Notions et contenus

1S2 Écran plat. Utilisation d un logiciel de simulation / Exploitation d une vidéo. Notions et contenus FICHE 1 Fiche à destination des enseignants 1S2 Écran plat Type d'activité Utilisation d un logiciel de simulation / Exploitation d une vidéo Notions et contenus Synthèse additive. Vision des couleurs

Plus en détail

Chapitre 3 : LES ETRES VIVANTS SONT DES PRODUCTEURS DE MATIERE

Chapitre 3 : LES ETRES VIVANTS SONT DES PRODUCTEURS DE MATIERE Chapitre 3 : LES ETRES VIVANTS SONT DES PRODUCTEURS DE MATIERE Rappels : Un être vivant est un organisme qui : - Prélève de la matière (eau, air, nourriture), - Se reproduit, - Possède une durée de vie

Plus en détail

Chimie cinquième - 2014/2015 Chapitre 4 : Séparer les constituants d'un mélange

Chimie cinquième - 2014/2015 Chapitre 4 : Séparer les constituants d'un mélange Chapitre 4 : Séparer les constituants d un mélange 1. Que faut-il pour récupérer un gaz? 2. A quoi sert l eau de chaux? 3. Comment utilise-t-on l eau de chaux? 4. Qu'utilise-t-on pour tester la présence

Plus en détail

Comment prouver que les végétaux ont besoin d eau, de minéraux, d air et de lumière pour se développer normalement?

Comment prouver que les végétaux ont besoin d eau, de minéraux, d air et de lumière pour se développer normalement? Comment prouver que les végétaux ont besoin d eau, de minéraux, d air et de lumière pour se développer normalement? La question que l on se pose : Les végétaux ont-ils besoin d eau, de minéraux, d air

Plus en détail

Catherine BLANC-HERR Régine GROSSE Geneviève HASQUENOF Françoise LE DOUARIN Xavier BERNAERT Raymond PIOLAT. 2ème partie : DOCUMENTS D ACCOMPAGNEMENT

Catherine BLANC-HERR Régine GROSSE Geneviève HASQUENOF Françoise LE DOUARIN Xavier BERNAERT Raymond PIOLAT. 2ème partie : DOCUMENTS D ACCOMPAGNEMENT Catherine BLANC-HERR Régine GROSSE Geneviève HASQUENOF Françoise LE DOUARIN Xavier BERNAERT Raymond PIOLAT 2ème partie : DOCUMENTS D ACCOMPAGNEMENT Attention : Ce document est déposé. Son usage est libre

Plus en détail

Les plans d organisation cellulaire

Les plans d organisation cellulaire FICHE I 1 Les plans d organisation cellulaire La cellule, unité structurale et fonctionnelle du vivant Tous les êtres vivants sont constitués d unités invisibles à l œil nu : les cellules. Cette notion

Plus en détail

Unité 1 : Document 1 Documents 2 Conclusion Conclusion Unité 2: Conclusion «les poils absorbants».

Unité 1 : Document 1 Documents 2 Conclusion Conclusion Unité 2: Conclusion «les poils absorbants». CHAPITRE I : ABSORPTION DE L EAU ET DES SELS MINÉRAUX PAR LES PLANTES CHLOROPHYLLIENNES. Unité 1 :.1- Document 1 : La forêt équatoriale est la forêt la plus dense à l'échelle de la planète. Son emplacement

Plus en détail

Extraction, séparation et identification d espèces chimiques

Extraction, séparation et identification d espèces chimiques Extraction, séparation et identification d espèces chimiques Préambule : Depuis la plus haute Antiquité, l homme utilise des colorants, des parfums et des arômes. Ceux-ci ont d abord été extraits de produits

Plus en détail

REFERENCE MODULE REFERENCE DOCUMENT DATE DE CREATION. PHY-FLU1 Livret physique des fluides 1 20/07/01 PHYSIQUE DES FLUIDES

REFERENCE MODULE REFERENCE DOCUMENT DATE DE CREATION. PHY-FLU1 Livret physique des fluides 1 20/07/01 PHYSIQUE DES FLUIDES PHYSIQUE DES FLUIDES 1 1. MASSE-UNITES DE FORCE Masse (m).la masse d un corps caractérise la quantité de matière de ce corps en Kilogrammes ( Kg - unité S.I) Le Poids (p) d un corps peut s exprimer par

Plus en détail

Chapitre n 2. Conduction électrique et structure de la matière.

Chapitre n 2. Conduction électrique et structure de la matière. Chapitre n 2 3 Conduction électrique et structure de la matière. T.P.n 1: Les solutions aqueuses sont-elles conductrices? >Objectifs: Tester le caractère conducteur ou isolant de diverses solutions aqueuses.

Plus en détail

Tissus conducteurs primaires

Tissus conducteurs primaires BIOLOGIE VEGETALE 2014/2015 HISTOLOGIE VEGETALE 1 Tissus conducteurs primaires 1- Introduction : Les tissus conducteurs sont des tissus spécialisés dans le transport des sèves au sein du végétal. On en

Plus en détail

Chapitre 2 La respiration

Chapitre 2 La respiration Chapitre 2 La respiration Prérequis : L eau de chaux se trouble en présence de CO2 La composition de l air est de 78% de diazote 20,9% de dioxygène de 0,03% de dioxyde de carbone et le reste étant des

Plus en détail

Activité 47 : Recueil de données (images numériques) à partir de la réalisation d une dissection d un lapin

Activité 47 : Recueil de données (images numériques) à partir de la réalisation d une dissection d un lapin Activité 47 : Recueil de données (images numériques) à partir de la réalisation d une dissection d un lapin 1. EXTRAITS REFERENTIELS DU BO Parties concernées : Respiration et occupation des milieux de

Plus en détail

Morphologie et Anatomie de l appareil végétatif des Spermaphytes Tige

Morphologie et Anatomie de l appareil végétatif des Spermaphytes Tige BIOLOGIE VEGETALE 2014/2015 MORPHOLOGIE ET ANATOMIE DE LA TIGE 1 Morphologie et Anatomie de l appareil végétatif des Spermaphytes Tige I- Morphologie : 1- Définition : La tige est l organe généralement

Plus en détail

Sciences de la vie et de la Terre

Sciences de la vie et de la Terre Sciences de la vie et de la Terre Thème 2 B Enjeux planétaires contemporains - La plante domestiquée Table des matières 1 : La plante cultivée : le Maïs...Erreur! Signet non défini. 2 : Les variétés de

Plus en détail

UNIVERSITÉE KASDI MERBAH OUARGLA

UNIVERSITÉE KASDI MERBAH OUARGLA UNIVERSITÉE KASDI MERBAH OUARGLA FACULTE DES SCIENCES APPLIQUÉES Département de Génie des Procédés Phénomènes de transferts Travaux pratiques de mécanique des fluides CHAOUCH Noura et SAIFI Nadia 2013

Plus en détail

On en définit en général quatre : les vivaces, les plantes à bulbes, les annuelles, les bisannuelles.

On en définit en général quatre : les vivaces, les plantes à bulbes, les annuelles, les bisannuelles. Troisième cours de botanique Les types de végétaux. On en définit en général quatre : les vivaces, les plantes à bulbes, les annuelles, les bisannuelles. Mais en fait il y a plusieurs définitions du végétal

Plus en détail

CHAPITRE 6 LA PLANTE DOMESTIQUÉE

CHAPITRE 6 LA PLANTE DOMESTIQUÉE CHAPITRE 6 LA PLANTE DOMESTIQUÉE Les plantes sont à la base de l'alimentation humaine, directement (lorsque nous les consommons) ou indirectement (lorsque nous consommons des animaux d'élevage se nourrissant

Plus en détail

Au menu aujourd hui. Les éléments chimiques et l eau. http://eau.tourdumonde.free.fr/image%20partie%20pedagogique/molecule%20etat%20de%20l'eau2.

Au menu aujourd hui. Les éléments chimiques et l eau. http://eau.tourdumonde.free.fr/image%20partie%20pedagogique/molecule%20etat%20de%20l'eau2. La chimie de la vie Au menu aujourd hui Les éléments chimiques et l eau http://eau.tourdumonde.free.fr/image%20partie%20pedagogique/molecule%20etat%20de%20l'eau2.jpg Au menu aujourd hui Les éléments chimiques

Plus en détail

2. La lumière, source d énergie de la photosynthèse est captée par la chlorophylle.

2. La lumière, source d énergie de la photosynthèse est captée par la chlorophylle. Hyp : la chlorophylle absorbe les photons de la lumière et convertit l énergie lumineuse pour permettre la photolyse de l eau et les oxydoréductions mises en évidence précédemment. 2. La lumière, source

Plus en détail

TP 05 : Spectre visible d une espèce colorée Spectres IR

TP 05 : Spectre visible d une espèce colorée Spectres IR TP 05 : Spectre visible d une espèce colorée Spectres IR Ce TP s étale sur une séance de 2 heures (spectre visible), puis une séance d 1 heure (spectre infrarouge). Objectifs : - Identifier un colorant

Plus en détail

Culture de l ananas : Multiplication et conditionnement des rejets

Culture de l ananas : Multiplication et conditionnement des rejets Culture de l ananas : Multiplication et conditionnement des rejets L approvisionnement en rejets d ananas n est pas toujours facile pour ceux qui veulent pratiquer la culture de l ananas dans de grandes

Plus en détail

SVT- S2 - TP N 2 Embryophytes

SVT- S2 - TP N 2 Embryophytes Biologie Végétale SVT- S2 - TP N 2 Embryophytes Par Hikmat TAHIRI - LES FORMATIONS SECONDAIRES - HISTOLOGIE ET ANATOMIE DE LA FEUILLE Les formations secondaires Il existe 2 types de méristèmes secondaires:

Plus en détail

ÉCHANGES GAZEUX CHEZ LES VÉGÉTAUX CHLOROPHYLLIENS

ÉCHANGES GAZEUX CHEZ LES VÉGÉTAUX CHLOROPHYLLIENS «Observer un phénomène dans sa continuité». ÉCHANGES GAZEUX CHEZ LES VÉGÉTAUX CHLOROPHYLLIENS - PROTOCOLE, RÉSULTATS ET INTERPRÉTATION - 1 - Introduction À la lumière, en plus de respirer, les organismes

Plus en détail

LA TONTE. compact et solide

LA TONTE. compact et solide LA TONTE Une tonte régulière est une condition sine qua non pour un gazon compact et solide Si coupes fréquentes (+) formation de nombreuses pousses périphériques et augmentation de la densité des feuilles

Plus en détail

Licence professionnelle Aménagement et Gestion Écologiques des Paysages URbains (AGÉPUR) Module : Bases de Biologie Végétale

Licence professionnelle Aménagement et Gestion Écologiques des Paysages URbains (AGÉPUR) Module : Bases de Biologie Végétale Licence professionnelle Aménagement et Gestion Écologiques des Paysages URbains (AGÉPUR) Module : Bases de Biologie Végétale Tissus et Architecture de la Plante Grandes fonctions de la Plante 2. Système

Plus en détail

Lycée Saint Joseph Izmir. Biologie végétale. Introduction...p.2. I. Organisation structurelle des végétaux...p.3. I.1 L'origine des plantes...p.

Lycée Saint Joseph Izmir. Biologie végétale. Introduction...p.2. I. Organisation structurelle des végétaux...p.3. I.1 L'origine des plantes...p. Lycée Saint Joseph Izmir Biologie végétale Table des matières Introduction...p.2 I. Organisation structurelle des végétaux...p.3 I.1 L'origine des plantes...p.3 I.2 Les cellules et les tissus végétaux...p.4

Plus en détail

Physique du Bâtiment Caractéristiques hygrothermiques

Physique du Bâtiment Caractéristiques hygrothermiques Risque de condensation superficielle et dans la masse Définitions > Point de rosée : Point à partir duquel la vapeur d'eau contenue dans l'air devient liquide. > Condensation dans la masse : Passage de

Plus en détail

ferti-pratiques Le potassium Élément le plus mobilisé par les plantes fiche n 28

ferti-pratiques Le potassium Élément le plus mobilisé par les plantes fiche n 28 ferti-pratiques Le potassium Élément le plus mobilisé par les plantes fiche n 28 Le potassium, régulateur et anti-stress des plantes Le potassium circule dans la plante sous la forme du cation + tel qu

Plus en détail

Le stress hydrique : l arbre et l eau

Le stress hydrique : l arbre et l eau L'arbre et le changement climatique Le stress hydrique : l arbre et l eau Barigah TS, Bonhomme M, Améglio T, Cochard H INRA, UMR547 PIAF, F-63100 Clermont-Ferrand, France Tete.Barigah@clermont.inra.fr

Plus en détail

Comment planter un arbre *

Comment planter un arbre * Comment planter un arbre * 1. Avant la plantation Gardez la motte de racines humide. Gardez l arbre dans un endroit ombragé jusqu à la plantation. 2. Préparez le site pour la plantation Enlevez le gazon,

Plus en détail

Chapitre 2 : l approvisionnement en dioxygène. Contrat-élève 5 ème

Chapitre 2 : l approvisionnement en dioxygène. Contrat-élève 5 ème Chapitre 2 : l approvisionnement en dioxygène Mais, que dois-je savoir? Pour rattraper un cours manquant, retrouve-le sur le site du collège dans la rubrique «enseignements» : http://colleges.acrouen.fr/courbet/spipuser/

Plus en détail

TP 1 : Spectrophotométrie UV-visible - Correction

TP 1 : Spectrophotométrie UV-visible - Correction TP 1 : Spectrophotométrie UV-visible - Correction Objectifs : Comprendre le principe de fonctionnement d un spectrophotomètre. Mettre en œuvre un protocole expérimental pour caractériser une espèce colorée.

Plus en détail

Formation «Compost & Co»

Formation «Compost & Co» Formation «Compost & Co» Techniques de valorisation des déchets organiques chez soi Mercredi 08 avril 2015 Le sol : un milieu vivant dont il faut profiter Pas simplement un support «éponge» pour nos plantes.

Plus en détail

LA A RESPIRATION CELLULAIRE

LA A RESPIRATION CELLULAIRE Instructions aux professeurs Domaine : 1.1 Le transport de substances, réaction chimique de la respiration cellulaire, p. 6 Travail à réaliser : Les élèves répondent aux questions. Matériel : Feuilles

Plus en détail

L artisan de sa maison isolation thermique et acoustique

L artisan de sa maison isolation thermique et acoustique L artisan de sa maison isolation thermique et acoustique Michel & christophe Branchu Groupe Eyrolles, 01 ISBN 978--1-1349- 1 Les Isoler son habitation est essentiel pour des questions économiques (réduction

Plus en détail

ANATOMIE DE L APPAREIL VEGETATIF DES SPERMAPHYTES

ANATOMIE DE L APPAREIL VEGETATIF DES SPERMAPHYTES ANATOMIE DE L APPAREIL VEGETATIF DES SPERMAPHYTES Les méristèmes Groupe de cellules non différenciées, dont les divisions actives permettent la formation d organes et la croissance en longueur et en épaisseur.

Plus en détail