Correction TP 7 : L organisation de la plante et ses relations avec le milieu

Save this PDF as:

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Correction TP 7 : L organisation de la plante et ses relations avec le milieu"

Transcription

1 Correction TP 7 : L organisation de la plante et ses relations avec le milieu (TP multiposte : groupes de 4 élèves qui se répartissent sur les 4 postes une fois chaque poste travaillé, un bilan sera établi par poste puis restitué au groupe Bilan global sous forme de schéma fonctionnel de la plante, individuel ou par groupe, qui intègrera une comparaison des rapports poids/surfaces d échange d un animal et d une plante type) Poste 1 : Relations plante/sol Poste 2 : Relations plante/air Poste 3 : tissus conducteurs Poste 4 : mécanismes protecteurs Chez un mammifère, les échanges de matière avec l environnement se font principalement au niveau des poumons (100 m 2 ) et de la paroi intestinale (200 m 2 : exemple d un homme de 70 kg, 1m75). Chez la plante, la vie fixée implique elle aussi des surfaces d échanges et des adaptations. Lesquelles? Rappel nutrition des plantes : la photosynthèse est réalisée dans les cellules chlorophylliennes à partir du CO 2 atmosphérique directement absorbé par les feuilles et de l eau et des sels minéraux apportés par la sève brute issue du sol via les racines. Elle conduit à la production de matière organique redistribuée à tous les organes sous forme de sève élaborée. Poste 1 : Relations plante/sol Montrer comment l organisation de l appareil racinaire contribue à favoriser les échanges plante-sol. Au niveau des radicelles les plus fines, on observe une zone munie de poils, la zone pilifère. 1- Mesurer la masse de vos plantes. 8 grammes (benoite) 2- Afin de MEV le rôle des poils de la zone pilifère, exploiter l expérience suivante (la racine d une plantule d arabette est mise au contact d un colorant rouge. a : 5 minutes après exposition, b : 30 minutes après exposition) On voit que le rouge neutre est d abord visible dans les poils absorbants puis après 30 minutes, dans le cylindre central de la racine. La zone pilifère a donc pour rôle d absorber la solution du sol. 3- Préparation et observation microscopique d un poil absorbant : montrer que le poil absorbant est issu d une unique cellule végétale (schéma attendu)

2 4- Surface d échange sol/plante : A l aide des données suivantes, estimer cette surface pour un plan de seigle. Les résultats seront comparés à ceux de F. Hallé (extrait de son livre «Eloge de la plante») afin de les critiquer Données (valeurs moyennes): poils absorbants = cellules de 0,7 mm de long et 13,5 m de diamètre. Un plant de seigle (100 g) comporterait environ 1 milliards de ces poils. Surface d un cylindre = périmètre x hauteur soit pour 10 9 poils : = pi x 13,5 x 10-6 x 7 x 10-4 m 2 = 296,8 x 10-1 m 2 = 29,7 m 2 Résultat inférieur s d un rapport 20 à celui de Hallé qui évoque la difficulté d une telle estimation. Pour notre plante 10 fois moins massive que le plan de seigle, on peut estimer à 3 m 2 sa surface d échange avec le sol. Poste 2 : Relations plante/air Montrer comment l organisation de l appareil aérien favorise les échanges plante-air 1- Mesurer la masse de vos plantes. 8 grammes 2- Calcul de la surface foliaire A l aide du matériel disponible (caméra numérique, fiche méthodologique MESURIM) mesurer la surface totale des feuilles de votre plante. On compte environ 10 cm 2 soit 10-3 m 2 3- Estimation surface d échange air/plante : en s appuyant sur l extrait du livre de F. Hallé «Eloge de la plante», retrouver le rapport qu il estime entre la surface foliaire et la surface de contact réelle air/plante. Hallé estime que la surface réelle d échange air/plante est 30 fois supérieure à la surface foliaire. Justifier ce rapport en s appuyant sur un schéma réalisé à partir de l observation microscopique d une coupe de feuille (lame du commerce) (légendes : Nathan TS p 99) On voit que la feuille présente un tissus lacuneux, le parenchyme lacuneux ou aérifère en relation avec l atmosphère par des ouvertures, les stomates. C est la surface interne de ce tissus qui constitue la réelle surface d échanges plante/air. Parenchyme palissadique Parenchyme lacuneux Stomate Cuticule Estimez alors cette surface d échange m 2

3 Poste 3 : tissus conducteurs Montrer comment l organisation des tissus conducteurs (xylème et phloème) permet l approvisionnement des feuilles en sève brute et la redistribution de la sève élaborée par celles-ci à toute la plante. CT racine de polypode colorée au carmin aluné: Vaisseaux des tiges : Xylème (vaisseaux conducteurs de la sève brute = parois lignifiées de cellules mortes : coloration bleue-verte) + Tubes criblés du phloème (vaisseaux conducteurs de la sève élaborée = cellules vivantes à paroi purement cellulosique : coloration rose) =faisceau conducteur Zoom d un faisceau conducteur Schéma d interprétation : 1 : épiderme. 2 : phloème. 3 : xylème. 4 : faisceau conducteur. 5 : écorce. 6 : moelle.

4 Tige de céleri branche trempée dans du bleu de méthylène : en coupe transversale (trempée dans du rouge neutre): Vaisseaux du xylème contenant le rouge neutre CT de tige de dicotylédone ligneuse (arbre : exemple du tilleul) Les tissus conducteurs se différencient en tissus secondaires qui sont produits chaque année et forment des cernes caractéristiques CT de feuilles : Les faisceaux conducteurs forment un système continu de transport des sèves des racines jusqu aux feuilles et inversement

5 Poste 4 : mécanismes protecteurs Montrer comment les plantes se défendent contre les agressions du milieu En s appuyant sur le matériel disponible, sur les documents suivants et sur les documents p 96-97, montrer différentes adaptations développées par les plantes pour se protéger des agressions du milieu. Dissection bourgeon ou bulbe : mise en évidence des dispositifs de protection (propolis, écailles, bourre ) Observation de la disposition des stomates (ouvertures contrôlant la communication entre air externe et atmosphère interne des feuilles : comparaison face supérieure et inférieure de l épiderme de poireau) Epiderme de la face inférieure d une feuille de poireau Ostiole + 2 cellules de garde = un stomate Epiderme de la face supérieure d une feuille de poireau On observe moins de stomates Observation de coupes de feuille d oyat. L oyat est une des rares plantes à supporter la sécheresse des dunes (photo ci-contre). L observation de coupes de ses feuilles révèle une structure particulière qui change de forme selon l humidité :

6 Montrer comment la structure de la feuille d oyat contribue à la résistance de la plante à la sécheresse (observation, schéma, texte explicatif). Epiderme interne (présence de stomates et de poils) Epiderme externe (dépourvu de stomates) L absence de stomate sur l épiderme externe oblige les échanges gazeux à passer par la face interne qui en milieu sec est repliée sur elle-même. Ainsi, la perte d eau est limitée. Schéma fonctionnel montrant les adaptations de la plante à la vie fixée source : banque de schémas, Académie de Dijon

Licence professionnelle Aménagement et Gestion Écologiques des Paysages URbains (AGÉPUR) Module : Bases de Biologie Végétale

Licence professionnelle Aménagement et Gestion Écologiques des Paysages URbains (AGÉPUR) Module : Bases de Biologie Végétale Licence professionnelle Aménagement et Gestion Écologiques des Paysages URbains (AGÉPUR) Module : Bases de Biologie Végétale Tissus et Architecture de la Plante Grandes fonctions de la Plante Les tissus

Plus en détail

végétal et son milieu.

végétal et son milieu. B3 Les échanges hydrominéraux entre l organisme végétal et son milieu. Zone subéreuse Zone pilifère Zone méristématique Coiffe B3.1b - Rappel de l organisation de l appareil racinaire d un jeune plant

Plus en détail

Chap9 TS LES RELATIONS ENTRE ORGANISATION ET MODE DE VIE RESULTAT DE L EVOLUTION : EXEMPLE DE LA VIE FIXEE CHEZ LES PLANTES

Chap9 TS LES RELATIONS ENTRE ORGANISATION ET MODE DE VIE RESULTAT DE L EVOLUTION : EXEMPLE DE LA VIE FIXEE CHEZ LES PLANTES Chap9 TS LES RELATIONS ENTRE ORGANISATION ET MODE DE VIE RESULTAT DE L EVOLUTION : EXEMPLE DE LA VIE FIXEE CHEZ LES PLANTES Restitution des acquis L organisation des plantes est liée aux exigences de leur

Plus en détail

CHAP 5 : LES PLANTES A FLEURS ET LA VIE FIXEE

CHAP 5 : LES PLANTES A FLEURS ET LA VIE FIXEE CHAP 5 : LES PLANTES A FLEURS ET LA VIE FIXEE Une plante est constituée de racines ancrées dans le sol et de tiges feuillées se développant en milieu aérien. la plante est donc en contact avec 2 milieux

Plus en détail

Connaître les structures de la plante responsables de la transpiration. Identifier les facteurs qui influencent la transpiration

Connaître les structures de la plante responsables de la transpiration. Identifier les facteurs qui influencent la transpiration 1. Objectifs : Objectifs de savoir: Connaître les structures de la plante responsables de la transpiration Identifier les facteurs qui influencent la transpiration Etablir la relation entre l'absorption

Plus en détail

SVT- S2- TP N 3 Embryophytes

SVT- S2- TP N 3 Embryophytes Faculté des Sciences de Rabat Département de Biologie 2014-2015 SVT- S2- TP N 3 Embryophytes Pr. Hikmat Tahiri LA STRUCTURE PRIMAIRE 1- Etude de la tige primaire du gazon 2- Etude de la feuille Ex: la

Plus en détail

SVT- S2- TP1 Embryophytes Pr. Hikmat Tahiri 1- ETUDE DES TISSUS PRIMAIRES 2- ANATOMIE DE LA TIGE PRIMAIRE EXEMPLE: BRYONIA DIOICA

SVT- S2- TP1 Embryophytes Pr. Hikmat Tahiri 1- ETUDE DES TISSUS PRIMAIRES 2- ANATOMIE DE LA TIGE PRIMAIRE EXEMPLE: BRYONIA DIOICA Université Mohammed V-Agdal Faculté des Sciences de Rabat 2013-2014 SVT- S2- TP1 Embryophytes Pr. Hikmat Tahiri 1- ETUDE DES TISSUS PRIMAIRES 2- ANATOMIE DE LA TIGE PRIMAIRE EXEMPLE: BRYONIA DIOICA CT

Plus en détail

PNV 2009. Travaux dirigés n 1

PNV 2009. Travaux dirigés n 1 PNV 2009 Travaux dirigés n 1 Le maintien du statut hydrique est une contrainte majeure pour la croissance et le développement des plantes terrestres. Ces organismes peuvent en particulier être soumis à

Plus en détail

Il était une forêt. Fiche du professeur

Il était une forêt. Fiche du professeur en partenariat avec Fiche du professeur Il était une forêt Sarah Del Ben/Wild-Touch THÈMES L organisation des plantes terrestres Un mécanisme de défense original Le mimétisme La communication graphique

Plus en détail

PROJET Horloge carillon CONTRAT D ACTIVITE N 7 NIVEAU ème Réalisation sur projet Réalisation assistée par ordinateur Analyser le besoin Rédiger le Cahier des Charges Fonctionnel Concevoir le produit Définir

Plus en détail

THEME N 2 ENJEUX PLANETAIRES CONTEMPORAINS : ENERGIE, SOL Sous thème A : De la lumière solaire aux combustibles fossiles

THEME N 2 ENJEUX PLANETAIRES CONTEMPORAINS : ENERGIE, SOL Sous thème A : De la lumière solaire aux combustibles fossiles THEME N 2 ENJEUX PLANETAIRES CONTEMPORAINS : ENERGIE, SOL Sous thème A : De la lumière solaire aux combustibles fossiles Chap 1 - De la lumière solaire à la matière organique : la photosynthèse L énergie

Plus en détail

Chapitre 2 : l approvisionnement en dioxygène. Contrat-élève 5 ème

Chapitre 2 : l approvisionnement en dioxygène. Contrat-élève 5 ème Chapitre 2 : l approvisionnement en dioxygène Mais, que dois-je savoir? Pour rattraper un cours manquant, retrouve-le sur le site du collège dans la rubrique «enseignements» : http://colleges.acrouen.fr/courbet/spipuser/

Plus en détail

Le moteur électrique

Le moteur électrique Le moteur électrique But Étudier la transformation d énergie potentielle électrique en énergie mécanique. Étudier le rendement d un moteur électrique. Méthode À l aide d un moteur électrique, élever une

Plus en détail

L organisation anatomique d une plante en relation avec la vie fixée.

L organisation anatomique d une plante en relation avec la vie fixée. TP n 10 L organisation anatomique d une plante en relation avec la vie fixée. Thème 1-A-5 Les plantes terrestres à fleurs vivent pour la plupart fixées à l'interface du sol et de l'air. Cette vie fixée

Plus en détail

Chapitre 2 : Respiration, santé et environnement.

Chapitre 2 : Respiration, santé et environnement. Chapitre 2 : Respiration, santé et environnement. Rappels : L air qui nous entoure contient 3 gaz principaux: 71% d azote, 21% d oxygène, 0,03 % de CO2 et quelques gaz rares. L eau de chaux se trouble

Plus en détail

Activité 32 : Découvrir des conséquences de la consommation de tabac sur le fonctionnement respiratoire

Activité 32 : Découvrir des conséquences de la consommation de tabac sur le fonctionnement respiratoire Activité 32 : Découvrir des conséquences de la consommation de tabac sur le fonctionnement respiratoire 1. EXTRAITS REFERENTIELS DU BO Partie du programme : Fonctionnement de l organisme et besoin en énergie

Plus en détail

1S2 Écran plat. Utilisation d un logiciel de simulation / Exploitation d une vidéo. Notions et contenus

1S2 Écran plat. Utilisation d un logiciel de simulation / Exploitation d une vidéo. Notions et contenus FICHE 1 Fiche à destination des enseignants 1S2 Écran plat Type d'activité Utilisation d un logiciel de simulation / Exploitation d une vidéo Notions et contenus Synthèse additive. Vision des couleurs

Plus en détail

Séquence pédagogique

Séquence pédagogique Séquence pédagogique Les matériaux de l espace L ensemble des questions concerne à la fois les sciences de la vie et de la Terre et la physique-chimie, dans le cadre des thèmes de convergence que sont

Plus en détail

Thème : Génétique et évolution. Chapitre 4 : Adaptations des plantes à fleurs à leur vie fixée : résultat de l évolution

Thème : Génétique et évolution. Chapitre 4 : Adaptations des plantes à fleurs à leur vie fixée : résultat de l évolution Thème : Génétique et évolution. Chapitre 4 : Adaptations des plantes à fleurs à leur vie fixée : résultat de l évolution Organisation d une plante à fleurs Partie aérienne Partie souterraine Thème : Génétique

Plus en détail

Le projet de faire participer une classe de collégiens à une exposition mycologique est né tout simplement. La Société Mycologique Issoise délocalise

Le projet de faire participer une classe de collégiens à une exposition mycologique est né tout simplement. La Société Mycologique Issoise délocalise Le projet de faire participer une classe de collégiens à une exposition mycologique est né tout simplement. La Société Mycologique Issoise délocalise son exposition annuelle tous les deux ans dans les

Plus en détail

Thème 1 : Corps humain et santé : l exercice physique.

Thème 1 : Corps humain et santé : l exercice physique. Thème 1 : Corps humain et santé : l exercice physique. Chapitre 3 : Fonctionnement cardiaque et circulation sanguine. Nous avons vu qu au cours d un effort, on observait une augmentation du débit ventilatoire.

Plus en détail

Droles de champignons!

Droles de champignons! Les Rendez-vous de l Automne Du 19 au 27 octobre 2013 Droles de champignons! Ce livret appartient à :... Un champignon, c est quoi? Le champignon est un être vivant :, il n appartient ni aux végétaux,

Plus en détail

BIOLOGIE DE LA RACINE

BIOLOGIE DE LA RACINE BIOLOGIE DE LA RACINE [C est à Linné que nous devons la classification moderne des espèces vivantes. En 1753 paraît son ouvrage : «Species Plantarum» dans lequel il décrit environ 8 000 espèces de plantes].

Plus en détail

Thème : Génétique et évolution. Chapitre 5 : Adaptations des plantes à fleurs à leur vie fixée : résultat de l évolution

Thème : Génétique et évolution. Chapitre 5 : Adaptations des plantes à fleurs à leur vie fixée : résultat de l évolution Thème : Génétique et évolution. Chapitre 5 : Adaptations des plantes à fleurs à leur vie fixée : résultat de l évolution Thème : Génétique et évolution. Chapitre 5 : Adaptations des plantes à fleurs à

Plus en détail

Type de ressources : aide à la prise en main de logiciels permettant le traitement numérique des calculs d incertitudes

Type de ressources : aide à la prise en main de logiciels permettant le traitement numérique des calculs d incertitudes Niveau : terminale S. Thème : Calcul d incertitudes à l aide d outils numériques Type de ressources : aide à la prise en main de logiciels permettant le traitement numérique des calculs d incertitudes

Plus en détail

Sciences de la vie et de la Terre

Sciences de la vie et de la Terre Sciences de la vie et de la Terre Thème 2 B Enjeux planétaires contemporains - La plante domestiquée Table des matières 1 : La plante cultivée : le Maïs...Erreur! Signet non défini. 2 : Les variétés de

Plus en détail

BREVET DE TECHNICIEN SUPÉRIEUR AGRICOLE SUJET

BREVET DE TECHNICIEN SUPÉRIEUR AGRICOLE SUJET SESSION 2011 France métropolitaine BREVET DE TECHNICIEN SUPÉRIEUR AGRICOLE ÉPREUVE N 2 DU PREMIER GROUPE ÉPREUVE SCIENTIFIQUE ET TECHNIQUE Option : Génie des équipements agricoles Durée : 3 heures 30 Matériel(s)

Plus en détail

Fiche de présentation

Fiche de présentation Fiche de présentation Classe : 1 ère STL Enseignement : Chimie-biochimie-sciences du vivant THEME du programme : Thème 1, Les systèmes vivants présentent une organisation particulière de la matière Sous-thème

Plus en détail

Biologie et Physiologie Végétales

Biologie et Physiologie Végétales Ministère de l Enseignement Supérieur, de la Recherche Scientifique et de la Technologie Université Virtuelle de Tunis Biologie et Physiologie Végétales Imen KHOUNI Attention! Ce produit pédagogique numérisé

Plus en détail

Durée du TP : 3h30 1. RAPPELS. La densité d un corps, notée d, s'exprime suivant la relation suivante : corps. d ref

Durée du TP : 3h30 1. RAPPELS. La densité d un corps, notée d, s'exprime suivant la relation suivante : corps. d ref TP N 2 : MECANIQUE DES FLUIDES Durée du TP : 3h30 1. RAPPELS La densité d un corps, notée d, s'exprime suivant la relation suivante : corps d ref avec corps la masse volumique du corps considéré et ref

Plus en détail

Première S Chapitre 12. Images formées par les systèmes optiques. I. Image donnée par un miroir. II. Images données par une lentille convergente

Première S Chapitre 12. Images formées par les systèmes optiques. I. Image donnée par un miroir. II. Images données par une lentille convergente Première S Chapitre mages formées par les systèmes optiques.. mage donnée par un miroir.. Lois de la réflexion Soit un rayon lumineux issu dun point lumineux S et qui rencontre en le miroir plan M. l donne,

Plus en détail

THEME 1A Génétique et évolution TP9 La vie fixée de la plante et la fonction de nutrition

THEME 1A Génétique et évolution TP9 La vie fixée de la plante et la fonction de nutrition THEME 1A Génétique et évolution TP9 La vie fixée de la plante et la fonction de nutrition Les végétaux chlorophylliens sont autotrophes : ils sont capables de produire leur matière organique au niveau

Plus en détail

Constante d acidité d un couple acide/base

Constante d acidité d un couple acide/base ACTIVITE-COURS CHIMIE N 3 TS 1/6 CONSTANTE D ACIDITE D UN COUPLE ACIDE/ABASE Objectifs de l'activité Activité-cours de chimie N 3 Constante d acidité d un couple acide/base Connaître la réaction d autoprotolyse

Plus en détail

Poste 1 : Les surfaces d échanges d une plante avec l atmosphère et le sol

Poste 1 : Les surfaces d échanges d une plante avec l atmosphère et le sol Poste 1 : Les surfaces d échanges d une plante avec l atmosphère et le sol La réalisation de la photosynthèse par les plantes nécessite 2 éléments vitaux: le CO 2 et la lumière qui sont captés par la feuille

Plus en détail

TECHNIQUE DU FROID ET DU CONDITIONNEMENT DE L AIR. Séance : Le diagramme de l air humide - Définitions Date :

TECHNIQUE DU FROID ET DU CONDITIONNEMENT DE L AIR. Séance : Le diagramme de l air humide - Définitions Date : TECHNIQUE DU FROID ET DU CONDITIONNEMENT DE L AIR Tâche T4.2 : Mise en service des installations Compétence C2.2 : Analyser, vérifier une faisabilité Thème : S4 : Approche scientifique et technique des

Plus en détail

LA A RESPIRATION CELLULAIRE

LA A RESPIRATION CELLULAIRE Instructions aux professeurs Domaine : 1.1 Le transport de substances, réaction chimique de la respiration cellulaire, p. 6 Travail à réaliser : Les élèves répondent aux questions. Matériel : Feuilles

Plus en détail

Avertissement. Cette présentation ne prétend pas détenir la seule vérité en matière d histogramme

Avertissement. Cette présentation ne prétend pas détenir la seule vérité en matière d histogramme Avertissement Cette présentation ne prétend pas détenir la seule vérité en matière d histogramme Si vous fouillez un peu dans votre appareil photo, vous êtes surement déjà tombé sur un graphique un peu

Plus en détail

Mini-Projet : Stage Iris1 Année 2012 / 2013 Joomla / Drupal

Mini-Projet : Stage Iris1 Année 2012 / 2013 Joomla / Drupal Mini-Projet : Stage Iris1 Année 2012 / 2013 Présentation : Le projet à pour objectif la réalisation d une plateforme Web permettant la gestion et le suivi des stages en entreprise. Cas d utilisation de

Plus en détail

Exercices. Sirius 1 re S - Livre du professeur Chapitre 1. Œil, lentilles minces et images. Exercices d application. 5 minutes chrono!

Exercices. Sirius 1 re S - Livre du professeur Chapitre 1. Œil, lentilles minces et images. Exercices d application. 5 minutes chrono! Exercices Exercices d application 5 minutes chrono!. Mots manquants a. transparents ; rétine b. le centre optique c. à l'axe optique d. le foyer objet e. OF ' f. l'ensemble des milieux transparents; la

Plus en détail

Document 1 : modélisation d un appareil photographique

Document 1 : modélisation d un appareil photographique PCSI1-Lycée Michelet 2014-2015 APPROCHE DOCUMENTAIRE : appareil photo numérique Extrait du programme : en comparant des images produites par un appareil photographique numérique, discuter l influence de

Plus en détail

La Politique de Gestion des Preuves «K.WEBSIGN»

La Politique de Gestion des Preuves «K.WEBSIGN» La Politique de Gestion des Preuves «K.WEBSIGN» SOMMAIRE 1 QUEL EST LE ROLE DE LA POLITIQUE DE GESTION DES PREUVES? 3 2 COMMENT FONCTIONNE LE SERVICE K.WEBSIGN? 3 3 QUELS SONT LES USAGES ET APPLICATIONS

Plus en détail

ÉCHANGES GAZEUX CHEZ LES VÉGÉTAUX CHLOROPHYLLIENS

ÉCHANGES GAZEUX CHEZ LES VÉGÉTAUX CHLOROPHYLLIENS «Observer un phénomène dans sa continuité». ÉCHANGES GAZEUX CHEZ LES VÉGÉTAUX CHLOROPHYLLIENS - PROTOCOLE, RÉSULTATS ET INTERPRÉTATION - 1 - Introduction À la lumière, en plus de respirer, les organismes

Plus en détail

Schématiser et légender un spermatozoïde observé au plus fort grossissement. Indiquer le rôle des différents constituants et parties.

Schématiser et légender un spermatozoïde observé au plus fort grossissement. Indiquer le rôle des différents constituants et parties. PRODUCT IION ET RÔLE DE LA TESTOSTÉRONE TP 2 - Régulation de la fonction reproductrice chez l homme Compétences mises en œuvre et évaluées (A B C) Observation au microscope : choix de la région à observer,

Plus en détail

Les lentilles minces TP 3

Les lentilles minces TP 3 TP 3 Les lentilles minces Mots-clefs : lentille convergente, lentille divergente, distance focale, équation de conjugaison, réel, virtuel, méthode de Silbermann, autocollimation. Vous disposez de : un

Plus en détail

D I F F É R E N C I E R M A S S E E T P O I D S D U N C O R P S.

D I F F É R E N C I E R M A S S E E T P O I D S D U N C O R P S. L P J U L E S F E R R Y - U L I S D I F F É R E N C I E R M A S S E E T P O I D S D U N C O R P S. N O V E M B R E 2 0 1 2 M A S S E O U P O I D S Ce cours vous permettra de vérifier par vous-même la différence

Plus en détail

TP D 3B LES RELAIS. Objectif pédagogique opérationnel

TP D 3B LES RELAIS. Objectif pédagogique opérationnel Académie de Clermont-Ferrand BEP Maintenance de véhicules LES RELAIS Objectif pédagogique opérationnel - Identifier un relais et sa représentation schématique. - Contrôler un relais. - Brancher un relais.

Plus en détail

TP oeil et lunette astronomique

TP oeil et lunette astronomique TP oeil et lunette astronomique 1 Description de l oeil L oeil est l organe de la vision ; il peut observer directement des objets ou bien examiner les images données par des systèmes optiques ; son rôle

Plus en détail

Ressources pour le lycée général et technologique

Ressources pour le lycée général et technologique éduscol Ressources pour le lycée général et technologique Ressources pour la classe de première série sciences et technologies de laboratoire Chimie, biochimie, sciences du vivant Thème 2 Évaluation sommative

Plus en détail

BREVET D ÉTUDES PROFESSIONNELLES AGRICOLES SUJET

BREVET D ÉTUDES PROFESSIONNELLES AGRICOLES SUJET SESSION 2010 France métropolitaine Option : élevage canin et félin BREVET D ÉTUDES PROFESSIONNELLES AGRICOLES ÉPREUVE E DU DEUXIÈME GROUPE Durée : 2 heures Matériel(s) et document(s) autorisé(s) : Calculatrice

Plus en détail

Comment prouver que les végétaux ont besoin d eau, de minéraux, d air et de lumière pour se développer normalement?

Comment prouver que les végétaux ont besoin d eau, de minéraux, d air et de lumière pour se développer normalement? Comment prouver que les végétaux ont besoin d eau, de minéraux, d air et de lumière pour se développer normalement? La question que l on se pose : Les végétaux ont-ils besoin d eau, de minéraux, d air

Plus en détail

TP Cours Focométrie des lentilles minces divergentes

TP Cours Focométrie des lentilles minces divergentes Noms des étudiants composant le binôme : TP Cours ocométrie des lentilles minces divergentes Estimer la distance focale image d une lentille divergente est moins aisé que de déterminer celle d une lentille

Plus en détail

Extraction, séparation et identification d espèces chimiques

Extraction, séparation et identification d espèces chimiques Extraction, séparation et identification d espèces chimiques Préambule : Depuis la plus haute Antiquité, l homme utilise des colorants, des parfums et des arômes. Ceux-ci ont d abord été extraits de produits

Plus en détail

LIENS DE PARENTE CHEZ LES VERTEBRES

LIENS DE PARENTE CHEZ LES VERTEBRES 05_I_G_Num_0.doc I- Parenté entre êtres vivants et fossiles. La lignée humaine La place de l'homme dans le règne animal Fiche sujet - élève L établissement de relations de parenté entre les vertébrés actuels

Plus en détail

QUI A TUE PAMELA ROSE (TESTS DES IONS)

QUI A TUE PAMELA ROSE (TESTS DES IONS) QUI A TUE PAMELA ROSE (TESTS DES IONS) classe : troisième durée : 1h30 Travail préparatoire sur les tests des ions : (réalisé en classe et noté au tableau, sans traces pour les élèves à ce stade.) Il est

Plus en détail

Thème : Génétique et évolution. Chapitre 4 : Adaptations des plantes à fleurs à leur vie fixée : résultat de l évolution

Thème : Génétique et évolution. Chapitre 4 : Adaptations des plantes à fleurs à leur vie fixée : résultat de l évolution Thème : Génétique et évolution. Chapitre 4 : Adaptations des plantes à fleurs à leur vie fixée : résultat de l évolution Organisation d une plante à fleurs Partie aérienne Quelles sont les adaptations

Plus en détail

Guide. pour déterminer le niveau de sécurité. de votre site. Université d Angers IMIS ESTHUA

Guide. pour déterminer le niveau de sécurité. de votre site. Université d Angers IMIS ESTHUA Université d Angers IMIS ESTHUA Licence Professionnelle Technicien Animateur Sécurité Promotion 2005-2006 Guide pour déterminer le niveau de sécurité de votre site BOULAND Régis DEWARUMEZ Léa PLET Aurélie

Plus en détail

Correction contrôle 3è. L histoire de la vie

Correction contrôle 3è. L histoire de la vie Correction contrôle 3è L histoire de la vie I. Une transformation chez une espèce Sur une île de l archipel des Galapagos, des scientifiques suivent de manière détaillée l ensemble des pinsons à bec moyen

Plus en détail

Les plans d organisation cellulaire

Les plans d organisation cellulaire FICHE I 1 Les plans d organisation cellulaire La cellule, unité structurale et fonctionnelle du vivant Tous les êtres vivants sont constitués d unités invisibles à l œil nu : les cellules. Cette notion

Plus en détail

Anatomie et fonctions des plantes III La racine (section 13.3) SBI3U

Anatomie et fonctions des plantes III La racine (section 13.3) SBI3U Anatomie et fonctions des plantes III La racine (section 13.3) SBI3U Les rôles de la racine Pour la plante: la racine sert à encrer la plante dans le sol et maintenir la tige en place. Pour les humains:

Plus en détail

CONSEILS D INSTALLATION

CONSEILS D INSTALLATION CONSEILS D INSTALLATION L installation des toilettes Ecodomeo nécessite la création d une pièce pour le compostage (local de compostage), adaptée à votre habitation. Il est important de prêter une attention

Plus en détail

TP2. Pb: Quel sont les rôles des testicules chez l Homme? Comment est régulée la fonction de reproduction chez l Homme?

TP2. Pb: Quel sont les rôles des testicules chez l Homme? Comment est régulée la fonction de reproduction chez l Homme? TP2 Pb: Quel sont les rôles des testicules chez l Homme? Comment est régulée la fonction de reproduction chez l Homme? Lycée E. Delacroix 1 ère S Programme 2011 Activité 1 : diagnostic d un cas de stérilité

Plus en détail

TP n 3 : Œil réduit - Défauts et corrections

TP n 3 : Œil réduit - Défauts et corrections TP n 3 : Œil réduit - Défauts et corrections I. Construction d'un œil réduit : 1- Maquette de l œil : Après avoir observé la maquette de l œil, rechercher les éléments optiques la constituant. 2- A retenir

Plus en détail

Impression de documents avec Optymo

Impression de documents avec Optymo Impression de documents avec Optymo Notes de lecture : dans ce document, les textes soulignés font référence aux libellés des fenêtres ou aux libellés associés à des boutons d Optymo. Les textes en caractères

Plus en détail

Approche documentaire n 1 : autour de l appareil photographique numérique

Approche documentaire n 1 : autour de l appareil photographique numérique Approche documentaire n 1 : autour de l appareil photographique numérique But : «En comparant des images produites par un appareil photographique numérique, discuter l influence de la focale, de la durée

Plus en détail

Grandes cultures Engrais liquides ou granulaires?

Grandes cultures Engrais liquides ou granulaires? Grandes cultures Engrais liquides ou granulaires? Louis Robert, agronome, M. Sc. Conseiller régional en grandes cultures Même s ils ne sont pas nouveaux sur le marché, les engrais de démarrage liquides

Plus en détail

Chapitre 2. Le fonctionnement de l appareil respiratoire

Chapitre 2. Le fonctionnement de l appareil respiratoire Chapitre 2 Le fonctionnement de l appareil respiratoire Rappels : * chez les animaux, les mouvements respiratoires (inspiration, expiration) permettent le renouvellement de l air ou de l eau dans les organes

Plus en détail

TITRE : DES CHROMOSOMES AUX CARACTERES DE L INDIVIDU

TITRE : DES CHROMOSOMES AUX CARACTERES DE L INDIVIDU TITRE : DES CHROMOSOMES AUX CARACTERES DE L INDIVIDU classe :3ème durée : 1h 30 la situation-problème. Mickaël vient d apprendre que son cousin de 28 ans, avec qui, il s entend si bien, a un caryotype

Plus en détail

MODELE DE L ŒIL HUMAIN COMPOSITION

MODELE DE L ŒIL HUMAIN COMPOSITION : 0033 (0)169922672 : 0033 (0)169922674 : @ :sordalab@wanadoo.fr MODELE DE L ŒIL HUMAIN Ref: OS-8477 COMPOSITION Adaptateur pupille Ecran rétine Lentilles Support Globe oculaire Compas optique - un modèle

Plus en détail

NIVEAU : DISCIPLINE : CHAMP : COMPÉTENCE : MOTS CLÉS : 1. PRÉSENTATION 2. CONSIGNES DE PASSATION

NIVEAU : DISCIPLINE : CHAMP : COMPÉTENCE : MOTS CLÉS : 1. PRÉSENTATION 2. CONSIGNES DE PASSATION NIVEAU : DISCIPLINE : CHAMP : COMPÉTENCE : MOTS CLÉS : ÉCOLE - GRANDE SECTION DECOUVRIR LE MONDE APPROCHE DES QUANTITÉS ET DES NOMBRES Comparer des collections - Compléter des collections Comparaison ;

Plus en détail

Chapitre 2 La respiration

Chapitre 2 La respiration Chapitre 2 La respiration Prérequis : L eau de chaux se trouble en présence de CO2 La composition de l air est de 78% de diazote 20,9% de dioxygène de 0,03% de dioxyde de carbone et le reste étant des

Plus en détail

FirstW@ve. Comptabilité débiteurs

FirstW@ve. Comptabilité débiteurs FirstW@ve Comptabilité débiteurs ENVIRONNEMENT Fonctionne sous «Windows/NT» Base de données «SQL/Server» Outil de développement «MAGIC 8.3» Fonctionne en mono-poste ou multi-postes réseaux Licences nécessaires

Plus en détail

THEME 2 : CORPS HUMAIN ET SANTE : L EXERCICE PHYSIQUE

THEME 2 : CORPS HUMAIN ET SANTE : L EXERCICE PHYSIQUE THEME 2 : CORPS HUMAIN ET SANTE : L EXERCICE PHYSIQUE Introduction générale : L Homme, pour vivre, a besoin de se nourrir. La nutrition fait appel à différentes fonctions que sont l alimentation, la respiration

Plus en détail

5 e. Sols et structures. Comment a-t-on construit ici? Habitat et ouvrages. FONDATION EFB SOLS ET STRUCTURES Page 1/22.

5 e. Sols et structures. Comment a-t-on construit ici? Habitat et ouvrages. FONDATION EFB SOLS ET STRUCTURES Page 1/22. Habitat et ouvrages Sols et structures Comment a-t-on construit ici? DOCUMENT PROFESSEUR 5 e novembre 2010 FONDATION EFB SOLS ET STRUCTURES Page 1/22 Mise en situation : Quelle remarque faites-vous en

Plus en détail

Document de travail. La serre de VeRT-SeRRe ANNEXES

Document de travail. La serre de VeRT-SeRRe ANNEXES Documentdetravail La serre de VeRT-SeRRe ANNEXES 2010-2011 Ste Thérèse,le8octobre2010 Objet: Appeld offres Nousfaisonsappelàvosservicesafinquevousétablissiezunelistederecommandations dontnousdevronstenircomptelorsdelacréationdenosnouvellesserres.

Plus en détail

T R A V A I L E T E V A L U A T I O N P A R C O M P E T E N C E S A U C Y C L E 3

T R A V A I L E T E V A L U A T I O N P A R C O M P E T E N C E S A U C Y C L E 3 T R A V A I L E T E V A L U A T I O N P A R C O M P E T E N C E S A U C Y C L E 3 C O M P E T E N C E 7 : L A U T O N O M I E, L I N I T I A T I V E. D après Ph Meirieu. Année scolaire 2011/2012 http://www.meirieu.com/index.html

Plus en détail

Fiche de présentation

Fiche de présentation Fiche de présentation Classe : 1 ère ou Terminale Enseignement : Chimie-biochimie-sciences du vivant THEME du programme : 3 Sous-thème : 3.2 Les systèmes vivants utilisent deux grandes voies de communication

Plus en détail

Volets roulants rénovation sur mesure

Volets roulants rénovation sur mesure Volets roulants rénovation sur mesure La prise de mesure de vos volets Vos volets seront livrés prêts à être installés et personnalisés, pour cela il faut donc que vous nous indiquiez vos cotes précises.

Plus en détail

Sommaire. Notion de mise au point. Exercice 2. Exercice 3. Exercice 4. Exercice 5. Exercice 6. Exercice 7. Exercice 8. Exercice 9.

Sommaire. Notion de mise au point. Exercice 2. Exercice 3. Exercice 4. Exercice 5. Exercice 6. Exercice 7. Exercice 8. Exercice 9. Sommaire Exercice 1 Notion de mise au point Exercice 2 Exercice 3 Exercice 4 Exercice 5 Exercice 6 Exercice 7 Exercice 8 Exercice 9 Exercice 10 Exercice 11 Exercice 12 Exercice 13 Exercice 14 Exercice

Plus en détail

Le recyclage de la matière constituant les êtres vivants.

Le recyclage de la matière constituant les êtres vivants. Chapitre 4 : Le recyclage de la matière constituant les êtres vivants. Lorsque les êtres vivants meurent, la matière organique qui les constitue tombe sur le sol. (ex : feuilles mortes ) Que devient la

Plus en détail

On transporte le recyclage

On transporte le recyclage Mathématique, 1 er cycle du secondaire SAA5 On transporte le recyclage Situation d aide à l apprentissage Gilles Coulombe Consignes Réalisez les 10 tâches de la situation; Utilisez la calculatrice au besoin

Plus en détail

RÉUNION D INFORMATION ARTISANS

RÉUNION D INFORMATION ARTISANS RÉUNION D INFORMATION ARTISANS Objectif de la conférence Vous informer sur la prévoyance destinée aux artisans. Gan Prévoyance, un partenaire proche des artisans Gan Prévoyance en quelques mots Spécialiste

Plus en détail

Conduire une opération de changement de statut. 29/03/2009 Jean BRETIN 1

Conduire une opération de changement de statut. 29/03/2009 Jean BRETIN 1 Conduire une opération de changement de statut 29/03/2009 Jean BRETIN 1 Préambule Changer, c est mourir un peu Pour certaines cultures d entreprise, c est mourir beaucoup! Le but de ce document est de

Plus en détail

TP 2 Organisation structurale de la rétine

TP 2 Organisation structurale de la rétine TP 2 Organisation structurale de la rétine Problème : Quelles sont les caractéristiques des différentes régions de la rétine? Activité 1 : Observation microscopique d une coupe de rétine 1- A partir du

Plus en détail

Baccalauréat blanc nº1 - ES - décembre 2011

Baccalauréat blanc nº1 - ES - décembre 2011 Sujet obligatoire - durée : 3 heures - calculatrice autorisée - coefficient 5 - le sujet comporte 5 pages. Baccalauréat blanc nº - ES - décembre 0 EXERCICE 4points On considère une fonction f définie et

Plus en détail

Capacités Connaissances Attitudes Recenser, extraire et organiser des informations

Capacités Connaissances Attitudes Recenser, extraire et organiser des informations Préparer une «Situation complexe disciplinaire», situation d apprentissage et/ou d évaluation TITRE : L ADN, molécule support de l information génétique classe : 2 nde durée : 60 minutes Capacités Connaissances

Plus en détail

M A NUEL D IDEN T I T É V ISUEL L E

M A NUEL D IDEN T I T É V ISUEL L E M A NUEL D IDEN T I T É V ISUEL L E TABLE DES MATIÈRES 1.1 LE LOGOTYPE Introduction page 3 Auteur page 4 Présentation page 5 Versions positives & négatives page 6 Version positive page 7 Version négative

Plus en détail

Règlementation Thermique des Bâtiments Neufs

Règlementation Thermique des Bâtiments Neufs Fiche d application RT2005 : Bâtiments accolés Date Modification Version 15/10/2008 3 06/06/2012 Fiche pour RT2005 4 Préambule Cette fiche d application apporte des précisions sur la prise en compte des

Plus en détail

ATELIER ARMELLE PRUNIAUX ATELIER ENCADREMENT

ATELIER ARMELLE PRUNIAUX ATELIER ENCADREMENT ATELIER ARMELLE PRUNIAUX ATELIER ENCADREMENT TABLE DES MATIERES 1. OBJECTIF DE L ATELIER ENCADREMENT 1 2. LE MATERIEL NECESSAIRE 1 3. REALISATION ET MONTAGE DU PASSE-PARTOUT 3 3.1 LE CHOIX DE LA COULEUR

Plus en détail

Comment expliquer nos ressemblances et nos différences?

Comment expliquer nos ressemblances et nos différences? Chez l espèce humaine, comme chez toute espèce, il existe des ressemblances et des différences entre les individus, y compris à l intérieur d une même famille. Comment expliquer nos ressemblances et nos

Plus en détail

Bordeaux, le 10/10/2014. N/Réf. : CODEP-BDX-2014-046338. SERVICIOS DE CONTROL E INSPECCION S.A. 234 allée des Lilas 33140 CADAUJAC

Bordeaux, le 10/10/2014. N/Réf. : CODEP-BDX-2014-046338. SERVICIOS DE CONTROL E INSPECCION S.A. 234 allée des Lilas 33140 CADAUJAC REPUBLIQUE FRANCAISE DIVISION DE BORDEAUX N/Réf. : CODEP-BDX-2014-046338 Bordeaux, le 10/10/2014 SERVICIOS DE CONTROL E INSPECCION S.A. 234 allée des Lilas 33140 CADAUJAC Objet : Inspection n INSNP-BDX-2014-0035

Plus en détail

1) Vous expliquerez les objectifs et le contenu d un tableau de bord des performances commerciales en citant au moins cinq indicateurs.

1) Vous expliquerez les objectifs et le contenu d un tableau de bord des performances commerciales en citant au moins cinq indicateurs. Thème : S425-1 Gérer et analyser la force de vente Mini cas Olivier Nallis 2005/2006 Les exercices sont basés sur des extraits d études de cas (sujets d examen GRATIEN & MEYER) «stratégie action commerciale»

Plus en détail

Identifier les besoins en formation

Identifier les besoins en formation Identifier les besoins en formation Le dossier consacré à l'élaboration des plans de formation a mis en évidence que l'étape de récolte des besoins en formation était très importante pour permettre d'identifier

Plus en détail

Pour se multiplier les cellules ont besoin de produire de la matière, grâce à une production d énergie.

Pour se multiplier les cellules ont besoin de produire de la matière, grâce à une production d énergie. b) Un fonctionnement cellulaire commun. Les cellules «travaillent», elles remplissent des fonctions : - Le métabolisme est l ensemble des réactions chimiques se déroulant dans une cellule : - Les réactions

Plus en détail

CAO Créo TOP-DOWN DESIGN

CAO Créo TOP-DOWN DESIGN CAO Créo TOP-DOWN DESIGN I. INTRODUCTION... 2 1) Objectifs :... 2 II. Méthode: Squelette et copie de géométrie... 4 1) Définition des références principales (dans le Squelette Principal)... 4 2) Création

Plus en détail

EXERCICES. Je teste mes connaissances. J utilise mes connaissances. 28 Partie 1. Respiration et occupation des milieux de vie EXERCICE 1

EXERCICES. Je teste mes connaissances. J utilise mes connaissances. 28 Partie 1. Respiration et occupation des milieux de vie EXERCICE 1 Je teste mes connaissances A. Vrai ou faux? a. Le milieu de respiration est toujours le milieu de vie. b. Les poumons permettent la respiration dans l air. c. Les branchies sont des organes qui permettent

Plus en détail

Réf. 131 MESURE DE LA TENEUR EN MATIERE SECHE

Réf. 131 MESURE DE LA TENEUR EN MATIERE SECHE 1/9 Réf. 131 MESURE DE LA TENEUR EN MATIERE SECHE 1 Intérêt La teneur en matière sèche des tubercules (constituée essentiellement d amidon) est un facteur important qui détermine en partie la tenue à la

Plus en détail

LÈVE-PERSONNE ORIOR MISE EN SITUATION.

LÈVE-PERSONNE ORIOR MISE EN SITUATION. LÈVE-PERSONNE ORIOR MISE EN SITUATION. Le lève-personne ORIOR permet de transférer en toute sécurité dans le cadre d un usage domestique une personne à mobilité réduite d un support à un autre, d un lit

Plus en détail

TP1 : L œil, système optique de formation d images PROBLEME : Quelles sont les caractéristiques de l œil et comment fonctionne-t-il?

TP1 : L œil, système optique de formation d images PROBLEME : Quelles sont les caractéristiques de l œil et comment fonctionne-t-il? TP1 : L œil, système optique de formation d images PROBLEME : Quelles sont les caractéristiques de l œil et comment fonctionne-t-il? Activité 6 : Expérience de Mariotte Activité 1 : Etude anatomique de

Plus en détail

LibreOffice Découvrir le tableur Calc (5)

LibreOffice Découvrir le tableur Calc (5) LibreOffice Découvrir le tableur Calc (5) Objectif opérationnel Introduction aux tableaux croisés dynamiques Un tableau croisé dynamique (appelé Pilote de données ou TCD dans libre Office) est un tableau

Plus en détail