La notion de croissance (végétale) en sixième et en première S.

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "La notion de croissance (végétale) en sixième et en première S."

Transcription

1 La notion de croissance (végétale) en sixième et en première S. Activité proposée : La notion de croissance est abordée en classe de 6 ème et elle est traitée en première S. Montrez sur cet exemple qu un même sujet scientifique peut contribuer, selon le niveau, à la poursuite d objectifs différents. La question peut être posée à l écrit dans le cadre d une composition à partir d un dossier pour tester chez le candidat sa connaissance des programmes du secondaire et vérifier son aptitude à établir une cohérence verticale de l enseignement. L enseignement en collège doit se limiter au niveau exigible en cohérence avec les notions qui seront abordées au lycée. De même, il est important pour l enseignement au lycée d avoir une idée précise des acquis antérieurs. Il s agit ici de montrer la compréhension des attendus du programme de sixième par rapport à celui de 1 ère S. Programme de Sixième III. Origine de la matière des êtres vivants 25% du temps soit à raison d'1,5 h par semaine 11 heures Objectifs scientifiques L étude concerne la production de matière par les organismes vivants et leur interdépendance alimentaire. La croissance permet de repérer la production de matière par les organismes vivants ; c est une des caractéristiques du vivant. connaissances Tous les organismes vivants sont des producteurs. Tout organisme vivant produit sa propre matière à partir de celle qu il prélève dans le milieu. Les végétaux chlorophylliens n ont besoin pour se nourrir que de matière minérale, à condition de recevoir de la lumière. Tous les autres organismes vivants se nourrissent toujours de matière minérale et de matière provenant d autres organismes vivants. Le sol abrite des êtres vivants qui, au travers de réseaux alimentaires, transforment les restes d organismes vivants en matière minérale : ce sont des décomposeurs. La matière des organismes vivants se transforme en matière minérale. Le sol est composé : - de microorganismes et restes d organismes vivants, - de matière minérale provenant de la transformation des restes d organismes vivants et des roches du sous sol. Capacités déclinées dans une situation d apprentissage Formuler l hypothèse d une relation de cause à effet entre la production de matière et le prélèvement de matière dans le milieu. Mesurer pour suivre les évolutions de taille et de masse. Construire un tableau ou un graphique pour présenter les résultats des mesures. Exploiter des résultats de croissance d un être vivant en fonction des ressources du milieu de vie. Suivre un protocole pour mettre en évidence les besoins nutritifs d un végétal chlorophyllien. Observer des indices afin d identifier le régime alimentaire d un animal. Observer différentes étapes de la décomposition de la matière des êtres vivants. Effectuer un geste technique en observant à la loupe binoculaire et/ou au microscope des composantes du sol. Construire un schéma des relations alimentaires dans le sol en respectant les conventions. Commentaires Le rôle et la place des êtres vivants (notions de chaînes et de réseaux alimentaires) sont abordés à l école élémentaire. Les explications, toujours simples, ne nécessitent pas le recours à une étude détaillée des phénomènes biologiques tels que la digestion, l assimilation, la photosynthèse et la minéralisation de la matière organique. Sont exclues les notions de photosynthèse, minéralisation et pédogenèse (formation, structure et évolution d un sol) ainsi que l étude du cycle du carbone et la mise en évidence de la matière organique par combustion. On ne fera pas un inventaire systématique de la faune du sol. Thème de convergence : développement durable

2 Première S La morphogenèse végétale et l établissement du phénotype (Durée indicative : 5 semaines) 4 heures par semaine avec 2h de cours, et 2h de TP. Le phénotype morphologique d un individu est le résultat des interactions entre l expression du génotype et son contrôle par l environnement. L établissement de ce phénotype met en jeu un ensemble de processus biologiques dont des gènes sont responsables (mitose, métabolisme cellulaire, action d hormones, mise en place des structures de l organisme). Les gènes gouvernent à la fois les grands traits de l organisation et les détails de la structure, en permettant la synthèse de protéines spécifiques aux diverses échelles qui constituent l organisme (cellules, tissus, organes, plan d organisation). L expression de ces gènes est soumise à des facteurs externes (abiotiques ou biotiques) dont la variabilité s ajoute à la diversité allélique pour aboutir à une diversité phénotypique individuelle. L étude de la morphogenèse des végétaux permet d aborder dans un cadre intégré ces différents phénomènes qui contribuent à l établissement du phénotype. ACTIVITÉS ENVISAGEABLES Réalisation d expériences permettant d identifier les zones de croissance en longueur. Observation microscopique de méristèmes. Réalisation de préparations et (ou) observation de cellules végétales. Mise en évidence de la paroi cellulosique : cellulose, lamelle moyenne. Mise en évidence de la turgescence cellulaire. Obtention et/ou observation de protoplastes. Étude des expériences historiques de la mise en évidence d une hormone végétale : l auxine. NOTIONS ET CONTENUS La morphogenèse associe la division et la croissance cellulaire au niveau de territoires spécialisés La mitose est localisée dans les méristèmes. Elle permet de produire : des cellules qui vont ensuite se différencier et participer à la croissance et à la structuration de l organisme (feuilles, tiges, racines) ; des cellules qui restent indifférenciées et qui vont à leur tour constituer des méristèmes (apical ou axillaire). Dans la tige, la croissance cellulaire est contrôlée par une hormone : l auxine La paroi des cellules végétales en extension est essentiellement composée de polysaccharides, dont la cellulose et les hémicelluloses. La pression de turgescence cellulaire et la plasticité pariétale permettent la croissance cellulaire. L auxine, facteur de croissance ou hormone végétale, contrôle la croissance cellulaire. Elle est synthétisée par l apex des tiges. Elle possède une double action : - une action à court terme sur la plasticité pariétale ; - une action à plus long terme sur l expression de gènes qui participent aux divers événements du métabolisme nécessaires à la croissance. Réalisation et (ou) analyse d expériences montrant le rôle de l auxine sur la croissance différentielle entre les deux faces d un organe. Réalisation et (ou) analyse d expériences de clonage de végétaux. Le développement du végétal est influencé par la répartition des hormones en interaction avec les facteurs de l environnement La répartition inégale de l auxine dans les tissus, conséquence d un éclairement anisotrope, permet une croissance orientée. Les ramifications naturelles ou provoquées sont sous la dépendance d un changement de répartition des hormones dans le végétal qui conduit à un changement de morphologie. Sixième : Le programme de sixième porte sur la production de matière et la notion de croissance des végétaux (comme celle des animaux) n est abordée que pour établir une caractéristique du vivant (acquis du cycle 3) et surtout démontrer qu il y a production de matière (puisqu il y a augmentation de la taille et de la masse). Ainsi en sixième, l étude de la croissance des végétaux a pour objectif de mettre en évidence une production de matière des organismes. Première S : En première S, l objectif de l étude de la croissance des végétaux au sens large de la morphogenèse (croissance et différenciation) est tout autre. Il est de mettre en évidence l influence et les interactions entre l expression des gènes et les facteurs de l environnement dans l établissement du phénotype morphologique du végétal.la démarche est plus explicative. Comment la croissance peut elle mettre en place le phénotype morphologique?

3 Situation d'évaluation formative de sixième. Activité proposée : En vous fondant sur le document 1, vous décrirez une situation d évaluation formative en classe de 6 ème. Vous situerez cette évaluation dans la progression. Vous préciserez l objectif notionnel visé, la ou les capacités exercées, le questionnement, les consignes de travail données aux élèves, les critères d évaluation et la production attendue. D après le rapport de jury 2008, l évaluation formative implique l utilisation d outils d aide et la formulation de critères de réussite réutilisables par la suite. Dans un cadre formatif, on attend que le professeur identifie pour les élèves les critères de réussite associés à chacun des éléments évalués et construise, en regard, des aides à la réussite. Extrait du rapport 2010 à propos de la réponse à la question 2 : «Les propositions d évaluation attendues doivent témoigner de la connaissance de «l esprit du socle de connaissances et de compétences», ainsi que de l intérêt de l évaluation formative» Livret EduSCOL «Socle commun de connaissances et de compétences», Collège Culture scientifique et technologique - Banque de situations d apprentissage et d évaluation Définition de l évaluation formative : Évaluation intervenant au cours d un apprentissage ou d une formation, qui permet à l élève ou à l étudiant de prendre conscience de ses acquis et des difficultés rencontrées, et de découvrir par lui-même les moyens de progresser. Intérêt de l'évaluation formative. Permettre aux élèves de vérifier leurs savoir-faire acquis au cours d'un chapitre afin de préparer l'évaluation sommative. Dans l'évaluation formative, on fournit des aides à l'élève au fur et à mesure de l'exercice, quand des difficultés se présentent pour l'élève. Place dans la progression Dans la progression, les élèves ont déja abordé dans la partie : " Peuplement d'un milieu" que le peuplement d'un milieu par les végétaux varient selon les saisons, et que les plantes annuelles comme les lentilles mourraient au bout d'un an, laissant dans le milieu des graines. A ce moment du programme (début de l'hiver), on peut leur avoir fait pousser comparativement deux pots de lentilles au soleil, un à l'intérieur, l'autre à l'extérieur et leur faire remarquer que les lentilles poussent à l'intérieur. Dans cette situation d'évaluation, nous allons réinvestir le travail obtenu pour les lentilles ayant poussé à l'intérieur. Dans la partie «Origine de la matière des êtres vivants» un premier chapitre peut permettre d aborder les caractéristiques des êtres vivants avec la composition des êtres vivants (partie transversale) et les caractéristiques de la croissance. C est dans ce dernier cadre que se situe l évaluation formative. La croissance des animaux aura été abordée et le rappel des acquis associé au document 1 montrant la culture de lentilles constituera une situation déclenchante et amènera le problème : Quelles sont les caractéristiques de la croissance végétale? objectif notionnel visé : Les caractéristiques de la croissance du végétal sont (comme pour les animaux), une augmentation de taille et de masse. Pour assurer leur croissance, les végétaux produisent donc de la matière. Les végétaux produisent leur propre matière à partir de celle prélevée dans le milieu. capacités exercées : Pilier 4 : Domaine 1 : s approprier un environnement informatique de travail. Domaine 3 : créer, produire, traiter, exploiter des données. Construire un tableau avec un logiciel de traitement de texte. Pilier 3 Réaliser, manipuler, mesurer, appliquer les consignes : Réaliser des mesures Raisonner, exploiter argumenter : Exploiter des résultats. Pilier 1 : Rédiger dans un francais correct

4 Document d'appel : Un gland puis un chêne centenaire : Comment est-on passé de l'un à l'autre? Questionnement Partie faite en commun, en classe. 1. Quelles sont les caractéristiques de la croissance d'un végétal? 2. Proposer un protocole afin de répondre à la question posée. Travail individuel ou à 2 sur les ordinateurs. Création d'un tableau informatif des mesures de lentilles Réflexion sur l'intérêt du protocole.

5 consignes de travail données aux élèves Evaluation formative : mise en évidence dela croissance des lentilles. Matériel nécessaire : Une règle Ton travail maison sur la croissance des lentilles à l'intérieur Un ordinateur, ton code d'utilisateur et ton mot de passe hypothèse retenue pour cette séance : peut être qu'on peut mettre en évidence la croissance des lentilles en mesurant leur taille dans le temps. A. Créer un tableau sur ordinateur. 1. Ouvre ta session sur l'ordinateur. 2. Ouvre un document "tableur" d'open office. 3. La colonnea aura pour titre " temps en jours", la colonneb "taille de la lentille en centimètres". 4. Remplis la colonne A avec 2 jours (case A2), 4 jours (case A3)... jusqu'à 14 jours. 5. Utilise le cadre pour mettre des lignes à ton tableau. 6. Sélectionne l'ensemble des cases et change les caractères en "comic sans ms" taille Enfin visualise ton tableau avec l'icone d'aperçu. Reviens sur la page de départ. 8. Imprime le tableau avec l'icone "imprimante" 9. Coupe le tableau et colle-le au dos de cette page. B. Exploitation du tableau. 1. Explique comment a évolué la taille des lentilles en 14 jours Conclusion : ton protocole était-il adapté? Petit Bilan de l'activité (que t'a-t-elle apporté?) critères d'évaluation :Quand tu as fini, tu dois faire L'autoévaluation. (mets une crois si tu as réussi) tu as réussi si Tu as répondu à toutes les questions posées Ton tableau a été construit sur informatique Tes mesures sont cohérentes Ton exploitation du tableau et ton bilan sont écrits avec une phrase rédigée compréhensible eten rapport avec le problème. Tu as sû être autonome Tu as respecté le materiel et fermé ta session Auto-éval Outils d'aide : 1. Document de substitution pour les élèves ayant perdu, mal effectué l' activité maison de croissance échelonnée des lentilles. 2. Le fichier calculateur construit avec les données chiffrées à compléter Aides méthodologiques 1. Une fiche explicative "comment se servir du calculateur open office" 2. Une fiche méthode "comment mesurer avec une règle?" Éval prof

6 Production attendue Activité 1 : mise en évidence dela croissance des lentilles. Matériel nécessaire : Une règle Ton travail maison sur la croissance des lentilles à l'intérieur Un ordinateur, ton code d'utilisateur et ton mot de passe hypothèse retenue pour cette séance : peut être qu'on peut mettre en évidence la croissance des lentilles en mesurant leur taille dans le temps. A. Créer un tableau sur ordinateur. B. Exploitation du tableau. 1. Explique comment a évolué la taille des lentilles en 14 jours. J'observe que mes lentilles ont grandi de 16 centimètres en 14 jours. 2. Le protocole est-il adapté? Oui, la croissance des végétaux peut être mise en évidence par la mesure de l'évolution de leur taille. 3. Petit Bilan de l'activité (que t'a-t-elle apporté?) J'ai appris à me servir d'un tableau, à mesurer des plantes et je sais mettre en évidence la croissance des végétaux en mesurant leur taille dans le temps. critères d'évaluation :Quand tu as fini, tu dois faire L'autoévaluation. (mets une crois si tu as réussi) tu as réussi si Auto-éval Éval prof Tu as répondu à toutes les questions posées Ton tableau a été construit sur informatique Tes mesures sont cohérentes Ton exploitation du tableau et ton bilan sont écrits avec une phrase rédigée compréhensible eten rapport avec le problème. Tu as sû être autonome

7

8 La démarche d investigation Dans la démarche d investigation, présentée dans l introduction commune à l ensemble des disciplines scientifiques et technologique, l élève est amené, en sciences de la vie et de la Terre, à parcourir plusieurs étapes essentielles : La motivation, c est le point de départ de la démarche basée sur une situation déclenchante retenue par le professeur : «d où part-on?» ; L appropriation d un questionnement ou d un problème, c est le passage des questions suscitées par la curiosité et l intérêt initiés par la situation déclenchante, à la formulation d un questionnement ou d un problème ayant une portée scientifique : «Que cherche-t-on?» ; La définition d un projet, c est le moment où l élève propose des réponses possibles et des premières explications, recherche des solutions et choisit la méthodologie la plus appropriée en fonction du questionnement et des propositions de solutions acceptés : «comment va-t-on faire pour chercher?» ; L investigation sensu stricto, l élève fait et sait pourquoi il fait. Il cherche en s appuyant sur : - une observation (dans la nature, en laboratoire ), - une recherche documentaire, - une expérience, - une modélisation, - une simulation La confrontation des réponses trouvées, lors d une mise en commun : «a-t-on trouvé ce que l on cherchait?» «Estce conforme à ce que l on attendait?» La structuration du savoir, c est l élaboration, avec l aide de l enseignant, d un écrit de référence commun à toute la classe et conforme au savoir construit (ce que l on a expliqué, compris et découvert) et au savoir établi ; L appropriation du savoir construit «est-on capable d utiliser ce que l on a appris? Pistes pour une activité sommative : Faire la même activité, notée en pesant les plants de lentilles par 10 avec 7 pots de lentilles germées jour0, jour2, jour4... Faire la même activité avec des ecargots... Cela pourra donner lieu à une validation d'un item du B2I.

SOCLE COMMUN: LA CULTURE SCIENTIFIQUE ET TECHNOLOGIQUE. alain salvadori IA IPR Sciences de la vie et de la Terre 2009-2010 ALAIN SALVADORI IA-IPR SVT

SOCLE COMMUN: LA CULTURE SCIENTIFIQUE ET TECHNOLOGIQUE. alain salvadori IA IPR Sciences de la vie et de la Terre 2009-2010 ALAIN SALVADORI IA-IPR SVT SOCLE COMMUN: LA CULTURE SCIENTIFIQUE ET TECHNOLOGIQUE alain salvadori IA IPR Sciences de la vie et de la Terre 2009-2010 ALAIN SALVADORI IA-IPR SVT SOCLE COMMUN ET PROGRAMMES La référence pour la rédaction

Plus en détail

Conception par les élèves d exercices d évaluation

Conception par les élèves d exercices d évaluation Conception par les élèves d exercices d évaluation Jean-Jacques Belen, professeur de Sciences de la Vie et de la Terre au lycée Jean Mermoz de Saint-Louis Discipline : SVT Niveau : Terminale scientifique

Plus en détail

Chapitre 3 : LES ETRES VIVANTS SONT DES PRODUCTEURS DE MATIERE

Chapitre 3 : LES ETRES VIVANTS SONT DES PRODUCTEURS DE MATIERE Chapitre 3 : LES ETRES VIVANTS SONT DES PRODUCTEURS DE MATIERE Rappels : Un être vivant est un organisme qui : - Prélève de la matière (eau, air, nourriture), - Se reproduit, - Possède une durée de vie

Plus en détail

Une histoire de boîte (F Estevens) Ou comment faire évoluer la notion de fonction du collège au lycée à partir. d une même problématique?

Une histoire de boîte (F Estevens) Ou comment faire évoluer la notion de fonction du collège au lycée à partir. d une même problématique? Une histoire de boîte (F Estevens) Ou comment faire évoluer la notion de fonction du collège au lycée à partir Enoncé : d une même problématique? Une histoire de boîtes (cinquième) On dispose d une feuille

Plus en détail

FICHE N 8 Photodiversité, d une banque d images à un portail d activités en ligne Anne-Marie Michaud, académie de Versailles

FICHE N 8 Photodiversité, d une banque d images à un portail d activités en ligne Anne-Marie Michaud, académie de Versailles FICHE N 8 Photodiversité, d une banque d images à un portail d activités en ligne Anne-Marie Michaud, académie de Versailles Niveaux et thèmes de programme Sixième : 1 ère partie : caractéristiques de

Plus en détail

Sciences àl école, culture humaniste Construire des repères pour les élèves. Organisation de la journée. Rappel des textes officiels.

Sciences àl école, culture humaniste Construire des repères pour les élèves. Organisation de la journée. Rappel des textes officiels. Sciences àl école, culture humaniste Construire des repères pour les élèves Objectifs -Poser des repères pour confronter les élèves à la démarche scientifique, aux problèmes historiques et géographiques

Plus en détail

Constructeur bois Document professeur

Constructeur bois Document professeur Constructeur bois Document professeur STI2D Mathématiques SVT Physique Chimie Seconde Première Terminale Quelles approches dans les disciplines scientifiques et technologiques? Compétences scientifiques

Plus en détail

Evaluer des élèves de Seconde par compétences en Sciences Physiques

Evaluer des élèves de Seconde par compétences en Sciences Physiques Evaluer des élèves de Seconde par compétences en Sciences Physiques Introduction Depuis quelques années, le terme de «compétences» s installe peu à peu dans notre quotidien ; aussi bien dans la vie de

Plus en détail

Les conditions de développement des végétaux. Etre capable de conduire une culture en mettant en évidence par des Compétences visées

Les conditions de développement des végétaux. Etre capable de conduire une culture en mettant en évidence par des Compétences visées MODULE Cycle : 3 Classe:CM2 (16 élèves) Programme LA GERMINATION Unité et diversité du monde vivant Les conditions de développement des végétaux Etre capable de conduire une culture en mettant en évidence

Plus en détail

Grilles d évaluations

Grilles d évaluations Grilles d évaluations 1) Quelques définitions Evaluer (De Ketele 1 ) signifie : Recueillir un ensemble d informations suffisamment pertinentes, valides et fiables Et examiner le degré d adéquation entre

Plus en détail

eduscol Former et évaluer par compétences dans le cadre des activités expérimentales Physique-chimie Grilles de compétences Mai 2010

eduscol Former et évaluer par compétences dans le cadre des activités expérimentales Physique-chimie Grilles de compétences Mai 2010 eduscol Physique-chimie Former et évaluer par compétences dans le cadre des activités expérimentales Grilles de compétences Mai 2010 MEN/DGESCO eduscol.education.fr/spc Former et Evaluer par s dans le

Plus en détail

CONSULTATION SUR LE PROGRAMME DU TRONC COMMUN DE SCIENCES DE LA VIE ET DE LA TERRE ACADEMIE DE CRETEIL

CONSULTATION SUR LE PROGRAMME DU TRONC COMMUN DE SCIENCES DE LA VIE ET DE LA TERRE ACADEMIE DE CRETEIL CONSULTATION SUR LE PROGRAMME DU TRONC COMMUN DE SCIENCES DE LA VIE ET DE LA TERRE ACADEMIE DE CRETEIL Taux de participation : Les réponses ont été très majoritairement issues d un travail d équipes et

Plus en détail

Séquence 4. L installation des plantes à fleurs dans un milieu (fin) 2- En germant, les graines donnent de nouvelles plantes

Séquence 4. L installation des plantes à fleurs dans un milieu (fin) 2- En germant, les graines donnent de nouvelles plantes Sommaire Séance 1 Séance 2 L installation des plantes à fleurs dans un milieu (fin) 2- En germant, les graines donnent de nouvelles plantes L installation des plantes sans fleurs dans un milieu 1- Les

Plus en détail

LETTRE DE RENTRÉE 2013 MATHÉMATIQUES

LETTRE DE RENTRÉE 2013 MATHÉMATIQUES LETTRE DE RENTRÉE 2013 MATHÉMATIQUES Chaque année en Nouvelle Calédonie de nouveaux projets ou dispositifs voient le jour visant à stimuler le goût des élèves pour les mathématiques. En 2012, se sont déroulées

Plus en détail

GRAVURE - TISSAGE VANNERIE - ENTRELACS FICHE PROFESSEUR DE MATHEMATIQUES NIVEAUX DÉROULEMENT DE LA SÉQUENCE ET DESCRIPTION DE LA DÉMARCHE

GRAVURE - TISSAGE VANNERIE - ENTRELACS FICHE PROFESSEUR DE MATHEMATIQUES NIVEAUX DÉROULEMENT DE LA SÉQUENCE ET DESCRIPTION DE LA DÉMARCHE FICHE PROFESSEUR DE MATHEMATIQUES NIVEAUX Classe de CM2-6 ème DÉROULEMENT DE LA SÉQUENCE ET DESCRIPTION DE LA DÉMARCHE Cette séquence peut s organiser autour de trois séances en mathématiques 1 ère séance

Plus en détail

Fiche-action n UNE PEDAGOGIE DE PROJET POUR UN L ENSEIGNEMENT D EXPLORATION SES

Fiche-action n UNE PEDAGOGIE DE PROJET POUR UN L ENSEIGNEMENT D EXPLORATION SES Fiche-action n UNE PEDAGOGIE DE PROJET POUR UN L ENSEIGNEMENT D EXPLORATION SES Objectif : Donner du sens aux Enseignements d Exploration en évaluant les compétences, placer les dispositifs d évaluation

Plus en détail

Fiche sujet candidat 1/2

Fiche sujet candidat 1/2 Fiche sujet candidat 1/2 Mise en situation et recherche à mener Dans le cytoplasme, la synthèse de protéine constitue l expression de l information génétique contenue dans l ADN. Pour aboutir à cette synthèse

Plus en détail

Cahier des charges pour le tutorat d un professeur du second degré

Cahier des charges pour le tutorat d un professeur du second degré Cahier des charges pour le tutorat d un professeur du second degré Référence : Circulaire n 2010-037 du 25 février 2010 relative au dispositif d'accueil, d'accompagnement et de formation des enseignants

Plus en détail

LES NOUVEAUX PROGRAMMES DE

LES NOUVEAUX PROGRAMMES DE LES NOUVEAUX PROGRAMMES DE MATHÉMATIQUES EN STS M A T H S S T S Animation académique Taverny lundi 24 mars 2014 et Savigny sur Orge vendredi 28 mars 2014 PREMIERS REPÈRES Les programmes de STS ont été

Plus en détail

QUELLE EST LA SUPERFICIE DE TON ETABLISSEMENT?

QUELLE EST LA SUPERFICIE DE TON ETABLISSEMENT? QUELLE EST LA SUPERFICIE DE TON ETABLISSEMENT? FICHE PROFESSEUR NIVEAUX ET OBJECTIFS PEDAGOGIQUES 6 e : mise en œuvre des notions de périmètre et d aire 5 e : réactivation des notions précédentes. MODALITES

Plus en détail

Classe(s) : 3 ème 2 nde

Classe(s) : 3 ème 2 nde Le toit de René Classe(s) : 3 ème 2 nde Approche de la notion de fonction à l aide d une situation concrète 1) Objectifs Mathématiques : - Notion de variable et notion de fonction. - Réinvestissement de

Plus en détail

Tâche complexe en 3 ème : la division cellulaire. N Document et origine. Documents proposés

Tâche complexe en 3 ème : la division cellulaire. N Document et origine. Documents proposés Tâche complexe en 3 ème : la division cellulaire Consigne : utiliser les documents suivants pour construire une situation déclenchante, élaborer une consigne et des fiches d aide, dans le but de faire

Plus en détail

LIVRET DU MAITRE EVALUATION SCIENCES ET TECHNOLOGIE GROUPE DEPARTEMENTAL SCIENCES OISE

LIVRET DU MAITRE EVALUATION SCIENCES ET TECHNOLOGIE GROUPE DEPARTEMENTAL SCIENCES OISE LIVRET DU MAITRE EVALUATION SCIENCES ET TECHNOLOGIE GROUPE DEPARTEMENTAL SCIENCES OISE Avant de commencer, le maître doit avoir installé l application informatique selon les consignes données sur la page

Plus en détail

Activité 54 : Modélisation des phénomènes associés à la convergence au niveau d une fosse océanique

Activité 54 : Modélisation des phénomènes associés à la convergence au niveau d une fosse océanique Fiche professeur - 4 e Activité 54 : Modélisation des phénomènes associés à la convergence au niveau d une fosse océanique 1. EXTRAITS REFERENTIELS DU BO Partie : L activité interne du globe Connaissances

Plus en détail

Collège Charles RIVIERE, OLIVET (45) Monsieur CHARPENTIER (EPS) Frédéric LAIZÉ (Mathématiques)

Collège Charles RIVIERE, OLIVET (45) Monsieur CHARPENTIER (EPS) Frédéric LAIZÉ (Mathématiques) Collège Charles RIVIERE, OLIVET (45) Monsieur CHARPENTIER (EPS) Frédéric LAIZÉ (Mathématiques) TITRE: De la proportionnalité aux statistiques, pour une efficacité individuelle et collective. I Caractéristiques

Plus en détail

Expérimentation Collège Léo Drouyn L'évaluation par compétences et sans notes. Pourquoi abandonner la notation? Comment évaluer?

Expérimentation Collège Léo Drouyn L'évaluation par compétences et sans notes. Pourquoi abandonner la notation? Comment évaluer? Expérimentation Collège Léo Drouyn L'évaluation par compétences et sans notes Pourquoi abandonner la notation? Comment évaluer? Abandonner la notation ce n'est pas l'abandon de l'évaluation au contraire

Plus en détail

Licence professionnelle Aménagement et Gestion Écologiques des Paysages URbains (AGÉPUR) Module : Bases de Biologie Végétale

Licence professionnelle Aménagement et Gestion Écologiques des Paysages URbains (AGÉPUR) Module : Bases de Biologie Végétale Licence professionnelle Aménagement et Gestion Écologiques des Paysages URbains (AGÉPUR) Module : Bases de Biologie Végétale Tissus et Architecture de la Plante Grandes fonctions de la Plante 2. Système

Plus en détail

SOCLE COMMUN - La Compétence 3 Les principaux éléments de mathématiques et la culture scientifique et technologique

SOCLE COMMUN - La Compétence 3 Les principaux éléments de mathématiques et la culture scientifique et technologique SOCLE COMMUN - La Compétence 3 Les principaux éléments de mathématiques et la culture scientifique et technologique DOMAINE P3.C3.D1. Pratiquer une démarche scientifique et technologique, résoudre des

Plus en détail

Quels sont les micro-organismes présents dans notre environnement Quelle est la taille d un micro-organisme? Est-il forcément dangereux?

Quels sont les micro-organismes présents dans notre environnement Quelle est la taille d un micro-organisme? Est-il forcément dangereux? Fiche enseignant LA TAILLE D UN MICROBE Notions visées : En Sciences de la vie et de la Terre : L organisme est constamment confronté à la possibilité de pénétration de micro-organismes (bactéries, virus)

Plus en détail

La 3D mania continue! Bref une expérience à tenter!

La 3D mania continue! Bref une expérience à tenter! TITRE IMAGE 3D classe : quatrième durée : deux heures la situation-problème La 3D mania continue! Avec Avatar et Shrek le cinéma s en était donné à cœur joie. Maintenant, c est au tour des magazines. Un

Plus en détail

Baccalauréat technologique

Baccalauréat technologique Baccalauréat technologique Épreuve relative aux enseignements technologiques transversaux, épreuve de projet en enseignement spécifique à la spécialité et épreuve d'enseignement technologique en langue

Plus en détail

Forum : Evaluer Autrement (mai 2015)

Forum : Evaluer Autrement (mai 2015) LA LOI DU 8 JUILLET 2013 La loi n 2013-595 du 8 juillet 2013 d orientation et de programmation pour la refondation de l école de la République a affirmé le principe d une évolution nécessaire des modalités

Plus en détail

série STMG Les programmes de mathématiques de Première et Terminale

série STMG Les programmes de mathématiques de Première et Terminale série STMG Les programmes de mathématiques de Première et Terminale Académie de Toulouse Inspection pédagogique régionale de mathématiques Journées pédagogiques lycée de mars/avril 2013 «Mise en œuvre

Plus en détail

Classe(s) : 3 ème / 2 nde

Classe(s) : 3 ème / 2 nde Le toit de René Classe(s) : 3 ème / 2 nde Approche de la notion de fonction à l aide d une situation concrète 1) Objectifs Mathématiques : - Notion de variable et notion de fonction. - Réinvestissement

Plus en détail

Partie IV. Responsabilité humaine En termes de santé et d environnement

Partie IV. Responsabilité humaine En termes de santé et d environnement Partie IV Responsabilité humaine En termes de santé et d environnement Forum santé et environnement 24/11 et 25/11 Pour chaque intervention, notez ce que vous avez retenu. Les addictions : Le don d organes

Plus en détail

LA VALORISATION DES SORTIES DE STOCK

LA VALORISATION DES SORTIES DE STOCK Faculté d Economie, de Gestion et de Sciences Sociales Agrégation en sciences économiques appliquées Leçon publique LA VALORISATION DES SORTIES DE STOCK SIMON Bruno Université de Liège Année académique

Plus en détail

Culture scientifique et technologique

Culture scientifique et technologique Socle commun de connaissances et de compétences Collège Culture scientifique et technologique - Banque de situations d apprentissage et d évaluation - Ce document peut être utilisé librement dans le cadre

Plus en détail

Démarche expérimentale et trace écrite : les fonctions de nutrition.

Démarche expérimentale et trace écrite : les fonctions de nutrition. Animation pédagogique 13 mars 2013. Morlaix. A. Cuvier: maître-formateur Démarche expérimentale et trace écrite : les fonctions de nutrition. PLAN D ANIMATION. Le temps institutionnel: les programmes,

Plus en détail

Ressources. Production attendue

Ressources. Production attendue Thème du programme : la tectonique des plaques histoire d un modèle Etape 1 : Concevoir une stratégie pour résoudre une situation problème proposer une démarche d investigation Contre arguments de la théorie

Plus en détail

Cycle II L air PREAMBULE... 2 TABLEAU DE COMPETENCES... 2. Séance 1 - Défi scientifique... 4

Cycle II L air PREAMBULE... 2 TABLEAU DE COMPETENCES... 2. Séance 1 - Défi scientifique... 4 Cycle II L air PREAMBULE... 2 TABLEAU DE COMPETENCES... 2 Séance 1 - Défi scientifique.... 4 Séance 2 Propositions d expériences sur la présence de l air dans le verre.... 5 Séance 3 Communication et démonstration

Plus en détail

Qu est-ce qui compose notre environnement dans le collège et à proximité? Quelles sont ses variations au cours du temps?

Qu est-ce qui compose notre environnement dans le collège et à proximité? Quelles sont ses variations au cours du temps? C.I n 1 : JE DECOUVRE LES CARACTERISTIQUES DE NOTRE ENVIRONNEMENT Qu est-ce qui compose notre environnement dans le collège et à proximité? Quelles sont ses variations au cours du temps? Séquence n 1 :

Plus en détail

THEME N 2 ENJEUX PLANETAIRES CONTEMPORAINS : ENERGIE, SOL Sous thème A : De la lumière solaire aux combustibles fossiles

THEME N 2 ENJEUX PLANETAIRES CONTEMPORAINS : ENERGIE, SOL Sous thème A : De la lumière solaire aux combustibles fossiles THEME N 2 ENJEUX PLANETAIRES CONTEMPORAINS : ENERGIE, SOL Sous thème A : De la lumière solaire aux combustibles fossiles Chap 1 - De la lumière solaire à la matière organique : la photosynthèse L énergie

Plus en détail

Plan d accompagnement personnalisé

Plan d accompagnement personnalisé Logo de l académie et/ou du département Plan d accompagnement personnalisé Vu la loi n 2013-595 du 8 juillet 2013 d orientation et de programmation pour la refondation de l École de la République ; vu

Plus en détail

Capacités Connaissances Attitudes Recenser, extraire et organiser des informations

Capacités Connaissances Attitudes Recenser, extraire et organiser des informations Préparer une «Situation complexe disciplinaire», situation d apprentissage et/ou d évaluation TITRE : L ADN, molécule support de l information génétique classe : 2 nde durée : 60 minutes Capacités Connaissances

Plus en détail

EVALUER PAR COMPETENCES EN EGPA

EVALUER PAR COMPETENCES EN EGPA EVALUER PAR COMPETENCES EN EGPA 1. POUR EN FINIR AVEC LES NOTES? Les notes ne sont pas le meilleur indicateur de l atteinte d une compétence, pourtant on les utilise largement surtout dans le second degré.

Plus en détail

série sciences et technologies du management et de la gestion STMG Livret scolaire pour l examen du baccalauréat technologique

série sciences et technologies du management et de la gestion STMG Livret scolaire pour l examen du baccalauréat technologique Livret scolaire pour l examen du baccalauréat technologique arrêté du 6 décembre 2012 série sciences et technologies du management et de la gestion STMG nom de l'élève prénoms date de naissance nom et

Plus en détail

Auteur : Odette Chevaillier Illustrateur : David Vogel. L énergie

Auteur : Odette Chevaillier Illustrateur : David Vogel. L énergie Auteur : Odette Chevaillier Illustrateur : David Vogel I n t r o d u c t i o n Quelques données générales La Terre est née il y a 4,5 milliards d années. L eau a alors permis la naissance de la vie. Il

Plus en détail

Bac terminale SVT - écrit

Bac terminale SVT - écrit Bac terminale SVT - écrit Texte officiel Durée : 3 h 30 Notée sur 16 points «Cette épreuve a pour objectif de valider la maîtrise des compétences acquises dans le cadre du programme de la classe de terminale.

Plus en détail

LES FAILLES ET LES SEISMES : CAUSES OU SONSEQUENCES?

LES FAILLES ET LES SEISMES : CAUSES OU SONSEQUENCES? LES FAILLES ET LES SEISMES : CAUSES OU SONSEQUENCES? Classe : 4 ème durée : 50 minutes la situation-problème Tu viens de découvrir les manifestations et les conséquences d un séisme, mais tu ne sais pas

Plus en détail

VISIOCONFÉRENCE : Guide de planification à l enseignement À l intention des enseignants et enseignantes

VISIOCONFÉRENCE : Guide de planification à l enseignement À l intention des enseignants et enseignantes VISIOCONFÉRENCE : Guide de planification à l enseignement À l intention des enseignants et enseignantes 2015 2 Rédaction Marie-Josée Tondreau Suzanne Paradis 3 Quand je planifie l ensemble du cours : Je

Plus en détail

Activité 14 : Réaliser un bouturage

Activité 14 : Réaliser un bouturage Activité 14 : Réaliser un bouturage 1. EXTRAITS REFERENTIELS DU BO Partie : Le peuplement d un milieu durée conseillée 14 heures Notions. contenus Compétences Exemples d activités Repérer les éléments

Plus en détail

Organiser des séquences pédagogiques différenciées. Exemples produits en stage Besançon, Juillet 2002.

Organiser des séquences pédagogiques différenciées. Exemples produits en stage Besançon, Juillet 2002. Cycle 3 3 ème année PRODUCTION D'ECRIT Compétence : Ecrire un compte rendu Faire le compte rendu d'une visite (par exemple pour l'intégrer au journal de l'école ) - Production individuelle Précédée d'un

Plus en détail

MODALITES D EXAMENS ET GRILLES D EVALUATION EN LYCEE PROFESSIONNEL

MODALITES D EXAMENS ET GRILLES D EVALUATION EN LYCEE PROFESSIONNEL MODALITES D EXAMENS ET GRILLES D EVALUATION EN LYCEE PROFESSIONNEL DISCIPLINES LETTRES-HISTOIRE LANGUES VIVANTES CAP CAP INTERMEDIAIRE BEP INTERMEDIAIRE BAC PRO 3 ANS Francis Baquié, conseiller pédagogique

Plus en détail

Découvrir le monde à l école maternelle

Découvrir le monde à l école maternelle Découvrir le monde à l école maternelle Faire des sciences à l école en se questionnant et se confrontant au réel en mettant en œuvre une démarche d investigation en ayant un regard critique en travaillant

Plus en détail

ENSEIGNER les MATHEMATIQUES et les SCIENCES REPERES PEDAGOGIQUES

ENSEIGNER les MATHEMATIQUES et les SCIENCES REPERES PEDAGOGIQUES JPV/APEnsMSC_0506 Actualisé le 16/01/2006 ENSEIGNER les MATHEMATIQUES et les SCIENCES REPERES PEDAGOGIQUES Expliciter sa pédagogie (activités et/ou situatio-problèmes permettant de faire émerger savoirs,

Plus en détail

Annexe 4 Programmes des classes préparatoires aux Grandes Ecoles

Annexe 4 Programmes des classes préparatoires aux Grandes Ecoles Annexe 4 Programmes des classes préparatoires aux Grandes Ecoles Filière : scientifique Voie : Technologie et biologie (TB) Discipline : Informatique Première et seconde années Programme d informatique

Plus en détail

Sommaire de la séquence 1

Sommaire de la séquence 1 Sommaire de la séquence 1 t t t t Séance 1 Qu est-ce qu un circuit électrique? A Les acquis du primaire B Activités expérimentales de découverte C Exercice d application Séance 2 Réalisation et schématisation

Plus en détail

PROGRAMME DE COURS. Pouvoir organisateur : Ville de Verviers. Etablissement : Académie des Beaux-Arts

PROGRAMME DE COURS. Pouvoir organisateur : Ville de Verviers. Etablissement : Académie des Beaux-Arts PROGRAMME DE COURS Pouvoir organisateur : Ville de Verviers Etablissement : Académie des Beaux-Arts Domaine des arts plastiques, visuels et d l espace Cours : Formation pluridisciplinaire Filière : formation

Plus en détail

Correspondance ancien / nouveau référentiel B2i pour le collège

Correspondance ancien / nouveau référentiel B2i pour le collège Correspondance ancien / nouveau référentiel B2i pour le collège Domaine Items B2i Réf 2006 1 s'approprier un environnement informatique de travail C.2.1 : connaître la charte d usage des TIC et la 2 adopter

Plus en détail

Démarche d investigation en classe de cinquième. Visualiser le trajet de la lumière

Démarche d investigation en classe de cinquième. Visualiser le trajet de la lumière Démarche d investigation en classe de cinquième Visualiser le trajet de la lumière Pré requis : Savoir que pour voir un objet, il faut que l œil reçoive de la lumière Compétences du programme : Connaissances

Plus en détail

EVALUATIONS NATIONALES. Des outils pour aider les élèves Des outils au service du projet d école.

EVALUATIONS NATIONALES. Des outils pour aider les élèves Des outils au service du projet d école. EVALUATIONS NATIONALES Des outils pour aider les élèves Des outils au service du projet d école. Quelques soient les défauts (perfectibles) des outils proposés, les évaluations nationales viennent renforcer

Plus en détail

Épreuve EP1 : Préparation de la réalisation d une installation électrique Coefficient : 4 - UP1 Objectifs de l épreuve

Épreuve EP1 : Préparation de la réalisation d une installation électrique Coefficient : 4 - UP1 Objectifs de l épreuve Annexe II b Définition des épreuves Épreuve EP1 : Préparation de la réalisation d une installation électrique Coefficient : 4 - UP1 Objectifs de l épreuve Cette épreuve valide tout ou partie des compétences

Plus en détail

SEQUENCE : Mouvement de la Lune autour de la Terre

SEQUENCE : Mouvement de la Lune autour de la Terre SEQUENCE : Mouvement de la Lune autour de la Terre Sommaire des séances CE2 Séance 1 Séance 2 CM1 Séance 3 Séance 4 CM2 Séance 5 La Lune a-t-elle toujours la même forme? Pourquoi la Lune change-t-elle

Plus en détail

Visuel Orphy. Généralités

Visuel Orphy. Généralités Visuel Orphy Plate-forme de déclaration d expériences Bureau de l élève avec graphe expérimental, accès aux ressources, rapport de synthèse Multi-graphe si nécessaire Tableur type Excel avec feuille de

Plus en détail

STRUCTURATION DE L IDENTITÉ DÉVELOPPEMENT DU POUVOIR D ACTION. Autoévaluation ACCEPTABLE MARQUÉE DÉVELOPPÉE

STRUCTURATION DE L IDENTITÉ DÉVELOPPEMENT DU POUVOIR D ACTION. Autoévaluation ACCEPTABLE MARQUÉE DÉVELOPPÉE 1- Cohérence de l élaboration du projet Activité 1.6 VISÉES ET INTENTIONS ÉDUCATIVES DU COURS Connaissance de soi, de son potentiel et de ses modes d actualisation connaissance de ses talents, de ses qualités,

Plus en détail

Annexe 1 : Illustration de la démarche :

Annexe 1 : Illustration de la démarche : Annexe 1 : Illustration de la démarche : ETAPE 1 : Travail sur les représentations des élèves. Capacités visées : Questionner un sujet, identifier une problématique, développer son esprit critique. Dossier

Plus en détail

Objectifs de l enseignement des mathématiques. Construire une séquence, un cours. Outils. Evaluation

Objectifs de l enseignement des mathématiques. Construire une séquence, un cours. Outils. Evaluation Objectifs de l enseignement des mathématiques. Construire une séquence, un cours. Outils. Evaluation PLAN I. CREATION DE SEQUENCES : DIFFERENTES PHASES POSSIBLES... 3 Phase 1: Lecture des programmes et

Plus en détail

MATHÉMATIQUES CYCLE TERMINAL DE LA SÉRIE ÉCONOMIQUE ET SOCIALE ET DE LA SÉRIE LITTERAIRE CLASSE DE PREMIÈRE

MATHÉMATIQUES CYCLE TERMINAL DE LA SÉRIE ÉCONOMIQUE ET SOCIALE ET DE LA SÉRIE LITTERAIRE CLASSE DE PREMIÈRE Annexe MATHÉMATIQUES CYCLE TERMINAL DE LA SÉRIE ÉCONOMIQUE ET SOCIALE ET DE LA SÉRIE LITTERAIRE CLASSE DE PREMIÈRE L enseignement des mathématiques au collège et au lycée a pour but de donner à chaque

Plus en détail

CHAP 5 : LES PLANTES A FLEURS ET LA VIE FIXEE

CHAP 5 : LES PLANTES A FLEURS ET LA VIE FIXEE CHAP 5 : LES PLANTES A FLEURS ET LA VIE FIXEE Une plante est constituée de racines ancrées dans le sol et de tiges feuillées se développant en milieu aérien. la plante est donc en contact avec 2 milieux

Plus en détail

FORMATION L ÉVALUATION

FORMATION L ÉVALUATION FORMATION L ÉVALUATION Economie-gestion en lycée professionnel Académie de la Guyane 2014-2015 Formation Date : vendredi 05 Décembre 2014 Lieu : LP Raymond TARCY / Saint Laurent du Maroni Public : professeurs

Plus en détail

PHYSIQUE. 5 e secondaire. Optique PHY-5041-2 DÉFINITION DU DOMAINE D EXAMEN

PHYSIQUE. 5 e secondaire. Optique PHY-5041-2 DÉFINITION DU DOMAINE D EXAMEN PHYSIQUE 5 e secondaire Optique PHY-5041-2 DÉFINITION DU DOMAINE D EXAMEN MAI 1999 Quebec PHYSIQUE 5 e secondaire Optique PHY-5041-2 DÉFINITION DU DOMAINE D EXAMEN MAI 1999 Direction de la formation générale

Plus en détail

FICHE 1 Fiche à destination des enseignants

FICHE 1 Fiche à destination des enseignants FICHE 1 Fiche à destination des enseignants 1S 8 (b) Un entretien d embauche autour de l eau de Dakin Type d'activité Activité expérimentale avec démarche d investigation Dans cette version, l élève est

Plus en détail

Fiche pour les étudiants «Comment répondre à une question à développement?»

Fiche pour les étudiants «Comment répondre à une question à développement?» VOLUME 11, NO 1 AUTOMNE 2012 Cégep de Rimouski Développement pédagogique Annexe 2 du Pédagotrucs no 40 Fiche pour les étudiants «Comment répondre à une question à développement?» Voici un guide qui t aidera

Plus en détail

Domaine 1 : S approprier un environnement informatique de travail (3 items / 7 aptitudes)

Domaine 1 : S approprier un environnement informatique de travail (3 items / 7 aptitudes) Domaine 1 : S approprier un environnement informatique de travail (3 items / 7 aptitudes) 1.1 Utiliser, gérer des espaces de stockage à disposition 6 5 4 3 1.1.1 L'élève distingue les espaces accessibles

Plus en détail

Activité 4 : Le réseau alimentaire du sol

Activité 4 : Le réseau alimentaire du sol Activité 4 : Le réseau alimentaire du sol 1. EXTRAITS REFERENTIELS DU BO Partie : Origine de la matière des êtres vivants Durée conseillée : 11 heures Notions. contenus Compétences Exemples d activités

Plus en détail

Devoir 3. Voici les items des différentes compétences du «socle commun de connaissances et de compétences» qui sont évalués dans ce devoir.

Devoir 3. Voici les items des différentes compétences du «socle commun de connaissances et de compétences» qui sont évalués dans ce devoir. Devoir 3 Voici les items des différentes compétences du «socle commun de connaissances et de compétences» qui sont évalués dans ce devoir. Compétence 3 Compétence 3 item 12 L énergie : différentes formes

Plus en détail

FICHE 1 Fiche à destination des enseignants 1S 15 Volant de badminton en perte d énergie?

FICHE 1 Fiche à destination des enseignants 1S 15 Volant de badminton en perte d énergie? FICHE 1 Fiche à destination des enseignants 1S 15 Type d'activité Activité expérimentale Notions et contenus du programme de 1 ère S Compétences attendues du programme de 1 ère S Énergie d un point matériel

Plus en détail

La gestion des TPE avec Moodle

La gestion des TPE avec Moodle Valérie Rambaud Michel Gillet Thierry Lhuillier Lycée Claude de France Romorantin La gestion des TPE avec Moodle Niveau Première Disciplines concernées : SVT et PC 1 Plus-value de l'utilisation des TICE

Plus en détail

PROJET EN ENSEIGNEMENT DE SPECIALITE BACCALAUREAT STI2D SESSION 2013

PROJET EN ENSEIGNEMENT DE SPECIALITE BACCALAUREAT STI2D SESSION 2013 PROJET EN ENSEIGNEMENT DE SPECIALITE BACCALAUREAT STI2D SESSION 2013 IA-IPR STI Académie de Versailles SOMMAIRE A/. REGLEMENTATION DU BACCALAUREAT TECHNOLOGIQUE Epreuve relative aux enseignements technologiques

Plus en détail

Le tableau fascinant d un savant fou

Le tableau fascinant d un savant fou Le tableau fascinant d un savant fou 6 ème Piste de travail explorée : Utiliser un outil de sondage en ligne pour créer un questionnaire d évaluation à destination des élèves. Le traitement informatique

Plus en détail

SIMULATION EN BIOLOGIE

SIMULATION EN BIOLOGIE 119 R. LESTOURNELLE Les logiciels éducatifs de sciences naturelles sont peu nombreux et certains répondent mal aux objectifs assignés à notre enseignement. C'est pourquoi depuis des années, je me suis

Plus en détail

Schématiser et légender un spermatozoïde observé au plus fort grossissement. Indiquer le rôle des différents constituants et parties.

Schématiser et légender un spermatozoïde observé au plus fort grossissement. Indiquer le rôle des différents constituants et parties. PRODUCT IION ET RÔLE DE LA TESTOSTÉRONE TP 2 - Régulation de la fonction reproductrice chez l homme Compétences mises en œuvre et évaluées (A B C) Observation au microscope : choix de la région à observer,

Plus en détail

Commercial-e. Document pour les professeurs/es

Commercial-e. Document pour les professeurs/es Commercial-e Document pour les professeurs/es Objectif général Faire découvrir un métier en utilisant le site de l Onisep et des mises en situation validées par un professionnel. Compétences du parcours

Plus en détail

Construire et conduire un entretien individualisé Synthèse des travaux de groupe du 10 novembre 2010

Construire et conduire un entretien individualisé Synthèse des travaux de groupe du 10 novembre 2010 Construire et conduire un entretien individualisé Synthèse des travaux de groupe du 10 novembre 2010 1 Entretien d accueil (2 dont 1 avec questionnaire élève de préparation) 2 Entretien de positionnement

Plus en détail

Annexe 4 Programmes des classes préparatoires aux Grandes Ecoles

Annexe 4 Programmes des classes préparatoires aux Grandes Ecoles Annexe 4 Programmes des classes préparatoires aux Grandes Ecoles Filière : scientifique Voie : Biologie, chimie, physique et sciences de la Terre (BCPST) Discipline : Informatique Première et seconde années

Plus en détail

Je décide: De faire réaliser aux élèves une tâche complexe. Pour cela, je cherche une situation déclenchante et une démarche d investigation.

Je décide: De faire réaliser aux élèves une tâche complexe. Pour cela, je cherche une situation déclenchante et une démarche d investigation. Je veux : Faire acquérir une connaissance : «les chromosomes sont constitués d A.D.N.» Développer des capacités : «Je ne sais pas lesquelles mais j ai envie de faire un TP, chose peu courante en 3 ème.»

Plus en détail

Aide à la gestion du projet final ISN

Aide à la gestion du projet final ISN Aide à la gestion du projet final ISN 1 - La place du projet dans l ISN «Les activités des élèves sont organisées autour d une équipe de projet dont les tâches sont les suivantes : repérer le besoin ou

Plus en détail

Observatoire des ressources numériques adaptées

Observatoire des ressources numériques adaptées Observatoire des ressources numériques adaptées INS HEA 58-60 avenue des Landes 92150 Suresnes orna@inshea.fr TITRE DE LA FICHE B2I et Déficience Visuelle DATE DE PUBLICATION DE LA FICHE Mise à jour Novembre

Plus en détail

Le recyclage de la matière constituant les êtres vivants.

Le recyclage de la matière constituant les êtres vivants. Chapitre 4 : Le recyclage de la matière constituant les êtres vivants. Lorsque les êtres vivants meurent, la matière organique qui les constitue tombe sur le sol. (ex : feuilles mortes ) Que devient la

Plus en détail

B2i. LE B2i Brevet Informatique et Internet. Niveau : tous. 1 S'approprier un environnement informatique de travail. b2ico1.odt.

B2i. LE B2i Brevet Informatique et Internet. Niveau : tous. 1 S'approprier un environnement informatique de travail. b2ico1.odt. 1 S'approprier un environnement informatique de travail 1.1) Je sais m'identifier sur un réseau ou un site et mettre fin à cette identification. 1.2) Je sais accéder aux logiciels et aux documents disponibles

Plus en détail

Sciences de la vie et de la Terre

Sciences de la vie et de la Terre Nom : Prénom : Classes : Sciences de la vie et de la Terre Livret de fiches méthodes Collège Louis Pasteur - Brunoy Ce livret m est distribué en début de sixième. Il contient les principales fiches méthodes

Plus en détail

Préparer une «Situation complexe disciplinaire», situation d apprentissage et/ou d évaluation

Préparer une «Situation complexe disciplinaire», situation d apprentissage et/ou d évaluation Préparer une «Situation complexe disciplinaire», situation d apprentissage et/ou d évaluation TITRE : Un combustible fossile : le pétrole classe : 2nde durée : 1h20 Capacités Recenser, extraire et organiser

Plus en détail

Mon portrait Renseignements généraux Les renseignements généraux font état des principales caractéristiques du jeune. On y trouve quand, où et avec

Mon portrait Renseignements généraux Les renseignements généraux font état des principales caractéristiques du jeune. On y trouve quand, où et avec MON PORTRAIT Ce portrait, obtenu à partir du questionnaire en ligne, permet de structurer l échange avec le jeune en vue de planifier les actions à entreprendre. Il procure à celui-ci un bilan de ses réponses

Plus en détail

DÉROULEMENT D UNE SÉANCE DE COURS IMPLIQUANT L ÉLÈVE. Marie-Madeleine PIROCHE IEN Économie Gestion Académie de Nice

DÉROULEMENT D UNE SÉANCE DE COURS IMPLIQUANT L ÉLÈVE. Marie-Madeleine PIROCHE IEN Économie Gestion Académie de Nice DÉROULEMENT D UNE SÉANCE DE COURS IMPLIQUANT L ÉLÈVE Marie-Madeleine PIROCHE IEN Économie Gestion Académie de Nice Les étapes d une séance de cours Introduire le sujet Dégager la problématique Traiter

Plus en détail

PROJET DE L ECOLE ELEMENTAIRE LANGEVIN WALLON 2008 / 2011

PROJET DE L ECOLE ELEMENTAIRE LANGEVIN WALLON 2008 / 2011 1 PROJET DE L ECOLE ELEMENTAIRE LANGEVIN WALLON 2008 / 2011 Les orientations de ce projet d école s inscrivent totalement dans le socle commun des connaissances et des compétences défini par le Ministère

Plus en détail

«Dire et écrire» pour réaliser une composition en travail collaboratif en géographie. Agnès Dullin, lycée J. Racine 20 rue du Rocher, 75008 Paris

«Dire et écrire» pour réaliser une composition en travail collaboratif en géographie. Agnès Dullin, lycée J. Racine 20 rue du Rocher, 75008 Paris «Dire et écrire» pour réaliser une composition en travail collaboratif en géographie Agnès Dullin, lycée J. Racine 20 rue du Rocher, 75008 Paris OBJECTIFS 1- Niveau et insertion dans la programmation 2-

Plus en détail

Lycée Mas de Tesse Option Sciences Thème 1 2005/2006. L eau

Lycée Mas de Tesse Option Sciences Thème 1 2005/2006. L eau L eau SÉANCE 1 (21/09/05, 3H) Présentation du thème en présence des deux groupes d élèves (2 nde 08 et 2 nde 09) et des six professeurs (Maths, Ph.-Ch., S.V.T.) 1 8h 15 10h 05 : Les élèves et les enseignants

Plus en détail

Séquence : Les dents J. Reboulet (Ec. Clémenceau, CE2) E. Triquet

Séquence : Les dents J. Reboulet (Ec. Clémenceau, CE2) E. Triquet Séquence : Les dents J. Reboulet (Ec. Clémenceau, CE2) E. Triquet Objectifs généraux Savoir localiser, reconnaître et nommer les différents types de dents Savoir attribuer un rôle à chaque type de dents

Plus en détail

L évaluation des compétences chez l apprenant. pratiques, méthodes et fondements

L évaluation des compétences chez l apprenant. pratiques, méthodes et fondements L évaluation des compétences chez l apprenant pratiques, méthodes et fondements Chapitre 10 Comment évaluer des compétences en classe d histoire? g Mathieu Bouhon, Catherine Dambroise et Jean-Louis Jadoulle

Plus en détail