Végétaux Exemples d individus

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Végétaux Exemples d individus"

Transcription

1 Végétaux Formation Biologie Végétaux Exemples d individus

2 Végétaux Embranchement Classification Description Reproduction Mode de vie Exemples d individu Végétaux Règne > Etymologie «Végetaux» du latin «vegetabilis» signifiant «pousser» Principale particularité : Autotrophes - Capacité à générer sa propre matière organique à partir de la lumière, de l eau et de minéraux Autre particularité (non négligeable) : Génération d oxygène dans son cycle d alimentation. Le plus souvent fixés, les végétaux marins peuvent être pélagiques. On dénombre actuellement environ algues et peu de plantes marines dont 3 sont présentes sur nos côtes.

3 Végétaux Embranchement Classification Description Reproduction Mode de vie Exemples d individu Végétaux Classification

4 Végétaux Classification Pour simplifier, les végétaux pour nous plongeurs, nous limiterons notre vision des végétaux à ceux marins. On divisera les végétaux en deux groupes. Les algues - Vertes - Brunes - Rouges Les plantes à fleurs On ajoutera quelques mots sur les algues bleus (ou cyanobactérie) qui sont à la limite des règnes animal et végétal. Végétaux Embranchement Classification Description Reproduction Mode de vie Exemples d individu

5 Végétaux Description > Anatomie Les anatomies «types» des végétaux sous-marin peuvent être représentée de la manière suivante. Fleur Lame/fronde Thalle Stipe Feuilles Algue Crampon Plante à fleur Rhizome/Stolon Racine Contrairement aux plantes à fleur, les algues n ont pas de distinction cellulaire seules des fonctions particulières sont assumées : adhérence au substrat, reproduction, Végétaux Description > Respiration Lors du cycle de respiration, les plantes consomment de l oxygène en permanence (mais beaucoup moins qu elles n en produisent). C H O + 6 O => 6 C0 + 6H O Un cycle simplifié peut être représenté de la manière suivante : DIOXYDE de DIOXYGENE CARBONE GLUCOSE EAU La respiration est réalisée via les mitochondries de cellules dédiées à cette fonction.

6 Végétaux Description > Photosynthèse (Alimentation) Lors du cycle d alimentation, les plantes génèrent de l oxygène sous l action de la lumière. 6 C0 + 6H O => C H O + 6 O Un cycle simplifié peut être représenté de la manière suivante : DIOXYDE de CARBONE DIOXYGENE Matière minérale EAU GLUCOSE La photosynthèse est réalisée via la chlorophylle contenu dans les cellules (Chloroplastes) des végétaux. Végétaux Description > Anatomie cellulaire

7 Végétaux Description > Pigmentation Plus particulièrement pour les algues, elles sont classées en fonction de leur coloration. Elle est issue des pigments qui absorbe la lumière dans le cycle d alimentation. On distingue trois types d algue: Chlorophycées ou Algues vertes (8000 espèces répertoriées) Phéophycées ou Algues brunes (16000 espèces répertoriées) Rhodophycées ou Algues rouges (3700 espèces répertoriées) Quant à elles, les anciennes «algues bleues» (Cyanophycées) font partie des Cyanobactéries. Végétaux Embranchement Classification Description Reproduction Mode de vie Exemples d individu

8 Végétaux Reproduction > Reproduction - Algues La reproduction des algues peut prendre deux formes: - l une asexuée - L autre sexuée Quelque soit la forme, le développement passe par les étapes ci-dessous. La distinction de la forme de reproduction est faite dans les étapes amonts. Zoospore libre Zoospore fixé Nouvel individu Végétaux Reproduction > Reproduction asexuée - Algues La reproduction asexuée des algues est schématiquement la suivante. Une partie de l algue va générer et stocker des zoospore qui une fois libérer donneront de nouveaux individus Individu Zoosporange en formation Zoospore libre

9 Végétaux Reproduction > Reproduction sexuée - Algues La reproduction sexuée des algues est schématiquement la suivante. La fécondation peut avoir lieu entre deux individus ou être une autofécondation. Anthérozoide Individu mature Fécondation Individu fécondé Zygote libre Zoospore libre Végétaux Reproduction > Reproduction asexuée Plantes à fleur La reproduction des plantes à fleur peut prendre deux formes: - l une asexuée - L autre sexuée La reproduction asexuée passe par l extension du rhizome Individu Nouvel individu

10 Végétaux Reproduction > Reproduction asexuée Plantes à fleur La reproduction sexuée des plantes à fleur sous marine est très proche de leur équivalent terrestre. L adaptation à la vie sous-marine fait que le pollen (étamine) devient filamenteux une fois libéré dans l eau. Le fruit libre évolue en surface et coule en perdant sa coque. Etamine Pistil Fruit Fruit libre Fruit en germination Individu Individu en floraison Individu fécondé Nouvel individu Végétaux Embranchement Classification Description Reproduction Mode de vie Exemples d individu

11 Végétaux Mode de vie > Environnement Les végétaux marins se trouvent dans toutes les régions aquatiques du mondes. Les végétaux marins vivent pour la plupart fixés via des crampons ou des racines. On peut donner au moins deux contre exemples : - La sargasse qui devient pélagique et continue son développement une fois arraché à son support originel - Les algues bleues qui peuvent être pélagiques Végétaux Mode de vie > Environnement Pour se nourrir, les végétaux marins ont besoin de lumière. La connaissance de l atténuation de la lumière permet de connaître la zone d évolution des grands groupes de végétaux et plus particulièrement des algues. - 0m Spectre lumineux complet - 10m - 40m Algues vertes Algues brunes Algues rouges - 100m - 500m - absence totale de lumière (donc de couleur)

12 Végétaux Mode de vie > Relations avec le milieu Les végétaux marins ont une place très importante dans l écosystème «terre» : - Oxygène - Nourriture - Abris / Pouponnière / Nurserie - Consolidation du littoral (Plantes uniquement) Pour toutes ces raisons, certaines espèces de plante sont protégées. Végétaux Mode de vie > Prédateurs Les végétaux ont beaucoup de prédateurs. Ils représentent un maillon essentiel de la chaine alimentaire (notamment au travers du phytoplancton). Zooplancton Petits poissons Mollusques Arthropodes Mammifères (Dugong, Lamantins, humains) Le comportement humain contribue aussi à la destruction des végétaux par son activité (Ancrage, chalutage près des côtes, plongée?, industrie alimentaire ).

13 Végétaux Embranchement Classification Description Reproduction Mode de vie Exemples d individu Végétaux Exemples d individus

14 Végétaux Exemples d individus Végétaux Exemples d individus

15 Végétaux Exemples d individus Végétaux Exemples d individus

16 Végétaux Exemples d individus Végétaux Exemples d individus

17 Végétaux Exemples d individus Végétaux Exemples d individus Espèce invasive à signaler

18 Végétaux Exemples d individus Végétaux Exemples d individus

19 Végétaux Exemples d individus Végétaux Exemples d individus

20 Végétaux Exemples d individus Végétaux Exemples d individus

21 Végétaux Exemples d individus Végétaux Exemples d individus Espèce protégée

22 Végétaux Exemples d individus Espèce protégée Végétaux Complément > Algue espoir? La photosynthèse intéresse depuis de nombreuses années (milieu de années 1950) les industries énergétiques et les transporteurs aériens. DIOXYDE de CARBONE DIOXYGENE Matière minérale EAU GLUCOSE En effet, ce cycle permet de recycler le CO2 et les eaux usées (riches en minéraux) en générant de la matière première combustible.

23 Végétaux CQFR En synthèse, les végétaux représentent un embranchement d une importance essentielle pour l écosystème «terre». Par la particularité de générer de l oxygène dans leur cycle d alimentation (photosynthèse), les plantes sont à l origine du fait que notre atmosphère soit respirable (pour nous notamment). Durant nos plongées, la distinction entre algues et plantes est simple : Les plantes possèdent des racines enfouies dans un sol meuble alors que les algues présentent le plus généralement des crampons. Enfin certaines espèces de plantes (notamment, la posidonie et la cymodocée sur nos côtes) sont protégées, sachez les respecter dans votre manière d explorer les fonds. Végétaux Références Liens utilisés lors de la préparation de cet exposé:

24 Végétaux Formation Biologie Merci de votre attention

CHAP 5 : LES PLANTES A FLEURS ET LA VIE FIXEE

CHAP 5 : LES PLANTES A FLEURS ET LA VIE FIXEE CHAP 5 : LES PLANTES A FLEURS ET LA VIE FIXEE Une plante est constituée de racines ancrées dans le sol et de tiges feuillées se développant en milieu aérien. la plante est donc en contact avec 2 milieux

Plus en détail

LA A RESPIRATION CELLULAIRE

LA A RESPIRATION CELLULAIRE Instructions aux professeurs Domaine : 1.1 Le transport de substances, réaction chimique de la respiration cellulaire, p. 6 Travail à réaliser : Les élèves répondent aux questions. Matériel : Feuilles

Plus en détail

2. La lumière, source d énergie de la photosynthèse est captée par la chlorophylle.

2. La lumière, source d énergie de la photosynthèse est captée par la chlorophylle. Hyp : la chlorophylle absorbe les photons de la lumière et convertit l énergie lumineuse pour permettre la photolyse de l eau et les oxydoréductions mises en évidence précédemment. 2. La lumière, source

Plus en détail

THEME N 2 ENJEUX PLANETAIRES CONTEMPORAINS : ENERGIE, SOL Sous thème A : De la lumière solaire aux combustibles fossiles

THEME N 2 ENJEUX PLANETAIRES CONTEMPORAINS : ENERGIE, SOL Sous thème A : De la lumière solaire aux combustibles fossiles THEME N 2 ENJEUX PLANETAIRES CONTEMPORAINS : ENERGIE, SOL Sous thème A : De la lumière solaire aux combustibles fossiles Chap 1 - De la lumière solaire à la matière organique : la photosynthèse L énergie

Plus en détail

Droles de champignons!

Droles de champignons! Les Rendez-vous de l Automne Du 19 au 27 octobre 2013 Droles de champignons! Ce livret appartient à :... Un champignon, c est quoi? Le champignon est un être vivant :, il n appartient ni aux végétaux,

Plus en détail

Document de travail. La serre de VeRT-SeRRe ANNEXES

Document de travail. La serre de VeRT-SeRRe ANNEXES Documentdetravail La serre de VeRT-SeRRe ANNEXES 2010-2011 Ste Thérèse,le8octobre2010 Objet: Appeld offres Nousfaisonsappelàvosservicesafinquevousétablissiezunelistederecommandations dontnousdevronstenircomptelorsdelacréationdenosnouvellesserres.

Plus en détail

Nom : Groupe : La lithosphère, se compose de la croûte terrestre (continentale et océanique) et de la partie supérieure du manteau.

Nom : Groupe : La lithosphère, se compose de la croûte terrestre (continentale et océanique) et de la partie supérieure du manteau. Nom : Groupe : Date : THÉORIE UNIVERS TERRE-ESPACE, ST-STE, 4 e secondaire La lithosphère La lithosphère, se compose de la croûte terrestre (continentale et océanique) et de la partie supérieure du manteau.

Plus en détail

UNITE DIVERSITE DU MONDE VIVANT LES DIVERS MODES DE REPRODUCTION VEGETALE

UNITE DIVERSITE DU MONDE VIVANT LES DIVERS MODES DE REPRODUCTION VEGETALE DOCUMENT D AIDE A LA PREPARATION DE LA CLASSE Plan de Rénovation de l Enseignement des Sciences et de la Technologie à L Ecole au cycle 3 UNITE DIVERSITE DU MONDE VIVANT LES DIVERS MODES DE REPRODUCTION

Plus en détail

ne définition de l arbre.

ne définition de l arbre. LA PHYSIOLOGIE DES ARBRES. U ne définition de l arbre. L es arbres sont des êtres vivants qui occupent une place à part dans le monde végétal. Ils sont indispensables à la vie sur terre et ils ont largement

Plus en détail

PARTIE II : Reproduction sexuée et maintien des espèces dans leur milieu de vie.

PARTIE II : Reproduction sexuée et maintien des espèces dans leur milieu de vie. PARTIE II : Reproduction sexuée et maintien des espèces dans leur milieu de vie. Une île volcanique vient de se former, que se passe-t-il au bout de plusieurs années? Comment font les êtres vivants pour

Plus en détail

Niveau CEl CE2. Le grand dauphin ou dauphin souffleur Tursiops truncatus

Niveau CEl CE2. Le grand dauphin ou dauphin souffleur Tursiops truncatus Niveau CEl CE2 Le grand dauphin ou dauphin souffleur Tursiops truncatus INTRODUCTION: non un poisson. Le dauphin souffleur ou grand dauphin est un mammifère marin, et Comme tous les mammifères il suivantes

Plus en détail

LAISSONS LA LAISSE DE MER LA COMMUNE DE TREBEURDEN S ENGAGE

LAISSONS LA LAISSE DE MER LA COMMUNE DE TREBEURDEN S ENGAGE LAISSONS LA LAISSE DE MER LA COMMUNE DE TREBEURDEN S ENGAGE LA LAISSE DE MER : UN PHENOMENE NATUREL La laisse de mer est le dépôt d objets flottants abandonnés par la mer à chaque marée haute. Les algues

Plus en détail

29- Les chaines alimentaires commence toujours par un. et se termine par un

29- Les chaines alimentaires commence toujours par un. et se termine par un Fiche de révision fin d'année 4 eme primaire Complète les phrases suivantes: 1- L'absorption des aliments digère à lieu à travers. 2- Les amidons sont digères par 3- La.. est la transformation des aliments.

Plus en détail

Anatomie et fonctions des plantes III La racine (section 13.3) SBI3U

Anatomie et fonctions des plantes III La racine (section 13.3) SBI3U Anatomie et fonctions des plantes III La racine (section 13.3) SBI3U Les rôles de la racine Pour la plante: la racine sert à encrer la plante dans le sol et maintenir la tige en place. Pour les humains:

Plus en détail

L eau, élément de vie

L eau, élément de vie L eau, élément de vie brochet, Jura, France Le brochet, poisson prédateur Le brochet est, en tant que prédateur, une pièce essentielle des écosystèmes d eau douce. Le fonctionnement d un écosystème est

Plus en détail

Dossier pédagogique Sentier pieds nus

Dossier pédagogique Sentier pieds nus Dossier pédagogique Sentier pieds nus Forêt vasion Sentier pieds nus Dossier pédagogique cycle 3 1 Cycle 3 CE2 CM1 CM2 Forêt vasion Sentier pieds nus Dossier pédagogique cycle 3 2 Partie 1 : Les cinq sens

Plus en détail

CORRIGÉS SCIENCES NATURELLES 2

CORRIGÉS SCIENCES NATURELLES 2 CORRIGÉS SCIENCES NATURELLES 2 LA MATIÈRE ET L ÉNERGIE /page 5/ Le mouvement Position initiale Position finale Déplacement 280 m 0 m - 280 m 25 m 525 m 500 m 125 m 150 m 25 m 200 m 125 m - 75 m 175 m 75

Plus en détail

LA PHOTOSYNTHÈSE : un mécanisme de photophosphorylation

LA PHOTOSYNTHÈSE : un mécanisme de photophosphorylation LA PHOTOSYNTHÈSE : un mécanisme de photophosphorylation Les végétaux photosynthétiques captent et transforment l'énergie solaire sous forme d'atp et de NADPH. Ces molécules sont alors utilisées pour la

Plus en détail

Chapitre 2 : Organisation de la cellule

Chapitre 2 : Organisation de la cellule Partie 1 : notions de biologie cellulaire DAEU- Cours Sciences de la Nature & de la Vie- Marc Cantaloube Chapitre 2 : Organisation de la cellule La cellule est l unité de base des êtres vivants. Il existe

Plus en détail

Chapitre 6 : coloniser de nouveaux milieux

Chapitre 6 : coloniser de nouveaux milieux Chapitre 6 : coloniser de nouveaux milieux Comment font les végétaux pour s installer dans un nouveau milieu alors qu ils ne peuvent pas se déplacer? I/ L installation des végétaux dans un nouveau milieu

Plus en détail

TERMINALE S - BAC BLANC - AVRIL 2015

TERMINALE S - BAC BLANC - AVRIL 2015 TERMINALE S - BAC BLANC - AVRIL 2015 CORRECTION 1 ère PARTIE : Évaluation des connaissances (8 points) GÉNÉTIQUE ET ÉVOLUTION : LA VIE FIXÉE CHEZ LES PLANTES Mode de vie et organisation fonctionnelle des

Plus en détail

FORFOR 2010 LA MISE EN ŒUVRE EXPERIMENTALE DE LA NUTRITION CHEZ LES AUTOTROPHES

FORFOR 2010 LA MISE EN ŒUVRE EXPERIMENTALE DE LA NUTRITION CHEZ LES AUTOTROPHES FORFOR 2010 LA MISE EN ŒUVRE EXPERIMENTALE DE LA NUTRITION CHEZ LES AUTOTROPHES Formatrices : Anne Bauwens et Sandrine Kivits Lecture : Michel Edmond Ghanem www.uclouvain.be/scienceinfuse Scienceinfuse

Plus en détail

Séquence pédagogique

Séquence pédagogique Séquence pédagogique Les matériaux de l espace L ensemble des questions concerne à la fois les sciences de la vie et de la Terre et la physique-chimie, dans le cadre des thèmes de convergence que sont

Plus en détail

Votre projet de formation Vendeur Conseil en Aquariophilie

Votre projet de formation Vendeur Conseil en Aquariophilie Votre projet de formation Vendeur Conseil en Aquariophilie 24 Rue du Château des Rentiers 75013 PARIS (France) Tel 01 83 64 05 99 AUDRECO FORMATION SA au capital de 38113 EUROS SIRET 39335113500024 CODE

Plus en détail

L arbre près de chez moi

L arbre près de chez moi L arbre près de chez moi Module 3 Les arbres et le stress Résumé du module 3 Les élèves découvrent l influence de l environnement sur le développement de l arbre et les maladies qui peuvent l affecter.

Plus en détail

Guide des bonnes pratiques. des plaisanciers de la Lagune de Thau

Guide des bonnes pratiques. des plaisanciers de la Lagune de Thau Guide des bonnes pratiques des plaisanciers de la Lagune de Thau 2013 Vous entrez dans la Lagune de Thau... Respectez sa richesse Le territoire de Thau représente un patrimoine environnemental, un potentiel

Plus en détail

Les vers marins. Deux embranchements représentent les vers marins de nos côtes littorales: les vers plats (plathelminthes) et les vers segmentés

Les vers marins. Deux embranchements représentent les vers marins de nos côtes littorales: les vers plats (plathelminthes) et les vers segmentés Les vers marins A partir des vers marins, les animaux se complexifient dans l organisation de leur tissus. Nous avons vu qu avec les coraux, les organismes possédaient deux feuillets séparés d une gelée.

Plus en détail

ÉNERGIES RENOUVELABLES

ÉNERGIES RENOUVELABLES ÉNERGIE HYDRAULIQUE ÉNERGIE ÉOLIENNE ÉNERGIE SOLAIRE LA BIOMASSE LA GÉOTHERMIE ÉNERGIES MARINES ÉNERGIE HYDRAULIQUE L énergie hydraulique provient de la force de l eau en mouvement, c est-à-dire l énergie

Plus en détail

Les nitrates : sources de problèmes

Les nitrates : sources de problèmes Les nitrates : sources de problèmes Nitrates et azote : quels liens avec notre alimentation et notre eau potable? Les nitrates (NO 3 ) sont des composés chimiques incolores, inodores et insipides constitués

Plus en détail

Les végétaux ont des besoins

Les végétaux ont des besoins 7 Les végétaux Les végétaux ont des besoins LES DIFFÉRENTES PARTIES D UNE PLANTE À FLEURS. la fleur le fruit la feuille la tige Voici un exemple de plante à fleurs avec le nom des différentes parties.

Plus en détail

Chapitre 5 La vie de la plante

Chapitre 5 La vie de la plante Chapitre 5 La vie de la plante Les plantes sont fixées au sol par leur appareil racinaire. Elles ne peuvent donc se soustraire aux variations des contraintes du milieu (température, humidité, prédateurs,

Plus en détail

Introduction. Eucaryotes pluricellulaires (levures unicellulaires / sphériques ovoïdes) Se distingue des autres règnes par rapport à :

Introduction. Eucaryotes pluricellulaires (levures unicellulaires / sphériques ovoïdes) Se distingue des autres règnes par rapport à : Fungi / Champignons Introduction Eucaryotes pluricellulaires (levures unicellulaires / sphériques ovoïdes) Se distingue des autres règnes par rapport à : Nutrition Organisation structurale Croissance Reproduction

Plus en détail

CONSIGNES de réalisation du TP. OBSERVATIONS FARINE + EAU Sans levures. FARINE + EAU Avec levures. Avant. Après 2heures CONCLUSION

CONSIGNES de réalisation du TP. OBSERVATIONS FARINE + EAU Sans levures. FARINE + EAU Avec levures. Avant. Après 2heures CONCLUSION T.P. Microbiologie appliquée Objectifs Pré-requis «Action des levures sur la farine» être capable de justifier la composition des aliments en tant que milieu nutritif Mme ROIG être capable de mettre en

Plus en détail

dossier pédagogique cycle 1

dossier pédagogique cycle 1 dossier pédagogique cycle 1 Dossier réalisé par l équipe pédagogique : Sophie Bonneau Directrice de l Aquarium de La Réunion Michel Poly Professeur relais pour le primaire DAAC/Rectorat Anne Guilmot Professeur

Plus en détail

Chapitre 11 : la production agricole végétale et animale

Chapitre 11 : la production agricole végétale et animale Chapitre 11 : la production agricole végétale et animale L approvisionnement de l humanité en nourriture constitue un enjeu planétaire majeur pour le 21 ème siècle. Depuis les années 1950, la modernisation

Plus en détail

THEME : NOURRIR L HUMANITÉ TP1 : Agriculture, santé et environnement

THEME : NOURRIR L HUMANITÉ TP1 : Agriculture, santé et environnement THEME : NOURRIR L HUMANITÉ TP1 : Agriculture, santé et environnement Une population de neuf milliards d'humains est prévue au XXIème siècle. Nourrir la population mondiale est un défi majeur qui ne peut

Plus en détail

Le compost. Un petit écosystème au jardin

Le compost. Un petit écosystème au jardin Le compost Un petit écosystème au jardin En utilisant du compost au jardin, nous rendons les matières organiques produites par le jardin ou par notre alimentation, à l écosystème naturel. Ainsi l écosystème

Plus en détail

La pollinisation. Nom des intervenants. Frank ALETRU GIE ELEVAGE SECTION APICOLE. www.sauvonslesabeilles.com

La pollinisation. Nom des intervenants. Frank ALETRU GIE ELEVAGE SECTION APICOLE. www.sauvonslesabeilles.com La pollinisation www.sauvonslesabeilles.com Nom des intervenants Frank ALETRU GIE ELEVAGE SECTION APICOLE Sommaire I. Le processus de la pollinisation II. Les acteurs III. Impact agro-économique de la

Plus en détail

Bac S - Sujet de SVT - Session 2014 - Emirats Arabes Unis. http://artic.ac-besancon.fr/ GÉNÉTIQUE ET ÉVOLUTION

Bac S - Sujet de SVT - Session 2014 - Emirats Arabes Unis. http://artic.ac-besancon.fr/ GÉNÉTIQUE ET ÉVOLUTION Bac S - Sujet de SVT - Session 2014 - Emirats Arabes Unis http://artic.ac-besancon.fr/ 1ère PARTIE : Mobilisation des connaissances (8 points). GÉNÉTIQUE ET ÉVOLUTION Diversification génétique et diversification

Plus en détail

Cellules procaryotes Service histologie Pr.k.mebarek

Cellules procaryotes Service histologie Pr.k.mebarek Cellules procaryotes Service histologie Pr.k.mebarek I) Les cellules procaryotes II) Les cellules eucaryotes o 1) Caractéristiques générales des cellules eucaryotes o 2) Organisation des cellules eucaryotes

Plus en détail

Guide des bonnes pratiques

Guide des bonnes pratiques Bouzigues Sète Syndicat Mixte du Bassin de Thau Guide des bonnes pratiues des plaisanciers de la Lagune de Thau Flabeline Vous entrez dans la Lagune de Thau... Respectez sa richesse. La lagune de Thau

Plus en détail

Le génie écologique appliqué à l éco-conception des aménagements maritimes

Le génie écologique appliqué à l éco-conception des aménagements maritimes Le génie écologique appliqué à l éco-conception des aménagements maritimes Pourquoi et comment favoriser la biodiversité dans les aménagements maritimes? La lutte contre l érosion de l habitat est l un

Plus en détail

Histoire des plantes terrestres et le succès des plantes à fleurs

Histoire des plantes terrestres et le succès des plantes à fleurs Histoire des plantes terrestres et le succès des plantes à fleurs Première partie Question : quelles sont les adaptations biologiques qui ont permis aux plantes de coloniser le milieu aérien? Première

Plus en détail

2. Les agents de maladies infectieuses

2. Les agents de maladies infectieuses 2. Les agents de maladies infectieuses 2a. Ce qui est un agent pathogène des plantes? Les organismes phytopathogènes sont pour la plupart les champignons, les bactéries, les nématodes, et les virus (il

Plus en détail

Le lac Léman respire. Le lac Léman respire 1/8 CIPEL

Le lac Léman respire. Le lac Léman respire 1/8 CIPEL Le lac Léman respire Le lac Léman n est pas simplement un vaste réservoir d eau homogène. De l eau entre dans le lac, en ressort, s évapore ou s infiltre dans le sol environnant. Sous l effet du vent et

Plus en détail

Jardin d Oiseaux Tropicaux Jardin Zoologique Tropical. Activités Pédagogiques CM2. RD 559-83250 La Londe-les-Maures www.jotropico.

Jardin d Oiseaux Tropicaux Jardin Zoologique Tropical. Activités Pédagogiques CM2. RD 559-83250 La Londe-les-Maures www.jotropico. Jardin d Oiseaux Tropicaux Jardin Zoologique Tropical Activités Pédagogiques CM2 RD 559-83250 La Londe-les-Maures www.jotropico.org La reproduction chez les animaux Consigne : Relie par une flèche le mâle

Plus en détail

L ÉNERGIE C EST QUOI?

L ÉNERGIE C EST QUOI? L ÉNERGIE C EST QUOI? L énergie c est la vie! Pourquoi à chaque fois qu on fait quelque chose on dit qu on a besoin d énergie? Parce que l énergie est à l origine de tout! Rien ne peut se faire sans elle.

Plus en détail

Euro Space Center 30/11/2013 Page 1/5. 6 jours / 5 nuits (du jour 1 à 17h00 au jour 6 à 15h00)

Euro Space Center 30/11/2013 Page 1/5. 6 jours / 5 nuits (du jour 1 à 17h00 au jour 6 à 15h00) Euro Space Center 30/11/2013 Page 1/5 PROGRAMME DES ACTIVITÉS Stages Earth Camp 6 jours - 5 nuits Durée 6 jours / 5 nuits (du jour 1 à 17h00 au jour 6 à 15h00) Timing n Jour 1 17h00 : Arrivée / accueil

Plus en détail

Conférence sur le milieu marin pour les nouveaux arrivants

Conférence sur le milieu marin pour les nouveaux arrivants Communiqué de presse A Iloni, le 03/09/2015 Conférence sur le milieu marin pour les nouveaux arrivants 1 soirée, 2 thèmes : la charte d approche des mammifères marins et le réseau d observateurs C est

Plus en détail

Copie-type Ceci n est pas une correction seulement un exemple de réponse. Partie I Le magmatisme en zone de subduction

Copie-type Ceci n est pas une correction seulement un exemple de réponse. Partie I Le magmatisme en zone de subduction Copie-type Ceci n est pas une correction seulement un exemple de réponse. Partie I Le magmatisme en zone de subduction Introduction : Les zones de subduction, domaine de convergence où la lithosphère océanique

Plus en détail

L histoire de l évolution des plantes en 6 étapes

L histoire de l évolution des plantes en 6 étapes Carnet d'exploration du Jardin botanique L histoire de l évolution des plantes en 6 étapes... et petit guide de l histoire de l évolution Série éducative n o 10 Bienvenue au Jardin botanique de Genève

Plus en détail

Quatre principaux facteurs qui peuvent faire varier l oxygène dissous :

Quatre principaux facteurs qui peuvent faire varier l oxygène dissous : L oxygène dissous Pourquoi l'oxygène dissous est-il important? L air que nous respirons contient de l oxygène (O 2 ), c est bien connu. Il y en a aussi dans les cours d eau, suite au contact entre l air

Plus en détail

Faculté des Sciences Département de Biologie Agadir TRAVAUX DIRIGES DE BIOLOGIE VEGETALE. Multiplication végétative chez les Cormophytes

Faculté des Sciences Département de Biologie Agadir TRAVAUX DIRIGES DE BIOLOGIE VEGETALE. Multiplication végétative chez les Cormophytes UNIVERSITE IBN ZOHR Faculté des Sciences Département de Biologie Agadir Laboratoire de Biologie Végétale SV2 TRAVAUX DIRIGES DE BIOLOGIE VEGETALE Multiplication végétative chez les Cormophytes Zhour IBANNAIN

Plus en détail

Croissance et développement

Croissance et développement Croissance et développement Auteur : Frédéric Puech Formateur SVT ESPE de Bretagne Objectifs Ce cours en ligne vous apportera une information de base, richement illustrée, concernant la thématique «Croissance

Plus en détail

Licence professionnelle Aménagement et Gestion Écologiques des Paysages URbains (AGÉPUR) Module : Bases de Biologie Végétale

Licence professionnelle Aménagement et Gestion Écologiques des Paysages URbains (AGÉPUR) Module : Bases de Biologie Végétale Licence professionnelle Aménagement et Gestion Écologiques des Paysages URbains (AGÉPUR) Module : Bases de Biologie Végétale Tissus et Architecture de la Plante Grandes fonctions de la Plante Les tissus

Plus en détail

N Etudiant:: Place : Filière :

N Etudiant:: Place : Filière : UNIVERSITE DE BOURGOGNE UFR SCIENCES DE LA VIE, DE LA TERRE ET DE L ENVIRONNEMENT L2, PHYSIOLOGIE VEGETALE : Examen du 08 janvier 2013 (A) Professeur D. REDECKER, Professeur D. WIPF N Etudiant:: Place

Plus en détail

PROJET PEDAGOGIQUE L EAU DANS LE BASSIN VERSANT DES NIVES

PROJET PEDAGOGIQUE L EAU DANS LE BASSIN VERSANT DES NIVES PROJET PEDAGOGIQUE L EAU DANS LE BASSIN VERSANT DES NIVES «Sensibilisation à une gestion citoyenne de la ressource en eau» Projet pédagogique proposé par le Syndicat Mixte du Bassin Versant de la Nive

Plus en détail

AGRÉGATION DE SCIENCES DE LA VIE - SCIENCES DE LA TERRE ET DE L UNIVERS

AGRÉGATION DE SCIENCES DE LA VIE - SCIENCES DE LA TERRE ET DE L UNIVERS AGRÉGATION DE SCIENCES DE LA VIE - SCIENCES DE LA TERRE ET DE L UNIVERS CONCOURS EXTERNE ÉPREUVES D ADMISSION session 2008 TRAVAUX PRATIQUES DE CONTRE-OPTION DU SECTEUR B CANDIDATS DES SECTEURS A ET C

Plus en détail

Dossier pédagogique. préparé par Carine Vogel et Jean-Steve Meia

Dossier pédagogique. préparé par Carine Vogel et Jean-Steve Meia Dossier pédagogique préparé par Carine Vogel et Jean-Steve Meia 02.07.2011 08.01.2012 Taupe & Co 1 Sommaire 1. L expo en 5 points 2. Pour s orienter dans l exposition : plan de l exposition 3. La galerie

Plus en détail

Quel est le lien entre toutes ces énergies????

Quel est le lien entre toutes ces énergies???? Quel est le lien entre toutes ces énergies???? Comment l Homme utilise l énergie lumineuse? A. Une inégale répartition de l énergie solaire en fonction de la latitude Manuel Nathan seconde Répartition

Plus en détail

Nom, prénom Cahier de S.V.T. p. 18 8- Observer la colonisation du milieu par les végétaux Vocabulaire : colonisation, hypothèse

Nom, prénom Cahier de S.V.T. p. 18 8- Observer la colonisation du milieu par les végétaux Vocabulaire : colonisation, hypothèse Nom, prénom Cahier de S.V.T. p. 18 8- Observer la colonisation du milieu par les végétaux Vocabulaire : colonisation, hypothèse Sur l'île de Au sud de l', en novembre 1963, une île volcanique apparaît

Plus en détail

LA REACTION DE HILL. DVD scientifique et pédagogique de 13 minutes

LA REACTION DE HILL. DVD scientifique et pédagogique de 13 minutes LA REACTION DE HILL DVD scientifique et pédagogique de 13 minutes Ce film a été conçu pour s intégrer dans la partie de programme de première scientifique suivante: Flux d énergie et cycle de la matière

Plus en détail

III. Les algues. Thallophytes Phycophytes

III. Les algues. Thallophytes Phycophytes III. Les algues Thallophytes Phycophytes III.Les algues Spirogyre Caulerpa On ne peux pas donner d image typique des algues : - de quelques micromètres à plusieurs mètres - des unicellulaire et des pluricellulaires

Plus en détail

Thème : Energie et cellule vivante

Thème : Energie et cellule vivante Thème : Energie et cellule vivante Chapitre 1 : L ATP, molécule indispensable aux activités cellulaires 1. Structure de l ATP L ATP, adénosine tri-phosphate, est la molécule universelle qui permet les

Plus en détail

Chapitre 5 : donner la vie

Chapitre 5 : donner la vie Chapitre 5 : donner la vie Mais, que dois-je savoir? Pour rattraper un cours, retrouvele sur le site du collège dans la rubrique «enseignements» : Contrat-élève 4 ème Chapitre 5 : donner la vie. Je dois

Plus en détail

NUTRITION CHEZ LES VERTEBRES

NUTRITION CHEZ LES VERTEBRES NUTRITION CHEZ LES VERTEBRES 1 Rappel du connu : Classification simplifiée des animaux en 5 classes. Description de l activité Matériel Organisation Liens interdisciplinaires 2 Mise en situation : "Vous

Plus en détail

Les Énergies Capter et Stocker le Carbone «C.C.S»

Les Énergies Capter et Stocker le Carbone «C.C.S» Les Énergies Capter et Stocker le Carbone «C.C.S» La lutte contre le changement climatique Initiative concertée au niveau mondial Pour limiter à 2 à 3 C l élévation moyenne de la température, il faudrait

Plus en détail

Plancton. Une sortie à la loupe. Sommaire. Sortie de classe. Bulletin de la classe de l Archet 2. Suivez-moi à la page

Plancton. Une sortie à la loupe. Sommaire. Sortie de classe. Bulletin de la classe de l Archet 2. Suivez-moi à la page 1 Sortie de classe Plancton Une demi-journée avec l association CDMM Juin 2014 Bulletin de la classe de l Archet 2 Une sortie à la loupe Par Isabel et Maria Sommaire «On voyait juste des tout petits trucs»

Plus en détail

OMD 7 - Assurer un environnement durable

OMD 7 - Assurer un environnement durable OMD 7 - Assurer un environnement durable Garantir à la population un environnement durable et sain constitue le socle du septième Objectif du Millénaire pour le Développement (OMD). Cet objectif cible

Plus en détail

Savoirs essentiels touchés L univers matériel Mélanges (Substances miscibles et non miscibles) L absorption

Savoirs essentiels touchés L univers matériel Mélanges (Substances miscibles et non miscibles) L absorption Préscolaire et 1 er cycle Tableau des savoirs essentiels - Animations volantes Débrouillards Compétence : Explorer le monde de la science et de la technologie. Thématiques Méli-mélo pour les explos Savoirs

Plus en détail

Biologie et Physiologie Végétales

Biologie et Physiologie Végétales Ministère de l Enseignement Supérieur, de la Recherche Scientifique et de la Technologie Université Virtuelle de Tunis Biologie et Physiologie Végétales Autotrophie des organismes végétaux LA PHOTOSYNTHESE

Plus en détail

Face au défi énergétique, quel est l intérêt de la biomasse?

Face au défi énergétique, quel est l intérêt de la biomasse? 1 Face au défi énergétique, quel est l intérêt de la biomasse? Ce support a été réalisé avec le soutien financier du Compte d'affectation spéciale "Développement Agricole et Rural" du Ministère de l'alimentation,

Plus en détail

L ACTE PHOTOCHIMIQUE DE LA PHOTOSYNTHESE

L ACTE PHOTOCHIMIQUE DE LA PHOTOSYNTHESE L ACTE PHOTOCHIMIQUE DE LA PHOTOSYNTHESE Acte photochimique Réactions chimiques L ACTE PHOTOCHIMIQUE DE LA PHOTOSYNTHESE I- La lumière et son énergie. A- Les radiations lumineuses Rappel : E = hν; h constante

Plus en détail

NORMES PROGRAMMES DE FORMATION EN BIOLOGIE SUBAQUATIQUE

NORMES PROGRAMMES DE FORMATION EN BIOLOGIE SUBAQUATIQUE NORMES PROGRAMMES DE FORMATION EN BIOLOGIE SUBAQUATIQUE 2013 Version: 3.1 Date: 9 mars 2013 Préparé par: Laurent Fey Moniteur ** en biologie subaquatique H3B 3K9 (514) 609-9998 www.cmasquebec.org Page

Plus en détail

Le réchauffement climatique, c'est quoi?

Le réchauffement climatique, c'est quoi? LE RECHAUFFEMENT CLIMATIQUE Le réchauffement climatique, c'est quoi? Le réchauffement climatique est l augmentation de la température moyenne à la surface de la planète. Il est dû aux g az à effet de serre

Plus en détail

Au menu aujourd hui. Les éléments chimiques et l eau. http://eau.tourdumonde.free.fr/image%20partie%20pedagogique/molecule%20etat%20de%20l'eau2.

Au menu aujourd hui. Les éléments chimiques et l eau. http://eau.tourdumonde.free.fr/image%20partie%20pedagogique/molecule%20etat%20de%20l'eau2. La chimie de la vie Au menu aujourd hui Les éléments chimiques et l eau http://eau.tourdumonde.free.fr/image%20partie%20pedagogique/molecule%20etat%20de%20l'eau2.jpg Au menu aujourd hui Les éléments chimiques

Plus en détail

L'ADN mitochondrial a été découvert en 1962 par Margit MK Nass et Sylvan Nass par microscopie électronique.

L'ADN mitochondrial a été découvert en 1962 par Margit MK Nass et Sylvan Nass par microscopie électronique. L L'ADN mitochondrial a été découvert en 1962 par Margit MK Nass et Sylvan Nass par microscopie électronique. Figure 1 Mitochondries observées au microscope électronique à transmission Plus tard, cet ADN

Plus en détail

Cette plante a des feuilles qui ressemblent un peu à celles des orties.

Cette plante a des feuilles qui ressemblent un peu à celles des orties. Nom commun: Impatiente de Balfour. Nom latin : Impatiens balfourii Hook. Famille : Balsaminaceae. Catégorie : Annuelle. Port : érigé, arrondi. Feuillage : caduc, vert moyen. Tiges épaisses, succulentes,

Plus en détail

Module de formation. Le fonctionnement du vivant : Les stades du développement d un être vivant. Cycle 3. à destination des équipes de circonscription

Module de formation. Le fonctionnement du vivant : Les stades du développement d un être vivant. Cycle 3. à destination des équipes de circonscription Module de formation à destination des équipes de circonscription Le fonctionnement du vivant : Les stades du développement d un être vivant Sciences expérimentales et technologie Cycle 3 MEN / DGESCO -

Plus en détail

DAEU- cours de Sciences de la Nature et de la Vie- Marie Claire Garnier

DAEU- cours de Sciences de la Nature et de la Vie- Marie Claire Garnier Partie 3 : génétique Chapitre 1 : la transmission d un caractère au cours de la reproduction sexuée Rappel : la reproduction sexuée comprend 2 phénomènes fondamentaux successifs : La méiose lors de la

Plus en détail

Lycée Education au développement durable Sciences de la vie et de la terre Géographie Physique - chimie

Lycée Education au développement durable Sciences de la vie et de la terre Géographie Physique - chimie Lycée Education au développement durable Sciences de la vie et de la terre Géographie Physique - chimie Association Petite Camargue Alsacienne Centre d Initiation à la Nature et à l Environnement 1, rue

Plus en détail

I) CLASSIFICATION DES GLUCIDES.

I) CLASSIFICATION DES GLUCIDES. LES G LUCIDES. Introduction : Source de glucides? Plusieurs aliments d origine différente contiennent des glucides : Sucre, fruits, lait, pain, pâte, riz, légumes secs Rôle? Leur rôle est d apporter de

Plus en détail

On estime que 15 à 25 % de la population

On estime que 15 à 25 % de la population 4 DOSSIER Développement d un indicateur du changement climatique sur la biodiversité : exemple des pollens MICHEL THIBAUDON, SAMUEL MONNIER Réseau National de Surveillance Aérobiologique On estime que

Plus en détail

L ABEILLE DOMESTIQUE

L ABEILLE DOMESTIQUE L ABEILLE DOMESTIQUE Que savez-vous de moi? On m appelle l abeille européenne (Apis mellifera), ou l abeille domestique. J appartiens à l ordre des insectes hyménoptères, c est-à-dire ceux pourvus d ailes

Plus en détail

Chapitre 2 La diversification du vivant

Chapitre 2 La diversification du vivant Chapitre 2 La diversification du vivant 1 Introduction Méiose et fécondation : sources de diversité Mutations germinales : processus fondamental de diversification génétique, générateur de biodiversité

Plus en détail

ÉNONCÉ DU BAC S SVT MÉTROPOLE SESSION 2013 SEPTEMBRE

ÉNONCÉ DU BAC S SVT MÉTROPOLE SESSION 2013 SEPTEMBRE ÉNONCÉ DU BAC S SVT MÉTROPOLE SESSION 2013 SEPTEMBRE SUJET ET CORRIGÉ DU BAC SVT SÉRIE S MÉTROPOLE 2013 SEPTEMBRE http://www.intellego.fr/soutien-scolaire-terminale-s/aide-scolaire-svt/enonce-du-bac-svt-serie-s-septembre-2013-

Plus en détail

L utilisation des micro-organismes pour la production de carburants et de produits (bio)-chimiques

L utilisation des micro-organismes pour la production de carburants et de produits (bio)-chimiques L utilisation des micro-organismes pour la production de carburants et de produits (bio)-chimiques I R. A L I S O N B R O G N A U X U N I T É D E B I O - I N D U S T R I E S G E M B L O U X A G R O B I

Plus en détail

Chapitre 14: La génétique

Chapitre 14: La génétique Chapitre 14: La génétique A) Les gènes et les protéines, ça te gêne? 1) a) Quel est l élément de base des vivants? Les cellules b) Qu a-t-elle en son centre? Un noyau c) Qu y retrouve-t-on sous forme de

Plus en détail

RECONNAÎTRE LES PRINCIPALES FAMILLES BOTANIQUES. 28/03/2012 Les Amis du Jardin botanique Littoral Paul Jovet

RECONNAÎTRE LES PRINCIPALES FAMILLES BOTANIQUES. 28/03/2012 Les Amis du Jardin botanique Littoral Paul Jovet RECONNAÎTRE LES PRINCIPALES FAMILLES BOTANIQUES 28/03/2012 Les Amis du Jardin botanique Littoral Paul Jovet La classification des êtres vivants Exemple de l Homme (Homo sapiens L.): Règne : Animalia Division

Plus en détail

LUTTER contre le réchauffement climatique : Pourquoi pas le plastique?

LUTTER contre le réchauffement climatique : Pourquoi pas le plastique? LES PLASTIQUES EN DEBAT 3 ODP3 LUTTER contre le réchauffement climatique : Pourquoi pas le plastique? 1 Les premières matières plastiques ont fait leur apparition autour de 1860. A l époque les premières

Plus en détail

Corps humain et santé : l exercice physique. Partie 1 : l adaptation physiologique lors d un effort physique.

Corps humain et santé : l exercice physique. Partie 1 : l adaptation physiologique lors d un effort physique. Corps humain et santé : l exercice physique. Partie 1 : l adaptation physiologique lors d un effort physique. Au cours de l activité physique, les muscles ont des besoins accrus. La couverture de ces besoins

Plus en détail

Chapitre 7 : diversification des êtres vivants et évolution de la biodiversité

Chapitre 7 : diversification des êtres vivants et évolution de la biodiversité Chapitre 7 : diversification des êtres vivants et évolution de la biodiversité Au sein d une espèce, la diversité entre les individus a pour origine les mutations, sources de création de nouveaux allèles,

Plus en détail

Présentation du Candida Albicans. - Pourquoi prolifère-t-il? - Qu'est-ce qu'une levure, à quoi sert-elle? CHAPITRE 1. - La grande famille des Candidas

Présentation du Candida Albicans. - Pourquoi prolifère-t-il? - Qu'est-ce qu'une levure, à quoi sert-elle? CHAPITRE 1. - La grande famille des Candidas Présentation du Candida Albicans - Pourquoi prolifère-t-il? - Qu'est-ce qu'une levure, à quoi sert-elle? CHAPITRE 1 - La grande famille des Candidas chapitre 1 Pourquoi prolifèrent-ils? Le candida n existait

Plus en détail

Visuel Orphy. Généralités

Visuel Orphy. Généralités Visuel Orphy Plate-forme de déclaration d expériences Bureau de l élève avec graphe expérimental, accès aux ressources, rapport de synthèse Multi-graphe si nécessaire Tableur type Excel avec feuille de

Plus en détail

Une collaboration avec Pr. J-Y Matroule dans le cadre du Symposium du 7/09/2013. OGM, la parole aux scientifiques

Une collaboration avec Pr. J-Y Matroule dans le cadre du Symposium du 7/09/2013. OGM, la parole aux scientifiques Une collaboration avec Pr. J-Y Matroule dans le cadre du Symposium du 7/09/2013 OGM, la parole aux scientifiques Tout organisme vivant, quel que soit son niveau de complexité (bactéries, animaux, végétaux),

Plus en détail

LES ARTHROPODES PRESENTATION EMBRANCHEMENT, SUPER-CLASSE MORPHOLOGIE REPRODUCTION NUTRITION PREDATEURS DEFENSE CONCLUSION MOTS CLES - CRUSTACES

LES ARTHROPODES PRESENTATION EMBRANCHEMENT, SUPER-CLASSE MORPHOLOGIE REPRODUCTION NUTRITION PREDATEURS DEFENSE CONCLUSION MOTS CLES - CRUSTACES PRESENTATION EMBRANCHEMENT, SUPER-CLASSE - CRUSTACES MORPHOLOGIE REPRODUCTION NUTRITION PREDATEURS DEFENSE CONCLUSION MOTS CLES PRÉSENTATION : Cet Embranchement est largement présent dans tous les milieux

Plus en détail

Détection de Chlorophylle Réalisation d'un fluorimètre

Détection de Chlorophylle Réalisation d'un fluorimètre MANGOTECHNO Détection de Chlorophylle Réalisation d'un fluorimètre Frédéric BOUCHAR (TENUM Toulouse) Document de travail - Janvier 2012 Version 1.0 Table des matières 1.Introduction...3 2. La chlorophylle...3

Plus en détail

Voici quelques exemples : qu est-ce qui différencie par exemple le renard, l écureuil de Corée, la renouée du Japon ou le cerisier tardif?

Voici quelques exemples : qu est-ce qui différencie par exemple le renard, l écureuil de Corée, la renouée du Japon ou le cerisier tardif? L 7 a diversité biologique une richesse difficile à préserver A Uccle Notre Commune fait partie des communes les plus vertes de Bruxelles. Aussi aurez-vous peut-être la chance de faire des rencontres intéressantes

Plus en détail

LE COMPOSTAGE. Un jeu d enfant! Guide pratique du compostage domestique

LE COMPOSTAGE. Un jeu d enfant! Guide pratique du compostage domestique LE COMPOSTAGE Un jeu d enfant! Guide pratique du compostage domestique POURQUOI COMPOSTER? Je réduis ma poubelle 40 à 70 kg de déchets en moins par habitant chaque année. Ma poubelle est 30% plus petite.

Plus en détail

Parcours Mycologie Fondamentale du MASTER INFECTIOLOGIE: MICROBIOLOGIE, VIROLOGIE, IMMUNOLOGIE. Université Paris 7 - Denis Diderot

Parcours Mycologie Fondamentale du MASTER INFECTIOLOGIE: MICROBIOLOGIE, VIROLOGIE, IMMUNOLOGIE. Université Paris 7 - Denis Diderot Parcours Mycologie Fondamentale du MASTER INFECTIOLOGIE: MICROBIOLOGIE, VIROLOGIE, IMMUNOLOGIE Université Paris 7 - Denis Diderot Mycologie fondamentale 12 ects 2EMHFWLIGXSDUFRXUV Les champignons tant

Plus en détail